Vous êtes sur la page 1sur 6

But de l’expérience 

:
Le but de ce essai et de déduire les coefficients de cisaillement qui
sont la cohésion C, l’angle de frottement φ du sol étudier.
Matériaux et outils utilisés  :
 Boite de Casagrande.
 Echantillon du sol.
 L’eau.
 Plat pour la gâche.
 Spatule métallique.
Mode opératoire  :
1. Verser un peu d’eau sur le sol et malaxer la spatule pour
faire une pâte plus au moins pâteuse.
2. Maître le sol dans la boite et la bien tasser, et ajuste sa
surface (la rendre niveau), (voir Fig.1).
3. Placer la boite de Casagrande dans sans bâti (voir Fig.2)
4. Sur l’échantillon confiné dans la boite, on applique un
effort de compression normal constant N (perpendiculaire
au plan de cisaillement).
5. Un effort horizontal de cisaillement T croissant est
appliqué.
6. Relever les nombres de graduations des compilateurs.
7. Refaire 3 essais.
Les résultats et la méthode de calcule  :
D’après les opérations (4 et 5) on peut déduire :
 La contrainte normale  : en divisant l’effort normale par l’air de
l’échantillon A, qui est la surface de la boite ;
A = 36 cm² = 0.0036 m².
N Pg 10 3
Donc :   [ KN / m²]
A 0,0036
Où : P : poids en [Kg].
g = 10 m/s².
 La contrainte de cisaillement (tangentielle)  : peu être définie par
T T ( KN )
  [ KN / m²]
A 0,0036(m²)
Où T : effort de cisaillement, on le prend en graduation en suite on
fais conversion en KN à l’aide du :
« TABLEAU DE CALIBRATION POUR ANNEAU
DYNAMOMETRIQUE »
TABLEAU -1-
ΔL P1 = 5 Kg P2 = 7 Kg P3 = 10 Kg
(mm) Comp T1 (KN) Comp T2 (KN) Comp T3 (KN)
0 0 0 0 0 0 0
0.3 20 0,017 10 0,0084 10 0,0093
0.6 25 0,0212 30 0,0254 11 0,0135
0.9 29 0,0246 39 0,033 16 0,0237
1,2 33 0,0279 45 0,0381 28 0,0263
1,5 36 0,0305 48 0,0407 31 0,0381
1,8 40 0,0339 52 0,0441 45 0,0432
2,1 43 0,0365 55 0,0467 51 0,0475
2,4 45 0,0381 58 0,0492 56 0,0526
2,7 47 0,0398 64 0,0543 62 0,056
3,0 50 0,0424 66 0,056 66 0,0594
3,3 52 0,0441 71 0,0602 70 0,0636
3,6 53 0,0447 73 0,062 79 0,067
3,9 55 0,0467 75 0,0636 85 0,0721
4,2 58 0,0492 80 0,0679 89 0,0755
4,5 59 0,05 82 0,0695 90 0,0764
4,8 61 0,0518 84 0,0713 91 0,0772
5,1 63 0,0534 85 0,0721 95 0,0806
5,4 65 0,0551 88 0,0746 98 0,0832
5,7 67 0,0569 89 0,0755 100 0,0848
6,0 68 0,0577 90 0,0764 101 0,0857
6,3 70 0,0594 90 0,0764 103 0,0874
6,6 71 0,0602 91 0,0772 105 0,0891
6,9 72 0,0611 94 0,0797 103 0,0874
7,2 73 0,062 94 0,0797 100 0,0848
7,5 75 0,0636 95 0,0806
7,8 75 0,0636 96 0,0815
8,1 76 0,0645 97 0,0823
8,4 77 0,0653 97 0,0823
8,7 75 0,0636 94 0,0797
TABLEAU -2-

P1 = 5 Kg P2 = 7 Kg P3 = 10 Kg
ΔL (mm)
τ1 τ2 τ3
0 0 0 0
0.3 4,72 2,33 2,58
0.6 5,88 7,05 3,75
0.9 6,83 9,16 6,58
1,2 7,75 10,58 7,30
1,5 8,47 11,30 10,58
1,8 9,41 12,25 12
2,1 10,1 12,97 13,19
2,4 10,58 13,66 14,61
2,7 11,05 15,08 15,55
3,0 11,77 15,55 16,5
3,3 12,25 16,72 17,66
3,6 12,41 17,22 18,61
3,9 12,97 17,66 20,02
4,2 13,66 18,86 20,97
4,5 13,88 19,30 21,22
4,8 14,38 19,80 21,44
5,1 14,83 20,02 22,38
5,4 15,30 20,72 23,11
5,7 15,80 20,97 23,55
6,0 16,02 21,22 23,80
6,3 16,5 21,22 24,27
6,6 16,72 21,44 24,75
6,9 16,97 22,13 24,27
7,2 17,22 22,13 23,55
7,5 17,66 22,38
7,8 17,66 22,63
8,1 17,91 22,86
8,4 18,13 22,86
8,7 17,66 22,13
Les graphes  :
Graphe -1- : C’est les courbes de efforts tangentielles en fonction de
la déformation ΔL (ε).
D’après ce graphe on va tirer de chaque courbe ‘τmax’
 τ1 = 18,14KN/m².
 τ2 = 22,86 KN/m².
 τ3 = 24,75 KN/m².
Calcule de la contrainte normale ‘σ’.
N Pg 10 3
  [ KN / m²]
A 0,0036
 σ1 = 13,88 KN/m².
 σ2 = 19,44 KN/m².
 σ3 = 27,77 KN/m².
Alors on peut tracer la droite : τ = f (σ), Voir graphe -2-.
Donc à l’aide de ce graphe on déterminer  :
 Force de cohésion C =
 Force de frottement φ =

Conclure  :
On conclure d’après ce « TP » qu’il est facile, rapide et simple.
Description des la boite de Casagrande  :
Il est composé d’une matière métallique de dimension interne de 60
x 60 mm, il est composé deux parties :
 Une demi-boîte inférieure fixe.
 Une demi-boîte supérieure mobile.
L’échantillon est confiné dans la boîte et on applique un effort normal
(Perpendiculaire au plan de cisaillement). La partie supérieure de la
boîte est soumise à un déplacement horizontal.