Vous êtes sur la page 1sur 8

#211

Longueur et courbure

Khôlles - Classes prépa Thierry Sageaux, Lycée Gustave Eiel.

Mini tuto : Soit Γ une courbe du plan donnée par M (t) = (x(t), y(t)).
−−→
On appelle centre de courbure C en M à Γ le point C tel que M C = R→ −
n où R est le rayon de courbure


dT 1→
de Γ en M tel que = − n.
ds R
Une équation de la normale →−
n (t) = (X(t), Y (t)) à Γ en M (t) a pour équation cartésienne :
x0 (t)(X − x(t)) + y 0 (t)(Y − y(t)) = 0.
La développée de Γ est l'enveloppe des normales à Γ. On trouve cette enveloppe de droites en résolvant
le système :
x0 (t)X + y 0 (t)Y = x0 (t)x(t) + y 0 (t)y(t)


x (t)X + y 00 (t)Y = x00 (t)x(t) + y 00 (t)y(t) + x02 (t) + y 02 (t)


00

On suppose que x0 (t)y 00 (t) − x00 (t)y 0 (t) 6= 0 an de pouvoir résoudre le système et obtenir :
x02 + y 02 0 x02 + y 02 0
X =x− y Y = y + x
x0 y 00 − x00 y 0 x0 y 00 − x00 y 0
3
(x02 + y 02 ) 2
 0

− 1 −y
Comme R = 0 00 et n = 0 .
x y − x00 y 0 x02 + y 02 x
p
−−→ →
− →
− −−→ −−→
Ainsi le point courant P de l'enveloppe : OP = X i + Y j = OM + R→ −n = OC . Donc P = C .

Exercice 1.
Déterminer l'enveloppe de la famille de droite d'équation 2tX + 2(t + 1)Y + t2 = 0.

Exercice 2.
Soit [At , Bt ] la famille de segments de longueur 1 tels que At ∈ [Oy) et Bt ∈ [Ox). De plus, t est la
pente de la droite (At Bt ).
1) Déterminer une équation cartésienne de la droite (At Bt ).
2) Déterminer l'enveloppe E de ces droites.
3) On note Ct le point tel que OAt Ct Bt soit un rectangle. Montrer que le point de contact entre la
tangente (At Bt ) et E est le projeté orthogonal de Ct sur la droite (At Bt ).
4) Si l'on eectue le changement de variable t = tan(−θ), montrer qu'une nouvelle paramétrisation
de E est (cos3 θ, sin3 θ).

Exercice 3. Calcul de longueur


_ _
Déterminer la longueur d'un arc M0 Mt ou M0 Mθ pour les courbes :

1) x = t − ch t sh t, y = 2 ch t θ
2) ρ = th .
2
Exercice 4. Calcul de longueur
_
Soit la courbe paramétrée par : x = 2t3 + 3t2 , y = 3t2 + 6t. Calculer la longueur de l'arc AO où A
est le point de rebroussement.

Exercice 5. Calcul de longueur

Calculer la longueur totale des courbes suivantes :

10 décembre 2017 1 Thierry Sageaux


Longueur et courbure

1) x = (1 + cos2 t) sin t, y = sin2 t cos t. θ


2) ρ = sin2 .
2
Exercice 6. ˇ“ 
x = R(t − sin t)
Déterminer la longueur de l'arche de cycloïde de représentation paramétrique ,
y = R(1 − cos t)
0 ≤ t ≤ 2π .

Exercice 7. TPE MP 2003


√ √
Nature, construction et longueur de la courbe d'équation x+ y = 1.

Exercice 8. Comparaison de longueurs (ENS MP 2002)

Soit f : [a, b] −→ R continue concave, C 1 par morceaux, L1 la courbe paramétrée x 7−→ (x, f (x)) et
L2 un chemin continu C 1 par morceaux joignant les extrémités de L1 et situé au-dessus de L1 . Montrer
que la longueur de L2 est supérieure ou égale à celle de L1 .

Exercice 9. Centre de courbure

Déterminer les coordonnées du centre de courbure au point M pour les courbes suivantes :

1) x = 3t − t3 , y = 3t2 . 5) Hyperbole d'équation xy = 1.


2) x = 2 cos t + cos 2t, y = 2 sin t − sin 2t. x2 y2
6) Ellipse d'équation + = 1.
3) x = t − sin t, y = 1 − cos t. (Cycloïde, a2 b2
indiquer une relation géométrique simple entre 7) ρ = e . (Spirale logarithmique)
θ

la courbe décrite par M et celle décrite par I )


4) x = a cos3 t, y = a sin3 t. (Astroïde) Construire
le courbe C et sa développée, puis prouver par
le calcul qu'elles sont semblables.

Exercice 10. La cardioïde.


1) Déterminer les coordonnées du centre de courbure au point M pour la cardioïde :ρ = 1 + cos θ .
2) Déterminer la longueur de la cardioïde.

Exercice 11. Points sur une hyperbole (Ensi P 91)

Soit la courbe Γ dénie par : xy = a2 , (a > 0). Pour chaque point M on dénit le point Ω par :
−−→ −−→
2ΩM = M N , où N est le point où Γ recoupe sa normale en M . Montrer que Ω est le centre de courbure
de Γ en M .

Exercice 12. Cercle circonscrit à trois points

Soit C une courbe plane paramétrée par une abscisse curviligne s. Soit s0 xé.
1) Donner le DL à l'ordre 2 de Ms pour s → s0 dans le repère de Frenet en Ms0 .
2) On suppose c(s0 ) 6= 0. Montrer que pour h assez petit, les points Ms0 −h , Ms0 , Ms0 +h ne sont pas
alignés.
3) Soit Γh le cercle circonscrit à ces trois points, et Rh son rayon. Chercher lim Rh .
h→0

Exercice 13. Propriétés de la cycloïde


(
x = a(t − sin t)
Soit C la courbe d'équations paramétriques pour t ∈ ]0, 2π[ (arche de cycloïde).
y = a(1 − cos t)
On note S le point de paramètre π , et D la tangente à C en S .
Soit M ∈ C \{S}, I le point d'intersection de la normale à C en M et de Ox, et J le point d'intersection
de la tangente en M avec D.

1) Faire un dessin.

2 Thierry Sageaux
Longueur et courbure

2) Montrer que I et J ont même abscisse.


−−→
3) On prend S comme origine des abscisses curvilignes. Trouver une relation entre s et M J .

Exercice 14. Normales à une cardioïde

On considère la courbe C d'équation polaire ρ = 1 + cos θ (cardioïde).


1) Dessiner C .
2) Une droite D passant par O coupe C en deux points M1 et M2 . Soient ∆1 , ∆2 les normales à C
en ces points et P le point d'intersection de ∆1 et ∆2 . Quelle est la courbe décrite par P lorsque D
tourne autour de O ?

Exercice 15. Calcul de courbure par TFI

Déterminer le rayon de courbure de la courbe C d'équation : 2x2 + y 2 = 1 aux points intersection de


C et des axes Ox et Oy .

Exercice 16. Calcul de courbure par TFI

Soit C la courbe d'équation cartésienne x4 + y 4 + x3 + y 3 = 2. En utilisant le théorème des fonctions


implicites, calculer la courbure de C en A = (−1, 1).

Exercice 17. Calcul de courbure (Chimie P' 90)

Déterminer l'ensemble des centres de courbure en O aux courbes intégrales de l'équation différentielle
(1 − x2 )y 00 − xy 0 − 2y = 1 telles que y(0) = 0.

Exercice 18. Courbe parallèle à une parabole

Soit C : t 7→ Mt une courbe plane paramétrée sans point stationnaire. Les courbes parallèles à C sont

− →

les courbes de la forme : t 7→ Mt + λ N , ou N est le vecteur normal en Mt et λ est constant.
1) Montrer que le parallélisme est une relation d'équivalence entre arcs sans points stationnaires.
2) Construire les parallèles à la parabole d'équation y = x2 pour λ = ±2.

Exercice 19. Points équidistants sur la tangente



− −
Soit C une courbe paramétrée, (M, t , →n ) le repère de Frenet en un point M de C . Soit a > 0 xé et

− →

P1 = M + a t , P2 = M − a t . On note C1 et C2 les courbes décrites par P1 et P2 quand M décrit C et
c1 , c2 les courbures correspondantes. Soit C le centre de courbure à C en M .
2
Montrer que c1 + c2 = et que les trois normales sont concourantes.
CP1
Exercice 20. Paraboles de cercle osculateur donné

Soit C le cercle d'équation x2 + y 2 − 2Rx = 0 et ∆ une droite variable passant par O.


1) Chercher l'équation de la parabole P d'axe parallèle à ∆, passant par O , dont C est le cercle
osculateur en O.
2) Quelle est l'enveloppe des paraboles précédentes ?

Exercice 21. Développée ˇ “( 


x = R(cos t + ln | tan 2t |
Déterminer et construire la développée de .
y = R sin t

Exercice 22. Développée ˇ “(


Déterminer et construire la développée de y = x3 .

Exercice 23. ˇ“
Soit Γ la courbe d'équation y = ln(cos x) avec −π 2 < x < 2 . Calculer l'abscisse curviligne s quand O
π

est l'origine des abscisses curvilignes et l'orientation est celle des x croissants. trouver une relation entre
R et s. Tracer Γ et sa développée.

3 Thierry Sageaux
Longueur et courbure

Exercice 24. Développante


1) Construire la courbe C d'équations paramétriques : x = 3t − t3 , y = 3t2 .
2) Chercher les équations paramétriques des développantes de C .
3) Tracer la développante qui rencontre C à l'origine.

Exercice 25. Développante

Déterminer la développante de la chainette C d'équation y = a ch(x/a) qui rencontre C pour x = 0.


(Tractrice) Dessiner les deux courbes.

4 Thierry Sageaux
Longueur et courbure

Solutions des exercices

Exercice 1.
On résout
−t2


2 X =
 −t
2tX + 2(t + 1)Y + t = 0 ⇔ 2
2
X +Y +t=0  Y =t

2
Ce qui donne (X + Y )2 = 2Y .

Exercice 2.
α2
1) On a y = tx + α, avec At (0, α) et Bt ( −α
t , 0). Comme AB = 1 ⇔ t + α2 = 1. Donc
−t −t
α= √ . Ainsi, (At Bt ) : y = tx + √ .
1+t 2 1 + t2
2) On doit résoudre le système :

t
 −tx + y + √ =0


1 + t2
1

 −x + 3
(1 + t2 ) 2

1 −t3
ce qui donne x = 3 et y = 3 .
(1 + t2 ) 2 (1 + t2 ) 2
−t3
 
1
3) On calcule le projeté orthogonal Ht de Ct (β, α) sur (At Bt ) et on trouve Ht 3 , 3 ∈
(1 + t2 ) 2 (1 + t2 ) 2
E.
1
4) On a θ ∈ [0, 2 [.
π
De plus, 1 + tan2 θ = . En remplaçant, on trouve bien le résultat attendu.
cos2 θ
Exercice 3.
1) sh2 t.
θ
2) θ − th .
2
Exercice
√ 4. √
2− 2 + 3 ln(1 + 2).

Exercice 5.
√ 1 √ √
1) 4 2 + 4 arccos √ − π = 4 2 + 4 arctan 2 − π.
3
2) 4.

Exercice 6.
−−→   −−→
dM − cos t
dM 3a
= 3a sin t cos t . Donc = | sin(2t)|. D'où

dt sin t dt 2
Z π2 −−→ Z π2
dM
L=4 dt = 6a sin(2t)dt = 6a .
0 dt

0

5 Thierry Sageaux
Longueur et courbure

Exercice 7.
√ √ √
x + y = 1 ⇒ 2 xy = 1 − x − y ⇒ (x − y)2 = 2(x + y) − 1. La courbe est un arc de parabole d'axe
la première bissectrice et tangent aux axes en (1, 0) et en (0, 1).

ch2 t
Longueur : x − y = sh t, 2(x + y) = ch2 t ⇒ x = ch2 t + 41 sh t, y = ch2 t − 41 sh t, x02 + y 02 = √ .
1 1
p
2 2
Z Argsh 1 √ 2
ch2 tdt ln(1 + 2)
L= √ = √ + 1.
t=− Argsh 1 2 2

Exercice 8.
Soit (ai ) une subdivision de [a, b] et P la ligne brisée passant par les points (ai , f (ai )). On montre
ci-dessous que pour toute courbe rectiable L située au dessus de P et ayant même extrémités, on a
long(L) ≥ long(P ) (résultat intuitivement évident : planter des clous aux points (ai , f (ai )) et attacher un
élastique en (a, f (a)) et (b, f (b)), passant au dessus de ces clous). Cela étant montré, l'inégalité demandée
en résulte en faisant tendre le pas de la subdivision vers zéro.

Démonstration du thm de l'élastique : par récurrence sur le nombre n de segments de P . Pour n = 1


c'est un fait connu. n − 1 ⇒ n : si L passe par (a1 , f (a1 )) alors l'hypothèse de récurrence s'applique.
Sinon, notons D la demi-droite issue de (a0 , f (a0 )) et passant par (a1 , f (a1 )). Par concavité, P est en
dessous de D. L contient un point d'abscisse a1 strictement au dessus de D, et aboutit en (b, f (b)) en
dessous de D, donc il existe un point (u, v) sur L ∩ D avec u > a1 . En remplaçant l'arc (a0 , f (a0 ))  (u, v)
de L par le segment correspondant on obtient une ligne L0 plus courte que L, encore au dessus de P , et
qui relève du premier cas.

Exercice 9.
3 + 6t2 − 3t4
1) x = −4t3 , y = .
2
2) x = 6 cos t − 3 cos 2t, y = 6 sin t + 3 sin 2t.
3) x = t + sin t, y = −1 + cos t, It = Mt−π + (π, −2).
4) x = a(cos3 t + 3 cos t sin2 t), y = a(sin3 t + 3 sin t cos2 t). x ± y = a(cos t ± sin t)3 ⇒ similitude de
π
centre O, rapport 2, angle .
4
3x4 + 1 x4 + 3
5) xI = , yI = .
 2x3 2  2x 
a2

b
6) x = a − cos3 t, y = b − sin3 t.
a b
7) ρ = eθ−π/2 .

Exercice 10.
2 + cos θ − cos2 θ sin θ(1 − cos θ)
1) x = , y= , cardioïde homothétique.
3 √ 3

2) ρ = − sin θ , donc s(θ) = ρ + ρ = 2 + 2 cos θ . et
0 0

Z π Z +∞
dt
L=2 s(θ)dθ = 8 3
0 0 (1 + t2 ) 2
 +∞
t
=8 √ = 8
1 + t2 0

en posant t = tan θ2 .

Exercice 11.
Calcul.

6 Thierry Sageaux
Longueur et courbure

Exercice 14.
2) Cercle de centre ( 12 , 0) et de rayon 2.
1

Exercice 15. √ √
R= 1
2 aux sommets principaux (0, ±1) et R = 2 aux sommets secondaires (±1/ 2, 0).

Exercice 16.
156
− √ .
125 2
Exercice 17.
y 0 (0) = λ ⇒ I = (−λ − λ3 , 1 + λ2 ).

Exercice 19.
ac0 dc
 
1
ci = √ ± c où c est la courbure en M et c0 = .
1+a c 2 2 1+a c2 2 ds
Dans le repère de Frenet, les normales ont pour équations : X = 0, ±X = acY − a, donc se coupent
en C .

Exercice 20.
1) Soit θ l'angle polaire de D . Dans le repère (O, →

u θ, →

v θ ), P a pour équation : Y = aX 2 + bX .
On veut que P soit tangente à Oy , soit b = − tan θ et que le rayon de courbure soit R, soit
1
a= .
2R cos3 θ
Équation dans 0xy : x2 sin2 θ − 2xy cos θ sin θ + y 2 cos2 θ − 2Rx cos2 θ = 0.
2) O .

Exercice 21.
En utilisant la symétrie par rapport à (Ox) et (Oy), on étudie sur t ∈]0, π2 [.
−−→ 
R(− sin t + sin1 t )
  
dM cos t
On a = = R cotan t .
dt R cos t sin t
   
ds cos t − sin t
On a = R cotan t et →
−τ (t) = . Ainsi →
−n (t) = . On prend α(t) = t et le rayon de
dt sin t cos t
courbure est :
ds
ρ(t) = = R cotan t.

Et
R ln | tan 2t |
 


Ω(t) = M (t) + ρ(t) n (t) = .
R
sin t

En posant u = R ln | tan 2 |,
t
on trouve x = u et y = R ch( R
u
); ce qui donne y = R ch( R
x
).

Exercice 22.   −−→  


t dM 1 ds
On commence par paramétriser l'équation : M (t) = 3 . On trouve = 2 . Donc =
t dt 3t dt

 
1 1
1 + 9t4 et →

τ (t) = √ 2 .
1 + 9t2 3t
2
  

− 1 −3t 1
Donc n (t) = √ . On peut prendre α(t) = Arccos √ . Ainsi, pour t 6= 0, on
1 − 9t4 1 1 − 9t4
dα 6t
trouve .
dt 1 + 9t4
3
(1 + 9t4 ) 2
Donc R(t) = et
6t

7 Thierry Sageaux
Longueur et courbure
!
t 9t3
Ω(t) = M (t) + R(t)→

n (t) = 2 3− 2 .
5t 1
2 + 6t

Exercice 23.   −−→  


t dM 1 cos t
On paramétrise la courbe M (t) = et on obtient = .
 
ln(cos t)
  dt cos t − sin t
ds 1 cos t sin t −1
Donc = ;→
−τ (t) = ;→−
n (t) = et α(t) = −t. Ce qui donne R(t) = .
dt cos t − sin t cos t cos t
L'abscisse curviligne d'origine O orientée suivant les t croissants vaut :
du
Z t Z t
t π
s(t) = s0 (u)du = = ln | tan( + |.
0 0 cos u 2 4
 
t − tan t
Pour nir, Ω(t) = M (t) + R(t)→ −
n (t) = .
ln(cos t) − 1

Exercice 24.
4t3 + a(1 − t2 ) t4 − 3t2 + 2at
2) x = 2
, y= .
1+t 1 + t2

Exercice 25.
 
t π
, y = a cos t.

x = a ln tan +
2 4

8 Thierry Sageaux