Vous êtes sur la page 1sur 2

Université de Douala année académique 2019-2020

Ecole Doctorale des Sciences Fondamentales et Appliquées


Unité de Formation Doctorale de Mathématiques, Informatique Appliquée et Physique Fondamentale
Laboratoire de Physique Fondamentale

UE-PHY521 : Partie : Méthodologie de Recherche

Contrôle continu
Durée : 1h15
Aucun document n’est autorisé !

On donne la communication suivante du SYMPOSIUM DE GENIE ELECTRIQUE


(SGE 2018), 3-5 JUILLET 2018, NANCY, FRANCE:

Yazid STATRA, Hocine MENANA, Lamia BELGUERRAS, Bruno DOUINE,


"Contribution à la caractérisation expérimentale des supraconducteurs HTC: de
l’élément au système".

Il est demandé de lire intégralement cette publication et de traiter les questions données
ci-après :

1- Citer les types de recherche que vous connaissez? De quel(s) type(s) de recherche
s’agit-il ici ?

2- Qu’entendez-vous par problématique de recherche ? Ressortir intégralement la


problématique de la recherche menée dans la publication.

3- Décrire les méthodes et outils scientifiques utilisée dans la publication.

4- Quelle est la différence entre un article et une communication ? Combien d’articles


publiés dans des revues scientifiques et combien de communications sont cités dans
la présente publication ?

Notation :
Question 1 : 2 pts Question 2 : 2,5 pts Question 3 : 2,5 pts Question 4 : 2 pts
Présentation/forme/rédaction : 1 pt
CORRIGE

1- a) Types de recherche : recherche fondamentale, recherche appliquée et recherche


expérimentale

b) Type de recherche mis en application : recherche fondamentale et recherche


expérimentale

2- a) La problématique de recherche est un ensemble des problèmes dont les éléments sont liés.
C’est aussi ce qui prête à discussion ; dont l’existence, la vérité, la certitude, la réussite est
douteuse. Dégager une problématique autour du sujet choisi, c’est à dire un ensemble de
questions posées par le sujet, auxquelles on doit répondre en ayant au préalable recherché,
récolté, analysé, synthétisé des informations qui seront pour le chercheur le support d’une
réflexion personnalisée et argumentée.

b) Problématique développée : L’intégration des supraconducteurs dans les systèmes de


puissance est très limitée. Les raisons de cette limitation sont liées aux contraintes techniques
de réalisation et à la méconnaissance du comportement des matériaux. Le comportement
d’un élément isolé pouvant être très différents lorsqu’il est intégré dans un système, les
résultats obtenus dans les travaux réalisés jusqu’à nos jours sur la caractérisation des
propriétés des éléments supraconducteurs isolés ne peuvent pas être simplement transposés
à un système constitué de cet élément. Quel est donc le comportement d’un simple élément
HTC, dès que celui-ci constitue un système dans un environnement électromagnétique
complexe ?!

3- La caractérisation du ruban HTC et de la bobine se fait par des mesures électriques et les
formules analytiques de Norris. Deux types de mesures électriques sont pratiqués :
1°) Le relèvement de la caractéristique tension-courant en courant continu (DC) réalisé à
l’aide d’une simple méthode volt-ampèremétrique. Le ruban HTC est alimenté à l’aide d’une
source de courant continu de type AMI12100PS, et on mesure l’intensité du courant qui le
traverse à l’aide d’un ampèremètre, et la tension à ses bornes à l’aide d’un voltmètre.
2°) Le relèvement de la caractéristique tension-courant en courant alternatif (AC), qui
permet de déterminer les pertes à fréquence variable réalisé à l’aide d’un oscilloscope et
d’un détecteur synchrone. Le ruban HTC est alimenté à l’aide d’une source de courant
alternatif à fréquence variable, et ta tension observée est une tension aux bornes du ruban
HTC placée en série avec une bobine de compensation.
Le ruban HTC utilisé est un supraconducteur DI-BSCCO fabriqué par Sumitomo de
dimensions : 0,98 mm2 de section ; 2,8 mm de largeur et 0,33 mm d’épaisseur. La bobine
est faite de fil de type ACT-CA, de dimensions : 63 spires ; 25 mm de rayon interne et 50
mm de rayon externe.

4- a) Un article est une publication dans une revue scientifique, alors qu’une communication
est une publication dans une conférence ou symposium avec actes.

b) nombre d’articles : 6
nombre de communication : 0