Vous êtes sur la page 1sur 5

Chrome : présentation

  

Elément Chrome
Cr (Z = 24)
 
 
Structure électronique, configuration de l'état fondamental
Le titane a pour structure électronique (1s)2(2s)2(2p)6(3s)2(3p)6(3d)5(4s)1. [Ar](3d)5(4s)1
 
Place dans la classification périodique
Le chrome appartient à la 4ème ligne et à la 6ème colonne de la classification périodique, soit la première ligne
des éléments de transition et la 4ème colonne du bloc d.
 
Abondance dans la nature
Dans la croûte terrestre, le chrome est le 21ème élément le plus abondant : 122 ppm.
 
Principaux minerais
Le principal minerai est le chromite FeCrO4. La couleur des rubis et des émeraudes est due à la présence dans le
corindon Al2O3 de dérivés du chrome.
 
Propriétés chimiques
La structure électronique des derniers niveaux d’énergie de l’atome de chrome (3d)5(4s)1 indique que ces niveaux
sont incomplets.
De nombreux états d’oxydation sont possibles. Le niveau d’énergie 3d incomplet permet la formation de nombreux
complexes. La levée de la dégénérescence des orbitales d s'accompagne de changements de couleurs.
Le chrome est un métal de transition, bon réducteur qui s’oxyde facilement. Il forme facilment des alliages avec
différents métaux.
 
Principaux degrés d'oxydation
Le chrome existe essentiellement aux degrés d’oxydation 0 (métal), +II (CrS), III (Cr3+), +IV (CrO2), +V (CrF5), et
VI (Cr2O72-)
 
Principaux composés
Les ions chromates Cr042-, les ions dichromates Cr2O72-, trioxyde de chrome CrO3, le sesquioxyde de chrome Cr2O3
 
Principales propriétés physicochimiques
Les données sur les énergies d'ionisation, l'électronégativité, la nature des liaisons figurent dans les adresses
données dans la sitographie et dans le dossier sur les « métaux de transition ».
http://www.chemicool.com/
 
Propriétés atomiques et isotopes
Le chrome comporte quatre isotopes stables : 50Cr (4,35 % des atomes), 52Cr (83,80%), 53Cr (9,50%), 54Cr (2,35%).
 
Importance industrielle et économique
La chromite est, à 95 %, transformée en ferrochrome, lui même utilisé à 80 % pour l'élaboration d'aciers
inoxydables, pour lesquels il est irremplaçable. Seuls 5% de l production est utilisé pour les produits chimiques.
 Taux de recyclage de 38%.
Source : http://www.societechimiquedefrance.fr/extras/Donnees/acc.htm
 
Toxicité - importance biologique
Les principaux composés courants du chrome présentant une toxicité élevée sont ceux des degrés d'oxydation III et
VI du chrome.
 
Histoire, Date de la mise en évidence
1797 par N. L. Vauquelin
 
Origine du nom et du symbole
Vauquelin propose le nom chrome du grec khrôma, couleur, pour évoquer les teintes variées de ses dérivés.
 
L'élément en un clin d'œil
Informations essentielles sur l'élément chrome
     Nom : chrome      Dans la classification périodique
     Symbole : Cr      Nom du groupe : groupe du chrome
     Numéro atomique : 24      Période : 4
     Masse atomique : 51,9961      Bloc : d
     Etat standard : solide      Classification : métaux
     Couleur : gris bleu
      
 

Bibliographie
Autour de l’élément « chrome»
 
Articles publiés dans  Le Bup 
Articles publiés dans l’Actualité chimique 
Articles publiés dans  La Recherche 
Ouvrages informatifs
 
Articles du Bulletin de l'Union des physiciens                                                 haut de page
De très nombreux articles sont disponibles. Nous les avons classés en trois rubriques : expérience, toxicité-
environnement, divers.
 Expériences
Analyse partielle de l'eau de Contrexéville par BERLEMONT, Nicole, Bull. Un. Phys., décembre 1979, vol. 74, n°
619 (1), p. 345-350.
La migration des ions en travaux pratiques par DENIZOT, F., Bull. Un. Phys., décembre 1980, vol. 75, n° 629 (1),
p. 347-349.
Expériences sur la corrosion des métaux : Corrosion, passivation, protection par HAZARD, Roland •
SARRAZIN, Jean, Bull. Un. Phys., juin 1981, vol. 75, n° 635, p. 1181-1191.
Quelques réactions d'oxydoréduction par DURUPTHY, André • DURUPTHY, Odile, Bull. Un. Phys., mai 1984, vol.
78, n° 664, p. 1025-1042.
Une expérience pluridisciplinaire : Polyèdres et synthèse additive des couleurs par JOUANISSON, Roland,
Bull. Un. Phys., juillet-août-septembre 1985, vol. 79, n° 676 (1), p. 1351-1360.
La migration des ions en travaux pratiques (TP) par DENIZOT, F., Bull. Un. Phys., mai 1989, vol. 83, n° 714, p.
619-621.
À propos d'indicateurs colorés par MARTEL, Luc, Bull. Un. Phys., mars 1991, vol. 85, n° 732, p. 489-496.
Oxydation des alcools par le permanganate de potassium par DANION-BOUGOT, Renée, Bull. Un. Phys., mai
1994, vol. 88, n° 764, p. 887-894.
Préparation et analyse du trioxalotochromate (III) de potassium trihydraté par PETITFAUX, Christian •
DELAUNAY, Jacqueline, Bull. Un. Phys., juin 1999, vol. 93, n° 815 (2), p. 231-240.
Propriétés oxydantes du ferrate de potassium par FOUGEROUSSE, André, Bull. Un. Phys., octobre 1999, vol. 93,
n° 817 (1), p. 1473-1478.
Dosage microchimique du fer III par LARBAUD, Jean-Christophe, Bull. Un. Phys., mars 2000, vol. 94, n° 822 (1), p.
535-541.
 
Toxicité-Environnement
La corrosion atmosphérique ou " fogging " du nickel par JAFFRAY, Jean, Bull. Un. Phys., janvier 1934, vol. 28,
n° 269, p. 203-207.
Le fer dans le milieu vivant par DUBUSC, Michèle • BIANCO, Pierre, Bull. Un. Phys., novembre 1983, vol. 78, n°
658 (1), p. 195-203.
Les métaux et la vie : interactions métal-protéine par DUBUSC, Michèle • BIANCO, Pierre, Bull. Un. Phys.,
novembre 1986, vol. 80, n° 688 (1), p. 1449-1464.
Valorisation des déchets de laboratoire par MATHIS, Alfred, Bull. Un. Phys., juin 1998, vol. 92, n° 805 (1), p. 1093-
1106.
Toxicité de produits chimiques usuels en fonction de leur concentration par ANTONOT, Édith, Bull. Un. Phys.,
décembre 2000, vol. 94, n° 829, p. 2003-2007.
Traitement des résidus de réaction par IZBICKI, Micheline • FICHEUX, Michel • SEVIN, François, Bull. Un. Phys.,
décembre 2000, vol. 94, n° 829, p. 2023-2035.
 
Divers
Couleur et colorants par DUBUSC, Michèle • SOULIE, Alain, Bull. Un. Phys., novembre 1983, vol. 78, n° 658 (1), p.
129-146.
Logiciel « photo-couleur » par BOURTON, Michèle, Bull. Un. Phys., février 1985, vol. 79, n° 671, p. 621-636.
Ultra-sons et lumière par MARCHOU, Patrice, Bull. Un. Phys., mars 1989, vol. 83, n° 712, p. 349-359.
Art et couleurs par SENEZ, Jacques, Bull. Un. Phys., janvier 1995, vol. 89, n° 770, p. 83-93.
Que reste-t-il de nos complexes ? par GENEVIÈVE, Marcel • GREZIT, M. • MONNEREAU, M. • MONACO, Nicolas,
Bull. Un. Phys., octobre 1995, vol. 89, n° 777, p. 1585-1597.
Nicolas Louis Vauquelin - La découverte de deux nouveaux éléments : le chrome (1797) et le glucinium
(béryllium 1798) par SPIESSER, Michel, Bull. Un. Phys., octobre 1998, vol. 92, n° 807, p. 1403-1416.
La quadruple liaison, une particularité de la chimie inorganique... : L'apport des orbitales d à la liaison par
CONAN, Françoise • SALA PALA, Jean, Bull. Un. Phys., février 2002, vol. 96, n° 841 (2), p. 7-19.
Compléments sur les verres par GILLES, André, Bull. Un. Phys., mai 2006, vol. 100, n° 884, p. 599-602.
Sélection trichrome, synthèse des couleurs et photo argentique par NENZEL, Vincent, Bull. Un. Phys., décembre
2006, vol. 100, n° 889 (1), p. 1599-1606.
Sélection trichrome, synthèse des couleurs et photo argentique par NENZEL, Vincent, Bull. Un. Phys., avril
2009, vol. 103, n° 913, p. 397-400.
 
 
Articles parus dans L'Actualité Chimique, de Janvier 2000 à Janvier 2011                            haut de page
n°326 janvier 2009
Le chrome en synthèse organique : de la méthodologie à la synthèse totale de produits naturels par Rachid
Baati, John R. Falck, Charles Mioskowski
Les organométalliques de chrome(III) ont connu un développement sans précédent depuis leur découverte en 1957.
Depuis une dizaine d'années, la préparation d'organochromiques à partir de gem 1,1,1-trichloroalcanes et de
CrCl2 s'est révélée très riche sur le plan fondamental et synthétique. De nouveaux intermédiaires réactionnels ont été
découverts tels les vinylidènes carbénoïdes de chrome(III), les carbènes halogénés de type Fischer et les carbynes
de chrome.
 
N°293 janvier 2006
Le cuir : chimie, mécanique et sensualité
Le chrome et ses complexes pour le tannage des peaux par Éric Degache, Anne-Laure Hans
Le cuir est un matériau noble issu de la transformation chimique et mécanique de la peau animale. La transformation
d'un organe aussi complexe, opérée dans les tanneries, fait appel à des réactions chimiques et physico-chimiques
nombreuses dont les mécanismes ne sont pas complètement connus. Le procédé de tannage le plus répandu
actuellement utilise des sels de chrome trivalent sous forme de sulfate basique. Cet élément forme facilement des
complexes et c'est par des liaisons de coordination qu'il se fixe sur le collagène, principale protéine de la peau, pour
le stabiliser. On obtient un intermédiaire de fabrication d'une grande souplesse d'utilisation que l'on peut orienter vers
tous les types de cuirs. Les tentatives pour substituer le chrome par des composés organiques sont freinées par leur
manque de polyvalence.
 
 
Articles de la revue La Recherche                                                                            haut de page
N°339 - 02/2001 - Dossier -
Métaux lourds, le revers du recyclage ?
La polémique sur l'épandage des boues soulève la question des risques liés aux métaux lourds. Si rien n'indique qu'à
court terme, la sécurité alimentaire soit menacée, les conséquences de l'accumulation de ces produits sur les terres
agricoles restent méconnues : bombe à retardement ou contamination négligeable ?
N°303 - 11/1997 - GEMMOLOGIE -
Comment se forment les émeraudes
Admirée et recherchée depuis l'Antiquité, l'émeraude n'en demeurait pas moins jusqu'à ces dernières années une
énigme pour les géologues. Pourquoi est-elle si rare ? Et ses couleurs si changeantes ? Où et comment se forme-t-
elle ? Pour la première fois, un modèle général est proposé pour les deux grands types de gisements identifiés à ce
jour. On s'achemine progressivement vers la création d'une véritable carte d'identité des émeraudes.
 
 
 
Ouvrages informatifs                                                                           haut de page
Données sur les principaux produits chimiques, métaux et matériaux, Auteurs : J-L Vignes, G. André, F. Kapala
Diffusé par le centre de ressources pédagogiques en chimie (ENS Cachan), l'UdPPC, la SCF.
Cet ouvrage fournit les données industrielles, économiques, géographiques. La 8ème édition est consultable sur le site.
http://www.societechimiquedefrance.fr/extras/Donnees/acc.htm.
 
Les éléments dans tous leurs états
Auteur : Christian Lescuyer
Editeur : OXANE S.A. - 1992 - ISBN 2-9506796-3-3
Un fantastique voyage dans le monde des éléments qui rend plus familier chaque « personnage » de la classification.
Mille renseignements en quatre rubriques illustrées avec humour : l’élément dans tous ses états (historique,
étymologie, physique, chimie, abondance), son économie (source, raffinage, consommation, situation française, prix),
ses applications (pur, en alliage ou composé), son rôle dans le monde du vivant (biologie, santé, environnement).
 
The elements
Auteur : John Emsley
Editeur : Clarendon Press_Oxford – 1998 -ISBN 0-198-55819-8
En anglais
Très complet une mine de renseignements chiffrés.
 
Nature's Building Blocks - An A-Z Guide to the Elements
Auteur : John Emsley
Editeur : Oxford University Press – 2001 - ISBN 978-0-19-850340-8
En anglais
Alors que le livre précédent était essentiellement destiné aux chimistes, celui-ci est destiné à un public plus large,
pour lui permettre de connaître et comprendre le monde autour de lui, à partir d'une information vivante et rigoureuse
sur les éléments, classés par ordre alphabétique de l'actinium au zirconium. Une bonne manière également de nous
rappeler que la classification périodique est l'alphabet du chimiste.
 
Dictionnaire des corps purs simples de la chimie
Auteur : Robert Luft
Editeur : Cultures et techniques – 1997 - ISBN 2-9510168-3-2
Ce livre est riche d'informations variées sur chaque élément.
 
The Periodic Table of the Elements
Auteurs : R.J. Pudephatt, P.K.Monaghan
Editeur : Oxford Chemistry Series, Oxford - 1986 (2ème édition) - ISBN 0-19-8555-15-6
En anglais
Un livre bref (102 pages) dans la très utile série Oxford Chemistry. Après quelques rappels sur la structure atomique
et la construction de la classification périodique, trois chapitres traitent de la périodicité pour les éléments des
groupes principaux (s et p) : propriétés atomiques et liaison, propriétés physiques et structurales, produits chimiques,
et deux chapitres sur la périodicité des produits chimiques des éléments de transition (d) et des lanthanides et
actinides (f).
 
Quelques manuels (en anglais)
F.A. Cotton,G. Wilkinson, C.A. Murillo, M. Bochmann, Advanced Inorganic Chemistry, 6th edition, John Wiley &
Sons, New York, USA, 1999.
Une des « bibles » de la chimie inorganique. Très utile.
N.N. Greenwood, A. Earnshaw, Chemistry of the Elements, 2nd edition, Butterworth-Heinemann, Oxford, UK, 2001.