Vous êtes sur la page 1sur 509

AVERTISSEMENT

Vous venez de télécharger gratuitement le fichier pédagogique du manuel


Mission Indigo Cycle 4.

Nous vous rappelons qu’il est destiné à un usage strictement personnel.


Il ne peut ni être reproduit ni être mutualisé sur aucun site (site d’établissement,
site enseignant, blog ou site de peer to peer), même à titre grâcieux.

Deux raisons principales :


 Eviter de rendre le fichier accessible aux élèves dans les moteurs de
recherche.
 Respecter pleinement le droit d’auteurs : en effet, l’ensemble des guides
pédagogiques et livres du professeur mis à votre disposition sont des
œuvres de l’esprit protégées par le droit de la propriété littéraire et
artistique.
Nous vous rappelons que selon les articles L 331-1 et L 335-4 du Code de la
propriété intellectuelle, toute exploitation non autorisée de ces œuvres
constitue un délit de contrefaçon passible de sanctions de natures pénale
et civile, soit trois ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende.
Mission

YCLE

4
C

LIVRE DU PROFESSEUR
Sous la direction de Christophe BARNET

Helena BERGER
Nadine BILLA
Patricia DEMOULIN
Amaïa FLOUS
Benoît LAFARGUE
Marion LARRIEU
Aurélie LAULHERE
Marie-Christine LAYAN
Sandrine POLLET
Marion ROBERTOU
Florian RUDELLE
Agnès VILLATTES

6247_001-002.indd 1 13/07/2017 14:37


© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

Édition : Charlotte Kocalénios, Nathalie Legros, Cécile Chavent, Stéphanie Mathé, Valérie Dumur
Fabrication : Yoann Le Berre
Mise en page : Grafatom (Catherine Bonnevialle)
Schémas : Lionel Buchet, Grafatom (Franck Gouvart)
Couverture : Anne-Danielle Naname / Laurine Caucat
Maquette intérieure : Anne-Danielle Naname / Laurine Caucat – Grafatom (Catherine Bonnevialle)

© Scratch : pages 9, 10, 29, 38, 43, 55, 65-66, 76, 84, 93, 109, 116, 124, 136-137, 144-145, 153, 161, 169, 177, 184, 191, 202, 220, 228, 236, 250,
258, 267, 268, 278-279, 291-292, 303, 313, 324, 335-336, 348-349, 362-363, 375, 387-388, 401, 445, 459-460, 462-492, 497, 502-503.
Scratch est développé par le groupe Lifelong Kindergarten auprès du MIT Media Lab.
Voir http://scratch.mit.edu

© Hachette Livre 2017, 58 rue Jean Bleuzen 92178 Vanves.


www.hachette-education.com
ISBN 978-2-01-702535-1

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.


L’usage de la photocopie des ouvrages scolaires est encadré par la loi.
Grâce aux différents accords signés entre le CFC (www.cfcopies.com), les établissements et le ministère de l’Éducation nationale, sont
autorisées :
• les photocopies d’extraits de manuels (maximum 10 % du livre) ;
• les copies numériques d’extraits de manuels dans le cadre d’une projection en classe (au moyen d’un vidéoprojecteur, d’un TBI-TNI, etc.) ou
d’une mise en ligne sur l’intranet de l’établissement, tel que l’ENT (maximum 4 pages consécutives dans la limite de 5 % du livre).
Indiquer alors les références bibliographiques des ouvrages utilisés.

6247_001-002.indd 2 13/07/2017 14:37


a n t - p r o p o s
A v
Dans un contexte de profonds changements, cette nouvelle collection se veut à la hauteur des enjeux.
L’équipe d’auteurs propose :
• un parcours structuré suivant la logique de cycle ;
• des ressources nombreuses et variées pour répondre aux besoins de tous les élèves et de toutes les démarches pédagogiques ;
• des contenus attractifs pour motiver les élèves et une place centrale accordée au numérique.

Un manuel de cycle Des ressources pour l’accompagnement


Les différents attendus de fin de cycle sont travaillés tout au personnalisé
long du cycle, en cohérence avec les repères de progressivité Dans chaque chapitre, une page « Travailler autrement »
des programmes. Ils sont introduits puis approfondis propose des exercices différenciés, ainsi que des activités
progressivement à chaque niveau. Le parcours proposé permettant de travailler en groupe. De nombreux problèmes
s’inscrit donc complètement dans la logique d’un programme ouverts permettent également de différencier les attendus
de cycle, avec notamment : selon le niveau des élèves.
• des activités qui permettent de remobiliser des notions
déjà étudiées et d’en découvrir de nouvelles ; En fin de manuel sont proposés quelques projets réalisables
dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires.
• un cours qui présente de façon synthétique tous les De nombreux problèmes interdisciplinaires présents dans
attendus de fin de cycle ;
chaque chapitre peuvent compléter ces ressources.
• des exercices d’entrainement et des problèmes conçus
pour :
 acquérir et entretenir les fondamentaux tout au long du Des chapitres structurés pour s’adapter
cycle ; à toutes les démarches pédagogiques
 approfondir de façon progressive les attendus de fin de
cycle ; Chaque chapitre est structuré autour de deux, trois ou quatre
capacités. À chacune d’elles correspondent une ou plusieurs
 découvrir des notions qui vont au-delà des attendus de
activités d’introduction, un paragraphe de cours et des
fin de cycle.
exercices d’entrainement.
Une grande variété de problèmes Il est ainsi plus aisé de construire une progression spiralée, de
mettre en œuvre une évaluation ciblée des acquis des élèves et
pour tous les élèves
de proposer des remédiations aux difficultés des élèves.
Chaque manuel propose :
• des problèmes simples, concrets et accessibles à tous les
élèves et des problèmes à prise d’initiative favorisant la Des compléments numériques riches
réflexion et l’autonomie ; et innovants
• des problèmes qui mobilisent les six compétences Le manuel numérique, accessible facilement pour tous les
mathématiques du programme, avec un repérage de ces
élèves, propose :
compétences pour s’assurer qu’elles sont toutes travaillées
et/ou pour les évaluer plus facilement ; • des diaporamas pour toutes les « Questions flash », ainsi
• des problèmes qui contribuent à tous les domaines du que des exercices et un QCM interactifs pour travailler l’oral
socle commun avec une indication des problèmes en lien en classe de façon simple et vivante ;
avec d’autres disciplines ; • des activités supplémentaires, qui permettent de
• des problèmes qui permettent un entrainement remobiliser des notions étudiées les années antérieures ou
régulier aux différentes formes de raisonnement et un d’en découvrir de nouvelles ;
apprentissage progressif de la démonstration. • une vidéo d’environ deux minutes qui présente de façon
synthétique chaque capacité du cours, utilisable en
De nombreuses ressources pour introduire remédiation ou dans le cadre d’une « classe inversée » ;
l’algorithmique et utiliser les outils numériques • des exercices résolus pour s’approprier les savoir-faire
Le thème « Algorithmique et programmation » est abordé à correspondant à chaque capacité du cours ;
travers : • deux pages d’exercices supplémentaires pour chaque
• des exercices courts dans chaque chapitre, en lien avec les chapitre, à utiliser en classe, en accompagnement
notions étudiées ; personnalisé ou par l’élève en autonomie ;
• des activités qui permettent de construire progressivement • pour chaque chapitre, un QCM d’auto-évaluation de
et rapidement tous les attendus de fin de cycle ; chaque capacité et une carte mentale qui reprend
• la réalisation de projets motivants, accessibles à tous les l’essentiel du cours ;
élèves et permettant une différenciation des attendus pour
mieux gérer l’hétérogénéité de leur niveau.
• les fichiers de tous les exercices faisant appel à un logiciel ;
Des exercices faisant appel à un tableur ou à un logiciel de
• des activités supplémentaires d’algorithmique et de
géométrie dynamique sont également proposés dans tous programmation ;
les chapitres. • des exemples de projets réalisables dans le cadre des EPI.
L’équipe des auteurs

Livre du professeur – Avant-propos 3

6247_avant-propos.indd 3 11/07/2017 12:29


Savoir-faire
dans le manuel numérique

Nouveauté
La logique de cycle 2 Utiliser des critères de divisibilité

Critères de divisibilité
Vidéo

Propriétés

• Si un nombre entier a pour chiffre des unités 0, 2, 4, 6 ou 8, alors il est divisible par 2.
• Si la somme des chiffres d’un nombre entier est divisible par 3, alors ce nombre est divisible par 3.
• Si les deux derniers chiffres d’un nombre entier forment un nombre divisible par 4, alors ce nombre
est divisible par 4.
• Si un nombre entier a pour chiffre des unités 0 ou 5, alors il est divisible par 5.

Pour construire le cours Un cours synthétique


• Si la somme des chiffres d’un nombre entier est divisible par 9, alors ce nombre est divisible par 9.
• Si un nombre entier a pour chiffre des unités 0, alors il est divisible par 10.

Un cours clair

et concis…
Exem
138 est divisible par 2 car son chiffre des unités est 8, c’est un nombre pair.
Des questions flash…
ples
• 186 est divisible par 3 car la somme de ses chiffres est égale à 15, qui est divisible par 3.
• 5 436 est divisible par 4 car 36 est divisible par 4.
• 175 est divisible par 5 car son chiffre des unités est 5.
… qui portent sur des activités mentales courtes que … accessible à tous les élèves.
• 936 est divisible par 9 car la somme de ses chiffres est égale à 18, qui est divisible par 9.
• 220 est divisible par 10 car son chiffre des unités est 0.
l’on peut facilement et rapidement traiter à l’oral et qui
remobilisent des notions déjà étudiées. 3 Reconnaitre un nombre premier Vidéo

Un nombre premier est un nombre entier positif qui admet exactement deux diviseurs : Définition

flash 1 et lui-même.

Questions
Enchainement
re

2 d’opérations
chapit

Prêt
 ?
Exem
ples • 6 n’est pas un nombre premier : il admet 2 et 3 comme diviseurs.
• 7 est un nombre premier : il n’est divisible que par 1 et par 7.
5. Écrire sous la forme d’un produit.
flash
a. b2 + 3b Questions
b. 12 – 6y
1. Inès possède 50 romans, 45 BD et 35 mangas. 3. Nathan habite à 3,5  km de son collège. Il s’y
2 • 0 n’est pas premier car il possède une infinité de diviseurs.
c. 14x + 2x
Combien de livres possède-t-elle au total ? rend 5 fois par semaine. Combien de kilomètres
• 1 n’est pas premier car il possède un seul diviseur : lui-même.
parcourt-il chaque semaine ?
16x – 4x2
2. Retrouver rapide- d.Farine 1,60 €
...............................................................................
4. Quel est le volume en cm3 d’un aquarium en forme • 2 est le seul nombre premier pair car tous les nombres pairs sont divisibles par 2.
ment le montant Sucre ................................................................................. 3,15 €
total qui a disparu Beurre ............................................................................ 8,85 €
de pavé droit de 50 cm de longueur, 40 cm de
du ticket. Oeufs ................................................................................18,40 € largeur et 30 cm de hauteur ?
Poudre d’amandes ...................12,00 € 5. Hatim a lu un recueil de 10 poésies composées Propriété
Par
tez
! chacune de 2 strophes de 4 vers et de 2 strophes de • Il existe une infinité de nombres premiers.
3 vers. Combien de vers a-t-il lus au total ? • Liste des nombres premiers inférieurs à 50 :
2, 3, 5, 7, 11, 13, 17, 19, 23, 29, 31, 37, 41, 43, 47

Le bon ordre Activité


Desre activités…
Léo se demande dans quel ordre effectuer les calculs 2. Par quelle opération doit-on commencer pour
1

1 Divisibilité
chapit

suivants : calculer correctement l’expression A ? Chapitre 1 Divisibilité 15


A = 100 – 93 + 7 B = 16 ÷ 2 × 4 3. Par quelle opération doit-on commencer pour
… qui permettent de remobiliser des notions déjà étudiées
C = 150 – 50 – 10 D = 20 ÷ 4 ÷ 2
1. Calculer l’expression A de trois façons différentes :
calculer correctement les expressions B, C et D ?Prêt ?
4. Énoncer une règle de calcul valable pour ces quatre
• en commençant par effectuer la soustraction ;
et d’en découvrir de nouvelles.
• en commençant par effectuer l’addition ; Questions fl asexpressions.
h
• en entrant l’expression complète dans la calcu-
Un cours construit…
latrice.
1. Parmi les nombres suivants, lesquels sont dans la a. Dans la division euclidienne de 37 par 4, 9 est
table de multiplication de 5 ? le … et 1 est le …
Le défi de Zoé Activité
21 ; 40 ; 28 ; 515 b. 37 = … × … + … c. 4 × … < 37 < 4 × …
2
2. Poursuivre les suites logiques suivantes.
Quand Zoé entre5. Jean veut stokerelle34 tape
Go desurdonnées sur des
enclés
a. 3 6 12 … … b. 5 10 15 … …
dans le labyrinthe,
USB de
seule ligne, les nombres et16lesGo.
sa calculatrice,
opérations qu’elle rencontre le long de
une
… pour faciliter une progression spiralée.
son chemin (elle ne•peut
c. 30 27 24 … … d. 4 6 8 … … Combien lui faut-il
aller que vers lade clés USB
droite ? le bas).
et vers
e. 7 9 11 … … f. 90 80 70 … …
1. À la sortie du6.
3. Trouver les nombres manquants dans les égalités
labyrinthe,
Siwan vient la calculatrice
100 feuilles.
résultat. Quel chemin
d’acheter de
Zoé a-t-elle suivi ?
Zoéde
2 lots affi3che 14 comme
paquets de Chaque chapitre du manuel est structuré autour de deux,
suivantes.
2. Écrire les calculs•correspondant
a. 6 × … = 18
c. 63 ÷ … = 21
b. 5 × … = 40
De combien de àfeuilles dispose-t-il ?
trois autres chemins, ainsi que
d. 48 ÷ … = 8 leurs résultats.7. Lucille a acheté 4 paquets de 10 gâteaux chacun.
trois ou quatre capacités. À chacune d’elles correspondent
3. Dans quel ordre la calculatrice semble-t-elle efféquitablement
ectuer les opérations
entre?
Elle décide de les partager
une ou plusieurs activités d’introduction, un paragraphe
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

4. Grâce à l’affichage de la calculatrice ci-dessous,


compléter les pointillés des phrases suivantes. ses 3 meilleurs amis. Elle mangera les gâteaux
restants. Activité
Épreuve sportive
Par
tez
!
• Combien de gâteaux mangera Lucille ? 3 de cours et des exercices d’entrainement.
Une épreuve de biathlon, organisée lors de jeux dans
les Alpes, utilise 17 km de pistes de fond dégagées et
7 km de pistes de fond boisées. Les participants doivent Il est ainsi plus aisé de construire une progression spiralée
effectuer 4 séries de tirs à la carabine à intervalles Activité
Douche comme
à l’italienne
Prise 1 pour chaque niveau sur l’ensemble du cycle, de mettre en
Des activités à prise d’initiative… d’initiative
réguliers indiqué ci-contre.
1. L’épreuve junior se déroule sur les pistes de fond
M. Parmesure
dégagées. Au
dimensions
premier tir
veut
144 cm
boutrefaire le sol de de
de combien sa douche à l’italienne
kilomètres le
sur 120 cm. Il souhaite y poser du carrelage
est-il réalisé ?
de
œuvre une évaluation ciblée des acquis des élèves et de
carré dont la longueur du côté est un nombre entier de centimètres
2. L’épreuve adulte se déroule sur la totalité du parcours.
… qui accordent une place centrale à la réflexion de l’élève
et de façon à ne faire aucune découpe.
Au bout de combien de kilomètres le premier tir est-il proposer des remédiations aux difficultés des élèves.
1. Peut-il mettre
réalisé ? Donner desdeux
carrés de 5 cm
écritures de côté ?
possibles du calcul.
et qui lui permettent de construire le sens des notions
2. Quelles sont toutes les dimensions possibles de ce carrelage ?
3. M. Parmesure a décidé d’acheter des carreaux de 3 cm de côté.
24 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX
abordées et d’en percevoir l’utilité.
Ces carreaux sont vendus par lots de 500 carreaux.
a. Combien de lots doit-il acheter ?
b. Combien lui restera-t-il de carreaux non utilisés ?

Le jeu de Juniper Green Activité


2
Prise
Pour ce jeu, qui se joue à deux, on utilise une grille de 20 cases numérotées de 1 à 20 et les règles d’initiative
suivantes.

1 2 3 4 5 Règle 1 : chaque joueur, à tour de rôle, coche une case qui n’a pas encore été cochée.
Règle 2 : à l'exception du coup d'ouverture, chaque joueur ne peut cocher une
6 7 8 9 10 case que si son numéro est un diviseur ou un multiple du numéro de la
11 12 13 14 15 case cochée au coup précédent.
Règle 3 : un joueur perd la partie lorsqu'il ne peut plus jouer en utilisant
16 17 18 19 20 les règles précédentes.

12 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

4 Présentation de la collection

6247_Programme.indd 4 11/07/2017 14:48


Julia tourne cette roue : elle effectue un tour complet, 1. Écrire un programm
puis une rotation de centre A et d’angle 135°. de construire ce m
• Combien de points gagne-t-elle ? tangle en utilisant u
2. Réaliser ce modèle à
33 Le pharaon
36 Hygiène et sécurité
La logique de cycle CIT
1

B
• Quelles transforma
oblèmes
Des problèmes… 61 PPCM et PGCD
Pour utiliser le cours Pr chacun de ces deux
1. Décomposer 84
… d’une grande variété dont certains permettent 37 premiers.
de Transformations art
Des questions flash… découvrir des notionslaqui
1. Reproduire vont
figure au-delà des attendus dePEAC
ci-dessus. fin 2. À l’aide de ces dé

Exercices
2 pages d’exercices supplémentaires a. le plus petit m
… qui se prêtent particulièrement bien à un de cycle.
58 Des
2. fractions !
Construire son image par l’homothétie de centre B de 84 et 270 ;
dans le manuel numérique
et de rapport
Simplifier 0,5.
les fractions suivantes au maximum en
traitement à l’oral, en début de séance ou à l’issue de b. le plus grand div
décomposant le numérateur et le dénominateur en
l’institutionnalisation d’une notion. Elles contribuent à 34 produits
Les Daltons 3. Trouver le PPCM e
de facteurs premiers :
Additionner
rendre le cours plus vivant. et soustraire 11 Andréa, Jade et Louis ont voulu
48 calculer
180 585
A = 10 – (–4) + (–1) + 5 – 9. Voici leur travail : 62 Nombres premiers
des nombres relatifs 72 126 1 275
Cours pp. 72-73
Un nombre premier
s t io n s fl ash 59 Algorithme d’Euclide
éa
Pour aller plus loin si l’on fait tourner s
Que An dr
n s f l a s h On appelle PGCD le plus –grand  9 diviseur commun de nombres premiers.
1 Vrai ou faux ? Questio
 5
A   – (– 4) + (–1) +
= 10nombres.
deux  +  9 Exemple : 113 est un
10 + (–le4)PGCD + (–1) + 5
Dire si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses. 1.= 
A  Trouver de 15 et 25, de 27 et 81. et 311 sont aussi des
1 Calculer
1. 56 est: un multiple de 8. 2. 0 est un diviseur de 16. Jade A = 24 + (– 5) • Trouver les douze
2. = 
a.19Pour trouver ce PGCD, on peut utiliser l’algorithme
A = 35 + 15
3. 5 divise 20. B = –7 + 44. 1 est un multiple C = –13 + 13
de 9. A 
A = 10 – (– 4) + d’Euclide. Ainsi, pour trouver le PGCD de 910 et 105 : Leïla s’interroge
compris entresur10les
e
5. 48 est divisible par
D = 15 + (–25) E = –8 + (–9) 2. 6. 26 est un multiple de
F = –4 + 9 4.  (–1) + •  5
On  –  9
commence par poser la division euclidienne a utilisées pour réalis
2 Compléter les phrases suivantes par les nombres A = –10 + 4 + (–
2 Calculer
1) + (– de5)910
 + (– 9)105, on peut écrire 910 = 105 × 8 + 70. 63 •Le
par jeu de
Après Nim
avoir bien ob
:
qui conviennent. A = (–25) + 4
1. … est à la fois un multiple et un diviseur de 25. • On admet que le PGCD de 910 et 105 est égal au retrouver
Nathan et toutes ces
Fabien jou
A = 38 – 21 B = 20 – 36 C = –14 – 14 A = –19
2. … est un multiple de tous les nombres. Après PGCD Louis
avoirdeobservé
105 et dece70.dessin, Lili affirme qu’elle les éléments caract
D = –8 – (–10) E = 9 – (–4) F = 7 – 7 En voici la règle :
3. … est un diviseur de tous les nombres.
A = 10
• On recommence
reconnait
 – (– 4) + deux  + 5 – 9ensuite en
 (–1)transformations
9)
posant la division
géométriques. • Il ytorn
38 The a 21page
allumettes
euclidienne de
 5  +  (–
105 par 70.
4. … et: … sont les diviseurs de 7.
3 Calculer
5. … est le plus petit multiple de 2 et 9. A  = 
Antone
10  +  4  +lui
 (–  +
répond
1) qu’elle se trompe. • À chaque
Zoé has torn a pag
tour, on p
• On
 (–10 ) transformations
continue ainsi de suite.LiliLe PGCD de 910 ? et 105 LV • Celui qui prend la
A = 9 + (–6) B = 10 – 12 A = 1.19 +À quelles pense-t-elle
book by mistake.
A = 2. est le des
9 Lequel dernier
deuxreste non?nul.
a raison Justifier.
C = –5 + (–6) D = 3 – (–4) 1. Nathan
She commen
has just remembe
Quel est le PGCD de 910 et 105 ?
sheFabien
had drawn prend 3a
a dro
4 Calculer : • En utilisant la calculatrice,
35 Le b. bijou
donner
De le prénom
la même de celui
manière, trouver le PGCD de 2 450 imageprend usingalors 2, pu
a transfo
A = (–5) + 8 + (–3) + (–7) + (–8) qui a raison. Expliquer leset erreurs
675. des deux autres. prend alors
1. Help Zoé find3.out
Fabt
B = –2 – (–3) + 7 – 12 Nathan peut-il en
12 Calculer : 60 Numération binaire Pour aller plus loin formation and the
A = 2 + (–8) + 7 + (–12) + (–5) + 4 + (–2)
Le système de numération binaire est un moyen de 2.Reproduce
2. Un des deux thejoue
figu
5 Calculer les sommes suivantes. Lequel et comme
B = (–5) + (–4) – 15 – (–6) + 7
représenter les nombres avec deux symboles : 0 et 1. using geometric so
A = –2 + 8,2 B = –6,5 + (–3) C = –12 + 7 C = (–14) – 14 + 30 + (–15) – (–20)
Il est constamment utilisé en informatique.
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

200 ESPACE ET GÉOMÉTRIE


D = (–7,5) + (–3,6) E = 13 + (–12) F = 4 + (–19) D = (–4) + (–3) – 5 – 3 + (–2)
Des exercices… E = 3 – 12 + 15 – 17 – 23
Exemple  : Le nombre 1 1 0 1 en écriture binaire
6 Transformer les soustractions suivantes en additions, correspond au nombre 13. On écrit :
… pour acquérir les savoir-faire
puis effectuer les calculs. fondamentaux et pour les 1 × 23 + 1 × 22 + 0 × 21 + 1 × 20
13 Calculer astucieusement :
entretenirA = –3 – 10,2
tout au long duB = –7 – (–13)
cycle. C = 12 – 17 = 1 × 8 + 1 × 4 + 0 × 2 + 1 × 1
A = (–25) – 18 + (–3) + 25 + 3 64 Les boites
= 13
D = 0 – 26 E = –14 – 14 F = 5,8 – (–4,2) B = (–3,5) + (–4,8) + 5 + (–0,2) + 13,5
1. Trouver les nombres correspondant aux nombres Une entreprise
7 Effectuer les calculs suivants. en numération binaire suivants. commander des boit
A = (–7) – (–10) B = 7 + (–9,4) C = (–12) + (–7) Multiplier des nombres
101
relatifs
11001 11101
carton qui contiend
Cours p. 84 des pâtes de fruits.
D = –13 – 3 E = (–19) + 8 F = 6 – 9 2. On veut écrire 125 en écriture binaire : Le cahier des charge
8 Calculer :
Questiondans s flaershque la plus
• vérifi grande puissance de 2 contenue le suivant :
125 est 26 donc 64 ; Contrainte 1  : Ch
a. la différence entre 35 et (–13) ;
• trouver le reste de la division euclidienne de 125 boite doit contenir 3
b. la somme de (–39) et 41 ; 14 Calculer :
par 64, on peut alors écrire 125 = 26 × 1 + 61 ; Contrainte 2 : Les pâ
A = 12 × 5 B = –1 × 5 C = (–3) × (–3)
c. la somme de (–12,3) et (–4,7) ; • trouver la plus grande puissance de 2 contenue d’arête 2 cm.
D = 3,5 × (–10) E = –168 × 0 F = –56 × (–0,1)
d. la différence entre 7 et 15. dans ce reste, on peut alors écrire 61 = 2a × 1 + R ; Contrainte 3 : Les bo
15 Sans les calculer, donner le• signe
recommencer le processus.
des produits suivants. Contrainte 4 : 20 00
9 La petite sœur de Léa a
a. 5 +   = –4 A = (–13) × (–7) B =On
(–0,36) 3,7 écrire 125 = 26 × 1 + … et trouver son
peut×alors Contrainte 5 : L’entr
gribouillé une partie de
b. (–9) +   = –2 C = 65 × (–1,4) écriture
D =(–3) en ×numération
× (–5) (–12) × 6 binaire. moins de carton pos
son travail.
E = (–13) × 5 × (–12) × (–6) × 11 × (–5) × (–12)binaire
3. Trouver l’écriture × (–6) des nombres suivants.
• Aider Léa à retrouver les c. (–12) +   = –5 Contrainte 6 : Le co
termes manquants. d. 8 +   = 3 16 Calculer les produits suivants. 24 36 102 • Quel sera le cout d
A = (–3) × 5 B = (–6) × (–6) C = (–12) × 0,3
10 Recopier et compléter avec les signes opératoires + et – . D = 0,4 × (–3) E = (–21) × (–5) F = (–56) × (–0,5)
a. –11 … (–6) = –17 b. 7 … 8 = –1 G = 4,5 × (–1) 54 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX
H = –1,48 × 0 I = 3,5 × (–0,01)
c. 26 … (–26) = 0 d. –18 … 17 = –35

86 NOMBRES RELATIFS

Livre du professeur – La logique de cycle 5

6247_Programme.indd 5 11/07/2017 14:48


Nouveauté
Le socle commun

La contribution des mathématiques au socle commun de connaissances, de compétences et de culture se concrétise par
la mobilisation de compétences à travers la résolution de problèmes internes aux mathématiques, en lien avec d’autres
disciplines ou issus de la vie courante.

Les six compétences mathématiques


Le programme mentionne explicitement comme objectif l’acquisition des six compétences mathématiques qui contribuent
notamment à l’acquisition du domaine 1.3. du socle commun.

Problèmes
Dans chaque chapitre, un repérage de quelques problèmes Pour mieux cibler les compétences
permettant de travailler plus spécifiquement chaque compé- Chercher 54 57 Raisonner 44 56 59
tence est proposé. Cela permet ainsi de s’assurer que chaque Modéliser 46 52 Calculer 43 45
compétence est régulièrement mobilisée dans les travaux Représenter 55 60 Communiquer 52 59
proposés aux élèves. Cela peut également faciliter une dé-
marche d’évaluation de ces compétences.
43 Une autre présentation a. Quelle formule doit-on écrire en B2 ? Recopier cette
1. Pour développer l’expression (3x + 4)(2x – 5), on peut formule jusqu’à la cellule D2 puis recopier ces for-
poser la multiplication comme ci-dessous. mules vers le bas.
3x +4 b. Quelle formule doit-on écrire en E2 ? Recopier
Des problèmes qui contribuent à tous les domaines
× 2x –5 cette formule vers le bas.
du socle commun
Effectuer la multiplication sans oublier le décalage. 2. Écrire une conjecture et la démontrer.
2. De la même manière, développer les expressions 3. Donner le résultat de :
Au-delà des objectifs du programme de mathématiques, chaque enseignement disciplinaire doit contribuer à l’acquisition
suivantes.
de l’ensemble du socle commun de connaissances, de compétences 48 et312
de345 678 × 48Les
culture. 312 345 679 – 48 312ont
problèmes 345été
677 ×choisis
48 312 345 680
pour
A = (4x – 7)(x + 8) B = (–2x + 3)(x + 2)
contribuer autant que possible à chaque domaine du socle commun.4. Faire le calcul à l’aide de la calculatrice. Comment
C = (5x – 2)(–2x – 1) D = (3x – 5)2
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

expliquer le résultat donné par la calculatrice ?


1. Les languages pour penser et communiquer 1.4. Comprendre, s’exprimer en utilisant les
44 Chercher l’intrus 46 Vrai oudes
langages faux
arts? et du corps
1.1. Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue
1. Quelle expression ne
française à l’oral et à l’écrit se simplifie pas en 3n + 2 ? a. 4 × 6 et
2. Les méthodes + 1outils b. 5 × 7 + 1 = 62
= 52 pour apprendre
1.2. Comprendre, s’exprimer5n – 10 +en 2(nutilisant
+ 2) une c. 7 × 9de
3. La formation + la
1 =personne
82
et d.
du12 × 14 + 1 = 152
citoyen
langue étrangère et,5 le cas échéant, une
4. Les 1.systèmes
Vérifier chacune
naturelsdes égalités
et les ci-dessus.
systèmes
n +régionale
langue 3 + 2n – 1 5(n + 4) – 2(n + 9) 2. Pour chaque égalité fausse, donner un moyen de la
techniques
1.3. Comprendre, s’exprimer en utilisant les corriger rapidement et sans calculatrice.
9n + 6 6(n + 1) – 1 5. Les représentations du monde et l’activité
langages mathématiques, 3n +scientifi
2 ques et 3. Compléter les égalités suivantes en précisant la
3 2 humaine
informatiques démarche suivie.
4n + 8 + n – 6
2(2n + 1) – n
2 a. 44 × 46 + 1 = …
Si n désigne un
7(n – 2) – 4(n – 4) b. 89 × 91 + 1 = … nombre entier, Pour m

2. Quelle expression ne se factorise pas en 2(n + 1) ? 4. Écrirero


P une èm e
blconjectures et comment écris-tu Chercher 32 33
l’entier suivant ?
Des problèmes simples, concrets
Modéliser 28 36
la démontrer. Représenter 24 31
3n(n + 1) – (3n – 2)(n + 1)
4n + 4 – 2n – 2 3(n + 3) – n – 7 47 Remarquable 1 Pour aller plus loin
Des problèmes accessibles à tous les élèves  
On 23 Guernica
considère le programme de calcul suivant. 27 Course à pied
Des problèmes10n + 10permettent 2(n
qui un +entrainement
1) régulier
2(n – 1) + aux
4 Voici une photo à l’échelle 1 du tableau Guernica Le professeur d
5 de raisonnement et un apprentissage pro-
PEAC 145
Choisir deux nombres quelconques.
EPS
courir 4 fois 3
différentes formes peint en 1937 par Pablo Picasso et représentant une de 6 tours de l
gressif de la5(n + 1) n + 1
démonstration. Calculer
scène le carré de
de massacre chacun
dans d’eux.
la ville de Guernica pendant
– 3(n + 1) – n + 1 mètres de long.
2 2 la Calculer la somme
guerre civile des carrés.
espagnole. combien elle va
Dans chaque chapitre, quatre pages sont dédiées à des problèmes
6(n – 1) – 4(n – 2) Ajouter deux fois 5,35 cm des deux nombres.
le produit • Que doit répo
motivants, souvent concrets ou en lien avec d’autres disciplines.
à la même vit
Leur variété et leur progressivité permettent de proposer à tous 1. Appliquer le programme avec 2,3 et 3,7.
45 Un
les élèves descalcul
travauxavec des grands
mobilisant nombres
leurs connaissances et leurs 28 Thé en vrac ou
2. Recommencer avec 7,2 et 0,8. 2,41 cm
Voicidans
compétences, un programme de calcul :épreuves du DNB.
l’esprit des nouvelles La grand-mère
3. Recommencer avec 5 et 3. sachet, car elle
Choisir quatre nombres entiers consécutifs. Manon essaie d
4. Créer un autre exemple du même type.
Calculer le produit du deuxième et du troisième.
• Estimer les dimensions réelles de ce tableau. n’est pas toujou
5. Quelle conjecture peut-on ci-dessous.
Calculer le produit du premier et du quatrième. 24 Chauffage
écrire ?
6 Calculer
Présentation de lala différence
collection de ces deux produits. Des experts estiment qu’il fautCette égalité
prévoir une puissance
6. Démontrer cette
TECH électrique égalité
de 925 est appelée
watts pour chauffer 25 m3.
quels• Pour
queunesoient les15 m2 et deune
pièce de
identité
hauteur sous-plafond
1. On souhaite reproduire la feuille de calcul ci-dessous remarquable.
nombres choisis.
de 2,60 m, quel radiateur doit-on prévoir parmi la
dans un tableur afin de réaliser plusieurs essais.
gamme proposée ci-dessous ?
6247_Programme.indd 6 11/07/2017 14:48
manquants devront être trouvés à l’aide de formules. différence ?

48 Match de rugby

EPS Au rugby, plusieur


des points.
Le socle commun – Si le joueur apl
il marque un essai
– Si le buteur tran
le ballon au pied a
entre les deux bar
points supplémen
Des problèmes à prise d’initiative – Si l’équipe mar
3 points.
Des problèmes favorisant la réflexion et l’autono- Lors de la dernièr
Prise
mie des élèves 46 Défis ! d’initiative l’Union Bordeaux
Français (23 – 17).
1. En utilisant 5 fois le chiffre 5, les opérations de
Des problèmes à prise d’initiative, dont certains prennent la ton  choix et éventuellement des parenthèses,
forme de tâches complexes, permettent d’aller plus loin dans écrire une expression égale à 55.
l’acquisition des différentes compétences des élèves, notamment 2. En utilisant 6 fois le chiffre 6, les opérations de
ton choix et éventuellement des parenthèses,
de la compétence « chercher ». Ils permettent de mettre en
écrire une expression égale à 66.
œuvre des « pratiques d’investigation » (essai-erreur, conjecture-
Prise
validation, etc.) préconisées par le programme. 47 Roman Opalka d’initiative
Le peintre franco-polonais Roman Opalka (1931-2011)
PEAC
a tenté, à partir de 1965, d’inscrire une trace du temps
irréversible en peignant les nombres entiers se succédant :
1 ; 2 ; 3… • Déterminer par
Toutes ses toiles, qu’il appelle « détails » et qui ont pu marquer se
Brevet pour titre « 1965 / 1 – ∞ », mesurent 196 cm × 135 cm et possibilités ? Si o
Des problèmes Problèmes montrent les nombres qui se suivent du haut à gauche équipe.
saux
ercorrespondent
ranetsvqui
Des problèmes issus des annales dutDNB
37 Beaucoup demieux
Pour bruitcibler
pourles
rien
compétences a. La distance d
à 35 45 46 49 Raisonner 34 41 de 50 bruit roule-t-on ?
32Chercher
LeNgraphique
OMBRES ENTIERS ci-dessous
ET DÉCIMAUX donne le niveau
l’esprit de la nouvelle épreuve du Brevet. Modéliser 40 41d’une
(en décibels) 48 49 31 marche,
Calculerà gazon en
tondeuse 32 33 48en b. La distance
fonction36de 40
Représenter 54 60 Communiquer
la distance 34 la37tondeuse
(en mètres) entre 45 53 proportionn
et l’endroit où s’effectue la mesure. c. Déterminer
roulant à 90
29 Cargo à voile 30 Triangles constructibles
Niveau de bruit (décibels)
100 3. La distance de f
95 % du commerce mondial s’effectuent par voie On lance deux dés équilibrés à 6 faces et on note les route mouillée
CIT maritime, par environ 50 000 bateaux. La plupart de 80 résultats obtenus r et r . On souhaite savoir si
deux 1 2 suivante, où v e
ces cargos fonctionnent au diesel. on 60
peut construire un triangle ABC non aplati avec
Des ingénieurs ont l’intention de mettre au point un AB = 7, BC = r1 et AC = r2. Distance de fre
système utilisant la puissance du vent pour assister les 40
1. Si on obtient « 1 » avec le premier dé et « 3 » avec le Calculer, au mè
cargos. Ils proposent de fixer un cerf-volant servant de second,
20 peut-on construire le triangle ABC ? route mouillée
voile sur les cargos et ainsi d’utiliser la puissance du
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

2. Si on obtient « 6 » avec le premier déDistance


et « 4 » (m)
avec le
vent pour diminuer la consommation de diesel ainsi 0
second, peut-on
20 40 construire
60 80 le100 triangle
120 ABC ?
140 En musique
que l’impact de ce carburant sur l’environnement.
3. Quelle(s) condition(s) doivent vérifier r1 et r2 pour Une corde de gu
1. Les cerfs-volants ont l’avantage de voler à une En utilisant ce graphique, répondre aux deux questions
qu’on puisse construire le triangle ABC ? exprimée en New
hauteur de 150 m. Là-haut, la vitesse du vent est suivantes. Aucune justification n’est attendue.
4. Recopier et compléter chaque case du tableau sui- quand la corde es
approximativement de 25 % supérieure à celle au 1. Quel est le niveau de bruit à une distance de
vant par OUI ou NON, en réponse à la question Ce son plus ou m
niveau du pont du cargo. 100 mètres de la tondeuse ?
« Peut-on construire le triangle ABC ? » fréquence f expri
Quelle est la vitesse approximative à laquelle le vent 2. À quelle distance de la tondeuse se trouve-t-on
souffle dans le cerf-volant lorsque la vitesse du vent r1 1de bruit
r2 le niveau
à une tension T, a
quand 2 est3 égal
4 à 60 décibels ?
5 6
est de 24 km/h sur le pont du cargo ? D’après DNB Polynésie, 2015. f (T ) = 20 T .
1
2. Quelle doit être approximativement la longueur de Tableau des fréqu
38 Freinage 2
la corde du cerf-volant pour pouvoir tirer le cargo
3
La distance parcourue par un véhicule entre le moment
à un angle de 45° depuis une hauteur verticale de Notes Do2
150 m, comme indiqué sur le schéma ci-contre ?
CIT 4
où le conducteur voit un obstacle et l’arrêt complet Fréquences 132
Le schéma n’est pas à l’échelle. du véhicule5est schématisée ci-dessous. Notes Do3
Véhicule 6 Véhicule Véhicule Obstacle Fréquences 264

Des problèmes transversaux 5.Distance


Lors dede cette expérience
réaction Distancealéatoire,
de freinagequelle est la 1. À l’aide de la c
probabilité
distance deentre
parcourue pouvoir construire
distance le triangle ABC ?
parcourue depuis valeurs de la fo
l’instant où le conducteur voit le début du freinage
0 et 1 600.
Des problèmes transversaux à la fin du manuel
Corde
31 Fanion
l’obstacle et celui où il jusqu’à l’arrêt du véhicule
commence à freiner 2. On donne ci-de
Les problèmes transversaux (16 pages dont 4 pages type 45°
Brevet) Le fanion ci-contre de cette fonctio
Distance
mesure distance
6 cm sur 9 cm. distance valeur approch
permettent de mobiliser, y compris en évaluation, des connais- d’arrêt = de réaction + de freinage
• Quelle fraction du corde pour obt
sances et des compétences variées, qui portent sur plusieurs 1.rectangle
Un scooterest
roulant
peinte à 45 km/h freine en urgence pour Fréquence
chapitres, à tout moment de l’année scolaire et notamment de éviter
en un obstacle.
vert sur celui-ci ? À cette vitesse, la distance de 800
réaction est égale à 12,5 m et la distance de freinage
remobiliser, dans un contexte nouveau et inconnu, des connais- à 10 m. Quelle est la distance d’arrêt ?
32 Cubes bleus 600
sances abordées antérieurement. 2. Les deux graphiques ci-dessous
On dispose d’un cube en bois de 3 cm représentent,
danspeint
des conditions 400
d’arête, en bleu. Onnormales
le découpeet sur route sèche,
Nom : NouvelleVague la distance de
parallèlement auxréaction
faces enet la distance de freinage
petits
en fonction 200
Type : cargo cubes de 1 cmde la vitesse
d’arête. On du véhicule.
obtient
Longueur : 117 mètres Distance
alors 27 Distance de freinage
cubes. On place ces 27 cubes
Largeur : 18 mètres de réaction (m) route sèche (m) 0
dans
80 un sac. On tire au hasard80l’un des 27 cubes du sac. 200 4
Charge utile : 12 000 tonnes
Vitesse maximale : 19 nœuds

60
Quelle est la probabilité 60
de tirer un cube ayant
3. Déterminer par
40
exactement 40 peintes en bleu ?
deux de ses faces
Consommation de diesel par an sans cerf-volant : 20 20 la corde avec u
Vitesse (km/h) Vitesse (km/h)
approximativement 3 500 000 litres 0 0 4. La corde casse
33 Cornet
0 de glace
50 100 0 20 60 100 900 N. Quelle fr
Équiper le NouvelleVague d’un cerf-volant coute UnEn
Livrecornet
du de ces
glace
professeur
utilisant type « ARCACHON »
– Le socle
graphiques, commun
répondre auxaquestions
la forme
7 avant de casser
2 500 000 €. d’un cône de hauteur 12,5 cm et de diamètre 4,8 cm.
suivantes.
Au bout de combien d’années environ, les économies Mathilde fabrique de la glace artisanale qui lui revient à
de diesel auront-elles couvert le cout du cerf-volant ? 5 € par litre. Elle envisage de remplir le cornet de glace
D’après PISA. au lieu de poser deux boules dessus.
6247_Programme.indd 7 11/07/2017 14:48
Nouveauté
L’interdisciplinarité

Pour donner du sens aux notions étudiées et éviter les cloisonnements disciplinaires, de nombreux problèmes en lien avec
d’autres disciplines sont proposés. Certains de ces problèmes peuvent être exploités dans le cadre d’un EPI.

Problèmes en lien avec les trois parcours


Certains problèmes contribuent aux trois « parcours éducatifs » qui structurent également la scolarité obligatoire :
 le « parcours citoyen », en lien avec les valeurs de la République, l’éducation aux médias et à l’information, l’éducation
à l’environnement et au développement durable ;
 le « parcours d’éducation artistique et culturelle » pour aller à la rencontre d’œuvres dans les domaines des arts et du
patrimoine ;
Pour mieux cibler les compétences
 le « parcours avenir » pour comprendre
Chercher
le monde
34 44 46
économique
Raisonner
et 35
professionnel,
40
ainsi que la diversité des métiers et
P roblèmdes s
e formations. Modéliser 45 46 Calculer 37 47
Représenter 31 32 33 Communiquer 35

Ces problèmes sont repérés par des pictogrammes dans chaque manuel : CIT PEAC AV

23 Quelle heure est-il ? 28 Les pavages d’Escher


L’heure du réveil de
PEAC
Youssouf se refl ète
dans un miroir.
Voilà ce qu’il peut lire :
• Quelle heure est-il ?
24 Le gâteau
C’est l’anniversaire d’Élise. Elle partage
son gâteau en 12 parts égales.
1
– Louis en prend et son symétrique
12
par rapport au centre du gâteau.
1
– Fanny en prend et son symétrique par rapport au
centre. 6
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

– Guillaume et Élise se partagent le reste équitablement.


• Quelle fraction du gâteau auront-ils ?
25 Les symétries dans la nature Sur la gravure Symmetry Drawing E45 de M. C. Escher,

Problèmes
mettre en évidence : 41 Caténaires
a. deux symétries axiales ; Les caténaires d’une ligne de tram sont fixées à un
b. deux symétries centrales. câble central par deux barres métalliques, comme sur
le schéma ci-dessous.

29
37Chasse
Périmètre au trésor
Paulo
1. Construire une
a trouvé carte au trésor
un triangle LEO telavec
quelesOE • Préciser dans chaque cas quelles symétries sont
indications
= 4,3 cm,
présentes. ci-dessous.
OL = 3,1 cm et EL = 5,8 cm.
«  Pour creuser, tu trouveras la pelle au point P,
Problèmes en lien avec d’autres disciplines
2. Placer un point A à l’extérieur du triangle LEO.
26 Quelle
Devoiture ?
nombreux problèmes interdisciplinaires présents symétriquedans du point D (débarcadère)
chaque par rapport
chapitre peuvent
Kim cherche la voiture de son amie Carla. Elle sait que
3. Construire
à la rivière (d).le symétrique L′E′O′ de LEO par rapport • Expliquer
HG pourquoi
LV les deux
PC caténaires
EPS (verte et
compléter ces ressources et peuvent constituer
le logo de la marque a un centre de symétrie et deux
à A.des
Pour ressources
trouver la clé du pour
coffre,les EPI.le point C,
place rouge) ne se couperont pas.
axesCes problèmes sont repérés par des pictogrammes dans chaque manuel.flamboyant F.
de symétrie. symétrique
4. Calculer ledu point
périmètre P par
du rapport
triangle au
L′E′O′. SVT FR TECH
Le trésor se trouve à l’intersection de la rivière et de
• Quel est le logo de la voiture de Carla ? la droite (DC). » 42 Pavage
38 Union Flag (Union Jack)
•How
Quelles sontaxes
many ses and
coordonnées ?
centers of symmetry are there
Un pavage est une méthode de remplissage du plan
LV à l’aide d’un motif répétitif qui permet de remplir le
in the flags?
plan sans laisser de « trous ».
27 Sur une demi-droite graduée
1 2
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1. Reproduire la demi-droite graduée ci-dessus.
2. Placer le point F d’abscisse O et le point C d’abscisse 3. Scottish flag English Flag 3 4
3. Quelle est l’abscisse du point L, symétrique de F par St Andrew’s Cross St George’s Cross
rapport à C ? Placer le point L. 1. Prendre une feuille de papier au format A4 et la plier
4. Les points C et L sont symétriques par rapport à I. deux fois afin d’obtenir 4 rectangles identiques,
Quelle est l’abscisse du point I ? Placer I. comme sur le schéma ci-dessous.
5. Placer le point A symétrique de I par rapport à C, puis 2. Reproduire le motif ci-dessous où I et J sont les
le point E symétrique de I par rapport à L. milieux respectifs de [OB] et [OC].
Irish flag before 1922 The three flags gathered A B
St Patrick’s Cross in 1801. The Union Flag
362 CONSTRUCTION ET TRANSFORMATION DE FIGURES

39 Où est le milieu ? I
8 Présentation de la collection Dans la figure ci-dessous, le segment [MN] n’est pas
complètement représenté. Les segments [IJ] et [MN] C
J O
sont symétriques par rapport à O.

I
6247_Programme.indd 8 11/07/2017 14:48
L’algorithmique
Nouveauté
et la programmation
Objectifs généraux
Cet enseignement de l’informatique n’a pas pour objectif de former des élèves experts, mais de leur apporter des clés de
décryptage d’un monde numérique en évolution constante.
Il permet d’acquérir des méthodes qui construisent la pensée algorithmique et développe des compétences dans la
représentation de l’information et de son traitement, la résolution de problèmes, le contrôle des résultats.
Il est également l’occasion de mettre en place des modalités d’enseignement fondées sur une pédagogie de projet, active
et collaborative.
L’ approche de la collection
Le thème « Algorithmique et programmation » n’a pas vocation à être traité comme un chapitre traditionnel. L’ activité
autonome de l’élève doit être centrale. Ce thème peut être abordé suivant trois axes, de façon complémentaire :
 des exercices courts dans chaque chapitre en lien avec les notions étudiées ;
 des activités à faire en séance de travaux pratiques ;
Algorithmique
 des projets riches, motivants et accessibles, qui peuvent éventuellement être abordés dans le cadre d’un EPI en collaboration
avec l’enseignant de technologie. s
et outils numérique
Pour se former
48 Symétrique (1) 51 Reproduction
1. Les cartes Scratch Boris a écrit le script suivant. à Scratch On souhaite repr
logiciel de géomé
Les cartes Scratch sont un moyen rapide d’apprendre de nouveaux codes de Scratch quand : une face montre ce qu’on
cliqué
peut faire, l’autre face montre comment le faire. Elles ont des niveaux de difficulté gradués.
effacer tout
https://scratch.mit.edu/help/cards/ stylo en position d’écriture

avancer de 100
2. Le guide d’utilisation de Scratch et des vidéos de tutoriel
tourner de 120 degrés 1 On construit d
https://scratch.mit.edu/help/ téral rose .
avancer de 100 2 On le reproduit

tourner de 120 degrés


trie axiale » et « sy
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

avancer de 100 Voici les outils


tourner de 120 degrés

1. Quelle figure a-t-on dessinée ?


52 Étoile
2. Compléter le script pour dessiner ensuite le
Reproduire la figu
symétrique de cette première figure par rapport à
de géométrie dyn
Page Algorithmique l’un de ses côtés.
Algorithmique
3. La nouvelle figure obtenue a-t-elle d’autres axes

et outils numériques et/ou un centre de symétrie ? numériques


et outils
49 Symétrique (2)
Dans chaque chapitre, des exercices peuvent être traités de Bouchra a écrit la script suivant.
façon souple : en salle informatique, avec un tableau interactif, 53 La frise
quand cliqué
B I
un vidéoprojecteur à la maison… Ils mobilisent les notions effacer tout
mathématiques du chapitre mais restent faciles d’accès sur A
stylo en position d’écriture O C
le plan algorithmique. Ils peuvent ainsi être traités à tout
6 fois
répéter jusqu'à
moment de l’année scolaire.
avancer de 100
1. À l’aide d’un lo
construire le mo
tourner de 60 degrés
Voici les outils

1. Quelle figure a-t-on dessinée ? a. Afficher le qu


2. Compléter le script pour dessiner ensuite le B, C, O et I co
symétrique de cette première figure par rapport à b. Tracer l’arc d
l’un de ses côtés. et B.
c. Tracer l’arc d
3. La nouvelle figure obtenue a-t-elle d’autres axes
et C.
et/ou un centre de symétrie ?
2. Avec les outils
centrale », pour

54 À toi de créer
1. À l’aide de différ
dynamique (po
motif de base.
2. Créer une frise e
Livre du professeur – L’algorithmique et la programmation 9

366 CONSTRUCTION ET TRANSFORMATION DE FIGURES

6247_Programme.indd 9 11/07/2017 14:48


L’algorithmique et la programmation

Chapitre 46
Sept activités pour aborder ou approfondir chaque attendu de fin de cycle

Activités
Deux activités supplémentaires
dans le manuel numérique

Des programmes de calcul


Objectif : Comprendre et utiliser la notion de variable.

Dans un script, une variable a :


– un nom (une lettre ou un mot) ;
– une valeur qui peut changer au cours de l’exécution
du script.
On peut représenter une variable comme une
étiquette collée sur une boite qui contient une valeur
qui peut changer au fil du temps.

• Ces activités sont conçues pour aborder les différents


1 Un premier exemple

On se place dans la catégorie de commandes


• Elles sont de difficulté très graduée et se terminent
attendus de fin de cycle : notion •de variable
. informatique,
Données
On clique sur « Créer une variable ». On crée
systématiquement par des prolongements (« Pour aller
boucles, instructions conditionnelles, déclenchement
une variable appelée « score ».
• On écrit ensuite le script ci-contre. plus loin ») afin de pouvoir facilement prendre en compte
d’une action par un évènement…a. chaqueDonner la valeur de la variable
étape du l’exécution du script.
à score
l’hétérogénéité des élèves. L’essentiel est accessible à
Ces activités ont vocation à être traitées en une ou
b. Que va afficher le lutin à la fin du script ?
tous les élèves mais ceux qui iront plus vite auront des
deux heures, en salle informatique (ou La valeur classe
de la variable mobile, problèmes plus complexes qui permettront de les motiver.
s’affiche en haut à gauche
tablettes…). L’ élève peut travailler très de la zonelargement
scripts.
d’exécution des en • Une première activité permet de prendre (ou reprendre)
autonomie. Ces activités mobilisent souvent des notions contact avec l’environnement de Scratch.
mathématiques mais restent faciles d’accès.
2 Un exemple de programme de calcul

On veut réaliser un script correspondant au


programme de calcul ci-dessous.

Choisir un nombre.
Multiplier ce nombre par 7.
Retrancher 3 au résultat.

• Pour demander un nombre à l’utilisateur, il


© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

Chapitre 47
faut utiliser les commandes de la catégorie
Capteurs .
• Pour effectuer des calculs, il faut utiliser les
commandes de la catégorie Opérateurs .
Six projets motivants et accessibles à tous pour mobiliser l’ensemble des attendus de fin de cycle
a. Que va afficher le lutin si l’utilisateur saisit
la valeur 5 ?
b. Reproduire et exécuter ce script avec
d’autres valeurs.
re

47 Projets
chapit

536 ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION

Utilisable en EPI TECH

Jeu dans un labyrinthe


Objectif : Déplacer un personnage dans un labyrinthe afin d’atteindre un trésor.

Pour réaliser ce jeu, il faudra utiliser deux lutins : le personnage


et le trésor. Il faudra écrire des scripts pour chacun de ces deux
lutins. Tous les scripts doivent démarrer quand on clique sur le
drapeau vert .

Étape 1 Dessiner un labyrinthe

• Dessiner un nouvel arrière-plan en forme de


labyrinthe en n’utilisant qu’une seule couleur.
On pourra s’inspirer du modèle ci-contre ou
faire son propre labyrinthe.

Les projets comportent un objectifÉtape


de 2réalisation
Créer un personnage
concrète et sollicitent largement l’autonomie et l’initiative de l’élève. Ils
1. Supprimer le lutin existant et choisir un autre lutin dans la librairie.
sont à mener sur la durée (par exemple, àtaille
2. Réduire sa raison
de façon àd’une heure
ce qu’il puisse pardessemaine
tenir à l’intérieur sur 3 à 8 semaines) et peuvent être plus ou moins
couloirs du labyrinthe.

approfondis, selon le temps dont on dispose ou le niveau de maitrise des élèves. Ils mobilisent l’ensemble des notions du
mettre à 10 % de la taille initiale

programme.
Étape 3
Permettre au personnage de se déplacer

1. Écrire un script qui fait avancer le personnage


d’un pas dans une des quatre directions répéter indéfi
jusqu'àniment avancer de 1
(droite, gauche, haut, bas) quand le joueur
tape sur une des touches du clavier.
2. Écrire un autre script qui fait reculer le
personnage d’un pas lorsqu’il touche un
mur du labyrinthe.
quand flèche gauche est pressé

10 Présentation de la collection si alors


avancer de –1

couleur touchée ?

548 ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION

6247_Programme.indd 10 11/07/2017 14:48


L’algorithmique et la programmation

Progression sur le cycle 4

5 e
4 e
3 e

Activités

1 À la découverte de Scratch 1 L’environnement de Scratch * 1 L’environnement de Scratch *


• Découvrir l’environnement de Scratch. • Maitriser l’environnement de Scratch • Maitriser l’environnement de Scratch
• Écrire un premier script • Écrire quelques scripts simples • Écrire quelques scripts simples

2 Des programmes de calcul 2 Des programmes de calcul * 2 Des programmes de calcul *


• Comprendre et utiliser la notion de variable • Comprendre et utiliser la notion de variable • Comprendre et utiliser la notion de variable

3 Construction de figures 3 Construction de figures * 3 Construction de figures *


• Utiliser les commandes de déplacement et • Utiliser les commandes de déplacement et • Utiliser les commandes de déplacement et
d’écriture pour construire des figures d’écriture pour construire des figures d’écriture pour construire des figures

4 Répétition générale 4 Répétition générale * 4 Le multiplicato


• S’initier aux structures itératives • Utiliser des structures itératives • Utiliser des structures itératives
et conditionnelles et conditionnelles

5 Un jeu de balle 5 Expériences aléatoires * 5 Autour des nombres premiers *


• S’initier à la programmation évènementielle • Simuler des expériences aléatoires • Déterminer des nombres premiers
et à la structure conditionnelle • Utiliser des variables, des boucles • Utiliser des blocs et des listes
• Écrire plusieurs scripts s’exécutant et des structures conditionnelles
en parallèle
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

6 Expériences aléatoires 6 Expériences aléatoires *


• S’initier aux structures conditionnelles • Simuler des expériences aléatoires
• Utiliser des nombres aléatoires • Utiliser des variables, des boucles
et des structures conditionnelles

Projets

1 Jeu dans un labyrinthe 1 Attrape-moi si tu peux ! 1 Comme chien et chat


• Déplacer un personnage dans un labyrinthe • Programmer un jeu d’adresse • Programmer un jeu d’adresse

2 Jeu de pong 2 Course de voiture 2 Jeu de Nim


• Empêcher le plus longtemps possible • Programmer un jeu de course de voiture sur • Programmer un jeu de stratégie à deux
la balle de toucher le sol un circuit joueurs

* Activités supplémentaires disponible dans le manuel numérique.

Livre du professeur – L’algorithmique et la programmation 11

6247_Programme.indd 11 11/07/2017 14:48


L’accompagnement
Nouveauté
personnalisé pour tous
Travailler ment
L’accompagnement personnalisé
Utilisable
en AP
autre à tous les élèves. Il nécessite une évaluation diagnostique et la mise en œuvre
s’adresse Va voir au
ssi
eractif !
le QCM int
d’une pédagogie différenciée. Deux énoncés pour un exercice

Exercice 1 Exercice 1

Des exercices différenciés


ABC est un triangle rectangle isocèle en B. ABC est un triangle rectangle isocèle en B.
On souhaite agrandir la figure suivante de telle sorte On souhaite agrandir la figure suivante de telle sorte
que la longueur égale à 5 cm devienne égale à 7,5 cm. que la longueur égale à 3 cm devienne égale à 5 cm.
1,5 cm 0,6 cm
E B E B
Les exercices différenciés permettent généralement
A
d’aborder les mêmes
A
compétences et dans un même contexte, mais
avec des degrés de difficultés différents.
3
c m
1,5
cm
D D

5 cm

3 cm
Les écritures d’énoncés et les analyses de productions sont des formes de travaux originales qui se prêtent particulièrement
F F
bien aux travaux de groupes.

0,9 cm
1 cm
C C
1. Réaliser la figure agrandie. 1. Déterminer les longueurs exactes agrandies de AB,
Travailler trement
2. Citer des triangles semblables sur les deux figures AE, AD et FC.

au et calculer leur rapport d’agrandissement.


en AP 3. Calculer les longueurs agrandies de FC et AE.
2. Réaliser la figure agrandie.
Utilisable 3. Citer des triangles semblables sur les deux figures
et calculer leur rapport d’agrandissement.

Exercice 2 Exercice 2
Le triangle ABC est un C Le triangle ABC est un C
m

triangle équilatéral de côté triangle équilatéral de côté


1c

4 cm et CD = 1 cm. 4 cm. D


D
1. Montrer que les triangles 1. Montrer que les triangles
DCF, AED et BEF sont des DCF, AED et BEF sont des
triangles égaux. F triangles égaux. F

2. Démontrer que le triangle A B 2. Démontrer que le triangle A B


E E
DEF est un triangle DEF est un triangle
équilatéral. équilatéral.

Écriture d’un problème Analyse d’une production

1. Inventer l’énoncé d’un exercice utilisant la On a posé à Loïc le problème suivant :


figure ci-dessous. « Soit ABC un triangle isocèle en A, I milieu de [AC] et J
2. Échanger cet énoncé avec son binôme et milieu de [AB]. Démontrer que les triangles BIC et CJB
résoudre l’exercice. sont des triangles égaux. »
Voici sa réponse :
H
A G LOÏC
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

ABC est un triangle isocèleABC


en A donc ABC = ACB.
Les triangles BIC et CJB ont un côté en commun :
7 45° [BC].
B F Si deux triangles ont un angle de même mesure entre
O 2 côtés de même longueur, alors ils sont égaux.
En conclusion, les triangles BIC et CJB sont des
triangles égaux.
C E
• Analyser la réponse de Loïc et corriger ses erreurs,
D s’il y en a.

Chapitre 36 Triangles égaux, triangles semblables 425

12 Présentation de la collection

6247_Programme.indd 12 11/07/2017 14:48


Programme officiel du cycle 4

Le programme de mathématiques est rédigé pour l’ensemble du cycle. Les connaissances et compétences visées sont
des attendus de la fin du cycle. Pour y parvenir, elles devront être travaillées de manière progressive et réinvesties sur toute
la durée du cycle. […] La mise en œuvre du programme doit permettre de développer les six compétences majeures de
l’activité mathématique qui sont détaillées dans le tableau ci-après. Pour ce faire, une place importante doit être accordée
à la résolution de problèmes, qu’ils soient internes aux mathématiques, ou liés à des situations issues de la vie quotidienne
ou d’autres disciplines.[…]

Compétences travaillées

Chercher (domaines du socle : 2, 4)


• Extraire d’un document les informations utiles, les reformuler, les organiser, les confronter à ses connaissances.
• S’engager dans une démarche scientifique, observer, questionner, manipuler, expérimenter (sur une feuille de papier, avec des objets, à l’aide de logiciels),
émettre des hypothèses, chercher des exemples ou des contre-exemples, simplifier ou particulariser une situation, émettre une conjecture.
• Tester, essayer plusieurs pistes de résolution.
• Décomposer un problème en sous-problèmes.
Modéliser (domaines du socle : 1, 2, 4)
• Reconnaitre des situations de proportionnalité et résoudre les problèmes correspondants.
• Traduire en langage mathématique une situation réelle (par exemple, à l’aide d’équations, de fonctions, de configurations géométriques, d’outils statistiques).
• Comprendre et utiliser une simulation numérique ou géométrique.
• Valider ou invalider un modèle, comparer une situation à un modèle connu (par exemple un modèle aléatoire).
Représenter (domaines du socle : 1, 5)
• Choisir et mettre en relation des cadres (numérique, algébrique, géométrique) adaptés pour traiter un problème ou pour étudier un objet mathématique.
• Produire et utiliser plusieurs représentations des nombres.
• Représenter des données sous forme d’une série statistique.
• Utiliser, produire et mettre en relation des représentations de solides (par exemple, perspective ou vue de dessus/de dessous) et de situations spatiales
(schémas, croquis, maquettes, patrons, figures géométriques, photographies, plans, cartes, courbes de niveau).

Raisonner (domaines du socle : 2, 3, 4)


• Résoudre des problèmes impliquant des grandeurs variées (géométriques, physiques, économiques) : mobiliser les connaissances nécessaires, analyser
et exploiter ses erreurs, mettre à l’essai plusieurs solutions.
• Mener collectivement une investigation en sachant prendre en compte le point de vue d’autrui.
• Démontrer : utiliser un raisonnement logique et des règles établies (propriétés, théorèmes, formules) pour parvenir à une conclusion.
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

• Fonder et défendre ses jugements en s’appuyant sur des résultats établis et sur sa maitrise de l’argumentation.
Calculer (domaine du socle : 4)
• Calculer avec des nombres rationnels, de manière exacte ou approchée, en combinant de façon appropriée le calcul mental, le calcul posé et le calcul
instrumenté (calculatrice ou logiciel).
• Contrôler la vraisemblance de ses résultats, notamment en estimant des ordres de grandeur ou en utilisant des encadrements.
• Calculer en utilisant le langage algébrique (lettres, symboles, etc.).
Communiquer (domaines du socle : 1, 3)
• Faire le lien entre le langage naturel et le langage algébrique. Distinguer des spécificités du langage mathématique par rapport à la langue française.
• Expliquer à l’oral ou à l’écrit (sa démarche, son raisonnement, un calcul, un protocole de construction géométrique, un algorithme), comprendre les
explications d’un autre et argumenter dans l’échange.
• Vérifier la validité d’une information et distinguer ce qui est objectif et ce qui est subjectif ; lire, interpréter, commenter, produire des tableaux, des
graphiques, des diagrammes.

Thème A - Nombres et calculs


Attendus de fin de cycle
• Utiliser les nombres pour comparer, calculer et résoudre des problèmes.
• Comprendre et utiliser les notions de divisibilité et de nombres premiers.
• Utiliser le calcul littéral.
Connaissances et compétences associées Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève
Utiliser les nombres pour comparer, calculer et résoudre des problèmes
Utiliser diverses représentations d’un même nombre (écriture Rencontrer diverses écritures dans des situations variées (par exemple nombres décimaux
décimale ou fractionnaire, notation scientifique, repérage sur dans des situations de vie quotidienne, notation scientifique en physique, nombres relatifs
une droite graduée) ; passer d’une représentation à une autre. pour mesurer des températures ou des altitudes).
• Nombres décimaux. Relier fractions, proportions et pourcentages.
• Nombres rationnels (positifs ou négatifs), notion d’opposé. Associer à des objets des ordres de grandeurs (par exemple, la taille d’un atome, d’une
• Fractions, fractions irréductibles, cas particulier des fractions bactérie, d’une alvéole pulmonaire, la longueur de l’intestin, la capacité de stockage d’un
décimales. disque dur, la vitesse du son et de la lumière, la population française et mondiale, la distance
• Définition de la racine carrée ; les carrés parfaits entre 1 et 144. de la Terre à la Lune et au Soleil, la distance du Soleil à l’étoile la plus proche).
• Les préfixes de nano à giga. Prendre conscience que certains nombres ne sont pas rationnels.

Livre du professeur – Programme officiel du cycle 4 13

6247_Programme.indd 13 11/07/2017 14:48


Programme officiel du cycle 4

Connaissances et compétences associées Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève


Comparer, ranger, encadrer des nombres rationnels. Montrer qu’il est toujours possible d’intercaler des rationnels entre deux rationnels donnés,
Repérer et placer un nombre rationnel sur une droite graduée. contrairement au cas des entiers.
• Ordre sur les nombres rationnels en écriture décimale ou
fractionnaire.
• Égalité de fractions.
Pratiquer le calcul exact ou approché, mental, à la main ou Pratiquer régulièrement le calcul mental ou à la main, et utiliser à bon escient la calculatrice
instrumenté. ou un logiciel.
Calculer avec des nombres relatifs, des fractions ou des nombres Effectuer des calculs et des comparaisons pour traiter des problèmes (par exemple, comparer
décimaux (somme, différence, produit, quotient). des consommations d’eau ou d’électricité, calculer un indice de masse corporelle pour évaluer
Vérifier la vraisemblance d’un résultat, notamment en estimant un risque éventuel sur la santé, déterminer le nombre d’images pouvant être stockées sur
son ordre de grandeur. une clé USB, calculer et comparer des taux de croissance démographique).
Effectuer des calculs numériques simples impliquant des
puissances, notamment en utilisant la notation scientifique.
• Définition des puissances d’un nombre (exposants entiers,
positifs ou négatifs).
Comprendre et utiliser les notions de divisibilité et de nombres premiers
Déterminer si un entier est ou n’est pas multiple ou diviseur Recourir à une décomposition en facteurs premiers dans des cas simples.
d’un autre entier. Exploiter tableurs, calculatrices et logiciels, par exemple pour chercher les diviseurs d’un
Simplifier une fraction donnée pour la rendre irréductible. nombre ou déterminer si un nombre est premier.
• Division euclidienne (quotient, reste). Démontrer des critères de divisibilité (par exemple par 2, 3, 5 ou 10, ou la preuve par 9.
• Multiples et diviseurs. Étudier des problèmes d’engrenages (par exemple braquets d’un vélo, rapports de
• Notion de nombres premiers. transmission d’une boite de vitesses, horloge), de conjonction de phénomènes périodiques
(par exemple éclipses ou alignements de planètes).
Utiliser le calcul littéral
Mettre un problème en équation en vue de sa résolution. Comprendre l’intérêt d’une écriture littérale en produisant et employant des formules liées
aux grandeurs mesurables (en mathématiques ou dans d’autres disciplines).
Développer et factoriser des expressions algébriques dans des
cas très simples. Tester sur des valeurs numériques une égalité littérale pour appréhender la notion d’équation.
Étudier des problèmes qui se ramènent au premier degré (par exemple, en factorisant des
Résoudre des équations ou des inéquations du premier degré.
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

équations produits simples à l’aide d’identités remarquables).


• Notions de variable, d’inconnue.
Montrer des résultats généraux, par exemple que la somme de trois nombres consécutifs
Utiliser le calcul littéral pour prouver un résultat général, pour est divisible par 3.
valider ou réfuter une conjecture.

Repères de progressivité

La maitrise des techniques opératoires et l’acquisition du théorème de Pythagore ou l’agrandissement des surfaces. Les
sens des nombres et des opérations appréhendés au cycle 3 élèves connaissent quelques carrés parfaits, les utilisent pour
sont consolidées tout au long du cycle 4. encadrer des racines par des entiers et utilisent la calculatrice
pour donner une valeur exacte ou approchée de la racine
carrée d’un nombre positif.
Les élèves rencontrent dès le début du cycle 4 le nombre relatif
qui rend possible toutes les soustractions. Ils généralisent
l’addition et la soustraction dans ce nouveau cadre et Les puissances de 10 d’exposant entier positif sont manipulées
rencontrent la notion d’opposé. Puis ils passent au produit dès la 4 e, en lien avec les problèmes scientifiques ou
et au quotient, et, quand ces notions ont été bien installées, technologiques. Les exposants négatifs sont introduits
ils font le lien avec le calcul littéral. progressivement. Les puissances positives de base quelconque
sont envisagées comme raccourci d’un produit.
Au cycle 3, les élèves ont rencontré des fractions simples sans
Dès le début du cycle 4, les élèves comprennent l’intérêt
leur donner le statut de nombre. Dès le début du cycle 4,
d’utiliser une écriture littérale. Ils apprennent à tester une
les élèves construisent et mobilisent la fraction comme
égalité en attribuant des valeurs numériques au nombre
nombre qui rend toutes les divisions possibles. En 5e, les
désigné par une lettre qui y figure. À partir de la 4 e, ils
élèves calculent et comparent proportions et fréquences,
rencontrent les notions de variables et d’inconnues, la
justifient par un raisonnement l’égalité de deux quotients,
factorisation, le développement et la réduction d’expressions
reconnaissent un nombre rationnel. À partir de la 4e, ils sont
algébriques. Ils commencent à résoudre, de façon exacte ou
conduits à additionner, soustraire, multiplier et diviser des
approchée, des problèmes du 1er degré à une inconnue et
quotients, à passer d’une représentation à une autre d’un
apprennent à modéliser une situation à l’aide d’une formule,
nombre, à justifier qu’un nombre est ou non l’inverse d’un
d’une équation ou d’une inéquation. En 3e, ils résolvent
autre. Ils n’abordent la notion de fraction irréductible qu’en 3e.
algébriquement équations et inéquations du 1er degré, et
mobilisent le calcul littéral pour démontrer. Ils font le lien
La notion de racine carrée est introduite en lien avec le entre forme algébrique et représentation graphique.

14 Programme officiel du cycle 4

6247_Programme.indd 14 11/07/2017 14:48


Programme officiel du cycle 4

Thème B - Organisation et gestion de données, fonctions


Attendus de fin de cycle
• Interpréter, représenter et traiter des données.
• Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilités.
• Résoudre des problèmes de proportionnalité.
• Comprendre et utiliser la notion de fonction.
Connaissances et compétences associées Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Interpréter, représenter et traiter des données

Recueillir des données, les organiser. Utiliser un tableur, un grapheur pour calculer des indicateurs et représenter graphiquement
les données.
Lire des données sous forme de données brutes, de tableau,
Porter un regard critique sur des informations chiffrées, recueillies, par exemple,
de graphique.
dans des articles de journaux ou sur des sites web.
Calculer des effectifs, des fréquences. Organiser et traiter des résultats issus de mesures ou de calculs (par exemple, des données
• Tableaux, représentations graphiques (diagrammes en mises sur l’environnement numérique de travail par les élèves dans d’autres disciplines) ;
bâtons, diagrammes circulaires, histogrammes). questionner la pertinence de la façon dont les données sont collectées.
Calculer et interpréter des caractéristiques de position ou de Lire, interpréter ou construire un diagramme dans un contexte économique, social ou
dispersion d’une série statistique. politique : résultats d’élections, données de veille sanitaire (par exemple consultations,
• Indicateurs : moyenne, médiane, étendue. hospitalisations, mortalité pour la grippe), données financières relatives aux ménages (par
exemple impôts, salaires et revenus), données issues de l’étude d’un jeu, d’une œuvre d’art...

Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilités

Aborder les questions relatives au hasard à partir de problèmes Faire le lien entre fréquence et probabilité, en constatant matériellement le phénomène
simples. de stabilisation des fréquences ou en utilisant un tableur pour simuler une expérience
aléatoire (à une ou à deux épreuves).
Calculer des probabilités dans des cas simples.
• Notion de probabilité. Exprimer des probabilités sous diverses formes (décimale, fractionnaire, pourcentage).
• Quelques propriétés : la probabilité d’un événement est Calculer des probabilités dans un contexte simple (par exemple, évaluation des chances
comprise entre 0 et 1 ; probabilité d’événements certains, de gain dans un jeu et choix d’une stratégie).
impossibles, incompatibles, contraires.
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

Résoudre des problèmes de proportionnalité

Reconnaitre une situation de proportionnalité ou de Étudier des relations entre deux grandeurs mesurables pour identifier si elles sont
non-proportionnalité. proportionnelles ou non ; ces relations peuvent être exprimées par :
• des formules (par exemple la longueur d’un cercle ou l’aire d’un disque comme fonction
du rayon, la loi d’Ohm exprimant la tension comme fonction de l’intensité) ;
• des représentations graphiques (par exemple des nuages de points ou des courbes) ;
• un tableau (dont des lignes ou des colonnes peuvent être proportionnelles ou non).

Résoudre des problèmes de recherche de quatrième Compléter un tableau de proportionnalité en utilisant, par exemple, le produit en croix.
proportionnelle. Calculer et interpréter des proportions (notamment sous forme de pourcentages) sur des
Résoudre des problèmes de pourcentage. données économiques ou sociales ; appliquer des pourcentages (par exemple, taux de
• Coefficient de proportionnalité. croissance, remise, solde, taux d’intérêt) à de telles données.
Établir le fait que, par exemple, augmenter de 5 % c’est multiplier par 1,05 et diminuer
de 5 % c’est multiplier par 0,95 ; proposer quelques applications (par exemple que l’on
n’additionne pas les remises).

Comprendre et utiliser la notion de fonction

Modéliser des phénomènes continus par une fonction. Utiliser différents modes de représentation et passer de l’un à l’autre, par exemple en
utilisant un tableur ou un grapheur.
Résoudre des problèmes modélisés par des fonctions
(équations, inéquations). Lire et interpréter graphiquement les coefficients d’une fonction affine représentée par
• Dépendance d’une grandeur mesurable en fonction d’une une droite.
autre. Étudier et commenter des exemples (fonction reliant la tension et l’intensité dans un circuit
• Notion de variable mathématique. électrique, fonction reliant puissance et énergie, courbes de croissance dans un carnet de
• Notion de fonction, d’antécédent et d’image. santé, tests d’effort, consommation de carburant d’un véhicule en fonction de la vitesse,
• Notations f(x) et x ↦ f(x). production de céréales en fonction des surfaces ensemencées, liens entre unités anglo-
• Cas particulier d’une fonction linéaire, d’une fonction affine. saxonnes et françaises, impôts et fonctions affines par morceaux...).
Faire le lien entre fonction linéaire et proportionnalité.

Livre du professeur – Programme officiel du cycle 4 15

6247_Programme.indd 15 11/07/2017 14:48


Programme officiel du cycle 4

Repères de progressivité
Les caractéristiques de position d’une série statistique sont en 3e, avec le vocabulaire et les notations correspondantes.
introduites dès le début du cycle. Les élèves rencontrent des Dès le début et tout au long du cycle 4 sont abordées
caractéristiques de dispersion à partir de la 4e. des questions relatives au hasard, afin d’interroger les
Les activités autour de la proportionnalité prolongent celles du représentations initiales des élèves, en partant de situations
cycle 3. Au fur et à mesure de l’avancement du cycle, les élèves issues de la vie quotidienne (jeux, achats, structures familiales,
informations apportées par les médias, etc.), en suscitant
diversifient les points de vue en utilisant les représentations
des débats. On introduit et consolide ainsi petit à petit le
graphiques et le calcul littéral. En 3e, les élèves sont en mesure vocabulaire lié aux notions élémentaires de probabilités
de faire le lien entre proportionnalité, fonctions linéaires, (expérience aléatoire, issue, probabilité). Les élèves calculent
théorème de Thalès et homothéties et peuvent choisir le des probabilités en s’appuyant sur des conditions de symétrie
mode de représentation le mieux adapté à la résolution ou de régularité qui fondent le modèle équiprobable. Une fois
d’un problème. ce vocabulaire consolidé, le lien avec les statistiques est mis
en œuvre en simulant une expérience aléatoire, par exemple
En 5e, la rencontre de relations de dépendance entre grandeurs
sur un tableur. À partir de la 4e, l’interprétation fréquentiste
mesurables, ainsi que leurs représentations graphiques, permet d’approcher une probabilité inconnue et de dépasser
permet d’introduire la notion de fonction qui est stabilisée ainsi le modèle d’équiprobabilité mis en œuvre en 5e.

Thème C - Grandeurs et mesures


Attendus de fin de cycle
• Calculer avec des grandeurs mesurables ; exprimer les résultats dans les unités adaptées.
• Comprendre l’effet de quelques transformations sur des grandeurs géométriques.
Connaissances et compétences associées Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève
Calculer avec des grandeurs mesurables ; exprimer les résultats dans les unités adaptées
Mener des calculs impliquant des grandeurs mesurables, Identifier des grandeurs composées rencontrées en mathématiques ou dans d’autres
notamment des grandeurs composées, en conservant les unités. disciplines (par exemple, aire, volume, vitesse, allure, débit, masse volumique, concentration,
Vérifier la cohérence des résultats du point de vue des unités. quantité d’information, densité de population, rendement d’un terrain).
• Notion de grandeur produit et de grandeur quotient. Commenter des documents authentiques (par exemple, factures d’eau ou d’électricité,
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

• Formule donnant le volume d’une pyramide, d’un cylindre, bilan sanguin).


d’un cône ou d’une boule.
Comprendre l’effet de quelques transformations sur des grandeurs géométriques
Comprendre l’effet d’un déplacement, d’un agrandissement Utiliser un rapport de réduction ou d’agrandissement (architecture, maquettes), l’échelle
ou d’une réduction sur les longueurs, les aires, les volumes ou d’une carte.
les angles. Utiliser un système d’information géographique (cadastre, géoportail, etc.) pour déterminer
• Notion de dimension et rapport avec les unités de mesure une mesure de longueur ou d’aire ; comparer à une mesure faite directement à l’écran.
(m, m2, m3).

Repères de progressivité
Le travail sur les grandeurs mesurables et les unités de mesure, quotients sont introduites dès la 4e. L’effet d’un déplacement,
déjà entamé au cycle 3, est poursuivi tout au long du cycle 4, d’un agrandissement ou d’une réduction sur les grandeurs
en prenant appui sur des contextes issus d’autres disciplines ou géométriques est travaillé en 3e, en lien avec la proportionnalité,
de la vie quotidienne. Les grandeurs produits et les grandeurs les fonctions linéaires et le théorème de Thalès.

Thème D - Espace et géométrie


Attendus de fin de cycle
• Représenter l’espace.
• Utiliser les notions de géométrie plane pour démontrer.
Connaissances et compétences associées Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève
Représenter l’espace
(Se) repérer sur une droite graduée, dans le plan muni d’un repère Repérer une position sur carte à partir de ses coordonnées géographiques.
orthogonal, dans un parallélépipède rectangle ou sur une sphère. Mettre en relation diverses représentations de solides (par exemple, vue en perspective,
• Abscisse, ordonnée, altitude. vue de face, vue de dessus, vue en coupe) ou de situations spatiales (par exemple schémas,
• Latitude, longitude. croquis, maquettes, patrons, figures géométriques).
Utiliser, produire et mettre en relation des représentations de Utiliser des solides concrets (en carton par exemple) pour illustrer certaines propriétés.
solides et de situations spatiales. Utiliser un logiciel de géométrie pour visualiser des solides et leurs sections planes afin de
Développer sa vision de l’espace. développer la vision dans l’espace. Faire le lien avec les courbes de niveau sur une carte.

16 Programme officiel du cycle 4

6247_Programme.indd 16 11/07/2017 14:48


Programme officiel du cycle 4

Connaissances et compétences associées Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève


Utiliser les notions de géométrie plane pour démontrer

Mettre en œuvre ou écrire un protocole de construction d’une Construire des frises, des pavages, des rosaces.
figure géométrique.
Utiliser un logiciel de géométrie dynamique, notamment pour transformer une figure par
Coder une figure. translation, symétrie, rotation, homothétie.
Comprendre l’effet d’une translation, d’une symétrie (axiale Faire le lien entre parallélisme et translation, cercle et rotation.
et centrale), d’une rotation, d’une homothétie sur une figure.

Résoudre des problèmes de géométrie plane, prouver un Distinguer un résultat de portée générale d’un cas particulier observé sur une figure.
résultat général, valider ou réfuter une conjecture.
Faire le lien entre théorème de Thalès, homothétie et proportionnalité.
• Position relative de deux droites dans le plan.
• Caractérisation angulaire du parallélisme, angles alternes Utiliser la trigonométrie du triangle rectangle pour calculer des longueurs ou des angles.
/internes. Démontrer, par exemple, que des droites sont parallèles ou perpendiculaires, qu’un point
• Médiatrice d’un segment. est le milieu d’un segment, qu’une droite est la médiatrice d’un segment, qu’un quadrilatère
• Triangle : somme des angles, inégalité triangulaire, cas est un parallélogramme, un rectangle, un losange ou un carré.
d’égalité des triangles, triangles semblables, hauteurs, Étudier comment les notions de la géométrie plane ont permis de déterminer des distances
rapports trigonométriques dans le triangle rectangle (sinus, astronomiques (estimation du rayon de la Terre par Eratosthène, distance de la Terre à la
cosinus, tangente). Lune par Lalande et La Caille, etc.).
• Parallélogramme : propriétés relatives aux côtés et aux
diagonales.
• Théorème de Thalès et réciproque.
• Théorème de Pythagore et réciproque.

Repères de progressivité
Les problèmes de construction constituent un champ réinvesti tout au long du cycle dans des situations variées du
privilégié de l’activité géométrique tout au long du cycle 4. plan et de l’espace. Le théorème de Thalès est introduit en
Ces problèmes, diversifiés dans leur nature et la connexion 3e, en liaison étroite avec la proportionnalité et l’homothétie,
qu’ils entretiennent avec différents champs mathématiques, mais aussi les agrandissements et réductions.
scientifiques, technologiques ou artistiques, sont abordés
La symétrie axiale a été introduite au cycle 3. La symétrie
avec les instruments de tracé et de mesure. Dans la continuité
centrale est travaillée dès le début du cycle 4, en liaison avec
du cycle 3, les élèves se familiarisent avec les fonctionnalités
le parallélogramme. Les translations, puis les rotations sont
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

d’un logiciel de géométrie dynamique ou de programmation


introduites en milieu de cycle, en liaison avec l’analyse ou la
pour construire des figures.
construction des frises, pavages et rosaces, mais sans définition
La pratique des figures usuelles et de leurs propriétés, formalisée en tant qu’applications ponctuelles. Une fois ces
entamée au cycle 3, est poursuivie et enrichie dès le début et notions consolidées, les homothéties sont amenées en 3e,
tout au long du cycle 4, permettant aux élèves de s’entrainer en lien avec les configurations de Thalès, la proportionnalité,
au raisonnement et de s’initier petit à petit à la démonstration. les fonctions linéaires, les rapports d’agrandissement ou de
réduction des grandeurs géométriques.
Le théorème de Pythagore est introduit dès la 4e, et est

Thème E - Algorithmique et programmation


Attendus de fin de cycle
• Écrire, mettre au point et exécuter un programme simple.
Connaissances et compétences associées Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève
Décomposer un problème en sous-problèmes afin de structurer un Jeux dans un labyrinthe, jeu de Pong, bataille navale, jeu de nim, tic tac toe.
programme ; reconnaitre des schémas.
Réalisation de figure à l’aide d’un logiciel de programmation pour consolider les
Écrire, mettre au point (tester, corriger) et exécuter un programme en notions de longueur et d’angle.
réponse à un problème donné.
Initiation au chiffrement (Morse, chiffre de César, code ASCII...).
Écrire un programme dans lequel des actions sont déclenchées par
Construction de tables de conjugaison, de pluriels, jeu du cadavre exquis...
des événements extérieurs.
Calculs simples de calendrier.
Programmer des scripts se déroulant en parallèle.
• Notions d’algorithme et de programme. Calculs de répertoire (recherche, recherche inversée...).
• Notion de variable informatique.
Calculs de fréquences d’apparition de chaque lettre dans un texte pour distinguer sa
• Déclenchement d’une action par un événement, séquences
langue d’origine : français, anglais, italien, etc.
d’instructions, boucles, instructions conditionnelles.

Repères de progressivité
En 5e, les élèves s’initient à la programmation événementielle. de variable informatique, en découvrant les boucles et les
Progressivement, ils développent de nouvelles compétences, instructions conditionnelles qui complètent les structures
en programmant des actions en parallèle, en utilisant la notion de contrôle liées aux événements.

Livre du professeur – Programme officiel du cycle 4 17

6247_Programme.indd 17 11/07/2017 14:48


Sommaire

NOMBRES ET CALCULS
Nombres entiers et décimaux
1. Divisibilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
2. Enchainement d’opérations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
3. Puissances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
4. Décomposition en facteurs premiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45

Nombres relatifs
5. Nombres relatifs : définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
6. Nombres relatifs : addition et soustraction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
7. Nombres relatifs : multiplication et division . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
8. Nombres relatifs : opérations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87

Fractions
9. Fractions : comparaison . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97
10. Fractions : addition, soustraction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103
11. Fractions : multiplication et division . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111
12. Fractions : forme irréductible . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

Calcul littéral
13. Expressions littérales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127
14. Développement et factorisation 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133
15. Résolution d’équations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

16. Développement et factorisation 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147


17. Résolution d’inéquations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155

ORGANISATION ET GESTION DE DONNÉES, FONCTIONS


Proportionnalité
18. Proportionnalité et tableaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163
19. Proportionnalité et représentations graphiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 171
20. Proportionnalité et pourcentages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181

Calcul et représentation de grandeurs, fonctions


21. Durées, horaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 187
22. Grandeurs quotients, grandeurs produits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195
23. Fonctions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 205
24. Fonctions affines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 213

Représentation et traitement de données


25. Moyenne et représentations graphiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 223
26. Médiane et étendue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 231
27. Moyenne et groupes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 239

Probabilités
28. Expériences aléatoires et probabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 245
29. Probabilité d’un évènement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 253
30. Arbres de probabilités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 261

18 Sommaire

6247_sommaire.indd 18 12/07/2017 14:11


ESPACE ET GÉOMÉTRIE
Construction et transformation de figures
31. Symétries . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 271
32. Translations et rotations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 283
33. Homothéties . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 295

Angles et triangles
34. Angles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 307
35. Triangles et cercles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 317
36. Triangles égaux, triangles semblables . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 327
37. Théorème de Pythagore . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 339
38. Trigonométrie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 351

Parallélisme et quadrilatères
39. Parallélogrammes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 367
40. Parallélogrammes particuliers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 379
41. Triangles et quadrilatères . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 391
42. Théorème de Thalès . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 405

Espace
43. Solides de l’espace . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 423
44. Repérage dans l’espace . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 437
45. Sections planes de solides . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 449
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION
46. Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 463
47. Projets . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 477

Problèmes transversaux ................................................................................................................................ 493

Livre du professeur – Sommaire 19

6247_sommaire.indd 19 13/07/2017 14:41


6247_sommaire.indd 20 12/07/2017 14:11
re
ch a pit
1 Divisibilité

Introduction

Ce chapitre s’inscrit dans le thème « Nombres et calculs ». Les • D’autres notions sur le même thème seront travaillées dans le
connaissances associées sont : chapitre 4 : algorithme plus rapide de recherche des nombres
– la division euclidienne (quotient, reste) ; premiers, décomposition d’un nombre en facteurs premiers qui
– les multiples et diviseurs ; sera abordée en 3e.
– la notion de nombres premiers.
Objectifs du chapitre
Les capacités associées sont de déterminer si un entier est ou n’est Ce chapitre s’inscrit dans le développement du calcul en mettant
pas un multiple d’un autre entier, de comprendre et d’utiliser les l’accent sur la maitrise du sens des opérations vues au cycle 3. La nou-
notions de divisibilité et de nombres premiers. veauté de ce chapitre est la compréhension des nombres premiers.
Une place importante est accordée au raisonnement et à la réso-
Repères de progressivité lution de problèmes, liés le plus souvent à des situations de la vie
quotidienne (conjonction de phénomènes périodiques, problèmes
• Ce chapitre réinvestit la division euclidienne et les critères de
d’engrenages…). Des problèmes de nature purement arithmétique y
divisibilité par 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 9 et 10 vus au cycle 3. En calcul mental,
trouvent également leur part. De nombreux exercices et problèmes
on pourra en amont travailler plus particulièrement sur les tables
forment également à la démonstration en diversifiant les pratiques :
de multiplication.
conjecture-validation, essai-erreur…
• Le chapitre 9 sur les fractions permet également d’appliquer Ce chapitre a été conçu de façon à laisser à l’élève la possibilité de
les notions travaillées dans ce chapitre avec la simplification de travailler le calcul mental, tout en lui donnant l’occasion d’exploiter
fractions. En effet, si ce chapitre est travaillé avant le chapitre des le calcul instrumenté (calculatrice, tableur, logiciels) pour rechercher
fractions, la simplification sera présentée comme une application les diviseurs d’un nombre ou déterminer si un nombre est premier.
des critères de divisibilité ; si ce chapitre est travaillé après le Certains exercices font référence à des notions permettant d’aller plus
chapitre des fractions, la simplification de fractions permettra de loin dans l’univers des nombres entiers, des diviseurs et multiples,
créer un lien avec ce chapitre, sous forme de rappel. avec notamment le PGCD et PPCM.
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

Activités
flash
Questions

1. 40 et 515 sont dans la table de multiplication de 5 car ils se e. 90 80 70 60 50


terminent par 0 ou 5.
2. a. 3 6 12 24 48 On écrit les multiples de 10 décroissants (on retranche 10
à chaque étape).
On multiplie par 2 à chaque étape.
3. a. 6 × 3 = 18. b. 5 × 8 = 40.
2. b. 5 10 15 20 25 c. 63 ÷ 3 = 21. d. 48 ÷ 6 = 8.
On écrit les multiples croissants de 5 (on additionne 5 à 4. a. Dans la division euclidienne de 37 par 4, 9 est le quotient
chaque étape). et 1 est le reste.
b. 37 = 4 × 9 + 1. c. 4 × 9 < 37 < 4 × 10.
c. 30 27 24 21 18
5. On effectue la division euclidienne de 34 par 16.
On écrit les multiples décroissants de 3 (on retranche 3 à 34 = 16 × 2 + 2. Il lui faut 3 clés.
chaque étape).
6. 2 × 3 × 100 = 600. Il possède 600 feuilles.
d. 4 6 8 10 12 7. 4 × 10 = 40. Il y a 40 gâteaux.
On effectue la division euclidienne de 40 par 3 :
On écrit les multiples croissants de 2 (on additionne 2 à
40 = 3 × 13 + 1.
chaque étape).
Chaque ami aura 13 gâteaux et Lucille mangera le gâteau
restant.

Livre du professeur – Chapitre 1 Divisibilité 21

6247_C01.indd 21 11/07/2017 14:53


Douche à l’italienne Activité 1
Intentions des auteurs On pourra faire remarquer qu’il est possible d’utiliser la division
L’objectif de cette activité est de réinvestir la notion de division euclidienne (et regarder si le reste est nul) ou la division décimale
euclidienne, de multiples et de diviseurs. (et regarder si le quotient est entier) pour trouver les diviseurs.
Les prérequis nécessaires sont la connaissance des tables de C’est également l’occasion de revoir la notion de multiple.
multiplication, la notion de multiples, de diviseurs, de division
euclidienne. Diviseurs de 144 :
La capacité introduite est de remobiliser ses connaissances 1 – 2 – 3 – 4 – 6 – 8 – 12 – 18 – 24 – 36 – 48 – 72 – 144.
pour trouver les diviseurs d’un nombre entier et de savoir Diviseurs de 120 :
utiliser la division euclidienne. 1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 8 – 10 – 12 – 15 – 20 – 24 – 30 – 40 – 60 – 120.
On pourra conseiller aux élèves de faire un schéma pour Les diviseurs communs sont :
visualiser la situation. 1 – 2 – 3 – 4 – 6 – 8 – 12 – 24.
Cette activité peut être cherchée en groupes ou en classe Les dimensions des côtés des carrés peuvent être de : 1 cm, 2 cm,
entière ; elle permet de réinvestir les connaissances du cycle 3 3 cm, 4 cm, 6 cm, 8 cm, 12 cm ou 24 cm.
en donnant du sens grâce à un problème concret. 3. a. 144 ÷ 3 = 48 et 120 ÷ 3 = 40.
Il lui faudra 48 carrés dans la longueur et 40 dans la largeur, soit
1. 144 n’est pas un multiple de 5, car il ne se termine pas par 5. 48 × 40 = 1 920 carreaux.
Il ne peut donc pas mettre des carrés de 5 cm de côté. On effectue la division euclidienne de 1 920 par 500 :
1 920 = 500 × 3 + 420.
2.
C’est ici l’occasion de rappeler le vocabulaire suivant : dividende,
Il faut chercher les nombres entiers qui divisent à la fois 144 et diviseur, quotient et reste, ainsi que la touche « division
120, c’est-à-dire les diviseurs communs à 144 et 120. euclidienne » de la calculatrice :
Il est possible d’utiliser la calculatrice et de faire remarquer que Pour la Casio fx-92 Pour la TI collège
les diviseurs se trouvent par paires, sauf si le nombre est un carré
parfait, auquel cas il aura un nombre impair de diviseurs. Il devra donc acheter 4 lots.
b. Il achète donc 500 × 4 × 2 000 carreaux.
2 000 − 1 920 = 80. Il lui restera 80 carreaux non utilisés.

Le jeu de Juniper Green Activité 2


Intentions des auteurs peut cocher ce qu’il veut. Il a donc intérêt à cocher un nombre qui
n’est divisible que par 1 (déjà coché) et lui-même (déjà coché lors
L’objectif de cette activité est de réinvestir la notion de de ce choix) : il est alors sûr de gagner.
multiples et de diviseurs. Par exemple, s’il choisit 11, le premier joueur ne peut plus rien
Les prérequis nécessaires sont la connaissance des tables de cocher et le deuxième joueur a forcément gagné.
multiplication, la notion de multiples, de diviseurs.
La capacité introduite est de remobiliser ses connaissances 2. Exemple de partie :
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

pour trouver les diviseurs et les multiples d’un nombre entier. Joueur 1 : 10 Joueur 2 : 2
Cette activité peut également servir de première approche Joueur 1 : 4 Joueur 2 : 8
vers les nombres premiers. Joueur 1 : 1 Joueur 2 : 12
Cette activité est intéressante à chercher en binôme, Joueur 1 : 3 Joueur 2 : 15
notamment pour tester le jeu proposé à la question 2. Joueur 1 : 5 Joueur 2 : ne peut plus jouer.
C’est le joueur 1 qui a gagné.
1. Le premier joueur coche le 14. Le deuxième joueur peut effectivement 3. Pour être sûr de gagner, le joueur 1 doit choisir un nombre
cocher le 7 puisque 7 est un diviseur de 14. uniquement divisible par 1 et lui-même, supérieur à 10.

On pourra faire remarquer que le deuxième joueur aurait aussi On pourra alors faire remarquer que ces nombres particuliers
pu cocher 1, qui est diviseur de tous les nombres. s’appellent des nombres premiers.

Le premier joueur doit alors cocher soit un multiple de 7, mais il Le joueur suivant ne peut alors que cocher 1 et en choisissant de
n’y en a plus, soit un diviseur de 7 et il n’y a que 1, il n’a donc pas le nouveau un autre nombre uniquement divisible par 1 et lui-même,
choix. supérieur à 10 (par exemple 11 ; 13 ; 17 ou 19), le joueur 2 ne peut
Tous les nombres étant des multiples de 1, le deuxième joueur plus rien cocher (1 étant déjà coché et n’ayant pas de multiples car
trop grand), le joueur 1 est alors sûr de gagner.

Le compte est bon Activité 3


Intentions des auteurs • Un nombre est divisible par 5 s’il se termine par 0 ou 5.
• Un nombre est divisible par 9 si la somme de ses chiffres est
L’objectif de cette activité est de retravailler les critères de
divisible par 9.
divisibilité.
• Un nombre est divisible par 10 s’il se termine par 0.
Les prérequis nécessaires sont les tables de multiplication.
La capacité introduite est de remobiliser ses connaissances sur 2. • 120 se termine par 0 donc il est divisible par 5. Le nombre formé
les critères de divisibilité par 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 9 et 10. par les deux derniers chiffres de 120 est 20 qui est divisible par 4.
Cette activité peut être cherchée en classe entière ou en La somme des chiffres de 120 est 1 + 2 + 0 = 3 qui est divisible par
groupe, sans la calculatrice de façon à utiliser les critères de 3, donc 120 est divisible par 3.
divisibilité. Donc 120 = 5 × 4 × 3 × ♥.
1. • Un nombre est divisible par 2 s’il se termine par un chiffre pair 5 × 4 × 3 = 60 et 120 = 60 × 2.
(0 ; 2 ; 4 ; 6 ; 8). Donc 120 = 5 × 4 × 3 × 2.
• Un nombre est divisible par 3 si la somme de ses chiffres est • 105 est divisible par 5 car il se termine par 5.
divisible par 3. La somme des chiffres de 105 est 1 + 0 + 5 = 6 qui est divisible par
• Un nombre est divisible par 4 si le nombre formé par ses deux 3, donc 105 est divisible par 3.
derniers chiffres est divisible par 4. Donc 105 = 5 × 3 × ♥.

22 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C01.indd 22 11/07/2017 14:53


105 n’est divisible ni par 2, ni par 4 (il n’est pas pair), ni par 6, ni Donc 270 = 2 × 5 × 9 × ♥.
par 8 (puisqu’il n’est pas divisible par 2) et il n’est pas divisible par 2 × 5 × 9 = 90 et 90 × 3 = 270.
9 (car la somme de ses chiffres, 6, n’est pas divisible par 9). Donc 270 = 2 × 5 × 9 × 3.
5 × 3 = 15 et 15 × 7 = 105. • 280 est divisible par 2 (car il est pair) et 5 (car il se termine par 0).
Donc 105 = 5 × 3 × 7. 280 = 2 × 5 × ♥.
• 270 est divisible par 2 (car il est pair) et par 0 (car il se termine 2 × 5 = 10 et 10 × 28 = 280.
par 0). La somme des chiffres de 270 est 2 + 7 + 0 = 9 qui est Or 28 = 7 × 4.
divisible par 9, donc 270 est divisible par 9. Donc 280 = 2 × 5 × 7 × 4.

Le crible d’Eratosthène Activité 4


Intentions des auteurs 4.

L’objectif de cette activité est de découvrir le crible 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


d’Eratosthène et d’obtenir les nombres premiers inférieurs à
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
100.
Les prérequis nécessaires sont la connaissance des tables de 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
multiplication, la notion de multiples.
31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
La capacité introduite est de reconnaitre les nombres premiers.
Cette activité peut être cherchée en classe entière ou en 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
groupes, la phase de restitution finale se faisant en classe
51 52 53 54 55 56 57 58 59 60
entière, pour définir ce qu’est un nombre premier.
61 62 63 64 65 66 67 68 69 70
1. 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40

71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50

81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70
71 72 73 74 75 76 77 78 79 80
2.
81 82 83 84 85 86 87 88 89 90
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
91 92 93 94 95 96 97 98 99 100
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
51 52 53 54 55 56 57 58 59 60
31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
61 62 63 64 65 66 67 68 69 70
41 42 43 44 45 46 47 48 49 50
71 72 73 74 75 76 77 78 79 80
51 52 53 54 55 56 57 58 59 60
81 82 83 84 85 86 87 88 89 90
61 62 63 64 65 66 67 68 69 70
91 92 93 94 95 96 97 98 99 100
71 72 73 74 75 76 77 78 79 80
3. 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
5. Les vingt-cinq nombres entourés : 2 ; 3 ; 5 ; 7 ; 11 ; 13 ; 17 ; 19 ; 23 ;
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 29 ; 31 ; 37 ; 41 ; 43 ; 47 ; 53 ; 59 ; 61 ; 67 ; 71 ; 73 ; 79 ; 83 ; 89 et 97
n’admettent que 2 diviseurs : 1 et eux-mêmes.
31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 • On les appelle des nombres premiers.
51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 • On pourra faire remarquer que 1 n’est pas un nombre premier
car il n’a qu’un seul diviseur 1 et que 2 est le seul nombre premier
61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 pair, les autres nombres pairs admettant forcément au moins 3
71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 diviseurs : 1 ; 2 et eux-mêmes.
• On pourra faire remarquer qu’à partir de 50 (la moitié de 100),
81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 on peut s’arrêter et indiquer aux élèves qu’en fin de cycle, on
trouvera un test d’arrêt plus rapide.
91 92 93 94 95 96 97 98 99 100

Livre du professeur – Chapitre 1 Divisibilité 23

6247_C01.indd 23 11/07/2017 14:53


10 • Les diviseurs de 24 sont :

Exercices
1 – 2 – 3 – 4 – 6 – 8 – 12 – 24.
• Les diviseurs de 42 sont :
1 – 2 – 3 – 6 – 7 – 14 – 21 – 42.
Déterminer les diviseurs d’un nombre entier • Les diviseurs communs à 25 et 42 sont donc :
1 – 2 – 3 et 6.

flash 11 1. Les dix plus petits multiples de 10 (excepté 0) sont :


Questions 10 – 20 – 30 – 40 – 50 – 60 – 70 – 80 – 90 – 100.
1 2. Les dix plus petits multiples de 12 (excepté 0) sont :
1. Vrai. 56 = 8 × 7.
12 – 24 – 36 – 48 – 60 – 72 – 84 – 96 – 108 – 120.
2. Faux. On ne peut pas diviser par 0.
3. Le plus petit multiple commun non nul (PPCM) à 10 et 12 est
3. Vrai. 20 = 5 × 4.
60.
4. Faux. Un multiple de 9 doit être supérieur ou égal à 9.
5. Vrai. 48 = 24 × 2. On le note PPCM(10 ; 12) = 60.
6. Faux. 26 n’est pas dans la table de 4.
2 1. 25 est à la fois un multiple et un diviseur de 25. 12 1. Les diviseurs de 24 sont : 1 – 2 – 3 – 4 – 6 – 8 – 12 – 24.
2. 0 est un multiple de tous les nombres. Les diviseurs de 60 sont :
3. 1 est un diviseur de tous les nombres. 1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 10 – 12 – 15 – 20 – 30 – 60.
4. 1 et 7 sont les diviseurs de 7. 2. Le plus grand diviseur commun (PGCD) de 24 de et 60 est 12.
5. 0 est le plus petit multiple commun de 2 et 9.
On le note PGCD(24 ; 60) = 12.
18 est le plus petit multiple commun non nul de 2 et 9.
13 La division euclidienne de 60 par 8 donne un quotient 7 et un
3 On note q le quotient et r le reste. reste 4.
a. Dans la division euclidienne de 23 par 7, on a q = 7et r = 2. On peut donc écrire : 60 = 8 × 7 + 4.
b. Dans la division euclidienne de 41 par 6, on a q = 6 et r = 5. C’est Bastien qui a raison.
c. Dans la division euclidienne de 30 par 5, on a q = 6 et r = 0.
d. Dans la division euclidienne de 52 par 9, on a q = 5 et r = 7. Simbad a faux car il a écrit un reste supérieur au diviseur.
Sandra a effectué une division décimale et non euclidienne.
4 1. 0 est un multiple de 1. 0 = 0 × 1. Céline a donné une valeur approchée du quotient dans la
2. 80 est un multiple et un diviseur de 80. 80 = 1 × 80. division décimale.
3. 9 est un diviseur de 72. 72 = 9 × 8.
4. 42 est un multiple de 14. 42 =3 × 14. 14 On a 150 = 144 + 6.
5. 1 est un diviseur de 17. 17 = 1 × 17. Or 144 = 24 × 6.
6. 13 est un diviseur de 39. 39 = 13 × 3. donc 150 = 24 × 6 + 6.
7. 24 est un multiple de 3. 24 = 8 × 3. La division euclidienne de 150 par 24 donne q = 6 et r = 6.
8. 45 est un multiple de 5. 45 = 5 × 9.
Si on décompose 150 = 120 + 30, le reste est trop grand et
5 1. Multiples de 6 entre 19 et 32 : 24 et 30. 24 × 7 = 168 est supérieur à 150.
2. Diviseurs de 18 : 1, 2, 3, 6, 9, 18.
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

Diviseurs de 20 : 1, 2, 4, 5, 10, 20. 15 1. La division euclidienne de 278 par 8 :


Diviseurs de 54 : 1, 2, 3, 6, 9, 18, 27, 54.
Diviseurs de 196 : 1, 2, 4, 7, 14, 28, 49, 98, 196. 278 8
6 On cherche des multiples de 46. 38 34
6
On peut procéder par tâtonnements (ou essais successifs)
en ne partant pas forcément de 46. q = 34 et r = 6.
On peut donc écrire : 278 = 8 × 34 + 6.
46 × 10 = 460 non, c’est trop grand. 2. La division euclidienne de 1 245 par 9 :
46 × 9 = 414 non, trop grand aussi.
46 × 8 = 368 non, toujours trop grand. 1245 9
46 × 6 = 276. 34 138
276 est le plus grand multiple de 46 inférieur à 300. 75
7 Les diviseurs de 72 sont : 1, 2, 3, 4, 6, 8, 9, 12, 18, 24, 36, 72. 3
Il y en a donc 12. Maximilien a tort. q = 138 et r = 3.
8 On peut écrire : 1 245 = 9 × 138 + 3.
1. Le nombre 9 a 3 diviseurs : 1 – 3 – 9.
Le nombre 4 a trois diviseurs : 1 – 2 – 4. 16 1. On sait que dans la division euclidienne, on a :
Le nombre 25 a trois diviseurs : 1 – 5 – 25. Dividende = diviseur × quotient + reste.
2. Le nombre 8 a 4 diviseurs : 1 – 2 – 4 – 8. On remplace les valeurs que l’on connait.
Le nombre 27 a 4 diviseurs : 1 – 3 – 9 – 27. On a donc :
Le nombre 6 a 4 diviseurs : 1 – 2 – 3 – 6. Dividende = 9 × 4 + 7 = 43.
9 Le dividende est 43.
1. Le plus petit nombre divisible par 2, 3 et 5 est le plus petit
2. La division euclidienne de 337 par d donne q = 12 et r = 13.
multiple commun de 2, de 3 et de 5 :
On peut donc écrire :
2 × 3 × 5 = 30.
337 = 12 × d + 13.
C’est 30.
On sait que 337 − 13 = 324 et 324 ÷ 12 = 27, on peut donc en
On peut aussi dresser la liste des multiples de 2, de 3 et de déduire que le diviseur est 27.
5 et chercher le plus petit multiple commun aux trois listes. On a bien 337 = 12 × 27 + 13.

2. Le plus petit nombre divisible par 4 et 10 est le plus petit 17 a. 4 433 = 45 × 98 + 23


multiple commun à 10 et 4 : C’est bien une division euclidienne, on peut la traduire par :
10 = 2 × 5 et 4 = 2 × 2 donc 2 × 2 × 4 =20 ; 20 est le plus petit • 4 433 est le dividende, 45 le diviseur, 98 le quotient et 23 le
nombre divisible par 4 et 10. reste. On a bien 23 < 45.
• 4 433 est le dividende, 98 est le diviseur, 45 le quotient et
On peut là aussi dresser la liste des multiples de 10 et 23 le reste. On a bien 23 < 98.
s’arrêter au premier multiple de 4.

24 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C01.indd 24 11/07/2017 14:53


b. 321 = 17 × 18 + 15. 2 + 7 + 9 = 18 ; 18 est dans la table de 3, donc 279 est divisible
• C’est bien une division euclidienne, on peut la traduire par : par 3.
321 est le dividende, 17 le diviseur, 18 le quotient et 6 + 3 + 6 + 7 + 2 = 24 ; 24 est dans la table de 3, donc 23 672
15 le reste. On a bien 15 < 17. est divisible par 3.
• On peut aussi la traduire par : 4 + 2 + 3 + 2 + 4 = 13 ; 13 n’est pas dans la table de 3, donc
321 est le dividende, 18 le diviseur, 17 le quotient et 42 324 n’est pas divisible par 3.
15 le reste. On a bien 15 < 18. • En conclusion, 48, 27 900, 63 672, 42 324 sont divisibles par
c. 203 = 6 × 31 + 17 est une division euclidienne : 203 est le 3 et par 4.
dividende, 31 le diviseur, 6 le quotient et 17 le reste. On a
24 1. Faux.
bien 17 < 31.
Il suffit de donner un contre-exemple : 24 est divisible par 3
Attention, il n’y a pas d’autre possibilité car 17 > 6 (6 ne peut mais pas par 9.
pas être le diviseur et 31 le quotient). 2. Faux.
Il suffit de donner un contre-exemple : 20 est un multiple de
4 mais pas de 8.
3. Vrai. Tous les nombres divisibles par 10 se terminent par 0,
Utiliser des critères de divisibilité
ils sont donc divisibles par 5 car pour qu’un nombre soit
divisible par 5, il doit se terminer par 5 ou 0.
flash
Questions
18 1. Vrai. C’est un nombre pair.
2. Faux. 14 n’est pas dans la table de 4.
3. Vrai. Le chiffre des unités de 25 est 5.
4. Vrai. Le chiffre des unités de 50 est 0. Reconnaitre un nombre premier
5. Faux. La somme des chiffres de 29 est 2 + 9 = 11 qui n’est
pas un multiple de 9.
flash
6. Vrai. La somme des chiffres de 180, 1 + 8 + 0 = 9 est un Questions
multiple de 9.
25 1. Faux. 1 admet un seul diviseur ; or un nombre premier doit
en admettre exactement deux.
19 1. Vrai. La somme des chiffres de 75 est 7 + 5 = 12 qui est un 2. Vrai. Il n’est divisible que par 1 et lui-même.
multiple de 3. 3. Vrai. 6 est divisible par 1 et lui-même mais aussi par 2.
2. Vrai. Le chiffre des unités de 800 est 0. 4. Faux. 7 est un nombre premier inférieur à 11.
3. Vrai. La somme des chiffres de 96 est 9 + 6 = 15 ; 15 est un 5. Faux. 2 est un nombre premier.
multiple de 3.
4. Vrai. 84 = 4 × 21. 2 est le seul nombre premier pair.
5. Faux. Le nombre formé par ses deux derniers chiffres est
dans la table de 4.
6. Vrai. C’est un nombre pair. 26 13, 23, 43, 101 et 197 sont des nombres premiers. Ils ne sont
7. Vrai. Il ne se termine pas par 0. divisibles que par 1 et eux-mêmes.
8. Faux. La somme des chiffres de 579 est : 18 est aussi divisible par 2 (il y en a d’autres).
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

5 + 7 + 9 = 21 ; 21 n’est pas un multiple de 9. 87 est divisible par 3, car 8 + 7 =15.


9. Vrai. La somme des chiffres de 9 855 est : 319 est divisible par 11.
9 + 8 + 5 + 5 = 27 ; 27 est un multiple de 9. 415 se termine par un 5, il est donc divisible par 5.
20 27 1. Vrai. 103 est un nombre premier.
est divisible
2 3 4 5 9 10
par On cherche s’il est divisible par les nombres compris entre
360 Oui Oui Oui Oui Oui Oui 2 et 10.
456 Oui Oui Oui Non Non Non 2. Faux. 97 est un nombre premier.
282 Oui Oui Non Non Non Non
On cherche s’il est divisible par les nombres compris entre
46 221 Non Oui Non Non Non Non 2 et 9.
33 525 Non Oui Non Oui Oui Non
3. Faux. Le produit de 8 par 24 ne peut pas être un nombre
6 288 Oui Oui Oui Non Non Non premier puisqu’il est un multiple de 8 et de 24.

21 1. 5 900, 1 548, 452 et 584 sont des multiples de 2. Ils sont tous On peut aussi dire qu’il est divisible par 2 puisque 8 et 24
pairs. sont divisibles par 2.
2. 1 548 et 123 sont des multiples de 3.
4. Faux. 125 se termine par 5, il est donc divisible par 5.
1 + 5 + 4 + 8 = 18 est un multiple de 3.
5. Vrai. 49 = 7 × 7.
1 + 2 + 3 = 6 est un multiple de 3.
3. 5 900 et 485 sont des multiples. Ils se terminent par 0 ou 28 1. 2 est le seul nombre premier. Tous les autres nombres se
par 5. terminant par un 2 sont pairs donc divisibles par 2.
22 1. 756 et 10 200 sont divisibles par 4 car 56 et 200 sont des 2. Il y a 13, 23, 43, 53, 73 et 83.
multiples de 4. 29 1. Faux. 9 est un nombre impair mais n’est pas un nombre premier.
2. 756 et 207 sont divisibles par 9. 2. Faux. 2 est premier. Il est le seul.
7 + 5 + 6 = 18 est un multiple de 9 et 2 + 0 + 7 = 9 est divisible 3. Faux. 13 et 17 sont deux nombres premiers consécutifs et
par 9. leur différence est 4.
3. 10 200 est divisible par 10. Il se termine par 0. 4. Faux. 13 et 17 sont des nombres premiers.
23 • On cherche d’abord les nombres divisibles par 4 : 48, 27 900, 13 + 17 = 30.
30 n’est pas un nombre premier.
63 672, 42 324 sont divisibles par 4 car 48, 00, 72 et 24 sont
5. Faux. 5 est un multiple de 5 et est un nombre premier. C’est
des multiples de 4.
le seul.
• On cherche maintenant s’ils sont divisibles par 3 en calculant
la somme de leurs chiffres. 30 Tiphaine a raison : 53 est un nombre premier car il n’admet que
4 + 8 = 12 ; 12 est dans la table de 3, donc 48 est divisible par 1 et 53 comme diviseur.
3. Jolan a tort car 106 admet 2 comme autre diviseur (il est pair).

Livre du professeur – Chapitre 1 Divisibilité 25

6247_C01.indd 25 11/07/2017 14:53


On peut écrire : 7 380 = 60 × 123.

Problèmes
Il y a 123 minutes dans 7 380 secondes.
• On effectue la division euclidienne de 900 par 60 :
900 60
31 Céréales
0 15
On est dans une situation de partage avec un reste. On peut écrire 900 = 60 × 15.
Il y a 15 heures dans 900 minutes.
Pour trouver le nombre de portions, on effectue la division • On effectue la division euclidienne de 972 par 60 :
euclidienne de 375 par 25 :
972 60
375 25 12 16
0 15 On peut écrire 972 = 60 × 16 + 12.
On peut écrire : 375 = 25 × 15. 972 min = 16 h 12 min.
On pourra faire 15 portions de 25 g de céréales avec un paquet
de 375 g. 39 Les courses
On calcule le prix des rôtis de porc :
32 Plan de table
14 × 12 = 168 €, les rôtis de porc coutent 168 € en tout.
Pour trouver toutes les possibilités, il faut chercher les diviseurs On cherche le prix total des rôtis de bœuf :
de 208. 546 – 168 = 378 €.
Ils pourront faire des tables de 2 – 4 – 8 – 13 – On effectue la division de 378 par 18 :
16 – 26 – 52 – 104 ou une seule table de 208 personnes. 378 = 18 × 21.
1 est aussi un diviseur de 208 mais on suppose qu’ils ne Un rôti de bœuf coute donc 21 €.
feront pas des tables d’une personne.
40 Des livres
Les élèves peuvent procéder par tâtonnements (essais
33 Cinéma
successifs), les nombres choisis étant assez petits.
Pour trouver le nombre de pochettes, on effectue la division On peut aussi dresser la liste des multiples de 5 et des multiples
euclidienne de 67 par 9 : de 7 et trouver deux de ces multiples (un dans chaque liste)
67 9 dont la somme est égale à 58.
4 7 On trouve : 58 = 5 × 6 + 7 × 4.
On peut écrire : 67 = 9 × 7 + 4. Il pourra ranger 6 livres à 5 cm de largeur et 4 livres à 7 cm de
Il lui faudra 8 pochettes. Dans la dernière, il n’y aura que 4 largeur et il n’y aura pas d’espace de libre.
tickets de cinéma.
41 Dividende
34 Préparation d’un mariage
On effectue la division euclidienne de 171 par 8 :
• 1 653 n’est pas divisible ni par 5 ni par 2 car il ne se termine pas
ni par un nombre pair, ni par 5, donc la division euclidienne 171 8
donnera un reste non nul. 3 21
• 1 653 est divisible par 3, 1 + 6 + 5 + 3 = 15, la somme de ses On peut écrire 171 = 8 × 21 + 3.
chiffres est dans la table de 3. On peut augmenter le dividende 175 de 4 sans que le quotient
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

1 653 = 3 × 551. change. Le reste doit toujours rester inférieur au diviseur.


• En conclusion, c’est Lila qui pourra faire des paquets de 3 172 = 8 × 21 + 4 ;
calissons sans qu’il lui en reste. 173 = 8 × 21 + 5 ;
174 = 8 × 21 + 6 ;
35 Tournoi de handball
175 = 8 × 21 + 7 ;
On effectue la division euclidienne de 149 par 5 : 176 = 8 × 21 + 8. Impossible.
149 5
4 29 42 Rallye Kangourou
On peut donc écrire : 149 = 5 × 29 + 4. 15 = 3 × 5. Il n’y a pas d’autre possibilité pour décomposer 15
Il y aura 29 équipes de 5 joueurs et 4 remplaçants. en produit de facteurs entiers à 1 chiffre. La somme donne
3 + 5 = 8.
36 Tonneau
On convertit d’abord 225 L = 22 500 cL. 43 Des verres
On fait la division euclidienne de 22 500 par 75 : On cherche le nombre de verres qu’il a achetés :
22 500 75 36 × 12 = 432 verres.
0 300 Après la casse, il lui en reste : 432 – 7 = 425.
Le reste est nul, donc 22 500 est divisible par 75. 425 n’est pas divisible par 10, il ne se termine pas par 0, donc
22 500 = 75 × 300. il ne pourra pas faire des paquets de 10 sans qu’il lui en reste
On peut remplir 300 bouteilles de 75 cL avec un tonneau de pour les revendre.
225 L.
44 Cœur
37 Des bonbons
On cherche le nombre de battements de cœur en un an :
On cherche d’abord le nombre de bonbons dont elle a besoin : 4 500 × 24 × 365 = 39 420 000 battements en un an.
6 × 12 = 72 bonbons. En 70 ans, le cœur aura fait :
On effectue la division euclidienne de 72 par 30 : 70 × 43 800 000 = 2 759 400 000 battements en 70 ans.
72 30
12 2 45 Nombres parfaits
72 = 2 × 30 + 12. • Les diviseurs de 6 sont 1, 2, 3 et 6.
Il lui faudra 3 paquets de 30 bonbons pour pouvoir faire tous La somme de ses diviseurs excepté lui-même donne :
ses sachets. 1 + 2 + 3 = 6.
6 est bien un nombre parfait.
38 Durées
• Les diviseurs de 28 sont : 1 – 2 – 4 – 7 – 14 – 28.
• On effectue la division euclidienne de 7 380 par 60 :
La somme de ses diviseurs excepté lui-même donne :
7380 60 1 + 2 + 4 + 7 + 14 = 28.
0 123 28 est bien un nombre parfait.

26 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C01.indd 26 11/07/2017 14:54


46 Engrenages • 1 224 est divisible par 4 (24 = 6 × 4).
C’était une année bissextile.
Dans les engrenages, on a la propriété : • 1 562 n’est pas divisible par 4 (62 n’est pas divisible par 4).
Nombre de dents de la roue 1 × Nombre de tours de la Ce n’était pas une année bissextile.
roue 1 = Nombre de dents de la roue 2 × Nombre de tours
de la roue 2 • 2 020 est divisible par 4 (20 = 4 × 5).
2020 sera une année bissextile.
On a :
49 Programme de calcul
12 × Nombres de tours du grand engrenage = 6 × Nombres de
tours du petit engrenage : • Programme de calcul appliqué à 5 :
12 × 3 = 36 ; 36 = 6 × 6. La petite roue fait 6 tours. 5 × 8 = 40 → 40 + 10 = 50 → 50 ÷ 2 = 25.
• Programme de calcul appliqué à 7 :
47 Rallye mathématique
7 × 8 = 56 → 56 + 10 = 66 → 66 ÷ 2 = 33.
Sandra a le double de l’âge de Christian.
Trois fois l’âge de Christian ajoutés à l’âge de Pierre est donc • Programme de calcul appliqué à 11 :
égal à 35. 11 × 8 = 88 → 88 + 10 = 98 → 98 ÷ 2 = 49.
La différence entre 35 et l’âge de Pierre est donc divisible par 3. On peut demander d’écrire les calculs en lignes si ce chapitre
On envisage toutes les possibilités : est fait après les priorités de calcul.
• Si cette différence est 33 : On peut aller plus loin en demandant d’écrire la programme
Pierre a alors 2 ans, Christian 33 ÷ 3 = 11 ans et avec un nombre x.
Sandra 2 × 11 = 22 ans. Impossible, car Christian doit être le On multiplie le nombre du départ par 8 et ensuite on ajoute 10.
plus jeune. 8 et 10 sont des multiples de 2. Donc quand on divise par 2, on
• Si cette différence est 30 : obtient un nombre entier.
Pierre a alors 5 ans, Christian 30 ÷ 3 = 10 ans et x × 8 + 10 est divisible par 2.
Sandra 2 × 10 = 20 ans. Impossible, car Christian doit être le 50 Énergie nucléaire
plus jeune. Pour une éolienne, la production annuelle est de :
• Si cette différence est 27 : 5 × 2 000 = 10 000 MWh par an.
Pierre a alors 8 ans, Christian 27 ÷ 3 = 9 ans et Un réacteur délivre en moyenne :
Sandra 2 × 9 = 18 ans. Impossible, car Christian doit être le (7 000 000 + 8 000 000) ÷ 2 = 7 500 000 MWh.
plus jeune. 7 500 000 ÷ 10 000 = 750.
• Si cette différence est 24 : Il faut donc 750 éoliennes pour remplacer un réacteur.
Pierre a alors 11 ans, Christian 24 ÷ 3 = 8 ans et 51 Running the numbers
Sandra 2 × 8 = 16 ans. Cela convient. 1. 2 millions de bouteilles sont utilisées en 5 min.
• Si cette différence est 21 : 1 h = 60 min = 5 × 12 min.
Pierre a alors 14 ans, Christian 21 ÷ 3 = 7 ans et Le nombre de bouteilles utilisées en une journée est de :
Sandra 2 × 7 = 14 ans. Impossible, car il n’y a pas de jumeaux. 2 × 12 × 24 = 576 millions de bouteilles en plastiques jetées
• Si cette différence est 18 : en une journée.
Pierre a alors 17 ans, Christian 18 ÷ 3 = 6 ans et 2. On effectue la division euclidienne de 576 000 000 par 58.
Sandra 2 × 6 = 12 ans. Impossible, car Sandra doit être la plus 576 000 000 = 58 × 9 931 034 + 28
âgée. Ils pourraient réaliser 9 931 034 couettes avec les bouteilles
utilisées en une journée.
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

• Si cette différence est 15 : 3. 1 h = 3 600 s = 120 × 30 s.


Pierre a alors 20 ans, Christian 15 ÷ 3 = 5 ans et 106 000 × 120 × 24 = 305 280 000 canettes jetées en une
Sandra 2 × 5 = 10 ans. Impossible, car Sandra doit être la plus journée.
âgée. Le nombre de canettes jetées est inférieur à celui des
• Si cette différence est 12 : bouteilles plastique.
Pierre a alors 23 ans, Christian 12 ÷ 3 = 4 ans et
52 Changement de vitesse
Sandra 2 × 4 = 8 ans. Impossible, car Sandra doit être la plus
âgée. Pour avoir un nombre entier, il faut que le nombre de dents du
plateau soit un multiple du nombre de dents du pignon.
• Si cette différence est 9 : 36 est un multiple de 12 et de 18.
Pierre a alors 26 ans, Christian 9 ÷ 3 = 3 ans et 48 est un multiple de 12, de 16 et de 24.
Sandra 2 × 3 = 6 ans. Impossible, car Sandra doit être la plus
âgée. 53 Éclipse
• Si cette différence est 6 : On effectue la division euclidienne de 6 585 par 365.
Pierre a alors 29 ans, Christian 6 ÷ 3 = 2 ans et 6 585 = 365 × 18 + 15.
Sandra 2 × 2 = 4 ans. Impossible, car Sandra doit être la plus 2000, 2004, 2008, 2012, 2016 sont des années bissextiles, elles
âgée. ont donc un jour de plus.
La prochaine éclipse aura donc lieu en :
• Si cette différence est 3 : 1 999 + 18 = 2 017.
Pierre a alors 32 ans, Christian 3 ÷ 3 = 1 an et 15 − 5 =10 ; 11 + 10 = 21.
Sandra 2 × 1 = 2 ans. Impossible, car Sandra doit être la plus Elle aura lieu le 21 août 2017.
âgée.
54 Des tours
• Si cette différence est 0 :
Pierre a alors 35 ans, Christian 0 ÷ 3 = 0 an et Pour les deux tours, le nombre de marches est un nombre
Sandra 2 × 0 = 0 an. Impossible, car un seul enfant serait né. premier.
On retrouve cette particularité dans beaucoup de monuments.
• En conclusion, les enfants reçoivent respectivement 8, 11 et
16 euros. 55 Les poupées
On a bien 8 + 11 + 16 = 35 et l’ainée a le double du plus Le nombre de poupées de Cibélia est un multiple de 7 mais
jeune. pas de 4, 5 et 6.
48 Année bissextile ? On cherche tous les multiples de 7 inférieurs à 100 puis on
• 636 est divisible par 4 (36 = 4 × 9) et ne se termine pas par 0. élimine les multiples de 4, de 5 et de 6 :
636 était une année bissextile. 7 – 14 – 21 – 28 – 35 – 42 – 49 – 56 – 63 – 70 – 77 – 84 – 91 - 98.
Puis on effectue les divisions euclidiennes par 4, 5 et 6 des
• 2 000 est divisible par 4 et aussi par 400. nombres restants pour trouver les restes.
2000 était une année bissextile. Le seul nombre dont le reste est 3 par la division euclidienne
• 1 900 est divisible par 4 mais aussi par 100. par 4, 5 et 6 est 63.
1900 n’était pas une année bissextile. Elle a 63 poupées.

Livre du professeur – Chapitre 1 Divisibilité 27

6247_C01.indd 27 11/07/2017 14:54


56 Le prénom 63 Calculatrice
Le mot Annabelle contient 9 lettres. On a donc une périodicité On remarque que les chiffres après la virgule forment une suite
de 9. récurrente de 3 chiffres 1, 4 et 8.
On effectue la division euclidienne de 1000 par 9 : On effectue la division euclidienne de 128 par 3 :
1 000 = 9 × 111 + 1. On trouve 128 = 3 × 42 + 2. Le reste est 2.
Le reste est 1 donc la 1 000e lettre sera donc le A. C’est donc le deuxième chiffre dans 148 qui est 4.
Le 128e chiffre sera un 4.
57 Le « père cent »
Une semaine compte 7 jours. On a donc une périodicité de 7. 64 Le petit train dommois
On effectue la division euclidienne de 100 par 7 : On effectue la division euclidienne de 228 par 45 :
100 = 7 × 14 + 2.
228 45
Le reste est 2 donc le baccalauréat aura lieu 2 jours après le
mardi, c’est-à-dire un jeudi. 3 5
Elle devra prendre le 6e train.
58 Le vélo 5 × 25 = 125 min.
On cherche le premier multiple commun à 15 et 12. C’est 60 125 min = 2 h 05 min.
car : Elle prendra le train de 12 h 05.
15 × 4 = 60 et 12 × 5 = 60.
65 Des champignons
On peut faire écrire les tables de 15 et de 12.
La division euclidienne de 95 par le nombre d’amis a pour reste
Ils passeront ensemble la ligne d’arrivée au bout de 60 min, 5.
donc 1 heure, soit à 12 h. On a donc 95 = b1 × q + 5, donc b1 × q = 90.
La division euclidienne de 160 par le nombre d’amis a pour
59 Relevé d’identité bancaire reste 10.
On a donc 160 = b2 × q + 10, donc b2 × q = 150.
N = 584 968 745 100 014 500 269.
On cherche le plus grand diviseur commun à 90 et 150.
On effectue la division euclidienne de N × 100 par 97.
Les diviseurs de 90 :
Cette division ne peut pas se faire à la calculatrice. 1 – 2 – 3 – 5 – 6 – 9 – 10 – 15 – 30 – 45 – 90.
Les diviseurs de 150 :
58 496 874 510 001 450 026 900 1 – 2 – 3 – 5 – 6 – 15 – 25 – 30 – 50 – 75 – 150.
= 97 × 603 060 561 958 777 835 328 + 84. Le plus grand diviseur commun est 30.
97 – 84 = 13. Il pourra les partager entre 30 amis au maximum.
La clé RIB de ce compte est le 13. 90 ÷ 30 = 3 et 150 ÷ 30 = 5.
Chaque ami aura 3 cèpes et 5 girolles.
60 Christmas
Le 1er janvier 2015 est un jeudi. 66 Cubes et pavés droits
L’année 2015 est une année bissextile et comporte 365 jours. La valeur maximale du côté du cube doit être un multiple de
365 = 7 × 52 + 1. 60, de 40 et de 24.
L’année 2015 contient 52 semaines plus 1 jour. On cherche le plus petit multiple commun non nul.
Le 30 décembre 2015 est donc un jeudi. Le 23 décembre est Multiples de 60 : 60 – 120 – …
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

donc aussi un jeudi. Le jour de Noël, le 25 décembre, est donc Multiples de 40 : 40 – 80 – 120 – …
un samedi. Multiples de 24 : 24 – 48 – 72 – 96 – 120 – …
La valeur minimale possible pour la longueur de l’arête du
61 Le loto cube est 120 cm.
On cherche les nombres premiers entre 1 et 49 :
2 – 3 – 5 – 7 – 11 – 13 – 17 – 19 – 23 – 29 – 31 – 37 – 41 – 43 – 47. 67 La terrasse
Il y en a 15 sur les 49 possibles auxquels il faut rajouter les 4 5,40 m = 540 cm et 6,60 m = 660 cm.
nombres premiers parmi les 10 numéros « chance » nombres 1. Non, ce n’est pas possible car 660 n’est pas divisible par 9.
de la grille. 2. 660 est divisible par 20, 400 est divisible par 20.
Elle a donc 19 chances sur 59, ce qui ne fait pas 1 chance sur 4. C’est donc possible.
19 1 3. On cherche le plus grand diviseur commun à 540 et 660.
≠ . Elle n’a donc pas raison. C’est 60.
59 4
540 = 60 × 9 ;
62 Billets de banque 660 = 60 × 11.
1. On transforme le code du billet en un nombre en cherchant Les dalles feront 60 cm de côté (et il en faudra 9 dans la
le rang de la lettre V, 22. largeur et 11 dans la longueur).
V02396040124 donne donc 2 202 396 040 124. 9 × 11 = 99.
On effectue la division euclidienne de Il lui faudra 99 dalles.
2 202 396 040 124 par 9.
68 Addition cachée
La calculatrice ne fait pas cette opération. 41
+ 47
22 023 960 404 124 = 9 × 24 471 067 112 + 8. 88
Le reste est 8 donc le billet est authentique.
2. Soit N le nombre obtenu en transformant la lettre. On sait 69 Des étagères
que si on ajoute 8 à ce nombre, le résultat est divisible par 9.
On cherche combien il peut faire d’étagères avec chaque
On sait qu’un nombre est divisible par 9 si la somme de ses
élément.
chiffres est divisible par 9.
26 = 4 × 6 + 2, avec les planches longues, il pourrait en faire 6.
16 122 343 242 + 8 = 16 122 343 250.
33 = 6 × 5 + 3, avec les planches courtes, il pourrait en faire 5.
La somme des chiffres donne :
200 =12 × 16 + 8, avec les petites équerres, il pourrait en faire
1 + 6 + 1 + 2 + 2 + 3 + 4 + 3 + 2 + 5 + 0 = 29.
16.
On a donc les possibilités suivantes :
20 = 2 × 10, avec les grandes équerres, il pourrait en faire 10.
36 = 29 + 7, c’est la lettre G.
510 = 14 × 36 + 6, avec les vis, il pourrait en faire 36.
45 = 29 + 16, c’est la lettre P.
Il pourra donc faire 5 étagères avec son matériel.
54 = 29 + 25, c’est la lettre Y.

28 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C01.indd 28 11/07/2017 14:54


71 Modulo
Algorithmique 1. Ce script sert à tester si un nombre entier choisi est ou n’est
et outils numériques pas divisible par 3.
2. Grâce à la commande nombre modulo 3 , on calcule le
70 Algorithme et tableur reste dans la division euclidienne du nombre entier choisi
1. Ce script sert à écrire la liste des 11 premiers multiples d’un (désigné par la variable « nombre ») par 3.
nombre entier choisi. 3. On teste cette fois si le nombre choisi est divisible ou non
par 2 :
Dès qu’on cliquera de nouveau sur le drapeau vert, la liste
est vidée grâce à : quand cliqué

supprimer l'élément tout de la liste multiples . demander Quel nombre ? et attendre

mettre nombre à réponse

Exemple si le nombre choisi est 7 : si nombre modulo 2 = 0 alors

dire Il est pair


sinon
dire Il est impair

4.
quand cliqué

demander et attendre

mettre nombre à réponse

demander et attendre

2. a. Dans la cellule B4, il faut saisir la formule : =B$1*A4. mettre diviseur à réponse

Dans une formule, lorsqu’on fait référence à une cellule si nombre modulo diviseur = alors
précise qui doit être employée dans tous les cas, même
dire regroupe diviseur regroupe nombre
lorsqu’on copie la formule dans une autre colonne ou une
autre ligne, il faut rajouter le symbole $ devant la référence si
de la ligne et de la colonne. dire regroupe diviseur regroupe nombre
Ici, il suffit juste de rajouter le symbole $ devant la référence
de la ligne puisque la formule est écrite dans la même
colonne B.
Si on ne saisissait pas le symbole $ devant la référence de 72 Cryptage
la ligne, dans la cellule B5, on verrait apparaitre la formule 1. et 2. Dans C2, il faut saisir la formule =17*A2+56 et dans D2
=B2*A5, ce qui serait faux. la formule =MOD(C2;26).
3. Dans la cellule E2, il faut saisir la formule =CAR(D2+97).
b. Dans la cellule B13, la formule =B$1*A13 a été recopiée.
La fonction =CAR(97) renvoie la lettre « a », or on veut que
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

La cellule B1 est fixée dans la formule grâce au symbole $ la cellule E2 renvoie la lettre « e » de rang 4 (indiqué dans
devant la référence de la ligne. D2) ; la lettre « e » est renvoyée par la formule =CAR(101)
soit =CAR(D2+97).
Exemple si le nombre choisi est 7 :
On obtient le tableau suivant :

4. Le message est « tu es un champion ».


On associe chaque lettre cryptée à la lettre de l’alphabet
initial grâce au tableau précédent.

Livre du professeur – Chapitre 1 Divisibilité 29

6247_C01.indd 29 11/07/2017 14:54


Si le côté mesure 1 mm de côté, il y a alors 800² = 640 000 carrés.
Travailler trement S’il mesure 2 mm, il y a 400² = 160 000 carrés.
au S’il mesure 4 mm, il y a 200² = 40 000 carrés.
S’il mesure 5 mm, il y a 160² = 25 600 carrés.
S’il mesure 8 mm, il y a 100² = 10 000 carrés.
Deux énoncés pour un exercice S’il mesure 10 mm, il y a 80² = 6 400 carrés.
S’il mesure 16 mm, il y a 50² = 2 500 carrés.
Exercice 1 S’il mesure 20 mm, il y a 40² = 1 600 carrés.
Le nombre étant divisible par 0, il se termine par 0. Donc ♣ = 0. S’il mesure 25 mm, il y a 32² = 1 024 carrés.
La somme des chiffres est égale à 11, donc pour être divisible S’il mesure 32 mm, il y a 25² = 625 carrés.
par 9, ♥ doit être égal à 7 (somme égale à 18). S’il mesure 40 mm, il y a 20² = 400 carrés.
Le nombre est 127 350. S’il mesure 50 mm, il y a 16² = 196 carrés.
Exercice 1 S’il mesure 80 mm, il y a 10² = 100 carrés.
S’il mesure 100 mm, il y a 8² = 64 carrés.
Le nombre étant divisible par 5, il se termine par 0 ou 5. S’il mesure 160 mm, il y a 5² = 25 carrés.
• Si ♣ = 0, la somme des chiffres est égale à 11. Donc pour être S’il mesure 200 mm, il y a 4² = 16 carrés.
divisible par 3, ♥ doit être égal à 1(somme égale à 12), à 4 S’il mesure 400 mm, il y a 2² = 4 carrés.
(somme égale à 15) ou 7 (somme égale à 18). S’il mesure 800 mm, il y a 1 carré.
• Si ♣ = 5, la somme des chiffres est égale à 16. Donc pour être
divisible par 3, ♥ doit être égal à 2 (somme égale à 18) ou 5 Les autres noms possibles seraient :
(somme égale à 21) ou 8 (somme égale à 24). 640 000 – 160 000 – 25 600 – 10 000 – 6 400 – 2 500
Les nombres possibles sont : – 1 600 – 1 024 – 625 – 400 – 196 – 100 – 64 – 25 – 16 – 4 carrés
124 350 – 127 350 – 122 355 – 125 355 – 128 355. ou 1 carré.
Exercice 2
40 000 = 200 × 200.
Il y a 200 lignes de 200 carrés.
80 cm = 800 mm.
800 ÷ 200 = 4. Analyse d’une production
Le carré mesure 4 mm de côté.
• Sophie a oublié 10 dans les diviseurs.
Exercice 2 • Albert a oublié les nombres associés aux diviseurs qu’il a
80 cm = 800 mm. écrits : 4 – 25 – 20 et 100.
Les diviseurs de 800 sont : 1 – 2 – 4 – 5 – 8 – 10 – 16 – • Zian a oublié 1 et 100 comme diviseurs (un nombre entier
20 – 25 – 32 – 40 – 50 – 80 – 100 – 160 – 200 – 400 – 800. admet toujours 1 et lui-même comme diviseurs).
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

30 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C01.indd 30 11/07/2017 14:54


re
Enchainement
ch a pit
2 d’opérations

Introduction

Ce chapitre permet de travailler le thème « Nombre décimaux » nombres entiers et les nombres décimaux. Savoir enchainer des
du programme. opérations sera nécessaire pour résoudre de nombreux problèmes
dans divers domaines (fractions, nombres relatifs, calcul littéral,
La maitrise des techniques opératoires et l’acquisition du sens des proportionnalité, calcul et représentation de grandeurs, traitement
nombres et des opérations appréhendés au cycle 3 sont consoli- de données, angles). Il est donc essentiel de traiter ces notions très
dées tout au long du cycle 4. De nombreux exercices et problèmes tôt dans l’année.
permettent de pratiquer le calcul exact ou approché, à la main ou
instrumenté. C’est aussi l’occasion de développer le sens critique Objectifs du chapitre
des élèves en les incitant à vérifier la vraisemblance d’un résultat, Le choix a été fait de ne traiter dans un premier temps que les
notamment en estimant son ordre de grandeur. Enfin, des problèmes enchainements d’opérations concernant des nombres positifs.
très concrets amènent à effectuer des calculs et des comparaisons. Celles concernant les nombres relatifs seront étudiées dans
le chapitre 6. L’objectif est d’amener les élèves à savoir utiliser
Repères de progressivité
les enchainements des quatre opérations notamment dans
Il n’est pas nécessaire d’avoir traité d’autres notions avant des situations concrètes et variées. Le travail sur le vocabulaire
d’aborder ce chapitre. Néanmoins, il serait souhaitable d’avoir (somme, différence, produit, quotient…) reste volontairement
traité des problèmes remobilisant les quatre opérations sur les d’une technicité modérée.

Activités
flash
Questions
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

1. 50 + 45 + 35 = 130. 4. 40 cm × 50 cm × 30 cm = 60 000 cm3.


Inès possède 130 livres au total. Le volume de l’aquarium est de 60 000 cm3.
2. Montant du ticket : 5. Nombre de vers des strophes de 4 vers : 2 × 4 = 8.
1,60 € + 3,15 € + 8,85 € + 18,40 € + 12 € Nombre de vers des strophes de 3 vers : 2 × 3 = 6.
= 1,60 € + 18,40 € + 3,15 € + 8,85 € + 12 € Nombre total de vers lus par Hatim : 8 + 6 = 14.
= 20 € + 12 € + 12 € = 44 €.
3. Nathan fait 5 allers-retours par semaine.
3,5 km × 5 × 2 = 35 km.
Nathan parcourt 35 km par semaine.

Le bon ordre Activité 1


Intentions des auteurs 3. • En faisant les mêmes types d’essais, on trouve que pour
l’expression B, il faut commencer par la division. On trouve B = 32,
L’objectif de cette activité est d’enchainer des calculs avec des alors qu’en commençant par la multiplication, on trouve 2.
opérations de même « catégorie ». • En faisant les mêmes types d’essais, on trouve que pour
Les prérequis nécessaires sont la connaissance d’opérations l’expression C, il faut commencer par la première soustraction.
simples sur les nombres entiers (une seule opération). On trouve C = 90, alors qu’en commençant par la seconde
La capacité introduite est de savoir calculer sans parenthèses. soustraction, on trouve 110.
• En faisant les mêmes types d’essais, on trouve que pour
l’expression D, il faut commencer par la première division. On
1. • En commençant par la soustraction, on obtient 7 + 7 = 14.
trouve D = 2,5 , alors qu’en commençant par la seconde division,
• En commençant par l’addition, on obtient 100 – 100 = 0.
on trouve 10.
• À la calculatrice, on obtient A = 14.
4. Pour les expressions A, B, C et D, il faut effectuer les calculs de la
2. Il faut donc commencer par l’addition pour calculer l’expression A.
gauche vers la droite.

Livre du professeur – Chapitre 2 Enchainement d’opérations 31

6247_C02.indd 31 11/07/2017 15:09


Le défi de Zoé Activité 2
Intentions des auteurs Le résultat affiché par la calculatrice est : 26,5.

L’objectif de cette activité est de découvrir les priorités


opératoires.
Les prérequis nécessaires sont la connaissance d’opérations
simples sur les nombres entiers (une seule opération).
La capacité introduite est de savoir calculer sans parenthèses.

1.
Les élèves peuvent tester avec leur calculatrice les différents
chemins possibles. Si certains tentent de faire les calculs « à la
main », ceux-ci auront sans doute des résultats faux puisqu’ils Le résultat affiché par la calculatrice est : 25,5.
ne connaissent pas les priorités opératoires. C’est l’occasion de
lancer un débat et d’expliquer l’intérêt de fixer des règles afin
que tout le monde trouve le même résultat pour un même calcul.

Zoé a suivi le chemin suivant :

Le résultat affiché par la calculatrice est 34.

3. La calculatrice semble commencer par les multiplications et les


divisions.

2. Voici trois autres chemins possibles (ce ne sont pas les seuls) : On pourra alors commencer à parler de priorités opératoires.
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

Épreuve sportive Activité 3


Intentions des auteurs 7
7 ÷ 5 = 1,4 ou = 1,4.
L’objectif de cette activité est d’écrire une expression avec des 5
Le premier tir a donc lieu au bout de 1,4 km.
parenthèses ou sous forme de quotient.
Les prérequis nécessaires sont la connaissance d’opérations 17  +  7
2. (17 + 7) ÷ 5 = 4,8 ou = 4,8.
sur les nombres. 5
La capacité introduite est de savoir calculer avec des Le premier tir a donc lieu au bout de 1,4 km.
parenthèses.
Il faut faire ressortir la nécessité des parenthèses pour changer
1. Pour avoir 4 lieux de tirs à intervalle régulier, il faut partager la piste l’ordre des opérations à effectuer.
en 5 parties de même longueur.

Dans le métro Activité 4


Intentions des auteurs Tijera).
Peter doit donc parcourir 2 × 1,6 km = 3,2 km pour rejoindre
L’objectif de cette activité est d’écrire une expression en Manchester Square.
respectant les priorités et en utilisant des parenthèses.
• Au final, Peter parcourt 4,4 km + 3,2 km = 7,6 km.
Les prérequis nécessaires sont la connaissance d’opérations
sur les nombres.
La capacité introduite est de savoir calculer avec un quotient. On peut faire le calcul en une seule opération : 4 × 1,1 + 3 × 1,6.
Les multiplications étant prioritaires, il n’est pas nécessaire de
mettre des parenthèses.
Trajet de Peter
• Entre les stations Hyde Park et Grand, les stations sont à égale Trajet de Stacy
distance, soit 1,1 km (distance entre Hyde Park et Inglewood).
Peter doit donc parcourir 4 × 1,1 km = 4,4 km pour rejoindre Entre Rosa Park et Hawthorne, il y a 5,4 km. Donc la distance entre
Inglewood. 5,4  km
deux stations sur cet axe est de = 1,8 km.
• Entre les stations Inglewood et Manchester Square, les stations 3
sont à égale distance, soit 1,6 km (distance entre Inglewood et La Stacy doit donc parcourir 4 × 1,8 km = 7,2 km.

32 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C02.indd 32 11/07/2017 15:09


sont à égale distance, soit 1,7 km (distance entre Culver City Center
5,4 et Fox Hille).
On peut faire le calcul en une seule opération : × 4 ou
3 • Mason doit donc parcourir 4 × 1,7 km = 6,8 km pour rejoindre
5,4 ÷ 3 × 4 (on peut faire remarquer que, les calculs s’effectuant de Manchester Square.
gauche à droite, il n’est pas nécessaire de mettre des parenthèses) Au final, Mason doit parcourir 0,7 km + 6,8 km = 7,5 km.
4
ou encore 5,4 ×   . Les calculs s’effectuant de gauche à droite,
3 On peut faire le calcul en une seule opération : 0,7 + 4 × 1,7 (on
il n’est pas nécessaire de mettre des parenthèses.
peut faire remarquer que, les multiplications étant prioritaires, il
Trajet de Mason n’est pas nécessaire de mettre des parenthèses) ou 4 × 1,7 + 0,7.
• Entre Culver Junction et La Cienega, il y a 0,7 km (même distance
qu’entre Motor et Culver Junction). Conclusion
• Entre les stations La Cienega et Manchester Square, les stations C’est donc Stacy qui a le moins de trajet à parcourir.

Que de vocabulaire… Activité 5


Intentions des auteurs • Une somme est le résultat d’une addition. Ce n’est pas le même
sens qu’en français (ici, « quantité d’argent »).
L’objectif de cette activité est de découvrir les noms des
opérations. • Les termes désignent des nombres qu’on additionne ou qu’on
Les prérequis nécessaires sont de savoir calculer avec et sans soustrait. Ce n’est pas le même sens qu’en français (ici, « éléments
parenthèses. entrant en relation les uns avec les autres » puis « moment où
La capacité introduite est de savoir utiliser un vocabulaire prend fin dans le temps une action, un état »).
approprié pour décrire des calculs.
• Les facteurs désignent des nombres qu’on multiplie. Ce n’est pas
le même sens qu’en français (ici, « agent, élément qui concourt à
Les élèves peuvent utiliser un dictionnaire pour définir des termes un résultat ; cause »).
dont ils ignorent le sens ou trouver une définition claire d’un mot
dont ils connaissent le sens mais qu’ils ont du mal à exprimer. • Une différence est le résultat d’une soustraction. Ce n’est pas le
même sens qu’en français (ici, « absence de similitude entre des
1. • Un produit est le résultat d’une multiplication. Ce n’est pas le choses »).
même sens qu’en français (ici « ce qui naît d’une activité de la
nature ou de l’homme »). 2. C’est la dernière étape qui donne le nom du calcul.

F = 0,67 + 0,54 – 0,4


Exercices F = 1,21 – 0,4
F = 0,81

Calculer sans parenthèses 5 A = 20 × 12 ÷ 6 ÷ 2


A = 240 ÷ 6 ÷ 2
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

flash A = 40 ÷ 2
Questions A = 20
1 A = 2 ; B = 28 ; C = 14 ; D = 48 ; E = 14 ; F = 16.
B = 10 × 8 ÷ 4 × 5
2 A = 30 ; B = 20 ; C = 18 ; D = 2 ; E = 5 ; F = 18. B = 80 ÷ 4 × 5
B = 20 × 5
3 A = 7 ; B = 12 ; C = 31 ; D = 21 ; E = 15 ; F = 64. B = 100

C = 24 ÷ 4 × 2 ÷ 3
C=6×2÷3
4 A = 40 + 16 – 12 + 4 – 8 C = 12 ÷ 3
A = 56 – 12 + 4 – 8 C=4
A = 44 + 4 – 8
A = 48 – 8 D = 30 ÷ 6 × 5 × 2 ÷ 10
A = 40 D = 5 × 5 × 2 ÷ 10
D = 25 × 2 ÷ 10
B = 11 – 5 + 15 – 4 + 3 D = 50 ÷ 10
B = 6 + 15 – 4 + 3 D=5
B = 21 – 4 + 3
B = 17 + 3 6 A = 22 – 9 – 3
B = 20 A = 13 – 3
A = 10
C = 8 + 9 – 5,7 – 4,7
C = 17 – 5,7 – 4,7 B=7×8÷2
C = 11,3 – 4,7 B = 56 ÷ 2
C = 6,6 B = 28

D = 3 – 2,7 + 2,3 + 4 C = 215 – 14 + 1 + 3 – 7


D = 0,3 + 2,3 + 4 C = 201 + 1 + 3 – 7
D = 2,6 + 4 C = 202 + 3 – 7
D = 6,6 C = 205 – 7
C = 198
E = 18,2 – 5,1 + 4,5
E = 13,1 + 4,5 D = 72 ÷ 4 × 2
E = 17,6 D = 18 × 2
F = 0,8 – 0,13 + 0,54 – 0,4 D = 36

Livre du professeur – Chapitre 2 Enchainement d’opérations 33

6247_C02.indd 33 11/07/2017 15:09


13 1. A = 3 + 2 × 5 – 4
E = 1 600 ÷ 16 ÷ 2 A = 3 + 10 – 4
E = 100 ÷ 2 A = 13 – 4
E = 50 A=9
C’est donc la fille rousse qui a raison.
F = 37,3 – 18,3 + 10 2. La fille brune a commencé par la soustraction alors que la
F = 19 + 10 multiplication est prioritaire.
F = 29 La fille blonde a fait les calculs de gauche à droite sans tenir
compte des priorités.
7 a. 13 + 5 – 2 = 16
b. 13 + 5 + 2 = 20
c. 13 – 5 – 2 = 6
d. 13 – 5 + 2 = 10
Calculer avec des parenthèses
8 a. 20 ÷ 5 × 2 = 8
b. 20 × 5 ÷ 2 = 50
flash
c. 20 × 5 × 2 = 200 Questions
d. 20 ÷ 5 ÷ 2 = 2
14 A = 1 ; B = 28 ; C = 30 ; D = 8 ; E = 27 ; F = 3.
9 A = 24 – 5 × 3
A = 24 – 15 15 A = 80 ; B = 27 ; C = 39 ; D = 2.
A=9
B = 5 + 45 ÷ 5
16 A = 31 – (4 + 5) × 2
B=5+9
B = 14 A = 31 – 9 × 2
A = 31 – 18
C = 12 – 6 ÷ 2 A = 13
C = 12 – 3
C=9 B = (14 + 7) ÷ 3 + 4
B = 21 ÷ 3 + 4
D = 36 ÷ 6 + 6
B=7+4
D=6+6
B = 11
D = 12
C = 42 × (13 – 11) ÷ 3
10 A = 5 × 6 – 3 × 4
C = 42 × 2 ÷ 3
A = 30 – 12
C = 84 ÷ 3
A = 18
C = 28
B = 15 ÷ 3 + 2 × 5
B = 5 + 10 D = 40 – (13 – 6) × (1 + 2)
B = 15 D = 40 – 7 × 3
D = 40 – 21
C = 22 – 3 × 6 + 5
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

D = 19
C = 22 – 18 + 5
C=4+5 17 A = [14 – (2 + 3)] × 2
C=9 A = [14 – 5] × 2
D=2+4×5–2×7 A=9×2
D = 2 + 20 – 14 A = 18
D = 22 – 14
D=8 B = 12 ÷ [(4 + 2) × 2]
B = 12 ÷ [6 × 2]
11 A=2–6÷3+3×4+1 B = 12 ÷ 12
A = 2 – 2 + 12 + 1 B=1
A = 12 + 1
A = 13 C = [8 – (7 – 2)] × 3
C = [8 – 5] × 3
B = 2,5 + 3 × 7 – 35 ÷ 5 C=3×3
B = 2,5 + 21 – 7 C=9
B = 23,5 – 7
B = 16,5 D = 0,5 × [38 – (7 + 3)]
C = 12 ÷ 3 – 1 + 7 × 8 D = 0,5 × [38 – 10]
C = 4 – 1 + 56 D = 0,5 × 28
C = 3 + 56 D = 14
C = 59
18 A = (25 – 7) – 8
D = 4,5 – 5 ÷ 2 + 1,5 × 2 A = 25 – 7 – 8
D = 4,5 – 2,5 + 3 A = 18 – 8
D=2+3 A = 10
D=5
B = 5 + (49 ÷ 7)
12 Pour le A, Lucas n’a pas respecté la priorité de la multiplication : B = 5 + 49 ÷ 7
c’est faux. B=5+7
Pour le B, c’est juste : Lucas a bien calculé de la gauche vers la B = 12
droite (il n’y a que des additions et des soustractions).
Pour le C, Lucas n’a pas respecté la priorité de la division : c’est C = (3 × 2) + 2 × (5 – 3)
faux. C = 3 × 2 + 2 × (5 – 3)
Pour le D, c’est juste : Lucas a bien calculé en respectant la C=6+2×2
priorité de la multiplication. C=6+4
C = 10

34 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C02.indd 34 11/07/2017 15:09


D = 6 × [(5 × 2) – 4] 16
D = 6 × [5 × 2 – 4]
25 1. A =  8
D = 6 × [10 – 4] 2
D=6×6 2
A = 
D = 36 2
A=1
19 A = 225 – [(15 + 7) × 10 – 2]
8
A = 225 – [22 × 10 – 2] B = 16 + 
A = 225 – [220 – 2] 2
B = 16 + 4
A = 225 – 218
A=7 B = 20

B = 15 + 7 × (100 – 20) ÷ 8 + 2 16
C =  +8
B = 15 + 7 × 80 ÷ 8 + 2 2
B = 15 + 560 ÷ 8 + 2 C=8+8
B = 15 + 70 + 2 C = 16
B = 85 + 2
B = 87 16  +  8
D=
C = [10 × 3,2 – (79 – 71)] ÷ 6 2
C = [10 × 3,2 – 8] ÷ 6 24
D= 
C = [32 – 8] ÷ 6 2
C = 24 ÷ 6 D = 12
C=4
2. A va avec 4 ; B va avec 1 ; C va avec 3 ; D va avec 2 .
20 1. 62 – 30 – 7 + 20 = 32 – 7 + 20 = 25 + 20 = 45
2. 62 – (30 – 7) + 20 = 62 – 23 + 20 = 39 + 20 = 59
3. 62 – (30 – 7 + 20) = 62 – (23 + 20) = 62 – 43 = 19
Utiliser le bon vocabulaire

flash
Calculer avec des quotients Questions
26 a. La dernière opération effectuée est la soustraction. C’est
flash
Questions donc une différence.
b. La dernière opération effectuée est la soustraction. C’est
13 17 donc une différence.
21 A = 8 ; B =    ou 6,5 ; C = 10 ; D =  ou 8,5.
2 2 c. La dernière opération effectuée est la division. C’est donc
un quotient.
22 Luce a calculé d’abord 3 051 ÷ 2,5 puis a ajouté 6,5 alors qu’il
d. La dernière opération effectuée est l’addition. C’est donc
faut d’abord calculer le dénominateur (comme s’il y avait des une somme.
parenthèses) :
3 051 3 051 27 a. Le produit de 9 par 14.
 = 
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

= 339.
2,5  +  6,5 9 b. La différence entre le produit de 5 par 7 et 3.
c. Le produit de 8 par la différence entre 9 et 3.
d. Le quotient de 64 par 15.
23 A va avec H. e. Le quotient de la somme de 15 et de 13 par 7.
B va avec E. f. Le produit de la somme de 15 et de 7 par la différence
C va avec F. entre 10 et 7.
D va avec G. 21
28 a. 28 – = 25
152 7
24 A = 2,5 + 1,5 × 3 +  b. 5 × (7 + 2) = 45
3,5  +  11,5
150 17  +  7
A = 2,5 + 1,5 × 3 +  c. = 12
15 2
A = 2,5 + 4,5 + 10
A = 7 + 10
A = 17 28
29 a. ou 28 ÷ 7
56 7
B =   28 b. 30 + 2 × 12
4
2 1 c. 15 × (2 + 7)
B =  ou   ou 0,5
4 2
27,8  +  32,5
C= 
2,5  ×  4
C=
60,3 Problèmes
10
C = 6,03
30 Sucreries
5  ×  (10,6 − 9,8)   +   40
D= 1. 5 × 1,80 représente le prix des gâteaux.
20 − 10,3  +  1,3 2. 12 × 0,70 représente le prix des sucettes.
5  ×  0,8 +   40 3. 5 × 1,80 + 12 × 0,70.
D= 4. 5 × 1,80 + 12 × 0,70 = 9 + 8,4 = 17,4.
9,7  +  1,3
Magali a payé 17,40 €.
4   +   40
D = 
11 31 Le phare de Contis
44 Recette du phare en 2014 :
D =  9 298 × 3 € + 3 741 × 1 € = 27 894 € + 3 741 € = 31 635 €.
11
D=4

Livre du professeur – Chapitre 2 Enchainement d’opérations 35

6247_C02.indd 35 11/07/2017 15:09


32 Qui dit vrai ? 41 Écologie
Produit de la somme de 8 et de 7 par 5 : 75 g = 0,075 kg.
(8 + 7) × 5 = 15 × 5 = 75. Nombre de kilogrammes de déchets économisés par an si les
Somme du produit de 8 par 7 et de 5 : Français ne consommaient que de l’eau du robinet :
8 × 7 + 5 = 56 + 5 = 61. 144
Cela ne revient pas au même, c’est Candice qui a raison. × 0,075 kg = 7,2 kg.
1,5
33 Expressions
42 Chaud ou froid…
1. Somme restant à Vincent (en euros) :
36  1.
150 – (= 150 – 12 = 138).
3 Nombre en degrés Fahrenheit 50
2. Longueur restante (en cm) :
150 – 3 × 36 (= 150 – 108 = 42). On retranche 32 18
3. Nombre de pages lues par Théo par jour :
On multiplie le résultat par 5 90
150 − 36
3 1= 
114
3
  =  38 . 2 On divise le nombre obtenu par 9 10

34 À la boulangerie 50°F correspondent donc à 10°C.


1. a. 3 × 0,90 = 2,70 représente le prix des baguettes de pain
2.
(50 − 32)   ×  5 .
(en euros).
9
b. 10 – 3,30 = 6,70 représente la somme payée par Noé (en euros).
c. 6,70 – 2,70 = 4 représente le prix des croissants (en euros). 3. Vérification à la calculatrice.
d. 4 ÷ 5 = 0,80 représente le prix d’un croissant (en euros). 4. Fahrenheit 451, titre de cette œuvre, évoque la température
2. Prix d’un croissant en euros : en degrés Fahrenheit à laquelle le papier s’enflamme et

1 2
10 − 3,30 − 3  ×   0,90 6,70 − 2,70 4 brule, d’après l’auteur.
=    =     =  2 . Dans l’introduction de l’édition commémorative des
5 5 5
40 ans de ce livre, Bradbury explique avoir contacté
35 Scientifique ? plusieurs départements de chimie, et n’avoir obtenu
Si Mathis avait utilisé une calculatrice scientifique, celle-ci aucun renseignement. Il aurait alors téléphoné au poste
respecterait les priorités opératoires. de pompiers le plus proche qui lui aurait donné ce chiffre
Dans ce cas, le résultat obtenu serait : comme température de combustion du papier.
2 + 5 × 3 – 8 = 2 + 15 – 8 = 17 – 8 = 9. Néanmoins, cette température n’est pas la même pour
La calculatrice a fait les calculs de gauche à droite sans tous les types de papier. Elle dépend de nombreux facteurs
respecter les priorités : comme de la composition du papier.
2+5=7 7 × 3 = 21 21 – 8 = 13 En réalité, le titre fait référence à deux choses : les autodafés
Mathis n’a donc pas utilisé une calculatrice scientifique. assistés par les pompiers (mise au bucher de milliers
36 Anniversaire d’ouvrages dits « dangereux » en Allemagne en 1933) et,
de manière plus symbolique, la baisse d’intérêt pour la
Nombre de roses achetées (ou âge de la femme de Franck) :
littérature.
100  +  5
3
= 35. (451 − 32)   ×  5
≈ 232,8.
9
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

37 Parking 451°F correspondent approximativement à 233 °C.


Temps pendant lequel M. Oscar est resté garé au parking :
19 h 20 min – 13 h 45 min = 5 h 35 min. 43 Recyclage
La 1re heure est gratuite. 1. Nombre de canettes par année en France :
La 2e heure lui coûte 2,50 €. 150 × 3 600 × 24 × 365 = 4 730 400 000.
La 3e heure lui coûte 1,50 €. 11,6 cm = 0,116 m = 0,000 116 km.
La 4e heure et la 5e heure lui coûtent chacune 1 €. Hauteur si on empile toutes ces canettes :
La 6e heure est incomplète, elle lui coûte 0,25 € par quart 4 730 400 000 × 0,000 116 km = 548 726,4 km > 384 400 km.
d’heure entamé, ici 3 (car 30 min < 35 min < 45 min).
Alex a tout à fait raison, on atteindrait largement la Lune ! (En
M. Oscar paiera donc :
fait, on la dépasserait.)
2,50 € + 1,50 € + 2 × 1 € + 3 × 0,25 €
60
= 2,50 € + 1,50 € + 2 € + 0,75 € = 6,75 €. 2.  × 4 730 400 000 = 2 838 240 000.
10
38 Sportif ! 60 % de 4 730 400 000 canettes, c’est 2 838 240 000 canettes.
3 200 m = 3,2 km. Nombre de vélos que l’on pourrait fabriquer en France au
Distance que Yannis doit parcourir en canoë : bout d’un an avec le recyclage de canettes :
39,7 km – 3 × 3,2 km – 5 × 4,5 km 2 838 240 000 
= 39,7 km – 9,6 km – 22,5 km ≈ 4 236 179.
670
= 30,1 km – 22,5 km = 7,6 km
39 À la Poste 44 Missing signs
1. Pour envoyer une lettre de 165 g à Bordeaux, on paie 2,75 €.
Plusieurs solutions sont possibles.
2. Pour envoyer une lettre de 90 g à Pointe-à-Pitre en
Guadeloupe, on paie : a. 5 – (4 + 3 – 2) ÷ 1 = 0
1,75 € + 9 × 0,05 € = 2,20 €. b. 5 – 4 + 3 – 2 – 1 = 1
3. Pour envoyer une lettre de 370 g à Nouméa en Nouvelle- c. 5 – 4 + 3 – 2 × 1 = 2
Calédonie, on paie : d. 5 – 4 + 3 – 2 + 1 = 3
3,70 € + 37 × 0,11 € = 7,77 €. e. (5 – 4) × 3 + 2 – 1 = 4
f. 5 + 4 – 3 – 2 + 1 = 5
40 Le camping
Le séjour durera 4 nuits. 45 Facture
Coût du séjour (en euros) : Montant à payer (en euros) :
  6,50

  ×4 +  3,5
 ×3
× 4 + 5,5 ×4 + 2,10 × 2 × 4 +  2 × 0,35 × 4 ×
4,33 12 +   (25 153 − 22 133) × 0,0767 + 9,07
+50,04
         
voiture éléctricité 2 adultes et 2 enfants entre 2 taxes abonnement consommation taxes
et caravane 1 enfant de plus 4 et 10 ans d'habitation
de 10 ans pour le plus = 342,704
de 13 ans
= 26 + 14 + 66 + 16,80 + 2,80 = 125,60. ≈ 342,70

36 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C02.indd 36 11/07/2017 15:09


Voici la facture complétée. Par exemple :

Abonnement 4,33 €/mois Consommation 31,6 m


ÉLECTRICITÉ du 10/01/15 du 14/11/14 16 poteaux

11
au 10/01/16 au 16/11/15

8p

,8 m x
ote
Relevé ou estimation en kWh

au
ancien 22 133

15 poteaux
28,7 m
nouveau 25 153

10 poteaux

14,5 m
différence 3 020
Prix du kWh en € 0,0767
Montant HT en € 231,63
Taxes locales en € 9,07
20 poteaux
40,1 m
TVA en € 50,04
Dans ce cas, il faut 64 poteaux. Attention, les poteaux des coins
TOTAL TTC en € 342,70 (il y en a 5) sont comptés deux fois. Le coût pour les poteaux
est donc de :
64 × 2,95 € = 188,80 €.
46 Défis ! Le périmètre à couvrir par le grillage est donc de :
31,6 m + 28,7 m + 40,1 m + 14,5 m – 1 m
Les solutions ne sont pas uniques ! + 11,8 m – 3 m – 69 × 0,03 m = 124,77.
Le grillage est vendu par 2 000 cm = 2 m.
1. [(5 ÷ 5) + (5 + 5)] × 5 = 55 124,77
6 ≈ 62,4.
2. [6 × (6 + 6) – 6] ×  = 66 2
6 Le coût du grillage est donc de :
63 × 21,90 € = 1 379,70 €.
47 Roman Opalka Ainsi la facture s’élèvera à :
5 569 249 188,80 € + 1379,70 € + 299 € + 349 € = 2216,50 €.
1. ≈ 24 109.      
231 portail portillon
poteaux grillage
Il a donc inscrit environ 24 100 nombres sur chaque toile.
2. L’ordre de grandeur trouvé est beaucoup plus petit, cela 50 La tour Eiffel
s’explique par le fait que plus les nombres sont grands, On note que le plus petit (3 ans) montera gratuitement.
plus il faut de chiffres pour les écrire. En conséquence, les Avec cette visite, la famille va payer :
premières toiles contiennent beaucoup plus de nombres 9 € + 4,50 € + 5€ + 4 € = 22,50 €.
que les dernières. L’ordre de grandeur trouvé peut être    
maman 1 enfant papa 1 jeune
considéré comme une moyenne. ascenseur entre 4 escalier entre 12
et 11 ans et 24 ans
ascenseur escalier
48 Match de rugby S’ils étaient tous montés au sommet, ils auraient payé :
Pour l’Union Bordeaux Bègles, on peut avoir 4 joueurs 2 × 15,50 € + 13,50 € + 11€ = 55,50 €.
aplatissant le ballon derrière la ligne et le marquage d’une     
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

2 adultes 1 jeune 1 enfant


pénalité. entre 12 entre 4
et 24 ans et 11 ans
Pour le Stade Français, on peut avoir 3 joueurs aplatissant le
ballon derrière la ligne et une transformation d’essai. En choisissant de visiter la tour Eiffel ainsi au lieu de tous
Ce ne sont pas les seules possibilités. monter au sommet, ils ont donc économisé :
Pour l’UBB : 55,50 € – 22,50 € = 33 €.
Prix d’une canette de soda et d’une glace pour chaque membre
Nombre de ballons de la famille :
4 3 3 2 2 1
aplatis (2 € + 3 €) × 5 = 5 € × 5 = 25 € < 33 €.
Élise a donc raison.
Nombre d’essais
0 4 1 5 2 9
transformés 51 Se brosser les dents… sans gaspillage
Nombre de pénalités 1 0 2 1 3 0 D’après les doc. 1 et 2, à raison de 2 brossages de dents de
2 minutes par jour, on économise 2 × 8 L = 16 L par jour.
Nombre de ballons Par an, l’économie serait donc de : 16 L × 365 = 5 840 L.
1 1 1 0 0 0 0 D’après le doc. 3, pour 52 m3 soit 52 000 dm3 = 52 000 L
aplatis
consommés, on paie 174,72 €.
Nombre d’essais 174,72 €
6 3 0 10 7 4 1 Donc pour 5 840 L, on paie :   × 5 840 ≈ 19,62 €.
transformés
52 000
Nombre de pénalités 2 4 6 1 3 5 7 Ainsi, pour une personne décidant de fermer le robinet
pendant qu’elle se lave les dents, l’économie serait d’environ
Pour le Stade Français : 20 € par an.
Nombre de ballons aplatis 3 2 1 1
Nombre d’essais transformés 1 2 6 3
Nombre de pénalités 0 1 0 2
Algorithmique
et outils numériques
Nombre de ballons aplatis 1 0 0 0
Nombre d’essais transformés 0 7 4 1 52 Merlin le magicien
1.
Nombre de pénalités 4 1 3 5
Nombre choisi 2 5
49 Cloture Son double 4 10

Plusieurs solutions peuvent être envisagées. Les élèves Son triple 6 15


doivent chercher et proposer des solutions cohérentes et Leur somme 10 25
argumentées.
Le quotient du résultat par 10 1 2,5

Livre du professeur – Chapitre 2 Enchainement d’opérations 37

6247_C02.indd 37 11/07/2017 15:09


2. Voir la feuille du tableur ci-dessous.
Travailler trement
au

Deux énoncés pour un exercice

3. Le résultat semble être à chaque fois la moitié du nombre de Exercice 1


départ. Merlin n’est donc pas un magicien ! 1. D’après l’expression, Clara souhaite acheter 4 classeurs,
Si le calcul littéral a été abordé, on peut prouver cette 1 calculatrice scientifique, 6 stylos-bille et 1 cahier.
conjecture. Cela peut aussi être l’occasion de l’introduire, 2. 4 × 5 + 15 + 6 × 0,50 + 1,50 = 20 + 15 + 3 + 1,50 = 39,50
avec un enjeu. Clara paiera donc 39,50 € pour ces articles.
Nombre choisi x Exercice 1
Son double 2x 1. D’après l’expression, Clara souhaite acheter 2 classeurs,
Son triple 3x
1 calculatrice scientifique et 3 stylos-bille.
2. 35 – 2 × 5,2 – 15 – 3 × 0,5
Leur somme 5x = 35 – 10,4 – 15 – 1,5
5x x = 24,6 – 15 – 1,5 = 9,6 – 1,5 = 8,1
Le quotient du résultat par 10 =
10 2 Il restera 8,10 € à Clara après ses achats.

53 Priorité !
Exercice 2
L’élève qui a raison est Lucie. Elle obtient :
20 – 3 × 5 – 2 = 20 – 15 – 2 = 5 – 2 = 3.
Il y a plusieurs solutions.
Ahmed obtient : (20 – 3) × 5 – 2 = 17 × 5 – 2 = 85 – 2 = 83.
Enzo obtient : (20 – 3) × (5 – 2) = 17 × 3 = 51. a. 3 + 3 + 3 – 3 = 6
b. 3 × 3 + 3 × 3 = 18
Kaena obtient : 20 – (3 × 5 – 2) = 20 – (15 – 2) = 20 – 13 = 7.
c. 3 × 3 × 3 + 3 = 30
Ornella obtient : 20 – 3 × (5 – 2) = 20 – 3 × 3 = 20 – 9 = 11. d. 3 × 3 + 3 – 3 = 9
54 Scripts et calculs Exercice 2
1. Ce script renvoie 3 + 4 = 7.
2. Ce script renvoie 2 + 5 × 4 = 2 + 20 = 22. Il y a plusieurs solutions.
3. Ce script renvoie 12 – 6 ÷ 2 = 12 – 3 = 9.
a. 3 – 3 + 3 – 3 = 0
55 Merlin, le retour
b. 3 × 3 + 3 + 3 = 15
1. c. 3 × 3 + 3 ÷ 3 = 10
Âge 10 15 20 d. 3 – 3 ÷ 3 + 3 = 5
On additionne 12 22 27 32
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

On divise par 2 11 13,5 16 Exercice 3


On retranche 6 5 7,5 10 60 – 17 × 3 = 60 – 51 = 9.
On retranche la moitié de l’âge 0 0 0
Exercice 3
2. 50 50
3 + 4 +  =3+4+ = 3 + 4 + 2 = 9.
15  +  10 25

Écriture d’un énoncé

1. Par exemple : Bastien achète 5 livres d’occasion à 3,50 € pièce


et 9 stickers à 2 € pièce ; combien paie-t-il ?
2. Par exemple : Axelle dispose de 50 € sur son compte Paypal
et télécharge 3 applications à 4 € ; combien lui reste-t-il ?
3. Pour le premier énoncé :
3,5 × 5 + 9 × 2 = 17,5 + 18 = 35,5
Bastien a dépensé 35,50 €.
Pour le deuxième énoncé :
50 – 3 × 4 = 50 – 12 = 38
3. Il semble que l’on trouve 0 à chaque fois. Il reste 38 € à Axelle.
Si le calcul littéral a été abordé, on peut prouver cette
conjecture. Cela peut aussi être l’occasion de l’introduire,
avec un enjeu.
Analyse d’une production
Âge x
On additionne 12 x + 12 • Julien n’a pas respecté les priorités, il a calculé les additions
et soustractions d’abord alors que la multiplication est
x   +  12
On divise par 2 prioritaire (elle doit être effectuée en premier).
2
• Inès n’a pas respecté les priorités, elle a effectué les calculs
x   +  12 x   +  12 12 x
On retranche 6 –6= – =  de la gauche vers la droite alors que la multiplication est
2 2 2 2
prioritaire (elle doit être effectuée en premier).
On retranche la moitié x x
  –  =0 • Lola n’a aucune erreur, elle a fait son calcul en respectant les
de l’âge 2 2
priorités opératoires, puis de la gauche vers la droite quand
il ne restait plus que des additions et soustractions.

38 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C02.indd 38 11/07/2017 15:10


re
ch a pit
3 Puissances

Introduction

Parties du programme traitées dans le chapitre : été défini dans le chapitre 11 sur les fractions, les exposants
1. Vérifier la vraisemblance d’un résultat, notamment en estimant négatifs sont introduits pour donner des ordres de grandeur
son ordre de grandeur. de quantités très petites. « Les puissances positives de base
2. Effectuer des calculs numériques simples impliquant des quelconque sont envisagées comme raccourci d’un produit. »
puissances, notamment en utilisant la notation scientifique. Au niveau des outils, les élèves seront amenés à utiliser leur
3. Définition des puissances d’un nombre (exposants entiers, calculatrice ou un tableur dans la résolution de certains
positifs ou négatifs). problèmes pour faciliter le traitement de calculs. Un des objectifs
Dans ce chapitre : « les puissances de 10 d’exposant entier pour l’élève est de comprendre et interpréter les réponses
positif sont manipulées dès la 4e, en lien avec les problèmes renvoyées par le logiciel ou la calculatrice en termes d’ordre de
scientifiques ou technologiques. » L’inverse d’un nombre ayant grandeur.

Activités
flash
Questions

1. a. 25 km2 b. 36 mm2 c. 27 cm3 d. 343 dm3 1


2. a. 638 b. 7 821 c. 590 d. 7,4 L’inverse de 20 est .
20
3. a. 0,78 b. 8,24 c. 5,999 d. 4,26 b. L’inverse de 1 est 1. L’inverse de –1 est –1.
e. 0,492 3 f. 9,485 7 1
1 1 c. L’inverse de –3 est − .
4. a. L’inverse de 2 est . L’inverse de 7 est . 3
2 7
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

La rumeur Activité 1
Intentions des auteurs Nombre de nouvelles Nombre total de
Heure
L’objectif de cette activité est d’introduire la notation de personnes personnes
puissance pour la multiplication répétée. 09:00 1 1
Les prérequis nécessaires sont de savoir calculer avec des
entiers. 09:10 3 4
La capacité introduite est de calculer une puissance d’exposant 09:20 9 13
positif.
On peut définir la notation 3n à la fin de l’activité. 09:30 27 40
Les élèves peuvent présenter la démarche à l’aide d’un 09:40 81 121
tableau et utiliser la calculatrice pour calculer les puissances
09:50 243 364
de 3. Ils peuvent aussi utiliser un tableur. L’intérêt du tableur
est de pouvoir calculer les sommes des puissances de 3 10:00 729 1 093
simultanément. 10:10 2 187 3 280
30 + 31 + 32 + … + 312 = 797 161 10:20 6 561 9 841
30 + 31 + 32 + … + 313 = 2 391 484
10:30 19 683 29 524
10:40 59 049 88 573
10:50 177 147 265 720
11:00 531 441 797 161
11:10 1 594 323 2 391 484
11:20 4 782 969 7 174 453
11:30 14 348 907 21 523 360
11:40 43 046 721 64 570 081
11:50 129 140 163 193 710 244
12:00 387 420 489 581 130 733
12:10 1 162 261 467 1 743 392 200
Pour dépasser 1 200 000 personnes, il faut attendre 11h10.

Livre du professeur – Chapitre 3 Puissances 39

6247_C03.indd 39 06/07/2017 16:51


Puissances d’exposant négatif Activité 2
Intentions des auteurs
L’objectif de cette activité est d’introduire les puissances d’exposant La capacité introduite est de calculer une puissance d’exposant
négatif. négatif.
Les prérequis nécessaires sont de savoir calculer avec des entiers et On peut définir la notation 3n à la fin de l’activité.
des fractions.

76 117 649
1. 75 = = = 16 807
7 7
2.
7–3 7–2 7–1 70 71 72 73 74 75 76

1 1 1
1 7 49 343 2 401 16 807 117 649
343 49 7

÷7 ÷7 ÷7 ÷7 ÷7 ÷7 ÷7 ÷7 ÷7

1
3. a–n =
an

Ordre de grandeur Activité 3


21
Intentions des auteurs Une galaxie : 10 m Un smartphone : 14 cm
Un atome : 10–10 m Une bactérie : 2 μm
L’objectif de cette activité est d’introduire des ordres de
La plus haute tour du monde : 828 m
grandeur pour comparer.
Le système solaire : 12 milliards de km
Les prérequis nécessaires sont de savoir comparer des
nombres, de connaitre les notions de puissance d’exposant 2. La Terre : 104 km = 107 m Une molécule : 1 nm = 10–9 m
21
positif et de puissance d’exposant négatif. Une galaxie : 10 m Un smartphone : 101 cm = 10–1 m
La capacité introduite est de préparer l’introduction de Un atome : 10–10 m Une bactérie : 1 μm = 10–6 m
l’écriture scientifique. La plus haute tour du monde : 828 m = 103 m
Le système solaire : 12 milliards de km ≈ 1013 m
1. La Terre : 12 750 km Une molécule : 1 nm 3. 10– 10 m < 10–9 m < 10–6 m < 10–1 m < 103 m < 107 m < 1013 m < 1021 m
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

L’écriture scientifique Activité 4


Intentions des auteurs 1. 0,042 8 × 105 = 4 280
4,28 × 103 = 4 280
L’objectif de cette activité est d’introduire l’écriture scientifique 42 800 × 10–1 = 4 280
d’un nombre. 0,428 × 104 = 4 280
Les prérequis nécessaires sont la connaissance des notions Ce sont 4 écritures différentes du même nombre.
de puissance d’exposant positif et de puissance d’exposant
négatif. 2. 4,28 × 103
La capacité introduite est de déterminer l’écriture scientifique 3. Masse de la Lune : 7,36 × 1022 kg.
d’un nombre. Masse d’un atome de fer : 9,35 × 10–26 kg.

4 A = 48 B = (–7)4 C = –0,87 D = 11

Exercices 1
5 a. 32 b. 64 c. 10 000 000 d.
1 000
Calculer une puissance d’exposant positif e. 6,25 f. 81 g. –81 h. –125

flash 6
Questions 24 × 32 2×2×2×2×3×3

1 5
a. 4 se lit « 4 exposant 5 ».
b. 68 est une puissance de 6. (–4)2 × 64 (–4) × (–4) × 6 × 6 × 6 × 6
c. 74 est le produit de quatre facteurs tous égaux à 7.
d. 9 est l’exposant de 109.
2 a. Faux. b. Vrai. c. Faux. 32 3 3
d. Vrai. e. Vrai. 23 2 2 2

3 a. Négatif. b. Négatif. c. Positif.


d. Négatif. e. Positif. f. Positif. 93 × 52 9×9×9×5×5

40 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C03.indd 40 06/07/2017 16:51


7
64 1 Déterminer l’écriture scientifique d’un nombre
A = 10 125 B = –288 C= D=
49 125
8 C’est Juliette qui a raison, il faut commencer par 25. flash
Questions
9 A = 369 B = –8 C = –665 D = 72
24 a. Vrai. b. Faux. c. Faux. d. Faux.
10 a. A = –3 b. A = 7 c. A = 0 d. A = 153
25 L’écriture scientifique d’un nombre décimal positif est l’écri-
11 a. 100 000 b. 10 000 000 000 c. 1 ture de la forme a × 10n où a est un nombre décimal qui ne
d. –10 e. –1 000 f. 100 000 000 comporte qu’un seul chiffre non nul avant la virgule.
g. 1 000 000 h. –10 000 Comme :
12 a. 104
a. 1,3 × 107 b. 7,6 × 10–2 c. 2 × 100
b. 107 c. 100
2
d. 10 e. 105 f. 1012
13 26 a. 7,654 × 103 b. 1,7 × 107 c. 3,47 × 101
45 × 105 4 500 000
d. 7,6 × 10–3 e. 8,72 × 10–4 f. 9 × 100

4,5 × 103 27
4 500 0,37 × 103 3,7 × 102

0,045 × 109 45 000 000 37 × 10 –6 3,7 × 10 –5

45 × 100 45 0,000 37 × 10 –2 3,7 × 10 –6

14 8 760 000 28 a. 7,89 × 106 b. 6,7 × 10 –4


–120 000 –36 6 000
c. 3 × 103 d. 1,28 × 100

Calculer une puissance d’exposant négatif

Questions
flash
Problèmes
15 2–3 se lit « 2 exposant –3 ». 9–2 est une puissance de 9.
–8 8
5 est l’inverse du nombre 5 . –6 est l’exposant de 10–6. 29 Si grand, si petit

16 a. Faux.
a. 4,5 × 109 b. 1,5 × 10–6 m
b. Vrai. c. Faux.
c. 7,3 × 109 d. 3 × 108 m/s
d. Vrai. e. Faux. f. Faux.
e. –6,5 × 107 f. 2 × 10–3 cm
g. 1 × 10–10 m

17 a. 12–5 =
1 1 30 Ça butine !
= 8–6
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

b.
125 8×8×8×8×8×8 50 × 5 500 000 = 275 000 000 = 2,75 × 108 fleurs butinées.
1 1
c. = 5–4 d. = (–2)–3 31 Du cœur
5×5×5×5 ( −2) × ( −2) × ( −2)
80 × 365 × 24 × 60 × 75 = 3 153 600 000 = 3,153 6 × 109 secondes
1 1
e. 0,8–7 = f. 1,3–3 =
0,87 1,33 32 Le nombre d’étoiles dans l’univers
100 × 109 × 100 × 109 = 1 × 1022 étoiles dans l’univers visible.
18 a.
1 1 1
b. c. d. 100 33 Clin d’œil
16 25 100
1 1 1 1 80 × 365 × 30 000 = 8,76 × 108
e. – f. g. – h.
27 121 64 16 34 Record du monde
19 En 60 ans, l’ongle du pouce a grandi de 2 m.
Donc il a grandi de 2 m en 60 × 365 = 21 900 jours.
2
Donc la vitesse est ≈ 9 × 10–5 m/j.
21 900
−2 35 La Terre, planète bleue
3 –3 ⎛ − 4⎞ 35 × 107 150 × 10 6
A = 13 + 7 × 5 B= ⎜ ⎟ 1.
⎝ 9⎠ 5 × 10 8
≈ 70 % et
5 × 10 8
≈ 30 %
10 2 × 74 2. On remarque que la grande majorité de la surface de la Terre
C= D= est occupée par les océans.
2 + 5−3 3−2
36 Le Papyrus Rhind
20 a. 0,000 1 b. 0,1 c. –0,000 01 d. 0,01
7 × 7 × 7 × 7 × 7 = 75 = 16 807 grains de blés.
21 a. 10 –2 –9 –5 –3
b. 10 c. 10 d. 10 37 Les nombres de Fermat
e. 10–6 f. 10–4 g. 10–5
1. 22 + 1 = 3 22 + 1 = 5 22 + 1 = 17
0 1 2

22 + 1
5

22 32 × 10 –4 0,003 2 2. = 6 700 417 donc la conjecture n’est pas vérifiée


641
pour n = 5.
3 200 × 10 –3 3,2
38 Le langage binaire
0,32 × 10 –1 1. Le nombre 11 111 000 s’écrit 248 en base 10.
0,032
2. 13 = 1 × 23 + 1 × 22 + 0 × 21 + 1 × 20
Le nombre 13 s’écrit 1 101 en binaire.
3,2 × 10 –5 0,000 032 Le nombre 87 s’écrit 1 010 111 en binaire.
Le nombre 106 s’écrit 1 101 010 en binaire.
23 0,008 2 0,001 256 –0,235 –89 3. Le nombre 1 100 101 011 100 011 s’écrit 51 939 en base 10.

Livre du professeur – Chapitre 3 Puissances 41

6247_C03.indd 41 06/07/2017 16:51


39 Les images numériques 47 Le Visage de la guerre
1. 28 = 256, il y a donc 256 couleurs. 1. Le nombre de nouvelles têtes à chaque étape est une
2. 224 = 16 777 216 ≈ 16 millions. L’image est donc constituée puissance de 3.
de 24 bits. Donc le nombre total de têtes à l’étape n est donné par la
3. 242 ≈ 4,4 × 1012. 42 bits sont donc nécessaires. formule : 1 + 3 + 32 + 33 + … + 3n
On peut utiliser un tableur, en écrivant dans la cellule B3 :
40 Dans notre cerveau
=3*B2 et en cellule C3 : =B3+C2.
1. a. 100 × 109 = 1011 neurones à la naissance.
Ensuite on utilise la poignée de recopie vers le bas.
b. 1011 × 104 = 1015 connexions.
2. On cherche le nombre d’années n tel que :
5 × 104 × 365 × n > 1011
1011
≈ 5 479,45, donc le stock sera épuisé au bout
5 × 10 4 × 365
de 5 480 années.
41 Le triangle de Sierpinski
1. a. 34 = 27 triangles verts à l’étape 4.
b. 320 = 3 486 784 401 à l’étape 20.
1 2 3 2
2. a. 32 ×
6
12
2
×3= 12
2
× 3 = 6,75 cm

b. 12
3
2
× 3 ≈ 34,2 cm
3. 1 000 km = 108 cm
Avec la calculatrice ou un tableur, on teste la formule
n

12
3
2
× 3 pour différentes valeurs de n.
Le périmètre dépasse 1 000 km pour n = 43.
42 Histoire de globules
0,2 × 2,025 × 1013
1. ≈ 7,36 × 1011 globules rouges dans
5,5
200 mL de sang. Pour la 10e étape, on trouve 29 524 têtes, et pour la 20e
5,5 × 70 000 étape, on trouve 1 743 392 200.
2. = 3,85 × 107 globules blancs dans le corps
0,01 2. Dali dénonce les souffrances et le nombre de morts pendant
humain. les guerres après la guerre civile espagnole et pendant la
5,5 × 2 500 000 Seconde Guerre mondiale.
3. = 1,375 × 109 plaquettes dans le corps
0,01 C’est un autre contexte mais les mêmes calculs que
humain.
l’Activité 1.
43 La molécule d’eau
On calcule d’abord la masse d’une molécule d’eau : 48 Cent mille milliards de poèmes
1,67 × 10–27 × 2 + 2,679 × 10–26 = 3,013 × 10–26 kg
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

1. Comme il y a dix feuilles découpées en 14 bandes, on a


Comme 1 L pèse 1 kg, on a : 10 × 10 × … × 10 = 1014 poèmes.
1 Or cent mille milliards = 100 000 × 109 = 105 × 109 = 1014
≈ 3,32 × 1025 molécules d’eau dans 1 L d’eau.
3,013 × 10 −26 2. Considérons que le temps de lecture d’un vers est de 5
44 Powerful zeros secondes.
34 × 45 × 56 = (3 × 4 × 5)4 × 4 × 52 = 604 × 100 Un poème contient 14 vers donc le temps de lecture d’un
604 = 64 × 104 et ce nombre possède 4 zéros à la fin. seul poème est 14 × 5 = 70 s.
Donc en multipliant par 100, on trouvera 6 zéros à la fin de Comme il y a 1014 poèmes, le temps de lecture de l’intégralité
34 × 45 × 56. des poèmes est de :
70 × 1014 = 7 × 1015 secondes
45 Le nombre de parties d’échecs 7 × 1015
1. Non, la calculatrice indique ERREUR Maths. = 221 968 543,9 années
60 × 60 × 24 × 365
2. (20 × 20)5 = (4 × 100)5 = 45 × 1005 ≈ 200 millions d’années.
= 1 024 × 1010 = 1,024 × 1013
3. 30 × 30 = 9 × 100 = 9 × 102 Une des difficultés de cette question est la prise d’initiative
4. (30 × 30)35 = 935 × 10035 = 935 × 1070 de l’élève au niveau du temps de lecture d’un vers (par
= 2,5 × 1033 × 1070 ≈ 2,5 × 10103 recherche Internet, test de lecture en classe…), de
5. N ≈ 1,024 × 1013 × 2,5 × 10103 = 2,56 × 10116 comprendre que le fait que tous les élèves n’aient pas la
même valeur importe peu sur le résultat attendu qui est
Ce problème permet de montrer les limites de la calculatrice une estimation donnée comme un ordre de grandeur.
quand on manipule de très grands nombres et donc l’intérêt
de calculer avec des puissances.
49 Énergie libérée lors d’un séisme
1. 1 cm sur la carte représente 12,5 km en réalité, en mesurant
46 Objectif Lune la faille dans le doc. 1 on trouve environ 2,4 cm donc cela fait
0,01 × 242 ≈ 4,4 × 1010 cm = 4,4 × 105 km 12,5 × 2,4 = 30 km en réalité.
Donc il faudra 42 pliages pour dépasser la distance Terre-Lune. D’après le doc. 2, cela correspond à un séisme de
magnitude 7.
Pour prolonger ce problème, il peut être intéressant
À l’aide du doc. 3, on peut maintenant déterminer la quantité
d’expliquer qu’une feuille de papier ne peut être pliée plus
d’énergie libérée : 1,99 × 1015 joules.
de 7 fois. Voir l’adresse : youtu.be/yZTRn5vLA8o
2. C’est environ 1 000 fois moins que l’énergie totale consom-
La réponse mathématique se heurte donc aux réalités
mée en France en un an.
physiques : cela peut susciter un débat.
3. 1,99 × 109 × 49 000 = 9,751 × 1013 joules

42 NOMBRES ENTIERS ET DÉCIMAUX

6247_C03.indd 42 06/07/2017 16:51


Algorithmique
et outils numériques
Travailler trement
au

50 Le bon script
Script A : 26 Script B : 32 Script C : 63
Script D : 36 Script E : 62 Script F : 23 Deux énoncés pour un exercice
51 Calcul de puissance
1.
Exercice 1
1. 524 n’est pas compris entre 1 et 10.
2. 5,24 × 1011

Exercice 1
1. Juliette a divisé 625 par 100 pour avoir un nombre compris
entre 1 et 10, mais au lieu de multiplier 10–7 par 100, elle a
divisé par 100.
2. 6,25 × 10–5
2.

Exercice 2
310

Exercice 2
Si on note n le nombre de questions, alors le nombre de façons
de répondre est 3n.

Exercice 3
1,5 × 103 × 0,5
= 375 m
3. 2

Exercice 3
1,1 × 10 4
× 2 ≈ 14,67 s
1,5 × 103
© Hachette Livre 2017 – Mission Indigo Cycle 4 – Livre du professeur – La photocopie non autorisée est un délit.

Recherche d’informations

1. La dune du Pyla est constituée d’environ 60 millions de


mètres cubes de sable soit 60 milliards de litres de sable.
Le volume d’un grain de sable est d’environ 130 picolitres,
c’est-à-dire 130 × 10–12 L.
60 × 109
≈ 4,6 × 1020 grains de sable.
130 × 10 −12
52 Propagation d’un virus informatique 2. Réponse à venir
1. 203 = 8 000 nouveaux ordinateurs seront infectés au bout
de 3 secondes et au total il y aura 1 + 20 + 202 + 203 = 8 421
ordinateurs infectés en prenant en compte les ordinateurs
infectés avant.
Analyse d’une production
2. b. En B3, on écrit : =B2*20
Et en C3 : =B3+C2
3. a. 10 778 947 368 421 Iban a divisé 852,34 par 100 mais il a divisé 109 par 100 au lieu
b. Il faut 7 secondes pour infecter un milliard d’ordinateurs. de multiplier par 100.
Enzo a trouvé la bonne réponse.
53 Loi de Titius-Bode
Vester s’est trompé car 0,852 34 n’ est pas compris entre 1 et 10.
2. On écrit en D2 : =0,4+0,3*2^(A2-2)
3. La loi ne se vérifie plus pour Neptune, avec une erreur
d’environ 22,4 %.

Livre du professeur – Chapitre 3 Puissances 43

6247_C03.indd 43 06/07/2017 16:51


6247_C03.indd 44 06/07/2017 16:51
re
Décomposition
ch a pit
4 en facteurs premiers

Introduction

Ce chapitre s’inscrit dans le thème « Nombres et calculs ». • Une place importante est accordée au raisonnement et à la
Les connaissances associées sont : la division euclidienne résolution de problèmes, liés le plus souvent à des situations de
(quotient, reste), les multiples et diviseurs, les nombres premiers et la vie quotidienne (engrenages, phénomènes périodiques…),
la décomposition en nombres premiers. mais figurent également dans ce chapitre des exercices
Les capacités associées sont de déterminer si un entier est ou n’est d’arithmétique pure, permettant aussi de retravailler le calcul
pas un multiple d’un autre entier, de comprendre et utiliser les littéral et les fractions. De nombreux exercices et problèmes
notions de divisibilité et de nombres premiers, de savoir écrire un continuent également à former à la démonstration en diversifiant
nombre en produit de facteurs premiers. les pratiques : conjecture-validation, essai-erreur…
Certains exercices font référence à des notions permettant
• Ce chapitre réinvestit la division euclidienne, les critères de