Vous êtes sur la page 1sur 9

TP N°6

Calcul de structures par RDM6


Objectifs

Les objectifs de ce TP :
- Modélisation et simulation numérique d’une poutre droite en flexion, un chargement de
flexion à l’aide du logiciel RDM 6 – Flexion

- Comparer les résultats obtenus par RDM6 avec ceux trouvés théoriquement.

I. Initiation à l’utilisation de RDM6

L’analyse du comportement mécanique élastique linéaire en statique d’une structure


composée de barres et de poutres peut être décomposée en quatre phases :

1. Modélisation géométrique: nœuds, discrétisation ou maillage du domaine :


éléments finis (barres et/ou poutres).
2. Données mécaniques : matériaux, sections droites, conditions aux limites
(liaisons), conditions de chargement.
3. Calculs : déplacements, contraintes, actions de liaison ; …
4. Exploitation des résultats : déformée, effort normal, effort tranchant et moment
fléchissant, contrainte normale et iso-contraintes normales, éditions de fichiers
résultats, …

 Modélisation numérique par RDM 6 – Flexion

Démarrer le logiciel RDM 6 – Flexion

Exemple : Une poutre en acier de longueur initiale L =60 cm. La section droite de cette
poutre est circulaire de diamètre d=10 mm. La poutre est soumise à une force ponctuelle de 10
kN en son milieu. La poutre est en appui simple en A et en B.

 Modélisation géométrique

Entrer le nombre de nœuds de la structure (3) correspondant aux points A, B,


C et leurs abscisses.

2018-2019
Fig. 2 : Géométrie de la structure

 Données mécaniques

Commandes principales de la barre d’outils située à gauche de l’écran

 Matériau

Choisir soit l’option Matériau, soit l’option Bibliothèque de matériaux.

- Pour la première option, il faut introduire à la main les caractéristiques du matériau

- Pour deuxième, il choisir le nom du matériau

 Sections droite

Définir une section droite en entrant ses caractéristiques (cliquer sur une des images), ou en
choisissant dans la bibliothèque :

2018-2019
 Conditions aux limites

Les liaisons de la structure avec l'extérieur peuvent être du type :

- appui simple : dY = 0 - pente nulle : rotZ = 0 - Encastrement : dY = rotZ = 0

- Flèche imposée - pente imposée - appui simple élastique

 Chargement

Les sollicitations prises en compte sont les suivantes :


- Force ponctuelle et nodale : La force est définie par sa composante FY
- Couple ponctuel et nodal : Le couple est défini par sa composante MZ
- Force répartie uniformément entre deux nœuds : La force est définie par sa composante
py par unité de longueur.
- Force répartie linéairement entre deux nœuds : La force est définie par sa composante
py par unité de longueur, à l'origine et à l'extrémité.
- Le poids propre de la poutre.

Attention au sens des forces appliquées !

 Exploitation des résultats

L’exploitation des résultats est également appelée phase de post-traitement. Cliquer soit sur
Résultats, soit sur l’une des options de la barre d’outils de post traitement.

2018-2019
Déformée de la poutre

Pente de la flèche

Contrainte normale sur les fibres inférieure et supérieure.

Effort tranchant T(x)

2018-2019
Moment fléchissant Mf(x)

Iso-contraintes normales : champ de contrainte normale s(x, y)

II. Travail demandé

A. Partie théorique

Soit une poutre de section circulaire de rayon R est en appui double au point A, d’abscisse x = 0
m, et un appui simple au point B d’abscisse x = 6L. La poutre est soumise à une force
ponctuelle F au point D, d’abscisse x = 2L.

1) Déterminer les efforts internes et tracer les diagrammes correspondants.


2) Déterminer l’expression de la déformée et tracer la courbe correspondante.
3) Déterminer l’expression de la pente et tracer l’évolution de la pente de la déformée.
4) Décrire l’évolution de la contrainte pour une section S. Donner la valeur de la contrainte
maximale.

2018-2019
B. Travail numérique sur RDM6

Remarque : Sauvegarder régulièrement vos données dans un fichier «Nom_etudiants.FLE»

1) Essai de flexion

La structure étudiée est une poutre droite AB suivante. La poutre, de section circulaire pleine
de rayon R=20mm est en appui simple au point A, d’abscisse x = 0 m, au point B, d’abscisse x =
6 m. La poutre est soumise à une force ponctuelle de 3 kN au point D, d’abscisse x = 2 m.

a. Etude de l’influence de matériau

Sur RDM6-flexion, réaliser des simulations numériques des poutres de différents matériaux
(Acier, Aluminium)

1. Superposer, dans la fiche de réponse, les différents résultats obtenus (déformée, pente,
Efforts internes, et contraintes normales). Comparer.
2. Discuter les iso-contraintes normales.
3. Discuter des résultats numériques avec les résultats théoriques. (Se référer à l’annexe 4
pour les résultats théoriques)

b. Etude de l’influence de la section

Sur RDM6-flexion, réaliser des simulations numériques une poutre en aluminium avec des
sections différentes : section circulaire pleine de R=20mm, section circulaire creuse (R=20mm et
e=5 mm).

1. Superposer, dans la fiche de réponse, les différents résultats obtenus (déformée, pente,
Efforts internes, et contraintes normales). Comparer.
2. Discuter les iso-contraintes normales
3. Discuter des résultats obtenus.

c. Vérification du principe de superposition

La poutre, de section circulaire pleine de rayon R=20mm, en laiton, en appui simple au point A,
d’abscisse x = 0 m, au point B, d’abscisse x = 6 m. La poutre est soumise à une force ponctuelle
de 3 daN au point D, d’abscisse x = 2 m et une charge répartie de pression p =50N/m sur toute
la structure.

1. Pour ce cas d’étude, vérifier le principe de superposition (déformations, contraintes,..)


2. Discuter des résultats obtenus.

2018-2019
2) D’autres essais mécaniques

Sur RDM6-ossature, définir la structure suivante en utilisant l’outil ossature spatiale : Poutre en
aluminium de longueur L= 50 cm et de section circulaire, de diamètre d=10mm et de ligne
moyenne définit dans la direction x, encastrée en extrémité d’abscisse x=0.

Pour les cas d’étude suivants, interpréter les résultats obtenus (Type de sollicitation appliquée,
déformation, efforts internes, contraintes dans une section…)

Cas 1 : La poutre est soumise à un couple de torsion C=100N.m


appliquée en extrémité x= 50cm dans la direction x.
Cas 2 : La poutre est soumise à une force axiale F=100N appliquée
en extrémité x= 50cm.
Cas 3 : La poutre est soumise à un gradient de température.

Remarques : Pour observer les résultats avec l’atelier Ossature, il faut cliquer sur l’onglet
« calculer », enregistrer votre travail et l’onglet « résultats » apparaitra. Pour cette étude, il faut
parcourir l’ensemble des résultats de la déformée, efforts internes, et les iso-contraintes dans
une section.

2018-2019
Annexe 1
Poutre en flexion

Sous l’action de flexion, la ligne moyenne se déforme.


On appelle déformée y(x) l’équation de la courbe de la
ligne moyenne et la flèche f la valeur de la déformée en
un point M

Les efforts internes se développant dans la structure sont données par :


 
 N ( x)  0  N ( x)  0
 
 F .b  F .a
x   0, a  T ( x)   x   a, L  T ( x) 
 L  L
 F .b  F .a
 M ( x)  .x  M ( x)  . L  x 
 L  L

Pour déterminer la déformée d’une poutre en flexion, il faut résoudre l’équation :

d2y "  M fz ( x)
 y
dx 2 E.I Gz
avec E : module d’élasticité longitudinale du matériau de la poutre et I Gz : moment
quadratique de la section transversale

La résolution cette équation de la déformée conduit dans ce cas à :


Fb
y(x)  x  x 2  (L2  b2 )  pour x  0, a
6EIL
La flèche maximale est ainsi donnée par :
Fb 3 (L2  b2 )
 ymax  (L2  b2 ) 2 pour x=
9 3 EIL 3
Les rotations aux appuis αA et αB ont pour expression :

F ab F ab
tan ( A )= -  L  b tan ( B )=  L  a
6EIL 6EIL
Dans une section S, les contraintes normales sont proportionnelles à leurs distances au plan
neutre.
M fz ( x)   0 : fibre tendu
 ( x, y )   y 
I Gz   0 : fibre comprimé

2018-2019
Annexe 2
Cas de charges Standards en flexion

2018-2019

Vous aimerez peut-être aussi