Vous êtes sur la page 1sur 92

L’intérêt simple et

l’intérêt composé
Présenté par : M. Adlane HAFFAR

1
Introduction

• Leschéma ci-dessous nous donne un aperçu sur les


opérations financières qui sollicitent le recours à l’intérêt
simple ou à l’intérêt composé.

2
Introduction (Suite)
Capital Capital

Assurance Banque Entreprise

Capital + Capital +
Intérêt Intérêt

Placement Crédit

3
Introduction (Suite)

• Le mécanisme de rémunération de l’argent dans sa


dimension temporelle se construit autour des notions
« d’intérêt » et de « taux d’intérêt ».

4
Introduction (Suite)

• Elles se déclinent selon deux techniques que sont l’intérêt


simple et l’intérêt composé.
• Elles permettent de calculer des valeurs actuelles de
sommes futures ou des valeurs acquises de sommes
actuelles.

5
Définitions

A. L’intérêt
• L’intérêt, noté I, est la rémunération qu’un emprunteur
verse à un prêteur en contrepartie de la mise à disposition
temporaire d’une somme d’argent appelée capital ou
principal ou montant nominal (noté K).
• Il s’agit de la rémunération d’un service, rendu à un agent
économique par un autre agent économique.

6
Définitions (Suite)

B. Le taux d’intérêt
• Il exprime le rapport entre l’intérêt et le principal.
• Par exemple, une somme de 100 DA prêtée en
contrepartie d’un paiement d’intérêt de 10 DA,
correspond à un prêt à

𝟏𝟎
𝑻𝒂𝒖𝒙 𝒅 𝒊𝒏𝒕é𝒓ê𝒕 = = 𝟏𝟎 %
𝟏𝟎𝟎
• On parle de taux d’intérêt nominal pour désigner le taux
qui, appliquée au montant nominal donne l’intérêt.

7
Définitions (Suite)

• Un taux d’intérêt s’exprime en référence à une période de


temps.
• Dans l’exemple précédent, si la durée du prêt est d’un an,
le taux de 10% est un taux annuel.
• On dit que le taux est exprimé en base annuelle. Le taux
d’intérêt, sauf mention contraire, est toujours annoncé en
base annuelle. On le note i.

8
Définitions (Suite)

C. L’intérêt simple
C’est une technique de calcul de l’intérêt qui s’applique aux
opérations financières dont la durée est généralement
inférieure à un an et pour lesquelles l’intérêt est payé en
une seule fois.
Par exemple, un crédit bancaire à court terme.

9
Définitions (Suite)

D. L’intérêt composé
• C’est une technique de calcul de l’intérêt qui s’applique
aux opérations financières dont la durée est supérieure à
un an ou pour lesquelles l’intérêt est payé en plusieurs
fois.
• Par exemple, l’émission d’un titre financier remboursable
dans 3 ans ou un emprunt à 6 mois remboursable en 6
mensualités.

10
Définitions (Suite)
E. Le diagramme des flux
• Il est pratique de représenter la répartition dans le temps
des encaissements et des décaissements liés à une
opération financière par un graphique, appelé diagramme
des flux.
• Dans lequel le temps est représenté par un axe horizontal
orienté et les flux par des flèches verticales dirigées vers
le haut pour les encaissements et vers le bas pour les
décaissements.

11
Le calcul à intérêt simple
A. La prise en compte de la durée dans les opérations à
intérêt simple
• Le taux d’intérêt étant annoncé en base annuelle, il
convient d’adapter le calcul de l’intérêt à la durée de
l’opération.
• En notant T cette durée exprimée en fraction d’année, le
calcul de l’intérêt s’effectue ainsi:
𝑲×𝒊×𝑻
𝑰=
𝟏𝟎𝟎
• L’intérêt est proportionnel au capital, au taux d’intérêt et
à la durée.
12
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• Exemple:
o Un placement d’une durée annuelle de 2 ans, d’un
montant de 1 000 DA, au taux de 5 %, rapportera un
intérêt de :

𝟏 𝟎𝟎𝟎 × 𝟓 × 𝟐 𝟏𝟎 𝟎𝟎𝟎
𝑰= = = 𝟏𝟎𝟎 𝑫𝑨
𝟏𝟎𝟎 𝟏𝟎𝟎

13
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• Si la durée T est exprimé en mois, le calcul de l’intérêt


s’effectue ainsi:

𝑲×𝒊×𝑻 𝑲×𝒊×𝑻
𝑰= =
𝟏𝟎𝟎 × 𝟏𝟐 𝟏 𝟐𝟎𝟎

14
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• Exemple:
o Un placement d’une durée mensuelle de 6 mois, d’un
montant de 1 000 DA, au taux de 5 %, rapportera un
intérêt de :

𝟏 𝟎𝟎𝟎 × 𝟓 × 𝟔 𝟑𝟎 𝟎𝟎𝟎
𝑰= = = 𝟐𝟓 𝑫𝑨
𝟏 𝟐𝟎𝟎 𝟏 𝟐𝟎𝟎

15
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• Si la durée T est exprimé en jours, le calcul de l’intérêt


s’effectue ainsi:

𝑲×𝒊×𝑻 𝑲×𝒊×𝑻
𝑰= =
𝟏𝟎𝟎 × 𝟑𝟔𝟎 𝟑𝟔 𝟎𝟎𝟎

16
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• Exemple:
o Un placement d’une durée journalière de 36 jours, d’un
montant de 1 000 DA, au taux de 5 %, rapportera un
intérêt de :

𝟏 𝟎𝟎𝟎 × 𝟓 × 𝟑𝟔 𝟏𝟖𝟎 𝟎𝟎𝟎


𝑰= = = 𝟓 𝑫𝑨
𝟑𝟔 𝟎𝟎𝟎 𝟑𝟔 𝟎𝟎𝟎

17
Le calcul à intérêt simple (Suite)

B. Le calcul à intérêt simple post-compté


• Une opération est à intérêt post-compté (on dit
également « à terme échu ») lorsque les intérêts sont
payés à la fin de l’opération.
• Le prêteur met le capital K à disposition de l’emprunteur
en début de période; il est remboursé en fin de période,
date à laquelle l’intérêt I est également versé.

18
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• Le diagramme des flux ci-après présente ce type


d’opération du point de vue de l’emprunteur.
• Les montants encaissés sont positifs; ils sont négatifs s’ils
sont décaissés.

19
Le calcul à intérêt simple (Suite)

Diagramme des flux d’une opération d’emprunt à intérêt simple post-compté

K
T

-K

-I

20
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• L’emprunteur reçoit K en date 0 et il décaisse – (K + I) en


date T.
• Le montant décaissé en date T par l’emprunteur et
encaissé par le prêteur est appelé capital acquis. On le
note KT.

21
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• On obtient:

𝑲𝑻 = 𝑲 + 𝑰 = 𝑲 + 𝑲 × 𝒊 × 𝑻 = 𝑲 𝟏 + 𝒊 × 𝑻

22
Le calcul à intérêt simple (Suite)

C. Le calcul à intérêt simple précompté


• Une opération est à intérêt précompté (on dit également
à terme à échoir ou à intérêt payé d’avance) lorsque les
intérêts sont payés au début de l’opération.
• Le prêteur met le capital K à disposition de l’emprunteur
en début de période et encaisse immédiatement les
intérêts.

23
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• L’emprunteur ne dispose donc que d’un montant


𝑴=𝑲−𝑰
• Le flux de fin de période correspond au remboursement
du capital par l’emprunteur au prêteur.
• Le diagramme des flux ci-dessous présente ce type
d’opération du point de vue de l’emprunteur.

24
Le calcul à intérêt simple (Suite)

Diagramme des flux d’une opération d’emprunt à intérêt simple précompté

K
T
0

-I
-K

25
Le calcul à intérêt simple (Suite)

• L’emprunteur reçoit M = K – I en date 0 et il décaisse – K


en date T.

• Le montant encaissé en date 0 s’écrit:

𝑴=𝑲−𝑰=𝑲−𝑲×𝒊×𝑻=𝑲 𝟏−𝒊×𝑻

26
Le calcul à intérêt simple (Suite)
• Exemple N°1:
o Un placement d’une durée annuelle de 2 ans, d’un
montant de 1 000 DA, au taux de 5 %, rapportera un
intérêt de :

𝟏 𝟎𝟎𝟎 × 𝟓 × 𝟐 𝟏𝟎 𝟎𝟎𝟎
𝑰= = = 𝟏𝟎𝟎 𝑫𝑨
𝟏𝟎𝟎 𝟏𝟎𝟎
𝑲𝑻 = 𝑲 + 𝑰 = 𝟏 𝟎𝟎𝟎 + 𝟏𝟎𝟎 = 𝟏 𝟏𝟎𝟎 𝑫𝑨
𝑴 = 𝑲 − 𝑰 = 𝟏 𝟎𝟎𝟎 − 𝟏𝟎𝟎 = 𝟗𝟎𝟎 𝑫𝑨

27
Le calcul à intérêt simple (Suite)
• Exemple N°2:
o Un placement d’une durée mensuelle de 6 mois, d’un
montant de 1 000 DA, au taux de 5 %, rapportera un
intérêt de :

𝟏 𝟎𝟎𝟎 × 𝟓 × 𝟔 𝟑𝟎 𝟎𝟎𝟎
𝑰= = = 𝟐𝟓 𝑫𝑨
𝟏 𝟐𝟎𝟎 𝟏 𝟐𝟎𝟎
𝑲𝑻 = 𝑲 + 𝑰 = 𝟏 𝟎𝟎𝟎 + 𝟐𝟓 = 𝟏 𝟎𝟐𝟓 𝑫𝑨
𝑴 = 𝑲 − 𝑰 = 𝟏 𝟎𝟎𝟎 − 𝟐𝟓 = 𝟗𝟕𝟓 𝑫𝑨

28
Le calcul à intérêt simple (Suite)
• Exemple N°3:
o Un placement d’une durée journalière de 36 jours, d’un
montant de 1 000 DA, au taux de 5 %, rapportera un
intérêt de :

𝟏 𝟎𝟎𝟎 × 𝟓 × 𝟑𝟔 𝟏𝟖𝟎 𝟎𝟎𝟎


𝑰= = = 𝟓 𝑫𝑨
𝟑𝟔 𝟎𝟎𝟎 𝟑𝟔 𝟎𝟎𝟎
𝑲𝑻 = 𝑲 + 𝑰 = 𝟏 𝟎𝟎𝟎 + 𝟓 = 𝟏 𝟎𝟎𝟓 𝑫𝑨
𝑴 = 𝑲 − 𝑰 = 𝟏 𝟎𝟎𝟎 − 𝟓 = 𝟗𝟗𝟓 𝑫𝑨

29
Exercice
• Tracer le diagramme des flux, et déterminer le capital
acquis KT par le prêteur (à terme échu) et le montant reçu
M par l’emprunteur (à terme échoir), pour les cas de
figure suivants.
Cas N°1 Cas N°2 Cas N°3
K 10 000 DA 15 000 DA 20 000 DA
i 5% 10 % 15 %
T 72 Jours 8 Mois 3 Ans
I
KT
M

30
Exercice (Suite)
Cas N°1: Intérêt journalier

𝑲 × 𝒊 × 𝑻 𝟏𝟎 𝟎𝟎𝟎 × 𝟓 × 𝟕𝟐
𝑰= = = 𝟏𝟎𝟎 𝑫𝑨
𝟑𝟔 𝟎𝟎𝟎 𝟑𝟔 𝟎𝟎𝟎

𝑲𝑻 = 𝑲 + 𝑰 = 𝟏𝟎 𝟎𝟎𝟎 + 𝟏𝟎𝟎 = 𝟏𝟎 𝟏𝟎𝟎 𝑫𝑨

𝑴 = 𝑲 − 𝑰 = 𝟏𝟎 𝟎𝟎𝟎 − 𝟏𝟎𝟎 = 𝟗 𝟗𝟎𝟎 𝑫𝑨

31
Exercice (Suite)
Cas N°2: Intérêt mensuel

𝑲 × 𝒊 × 𝑻 𝟏𝟓 𝟎𝟎𝟎 × 𝟏𝟎 × 𝟖
𝑰= = = 𝟏 𝟎𝟎𝟎 𝑫𝑨
𝟏 𝟐𝟎𝟎 𝟏 𝟐𝟎𝟎

𝑲𝑻 = 𝑲 + 𝑰 = 𝟏𝟓 𝟎𝟎𝟎 + 𝟏 𝟎𝟎𝟎 = 𝟏𝟔 𝟎𝟎𝟎 𝑫𝑨

𝑴 = 𝑲 − 𝑰 = 𝟏𝟓 𝟎𝟎𝟎 − 𝟏 𝟎𝟎𝟎 = 𝟏𝟒 𝟎𝟎𝟎 𝑫𝑨

32
Exercice (Suite)
Cas N°3: Intérêt annuel

𝑲 × 𝒊 × 𝑻 𝟐𝟎 𝟎𝟎𝟎 × 𝟏𝟓 × 𝟑
𝑰= = = 𝟗 𝟎𝟎𝟎 𝑫𝑨
𝟏𝟎𝟎 𝟏𝟎𝟎

𝑲𝑻 = 𝑲 + 𝑰 = 𝟐𝟎 𝟎𝟎𝟎 + 𝟗 𝟎𝟎𝟎 = 𝟐𝟗 𝟎𝟎𝟎 𝑫𝑨

𝑴 = 𝑲 − 𝑰 = 𝟐𝟎 𝟎𝟎𝟎 − 𝟗 𝟎𝟎𝟎 = 𝟏𝟏 𝟎𝟎𝟎 𝑫𝑨

33
Exercice (Suite)
Synthèse:

Cas N°1 Cas N°2 Cas N°3


K 10 000 DA 15 000 DA 20 000 DA
i 5% 10 % 15 %
T 72 Jours 8 Mois 3 Ans
I 100 DA 1 000 DA 9 000 DA
KT 10 100 DA 16 000 DA 29 000 DA
M 9 900 DA 14 000 DA 11 000 DA

34
Le calcul à intérêt composé

A. Le principe de capitalisation des intérêts


• Le calcul à intérêt composé repose sur le principe de
capitalisation des intérêts, c’est-à-dire l’incorporation au
capital de fin de période des intérêts dus sur la période.
• Ce nouveau capital, ainsi augmenté des intérêts, portera
à son tour intérêt pour les périodes suivantes.

35
Le calcul à intérêt composé (Suite)

• Pour mettre en œuvre la capitalisation des intérêts, il est


nécessaire de définir la durée de la période de
capitalisation.
• Supposons, que la période retenue soit l’année, et
considérons une suite de périodes annuelles notée de 1 à
n.
• Le tableau ci-dessous permet d’analyser ce que devient
un capital d’un montant égal à K0 en date 0, c’est-à-dire
au début de la période 1, placé au taux i sur n périodes.

36
Le calcul à intérêt composé (Suite)

Le principe de capitalisation des intérêts


Périodes Capital de début de période Intérêt acquis Capital acquis
1 K0 K0 i K0 + K0i = K0(1+i)
2 K1 = K0(1+i) K1i = K0(1+i)i K1(1+i) = K0(1+i)2
3 K2 = K0(1+i)2 K2i = K0(1+i)2i K2(1+i) = K0(1+i)3
… … … …
n Kn-1 = K0(1+i)n-1 Kn-1i = K0(1+i)n-1i Kn-1(1+i) = K0(1+i)n

37
Le calcul à intérêt composé (Suite)
B. La valeur acquise et la valeur actuelle
• La formule fondamentale qui découle du tableau
précédent lie la valeur obtenue après n périodes (notée
Kn) grâce au placement en date 0, d’un capital K0 au taux
i:

𝑲𝒏 = 𝑲𝟎 𝟏 + 𝒊 𝒏

Kn s’appelle la valeur acquise (ou valeur future ou capital


acquis) de K0 capitalisé au taux i sur n périodes.

38
Le calcul à intérêt composé (Suite)
• Exemple:
o Calculer la valeur acquise d’un placement de 1 000 DA à
intérêt composé, au taux i de 5 % sur une durée n de 4
ans.

𝑲𝟒 = 𝟏 𝟎𝟎𝟎 𝟏 + 𝟎, 𝟎𝟓 𝟒 = 𝟏 𝟐𝟏𝟓, 𝟓𝟎 𝑫𝑨

o L’intérêt sera déduit de la façon suivante

𝑰 = 𝑲𝟒 − 𝑲𝟎 = 𝟏 𝟐𝟏𝟓, 𝟓𝟎 − 𝟏 𝟎𝟎𝟎 = 𝟐𝟏𝟓, 𝟓𝟎 𝑫𝑨

39
Le calcul à intérêt composé (Suite)

Capitalisation:
Connaitre la valeur future
d’un capital actuel
K0 Kn Temps

0 n
Actualisation:
Connaitre la valeur actuelle
d’un capital futur

40
Le calcul à intérêt composé (Suite)

• La formule de la valeur acquise permet de déduire


l’expression de K0 en fonction de Kn.

𝒏
𝑲𝒏
𝑲𝒏 = 𝑲𝟎 𝟏 + 𝒊 ⇒ 𝑲𝟎 = 𝒏
𝟏+𝒊

• Dans ce cas, i devient le taux d’actualisation.

41
Le calcul à intérêt composé (Suite)

• Exemple:
o Quel est le montant qu’une personne doit placer le 01
Janvier 2017, pour disposer d’un montant de 1 000 000 DA
le 31 Décembre 2020, si le taux d’actualisation appliqué
est de 10 % ?

𝟏 𝟎𝟎𝟎 𝟎𝟎𝟎
𝑲𝟎 = 𝟒
= 𝟔𝟖𝟑 𝟎𝟏𝟑 𝑫𝑨
(𝟏 + 𝟎, 𝟏)

42
Exercice
• Déterminer les valeurs acquises et les valeurs actuelles
des capitaux suivants:

Capitalisation Actualisation
Cas N°1 Cas N°2 Cas N°1 Cas N°2
K0 10 000 18 000 Kn 45 000 65 000
i 0,05 0,07 i 0,08 0,03
n 5 8 n 4 7
Kn K0

43
Exercice (Suite)

• Cas N°1: Capitalisation

𝑲𝟓 = 𝟏𝟎 𝟎𝟎𝟎 𝟏 + 𝟎, 𝟎𝟓 𝟓 = 𝟏𝟐 𝟕𝟔𝟑 𝑫𝑨

44
Exercice (Suite)

• Cas N°2: Capitalisation

𝑲𝟖 = 𝟏𝟖 𝟎𝟎𝟎 𝟏 + 𝟎, 𝟎𝟕 𝟖 = 𝟑𝟎 𝟗𝟐𝟕 𝑫𝑨

45
Exercice (Suite)

• Cas N°1: Actualisation

𝟒𝟓 𝟎𝟎𝟎
𝑲𝟎 = 𝟒
= 𝟑𝟑 𝟎𝟕𝟔 𝑫𝑨
𝟏 + 𝟎, 𝟎𝟖

46
Exercice (Suite)

• Cas N°2: Actualisation

𝟔𝟓 𝟎𝟎𝟎
𝑲𝟎 = 𝟕
= 𝟓𝟐 𝟖𝟓𝟏 𝑫𝑨
𝟏 + 𝟎, 𝟎𝟑

47
Exercice (Suite)
• Synthèse:

Capitalisation Actualisation
Cas N°1 Cas N°2 Cas N°1 Cas N°2
K0 10 000 18 000 Kn 45 000 65 000
i 0,05 0,07 i 0,08 0,03
n 5 8 n 4 7
Kn 12 763 30 927 K0 33 076 52 851

48
Taux d’intérêt moyen

• Lorsqu’on dispose de plusieurs placements ayant


différentes caractéristiques (Capital, taux d’intérêt,
durée), et l’on souhaite déterminer un taux moyen de
placement, on utilise la formule suivante:

49
Taux d’intérêt moyen (Suite)

𝑵
𝒏=𝟏 𝑲𝒏 𝒊𝒏 𝑻𝒏
𝒊′ = 𝑵
(𝑵 ∶ 𝑵𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝒑𝒍𝒂𝒄𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕𝒔 𝒆𝒇𝒇𝒆𝒄𝒕𝒖é𝒔)
𝒏=𝟏 𝑲𝒏 𝑻𝒏

50
Taux d’intérêt moyen (Suite)

• Exemple: un investisseur effectue trois placements


successifs, et dont les caractéristiques sont reprises dans
le tableau ci-dessous:
Numéro K (DA) i (%) T (jours)
1 10 000,00 3 45
2 7 500,00 2,5 60
3 5 000,00 2 30

51
Taux d’intérêt moyen (Suite)
• Le taux d’intérêt moyen de ces placements est le suivant:
𝑵
𝒏=𝟏 𝑲𝒏 𝒊𝒏 𝑻𝒏
𝒊′ = 𝑵
𝒏=𝟏 𝑲𝒏 𝑻𝒏


𝟏𝟎𝟎𝟎𝟎 ∙ 𝟑 ∙ 𝟒𝟓 + 𝟕𝟓𝟎𝟎 ∙ 𝟐, 𝟓 ∙ 𝟔𝟎 + 𝟓𝟎𝟎𝟎 ∙ 𝟐 ∙ 𝟑𝟎
𝒊 =
𝟏𝟎𝟎𝟎 ∙ 𝟒𝟓 + 𝟕𝟓𝟎𝟎 ∙ 𝟔𝟎 + 𝟓𝟎𝟎𝟎 ∙ 𝟑𝟎

𝒊′ = 𝟐, 𝟔𝟒%

52
Taux d’intérêt moyen (Suite)
• Exercice: un investisseur effectue trois placements
successifs, et dont les caractéristiques sont reprises dans
le tableau ci-dessous:

Numéro K (DA) i (%) T (jours)


1 12 000,00 3,75 50
2 8 500,00 2,25 90
3 5 000,00 1,75 35

• Calculer le taux d’intérêt moyen.


53
Taux d’intérêt moyen (Suite)
• Le taux d’intérêt moyen de ces placements est le suivant:

𝑵
𝒏=𝟏 𝑲𝒏 𝒊𝒏 𝑻𝒏
𝒊′ = 𝑵
𝒏=𝟏 𝑲𝒏 𝑻𝒏

𝟏𝟐𝟎𝟎𝟎 ∙ 𝟑, 𝟕𝟓 ∙ 𝟓𝟎 + 𝟖𝟓𝟎𝟎 ∙ 𝟐, 𝟐𝟓 ∙ 𝟗𝟎 + 𝟓𝟎𝟎𝟎 ∙ 𝟏, 𝟕𝟓 ∙ 𝟑𝟓


𝒊′ =
𝟏𝟐𝟎𝟎 ∙ 𝟓𝟎 + 𝟖𝟓𝟎𝟎 ∙ 𝟗𝟎 + 𝟓𝟎𝟎𝟎 ∙ 𝟑𝟓

𝒊′ = 𝟐, 𝟕𝟖%

54
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent

• Dans la formule de calcul de l’intérêt simple, la relation


entre l’intérêt et la durée de placement est linéaire,
comme illustré dans le graphique ci-dessous:

55
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)
Relation entre l’intérêt simple et la durée de placement,
pour un capital de 1 DA et un taux d’intérêt annuel de 10%
12%
10%
8%
Intérêt

6%
4%
2%
0%
113

141

323
15

85

239
1

43

225

281
57
71

99

127

155

337
183
197
211
29

169

253

351
267

295
309
Jour 56
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)

• Et par conséquent, nous pouvons déduire que les taux


d’intérêt mensuel, trimestriel et semestriel, sont
proportionnels au taux d’intérêt annuel, en d’autres
termes:

57
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)
𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 𝟏𝟎%
𝒊𝒎𝒆𝒏𝒔𝒖𝒆𝒍 = = = 𝟎, 𝟖𝟑𝟑𝟑%
𝟏𝟐 𝟏𝟐

𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 𝟏𝟎%
𝒊𝒕𝒓𝒊𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = = = 𝟐, 𝟓𝟎%
𝟒 𝟒

𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 𝟏𝟎%
𝒊𝒔𝒆𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = = = 𝟓, 𝟎𝟎%
𝟐 𝟐

58
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)

• Pource qui est de la formule de calcul de l’intérêt


composé, la relation entre l’intérêt et la durée de
placement est non linéaire, comme illustré dans le
graphique ci-dessous:

59
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)
Relation entre l'intérêt et le temps pour un capital de 1 DA
et un taux d'intérêt de 100%
120%
100%
80%
Intérêt

60%
40%
20%
0%
16

46

91
1

61

211

331
76

121
106

286
136
151
166

196

226
241
256
271

316
31

301

346
181

Jour

60
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)

• Et par conséquent, nous pouvons déduire que les taux


d’intérêt mensuel, trimestriel et semestriel, sont
équivalents au taux d’intérêt annuel, en d’autres termes:

61
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)
𝟏 + 𝒊𝒎𝒆𝒏𝒔𝒖𝒆𝒍 𝟏𝟐 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍
𝟏𝟐 𝟏𝟐
𝒊𝒎𝒆𝒏𝒔𝒖𝒆𝒍 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 − 𝟏 = 𝟏 + 𝟎, 𝟏 − 𝟏 = 𝟎, 𝟖𝟎%

𝟏 + 𝒊𝒕𝒓𝒊𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 𝟒 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍
𝟒 𝟒
𝒊𝒕𝒓𝒊𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 − 𝟏 = 𝟏 + 𝟎, 𝟏 − 𝟏 = 𝟐, 𝟒𝟏%

𝟐
𝟏 + 𝒊𝒔𝒆𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍
𝟐 𝟐
𝒊𝒔𝒆𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 − 𝟏 = 𝟏 + 𝟎, 𝟏 − 𝟏 = 𝟒, 𝟖𝟖%
62
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)

• Exercice: déterminez les taux proportionnels et


équivalent du taux d’intérêt annuel de 12%.

63
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)
• Taux proportionnels:
𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 𝟏𝟐%
𝒊𝒎𝒆𝒏𝒔𝒖𝒆𝒍 = = = 𝟏, 𝟎𝟎%
𝟏𝟐 𝟏𝟐

𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 𝟏𝟐%
𝒊𝒕𝒓𝒊𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = = = 𝟑, 𝟎𝟎%
𝟒 𝟒

𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 𝟏𝟐%
𝒊𝒔𝒆𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = = = 𝟔, 𝟎𝟎%
𝟐 𝟐
64
Taux d’intérêt proportionnel et taux
d’intérêt équivalent (Suite)
• Taux équivalents:
𝟏𝟐
𝟏 + 𝒊𝒎𝒆𝒏𝒔𝒖𝒆𝒍 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍
𝟏𝟐 𝟏𝟐
𝒊𝒎𝒆𝒏𝒔𝒖𝒆𝒍 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 − 𝟏 = 𝟏 + 𝟎, 𝟏𝟐 − 𝟏 = 𝟎, 𝟗𝟓%

𝟏 + 𝒊𝒕𝒓𝒊𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 𝟒 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍
𝟒 𝟒
𝒊𝒕𝒓𝒊𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 − 𝟏 = 𝟏 + 𝟎, 𝟏𝟐 − 𝟏 = 𝟐, 𝟖𝟕%

𝟐
𝟏 + 𝒊𝒔𝒆𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍
𝟐 𝟐
𝒊𝒔𝒆𝒎𝒆𝒔𝒕𝒓𝒊𝒆𝒍 = 𝟏 + 𝒊𝒂𝒏𝒏𝒖𝒆𝒍 − 𝟏 = 𝟏 + 𝟎, 𝟏𝟐 − 𝟏 = 𝟓, 𝟖𝟑%
65
Exemple de lecture de la table
financière

• Lorsque dans la formule de calcul de l’intérêt composé,


on dispose des paramètres (K0, n, Kn), on peut alors
déterminer le taux d’intérêt à partir de la table financière.

66
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)

• Exemple: un montant d’une valeur de 10 000 DA est


capitalisé sur une période de 5 ans, génère une valeur
acquise de 11 800 DA.
• Quel est le taux d’intérêt de ce placement ?

67
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)

• On sais que
𝑲𝒏 = 𝑲𝟎 𝟏 + 𝒊 𝒏

• Donc
𝒏
𝑲𝒏
𝟏+𝒊 =
𝑲𝟎

68
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)

• Dans notre exemple on trouve

𝟓
𝟏𝟏 𝟖𝟎𝟎
𝟏+𝒊 = = 𝟏, 𝟏𝟖𝟎𝟎
𝟏𝟎 𝟎𝟎𝟎

69
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)
• Dans la table financière N°1, on se situe à la ligne N°5
(5ième année de placement), et on recherche la valeur de
1,1800.
• Si on retrouve exactement cette valeur, on choisie le taux
d’intérêt lui correspondant, et qui se situe en haut de la
colonne.
• Si on ne retrouve pas exactement cette valeur, on fait une
interpolation linéaire.

70
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)
• On remarque que la valeur 1,1800 est comprise entre
1,17341 et 1,18769.
• La valeur 1,17341 correspond à un taux d’intérêt de 3,25
%.
• La valeur 1,18769 correspond à un taux d’intérêt de 3,5 %.
• Le taux d’intérêt recherché se situe donc entre 3,25 % < i
< 3,5 %.

71
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)

• La formule de calcul qui permet de le déduire est la


suivante:

𝑽 − 𝑽𝒎𝒊𝒏
𝒊 = 𝒊𝒎𝒊𝒏 + (𝒊𝒎𝒂𝒙 − 𝒊𝒎𝒊𝒏 )
𝑽𝒎𝒂𝒙 − 𝑽𝒎𝒊𝒏

72
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)

• On trouve dans cet exemple:

𝟏, 𝟏𝟖𝟎𝟎 − 1,17341
𝐢 = 𝟎, 𝟎𝟑𝟐𝟓 + (𝟎, 𝟎𝟑𝟓 − 𝟎, 𝟎𝟑𝟐𝟓)
1,18769 − 1,17341
𝐢 = 𝟑, 𝟑𝟔𝟓𝟒 %

73
Exercice

• En vous basant sur la table financière N°1, déduire le taux


d’intérêt d’un placement de 5 000 DA, qui permettra
d’obtenir 11 000 DA au bout de 9 ans.
• Valider le taux d’intérêt calculé.

74
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)

• On sais que
𝑲𝒏 = 𝑲𝟎 𝟏 + 𝒊 𝒏

• Donc
𝒏
𝑲𝒏
𝟏+𝒊 =
𝑲𝟎

75
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)

• Dans notre exemple on trouve

𝟗
𝟏𝟏 𝟎𝟎𝟎
𝟏+𝒊 = = 𝟐, 𝟐 = 𝑽
𝟓 𝟎𝟎𝟎

76
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)
• Dans la table financière N°1, on se situe à la ligne N°9
(9ième année de placement), et on recherche la valeur de
2,2.
• Si on retrouve exactement cette valeur, on choisie le taux
d’intérêt lui correspondant, et qui se situe en haut de la
colonne.
• Si on ne retrouve pas exactement cette valeur, on fait une
interpolation linéaire.

77
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)
• On remarque que la valeur 2,2 est comprise entre
2,171893 et 2,217139.
• La valeur 2,171893 correspond à un taux d’intérêt de 9 %.
• La valeur 2,217139 correspond à un taux d’intérêt de 9,25
%.
• Le taux d’intérêt recherché se situe donc entre 9 % < i <
9,25 %.

78
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)

• La formule de calcul qui permet de le déduire est la


suivante:

𝑽 − 𝑽𝒎𝒊𝒏
𝒊 = 𝒊𝒎𝒊𝒏 + (𝒊𝒎𝒂𝒙 − 𝒊𝒎𝒊𝒏 )
𝑽𝒎𝒂𝒙 − 𝑽𝒎𝒊𝒏

79
Exemple de lecture de la table
financière (Suite)

• On trouve dans cet exemple:

𝟐, 𝟐 − 2,17𝟏𝟖𝟗𝟑
𝐢 = 𝟎, 𝟎𝟗 + (𝟎, 𝟎𝟗𝟐𝟓 − 𝟎, 𝟎𝟗)
2,217139 − 2,17𝟏𝟖𝟗𝟑
𝐢 = 𝟗, 𝟏𝟓𝟓𝟑 %

80
QCM

• Choisissez, parmi les propositions suivantes, la ou les


bonne(s) réponse(s).

81
QCM

• Qu’est-ce qui différencie la technique de l’intérêt simple


et celle de l’intérêt composé ?
o a. La durée de l’opération.
o b. Le rythme de paiement des intérêts.
o c. Le rythme de remboursement du capital.

82
QCM

• Qu’est-ce qui différencie la technique de l’intérêt simple


et celle de l’intérêt composé ?
o a. La durée de l’opération.
o b. Le rythme de paiement des intérêts.
o c. Le rythme de remboursement du capital.

83
QCM

• Parmi les affirmations suivantes, relatives à la technique


de l’intérêt simple, lesquelles sont exactes ?
o a. L’intérêt est proportionnel à la durée de l’opération.
o b. L’intérêt est proportionnel au capital de l’opération.
o c. Le taux d’intérêt est une variable indépendante de la
durée de l’opération.

84
QCM

• Parmi les affirmations suivantes, relatives à la technique


de l’intérêt simple, lesquelles sont exactes ?
o a. L’intérêt est proportionnel à la durée de l’opération.
o b. L’intérêt est proportionnel au capital de l’opération.
o c. Le taux d’intérêt est une variable indépendante de la
durée de l’opération.

85
QCM

• Une entreprise emprunte 900 000 DA sur 8 mois au taux


de 10 % à intérêt simple. Comment cette opération se
traduit-elle ?
o a. Elle paie un intérêt de 60 000 DA.
o b. Elle paie un intérêt de 59 016,39 DA.
o c. Elle encaisse la somme de 840 000 DA en début
d’opération si l’intérêt est précompté.

86
QCM

• Une entreprise emprunte 900 000 DA sur 8 mois au taux


de 10 % à intérêt simple. Comment cette opération se
traduit-elle ?
o a. Elle paie un intérêt de 60 000 DA.
o b. Elle paie un intérêt de 59 016,39 DA.
o c. Elle encaisse la somme de 840 000 DA en début
d’opération si l’intérêt est précompté.

87
QCM
• Parmi les affirmations suivantes, relatives à un placement
à intérêt composé sur une période [0,T], présentant une
valeur de 10 000 DA et une valeur acquise de 20 000 DA,
lesquelles sont exactes?
o a. Au taux d’intérêt de 7,18 %, la durée du placement est
d’environ 10 ans.
o b. Si la durée du placement est d’un an, alors le taux
d’intérêt est de 100 %.
o c. Au taux de 5 %, il faut plus de 15 ans pour doubler le
capital.
88
QCM
• Parmi les affirmations suivantes, relatives à un placement
sur une période [0,T] présentant une valeur de 10 000 DA
et une valeur acquise de 20 000 DA, lesquelles sont
exactes?
o a. Au taux d’intérêt de 7,18 %, la durée du placement est
d’environ 10 ans.
o b. Si la durée du placement est d’un an, alors le taux
d’intérêt est de 100 %.
o c. Au taux de 5 %, il faut plus de 15 ans pour doubler le
capital.
89
QCM
•A partir des informations présentées dans le tableau
suivant, quelles affirmations sont exactes ?
Valeur actuelle DA Valeur acquise DA Taux d’intérêt % Nombre de périodes
Cas 1 1 000,00 4,50 10
Cas 2 146,70 150,00 1
Cas 3 1 500,00 3 076,13 0,50

o a. Cas 1: La valeur acquise est d’environs 1 553 DA.


o b. Cas 2: Le taux d’intérêt annuel est de 2,5 %.
o c. Cas 3: Les intérêts acquis s’élèvent à 1 576,13 DA.
o d. Cas 3: La capitalisation étant mensuelle, l’opération
financière s’étale sur 12 ans.

90
QCM
•A partir des informations présentées dans le tableau
suivant, quelles affirmations sont exactes ?
Valeur actuelle DA Valeur acquise DA Taux d’intérêt % Nombre de périodes
Cas 1 1 000,00 4,50 10
Cas 2 146,70 150,00 1
Cas 3 1 500,00 3 076,13 0,50

o a. Cas 1: La valeur acquise est d’environs 1 553 DA.


o b. Cas 2: Le taux d’intérêt annuel est de 2,5 %.
o c. Cas 3: Les intérêts acquis s’élèvent à 1 576,23 DA.
o d. Cas 3: La capitalisation étant mensuelle, l’opération
financière s’étale sur 12 ans.

91
Merci pour votre aimable
attention

92

Vous aimerez peut-être aussi