Vous êtes sur la page 1sur 161

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE

ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE


DE LA TRANSITION VERS L’ECONOMIE
FORMELLE AU CAMEROUN
Mars 2017
Copyright © Organisation internationale du Travail 2017
Première édition 2017

Les publications du Bureau international du Travail jouissent de la protection du droit d’auteur en vertu du protocole no 2,
annexe à la Convention universelle pour la protection du droit d’auteur. Toutefois, de courts passages pourront être reproduits
sans autorisation, à la condition que leur source soit dûment mentionnée. Toute demande d’autorisation de reproduction ou de
traduction devra être envoyée à Publications du BIT (Droits et licences), Bureau international du Travail, CH-1211 Genève 22,
Suisse, ou par courriel : rights@ilo.org. Ces demandes seront toujours les bienvenues.

Bibliothèques, institutions et autres utilisateurs enregistrés auprès d’un organisme de gestion des droits de reproduction ne
peuvent faire des copies qu’en accord avec les conditions et droits qui leur ont été octroyés. Visitez le site www.ifrro.org afin de
trouver l’organisme responsable de la gestion des droits de reproduction dans votre pays.

Cadre normatif, réglementaire et politique de mise en œuvre de la transition vers l’économie formelle au Cameroun / Sous la
direction de Isidore Léopold Miendjiem; Bureau de pays de l’OIT pour le Cameroun, la Guinée Equatoriale et Sao Tomé-et-
Principe et l’Équipe d’appui technique de l’OIT au travail décent pour l’Afrique centrale.

ISBN: 978-92-2-230910-8 (imprimé)


978-922-230887-6 (web pdf)

Économie informelle / entreprises / cadre institutionnel / recommandation de l’OIT / Cameroun

Données d catalogage avant publication du BIT

Les désignations utilisées dans les publications du BIT, qui sont conformes à la pratique des Nations Unies, et la présentation
des données qui y figurent n’impliquent de la part du Bureau international du Travail aucune prise de position quant au statut
juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières.

Les articles, études et autres textes signés n’engagent que leurs auteurs, et leur publication ne signifie pas que le Bureau
international du Travail souscrit aux opinions qui y sont exprimées.

La mention ou la non-mention de telle ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part
du Bureau international du Travail aucune appréciation favorable ou défavorable.

Les publications et les produits électroniques du Bureau international du Travail peuvent être obtenus dans les principales
librairies ou après des bureaux locaux du BIT. On peut aussi se les procurer directement, de même qu’un catalogue ou une liste
des nouvelles publications, à l’adresse suivantes : Publications du BIT, Bureau international du Travail, CH-1211 Genève 22,
Suisse, ou par courriel : pubvente@ilo.org.

Visitez notre sir Web : www.ilo.org/publns.

Pour toute information sur les publications et les produits numériques du Bureau international du Travail, consultez notre site
Web www.ilo.org/publns.

Conception et graphisme par Optic Graphics, Afrique du Sud

Imprimé en Cameroun
TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION ..................................................................................................10
I-Contexte et justification...............................................................................10
II-Objectif....................................................................................................11
III-Les obligations du consultant....................................................................11
A-Ses missions.........................................................................................11
B-Les livrables.........................................................................................11
IV-Durée de l’étude.......................................................................................12
V-Méthodologie.............................................................................................12
A-Inventaire.............................................................................................12
B-L’analyse..............................................................................................13
C-Proposition...........................................................................................14
VI-Plan de l’étude.........................................................................................14

PARTIE I : CADRE NORMATIF...............................................................................15


I-1-Le cadre normatif international.................................................................15
I-1-1-Les normes internationales....................................................................15
I1-2-Les normes régionales............................................................................21
I-1-3-Les normes communautaires..................................................................22
A-Les normes du droit OHADA...................................................................22
B-Les normes UDEAC/CEMAC...................................................................27
I-1-4-Les normes bilatérales..........................................................................29
I-2-Cadre normatif national............................................................................31
I-2-1-La Constitution.....................................................................................31
I-2-2-Les textes législatifs et réglementaires....................................................31
A-Les lois.................................................................................................31
B-Les décrets et les arrêtés.......................................................................39

PARTIE II : CADRE INSTITUTIONNEL....................................................................44


II-1-Les institutions administratives et assimilés..............................................44
II-1-1-Les structures administratives directement compétentes en matière de
transition vers l’économie formelle..................................................................44
A-L’administration centrale........................................................................44
B-Les administrations autonomes, spécialisées et/ou déconcentrées.............52
II-1-2-Les organes de contrôle de l’application des normes internationales.........62
A-Les organes de contrôle des instruments Onusiens...................................62
B-Les organes de contrôle des instruments de l’OIT.....................................63
II-2-Les institutions socio-professionnelles et assimilées...................................65
II-1-Les institutions professionnelles proprement dite.......................................65
II-2-La société civile spécialisée ....................................................................67
II-3-Les institutions juridictionnelles...............................................................68
A-Le greffe des tribunaux..........................................................................68
B-Les juridictions judicaires......................................................................69
PARTIE III : ENREGISTREMENT ET OBTENTION OU RENOUVELLEMENT DE LA
LICENCE D’UNE MICRO, PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE................................70
III-1-Le processus.........................................................................................70
III-1-1-La micro-entreprise.............................................................................70
A-L’enregistrement et/ou l’obtention de la licence........................................70
B-Régime social.......................................................................................76
C-Régime fiscal........................................................................................77
III-1-1-La Petite entreprise............................................................................82
III-1-2-1-La petite entreprise classique...........................................................83
A-L’enregistrement et/ou l’obtention de la licence .......................................83
B-L’affiliation à la CNPS............................................................................89
C-Le régime fiscal.....................................................................................91
III-1-2-3-La petite entreprise du mouvement coopératif....................................93
B-Le groupe d’initiative commune..............................................................97
C- Le Groupement d’intérêt économique.....................................................99
III-1-2-3-La moyenne entreprise...................................................................105
A-L’enregistrement effectué par les administrations habilitées....................105
B-Enregistrement de la SARL effectué par le CFCE...................................108
C-Régime fiscal......................................................................................112
D-Régime social.....................................................................................112
III-2-Les contraintes....................................................................................113
III-2-1-Les contraintes sociologiques............................................................113
A-La corruption et l’inertie de l’appareil administratif................................113
B-L’analphabétisme et le faible niveau de scolarisation..............................114
III-2-2-Les contraintes financières................................................................115
III-2-3-Les contraintes fiscales.....................................................................116
III-2-4-Les contraintes juridico-administratives..............................................116
III-3-Recommandations ..............................................................................119
III-3-1-La simplification des procédures d’enregistrement et l’appui à
l’enregistrement des MPMEs........................................................................120
A-La simplification des procédures d’enregistrement.................................120
B-L’appui à l’enregistrement des MPMES.................................................122
III-3-2-L’adoption des mesures incitatives de facilitation de la formalisation.....123
A-Accompagnement dans la recherche de financement..............................123
B-L’accès aux services d’appui aux mesures incitatives..............................124
C- l’incitation fiscale ..............................................................................125
D-Les incitations relatives à la sécurité sociale .........................................127
E- Incitations relatives à la formation.......................................................128
III-3-3-l’adoption ou le renforcement des initiatives de développement pour les
MPMEs......................................................................................................128
III-3-4-Amélioration de la gouvernance sociale de la transition vers la formalité.129

PARTIE IV : PLAN D’ACTION SIMPLIFIE..............................................................130

ANNEXES...........................................................................................................137
LISTE DES PRINCIPALES ABREVIATIONS

AC : Afrique Centrale

Art : Article

ASBY : Association des Bayam-Sellam

AUDCG : Acte Uniforme révisé relatif au Droit Commercial Général

AUSCGIE : Acte Uniforme révisé relatif aux Sociétés Commerciales et au


Groupement d’Intérêt Economique

BC-PME : Banque Camerounaise des Petites et Moyennes entreprises

BIT : Bureau International du Travail

BP : Bureau Pays

BSR : Bureau Sous Régional

C: Convention de l’OIT

CAB: Cabinet

CAPEF: Chambre d’Agriculture, des Pêches, de l’Elevage et des Forêts

CBF : Cameroon Business Forum

CCIMA : Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat

CDH : Comité des droits de l’homme

CDI : Centre Des Impôts ou Centre Divisionnaire des Impôts

CEACR : Commission d’Expert pour l’Application des Convention et


Recommandation de l’OIT

CESCR : Comité des droits économiques, sociaux et culturels

CEMAC : Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique centrale

CFCE : Centre des formalités de Création d’Entreprises

CGA : Centre de Gestion Agrée

CIIEJ : Centre Intégré d’information pour l’Entreprenariat des Jeunes

CIME : Centre des Impôts des Moyennes Entreprises

CIP : Centre d’Incubation Pilote

CNCT : Commission Nationale Consultative du Travail

CNPS : Caisse Nationale de la Prévoyance Sociale


DEEE : Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques

DSCE : Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi

DUDH : Déclaration Universelle de Droits de l’Homme

EAT : Equipe d’Appui Technique

EESI : Enquête sur l’Emploi et le Secteur Informel

FENAP : Fédération Nationale des Associations des PME

FNE : Fonds National de l’Emploi

GIE : Groupement d’Intérêt Economique

GIPA : Groupement Interprofessionnel des Artisans

INS: Institut National de la Statistique

MICROPAR : Partenariat entre un Promoteur de micro entreprise et un chef


d’entreprise de plus grande taille

MINADER : Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural

MINCOMMERCE : Ministère du Commerce

MINEFOP : Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle

MINEPIA : Ministère de L’Elevage, Des Pêches et Des Industries Animales

MINFI : Ministère des Finances

MINJEC : Ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique

MINPMEESA : Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie


Sociale et de L’Artisanat

MINTSS : Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale

MINTOURISME : Ministère du Tourisme

MINTRANSPORT : Ministère des transports

MPMEs : Micros, Petites et Moyennes Entreprises

OHADA : Organisation pour l’Harmonisation en Afrique Droit des Affaires en


Afrique

OIT: Organisation Internationale du Travail

ONEFOP : Observatoire National de l’Emploi et de la Formation


Professionnelle

ONU : Organisation des Nations-Unies


PACD/PME : Programme d’Appui à la Création et au Développement des Petites
et Moyennes Entreprises de transformation et de conservation des
produits locaux de consommation de masse

PADER : Programme d’Appui au Développement des Emploi Ruraux

PADSP-CAM : Programme d’appui au développement du secteur privé du


Cameroun

PAJER-U : Programme d’Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine

PAIRPPEV : Programme d’Appui à l’Insertion et à la réinsertion Socio-


Professionnelle des Personnes Vulnérables

PAMODEC: Programme d’Appui à la à la Mise en Œuvre de la DEClaration de


l’OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail

PIAASI : Programme Intégré d’Appui au Secteur Informel

PIDCP : Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP

PIDESC : Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et


culturels

S.A.R.L : Société A Responsabilité Limitée

ST : Solidarité Technologique
RESUME

Assurer la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle est un objectif


majeur de l’Organisation International du Travail (OIT). Le Cameroun qui est un Etat
membre de L’OIT a également fait sien cet objectif. C’est dans ce sens qu’il consacre
à la réalisation de celui-ci un cadre normatif qui intègre tous les engagements
internationaux souscrits à cet effet, dans le cadre le cadre de l’OIT et dehors, et
des dispositions de droit interne qui ont pour effet la formalisation des acteurs et
des activités de l’économie informelle. Ce cadre normatif est appuyé par un cadre
institutionnel de mise en œuvre de ces engagements et dispositions juridiques.

Mais cet effort du gouvernement camerounais pour assurer la transition de l’économie


informelle vers l’économie formelle est encore considérablement entravé par des
contraintes sociologiques, financières, fiscales et juridico-administratives qui freinent
le rythme souhaité de la transition.

Inspiré de bonnes pratiques et expériences positives vécues au Cameroun et ailleurs,


des recommandations en vue d’une facilitation de la transition vers l’économie formelle
ont été faites, notamment dans le sens de l’amélioration du processus de création des
micros , petites et moyennes entreprises . Les voies d’implémentation de celles-ci ont
été indiquées dans un Plan d’action simplifié.
INTRODUCTION travail décent pour tous. La Déclaration
d’Addis-Abeba intitulée « Transformer
l’Afrique grâce au travail décent pour un
I-Contexte et justification développement durable » adoptée lors de
la 13e Réunion régionale africaine tenue
La vaste base de connaissance et
à Addis Abeba en fin 2015 fixe parmi
de données factuelles produite avec
les priorités stratégiques concernant
le concours du BIT montre que
le monde du travail, l’accélération de
l’informalité a des causes multiples,
la transition de l’économie informelle
multidimensionnelles et variables en
vers l’économie formelle. Dans ce sens,
fonction du contexte. Elle montre aussi
l’OIT aide de nombreux pays africains,
que les travailleurs de l’économie
parmi lesquels le Cameroun à élaborer
informelle ont des revenus plus faibles et
et mettre en œuvre des mesures
sont exposés à un plus grand risque de
efficaces pour remédier aux causes de
pauvreté que ceux de l’économie formelle
l’économie informelle et promouvoir
[1]. La plupart des personnes engagées
des conditions de travail décent. La
dans des activités informelles en Afrique :
Recommandation n°204 concernant
i) ont de mauvaises conditions de travail,
la transition de l’économie informelle
présentant un taux d’analphabétisme
vers l’économie formelle adoptée en
élevé et de faibles niveaux de qualification
2015 est l’instrument de cadrage des
et ont peu de possibilité de formation ;
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

actions à mener pour assurer cette


ii) ont des revenus plus incertains,
transition. Parmi ces actions, il y’a
moins réguliers et moins élevés que
l’action normative qui doit favoriser la
les travailleurs de l’économie formelle,
mise en œuvre de la recommandation de
sont astreints à des horaires de travail
l’OIT n°204 et des conventions de l’OIT
plus longs, sont privés de leurs droits en
particulièrement pertinentes pour le
matière de négociation collective et de
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Cameroun dans le domaine de l’économie


représentation, et ont souvent une relation
informelle. S’agissant de ces dernières,
de travail ambigüe ou déguisée ; et iii)
une étude a déjà été faite. Elle identifie,
sont physiquement et économiquement
parmi les conventions pertinentes, celles
plus vulnérable du fait qu’ils travaillent
qui sont particulièrement pertinentes
dans l’économie informelle, laquelle
pour le Cameroun dans le domaine de
est soit exclue des régimes de sécurité
l’économie informelle et n’insiste que sur
sociale ou de la législation sur la sécurité
celles-ci. L’étude met en exergue l’intérêt
et la santé, sur la maternité et d’autres
pour le Cameroun, dans le domaine de
protections prévues par la loi, soit leur
l’économie informelle, de la ratification
échappe de facto[2].
des conventions particulièrement
Les responsables politiques et les pertinentes qui ne le sont pas encore ou
organisations de travailleurs et de la mise en œuvre de celles qui sont
d’employeurs en Afrique subsaharienne déjà ratifiées.
ont pris conscience de la nécessité de
De manière logique, l’étape suivante dans
sortir de l’informalité afin de promouvoir
la mise en œuvre de la recommandation
une croissance partagée et de réaliser le
de l’OIT n°204 et des conventions

10
de l’OIT déjà identifiées et qui sont ƒƒ Identification du cadre institutionnel
particulièrement pertinentes pour le de mise en œuvre de la transition vers
Cameroun dans le domaine de l’économie l’économie formelle, en coordination
informelle est la détermination du cadre avec le consultant sélectionné pour
normatif et institutionnel camerounais la rédaction d’une autre étude sur
capable de soutenir la mise en œuvre la cartographie des organisations,
de la transition de l’économie informelle regroupements et faitières des
vers l’économie formelle. Une étude peut acteurs de l’économie informelle au
être envisagée pour la détermination Cameroun, conduite par le BIT en
de ce cadre normatif et institutionnel parallèle.
camerounais à la lumière de la
recommandation n°204. Une autre étude, ƒƒ Description du processus (y compris
qui est actuellement commandée par le le temps et couts impliquées) pour
BIT, se focalise sur une cartographie des enregistrer une micro, petite et
organisations, regroupements et faitières moyenne entreprise, et obtenir ou
des acteurs de l’économie informelle au renouveler une licence;
Cameroun.
ƒƒ Identification des contraintes liées
au processus d’enregistrement
II-Objectif des micros, petites et moyennes
entreprises (MPMEs) et d’obtention

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Déterminer le cadre normatif et
institutionnel capable de soutenir la mise ou renouvellent des licences (en terme
en œuvre de la transition de l’économie de capacités humaines, financières,
informelle vers l’économie formelle. processus, technologies, etc.);

ƒƒ Plan d’action simplifié portant sur les


III-Les obligations du consultant

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


actions à mener à court, moyen et
long terme.
A-Ses missions
Au regard des dispositions de la B-Les livrables
Recommandation n°204 de l’OIT et en se
a. Un rapport sur:
focalisant sur la formalisation des micros,
petites et moyennes entreprises (MPMEs) ƒƒ L’environnement légal et politique
et leurs employés, le consultant aura pour concernant l’enregistrement, la
mission : formalisation et le développement
des micros, petites et moyennes
ƒƒ Identification du cadre normatif, entreprises;
règlementaire et politique de mise en
œuvre de la transition vers l’économie ƒƒ Le processus d’enregistrement des
formelle, en se focalisant sur la entreprises et l’octroi de licences pour
formalisation des micros, petites et les MPMEs;
moyennes entreprises (MPMEs) et
leurs employés (au niveau national, ƒƒ Défis / contraintes concernant
régional, et/ou municipal). l’enregistrement des entreprises et
l’octroi de licences;
11
ƒƒ Couverture et/ou manqué de ƒƒ Programmes facilitant la transition des
couverture par rapport à la sécurité MPMEs informels vers la formalisation
sociale pour les MPMEs; (e.g. services financiers et non-
financiers);
ƒƒ Régime de taxation pour les MPMEs;
ƒƒ Les mesures incitatives pour la
ƒƒ Le rapport doit inclure une liste formalisation des entreprises (accès
de recommandations prioritaires aux marches publics et prives,
pour améliorer le processus accès aux services financiers et non-
d’enregistrement et l’octroi des financiers, couverture de la sécurité
licences des entreprises, et pour social, etc.) ;
faciliter la transition des entreprises
informelles vers la formalité, en se ƒƒ Renforcement des associations des
focalisant sur: entrepreneurs informels ;

ƒƒ La simplification des procédures ƒƒ Facilitation d’échanges avec


d’enregistrement, d’octroi des permis structures d’entrepreneurs informels ;
et licences pour les MPMEs et l’appui
à l’enregistrement des MPMEs; ƒƒ Renforcement de mécanismes
d’inspection et de sanction.
ƒƒ Introduction de mesures incitatives
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

pour faciliter la formalisation des


entreprises, e.g. régimes simplifiées IV-Durée de l’étude
de taxation et/ou sécurité social; Travail à réaliser entre le 1er janvier 2017
et le 28 avril 2017. Partage du premier
ƒƒ Introduction ou renforcement des
projet courant mars 2017.
initiatives de développement pour les
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

MPMEs.
V-Méthodologie
b. Un plan d’action simplifié sur les
La présente étude est une étude juridique
actions à mener à court, moyen et
construite à partir d’une démarche qui se
long terme, incluant:
résume en trois mots : inventaire, analyse
ƒƒ Les mesures de simplification et proposition
d’enregistrement en conformité
des entreprises, de simplification A-Inventaire
des procédures, d’adaptation de la
L’inventaire a permis d’identifier
règlementation sur la taille et aux
et de recenser l’essentiel des
caractéristiques des MPMEs et les
normes conventionnelles, légales et
mesures de taxation adaptes/simplifiés
réglementaires en vigueur au Cameroun
et pertinentes dans le domaine de
ƒƒ Initiatives visant l’augmentation de la
l’économie informelle. Elles sont dites
productivité des MPMEs.
pertinentes, parce qu’elles ont pour effet
immédiat la formalisation de l’acteur et/
ou de l’activité informel.
12
Collecter les instruments internationaux des informations n’ont pas facilité la
(normes conventionnelles) a été tâche. Le consultant chargé de l’étude
relativement facile parce que le BIT a sur la cartographie des organisations,
annexé au texte de la Recommandation regroupements et faitières des acteurs
n°204 une liste d’instruments de l’économie informelle au Cameroun a
internationaux pertinents dans le domaine collaboré à l’élaboration l’identification de
de l’économie informelle. ce cadre institutionnel.

L’effort a consisté, d’une part, à identifier B-L’analyse


ceux qui sont particulièrement pertinents
pour le Cameroun, et, d’autre part, à L’analyse a consisté, dans premier temps,
retrouver leurs dispositions pour y extraire à scruter le contenu des instruments
celles qui s’appliquent à l’économie internationaux et nationaux pour y
informelle. déceler ou débusquer les dispositions
susceptibles de porter la transition vers
Collecter les textes nationaux a l’économie formelle. La même démarche
été difficile, d’abord, parce qu’il a a été adoptée s’agissant des institutions.
fallu identifier les textes nationaux Il a été nécessaire d’identifier parmi les
susceptibles d’assurer la transition des missions assignées à chacune, celles
acteurs et des activités de l’économie qui peuvent soutenir la transition vers
informelle vers l’économie formelle, or la l’économie formelle. Tant les dispositions

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


notion même d’économie informelle ne que les missions pertinentes ont été
se laisse pas appréhender aisément. La exposées telles qu’elles. Le choix a été
démarche la moins hasardeuse a été de fait de les laisser parler que de parler à
se laisser guider par la Recommandation leur place.
de l’OIT n° 204 concernant la transition
de l’économie informelle vers l’économie Dans un deuxième temps, l’analyse des

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


formelle. instruments normatifs et institutionnels
dédiés a permis d’aborder le processus
Et ensuite parce que ne se trouvant d’enregistrement (entendu dans le cadre
pas encore rassemblés dans un recueil de la présente étude comme processus de
de textes relatifs à la transition vers création) d’une micro, petite et moyenne
l’économie informelle, ces textes sont entreprise qui débouche sur l’obtention
divers et épars du fait de l’hétérogénéité d’une licence (entendue dans le cadre de
des objets ou domaines couverts par la présente étude comme tout document
l’économie informelle. Il a fallu retrouver officiel sanctionnant l’accomplissement
chacun et son contenu. avec succès des formalités administratives
L’inventaire a ensuite permis de recenser de création d’une entreprise).
les institutions publiques et privées La démarche a consisté à décrire ce
nationales ainsi que les institutions processus tout en allant au-delà des
internationales susceptibles de soutenir textes qui consacrent les formalités
la transition de l’économie informelle d’enregistrement des entreprises,
vers l’économie formelle. La diversité des d’obtention ou de renouvellement de
domaines couverts et la non disponibilité licence, pour questionner la réalité

13
concrète. Dans cette optique, il a été VI-Plan de l’étude
indispensable d’utiliser les études de
terrain, d’y descendre pour comprendre Afin de mettre suffisamment en exergue
la pratique et de mesurer l’écart éventuel le produit attendu, l’étude peut être
avec les dispositions textuelles. A cet présentée en quatre parties : le cadre
égard les sites web eregulations.org1 de normatif (I), le cadre institutionnel (II),
yaoundé, Douala et Garoua ont été d’une l’enregistrement et l’obtention ou le
contribution considérable, non seulement renouvellement de la licence (III), le plan
par les informations fournies, mais aussi d’action simplifié (IV).
par les contacts téléphoniques et mails
des personnes ressources disponibles
(quelques unes ont été consultées).

Cette démarche nous a permis


d’identifier les contraintes majeures
liées au processus d’enregistrement des
micros, petites et moyennes entreprises
et l’obtention ou le renouvellement
des licences. Une base documentaire
constituée de rapports et enquêtes sur
l’environnement des affaires au Cameroun
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

et/ou relative à la création des entreprises


au Cameroun et au Benin a été exploitée.
Ils ont permis de mieux saisir ces
contraintes.

C-Proposition
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

La conséquence de la phase d’analyse est


qu’elle a permis de mettre en exergue des
obstacles à la formalisation des acteurs
et des activités de l’économie informelle.
Des recommandations prioritaires ont
été proposées comme solutions à ces
obstacles. Les voies pour les implémenter
ont été indiquées dans un plan d’action
simplifié à mener à court, moyen et long
terme.

1 eregulations est un service d’information en ligne


proposé par le Ministère des PME, de l’Economie
Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA) afin de
faciliter les démarches des entrepreneurs et des
investisseurs qui souhaitent développer une activité
économique au Cameroun.

14
PARTIE I : CADRE La Déclaration universelle des droits de
l’homme (DUDH) de 1948  qui proclame
NORMATIF en son article 1 que tous les êtres humains
naissent égaux en droits. Dans son article
Le cadre normatif est destiné à
2, elle dispose que «  chacun peut se
rassembler toutes les normes c’est-à-dire
prévaloir de tous les droits proclamés
les dispositions juridiques en vigueur
dans cette Déclaration, sans distinction
qui encadrent et facilitent la mise en
aucune, notamment (…) de sexe,
œuvre de la transition vers l’économie
(…), d’origine nationale ou sociale, de
formelle. A cet effet, il faut distinguer
fortune,(…) ou de toute autre situation ».
les normes à caractère international qui
La Déclaration de 1948 précise à l’article
forment le cadre normatif international 7 que tous les êtres humains sont égaux
(I1) et les normes à caractère national qui devant la loi et ont droit sans distinction
constituent le cadre normatif national à une égale protection de la loi, tous ont
(I2) droit à une protection égale contre toute
discrimination qui violerait la présente
I-1-Le cadre normatif Déclaration . A l’article 23, la Déclaration
proclame le droit au travail, en disposant
international
que « toute personne a droit au travail, au
Il est composé des normes internationales libre choix de son travail, à des conditions
(I1-1), communautaires (I1-2), régionales équitables et satisfaisantes de travail

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


(I1-3), et bilatérales (I1-4). et à la protection contre le chômage ; le
paragraphe 2 du même article précise que
«tous (les hommes) ont droit, sans aucune
I-1-1-Les normes internationales discrimination, à un salaire égal pour un
A l’annexe de la R.204 sur la transition travail égal».
de l’économie informelle vers l’économie

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Le Pacte international relatif aux droits
formelle adoptée en 2015, l’OIT a civils et politiques (PIDCP)de 1966 qui
recensé les normes internationales dispose, à son article 2 que les Etats-
pertinentes pour assurer la transition de parties au présent Pacte s’engagent à
l’économie informelle vers l’économie respecter et à garantir à tous les individus
formelle. Elles sont au nombre de 44. se trouvant sur leur territoire et relevant
Certaines ont été adoptées dans le cadre de leur compétence les droits reconnus
de l’OIT et d’autres en dehors. Nous dans le présent pacte, sans distinction
n’insisterons que sur celles qui sont aucune, notamment , d’origine nationale
en vigueur au Cameroun, en opérant la ou sociale, de fortune, ou de toute autre
même distinction que l’OIT. situation. Et à son article 26, il dispose
que toutes les personnes sont égales
Les normes internationales adoptées en devant la loi. A cet égard, la loi doit
dehors du cadre de l’OIT interdire toute discrimination et garantir à
Il s’agit des normes adoptées dans le toutes les personnes une protection égale
et efficace contre toute discrimination,
cadre de l’ONU. Ces normes sont :
notamment d’origine nationale ou sociale,
de fortune, ou de toute autre situation.

15
Ce pacte ainsi que celui qui suit ont été s’engagent à assurer: a) Le droit qu’a toute
ratifiés par le Cameroun le 27 juin 1984. personne de former avec d’autres des
syndicats et de s’affilier au syndicat de
Le Pacte international relatif aux droits
son choix, sous la seule réserve des règles
économiques, sociaux et culturels
fixées par l’organisation intéressée, en vue
(PIDESC) de 1966 qui dispose en son
de favoriser et de protéger ses intérêts
article 6 que les Etats-parties au présent
économiques et sociaux. L’exercice de
pacte reconnaissent le droit au travail qui
ce droit ne peut faire l’objet que des
comprend le droit qu’a toute personne
seules restrictions prévues par la loi et
d’obtenir la possibilité de gagner sa vie
qui constituent des mesures nécessaires,
par un travail librement choisi ou accepté,
dans une société démocratique, dans
et prendrons des mesures appropriées
l’intérêt de la sécurité nationale ou de
pour sauvegarder ce droit .
l’ordre public, ou pour protéger les droits
L’article 7 interdit les discriminations, et les libertés d’autrui. b) Le droit qu’ont
en disposant que les Etats-parties au les syndicats de former des fédérations
présent Pacte reconnaissent le droit qu’à ou des confédérations nationales et
toute personne de jouir des conditions le droit qu’ont celles-ci de former des
de travail justes et favorables, qui organisations syndicales internationales
assurent notamment : a) La rémunération ou de s’y affilier. c) Le droit qu’ont les
qui procure, au minimum, à tous les syndicats d’exercer librement leur activité,
travailleurs: i) Un salaire équitable et une sans limitations autres que celles qui sont
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

rémunération égale pour un travail de prévues par la loi et qui constituent des
valeur égale sans distinction aucune; en mesures nécessaires, dans une société
particulier, les femmes doivent avoir la démocratique, dans l’intérêt de la sécurité
garantie que les conditions de travail qui nationale ou de l’ordre public, ou pour
leur sont accordées ne sont pas inférieures protéger les droits et les libertés d’autrui.
à celles dont bénéficient les hommes
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

L’article 9 du pacte complète l’objet des


et recevoir la même rémunération
engagements du Cameroun en relevant
qu’eux pour un même travail; ii) Une
que les Etats parties au présent Pacte
existence décente pour eux et leur
reconnaissent le droit de toute personne
famille conformément aux dispositions du
à la sécurité sociale, y compris les
présent Pacte; b) La sécurité et l’hygiène
assurances sociales.
du travail; c) La même possibilité pour
tous d’être promus, dans leur travail, à NB1  : L’OIT cite aussi parmi les quatre
la catégorie supérieure appropriée, sans instruments onusiens pertinents pour la
autre considération que la durée des transition vers l’économie formelle, la
services accomplis et les aptitudes; d) Le Convention internationale sur la protection
repos, les loisirs, la limitation raisonnable des droits de tous les travailleurs migrants
de la durée du travail et les congés payés et des membres de leur famille de 1990.
périodiques, ainsi que la rémunération Malheureusement, cette convention n’est
des jours fériés. pas encore ratifiée par le Cameroun.
Toutefois, Les trois conventions ci-dessus
L’article 8 élargit le champ des
exposées constituent le socle principal
engagements du Cameroun en indiquant
des droits fondamentaux de l’homme
que  les Etats parties au présent Pacte

16
et d’après l’OIT : «Le travail n’est pas du BIT, soit qui sont des mises en œuvre
seulement une question d’argent; c’est des recommandations de cette enquête4.
aussi une affaire de droits de l’homme. Il Il convient de distinguer les conventions
ne peut y avoir de travail décent que si fondamentales (1) et les conventions de
l’équité et la dignité auxquelles chacun gouvernance (2).
aspire dans son emploi sont garanties. En
ce XXIe siècle, il s’agit d’avoir un emploi, 1-Les conventions fondamentales
mais pas à n’importe quel prix et dans
Les conventions fondamentales seront
n’importe quelles conditions2.».
présentées à partir des quatre champs
NB2  : Les instruments onusiens ci- qu’elles couvrent : liberté syndicale et
dessus cités ont été intégrés dans la négociation collective (a), élimination du
Constitution du Cameroun. A cet effet, travail forcé (b), élimination du travail
son préambule énonce que le peuple des enfants (c) et élimination de la
camerounais affirme son attachement discrimination (d).
aux libertés fondamentales inscrites
a. La liberté syndicale et la négociation
dans la déclaration universelle des
collective
droits de l’homme et dans toutes les
conventions internationales y relatives Les conventions fondamentales qui
(les deux pactes ci-dessus cité) et couvrent ce domaine sont :
dûment ratifiées. L’article 65 précise La convention n°87 sur la liberté

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


que le préambule fait partie de la
syndicale de 1948, ratifiée le 07
constitution. Les instruments onusiens
juin 1960, d’après laquelle  : «    Les
ainsi constitutionnalisés prennent place
travailleurs et les employeurs, sans
dans l’ordre juridique interne et d’après
distinction d’aucune sorte, ont le droit,
l’article 45 de la constitution, ils ont une
sans autorisation préalable, de constituer
autorité supérieure à celle des lois.
des organisations de leur choix, ainsi que

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Les normes internationales adoptées dans celui de s’affilier à ces organisations, à
le cadre de l’OIT. Les normes de l’OIT la seule condition de se conformer aux
mentionnées dans le présent paragraphe statuts de ces dernières » (art. 2).
sont celles qui sont ratifiées par le
Cameroun et qui sont particulièrement La convention n°98 sur le droit
pertinentes pour la transition vers d’organisation et de négociation
l’économie formelle3. La particularité collective de 1949, ratifiée le 03
vient de ce qu’il s’agit des normes soit septembre 1962, d’après laquelle  :
qui répondent aux constatations de « Les travailleurs doivent bénéficier
l’Enquête sur l’Emploi et le Secteur d’une protection adéquate contre tous
Informel (EESI 2) menée en 2010 par actes de discrimination tendant à porter
le Gouvernement, à travers l’Institut atteinte à la liberté syndicale en matière
National de la Statistique, avec l’appui d’emploi. »(art. 1 al. 1).

Il faut observer que ces deux convention


2 BIT: Agenda global pour l’emploi: résumé, Forum
global sur l’emploi, Genève, 1er-3 nov. 2001, p. s’appliquent explicitement aux
3 Voir Miendjiem (I.L), La Promotion des normes «  travailleurs  » et non exclusivement
pertinentes dans le domaine de l’économie
informelle, Etude EAT/BP-Yaoundé, Sept. 2016
(Inédit).2 Miendjiem (I.L), Etude précitée, p.5 4
17
« aux salariés », notion qui juridiquement Les conventions fondamentales qui
à un contenu plus restreint. Il en résulte couvrent ce domaine sont :
que la convention ne contient aucun
La convention n°138 sur l’âge minimum
terme qui empêcherait son application à
1973, ratifié le 13 août 2001, d’après
l’économie informelle5.
laquelle  :  «  Tout Membre pour lequel
b. L’élimination du travail forcé la présente convention est en vigueur
Les conventions fondamentales qui s’engage à poursuivre une politique
couvrent ce domaine sont : nationale visant à assurer l’abolition
effective du travail des enfants et à
La convention n°29 sur le travail forcé de élever progressivement l’âge minimum
1930, ratifiée le 07 juin 1960, d’après d’admission à l’emploi ou au travail à
laquelle : « Tout Membre de l’Organisation un niveau permettant aux adolescents
internationale du Travail qui ratifie la d’atteindre le plus complet développement
présente convention s’engage à supprimer physique et mental  » (art.1). Mais dans
l’emploi du travail forcé ou obligatoire l’immédiat, «  Tout Membre qui ratifie la
sous toutes ses formes dans le plus bref présente convention devra spécifier, dans
délai possible.»(art.1 al.1). une déclaration annexée à sa ratification,
La convention n°105 sur l’abolition un âge minimum d’admission à l’emploi
du travail forcé de 1957, ratifiée le 03 ou au travail sur son territoire et dans les
septembre 1962, d’après laquelle « Tout moyens de transport immatriculés sur son
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Membre de l’Organisation internationale territoire; sous réserve des dispositions


du Travail qui ratifie la présente des articles 4 à 8 de la présente
convention s’engage à prendre des convention, aucune personne d’un âge
mesures efficaces en vue de l’abolition inférieur à ce minimum ne devra être
immédiate et complète du travail forcé ou admise à l’emploi ou au travail dans une
profession quelconque  » (art.2 al.1). Cet
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

obligatoire tel qu’il est à l’article 1 de la


présente convention » (art.2). âge au Cameroun est de 14 ans.

Il faut observer que la C.29 et la La convention n°182 sur les pires formes
C.105 visent le travail et non les de travail des enfants de 1999, ratifiée le
travailleurs. Elles interdisent le travail 05 juin 2002, d’après laquelle  : «  Tout
forcé ou obligatoire, sans distinction de Membre qui ratifie la présente convention
personne ou de secteur économique. En doit prendre des mesures immédiates et
conséquence, elles s’appliquent à toutes efficaces pour assurer l’interdiction et
les personnes, quel que soit le type ou le l’élimination des pires formes de travail
lieu de l’activité économique, y compris des enfants et ce, de toute urgence  »
l’activité économique informelle.  (art.1). Puis, elle précise  :  «  Aux fins de
la présente convention, le terme enfant
c. L’élimination du travail des enfants s’applique à l’ensemble des personnes de
moins de 18 ans » (art.2) ; « Aux fins de la
présente convention, l’expression les pires
5 Dans le même sens, Trebilcock (A), «  International
Labour Standard and the informal Economy  », formes de travail des enfants comprend: i)
in Les Normes internationales du travail  : un toutes les formes d’esclavage ou pratiques
patrimoine pour l’avenir, Mélange en l’honneur de
Nicolas Valticos, BIT, Genève, 2004, p. 590 analogues, telles que la vente et la traite
18
des enfants, la servitude pour dettes et La convention n°111 sur la discrimination
le servage ainsi que le travail forcé ou dans l’emploi et la profession de
obligatoire, y compris le recrutement 1958, ratifiée le 13 mai 1988, d’après
forcé ou obligatoire des enfants en vue de laquelle  :  «  Tout Membre pour lequel
leur utilisation dans des conflits armés; la présente convention est en vigueur
ii) l’utilisation, le recrutement ou l’offre s’engage à formuler et à appliquer une
d’un enfant à des fins de prostitution, de politique nationale visant à promouvoir
production de matériel pornographique (…) l’égalité de chances et de traitement
ou de spectacles pornographiques; iii) en matière d’emploi et de profession, afin
l’utilisation, le recrutement ou l’offre d’éliminer toute discrimination en cette
d’un enfant aux fins d’activités illicites, matière  » (art.2). La convention précise
notamment pour la production et le trafic qu’ « Aux fins de la présente convention,
de stupéfiants, tels que les définissent les les mots emploi et profession recouvrent
conventions internationales pertinentes; l’accès à la formation professionnelle,
et iv) les travaux qui, par leur nature l’accès à l’emploi et aux différentes
ou les conditions dans lesquelles ils professions, ainsi que les conditions
s’exercent, sont susceptibles de nuire à d’emploi » (art.1 al.3).
la santé, à la sécurité ou à la moralité de
La convention a pour but d’éliminer
l’enfant (art.3 ).
toute discrimination en matière d’emploi
Il faut signaler que Les conventions et de profession. L’expression «emploi

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


précitées s’appliquent à tous les enfants et profession» inclut les travailleurs
sans distinction aucune, quel que soit indépendants et ne se limite pas à
le type ou le lieu de l’activité, y compris l’économie formelle. La Commission
l’activité économique informelle. Elles d’experts a relevé ce point à diverses
interdisent de les employer, soit à un âge occasions8. En réalité, la convention
inférieur à l’âge minimum d’admission à ne vise aucun secteur de l’économie.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


l’emploi spécifié (14 ans au Cameroun6), Il en résulte que la discrimination doit
soit lorsqu’ils ont moins de 18 ans pour être éliminée dans tous les secteurs
les pires formes. économiques, y compris le secteur
informel.
d. L’élimination de la discrimination
dans l’emploi et la profession7 La convention n°100 sur l’égalité de
Les conventions fondamentales qui rémunération9 de 1951, ratifiée le 25
couvrent ce domaine sont : mai 1970, d’après laquelle  : «  Chaque
Membre devra (…) assurer l’application
6 Art. 86 du Code du travail dispose  : «  (1) Les
à tous les travailleurs du principe de
enfants ne peuvent être employés dans aucune
entreprise, même comme apprentis, avant l’âge
de quatorze (14) ans, sauf dérogation accordée 8 BIT, Travail décent et économie informelle, OIT,
par arrêté du Ministre chargé du travail, compte Genève, 1ère édition, 2002, p.48.
tenu des circonstances locales et des tâches qui 9 Habituellement on leur associe la convention
peuvent leur être demandées». n°156 sur les travailleurs ayant des responsabilités
7 Voir Miendjiem (I.L.), Etude nationale sur la familiales. Dans la mesure où elle vise à
discrimination en matière d’emploi et de profession créer l’égalité effective des chances pour les
et proposition d’un plan national d’action au travailleurs et les travailleuses qui ont charge de
Cameroun, Genève,BIT, juin 2011. Document famille. Toutefois, elle n’est pas une convention
consultable sur www.ilo.org/wcmsp5/groups/ fondamentale et n’est pas particulièrement
public/@ed_norm/@declaration/documents/ pertinente dans le domaine de l’économie
publication/wcms_164856.pdf. informelle au Cameroun.
19
l’égalité de rémunération entre la main- Le champ d’application de cette
d’œuvre masculine et la main-d’œuvre convention est le secteur formel.
féminine pour un travail de valeur égale » Toutefois, rien n’empêche un Etat
(art.2 al.1). d’étendre explicitement ou non son
champ d’application à l’économie
La convention a pour but d’assurer
informelle12. En outre, l’obligation
l’égalité de rémunération entre les
d’étendre le système d’inspection du
travailleurs et les travailleuses. Le mot
travail dans le secteur informel peut
« travailleur » ne renvoi pas exclusivement
venir d’une autre convention comme
aux «  salariés  », il intègre aussi les
par exemple la convention n°182 sur
travailleurs indépendants10. En outre,
les pires formes de travail ou celles sur
la convention ne vise aucun secteur de
l’abolition du travail forcé13.
l’économie. Il en résulte que l’égalité de
rémunération doit être assurée dans tous La convention n°122 sur la politique
les secteurs économiques, y compris le de l’emploi de 1964, ratifiée le 25
secteur informel. mai 1970, selon laquelle  : « En vue de
stimuler la croissance et le développement
NB  : Les conventions fondamentales
économiques, d’élever les niveaux de vie,
s’appliquent à tous les travailleurs, quels
de répondre aux besoins de main-d’œuvre
que soient leur relation d’emploi ou le
et de résoudre le problème du chômage et
degré de formalité de leur situation. Le
du sous-emploi, tout Membre formulera et
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Cameroun a ratifié toutes les conventions


appliquera, comme un objectif essentiel,
fondamentales. Elles sont donc
une politique active visant à promouvoir
incorporées au droit interne et ont une
le plein emploi, productif et librement
autorité supérieure à celle des lois11.
choisi » (art.1 al.1).

2-Les conventions de gouvernance D’après l’OIT : «Le travail n’est pas


TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Les conventions de gouvernance sont : seulement une question d’argent; c’est


aussi une affaire de droits de l’homme. Il
La convention n°81 sur l’inspection du ne peut y avoir de travail décent que si
travail dans l’industrie et le commerce l’équité et la dignité auxquelles chacun
de 1947, ratifiée le 03 sept. 1962, selon aspire dans son emploi sont garanties. En
laquelle  «  Le système d’inspection du ce XXIe siècle, il s’agit d’avoir un emploi,
travail dans les établissements industriels mais pas à n’importe quel prix et dans
s’appliquera à tous les établissements n’importe quelles conditions14.». L’emploi
pour lesquels les inspecteurs du travail informel doit être combattu.
sont chargés d’assurer l’application
des dispositions légales relatives aux
conditions de travail et à la protection
12 Dans le même sens, BIT, Etendre le champ
des travailleurs dans l’exercice de leur d’application des lois du travail à l’économie
profession » (art.2 al.1). informelle  : recueil de commentaires des organes
de contrôle de l’OIT relatif à l’économie informelle,
Genève, 2010, p.87.
13 Voir Schlyter (C),  «  International labour standards
10 Dans le même sens, voir BIT, Travail décent …, and the informal sector: Developments and
Op.cit., p.49. dilemmas », Genève,OIT, 2003, p.23
11 Voir. Article 45 de la loi constitutionnelle 14 BIT: Agenda global pour l’emploi: résumé, Forum
camerounaise du 18 juin1996. global sur l’emploi, Genève, 1er-3 nov. 2001, p.
20
3-La Recommandation dédiée à la politique ou de toute autre opinion,
formalisation de l’économie informelle d’origine nationale ou sociale, de fortune,
Recommandation OIT n° 204 sur la de naissance ou de toute autre situation ;
transition de l’économie informelle vers à son article 3, elle dispose que toutes les
l’économie formelle de 2015. personnes bénéficient d’une totale égalité
devant la loi, que toutes les personnes
La présente recommandation vise à ont droit à une égale protection de la loi ;
orienter les Membres pour: à son article 15, la charte consacre le
a. faciliter la transition des travailleurs droit de travailler, en disposant que toute
et des unités économiques de personne a le droit de travailler dans des
l’économie informelle vers l’économie conditions équitables et satisfaisantes.
formelle tout en respectant les L’article 15 de la Charte, garantit à toute
droits fondamentaux des travailleurs personne le droit de « percevoir un salaire
et en offrant des possibilités de égal pour un travail égal »
sécurité du revenu, de subsistance et
d’entrepreneuriat; Le Protocole à la Charte africaine des
droits de l’homme et des peuples relatifs
b. promouvoir la création d’entreprises et
aux droits de la femme adopté le 11 juillet
d’emplois décents, leur préservation
2003, ratifié le 28 mai 2009. L’article 1
et leur pérennité dans l’économie
définit la «  Discrimination à l’égard des
formelle, ainsi que la cohérence entre

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


femmes  » comme «  toute distinction,
les politiques macroéconomiques,
exclusion, restriction ou tout traitement
d’emploi, de protection sociale et les
différencié fondés sur le sexe, et qui ont
autres politiques sociales;
pour but ou pour effet de compromettre
c. prévenir l’informalisation des emplois ou d’interdire la reconnaissance, quelle
de l’économie formelle. que soit leur situation matrimoniale,

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


des droits humains et des libertés
I1-2-Les normes régionales fondamentales dans tous les domaines de
la vie ».
Il s’agit des normes élaborées au niveau
du continent africain .Dans ce cadre L’article 2 est consacré à l’élimination de
régional, le Cameroun est partie aux la discrimination à l’égard des femmes.
instruments pertinents ci-après :
L’article 13 dédié aux droits économiques
La Charte Africaine des droits de l’homme et à la protection sociale dispose que : les
et des peuples adoptée le 27 juin 1981, Etats adoptent et mettent en œuvre des
ratifié par le Cameroun le 29 décembre mesures législatives et autres mesures
1987, qui dispose en son article 2 que visant à garantir aux femmes l’égalité
toute personne a droit à la jouissance des chances en matière d’emploi,
des droits reconnus et garantis dans d’avancement dans la carrière et d’accès
cette charte sans distinction aucune, à d’autres activités économiques. A cet
notamment de race, d’ethnie, de couleur, effet, ils s’engagent à :
de sexe, de langue, de religion, d’opinion

21
a. promouvoir l’égalité en matière I-1-3-Les normes
d’accès à l’emploi ; communautaires
b. promouvoir le droit à une rémunération
Les normes communautaires sont les
égale des hommes et des femmes
normes élaborées sein des organes
pour des emplois de valeur égale ;
d’intégration des Etats qui en sont
c. assurer la transparence dans les membres et qui s’imposent directement
recrutements, la promotion et dans le à ceux-ci. On distingue les normes du
licenciement des femmes, combattre droit OHADA et les normes de l’UDEAC/
et réprimer le harcèlement sexuel CEMAC.
dans les lieux de travail ;
d. garantir aux femmes la liberté de A-Les normes du droit OHADA
choisir leur emploi et les protéger Les normes du droit OHADA directement
contre l’exploitation et la violation liées à l’économie informelle sont
par leur employeurs de leurs droits contenues dans l’Acte Uniforme
fondamentaux, tels que reconnus révisé relatif au Droit Commercial
et garantis par les conventions, les Général(AUDCG) du 15 décembre 2010,
législations et les règlements en dans l’Acte Uniforme révisé relatif aux
vigueur ; Sociétés Commerciales et au Groupement
e. créer les conditions pour promouvoir d’Intérêt Economique du 30 janvier
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

et soutenir les métiers et activités 2014 et dans l’Acte Uniforme relative


économiques des femmes, en au droit des sociétés coopératives du 15
particulier dans le secteur informel ; décembre 2010. Tous consacrent des
f. créer un système de protection et normes et structures de formalisation des
d’assurance sociale en faveur des entreprises ou d’activités informelles.
femmes travaillant dans le secteur
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

informel et les sensibiliser pour 1-Acte Uniforme révisé relatif au


qu’elles y adhèrent ; Droit Commercial Général(AUDCG) du
15 décembre 2010
NB  : L’OIT atteste que «  les personnes
qui sont confrontées à la discrimination Les normes relatives au statut de
directe ou indirecte et qui ne bénéficient commerçant et celles relative au statut
pas de l’égalité de chances et de de l’entreprenant sont particulièrement
traitement- que ce soit en matière pertinente dans le domaine de l’économie
d’éducation et de formation, d’accès aux informelle parce qu’elles conviennent aux
ressources ou aux emplois de l’économie entrepreneurs informelles et permettent
formelle- se retrouvent dans l’économie d’assurer leur transition vers l’économie
informelle, normalement à son extrémité formelle.
inférieure qui correspond aux emplois les a. Les normes relatives au statut du
plus médiocres. Il s’agit notamment des commerçant
femmes(…)»15.
Définition du commerçant :

Article 2  : Est commerçant celui qui


15 BIT, Travail décent et économie informelle, CIT
fait de l’accomplissement d’actes de
90é session, Genève, 2002, P.44. commerce par nature sa profession.
22
Article 3  : L’acte de commerce par d’obtenir dès le dépôt de leur demande
nature est celui par lequel une personne leur numéro d’immatriculation et
s’entremet dans la circulation des biens d’accomplir les autres formalités prévues
qu’elle produit ou achète ou par lequel par le présent Acte uniforme et toute
elle fournit des prestations de service avec autre disposition légale.
l’intention d’en tirer un profit pécuniaire.
Article 35-1°): Le Registre du Commerce
Ont, notamment, le caractère d’actes de
et du Crédit Mobilier a pour objet de
commerce par nature : l’achat de biens,
recevoir les demandes d’immatriculation
meubles ou immeubles, en vue de leur
des personnes physiques ayant la qualité
revente ; les opérations de location de
de commerçant au sens du présent
meubles ; les opérations de manufacture,
Acte uniforme. L’immatriculation donne
de transport et de télécommunication ; les
lieu à l’attribution dès le dépôt de sa
opérations d’intermédiaire pour l’achat,
demande par l’assujetti d’un numéro
la souscription, la vente ou la location
d’immatriculation qui est personnel à
d’immeubles.
chaque personne immatriculée.
Obligations comptables du commerçant :
b. Les normes relatives au statut de
Article 13 : Tout commerçant, personne l’entreprenant
physique ou morale, doit tenir tous les Définition de l’entreprenant
livres de commerce conformément aux
Article 30  : L’entreprenant est un

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


dispositions de l’Acte uniforme relatif à
l’organisation et à l’harmonisation des entrepreneur individuel, personne
comptabilités des entreprises. physique qui, sur simple déclaration
prévue dans le présent Acte uniforme,
Article 14 : Les livres de commerce exerce une activité professionnelle civile,
doivent mentionner le numéro commerciale, artisanale ou agricole.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


d’immatriculation au Registre du
Commerce et du Crédit Mobilier. ’entreprenant conserve son statut si
L
le chiffre d’affaires annuel généré par
Article 15 : Toute personne morale son activité pendant deux exercices
commerçante doit également établir successifs n’excède pas les seuils fixés
tous les ans ses états financiers de dans l’Acte uniforme portant organisation
synthèse conformément aux dispositions et harmonisation des comptabilités des
de l’Acte uniforme portant organisation entreprises au titre du système minimal
et harmonisation des comptabilités des de trésorerie
entreprises et de l’Acte uniforme relatif
au droit des sociétés commerciales et du  e chiffre d’affaires annuel est en ce qui
C
groupement d’intérêt économique. concerne les commerçants et les artisans,
d’une part, celui de leurs activités de
Immatriculation du commerçant : vente de marchandises, d’objets, de
Article 34 al.1 : Le Registre du Commerce fournitures et denrées ou de fourniture de
et du Crédit Mobilier est institué aux logement et, d’autre part, celui de leurs
fins de : permettre aux assujettis à la activités de prestations de services, et, en
formalité d’immatriculation au Registre ce qui concerne les agriculteurs, celui de
du Commerce et du Crédit Mobilier de leurs activités de production.
faire leur demande d’immatriculation, 23

L orsque, durant deux années année, présentant le détail des achats
consécutives, le chiffre d’affaires de et précisant leur mode de règlement et
l’entreprenant excède les limites fixées les références des pièces justificatives,
pour ses activités par l’État partie sur le lesquelles doivent être conservées.
territoire duquel il les exerce, il est tenu,
Déclaration de l’entreprenant
dès le premier jour de l’année suivante et
avant la fin du premier trimestre de cette Article 34 al.2 : Le Registre du Commerce
année de respecter toutes les charges et et du Crédit Mobilier est institué aux
obligations applicables à l’entrepreneur fins de permettre aux entreprenants de
individuel. Dès lors, il perd sa qualité faire leur déclaration d’activité, d’obtenir
d’entreprenant et ne bénéficie plus dès le dépôt de celle-ci leur numéro de
de la législation spéciale applicable à déclaration d’activité et d’accomplir les
l’entreprenant. autres formalités prévues par le présent
Acte uniforme et toute autre disposition
Il doit en conséquence se conformer à la
légale.
réglementation applicable à ses activités.
Article 35 -2°): Le Registre du Commerce

L’entreprenant, qui est dispensé
et du Crédit Mobilier a pour objet de
d’immatriculation au Registre du
recevoir la déclaration d’activité de
Commerce et du Crédit Mobilier, est tenu
l’entreprenant, de lui délivrer, dès le
de déclarer son activité tel qu’il est prévu
dépôt de sa déclaration, son numéro de
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

dans le présent Acte uniforme.


déclaration d’activité, de recevoir ses
haque État partie fixe les mesures
C déclarations modificatives et de prendre
incitatives pour l’activité de l’entreprenant acte de sa déclaration de cessation
notamment en matière d’imposition d’activité.
fiscale et d’assujettissement aux charges
NB  : Par leurs définitions respectives les
sociales.
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

statuts de commerçant et d’entreprenant16


Obligations comptables de l’entreprenant correspondent au profil type de
l’entrepreneur informel. Les obligations
Article 31  : L’entreprenant est tenu
comptables attachées respectivement
d’établir, dans le cadre de son activité,
à l’un et l’autre statut ainsi que
au jour le jour, un livre mentionnant
l’obligation de s’immatriculer imposée
chronologiquement l’origine et le montant
au commerçant et celle de se déclarer
de ses ressources en distinguant les
imposée à l’entreprenant permettent de
règlements en espèces des autres modes
passer d’un statut informel à un statut
de règlement d’une part, la destination et
formel.
le montant de ses emplois d’autre part.
Ledit livre doit être conservé pendant cinq Les Actes Uniformes du droit OHADA
ans au moins. sont d’application obligatoire et directe
en droit interne. Ils abrogent toutes
Article 32  : En outre, l’entreprenant
dispositions nationales contraires en
qui exerce des activités de vente de
vigueur et à venir.\
marchandises, d’objets, de fournitures
et denrées ou de fourniture de logement
doit tenir un registre, récapitulé par 16
24
2-Acte Uniforme révisé relatif Article 2-(1) le capital Social minimum
aux Sociétés Commerciales et au d’une société à responsabilité limitée est
Groupement d’Intérêt Economique fixé à cent mille (100.000) FCFA.
(AUSCGIE) du 30 janvier 2014.
Recours optionnel à un notaire
Les activités économiques peuvent
également être exploitées sous forme Article 4 (Loi n°2016/014)  : Le recours
sociétaire. Plusieurs formes de sociétés aux services du notaire est optionnel
commerciales sont consacrées par pour la création d’une SARL, lorsque
l’AUSCGIE. Mais, une seule semble être cette dernière est créée sous la forme
particulièrement importante dans le unipersonnelle ou lorsque son capital est
domaine de l’économie informelle parce inférieur ou égal à un (01) million francs
qu’elle peut convenir aux entrepreneurs CFA (art.4 de la loi n°2016/014 précitée).
informels, notamment ceux dont le niveau Authentification possible des statuts par
d’activités correspond à ce qu’on appelle le CFCE
la micro ou la petite entreprise. La
micro ou la petite entreprise informelle Article 3-(1) (Loi n°2016/014) les statuts
peut transiter vers l’économie formelle de la SARL peuvent être établis par acte
sous la forme sociétaire de société à notarié, ou par tout acte offrant des
responsabilité limité unipersonnelle.  Les garanties d’authenticité, déposé avec
micros et les petites entreprises peuvent reconnaissance d’écriture et de signatures

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


aussi prendre la forme de groupement par toutes les parties au rang des minutes
d’intérêt économique ou de coopérative. d’un Notaire.

a. Société A Responsabilité (2) Lorsque les statuts de la SARL sont


Limité Unipersonnelle (S.A.R.L établis par acte sous seing privé, leur
Unipersonnelle) : authenticité est garantie par les centres

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


des formalités de création d’entreprises,
Définition
avec reconnaissance d’écriture et
Article 309 (AUSCGIE)  : La société à de signatures par toutes les parties
responsabilité limitée est une société prenantes.
dans laquelle les associés ne sont
Le Décret n°2017/0877/PM du 28
responsables des dettes sociales qu’à
février 2017 précise les modalités
concurrence de leurs apports et dont
d’authentification, dans les centres de
les droits sont représentés par des parts
formalités de création d’entreprises, des
sociales. Elle peut être instituée par une
statuts de la société à responsabilité
personne physique.
limitée (SARL) établis sous seing privé.
Capital social minimum : D’après ce décret, dans les 24 heures du
dépôt de la demande, le chef du centre
Loi n°2016/014 du 14 décembre 2016
de formalités des entreprises authentifie
fixant le capital social minimum et les
les statuts par signature au bas desdits
modalités de recours aux services du
statuts ainsi que par apposition, sur
notaire dans le cadre de la création d’une
chaque page, de la mention « Authentifié
société à responsabilité limité :
par le CFCE » (article 3). Les statuts

25
établis par acte sous seing privé sont de mettre en œuvre pour une durée
dressés et authentifiés en autant déterminée, tous les moyens propres
d’originaux qu’il est nécessaire, étant à faciliter ou à développer l’activité
précisé qu’un exemplaire original est économique de ses membres, à améliorer
remis à chacun des associés et une copie ou à accroître les résultats de cette
tenue à leur disposition au siège social activité. Son activité doit se rattacher à
(article 5) l’activité économique de ses membres et
ne peut avoir qu’un caractère auxiliaire
Immatriculation
par rapport à celle-ci.
Article 97 (AUSCGIE)  : À l’exception de
Il peut être constitué sans capital.
la société en participation, toute société
doit être immatriculée au registre du Création du GIE
commerce et du crédit mobilier.
D’après l’article 871, Deux (2) ou
Article 98 (AUSCGIE) : Toute société jouit plusieurs personnes physiques ou
de la personnalité juridique à compter morales peuvent constituer entre elles
de son immatriculation au registre du un groupement d’intérêt économique,
commerce et du crédit mobilier, à moins y compris les personnes exerçant une
que le présent Acte uniforme en dispose profession libérale soumise à un statut
autrement. législatif ou réglementaire ou dont le titre
est protégé. Les droits des membres ne
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

NB : La S.A.R.L. Unipersonnelle convient


peuvent être représentés par des titres
à la formalisation de l’entrepreneur
négociables.
informel au moins pour trois motifs  :
Confusion possible et permise entre Immatriculation du GIE
la qualité d’associé unique et celle de
L’article 872 précise que   Le
gérant de l’entreprise, ce qui permet à
groupement d’intérêt économique
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

cet entrepreneur de continuer à gérer


jouit de la personnalité morale et de
lui-même son affaire  ; allègement du
la pleine capacité à compter de son
montant du capital social minimum,
immatriculation au registre du commerce
avant l’intervention de la loi en décembre
et du crédit mobilier.
2016, ce capital social minimum était
de 01 million de francs cfa (art .311 NB : Le GIE est une réponse à l’une des
AUSCGIE), aujourd’hui il a été ramené à préoccupations de la R.204 contenu
100 mille francs cfa ; simplification de la dans son article 1  1 sur le cadre de
procédure de création par la possibilité de politiques intégrées de formalisation des
l’évitement du notaire (gain de temps et entreprises. Ce cadre devrait porter sur «
de coût). g)   la promotion de l’entrepreneuriat (…)
ainsi que d’autres formes de modèles
b. Groupement d’intérêt économique
d’entreprises et d’unités économiques,
(GIE)
comme les coopératives et autres unités
Définition de l’économie sociale et solidaire ».
L’article 869 (AUSCGIE) définit le GIE
comme celui qui a pour but exclusif

26
2-L’Acte Uniforme relative au droit Immatriculation de la société coopérative
des sociétés coopératives du 15
Conformément à l’article 69, Le Registre
décembre 2010.
des Sociétés Coopératives a pour objet de :
Définition de la société coopérative
recevoir l’immatriculation des sociétés
D’après l’article 4, La société coopérative
coopératives et de leurs sociétés faîtières
est un groupement autonome de
régies par le présent Acte uniforme ;
personnes volontairement réunies pour
satisfaire leurs aspirations et besoins recevoir également les inscriptions et les
économiques, sociaux et culturels mentions constatant les modifications
communs, au moyen d’une entreprise survenues depuis leur immatriculation,
dont la propriété et la gestion sont dans la situation juridique des sociétés
collectives et où le pouvoir est exercé coopératives et des sociétés coopératives
démocratiquement et selon les principes faîtières. L’article 74 précise que  toute
coopératifs. société coopérative doit être immatriculée
au Registre des Sociétés Coopératives
La société coopérative peut, en plus
institué dans chaque Etat Partie, et
de ses coopérateurs qui en sont les
l’article 75 souligne que  la société
principaux usagers, traiter avec des
coopérative requiert son immatriculation,
usagers non coopérateurs dans les limites
dans le mois de sa constitution, au
que fixent les statuts. L’article 5 précise
Registre des Sociétés Coopératives.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


que  Les sociétés coopératives exercent
leur action dans toutes les branches de Enregistrement des membres de la
l’activité humaine. société coopérative

l’objet de la société coopérative Article 9  ,  Il est tenu obligatoirement,


au siège de la société coopérative, un
D’après l’article 20  :  Toute société

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


registre des membres dans lequel ceux-ci
coopérative a un objet qui est constitué
sont inscrits par ordre chronologique.
par l’activité qu’elle entreprend et qui
doit être déterminée et décrite dans ses NB  : La société coopérative est bien un
statuts. instrument de formalisation des activités
de l’économie informelle, comme l’atteste
L’objet de la société coopérative doit être
l’article 11 de la R.204 sur le cadre des
licite.
politiques intégrées qui devrait porter sur
Lorsque l’activité exercée par la société « g)   la promotion de l’entrepreneuriat
coopérative est réglementée, celle-ci doit (…) ainsi que d’autres formes de modèles
se conformer aux règles particulières d’entreprises et d’unités économiques,
auxquelles ladite activité est soumise. comme les coopératives (…) »..

L’objet social peut être modifié, pour B-Les normes UDEAC/CEMAC


chaque forme de société coopérative,
La Communauté Economique et
dans les conditions prévues par le présent
Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC)
Acte uniforme, pour la modification des
est née sur les cendres de l’Union
statuts.
Douanière et Economique de l’Afrique

27
Centrale (UDEAC) et a fait sienne mettre en œuvre des actions
les acquis de l’UDEAC17. Certains communes et adopter des politiques
engagements pris dans le cadre de communes, notamment dans les
l’UDEAC lient encore le Cameroun dans domaines suivants : l’agriculture,
le cadre de la CEMAC. Les engagements l’élevage, la pêche, l’industrie,
qui ont une répercussion directe sur la le commerce, le tourisme, les
transition vers l’économie formelle sont : transports, l’aménagement du
territoire communautaire et les
1-Convention régissant l’Union grands projets d’infrastructures,
Economique de l’Afrique Centrale les télécommunications, les
(UEAC) du 26 mars 1996. technologies de l’information et de la
Dans le préambule de la convention, les communication, le dialogue social,
Etats Membres : les questions de genre, la bonne
gouvernance et les droits de l’homme,
affirment  la nécessité de favoriser le l’énergie, l’environnement et les
développement économique des Etats ressources naturelles, la recherche,
membres grâce à l’harmonisation de l’enseignement et la formation
leurs législations, à l’unification de leurs professionnelle.
marchés intérieurs et à la mise en œuvre
L’article 27 précise que :
de politiques communes dans les secteurs
essentiels de leur économie. a. la libre circulation des travailleurs
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

ou de la main-d’œuvre implique :
D’après l’article 2 de cette convention,
l’harmonisation préalable dans un
l’UEAC a pour objectif :
délai maximum de trois (3) ans : •
a. renforcer la compétitivité des activités des règles relatives à l’immigration
économiques et financières en dans chaque Etat membre ; • des
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

harmonisant les règles qui contribuent dispositions pertinentes des codes de


à l’amélioration de l’environnement travail nationaux ; • des dispositions
des affaires et qui régissent leur législatives et réglementaires
fonctionnement ; applicables aux régimes et organismes
b. (…) créer un marché commun fondé de protection sociale ; l’abolition dans
sur la libre circulation des biens, un délai maximum de trois (3) ans,
des services, des capitaux et des de toute discrimination fondée sur la
personnes ; nationalité, entre les travailleurs des
Etats membres, en ce qui concerne la
c. instituer une coordination des
recherche et l’exercice d’un emploi,
politiques sectorielles nationales,
à l’exception des emplois dans
17 A cet effet, l’article 47 de l’additif au traité de la les secteurs public, parapublic et
CEMAC relatif au système institutionnel et juridique stratégiques ; le droit d’entrée, de se
de la Communauté dispose que « Les dispositions
du traité de Brazzaville du 8 décembre 1964, tel déplacer et de séjourner sur le territoire
qu’amendé, ainsi que les actes juridiques qui ne des Etats membres sous réserve des
sont pas contraires aux dispositions du présent
additif et des conventions, restent en vigueur limitations pour des raisons d’ordre
et peuvent être appliqués par les institutions et public et de santé publique; le droit
organes de la Communauté, sauf dérogation par des
mesures prises en application des Conventions sus- de s’établir sur le territoire d’un
rappelées ».
28
Etat membre, à la condition soit d’y *Le privilège à l’embauche ainsi accordé
avoir exercé un ou plusieurs emplois aux ressortissants des Etats de l’UDEAC
pendant une période d’au moins cinq n’est pas appliqué18.
(5) ans, soit de pouvoir justifier de
moyens de subsistance dont la nature 3-L’Acte n° 16/77-UDEAC-70 relatif
et la consistance seront déterminées à l’égalité de traitement de tous les
par un règlement du Conseil des ressortissants d’un Etat de l’Union
Ministres ; travaillant dans un même Etat de l’Union
du 21 décembre 1977
b. le droit d’établissement comporte :
- l’accès pour les investisseurs de De manière générale, cet Acte
la sous-région, aux activités non interdit toute discrimination dans la
salariées et à leur exercice ainsi rémunération, la promotion et la formation
que l’acquisition, la constitution professionnelle.
et la gestion d’entreprises, dans
NB  : Les normes UDEAC-CEMAC
les conditions définies par la
s’appliquent à toutes les activités
législation du pays d’établissement ;
économiques indépendamment de
l’harmonisation progressive des
leur niveau de formalité et à tous les
dispositions nationales réglementant
travailleurs de la communauté présents
l’accès aux activités non salariées et
dans un pays de celle-ci, quels que soient
l’exercice de celles-ci ;
leur relation d’emploi ou le degré de

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


c. la liberté de prestations de services : formalité de leur situation.
est appliquée par priorité aux services
qui interviennent de façon directe
dans les coûts de production ou dont I-1-4-Les normes bilatérales
la libération contribue à faciliter les Le Cameroun a signé de nombreuses
échanges de marchandises ; bénéficie

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


conventions bilatérales, soit avec les
aux personnes physiques et morales trois anciennes puissances coloniales,
visées au paragraphe b ci-dessus. soit avec les pays africains ou non
africains, portant sur la libre circulation
2-L’Acte n° 6/77-UDEAC-70 fixant des personnes ou sur la main-d’œuvre.
les conditions juridiques d’accès Toutes ces conventions contiennent
à l’emploi dans l’UDEAC du 21
des dispositions relatives à l’égalité de
décembre 1977
chances et/ou de traitement entre les
D’après l’article 1 de cet acte,  dans les travailleurs camerounais et ceux du pays
Etats de l’UDEAC, l’accès à l’emploi co-signataire  ; des dispositions relatives
des travailleurs est régi par les règles ci- au droit d’établissement dans l’un ou
après : l’autre pays partie à la convention, etc.
a. les nationaux bénéficient d’une Il est impossible de dresser la liste
priorité à l’emploi dans les Etats dont exhaustive de ces conventions bilatérales
ils sont ressortissants ;
b. une situation privilégiée est faite aux 18 Voir Kamgaing (L), La protection des travailleurs
ressortissants des Etats membres par migrants dans le droit du travail et de la prévoyance
sociale, Mémoire de Maîtrise, Université de
rapport aux autres étrangers. Yaoundé, 1991, p. 50.
29
faute de place et de renseignements dans les services (commerce, ferraille et
suffisants. Toutefois, à titre d’illustration, récupération), tandis que les femmes se
il convient d’indiquer les conventions ci- sont orientées plutôt vers la restauration.
après :  Ces différents secteurs sont investis tant
par les anciens que les nouveaux arrivants.
La convention d’établissement et de
Provenant pour la plupart de zones rurales
circulation des personnes entre le Mali
et généralement très peu instruits, leur
et le Cameroun signée le 6 mai 1964 à
présence dans le commerce s’explique par
Bamako.
l’efficacité des réseaux migratoires tissés
D’après l’article 2, dans chacun de ces au cœur des migrations internationales.
pays, et réciproquement, les ressortissants Face aux difficultés pour trouver des
des parties contractantes, pourvu qu’ils emplois salariés dans une économie
soient détenteurs d’une carte d’identité déstructurée, ils se sont reconvertis dans
régulièrement délivrée par les autorités les “business”, en occupant durablement
compétentes, peuvent circuler librement, des magasins et des boutiques du marché
établir leur résidence sur le territoire des central, du  marché des rails  ou  des
parties contractantes et en sortir sans hangars et du marché Congo à Douala. »19
visa.
NB2  : La convention du 6 mai 1964
L’article 10 de cette convention prévoit a été abrogée et remplacée par celle
que les nationaux de chacune des parties du 8 septembre 2015 relatif à la libre
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

contractantes bénéficieront sur le territoire circulation des personnes et de biens.


de l’autre partie de la législation du L’innovation majeure est l’instauration
travail, des lois sociales et de la sécurité du visa d’entrée sur le territoire délivré
sociale dans les mêmes conditions que gratuitement aux ressortissants des deux
les nationaux de cette partie. pays signataires.
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

NB1  : Cette facilitation d’entrée et de L’Accord d’amitié et de coopération entre


séjour a permis l’installation au Cameroun Le Cameroun et le Nigéria du 06 février
d’une très forte communauté malienne. 1963 ;
Un auteur observe que «  La migration
Le Protocole d’Accord sur le contrôle du
malienne au Cameroun est motivée par
mouvement des personnes et des biens
les opportunités d’emploi surtout dans le
entre le Cameroun et le Nigéria du 06
secteur informel. En effet, les immigrés
février 1963 ;
ont construit à Douala et à Yaoundé un
espace de travail qui leur est propre, L’Accord commercial du 06 février 1963,
inséré dans l’économie camerounaise. entre le Cameroun et le Nigéria, révisé
En s’appuyant sur leur appartenance le 13 janvier 1982 et le 11 avril 2014 à
à des groupes socio-ethniques, ils se Yaoundé.
sont ainsi installés dans des niches
d’emplois délaissées par les autochtones,
19 Cissé (Pierre), Migration malienne au Cameroun :à
principalement le commerce général, la la conquête du secteur informel, Revue Hommes
quincaillerie, la fabrique de marmites, et Migrations, n°1279, 2009, n°11. Voir aussi
Miendjiem (I.L), Etude sur la migration des
la ferraille et la récupération. Les travailleurs dans les pays de la CEMAC  : Profil
hommes se sont généralement établis République du Cameroun, BSR-OIT  /yaoundé,
2007, PP.33-39.
30
NB1  : Ces accords exemptent les inscrites dans la déclaration universelle
ressortissants des pays signataires de des droits de l’homme, la charte des
visa d’entrée sur leur territoire. Cette Nations Unies, la charte africaine des
exemption facilite l’entrée, le séjour droits de l’homme et des peuples et
et l’établissement des nigérians au toutes les conventions internationales y
Cameroun. Ils y sont évalués à près de 4 relatives et dûment ratifiées, notamment
millions .20. Une bonne frange se retrouve aux principes suivants :
dans les régions du Littoral et du Centre
Tous les hommes sont égaux en droits
où ils dominent des pans entiers de
et en devoirs. L’Etat assure à tous les
l’économie informelle. à l’instar des
citoyens les conditions nécessaires à leur
activités relatives aux pièces détachées
développement ;
de véhicule dans les villes de Douala
(quartier Camp yabassi) ou Yaoundé ƒƒ Tout homme a le droit et le devoir de
(quartier Mvog-Ada). travailleur ;

ƒƒ L’Etat garantit à tous les citoyens de


I-2-Cadre normatif national
l’un et de l’autre sexe, les droits et
Le système de droit interne camerounais libertés énumérés au préambule de la
est favorable à la formalisation des Constitution.
entreprises et des travailleurs. Des

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


textes pertinents existent et sont
encore en vigueur. La Constitution (I2- I-2-2-Les textes législatifs et
1), et de nombreux textes législatifs réglementaires
et réglementaires sont propices à la
De nombreux textes législatifs et
formalisation (I2-1).
réglementaires concrétisent les normes
favorables à la formalisation des

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


I-2-1-La Constitution entreprises et/ou des travailleurs. L’on
peut citer les lois (A) , décrets et arrêtés
La Loi n° 96-06 du 18 janvier 1996
(B) suivants :
portant révision de la Constitution
du 02 juin 197221, dans son
A-Les lois
préambule22  ,  proclame que l’être
humain, sans distinction de race, de Les textes à valeur législative pertinente
religion, de sexe, de croyance, possède peuvent être présentés selon qu’il s’agit
des droits inaliénables et sacrés ; de la formalisation des travailleurs de
l’économie informelle ou de celle des
Affirme (l’attachement du peuple entreprises ou activités professionnelles
camerounais) aux libertés fondamentales de cette économie. La distinction n’est
20 h t t p s : / / w w w . p r c . c m / f i l e s / f 6 / 6 0 / 3 c / pas très rigoureuse, un même texte peut
8b6533df3f4f17092c574354e8947a4a.pdf relever des deux catégories. Elle facilite
21 Certaines dispositions de la loi constitutionnelle du
18 janvier 1996 ont été modifiées et complétées simplement la présentation des textes à
par la Loi n° 2008/001 du 14 avril 2008. valeur législative.
22 Aux termes de l’article 65 de la Constitution,
«  le préambule fait partie intégrante de la
Constitution ».

31
1-La formalisation des travailleurs amical est le cadre de prédilection et de
Le code du travail prédominance du travail informel25 où
liens de conjugalité, de parenté, d’amitié
Le code du travail précise que le droit ou d’alliance se mêlent et se superpose

au travail est reconnu à chaque citoyen aux relations de travail26. Il résulte des
comme un droit fondamental. L’Etat doit dispositions ci-dessus que le seul critère
tout mettre en œuvre pour l’aider à trouver d’application du code du travail, c’est la
un emploi et à le conserver lorsqu’il l’a subordination juridique du travailleur27.
obtenu (article 2 alinéa 1). Peu importe le cadre d’exercice de
L’article 1er alinéa 2 du code définit l’activité professionnelle, qu’il soit
le travailleur.  Est considéré comme coutumier, familial, amical, informel ou
«  travailleur  », (…) quels que soient son formel.
sexe et sa nationalité, toute personne  L’article 23 alinéas 1 du code définit
qui s’est engagée à mettre son activité le contrat de travail  «  comme une
professionnelle moyennant rémunération, convention par laquelle un travailleur
sous la direction et l’autorité d’une s’engage à mettre son activité
personne physique ou morale, publique ou professionnelle sous l’autorité et la
privée, celle-ci étant considérée comme direction d’un employeur, en contrepartie
«  employeur  ». Pour la détermination de d’une rémunération  ». L’alinéa 2 du
la qualité de travailleur, il ne doit être même article précise que  Les contrats
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

tenu compte ni du statut juridique de de travail sont passés librement .L’article


l’employeur, ni de celui de l’employé. 25 alinéa 3 sur la forme et la preuve
’alinéa 3 du même article indique
L du contrat de travail souligne que
les catégories de travailleurs exclus l’existence du contrat est constaté, sous
du champ d’application de la loi. Il réserve des dispositions de l’article 27
(qui consacrent les cas où le contrat est
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

s’agit  des personnels régis par  :  «  - Le


statut général de la fonction publique  ; obligatoirement écrit), dans les formes
le statut de la magistrature  ; le statut qu’il convient aux parties contractantes
général des militaires  ; le statut spécial d’adopter. La preuve se fait par tous
de la sûreté nationale  ; le statut spécial moyens.
de l’administration pénitentiaire  ; les *L’une des modalités clés de formalisation
dispositions particulières applicables aux du travail ou du travailleur, c’est bien
auxiliaires de l’administration ». l’existence d’un contrat de travail qui le
*Les travailleurs coutumiers, c’est-à- lie à son employeur.
dire les travailleurs régis par certaines
règles coutumières et qui exercent leurs
25 Kante (S), Le secteur informel en Afrique
activités professionnelles dans le cadre subsaharienne francophone : vers la promotion d’un
traditionnel de la famille23, ne sont travail décent, Genève, BIT, 2002,p.5.
26 Nguebou Toukam (J), «  Les conditions d’existence
plus exclus de l’application du code du du salariat entre époux en droit camerounais  »,
travail24 . Le cadre du travail familial ou Revue juridique africaine, Numéro spécial, 1994,
pp. 149 et s
27 Miendjiem(I.L),  «  Réflexions sur le champ
23 Art. 1er al. 3 du code du travail de 1974. d’application du droit du travail dans l’espace
24 L’art.1 al.3 du code du travail de 1974 avait OHADA », in De l’esprit du droit africain, Mélanges
consacré leur exclusion du champ d’application du en l’honneur de Paul Gérard Pougoué, Dewenter/
32 code du travail. Kluwer/Credij,, 2014, pp.451-484.

L’article 61 alinéa 2 souligne qu’à  on article 1 rappelle qu’  Un régime
S
conditions égales de travail, d’aptitude de prestations familiales est institué
professionnelle, le salaire est égal pour au profit de tous les travailleurs visés à
tous les travailleurs, quels que soient leur l’article 1er du code du travail exerçant
origine, leur sexe, leur âge, leur statut leur activité professionnelle au Cameroun
et leur confession religieuse, dans les sous la direction et l’autorité d’une autre
conditions prévues au présent article. personne, physique ou morale, publique
ou privée, considérée comme employeur,
*L’un des critères de formalisation de

moyennant une rémunération dont ils
l’entreprise, c’est sa déclaration aux
tirent leurs moyens normaux d’existence
autorités.
et ayant à leur charge un ou plusieurs
L’article 114 alinéa 1 dispose que « Toute enfants résidant au Cameroun ».
personne qui crée ou remet en activité
L’Article 2 alinéa 1 souligne qu’«Aux
une entreprise ou un établissement de
termes de la présente loi, sont qualifiées «
quelque nature que ce soit doit en faire
d’allocataires », les personnes physiques
la déclaration à l’inspection du travail du
du chef desquelles les prestations sont
ressort ».
dues.
Les textes législatifs relatifs à la sécurité
L’Article 3 alinéa 1observe que
sociale :
l’allocataire doit être un travailleur salarié

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


S’agissant
 des prestations en au sens de l’article 1er du code du travail
cas d’accidents et de maladies et répondre aux spécifications posées par
professionnelles, on peut citer : l’article 1er de la présente loi.

 a loi n° 77/11 du 13 juillet 1977 portant


L  ’agissant des prestations de maternité,
S
réparation et prévention des accidents du elles sont couvertes par :

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


travail et des maladies professionnelles ;
La loi n°67/LF-7 du 12 juin 1967
La loi n° 80/05 du 14 juillet 1980 instituant un code des prestations
portant modification de la loi n° 77/11 familiales ci –dessus cité.
du 13 juillet 1977 portant réparation et
S’agissant des prestations de vieillesse,
prévention des accidents du travail.
d’invalidité et de survivants on peut
L’article 2 alinéa 1 de cette loi précise signaler :
qu’est considéré comme accident du
D’après l’article 1, Il est institué un
travail qu’elle qu’en soit la cause,
régime d’assurance pensions comportant
l’accident survenu à tout travailleur tel
le service de prestations de vieillesse,
que défini à l’article 1er paragraphe 2 du
d’invalidité et de décès.
code du travail.
L’article 2 précise que sont assujettis
S’agissant des prestations aux familles,

au régime des pensions institué par la
on peut indiquer :
présente loi tous les travailleurs visés
La loi n°67/LF-7 du 12 juin 1967 à l’article premier du code du travail,
instituant un code des prestations exerçant leur activité professionnelle au
familiales. Cameroun sous la direction et l’autorité
33
d’une autre personne physique ou morale, L’ordonnance n° 81/02 du 29 juin 1981
publique ou privée, moyennant une portant organisation de l’état civil et
rémunération dont ils tirent leurs moyens diverses dispositions relatives à l’état des
normaux d’existence. personnes physiques.

NB  : Certes les textes ci-dessus cités ne Article74 alinéa 1  : «  La femme mariée
ciblent que les salariés, ce qui signifie peut exercer une profession séparée de
qu’ils ne couvrent pas tous les acteurs celle de son mari ». et l’article 75 alinéa
de l’économie informelle. Or, les salariés 1précise que lorsqu’elle exerce une
ne représentent d’après l’EESI 2 que profession séparée de celle de son mari,
20,3% de la population active occupée. l’épouse peut se faire ouvrir un compte
Ce taux de salarisation reste très faible en son nom propre pour y déposer ou
dans le secteur informel, notamment en retirer les fonds dont elle a la libre
dans l’informel non agricole (1,8%28). En disposition. Toutefois, elle est tenue de
outre , ceux qui peuvent être considérés contribuer aux frais du ménage.
comme travailleurs indépendants ne sont
La loi n° 76-12 du 8 juillet 1976
pas suffisamment couverts.
portant organisation de la formation
Le code pénal professionnelle rapide.

Article 1  : «  La loi pénale s’impose à Ce texte consacre la formation


tous ». professionnelle et continue. Celle-ci est
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

qualifiée de «  rapide  » pour souligner la


L’article 242  rappelle qu’est puni d’un
nécessité de répondre à court terme aux
emprisonnement de un mois à deux ans
besoins des entreprises en main-d’œuvre
et d’une amende de 5000 à 500.000
qualifiée.
francs, celui qui refuse à autrui l’accès
(…) dans des emplois, à raison de sa La formation professionnelle rapide,
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

race ou de sa religion. d’après cette loi, vise  : l’apprentissage


d’un métier  ; la reconversion vers
Le code civil
un nouveau métier  ; le recyclage
Article 16  : «  la femme a la pleine ou l’acquisition d’une qualification
capacité de droit. L’exercice de cette professionnelle d’un niveau supérieur.
capacité n’est limitée que par le contrat
*La formation de facilitation de intégration
de mariage et par la loi ».
progressive des travailleurs informels dans
l’économie formelle29.Dans ce sens, la
recommandation de l’OIT n°195 sur la
mise en valeur des ressources humaines
stipule que les Etats membres devraient
«  Répondre au défi de la transformation
des activités de l’économie informelle en

29 Voir BIT, Conclusions concernant le travail décent


et l’économie informelle, Genève, 2002, 19, 25 et
28 Voir. INS, Deuxième enquête…,. Précité p.77, 37 f.
34
un travail décent pleinement intégré à la L’article 8 définit l’artisan et indique la
vie économique » (paragraphe 3 d)30. configuration des relations de travail qui
peuvent exister dans l’artisanat de la
2-La formalisation de l’entreprise ou manière suivante : (1) Au sens de
de l’activité professionnelle la présente loi, est considéré comme
La loi N° 2007/004  du 03 juillet 2007 artisan, tout travailleur autonome
régissant l’artisanat au Cameroun. qui exerce une activité et qui en
assure la pleine responsabilité de
Article 2 alinéa 1  : l’artisanat est «  un la direction et de la gestion, tout en
ensemble d’activités d’extraction, participant lui-même au travail. (2)
de production, de transformation, Ce travail peut être exécuté manuellement
d’entretien, de réparation ou de prestation ou à l’aide d’une force motrice, celle-
de services essentiellement manuelles et ci pouvant être ou non la propriété de
exercés à titre principal.». L’alinéa 2 du l’artisan. (3) L’artisan peut bénéficier du
même article précise les trois catégories concours des membres de sa famille, de
d’artisanat en vigueur au Cameroun  :  « compagnons ou d’apprentis, à l’exclusion
l’artisanat d’art, l’artisanat de production de tout agent de maîtrise appelé à le
et l’artisanat de service  ». Le contenu remplacer en permanence. (4) L’artisan
de chaque catégorie est déterminé de peut assurer à la fois dans son domaine
la manière suivante  : article 3:  «  Les d’action, la recherche de la matière
métiers du secteur de l’artisanat d’art première, la production, la transformation,

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


se caractérisent par la fabrication et la commercialisation et le service après-
la commercialisation d’objets ayant vente.
essentiellement une valeur esthétique
et culturelle, et révélant une bonne Les articles 9 et suivants décrivent les
utilisation des ressources naturelles ainsi formes de l’entreprise artisanales et les
qu’un raffinement dans la présentation différents services qui peuvent être fournis

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


des formes et de l’expression de la aux artisans et aux entreprises artisanales.
beauté.»  ; article 4 :  «  Les métiers de La loi N°2010/001 du 13 avril 2010
l’artisanat de production concernent la portant promotion des petites et moyennes
fabrication de biens d’usage courant, entreprises au Cameroun
mais sans un recours à la standardisation
industrielle, par l’utilisation, exclusive Article 2  : (1)  :  «  Les PME régies par la
ou dominante du façonnage manuel.  »  ; présente loi comprennent les Très Petites
article 5 : «  Les métiers de l’artisanat Entreprises (TPE), les Petites Entreprises
de service concernent la distribution à (PE) et les Moyennes Entreprises (ME).
une petite échelle de biens de nécessité (2) Après leur création, et en fonction du
courante, ainsi que la fourniture de petits nombre d’emplois permanents, ainsi que
services nécessaires à la vie ordinaire ». du chiffre d’affaires, les entreprises font
l’objet d’une inscription au fichier national
des PME dans l’une des catégories ci-
30 Voir Miendjiem (I.L) Ratificabilité de la convention
dessus citées et suivant les modalités
n°142 sur la mise en valeur des ressources définies par voie règlementaire. (3) Le
humaines, Etude faite pour le compte de l’ EAT/BP-
fichier national est une base de données
YAOUNDE, 2013 (Inédit).
qui répertorie les PME opérant au
35
Cameroun. Il est tenu par le Ministre en obligations légales, notamment en matière
charge des PME ou tout autre organisme fiscale, sociale et financière. Il s’agit
habileté à cet effet. (4) L’inscription au notamment des obligations :
fichier national des PME ouvre droit au
De tenir une comptabilité régulière et
bénéfice des programmes de l’Etat au
fiable suivant le système en vigueur ;
profit des PME ».
De procéder à la déclaration annuelle de
*Les dispositions ci-après sont définissent
leurs revenus auprès de l’administration
les catégories d’entreprises ci-dessus
fiscale ; D’informer le Ministre en charge
visées.
des PME en cas de cession, de cessation
Article 4  :  La très petite entreprise d’activités, ou de faillite ;
en abrégé TPE est une entreprise qui
De réaliser leurs programmes
emploie au plus cinq (05) personnes et
d’investissement conformément aux
dont le chiffre d’affaires annuel hors taxes
dispositions de la présente loi ;
n’excède pas Quinze (15) Millions de
Francs CFA . D’ouvrir un compte auprès d’un
établissement bancaire, de micro crédit
Article 5  : la petite entreprise en abrégé
ou postal ;
PE est une entreprise qui emploie entre
six (06) et vingt (20) personnes et dont De se soumettre à tout contrôle des
le chiffre d’affaires annuel hors taxes est autorités habilitées du Ministère en
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

supérieur à quinze (15) Millions de francs charge des PME sur le respect de leurs
CFA et n’excède pas cent (100) Millions obligations légales et l’utilisation des
de Francs CFA. avantages concédées.
Article 6  : La moyenne entreprise en De s’acquitter des charges sociales et
abrégé ME est une entreprise qui emploie patronales ».
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

entre Vingt et Un (21) et Cent (100)


La loi n° 2001/015 DU 23 JUILLET 2001
personnes et dont le chiffre d’affaires
régissant les professions de transporteurs
annuel hors taxes est supérieur à cent
routiers et auxiliaires des transports
(10) Millions de francs CFA et n’excède
routiers.
pas un (01) Milliard de Francs CFA.
L’article 2 al.1 porte sur les définitions.
Article 7  : En cas de difficulté de
Est : (a)  «  transporteur routier :  toute
classement d’une entreprise dans l’une
personne physique ou morale qui effectue
des catégories déterminées aux articles
le transport routier de personnes ou
4,5 et 6 ci-dessus, le critère prédominant
de marchandises à but lucratif, avec
est le chiffre d’affaires annuel hors taxes .
un ou plusieurs véhicules dont elle
*Les dispositions ci-après indiquent les est propriétaire ou locataire  » ; est
modalités de formalisation : (b)  «  auxiliaire des transports routiers :
toute personne physique ou morale qui
Article 42  : «  Les PME et les
exerce une activité annexe et/ou connexe
regroupements de PME régis par la
concourant à la réalisation des opérations
présente loi doivent s’acquitter de leurs
de transports routiers ; il s’agit notamment

36
de la gestion des terminaux des transports L’article 9alinéa 1 précise que  «  La
routiers, de la gestion des opérations de mise en exploitation d’un véhicule à but
chargement et de déchargement dans lucratif dans le cadre de la licence prévue
les terminaux des transports routiers, des à l’article 4 ci-dessus est subordonnée à
déménagements et messageries de petits l’obtention d’une carte de transport routier
colis et des opérations de groupage et de ou carte bleue. ».
dégroupage des marchandises. »
NB  : le poids du secteur de transport
Accès à la profession de transporteur routier est considérable dans l’économie
routier informelle grâce à sa flexibilité et son
accessibilité  :«  Il assure près de 90%
Article 5 fixe les conditions matérielles
de la demande intérieure de transport
d’accès à la profession de transporteur
de voyageurs et près de 75% de la
routier  : (1) «  L’accès à la profession de
demande de transport de marchandises.
transporteur routier est subordonné à
Les déplacements en milieu urbain et
l’obtention d’une licence délivrée par le
périurbain dans les agglomérations de
Ministre chargé des transports  ». (2)  « 
Douala et Yaoundé sont assurés par
La licence de transporteur routier visée
le secteur informel, petits exploitants
à l’alinéa (1) ci-dessus est individuelle.
conduisant taxis et minibus ainsi que des
A ce titre, elle ne peut être ni prêtée,
«moto-taxis» »31.
ni transférée, ni louée, ni cédée à titre

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


gratuit ou onéreux ». Loi n° 92/006 du 14 aout 1992 relative
aux sociétés coopératives et aux groupes
Article 6 détermine les conditions
d’initiative commune
personnelles d’accès à la profession de
transporteur routier :(1) « Tout demandeur Création d’un groupe d’initiative commune
d’une licence de transporteur routier (GIC)

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


doit remplir les conditions d’honorabilité
Le GIC est une organisation à caractère
et jouir d’une capacité technique et
économique et social de personnes
financière suffisante dans les conditions
physiques volontaires ayant des intérêts
fixées par voie réglementaire  ». (2)
communs, qui réalisent à travers le groupe
«  Nonobstant les dispositions d’accès
des initiatives communes.
aux professions ci-dessus et sous réserve
du principe de réciprocité, les personnes D’après l’article 2.al.1 La création d’un
physiques ou morales de nationalité groupe d’initiative commune est libre et
étrangère ne peuvent exercer l’une de constitue un droit pour les citoyens ayant
ces professions que lorsqu’elles y sont atteint la majorité légale, ou s’étant faits
autorisées en vertu des conventions émanciper conformément à la législation
internationales ou d’accords bilatéraux en vigueur. L’alinéa 2 souligne que
entre le Cameroun et leur pays d’origine ». nul ne peut être contraint, ni empêché
d’adhérer à une société coopérative, à
Immatriculation du transporteur routier
un groupe d’initiative commune ou à une
D’après l’article 8 :  «  La délivrance de
la licence de transporteur routier donne 31 BAD, Cameroun : Note sur le secteur des transports,
lieu à inscription au registre tenu par 2015, p.18, n°4.2  ou https://www.afdb.org/
fileadmin/uploads/afdb/Documents/Publications/
l’Administration chargée des transports ». AfDB_-_Cameroun_-_Note_sur_le_secteur_des_
37
transports.pdf
union de ces organisations, L’adhésion un service public désigné par le décret
aux dites organisations s’effectue d’application de la présente loi  ». (2)
conformément aux dispositions de leurs «  Le service public chargé de la tenue
statuts, en dehors de toute discrimination du registre des sociétés coopératives et
fondée sur l’origine ethnique ou tribale, des groupes d’initiative commune assure
l’appartenance politique, syndicale ou les le suivi du respect des dispositions
convictions religieuses et philosophiques. de la présente loi et de son décret
d’application  ». (3) «  Les fonctions ainsi
Déclaration du GIC
rattachées à la tenue du registre sont
Article 50.- (1) Les groupes d’initiative particulières et distinctes de toute autre
commune se constituent par déclaration fonction concernant la promotion ou le
écrite, au cours d’une assemblée développement des sociétés coopératives
constitutive tenue par au moins cinq X(5) ou des groupes d’initiative commune  ».
personnes. (2) Une union de groupes (4) « Les prestations du service du registre
d’initiative commune peut être constituée sont gratuites. Toute rémunération,
par deux (2) de ces organisations. directe ou indirecte, par les sociétés
coopératives et les groupes d’initiative
Inscription du GIC
commune ou leurs représentants, des
Article 54. (1) un groupe d’initiative agents du service du registre dans
commune n’a d’existence légale qu’à l’exercice de leurs fonctions telles que
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

compter du jour où un certificat attestant définies par la’ présente loi, est interdite.
son inscription dans le registre prévu à Toute violation des dispositions de l’alinéa
l’article 75 de la présente loi lui est délivré(4) sera sanctionnée conformément aux
par le responsable qui en a la charge  ». dispositions des Articles 148, 151 ou
(2) «  Les modalités de l’inscription 312 du code pénal, selon le cas .
dans’ ce registre sont fixées par le décret
Code général des impôts
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

d’application de la présente loi.


Article L 1 :   Toute personne physique
Article 55. (1) l’inscription est réputée
ou morale assujettie en sa qualité de
acquise en cas de silence du responsable
redevable légal au paiement d’un impôt,
du registre durant un délai de deux (2)
droit ou taxe ou d’acompte d’impôt,
mois à compter de la date de réception
droit ou taxe en vertu des dispositions
de la demande introduite par la société
du Code Général des Impôts, est tenue
coopérative ou le groupe d’initiative
de souscrire une demande aux fins
commune  ». (2) «  Le refus d’inscription
d’immatriculation auprès du service des
doit être motivé et notifié a la société
impôts territorialement compétent, dans
coopérative ou au groupe d’initiative
les quinze (15) jours ouvrables qui suivent
commune concernés  ». (3)  «  Toute
le début de ses activités, et de joindre à
décision de refus d’inscription est
sa demande un plan de localisation .
susceptible de recours c1an:~ des
conditions de droit commun. Un numéro Identifiant unique est
attribué, à titre définitif, par la Direction
Tenue du registre des GIC
générale des impôts après certification de
Article 75. (1) Un registre (…) des la localisation effective du contribuable.
groupes d’initiative commune est tenu par Toute modification substantielle affectant
38
l’exploitation (changement de dirigeant, lettre d’engagement, stipulant l’emploi,
cession, cessation, modification de la catégorie professionnelle et le taux de
la raison sociale, modification de la salaire mensuel.
structure du capital ou de l’actionnariat,
NB  : D’après l’OIT les travailleurs
modification de l’activité), et/ou le lieu
domestiques constituent une catégorie
d’exercice de l’activité fera aussi l’objet
importante des travailleurs de l’économie
d’une déclaration dans les quinze (15)
informelle32. Les travailleurs domestiques
jours ouvrables suivant cette déclaration
« (…) sont souvent exclus du champ de la
B-Les décrets et les arrêtés protection sociale et de la législation du
travail et subissent de graves déficits de
Les textes à valeur règlementaire travail décent. Ils sont particulièrement
peuvent être présentés selon qu’il s’agit vulnérables à la discrimination et à
de la formalisation des travailleurs ou d’autres violations des droits de l’homme,
de celle des entreprises ou activités notamment si ce sont des migrants, des
professionnelles. La distinction n’est enfants, ou encore s’ils sont logés au
pas très rigoureuse, un même texte peut domicile de l’employeur »33
relever des deux catégories. Elle facilite
simplement la présentation des textes à Le Décret n° 2014/2217/PM du 24 juillet
valeur règlementaire. 2014 portant revalorisation du Salaire
Minimum Interprofessionnel Garanti

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


1-La formalisation des travailleurs (SMIG).

Sur le travail, on peut citer : Le salaire minimum interprofessionnel


garanti est fixé à 36.270 F.CFA par mois,
Le Décret n° 68/DF/253 du 10 juillet
sur l’ensemble du territoire, quelle que
1968 fixant les conditions générales
soit la branche d’activité (article 1).
d’emploi des domestiques et employés de

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


maison, modifié par le décret n° 76/162 Le SMIG est le salaire de base plancher
du 22 avril 1976. auquel s’ajoutent éventuellement les
primes et indemnités contractuelles ou
Définition
conventionnelles reconnues au travailleur
D’après l’article 1  du décret, est réputé recruté sans qualification aucune (article
employé de maison ou domestique, au 1 - Arrêté n° 0021/MINTSS/SG/DRP/
sens du présent décret, tout travailleur SDCS du 30 juin 2008 fixant le champ
embauché au service du foyer et occupé d’application du SMIG).
d’une façon continue aux travaux de la
Le SMIG s’impose à tous les employés
maison .
privés ou publics, quelle que soit leur
Formalisation branche d’activités et sur l’ensemble du
territoire national.
Article 2 : l’engagement est effectué pour
une durée déterminée ou indéterminée, 32 BIT, Travail décent et économie informelle, précité,
p.3.
conformément aux dispositions légales 33 BIT, Travail décent pour les travailleurs domes-
et règlementaires en vigueur  ; il peut tiques : Convention n° 189 & Recommandation n°
201en bref, Genève, 2011,P6.
être constaté par contrat écrit ou par

39
Sur la protection sociale des acteurs et Article 3 : (1) Les artisans et les
activités, on peut citer : entreprises artisanales sont tenus de
se faire enregistrer au cours des trois
Le Décret n°74/733 du 19 août 1974
(03) mois de chaque année, dans le
fixant les modalités d’application de la
répertoire de leur commune de ressort.
loi n° 69/LF-18 du 10 novembre 1969
(2) L’enregistrement des artisans et
instituant un régime d’assurance-pensions
des entreprises artisanales est gratuit.
de vieillesse, d’invalidité et de décès. 
L’artisan ou l’entreprise artisanale dépose
Le Décret n°2014/2377/ PM du 13 août à cet effet, une fiche de déclaration
2014 fixant les conditions et les modalités d’activité dûment remplie et comportant
de prise en charge des assurés volontaires les mentions suivantes : Le nom et le
au régime d’assurance pensions de prénom ou la dénomination ; La date et
vieillesse, d’invalidité et de décès. le lieu de naissance, pour les personnes
L’objectif de ce décret est d’étendre la physiques ; Le secteur de l’artisanat
protection sociale à un plus grand nombre concerné (art, production, service) ;
de personnes, notamment ceux du secteur La spécification du métier ;
informel, dotés de capacités contributives, La description sommaire de l’activité
mais en marge du système actuel menée ; La localisation de l’activité
consistant à s’immatriculer à la Caisse menée ; L’appartenance à une
Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) organisation de l’économie sociale du
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

et de bénéficier des prestations en cas de secteur de l’artisanat, le cas échéant.


besoin. Cette assurance volontaire favorise (3) La fiche de déclaration d’activité est
la transition de l’économie informelle vers accompagnée d’une photocopie de la
l’économie conventionnelle. carte nationale d’identité du déclarant.
(4) Les organisations de l’économie
*Le décret du 13 août 2014 ci-dessus
sociale du secteur de l’artisanat peuvent
cité est un premier pas vers la couverture
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

procéder à l’enregistrement de leurs


sociale des travailleurs de l’économie
membres conformément au mandat qui
informelle, notamment les travailleurs
leur est donné à cet effet
indépendants.
Article 4 : (1) La commune délivre
2-Formalisation des entreprises ou une attestation d’enregistrement au
des activités professionnelles déclarant, immédiatement après le
Décret N°2010/2996/PM du 03 novembre dépôt de sa déclaration d’activités  ». (2)
2010 fixe les modalités d’application de  «  Toute modification des informations
la loi N° 2007/004  du 03 juillet 2007 déclarées est faite sans délai et opérée
régissant l’artisanat au Cameroun gratuitement par le service chargé de
l’enregistrement, à la demande de
Enregistrement des activités artisanales l’artisan concerné. Son attestation
d’enregistrement est modifiée en
Article 2 : Il est créé auprès de
conséquence.
chaque commune, un répertoire
municipal des activités artisanales tenu Article 5 : En cas de déclaration
chronologiquement, sans blanc, ni frauduleuse faite par l’artisan ou
ratures, ou surcharges. l’entreprise artisanale, le responsable
40
départemental du Ministère chargé avec les institutions et organismes
de l’artisanat procède au retrait de concernés, de l’innovation technologique,
l’enregistrement. de l’usage par les petites et moyennes
entreprises des résultats de la recherche
L’article 6 décline les avantages auxquels
et des actifs de la propriété intellectuelle ;
peut prétendre chaque artisan de la
la mise en place d’un observatoire des
part de l’Etat  dès son enregistrement :
petites et moyennes entreprises. 
l’information et le conseil de base ;
l’assistance individuelle à la gestion ; l L’agence est également chargée
’assistance technique collective ; de  : l’établissement des relations de
l’assistance commerciale ; l’assistance partenariat avec les structures nationales
technologique. ou internationales intervenant en faveur
des petites et moyennes entreprises ;
Le Décret n°2013/092 du 03 avril 2013
la facilitation de l’accès des petites et
portant organisation et fonctionnement de
moyennes entreprises au financement de
l’Agence de promotion des PME (APME),
leurs activités ;  la réalisation des études
modifié et complété par le Décret
de marche et des choix stratégiques pour
n°2013/297 du 09 septembre 2013.
le développement des petites et moyennes
D’après l’article (nouveau). entreprises ; la facilitation de la création et
du développement des réseaux de petites
(1) L’Agence est chargée, en liaison avec
et moyennes entreprises ;  la promotion

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


les administrations et les organismes
des structures publiques d’incubation
publics et prives concernes, de : 
des petites et moyennes entreprises ; 
la mise en ceuvre de la stratégie
l’assistance aux petites et moyennes
sectorielle en matière de promotion
entreprises dans la mise en œuvre des
et de développement des petites
investissements ; la facilitation de l’accès
et moyennes entreprises ; 
des petites et moyennes entreprises aux

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


la facilitation des formalités
marchés ; la facilitation des relations de
de création d’entreprises ;
partenariat entre les petites et moyennes
l’assistance et le conseil des
entreprises et les grandes entreprises. 
porteurs d’idées et de projets en
matière de création d’entreprises ; (2) L’Agence assure également pour les
l’encadrement des entreprises dans petites et moyennes entreprises  locales,
la mise en place d’outils de gestion d’une part, les services publics auxquels
adaptés à leurs besoins organisationnels, ont droit les entreprises qui sollicitent
techniques, financiers, commerciaux ou ont obtenu le bénéfice d’un des
ou technologiques ; le renforcement régimes de la charte des investissements
des compétences managériales des et, d’autre part, le suivi des entreprises
responsables des petites et moyennes bénéficiaires des avantages de ladite
entreprises par l’information, la formation, charte et de la loi fixant les incitations à
le parrainage et le compagnonnage ; l’investissement prive en République du
la mise en place d’une banque de Cameroun. 
données de projets à la disposition
A cet effet, l’Agence est notamment

des  promoteurs de petites et moyennes
chargée: de recevoir les dossiers de
entreprises ; la promotion, en relation
41
demande d’agrément à l’un des régimes est subordonné à l’obtention de neuf
prévus par la charte des investissements ; pièces. Entre autres, la licence spéciale
d’instruire les dossiers reçus et de de transport de catégorie S2, la carte de
les transmettre au Ministre chargé transport public routier par motocycle
des  finances pour avis, dans les exploité, la carte de contribuable, la
délais prévus par la loi ; d’obtenir les police d’assurance en cours de validité, le
visas nécessaires à l’exécution des certificat de visite technique.
programmes d’investissement proposes
Toute mototaxi, au sens du nouveau
par l’entreprise pour la période de
texte, devra, avant sa mise en circulation,
validité de l’acte d’agrément ; d’obtenir
être immatriculée par les services
les visas nécessaires pour le personnel
territorialement compétents du ministère
étranger pendant la durée de validité
en charge des Transports et posséder
de l’acte d’agrément ; d’assister les
un numéro d’identification attribué
entreprises agréées dans les démarches
par la commune du ressort du lieu
nécessaires à l’exécution des programmes
d’exploitation.
d’investissement, y compris l’accès aux
installations publiques y afférentes ; Pour l’exploitation, toute mototaxi devra
d’établir, en liaison avec les services également disposer de 11 équipements
techniques compétents, des procédures et accessoires. Il s’agit d’un réservoir
administratives simplifiées par type de carburant peint en jaune, un casque
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

d’activité.  de protection pour le conducteur, un


casque pour le passager, un trousseau
(3) L’Agence assure en outre l’exécution
de dépannage, un pare choc avant et
des programmes élaborés avec le concours
arrière, etc. Le nouveau texte oblige aussi
des bailleurs de fonds, ainsi que le suivi
les conducteurs de ces engins à deux
et le contrôle des petites et moyennes
roues à porter le gilet dont la couleur sera
entre prises bénéficiaires des crédits ou
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

déterminée par la commune du ressort


d’appuis des pouvoirs publics dans le
d’exploitation.
cadre du développement des entreprises. 
Décret n°92/455 /PM du 23 novembre
(4) Pour l’accomplissement des missions
1992 portant application de la loi n°92
visées à l’alinéa 2 ci-dessus, l’Agence
/006 du 14 aout 1992 relative aux
dispose d’un Guichet Unique dont
sociétés coopératives et aux groupes
l’organisation et le fonctionnement sont
d’initiative commune
fixés par arrêté du Ministre chargé des
petites et moyennes entre prises.  Enregistrement des membres du GIC
Le Décret n° 2008/3447/PM du 31 Article 6  : Outre la déclaration visée à
décembre 2008 fixant les conditions et l’article 50 de la loi (précité), l’assemblée
modalités d’exploitation des motocycles à constitutive d’un groupe d’initiative
titre onéreux, modifié et complété par le commune  : Ouvre un registre des
Décret du 30 juillet 2013. membres  ; Adopte les statuts  ; Désigne
un délégué et, en tant que de besoin,
D’après ce décret l’accès à la profession
d’autres responsables, conformément
d’exploitant de mototaxi, bien connu
aux dispositions de l’article 52 de la loi
sous l’appellation de «  Bendskin  »,
(précité).
42
Inscription au registre des sociétés L’Instruction n°004 /CAB/PM du 24
coopératives et des groupes d’initiative mai 2012 relative aux formalités
commune administratives de création d’entreprises
au Cameroun. Cette instruction abroge
Article 7  : dans un délai de deux (2)
les dispositions antérieures contraires de
mois à compter de la date de tenue de
l’instruction n°001 du 18 mars 2010.
l’assemblée constitutive,(…) le délégué
du groupe d’initiative commune (…) Circulaire interministérielle n°001 du 30
dépose auprès du service public chargé de mai 2012 relative à la procédure devant
la tenue du registre le plus proche de son les Centres de Formalités de Création
siège social, contre récépissé énumérant d’Entreprise.
les pièces incluses, un dossier en vue de
l’inscription de son organisation.

Le Décret n°75/5725 du 16 juillet 1975


portant règlementation des établissements
d’exploitation en matière d’élevage et des
industries animales

Autorisation de création

Article 2-Tout projet de création d’un

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


établissement (d’exploitation d’élevage
et des industries animales)doit avant
sa mise en exécution être est soumis à
l’approbation du Ministère chargé de
l’élevage, des pêches maritimes et des
industries animales.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Toutefois,(…) l’approbation du Ministère
chargé de l’élevage, des pêches
maritimes et des industries animales
est subordonnée à l’accord préalable
du Ministère chargé du commerce et de
l’industrie.

L’Instruction n° 001/CAB/PM du 18
mars 2010 relative aux formalités
administratives de création d’entreprises
en ligne au Cameroun

43
PARTIE II : CADRE structures qui ont soit une compétence
générale (1), soit une compétence
INSTITUTIONNEL catégorielle (2).
Un dispositif institutionnel de mise en
œuvre de la transition vers l’économie 1-Les structures administratives à
formelle existe. L’on peut distinguer compétence générale
les institutions administratives et Le MINPMEESA est l’acteur
assimilés (II1), les institutions socio- gouvernemental principal dans la mise
professionnelles et assimilés (II2) et les en œuvre de la transition de l’économie
institutions juridictionnelles (II3). informelle vers l’économie formelle. Il
est suivi du MINFI qui par sa capacité à
enregistrer les opérateurs de l’économie
II-1-Les institutions
informelle pour leur fiscalisation et
administratives et assimilés leur financement contribue à leur
Les institutions administratives renvoient formalisation  ; puis du MINEFOP dont
aux structures administratives internes les actions centrées sur la création
qui ont compétence en matière de mise d’emplois nouveaux ou sur l’amélioration
en œuvre de la transition vers l’économie de la situation des actifs sur le marché
formelle (II1-1). Les institutions du travail exercent des effets notables
assimilées sont les organes de contrôle sur la formalité des emplois  ; et enfin le
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

de l’application des instruments MINTSS qui a en charge l’application des


internationaux de formalisation de normes relatives à la formalisation des
l’économie informelle (II1-2). travailleurs.

Ministère des Petites et Moyennes


II-1-1-Les structures Entreprises, de l’Economie Sociale et de
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

administratives directement l’Artisanat (MINPMEESA).


compétentes en matière de Décret n° 2005/090 du 29 mars 2005
transition vers l’économie organise le MINPMEESA
formelle D’après ce décret  : «  Le Ministre des
Il faut distinguer les structures de Petites et Moyennes Entreprises, de
l’administration centrale(A) et celles des l’Economie Sociale et de l’Artisanat
administrations autonomes, spécialisées est chargé  :de la promotion et de
et/ou déconcentrées (B). l’encadrement des petites et moyennes
entreprises et de l’artisanat  ; du
A-L’administration centrale développement de l’économie
sociale  ;(…)  ; du suivi de l’évolution du
L’administration centrale chargée
secteur informel et des études y relatives ;
directement de la mise en œuvre de la
de l’identification et de l’étude des
formalisation des travailleurs et/ou la
possibilités de migrations des acteurs
formalisation des entreprises ou activités
du secteur informel vers l’artisanat et les
professionnelles est constituée des
micro-entreprises  ; de l’étude de toute

44
mesure visant à favoriser l’information Le programme d’appui au développement
et la formation des acteurs du secteur du secteur privé du Cameroun (PADSP-
informel ». CAM).

La Direction de l’économie sociale Le programme d’appui au développement


et de l’artisanat est chargée «(…) de du secteur privé du Cameroun est un
l’identification des possibilités de programme du Centre de Développement
migration des acteurs du secteur informel des Entreprises privées (CDE) qui est lui-
vers l’artisanat et les micro-entreprises  ; même une institution conjointe ACP-UE
(…) » d’appui au secteur privé.

La Sous-Direction du Secteur Informel Le CDE fournit une assistance : aux


est chargée  :  «  de l’exploitation des entreprises ACP : en démarrage, en
résultats des études générales et du phase d’expansion, en processus de
suivi de l’évolution du secteur de diversification ou de restructuration ;
l’économie informelle  ; de l’identification aux organisations du secteur privé :
des besoins des acteurs de l’économie associations professionnelles, fédérations,
informelle  ; de l’exploitation des centres techniques, organismes de
résultats des études sur les possibilités promotion des investissements, etc ; aux
de migration inter-professionnelles  ; de consultants et aux sociétés de conseil
la mise en œuvre de toute mesure visant ACP cherchant à renforcer leurs capacités

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


à favoriser l’information et la formation à répondre aux besoins des entreprises.
des acteurs de l’économie informelle  ;
La priorité est donnée aux projets dans
de l’élaboration des statistiques relatives
les cinq domaines prioritaires du CDE :
à l’économie informelle, en liaison
agro-industrie, aquaculture, énergie verte,
avec les Administrations et organismes
écotourisme, TIC.
compétents »34.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Dans le cadre de ce programme, la CDE a
Le MINPMEESA supervise les
déjà pu mobiliser 17 Petites et moyennes
programmes et/ou projets pertinents ci-
entreprises (PME) et 200 millions de F
après dans le domaine de l’économie
pour les accompagner.
informelle suivants :
Le Programme d’Appui à la Création
et au Développement des Petites et
34 Le Service de l’Observation et du Suivi est chargé
« de l’élaboration des statistiques relatives à Moyennes Entreprises de transformation
l’économie informelle, en liaison avec les services et de conservation des produits locaux de
techniques compétents et les organisations
concernées; de l’exploitation des résultats consommation de masse (PACD/PME)
des études sur les possibilités de migration
interprofessionnelles ; de la mise en œuvre de L’objectif global du PACD/PME
toute mesure visant à améliorer l’environnement est de promouvoir la création et le
des acteurs de l’économie informelle ; du suivi
de la politique menée en faveur des populations développement des petites et moyennes
défavorisées du secteur » et Le Service d’Appui entreprises de transformation et de
et d’Encadrement est chargé : « de la recherche
et de l’élaboration des mécanismes d’appui en conservation des produits locaux de
faveur des acteurs de l’économie informelle ; de la consommation de masse. Ses objectifs
collecte et de la diffusion des informations relatives
au renforcement des capacités des acteurs de spécifiques se déclinent ainsi qu’il suit :
l’économie informelle ».
45
ƒƒ
Identifier dans les 10 provinces La direction générale des impôts est
du pays 150 projets de PME de chargé «  (…) de l’indentification, de
transformation et de conservation des la localisation et de l’immatriculation
produits locaux de consommation de des contribuables  ; des émissions et
masse ; du recouvrement des impôts directs et
indirects , des droits d’enregistrement, du
ƒƒ Appuyer la mise en place et le timbre et de la curatelle, des redevances
développement des 150 PME ; et taxes diverses , notamment les
taxes pétrolières, minières, forestières,
ƒƒ Accompagner administrativement, agricoles, pastorales et sur les produits
techniquement et financièrement les halieutiques, y compris touts droits
150 unités. et taxes dont la compétence relève
de la direction générale des impôts  ;
Les bénéficiaires du Programme sont les des contrôles et vérifications des
porteurs de projets de petites industries impôts directs et indirects , des droits
et les acteurs du cycle de production, d’enregistrement, du timbre et de
de transformation, de conservation et de la curatelle, des redevances et taxes
commercialisation de ces produits, ainsi diverses, notamment les taxes pétrolières,
que les consommateurs et l’économie minières, forestières, agricoles,
nationale dans sa globalité.  domaniales, cadastrales, foncières,
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Un ensemble de neuf activités clés ont pastorales et sur les produits halieutiques,
été identifiées pour permettre d’atteindre y compris touts droits et taxes dont
les objectifs ci-avant mentionnés à la compétence relève de la direction
savoir : Identification des opérateurs générale des impôts ;(…) » ;
économiques; Sélection de 150 projets ; La division de la micro-finance est chargé
Identification des technologies et des «  de la mise en œuvre de la politique
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

équipements ; Appui à la mise en place nationale de la micro- finance, en liaison


des infrastructures; Appui à l’acquisition avec les administrations et les organismes
des équipements; Appui à la constitution concernés ; du suivi de l’application de la
du fond de roulement et de la gestion; règlementation relative à la micro-finance
Formalisation des 150 unités; Formation en liaison avec la BEAC et la COBAC ; du
des techniciens et des gestionnaires des développement des stratégies d’emploi
150 unités ; Suivi des 150 unités. de l’épargne ; (…) ; du suivi des relations
entre établissements de micro-finance et
Ministère des Finances (MINFI)
les organisations socio-professionnelles
Le décret n° 2013/066 du 28 février (…) ».
2013 organise le MINFI.
Ministère de l’Emploi et de la Formation
Aux termes de ce décret : «  Le ministre
Professionnelle (MINEFOP)
des Finances est chargé  : en matière
fiscale  : des impôts  (…)  ; en matière Le Décret n°2012/644 du 28 Décembre
monétaire et financière  : (…) de la 2012 organise le MINEFOP
promotion de l’épargne et de son emploi
pour le développement (…)»
46
D’après ce décret «  Le Ministre Le Programme Intégré d’Appui au Secteur
de l’Emploi et de la Formation Informel (PIAASI)
Professionnelle(…) est chargé  : de
Le Programme Intégré d’Appui au
l’élaboration de la politique de l’emploi
Secteur Informel (PIAASI) a pour mission
et de la formation professionnelle  ; des
principale de contribuer à la mutation du
études sur l’évolution de l’emploi et
secteur informel vers le secteur formel,
du marché du travail  ; des études sur
à travers un encadrement des jeunes
l’évolution des qualifications des emplois ;
opérant dans ce secteur en vue de la
de la promotion de l’emploi  ;(…)  ; de
création des emplois productifs et stables.
l’organisation des activités de recyclage
ou de requalification pour les travailleurs A cet effet, les activités menées par le
en activité et ceux ayant perdu leur PIAASI concernent (i) l’organisation du
emploi ;(…) ». secteur informel en corps de métiers,
(ii) la formation des acteurs du secteur
La Division de la Promotion de l’Emploi
informel, (iii) le financement des micro-
est chargée  :  «  de l’élaboration et de
projets desdits acteurs, (iv) le suivi des
la mise en œuvre de la politique du
micro-projets et le recouvrement des
Gouvernement en matière d’emploi  ;
prêts accordés, et (v) la signature des
de la promotion de l’auto-emploi  ; de
conventions de partenariat avec les CTD
l’élaboration de la législation et de la
pour un meilleur accompagnement des
réglementation relatives à l’emploi  ;

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


opérateurs informels.
des études sur l’évolution du marché de
l’emploi, en liaison avec l’Observatoire Le bénéfice des appuis susmentionnés
National de l’Emploi et de la Formation repose sur des conditions accessibles en
Professionnelle (ONEFOP)  ; des ce sens qu’il est exigé de justifier son
enquêtes sur l’emploi  ; (…)  ; des études statut (individus ou associations/GIC)
sur l’évolution des qualifications des

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


et d’élaborer une fiche de projet ou un
emplois (…) ». business plan montrant la viabilité du
projet .
La Cellule de Lutte contre le Chômage
est chargée «  De la promotion de l’auto- Les secteurs d’activité de prédilection
emploi et des emplois salariés, (…)  ; du PIAASI sont l’agriculture, l’élevage, le
de l’appui technique aux différents commerce, la bureautique, l’artisanat, la
départements ministériels concernés restauration, l’alimentation, la pêche, la
par les activités de migration du secteur coiffure, la menuiserie, les bar, etc.
informel vers le secteur formel  ; De
l’identification et de la promotion Ministère du travail et de la sécurité
des emplois au profit des groupes sociale (MINTSS)
vulnérables ». Décret n° 2012/558 du 26 novembre
Le MINEFOP supervise le programme 2012 organise le MINTSS.
pertinent pour les acteurs et activités de D’après ce décret « Le Ministre du Travail
l’économie informelle ci-après : et de la Sécurité Sociale est chargé «  de
l’élaboration et de la mise en œuvre de

47
la politique de prévoyance et de sécurité La Cellule de la Promotion de la Mutualité
sociale  ; du contrôle de l’application est chargée « de l’élaboration des normes
du code du travail et des Conventions et contrôle des mutuelles en matière de
internationales ratifiées par le Cameroun, sécurité sociale ; de l’encadrement des
ayant trait au travail (…) » mutuelles et des sociétés de secours
mutuels ; de l’élaboration des propositions
La Direction des Relations
relatives au code de la mutualité ; de
Professionnelles est chargée  «(…) du
l’identification et de la promotion des
suivi des activités des institutions et
mutuelles de santé ; de l’élaboration des
organisations professionnelles  ;des
caractéristiques des mutuelles de santé et
questions relatives aux rapports
des sociétés de secours mutuel (…) »
professionnels et aux conditions de
travail ;(…) » ; La Division des normes et de la
coopération internationale du travail est
La Sous-Direction des Relations du
chargée « (…) du suivi de l’application de
Travail est chargée  «  du suivi de
la législation et de la réglementation du
l’application de la législation et de la
travail ; (…) du contrôle de la conformité
réglementation du travail  ; du suivi des
des normes nationales du travail aux
activités des institutions et organisations
normes internationales  ; (…) du suivi
professionnelles  ; des questions relatives
des engagements pris dans le cadre des
aux rapports professionnels et aux
accords de coopération bilatérale (…) » ;
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

conditions de travail ; de la promotion et


de la négociation collective (…) » ;
2-Les structures administratives à
La Sous-Direction du Suivi du Climat compétence catégorielle
Social est chargée  «  de la promotion du Deux grandes catégories peuvent être
dialogue social ;(…) » ; distinguées l’une par l’activité et l’autre
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

La Direction de la Sécurité Sociale est par les personnes concernées. Cette


chargée «  de la conception de la politique dernière catégorie intègre les femmes, les
nationale de sécurité sociale ; de la jeunes, les handicapés et fait donc appel
conception, de l’application et du contrôle aux structures de l’administration centrale
de la législation et de la réglementation en comme le Ministère de la promotion de
matière de sécurité sociale ; du suivi des la femme et de la famille, le Ministère
activités des organismes publics et privés de la jeunesse et de l’éducation civique,
de sécurité sociale ;(…) ; des études le Ministère des affaires sociales. Mais
et de la mise en œuvre de la politique puisque ces personnes se retrouvent
nationale de sécurité sociale ; du contrôle dans l’économie informelle par l’activité
de l’application du code de la sécurité qu’elles y exercent, il est plus pertinent
sociale et des conventions et traités de n’insister que sur les activités
internationaux ratifiés par le Cameroun catégorielles. A moins qu’il n’y ait un
ayant trait à la sécurité sociale ; de la prise projet ou programme de migration vers
en compte de la sécurité sociale dans les l’économie formelle ciblant une catégorie
actions de développement (…) » ; précise de personne et supervisé ou mis
en place dans le ministère concerné.

48
Ces structures de l’administration centrale et coopératives  ; du développement
à compétence catégorielle35 sont : des cadres de concertation entre les
organisations professionnelles et les
Ministère de l’agriculture et du partenaires du développement ;(…); de la
développement rural (MINADER) facilitation de mise en relation d’affaires
Décret n° 2005/118 du 15 avril 2005 entre les associations de producteurs et
organise le MINADER. les prestataires de service ».

Conformément à ce décret, «  Le Ministre La Direction du Développement Local


de l’Agriculture et du Développement et Communautaire est chargée  «  (…) de
Rural est chargé (…) du suivi des la promotion économique de la femme
organisations professionnelles agricoles  ; rurale, en liaison avec le Ministère chargé
de la promotion des investissements, des de la promotion de la femme ; de la prise
moyennes et grandes exploitations dans le en compte de l’aspect genre dans les
secteur agricole ;(…) ». programmes de développement agricole
et rural ; de l’établissement et de la mise
La Direction des Organisations à jour du fichier national des sociétés
Professionnelles Agricoles et de coopératives et des groupes d’initiative
l’Appui aux Exploitations Agricoles est commune ;(…) ».
chargée   «  (…) du suivi de l’application
de la politique gouvernementale La Cellule du Registre est chargée «  de   

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


en matière d’appui aux exploitants la centralisation des fiches signalétiques
agricoles  ; de l’appui aux moyennes des organisations de base, des sociétés
et grandes exploitations agricoles, coopératives et autres organisations
en liaison avec les administrations professionnelles et interprofessionnelles  ;
concernées  ; de l’élaboration et de la de l’instruction des dossiers relatifs à
mise en œuvre du cadre de référence la dissolution d’une société coopérative

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


de la promotion des exploitations lorsque celle-ci requiert une décision
agricoles ;(…) ; du suivi des organisations administrative ;(…) ».
privées des moyennes et grandes La Direction des Etudes, des Programmes
exploitations agricoles  ; de la promotion et de la Coopération est chargée « (…)de
de l’émergence et du développement l’élaboration et de la mise en œuvre de
des organisations de base  ;(…)  ; de la la politique de financement du secteur
production régulière de l’information sur rural, en liaison avec les administrations
les organisations professionnelles  ;de compétentes  ; de l’identification et de
l’analyse de l’évolution des organisations la promotion des nouvelles productions
professionnelles et des propositions agricoles pour l’exportation  ; de
de mesures pour les renforcer  ;(…)  ; l’identification et de la préparation des
de la promotion et du suivi des projets et programmes d’investissement
organisations professionnelles agricoles du secteur agricole  ;(…)  ; du suivi de
la fiscalité agricole, en liaison avec les
35 Ces activités catégorielles sont celles qui administrations compétentes ;(…) ».
correspondent au profil des opérateurs de
l’économie informelle .

49
La Cellule de Promotion des La division des études , de la planification,
Investissements des Moyennes et de la coopération et des statistiques
Grandes Exploitations dans le Secteur est chargé «  (…) de la promotion des
agricole est chargée, en relation avec la investissements dans les domaines de
Sous Direction de l’Appui aux Moyennes l’élevage et des pêches, en liaison avec
et Grandes Exploitations Agricoles,  «  les administrations concernées  ;(…); de
de  la conception et la stratégie de l’appui à la mise en place d’un cadre
promotion des investissements des incitatif au développement des différentes
moyennes et grandes exploitations dans filières de l’élevage, des pêches et des
le secteur agricole  ; de la recherche industries animales en liaison avec
d’investisseurs pour le secteur agricole; les administration concernées  ;du
(…); de l’identification des entrepreneurs développement des partenariats avec le
existants et de la recherche de nouveaux secteur privé et la société civile  ;de la,
entrepreneurs dans le secteur agricole; de constitution des banques des projets à
l’appui à la création et au développement financer dans les domaines de l’élevage,
des moyennes et grandes exploitations la pêche et les industries animales ».
dans le secteur agricole, en liaison avec le
La direction des productions et des
Ministère chargé des petites et moyennes
industries animales est chargé «  (…)
entreprises; de l’examen des projets
de l’élaboration et du contrôle de
agricoles élaborés par les promoteurs
l’application de la règlementation en
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

privés; de l’instruction des dossiers


matières de productions et des industries
relatifs aux appuis au développement des
animales ;(…) de l’instruction des dossiers
moyennes et grandes exploitations dans le
de demande d’agrément, d’autorisation
secteur agricole ».
de création et d’ouverture des
Ministère de l’élevage, des pêches et des établissements d’exploitation en matière
du développement des exploitations
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

industries animales (MINEPIA)


et des industries animales  ;(…)  ;du
Le décret n°2012/382 du 14 septembre développement du cadre de concertation
2012 organise le MINEPIA. entre les organisations professionnelles et
Aux termes de ce décret « Le ministre de les partenaires au développement ;(…) ;de
l’élevage, des pêches et des industries la recherche et la mise en œuvre des
animales est chargé  (…) de l’élaboration mesures incitatives en faveur des
de la règlementation et du suivi des producteurs du secteur élevage et des
normes ainsi que de leur application industries animales, en liaison avec les
en matière d’élevage, de pêche, des administrations concernées ».
industries animales et halieutique  ;(…)  ; La direction des pêches, de l’aquaculture
de la promotion des investissements et des industries halieutiques est chargé
dans les domaines de l’élevage et de la «  (  …) de l’instruction des dossiers
pêche(…)  ; du suivi des organisations d’agrément à la profession d’exploitants
professionnelles exerçant dans le domaine des ressources et produits halieutiques et
de l’élevage et de la pêche ;(…) ». piscicoles ; de l’instruction des dossiers de
licences, de permis et d’autorisations des

50
exploitations des ressources halieutiques Le Service de l’Artisanat Minier et de
et piscicoles et des coquillages ;(…) ; de la Petite Mine est chargée  :  «  du suivi
l’instruction des dossiers d’agrément et des actes et autorisations d’exploitation
d’autorisation de création et d’ouverture relatifs à l’artisanat minier et à la
des établissements d’exploitation en petite mine  ;  (…); de la surveillance
matière de pêche et d’aquaculture, administrative et technique des activités
en liaison avec les administrations de l’artisanat minier et de la petite mine ;
concernées  ;(…)  ;de l’élaboration et du du suivi des activités de production, de
suivi de la règlementation en matière de transport et de commercialisation des
pêche, d’aquaculture et des industries substances relevant de l’artisanat minier
halieutiques  ;(…)  ;du suivi des activités et de la petite mine  ; de la participation
des organisations professionnelles et au suivi des activités de transformation
interprofessionnelles des pêcheurs et des artisanale des produits miniers issus du
aquaculteurs ;(…) ;de la recherche et du secteur minier artisanal et de la petite
suivi de la mise en œuvre des mesures mine »
incitatives en faveur des opérateurs du
sous secteur de la pêche et d’aquaculture Ministère du Commerce
(…°) ». (MINCOMMERCE)
Le décret n°2012/513 du 12 novembre
Ministère de l’industrie, des mines 2012 organise le MINCOMMERCE

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


et du développement technologique
(MINDMIDT) Ce décret souligne que «  Le ministre du
commerce est responsable de l’élaboration
Le décret n°2012/432 DU 01 octobre
et de la mise en œuvre de la politique
2012 organise le MINDMIT
du Gouvernement dans le domaine du
D’après ce décret,  «  Le Ministère des commerce »

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Mines, de l’Industrie et du Développement
la Direction du Commerce Intérieur
Technologique est (…)chargé (…) de
est chargée: «(…); de l’élaboration de
la transformation locale des produits
la législation et de la réglementation
miniers, agricoles et forestiers, en liaison
sur la distribution des biens, la
avec le Ministère de l’Agriculture et
prestation de services et le statut
du Développement Rural, le Ministère
des commerçants, en liaison avec les
des Forêts et de la Faune et les autres
structures et administrations techniques
administrations concernées ;(…) ».
concernées;(…) ; de la tenue du fichier des
La Brigade Nationale de Contrôle des commerçants;(…)  ; de l’information, de
Activités Minières est chargée «  (…) du la formation et de l’assistance technique
contrôle du respect de la règlementation des entreprises, des coopératives et autres
relative aux activités minières ;(…) ». associations ou groupes de commerçants
qui interviennent dans la satisfaction des
La Direction des Mines est chargée  :
besoins des populations ».
«  du suivi des projets et programmes
des organismes d’encadrement des La Sous-Direction de la Promotion
artisans miniers  ;(…)  ; de l’appui-conseil de l’Activité Commerciale et de
et de la sensibilisation des opérateurs l’Encadrement des Associations de
miniers ;(…) ». Consommateurs est chargée: « (…) 51
de l’incitation et de l’encadrement de D’après ce décret le MINJEC « est chargé
l’entrepreneuriat commercial; (…)  ; de (…)de l’insertion sociale des jeunes
de l’encadrement des associations et ruraux et urbains ; (…) ; de la promotion
syndicats des commerçants (…) ». économique et sociale des jeunes et
de leurs associations(…).Il suit les
Ministère des transports programmes gouvernementaux d’appui
(MINTRANSPORT) destinés à l’encadrement des jeunes en
Le décret n°2012/250 du 1 juin 2012 milieu urbain et /ou rural (…) »
organise le MINTRANSPORT Le MINJEC supervise le programme
D’après ce décret,  «  Le ministre des pertinent dans le domaine de l’économie
transport est chargé d’étudier et de informelle ci-après :
participer à l’élaboration et à la mise Le Programme d’Appui à la Jeunesse
en œuvre des mesures législatives Rurale et Urbaine (PAJER-U)
et règlementaires relatives au
transports ;(…) ; d’assurer ou de contrôler Le Pajer-U assiste les jeunes Camerounais
l’organisation et le fonctionnement des (non-scolarisés et déscolarisés) au
transports routiers(…) ». travers d’un encadrement technique et
financier dans le but d’en faire de petits
La direction des transports routiers entrepreneurs. Il a pour missions: (1)
est chargé de «  (…) l’encadrement La
 formation qui consiste  : au
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

des professionnels du secteur des renforcement des capacités techniques


transports routiers  ; de la délivrance, et entrepreneuriales, à l’appui
du renouvellement, de la suspension et aux idées de création d’entreprise
du retrait des permis de conduire  ; de et à l’organisation de stages. (2)
l’élaboration de réglementation en matière Le financement qui consiste  : à l’octroi
de transport routier de voyageur (…) ». des subventions pour les micro-activités
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

et des crédits aux projets porteurs, (3)


Ministère du Tourisme et des Loisirs
L’accompagnement qui consiste à

(MINTOUR)
l’assistance aux formalités d’entreprise,
Le décret n° 2012/291 du 21 juin 2012 à l’assistance technique, à l’appui à la
organise le MINTOUR. mise en place des procédures juridiques,
fiscales et financières internes.
D’après ce décret,  le MINTOUR  «  est
chargé : « (…) de l’élaboration des normes
B-Les administrations autonomes,
dans l’hôtellerie, la restauration(…)  ;du
spécialisées et/ou déconcentrées
suivi de la formation en matière
touristique et hôtelière ». Une distinction entre les structures
administratives autonomes (1) et les
Ministère de la Jeunesse et de l’éducation structures administratives spécialisées et/
civique (MINJEC) ou déconcentrées (2) peut être faite.
Le décret n° 2012/565 DU 28 Les structures administratives autonomes
NOVEMBRE 2012 organise le MINJEC.

52
Ses structures sont : commerciaux, industriels, miniers et des
prestataires de services ».
1-Les chambres consulaires. L’article 6 décline la compétence
Loi n° 2001/016 du 23 juillet 2001 consultative de la CCIMA : « La chambre
fixetle statut des Chambres consulaires est consultée sur les projets de loi
Article 1er : (1) «  Les Chambres et textes règlementaires relatifs aux
consulaires sont une catégorie spécifique activités commerciales, industrielle,
d’établissements publics, dotés de la minière, artisanale et de prestations de
personnalité juridique et de l’autonomie services ;(…) ».
financière, chargés de représenter L’article 10 sur la compétence
et de défendre les intérêts de leurs représentative souligne que « La chambre
ressortissants auprès des pouvoirs publics. délivre les documents commerciaux
(2) Les Chambres consulaires assument et professionnelles de sa compétence,
des missions d’intérêt professionnel et notamment les cartes d’opérateurs
des missions de service public ». économiques et le certificat d’origine de
Il existe deux principales chambres la marchandise à l’exportation (…); reçoit
consulaires : des autorités judiciaires compétentes
notification de toute immatriculation
La Chambre de Commerce, d’Industrie, au registre du commerce et du crédit

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


des Mines et de l’Artisanat (CCIMA) mobilier, toute inscription modificative et
toute faillite des sociétés commerciales ».
Le décret n° 2001/380 du 27 novembre
2001 porte changement de dénomination L’article 11 relatif à la mission de
et réorganisation de la chambre de formation professionnelle affirme que
commerce, d’industrie et des mines du «  La chambre assure la formation, le
Cameroun.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


recyclage et le perfectionnement des
travailleurs relevant de sa compétence
D’après l’article 2 de ce décret, «  La
par l’organisation des cours de promotion
chambre de commerce, des industries
sociale et professionnelle et des
et des mines du Cameroun prend
séminaires  ». L’article 12 précise que
(désormais) le dénomination de Chambre
«  la chambre participe en collaboration
de Commerce, des Industries, des Mines
avec les établissements de formation
et de l’Artisanat en abrégé (CCIMA) ».  
concernés, à la formation et le recyclage
*La réorganisation a ajouté l’artisanat de ses ressortissants ».
comme nouvelle composante de la
La chambre assure également des
CCIMA.
missions spécifiques. Parmi celles-ci,
Conformément à l’article 4 « La chambre l’article 14 indique que «  La chambre
(…) est chargée de représenter et est chargée (…) de la gestion des Centre
défendre les intérêt de ses ressortissants de formalités des entreprises et de
auprès de pouvoirs publics(…) ». L’article l’administration des centres de gestion
5 précise que «  La chambre joue auprès agréés ».
des pouvoirs publics le rôle d’organe
consultatif et représentatif des intérêts
53
*La CCIMA a mis en place des structures D’après l’article 2 :  «  La Chambre
d’appui pertinentes pour la formalisation d’Agriculture, de l’Elevage et des Forêts
des entreprises ou des activités de du Cameroun prend, à compter de la
l’économie informelle. On peut citer : date de signature du présent décret, la
dénomination de « Chambre d’Agriculture,
Le Centre d’Incubation Pilote (CIP) qui a
des Pêches, de l’Elevage et des Forêts du
pour objectifs : la Lutte contre le chômage
Cameroun » en abrégé « CAPEF (…) ».
des jeunes; la formation des jeunes
à l’auto-emploi; la création d’emplois L’article 4 décline les missions de la
nouveaux; l’incitation à la transformation CAPEF en indiquant que : (1) La chambre
des produits agricoles. assure des missions d’intérêt professionnel
et de service public. (2) Elle est chargée
Le Centre des Ressources Professionnelles
de représenter et de défendre les intérêts
des Métiers du Cuir de Maroua (CRP
de ses ressortissants auprès des pouvoirs
métiers Cuir) qui a trois missions :  «  -
publics et des organismes nationaux
contribuer à la création des conditions
et internationaux. (3) Elle assure des
permettant la valorisation du potentiel
missions de consultation, de promotion
de créativité, de richesse et de savoir-
économique, de formation professionnelle
faire du secteur de la petite entreprise,
et des missions spécifiques.
de l’artisanat de production, de services
et d’art ; positionner favorablement les Dans sa mission de consultation,
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

artisans et les entreprises artisanales sur l’article 8 précise entre autre que: «  (1)
les marchés les plus porteurs et à forte La Chambre est consultée notamment
valeur ajoutée ; accroître l’adhésion et sur : Les projets de lois et de textes
la participation des ressortissants à leurs réglementaires des activités relevant de
structures consulaires en augmentant les son domaine de compétence ;(…) - Toute
capacités de celles-ci à leur apporter des autre question en matière d’agriculture
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

services d’appui ». des pêches, d’élevage, des forêts et de


la faune. (2) La Chambre donne des avis
Au CRP métiers cuir , Entre 2012 et
et informations au gouvernement sur les
2014, se sont formés et ont diversifié
questions relatives à la main-d’œuvre et
leurs produits, environ 187 artisans
à la réglementation du travail dans son
répartis comme suit  : 35 Cordonniers,
domaine de compétence ».
14 Maroquiniers, 14 Bouchers, 24
Tanneurs, 60 Apprentis/Ouvriers, Artisans, Dans la mission de promotion économique
Collaborateurs, Ouvriers, Apprentis, etc. de la chambre, l’article 12 souligne
que: « (1) Elle(…)-Délivre les documents
La Chambre d’Agriculture, des Pêches, de
professionnels des secteurs relevant de sa
l’Elevage et des Forêts (CAPEF).
compétence, selon les modalités définies
Le décret N° 2009/249 du 06 août par des textes particuliers ;(…).
2009 porte changement de nom
Dans sa mission de formation, l’Article
et réorganisation de la Chambre
13 précise que  :  «  (1) La Chambre
d’Agriculture, des Pêches, de l’Elevage
assure la formation, le recyclage et le
et des Forêts du Cameroun, en abrégé
perfectionnement de ses ressortissants
CAPEF.
à travers l’organisation des colloques,
54
ateliers, stages, conférences et et des potentialités en matière d’emploi
séminaires. (2) Elle participe en outre, en et de formation professionnelle en vue
collaboration avec les établissements de de l’orientation des d’appui concernant
formation spécialisés, à la formation et au ces domaines, de manière à permettre
recyclage de ses membres ». une meilleure correspondance entre
les besoins des utilisateurs actuels ou
Dans ses missions spécifiques, l’article
potentiels et les typologies des formations
14 affirme que: «  (1) La Chambre
à impulser ».
peut appuyer ses ressortissants dans
la création, l’acquisition, la gestion et *Ces deux structures administratives
l’administration des établissements ou autonomes ci-dessus présentées jouent
entreprises dans différents secteurs un rôle fondamental dans la fourniture
relevant de sa compétence. (2) Elle de l’information statistique sur le travail,
peut recevoir, acquérir et/ou gérer l’emploi et les entreprises de l’économie
des établissements ou entreprises à informelle.
la demande des fondateurs, selon les
Fond National de l’Emploi (FNE)
modalités fixées d’accord-parties ;(…) ».
Le décret n° du 27 avril 1990 porte
L’Institut National de la Statistique (INS)
création du fonds national de l’emploi.
Le décret n° 2001/100 du 20 avril Ce service d’emploi public (SPE) a
2001 portant création, organisation et pour mission principale la promotion

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


fonctionnement de l’Institut National de l’emploi. Cette mission se décline
de la statistique précise que l’Institut  : entre autre à travers l’axe suivant: La
«  produit et analyse les données et les conception, le financement et le suivi
indicateurs pour le suivi de la conjoncture des programmes ayant trait à  : La
à travers les études sur (…) l’emploi, le formation sur le tas et à l’apprentissage ;

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


chômage (…) ; élabore les indicateurs de la formation formelle  ; l’autocréation
suivi d’évaluation des progrès en matière d’emploi ; l’appui à la création des micro-
de développement social (…) ». entreprises  ; éventuellement tout autre
programme, en fonction des exigences
L’observatoire national de l’emploi et de la
du marché de l’emploi  ; la diffusion des
formation professionnelle (ONEFOP).
informations sur le marché de l’emploi
Il a été créé par arrêté n° 2002/007 du
Le FNE a mis en place divers programmes
13 février 2002.
et outils de développement d’emplois
Aux termes de l’article 3 de cet arrêté, qui opèrent la migration de l’emploi ou
l’ONEFOP a pour missions : «  la collecte, l’entreprise informel vers l’emploi ou
le traitement et la diffusion des données l’entreprise formel. Parmi ceux-ci on peut
et informations relatives à l’emploi et citer :
à la formation professionnelle ; le suivi
ƒƒ Le Programme d’Appui au
périodique de la conjoncture du marché
Développement des Emploi
de l’emploi ainsi que la connaissance
Ruraux(PADER) qui a pour but la lutte
de l’offre et de la demande de formation
contre la pauvreté à travers, la création
par l’élaboration des états des lieux y
et le renforcement d’emplois en milieu
relatives ; l’identification des blocages
rural.
55
ƒƒ Le programme MICROPAR qui à Caisse Nationale de Prévoyance Sociale
travers le développement de (CNPS)
partenariat entre un promoteur
La loi n°67/LF/08 du 12 juin 1967 crée la
de micro entreprise et un chef
Caisse Nationale de Prévoyance Sociale.
d’entreprise de plus grande taille,
vise : A renforcer le développement La Caisse nationale de Prévoyance
des micro entreprises financées au sociale a pour mission d’assurer dans
FNE grâce à un appui - encadrement - le cadre de la politique générale du
conseil d’un parrain qui est un chef Gouvernement, le service de diverses
d’une entreprise relativement plus prestations prévues par la législation de
grande, donc plus expérimenté  ; protection sociale et familiale.
à susciter un engagement citoyen
A ce titre, elle couvre trois branches de
des chefs d’» entreprises aînées
sécurité sociale dont : les Prestations
« à jouer un rôle de locomotive
familiales (PF)  ; les Pensions vieillesse,
dans le processus de promotion
d’invalidité et de décès (PVID)  ; les
de l’entrepreneuriat, donnant ainsi
Risques professionnels (RP). Elle couvre
une chance à de jeunes promoteurs
deux catégories d’assurés sociaux :
de réaliser leur rêve, et de devenir,
pourquoi pas, les Parrains de demain. Les assurés volontaires. D’après l’article
2 du décret n°2014/23/77/PM du 13
ƒƒ Le programme PME/FNE qui vise la août 2014: «Sont considérés comme
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

promotion de l’auto emploi et de la assurés volontaires: les personnes dotées


micro-entreprise en faveur des jeunes. de capacités contributives, mais qui ne
Il est géré en partenariat entre le FNE sont pas soumises à un assujettissement
et le Ministère des Petites et Moyennes obligatoire contre les risques de vieillesse,
Entreprises, de l’Economie Sociale et d’invalidité et de décès; les travailleurs
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

de l’Artisanat (MINPMEESA). qui ne remplissent pas les conditions


d’affiliation au régime général, au
ƒƒ Le programme FNE/CERAC qui vise régime des personnels de l’Etat, ou à un
la promotion de très petits projets en quelconque régime spécial de sécurité
faveur des couches défavorisées. sociale; les anciens assurés sociaux
qui cessent de remplir les conditions
ƒƒ Le Programme d’Appui à l’Insertion et
d’assujettissement au régime général.
à la réinsertion Socio-Professionnelle
des Personnes Vulnérables Les assurés obligatoires. Ce sont
(PAIRPPEV), vise la lutte contre les travailleurs de main d’œuvre
l’exclusion et la pauvreté, par le biais professionnelle et les travailleurs de main
de l’insertion professionnelle de ces d’œuvre domestique.
groupes. Ce programme est mené
*Le système de paiement des cotisations
en partenariat avec le Ministère des
sociales au Cameroun est déclaratif.
Affaires Sociales.
L’employeur est responsable du calcul,
*Le fond a crée un Centre Intégré de la liquidation et du paiement de
d’information pour l’Entreprenariat des l’intégralité des cotisations sociales, part
Jeunes (CIIEJ). patronale et part salariale précomptée à
56
l’occasion de chaque paie sur les salaires entreprises dans la mise en œuvre des
versés ou dus. investissements  ;facilitation de l’accès
des petites et moyennes entreprises aux
L’employeur est soumis à la double
marchés  ; facilitation des relations de
obligation de déclarer (immatriculer) tout
partenariat entre les petites et moyennes
le personnel qu’il emploie, permanents,
entreprises et les grandes entreprises ».
occasionnels ou saisonniers et de reverser
l’intégralité des cotisations sociales dues L’APME a élaboré le Répertoire des
à ce titre. sources d’appuis financiers et non
financiers au PME.
Agence de Promotion des Petites et
moyennes Entreprises (APME) Banque Camerounaise des Petites et
Moyennes entreprises (BC-PME)
Le décret n°2013/092 du 13 avril 2013
porte organisation et fonctionnement de La BC – PME a donc été constituée en
l’APME, il a été modifié et complété par juin 2011 par devant maître HAPPI
le décret n°2013/297 du 09 septembre Julienne Marie Claude, notaire à Yaoundé
2013. avec un capital de 10 000 000 000 F
CFA (dix milliards de francs CFA) et son
D’après l’article 3 nouveau  :  «  L’agence
siège social se trouve à Yaoundé.
est chargée de  :  «  (…) la mise en
œuvre de la stratégie sectorielle en La BC – PME est une banque spécialisée

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


matière de promotion et développement dans le financement des petites et
des petites et moyennes entreprises  ; moyennes entreprises et de l’artisanat.
facilitation de la création d’entreprises  ; De ce fait elle est chargée de faire au
l’assistance et le conseil des porteurs Cameroun ou dans tous les autres pays,
d’idées et de projets en matière de pour son compte personnel, pour les tiers
création d’entreprises  ;l’encadrement ou en participation, toutes opérations

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


des entreprises dans la mise en de banque, opérations connexes et
place des outils de gestion adaptés la prestation de services bancaires,
à leurs besoins organisationnelles, économiques et financiers, d’appui à la
techniques, financiers, commerciaux création et au développement des PME et
ou technologiques  ;renforcement de l’artisanat.
des compétences managériales des
Pour la réalisation de ses missions, la
responsables des petites et moyennes
BC – PME dispose de deux guichets de
entreprises par l’information,
financement à savoir, le guichet A pour
la formation, le parrainage et le
le financement des Petites et Moyennes
compagnonnage  ;(…)  ;mise en place
Entreprises et le guichet B pour le
d’un observatoire des petites et
financement de l’Artisanat.
moyennes entreprises  ;(…)  ; facilitation
de l’accès des petites et moyennes Sur le plan administratif, la BC – PME
entreprises au financement de leurs est placée sous la tutelle du Ministre
activités ; (…) ; facilitation de la création chargé des PME en ce qui concerne la
et du développement de réseaux des politique de développement des PME et
petites et moyennes entreprises  ;(…)  ; de l’artisanat et sous la tutelle du Ministre
l’assistance des petites et moyennes des Finances pour tous les autres aspects.
57
Son objectif est : l’offre de crédit à faible l’amélioration du climat des affaires (…) »
coût, comparativement à ses principaux (art2 al.2).
concurrents  ; l’accroissement substantiel
Les Collectivités Territoriales Décentra-
des financements aux PME/PMI et aux
lisées
Artisans  ; la mise en œuvre de facilités
spécifiques aux PME/PMI/UPA (Unités de Il s’agit des communes, des communautés
Production Artisanales). urbaines et des Régions.
Notaires Certaines compétences des Ministères en
matière de formalisation des acteurs et
Le Décret n° 95/034 du 24 Février
activités de l’économie informelle leurs
1995 Porte statut et organisation de la
ont été transférées.
profession de notaire. Ce décret précise
que : «  Le notaire est un officier public Le Décret N°2010/0241/PM du 26 février
institué pour recevoir tous les actes et 2010 fixant les modalités d’exercice
contrats auxquels les parties doivent des compétences transférées par l’Etat
ou veulent faire donner le caractère aux Communes en matière d’entretien
d’authenticité attaché aux actes de et de gestion des Centres de Promotion
l’autorité publique, et pour en assurer la de la Femme et de la Famille. Renforcé
date, en conserver le dépôt, et en délivrer par l’Arrêté N° 2010/0000003/A/
des grosses et expéditions » (art.2) ; « (1) MINPROFF/CAB du 09 septembre 2010
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Les notaires ont le monopole des actes portant cahier des charges précisant
devant être passés dans la forme notariée les conditions et modalités techniques
dans le ressort du Tribunal de Première d’exercice des compétences transférées
Instance du siège de leur étude. (2) Ce par l’Etat aux Communes en matière
monopole s’étend au ressort des tribunaux d’entretien et de gestion des Centres de
de Première Instance limitrophes de celui Promotion de la Femme et de la Famille
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

du siège de l’étude dépourvu de notaire, « Les Centres ont pour missions : La


mais compris dans le territoire de la Cour formation morale, civique, intellectuelle
d’Appel du ressort » (art.47). et professionnelle de la femme en vue
de sa promotion économique, sociale
Le Cameroon Business Forum (CBF)
et culturelle ;(…) ; le soutien à l’esprit
Le Décret n°2105/3760 du 09 septembre d’entreprise et l’apprentissage des métiers
2015 porte organisation du Cameroun porteurs, en vue de faciliter l’insertion
Business Forum. D’après ce décret le ou la réinsertion socioprofessionnelle de
CBF a pour mission  :  «  Contribuer à la femme ;(…) ; Le suivi, en liaison avec
la promotion du dialogue du secteur les Centres de Technologies appropriées
privé avec le secteur public, et vice et d’autres structures de formation
versa  ; veiller à la levée des obstacles à professionnelle, de la vulgarisation des
l’essor du secteur privé et à l’application technologies appropriées, en vue de
des réformes convenues, à l’effet de l’amélioration des conditions de vie et
promouvoir le développement d’un de travail des femmes et des familles,
secteur privé productif  ; accélérer la urbaines et rurales (…) ».
mise en œuvre des reformes favorable à

58
Le décret N°2010/0242/PM du 26 Le décret n°2015/1375/PM du 8 juin
février 2010 transfère aux communes 2015 fixant les modalités d’exercice de
certaines compétences de l’Etat en certaines compétences transférées aux
matière de promotion des activités de communes en matière de commerce.
production agricole et de Développement
Le décret N°2010/2996/PM du 03
rural, notamment pour ce qui concerne
novembre 2010 fixe les modalités
la promotion des comités villageois de
d’application de la loi N° 2007/004  du
développement  ; des groupes d’initiative
03 juillet 2007 régissant l’artisanat
commune et des sociétés coopératives.
au Cameroun qui crée auprès de
Le décret N°2010/0244/PM du 26 février chaque commune, un répertoire
2010 transfère aux communes certaines municipal des activités artisanales tenu
compétences de l’Etat en matière de en chronologiquement, sans blanc, ni ratures,
matière de promotion des activités de ou surcharges  . L’article 4 de décret
production pastorale et piscicole. souligne que : (1) La commune délivre une
attestation d’enregistrement au déclarant,
Le décret N° 2011/0002/PM du 13
immédiatement après le dépôt de sa
janvier 2011 transfère aux communes
déclaration d’activités  ; que (2) Toute
certaines compétences de l’Etat en
modification des informations déclarées
matière de formation professionnelle,
est faite sans délai et opérée gratuitement
notamment la participation à la mise en
par le service chargé de l’enregistrement,

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


place, à l’entretien à l’administration des
à la demande de l’artisan concerné. Son
Centres de Formation Professionnelle.
attestation d’enregistrement est modifiée
Au sens du présent décret, le Centre de
en conséquence.
Formation Professionnelle s’entend de
la section Artisanat Rurale et Section Le décret n° 2008/3447/PM du 31
Ménagère (SAR/SM) ou des Centres décembre 2008 fixant les conditions et

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Publiques de Formation Professionnelle modalités d’exploitation des motocycles
Rapide (CFPR). à titre onéreux, modifié et complété par
le Décret du 30 juillet 2013 précise
Le décret n° 2011/0003/PM du 13
que toute mototaxi, doit avant sa mise
janvier 2011 transfère aux communes
en circulation, être immatriculée par
certaines compétences de l’Etat en
les services territorialement compétents
matière de promotion des activités
du ministère en charge des Transports
production artisanale d’intérêt communal.
et posséder un numéro d’identification
Il s’agit de l’organisation des salons de
attribué par la commune du ressort du
l’artisanat au niveau local et de l’appui
lieu d’exploitation. 
aux artisans et aux entreprises artisanales
au niveau local.
2-Les structures administratives
Le décret n°2012/0877/PM du 27 mars spécialisées et /ou déconcentrées
2012 transfère aux communes certaines Ces structures sont :
compétences de l’Etat en matière d’appui
aux micro-projets générateurs de revenus Inspection du travail
et d’emplois, notamment l’attribution des L’article 3 alinéa 1 de la convention
appuis aux organisations communautaires OIT n°81, ratifiée par le Cameroun en
de base. 59
septembre 1962, dispose que l’inspection n°2007/0456/PM du 29 mars 2007 et
du travail est chargée : « (a) d’assurer récemment par le décret n° 2011/1137/
l’application des dispositions légales PM du 12 mai 2011. Les modalités
relatives aux conditions de travail et d’application du décret susvisé ont été
à la protection des travailleurs dans fixées par l’arrêté n°079/PM du 29 mars
l’exercice de leur profession, telles que 2007.
les dispositions relatives à la durée
Un CGA est une association agréée par le
du travail, aux salaires, à la sécurité,
Ministre chargé des Finances dont le but
à l’hygiène et au bien-être, à l’emploi
est d’apporter une assistance en matière
des enfants et des adolescents, et à
de gestion, d’encadrement et d’exécution
d’autres matières connexes, dans la
des obligations fiscales et comptables aux
mesure où les inspecteurs du travail
petites entreprises adhérentes réalisant
sont chargés d’assurer l’application
un chiffre d’affaires annuel compris entre
desdites dispositions ; (b) de fournir des
15 et 100 millions de FCFA.
informations et des conseils techniques
aux employeurs et aux travailleurs sur Parmi les organisations autorisés à
les moyens les plus efficaces d’observer créer un CGA, on note  : les chambres
les dispositions légales  ; (c)de porter consulaires ; les organisations
à l’attention de l’autorité compétente professionnelles d’industriels, de
les déficiences ou les abus qui ne sont commerçants, d’artisans, ou d’agriculteurs
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

pas spécifiquement couverts par les légalement constituées.


dispositions légales existantes ».
L’adhérent du Centre de gestion agréé
*L’inspection du travail est un dispositif (CGA) bénéficie des avantages ci-
clé dans la formalisation des travailleurs après : Une assistance administrative
de l’économie informelle. On comprend permanente ;Une assistance en matière
pourquoi la recommandation n°204 exige de gestion ; Une assistance en matière
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

du Cameroun ,en tant membre de l’OIT, comptable et de tenue des documents


qu’il dispose d’un système d’inspection financiers; un abattement de 50% du
adéquat et approprié, étende la bénéfice imposable et le bénéfice d’autres
couverture de l’inspection du travail à avantages fiscaux.
tous les lieux de travail dans l’économie
L’adhérent d’un CGA a l’obligation
informelle afin de protéger les travailleurs,
de  : Fournir à la CGA tous les éléments
et fournir des orientations aux organes
nécessaires à l’établissement d’une
chargés d’assurer l’application des lois,
comptabilité sincère; Faire valider sa
y compris sur la façon de traiter les
comptabilité par le CGA; payer ses droits
conditions de travail dans l’économie
d’adhésion et sa contribution annuelle au
informelle (art.27).
CGA.
Centres de gestion agrée (CGA)
*Actuellement trois CGA fonctionnent
Ils ont été Institués par la loi de finances sur l’étendue du territoire : Le CGA de la
pour l’exercice 1996/1997. Ils sont Chambre de Commerce, de l’Industrie,
organisé par le décret n° 2000/002/PM des Mines et de l’Artisanat (CCIMA)
du 06 janvier 2000, modifié par le décret à Douala ; le CGA de la Fédération

60
Nationale des PME (FENAP) à Douala ; le *Le CFCE regroupe en son sein quatre
CGA du Cabinet AUDITEC CONSULTING (04) administrations à savoir : le
et KOUSSOK Thomas à Yaoundé. MINPMEESA, le MINFI, le MINJUSTICE,
et la Caisse Nationale de Prévoyance
Centre des Formalités de Création des
Sociale. Il existe actuellement huit
Entreprises (CFCE).
CFCE sur l’étendu du territoire  : Douala,
L’arrêté n°075/CAB/PM du 18 mai Yaoundé, Limbé, Maroua, Garoua,
2005 portant création, organisation et Ebolowa, Bamenda, Bafoussam. Au cours
fonctionnement du Comité de pilotage de l’année 2014, environ 11500 MPMEs
du projet de création des Centres de on été crées à travers les CFCE.
Formalités des Entreprises.
Centre Des Impôts (CDI)
Instruction n°004/CAB/PM du 25
Les déclarations et le paiement de l’impôt
mai 2012 relative aux formalités
se font au Centre Des Impôts (CDI)
administratives de création d’entreprises
auquel est rattaché le contribuable.
au Cameroun.
Dans le décret n°2008/365 du 08
La Circulaire Interministérielle N°001/
novembre 2008, portant organisation du
MINJUSTICE- MINPMEESA-MINFI du 30
ministère des finances, on peut distinguer
mai 2012 relative à la procédure devant
deux types de CDI adaptés aux travailleurs
les Centres de Formalités de Création
et opérateurs de l’économie informelle  :

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


d’Entreprises.
Les centres des impôts des moyennes
Les CFCE sont des Guichets uniques entreprises (CIME) et les centres
de création des entreprises en 72H. Ils divisionnaires des impôts (CDI).
fournissent les prestations suivantes  :
l’article 359 définit les compétences
Accueil, renseignement et réception
des centres des impôts des moyennes

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


des dossiers des promoteurs  ; conseil
entreprises comme suit  : «  Les Centres
aux promoteurs sur les opportunités
des Impôts des Moyennes Entreprises
d’investissement et sur les types d’appuis
sont chargés, à l’intérieur d’un ressort
mis à la disposition des PME; orientation
territorial donné, des opérations
des créateurs d’entreprises vers leurs
d’assiette, de contrôle, de recouvrement
Centres des Impôts d’attache au sortir
et du contentieux des impôts, droits et
du CFCE; conseil sur son activité;
taxes relevant de la compétence de la
établissement du Registre de Commerce
Direction Générale des Impôts ».
et du Crédit Mobilier; établissement de la
carte de contribuable; établissement de la ARTICLE 361 définit la compétence des
patente exonérée. centres divisionnaires des impôts comme
suit : « (1) Les Centres Divisionnaires ou
Les CFCE facilite l’affiliation du
Spécialisés des Impôts sont chargés, à
promoteur à la CNPS, ce qui emporte
l’intérieur d’un ressort territorial donné,
son immatriculation qui se concrétise par
des opérations d’assiette, de contrôle,
l’attribution d’un matricule ou numéro
de recouvrement et du contentieux des
d’identification unique CNPS.
impôts, droits et taxes relevant de la
compétence de la Direction Générale des
Impôts ».
61
II-1-2-Les organes de contrôle émanant de particuliers qui se disent
de l’application des normes victimes d’une violation des droits
reconnus dans le Pacte. Le Cameroun a
internationales
adhéré à ce premier protocole facultatif le
Il s’agit des organes de contrôle des 27 juin 1984.
instruments Onusiens (A) et les organes
de contrôle des instruments de l’OIT(B). 2-le Comité des droits économiques,
sociaux et culturels
A-Les organes de contrôle des La surveillance de l’application du
instruments Onusiens Pacte international relatif aux droits
Sur le plan international, le contrôle de économiques, sociaux et culturels de
l’application des deux pactes ci-dessus 1966 est assurée par le Comité de
cités par les pays qui les ont ratifiés est l’ONU pour les droits économiques et
assuré par des organes de surveillance sociaux (Comité DESC)., le Comité a pour
de chacun d’eux. Pour le PIDCP, c’est le fonction de mener à bien les tâches de
Comité des droits de l’homme (CDH)  ; surveillances confiées au Conseil dans la
pour le PIDESC, c’est le Comité des quatrième partie du Pacte.
droits économiques, sociaux et culturels
Son rôle consiste essentiellement à
(CESCR).
contrôler les rapports faits périodiquement
par les Etats sur la mise en œuvre des
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

1-Le comité des droits de l’homme droits consacrés par le Pacte


Le Comité des droits de l’homme est un
organe composé d’experts indépendants Le Comité sera également chargé d’une
qui surveille la mise en œuvre du Pacte fonction supplémentaire au moment où le
international relatif aux droits civils et Protocole facultatif du 10 décembre 2008
politiques par les États parties. entrera en vigueur. Celui-ci prévoyant une
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

procédure de plainte individuelle pour


Tous les États parties sont tenus de la mise en œuvre des droits prévus par
présenter au Comité, à intervalles le Pacte I, il reviendra alors au Comité
réguliers, des rapports sur la mise en DESC de traiter les recours émanant de
œuvre des droits consacrés par le Pacte. particuliers qui lui seront adressés en cas
Ils doivent présenter un premier rapport de violation concrète du Pacte.
un an après avoir adhéré au Pacte, puis
à chaque fois que le Comité le leur Le Comité pour les droits économiques,
demande (généralement tous les quatre sociaux et culturels publie des
ans). Le Comité examine chaque rapport «observations générales» dans lesquelles
et fait part de ses préoccupations et de il précise son interprétation des
ses recommandations à l’État partie sous dispositions du Pacte. Mais surtout les
la forme d’«observations finales». préoccupations et recommandations du
comité sont notifiées aux Etats sous forme
Le premier Protocole facultatif se d’observations finales.
rapportant au Pacte permet au Comité
d’examiner des plaintes individuelles

62
B-Les organes de contrôle des Les demandes directes portent sur des
instruments de l’OIT questions plus techniques ou contiennent
des demandes d’éclaircissements. Elles
Plusieurs organes interviennent dans le
ne sont pas publiées dans le rapport mais
contrôle de l’application des instruments
sont communiquées directement aux
de l’OIT.
gouvernements concernés.

1-La Commission d’experts pour Le rapport annuel publié par la


l’application des conventions et Commission d’experts est constitué
recommandations de trois parties. La partie I comprend
Une fois qu’un État a ratifié une le rapport général qui contient les
convention de l’OIT, il est tenu de commentaires sur la façon dont les États
présenter périodiquement un rapport sur Membres ont rempli leurs obligations
les mesures prises pour lui donner effet. constitutionnelles. La partie II contient les
Tous les deux ans, les gouvernements sont observations sur l’application des normes
tenus de présenter un rapport expliquant internationales du travail et la partie III
les mesures qu’ils ont prises en droit et en une étude d’ensemble.
pratique pour appliquer l’une quelconque
*Les modalités de contrôle ci-dessus
des huit conventions fondamentales et
présentées sont applicables à la R.204.
des quatre conventions prioritaires qu’ils
ont ratifiées.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


2-La Commission tripartite de
Pour les autres conventions, sauf celles l’application des conventions et
qui ont été mises à l’écart (c’est-à-dire recommandations de la Conférence
dont l’application n’est plus contrôlée de internationale du Travail
façon régulière), ils doivent présenter un Le rapport annuel de la Commission
rapport tous les cinq ans. Des rapports d’experts, adopté habituellement en

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


sur l’application de conventions peuvent décembre, est présenté à la session
être demandés à des intervalles plus suivante de la Conférence internationale
rapprochés. Les gouvernements doivent du Travail en juin, où il est examiné par la
communiquer un exemplaire de leur Commission de l’application des normes
rapport aux organisations d’employeurs de la Conférence. Cette commission, qui
et de travailleurs qui peuvent faire est une commission permanente de la
des commentaires à ce sujet; ces Conférence, est composée de délégués
organisations peuvent également envoyer des gouvernements, des employeurs et
directement au BIT leurs commentaires des travailleurs. Elle examine le rapport à
sur l’application des conventions. l’occasion de réunions tripartites et relève
un certain nombre de points qui feront
La commission fait deux sortes de
l’objet d’un débat. Les gouvernements
commentaires des observations et des
concernés par les commentaires sont
demandes directes. Les observations
invités à répondre devant la Commission
contiennent les commentaires sur les
de la Conférence et à fournir des
questions fondamentales que soulève
informations sur le point en question. Très
l’application d’une convention particulière
souvent, la Commission de la Conférence
par un État. Ces observations sont publiées
formule des conclusions invitant les
dans le rapport annuel de la commission.
63
gouvernements à prendre des mesures Le conseil d’administration est aussi
précises pour apporter une solution à un compétent pour connaître des plaintes.
problème ou à accepter des missions ou Cette procédure est régie par les articles
l’assistance technique du BIT. Les débats 26 à 34 de la Constitution de l’OIT, aux
et les conclusions sur les cas examinés termes desquels une plainte contre un
par la Commission de la Conférence État Membre qui n’appliquerait pas
sont publiés dans son rapport. Les cas une convention qu’il a ratifiée peut être
particulièrement préoccupants sont déposée par un autre Membre qui a
mis en évidence dans des paragraphes également ratifié cette convention, un
spéciaux de ce rapport. délégué à la Conférence ou le Conseil
d’administration d’office. À la réception
3-Le Conseil d’administration du BIT d’une plainte, le Conseil d’administration
Le Conseil d’administration est compétent a la possibilité de nommer une
en matière de procédure de réclamation. commission d’enquête, composée de
Cette procédure est régie par les articles trois membres indépendants, qui a
24 et 25 de la Constitution de l’OIT. pour mission de procéder à un examen
Elle donne le droit aux organisations approfondi de la plainte pour établir les
professionnelles d’employeurs ou de faits et formuler des recommandations
travailleurs de présenter au Conseil quant aux mesures à prendre pour
d’administration du BIT une réclamation à résoudre les problèmes soulevés. Une
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

l’encontre de tout État Membre qui, à leur commission d’enquête est le plus
avis, « n’aurait pas assuré d’une manière haut niveau d’investigation et elle est
satisfaisante l’exécution d’une convention généralement constituée lorsqu’un État
à laquelle il a adhéré  ». Un comité Membre est accusé de violations graves
tripartite composé de trois membres et répétées et qu’il a refusé à plusieurs
du Conseil d’administration pourra être reprises d’y apporter une solution. À ce
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

créé et chargé d’examiner la réclamation jour, 11 commissions d’enquête ont été


et la réponse du gouvernement. Le constituées.
rapport que ce comité soumet au Conseil Lorsqu’un pays refuse de donner suite
d’administration précise les aspects aux recommandations d’une commission
juridiques et pratiques du cas, évalue d’enquête, le Conseil d’administration
les informations présentées et conclut peut prendre des mesures en vertu de
sous forme de recommandations. Si la l’article 33 de la Constitution de l’OIT.
réponse du gouvernement ne paraît pas Cet article prévoit que «  si un Membre
satisfaisante, le Conseil d’administration a quelconque ne se conforme pas dans
le droit de rendre publique la réclamation le délai prescrit aux recommandations
reçue et la réponse donnée. Lorsqu’il éventuellement contenues soit dans le
s’agit d’une réclamation concernant rapport de la commission d’enquête,
l’application des conventions n°s 87 ou soit dans la décision de la Cour
98, le Comité de la liberté syndicale en internationale de Justice, le Conseil
est généralement saisi. d’administration pourra recommander à
la Conférence telle mesure qui lui paraîtra
opportune pour assurer l’exécution de

64
ces recommandations». L’article 33 a mesures à la suite de recommandations
été utilisé pour la première fois dans qu’il a formulées et l’ont informé d’une
l’histoire de l’OIT en 2000, lorsque le évolution positive de la situation en
Conseil d’administration a demandé à matière de liberté syndicale au cours des
la Conférence internationale du Travail 35 dernières années.
de prendre des mesures pour amener le
*Les plaintes, réclamations, la procédure
Myanmar à mettre fin à l’utilisation du
devant le comité de liberté syndicale sont
travail forcé.
des mécanismes contrôle particuliers
ou spéciaux. Le contrôle régulier des
4-Le Comité de liberté syndicale instruments de l’OIT est assuré par les
Le Comité de la liberté syndicale a été deux premiers organes présentés ci-
institué afin d’examiner les plaintes dessus.
faisant état de violations des principes
de la liberté syndicale, même si l’État en
cause n’a pas ratifié les conventions s’y
II-2-Les institutions socio-
rapportant. Les plaintes sont déposées professionnelles et assimilées
par des organisations de travailleurs ou Il s’agit des institutions socio-
d’employeurs contre un État Membre. Le professionnelles proprement dites (III-1)
Comité de la liberté syndicale est institué et la société civile spécialisée (III-2).
au sein du Conseil d’administration. S’il

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


estime la plainte recevable, il établit les
faits en instaurant un dialogue avec le pays II-1-Les institutions
concerné. S’il conclut qu’il y a eu violation professionnelles proprement dite
des normes ou des principes relatifs à la
Il s’agit des institutions ci-après :
liberté syndicale, il prépare un rapport
qu’il soumet au Conseil d’administration La Commission nationale consultative du

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


et formule ses recommandations sur travail (CNCT)
la façon de remédier à la situation. Le
Elle est consacrée par l’article 117 du
gouvernement est ensuite invité à rendre
code du travail et a pour mission :
compte de la mise en œuvre de ces
recommandations. Si le pays a ratifié les « a) d’étudier les problèmes
instruments pertinents, la commission concernant les conditions de travail,
d’experts peut être saisie des aspects l’emploi, l’orientation et la formation
législatifs. Le comité peut également professionnelle, le placement, les
choisir de proposer une procédure mouvements de main-d’œuvre, les
de contacts directs au gouvernement migrations, l’amélioration de la condition
concerné de façon à traiter directement matérielle des travailleurs (…)  ; b)
avec les responsables gouvernementaux d’émettre des avis et de formuler des
et les partenaires sociaux par le biais du propositions sur la législation et la
dialogue. Depuis sa création il y a plus de réglementation à intervenir dans les
60 ans, le Comité de la liberté syndicale matières où cet avis est prévu par la
a examiné plus de 3 000 cas. Plus de 60 présente loi ».
pays sur les cinq continents ont pris des

65
Le Comité permanent de la CNCT Il existe une panoplie de
syndicats indépendants des
Il peut recevoir délégation de la CNCT
travailleurs au Cameroun  :
pour formuler tous avis et propositions,
CSTC ,CSAC ,USLC ,UGTC ,CCWT ,
36 37 38 39 40
pour examiner et étudier tous problèmes
CSIC41, CTUC42, CCT43,
relevant de sa compétence (article 118
SYNACPROTCAM44, SYNACTUIRCAM45
C.T.).
en sont quelques uns.
Les comités ad hoc constitués en tant que
*L’encadrement syndical des travailleurs
de besoin au sein de la CNCT.
de l’économie informelle est un défi
Le comité de synergie chargé de la majeur au Cameroun : permettre aux
promotion du dialogue social. travailleurs précaires et de l’économie
informelle d’avoir accès aux syndicats,
Ce comité créé dans le cadre de la CNCT
d’y être représentés, encadrés et
par décision n° 097/MINETPS/CAB
défendus. En effet, aujourd’hui, les
du 20 août 1997 a pour mission : de
travailleurs de l’économie informelle
favoriser les rapports entre les différents
sont les plus nombreux à devoir être
partenaires du dialogue social à l’effet de
encadrés, car ce sont les moins formés
prévenir les conflits sociaux ; d’élargir le
et les moins conscients de leurs droits
spectre de consultation sur les problèmes
fondamentaux du travail. Ils ont le plus
sociaux tel que prévu par les articles 117
besoin d’être défendus, car non protégés.
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

à 119 du code du travail ; d’assurer le


Ils ont le plus besoin d’être représentés,
suivi des résolutions prises au cours de
car ils ne sont pas reconnus et surtout
diverses réunions.
pas entendus.
A cet effet, il débat sur toute question
On peut ranger dans cette catégorie
sociale ou économique ayant ou pouvant
les organisations patronales dont les
avoir des répercussions sur le climat
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

principales sont  : Le GICAM46 qui


social.
comprend plusieurs commissions
La Commission chargée de l’évaluation et intéressantes pour les petites entreprises,
du suivi de l’application des conventions dont la commissions « Accompagnement
de l’OIT. des PME », l’ECAM47 qui est dédié à
la défense des intérêts des Petites et
Elle a été créée par décision ° 103/
METPS/SG/DT/SDRTCI du 17 juillet
36 Confédération syndicale des Travailleurs du
2001. Cameroun
37 Confédération des Syndicats Autonomes du
Les syndicats professionnels Cameroun
38 Union des Syndicats Libres du Cameroun
Ils ont pour objet l’étude, la défense, 39 Union Générale des Travailleurs du Cameroun
40 Cameroon Confederation of Trade Union
le développement et la protection des 41 Confédération des Syndicats Indépendants du
intérêts économiques, commerciaux, Cameroun
42 Confédération des Travailleurs Unis du Cameroun
industriels et agricoles de leurs membres 43 Confédération Camerounaise du Travail
ainsi que le progrès social, économique, 44 Syndicat National des Conducteurs Professionnels
des Taxis du Cameroun
culturel et moral de ceux-ci (article 3 45 Syndicat National des Conducteurs de Transport
C.T.). Urbain, Inter-urbain et Routier du Cameroun
46 Groupement Interpatronal du Cameroun
66 47 Entreprises du Cameroun
Moyennes Entreprises, le MECAM48 Solidarité Technologique/ST
a pour mission la représentation,
Solidarité Technologique (ST) est une
l’encadrement et la formation des
association française fondée en France
promoteurs des PME et PMI nationales,
2001 et reconnue d’intérêt général.
La C-PME49 qui a parmi ses missions la
Elle a pour vocation de garantir l’accès
promotion de l’esprit d’entreprise et sa
à la dignité par l’outil et le savoir aux
diffusion dans toutes les composantes de
populations défavorisées dans les pays en
la société. Ils négocient avec les pouvoirs
voie de développement.
publics pour alléger les procédures et les
coûts liés à la formalisation aussi bien Solidarité Technologique au Cameroun a
des employés que des entreprises. pour objectifs l’insertion professionnelle
des jeunes adultes (18-35 ans)
II-2-La société civile spécialisée défavorisés, la promotion des TIC comme
vecteur de développement et l’appui aux
Les pouvoirs publics favorisent la création bonnes pratiques environnementales
des associations civiles pour la défense avec le recyclage et revalorisation des
des intérêts professionnels. Elles sont déchets d’équipements électriques et
dans tous les secteurs d’activité de électroniques (DEEE).
l’économie informelle. Parmi celles-ci on
peut citer : Elle a mis en place depuis 2011 un
projet d’Appui au secteur informel des

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Association des Bayam-Sellam (ASBY) déchets d’équipements électriques et
électroniques (DEEE).
L’Association des Bayam-Selam du
Cameroun (ASBY) a été créée par les Ce projet identifie les acteurs et les
opérateurs du secteur Informel réunis circuits du secteur informel des DEEE,
en Assemblée Générale constitutive à sur Yaoundé au Cameroun. L’idée est

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Yaoundé et déclarée sous le N° 001 055/ que la naissance du centre de recyclage
RDA/J0G/BAPP du 25 Novembre 2004. ne se fasse pas au détriment des
travailleurs informels déjà existants. A
Le réseau  ASBY  a pour objectif : Le
Yaoundé, ce type d’activité est concentré
renforcement des capacités de ses
en grande partie dans le quartier dit
membres  ; La mise en place résolue
de la «  Briqueterie  ». ST a élaboré un
d’une synergie entre les acteurs du
partenariat avec l’association  Sarkan
secteur informel, principalement
Zoumountsi, spécialisée dans le
ceux intervenant dans les circuits de
développement social et le traitement
production et de distribution des denrées
des déchets. Ensemble elles ont monté
alimentaires pour la création d’une chaîne
un programme-pilote, afin d’appuyer
de commercialisation au Cameroun ; La
le secteur informel dans la résolution
défense des intérêts de ses membres
d’enjeux de développement durable. Ce
(sécurité sociale) ; La promotion de
programme comprend trois composantes :
l’esprit entrepreneurial chez les Bayam-
Selam . 1) Appui technique et formation auprès
des artisans recycleurs revalorisant le
48 Mouvement des Entrepreneurs du Cameroun
matériel informatique
49 Camerounaise des PME
67
2) 
Recherche et expérimentation de d’affûtage d’outils en menuiserie  ;
solutions alternatives au brûlage des création d’un séchoir pour le bois  ; mise
câbles en place d’une cellule juridique d’appui
aux artisans.
3) 
Recherche et expérimentation sur la
mise en place d’une filière de recyclage La Fédération Nationale des Associations
des plastiques thermodurcissables. des PME (FENAP)

Groupement Interprofessionnel desL’Arrêté N°0138/MINFI/DG/LC/L du


Artisans (GIPA) 09 MARS 2009 portant agrément de la
Fédération Nationale des PME (FENAP)
Le GIPA est une association à vocation
comme Centre de Gestion Agrée. Les
professionnelle. Il est déclaré sous le
Centres de Gestion Agrées comme cadre
N° 0023/RDA/JO5/BAPP du 24 juin
de promotion, d’accompagnement et
1999 Yaoundé. Il est né sur l’initiative
de soutien des Petites et Moyennes
de 9 chefs d’entreprises représentant
Entreprises sont un lieu idoine de
divers corps de métiers artisanaux. 
formalisation des entreprises.
Leur souci majeur est le développement, le
rayonnement et la défense de la dignité de
la profession artisanale au Cameroun. II-3-Les institutions
Les domaines d’intervention du GIPA sont : 
juridictionnelles
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Organisation et structuration des artisans Deux institutions juridictionnelles


par corps de métiers  ; renforcement des interviennent directement dans la
capacités techniques et managériales des formalisation des travailleurs ou des
chefs d’entreprise artisans  ; formation activités de l’économie informelle. Il s’agit
des apprentis  ; promotion du savoir des du greffe des tribunaux (III 4-1) et des
artisans et surtout d’un label QUALITE  ; juridictions judiciaires (III 4-2).
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

lobbying auprès des pouvoirs publics et


organismes d’appui au développement  ; A-Le greffe des tribunaux
lutte transversale contre VIH/SIDA en D’après l’article 36 de l’AUDCG , «  Le
milieu artisanal Registre du Commerce et du Crédit
Projets et programmes  du GIPA  : Mobilier est tenu par le greffe de la
Normalisation de l’apprentissage en juridiction compétente ou l’organe
atelier ;création d’une vitrine d’exposition compétent dans l’Etat Partie sous la
des objets d’arts à Yaoundé « La surveillance du Président de ladite
Maison des Artisans »  ;recensement et juridiction ou du juge délégué par lui
organisation des artisans de la province à cet effet ou de l’autorité compétente
du centre ; édition d’un bulletin spécialisé dans l’Etat Partie ». Au Cameroun c’est le
dans l’artisanat « Le cri des Artisans »  ; greffe de la chambre civile et commerciale
création d’une coopérative d’achats du tribunal de première instance (TPI).
groupés des produits pour les artisans  ; Autrement dit c’est le greffier en chef
création d’une coopérative d’épargne et de la chambre civile et commerciale du
de crédit pour les artisans ; création d’un TPI qui immatricule le commerçant,
site web  ; création d’un atelier commun l’entreprenant , la société ou le GIE.

68
B-Les juridictions judicaires dans la petite entreprise de ce dernier  ;
suite à un climat de tension dans
Il faut distinguer les juridictions
l’entreprise familiale, le mari tient une
compétentes en matière sociale (A) et
réunion au cours de laquelle il donne des
les juridictions compétentes en matière
conduites à tenir à son épouse. Celle-
commerciale(B).
ci s’énerve, quitte la réunion et ne vient
pas au travail les jours suivants. Elle
1-Les juridictions compétentes en est aussitôt remplacée. Mécontente, elle
matière sociale
saisit le TPI pour licenciement abusif. Au
L’organisation et le fonctionnement cours du procès, le juge constate plutôt
des juridictions en matière de conflit une démission et rejette sa demande en
individuel de travail résultent du code du réparation du préjudice résultant de son
travail (articles 131 à 156) et de la loi n° licenciement abusif50.
2006/015 du 29 décembre 2006 portant
organisation judiciaire.
2-Les juridictions compétentes en
Aux termes de l’article 131 du code matière commerciale
du travail, « les différends individuels Leur compétence est déterminée par la
pouvant s’élever à l’occasion du loi n° 2006/015 du 29 décembre 2006
contrat de travail entre travailleurs et portant organisation judiciaire.
employeurs et du contrat d’apprentissage,
En matière civile et commerciale cette loi

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


relèvent de la compétence des
opère une répartition des compétences
tribunaux statuant en matière sociale
selon le montant du litige. Le TPI est
conformément à la législation
compétent pour connaître des différends
portant organisation judiciaire ».
commerciaux dont le montant de la
La loi n° 2006/015 du 29 décembre demande est inférieur ou égal à dix

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


2006 précitée opère une répartition des millions de francs CFA. Le Tribunal de
compétences selon le montant du litige. Grande Instance(TGI) est compétent pour
connaître des différends commerciaux
Ces juridictions sont compétentes pour
dont le montant est supérieur à dix
dire si une relation professionnelle dans
millions de francs CFA.
l’économie informelle est une relation
de travail ou non et décider ou non de Ces juridictions sont compétentes en
l’application de la législation et de la matière de litige relatif au statut du
règlementation du travail. Elles jouent un commerçant, de l’entreprenant, de la
rôle important dans la formalisation du société, de la coopérative ou du GIE.
travailleur. Elles jouent donc un rôle important en
matière de formalisation des activités de
Le Tribunal de Première Instance de
l’économie informelle.
Dschang a déjà connu un différend
individuel de travail soulevant la
question de la qualification de la relation
professionnelle dans une micro entreprise 50 Affaire TSAMO Caroline Désirée c/ NKENG EFOUET
familial  : En l’espèce, la demanderesse ALANGO Pépin, TPI de Dschang, Jugement n° 03/
Soc. Du 11 déc. 2003 (inédit),
est l’épouse du défendeur et travaille
69
PARTIE III : agricole. Il convient de n’insister que sur
les conditions communes à toutes les
ENREGISTREMENT activités.
ET OBTENTION OU
RENOUVELLEMENT DE LA Le statut de micro entrepreneur convient
aux commerçants ou entrepreneurs
LICENCE D’UNE MICRO, personnes physiques.
PETITE ET MOYENNE
ENTREPRISE A-L’enregistrement et/ou l’obtention
de la licence
Il convient de présenter le processus
Il faut distinguer l’enregistrement du
d’enregistrement et de renouvellement
commerçant et celui de l’entrepreneur.
de la licence (IV-1) avant d’exposer les
contraintes (IV-2) et les recommandations Le micro-entrepreneur doit s’enregistrer
prioritaires (IV-3). dans les CFCE. Dans les villes qui
n’abritent pas les CFCE, il doit
s’enregistrer auprès des administrations
III-1-Le processus
habilitées.
Seront décrits successivement le
processus relatif à la micro entreprise 1-Enregistrement du commerçant
(IV-1-1), à la petite entreprise (IV-1-
a. Enregistrement effectué au CFCE
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

2) et à la moyenne entreprise (IV-1-3).


Pour la définition de ces trois catégories Etape préalable : constitution des
d’entreprise, seule sera considérée dossiers. Le promoteur constitue un
la définition légale prévue par la loi dossier comprenant : les pièces suivantes :
N°2010/001 du 13 avril 2010 portant (1) photocopie de la pièce d’identité (carte
promotion des petites et moyennes nationale d’identité ou acte de naissance
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

entreprises au Cameroun. pour les nationaux, passeport ou carte de


séjour pour les étrangers) ; (2) un extrait
de son acte de mariage en tant que de
III-1-1-La micro-entreprise besoin ; (3)un extrait du bulletin n° 3 de
La micro entreprise a pour synonyme casier judiciaire ou tout autre document
la très petite entreprise. D’après la loi tenant lieu ; (4)une déclaration sur
N°2010/001 du 13 avril 2010 précitée, l’honneur attestant le lieu de résidence ;
la très petite entreprise en abrégé TPE est (5) une copie du titre de propriété ou
une entreprise qui emploie au plus cinq du bail du principal établissement,
(05) personnes et dont le chiffre d’affaires et le cas échéant de celui des autres
annuel hors taxes n’excède pas quinze établissements ; (6) en cas d’acquisition
(15) millions de Francs CFA. d’un fonds, ou de location-gérance, une
copie de l’acte d’acquisition, ou de l’acte
L’enregistrement et/ou l’obtention de de location-gérance ; le cas échéant  ;(7)
la licence d’exploitation varie selon une déclaration sur l’honneur attestant
le type d’activité. L’activité peut être que l’intéressé n’est frappé d’aucune
commerciale, industrielle, artisanale ou interdiction d’exercer le commerce.

70
*La présentation de l’original du contrat établissements ou succursales exploités
de bail, du titre de propriété ou du titre sur le territoire de l’Etat partie ; 9°) le cas
d’occupation du principal établissement échéant, la nature et le lieu d’exercice de
s’effectue dans un délai de 03 mois l’activité des derniers établissements qu’il
à compter du dépôt de la demande a exploités précédemment avec indication
d’immatriculation au RCCM. du ou des numéros d’immatriculation
au Registre du Commerce et du Crédit
*Dans la pratique les déclarations
Mobilier de ces établissements ;
sur l’honneur sont recueillies dans
10°) la date du commencement, par
un formulaire remis par le CFCE.
l’assujetti, de l’exploitation du principal
Ces déclarations sur l’honneur sont
établissement et, le cas échéant, des
complétées dans un délai de 75 jours à
autres établissements.
compter de la date d’immatriculation par
un extrait de casier judiciaire ou à défaut Un formulaire de demande
tout document en tenant lieu et par une d’immatriculation au registre de
attestation de résidence dûment délivrée commerce.
par l’autorité compétente.
Un formulaire de déclarations sur
Etape1 : Présentation du promoteur au l’honneur
CFCE proche du lieu d’exercice de son
Un formulaire de demande de carte de
activité pour dépôt du dossier. Il lui sera
contribuable

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


remis 04 formulaires à remplir.
Décision : Remise au promoteur du
Un formulaire de création d’entreprise
récépissé du dépôt du dossier au CFCE
sur lequel, il va porter les informations ci-
après : Coût officiel : 21500 FCFA pour les
frais d’immatriculation au registre de
1°) les nom, prénoms et domicile

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


commerce et 20000 FCFA de droits fixes
personnel de l’assujetti ; 2°) ses date et
d’enregistrement. Soit 41500FCFA.
lieu de naissance ; 3°) sa nationalité ;
4°) le cas échéant, le nom sous lequel il Coût pratiqué : environ 60.000 FCFA
exerce le commerce, ainsi que l’enseigne
Durée pour obtenir le récépissé : 5 jours
utilisée ; 5°) la ou les activités exercées,
environ. Cette durée peut se prolonger à
et la forme d’exploitation ; 6°) la date et
cause de certaines contraintes.
le lieu de mariage, le régime matrimonial
adopté, les clauses opposables aux tiers Etape2 : Retrait des documents attestant
restrictives de la libre disposition des l’enregistrement du commerçant
biens des époux ou l’absence de telles
clauses, les demandes en séparation de Pièce à fournir  : récépissé du dépôt du
biens ; 7°) les noms, prénoms, date et dossier
lieu de naissance, domicile et nationalité Décision  : Attestation d’Immatriculation
des personnes ayant le pouvoir d’engager RCCM - personne physique, document
par leur signature la responsabilité de définitif pour la même activité ; Carte
l’assujetti (les micro-entrepreneurs de contribuable - personne physique,
sont moins concernés); 8°) l’adresse document renouvelable tous les 10 ans ;
du principal établissement, et, le cas Reçu de paiement des frais de création.
échéant, celle de chacun des autres 71
NB1 : Les nouveaux contribuables qui Dépôt du dossier au greffe et obtention du
par définition n’ont réalisé aucun chiffre formulaire d’immatriculation sur lequel il
d’affaire sont exemptés de la patente pour va porter les mêmes informations que ci-
02 ans. La carte de contribuable est par dessus exigées (lors de l’enregistrement
conséquent le seul document fiscal délivré au CFCE).
par le CFCE. Après les formalités de
Puis, il reviendra pour l’obtention du
création d’entreprises, les contribuables
attestant l’immatriculation de son activité.
peuvent sur demande se faire délivrer une
attestation de non redevance auprès de Etape2 : Retour au greffe du TPI pour
leur centre des impôts de rattachement. obtention de l’immatriculation au RCCM.
NB2 : S’agissant des micro-entrepreneur Décision  : Remise au promoteur
du secteur du transport routier, leur du document de l’attestation d’
enregistrement se fait à la Délégation immatriculation au RCCM.Ce document
départemental des transports. est définitif pour la même activité.
b. Enregistrement dans les Coût officiel : 21500 FCFA pour les
administrations habilitées frais d’immatriculation au registre de
Une distinction entre l’enregistrement du commerce et 20000 FCFA de droits fixes
commerçant et celui de l’entrepreneur du d’enregistrement. Soit 41500FCFA.
secteur routier sera faite. Coût pratiqué : Variable selon les greffes,
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

L’enregistrement de la micro-entreprise mais situant entre 55000 FCFA et 60.000


du commerçant se fait au moment de son FCFA.
immatriculation au registre du commerce Durée : Variable selon les greffes, mais se
et du crédit mobilier qui doit intervenir. situant entre 10 et 20 jours (incluant le
Etape préalable : Constitution des temps mis pour obtenir l’extrait de casier
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

dossiers. Idem que ci-dessus sauf à judiciaire).


produire une autorisation préalable Etape 3 : Sollicitation de la carte de
d’exercer le commerce en lieu et place contribuable au CDI de rattachement
de la déclaration sur l’honneur attestant
que l’intéressé n’est frappé d’aucune Le micro-entrepreneur doit se rendre au
interdiction d’exercer le commerce (Cette CDI de rattachement de son activité avec
dernière n’est exigée que dans les CFCE). un dossier comprenant : Une demande de
Un certificat de résidence en lieu et place la carte de contribuable ;une photocopie
de la déclaration sur l’honneur attestant de la carte nationale d’identité, pour
le lieu de résidence (cette dernière n’est les nationaux, ou une photocopie du
exigée que dans les CFCE). passeport ou de la carte de séjour pour le
étrangers ; un plan de localisation signé
Moment d’enregistrement  : Dès le 1er du requérant et une photo 4x4.
mois de l’exploitation de l’activité
Décision : Délivrance de la carte de
Etape1 : Présentation du promoteur au contribuable, carte renouvelable tous les
Greffe du TPI du lieu d’exercice de son 10 ans.
activité.

72
Coût officiel : 0FCFA nationalité étrangers ; un exemplaire
à jour des statuts pour les personnes
Coût pratiqué : variable selon les CDI,
morales (les micro-entrepreneurs ne sont
mais en moyenne 5000FCFA
pas concernés) ; une quittance attestant le
Durée : Variable selon les CDI, en paiement de la redevance correspondante
moyenne 30 jours, notamment lorsque à la catégorie de la licence sollicitée.
le lieu de d’exercice de l’activité n’est
Le dossier d’obtention de la licence de 2è
pas situé dans le chef lieu d’une région
doit en outre comprendre : la justification
(la carte étant délivrée par le service
de la capacité technique et financière ;
compétent du Centre régional des impôts).
un extrait du bulletin n° 3 du casier
La carte de contribuable est renouvelable
judiciaire.
tous les trois ans.
La condition de capacité technique est
NB1 : Les nouveaux contribuables sont
satisfaite lorsque la personne physique
exemptés de la patente. La carte de
qui assure la direction permanente de
contribuable est par conséquent le seul
l’activité de transport est titulaire d’une
document fiscal du micro entrepreneur.
attestation de capacité professionnelle
Après les formalités de création
ou lorsqu’elle justifie d’une expérience
d’entreprises, le micro-entrepreneur peut
pratique d’au moins cinq (5) ans, dans
ensuite se faire délivrer une attestation de
une entreprise de transport à un niveau
non redevance auprès de leur centre des

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


de direction. L’attestation de capacité
impôts de rattachement.
technique visée ci-dessus porte sur les
L’enregistrement du micro- entrepreneur connaissances de la personne concernée
du secteur du transport routier est libre. en matière de gestion, de réglementation
Le micro-entrepreneur ci-dessous visé est des transports routiers, du travail et de
le taximen ou les exploitants de « Cargo » sécurité.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


ou  «  Opep  » et les «  mototaximen  ou
La capacité financière est satisfaite
bendskin».
lorsque le requérant possède des
Leur enregistrement est soumis à véhicules ou justifie des capitaux propres
l’obtention d’une licence de transport et réserves d’un montant total au moins
routier de catégorie 1 ou de catégorie 2. égal à : 1 500 000 FCFA pour la licence
de 2ème catégorie. Les véhicules pris en
Etape préalable : Le micro- entrepreneur
compte pour la détermination du montant
doit constituer un dossier comprenant :
de la capacité financière exigible sont
une demande timbrée sur imprimé dont
ceux possédés en pleine propriété ou ceux
le modèle est indiqué par l’Administration
qui font l’objet de contrats de crédit-bail.
chargée des transports ;une copie
certifiée conforme de la carte nationale Etape1 : Présentation du micro-
d’identité du postulant ou du gérant de la entrepreneur à la délégation
société pour les personnes morales (miro départementale du transport routier du
entrepreneur non concerné) ou, en vertu lieu d’exercice de son activité pour dépôt
des accords de réciprocité, un certificat du dossier ci-dessus présenté.
de nationalité pour les personnes de

73
Etape2 : Retour à la délégation pour routier et une licence spéciale de
obtention de la licence de transport transport de catégorie S2.

Décision : Délivrance de la licence de Etape2 : Il doit y fournir : une demande


transport routier.et inscription au registre timbrée sur imprimé dont le modèle est
de transport routier. indiqué par l’Administration chargée des
transports ; une copie certifiée conforme
Etape3 : Obtention de la carte de
de la carte nationale d’identité du
transport routier ou carte bleue à la
postulant ou, en vertu des accords de
délégation départementale de transport.
réciprocité, un certificat de nationalité
Coûts officiel de la redevance instituée pour les personnes de nationalité
pour la délivrance des licences de étrangères ; une quittance attestant le
transport routier : licence de 1ère paiement de la redevance correspondante
catégorie : 7500 FCFA; licence de 2ème à la catégorie de la licence spéciale S2.
catégorie S1 : 15 000 FCFA. Ces coûts
Décision : Délivrance du récépissé
sont généralement observés du fait de la
de dépôt du dossier par la délégation
vigilance des syndicats des transporteurs.
départementale de transport.
Délai officiel : 30 jours francs. Délai
Etape 3 : Retour à la délégation
généralement observé dans les grands
départementale de transport pour remise
centres urbains parce que les dossiers
du récépissé et retrait des documents
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

sont parfois collectés, déposés et suivis


sollicités ;
par le syndicat des transporteurs.
Décision : Délivrance de la licence
Délai pratiqué : Variable dans les autres
spéciale de transporteur routier
centres urbains selon les délégations
départementales du transport. Inscription au registre des transports
par moto constatée par une attestation
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Etape4  : Présentation à la Mairie pour


d’inscription
paiement de la taxe de stationnement
Redevance : Licence spéciale S2 : 7 500
Décision  : délivrance de la carte de
FCFA
stationnement, carte renouvelable tous les
03 mois. Délai officiel : 30 jours. Passé ce délai
et en l’absence d’une décision de rejet la
Coût : Taxis : 10 000 FCFA- Autobus : 15
licence est réputée accordée.
000 FCFA
Etape4  : Présentation à la Mairie pour
Durée : 1/2 jour
paiement de la taxe de stationnement
S’agissant du transport routier par
Décision  : délivrance de la carte de
mototaxi:
stationnement, carte renouvelable tous les
Etape1 : Le micro-entrepreneur de 03 mois.
moto taxi doit se rendre à la délégation
Coût : Mototaxis : 3 000 FCFA
départementale des transports ou chez
une autre autorité compétente pour Durée : 1/2 journée
solliciter une carte de transport public
74
Pour la mise en exploitation de chaque et qu’il n’a fait l’objet d’aucune
véhicule (mototaxi), le micro-entrepreneur condamnation pour les infractions
doit avoir un certificat de visite technique prévues par la législation en vigueur.
obtenu auprès d’un organisme agréé ; une
police d’assurance obtenue auprès d’une (4) un certificat de résidence, ou à
compagnie d’assurance agréée. défaut une déclaration sur l’honneur
attestant la résidence du déclarant qui
Il doit s’acquitter du droit de timbre sera complétée le cas échéant, dans
automobile (vignette), désormais intégré un délai de 75 jours par un certificat
dans la police d’assurance ; et de l’impôt en bonne et due forme  ;(5) une preuve
libératoire. de son enregistrement dans un registre
NB : La visite technique pour les communal pour les artisans. Pour toutes
mototaxis n’est pas exigible pour les les autres activités (commerciales et
motos neuves de moins de six mois d’âge. agricoles) une pièce en tenant lieu  ;(6)
une autorisation préalable d’exercer
2-Enregistrement de l’entreprenant l’activité du déclarant, le cas échéant.

L’enregistrement de l’entreprenant *la déclaration sur l’honneur attestant la


s’effectue au CFCE et dans les villes capacité à exercer l’activité du déclarant
qui n’abritent pas de FCFE auprès des doit être complétée dans un délai de
administrations habilitées ou s’enregistrer 75 jours par à compter de la date de

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


librement. En réalité, il ne s’enregistre l’immatriculation par un extrait de casier
pas il déclare simplement son activité. ou à défaut par le document qui en tient
lieu.
a. Déclaration de l’entreprenant au CFCE
Etape préalable : Constitution du dossier . Etape1  : Présentation de l’entreprenant
Il comprend les pièces suivantes51  : au CFCE proche du lieu d’exercice de

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


(1) Une photocopie de son acte son activité pour dépôt du dossier. Il lui
de naissance ou de tout document sera remis des formulaires à remplir.
administratif justifiant son identité  ; (2) Un formulaire d’identification sur
une photocopie de son acte de mariage, lequel, il va porter les informations
le cas échéant  ; (3) une déclaration sur suivantes : noms et prénoms ; adresse de
l’honneur signé du demandeur attestant : l’activité ; description de l’activité.
ƒƒ S’il est commerçant, qu’il n’est frappé Un formulaire de déclaration sur
d’aucune des interdictions prévues par l’honneur attestant qu’il n’est frappé,
la législation en vigueur ; d’aucune interdiction d’exercer l’activité
envisagée.
ƒƒ S’il n’est pas commerçant, qu’il n’a
fait l’objet d’aucune interdiction Un formulaire d’inscription au RCCM .
d’exercer en relation avec sa profession
Décision  : Remise à l’entreprenant du
51 Ces pièces sont énumérées par l’instruction n°004/ récépissé du dépôt du dossier au CFCE
CAB/PM du 25 mai 2012 relatives aux formalités
administratives de création d’entreprises au
Cameroun.

75
Coût officiel  : 0FCFA (Le régime de Etape préalable : Constitution du dossier
l’entreprenant donne droit à la délivrance d’immatriculation. Le commerçant doit
gratuite d’une carte de contribuable, obtenir le formulaire d’immatriculation au
d’une attestation d’exonération de la Centre de prévoyance sociale compétent
patente et de l’inscription au RCCM52). rattaché au lieu de son domicile.

Durée pour engager la seconde étape  : Le formulaire comporte les noms,


3 jours. Cette durée peut se prolonger prénoms, date et lieu de naissance du
à cause de certaines contraintes et requérant, le montant du revenu servant
pratiques. d’assiette pour le calcul des cotisations
sociales et la périodicité de paiement des
Etape2  : Remise par l’entreprenant du
dites cotisations.
récépissé du dépôt du dossier au CFCE
Le formulaire doit être accompagnée des
Décision  : Délivrance à l’entreprenant
pièces suivantes: (1) Une copie certifiée
d’une attestation d’immatriculation
conforme de l’acte de naissance;(2)
au RCCM qui mentionne la date de la
Une copie certifiée conforme de la
formalité accomplie et le numéro de
carte nationale d’identité;(3) Une copie
déclaration de l’activité ;
certifiée conforme de l’acte de mariage,
Délivrance en même temps des le cas échéant;(4) Les copies certifiées
pièces relatives aux formalités de conformes des actes de naissance des
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

l’administration fiscale et de la CNPS, à enfants, le cas échéant;(5) Un plan de


savoir : la carte de contribuable (Validité localisation du domicile ou de la structure
10 ans), le titre de patente exonéré (deux ou s’exerce l’activité;(6) Les justificatifs
ans) et l’attestation d’immatriculation à de revenus.
la CNPS de l’entreprise et des salariés, le
Etape1 : Dépôt du dossier
cas échéant.
d’immatriculation du commerçant à la
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Coût : 0FCFA CNPS

Durée : 25 minutes Décision : Délivrance du récépissé du


dépôt de la demande d’immatriculation
b. Déclaration de l’entreprenant dans les
et communication de date de rendez-vous
administrations habilitées
pour le retrait l’attestation.
B-Régime social Durée officielle : 7 jours

1-Affiliation du commerçant Coût officiel : 0 FCFA


Pour l’affiliation du commerçant à la Etape2 : Retrait de l’attestation
CNPS, aucune pièce n’est exigible. d’immatriculation
Toutefois, s’il choisit de souscrire à
l’assurance volontaire qui en réalité ne Pièce à fournir : Récépissé du dépôt de la
concerne que le régime d’assurance demande d’immatriculation à la CNPS
pensions de vieillesse, d’invalidité et de Décision : Délivrance de l’attestation
décès. Il doit suivre les étapes suivantes : d’immatriculation à la CNPS qui emporte
52 Instruction n°004/CAB/PM du 25 mai 2012
attribution d’un numéro d’identification
relatives aux formalités administratives de création unique CNPS
76 d’entreprises au Cameroun
Durée officielle : 25 minutes de la taille de l’agglomération concernée.
Elle peut être située en moyenne à une
Coût officiel : 0FCFA
1/2 journée.
NB : le micro entrepreneur peut choisir
Etape3 : Paiement des frais d’obtention
de se pré-immatriculer en ligne,
de l’ANUPS à la banque ou à la CNPS
l’immatriculation n’est confirmée que
contre quittance.
dans un centre de prévoyance sociale.
Ceci, dans les 30 jours qui suivent la pré- Coût officiel : 2500 FCFA. Coût pratiqué
immatriculation, au plus tard. dans certains centres: 5000 FCFA

Etape4 : Retrait de l’ANUPS à la CNPS


2-Attestation de non utilisation du
personnel salarié (ANUPS) Décision : Délivrance de l’ANUPS (validité
Le commerçant qui n’emploie aucun 1 an)
salarié doit obtenir l’ANUPS au Centre de Coût : 0FCFA
prévoyance sociale compétent rattaché au
lieu de son entreprise. Il doit suivre les Durée : 15 minutes environ
étapes suivantes :
3-Affiliation de l’entreprenant
Etape1 : Demande d’obtention de
l’Attestation de Non Utilisation du Elle est automatique au moment de la
déclaration d’activité au RCCM.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Personnel Salarié (ANUPS) et obtention
d’un rendez vous pour la localisation du L’entreprenant qui n’emploie aucun salarié
lieu d’exploitation de l’activité. doit obtenir de la CNPS une Attestation
Durée officielle : 15 jours. La durée de Non Utilisation du Personnel Salarié.
pratiquée est parfois de 30 jours. La procédure est la même que pour le
commerçant (elle est ci-dessus décrite).

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Coût officiel : 0FCFA plus 1000FCFA de
timbre composter sur la demande. C-Régime fiscal
Etape2 : Localisation sur le terrain par la Au regard du chiffre d’affaire annuel qui
CNPS. Un agent de a CNPS effectue une caractérise la micro- entreprise, deux
descente sur le terrain avec le commerçant régimes de taxation (2) s’offrent à elle :
pour identifier l’emplacement de son l’impôt libératoire ou le régime simplifié.
local. Mais il faut auparavant avoir immatriculé
l’entreprise (1).
Coût : Officiellement, les frais de
déplacement de l’agent de la CNPS pour
1-L’immatriculation fiscale
la descente sur le terrain sont pris en
charge par la CNPS. Mais en pratique Lorsqu’il s’agit d’une personne physique,
c’est le commerçant qui le supporte. Les L’instruction du Premier Ministre du
frais pratiqués varient entre 5000FCFA et 25 mai 2012 relatives aux formalités
10.000FCFA. administratives de création d’entreprises
précise que doit être fournie : Une
Durée : Elle varie en fonction de la demande d’établissement de carte de
distance à parcourir entre le centre CNPS contribuable ; une photocopie de la carte
et le lieu de localisation et en fonction nationale d’identité pour les nationaux ou
77
la photocopie du passeport ou de la carte Délai officiel: Variable selon les CDI.
de séjour pour les étrangers ; un plan de Moyenne 30 jours.
localisation et une demie photo 4X4.
Coût officiel: 1000 F CFA(Timbre
Pour les impôts, il faut produire  : une à composter sur la demande) ;
demande d’agrément (obtention carte de 10.000FCFA attestation de localisation.
contribuable) le registre de commerce
Coût pratiqué : Coût officiel plus
(sauf pour les contribuables relevant de
10000FCFA frais de déplacement de
l’Impôt Libératoire) ; une copie de la CNI ;
l’agent de localisation.
l’attestation et le plan de localisation ; le
reçu de paiement des frais53.
2-La taxation
Certains prélèvements sont effectués : Elle est fonction du chiffre d’affaires
Contrat bail : 15% du montant du loyer annuel. Pour le micro entrepreneur,
sur 12 mois ; Précompte sur loyer : 15%. régime de taxation est soit l’impôt

La structure gestionnaire du contribuable libératoire, soit le régime simplifié. En


procède à la localisation (sans frais) des fonction de la nature de l’activité exercée
locaux professionnels du contribuable, s’ajoutent d’autres prélèvements.
Mais l’établissement de l’attestation de a. L’impôt libératoire (IL)
localisation coûte 10.000 FCFA.
Le régime de l’Impôt Libératoire
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Une procédure administrative interne s’applique aux entreprises individuelles


est diligentée en vue de l’attribution réalisant un chiffre d’affaires annuel
d`un Numéro d’identification Unique inférieur à 10 millions de francs CFA.
(NIU) et de l’édition de la carte de L’impôt libératoire comporte plusieurs
contribuable par le Poste déconcentré catégories définies en fonction de
d`immatriculation compétent ; l’activité exercée par le contribuable. Le
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

contribuable soumis à l’impôt libératoire


La structure gestionnaire du contribuable
pour une activité est dispensé du
procède à la transmission de la carte
paiement de la patente, de l’Impôt sur le
au contribuable et à la création de
Revenu des Personnes Physiques (IRPP)
son Dossier Fiscal Unique (DFU) qui
et de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)
contiendra toutes ses déclarations et
pour la même activité. Mais en fonction
documents afférents à sa vie fiscale.
de la nature de l’activité à l’IL peut
Une demande de patente doit alors s’ajouter d’autres prélèvements.
être introduite par le contribuable pour
Lieu d’obtention des pièces et de
entamer l’exercice de son activité.
paiement de l’impôt : CDI de rattachement
Décision  : Délivrance de la carte de pour les villes où il n’ya pas de CDI pilote,
contribuable, carte renouvelable tous les dans les villes à CDI pilote, il faut y aller,
10 ans ex.Douala CDI de Bonapriso pilote 1.

Délivrance de l’attestation d’exonération *Les tarifs de l’impôt libératoire sont


de la patente sur deux ans. arrêtés par les collectivités territoriales,
bénéficiaires du produit de cet impôt
à l’intérieur d’une fourchette fixée par
53 http://www.impots.cm/index.php?page=comment-
78 creer-mon-entreprise&hl=fr_FR catégorie d’activités ainsi qu’il suit :
Catégories : A : de 0 à 20 000 Francs NB : Le formulaire utilisé pour la
CFA ; B : de 20 001 à 40 000 Franc déclaration de l’Impôt sur le Revenu
CFA ; C : de 41 001 à 50 000 Franc CFA. des Personnes Physiques (IRPP) peut
être téléchargé à partir du site de la
b. Le régime simplifié
Direction Générale des Impôts en
C’est le régime qui convient à la suivant le lien ci-après:
micro-entreprise qui réalise un chiffre
d’affaire de 10 à 15 millions de franc  h t t p : / / w w w . i m p o t s . c m / i n d e x .
CFA. C’est le régime qui est adapté php?page=formulaires-et-
aux entreprises qui ont un chiffre imprimes&hl=fr. L’IRPP est dû en
d’affaire entre 10 et 50 millions FCFA. fin d’exercice et est acquitté après
Il est constitué des impôts directs et déduction des acomptes et retenues à
indirects mensuels que sont : l’Impôt la source opérés au cours de l’exercice
sur le revenu des personnes physiques fiscal.
(IRPP) et L’Impôt sur les sociétés  Pour les salariés du secteur privé y
(IS). Et des impôts annuels que sont : compris de l’économie informelle,
l’Impôt annuel sur le revenu net réel ; la l’Impôt dû est retenu à la source par
patente et la taxe sur la propriété foncière l’employeur lors de chaque paiement
(TPF). de salaire et reversé au plus tard le 15
i. L’impôt mensuel du mois à la recette des impôts.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


La micro-entreprise est généralement  Pour les bénéfices industriels et
exploitée sous forme individuel ou commerciaux et les bénéfices non
d’établissement, ce qui rend l’IS commerciaux, un acompte de 3% du
inadapté pour elle. Seul sera décrit chiffre d’affaires réalisé au cours de
l’IRPP. chaque mois par les commerçants

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


non-importateurs, et de 5% par les
L’IRRP producteurs, les prestataires de service
L’Impôt sur le Revenu des Personnes et les commerçants importateurs doit
Physiques est calculé sur le revenu net être payé au plus tard le 15 du mois
global selon le barème ci-après : suivant.

Sur les revenus fonciers, une retenue


De 0 à 2 000 000 ....................10 %
à la source de 10% doit être effectuée
De 2 000 001 à 3 000 000 ......15 % par la personne qui paie les loyers,
à charge pour elle d’en reverser le
De 3 000 001 à 5 000 000 ......25 %
montant au Centre des Impôts du
Plus de 5 000 000 ...................35 % lieu de situation de l’immeuble, au
plus tard le 15 du mois qui suit le
Lieu : CDI de rattachement ou
paiement effectif du loyer.
CDI pilote. Ex ville de Douala,
CDI de Bonapriso pilote 1 où la Le paiement doit être effectué dans le
durée des opérations est de : Files centre des impôts auquel est rattaché
d’attente: max. 10mn environ ; le contribuable. Nous prenons ici
temps au guichet: Max. 5mn environ. l’exemple du Centre des Impôts de
Bonapriso. Toutefois, les paiements
79
d’un montant supérieur ou égal à 100  L’impôt doit être payé au centre des
000 FCFA se font par chèque ou par impôts de rattachement. Nous prenons
virement bancaire. ici l’exemple du Centre des Impôts de
Bonapriso. Toutefois, les paiements
L’impôt sur les sociétés
d’un montant supérieur ou égal à 100
Il n’est pas dû parce que le micro 000 FCFA se font par chèque ou par
entrepreneur est soit entreprenant, soit virement bancaire.
un commerçant-personne physique.
La patente
ii. Les impôts annuels
C’est un impôt des communes,
Il s’agit de l’Impôt annuel sur le payable annuellement par toute
revenu net réel, la patente et la taxe personne physique ou morale exerçant
sur la propriété foncière (TPF). une activité commerciale, industrielle
ou toute autre profession non comprise
L’Impôt annuel sur le revenu net réel
dans les exemptions déterminées par
Pour le payer, il faut se munir de la : la loi fiscale. Elle est calculée sur
Déclaration de l’impôt ; Déclaration la base du chiffre d’affaires et est
portant la décharge de la caisse du due par les contribuables du régime
CDI ; Déclaration d’impôt signée par le simplifié et du réel. Les nouvelles
gestionnaire du portefeuille . entreprises sont exonérées de la
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

patente les des deux premières années


*Tous ces documents sont à retirer au de leur exploitation.
CDI de rattachement ou CDI pilote.
Ex ville de Douala, CDI de Bonapriso  Les pièces à fournir pour l’obtention
pilote 1. de la patente sont au nombre de
12 : Ordre de virement impôts ;
NB : Le formulaire déclaration Demande d’obtention de la
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

peut être téléchargé à partir du patente ; Demande de la patente


site de la Direction Générale timbrée ; Statuts enregistrés de
des Impôts en suivant le lien ci- la société mère le cas échéant ;
après: http://www.impots.cm/ Carte de contribuable ;
index.php?page=formulaires-et- Attestation de localisation ;
imprimes&hl=fr. Plan de localisation ; Contrat de
Un acompte égal à 1% du chiffre bail ; Registre de commerce ;
d’affaires réalisé au cours du mois, Attestation de domiciliation bancaire ;
majoré de 10 % au titre des centimes Copie de l’ordre de virement bancaire ;
additionnels communaux est payé Décharge de la demande de patente.
au plus tard le 15 du mois suivant. 
*Les pièces ci-dessus peuvent être
L’impôt annuel définitif dû est retirées au CDI de rattachement
diminué du montant des acomptes ou au CIME s’il en existe dans la
payés au cours de l’exercice et le solde localité de situation de l’activité. Ex
est acquitté en un versement unique ville de Douala, CIME de Bonanjo. La
au plus tard le 15 mars de l’année. procédure coûte 1000(pour le timbre
fiscal apposé sur la demande de la
80
patente) et débouche sur la délivrance Ex ville de Douala, CDI de Bonapriso
d’une quittance qui autorise le pilote 1.
paiement.
c. Les autres prélèvements
NB : Les entreprises nouvellement
 En fonction de la nature de l’activité, le
créées sont exemptées du paiement micro entrepreneur est soumis à d’autres
des droits de patente pendant deux prélèvements :
exercices. Elles doivent cependant
déposer les mêmes pièces que pour ƒƒ La contribution de licence( DL),en cas
l’obtention de la patente et il leur sera de commercialisation des boissons
délivré une attestation d’exonération hygiéniques, vins et alcools dans
de patente. les grandes surfaces ou débits de
boissons.
Taxe sur la propriété foncière (TPF)
ƒƒ Les Produits de la taxe sur les jeux de

La TPF fait également partie des
hasard et de divertissement(TJHD),
impôts des communes. Elle est due
c’est le volet divertissement qui est
annuellement par toute personne
adapté au micro entrepreneur, car il
physique ou morale propriétaire
vise les exploitants de jeux vidéos, des
d’immeuble bâti ou non bâti, quel
flippers et de baby foot,etc.
que soit le montant de son chiffre
d’affaires. La déclaration de la taxe

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


ƒƒ La taxe de développement local(TDL).
sur la propriété foncière est payée
Elle est perçue en contrepartie
annuellement auprès du Centre
des services d’éclairages publics,
des impôts du lieu de situation de
d’assainissement, d’enlèvement des
l’immeuble. Le taux de la taxe sur la
ordures ménagères, etc.
propriété foncière est fixé à 0,1% de la

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


valeur de l’immeuble, majoré de 10%
ƒƒ La vignette ou droits de timbre
au titre des centimes additionnels
automobile pour les exploitants de
communaux.
motocyclettes(moto taxi ou bendskin)
Les pièces à fournir pour le paiement ou de véhicules pour transport de
de la TPF sont au nombre de 06 : personnes et/ou des marchandises.
Déclaration préremplie de la taxe
foncière (télécharger en ligne à ƒƒ Les droits de place sur le marché
l’adresse web :http://www.impots.cm/ (DPM) réservés à tous ceux qui
uploads/Telechargement/GUIDE_SUR_ exercent une activité commerciale
LA_DECLARATION_PREREMPLIE. dans un marché appartenant à la
pdf) ; Titre foncier ; Plan de commune ou à la communauté
localisation ; Quittance de la taxe urbaine. Il se décline en droit de
foncière ; Décharge du bureau de la place fixe (DPF) et en droit de place
taxe foncière ; Déclaration portant la journalier(DPJ).
décharge de la caisse.
ƒƒ Les droits d’occupation temporaire
*Tous ces documents sont à retirer au de la voie publique (OTVP) réservés à
CDI de rattachement ou CDI pilote. tous ceux qui s’installent ou utilisent
81
la voie ou une emprise publique ƒƒ La taxe sur les produits de
autorisée par l’autorité municipale. récupération(TPR).Elle est payée par
toute personne physique ou morale
ƒƒ Les droits d’occupation des parcs de procède à la récupération des produits
stationnement(OPS) qui sont payés par en provenance des forêts communales
les exploitants des véhicules destinés
au transport des marchandises et des NB : Les DL, la TJHD, la TDL sont perçus
personnes de types cars, camions, par le CDI de rattachement, l’OPS, les
camionnettes et autobus. DPM, la TS sont perçus directement
par les communautés urbaines et
ƒƒ Le ticket de quai (TQ) réservé à tout les communes selon le domaine de
véhicule ou pirogue dès lors qu’il compétence de chacun .La TB, la TAB,
embarque dans une gare routière ou l’OTVP, DOP, le ticket de quai, la TS, la
dans un débarcadère. TPC et la TPR sont perçus directement
par les communes.
ƒƒ La taxe sur les spectacles (TS). Elle
s’applique aux activités menées dans
les établissements comme cafés, bars III-1-1-La Petite entreprise
dancing, vidéo club, cabarets, etc. D’après la loi N°2010/001 du 13 avril
2010 portant promotion des petites et
ƒƒ La taxe d’hygiène et salubrité (THS). moyennes entreprises au Cameroun, la
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Elle est perçue au titre du contrôle des


petite entreprise en abrégé PE est une
denrées alimentaires et des immeubles entreprise qui emploie entre six (06) et
à usage commercial et industriel. vingt (20) personnes et dont le chiffre
d’affaires annuel hors taxes est supérieur
ƒƒ La taxe communale sur le bétail (TCB).
à quinze (15) Millions de francs CFA
Elle est payée par toute personne
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

et n’excède pas cent (100) Millions de


physique ou morale détenant des
Francs CFA.
bovidés dans un but commercial.
L’enregistrement et/ou l’obtention de la
ƒƒ La taxe d’abattage du bétail(TAB). licence peut varier selon le type d’activité.
Elle est payée par toute personne qui Cette dernière peut être commerciale,
fait abattre un animal d’élevage dans industrielle, artisanale ou agricole et
un abbatoir aménagé ou géré par la s’inscrire dans un mouvement coopératif
commune. ou non.

ƒƒ La taxe sur le transport des produits


de carrière (TPC). Elle s’applique aux
véhicules qui transportent les produits
de carrière.

82
III-1-2-1-La petite entreprise La société à responsabilité limitée
classique Unipersonnelle est une société dans
laquelle la personne physique, associé
A-L’enregistrement et/ou l’obtention unique, n’est responsable des dettes
de la licence sociales qu’à concurrence de son apport
et dont le droit est représenté par des
L’enregistrement se fait au CFCE. Dans
parts sociales. Lorsqu’elle est enregistrée
les villes sans CFCE, il se fait dans les
dans les administrations habilitées, les
administrations habilitées.
étapes sont les suivantes :

1-L’enregistrement par des L’étape préalable  : Constitution du


administrations habilitées dossier. Les pièces à réunir sont : 1°) deux
Le petit entrepreneur peut choisir copies certifiées conformes des statuts ;
d’exploiter son entreprise sous la forme 2°) deux exemplaires de la déclaration
d’établissement (a) ou sous la forme de de régularité et de conformité, ou de la
société (b). déclaration notariée de souscription de
versement ; 3°) deux exemplaires de la
a. Enregistrement de la petite entreprise liste certifiée conforme du gérant ou de
comme établissement l’associé unique (s’il est lui-même gérant)
L’enregistrement de la petite entreprise ayant le pouvoir d’engager la société ;
exploitée sous la forme d’établissement 4°) deux extraits du casier judiciaire des

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


se fait au moment de son immatriculation personnes visées à l’alinéa ci-dessus ;
au registre du commerce et du crédit si le requérant n’est pas originaire de
mobilier qui doit intervenir dès le 1er mois l’Etat partie dans lequel il demande son
de l’exploitation de l’activité inscription, il devra également fournir un
extrait de son casier judiciaire émanant
Les modalités d’enregistrement sont des Autorités de son Pays de naissance,

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


exactement les mêmes que celles de et à défaut tout autre document en tenant
l’enregistrement de la micro entreprise lieu ; 5°) le cas échéant, une autorisation
(commerçant) dans les administrations préalable d’exercer le commerce.
habilitées présentées ci-dessus.
Coût  : 60000 FCFA (de timbres
b. Enregistrement de à la PE comme fiscaux à apposer sur chacune des 15
SARL Unipersonnel pages des 4 exemplaires des statuts)
Plusieurs formes de sociétés commerciales + 4000 FCFA (de timbres fiscaux
sont consacrées par l’AUSCGIE. Mais, à apposer sur les 4 exemplaires
une seule semble être particulièrement de la déclaration de souscription
pertinente pour la petite entreprise de et du versement du capital social)
l’économie informelle parce qu’elle + 2000 FCFA (de timbres fiscaux
est adaptée à la situation de la plupart à apposer sur les extraits de casier
des petites entrepreneurs informels. judiciaire) + 2000FCFA frais
C’est la société à responsabilité limitée d’établissement des 02 extraits de casier
unipersonnelle (S.A.R.L Unipersonnelle). judiciaire +100FCFA frais de recherche.

83
*Un timbre fiscal sera apposé sur chaque Signature des originaux (minutes) des
page des statuts notariés. Nous prenons statuts et de la déclaration de souscription
ici une moyenne de quatre exemplaires de de versement du capital doivent par
statuts de 15 pages chacun. l’associé unique.

Durée  : Variable selon la diligence de Enregistrement de la minute (original du


l’entrepreneur statut) aux impôts (art 302 et 305 du
Code Général des Impôts)
Etape1 : Présentation de l’entrepreneur à
la banque pour l’ouverture d’un compte Délivrance des expéditions (copies) à
bancaire au nom de la SARL en création. partir de la minute enregistrée aux impôts.

Pièces à fournir pour l’ouverture du Remise à l’associé unique de deux


compte  : Photo d’identité  ; Pièce expéditions de statuts et de la déclaration
d’identité ; document attestant la création de souscription et de versement du
de la société. capital.

Décision  : Attestation de domiciliation Coût  : 2 % du montant du capital social


bancaire et reçu de versement du capital pour les émoluments du notaire + 50000
FCFA (pour les débours: photocopies,
Coût officiel : 0FCFA
papier, ...etc.)+ 115000FCFA (pour la
Durée : 1 heure publication de l’annonce légale).
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Etape2  : Dépôt dans le compte du *Dans la pratique, les notaires proposent


montant du capital fixé par l’entrepreneur. aux usagers de s’occuper de toutes les
Pièces à fournir  : Attestation de formalités de création de la société et
domiciliation bancaire et le reçu de appliquent à cet effet un tarif forfaitaire
versement du capital qui varie entre 350 000 FCFA et 700 000
FCFA.
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Décision : Attestation de dépôt du capital


Durée  : Variable selon le notaire
Coût officiel : 0 FCFA
instrumentaire. En moyenne 20 jours.
Durée : 1 heure
Etape4  : Présentation au greffe du TPI
Etape3  : Présentation chez le notaire. compétent pour immatriculation
Ce dernier doit authentifier les statuts
L’entrepreneur doit remplir la demande
de la société. Soit le notaire rédige lui-
(un formulaire) d’immatriculation.
même les statuts, soit l’entrepreneur les
Cette demande doit mentionner  :1°) la
rédige et les dépose avec reconnaissance
dénomination sociale ; 2°) le cas échéant,
d’écriture et de sa signature au rang des
le nom commercial, le sigle, ou l’enseigne ;
minutes d’un Notaire.
3°) la ou les activités exercées ; 4°) la
Décision : Etablissement de la déclaration forme de la société, en l’espèce SARL
de souscription après réception de Unipersonnelle ; 5°) le montant du capital
l’attestation de dépôt du capital sur un social avec l’indication du montant des
compte bancaire de société en création. apports en numéraire et l’évaluation
des apports en nature ; 6°) l’adresse du

84
siège social, et le cas échéant, celle du Décision  : Le greffier en chef de la
principal établissement et de chacun des chambre civile et commerciale du TPI
autres établissements ; 7°) la durée de la délivre à l’entrepreneur une expédition de
société telle que fixée par ses statuts ; 8°) la déclaration aux fins d’immatriculation
les noms, prénoms et domicile personnel avec mention de la date, et de la
de l’associé unique tenu indéfiniment désignation de la formalité effectuée.
et personnellement responsable des
Coût  : Variable selon les greffes  entre
dettes sociales, avec mention de sa date
56000 FCFA à 60000 FCFA.
et lieu de naissance, de sa nationalité,
de la date et du lieu de son mariage, du Durée : variable d’un greffe à un autre. En
régime matrimonial adopté et des clauses moyenne 3 jours.
opposables aux tiers restrictives de la
libre disposition des biens des époux ou 2-L’enregistrement de la PE effectué
l’absence de telles clauses ainsi que les par le CFCE
demandes en séparation de biens ; 9°) les a. Enregistrement d’un établissement
noms, prénoms, date et lieu de naissance,
Les modalités d’enregistrement sont
et domicile du gérant ou de l’associé
exactement les mêmes que celles de
unique ayant le pouvoir général d’engager
l’enregistrement de la micro entreprise
la société ; 10°) les noms, prénoms,
(commerçant ou entreprenant) dans les
date et lieu de naissance, domicile des
CFCE présentées ci-dessus. Les modalités

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Commissaires aux comptes.
d’enregistrement sont exactement les
A cette demande, sont jointes, sous mêmes que celles de l’enregistrement de
peine de rejet, les pièces justificatives la micro entreprise (commerçant) dans les
suivantes  : 1°) deux copies certifiées administrations habilitées présentées ci-
conformes des statuts ; 2°) deux dessus.
exemplaires de la déclaration de régularité

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


b. Enregistrement d’une SARL
et de conformité, ou de la déclaration
Unipersonnelle au CFCE
notariée de souscription de versement ;
3°) deux exemplaires de la liste certifiée Le petit entrepreneur suit les étapes ci-
conforme des gérants, administrateurs après :
ou associés tenus indéfiniment et
Etape préalable  : Elaboration et adoption
personnellement responsables, ou ayant
des statuts :
le pouvoir d’engager la société ; 4°) deux
extraits du casier judiciaire des personnes Les statuts contiennent : 1°) la forme de la
visées à l’alinéa ci-dessus ; si le requérant société (Société A Responsabilité Limitée
n’est pas originaire de l’Etat partie dans Unipersonnelle) ; 2°) sa dénomination
lequel il demande son inscription, il suivie, le cas échéant, de son sigle
devra également fournir un extrait de son (SARL) ; 3°) la nature et le domaine de
casier judiciaire émanant des Autorités son activité, qui forment son objet social ;
de son Pays de naissance, et à défaut 4°) son siège social ; 5°) sa durée ; 6°)
tout autre document en tenant lieu ; 5°) l’identité de l’apporteur en numéraire
le cas échéant, une autorisation préalable avec le montant des apports, le nombre
d’exercer le commerce. et la valeur des titres sociaux remis en

85
contrepartie de l’apport ; 7°) l’identité de régularité et de conformité ou de la
des apporteurs en nature, la nature et déclaration notariée de souscription et
l’évaluation de l’apport effectué par de versement du capital  ; (3) liste des
chacun d’eux, le nombre et la valeur gérants ou associés tenus indéfiniment
des titres sociaux remis en contrepartie et personnellement responsable ou
de chaque apport ; 8°) l’identité des ayant le pouvoir d’engager la société  ;
apporteurs en industrie, la nature et la (4) la déclaration sur l’honneur signée
durée des prestations fournies par chacun du demandeur et attestant qu’il frappé
d’eux, le nombre et la valeur des titres d’aucune interdiction d’exercer le
sociaux remis en contrepartie de chaque commerce.
apport  ; 9°) l’identité des bénéficiaires
*Cette déclaration sur l’honneur est
d’avantages particuliers et la nature de
complétée dans un délai de 75 jours
ceux-ci ; 10°) le montant du capital
à compter de l’immatriculation par un
social ; 11°) le nombre et la valeur des
extrait de casier judiciaire bulletin n°3 ou,
titres sociaux émis, en distinguant, le
à défaut, le document qui en tient lieu.
cas échéant, les différentes catégories de
titres créées ; ;12°) les clauses relatives à (5) Une autorisation préalable d’exercer
la répartition du résultat, à la constitution l’activité envisagée, le cas echéant
des réserves et à la répartition du boni de
Etape2  : Présentation au TPI compétent
liquidation  ; 13°) les modalités de son
pour obtention des formulaires de
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

fonctionnement.
demande d’extrait de casier judiciaire.
Les statuts doivent aussi contenir 11 bis°)
Si l’entrepreneur enregistre sa SARL au
La mention de la libération des parts et
CFCE à Douala et est né à Douala, l’extrait
du dépôt des fonds dans une banque ou
de casier judiciaire lui est exigé.
établissement de crédit ou micro finance.
Si l’entrepreneur n’est pas né à Douala,
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

L’Annexe des statuts  : Le commissaire


les textes réglementaires régissant la
aux apports établit sous sa responsabilité
création d’entreprise au Cameroun
un rapport annexé aux statuts. Ce rapport
donnent la possibilité à l’usager de remplir
décrit chacun des apports en nature et/
une simple déclaration sur l’honneur au
ou avantages particuliers, selon le cas,
moment de la création d’entreprise. sous
indique le mode d’évaluation adopté
réserve d’apporter ledit extrait dans un
et les raisons pour lesquelles il a été
délai de 75 jours.
retenu. Il atteste que la valeur des apports
correspond au moins à la valeur du Si l’entreprise est enregistrée au CFCE
nominal des parts à émettre. de Douala, l’extrait de casier judiciaire
est à retirer auprès : du TPI pour les
NB : les points 6,7 et 8 sont adaptés à la
natifs de Douala ; du TPI du lieu de
nature unipersonnelle de la SARL.
naissance pour les non-natifs de Douala ;
Etape1  : Constitution du dossier. du Ministère de la Justice à Yaoundé
Constitution du dossier d’immatriculation (direction des affaires pénales et des
grâces) pour les ressortissants étrangers.
Le mandataire doit fournir les pièces
suivantes : (1) Photocopie des statuts ou L’entrepreneur doit remplir la demande
de l’acte fondateur  ; (2) la déclaration avant l’étape suivante.
86
Coût : 0FCFA Décision  : Remise à l’entrepreneur des
deux extraits de casier judiciaire établis à
Durée : 20 mn
son nom et restitution des originaux des
Etape3  : Apposition des timbres fiscaux pièces déposées à l’appui des demandes
sur les deux demandes d’extraits de casier d’extrait.
judiciaire.
Coût : 0 FCFA
Coût : 2000 FCFA (frais de timbres fiscal)
Durée : 15 mn.
Durée :10 mn
Etape 6  : Présentation chez le notaire
NB : L’usager doit présenter les imprimés pour demande de statuts notariés et
de casier judiciaire afin que l’agent des paiement des frais.
impôts y appose le cachet du timbre
Pièces à fournir  : Pièce d’identité (copie
fiscal.
simple) de l’entrepreneur (associé
Etape4 : Dépôt des demandes d’extrait de unique)  ; Déclaration sur l’honneur des
casier judiciaire antécédents judiciaires (original) de
l’entrepreneur ; Extrait de casier judiciaire
Pièces à joindre aux deux demandes  :
(2 originaux).
Acte de naissance (original)  ; Copie
certifiée d’acte de naissance (original)  ; Décision  : Délivrance de l’attestation de
Pièce d’identité (original) ; Copie certifiée constitution de la SARL Unipersonnelle

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


de la pièce d’identité (original).
Coût  : 60000 FCFA (de timbres fiscaux
Coût  : 2000 FCFA (frais d’établissement à apposer sur chacune des 15 pages
des deux extraits) + 100(Frais de des 4 exemplaires des statuts) + 4000
recherche). FCFA (de timbres fiscaux à apposer sur
les 4 exemplaires de la déclaration de

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Durée  : 20 mn (pour l’opération)  ; 1/2
souscription et du versement du capital
jour (pour l’étape suivante).
social) + 2 % du montant du capital social
Etape5  : Retrait des extraits de casier pour les émoluments du notaire (étant
judiciaire. entendu que le minimum de ce capital est
de 100.000 FCFA) + CFA 50,000 (pour
Le retrait de l’extrait de casier judiciaire les débours: photocopies, papier, ...etc.).
s’effectue de 15h 30 à 16 h. Toutefois,
le service peut rester ouvert jusqu’à 18h *Un timbre fiscal sera apposé sur chaque
en cas de grande affluence. Lors du retrait page des statuts notariés. Nous prenons
de l’extrait de casier judiciaire, l’agent ici une moyenne de quatre exemplaires de
du service de l’extrait de casier judiciaire statuts de 15 pages chacun.
vérifie l’identité de l’usager à partir de la
NB  : Dans la pratique, les notaires
pièce d’identité déposée avec la demande.
proposent aux usagers de s’occuper de
L’usager ayant déposé son acte de toutes les formalités de création de la
naissance au moment de la demande société et appliquent à cet effet un tarif
de l’extrait de casier judiciaire devra forfaitaire qui varie entre 350 000 FCFA
communiquer à l’agent du service, le nom et 700 000 FCFA.
d’un des parents mentionnés sur son acte
de naissance. 87
Durée  : Variable selon les cabinets de Etape8 : Retour chez le Notaire
notaire. Mais en moyenne 5 jours.
Opération1  : Signature des statuts
Etape7: Présentation dans une banque notariés
agréée.
Pièces à fournir : Attestation de dépôt du
Opération1 : ouverture du compte pour la capital social
société en création.
Coût : 0 FCFA
Pièces à fournir  : Attestation de
Durée  : 1 heure (pour l’opération)  ; 10
constitution de société (original)  ; Photo
Jours (avant l’opération suivante).
d’identité  ; Pièce d’identité (copie
simple). Opération2 : Retrait des statuts notariés
Décision  : Délivrance de l’Attestation de Décision  : Remise des statuts notariés à
domiciliation bancaire. l’entrepreneur
Coût : 0 FCFA Coût :0 FCFA
Opération2 : Dépôt du capital social dans Durée :15mn.
le compte ouvert au nom de la société en
NB : Les étapes 6 et 8 sont facultatives.
création
L’entrepreneur qui enregistre sa SARL
Pièce à fournir  : Attestation de Unipersonnelle au CFCE n’est pas
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

domiciliation bancaire (original) obligé de solliciter un Notaire. Il peut


rédiger ses statuts sous seing privé
Décision  : Délivrance reçu du versement
et aller directement au CFCE qui va
et Attestation de dépôt du capital
les authentifier  : Le chef du centre de
Coût : 0FCFA formalités des entreprises authentifie
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

les statuts par signature au bas desdits


Opération3 : Obtention de l’attestation de
statuts ainsi que par apposition, sur
dépôt du capital social
chaque page, de la mention « Authentifié
Pièces à fournir  : reçu du versement du par le CFCE »54.
capital social
Etape9 : Présentation au CFCE
*Bien que les services soient ouverts
Opération1  : Dépôt du dossier et
le samedi dans certaines banques et
paiement des frais de création
dans certaines villes, l’entrepreneur qui
d’entreprise
souhaite obtenir son attestation de dépôt
du capital social doit le solliciter de lundi Pièces à fournir : Statuts sous seing privé
à vendredi (5 originaux) ; plan de localisation (copie
simple) signé par le promoteur.
Décision  : Délivrance de l’attestation de
dépôt du capital social Coût : 0FCFA

Coût : 0 FCFA
54 Conformément au décret n° 2017/0877/PM
Durée de l’étape  : Variable selon les du 28 février 2017 qui précise les modalités
d’authentification, dans les centres de formalités
banques et l’affluence. Mais en moyenne de création d’entreprises, des statuts de la société
88 1/2 journée. à responsabilité limitée (SARL) établis sous seing
privé.
Opération2 : Remise à l’entrepreneur des Pièce à fournir  : récépissé de dépôt du
formulaires à remplir dossier de création d’entreprise

Formulaire unique de création Décision  : Délivrance de la carte de


d’entreprise  ; Formulaire de demande contribuable-personne morale (Validité 10
de carte de contribuable  ; Formulaire ans)
d’immatriculation au RCCM ; Formulaire
Coût : 0FCFA
de déclaration sur l’honneur.
Durée : 15 mn.
Opération3  : Paiement des frais de
création d’entreprise
B-L’affiliation à la CNPS
Coût total estimé: 120 700FCFA
1-Petit entrepreneur enregistré
Détails du coût55  : 200 FCFA pour 2 comme établissement
chemises cartonnées  ; 10000 FCFA
Pour l’affiliation à la CNPS du petit
pour l’ouverture du dossier  ; 2 %
entrepreneur enregistré comme
(20000 FCFA si capital social 1 000
établissement et n’employant aucun
000 FCFA) du capital social pour les
salarié, aucune pièce n’est exigible.
émoluments du notaire  ; 15000 FCFA
Toutefois, il peut souscrire à une
pour les débours photocopies, chemises
assurance volontaire et doit obtenir de la
et divers  ; 5000 FCFA par exemplaire
CNPS l’ANUPS

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


x2  =10000 FCFA pour la déclaration
de souscription de capital  ; 2000 FCFA a. Assurance volontaire
de timbres fiscaux pour l’enregistrement S’il choisit de souscrire à l’assurance
aux impôts de la minute des statuts volontaire qui en réalité ne concerne
et de la déclaration de souscription et que le régime d’assurance pensions de
de versement du capital  ; 1000 FCFA vieillesse, d’invalidité et de décès. Il doit

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


par timbre fiscal x12=12000 FCFA suivre les étapes suivantes :
pour les expéditions des statuts 21500
FCFA pour les frais d’immatriculation Etape préalable : Constitution du dossier
au registre de commerce - personne d’immatriculation. Le commerçant doit
morale  ; 20000FCFA de droits fixes Obtenir le formulaire d’immatriculation au
d’enregistrement  ; 10000 FCFA pour la Centre de prévoyance sociale compétent
publication de l’annonce légale. rattaché au lieu de son domicile.

Décision  : Délivrance du récépissé de Le formulaire comporte les noms,


dépôt du dossier de création d’entreprise prénoms, date et lieu de naissance du
requérant, le montant du revenu servant
Durée : 25 mn (pour les opérations) ; 16 d’assiette pour le calcul des cotisations
jours (délai officiel) pour passer à l’étape sociales et la périodicité de paiement des
suivante. dites cotisations.
Opération4  : Retrait des pièces attestant Le formulaire(3) doit être accompagnée
la création de l’entrepris des pièces suivantes: Une copie certifiée
55 Coût et détails communiqué par le CFCE de
conforme de l’acte de naissance; Une
Yaoundé et consultable sur le site web  : https:// copie certifiée conforme de la carte
yaounde.eregulations.org/procedure/156/125?l=fr
89
nationale d’identité; Une copie certifiée Etape1 : Demande d’obtention de
conforme de l’acte de mariage, le cas l’Attestation de Non Utilisation du
échéant; Les copies certifiées conformes Personnel Salarié (ANUPS) et obtention
des actes de naissance des enfants, le d’un rendez vous pour la localisation du
cas échéant; Un plan de localisation du lieu d’exploitation de l’activité.
domicile ou de la structure ou s’exerce
Durée officielle : 15 jours. La durée
l’activité; Les justificatifs de revenus.
pratiquée est parfois de 30 jours.
Etape1 : Dépôt du dossier
Coût officiel : 0FCFA plus 1000FCFA de
d’immatriculation du commerçant à la
timbre composter sur la demande.
CNPS
Etape2 : Localisation sur le terrain par la
Décision : Délivrance du récépissé du
CNPS. Un agent de a CNPS effectue une
dépôt de la demande d’immatriculation
descente sur le terrain avec le promoteur
et communication de date de rendez-vous
pour identifier l’emplacement de son
pour le retrait l’attestation.
local.
Durée officielle : 7 jours
Coût : Officiellement, les frais de
Coût officiel : 0 FCFA. déplacement de l’agent de la CNPS pour
la descente sur le terrain sont pris en
Etape2 : Retrait de l’attestation
charge par la CNPS. Mais en pratique
d’immatriculation
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

c’est le commerçant qui le supporte. Les


Pièce à fournir : Récépissé du dépôt de la frais pratiqués varient entre 5000FCFA et
demande d’immatriculation à la CNPS 10.000FCFA.

Décision : Délivrance de l’attestation Durée : Elle varie en fonction de la


d’immatriculation qui emporte attribution distance à parcourir entre le centre CNPS
du numéro d’identification unique CNPS. et le lieu de localisation et en fonction
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

de la taille de l’agglomération concernée.


Durée officielle : 25 minutes
Elle peut être située en moyenne à une
Coût officiel : 0FCFA 1/2 journée.

NB : Le petit entrepreneur peut choisir Etape3 : Paiement des frais d’obtention


de se pré-immatriculer en ligne, de l’ANUPS
l’immatriculation n’est confirmée que
Décision : Délivrance de la quittance
dans un centre de prévoyance sociale.
Ceci, dans les 30 jours qui suivent la pré- Coût officiel : 2500 FCFA - Coût pratiqué
immatriculation, au plus tard. dans certains centres: 5000 FCFA

b. Attestation de non utilisation du Etape4 : Retrait de l’ANUPS à la CNPS


personnel salarié (ANUPS)
Décision : Délivrance de l’ANUPS (validité
Le petit entrepreneur qui n’a aucun salarié 1 an)
à son service doit obtenir l’ANUPS au
Centre de prévoyance sociale compétent Coût : 0FCFA
rattaché au lieu de son entreprise. Il doit Durée : 15 minutes environ
suivre les étapes suivantes :
90
2-Affiliation du Petit entrepreneur concrétise par l’attribution d’un matricule
comme SARL Unipersonnelle ou numéro d’identification unique CNPS.
S’il n’utilise aucun salarié, sa situation
est pareille que lorsqu’il est enregistré C-Le régime fiscal
comme établissement (voir ci-dessus). Le petit entrepreneur peut relever soit
du régime simplifié lorsque son chiffre
S’il utilise au moins un salarié, il devient
d’affaire est inférieur ou égale à 50
employeur et doit se soumettre à la
millions, soit du Régime du réel si son
procédure ci-après :
chiffre d’affaire annuel est supérieur à
Il doit remplir une demande 50 millions FCFA.
d’immatriculation au fichier des
employeurs. 1-Immatriculation fiscale
Il doit appuyer cette demande Pour l’immatriculation fiscale du PE,
par  : une photocopie des personne physique( voir ci-dessus
statuts ; le reçu de la patente ; immatriculation fiscale du micro-
La carte de contribuable; Le plan de entrepreneur).
localisation signé du requérant ;la liste du Pour l’immatriculation fiscale du PE,
personnel permanent ou temporaire ; Une personne morale (SARL Unipersonnelle) :
photocopie du certificat d’immatriculation une demande d’établissement de la
au RCCM .

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


carte de contribuable ; Une copie
Il doit immatriculer chaque salarié, à cette des statuts de la société ; le plan de
occasion il présente les pièces suivantes : localisation signé du requérant. A ces
Une demande d’immatriculation du trois pièces limitativement énumérées par
salarié à la CNPS signée par l’employeur l’instruction du Premier Ministre du 25
et le salarié concerné ; Une photocopie de mai 2012 précitées, les impôts ajoutent :

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


l’acte de naissance du salarié, et le cas l’attestation de localisation et le reçu du
échéant, celles de son conjoint et de ses paiement des frais .
56

enfants légitimes, reconnus ou adoptifs ; Certains prélèvements sont effectués :


Une photocopie de son acte de mariage, Contrat bail : 15% du montant du loyer
le cas échéant. sur 12 mois ; Précompte sur loyer : 15%.
Lieu  : L’affiliation se déroule dans le La structure gestionnaire du contribuable
centre de prévoyance sociale le plus procède à la localisation (sans frais) des
proche. Mais le micro-entrepreneur peut locaux professionnels du contribuable,
choisir de se pré-immatriculer en ligne, Mais l’établissement de l’attestation de
l’immatriculation n’est confirmée que localisation coûte 10.000 FCFA.
dans un centre de prévoyance sociale.
Ceci, dans les 30 jours qui suivent la pré- Une procédure administrative interne
immatriculation, au plus tard. est diligentée en vue de l’attribution
d`un Numéro d’identification Unique
Décision : L’affiliation de l’entreprise à la (NIU) et de l’édition de la carte de
Caisse Nationale de la Prévoyance Sociale
entraîne son immatriculation qui se 56 http://www.impots.cm/index.php?page=comment-
creer-mon-entreprise&hl=fr_FR

91
contribuable par le Poste déconcentré a. Les impôts mensuels
d`immatriculation compétent ; IRPP
La structure gestionnaire du contribuable Pour l’RPP bien vouloir se reporter aux
procède à la transmission de la carte développements sur l’IRPP de la micro-
au contribuable et à la création de entreprise ci-dessus exposés dans le cadre
son Dossier Fiscal Unique (DFU) qui du régime simplifié. Seront examinés
contiendra toutes ses déclarations et dans le régime réel, l’IS et la TVA.
documents afférents à sa vie fiscale.
L’Impôt sur les sociétés (IS)
Une demande de patente doit alors
être introduite par le contribuable pour C’est un impôt sur le revenu des
entamer l’exercice de son activité. entreprises. Pour son paiement, il faut
fournir les pièces suivantes (4) : Ordre de
Décision  : Délivrance de la carte de virement impôts ; Déclaration de l’impôt ;
contribuable (Validité 10 ans) Décharge de la banque  ; Décharge du
Délivrance de l’attestation d’exonération CIME.
de la patente sur deux ans. *pièces à obtenir au CDI de rattachement
Coût  officiel: 1000 FCFA(Timbre ou au CIME s’il en existe dans la localité
à composter sur la demande)  ; de situation de l’activité. Ex ville de
10.000FCFA attestation de localisation . Douala, CIME de Bonanjo   où la durée
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

des opérations est de  : Files d’attente  :


Coût pratiqué : Coût officiel + Coût maximum 35 mn  environ ; temps au
pratiqué : Coût officiel plus 10000FCFA guichet  : maximum 15 mn environ  ;
frais de déplacement de l’agent de Attente entre les étapes (cumul):maximum
localisation 10000FCFA frais de 7 j environ. La procédure gratuite.
déplacement de l’agent de localisation.
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

NB  : L’Impôt sur les Sociétés (IS) est


Durée: variable d’un CDI à un autre. calculé sur l’ensemble des bénéfices
Moyenne 30 jours obtenus au cours des 12 mois d’un
exercice budgétaire. Le taux de l’Impôt
2-Taxation sur les Sociétés est de 35 %, majoré de
a. Le régime simplifié 10 % au titre des Centimes Additionnels
Communaux. L’impôt est acquitté par
Voir régime simplifié du micro-
acomptes mensuels sur chiffre d’affaires
entrepreneur présenté ci-dessus
mensuel.
b. Le régime réel
Les contribuables classés au régime réel
Il est constitué des impôts directs et doivent quant à eux verser un acompte
indirects mensuels que sont  : l’Impôt représentant 1% du chiffre d’affaires
sur le revenu des personnes physiques réalisé au cours de chaque mois,
(IRPP), L’Impôt sur les sociétés (IS) et la majoré de 10 % au titre des centimes
taxe sur la valeur Ajoutée (TVA). Et des additionnels communaux, au plus tard
impôts annuels que sont : l’Impôt annuel le 15 du mois suivant. Les contribuables
sur le revenu net réel  ; la patente et la assujettis au régime du réel doivent
taxe sur la propriété foncière (TPF).
92
effectuer leur paiement par virement s’effectuer par virement bancaire et une
bancaire et présenter une copie de l’ordre copie de l’ordre de virement doit ensuite
de virement au Centre des impôts. être déposée au centre des impôts.

NB  : Le formulaire de la déclaration NB  : Le formulaire de la déclaration


peut être téléchargé à partir du site de la peut être téléchargé à partir du site de la
Direction Générale des Impôts en suivant Direction Générale des Impôts en suivant
le lien ci-après:  http://www.impots. le lien ci-après:  http://www.impots.
cm/index.php?page=formulaires-et- cm/index.php?page=formulaires-et-
imprimes&hl=fr imprimes&hl=fr

La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) b. Les impôts annuels

C’est un impôt sur la consommation Sur les impôts annuels que sont  :
prélevé sur la dépense. Le taux de la TVA l’Impôt annuel sur le revenu net réel
au Cameroun est de 19,25%. Seules ; la patente et la taxe sur la propriété
sont soumises à la taxe sur la valeur foncière (TPF), bien vouloir se reporter
ajoutée, les personnes physiques et aux développements ci-dessus relatifs au
morales imposables selon le régime réel régime simplifié présentés dans le cadre
et auxquelles ne sont pas appliquées les de la micro-entreprise.
exemptions prévues par la loi fiscale.

Pour son paiement, il faut fournir 04 III-1-2-3-La petite entreprise

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


pièces  : Ordre de virement impôts  ; du mouvement coopératif
Déclaration de l’impôt  ; Décharge de la La société coopérative
banque ; Décharge du CIME.
La société coopérative est un groupement
*pièces à obtenir au CDI de rattachement autonome de personnes volontairement

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


ou au CIME s’il en existe dans la localité réunies pour satisfaire leurs aspirations
de situation de l’activité. Ex ville de et besoins économiques, sociaux et
Douala, CIME de Bonanjo   où la durée culturels communs, au moyen d’une
des opérations est de  : Files d’attente  : entreprise dont la propriété et la gestion
maximum 35 mn  environ ; temps au sont collectives et où le pouvoir est exercé
guichet  : maximum 15 mn environ  ; démocratiquement et selon les principes
Attente entre les étapes (cumul):maximum coopératifs.
7 j environ. La procédure gratuite.

NB  : Le taux de la TVA est de 19,25% 1-Enregistrement et/ou obtention de


du montant de la dépense (17,5% majoré la licence
de 10% au titre de centimes additionnels Etape préalable principale  : Tenue de
communaux). Les contribuables classés l’assemblée constitutive. Etablissement
au régime du réel doivent verser un des statuts qui constituent le contrat
acompte représentant 1% du chiffre de société. Ils sont établis par acte sous
d’affaires réalisé au cours de chaque mois, seing privé ou par acte notarié. Les
majoré de 10 % au titre des centimes statuts comportent obligatoirement :1°)
additionnels communaux, au plus tard la forme de la société coopérative ;2°)
le 15 du mois suivant. Le paiement doit sa dénomination suivie, le cas échéant,
93
de son sigle ; 3°) la nature et le domaine stipulations relatives à la répartition du
de son activité et qui forment son objet résultat et notamment, des excédents
social ; 4°) son siège et sa durée ; 5°) le et des réserves ;16°) les modalités de
lien commun qui réunit les membres ; fonctionnement de la société coopérative ;
6°) les noms, prénoms et adresse 17°) la signature des initiateurs ou
résidentielle de chaque initiateur ;7°) le l’apposition de leur empreinte digitale ;
nombre précis ou les nombres minimal 18°) l’étendue des transactions avec les
et maximal de ses administrateurs ou usagers non coopérateurs, tout en ayant
membres du comité de gestion et toutes en vue la sauvegarde de l’autonomie de la
dispositions portant limitation des société coopérative ;
pouvoirs des administrateurs ou membres
Les statuts peuvent également comporter :
du comité de gestion ;8°) le nombre
1°) toutes dispositions concernant : le
précis ou les nombres minimal et maximal
taux de rendement maximal qui peut
des membres du comité de surveillance
être appliqué aux prêts et aux épargnes
ou du conseil de surveillance et toutes
des membres ; le taux de rémunération
dispositions relatives à l’exercice efficace
maximale qui peut être appliqué aux parts
des missions de ces organes ; 9°) la durée
de membres ;2°) toute limite imposée
du mandat des membres du comité de
aux activités commerciales de la société
gestion, du conseil d’administration, du
coopérative.
comité de surveillance et du conseil de
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

surveillance ; 10) toute limite relative au Si les services d’un notaire ont été
pourcentage maximal de parts sociales sollicités, les Honoraires du Notaire
que peut détenir un seul membre ; ‘élèvent comme suit  : Variable selon
11°) une déclaration précisant que la Tarification notariale, conformément au
société coopérative est organisée et décret n°95/038 du 28 février fixant Tarifs
exploitée et exerce ses activités selon les des notaires. Constitution d’une société  :
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

principes coopératifs et le rappel de ces 2 % de 1 à 3.000.000 de francs ; 1,5 %


principes ; 12°) l’identité des apporteurs de 3.000.001 à 10.000.000 de francs ;
en numéraires avec pour chacun d’eux 1 % de 10.000.001 à 25.000.000
le montant des apports, le nombre et de francs ; 0,5 % de 25.000.001 à
la valeur des parts sociales remis en 50.000.000 de francs ; 0,25 % au-
contrepartie de chaque apport ; 13°) dessus de 50.000.000 de francs.
l’identité des apporteurs en nature, la
Etape1  : Présentation à la Délégation
nature et l’évaluation de l’apport effectué
régionale du MINADER pour immatriculation
par chacun d’eux, le nombre et la valeur
de la coopérative.
des parts sociales remises en contrepartie
de chaque apport, le régime des biens Moment  de présentation: Un mois à
ou valeurs apportés lorsque leur valeur compter de la tenue de l’assemblée
excède celle des apports exigés ;14°) le constitutive.
montant du capital social, les limitations
minimales et maximales y afférentes, la Pièces à fournir  : Demande timbrée
valeur nominale des diverses catégories d’immatriculation.
de parts, les conditions précises de La demande est accompagnée du  Procès
leur émission ou souscription ; 15°) les verbal de la tenue de l’assemblée
94
constitutive mentionnant date et lieu obligatoire Par le MINADER d’un numéro
de sa tenue et signé par le nombre des d’immatriculation. Mention de ce numéro
membres fondateurs requis. Ce procès sur le formulaire remis au déclarant. Puis
verbal doit indiquer : transmission au Fichier National d’un
exemplaire du dossier individuel et des
La résolution relative à la création de la
autres pièces déposées par le requérant.
société coopérative et précisant :
Coût officiel  : Inscription au registre des
La date de la tenue de l’assemblée
sociétés coopératives  : Frais 0 + 1000
constitutive  ; la dénomination sociale
francs CFA pour le timbre de la demande.
et éventuellement le pseudonyme ou
le sigle  ; l’objet ou la ou les branches Durée pratiquée : 3 mois environ
d’activités  économique ; le ressort
territorial  ; Le siège social et l’adresse 2- Régime fiscal
postal. a. Immatriculation fiscale
La résolution approuvant les statuts et Lieu  : CDI de rattachement du
spécifiant : contribuable (la société coopérative).
Pièces à fournir : une demande (de carte
Les modalités d’engagement d’activités
de contribuable) dûment remplie adressée
réciproques  ; les modalités de
au chef du CDI de rattachement  ; le
souscription et de libération du capital
registre des coopératives ; le statut ;

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


social  ; la résolution portant élection du
l’attestation et le plan de localisation ; le
Président du Conseil d’Administration
reçu du paiement des frais.
et les administrateurs ou ceux qui en
tiennent lieu. Certains prélèvements sont effectués :
Contrat bail : 15% du montant du loyer
La résolution relative à l’élection des
sur 12 mois ; Précompte sur loyer : 15%.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


membres du comité de surveillance
mentionnant leurs noms, prénoms, *Le CDI procède à la localisation (sans
profession et adresse personnelle. frais) du siège de la coopérative. Mais
l’établissement de l’attestation de
La résolution nommant la personne
localisation coûte 10.000 FCFA. Une
physique extérieure chargée du contrôle
procédure administrative interne est
des comptes ou l’organisme désigné à cet
diligentée en vue de l’attribution d`un
effet.
Numéro d’identification Unique (NIU) et
La délibération du conseil d’administration de l’édition de la carte de contribuable par
nommant les membres du comité de le Poste déconcentré d`immatriculation
crédit, pour les coopératives d’épargne et compétent. Le CDI de rattachement du
de crédit. contribuable procède à la transmission de
la carte au contribuable et à la création
*S’agissant des activités réglementées,
de son Dossier Fiscal Unique (DFU) qui
les autorisations préalables requises.
contiendra toutes ses déclarations et
Décision: Inscription sur le Registre documents afférents à sa vie fiscale.
des sociétés coopérative tenu à la
Une demande de patente doit alors
Délégation Régional du MINADER du
être introduite par le contribuable pour
siège de la coopérative. Attribution 95
entamer l’exercice de son activité.
Décision  :Délivrance carte de
(2) 
les syndicats agricoles, pastoraux, et
contribuable (validité 10 ans) les coopératives d’approvisionnement
et d’achat fonctionnant conformément
Durée  : Variable selon le lieu de
aux dispositions qui les régissent ;
localisation de la coopérative. Moyenne
30 jours.  Cette exonération s’applique
également dans les mêmes conditions
Coût  officiel: 1000 FCFA (Timbre à
en matière de bénéfices industriels et
composter sur la demande) ; 10.000FCFA
commerciaux.
attestation de localisation. Coût
pratiqué  : Coût officiel + 10000 FCFA *Il peut être remarqué que les
(frais de déplacement de l’agent chargé coopératives d’épargne et de crédit ne
de la localisation) sont pas concernées par cette exonération.

b. Taxation La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)


L’impôt sur les sociétés (IS). Les coopératives sont assujetties à la TVA
Le principe est celui de l’assujettissement lorsqu’elles réalisent un chiffre d’affaire
des coopératives à l’impôt sur les supérieur à 50 millions de francs CFA.
sociétés. Exceptionnellement, certaines Autrement dit, lorsqu’elles relèvent du
coopératives en sont exonérées. Il s’agit régime du réel. Elles sont exonérées de
de : TVA, lorsqu’elles réalisent un chiffre
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

d’affaire annuel inférieur à cinquante


(1) 
les sociétés coopératives de millions de francs CFA.
production, transformation,
conservation et vente de produits La procédure du paiement de la TVA est
agricoles et d’élevage, et leurs unions la même que celle-ci-dessus présentée
fonctionnant conformément aux pour la petite entreprise.
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

dispositions légales qui les régissent, La Taxe Propriété Foncière (TPF)


sauf pour les opérations ci-après
désignées : Les coopératives sont assujetties à la TPF
quand elles sont propriétaires d’immeuble
 ventes effectuées dans un bâti ou non bâti, quel que soit le montant
magasin de détail distinct de leur de leur chiffre d’affaire. La procédure est
établissement principal ; opérations la même que celle–dessus décrite pour la
de transformation portant sur les micro-entreprise.
produits ou sous-produits autres que
ceux destinés à l’alimentation de La patente
l’homme et des animaux ou pouvant Les coopératives sont assujetties à la
être utilisés à titre de matières patente.
premières dans l’agriculture, l’élevage
ou l’industrie ;
3- Régime social
opérations effectuées par les sociétés Ce sont les étapes
coopératives ou unions susvisées avec supplémentaires imposées par l’obligation
des non sociétaires. d’immatriculation à la CNPS et celle
d’obtenir les autorisations spécifiques.
96
La CNPS  : étape d’immatriculation de la Coût  : Frais 0 FCFA + Timbres à
coopérative à la CNPS. Elle doit être faite composter.
dès le fonctionnement de la coopérative et
Obtentions des autorisations spécifiques :
en cas d’utilisation d’ au moins un salarié.
Elles sont dues en fonctions des activités
La procédure est la suivante :
de la coopérative et conditionnent le
Elle doit remplir une demande fonctionnement de la société. Exemple,
d’immatriculation au fichier des les agréments COBAC et MINFI pour les
employeurs. Coopératives d’Epargne et de Crédit.

Elle doit appuyer cette demande par : B-Le groupe d’initiative commune
une photocopie des statuts ; le reçu de
la patente ; La carte de contribuable; Le Les groupes d’initiative commune (GIC)
plan de localisation signé du requérant ; sont des organisations à caractère
la liste du personnel permanent ou économique et social de personnes
temporaire ; Une photocopie du certificat physiques volontaires ayant des intérêts
d’immatriculation au RCCM . communs et réalisant à travers le groupe
des activités communes.
Elle doit immatriculer chaque
salarié, à cette occasion il présente 1-Enregistrement et/ou obtention de
les pièces suivantes : Une demande la licence
d’immatriculation du salarié à la CNPS

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Etape préalable  : Tenue d’une assemblé
signée par l’employeur et le salarié
constitutive pour : Ouverture d’un registre
concerné ; Une photocopie de l’acte de
des membres ;
naissance du salarié, et le cas échéant,
celles de son conjoint et de ses enfants Adoption des statuts par les membres
légitimes, reconnus ou adoptifs ; Une fondateurs. Ceux-ci peuvent être établis

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


photocopie de son acte de mariage, le cas sous seing privé ou par un notaire. Les
échéant. statuts doivent contenir  : l’objet, les
activités principales, le ressort territorial,
Lieu : L’affiliation se déroule dans le
la dénomination, le siège social et la
centre de prévoyance sociale le plus
durée du groupe ; les attributions de ses
proche. Mais le micro-entrepreneur peut
responsables, la durée de leur mandat et
choisir de se pré-immatriculer en ligne,
leur mode de désignation ; les conditions
l’immatriculation n’est confirmée que
d’admission et de retrait des membres ;
dans un centre de prévoyance sociale.
l’organisation et le fonctionnement du
Ceci, dans les 30 jours qui suivent la pré-
groupe, notamment la désignation de ses
immatriculation, au plus tard.
responsables, le mode de prise de décision
Décision : Délivrance de l’attestation pour les demandes de crédit, les décisions
d’immatriculation de la coopérative et des d’investissement, la modification des
salariés. statuts, la dissolution du groupe ou son
changement de statut légal ; l’étendue
*L’affiliation de l’entreprise à la Caisse
des engagements d’activité des membres
Nationale de la Prévoyance Sociale
avec le groupe ; la responsabilité d’un
entraîne son immatriculation qui se
membre vis-à-vis des dettes du groupe et
concrétise par l’attribution d’un matricule
sa base de détermination.
ou numéro d’identification unique CNPS 97
Désignation d’un délégué chargé de le ƒƒ La résolution approuvant les statuts.
représenter dans tous les actes de la
vie civile, dans les limites des pouvoirs ƒƒ
La résolution nommant le délégué
qui lui sont conférés par les règles et et, en tant que de besoin, les autres
délibérations dudit groupe. responsables en indiquant leurs noms,
prénoms, fonctions, professions,
Si les services d’un notaire ont été adresses et toutes autres informations
sollicités, les Honoraires du Notaire utiles à leurs identifications.
s‘élèvent comme suit : Variable selon
Tarification notariale, conformément au La demande est également accompagnée
décret n°95/038 du 28 février fixant Tarifs de :
des notaires. Constitution d’une société :
2 % de 1 à 3.000.000 de francs ; 1,5 % ƒƒ 03 copies des statuts
de 3.000.001 à 10.000.000 de francs ;
1 % de 10.000.001 à 25.000.000 ƒƒ 01 extrait de l’autorisation, de
de francs ; 0,5 % de 25.000.001 à l’attestation de conformité préalable
50.000.000 de francs ; 0,25 % au- ou de tout document requis, précisant
dessus de 50.000.000 de francs. les domaines d’activités concernées.

Etape1  : Présentation à la Délégation ƒƒ 03 photocopies de la loi et de son


régionale du MINADER pour texte d’application
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

immatriculation
Décision  : Inscription obligatoire du GIC
Moment de présentation : Dans les deux par le Délégué du MINADER compétent
mois qui suivent la tenue de l’assemblée sur le registre des COOP/GIC.
constitutive, le délégué du GIC dépose,
contre récépissé, à la Délégation du l’inscription est réputée acquise en cas de
MINADER du siège du GIC un dossier silence du Délégué du MINADER durant
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

pour inscription de son organisation. un délai de deux (2) mois à compter


de la date de réception de la demande
Composition du dossier introduite par le groupe d’initiative
d’immatriculation : Une demande timbrée commune. Le récépissé du dépôt du
au tarif en vigueur  ; le procès verbal de dossier vaut certificat d’inscription jusqu’à
l’assemblée constitutive mentionnant date délivrance dudit certificat.
et lieu de sa tenue et signé par le nombre
de membres fondateurs requis. En cas de dossier incomplet, le refus
d’inscription notifié au délégué mandaté
Le procès-verbal doit indiquer : par le GIC dans les 02 mois à compter
ƒƒ La résolution relative à la création de la date de dépôt du dossier à la
du GIC précisant : la date de tenue délégation. La notification est publiée
de l’assemblée constitutive ; la dans la presse écrite diffusée dans la
dénomination et, éventuellement, localité.
le pseudonyme ou le sigle ; l’objet Délai : 3 mois
et la ou les branche (s) d’activité
économique ; le ressort territorial ; le Coût  : Inscription au registre des GIC  :
siège social et l’adresse postale. Frais 0 + 1000 francs CFA pour le timbre
98 de la demande.
2-Régime fiscal C- Le Groupement d’intérêt
a. Immatriculation fiscale économique
Le délégué du GIC doit solliciter Le groupement d’intérêt économique (GIE)
l’immatriculation fiscale de son est celui qui a pour but exclusif de mettre
organisation, la procédure est la même en œuvre pour une durée déterminée,
que celle exposée ci-dessus pour les tous les moyens propres à faciliter ou à
coopératives. développer l’activité économique de ses
membres, à améliorer ou à accroître les
b. Taxation
résultats de cette activité.
Elle est certes fonction du chiffre d’affaire
annuel réalisé. Mais, le GIC est une Son activité doit se rattacher à l’activité
précoopérative, sa taille et son chiffre économique de ses membres et ne peut
d’affaire annuel ne sont généralement pas avoir qu’un caractère auxiliaire par rapport
importantes. La taxation qui convient au à celle-ci. Il peut être constitué sans
GIC est constitué, selon le chiffre d’affaire capital.
annuel, de  : L’impôt libératoire (lorsque Le GIE jouit d’une personnalité morale au
le GIC est de taille très modeste) ou, du même titre que les sociétés commerciales.
régime simplifié comprenant : la patente, Il doit donc, être constitué conformément
l’Impôt sur les sociétés et la taxe foncière. dispositions concernant les personnes
Un peu moins la TVA. morales contenues dans l’instruction du

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Premier Ministre relative aux formalités de
3-Régime social création d’entreprise.
Ce sont les étapes
supplémentaires imposées par l’obligation 1-Enregistrement et/ou obtention de
d’immatriculation à la CNPS et celle la licence

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


d’obtenir les autorisations spécifiques L’enregistrement se fait au CFCE. Dans
relatives à la nature des activités les villes sans CFCE, il se fait dans les
envisagées. administrations habilitées.
Le délégué du GIC doit solliciter a. Enregistrement du GIE dans les
l’immatriculation du GIC et celle du administrations habilitées
personnel qu’il utilise à la CNPS, la
Etape préalable : Tenue d’une assemblée
procédure est celle-ci-dessus décrite pour
constitutive pour adoption des statuts par
les coopératives.
les membres fondateurs.
S’il ya des autorisations spécifiques à
Les statuts doivent être établis par
obtenir en fonction de la nature des
acte notarié ou sous seing privé, Il
activités du GIC, le délégué doit les
doit contenir  :1°) la dénomination du
solliciter en suivant la procédure prévue à
groupement d’intérêt économique ; 2°)
cet effet.
les nom, raison sociale ou dénomination
sociale, forme juridique, adresse du

99
domicile ou du siège social et, s’il y a lieu, *Un timbre fiscal sera apposé sur chaque
le numéro d’immatriculation au registre page des statuts notariés. Nous prenons
du commerce et du crédit mobilier de ici une moyenne de quatre exemplaires de
chacun des membres du groupement statuts de 15 pages chacun.
d’intérêt économique ; 3°) la durée
Durée  : Variable selon la diligence du
pour laquelle le groupement d’intérêt
mandataire du GIE.
économique est constitué ; 4°) l’objet
du groupement d’intérêt économique ; Etape2 : Ouverture d’un compte bancaire
5°) l’adresse du siège du groupement au nom du GIE en création. Pièces à
d’intérêt économique. fournir pour l’ouverture du compte : Photo
d’identité  ; Pièce d’identité  ; document
Etape1  : Constitution du dossier
attestant la création de la société.
d’immatriculation. Le dossier est
constitué des pièces suivantes : 1°) deux Décision  : Attestation de domiciliation
copies certifiées conformes des statuts ; bancaire et reçu de versement du capital.
2°) deux exemplaires de la déclaration
Coût officiel : 0FCFA
de régularité et de conformité, ou de la
déclaration notariée de souscription de Durée : 1 heure
versement ; 3°) deux exemplaires de la
liste certifiée conforme du gérant ou de Etape3  : Dépôt dans le compte
l’associé unique (s’il est lui-même gérant) du montant du capital fixé par les
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

ayant le pouvoir d’engager la société ; fondateurs. Pièces à fournir  : Attestation


4°) deux extraits du casier judiciaire des de domiciliation bancaire et le reçu de
personnes visées à l’alinéa ci-dessus ; versement du capital
si le requérant n’est pas originaire de Décision : Attestation de dépôt du capital
l’Etat partie dans lequel il demande son
inscription, il devra également fournir un Coût officiel : 0 FCFA
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

extrait de son casier judiciaire émanant Durée : 1 heure


des Autorités de son Pays de naissance,
et à défaut tout autre document en tenant Etape5  : Présentation chez le notaire.
lieu ; 5°) le cas échéant, une autorisation Ce dernier doit authentifier les statuts
préalable d’exercer le commerce. de la société. Soit le notaire rédige lui-
même les statuts, soit l’entrepreneur les
Coût  : 60000 FCFA (de timbres fiscaux rédige et les dépose avec reconnaissance
à apposer sur chacune des 15 pages d’écriture et de sa signature au rang des
des 4 exemplaires des statuts) + 4000 minutes d’un Notaire.
FCFA (de timbres fiscaux à apposer
sur les 4 exemplaires de la déclaration Décision : Etablissement de la déclaration
de souscription et du versement du de souscription après réception de
capital social )+ 2000 FCFA (de timbres l’attestation de dépôt du capital sur un
fiscaux à apposer sur les extraits de compte bancaire de société en création.
casier judiciaire) + 2000FCFA frais Signature des originaux (minutes) des
d’établissement des 02 extraits de casier statuts et de la déclaration de souscription
judiciaire +100FCFA frais de recherche. de versement du capital doivent par
l’associé unique
100
Enregistrement de la minute (original du des dates et lieux de naissance, de leurs
statut) aux impôts (art 302 et 305 du nationalités, de leurs dates et des lieux de
Code Général des Impôts) leurs mariage, des régimes matrimoniaux
adoptés et des clauses opposables aux
Délivrance des expéditions (copies) à
tiers restrictives de la libre disposition
partir de la minute enregistrée aux impôts.
des biens des époux ou l’absence de
Remise à l’associé unique de deux telles clauses ainsi que les demandes
expéditions de statuts et de la déclaration en séparation de biens ; 9°) les noms,
de souscription et de versement du prénoms, date et lieu de naissance, et
capital. domicile de l’administrateur ayant le
pouvoir général d’engager la société ;
Coût  : 2 % du montant du capital social
10°) les noms, prénoms, date et lieu de
pour les émoluments du notaire + 50000
naissance, domicile des Commissaires
FCFA (pour les débours: photocopies,
aux comptes.
papier, ...etc.)+ 115000FCFA (pour la
publication de l’annonce légale). A cette demande, sont jointes, sous
peine de rejet, les pièces justificatives
*Dans la pratique, les notaires proposent
suivantes  : 1°) deux copies certifiées
aux usagers de s’occuper de toutes les
conformes des statuts ; 2°) deux
formalités de création de la société et
exemplaires de la déclaration de régularité
appliquent à cet effet un tarif forfaitaire
et de conformité, ou de la déclaration

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


qui varie entre 350 000 FCFA et 700 000
notariée de souscription de versement ;
FCFA.
3°) deux exemplaires de la liste certifiée
Durée  : Variable selon le notaire conforme des gérants, administrateurs
instrumentaire. En moyenne 20 jours. ou associés tenus indéfiniment et
personnellement responsables, ou ayant
Etape6  : Présentation au greffe du TPI le pouvoir d’engager la société ; 4°) deux

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


compétent pour immatriculation extraits du casier judiciaire des personnes
L’administrateur doit remplir la demande visées à l’alinéa ci-dessus ; si le requérant
(le formulaire) d’immatriculation. Cette n’est pas originaire de l’Etat partie dans
demande doit mentionner  : 1°) la lequel il demande son inscription, il
dénomination sociale ; 2°) le cas échéant, devra également fournir un extrait de son
le nom commercial, le sigle, ou l’enseigne ; casier judiciaire émanant des Autorités
3°) la ou les activités exercées ; 4°) la de son Pays de naissance, et à défaut
forme du GIE ; 5°) le montant du capital tout autre document en tenant lieu ; 5°)
social avec l’indication du montant des le cas échéant, une autorisation préalable
apports en numéraire et l’évaluation des d’exercer le commerce.
apports en nature (dans l’hypothèse où Décision  : Le greffier en chef de la
le GIE est constitué avec un capital) ; chambre civile et commerciale du TPI
6°) l’adresse du siège social; 7°) la durée délivre à l’entrepreneur une expédition de
du GIE telle que fixée par ses statuts ; la déclaration aux fins d’immatriculation
8°) les noms, prénoms et domicile avec mention de la date, et de la
personnel des fondateurs , avec mention désignation de la formalité effectuée.

101
Coût  : Variable selon les greffes  entre Durée :10 mn
56000 FCFA à 60000 FCFA.
NB  : Le mandataire doit présenter les
Durée : variable d’un greffe à un autre. En imprimés de casier judiciaire afin que
moyenne 3 jours. l’agent des impôts y appose le cachet du
timbre fiscal.
b. L’enregistrement du GIE effectué par
le CFCE Etape3 : Dépôt des demandes d’extrait de
Etape1  : Présentation du mandataire casier judiciaire
au TPI compétent pour obtention des Pièces à joindre aux demandes  : Pour
formulaires de demande d’extrait de chaque membre , Acte de naissance
casier judiciaire. (original)  ; Copie certifiée d’acte de
Si les membres enregistrent le GIE au naissance (original)  ; Pièce d’identité
CFCE de Douala, par exemple, et sont (original)  ; Copie certifiée de la pièce
nés (tous ou certains) à Douala, l’extrait d’identité (original).
de casier judiciaire est exigé à ceux qui Coût  : 2000 FCFA (frais d’établissement
sont nés à Douala. des deux extraits x le nombre de
Ceux qui ne sont pas né à Douala ont membres) + 100(Frais de recherche).
la possibilité de remplir une simple Durée  : 20 mn (pour l’opération)  ; 1/2
déclaration sur l’honneur au moment de jour (pour l’étape suivante).
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

la création du GIE sous réserve d’apporter


ledit extrait dans un délai de 75 jours. Etape4  : Retrait des extraits de casier
judiciaire.
Si le GIE est enregistré au CFCE de
Douala, l’extrait de casier judiciaire est à Le retrait de l’extrait de casier judiciaire
retirer auprès : du Tribunal de Première s’effectue de 15h 30 à 16 h. Toutefois,
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Instance pour les natifs de Douala ; du le service peut rester ouvert jusqu’à 18h
TPI de naissance pour les non-natifs de en cas de grande affluence. Lors du retrait
Douala ; du Ministère de la Justice à de l’extrait de casier judiciaire, l’agent
Yaoundé (direction des affaires pénales du service de l’extrait de casier judiciaire
et des grâces) pour les ressortissants vérifie l’identité du mandataire à partir
étrangers. de la pièce d’identité déposée avec les
demandes.
Le mandataire doit remplir la demande
avant l’étape suivante. Décision  : Remise au mandataire des
extraits de casier judiciaire établis et
Coût : 0FCFA restitution des originaux des pièces
Durée : 20 mn déposées à l’appui des demandes
d’extrait.
Etape2  : Apposition des timbres fiscaux
sur les deux demandes d’extraits de casier Coût : 0 FCFA
judiciaire. Durée : 15 mn.
Coût : 2000 FCFA (frais de timbres fiscal) Etape 5  : Présentation chez le notaire
x le nombre de membres pour demande de statuts notariés et
102
paiement des frais.
Pièces à fournir  : Pièce d’identité Décision  : Délivrance de l’Attestation de
(copie simple) de l’administrateur et domiciliation bancaire.
de chaque membre; Déclaration sur
Coût : 0 FCFA
l’honneur des antécédents judiciaires
(original) de l’administrateur  ; Extrait Opération2 : Dépôt du capital social dans
de casier judiciaire (2 originaux) de le compte ouvert au nom de la société en
l’administrateur. création
Décision  : Délivrance de l’attestation de Pièce à fournir  : Attestation de
constitution du GIE domiciliation bancaire (original)
Coût  : 60000 FCFA (de timbres fiscaux Décision  : Délivrance reçu du versement
à apposer sur chacune des 15 pages et Attestation de dépôt du capital
des 4 exemplaires des statuts) + 4000
Coût : 0FCFA
FCFA (de timbres fiscaux à apposer sur
les 4 exemplaires de la déclaration de Opération3 : Obtention de l’attestation de
souscription et du versement du capital dépôt du capital social
social) + 2 % du montant du capital
social pour les émoluments du notaire Pièces à fournir  : reçu du versement du
(s’il s’agit d’un GIE sans capital, sinon capital social
honoraire forfaitaire) + CFA 50,000 (pour* Bien que les services soient ouverts

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


les débours: photocopies, papier, ...etc.).
le samedi dans certaines banques et
*Un timbre fiscal sera apposé sur chaque dans certaines villes, l’entrepreneur qui
page des statuts notariés. Nous prenons souhaite obtenir son attestation de dépôt
ici une moyenne de quatre exemplaires de du capital social doit le solliciter de lundi
statuts de 15 pages chacun. à vendredi

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


NB  : Dans la pratique, les notaires Décision  : Délivrance de l’attestation de
proposent aux usagers de s’occuper de dépôt du capital social
toutes les formalités de création de la Coût : 0 FCFA
société et appliquent à cet effet un tarif
forfaitaire qui varie entre 350 000 FCFA Durée de l’étape  : Variable selon les
et 700 000 FCFA. banques et l’affluence. Mais en moyenne
1/2 journée.
Durée  : Variable selon les cabinets de
notaire. Mais en moyenne 5 jours. Etape7 : Retour chez le Notaire

Etape6  : Présentation dans une banque Opération1  : Signature des statuts


agréée. notariés

Opération1 : ouverture du compte pour la Pièces à fournir : Attestation de dépôt du


société en création. capital social

Pièces à fournir  : Attestation de Coût : 0 FCFA


constitution de société (original)  ; Photo Durée  : 1 heure (pour l’opération)  ; 10
d’identité  ; Pièce d’identité (copie Jours (avant l’opération suivante).
simple).
103
Opération2 : Retrait des statuts notariés Formulaire unique de création
d’entreprise ; Formulaire de demande de
Décision  : Remise des statuts notariés à
carte de contribuable.
l’entrepreneur
Opération3  : Paiement des frais de
Coût :0 FCFA
création d’entreprise
Durée : 15mn.
Coût total  estimé: 120 700FCFA
NB  : Pour le GIE enregistré au CFCE
Détails du coût58  : 200 FCFA pour 2
sans capital, les étapes 5 , 6 et 7 doivent
chemises cartonnées ; 10000 FCFA pour
être facultatives dans l’esprit de la
l’ouverture du dossier  ; 2 % (20000
simplification consacrée pour les SARL
FCFA si capital social 1 000 000 FCFA)
par Loi n° 2016/014du 14 décembre
du capital social pour les émoluments
2016 fixant le capital social minimum et
du notaire ( si le GIE est crée avec
les modalités de recours aux services du
capital)  ; 15000 FCFA pour les débours
notaire dans le cadre de la création d’une
photocopies, chemises et divers  ; 5000
société à responsabilité limitée. Lorsque
FCFA par exemplaire x2  =10000 FCFA
le GIE est constitué sans capital. Le
pour la déclaration de souscription de
mandataire n’est pas obligé de solliciter
capital  (si GIE est crée avec capital);
un Notaire. Il peut rédiger ses statuts sous
2000 FCFA de timbres fiscaux pour
seing privé et aller directement au CFCE
l’enregistrement aux impôts de la minute
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

qui va les authentifier : le chef du centre


des statuts et de la déclaration de
de formalités des entreprises authentifie
souscription et de versement du capital
les statuts par signature au bas desdits
(si GIE crée avec capital)  ; 1000 FCFA
statuts ainsi que par apposition, sur
par timbre fiscal x12=12000 FCFA
chaque page, de la mention « Authentifié
pour les expéditions des statuts 21500
par le CFCE »57
FCFA pour les frais d’immatriculation
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Etape8 : Présentation au CFCE au registre de commerce - personne


morale  ; 20000FCFA de droits fixes
Opération1  : Dépôt du dossier et
d’enregistrement  ; 10000 FCFA pour la
paiement des frais de création
publication de l’annonce légale.
d’entreprise
Décision  : Délivrance du récépissé de
Pièces à fournir : Statuts sous seing privé
dépôt du dossier de création d’entreprise
(5 originaux) ; plan de localisation (copie
simple) signé par le promoteur. Durée : 25 mn (pour les opérations) ; 16
jours (délai officiel) pour passer à l’étape
Coût : 0FCFA
suivante.
Opération2 : Remise à l’entrepreneur des
Opération4  : Retrait des pièces attestant
formulaires à remplir
la création de l’entreprise

Pièce à fournir  : récépissé de dépôt du


57 Dans l’esprit du décret n° 2017/0877/PM
du 28 février 2017 qui précise les modalités dossier de création d’entreprise
d’authentification, dans les centres de formalités
de création d’entreprises, des statuts de la société 58 Coût et détails communiqué par le CFCE de
à responsabilité limitée (SARL) établis sous seing Yaoundé et consultable sur le site web  : https://
privé. yaounde.eregulations.org/procedure/156/125?l=fr
104
Décision  : Délivrance de la carte de le chiffre d’affaires annuel hors taxes est
contribuable-personne morale supérieur à cent (10) Millions de francs
CFA et n’excède pas un (01) Milliard de
Coût : 0FCFA
Francs CFA.
Durée : 15 mn
Toutes les formes d’organisation sociétaire
peuvent lui convenir en considération de
2-Régime fiscal la borne supérieure du montant du chiffre
d’affaire. Tant les formes classiques
1-Immatriculation fiscale des GIE
que les formes coopératives. Tant les
Voir ci-dessus Immatriculation fiscale des formes unipersonnelles que les formes
coopératives. La procédure est la même. pluripersonnelles.

2-Taxation Toutefois, nous n’insisterons que sur la


Société A Responsabilité Limitée (SARL)
Elle fonction du chiffre d’affaire annuel
pluripersonnelle qui est plus proche des
réalisé. Elle peut donc relevé du régime
entreprises de l’économie informelle ayant
simplifié ou du régime réel.
un chiffre d’affaire généralement réalisé
a. Régime simplifié dans cette économie. Son enregistrement
Voir ci-dessus régime simplifié de la peut être effectué par les administrations
Petite Entreprise, tout en notant que habilitées dans les villes sans CFCE ou

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


contrairement à la PE, le GIE est exonéré effectué par le CFCE dans les villes dotées
de l’impôt sur les sociétés mais est tenu de CFCE.
de déclarer à l’administration fiscale la
A-L’enregistrement effectué par les
distribution des résultats aux membres.
administrations habilitées
Le groupement d’intérêt économique ne
donne pas lieu par lui-même à réalisation Etape préalable. Assemblée constitutive.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


et à partage des bénéfices (Art 870) Les associés se réunissent pour l’adoption
des statuts. Tous les associés doivent
b. Régime du réel
intervenir à l’acte instituant la société,
Voir ci-dessus régime réel de la Petite La en personne ou par mandataire justifiant
moyenne entreprise relève exclusivement d’un pouvoir spécial.
du régime du réel. Sur ce régime, voir ci-
dessus Régime réel de la Petite entreprise Les statuts contiennent : 1°) la forme
Entreprise. de la société (Société A Responsabilité
Limitée) ; 2°) sa dénomination suivie, le
cas échéant, de son sigle (SARL) ; 3°)
3-Régime social
la nature et le domaine de son activité,
Ce régime est le même que celui des qui forment son objet social ; 4°) son
coopératives et GIC. siège social ; 5°) sa durée ; 6°) l’identité
des apporteurs en numéraire avec, pour
III-1-2-3-La moyenne entreprise chacun d’eux, le montant des apports,
le nombre et la valeur des titres sociaux
La moyenne entreprise en abrégé ME est remis en contrepartie de chaque apport ;
une entreprise qui emploie entre Vingt et 7°) l’identité des apporteurs en nature, la
Un (21) et Cent (100) personnes et dont nature et l’évaluation de l’apport effectué
105
par chacun d’eux, le nombre et la valeur judiciaires (original) du gérant ; Extrait de
des titres sociaux remis en contrepartie casier judiciaire (2 originaux) du gérant.
de chaque apport ; 8°) l’identité des
Décision  : Délivrance de l’attestation de
apporteurs en industrie, la nature et la
constitution de la SARL
durée des prestations fournies par chacun
d’eux, le nombre et la valeur des titres Coût  : 60000 FCFA (de timbres fiscaux
sociaux remis en contrepartie de chaque à apposer sur chacune des 15 pages
apport  ; 9°) l’identité des bénéficiaires des 4 exemplaires des statuts) + 4000
d’avantages particuliers et la nature de FCFA (de timbres fiscaux à apposer sur
ceux-ci ; 10°) le montant du capital les 4 exemplaires de la déclaration de
social ; 11°) le nombre et la valeur des souscription et du versement du capital
titres sociaux émis, en distinguant, le social) + 2 % du montant du capital social
cas échéant, les différentes catégories de pour les émoluments du notaire (étant
titres créées ; ;12°) les clauses relatives à entendu que le minimum de ce capital est
la répartition du résultat, à la constitution de 100.000 FCFA) + CFA 50,000 (pour
des réserves et à la répartition du boni de les débours: photocopies, papier, ...etc.).
liquidation  ; 13°) les modalités de son
*Un timbre fiscal sera apposé sur chaque
fonctionnement.
page des statuts notariés. Nous prenons
Les statuts doivent aussi contenir 11 bis°) ici une moyenne de quatre exemplaires de
La mention de la libération des parts et statuts de 15 pages chacun.
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

du dépôt des fonds dans une banque ou


NB  : Dans la pratique, les notaires
établissement de crédit ou micro finance.
proposent aux usagers de s’occuper de
L’Annexe des statuts  : Le commissaire toutes les formalités de création de la
aux apports établit sous sa responsabilité société et appliquent à cet effet un tarif
un rapport annexé aux statuts. Ce rapport forfaitaire qui varie entre 350 000 FCFA
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

décrit chacun des apports en nature et/ et 700 000 FCFA.


ou avantages particuliers, selon le cas,
Durée  : Variable selon les cabinets de
indique le mode d’évaluation adopté
notaire. Mais en moyenne 5 jours.
et les raisons pour lesquelles il a été
retenu. Il atteste que la valeur des apports Etape2  : Présentation dans une banque
correspond au moins à la valeur du agréée.
nominal des parts à émettre.
Opération1 : ouverture du compte pour la
Etape1 : Présentation chez le notaire pour société en création.
demande de statuts notariés et paiement
des frais. Pièces à fournir  : Attestation de
constitution de société (original)  ; Photo
NB : Cette étape est facultative lorsque le d’identité  ; Pièce d’identité (copie
capital de la SARL est inférieur ou égal à simple).
un (01) million francs CFA.
Décision  : Délivrance de l’Attestation de
Pièces à fournir  : Pièce d’identité (copie domiciliation bancaire.
simple) du gérant et des associés  ;
Déclaration sur l’honneur des antécédents Coût : 0 FCFA

106
Opération2 : Dépôt du capital social dans Durée :15mn.
le compte ouvert au nom de la société en
NB  : Les étapes 1,2 et 3 peuvent être
création
regroupées en une seule  : Le dépôt
Pièce à fournir  : Attestation de des fonds peut aussi être effectué en
domiciliation bancaire (original) l’étude du notaire. La libération et le
dépôt des fonds sont constatés par un
Décision  : Délivrance reçu du versement
notaire instrumentaire, au moyen d’une
et Attestation de dépôt du capital
déclaration notariée de souscription et
Coût : 0FCFA de versement qui indique la liste des
souscripteurs , la dénomination sociale,
Opération3 : Obtention de l’attestation de
la forme juridique et le siège social ,
l’attestation de dépôt du capital social
ainsi que la domiciliation bancaire des
Pièces à fournir  : reçu du versement du intéressés, s’il y a lieu, et le montant des
capital social sommes versées par chacun. Les fonds
ainsi déposés sont indisponibles jusqu’au
*Bien que les services soient ouverts jour de l’immatriculation de la société
le samedi dans certaines banques et au registre du commerce et du crédit
dans certaines villes, l’entrepreneur qui mobilier.
souhaite obtenir son attestation de dépôt
du capital social doit le solliciter de lundi Etape3  : Présentation au greffe du TPI

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


à vendredi compétent pour immatriculation

Décision : Délivrance de Moment de présentation au greffe : Dans


le mois de la formation de la SARL.
Coût : 0 FCFA
Le mandataire doit fournir une demande
Durée de l’étape  : Variable selon les d’immatriculation (Elle est un formulaire).

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


banques et l’affluence. Mais en moyenne Cette demande doit mentionner  : 1°)
1/2 journée. la dénomination sociale ; 2°) le cas
Etape3 : Retour chez le Notaire échéant, le nom commercial, le sigle,
ou l’enseigne ; 3°) la ou les activités
Opération1  : Signature des statuts exercées ; 4°) la forme de la société
notariés (SARL) ; 5°) le montant du capital social
Pièces à fournir : Attestation de dépôt du avec l’indication du montant des apports
capital social en numéraire et l’évaluation des apports
en nature ; 6°) l’adresse du siège social;
Coût : 0 FCFA 7°) la durée de la SARL telle que fixée
Durée  : 1 heure (pour l’opération)  ; 10 par ses statuts ; 8°) les noms, prénoms et
Jours (avant l’opération suivante). domicile personnel des fondateurs , avec
mention des dates et lieux de naissance,
Opération2 : Retrait des statuts notariés de leurs nationalités, de leurs dates et
des lieux de leurs mariage, des régimes
Décision  : Remise des statuts notariés à
matrimoniaux adoptés et des clauses
l’entrepreneur
opposables aux tiers restrictives de la
Coût : 0 FCFA libre disposition des biens des époux ou
107
l’absence de telles clauses ainsi que les B-Enregistrement de la SARL
demandes en séparation de biens ; 9°) les effectué par le CFCE
noms, prénoms, date et lieu de naissance,
Etape préalable : Assemblée constitutive.
et domicile de l’administrateur ayant le
Les associés se réunissent pour l’adoption
pouvoir général d’engager la société ;
des statuts. Tous les associés doivent
10°) les noms, prénoms, date et lieu de
intervenir à l’acte instituant la société,
naissance, domicile des Commissaires
en personne ou par mandataire justifiant
aux comptes.
d’un pouvoir spécial.
A cette demande, sont jointes, sous
Les statuts contiennent : 1°) la forme
peine de rejet, les pièces justificatives
de la société (Société A Responsabilité
suivantes  : 1°) deux copies certifiées
Limitée) ; 2°) sa dénomination suivie, le
conformes des statuts ; 2°) deux
cas échéant, de son sigle (SARL) ; 3°)
exemplaires de la déclaration de régularité
la nature et le domaine de son activité,
et de conformité, ou de la déclaration
qui forment son objet social ; 4°) son
notariée de souscription de versement ;
siège social ; 5°) sa durée ; 6°) l’identité
3°) deux exemplaires de la liste certifiée
des apporteurs en numéraire avec, pour
conforme des gérants, administrateurs
chacun d’eux, le montant des apports,
ou associés tenus indéfiniment et
le nombre et la valeur des titres sociaux
personnellement responsables, ou ayant
remis en contrepartie de chaque apport ;
le pouvoir d’engager la société ; 4°) deux
7°) l’identité des apporteurs en nature, la
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

extraits du casier judiciaire des personnes


nature et l’évaluation de l’apport effectué
visées à l’alinéa ci-dessus ; si le requérant
par chacun d’eux, le nombre et la valeur
n’est pas originaire de l’Etat partie dans
des titres sociaux remis en contrepartie
lequel il demande son inscription, il
de chaque apport ; 8°) l’identité des
devra également fournir un extrait de son
apporteurs en industrie, la nature et la
casier judiciaire émanant des Autorités
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

durée des prestations fournies par chacun


de son Pays de naissance, et à défaut
d’eux, le nombre et la valeur des titres
tout autre document en tenant lieu ; 5°)
sociaux remis en contrepartie de chaque
le cas échéant, une autorisation préalable
apport  ; 9°) l’identité des bénéficiaires
d’exercer le commerce.
d’avantages particuliers et la nature de
Décision  : Le greffier en chef de la ceux-ci ; 10°) le montant du capital
chambre civile et commerciale du TPI social ; 11°) le nombre et la valeur des
délivre au mandataire une expédition de titres sociaux émis, en distinguant, le
la déclaration aux fins d’immatriculation cas échéant, les différentes catégories de
avec mention de la date, et de la titres créées ; ;12°) les clauses relatives à
désignation de la formalité effectuée. la répartition du résultat, à la constitution
des réserves et à la répartition du boni de
Coût  : Variable selon les greffes  entre
liquidation  ; 13°) les modalités de son
56000 FCFA à 60000 FCFA.
fonctionnement.
Durée : variable d’un greffe à un autre. En
Les statuts doivent aussi contenir 11 bis°)
moyenne 5 jours.
La mention de la libération des parts et
du dépôt des fonds dans une banque ou
établissement de crédit ou micro finance.
108
L’Annexe des statuts  : Le commissaire de casier judiciaire est exigé à ceux qui
aux apports établit sous sa responsabilité sont nés à Douala.
un rapport annexé aux statuts. Ce rapport
Si les associés qui ne sont pas nés à
décrit chacun des apports en nature et/
Douala ont la possibilité de remplir une
ou avantages particuliers, selon le cas,
simple déclaration sur l’honneur au
indique le mode d’évaluation adopté
moment de la création d’entreprise, sous
et les raisons pour lesquelles il a été
réserve d’apporter ledit extrait dans un
retenu. Il atteste que la valeur des apports
délai de 75 jours.
correspond au moins à la valeur du
nominal des parts à émettre. Si l’entreprise est enregistrée au CFCE de
Douala, l’extrait de casier judiciaire est
Le mandataire des associés doit suivre les
à retirer auprès : du TPI pour les natifs
étapes ci-après :
de Douala ; du TPI de naissance pour
Etape1  : Constitution du dossier les non-natifs de Douala ; du Ministère
d’immatriculation de la Justice à Yaoundé (direction des
affaires pénales et des grâces) pour les
Le mandataire doit fournir les pièces
ressortissants étrangers.
suivantes  : (1) Photocopie des statuts
ou de l’acte fondateur  ;(2) la déclaration Le mandataire doit remplir la demande
de régularité et de conformité ou de la avant l’étape suivante.
déclaration notariée de souscription et

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Coût : 0FCFA
de versement du capital  ; (3) liste des
gérants ou associés tenus indéfiniment Durée : 20 mn
et personnellement responsable ou
Etape3  : Apposition des timbres fiscaux
ayant le pouvoir d’engager la société  ;
sur les demandes d’extraits de casier
(4) la déclaration sur l’honneur signée
judiciaire.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


du demandeur et attestant qu’il frappé
d’aucune interdiction d’exercer le Coût : 2000 FCFA (frais de timbres fiscal)
commerce. x nombre d’associés
*Cette déclaration sur l’honneur est Durée : 10 mn
complétée dans un délai de 75 jours
à compter de l’immatriculation par un NB : L’usager doit présenter les imprimés
extrait de casier judiciaire bulletin n°3 ou, de casier judiciaire afin que l’agent des
à défaut , le document qui en tient lieu. impôts y appose le cachet du timbre
fiscal.
(5) Une autorisation préalable d’exercer
l’activité envisagée, le cas échéant Etape4 : Dépôt des demandes d’extrait de
casier judiciaire
Etape2  : Présentation au TPI compétent
pour obtention des formulaires de Pièces à joindre aux demandes  : Pour
demande d’extrait de casier judiciaire. chaque associé, Acte de naissance
(original)  ; Copie certifiée d’acte de
Si la SARL est enregistré au CFCE à naissance (original)  ; Pièce d’identité
Douala et que tous les associés ou (original)  ; Copie certifiée de la pièce
quelques uns sont nés à Douala, l’extrait d’identité (original).
109
Coût  : 2000 FCFA (frais d’établissement souscription et du versement du capital
des extraits à raison de deux par associés) social) + 2 % du montant du capital social
+ 100(Frais de recherche). pour les émoluments du notaire (étant
entendu que le minimum de ce capital est
Durée  : 20 mn (pour l’opération)  ; 1/2
de 100.000 FCFA) + CFA 50,000 (pour
jour (pour l’étape suivante).
les débours: photocopies, papier, ...etc.).
Etape5  : Retrait des extraits de casier
*Un timbre fiscal sera apposé sur chaque
judiciaire.
page des statuts notariés. Nous prenons
Le retrait de l’extrait de casier judiciaire ici une moyenne de quatre exemplaires de
s’effectue de 15h 30 à 16 h. Toutefois, statuts de 15 pages chacun.
le service peut rester ouvert jusqu’à 18h
NB  : Dans la pratique, les notaires
en cas de grande affluence. Lors du retrait
proposent aux usagers de s’occuper de
de l’extrait de casier judiciaire, l’agent
toutes les formalités de création de la
du service de l’extrait de casier judiciaire
société et appliquent à cet effet un tarif
vérifie l’identité de l’usager à partir de la
forfaitaire qui varie entre 350 000 FCFA
pièce d’identité déposée avec la demande.
et 700 000 FCFA.
Décision  : Remise au mandataire des
Durée  : Variable selon les cabinets de
extraits de casier judiciaire établis aux
notaire. Mais en moyenne 5 jours.
noms des associés et restitution des
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

originaux des pièces déposées à l’appui Etape7 : Présentation du mandataire dans


des demandes d’extrait. une banque agréée.

Coût : 0 FCFA Opération1 : ouverture du compte pour la


société en création.
Durée : 15 mn.
Pièces à fournir  : Attestation de
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Etape 6  : Présentation chez le notaire


constitution de société (original)  ; Photo
pour demande de statuts notariés et
d’identité  ; Pièce d’identité (copie
paiement des frais.
simple).
Pièces à fournir  : Pièce d’identité (copie
Décision  : Délivrance de l’Attestation de
simple) du gérant et de chaque associé
domiciliation bancaire.
unique ; Déclaration sur l’honneur des
antécédents judiciaires (original) du Coût : 0 FCFA
gérant  ; Extrait de casier judiciaire (2
Opération2 : Dépôt du capital social dans
originaux) du gérant.
le compte ouvert au nom de la société en
Décision  : Délivrance de l’attestation de création
constitution de la SARL Unipersonnelle
Pièce à fournir  : Attestation de
Coût  : 60000 FCFA (de timbres fiscaux domiciliation bancaire (original)
à apposer sur chacune des 15 pages
Décision  : Délivrance reçu du versement
des 4 exemplaires des statuts) + 4000
et Attestation de dépôt du capital
FCFA (de timbres fiscaux à apposer sur
les 4 exemplaires de la déclaration de Coût : 0FCFA

110
Opération3 : Obtention de l’attestation de formalités des entreprises authentifie
l’attestation de dépôt du capital social les statuts par signature au bas desdits
statuts ainsi que par apposition, sur
Pièces à fournir  : reçu du versement du
chaque page, de la mention « Authentifié
capital social
par le CFCE »59.
*Bien que les services soient ouverts
Etape9 : Présentation au CFCE
le samedi dans certaines banques et
dans certaines villes, l’entrepreneur qui Opération1  : Dépôt du dossier et
souhaite obtenir son attestation de dépôt paiement des frais de création
du capital social doit le solliciter de lundi d’entreprise
à vendredi
Pièces à fournir : Statuts sous seing privé
Décision : Délivrance de (5 originaux) ; plan de localisation (copie
simple) signé par le promoteur.
Coût : 0 FCFA
Coût :0FCFA
Durée de l’étape  : Variable selon les
banques et l’affluence. Mais en moyenne Opération2 : Remise à l’entrepreneur des
1/2 journée. formulaires à remplir

Etape8 : Retour chez le Notaire Formulaire unique de création


d’entreprise  ; Formulaire de demande
Opération1  : Signature des statuts

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


de carte de contribuable  ; Formulaire
notariés par tous les associés.
d’immatriculation au RCCM,-Formulaire
Pièces à fournir : Attestation de dépôt du de déclaration sur l’honneur.
capital social
Opération3  : Paiement des frais de
Coût : 0 FCFA création d’entreprise

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Durée  : 1 heure (pour l’opération)  ; 10 Coût total  estimé: 120 700FCFA
Jours (avant l’opération suivante).
Détails du coût60  : 200 FCFA pour 2
Opération2 : Retrait des statuts notariés chemises cartonnées  ; 10000 FCFA
pour l’ouverture du dossier  ; 2 %
Décision : Remise des statuts notariés au
(20000 FCFA si capital social 1 000
mandataire
000 FCFA) du capital social pour les
Coût : 0 FCFA émoluments du notaire (lorsque ses
services ont été sollicités) ; 15000 FCFA
Durée : 15mn. pour les débours photocopies, chemises
NB : Les étapes 5 et 7 sont facultatives, et divers  ; 5000 FCFA par exemplaire
lorsque le capital social de la SARL est
inférieur ou égal à un (1) million FCFA. 59 Conformément au décret n° 2017/0877/PM
du 28 février 2017 qui précise les modalités
Dans les limites de ce capital social, le d’authentification, dans les centres de formalités
mandataire n’est pas obligé de solliciter de création d’entreprises, des statuts de la société
à responsabilité limitée (SARL) établis sous seing
un Notaire. Les statuts peuvent être privé.
établis sous seing privé. Le CFCE va 60 Coût et détails communiqué par le CFCE de
Yaoundé et consultable sur le site web  : https://
les authentifier  : Le chef du centre de yaounde.eregulations.org/procedure/156/125?l=fr
111
x2  =10000 FCFA pour la déclaration 2-Taxation
de souscription de capital  ; 2000 FCFA La moyenne entreprise relève
de timbres fiscaux pour l’enregistrement exclusivement du régime du réel. Sur ce
aux impôts de la minute des statuts régime, voir ci-dessus Régime réel de la
et de la déclaration de souscription et Petite entreprise.
de versement du capital  ; 1000 FCFA
par timbre fiscal x12=12000 FCFA D-Régime social
pour les expéditions des statuts 21500
C’est l’affiliation à la CNPS de la SARL et
FCFA pour les frais d’immatriculation
des salariés qui y travaille.
au registre de commerce - personne
morale  ; 20000FCFA de droits fixes Si la SARL utilise au moins un salarié,
d’enregistrement  ; 10000 FCFA pour la elle devient employeur et son gérant doit
publication de l’annonce légale. se soumettre à la procédure ci-après :

Décision  : Délivrance du récépissé de Il doit remplir une demande


dépôt du dossier de création d’entreprise d’immatriculation au fichier des
employeurs.
Durée : 25 mn (pour les opérations) ; 16
jours (délai officiel) pour passer à l’étape Il doit appuyer cette demande par  : une
suivante. photocopie des statuts ; le reçu de la
patente ; La carte de contribuable; Le
Opération4  : Retrait des pièces attestant
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

plan de localisation signé du requérant ;


la création de l’entreprise
la liste du personnel permanent ou
Pièce à fournir  : récépissé de dépôt du temporaire ; Une photocopie du certificat
dossier de création d’entreprise d’immatriculation au RCCM .

Décision  : Délivrance de la carte de Il doit immatriculer chaque salarié, à cette


contribuable-personne morale occasion il présente les pièces suivantes :
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Une demande d’immatriculation du


Délivrance de l’Attestation
salarié à la CNPS signée par l’employeur
d’immatriculation au RCCM-Personne
et le salarié concerné ; Une photocopie de
morale.
l’acte de naissance du salarié, et le cas
Coût : 0FCFA échéant, celles de son conjoint et de ses
enfants légitimes, reconnus ou adoptifs ;
Durée : 15 mn. Une photocopie de son acte de mariage,
le cas échéant.
C-Régime fiscal
Lieu  : L’affiliation se déroule dans le
1-Immatriculation fiscale centre de prévoyance sociale le plus
La moyenne entreprise relève proche. Mais le micro-entrepreneur peut
exclusivement du régime du réel. Sur ce choisir de se pré-immatriculer en ligne,
régime, voir ci-dessus Régime réel de la l’immatriculation n’est confirmée que
Petite entreprise dans un centre de prévoyance sociale.
Ceci, dans les 30 jours qui suivent la pré-
immatriculation, au plus tard.

112
Décision  : Délivrance au gérant d’une confiées. Le non versement des sommes
attestation d’immatriculation à la CNPS indues exigées entraîne la mauvaise
de l’entreprise et des salariés. En pratique,
exécution ou simplement l’inexécution de
elle se manifeste par l’attribution d’un la prestation attendue de l’administration
matricule ou numéro d’identification publique. Or l’essentiel de la charge
unique CNPS à l’entreprise et à chaque des mesures à prendre dans le cadre de
salarié affilié. la transition vers l’économie formelle
repose sur l’administration publique.
On comprend pourquoi l’efficacité de
III-2-Les contraintes
cette lutte est liée à l’éradication de la
Les contraintes sont de trois catégories  : corruption.
Les contraintes juridiques, techniques et
Le gouvernement camerounais conscient
sociologiques.
des ravages de la corruption dans la
société camerounaise à créer la CONAC,
III-2-1-Les contraintes ce qui a permis une réelle intensification
sociologiques de la lutte contre la corruption depuis
2007, notamment avec la mise sur
A-La corruption et l’inertie de pied du programme «  CHOC  » (Changer
l’appareil administratif d’Habitudes – s’Opposer à la Corruption),
La responsabilité première et la plus adopté en accord avec des partenaires

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


importante dans la mise en œuvre des bilatéraux au développement. La Stratégie
mesures, programmes et projets adoptés Nationale de Lutte contre la Corruption se
pour rendre effectif la transition vers le met progressivement en place.
l’économie formelle incombe à l’appareil Lorsqu’à la corruption s’ajoute l’inertie de
administratif d’Etat. Quel que soit leur l’appareil administratif, l’administration

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


importance et leur pertinence, si l’appareil publique devient inefficiente.
étatique chargé de leur mise en œuvre
et de leur contrôle n’est pas efficient,
2-L’inertie
la transition recherchée sera, soit
L’inertie de l’appareil administratif comme
inachevée, soit non réalisée. Or l’appareil
frein à l’action gouvernementale a été
administratif camerounais est gangrené
décriée par le Chef de l’Etat plusieurs fois.
par la corruption et l’inertie.
D’abord dans son discours à la nation du
31 décembre 2002, où il disait  : «  Mes
1-La corruption
chers compatriotes, je vous ai souvent
La corruption entrave l’action de parlé des obstacles qui se dressent sur
l’administration en ce sens que la mise en la route de notre progrès et qui ont pour
œuvre des activités dont l’administration noms inertie administrative, fuite devant
publique a la charge et qui sont financées les responsabilités, intérêts personnels,
par le budget de l’Etat ou autres fonds laxisme. Mais, le plus redoutable de ces
publics est également tributaire des maux (...) est sans doute la corruption qui
sollicitations financières indues exigées compromet notre développement (…)  »61
par les agents publics ou fonctionnaires
pour exécuter les taches qui leur sont
61 Voir www.prc.cm.
113
et, ensuite lors du conseil ministériel sont elles qui prévalent dans le système
qu’il a présidé le 03 juillet 2009 à classique et moderne d’apprentissage,
l’occasion de la prise de contact avec la au détriment des langues indigènes.
nouvelle équipe gouvernementale mise Comme langue d’apprentissage elles
en place quelques jours plutôt, au cours apparaissent sur le plan psychologique
duquel il a «  instruit la poursuite de la comme un obstacle à la scolarisation
lutte contre l’inertie et la corruption qui ou à l’alphabétisation des populations.
freinent l’action gouvernementale »62. De sorte qu’il se dessine dans la société
camerounaise une nette ségrégation
L’inertie a pour conséquence la paralysie
entre une partie de la population
de l’action de l’administration. Elle est
détentrice d’au moins une langue
un frein majeur à l’opérationnalisation
officielle d’apprentissage et l’autre partie
de la transition vers l’économie formelle.
presque condamnée à l’analphabétisme
Sa déclinaison mineure est la lenteur
parce que ne sachant ni lire, ni écrire
administrative.
en français ou en anglais. Le coût de
l’apprentissage ou de scolarisation
B-L’analphabétisme et le faible
effectué dans les langues officielles
niveau de scolarisation
est supporté par l’Etat et les individus.
Dans le cadre de la présente étude, Dans une société économiquement peu
l’indicateur fondé sur l’analphabétisme développée comme celle du Cameroun,
englobe aussi la scolarité et l’instruction.
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

le coût d’apprentissage se dresse comme


Quand on sait que l’accès à l’emploi est un obstacle à l’aphabétisation. Les
conditionné par la qualification, elle- habitudes de vie dans les familles rendent
même mesurée par le niveau d’éducation, le parcours scolaire plus difficile pour la
quand on sait que la formalisation d’une jeune fille En 2005, dans une demande
activité est aussi liée à la capacité de son directe individuelle concernant la
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

promoteur à maîtriser l’environnement convention n° 111 , la CEACR constatait,


63

socio-juridico économique qui entoure avec le Comité sur l’élimination de la


cette activité, on comprend pourquoi discrimination à l’égard des femmes
l’analphabétisme est un obstacle dirimant (A/55/34) «  que malgré les efforts
à l’effectivité des mesures et actions déployés par le gouvernement, le taux
adoptées pour réaliser la transition vers d’alphabétisation des femmes est faible,
l’économie formelle. le taux d’abandon de la scolarité chez
Mis à part l’échec scolaire, trois les filles est élevé et le taux de filles
facteurs essentiels peuvent expliquer qui suivent l’enseignement primaire est
l’analphabétisme et l’exclusion d’un faible  ». En conséquence, la CEACR
individu du système scolaire  : la langue a demandé au «  gouvernement de
d’apprentissage, le coût de l’apprentissage l’informer dans son prochain rapport
et les habitudes de vie dans les familles. sur les mesures prises ou envisagées
La langue d’apprentissage est constituée pour promouvoir l’accès des filles à
des langues française et anglaise. Ce l’éducation primaire et secondaire et
pour élaborer des programmes visant à
62 ESSO (L), Communiqué de presse issu du Conseil
ministériel du 03 juillet 2009, www.prc.cm. 63 Expédition : 2005.

114
diminuer le taux d’analphabétisation des d’un environnement économique peu
femmes ». développé, le capital économisé par
les salaires dépasse rarement quelques
Dans la perspective du capital humain,
dizaines de milliers de francs. Les fonds
l’analphabétisme est un ralentisseur de
propres apparaissent alors comme
la transition vers l’économie formelle.
une source de financement largement
Des efforts sont fournis par les pouvoirs insuffisante. Les contraintes financières
publics pour améliorer la situation. A apparaissent ainsi comme un frein à
titre d’illustration  : Création des centres l’entreprenariat.
d’alphabétisation et d’éducation de
La facilité d’accès au crédit aurait pu
base non formelle ; amélioration de
suppléer à l’insuffisance des fonds
l’offre de l’éducation au niveau de
propres. L’accès au crédit est très
l’enseignement secondaire ; amélioration
difficile. Si des gens ne sollicitent pas
de la qualité et de l’efficacité du système
massivement le crédit, c’est en partie à
éducatif. élaboration et la validation de
cause des conditionnalités des banques
03 référentiels et de 13 programmes
classiques qui ne sont pas à leur
d’études de l’enseignement normal ainsi
portée, mais aussi de l’environnement
que l’élaboration et la validation des
macroéconomique qui entoure les règles
référentiels de formation en Economie
de crédit. Dans la CEMAC la relation entre
Sociale et Familiale (ESF), Employé
les institutions financières et les PMEs

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


des Services Financiers (ESFI), Service
qui ont un besoin de financement révèle
Hôtelier, Restauration, Carrosserie-
une situation paradoxale : d’une part,
Peinture automobile, Maintenance des
on enregistre un secteur privé qui a un
peintures automobile, Maintenance des
besoin de financement pour se développer
équipements agricoles, Transformation et
et, d’autre part, un taux d’épargne qui
Conservation des produits agro-pastoraux
est relativement élevé, ce qui se traduit

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


et Couture sur mesure.
par un secteur bancaire anormalement
surliquide64.
III-2-2-Les contraintes
Le paradoxe est que cette surliquidité
financières s’accompagne d’une situation de
L’un des obstacles à la création rationnement du crédit dans le
d’entreprises est la contrainte financement des projets notamment en
financière.  En effet, les conditions direction des MPMEs. Le rationnement du
des institutions financières ainsi que crédit désignant la situation d’une banque
le montant du capital minimum pour qui refuse de prêter aux conditions de
commencer légalement une activité quantité et de taux demandés. L’une
sont des contraintes fortes. La seconde des raisons de ce refuse serait le fait de
contrainte a été considérablement l’incertitude qui pèse sur l’environnement
atténuée s’agissant de la création d’une des affaires, qui n’est pas susceptible de
SARL. L’effort personnel du créateur réduire la perte de la banque en cas de
lui-même dépend de sa propension défaillance de l’emprunteur. C’est ce qui
à épargner. Or, au Cameroun, du fait
64

115
explique pourquoi la plupart des projets les entrepreneurs, des petits comme des
ne sont pas éligibles au financement grands.
bancaire alors qu’ils présentent un
Les rapports Doing business de la Banque
potentiel économique important.
Mondiale montre bien comment la fiscalité
Selon les offreurs de crédit, les difficultés peut être un frein à l’entreprenariat.
de financement du secteur privé sont
La dissuasion n’est pas seulement
globalement liées soit au risque de
constituée par le montant des taxes et
réalisation de l’état défavorable de
impôts à payer, mais aussi par le mode
la nature (choc qui peut perturber le
de paiement (unique ou échelonné), les
fonctionnement du secteur) ou bien
délais  : temps nécessaire pour préparer
celui du défaut de remboursement de
(remplir les fiches de déclaration),
l’emprunteur. Ces deux risques sont
déclarer (aller dans les bureaux des
fondées sur des facteurs comme la
impôts) et payer(se déplacer dans les
difficulté de déterminer le risque des
bureaux des impôts) , l’anxiété née de la
projets proposés à partir des données
rencontre avec un agent des impôts, les
comptables, l’insuffisance de sûretés
différents types d’impôts, ,etc.
réelles pour garantir les prêts, les
dysfonctionnements des procédures de
recouvrement et le niveau des fonds III-2-4-Les contraintes
propres. juridico-administratives
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Les contraintes de nature juridique et


III-2-3-Les contraintes fiscales administrative tiennent à la fois à la
Les contraintes sont aussi d’ordre fiscal. procédure, au délai et coût de la création
La fiscalité peut être incitative. Mais elle d’une entreprise. Ses trois éléments
peut aussi être dissuasive et constituer un s’entremêlent et ne peuvent pas être
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

obstacle à la création des entreprises. Les présentés séparément. Une illustration


analystes du secteur informel pensent que peut être faite à travers l’exemple ci-
la rigidité fiscale contribue à l’expansion après.
de l’économie informelle. La fiscalité, Création d’une SARL à Douala : S.A.R.L,
malgré le fait qu’il soit un outil de Capital Social 1.000.000, - 02 Associés.
souveraineté de l’Etat, de l’amélioration (–) 1 mois d’activité - En location (52 000 /
de ses revenus et de la justice sociale, mois)65 :
apparaît souvent comme facteur de
pauvreté et limite d’entreprenariat. Un Opérations1 : Copies d’acte de naissance /
conflit existe entre le pouvoir public associé - Extraits de casier judicaire N° 3 /
et les redevables (contribuables) : associés ; Photocopie CNI ; 02 listes
l’opinion voudrait, collectivement, plus des associés, gérant; répartition parts.
de services publics et moins de taxes,
65 Cet exemple est inspiré de l’étude suivante  :IFC(
pourtant les premiers ne vont sans les World Bank Group), Etude relative à la simplification
secondes. Le souci est de trouver une de la procédure, des délais et des coûts de création
d’entreprise au Cameroun, Strategex, sept.2009.
fiscalisation optimale répondant à la fois A consulter surhttp://www.cbfcameroun.org/cbf/
aux aspirations de l’Etat, sans décourager fr/wp-content/uploads/2012/09/RAPPORTS-
DOCUMENTS/ETUDES/CREATION-ENTREPRISE/
SIMPLIFICATION-PROC-DELAIS-2010.pdf
116
Délai d’exécution  : 2 jours .Coûts  : Tb Opération6  : Demande écrite
Fisc: 4000 + Photocopies: 75 + Tb d’immatriculation (N° Contribuable)
communal : 600. Total= 4675FCFA. par le promoteur ; Production fiche de
renseignement et autres pièces requises :
Opération2 : Comparution chez le notaire
(vérification des pièces requises des
aux fins de demande d’établissement
statuts et du RC).
des Statuts* ; Paiement des frais de
constitution (vérification des pièces Délai : 1 jour.
requises de l’opération 1), 1/2jour  ;
Coût : Tb Fisc : 1000 francs CFA.
Rédaction des Statuts par le notaire, 7
jours ; Signature Statuts par les associés Opérations7  : Production du N°
chez le notaire ; Délivrance minute par Contribuable par le centre divisionnaire
le notaire , ½ jour. des impôts - Retrait -N°Contribuable par
le promoteur au centre divisionnaire des
Délai d’exécution : 08 jours.
impôts. Délai :2 jours. Coût : 0 FCFA.
Coût  : 400 000 avec comme Frais de
Opération8  : Paiement pour
notaire : 260 000.
l’enregistrement du Contrat de Bail
Opération3  : Délivrance de 04 (CB) par le promoteur auprès du centre
expéditions timbrées et enregistrées au divisionnaire des impôts ; Retrait du CB
centre d’enregistrement des timbres enregistré par le promoteur auprès du

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


(CDI) et curatelles au notaire, ½ jour  - centre divisionnaire des impôts.
Enregistrement auprès du greffe au
Délai :1,5 jour.
tribunal par le notaire pour l’obtention
d’une immatriculation au Registre du Coût : 3x1000 = 3 000 + Enregistrement
Commerce et Crédit Mobilier (N° RCCM), CB : 10% (624000) = 62400+
½ jour. Délai  : 1 jour. Coût  : Tb Fisc: Photocopies : 3x3x25= 225.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


9x4x1000 = 36 000 + 2%x(1 000 000) Total=65225 FCFA.
= 20 000. Total=56000 Fcfa.
Opération9 : Elaboration et présentation
Opération4  : Retrait - 02 Expéditions d’un plan de localisation par le
Statuts ; et de l’attestation promoteur auprès du centre divisionnaire
d’Immatriculation au Registre de des impôts  ; Descente sur le terrain ;
Commerce par le promoteur auprès du Production du rapport et de l’attestation
notaire. Délai d’exécution : ½ jour. Coût : de localisation par le centre divisionnaire
RC : 58000 + Tb : 4000=62000 FCFA. des impôts - Retrait de l’attestation.
Opération5 : Publication au journal des Délai :1 jour.
annonces légales (Cameroun Tribune) par
Coût : Frais de transport 1000 FCFA.
le promoteur.
Opération10  : Demande
Délai : 5 jours.
d’immatriculation au fichier et
Coût : 27500 F CFA. Déclaration de non utilisation du
personnel à la CNPS (vérification

117
des pièces requises : Statuts, RC, L’instruction du Premier Ministre du
N° Contribuable, l’attestation de 25 mai 2012 ainsi que la Circulaire
localisation) ; Production de l’attestation interministérielle n°001/MINJUSTICE/
de non utilisation du personnel MINPMEESA/MINFI du 30 mai 2012
(l’enquêteur de la CNPS passera au relative à la procédure devant les centres
siège social de la société pour vérifier les de formalités de création des entreprises
informations fournies). ont ignoré cette étape qui est prévue par
le code du travail(ni une instruction, ni
Délai : 3,5 jours.
une circulaire ne peuvent pas modifier
Coût : Tbr fisc : 2x1000=2000FCFA. une loi). En droit, cette étape s’impose
toujours.
Opération11  : Retrait de l’attestation de
non utilisation du personnel, N° CNPS à Sur le coût, la création d’une SARL
la CNPS par le gérant ou le promoteur. coûte 480.000 FCFA en moyenne,
Délai :1/2. Coût : 0 FCFA. lorsqu’on ne passe pas par le CFCE.
Si le promoteur passe par le CFCE,
Opération12 : Demande d’établissement
le coût revient à 400.000FCFA66. Ce
d’une patente et paiement des frais
montant est composé à 80% des frais
y relatifs (exonérée depuis 2008)
versés au Notaire. Dans les régions du
(vérification des pièces requises : Statuts,
Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les frais
RC, N° Contribuable, l’attestation de
de même nature sont très inférieurs
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

localisation, N° CNPS, CB enregistré).


(102500FCFA contre 366300 FCFA à
Délai : 3 jours. Coût : Tbr Fisc : 1000+
Douala par ex.).Motif, dans ces deux
Liquidation de la Patente : Exonéré+
régions où la Common Law est appliqué,
Photocopies : 4x25 = 100. Total=1400
l’authentification des statuts n’est pas
FCFA.
exclusive au notaire. Au CFCE en plus des
Opération13  : Retrait de la Patente frais officiels, il ya des frais non officiels
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

auprès des services des impôts. qui oscillent entre 10 et 15 mille francs
CFA. Des frais d’enregistrement «hors de
Délai :1/2. Coût : 0 FCFA. prix» ne motivent pas les promoteurs à
Décision : SARL crée. se déclarer ni à régulariser leur structure
cela d’autant que l’acquittement desdits
Conclusion  : Ce processus est accompli frais ne les exonèrent pas de la nécessité
au bout de 30 jours, de 13 opérations de disposer des ressources financières
(incluant les contrôles) et auprès de indispensables au développement de
5 différents intervenants : le notaire, l’activité proprement dite.
le greffe, les impôts/CDI, les Impôts/
Enregistrement Curatelle et la CNPS pour La loi n° 2016/014 du 14 décembre
un coût estimé à 480.O00 FCFA. 2016 fixant le capital social minimum

Il faut ajouter une opération14  : 66 Voir MINEPAT, Etude sur le climat des affaires
Déclaration de l’établissement à au Cameroun en 2013  : Impact des réformes de
création d’entreprises, Division des analyses et
l’inspection du travail. des politiques économiques, nov.2013, P.16. A
consulter surwww.minepat.gov.cm/.../217-etude-
sur-le-climat-des-affaires-au-cameroun-en-2013-i...

118
et les modalités de recours aux services Toutefois, les délais cumulés (notaire et
du notaire dans le cadre de la création CFCE) sont de 25 jours, dont pas très
d’une société à responsabilité limitée loin des 30 jours décriés. La longueur
tente d’améliorer la situation  : elle des délais est également un facteur
ramène ce capital social minimum à démotivant et pousse le promoteur à se
100.000Fcfa, ce qui pourrait améliorer complaire dans l’informel.
considérablement le coût de la création
Sur la Procédure, au moins 13 opérations
d’une SARL  ; elle rend optionnel le
doivent être accomplis pour créer une
recours à un notaire lorsque la SARL
SARL. Ce qui allonge considérablement
est unipersonnel, ce qui va baisser
le processus de création des entreprises.
considérablement le coût de la création
Chaque étape est source potentielle de
des entreprises.
difficulté, consommatrice de temps et
Sur le Délai, la durée de 30 jours est une d’énergie. Qu’elle soit domiciliée sur
durée moyenne, lors que le promoteur ne divers sites distants ou regroupée avec
passe pas par le CFCE. Cette durée peut d’autres en un seul et même lieu comme
même être rallongée du fait de l’éthique dans le cas du CFCE. La multiplication
professionnelle déplorable des agents du nombre de démarches dans le
publics et des disfonctionnements processus est démotivante et incite les
liés au Cabinet des notaires (agents promoteurs d’entreprise à s’établir dans
démotivés parce que mal payés, l’informel.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


absences récurrentes du notaire, etc).
La durée moyenne de délivrance d’un
III-3-Recommandations
acte notarié  au Cameroun est de 13
jours67, ce qui est largement au dessus Elles regroupent les mesures prioritaires
du délai de 2 jours (48 heures) fixé par pour améliorer l’enregistrement des
la circulaire interministérielle n°001/ MPMEs. Elles sont focalisées sur

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


MINJUSTICE/MINPMEESA/MINFI du 30 la simplification des procédures
mai 2012 relative à la procédure devant d’enregistrement et l’appui à
les centres de formalités de création des l’enregistrement, l’adoption des
entreprises. mesures incitatives de facilitation
de la formalisation, l’adoption ou
Lorsque le promoteur passe par le CFCE,
le renforcement des initiatives de
ce délai est de 14 jours, ce qui est
développement pour les MPMEs.
nettement en deçà des attentes pour des
motifs divers liés aux maux qui minent
l’administration publique. La circulaire
interministérielle précitée fixe ce délai à
3 jours (72 heures).

67 MINEPAT, Etude sur le climat des affaires au


Cameroun en 2013  : Impact des réformes de
création d’entreprises, Division des analyses et
des politiques économiques, nov.2013, P.14. A
consulter surwww.minepat.gov.cm/.../217-etude-
sur-le-climat-des-affaires-au-cameroun-en-2013-i...
119
III-3-1-La simplification des de l’entreprise. La facilité de contrôle
procédures d’enregistrement et qu’elle est censée procurer n’a qu’une
utilité marginale. L’éliminer dès lors du
l’appui à l’enregistrement des
processus d’enregistrement des MPMEs
MPMEs parait judicieux. Cette élimination
allègerait efficacement ce processus.
A-La simplification des procédures
d’enregistrement Eliminer complètement l’exigence de la
constitution du dossier de la patente pour
L’étude montre qu’à coté des
les nouveaux contribuables
considérations plus vaste tenant aux
contraintes d’ordre sociologiques qui La patente qui est une taxe
impactent négativement le processus de professionnelle, est calculée à partir
transition vers l’économie formelle, des d’une estimation prévisionnelle du chiffre
facteurs spécifiques liés aux contraintes d’affaires. Certes, l’entrepreneur est
juridico administratives, financières et exonéré du paiement de la patente les
fiscales influencent négativement le deux premières années de fonctionnement
processus d’enregistrement des MPMEs. de l’entreprise. Mais, la patente demeure
Au regard de ces contraintes, l’étude une étape à franchir et son établissement
suggère les recommandations suivantes : ne contribue pas à simplifier le processus
d’enregistrement de l’entreprise.
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

1-Réduction du nombre des Même exonérée, elle demeure une


opérations à effectuer pour créer une source de difficulté parce que pour son
entreprise établissement, le promoteur doit fournir
Eliminer l’exigence d’obtention de comme pièces un contrat de bail dûment
l’attestation de localisation de l’entreprise. enregistré ou la quittance de paiement
de la taxe foncière, si le promoteur est
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Chaque entrepreneur engagé dans le propriétaire. Encore que dans certains


processus de création d’entreprise doit CDI le paiement de taxe foncière a été
faire valider -après descente sur le terrain généralisé et dans l’impossibilité de la
Par son CDI de rattachement le site de calculer, il est appliqué un taux forfaitaire
localisation de ses activités, en obtenant de 10 mille Francs CFA.
une attestation de localisation moyennant
paiement d’une somme d’argent (somme Reporter l’exigence de la patente et la
qui varie d’un CDI à un autre). Ce production des pièces qui l’accompagne
document ne répond principalement qu’à à la troisième année d’existence de
une logique fiscale de repérage anticipé l’entreprise allégerait efficacement la
du contribuable. Il s’agit de repérer un procédure d’enregistrement des MPMEs.
entrepreneur qui n’est encore assujetti
Généraliser le recours optionnel à
à aucun impôt et qui n’est pas encore
l’intervention du notaire.
véritablement opérationnel.
Actuellement, l’option n’est offerte qu’au
Etant donné que  : cette attestation
SARL unipersonnelle ou celle qui ont un
est exigée chaque année, le même
capital inférieur à 1000 000 FCFA. Elle
objectif peut être atteint si on l’impose
peut être généralisée à toutes les formes
dès la deuxième année d’existence
120
sociétaires adaptées aux MPMEs. Tant verbaux de création d’entreprise est
les formes classiques que coopératives gratuite, sauf les frais de timbre fiscal
ou mutualistes. Tant les formes par feuille (Arrêté 2015 n°053 du 22
unipersonnelles que pluripersonnelles. mai 2015 portant règlementation des
formalités relatives à la déclaration
De même, en cas de non recours à
de l’entreprenant, à la création, à la
un notaire, la garantie d’authenticité
modification d’entreprise ,et à l’exercice
des statuts ne doit pas être limitée
de toutes activités entrepreneuriales en
exclusivement au dépôt avec
République du Benin).
reconnaissance d’écritures et de
signatures par toutes les parties au rang
des minutes d’un notaire comme l’exige 2-Réduction du nombre de pièces à
fournir pour l’enregistrement
actuellement l’acte uniforme OHADA
(art. 10 et 11). La technique de garantie Déclaration de l’entreprenant
d’authenticité des statuts en vigueur dans Les pièces à fournir peuvent être réduite à
la Common Law et actuellement pratiquée 03 pièces : Extrait de l’acte de naissance
dans les régions du Nord-Ouest et du Sud- du requérant ou de tout autre document
ouest peut être étendue à d’autre régions justifiant son identité  ; Extrait du casier
du Cameroun. En plus, d’autres formules judiciaire du requérant datant de moins
proches de celle de l’authentification de 03 mois ou de la Déclaration sur
par le CFCE peuvent également être l’honneur sur un formulaire disponible au

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


consacrées. CFCE et deux photos d’identité68.
Instituer un taux fixe réduit et global Actuellement, en plus de la demande
pour les formalités  liées à la création de de déclaration, il faut fournir environ
l’entreprise 06 pièces, parmi lesquelles l’acte de
Les différents droits d’enregistrements mariage  ; le certificat de résidence, la

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


(timbre et curatelle, immatriculation preuve d’enregistrement au registre
au RCCM, publication au journal des communal pour les artisans et pour les
annonces légales, etc.) constituent à autres activités toute pièce en tenant
la fois autant d’opérations à effectuer lieu, l’autorisation d’exercer l’activité de
que de frais à payer par l’entrepreneur. déclarant.
En revoyant à la baisse ces droits par Immatriculation des personnes physiques
l’institution d’un taux fixe réduit et global au RCCM
pour toutes les formalités administratives,
on allège le processus d’enregistrement Les pièces à fournir peuvent être
des MPMEs en même temps qu’on réduit réduite à 02 pièces  : Extrait de l’acte
le coût de cet enregistrement. de naissance du requérant ou tout
autre document pouvant justifier de son
A titre comparé, au Bénin la déclaration identité et l’ Extrait du casier judiciaire
de l’entreprenant au RCCM est gratuite.
L’immatriculation des personnes 68 A titre comparé ,voir Arrêté 2015 n°053 du 22
physiques est de 5000fcfa, celle des mai 2015 portant règlementation des formalités
relatives à la déclaration de l’entreprenant, à
personnes physiques est de 12000FCFA. la création, à la modification d’entreprise ,et à
L’enregistrement des statuts ou procès l’exercice de toutes activités entrepreneuriales en
République du Benin
121
du requérant datant de moins de 03 déclaration de régularité et de conformité
mois ou de la Déclaration sur l’honneur ou déclaration notariée de souscription
sur un formulaire disponible au CFCE et et de versement du capital  ; liste des
deux photos d’identité69. dirigeants  ; autorisation préalable
d’exercer l’activité du demandeur.
Actuellement, à l’appui de sa demande,
le requérant doit joindre 07 pièces Immatriculation de l’entreprise à la CNPS
parmi lesquelles  :l’acte de mariage (cas
Les pièces à fournir peuvent être réduite
échéant)  ; déclaration sur l’honneur
03 pièces :l’ Extrait de l’acte de naissance
attestant le lieu de résidence ; photocopie
du requérant ou tout autre document
contrat de bail  ; suivi 03 mois après de
pouvant justifier de son identité  ; Une
l’original du contrat de bail ou du Titre
copie de l’extrait du RCCM et une copie
foncier ou du titre d’occupation  ; en cas
des statuts.
d’acquisition ou location gérance du fonds
de commerce, l’acte attestant l’opération ; Actuellement, en plus de la demande
l’autorisation préalable d’exercer l’activité d’immatriculation, il faut joindre 06
commerciale . pièces parmi lesquelles  : la patente
ou l’impôt libératoire  ; la carte de
Immatriculation d’une personne morale
contribuable ; plan de localisation.
au RCCM

Les pièces à fournir peuvent être réduite B-L’appui à l’enregistrement des


CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

03 pièces :l’ Extrait de l’acte de naissance MPMES


du requérant ou tout autre document Sensibiliser les promoteurs informels
pouvant justifier de son identité ; L’original sur l’existence et le fonctionnement
des statuts et l’Extrait du casier judiciaire effectif des CFCEs . Pour l’essentiel, les
du requérant datant de moins de 03 mois actions de promotion sont constituées
ou de la Déclaration sur l’honneur sur un
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

des affiches accrochés dans les locaux du


formulaire disponible au CFCE et deux MINPMEESA (dans son stand à pendant
photos d’identité70 ; la foire Promote) et de ses services
Actuellement, À l’appui de sa déclaration déconcentrés ainsi que de l’existence du
d’immatriculation, le requérant doit site Web du CFCE. Les CFCEs reçoivent
joindre 05 pièces parmi lesquelles  : la très peu de MPEs informels engagés sur
la voie de la transition vers la formalité.
Par ailleurs, un nombre considérable de
69 A titre comparé , voir Arrêté 2015 n°053 du 22
mai 2015 portant règlementation des formalités MPMEs se créent encore en dehors des
relatives à la déclaration de l’entreprenant, à CFCEs.
la création, à la modification d’entreprise ,et à
l’exercice de toutes activités entrepreneuriales
en République du Benin. Notamment le tableau
Rendre rapidement fonctionnel le lien
annexé. «  formalités en ligne  » logé dans le site
70 A titre comparé ,voir Arrêté 2015 n°053 du 22 web du CFCE  : https://www.cfce.cm/
mai 2015 portant règlementation des formalités
relatives à la déclaration de l’entreprenant, à formalites-en-ligne/ et diffuser le manuel
la création, à la modification d’entreprise ,et à de procédure des CFCEs.
l’exercice de toutes activités entrepreneuriales en
République du Benin

122
Garantir la fourniture permanente l’accompagnement dans la recherche
de l’énergie électrique et du faisceau de financement  ; l’accès aux services
informatique du CFCE. La coupure du d’appui ; l’incitation fiscale ; la protection
courant électrique et/ ou la défection du sociale. Ces services prioritaires attendus
faisceau informatique interrompent le par les promoteurs sont contenus dans
fonctionnement du service et rallonge les une étude réalisée par La CCIMA et la
délais de création d’une MPME. CAPEF avec l’appui technique de la
Conférence Permanente des Chambres
Combattre l’absentéisme ou les
Consulaires Africaines et Francophones71.
déplacements fréquents du personnel
(fonctionnaires et agents) du CFCE .Ces A-Accompagnement dans la
deux facteurs impactent négativement la recherche de financement
continuité ou la permanence du service
public, rallongent les délais de création Mettre en place d’un dispositif d’octroi
d’une MPME et découragent certains d’un fond de démarrage d’une MPE. Ce
usagers. service est déterminant pour les jeunes
entreprises. Il révèle l’importance de
Doter suffisamment les CFCE des l’accès des MPEs au financement dans le
appareils de confection des cartes processus de formalisation.
de contribuable et des appareils de
compostage des timbres fiscaux. Les Assouplir les garanties exigées aux MPEs
pannes de ses appareils ralentissent le par les banques. Les MPEs  ont des

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


service, rallongent les délais de création difficultés à accéder au crédit bancaire.
d’une MPME. L’exigence du titre foncier comme garantie
principale est actuellement rédhibitoire.
Rappeler aux notaires, à travers la
Chambre des Notaires, l’urgence à Réviser la grille des taux d’intérêt
appliquer les dispositions relatives au délai bancaires applicables aux MPEs.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


de 48 heures imparti pour la délivrance Actuellement,  les Taux d’intérêt
des actes notariés de constitution d’une applicables aux MPEs sont élevés et
entreprise conformément à la circulaire rédhibitoires.
n°001/MINJUCTICE/MINPMEESA/MINFI Mettre en place un système de
du 30 mai 2012 relative à la procédure refinancement des établissements de
devant les centres de Formalités de micro finance. La majorité des MPEs
Création d’entreprises. Le délai moyen ont accès au financement via les
actuel est de 13 jours. établissements de micro-finance. Or,
ces établissements fonctionnent sur la
III-3-2-L’adoption des mesures
71 CPCCAF et CCIMA, Le baromètre 2 de
incitatives de facilitation de la l’accompagnement des pme Cameroun (2014),
formalisation Etude réalisée par la Chambre de Commerce,
d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat du
Cameroun (CCIMA) et la Chambre d’Agriculture,
Les services que les promoteurs des Pêche de l’Elevage et des Forêt du Cameroun
considèrent comme les plus utiles, (CAPEF) avec l’appui technique de la Conférence
Permanente des Chambres Consulaires Africaines
donc prioritaires, pour inciter les
et Francophones (CPCCAF,2015 .A consulter
entreprises à sortir de l’informel sont  : sur http://www.ccima.cm/phocadownload/
baromtre2%20cameroun%20octobre.pdf
123
base des dépôts à vue des épargnants projets à l’export. Il s’agit de fournir
et sont ainsi contraints de n’accorder des informations sur les contacts
que des crédits à court terme à leurs commerciaux et opportunités d’affaires  ;
clients. Le mécanisme de refinancement informations sur les normes ; informations
permettra   d’accorder les financements à sur les mesures de soutien à l’export  ;
moyens termes. informations sur les pays cibles.

Offrir les prestations d’appui au Faciliter l’accès des MPEs informels aux
financement  de la phase d’installation: Marchés publics et à la sous-traitance.
accompagnement dans l’élaboration L’enregistrement des bons de commandes
d’un business plan et certification des publiques obligent à la formalisation. En
comptes par un centre de gestion agréé. effet, la législation fiscale prévoit que
Actuellement le niveau de prestations les droits d’enregistrement sont prélevés
d’appui au financement offertes aux MPEs sur les marchés publics de fournitures,
est très faible. les marchés de services, les marchés
de travaux. Les bons de commandes
B-L’accès aux services d’appui aux correspondent à des marchés publics
mesures incitatives d’une valeur maximale de 5millions de
Il s’agit de mettre en place un FCFA. L’introduction systématique du
accompagnement à l’accès au marché et paiement des droits d’enregistrement
à l’information. Ces accompagnements de 5% de la valeur hors taxes des bons
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

sont également de nature incitative. de commande visait à faire sortir une


catégorie des opérateurs économiques de
Sur l’accompagnement à l’accès au l’informel, qui, autrefois pouvait bénéficier
marché : des mini-commandes publiques sans
Prendre en charge (administrativement être connus de l’administration fiscale.
Depuis 2014, les organismes publics
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

et /ou financièrement) la participation


de MPEs aux rencontres professionnelles et les organismes subventionnés par
(foires, salons, événements B2B). l’Etat doivent identifier au préalable les
Les démarches administratives et le fournisseurs et prestataires de services par
coût financier de la participation aux la raison sociale, la carte du contribuable
rencontres professionnelles sont dissuasifs délivrée par l’administration fiscale, la
et n’encouragent pas à la transition vers patente ou licence d’exploitation, le plan
la formalité des MPEs informelles. Le de localisation et le relevé bancaire.
MINPMEESA est déjà dans cette lancée, Le programme AMADE  :  «  Accès aux
mais son action est limitée aux PMEs Marchés publics pour le Développement
formels. Il est recommandé de l’étendre Economique  » qui est une initiative
aux MPEs de l’économie informelle afin de l’Organisation Internationale de la
de les sortir de l’informalité. Francophonie (OIF), a pour but d’appuyer
techniquement les organismes en
Accompagner les MPEs à l’exportation de charge du secteur privé, dans l’optique
leurs produits. Le manque d’informations que celles-ci facilitent aux entreprises,
commerciales est la principale difficulté notamment les PME, l’accès aux marchés
des MPE qui exportent ou qui ont des publics.

124
Sur l’accompagnement à l’accès à Etape n°2  : Apposition du timbre fiscal
l’information : sur la demande de l’impôt libératoire.

Promotion de l’utilisation par les MPEs Coût du timbre 1000 frs CFA .Le timbre
informelles du fichier des entreprises fiscal est apposé sur le document à l’aide
nationales. Très peu de MPEs utilisent d’une machine à composter.
le fichier des entreprises nationales.
Etape n°3  : Dépôt du dossier de l’impôt
Pourtant la majorité reconnaît en avoir
libératoire. Les pièces constitutive du
besoin.
dossier sont  : 1- Demande de l’impôt
C- l’incitation fiscale  libératoire timbrée (original) ,pour
les nouveaux contribuables. 2- Impôt
Créer une Taxe unifiée ou synthétique libératoire (copie simple) de l’exercice
selon le chiffre d’affaire annuel regroupant fiscal précédent - pour les anciens
certains (taxe, contributions patronales et contribuables .3.-Carte de contribuable
salariales, cotisation sociale) (copie simple) .4.-Pièce d’identité (copie
Le taux nominal est fixé selon le simple). 5- Plan de localisation (copie
chiffre d’affaire et selon le statut simple) signé par le requérant .6-Imprimé
de l’entrepreneur (commerçant ou du plan de localisation (original) qui sera
entreprenant), la nature sociétaire rempli par l’agent des impôts. 7-Imprimé
classique ou coopérative des entreprises. de l’attestation de localisation qui sera

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Il peut être payé mensuellement ou autre rempli par l’agent des impôts. 8-Imprimé
périodicité. du rapport de localisation qui sera rempli
par l’agent des impôts
Simplifier la procédure de l’impôt
libératoire *Après le dépôt du dossier au CDI, l’agent
des impôts effectue une descente sur le
Etape n°1 de la procédure  : Obtention terrain en vue d’identifier le site indiqué

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


des imprimés de demande de l’impôt sur le plan de localisation et définir
libératoire  : Imprimé de demande de la catégorie à laquelle sera classé le
l’impôt libératoire  ; Imprimé du plan de contribuable. Le contribuable est ensuite
localisation  ; Imprimé de l’attestation appelé au centre des impôts pour le retrait
de localisation  ; Imprimé du rapport de du bulletin d’émission qui lui permettra
localisation. d’effectuer le paiement.
Simplification de l’étape1  : Suppression Mais attendant, il lui sera délivré un
de l’imprimé du plan , de l’imprimé accusé de réception.
de l’attestation de localisation et de
l’imprimé du rapport. Ces imprimés ne Simplification de l’étape3 pour les
sont pas nécessaires  : Les exploitants de nouveaux contribuables  : suppression
motocycles à titre onéreux sont soumis du plan de localisation, de l’imprimé du
à l’impôt libératoire, pourtant ils ne sont plan de localisation, de l’attestation de
pas localisables parce que non fixés en localisation, du rapport de localisation.
lieu donné. Il ne restera que la demande Tous ces documents sont liés à la
de l’IL. localisation du lieu de d’exploitation
de l’activité. Or pour un nouveau
125
contribuable, la localisation ne répond Le promoteur d’une activité nouvelle
principalement qu’à une logique fiscale entreprise est exonéré du paiement de
de repérage anticipé. Il s’agit de repérer la patente les deux premières années de
un entrepreneur qui n’est pas encore fonctionnement de l’entreprise. Mais,
assujetti à aucun impôt et qui n’est pas la patente demeure une étape à franchir
encore véritablement opérationnel. et son établissement est de nature à
freiner l’envie de formaliser l’entreprise.
Etant donné que : l’attestation de
Même exonérée, elle demeure une
localisation est exigée chaque année,
source de difficulté parce que pour son
le même objectif peut être atteint si
établissement, le promoteur doit fournir
on l’impose dès la deuxième année
comme pièces un contrat de bail dûment
d’existence de l’entreprise. La facilité
enregistré ou la quittance de paiement
de contrôle que le repérage est censée
de la taxe foncière, si le promoteur est
procurer n’a qu’une utilité marginale.
propriétaire. Encore que dans certains
L’éliminer dès lors du processus de
CDI le paiement de taxe foncière a été
création d’une MPE parait judicieux.
généralisé et dans l’impossibilité de la
Cette élimination allègerait efficacement
calculer, il est appliqué un taux forfaitaire
ce processus.
de 10 mille Francs CFA.
Suppression pour les nouveaux
Reporter l’exigence de la patente et la
contribuables de l’étape de la descente
production des pièces qui l’accompagne
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

sur les lieux pour la localisation.


à la troisième année d’existence de
Etape 4 : Obtention du bulletin d’émission l’entreprise faciliterait efficacement la
de l’impôt libératoire. Pièce à fournir  : formalisation de la MPE.
Accusé de réception ci-dessus indiqué à
Suppression des charges fiscales et
l’étape 3.
patronales pour les entreprises inscrites
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Etape 5 : Paiement de l’impôt libératoire. aux Centres de gestion agréée.


Pièce à fournir  : Bulletin d’émission de
Cette mesure qui n’est applicable que
l’impôt libératoire.
pour la première année d’adhésion a
Etape 6  : Retrait de la quittance de pour but d’attirer les MPEs dans les
l’impôt libératoire. Centres de gestion agréés et d’accroitre
significativement leur adhésion aux CGA.
Simplification des étapes 4 à 6  :
Actuellement le taux de fréquentation
Jumelage sur le même document  :
des CGA par les MPEs est faible. Or les
Bulletin d’émission et quittance de
CGA sont des lieux de formalisation des
l’impôt libératoire. Avantage réduction des
entreprises.
étapes 4 à 6 en une seule et paiement
dès émission du bulletin. Reporter l’exigence de ces charges à
partir de la deuxième ou troisième année
Supprimer l’exigence de constitution du
d’existence de l’entreprise faciliterait
dossier de la patente pour les nouveaux
efficacement la formalisation de la MPE.
contribuables.

126
Echelonner le recouvrement de l’impôt. Promouvoir la micro-assurance. La
La situation actuelle est au recouvrement micro-assurance est actuellement
fixe pour beaucoup d’impôts. Cette fixité peu développée . Pour attirer les
72

fait peser la charge de l’impôt dans les entrepreneurs informels vers la


finances de l’entreprise et n’est pas de formalisation, le  micro assureur doit  :
nature à encourager à la formalisation. concevoir un produit répondant aux
L’échelonnement du recouvrement risques réellement encourus par les
allège le poids de l’impôt et incite à la ménages à faible revenu ; aligner le
formalisation. calendrier de paiement des primes sur les
rentrées d’argent des assurés ; instaurer
Assouplir le régime des incitations à
une couverture facile à comprendre et
l’investissement privé pour l’adapter à la
non trompeuse ; simplifier la procédure
taille des MPEs. Actuellement et au regard
de demande d’indemnisation ;élever à
des agréments à ce régime enregistrés
au moins 60% la proportion des primes
par l’APME, ce sont les MEs qui peuvent
utilisée pour verser les indemnités ;
y prétendre. Les avantages prévues par
maintenir les dépenses à un niveau aussi
la Loi n° 2013 / 004 du 18 avril 2013
bas que possible ; limiter le revenu net
fixant les incitations à l’investissement
du micro-assureur (à 10% des primes au
privé en République du Cameroun sont de
maximum).
nature à galvaniser les MPEs informelles à
se formaliser.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Les avantages administratifs, fiscalo-
douaniers et autres prévus par la loi
ci-dessus citée peuvent être réservés
exclusivement aux MPEs créées par les 72 Le groupe d’assurance Activa et l’opérateur de
CFCE et adhérentes aux CGA. téléphonie mobile Orange Cameroun ont signé en

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


décembre 2015 une convention de partenariat en
Poursuivre et accélérer la pratique de vue de la mise sur le marché d’une nouvelle police
d’assurance, Activa Makala, exclusivement dédiée
la dématérialisation des procédures et aux personnes défavorisées et accessible par Mobile
du paiement par mobile money. Les Money. Cette assurance couvre spécifiquement les
accidents de la vie privée et de la vie professionnelle
avantages qui facilitent la formalisation qui peuvent selon leur gravité, contraindre les
sont le gain en temps (réduction de la victimes assurées à être immobilisées pendant
plusieurs jours, ou causer des séquelles physiques
durée de la procédure) et la limitation du irréversibles qui, même après une longue période,
contact avec l’agent public. ne s’améliorent pas. Selon le cas, Activa Makala
apportera un soutien financier à l’assuré immobilisé
pendant un minimum de 5 jours, au titre de la perte
D-Les incitations relatives à la de revenus ainsi causée, ou apportera un forfait soit
sécurité sociale comme contribution face aux petites dépenses de
son ménage, soit à titre d’assistance personnelle,
Etendre la couverture actuelle des assurés afin le soutenir dans cette situation difficile. Activa
Makala se décline en deux offres. «Makala Classic»
volontaires aux autres branches de la dont le coût de cotisation mensuel est de 600
sécurité sociale que sont les prestations Fcfa . Elle donne droit à un total garanti mensuel
de capitaux minimum couverts de 70 000 Fcfa et
familiales ; les accidents de travail et les maximum de 105 000 Fcfa après une souscription
maladies professionnelles. Actuellement, régulière de cinq mois. Quant à « Makala Plus »
dont le coût de cotisation mensuel de 1000 Fcfa
seule la branche pension de vieillesse,
, elle donne droit à un total garanti mensuel de
d’invalidité et de décès est en vigueur capitaux minimum couverts de 140 000 Fcfa et
pour les assurés volontaires. maximum de 210 000 Fcfa après une souscription
régulière de cinq mois. 127
E- Incitations relatives à la de la formalisation des MPMEs informels.
formation Peuvent être indiquées :
Elaboration des référentiels de formation L’accomplissement des obligations
adaptés aux besoins des MPEs fiscales par virement bancaire ou par
informelles. Une meilleure capacitation paiement électronique.
technique et managériale des acteurs
Cette mesure qui vise la facilitation
informels est un levier important
du paiement des impôts et permettre
de formalisation. Actuellement les
aux contribuables de gagner du temps
référentiels adaptés aux acteurs de
et de se consacrer à leur activité, a
l’économie informelle font défaut.
incidemment des conséquences sur la
Identification comme prestataires transition de l’économie informelle vers
privilégiés de formation les organisations l’économie formelle. Les entreprises
professionnelles et les chambres informelles entretiennent des relations
consulaires. Les prestataires actuels commerciales avec les entreprises
sont en général les organismes privés et/ formelles, elles sont soit des fournisseurs
ou publics fournissant une formation de biens et services, soit des clients.
peu orienté vers les acteurs de La disposition de paiement par voie de
l’économie informelle. Les organisations virement bancaire oblige ces entreprises
professionnelles et les chambres à ouvrir des comptes bancaires auprès
consulaires ont l’avantage de la proximité
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

des établissements financiers agréés,


et de la connaissance du terrain des ce qui permet d’avoir une traçabilité de
acteurs informels. leur transaction par le fisc. A partir d’un
certain volume d’affaires, ces entreprises
La formation doit être centrée sur
informelles seront obligées à se formaliser.
les objectifs principaux suivants  :
amélioration de la qualité technique des Pour la paiement par voie électronique,
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

produits  ; amélioration de la productivité Cette initiative oblige à installer dans les


et amélioration du chiffre d’affaires. CDI des points de paiements électroniques
dans les centres divisionnaires des
Création d’un Fonds d’appui à la formation
Impôts et un système de transmission de
professionnelle des MPEs pour pallier à
quittances électroniques.
l’absence de source de financement pour
la formation professionnelle des MPEs. La facilitation de l’accès des MPEs
informelles au marché public et à la sous-
III-3-3-l’adoption ou le traitance.

renforcement des initiatives de Cette mesure a pour but de créer les


développement pour les MPMEs interactions entre l’Etat, les Grandes
Entreprises (GEs) et les MPEs informelles
Des initiatives pertinentes sont de nature afin d’élargir le marché des MPEs. La
à faciliter le développement des MPMEs. mise en place de ces interactions obligera
Beaucoup existent déjà, elles peuvent les MPEs informelles à se formaliser. D’où
être renforcées. De nouvelles peuvent être l’urgence d’adopter la loi sur la sous-
proposées. Toutes tendent à la facilitation traitance, la suppression du Certificat de

128
Non Exclusion délivrer par l’Agence de L’Encouragement la pratique des Clusters
Régulation des Marchés Publics(ARMP)
Il s’agit des réseaux d’entreprises
et l’effectivisation de la Bourse de Sous–
majoritairement constitué de PME et
Traitance (BST) et de Partenariat dont la
de ME, qui se retrouvent sur un même
mission est d’assurer le compagnonnage
créneau de production et dans une
industriel, le profilage et le renforcement
même filière. Actuellement quelques
des capacités des PMEs et des Micro
clusters existent, on peut citer Ce
Entreprises (MEs) afin de les disposer
sont le Cameroon wood cluster pour la
a la sous-traitance avec les grandes
transformation du bois, le farot coop
entreprises
cluster et le Rinaya (le riz naturel de
L’informatisation du Registre du Yagoua).Ils ont été identifiés et son
Commerce et du Crédit Mobilier. accompagnés par le programme d’appui
au développement du secteur privé du
Cette mesure qui vise la facilitation de
Cameroun (PADSP-CAM). Programme,
l’inscription au RCCM, la publication de
coordonné par le MINPMEESA, vise
l’existence de l’entreprise et la limitation
à renforcer la compétitivité des PME,
des contacts avec les agents publics,
appuyer la croissance et le développement
permet aux promoteurs de MPEs de
des filières en facilitant leur accès au
gagner du temps, de se consacrer à leur
financement.
activité en même temps qu’ils formalisent

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


leurs entreprises. Le cluster est un cadre idoine de
formalisation des entreprises informelles
La Densification la pratique des
qui adhérent au réseau.
incubateurs et pépinières d’entreprises.
Actuellement, les Incubateurs
d’entreprises : SUB-VALOR de III-3-4-Amélioration de la
polytechnique, les incubateurs de l’ESSEC gouvernance sociale de la

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


de Douala et de l’Institut du Sahel à transition vers la formalité
Maroua, l’incubateur de la CCIMA et des
incubateurs privés sont des initiatives La mise en œuvre de la transition ne
favorables au développement des MPMEs sera un succès que si les acteurs de
formelles. A cet effet, l’APME doit l’économie informelle adhèrent à cet
poursuivre la mise en place du processus objectif. Des mesures pour susciter cette
complet qui vise à promouvoir l’esprit adhésion peuvent être suggérées :
d’entreprise, la maturation des projets et Renforcement du dialogue social
l’accompagnement des premières années
d’existence créées. L’insuffisance, voire l’inexistence,
des mécanismes de consultation des
Les Pépinières d’Entreprises dont la organisations d’employeurs et de
mission est de disposer pour les start- travailleurs de l’économie informelle
up, un ensemble de facilites logistiques est évidente. Sur le plan juridique le
pendant les premières années d’existence renforcement de ce mécanisme passe par
pour les aider à accroitre leur longévité. Ratification de la convention OIT n°144
La construction de la Pépinière Nationale sur les consultations tripartites relatives
Pilote d’Edéa est en cours d’achèvement. aux normes internationales du travail.
129
Renforcement des mécanismes PARTIE IV : PLAN
d’inspection
D’ACTION SIMPLIFIE
Le mécanisme actuel d’inspection et
de sanction est lacunaire. On note Le plan d’action simplifié est structuré
l’inexistence du mécanisme d’inspection en composantes, actions, activités,
du travail des travailleurs agricoles situation de référence, résultats attendus,
informels. Une des mesures juridiques à indicateurs de vérification, source de
prendre est la ratification de la convention vérification, structure responsable et
OIT n°129 sur l’inspection du travail dans échéance.
l’agriculture La première composante porte sur
Amélioration de la visibilité des la «  Simplification des procédures de
programmes et projets destinés à la création des MPMEs » avec pour objectif
transition vers l’économie formelle l’amélioration du processus de création
des MPEs.
L’efficacité des programmes et projets
actuels n’est pas optimale. On note La deuxième composante est relative à l’« 
encore la méconnaissance des promoteurs Incitation à la formalisation  », l’objectif
informels de l’existence des programmes étant d’encourager les MPEs informelles à
et projets gouvernementaux d’appui sortir de l’informel.
aux MPEs. En plus d’accroître les La troisième composante a trait à l’  «
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

moyens d’intervention de ceux-ci, il faut Accompagnement à la formalisation» et


sensibiliser des MPEs informelles sur l’objectif est de soutenir la transition des
l’existence des programmes et projets de MPEs vers la formalité.
facilitation transition vers la formalisation.
La quatrième composante est réservée
Construire, à travers la formation et la à l’  «  Amélioration de la gouvernance
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

sensibilisation, l’appropriation du cadre sociale de la transition vers la


normatif de soutien à la transition vers formalité  ».L’objectif est de susciter
l’économie formelle. l’adhésion des MPEs à la transition vers la
La méconnaissance du cadre normatif formalité .
de la transition vers l’économie formelle La mise en œuvre des actions proposées
par les acteurs de l’économie informelle s’étale sur trois temps  : le court terme
apparaît comme un frein à l’adhésion (CT) 1 à 2 ans, le moyen terme (MT) 2 à 3
de ceux-ci à l’objectif de la migration ans et long terme (LT) 3 à 5 ans.
vers l’économie formelle. Or la maîtrise
de ce cadre normatif est de nature
à accroitre le nombre d’entreprises
informelles formalisées et le nombre de
travailleurs informels contractualisés et/ou
immatriculés à la CNPS.

130
PLAN D’ACTION SIMPLIFIE
Source de Structure
Actions Activités Activités Résultat attendu Indicateur de vérification Echéance
vérification responsable
Composante 1 : Simplification des procédures de création des MPMEs »
Objectif : Améliorer le processus de création des MPMEs
Descente obligatoire -Réduction des délais
de l’agent des et coûts de la procédure Texte sur
Eliminer la descente de
impôts pour de création des MPMEs l’immatriculation du
l’agent des impôts sur DGI MINFI CT
localiser le lieu contribuable/Loi de
le terrain -Allègement de la
d’exploitation de finance
l’activité. procédure

Eliminer l’exigence Réduction des délais et


coûts de la procédure Texte sur
de l’obtention de l’immatriculation du
Obtention de création des MPMEs
l’attestation de contribuable/Loi de
obligatoire de DGI MINFI CT
localisation du lieu -Allègement de la finance
l’attestation
d’exploitation de procédure
l’activité.
Exonération
de la patente Réduction des délais et
pendant deux coûts de la procédure Texte sur
Suppression de la l’immatriculation du
Réduction ans à la création de création des MPMEs
patente dans le contribuable/Loi de
du nombre d’une MPME. DGI MINFI CT
processus de création -Allègement de la finance
d’opérations Mais, production
des MPMEs procédure
relatives à la exigée du dossier
création des d’établissement de
MPMEs la patente
-Réduction des délais
Le recours optionnel et coûts de la procédure Texte législatif sur le
est réservé de création des MPMEs recours optionnel au Assemblée
Généraliser le recours MINJUSTICE/
exclusivement au notaire dans le cadre des National/ MT
optionnel au Notaire -Allègement de la MINPMEESA
SARL unipersonnel formalités de création Sénat
procédure
créer dans un CFCE d’entreprises

Existence des
différents droits
d’enregistrement -Réduction des délais
Instituer un taux fixe (timbre et curatelle, et coûts de la procédure
réduit et global pour immatriculation au de création des MPME Fiche unique
toutes les formalités RCCM, Publication d’imposition/ Loi de DGI MINFI MT
-Allègement de la
administratives de au journal Finance
procédure
création de MPMEs d’annonces légales).
Différents taux
officiels différents
des taux pratiqués.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

131
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

132
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Réduire à les pièces


exigibles pour la Le nombre de
déclaration de pièces exigées est
l’entreprenant au de 06 CFCE
RCCM -Réduction des délais MINPMEESA
Réduction des et coûts de la procédure Greffe/TPI
Le nombre de CBF
pièces à fournir de création des MPME CBF
Réduire les pièces pièces exigées est
pour la constitution
exigibles pour de 07 pour les Instruction PM
du dossier
l’immatriculation au personnes physiques -Allègement de la
d’enregistrement
RCCM et 06 pour les procédure
d’une MPE
personnes morales
Réduire les pièces
Le nombre de CNPS MINTSS
exigibles pour
pièces exigées est MT
l’immatriculation de CBF CNPS
de 05
l’entreprise à la CNPS
Le lien « Formalités
Rendre fonctionnel le
en ligne » du site Accroissement du taux MINPMEESA
lien « Formalités en
WEB du CFCE de création des MPME Site Web du CFCE CFCE CT
ligne » du site Web du APME
n’est pas encore à partir de CFCE
CFCE
fonctionnel
Garantir aux CFCE Coupure fréquente
la fourniture de l’énergie
-Réduction drastique du CFCE/APME/
ininterrompue de électrique et Taux de fréquentation des
taux des MPME créées CFCE CT
l’énergie électrique défection fréquente CFCE MINPMEESA
en dehors des CFCE
et du faisceau du faisceau
informatique informatique
Appui à la création Appareils existants
des MPMEs Doter suffisamment en nombre
les CFCE d’appareils -Réduire le délai de CFCE
insuffisant.
de confection des procédure de création Taux de fréquentation des
Difficulté à d’une MPME CFCE APME CT
cartes de contribuables CFCE
remplacer MINPMEESA
et d’appareils de
immédiatement en
compostages des
cas de panne.
timbres fiscaux
Actuellement, le
Amener les notaires
délai moyen de -Réduire le délai de
à respecter le délai MINJUSTICE
délivrance par les procédure de création
de 48 heures pour la Nombre de MPME créée Chambre des
notaires des actes d’une MPME Chambre de CT
délivrance des actes ou en transit. Notaires
notariés de création Notaires
notariés de création
des MPME est de
d’entreprise
13 jours.
Composante 2 « Incitation à la formalisation »
Objectif : Encourager la sortie de l’informel
Adopter d’un impôt
unifié ou synthétique
Diversité de modes Meilleure adhésion des Accroissement du taux
(Droits, cotisations
de taxation et de entrepreneurs informels d’immatriculation fiscale DGI MINFI MT
sociales, etc) en
perception aux cotisations exigibles des promoteurs informels
fonction du chiffre
d’affaire annuel
Accroissement du
Instaurer le pourcentage des impôts
Allègement du poids de versés par les promoteurs
recouvrement échelonné Recouvrement fixe Loi de finance MINFI MT
l’impôt informels
de l’impôt

La procédure
Incitation fiscale actuelle est lourde. Accroître le nombre
Nombre de MPEs
Simplifier la procédure Elle déroule de MPEs informelles
informelles reçues au DGI MINFI MT
de l’impôt libératoire en 6 étapes et en transit vers la
CFCE pour formalisation
nécessite beaucoup formalisation
d’imprimés
Assouplir le régime Accroître le nombre
Le régime actuel Nombre d’agrément des
des incitations à de MPEs informelles
convient plus aux MPEs enregistré par Texte législatif MINMIDT/MINFI LT
l’investissement privé en transit vers la
Mes et GEs l’APME
au profit des MPEs formalisation
Supprimer les charges Les entreprises
Accroitre le nombre de
fiscales et patronales bénéficient des Nombre de MPEs reçues
MPEs adhérentes aux Loi de Finance MINFI CT
pour les entreprises qui abattements fixés dans les CGA
CGA
s’inscrivent aux CGA par la loi de finance.

Etendre aux assurés Couverture des Décret du PM


Texte d’extension aux sur l’extension
volontaires les autres assurés volontaires
assurés volontaires aux assurés
branches de sécurité limitée à la branche -Elargissement de la
des prestations volontaires des
sociale (prestations de la pension couverture sociale des MINTSS
familiales, accidents prestations
familiales, accidents de vieillesse, promoteurs informels
de travail et maladies familiales,
de travail et maladies d’invalidité et de
professionnelles accidents de
professionnelles décès
Incitation relative à travail et maladies
la sécurité sociale professionnelles
Quasi inexistence
des micro
assurances Couverture du risque
Mise en place des adaptées aux Décret relatif aux maladie, accident Décret du PM MINTSS
micro-assurances micro-entreprises micro assurances corporel et dommage aux sur les micro-
informelles biens assurances
(promoteurs et
travailleurs)
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

133
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

134
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Elaborer les référentiels


Absence de
de formation adaptés
référentiels de
aux besoins des MPMEs
formation
informelles
Les prestataires
sont en général
Identifier les les organismes
organisations privés et/ou
Une meilleure
professionnelles et publics fournissant Nombre de MPMEs CFCE MINPMEESA
Incitation relative à capacitation technique LT
chambres consulaires une formation en transit vers la
la formation et managériale des APME APME
comme prestataires peu orientée formalisation
acteurs informels
privilégiés de formation vers les acteurs
de l’économie
informelle.
Absence de source
Créer un Fonds
de financement
d’appui à la formation
pour la formation LT
professionnelle des
professionnelle des
MPE
MPE
Mettre en place un fond MINPMEESA
Booster l’entreprenariat Nombre de MPME créées BC-PME
de démarrage dédié à la Absence de fond de
et/ou la transition vers et/ou en transit vers la BC-PME LT
phase d’installation des démarrage APME
la formalité formalisation APME
MPEs
Mettre en place Acte portant création
un système de Absence de Octroi des crédits d’un mécanisme de MINFI
refinancement des mécanisme de à moyen terme aux refinancement des BEAC MINFI LT
micro- finances de 1ère refinancement MPMEs établissements de Micro- COBAC
Incitation relative et 2ème Catégories finances
au financement Assouplir les garanties Exigence
Financement de la Taux de crédit à moyen Conditions de
exigées aux MPEs par rédhibitoire des BEAC MT
phase d’installation terme accordé au MPMEs banque
les banques titres fonciers
Offrir des
prestations d’appui Faible niveau de APME
Taux d’accès des MPEs APME
au financement : prestations d’appui Financement de la
aux financements de la CCIMA CT
Elaboration du business au financement phase d’installation CGA
phase d’installation CAPEF
plan et certification des offertes
comptes par les CGA
Composante 3 : « Accompagnement à la formalisation»
Objectif : Soutenir la transition vers la formalité
Prise en charge
administrative et
financière de la Présence accrue Taux de participation MINPMEESA
participation des Inexistence de la des MPE voie des MPEs en cours APME
MPEs informels prise en charge de de formalisation de formalisation MT
aux rencontres MPEs informels aux rencontres CCIMA MINPMEESA
aux rencontres
professionnelles (foires, professionnelles professionnelles CAPEF
salons, évènements
B2B)
Mettre en place un Inexistence d’un Accroitre la présence
service d’Assistance service d’assistance des MPEs sur le marché Nombre de MPEs CCIMA
des MPEs informels des MPEs informels de l’exportation et exportatrices ayant migré CAPEF MINCOMMERCE MT
Accompagnement à à l’exportation des à l’exportation des provoquer la transition vers l’économie formelle MINCOMMERCE
l’accès au marché produits produits vers l’économie formelle
Les exigences
du du Code des
marchés publics -Nombre de marchés
Elargir le marché publics soumissionnés et
de 2004.,ne sont
potentiel des MPEs par attribués aux MPEs.
Faciliter l’accès des pas toujours à la Journal des
la commande publique
MPEs informels au hauteur des MPEs. -Nombre de conventions marchés
et la sous-traitance. MINMAP MT
marché public et à la Les dispositions de sous-traitance signées.
Et conduire les MPEs ARMP
sous-traitance de ce code sur la -Suppression du certificat
informels vers la
sous-traitance ne de non exclusion délivré
formalisation
sont pas respectées par l’ARMP
par les grandes
entreprises
Densification des
Très peu de MPEs MINPMEESA
Promouvoir l’utilisation rapports de sous- CCIMA
utilisent le fichier MINCOMMERCE
par les MPEs traitance et d’échanges Nombre de conventions CAPEF
des entreprises
informelles du fichier intersectoriels entre les d’affaire signées entre les MINMIDT MT
nationales, alors que APME
des entreprises entreprises formelles MPMEs nationales MINADER
la majorité affirme INS
Accompagnement nationales et les entreprises MINEPIA
en avoir besoin
à l’accès à informelles
l’information Organiser l’accès Peu de MPEs ont
Une meilleure
gratuit et l’attrait du connaissance de
connaissance de
Centre d’Information l’existence du CIDE, Nombre de promoteur
l’environnement des CCIMA CCIMA MT
et de Documentation très peu y ont accès reçu au CIDE
affaires par les acteurs
Economique (CIDE) de et sont satisfaits de
informels
la CCIMA ce service

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

135
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

136
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Composante 4 : « Améliorer la gouvernance sociale de la transition vers la formalité »


Objectif : Susciter l’adhésion des MPEs à la transition
Instauration
du dialogue
Ratification de la Faiblesse des social entre
convention OIT n°144 mécanismes les acteurs de
sur les consultations consultation des l’économie
Dépôt des MINTSS MINTSS
Renforcement du tripartites relatives aux organisations informelle/
instruments de CT
dialogue social normes internationales d’employeurs et Renforcement BIT BIT
ratification au BIT
du travail de travailleurs des
de l’économie associations
informelle des
entrepreneurs
informels
Extension du
Inexistence du
mécanisme
Ratification de la mécanisme
Renforcement d’inspection Dépôt des MINTSS MINTSS
convention OIT n°129 d’inspection
des mécanismes du travail aux instruments de CT
sur l’inspection du du travail des BIT BIT
d’inspection travailleurs ratification au BIT
travail dans l’agriculture travailleurs agricoles
agricoles
informels
informels
Méconnaissance MINPMEESA
Amélioration de Sensibilisation des Sollicitation Nombre de
des promoteurs Projets et MINEFOP
la visibilité des MPEs informelles accrue des demandes
informels sur programmes MINEPAT
programmes et sur l’existence des projets / d’appui des
les programmes concernés CT
projets destinés à programmes et projets programmes MPEs informelles MINJEC
et projets
la transition vers de facilitation transition existants par auprès des projets FNE
gouvernementaux
l’économie formelle vers la formalisation les MPEs existants
d’appui aux MPEs CCIMA
Maîtrise -Nombre
Méconnaissance du cadre MINPMEESA
Organisation des d’entreprises crées CFCE
des acteurs normatif de la
Sensibilisation et actions de formation
de l’économie transition vers MINTSS
de formation en vue et de vulgarisation -Nombre
informelle du l’économie DGI CT
de l’appropriation du cadre normatif de salariés BIT
cadre normatif de formelle par
du cadre normatif de la transition vers contractualisés et/ CFCE
la transition vers les acteurs de CNPS
l’économie formelle ou immatriculés à
l’économie formelle l’économie CNPS
formelle la CNPS
ANNEXES
Cadre Normatif, Règlementaire et Politique de Mise en Œuvre de la Transition vers
l’Économie Formelle au Cameroun (2017) – I.L. MIENDJIEM

PARTIE III : ENREGISTREMENT & OBTENTION OU


RENOUVELLEMENT DE LA LICENCE D’UNE MICRO,
PETITE OU MOYENNE ENTREPRISE

III.1.Le Processus

III.1.1.Micro-Entreprise73
Micro-Entreprise
(A) Commerçant (B) Entreprenant (C) Micro Entreprise des
Transports Routiers
Statut général d’activité commerciale (commerçant)

ou prévus par le droit OHADA

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Statut d’entrepreneur transitoire (entreprenant)
Définition & Critères

Un entrepreneur
individuel, personne
Est commerçant celui qui
physique qui, sur simple
fait de l’accomplissement
déclaration prévue dans
d’actes de commerce par
le présent Acte uniforme,

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


nature sa profession.
exerce une activité
professionnelle civile,
commerciale, artisanale ou
agricole.
Peut s’effectuer au Elle se fait au CFCE. Elle se fait auprès des
Enregistrement et/ou Obtention de

CFCE ou auprès des administrations habilitées.


administrations habilitées.
Dans ce dernier cas,
l’enregistrement doit
Licence

s’effectuer dans le mois


suivant le début de
l’activité.

(voir schémas 1 & 2 ci- (voir schéma 5 ci-dessous) (voir schémas 3 & 4 ci-
dessous) dessous)

73 très petite entreprise (TPE) (max 5 employés et CA HT annuel < 15 m. FCFA).


L’activité peut être de catégorie commerciale, industrielle, artisanale ou agricole.
137
• Toute micro-entreprise doit :

o Obtenir une carte de contribuable


Immatriculation Fiscale
o S’immatriculer à l’administration fiscale.

• Pour l’immatriculation, les pièces à présenter sont la carte de contribuable (si


déjà obtenue ou sa demande, le cas échéant), le registre de commerce (sauf
pour les entreprises assujetties à l’Impôt Libératoire), les justificatifs d’identité
de l’entrepreneur et de paiement des frais d’immatriculation et l’attestation de
localisation de l’activité (coût de cette dernière : 10,000 FCFA).

• Sont ensuite délivrées la carte de contribuable (si nécessaire), le Numéro


d’Identification Unique (NIU) et l‘attestation d’exonération de la patente pour deux
ans (sur demande ultérieure).
• Tout nouveau contribuable est donc exempt de la patente pendant les 2 premières
années d’activité.

• Les impôts et taxes applicables sont déterminés par le chiffre d’affaires annuel.

• Impôt Libératoire (IL) : S’applique aux CA annuels inférieurs à 10 millions FCFA.


Les petites entreprises assujetties à l’IL sont exonérées de la patente, de l’Impôt sur
Régime Fiscal

le Revenu des Personnes Physiques (IRPP) et de la TVA pour cette même activité.

•  égime Simplifié : Concerne les entreprises réalisant un CA annuel de 10 à 15


R
millions de FCFA. Il se compose de plusieurs impôts directs et indirects (mensuels
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

et annuels) :

o Impôts mensualisés :

-  ’impôt sur les Sociétés (IS) n’est pas adapté à la plupart des micro-
L
Taxation

entreprises.

-  ’impôt sur le Revenu des Personnes Physiques (IRPP) est équivalent à


L
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

10-35% du revenu net global et payable au CDI. Pour les salariés, il est
prélevé directement sur le salaire.

o Impôts annualisés :

- L’impôt Annuel sur le revenu net réel est payable au CDI.

-  a patente est perçue par les communes. Les nouvelles entreprises en


L
sont exemptes pendant 2 ans mais doivent néanmoins d’enregistrer pour
recevoir leur attestation d’exonération.

-  axe sur la Propriété Foncière (TPF) est perçue par les communes pour les
T
entreprises propriétaires d’un immeuble (bâti ou non).

(Voir Annexe 2 pour les autres impôts spécifiques à l’activité de l’entreprise)

138
L’immatriculation se fait via le CFCE ou directement à la Non renseigné
Immatriculation au RCCM

greffe du TPI. À l’issu de cet enregistrement :


Le commerçant L’entreprenant reçoit
reçoit  une attestation une attestation
d’immatriculation au d’immatriculation au
RCCM pour une personne RCCM avec mentions de
physique. la date de la formalité
accomplie et le numéro de
C’est un document définitif
déclaration de l’activité
pour la même activité.
Aucun document n’est nécessaire pour s’affilier au régime
général (assurés obligatoires) de la CNPS à compter que
le commerçant/l’entreprenant soit immatriculé au RCCM.
Le régime général comprend des assurances vieillesses,
Affiliation à la CNPS

invalidité et décès.
Le commerçant peut Non renseigné
toutefois souscrire à
l’assurance volontaire,
Régime Social

auquel cas, le procédé est


le suivant.

Cette démarche est gratuite


dans les deux cas.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


(voir schéma 6 ci-dessous)
L’Attestation de Non Utilisation de Personnel Salarié
(ANUPS) doit être obtenue dans les cas où le
ANUPS

commerçant/l’entreprenant n’emploie pas de salariés. Le


coût officiel est de 3500 FCFA.

(voir schéma 7 ci-dessous)

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

139
ENREGISTREMENT ET/OU OBTENTION DE LICENCE

Schéma 1 : Enregistrement du commerçant effectué au CFCE


(hors secteur des transports routiers)
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Schéma 2 : Enregistrement du commerçant dans les administrations habilitées


(hors secteur des transports routiers
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

140
Schéma 3 : Enregistrement du micro-entrepreneur dans le secteur des transports
routiers

Schéma 4 : Enregistrement du micro-entrepreneur dans le secteur des transports


routiers (mototaxi)

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

141
Schéma 5 : Déclaration de l’entreprenant au CFCE
(hors secteur des transports routiers)
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

RÉGIME SOCIAL

Schéma 6 : Affiliation du commerçant à la CNPS


TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

142
Schéma 7 : Demande de l’ANUPS (Commerçant et Entreprenant)

III.1.2.Petite Entreprise Classique74 :


Petite Entreprise Classique
Enregistrée en tant qu’Établissement Enregistrée en tant que SARL
Unipersonnelle
Définition& Critères

Il s’agit de l’option la plus adéquate pour


une PE informelle puisque la personne
Non renseigné
physique (l’entrepreneur) encours un
risque financier moindre. En effet, sa
responsabilité n’est engagée qu’à hauteur
de son apport au capital social de la SARL.
Le procédé est le même que pour la (Voir schéma 9 ci-dessous)
Enregistrement et/ou Obtention de Licence

CFCE

micro entreprise.

Cela se fait en simultané avec (Voir schéma 8 ci-dessous)


l’immatriculation au RCCM, lors du
Administrations Habilités

premier mois d’activité.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Le procédé est le même que pour la micro
entreprise.

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

143
74 Petite entreprise = entre 6 et 10 employés et a un CA HT annuel entre 15 et 100 millions FCFA.
• Le régime adéquat est fonction du chiffre d’affaires :

o CA annuel < ou = 50 millions FCFA : régime simplifié

o CA annuel < 50 millions FCFA : régime réel


Immatriculation Fiscale

Pour les personnes physiques, les Pour les personnes morales, il faut :
démarches sont les même que pour le
Obtenir une carte de contribuable (valide
micro entrepreneur.
10 ans)

Présenter les justificatifs de statuts et de


localisation. L’attestation de localisation de
l’activité coûte 10,000 FCFA.

Faire une demande de patente pour


recevoir l’attestation d’exonération de
Régime Fiscal

patente pour 2 ans


• Régime Simplifié : Même régime que pour le micro entrepreneur.

• Régime Réel :

o Impôts Mensualisés :

- IRPP : Similaire au micro entrepreneur

- L’IS : Imposition des revenus de l’entreprise calculée sur les bénéfices


CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Taxation

réalisés lors des 12 mois d’exercice fiscal. Le paiement est mis en place au
CDI ou au CIME.

- Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) : 19.25% et imposée sur les dépenses de
consommation. Elle concerne toute personne physique ou morale assujettie
au régime réel. Le paiement est mis en place au CDI ou au CIME.
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

o Impôts Annualisés : Il s’agit de l’Impôt Annuel sur le revenu net réel, de


la patente, et de la TPF. Les modalités sont les mêmes que pour le micro
entrepreneur.
Aucun document à fournir pour s’affilier à la CNPS
Affiliation à la CNPS

L’option d’une assurance volontaire est Si l’entrepreneur compte un salarié


facultative : démarches similaires à la ou plus, il est employeur et doit
Régime Social

micro entreprise s’immatriculer au fichier des employeurs


via le centre de prévoyance sociale
ou en ligne. Chaque salarié doit être
immatriculé.
Doit être obtenue auprès de la CNPS.
ANUPS

Les démarches sont les mêmes que pour la micro entreprise.

144
Schéma 8 : Enregistrement de la PE comme SARL Unipersonnelle auprès des
administrations habilitées

Schéma 9 : Enregistrement de la PE comme SARL Unipersonnelle au CFCE

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

145
III.1.2.2.Petit Entreprise du Mouvement Coopératif75
Petite Entreprise du Mouvement Coopératif
(A) Société Coopérative (B) Groupe d’Initiative (C) Groupement d’Intérêt
Commune (GIC) Économique (GIE)
Composée de plusieurs Organisation composée Organisation (personne
individus aux ambitions d’individus aux intérêts morale) composée
communes en matière socio-économiques d’individus aux intérêts
Définition& Critères

économique, sociale et communs, concrétisées économiques communs


culturelle, concrétisées par le biais d’une dont l’entreprise résultante
par le biais d’une entreprise détenue et gérée est spécifiquement
entreprise détenue et gérée collectivement. destinée au développement
collectivement. et à l’expansion de
l’activité.

Le groupement est pour


une durée déterminée.
• Création de la société Démarches identiques Ceci peut se faire auprès
et établissement des à la société coopérative, des administrations
statuts lors d’une à cela près que le habilitées ou au CFCE
Enregistrement et/ou Obtention de Licence

assemblée constitutive GIC doit élire un(e) (voir schémas 10 & 11 ci-
• Recours notarial délégué(e) représentant dessous)
facultatif qui s’acquittera de ces
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

• Présentation (dans démarches.


le mois qui suit),
les représentants
doivent se présenter
au bureau régional
du MINADER pour
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

faire une demande


d’immatriculation
• Coût : 1,000 FCFA
• Délai d’obtention : 3
mois.

75 Petite entreprise = entre 6 et 10 employés et a un CA HT annuel entre 15 et 100 millions FCFA

146
• Au CDI de Démarches identiques Démarches identiques à la
rattachement à la société coopérative société coopérative.
• Demande de carte de et effectuée par le(a)
contribuable et de la délégué(e).
patente
• Justificatifs à fournir :
Immatriculation Fiscale

o paiement des frais


o paiement des
statuts
o registre des
coopératives
o attestation de
localisation
Régime Fiscal

• L’IS: Applicable sauf • Le régime est adapté • Le régime est adapté


dans certains cas en fonction du CA en fonction du CA
(produits agricoles et annuel : annuel :
d’élevage, syndicats de o Impôt Libératoire o Régime Simplifié :
ces secteurs) pour les CA peu similaire à la
• TVA : S’applique élevés OU petite entreprise
si le CA annuel est o Régime simplifié : classique mais avec
supérieur à 50 millions Patente, IS, TPF et, exonération de l’IS
FCFA. Les démarches potentiellement, la o Régime Réel :

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


sont similaires à celles TVA similaire à la petite
de la PE. entreprise classique
• TPF : Procédure
Taxation

similaire à la micro
entreprise
• Patente
Immatriculation à la CNPS Démarches identiques Démarches identiques à la

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


Affiliation à la CNPS

obligatoire dès lors qu’il y à la société coopérative société coopérative.


Régime Social

a au moins un salarié. et effectuée par le(a)


délégué(e).
Les démarches sont les
même que pour la SARL
Unipersonnelle.

147
Schéma 10 : Enregistrement du GIE (PE) auprès des administrations habilitées
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Schéma 11 : Enregistrement du GIE (PE) au CFCE


TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

148
III.1.2.3.Moyenne Entreprise76 : Entre 21 et 100 employés et un
CA HT annuel entre 100 millions et 1 milliard de FCFA

Moyenne Entreprise : SARL Pluripersonnelle


Définition& Elle peut être de toute forme : classique, coopérative, unipersonnelle,
Critères pluripersonnelle…

La forme SARL Pluripersonnelle est cependant la plus adaptée aux entreprises


informelles.
Enregistrement CFCE Autres Administrations Habilitées
et/ou Obtention Il se fait à l’issu de l’assemblée constitutive et de l’adoption des statuts
de Licence (rédigés par tous les associé(e)s ou leur mandataire)
Voir schéma 12 (démarches Voir schéma 13
suivant la constitution du dossier
d’immatriculation au préalable)
Régime Fiscal La ME est soumise au régime réel (voir PE)
Régime Social Immatriculation à la CNPS : Si la SARL emploie au moins un salarié, elle doit être
immatriculée au fichier des employeurs. La demande se fait auprès du centre de
prévoyance sociale ou en ligne. Chaque salarié doit être immatriculé.

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


Schéma 12 : Enregistrement de la Moyenne Entreprise (SARL Pluripersonnelle)
au CFCE

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

76 Moyenne Entreprise : Entre 21 et 100 employés et un CA HT annuel entre 100 millions et 1 milliard de FCFA

149
Schéma 13 : Enregistrement de la Moyenne Entreprise (SARL Pluripersonnelle)
auprès des administrations habilitées

III.2.3.Contraintes Fiscales

III.2.4.Contraintes Juridico-Administratives
Coûts : Les coûts sont très hétérogènes vis-à-vis du mode d’enregistrement choisit et du
lieu géographique:

Coût Moyen de Création d’une SARL au Cameroun


Mode d’enregistrement Lieu géographique
CFCE Autres Nord-Ouest/Sud- Douala
Administrations Ouest
400,000 FCFA
480,000 FCFA 102,500 FCFA 336,300 FCFA
+ Frais non officiels (10,000
à 15,000 FCFA)

Délais  : En dépit des prévisions relatives au CFCE et de la législation, les délais de


création d’entreprise (incluant enregistrements et immatriculations diverses et recours
notariés) restent long.
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Délais Moyen de Création d’Entreprise au Cameroun


CFCE Autres Administrations
Requis par la Requis par la
Réels Réels
législation législation
TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN

Délais Notariés 3 jours (72h) 14 jours 2 jours (48h) 13 jours


Délais Totaux - 25 jours - 30 jours

Réduction du nombre de pièces à fournir pour l’enregistrement


Nombre de pièces à
Démarche Recommandation
fournir actuellement
3 pièces : identité,
Déclaration de l’entreprenant 6 casier judiciaire &
photo
2 pièces : identité &
Personne Physique 7
casier judiciaire
Immatriculation au
3 pièces : identité,
RCCM
Personne Morale 5 statuts, casier
judiciaire
3 pièces : identité,
Immatriculation de l’entreprise à la CNPS 6 extrait du RCCM,
statuts

150
PARTIE IV : PLAN D’ACTION SIMPLIFIÉ
1. Simplification des Procédures de Création des MPME
1.1. Réduction du nombre d’opérations
Résultats Structure
Action Situation Actuelle
attendus Responsable
Éliminer la descente de l’agent
des impôts sur le terrain
Procédures obligatoires
Éliminer l’obtention obligatoire
MINFI
de l’attestation de localisation - Réduction
Création de dossier obligatoire en des délais
Suppression de la patente
dépit de l’exonération pendant 2 ans & coûts
Seules les SARL Unipersonnelles - Allègement
MINJUSTICE
Recours notarial optionnel crées dans les CFCE peuvent se de la
MINPMEESA
soustraire des services notariés procédure
Variété de droits d’enregistrements
Taux fixe réduit et global pour les
avec des disparités entre taux MINFI
formalités administratives
officiels et pratiqués
1.2. Réduction du nombre de pièces à fournir pour constituer le dossier de création
Résultats Structure
Action Situation Actuelle
attendus Responsable
Réduire les pièces nécessaires à - Réduction

CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA


la déclaration de l’entreprenant 6 documents nécessaires des délais
au RCCM & coûts
MINPMEESA
Personnes physiques : 7 documents - Allègement
CBF
Réduire les pièces nécessaires à nécessaires de la
l’immatriculation au RCCM procédure
Personnes morales : 6 documents
Réduire les pièces nécessaires à

TRANSITION VERS L’ECONOMIE FORMELLE AU CAMEROUN


5 documents nécessaires MINTSS
l’immatriculation à la CNPS
1.3. Appui à la création d’entreprise
Résultats Structure
Action Situation Actuelle
attendus Responsable
Accroissement
Implémentation du lien
du taux de MINPMEESA
« Formalités en Ligne » du Le lien n’est pas encore fonctionnel
création du APME
CFCE
CFCE
Accroissement
Garantir l’alimentation
Coupures fréquentes d’énergie et du du taux de
ininterrompue en énergie et
réseau informatique création via les
réseau informatique aux CFCE CFCE
CFCE
MINPMEESA
Équiper les CFCE d’appareils - Nombre insuffisant
APME
de confection de cartes de d’équipements
contribuables et compostage de - Réactivité insuffisante en cas de
timbres fiscaux panne Réduction des
délais MINJUSTICE
Amener les notaires à respecter
les délais de 48h pour la Délai moyen de 13 jours Chambre des
délivrance d’actes notariés notaires
151
2. Incitation à la Formalisation
2.1. Incitations Fiscales
Structure
Action Situation Actuelle Résultats attendus
Responsable
Meilleure adhésion des
Impôt unique ou synthétique Diversité de modes de
entrepreneurs informels
en fonction du CA annuel taxation
aux cotisations exigibles
Recouvrement échelonné de Allègement du poids de
Recouvrement fixe MINFI
l’impôt l’impôt
Procédure en 6 étapes
Simplifier la procédure de
avec beaucoup de pièces
l’Impôt Libératoire Augmentation du
requises
nombre de MPE en
Assouplir le régime des MINMIDT
Régime actuel plus adapté transit vers le formel
incitations à l’investissement
aux ME et GE MINFI
privé au profit des MPE
Supprimer les charges Pas d’abattements en Augmentation du
fiscales & patronales pour les dehors de ceux fixés par la nombre de MPE MINFI
entreprises inscrites au CGA loi de finance adhérentes au CGA
2.2. IncitationsRelatives à la Sécurité Sociale
Structure
Action Situation Actuelle Résultats attendus
CADRE NORMATIF, REGLEMENTAIRE ET POLITIQUE DE MISE EN ŒUVRE DE LA

Responsable
Prestations additionnelles
pour les assurés volontaires Couverture limitée aux Élargissement de la
(familiales, accidents pensions vieillesse, couverture sociale des
du travail, maladies invalidité et décès promoteurs informels
professionnelles) MINTSS
Quasi inexistan