Vous êtes sur la page 1sur 19

ECOULEMENTS /

ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-1

Formation – pompes centrifuges

CARACTERISATION DES
ECOULEMENTS ET
PERTES DE CHARGES

2009
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-2

!"##$ %&

' %(

) * %+
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-3

% ,
Caractérisation
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-4

Différents types d’écoulements

Régime laminaire

Vmoy Vmoy = 0,5 ⋅V max

Les couches de liquide coulent les unes par rapport aux autres sans se mélanger. Il n’y a
pas de turbulence. La vitesse moyenne V est égale à la moitié de la vitesse Vmax de la
couche centrale la plus rapide.

L’expérience montre que :


Qu’il n’y a peu de mélange de deux produits dans une tuyauterie
Il n’y a peu d’échange thermique
Les pertes de charges sont proportionnelle au débit et à la viscosité du produit
Les pertes de charges sont insensibles à la rugosité de la tuyauterie

Régime turbulent

Vmoy V = 0,8 ⋅ V max

Les couches de liquide coulent les unes par rapport aux autres en tourbillonnant. La
vitesse moyenne V est égale à environ 80% de la vitesse Vmax de la couche centrale la
plus rapide.
L’expérience montre que :
Qu’il y a un bon auto-mélange de deux produits dans une tuyauterie
Il y a un bon échange thermique
Les pertes de charges sont proportionnelle au carré du débit
Les pertes de charges peu influencées par la viscosité
Les pertes de charges sont sensibles à la rugosité de la tuyauterie
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-5

Différents types d’écoulements

Caractérisation du régime d’écoulement

La caractérisation du régime d’écoulement se réalise par le calcul du nombre des


Reynolds

V ⋅D
Re =
ν

Nombre sans dimension :


V : Vitesse en m/s
D : diamètre de la tuyauterie en m
: viscosité cinématique en m/s2

Si Re < 2300 écoulement laminaire


Si Re > 2300 écoulement turbulent
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-6

- .
Définition
Pertes de charges linéiques et singulières
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-7

Détermination des pertes de charges

Perte de charge linéique

Les pertes de charges linéiques sont évaluées pour des conduites circulaires rectilignes

1 bar <1 bar

A L B

Les pertes de charges représente l’énergie nécessaire pour vaincre les frottements entre
les deux points A et B.
Les pertes de charges h, pour une tuyauterie droite circulaire et pleine de liquide sont
définies par la formule suivante :
2
L C
∆h = λ ⋅ ⋅
D 2g
Avec :
h : pertes de charges en m
L : longueur de la tuyauterie en m
D : diamètre de la tuyauterie en m
C : vitesse moyenne dans une section de la tuyauterie en m/s
g : accélération de la pesanteur en m/s2
: coefficient de pertes de charges

Les pertes de charges sont :


proportionnelle à la longueur de la tuyauterie
inversement proportionnelle au diamètre de la tuyauterie
proportionnelle au carré de la vitesse ou du débit
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-8

Détermination des pertes de charges

Perte de charge linéique

Les pertes de charges peuvent être


évaluées par des abaques

exemple : tuyauterie 2"


Perte de charge en bar/km

pour un débit de 10 m3/h et


une viscosité de 1 cst, les pertes de
charges sont de 3,9 bar / km

viscosité cst

débit m3/h

Perte de charge
(m) Forme parabolique proportionnalité par
rapport au carré du débit

Qv
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-9

Détermination des pertes de charges

Perte de charge singulière

Les pertes de charges linéiques sont évaluées pour des accidents de parcours dans les
conduites :
Vannes
Coudes / Réduction de diamètre

Les pertes de charges singulière se définissent par la formule suivante :

C2
∆h = K ⋅
2g

Avec :
h : pertes de charges en m
C : vitesse moyenne dans une section de la tuyauterie en m/s
g : accélération de la pesanteur en m/s2
k : coefficient de pertes de charges ( coefficient fourni par des abaques )

Les pertes de charges singulières sont :


proportionnelle au carré de la vitesse ou du débit

Perte de charge Forme parabolique proportionnalité


(m) par rapport au carré du débit

Qv
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-10

S1
S2

S1 = Surface 1

S2 = Surface 2

/
Caractérisation d'
un écoulement fluide parfait et réel
Equation de BERNOULLI
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-11

Caractérisation d'
un écoulement

Cas d'un fluide parfait

Hypothèses : fluide incompressible avec écoulement permanent –


Pas d'
échange d' énergie avec le milieu extérieur
Tuyauterie à section constante
Tubes piézométriques
Plan de charge
C21 C2 2
2g Ligne piézométrique 2g
P1
P2
ρg
ρg
S1
S2
Z1 Z2
Plan de référence

=
Équation de BERNOULLI en fluide parfait

Q(débit ) P1 C12 P2 C22


c= Z1 + + = Z2 + +
S ( surface) ρg 2 g ρg 2 g

Energie Energie de Energie


potentielle pression cinétique

L'
équation de Bernoulli peut être considérée comme un principe de conservation
d'
énergie adapté aux fluides en mouvement.
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-12

Caractérisation d'
un écoulement

Cas d'un fluide parfait

Hypothèses : fluide incompressible avec écoulement permanent –


Pas d'
échange d' énergie avec le milieu extérieur
Tuyauterie à section variable
Tubes piézométriques
Plan de charge C2 2
C21 2g
ue
2g Ligne piézométriq

P1
P2
ρg
ρg
S1
S2
Z1 Z2
Plan de référence

Équation de BERNOULLI en fluide parfait

P1 C12 P2 C22
Z1 + + = Z2 + +
ρg 2 g ρg 2 g

2
Augmentation de section C21 > C 2 P2 > P1
2g 2g
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-13

Caractérisation d'
un écoulement

Cas d'un fluide parfait

Hypothèses : fluide incompressible avec écoulement permanent

S1 S2

P1 P augmente P2
C1 C diminue C2

équation de BERNOULLI
Conséquence de l'

Lorsqu'un écoulement incompressible est établi dans une tuyauterie, le débit volume
Q transitant à travers une surface reste constant.
En conséquence si la canalisation s' élargit ( schéma ci-dessus ), alors la vitesse, qui
s'exprime par la relation Q = C.S , diminue.
L'équation de BERNOULLI nous indique alors que la pression augmente.

Pour exemple, ce principe est utilisé pour les volutes de corps de pompe dont le
profil est à section variable ( élargissement ). Le rôle de la volute sera donc de
transformer l' énergie cinétique du fluide ( générée par la roue ) en énergie de pression
au refoulement de la pompe.
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-14

Caractérisation d'
un écoulement

Cas d'un fluide réel

Plan de charge
∆h1
∆ h2
C21
2g
Ligne piézom
étrique C2 2
P1
2g
ρg
P2
S1 ρg
S2
Z1 Z2
Plan de référence

∆h = ∆h 2 _ ∆h1

Équation de BERNOULLI en fluide réel


Frottement fluide sur les parois
Frottement des diverses couches liquides
entre elles

P1 C12 P2 C22
Z1 + + = Z2 + + + ∆h
ρg 2 g ρg 2 g

P2 − P1 C22 − C12
+ + ( Z 2 − Z1 ) + ∆h = 0
ρg 2g
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-15

Exemple de calcul N°1

Cas d'un fluide parfait

Hypothèses : fluide incompressible avec écoulement permanent –


Pas d'
échange d' énergie avec le milieu extérieur

Tubes piézométriques
Plan de charge
C21 C2 2
2g Ligne piézométrique 2g
P1
P2
ρg
ρg
S1
S2
Z1 Z2
Plan de référence

Exemple : soit un écoulement permanent de débit Q = 20 m3/h dans


une tuyauterie diamètre DN 50 mm
Les hauteurs géométriques de la tuyauterie sont Z1 = 4m et Z2 : 2 m
La pression statique au point S1 est de 3 bars.
Calculer la hauteur totale aux points S1 et S2 pour un écoulement avec
de l’eau ( densité : 1000 kg/m3 )
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-16
Exemple de calcul N°1
Considérons l’écoulement au point S1 :
Calculons la hauteur dynamique au point S1 :
20
Q 0,0055 C 21 2,82 7,84
C1 = = 3600 2 = = 2,83m / s = = = 0,40m
D 0,05 0.00196 2 g 2 × 9,81 19,62
π.
4
Calculons la hauteur statique au point S1 :

P1 3 × 105
= = 30,6m
ρg 1000 × 9,81

La hauteur totale au point S1 = 0,40 + 30,6 31 m

Considérons l’écoulement au point S2 :


L’écoulement est incompressible, le débit volume Q transitant à travers toute
section de la tuyauterie reste constant.
Q = S1.C1 = S2.C2
La tuyauterie est à section constante : S1 = S2 C1 = C2

C2 2 2,82 7,84
= = = 0,40m
2 g 2 × 9,81 19,62

Appliquons finalement l’équation de BERNOULLI :


P2 P2
4 + 30,6 + 0,40 = 2 + + 0,40 = 32,6m
ρg ρg

La hauteur totale au point 2 = 0,40 + 32,6 33 m


ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-17
Exemple de calcul N°2

Cas d'un fluide parfait

Hypothèses : fluide incompressible avec écoulement permanent –


Pas d'
échange d' énergie avec le milieu extérieur

Tubes piézométriques
Plan de charge
C21 C2 2
2g Ligne piézométrique 2g
P1
ρg P2
ρg
S1
S2
Z1 Z2
Plan de référence

Exemple : soit un écoulement permanent de débit Q = 20 m3/h dans


une tuyauterie diamètre DN 50 mm en S1 et DN 25 mm en S2.
Les hauteurs géométriques de la tuyauterie sont Z1 = 4m et Z2 : 2 m
La pression statique au point S1 est de 3 bars.
Calculer la hauteur totale aux points S1 et S2 pour un écoulement
avec de l’eau ( densité : 1000 kg/m3 )
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-18
Exemple de calcul N°2
Considérons l’écoulement au point S1 :
Calculons la hauteur dynamique au point S1 :
20
Q 0,0055 C21 2,82 7,84
C1 = = 3600 2 = = 2,83m / s = = = 0,40m
D 0,05 0.00196 2 g 2 × 9,81 19,62
π.
4
Calculons la hauteur statique au point S1 :
P1 3 × 105
= = 30,6m
ρg 1000 × 9,81

La hauteur totale au point S1 = 0,40 + 30,6 31 m

Considérons l’écoulement au point S2 :


L’écoulement est incompressible, le débit volume Q transitant à travers toute
section de la tuyauterie reste constant.
Q = S1.C1 = S2.C2
La tuyauterie n’est pas à section constante : S1 = S2 C1 = C2

Calculons la hauteur dynamique au point S2 :


20
Q 0,0055 C 2 2 11,32 2 128
C 2 = = 3600 2 = = 11,32m / s = = = 6,52m
D 0,025 0.00049 2 g 2 × 9,81 19,62
π.
4

Appliquons finalement l’équation de BERNOULLI :


P2 P2
4 + 30,6 + 0,40 = 2 + + 6,52 = 26,48m
ρg ρg
La hauteur totale au point S2 = 6,52 + 26,48 33 m
ECOULEMENTS /
ABB PS&S SpA PERTES DE CHARGES 1.2-19
Application particulière de l'
équation de BERNOULLI
Mesure de débit Tube de Venturi

P1

Pc

S1
Sc

La mesure de la perte de charge P1-Pc, et la connaissance


de la section du col de tuyère Sc nous permet de déterminer
le débit

( P1 _ Pc)
Qv = k
ρ

avec k coefficient du Venturi

Vous aimerez peut-être aussi