Vous êtes sur la page 1sur 9

ARI _ Eléments actifs Guide de Travail

Objectifs Distinguer les différents éléments actifs d’un


(ce que vous allez
apprendre) réseau et les caractériser.

Pré-Requis
(ce que vous devez déjà Connaître le modèle OSI
savoir et/ou savoir faire)

Supports et
matériels Document ressource
(ce que vous utilisez pour Packet tracer
travailler)

Consignes de Lire le document ressource.


travail Réaliser les activités du document de travail
(ce que vous avez à faire)

Ressources
(ce qui peut vous aider dans
votre travail)

Evaluation
(comment / quand va-t-on
évaluer vos acquis)

MDF _ Industrie_IR
ARI _ Eléments actifs Document Ressource

Eléments Actifs d’un réseau

Sommaire
1 Introduction.........................................................................................................................2
2 Interfaces réseaux................................................................................................................2
2.1 Carte Ethernet PCI ou PCMCIA..................................................................................2
3 Les switchs (commutateur).................................................................................................3
4 Les switchs de niveau III....................................................................................................3
5 Les routeurs.........................................................................................................................4
6 Les points d’accès sans fils.................................................................................................4
7 Caractéristiques des éléments actifs....................................................................................4
7.1 Éléments empilables.....................................................................................................4
7.2 Eléments rackables.......................................................................................................4
7.3 La bande passante.........................................................................................................5
7.4 Ports spécialisés............................................................................................................5
7.4.1 Port UpLink ou MDI.............................................................................................5
7.4.2 Ports auto MDI/MDIX..........................................................................................6
7.5 Les témoins lumineux (LEDS).....................................................................................6
8 Activités..............................................................................................................................7
8.1 Questions :....................................................................................................................7

MDF _ Industrie_IR 1
ARI _ Eléments actifs Document Ressource

1 Introduction
Les éléments actifs, sont des éléments intelligents qui traitent, transforment, orientent les
données qui circulent sur le réseau :
 Interfaces réseaux (carte réseau)
 Les points d’accès des réseaux sans fils
 Les commutateurs (switch)
 Les routeurs

Par opposition les éléments passifs d’un réseau sont par exemple les concentrateurs (hub), les
changeurs de genre (transceiver). Ils ne font que répéter le signal reçu en le ré-amplifiant si
nécessaire.

2 Interfaces réseaux
2.1 Carte Ethernet PCI ou PCMCIA

Les premières cartes de ce type s’installaient sur des ports ISA et avaient un débit de 10
Mbits/s, mais depuis il y a eu des évolutions (1990).

On distingue les cartes Ethernet selon le média qu’elles utilisent et selon leur vitesse,
voici ce que vous pouvez rencontrer actuellement:

Ethernet 10 Mbits/s :
 10BASE-T fonctionne sur 2 paires d’un câble de catégorie 4 avec des prises
RJ45

Fast Ethernet 100 Mbits/s :


 100BASE-TX également sur 2 paires d’un câble de catégorie 5 avec des prises
RJ45
 100BASE-FX compatible avec la fibre optique

Gigabit Ethernet 1 Gbit/s :


 1000BASE-T fonctionne sur 4 paires d’un câble de catégorie 5e ou 6 et prises
RJ45
 1000BASE-SX ou 1000BASE-LX fonctionne sur fibre optique

10 Gigabit Ethernet 10 Gbit/s :


 10GBASE-T utilisant lui aussi les câbles cuivre paires torsadées. Catégorie 6 et
supérieure.
 10GBASE-F utilisant la fibre optique

Le futur, c’est le nouveau standard 100 Gigabit Ethernet, qui fonctionnera avec des
câbles de catégorie 6 ou supérieure et des fibres optiques.

Evidemment, plus les cartes sont rapides plus elles sont onéreuses, si votre principale
utilisation du réseau consiste à accéder à Internet avec une liaison ADSL de quelques Mbits, il
ne sert à rien d’investir dans une carte et des équipements réseaux couteux.

MDF _ Industrie_IR 2
ARI _ Eléments actifs Document Ressource

De la même façon si votre réseau est constitué de câble de catégorie 5, cela signifie
qu’il ne supporte de manière officielle que les débits jusqu'à 100 Mb/s, il est donc inutile
d’utiliser des cartes gigabit. Officieusement ça peut fonctionner si les distances de câble ne
dépassent pas la dizaine de mètres.

Pour l’installation physique de la carte, la première chose à faire est d’ouvrir votre
ordinateur et d’y insérer la carte réseau. Pour cela vous aurez besoin d’un tournevis
cruciforme.

N’oubliez pas de prévenir les risques liés à l’électricité et à l’électricité statique.

Il ne vous reste plus qu’à trouver un slot libre et à y insérer la carte.

Il est à noter cependant que les interfaces Wifi se présentent aussi sous forme de clé USB,
dans ce cas on ne peut même pas parler d’installation matérielle.

La gestion de la carte se fait grâce à un pilote (driver) qui est chargé de faire communiquer le
matériel (la carte) avec le logiciel (le système d’exploitation de l’ordinateur). Suivant les
pilotes à votre disposition, vous pourrez limiter de débit de la carte et ajuster pleins d’autres
paramètres.

3 Les switchs (commutateur)


Un switch Ethernet (en Français commutateur) a la même finalité qu’un hub Ethernet :
relié des ordinateurs en réseau, mais les deux équipements ne rendent pas du tout le même
service.

Le réseau obtenu grâce à des switchs est dit en étoile (un seul commutateur) ou en
étoile étendue (plusieurs commutateurs reliés entre eux).

En effet, le switch est un équipement de couche 2 du modèle OSI, il reconnaît les


adresses physiques (adresse MAC) dans les trames des messages qu’il reçoit et il oriente
grâce à cela le message vers le bon destinataire.

Un switch fait ce qu’on appelle de la micro segmentation, il crée autant de domaines


de collision qu’il a de ports et fournit ainsi le débit maximal affiché à chaque ordinateur
connecté. La limite de cascade de 4 concentrateurs (hub) maximum disparaît donc.

Enfin les commutateurs sont full duplex car grâce à la micro segmentation, ils sont
capables de recevoir et d’envoyer des trames sur chaque port simultanément.

4 Les switchs de niveau III


Comme leur nom l’indique, ces switchs sont des équipements de couche 3 du modèle
OSI, ce qui veut dire qu’ils reconnaissent l’adressage IP.

Cela leur donne la possibilité de créer et de gérer des VLAN (réseau virtuel).

MDF _ Industrie_IR 3
ARI _ Eléments actifs Document Ressource

Ce type de matériel permet d’affecter des réseaux IP différents (réseaux logiques) à


des hôtes qui sont sur le même segment de réseau physique, sans utiliser de routeur. Cela
apporte souplesse, sécurité et économie au réseau.

Les switchs de niveau 3 permettent donc tous comme les routeurs d’augmenter le
nombre de domaines de broadcast (ou diffusion).

Message de broadcast (multi diffusion) : message envoyé par un hôte à tous les hôtes
de son réseau, comme une requête DHCP ou une requête ARP

Domaine de broadcast (diffusion) : zone d’un réseau Ethernet au sein de laquelle tous
les hôtes reçoivent les messages de broadcast. Un domaine de broadcast correspond à un
segment de réseau délimité par un routeur (ou par un switch de niveau 3). Les messages de
broadcast ne passent pas les routeurs et les switchs de niveau 3.

5 Les routeurs

 Matériel avec plusieurs interfaces réseau. Souvent une interface Lan (Ethernet) et une
interface Wan (XDSL, Série pour les lignes spécialisées France Télécom )
 Un routeur permet de segmenter physiquement un réseau et d’augmenter le nombre de
domaine de broadcast afin de diminuer l’encombrement du réseau
 Ce matériel est spécialisé pour router un protocole. On parlera de routeur IP par
exemple.

6 Les points d’accès sans fils.


La bande passante est partagée. Ainsi une borne qui fournit un lien 54Mb/s le fournit à
tous les équipements, ils doivent se partager le canal.
La gestion des communications (CSMA/CA) fait que c’est chacun son tour de parler
sur le réseau sans fil. Le point d’accès est chargé donc charger de gérer les temps de paroles et
de transformer les communications sans fils vers l’Ethernet standard.

7 Caractéristiques des éléments actifs


7.1 Éléments empilables

On parle de commutateurs empilables quand ceux-ci peuvent être interconnectés par


une liaison propriétaire (souvent à l’arrière du matériel). Les commutateurs empilés seront vus
comme un seul commutateur, ce qui permet d’augmenter le nombre de ports dans une baie,
avec une administration du commutateur unique. Les performances sont meilleures que si les
switchs étaient simplement mis en cascade (i.e. reliés par un câble Ethernet sur l’un de leurs
ports de façade).

7.2 Eléments rackables

Le terme « rackable » ou encastrable signifie que le matériel mesure en façade 19


pouces (19 * 2,54 cm). Cette mesure correspond à la largeur des baies de brassage. Ce type de
matériel peut donc être fixé à l’intérieur des baies.

MDF _ Industrie_IR 4
ARI _ Eléments actifs Document Ressource

Les éléments encastrables sont fixés sur les montants de la baie, les éléments non
encastrables sont ici simplement posés (donc beaucoup plus instables)

7.3 La bande passante

La technologie évoluant rapidement, il existe sur le marché des éléments actifs


fonctionnant avec une bande passante de plus en plus importante.
Il y a eu tout d’abord la norme Ethernet, avec une bande passante de 10 Mb/s (Méga
Bits par seconde) avec Câble Cat 4 minimum ou fibre optique.
Puis la norme Fast Ethernet avec une bande passante de 100 Mb/s, avec Câble Cat 5
minimum ou fibre optique.
Giga Ethernet 1000 Mb/s ou 1Gb/s avec Câble Cat 5e minimum ou fibre optique.
10 Giga Ethernet 10 000 Mb/s ou 10 Gb/s avec Câble Cat 6 minimum ou fibre optique.

Sur les matériels on va donc retrouver (du plus ancien au plus récent)
 Des ports 10 Mbs
 Des ports 100 Mbs
 Des ports 1000 Mbs
 Des ports 10 000 Mb/s
 Des ports 10/100/1000/10 000 (suivant le matériel) avec la fonction d’auto-
négociation.

L’auto-négociation ou auto-sense se produit à l’initialisation de la communication sur le port.


La carte réseau et le switch discute afin de déterminer le débit maximum qu’ils sont capables
de supporter. Cela permet d’optimiser l’utilisation de la bande passante en détectant
automatiquement la vitesse de l’équipement connecté et d’ajuster la bande passante du port
correspondant. Cette fonction optimise également le fonctionnement de la connexion (Half
Duplex ou Full Duplex: dans un seul sens ou dans les deux sens).

Il est à noter que sur un matériel qui ne dispose pas de ports avec la fonction auto-
négociation, on ne peut connecter qu’un matériel qui utilise la même bande passante que le
port.

7.4 Ports spécialisés

Outre le fait de pouvoir raccorder la carte réseau d’un PC sur un élément actif, il faut aussi
raccorder les éléments actifs entre eux. Sur les matériels les plus anciens, en l’absence de
ports spécialisés, cela se fait par l’intermédiaire d’un câble croisé en reliant entre eux deux
ports “normaux”.

7.4.1 Port UpLink ou MDI

Un port Uplink permet de connecter deux éléments actifs en utilisant un câble droit. Le
croisement est effectué en interne.
Le raccordement se fait entre le port Uplink du premier matériel et un port standard de
l’autre matériel.

On peut rencontrer sur le marché des éléments actifs avec:


 Un port UpLink spécifique.
 Un port UpLink qui, s’il est utilisé, désactive un des ports “normaux”

MDF _ Industrie_IR 5
ARI _ Eléments actifs Document Ressource

 Un port UpLink manuel, c’est-a-dire qu’un bouton permet d’indiquer au switch que le
port est normal ou UpLink.

7.4.2 Ports auto MDI/MDIX


Sur les matériels récents, on va trouver des ports qui s’adaptent automatiquement à la
connexion utilisée (station terminale ou élément actif et câble droit ou croisé).

Ces matériels comprendront un port ou tous les ports auto MDI/MDIX.

Les cartes réseaux ne sont pas Auto-MDi/MDIX, cependant depuis Windows Vista c’est le
système d’exploitation qui est capable de fournir cette fonctionnalité.

7.5 Les témoins lumineux (LEDS)

Les matériels disposent de « leds » permettant le diagnostic d’un réseau virtuel. Outre le
témoin d’alimentation du matériel, on va rencontrer le plus souvent:
 Pour chaque port, un témoin de lien (Link). Ce témoin indique qu’un matériel est
connecté sur le port
 Souvent, pour chaque port, un témoin indique la bande passante utilisée. Ce témoin
n’existe que pour les ports avec auto-négociation.
 Pour le matériel lui-même, un témoin de collision. Il est tout à fait normal d’avoir des
collisions de temps en temps. Lorsque ce témoin est allumé en permanence, il y a un
problème avec un des matériels connectés. Ce temoin est cependant principalement
présent sur les hubs.

MDF _ Industrie_IR 6
ARI _ Eléments actifs Document de Travail

8 Activités

8.1 Questions :

- Quelle est la différence entre éléments actifs et passif d’un réseau ?

- Donner des exemples d’éléments actif et passif d’un réseau.

- Remplir le tableau :

Norme Ethernet Câblage utilisé

- Représenter un réseau en étoile et un réseau en étoile étendue.

- Quelles sont les différences entre un switch de niveau 2 et un switch de niveau


3 ?

- Qu’est-ce qu’un broadcast ? quel est l’avantage d’un switch L3 ou d’un routeur
par rapport à un switch L2 dans ce cas ?

- Rechercher sur internet les débits courant sur un lien d’empilement entre deux
switchs.

- Sur un hub 100Mb/s 24 port la bande passante est partagée, quel sera le débit
disponible si tous les équipements discutent sur le réseau ?

- Même question pour un switch.

- Que signifie pour un port : auto-sense , auto –mdi ?

MDF _ Industrie_IR 7
ARI _ Eléments actifs Correction Commentée

MDF _ Industrie_IR 8