Vous êtes sur la page 1sur 40

Moussa BERETE

Contact@prenezleviragedusucces.com

prenezleviragedusucess.com

Prenez le Virage du Succès

Prenez le Virage du Succès

Prenez le Virage du Succès

Prenez le Virage du Succès

(+224) 625 91 91 18
9 Principes pour
Conquérir le Succès et
Réussir sa Vie
Sommaire
Introduction ........................................................................................................ 3
Principe 1 : S’affranchir des croyances et habitudes limitatives ....................... 7
Principe 2 : Développer la puissance de la pensée positive ........................... 13
Principe 3 : Voir « Grand » .............................................................................. 15
Principe 4 : Savoir ce qu’on attend de la vie ................................................... 17
Principe 5 : Dompter la peur de l’échec et ssurmonter les obstacles ............. 21
Principe 6 : S’inspirer des modèles de réussites pour rejoindre
« Le club des Gagnants » ........................................... 24
Principe 7 : Développer les 4 dimensions de la nature humaine .................... 26
Principe 8 : Cultiver les habitudes de l’excellence .......................................... 30
Principe 9 : Les « 3D » de la réussite ............................................................. 36
Introduction

Ce que croient, à tort, la majorité des gens

« C’est de s’infliger un mal que de ne pas choisir ses réponses


aux messages venant de l’extérieur, de ne pas contrôler et
orienter la communication avec soi-même, de ne pas se
prémunir contre un conditionnement négatif dû à
l’environnement. » BERETE Moussa
L’une des croyances les plus ancrées dans notre culture est de rejeter la
responsabilité de son état, de sa situation aux autres, aux événements et aux
circonstances extérieures. Les habitudes qui en résultent s’expriment
souvent en des termes comme: « Ma famille refuse de m’aider. » ; « Mon
grand frère est en occident et refuse de m’y amener. » ; « J’ai un tonton qui
a des moyens, mais ne fait rien pour m’aider.» ; « On ne peut pas réussir
dans ce pays» ; « Les études dans ce pays sont nulles.» ; « Le gouvernement
ne fait pas ceci et cela. » ; « On n’a pas le choix.» ; Etc…

Combien de fois entend-t-on des expressions du genre : « Ce n’est pas fait


pour toi », « Tu es petit pour faire ça », « Tu ne peux jamais y arriver », « la
vie est dure », « L’argent ne fait pas le bonheur », etc…

La réalité est que, souvent, quand quelqu’un se croît incapable de faire


quelque chose, il pense que c’est impossible pour les autres aussi. Ce sont
des « briseurs de rêves ». Il faut s’en méfier. Elles ne sont pas forcément mal
intentionnées. Mais leurs croyances limitatives ne leur permettent pas de
vous impacter positivement.

Ce que vous pensez de vous-même, ajouté aux messages venant de


l’extérieur déterminent ce que vous êtes aujourd’hui, ce que vous
faites aujourd’hui et ce que vous possédez aujourd’hui.

3
Si vous vous reconnaissez dans la réalité décrite ci-haut, ce guide est fait
pour vous. Il vous fera prendre conscience de ce qui explique où vous êtes
aujourd’hui, et vous aidera à entamer, en toute confiance, le voyage pour là
où vous voulez être.
Nécessité de changer de paradigme pour rejoindre le « Club des
Gagnants »
Si vous voulez avoir du succès et réussir votre vie, vous devez changer de
paradigme c’est- à- dire abandonner l’état d’esprit des perdants pour cultiver
l’état d’esprit des gagnants. Au lieu de voir en les autres, dans les évènements
et les circonstances extérieures les causes de votre situation présente,
assumez l’entière responsabilité de votre existence. Il n’y a qu’une seule
personne qui est responsable de la qualité de vie que vous menez, de la
qualité des relations que vous entretenez, de vos conditions physiques, de
votre situation financière, de vos émotions… Cette personne, C’EST
VOUS.

Votre situation présente n’est pas une conséquence des évènements ;


mais plutôt une conséquence de vos réactions face aux événements.

Si les événements sont tels que vous ne pouvez les changer, vous pouvez
sans doute changer vos réactions face aux événements. C’est votre zone de
liberté de choix ; exploitez-la à bon escient en prenant le contrôle absolu de
vos pensées et de vos actes.
Et, sachez que chaque personne est unique. Chacun vient dans ce monde
pour y imprimer sa marque, y jouer sa partition. Trouver ce pour quoi on
est venu dans ce monde est le premier défi à relever pour réussir sa vie.
Comme le dit Anthony Robbins, gourou du développement du potentiel
humain, si votre vie vaut la peine d’être vécue, elle vaut la peine d’être
contée.

4
• L’esprit de ce guide

Ce guide se veut un outil initiatique pour découvrir et appliquer les principes


universels qui sous-tendent la réussite dans toutes ses dimensions :
corporelle, financière, affective, intellectuelle et spirituelle.

L’ensemble des réflexions que je développe dans ce « Guide » sont


présentées en 9 principes :

• Principe 1 : S’affranchir des croyances et habitudes


limitatives : Vous comprendrez combien les croyances ont un
pouvoir sur notre destin.

• Principe 2 : Développer la puissance de la pensée positive :


C’est une invite à profiter de la loi d’attraction grâce à la puissance
de la pensée positive.

• Principe 3 : Voir « Grand » : Étant donné qu’on peut s’attirer de


petites choses tout comme de grandes choses par nos pensées, ce
chapitre est une invitation à se fixer des buts élevés dans toutes les
dimensions de sa vie. Vous comprendrez que nos limites sont fixées
par nous-mêmes.

• Principe 4 : Savoir ce qu’on attend de la vie : Pour vous inviter


à découvrir et réaliser votre raison d’être.

• Principe 5 : Dompter la peur de l’échec et Surmonter les


obstacles : Sur le chemin de la réussite, il y a des obstacles. C’est un
fait. Ce chapitre vous apprend dans quel état d’esprit aborder les
obstacles. C’est également une sensibilisation des lecteurs à
développer une compréhension positive de ce qu’on appelle « échec
». Ce chapitre prouve que l’échec est une opportunité d’apprendre
et de peaufiner ses aptitudes pour mieux évoluer vers l’atteinte de
ses objectifs.

5
• Principe 6 : S’inspirer des modèles de réussites : Ce chapitre met
en évidence combien vous gagnerez en temps, en énergie et en
ressources à avoir un ou plusieurs mentors, les étudier et les imiter
à certains égards.

• Principe 7 : Développer les 4 dimensions de la nature humaine


: Contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, l’argent
n’est pas le seul indicateur de la réussite. On peut avoir de l’argent
et être malheureux. Ce chapitre vous apprendra comment vous
développer et vous épanouir aussi bien sur les plans physique et
relationnel que ceux intellectuel et émotionnel.

• Principe 8 : Cultiver les habitudes de l’excellence : Les recettes


gagnantes de gourous du développement personnel.

• Principe 9 : Les « 3D » de la réussite : Ce chapitre est une


conclusion des chapitres précédents. Il vous invite à intégrer le
principe de l’action car le savoir est une chose et l’action en est une
autre. Et c’est dans l’action qu’on matérialise ses rêves.

6
Principe 1 : S’affranchir des croyances et habitudes limitatives

La plupart des gens souffrent d’un blocage psychologique. Nous sommes


submergés par un flux dense de messages venant de l’extérieur : nos
éducateurs, nos amis, nos familles, les médias, Internet… C’est un fait ; et le
mal dans ce fait est qu’on nous bombarde plus de messages contribuant à
nous limiter, à perdre confiance en nous-mêmes que de messages qui nous
mettent en confiance et nous poussent à exprimer nos talents à cent pour
cent. Quoique l’intention derrière ces messages limitatifs soit souvent de
nous aider et de nous protéger, il s’avère cependant que cela nous borne
dans nos pensées et nos actions. D’où le concept de « blocage psychologique
».
Consciemment ou inconsciemment, vos mésaventures, des expériences
vécues comme un « échec », des fausses croyances que vous entretenez au
sujet de la réalité et de vous-mêmes refont surface dans vos pensées à chaque
fois que vous voulez entreprendre quelque chose. Peur et objections vous
retiennent dans l’immobilisme. Vous ne faites rien pour atteindre vos
objectifs. Vous renoncez d’agir, pas parce-que vous êtes incapables. Vous
êtes plutôt victimes des objections venant de vos pensées, de la peur de
l’échec et la peur d’affronter des obstacles.
Supposez que vous conduisez une voiture et vous vous rendez compte
soudainement que le frein à main n’est pas complètement dégagé. Quel sera
votre réaction ? Appuyer davantage sur l’accélérateur pour surmonter la
résistance additionnelle ou simplement dégager le frein à main ?
Certainement la solution c’est supprimer la source du blocage.
Des études sérieuses sur des gens qui ont connu le succès montrent qu’ils
ont réussi parce qu’ils ont su se forger un état d’esprit et un caractère qui
défie tout message limitatif. Ils communiquent avec l’extérieur et avec eux-
mêmes de manière à ne jamais se laisser prendre dans le piège des croyances
négatives. Ce sont des gens, en guise d’illustration, qui voient la bouteille à

7
moitié pleine plutôt qu’à moitié vide. Ils refusent de se placer en victimes
pour se positionner en acteurs de leur vie ; Ils ne subissent pas la vie, ils
gèrent leur vie.
Pour vous prouver que notre conception de la réalité n’est pas forcement la
réalité, observez les figures ci-dessous et dites ce que vous voyez.

Figure 1

Figure 2

Figure 3

N.B : A la fin du chapitre vous reverrez ces images.

8
Je crois fermement que le point de départ vers le succès et la réussite c’est
d’abord de prendre conscience qu’on rumine souvent la détresse, due à son
état, dans sa zone de confort de laquelle on n’ose pas sortir. Ensuite
s’engager à ne plus entretenir le même schéma mental qui vous a toujours
empêché de prendre pleine possession de vos potentiels illimités et de les
exploiter.

Puisque vous avez la possibilité de contrôler et orienter vos pensées, vous


pouvez donc modifier en vous toute croyance limitative en croyance
positive et adopter une attitude positive pour sortir de votre zone de
confort. Pour y arriver je vous suggère :

- d’écrire des phrases affirmatives, tenir des discours positifs, à partir


desquels vous déclarerez que vous possédez déjà ce que vous voulez,
que vous faites ce que vous aimez faire et que vous êtes la personne
que vous voulez être. Par exemple au lieu de dire « Je ne suis pas
assez intelligent. Si je parle on me trouvera ridicule », il vaut mieux
se dire « Plus j’exprime mes opinions, plus les gens me respectent et
m’admirent ». L’idée c’est de se valoriser et non se dévaloriser quand
on parle avec soi-même. L’exercice parait simple ; mais ça donne des
résultats. Quand vous vous dites que vous pouvez… et vous êtes…,
croyez-moi, vous pourrez… et vous serez… C’est comme quand un
parent affirme souvent à son enfant qu’il ne vaut rien, il grandira
avec l’idée qu’il ne vaut rien et ça affectera l’estime qu’il a de lui-
même. Il ne faut pas s’étonner plus tard qu’un tel enfant, devenu
adulte, ne réussit pas sa vie. Par contre quand un enfant grandit avec
la croyance qu’il est le meilleur grâce aux discours d’encouragement
et positifs qu’il entend, il sera le meilleur et réussira de belles
réalisations dans sa vie.

- de visualiser ce qu’on veut et ce qu’on veut devenir. La visualisation


a un pouvoir extraordinaire. La visualisation consiste à créer dans

9
son esprit des images fortes et saisissantes de ce qu’on veut posséder
et de ce qu’on veut être. Vivez intensément, dans votre esprit les
réalités de l’univers auquel vous aspirez. La première fois que j’ai
consciemment vécu l’expérience de la visualisation remonte à 2006,
quand j’ai commencé à étudier la question du développement
personnel. Je planifiai un voyage sur la Guinée pour des congés. En
ce moment mon épouse était ma prétendante. J’étais impatient de la
revoir après plusieurs années d’absence de la Guinée. A plusieurs
mois de la date de mon voyage je visualisais dans les moindres détails
les instants que je comptais passer en sa compagnie ; surtout, j’ai
intensément visualisé le scénario de notre première rencontre. Le
lieu de notre première rencontre, mon habillement, ses copines avec
lesquelles elles étaient ainsi que l’atmosphère de la rencontre
correspondant exactement à l’image mentale que je me faisais
plusieurs mois avant la rencontre. Je me suis dit depuis si la
visualisation a marché dans ce contexte, cela pourrait marcher dans
d’autres contextes. Et depuis, je visualise les buts que je me fixe.

J’ose croire que vous avez, un moment de votre vie, usé du pouvoir de la
visualisation. Que ce soit le cas ou pas, expérimentez-le-vous verrez que ça
marche.

- de changer de comportement : quand on a conscience de ce


qui nous limite, il faut logiquement le changer car on ne peut pas
faire toujours les mêmes choses encore et encore et espérer un autre
résultat.

10
Figure 1

Sur cette figure, certains verront la tête d’un lapin. D’autres verront le bec
d’un oiseau. Les deux groupes ont raison. Observer bien.

Figure 2

Ceux qui voient une jeune dame ont raison autant que ceux qui voient une
vieille.

11
Figure 3

On est habitué à voir le noir écrit sur du blanc. C’est pourquoi beaucoup
n’arrive pas à voir le mot « MER » à première vue. L’exemple de ses figures
montre que chaque personne voit la réalité sous un angle donné. Autrement
dit votre carte du monde n’est pas le monde.

12
Principe 2 : Développer la puissance de la pensée positive

« Surveille tes pensées avant qu’elles deviennent des paroles ;

Surveille tes paroles avant qu’elles deviennent des actions ;

Surveille tes actions avant qu’elles deviennent des habitudes ;

Surveille tes habitudes avant qu’elles forgent ton caractère ;

Surveille ton caractère avant qu’il détermine ton destin. »

Source anonyme

L’homme est ce qu’il croit être. Tout ce que vous concevez en pensée et
dont vous croyez fermement, vous pouvez le réaliser. Par vos pensées et
croyances vous vous fixez vous-mêmes vos limites. Je demande souvent à
mes étudiants en fin de formation le niveau de revenu auquel ils aspirent. La
majorité dépasse à peine un million de francs guinéens. Je réplique en disant
ceci « la vie vous donne ce que vous la demandez. » Mes interlocuteurs me
regardent souvent avec un air étrange plein d’interrogations. Je leur fais
remarquer que le niveau de revenu auquel ils aspirent est, de loin, inférieur
à ce qu’il leur faut pour s’épanouir (ne serait-ce que pour couvrir le minimum
vital). Mais par le simple fait de leur pensée ils se fixent des objectifs limités.
Et ils finiront par s’attirer un salaire bas, pas parce qu’ils ne méritent pas
davantage, mais parce qu’ils entretiennent une croyance limitative des
possibilités que la vie leur offre.

L’homme peut s’attirer une chose ou un événement à force d’y penser


constamment et fortement. C’est la loi d’attraction.

Vous voulez atteindre vos objectifs ? Fixez-vous des objectifs élevés. Faites
de vos objectifs vos pensées dominantes. Croyez en vous et croyez
fermement que vos objectifs ne sont pas au-delà de vos potentiels.

13
Pour illustrer que vos pensées créent votre état, imaginez-vous vivant loin
de votre amour, l’être aimé. Vous tenez sa photo et vous l’imaginez dans les
bras d’une autre personne. Dans quel état d’esprit et émotionnel seriez-vous
à l’instant ? Par contre, imaginez que l’être aimé est en famille, tout sage ?
Dans quel état d’esprit et émotionnel seriez-vous ? La réponse est évidente.
Et la réalité, dans les deux cas, vous subissez les effets de la nature de vos
pensées.

La bonne nouvelle est qu’on peut consciemment orienter ses pensées. Et


puis que vos pensées déterminent vos croyances et vos actions, et qu’il est
possible de contrôler et orienter vos pensées, vous détenez alors la clé de
votre vie. A vous de la gérer et non la subir.

Engagez-vous dès à présent à avoir des pensées positives de ce que vous


êtes, de ce que la vie vous offre comme opportunités. C’est au prix de cet
effort conscient que vous développerez votre confiance en vous, vous ferez
de vos objectifs, de ce que vous voulez vraiment être et de ce que vous
voulez posséder, vos pensées dominantes. Vous verrez, tout l’univers
conspirera à ouvrir les voies vers l’atteinte de vos objectifs.

Pour commencer à développer l’habitude de penser positivement, répondez


à la question suivante : « Quelles sont les grandes croyances que vous avez
sur ce que vous êtes et sur ce dont vous êtes capables ? Faites une liste de
cinq croyances au moins.

Ensuite, faites une liste, d’au moins, cinq croyances positives qui peuvent
vous aider à atteindre vos objectifs. Ne remettez pas cet exercice à plus tard.

A chaque fois que vous vous surprenez entrain d’entretenir des pensées
négatives et limitatives, prenez-en conscience et remplacez-les
immédiatement par des pensées positives. A force de persévérer sur cette
voix, ce mode de fonctionnement deviendra naturel pour vous. Mais ne
vous leurrez pas, ça requiert de la discipline.

14
Principe 3 : Voir « Grand »

« Visez la lune, par ce que si vous la manquez, vous atteindrez les


étoiles. » Proverbe arabe

Étudiez le parcours de MAHATMA GHANDI, de MARTIN LUTHER


KING JR., de mère THEREZA, de BILL GATES, de STEVE JOBS, des
femmes et des hommes, connus ou méconnus du grand public, mais ayant
connu du succès. Vous découvrirez qu’ils ont en commun non seulement le
fait de savoir ce qu’ils voulaient (Chapitre 4), mais également le fait de viser
haut et entretenir la croyance de pouvoir y arriver. A cela s’ajoute le fait de
persévérer dans l’action avec conviction.

Adolescent BILL GATES affirme vouloir conquérir le monde en


introduisant l’utilisation du PC dans les familles, et dans le monde entier.
Ce qui paraissait à l’époque comme un rêve farfelu d’un gamin est devenu
aujourd’hui une entreprise multinationale ; et BILL GATES fait partie des
hommes les plus riches du monde. GHANDI avait une vision si grande que
beaucoup de gens avaient qualifié d’irréaliste et impossible d’atteindre. Mais
GHANDI s’est lancé à la conquête du succès parce qu’il fait partie de cette
minorité de personnes qui voient grand.

Dites-vous que si quelqu’un l’a fait, vous pouvez le faire aussi, en dépit de
ce que vous êtes aujourd’hui et de ce que vous possédez aujourd’hui. La
question la plus importante n’est pas ce que vous étiez et ce que vous êtes
aujourd’hui. Demandez-vous ce que vous voulez être, ce que vous voulez
avoir. Engagez vous à les conquérir.

Si un gamin s’est fixé un but « démesuré » et l’a atteint, vous aussi


vous pouvez le faire. Pour y arriver, sortez de votre zone de confort,
dégagez le frein psychologique qui vous atrophie et ne posez pas de
limites à vos rêves.

15
• Ce qui arrive souvent et qu’il faut combattre

Quand on a une idée, un rêve, un but élevé, il y a d’abord une voie intérieure
qui émet des objections. Ensuite on a peur de l’échec ou de paraitre fou ou
trop ambitieux. Or qu’est-ce que la peur ? J’aime la définition de la peur à
travers l’acronyme suivant : Projections Erronées Ultra Résistantes. Par
exemple vous voulez demander quelque chose à une personne, vous vous
dites il ne va pas accepter avant même de lui demander. Vous ne passez pas
à l’action parce que vous vous donnez des raisons de ne pas y aller. Ces
projections viennent de vous et non de la réalité. Ne réfléchissez pas à la
place des autres, ne pensez pas à la place des autres. Dans le doute il faut
vérifier. Ce qui veut dire il faut se confronter à la réalité. Par exemple pour
savoir si papa acceptera de m’acheter une nouvelle chemise ou pas, je lui fais
simplement la demande.
Cette démarche est valable dans bien d’autres contextes de la vie.

Quant à la question de l’ambition, ayez de l’ambition. Ce n’est pas un défaut.


Si vous n’avez pas d’ambition, personne n’en aura pour vous, et pire, vous
ne ferez que contribuer à réaliser celles des autres.

16
Principe 4 : Savoir ce qu’on attend de la vie

« Il n’y a pas de bon vent pour celui qui ne sait pas où il va. »
Quand vous sortez de chez vous, qu’est ce qui justifie le chemin que vous
emprunter ? C’est le fait de savoir, avant même de bouger, où vous partez.
C’est le même principe qu’il faut appliquer dans sa vie. Avant même de se
lancer dans l’aventure de la vie, vous devez vous poser certaines questions
essentielles :
- Que voulez-vous faire ?
- Que voulez-vous avoir ?
- Que voulez-vous être ?
- Que voulez-vous accomplir ?

La plupart des gens ne vivent pas la vie qu’ils désirent par ce qu’ils ne savent
pas ce qu’ils veulent. Le premier pas pour conquérir le succès, est de savoir
ce que c’est la réussite et le succès pour vous. Il n’y a pas un standard de
réussite. A chacun sa réussite. Moi, je désire être consultant international en
leadership et développement du potentiel humain. En plus je désire laisser
derrière moi un monde meilleur par mon engagement politique et
philanthropique. Quelqu’un d’autre désire être médecin pour sauver des
vies. Une autre personne désire défendre son pays en rejoignant les rangs
de l’armée. Quelqu’un d’autre est intéressé par le sport, la musique…

Le constat malheureux est que beaucoup de gens opèrent des choix pour
faire plaisir à leur entourage :

- « Je fais des études de droit par ce que papa veut ainsi. »

- « Je me marie par ce que mes parents me l’imposent. »

- « Je fais ce métier par ce qu’on m’a demandé de le faire et non pas


parce que j’aime. »

17
- Etc…

C’est une erreur de fonctionner ainsi. Vous ne pouvez pas vous épanouir et
mieux servir les autres en faisant ce qui n’est pas en cohérence avec votre
être profond. Même si vous gagnez votre vie, vous ressentirez toujours un
vide dans votre existence. C’est la preuve que l’argent n’est pas le seul
indicateur de la réussite.

Un passage du livre « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils


entreprennent du Dr. Stephen Covey » m’a aidé à découvrir ma raison d’être.
Et, aujourd’hui, je pose quotidiennement des actes pour réaliser ma raison
d’être. Je vais vous faire vivre ce que ce passage m’a fait vivre.

Installez-vous dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangé.


Faites le vide dans votre tête et imaginez : vous avez perdu un être
cher. Vous assistez à l’enterrement. Vous voyez les visages de la
famille et des amis. Vous ressentez la peine, partagée par tous, d’avoir
perdu quelqu’un. Le corps est allongé prêt à recevoir les derniers
prières et recueillements.

Vous qui lisez ces lignes je vous souhaite longue vie de bonheur et de
santé. Mais imaginez que ce corps qui est allongé c’est vous. Au fait
vous assistez à votre propre enterrement. Toutes ces personnes vous
rendent hommage, vous expriment leur amour et vous disent
comment elles vous ont apprécié. Maintenant réfléchissez bien. Que
voudriez-vous que chacune des personnes présentes à votre
enterrement dise de vous ? Quelle sorte d’époux, d’épouse, de père ou
de mère souhaiteriez-vous que reflètent leurs mots ? Quel fils, fille ou
cousin ? Quel genre d’ami ? Quel collègue de travail ? Quel caractère
aimeriez-vous qu’ils aient trouvé en vous ? Quelle action, quel succès
voudriez-vous qu’ils se rappellent ? Quel est le petit « plus » que vous
souhaiteriez apporter dans leur vie ?

18
Écrivez, noir sur blanc, les réponses aux questions précédentes. Ne perdez
jamais cet écrit car ça représente ce qui compte de plus pour vous dans ce
monde. C’est le sens que vous voulez donner à votre vie. C’est votre raison
d’être. Toutes vos décisions, tous les actes que vous posez, toute orientation
de votre vie doivent être en accord avec votre raison d’être.

J’adhère à l’idée développée par Dr. Stephen Covey selon laquelle il faut
entamer l’aventure de la vie en ayant la conclusion de sa vie en tête.

Je me suis attelé à suivre les conseils de Dr. Covey. Cela m’a amené à
découvrir ma raison d’être que je formule comme suit :

« Inspirer des millions de personnes à découvrir et réaliser leur


raison d’être, à s’affranchir de la peur, à contrecarrer les objections
et à surmonter les obstacles pour conquérir le succès.

Aider des individus et des organisations à une meilleure


pratique de leadership, à travers des cours, des séminaires, des
livres, des conférences et des conseils.

Laisser derrière moi un monde meilleur à travers l’entrepreneuriat,


l’engagement politique et des actions philanthropiques. »

Laissez-moi vous donner un conseil : ne gardez pas vos objectifs en tête.


Mettez-les sur papier, noir sur blanc. Lisez-les plusieurs fois par jour. Ainsi
vous ne perdrez jamais de vue de ce qui compte réellement pour vous. Vos
objectifs finiront par s’ancrer dans votre subconscient. Par la suite, vous
serez tellement obsédé par l’idée de réaliser vos buts que vous commencerez
à poser des actes dans le sens de la concrétisation de vos rêves.

Pour bien définir ses objectifs, la PNL (Programmation Neuro Linguistique)


conseille la démarche suivante :

Programme :

- Que voulez-vous exactement ?


19
Données sensorielles :

- Que verrez-vous ?

- Qu’entendrez-vous ?

- Quelle sensation ressentirez-vous ?

- Quelle odeur sentirez-vous ?

Etat recherché / Etat présent :

- Que voulez-vous ?

- Qu’avez-vous en ce moment ?

- Quelle est la différence ?

Vérification :

- Comment saurez-vous que vous avez ce que vous désirez ?

Formulez vos objectifs de manière qu’ils soient S.M.A.R.T c’est-à-dire


Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporels.

20
Principe 5 : Dompter la peur de l’échec et ssurmonter les
obstacles

Le plus grand risque dans la vie, c’est celui de ne jamais en prendre


Ce que la majorité du club des « geignards » appelle « échec », la minorité du
club des « gagnants » appellent « résultat ».

Au fait, ce qu’on appelle, souvent « échec » est un résultat qui ne correspond


pas à nos attentes. Ce résultat vient d’une combinaison d’idées et d’actions
précises.

Donc si ce résultat ne vous convient pas, il vous appartient de changer la


syntaxe qui vous y a conduit. Autrement dit, vous ne pouvez pas faire les
mêmes choses, encore et encore, et espérer un autre résultat.

On apprend toujours de nos erreurs et de nos « échecs ». Au lieu de se laisser


paralyser par un « échec » il faut en tirer des leçons et continuer son périple
vers l’atteinte de ses buts. Autrement dit, il faut vivre l’ « échec » comme une
découverte. La découverte « de la façon de ne pas procéder » pour atteindre
l’objectif visé.

Je vais vous rapporter l’histoire d’une personne. C’est un homme qui


: « fit faillite à l’âge de 31 ans, fut battu aux élections législatives à 32
ans, fit de nouveau faillite à 34 ans, vit mourir sa petite amie à 35 ans,
eut une dépression nerveuse à 36 ans, fut battu aux élections locales
à 38 ans, fut battu aux élections au congrès à 43 ans, fut battu aux
élections au congrès à 46 ans, fut battu aux élections au congrès à 48
ans, fut battu aux élections au sénat à 55 ans, ne put s’inscrire aux
élections à la vice présidence à 56 ans, fut battu aux élections au sénat
à 58 ans, fut élu président des Etats-Unis d’Amérique à 60 ans. » Et
pas n’importe quel président. Il s’agit d’Abraham Lincoln.

21
Il n’aurait jamais pu devenir président s’il avait considéré toutes ces défaites
comme des « échecs ». Il les a vécus comme une étape vers son but. De plus
il a certainement appris de ses défaites pour s’améliorer et continuer son
chemin vers l’atteinte de ses buts. Combien de personnes auraient tenu
malgré tant de défaites ? Peu de gens. C’est pourquoi il n’y a qu’une minorité
qui réussit à vivre la vie dont elle rêve.

L’histoire de Thomas Edison est aussi illustrative : après avoir essayé 9 999
fois de perfectionner l’ampoule électrique sans y parvenir, quelqu’un lui fit
la remarque suivante : « Vous avez essayé 9 999 fois et vous avez échoué 9
999 fois. Envisagez-vous un dix millièmes échecs ? » Il répondit : « Je n’ai
jamais échoué. J’ai seulement découvert une nouvelle façon de ne pas
inventer l’ampoule électrique. » Réfléchissez-y.

Les personnes n’ayant jamais connu de revers dans leurs vie sont rares,
voire inexistantes. La différence entre les « gagnants » et les « geignards »
est dans leur capacité à surmonter les « échecs ».

La plupart des gens abandonnent juste au moment où ils sont sur le


point de connaître le succès.
Ce qui fait la différence entre un gagnant et un loser, réside dans la capacité
du premier à surmonter les obstacles.

Les gagnants font preuve, tous, de persévérance. Ils n’abandonnent jamais.


Ils font preuve de force physique et de force mentale pour venir à bout des
obstacles sur leur chemin.

D’ailleurs plus on rencontre des obstacles, plus on se forge. Un arbre


robuste se développe malgré de violents vents. Plus le vent est violent, plus
la robustesse de l’arbre se renforce.

Ne vous méprenez pas il y a toujours des difficultés sur le chemin de


celui qui a un grand dessein.

22
Parmi vos connaissances, choisissez n’importe qu’elle personne qui, pour
vous, est un modèle de réussite. Demandez-lui de vous raconter son
parcours. Vous apprendrez, sans aucun doute, que cette personne a
surmonté d’énormes difficultés. Vous découvrirez que sa réussite tient, en
grande partie, de sa capacité à persévérer malgré les difficultés.

Le monde regorge d’exemples de prévenance :

- Un amiral, Robert Peary a essayé d’atteindre le pôle Nord à sept


reprises avant de réussir, à sa huitième tentative.

- La NASA a connu vingt « échecs » lors de ses vingt-huit premiers


essais pour envoyer une fusée dans l’espace.

- Les histoires d’Abraham Lincoln et de Thomas Edison (ci-haut)


sont édifiantes.

Près de vous, les exemples ne manquent pas. Inspirez-vous-en et suivez


votre chemin.

23
Principe 6 : S’inspirer des modèles de réussites pour rejoindre
« Le club des Gagnants »

Dans les chapitres précédents, je vous invite à partir de vous, de votre fort
intérieur pour définir ce que vous voulez. De mobiliser vos ressources, à
partir de vous, pour concrétiser vos rêves.

Il y a un autre principe très important. C’est le fait d’avoir un ou plusieurs


mentors. Quel que soit le domaine d’activité qui vous intéresse, le mode de
vie qui vous intéresse, il y a des maîtres qui vous ont précédés. Si vous voulez
faire de la politique, vous pouvez vous inspirer d’hommes politiques
d’envergures que le monde a connus ou connaît. Si vous voulez être un
conférencier international, étudiez la vie, le style des personnes qui excellent
dans ce domaine. Vous trouverez certainement au moins une personne qui
vous inspire. Quel que soit ce que vous voulez être, vous voulez faire, vous
voulez posséder, chercher des maîtres en la matière. Vous gagnerez en
temps et en énergie de profiter de leur expérience car ils ont déjà parcouru
le chemin. En étudiant le parcours de votre mentor vous aurez une chance
qu’il n’a pas eue : ne pas faire les mêmes erreurs que lui. De plus vous avez
la chance de pouvoir apprendre plus vite.

Il y a des personnes qui découvrent leur raison d’être tout seul. Pour d’autres
il faut un déclic qui peut être soit un évènement ou soit une personne. Si
c’est une personne, elle n’est pas censée déterminer ce qui compte le plus
pour vous. Elle vous aide à prendre conscience de ce que vous êtes et ce que
vous pouvez faire.

24
Par exemple, l’ex président américain, Bill Clinton, a décidé de faire la
politique et devenir président des Etats-Unis quand il a serré, à 17 ans, la
main de John F. Kennedy.

Une phrase peut changer la vie d’une personne pour le restant de sa vie.

J’animais des cours à l’Institut Supérieur d’Informatique et de Management.


Il y avait un étudiant que je n’ai pas remarqué parce que l’effectif était grand.
De plus le jeune homme ne se manifestait pas quand je posais des questions.
Le jour d’une évaluation orale, il m’a impressionné par la qualité de ses
réponses. J’ai regardé les copies de l’évaluation écrite. Il a eu l’une des
meilleures notes. J’ai dit publiquement à toute la classe à quel point ce jeune
homme m’a impressionné. Quelques semaines après, il m’a intercepté dans
la cour de l’école en me disant ceci : « Merci Monsieur BERETE. Vous avez
changé ma vie. Je pensais que les autres valaient mieux que moi. Je suis
timide et j’avais toujours peur de m’exprimer. Mais depuis le jour où m’aviez
apprécié devant toute la classe, je suis en confiance. Je n’ai plus peur de
parler en classe. Je me sens aussi intelligent et fort que les autres. » Je
souhaite que ce jeune homme ne perde plus jamais confiance en lui pour ne
pas gâcher son talent.

Vous rendrez un grand service aux autres en leur exprimant ce que vous
pensez de biens chez eux.

La lecture orientée vers vos centres d’intérêts, des émissions radio et télé sur
les sujets qui vous intéressent ainsi que des séminaires, ateliers, conférences
et cours peuvent vous aider dans la quête de votre voie.

25
Principe 7 : Développer les 4 dimensions de la nature humaine

On ne peut réduire la réussite d’un homme à ce qu’il a. Son bien-être,


son élévation intellectuelle, son intelligence émotionnelle ainsi que
son degré de spiritualité sont des indicateurs éloquents de son niveau
de réussite.
L’indicateur de réussite le plus utilisé dans notre communauté c’est l’argent.
Beaucoup de personnes réduisent la réussite au fait d’avoir un compte
bancaire bien garni et un patrimoine de grande valeur monétaire.

Il est courant de voir une personne riche matériellement mais malheureuse.


Elle est toujours stressée, anxieuse, insatisfaite de l’existence qu’elle mène.

D’un autre côté, il existe des personnes épanouies et heureuses bien qu’elles
ne disposent pas d’un patrimoine de valeur monétaire élevée.

La grande question est pourquoi ?

La réponse est simple et évidente, quoique beaucoup de gens l’ignorent ou


la relèguent au second plan.

La réalité est que la majorité des gens sont préoccupés par comment se faire
le maximum d’argent. Or l’Homme a d’autres dimensions qu’il faut
développer pour mener une vie équilibrée. Il s’agit :

- de la dimension physique (le corps) :

Le corps est un instrument au service de notre esprit, notre cœur et notre


mental. Nous réagissons physiquement après avoir reçu des commandes de
la part de notre esprit, de notre cœur et de notre mental.

26
Quand un accro à la cigarette, à la drogue, à l’alcool, se dit incapable d’arrêter
ses vices, c’est qu’il n’a pas appris à subordonner son corps à son esprit, son
mental et son cœur. Au lieu que son corps ne soit son serviteur, il devient
son maître.

Pour développer son corps, il est conseillé d’avoir une alimentation saine,
de faire régulièrement des exercices physiques, de se reposer, se relaxer et
gérer le stress.

Des aliments recommandés : des grains, des légumes, des fruits et des
sources de protéines non grasses, la viande (en faible quantité), du poisson.
Il est conseillé d’éviter des aliments riches en sucre et en acide gras saturé.
Trop manger est destructif. Quand la faim disparait il faut s’arrêter de
manger.

Pour ma part, le jeûne me fait sentir bien dans la peau. En outre, il me rend
plus créatif et spirituel.

Il est important pour chaque personne de connaître son corps et d’observer


un régime qui lui est approprié. Consulter un diététicien peut s’avérer utile

Si vous maîtrisez votre régime alimentaire, vous aurez l’énergie, la sérénité


pour attaquer de grands défis et les relever.

La pratique régulière d’une activité physique active le système cardio-


vasculaire, développe la force et la souplesse. Il n’est pas nécessaire de faire
le sport au rythme d’un champion olympique. Mêmes de légères activités
physiques mais régulières sont d’un apport considérable en équilibre
physique et mental, en énergie.

Le repos et la détente sont indispensables pour recharger la batterie afin


d’attaquer, à nouveau, le travail avec plus d’efficacité. La vie requiert un
équilibre, autrement on baisse en efficacité.

27
Si vous ne faites que travailler sans vous accorder des moments de loisir et
de détente, vous bloquerez votre créativité, vous vous sentirez lourd.
Conséquence : vous fournirez beaucoup d’énergie pour obtenir un résultat
faible.

- de la dimension mentale (le mental) :

Cette dimension est généralement mesurée par le Quotient Intellectuel. On


peut développer cette dimension en suivant des formations de base et des
formations continues. Prendre des cours, suivre des séminaires, s’auto-
former, écouter des enregistrements audio traitant des sujets qui vous
intéressent.

L’environnement dans lequel on évolue change. Si vous vous obligez à


apprendre de façon continuelle, vous serez à même de vous adapter et
d’évoluer au rythme de l’environnement changeant.

Il est aussi bien d’apprendre des choses dans des domaines différents ; ceci
pour élargir votre culture générale.

Le savoir est utile lorsqu’on le maîtrise et l’exploite. La meilleure façon d’y


parvenir c’est d’enseigner ce qu’on sait et pratiquer ce qu’on apprend.

A la place de la lecture, beaucoup de personnes passent des heures et des


heures devant la télé, à lire et envoyer des messages, à écouter de la musique,
à s’occuper de futilités, à raconter des choses qui ne contribuent, à rien, à
réaliser leurs rêves. Tenez-vous bien, si vous passez 6 heures par jour devant
le petit écran ou dans des futilités pendant 60 ans, vous perdez 15 années de
votre vie. Mains sur la conscience, combien de temps pesez-vous à travailler
sur ce qui compte vraiment pour vous ? Combien de temps pesez-vous
devant la télé, à écouter de la musique, dans des commérages, à faire des
choses qui ne vous font pas évoluer ? Ces questions doivent vous servir de
déclic pour surveiller ce que vous faites de votre temps. Imposez-vous la
discipline qu’il faut pour changer d’habitude car rappelez-vous celui qui
28
sème une habitude, récolte un caractère. Et c’est votre caractère qui
détermine votre destin.

- La dimension émotionnelle (le cœur) :

Les cinq composantes de l’intelligence émotionnelle sont : la conscience de


soi (conscience de ses forces et de ses faiblesses, de ses capacités, de ce qu’on
veut…), la motivation personnelle (ce qui nous fait agir avec implication,
passion et détermination), l’autorégulation (aptitude à se manager soi-
même), l’empathie (capacité à se mettre à la place des autres, à comprendre
les autres) et les facultés sociales et communicatives (aptitudes à interagir
avec les autres).

- La dimension spirituelle (esprit) :

Ma conviction personnelle : Dieu existe et transcende tout. Que vous


partagez cet avis ou non, vous avez tout de même besoin de vous élever
spirituellement ; il en va de votre équilibre. Par dimension spirituelle,
entendez bâtir sa vie sur des valeurs et des principes, se lier avec un Esprit
supérieur et s’engager pour des causes honorables.

29
Principe 8 : Cultiver les habitudes de l’excellence

Si vous semez les habitudes de l’excellence, vous récolterez un


caractère de gagnant ; et au bout du compte vous gagnerez.

Les principes du succès sont universels. Ils ont toujours existé quoique ce
n’est qu’une minorité de personnes qui les découvrent et les mettent en
pratique. Je souhaite vivement que vous fassiez partie de cette minorité.

La littérature sur les questions de développement personnel est riche. Vous


pouvez accéder à l’information à travers des livres, des cours audio et
visuels, des conférences, des séminaires.

Deux livres ont changé ma vie car ils m’ont appris à sortir de ma zone de
confort, à croire en moi, à découvrir ma raison d’être et à me doter d’un
mental qui me permet aujourd’hui d’agir dans le sens de ce qui compte
vraiment pour moi. Il n’y a pas un point d’arriver dans ce processus. Je suis
donc à la quête permanente de mon développement.

Les deux livres dont je parle sont :

- « Pouvoir illimité » écrit par Anthony Robbins, un gourou de


motivation et du développement personnel mondialement connu et
respecté.

- « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils


entreprennent » de Dr. Stephen Covey, un expert incontesté en
matière de leadership et de développement personnel.

Je me contenterai de vous résumer quelques idées centrales développées


dans ces deux livres.

• Pouvoir illimité d’Anthony Robbins

30
Il y a sept mécanismes de base que vous pouvez observer pour connaitre le
succès dans vos entreprises. Ce sont des traits qui caractérisent les « gagnants
»:

Trait n° 1 : La passion

Les « gagnants » se découvrent une raison dévorante, dynamisante de faire


plus, de se dépasser, de se surpasser. Ils sont des obsédés par ce qu’ils
veulent réaliser. C’est la passion qui pousse quelqu’un à se coucher tard et à
se lever tôt. C’est la passion qui donne l’énergie. C’est la passion qui fait que
quelqu’un ne compte pas les heures consacrées à l’atteinte de ses objectifs.
Quel que soit votre domaine d’activité, pour exceller il faut être porté par
une passion dévorante. Un grand sportif atteint le sommet par ce qu’il est
passionné. Un excellent professeur l’est par ce qu’il est passionné. Un amour
étincelant s’explique par la passion qui le caractérise.

La passion, ce petit piment, est indispensable pour maintenir le cap


jusqu’à l’atteinte de ses objectifs.

Trait n° 2 : La conviction

Toutes les religions mettent l’accent sur le pouvoir de la foi. Quand on


s’engage sans conviction, on ne peut pas être passionné, ni avoir la force
mentale et physique pour surmonter les obstacles.

Si vous être convaincu que vous êtes capable d’atteindre un


objectif, vous le pourrez.

Trait n° 3 : La stratégie

Si on se contente d’approvisionner une fusée en carburant et la lancer à


l’aveuglette dans l’espace, que se passera- t- il, à votre avis ? Sans doute la
catastrophe. Il faut nécessairement définir une direction.

31
A l’instar de la fusée, il faut une stratégie, en plus de la passion et de la
conviction pour atteindre ses objectifs. La passion et la conviction
mobilisent nos ressources, mais c’est la stratégie qui détermine comment
combiner nos ressources en vue d’atteindre nos objectifs.

Si vous êtes conscient de ce que vous voulez faire de votre vie, si


vous en êtes convaincu, si vous êtes passionné par vos objectifs,
alors définissez un plan d’action ; autrement dit une stratégie qui
vous mènera au succès.

Trait n° 4 : La clarté des valeurs

L’éthique, l’honnêteté, la tolérance, le patriotisme, la fierté, la liberté etc… ;


c’est ce qu’on appelle valeurs. Comme l’affirme Anthony Robbins les
valeurs sont des jugements fondamentaux d’ordre éthique, moral ou
pratique que nous portons sur ce qui compte vraiment. Ce sont nos valeurs
qui déterminent notre conscience de ce qui est bien ou mal. Chaque individu
doit bâtir son existence sur un ensemble de valeurs qui représente son
système référentiel.

Vos décisions, vos paroles, votre comportement, vos actions doivent


se fonder sur vos valeurs et principes.

Trait n° 5 : L’énergie

C’est le dynamisme, l’enthousiasme ; c’est cette façon ravageuse avec laquelle


on agit.

Vous ne pouvez pas tourner les évènements en votre faveur si vous


évoluer d’un pas nonchalant.

32
Trait n° 6 : L’art de se lier

C’est cette capacité à tisser des liens avec des personnes venant d’horizons
différents. J’aime l’expression couramment employée dans notre milieu : «
Celui qui a de bonnes relations est plus riche que celui qui a beaucoup
d’argent ». J’ai vécu des situations dans lequelles mes relations mon aidé plus
que mon argent.

Ceux qui ont connu de grands succès dans l’histoire de l’humanité, Ghandi,
Sékou Touré, Nelson Mandela, Mère Théréza, Martin Luther King…
possédaient tous cette capacité de susciter des liens les unissant à des
millions de personnes.

Trait n° 7 : La maîtrise de la communication

L’homme communique non seulement avec l’environnement extérieur mais


aussi avec soi-même. Ce « Guide » vous exhorte à contrôler et orienter
positivement votre façon de communiquer avec vous-même et avec votre
environnement car :

A ces caractéristiques, Tony Robbins invite le lecteur de développer


certaines croyances dont :

« Tout événement se produit pour une raison précise et doit-nous


servir. »

« L’échec n’existe pas. Seuls existent les résultats. »

« Quoi qu’il arrive, assumez-en l’entière responsabilité. »

« Il n’est pas nécessaire de tout comprendre pour tout utiliser. »

« Les êtres humains sont vos plus grandes ressources.»

« Le travail est un jeu. »

33
« Il n’y a pas de réussite durable sans engagement. »

• Les Sept habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils


entreprennent

Plus de 15 millions d’exemplaires de ce livre ont été vendus dans 27 pays.


Ce chiffre devrait vous convaincre à lire ce livre, vous aussi.

Dr. Stephen Covey a résumé les principes du succès en 7 habitudes qui


mènent à deux niveaux de victoire qu’un individu doit remporter pour
conquérir le succès.

A. La victoire intérieure :

Habitude 1 : Soyez proactif (principe de perception individuelle) : Ce


principe énonce qu’il faut avoir une vision anticipative de sa vie. Il faut être
acteur de sa vie.

Habitude 2 : Sachez dès le départ où vous voulez aller (principe de


leadership individuel)

Habitude 3 : Donnez la priorité aux priorités (principe de gestion

individuelle. B. La victoire publique :

Habitude 4 : Pensez gagnant/gagnant (principe de leadership interactif)

Habitude 5 : Chercher d’abord à comprendre, ensuite à être compris


(principe de communication)

Habitude 6 : Profitez de la synergie (principe de coopération créative)

34
C. Le renouvellement

Habitude 7 : aiguisez vos facultés (principe pour un renouvellement


personnel équilibré).

35
Principe 9 : Les « 3D » de la réussite

Dans les chapitres précédents, nous avons exploré les principes qu’il faut
intégrer pour être du côté des gagnants. Dans la vie il n’y a pas de hasard.
Tout résultat qu’on obtient, résulte d’une combinaison spécifique d’idées et
d’actions.

Vous avez appris, dans ce guide, que votre réussite passe par une orientation
positive de vos communications avec l’environnement et avec vous-même.
Ce guide vous exhorte à améliorer la qualité de vos pensées, à croire en vos
capacités et à ne pas vous limiter. Vous avez appris à agir dans le sens de ce
qui compte réellement pour vous.

Certes, il est indispensable de découvrir sa raison d’être. Il est important de


savoir ce qu’il faut faire pour réaliser sa raison d’être. Mais cela ne suffit pas.
Vous pouvez lire les meilleurs livres de développement personnel, vous
pouvez suivre des séminaires de motivation et toute autre activité
susceptible de vous motiver à découvrir et réaliser votre raison d’être ; mais
pour obtenir du résultat vous devez décider de passer de la théorie à la
pratique. Vous devez refuser de faire partie de la majorité qui parle pour
faire partie, plutôt, de la minorité qui agit.

Pour résumer, le succès et la réussite s’expliquent par trois mots


commençant par « D » d’où l’expression « les 3D » de la réussite.

Désir + Décision + Discipline = Succès et Réussite

- Désir : Pour vivre la vie dont vous rêvez, vous devez commencer
par désirer ce que vous voulez être, ce que vous voulez posséder et
ce que vous voulez accomplir. Vous devez être obsédés par l’idée
d’atteindre vos buts. Vous devez faire de vos buts vos pensées
dominantes. Ce faisant, exprimez-les de façon positive ; c’est - à -
dire qu’il faut penser à ce qu’on veut être et non à ce qu’on ne veut

36
pas être ; il faut penser à ce qu’on veut posséder et non à ce qu’on
ne veut pas posséder ;

il faut penser à ce qu’on veut accomplir et non ce qu’on ne veut pas


accomplir. Ainsi, par la loi d’attraction, vous trouverez des voies et
moyens de faire de vos buts une réalité.

- Décision : Pour faire de vos désirs une réalité, vous devez décider.
Et c’est maintenant qu’il faut le faire. Ne remettez pas à plus tard.
C’est maintenant qu’il faut décider et se dire :

« Stop aux pensées négatives.»

« Stop à la fatalité, au cynisme et à l’immobilisme. »

« Je décide de ne plus jamais me sous-estimer. »

« Je ne fumerai plus. »

« Je m’engage à ne plus me réveiller tard. »

« Je ne vivrai plus selon ce qu’on me dit mais plutôt selon ce qui


est en harmonie avec mon être. »

« Je ne me laisserai plus distraire par la télé.»

« C’est fini la victimisation. J’assume l’entière responsabilité de


mon existence. »

« Chaque jour je ferai en priorité, des choses en accord avec mes


buts visés.

Etc…

37
Il est beau de rêver. Mais quand on vit la vie dont on a toujours rêvé, c’est
l’extase. Pour cela il faut passer à l’action. Posez quotidiennement des actes
qui vous rapprochent de vos buts.

Décidez d’arrêter tout ce qui vous nuit. Décidez de faire tout ce qui vous
améliore et vous rapproche de la réalisation de vos rêves.

N’attendez pas « le bon moment » pour commencer car « ce bon moment »


est un mythe paralysant. N’attendez pas qu’on vous ouvre la porte ; prenez
l’initiative de taper à la porte, voire l’ouvrir.

C’est dans le feu de l’action qu’on découvre toutes les réalités du terrain,
qu’on apprend, qu’on s’améliore et qu’on avance.

Trop réfléchir et trop planifier entrainent l’inaction. Vous voulez faire


quelque chose ? Vous désirez vraiment le faire ? Alors foncez !

- Discipline : Dans tout ce qu’on a choisi de faire, il faut un engagement


constant pour aller jusqu’au bout.

Le chemin de la réussite et du succès est parsemé d’obstacles, de difficultés,


de moments de doute. Seules les personnes constantes dans l’engagement
réussissent à surmonter tous ces freins.

Si vous décidez d’arrêter la cigarette, il faut de la discipline pour


ne pas céder à la tentation de fumer une dernière mèche.

Si vous décidez de faire trente minutes de lecture par jour, il faut


de de la discipline pour ne pas déroger à cette règle.

Si vous décidez de ne plus ne plus passer plus de deux heures


devant la télé, il faut de la discipline pour y arriver.

Refusez de faire partie de ceux qui prennent des résolutions


aujourd’hui pour les violer demain. Quand on sait prendre

38
des promesses envers soi-même et les respecter, on pourra
tenir nos promesses vis-à-vis des autres.

Chers lecteurs, soyons acteurs de notre vie.

Contact@prenezleviragedusucces.com

prenezleviragedusucess.com

Prenez le Virage du Succès

Prenez le Virage du Succès

Prenez le Virage du Succès

Prenez le Virage du Succès

(+224) 625 91 91 18

39