Vous êtes sur la page 1sur 7

HISTORIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS

 Introduction
 Qu'est-ce qu'un semi-
conducteur ?
 Historique des semi-
conducteurs
 Rôle des semi-conducteurs
dans l'électrotechnique
INTRODUCTION
Les semi-conducteurs sont omniprésents dans notre vie quotidienne et ont
un poids décisif dans l'économie ; ils ont été à la source d'une révolution
tranquille qui a porté une grande part de la croissance de l'économie
mondiale depuis un demi-siècle.

Dès la fin du XIXe siècle on avait démontré leur potentiel dans le domaine de


la transmission sans fil. Mais c'est à l'occasion de la seconde guerre
mondiale qu'elles furent appliquées au calcul (et donc au traitement de
l'information), et principalement par les Anglais dans le domaine du décryptage.
Également employés dans le projet « Manhattan1(*) », les premiers calculateurs
électroniques l'ont aussi été dans le guidage des bombardiers alliés. Mais ils
étaient caractérisés par un rapport de puissance de calcul médiocre : la machine
« ENIAC » consommait autant d'électricité qu'une ville moyenne pour une
puissance de calcul inférieure à celle d'une calculette de poche actuelle.

Les principes scientifiques du transistor à semi-conducteurs ont été posés


en 1947 et leur production commerciale a démarré dès 1954 ; certains d'entre
nous se souviennent encore du passage des gros postes de radio à tubes aux
« transistors ».Mais c'est la réalisation des premiers circuits intégrés à partir
des années soixante (puis des circuits à grande intégration dix ans plus tard) qui
a donné un essor décisif à cette industrie.Par rapport aux transistors ne
remplissant qu'une seule fonction - transformation du courant fort en courant
faible, gestion de l'énergie thermique dégagée par les systèmes, mémorisation -,
les circuits intégrés ont constitué une novation essentielle, car, comme leur nom
l'indique, ils peuvent regrouper des fonctions multiples (calcul, numérisation,
commande), sur un seul ensemble.

Aujourd'hui, l'apparition des microsystèmes, qui associent les fonctions


numériques des microprocesseurs, soit à des fonctions analogiques - comme
dans les téléphones portables - soit à des capteurs d'environnement (magnétique,
thermique, acoustique, etc.), marque un nouveau stade de développement des
technologies électroniques.Cette évolution doit se poursuivre puisque
les applications nanoélectroniques des nanotechnologies se profilent à un
horizon de cinq à dix ans.Ces avancées technologiques ont donc été nourries par
une maturation de plusieurs décennies. Nul ne pouvait alors prévoir ces
applications, pas plus que l'on ne peut totalement cerner les applications des
développements technologiques actuels.
H
Rôle des semi-conducteurs dans l'électrotechnique

Les semi-conducteurs les plus utilisés, le silicium et le germanium, occupent une


place importante en électronique. Plusieurs composants, dont les plus connus restent
les transistors et les diodes, fonctionnent grâce aux propriétés particulières des semi-
conducteurs. La diode constitue un interrupteur automatique ultrarapide, intégré à
de nombreux circuits. Une de ses variantes, la diode émettrice de lumière, LED,
pour Light Emitting Diode, sert de voyant lumineux sur beaucoup d’appareils. Le
transistor, qui peut jouer le rôle d’un interrupteur ou d’un amplificateur, se trouve au
cœur de presque tout système électronique. Les piles solaires, qui utilisent la lumière
pour produire du courant électrique, contiennent des matériaux semi-conducteurs.
Les mémoires des ordinateurs comprennent des milliers de cellules élémentaires
semi-conductrices insérées dans une puce. Ces quelques exemples d’utilisation des
matériaux semi-conducteurs illustrent bien leur présence dominante en électronique.
Qu'est-ce qu’un semi-conducteur ?

Un semi-conducteur est un corps non cristallin non conducteur à l’état pur,


mais susceptible de conduire de l’électricité suite à un traitement spécifique, le
dopage.

Un semi-conducteur est une substance, généralement un élément ou composé


chimique solide, qui peut être conducteur d'électricité sous certaines conditions
seulement, ce qui en fait un excellent moyen de contrôle du courant électrique.

Cette semi-conduction est obtenue en introduisant des impuretés, par dopage n


(pour négatif) ou p (pour positif) : cela augmente la conductivité des semi-
conducteurs.
Ce traitement est utilisé dans le cas du silicium qui est à la base des cellules
photovoltaïques qui constituent les panneaux solaires. La conductivité électrique d’un
semi-conducteur est intermédiaire entre celles des métaux (bons conducteurs) et
celle des isolants

Les propriétés spécifiques d'un semi-conducteur dépendent des impuretés ou des


dopants qui y sont introduits. Un semi-conducteur de type N transporte le courant en
produisant des électrons négativement chargés, ce qui s'apparente au transport
du courant par câble. Un semi-conducteur de type P transporte le courant en créant
des trous, autrement dit un déficit d'électron. Un trou a une charge électrique
positive, égale et opposée à la charge d'un électron. Dans un matériau semi-
conducteur, les trous et les électrons se déplacent en sens inverse.

Les éléments semi-conducteurs sont l'antimoine, l'arsenic, le bore, le carbone, le


germanium, le sélénium, le silicium, le soufre et le tellure. Sans conteste le plus
connu, le silicium entre dans la composition de la plupart des circuits intégrés. Les
composés semi-conducteurs courants sont l'arséniure de gallium, l'antimoniure
d'indium et les oxydes de la plupart des métaux. Parmi ceux-ci, l'arséniure de
gallium(GaAs) est largement utilisé dans les amplificateurs de signaux faibles, à
faible bruit et à gain élevé.
Historique des semi-conducteurs (De 1833 à 1961 )

 1833 : Michael Faraday remarque l'augmentation du pouvoir conducteur de certains métaux


lorsque l'on augmente la température, contrairement aux métaux classiques dont la résistivité
augmente avec la température.

 1839 : Antoine Becquerel découvre l'effet photovoltaïque. Il constate une différence de


potentiel en éclairant le point de contact entre un conducteur et un électrolyte.

 1879 : Effet Hall. Edwin Herbert Hall découvre une différence de potentiel dans


le cuivre dans la direction perpendiculaire au courant et au champ magnétique.

 1947 : John Bardeen, William Shockley et Walter Brattain découvrent l'effet transistor

 1947 : Herbert Mataré et Heinrich Welker développent à Aulnay-sous-Bois, à la CFSW, le


premier « transistor français » réellement opérationnel en même temps et indépendamment des
travaux des chercheurs américains, entre 1945 et 1948.

 1951 : Herbert Mataré fonde la première compagnie au monde à proposer sur le marché des


diodes et des transistors : Intermetall à Düsseldorf.

 1954 : Fabrication des premiers transistors en silicium.

 1958 : Réalisation du premier circuit intégré par Jack Kilby.

 1961 : Théorie moderne des semi-conducteurs. Kenneth Geddes Wilson décrit les semi-


conducteurs comme isolant à faible bande interdite.