Vous êtes sur la page 1sur 2

A Monsieur l’Auditeur Général

Près la Haute Cour Militaire

A Kinshasa/Matete

Objet : Plainte contre Madame Sevenci IYAMBA et consor

- Détournement de la Police Nationale à ses propres fins.


- Extorsion

Monsieur l’Auditeur GGénéral

J’ai l’honneur de vous faire connaitre ce dont l’objet est repris en concerne.

Depuis un certains temps, Madame IYAMBA Sevenci s’offre le luxe de se


servir régulièrement des éléments de la Police Nationale dans sa démarche de spoliation de
notre concession se situant à N’sele, Quartier KIMPOKO I.

Après avoir subtilement portée plainte contre nous et à notre total insu, cette
dernière a même obtenu une réquisition d’information laquelle suspend les travaux qui s’y
tenait. Bien que cette réquisition d’information reste irrégulière pour cause de non
confrontation des parties concernées.

Mr l’Auditeur Général, c’est donc suite à cette réquisition d’information que


Madame IYAMBA se permet, abusivement, de troubler notre droit de jouissance par des
visites inappropriées et, accompagnée des éléments de la Police Nationale, d’accomplir des
actes d’extorsion sur les matériels de travaux de jardinage et des actes de saisie sur ces
biens se trouvant dans le lieu.

Les premiers policiers ayant refusé d’exécuter les ordres de la dame, cette
dernière se donne, une fois de plus, le luxe d’appeler Monsieur l’adjudant LOMANGA qui
exécute ces actes d’extorsion et de saisie sur mes biens et ce, sans aucun mandat
quelconque et sans rédiger un Procès verbal de saisie, pour les transporter ensemble avec la
Dame dans son véhicule pour une destination inconnue.

Sur le lieu se trouve mon gardien de concession, Mr Jean BOYIKE qui a été
menacé d’être immédiatement arrêté s’il résiste aux éléments de la police contre cet ordre
donné par la dame en concerne, alors que ne bénéficiant pas du pouvoir de donner des
ordres à ces agents chargés de la sécurité et de la tranquillité des personnes et de leurs
biens.

Monsieur l’Auditeur Général, Madame IYAMBA Sevenci s’est dotée d’un


pouvoir ne lui revenant pas de compétence en violation de l’article 183 de la Constitution car
seul le magistrat du parquet a le droit de requérir à la force publique et nul ne peut
détourner la police nationale à ses fins.

De l’extorsion, Monsieur l’Auditeur Général, Madame IYAMBA Sevenci s’est


accaparé concomitamment avec l’adjudant LOMANGA desdits matériels qu’ils ont embraqué
dans la Jeep de la Dame sous les regards impuissant de notre gardien de concession.

C’est en partant du principe selon lequel nul ne peut se faire justice, Monsieur
l’Auditeur Général, que nous vous adressons cette plainte afin d’appliquer ce qu’est de droit
et de nous faire obtenir justice conformément aux droits nous reconnus par la loi.

Michel NSOMUE NSOMUE A KAWAYA