Vous êtes sur la page 1sur 26

Iset nabeul…..

Département Génie Civil

A-Gros œuvre  :
I-Le terrassement
II-Implantation
III-Fondation
IV-Assainissement 
V-Dallage
VI-Élévation des murs 
B-Second œuvre  :
I-Isolation et cloisonnement 
II-Plomberie 
III-éléctricité 
IV-Chauffage et climatisation 
Iset nabeul…..Département Génie Civil

C-Finition 
I-Revêtements de sol 
II-Revêtements muraux et peintures 
III- Menuiseries intérieures 
IV-Eclairage intérieur 
Iset nabeul…..Département Génie Civil

A-Gros œuvre :
Le gros oeuvre est l'ensemble des travaux qui contribuent
à la solidité et la stabilité de l'édifice. Il comprend les
opérations suivantes :

I-Préparation du terrain à construire : le


terrassement
La préparation du terrain est bien évidemment la première
étape dans un chantier. Le terrassement consiste à
préparer le terrain à bâtir en déplaçant les matériaux
présents (roches, terre, argile, détritus). Le terrain doit être
impeccable avant le début effectif des travaux. Il est à noter
que le terrassement fait référence à plusieurs étapes
préparatoires :
Iset nabeul…..Département Génie Civil

1-premier étape de terrassement:décapage:

Le décapage est une méthode consistant à éliminer la couche


superficielle du sol, celle qui est principalement constituée de
matières végétales, sans entamer le substrat qui est la couche
interne du sol

L'épaisseur de la couche à décaper varie de 20 à 30 cm. On


quantifie souvent ce décapage en m².

a-Les différentes étapes d'un décapage de terrain:

*L’étude des sols:

Les travaux de décapage interviennent après une étude du sol


afin de déterminer la consistance du terrain et après
l’implantation de l’emprise du bâtiment. Cette étude permet de
préciser avec exactitude la nature du terrain et le type de
Iset nabeul…..Département Génie Civil

fondations appropriées (fondations superficielles,fondations semi-


profondes ou fondations profondes).
Iset nabeul…..Département Génie Civil

*L’extraction de la terre végétale:

Le décapage peut être réalisé manuellement ou mécaniquement en


fonction de la surface concernée. Toutefois, le décapage manuel
est devenu rare et ne concerne que les terrassements de très petite
taille.

*Le transport et le stockage de la terre:

La terre extraite est stockée dans une zone délimitée sur le


chantier ou à l’extérieur de celui-ci. Cela dépend de sa
réutilisation ultérieure (ou non) pour remblayer le terrain. La
terre stockée ne peut excéder 2,5 m de hauteur afin de préserver
les micro-organismes qu’elle contient.

2-seconde étape de terrassement : le déblai et le remblai:

*Déblai:

Le principal objectif d’un terrassement est avant tout la


planéité du sol. D’où la nécessité d’un déblaiement, également
appelé décaissement ou décapage.

Cette étape consiste à enlever une première couche de terre (la


terre végétale) et ne conserver que les couches du sol sur lesquelles
on peut construire. Il s’agit donc d’un abaissement du niveau du
sol. Une fois le terrain déblayé, il faut le lisser, c’est-à-dire qu’il
faut boucher les cavités jusqu’à l’obtention d’un terrain plat et
lissé : on parle de remblaiement.
Iset nabeul…..Département Génie Civil

* remblai:

Remblayer un terrain consiste à ajouter des matériaux de


remblai (sable, terre, gravier, roche, gravats…etc) afin de combler
les creux ou failles du sol. Le remblaiement d’un terrain creusé
permet de l’aplanir et de combler toute irrégularité pouvant y être
présente, comme il permet d’apporter une base solide à la
construction. Il s'effectue souvent par couches successives
compactées, afin d’assurer une bonne densité du sol.

3-troisième étape de terrassement : le piquetage:

Le piquetage (ou bornage) permet de délimiter un terrain afin


qu’il soit bien défini et que les travaux soient conformes aux plans
faits par l’architecte.

Le piquetage se fait matériellement par des piquets, dont


l’emplacement est défini par un géomètre. Cette étape de
terrassement est primordiale pour que le chantier puisse
s’intégrer totalement à son voisinage sans endommagement des
canalisations repérées lors de cette étape
Iset nabeul…..Département Génie Civil

4-quatrième étape de terrassement : Transport et évacuation des


terres:

L’évacuation des terres excédentaires prélevées est nécessaire


après toute opération de terrassement. L'utilisation du Bulldozer
est à envisager. Cet engin dont la traduction en français est «
bouteur » est caractérisé par sa puissance, car rien ne lui résiste !
Il permet le déplacement de grande quantité de matériaux de
manière efficace. Vous pouvez également louer une mini-
chargeuse pour cette mission.

II-implantation :
Iset nabeul…..Département Génie Civil

Cette opération consiste à matérialiser sur le terrain l’ensemble


des tracés géométriques telles que :

*Terrassements à entreprendre (excavation pour déblais en


grande masse).

*Délimitation des rigoles et des tranchées.

*Position des organes de fondations.

*Passages des canalisations et des regards.

*Tracé des murs de façade, pignons etc …

1-
Documents nécessaires à l’établissement de l’implantation:

Il est clair que pour pouvoir établir une implantation il est


impératif de disposer de documents techniques graphiques et
écrits.

A. Pièces graphiques:

1. Le plan de situation:

Ce plan permet de localiser le


terrain à bâtir par rapport à
Iset nabeul…..Département Génie Civil

des repères fixes tels que rues,


boulevards.

2. Le plan de masse:

Ce plan permet de localiser la


construction projetée et ses
abords immédiats :

*propriétés non bâties

*constructions voisines et limites


mitoyennes

*zone de recul par rapport à la


limite de la propriété publique
ou privée (bande non
aedificandi) .

3. Le plan d’implantation :

C’est en réalité un plan de masse


reporté sur un relevé
topographique. Le plan
topographique étant un plan
donnant l’allure altimétrique du
terrain, ce dernier nous permet
d’apprécier si le terrain est plat
ou accidenté. Aussi, le plan
d’implantation peut parfois être
accompagné par des pièces
graphiques annexes telles que :

• Plan d’implantation des


plates formes

• Plan de situation des profils


Iset nabeul…..Département Génie Civil

• Les plans détaillés de


profils en long et en travers
(cotes de niveaux et cotes
projet)

III-Fondation :
Définition :
conçues à l'aide de béton coulé dans des tranchées ou un coffrage,
les fondations constituent la base de la maison. Elles garantissent
la stabilité et la solidité de la construction. Leur profondeur
dépendra notamment de la nature du sol, du type de construction
envisagé, et du poids à supporter. Il est conseillé de réaliser une
étude de sol pour définir le type de fondations le plus approprié.

Rôle principal :
La structure porteuse d’un ouvrage supporte différentes
charges telles que :
- des charges verticales :
• comme les charges permanentes telles que le poids des
éléments porteurs, le poids
des éléments non porteurs,
• comme les charges variables telles que le poids des meubles,
le poids des personnes…,
le poids de la neige,
- des charges horizontales (ou obliques) :
• comme des charges permanentes telles que la poussée des
terres
• comme les charges variables telles que la poussée de l’eau ou
du vent.
Iset nabeul…..Département Génie Civil

1-les types
de fondations :
*fondation superficielle :
Les fondations superficielles sont mises en oeuvre lorsque la
construction peut prendre appui sur une
couche de résistance acceptable à faible profondeur par rapport au
niveau le plus bas de la
construction et non du terrain naturel.
Les fondations superficielles sont de deux types :
- Semelle isolée, placée sous un poteau
Iset nabeul…..Département Génie Civil

- semelle filante, placée sous un mur ou plusieurs poteaux rapprochés

2-Fondation profondes :
*Définition :
Les fondations profondes sont celles qui permettent de reporter les
charges dues à l'ouvrage qu'elles supportent sur des couches situées
depuis la surface jusqu'à une profondeur variant de quelques mètres, à
plusieurs dizaines de mètres, lorsque le terrain superficiel n'est pas
susceptible de résister aux efforts qui sont en jeu, constitué par
exemple par de la vase, du sable boulant, de la tourbe ou d'une façon
générale d'un terrain très compressible.

IV-

Assainissement :
Iset nabeul…..Département Génie Civil

Définition :
l'assainissement est le système permettant l'évacuation des eaux
usées. En fonction de la zone géographique où votre terrain se situe,
vous devrez soit vous raccorder au réseau d'assainissement collectif
(tout-à-l'égout), soit installer un système d'assainissement autonome
(ou non collectif), grâce à la création d'une fosse sceptique.

V-Dallage :
la dalle se présente généralement sous la forme d'une plaque de béton
armé, qui est soit coulée directement sur le plancher du rez-de-
chaussée préalablement recouvert d'un isolant thermique (dallage sur
terre-plein), soit sur le niveau le plus bas (dallage sur vide sanitaire).
Dans ce dernier cas, l'isolant thermique sera posé sous le plancher du
rez-de-chaussée.

1-Les différents types des dalles :


*Dalle en hourdi (plancher) :
Les planchers en béton de type poutrelles-hourdis se
composent de trois éléments :
Iset nabeul…..Département Génie Civil

 Les poutrelles : ce sont des éléments préfabriqués en


béton. Il existe deux types : les poutrelles en béton armé
et les poutrelles précontraintes (poutrelles en béton
précontraint). Elles prennent appui sur la structure
porteuse (murs, poutres) et portent le plancher.
 Les hourdis : également appelés entrevous, ce sont des
éléments préfabriqués qui s’insèrent entre ces poutrelles.
Ils servent de coffrage entre les poutrelles. Le type de
hourdis conditionne la performance thermique du
plancher.
Le hourdis peut être classiquement en béton (hourdis
maçonnés pour plancher hourdis béton) ou en terre cuite.
Pour faire un plancher isolant, on utilise des hourdis
isolant en polystyrène expansé (pour plancher hourdis
polystyrène), en bois…
 La dalle de répartition : appelée aussi table de
compression ou dalle de compression, c’est une dalle en
béton de faible épaisseur. On coule le béton sur la
structure poutrelles hourdis. Elle est coulée en place en
béton prêt à l’emploi. Elle est renforcée par un treillis
soudé et sert à répartir les efforts et solidariser l’ensemble
du plancher.

*Dalle plaine en béton armé :


Iset nabeul…..Département Génie Civil

•La dalle pleine. Appelée aussi « dalle massive » est une


plaque dont
l'épaisseur est petit par rapport à ses autres dimensions. Son
épaisseur H varie de 1/10 à 1/35 de la grande portée L .
•Dans les bâtiments courants, elle varie entre 12cm et 18cm.
Dans les
bâtiments industriels, cette épaisseur est souvent plus forte.

VI-Élévation des murs :


Iset nabeul…..Département Génie Civil

L’élévation des murs d’une maison fait pleinement partie du gros


œuvre, à l’instar des fondations, de la charpente, ou encore des
menuiseries extérieures. Notez que la gamme possible des
matériaux est large depuis la pierre jusqu’à la brique, en passant
par le bois, le parpaing, ou le béton cellulaire.

Les murs
en pierres
Avant
d’élever un mur en pierres, le tri est une étape importante. En effet,
les pierres qui offrent le plus de régularité sont ainsi positionnées aux
extrémités, les plus irrégulières au milieu, et les plus longues pour
l’épaisseur. Il faut ensuite créer les fondations en respectant les
dimensions de profondeur, en coulant le béton, puis en étalant de
manière homogène le mortier.

Créez ensuite des repères via des cordeaux tendus entre chaque piquet,
avant d’étaler à nouveau du mortier sur les fondations. L’élévation
démarre par le positionnement d’une pierre d’angle, suivie d’autres
pierres tout au long du cordeau ce qui permet de constituer la base du
mur. Pour obtenir une verticalité correcte du mur, au fur et à mesure
de l’élévation des rangées de pierres, utilisez un niveau à bulle. Entre
chaque pierre, faites pénétrer le mortier.
Iset nabeul…..Département Génie Civil

Les murs en briques


Placez des cordeaux sur les fondations préalablement créées pour
déterminer vos repères en vue de monter votre mur en briques. Le
début des opérations commence par la pose des briques d’angle, la
première rangée étant posée sur le mortier des fondations et bien
tassée. A chaque brique, appliquez une couche de mortier sur le côté
de la brique précédente afin de consolider leur bon assemblage. Le
niveau à bulle sert à vérifier la verticalité du mur, l’équerre servant à
vérifier les angles droits.

Les murs en parpaings


L’élévation d’un mur en parpaings s’effectue sur un lit de mortier
surmontant les fondations. Les cordeaux marquent les repères pour
guider les travaux, alors que les ferrailles verticales permettent
d’assurer la solidité du mur. Posez ensuite les parpaings avec les
alvéoles tournées vers le bas, et déposez une couche de mortier de
2cm. Pensez à décaler les joints d’un demi parpaing pour chaque
rangée afin de solidifier la structure.

Les murs en béton cellulaire


Le béton cellulaire implique d’avoir une surface parfaitement plane et
très propre. Là encore, l’élévation commence par la pose de blocs
d’angles. Sachez qu’il est primordial de déposer une couche de colle
sur la surface de bloc devant réceptionner le bloc suivant. Afin de bien
écraser la colle, mettez un coup de maillet sur chaque bloc de béton
cellulaire, et ajustez l’ensemble. Sachez que des blocs sont vendus
avec une poignée, ce qui s’avère pratique pour le montage.
Iset nabeul…..Département Génie Civil

Les murs en bois


Le bois massif empilé constitue le plus ancien matériau de
construction. Les rondins sont empilés à l’horizontal directement sur
les fondations les uns sur les autres. Des techniques plus rapides ont
désormais pris le relais. Un panneau de contreventement est
placé après la charpente, tandis que l’élévation se conclut par
l’insertion d’un isolant thermique entre les panneaux.

B-Second œuvre :
Le second oeuvre a pour objectif de rendre habitable la maison en
apportant aux occupants un confort de vie optimal. On distingue
différents travaux de second oeuvre :

I-Isolation et cloisonnement :
Iset nabeul…..Département Génie Civil

l'isolation est une étape à ne pas négliger lors de la construction d'une


maison. En effet, il est beaucoup plus onéreux d'isoler une maison
dans le cadre d'une rénovation plutôt que de la réaliser lors d'une
construction. L'isolation peut être effectuée par l'extérieur (la plus
efficace, mais également la plus onéreuse), par l'intérieur, ou être
directement intégrée au matériau de construction. On associe
généralement la phase de l'isolation à celle de l'agencement des pièces.
En effet, ce sont généralement les mêmes corps de métiers qui
s'occupent de l'isolation et de la pose des cloisons intérieures (les
plâtriers-plaquistes). On profitera du montage des cloisons pour y
intégrer les gaines électriques.

II-Plomberie:
la plomberie va consister à installer le réseau de tuyauterie et
d'évacuation afin d'approvisionner en eau les pièces concernées :
cuisine, salle de bain, buanderie... Ensuite, il s'agira d'installer les
équipements sanitaires et la robinetterie : évier, toilettes, lavabo,
douche, ou baignoire. Pensez aux arrivées d'eau qui pourraient s'avérer
pratiques : dans le garage, sur un mur extérieur de la maison (pour
l'arrosage du jardin), au sous-sol, au grenier (au cas où vous
l'aménageriez dans le futur)... Le plombier se chargera également
d'installer le chauffe-eau.
Iset nabeul…..Département Génie Civil

III-Électricité :
l'installation de l'électricité peut être réalisée au même moment que la
plomberie. Il s'agit ici de passer les câbles électriques dans les gaines,
mettre en place le compteur et le tableau électrique. On pourra ensuite
installer les prises (y compris une prise sur la terrasse, pour vos soirées
d'été ou certains outils de jardinage), les interrupteurs et les sorties
pour l'éclairage (pour les futurs spots, plafonniers, appliques
murales...). Pour éviter les surprises (prise cachée derrière un meuble,
par exemple), positionnez les prises en fonction des meubles et des
appareils électriques qui équiperont les pièces. Pensez également à
Iset nabeul…..Département Génie Civil

l'installation de câbles liés aux équipements électriques tels que les


volets roulants, le portail électrique, ou encore le système d'alarme.

IV-Chauffage et climatisation :
c'est lors de cette étape que l'on va installer le dispositif de
chauffage et les radiateurs. Pensez à mettre en place un système
efficace et économe en énergie, tel qu'une chaudière à très haute
performance énergétique (THPE) au gaz ou au fioul, ou une pompe à
chaleur. Si vous souhaitez disposer d'un système de climatisation,
sachez qu'il fonctionnera plus efficacement s'il est installé lors de la
construction de la maison plutôt qu'après.
Iset nabeul…..Département Génie Civil

C-Finition :
Les finitions désignent l'étape finale des travaux de construction :
l'aménagement intérieur et la décoration. Les finitions regroupent
les travaux suivants :

I-Revêtements de sol :
pour choisir les revêtements de sol, il faudra que vous preniez en
compte différents paramètres : l'usage des pièces, l'esthétique
souhaitée, ainsi que la facilité d'entretien. Dans une pièce humide
(salle de bain, cuisine, WC...), on posera un sol étanche : carrelage,
lino, stratifié résistant à l'humidité, ou encore un parquet en bois
exotique. Dans le séjour ou les chambres, on se focalisera plutôt sur
un sol résistant, chaleureux et facile à entretenir : parquet massif ou
contrecollé (trop fragile pour une chambre d'enfant), carrelage, lino...
Iset nabeul…..Département Génie Civil

II-Revêtements muraux et peintures :


les revêtements muraux doivent être choisis en fonction du type de
pièce et de l'esthétique recherchée. On privilégiera un revêtement
facile à nettoyer dans une cuisine ou une salle de bain :
carrelage, peinture lessivable, papier-peint lavable en vinyle ou
intissé... Pour les pièces de vie, le choix est quasi-illimité : peinture,
papier-peint, lambris, béton, liège... Laissez libre cours à votre
imagination !

III- Menuiseries intérieures :


cette étape de la construction concerne l'aménagement intérieur de
votre maison. C'est à ce moment-là qu'on pose les portes intérieures,
leurs poignées, les plinthes, les coffrages pour masquer les tuyaux
apparents, et les meubles encastrés (meubles sur-mesure tels
qu'un dressing, une bibliothèque, ou des placards). On va également
installer les meubles de cuisine et de salle de bain, ainsi que les
escaliers.
Iset nabeul…..Département Génie Civil

IV-Eclairage intérieur :
un bon éclairage contribue à se sentir bien chez soi et permet
de créer différentes ambiances en fonction des pièces où l'on
se situe. Il doit être choisi avec soin, car il a également une
fonction utilitaire. Multipliez les points lumineux dans chaque
pièce de vie pour varier les ambiances (dynamique ou tamisée).
Dans le salon, pensez à installer un plafonnier, qui permettra un
éclairage général de la pièce, ainsi que des appliques,
lampadaires et lampes à poser dans les zones que vous
souhaitez éclairer spécifiquement (table basse, canapé,
buffet...). Pensez aussi à poser un éclairage direct au-dessus
de certaines zones stratégiques : le plan de travail de la cuisine
et l'évier, la table sur laquelle vous mangez, le lavabo de la
salle de bain, des liseuses murales de chaque côté de votre lit...
Iset nabeul…..Département Génie Civil

Vous aimerez peut-être aussi