Vous êtes sur la page 1sur 4

FACULTE DE MEDECINE D’ALGER

DEPARTEMENT DE MEDECINE
ANNEE UNIVERSITAIRE 2016/17
3èmeANNEE DE MEDECINE

MODULE D’IMMUNOLOGIE (1èreemd 04/01/2017)


20 QCM Durée : 40 minutes.

1°) Les organes lymphoïdes primaires (Indiquer la ou les réponses INEXACTES) :

a) Comprennent la rate et la moelle osseuse.


b) Apparaissent tôt au cours de la vie embryonnaire.
c) Se développent indépendamment des stimulations antigéniques.
d) Sont le siège des réponses immunitaires.
e) Sont le site de différenciation et de maturation des lymphocytes T et B.

2°) La rate (Indiquer la ou les réponses EXACTES) :


a) Comprend un tissu lymphoïde organisé autour d’une artère centrale.
b) Renferme la pulpe blanche dont le développement est indépendant des stimulations antigéniques
exogènes.
c) Est le lieu de différenciation des lymphocytes T et B.
d) Est le siège des réponses T indépendantes.
e) Est spécialisée dans la réponse aux antigènes pénétrant par voie sanguine.

3°) Un haptène est (Indiquer la ou les réponses INEXACTES) :

a) Une molécule antigénique non immunogène.


b) Une molécule incapable d’induire à elle seule la production d’anticorps.
c) Capable de réagir spécifiquement avec les anticorps homologues.
d) Constitué de plusieurs épitopes.
e) Une molécule de faible poids moléculaire.

4°) Les antigènes T dépendants (Indiquer la ou les réponses INEXACTES) :

a) Représentent la fraction majoritaire des antigènes.


b) Sont généralement de nature protéique.
c) Sont reconnus par les lymphocytes T et B.
d) Entraînent de fortes réponses humorales secondaires.
e) N’induisent pas la génération de lymphocytes B mémoires.

5°) Les macrophages (Indiquer la ou les réponses INEXACTES) :

a) Sont des cellules phagocytaires.


b) Sont des cellules douées d’une activité cytotoxique restreinte par le CMH.
c) Sont des cellules présentatrices d’antigènes.
d) Sont des cellules de la lignée lymphoïde.
e) Sécrètent l’interleukine-6.
6°) Parmi les cellules présentatrices d’antigènes, nous citons : (Indiquer la ou les réponses INEXACTES) :

a) Les cellules de Langerhans.


b) Les lymphocytes T.
c) Les lymphocytes B.
d) Les polynucléaires neutrophiles.
e) Les cellules de Kupffer.

7°) L’immunité innée repose sur (Indiquer la ou les réponses INEXACTES) :


a) Des mécanismes mobilisables en quelques secondes ou minutes et non spécifiques du pathogène.
b) La phagocytose par les macrophages et les polynucléaires neutrophiles.
c) La cytotoxicité par les cellules NK.
d) La libération d’enzymes hydrolytiques et de peptides antimicrobiens.
e) L’activation du complément par la voie classique et la voie des lectines.

8°) La phagocytose fait intervenir : (indiquez la ou les réponses INEXACTES) :

a) Des mécanismes de capture par l’intermédiaire d’opsonies.


b) Des mécanismes de lyse indépendants de l’O2.
c) Les récepteurs spécifiques de l’antigène.
d) Des mécanismes de bactéricidie dépendants de l’O2.
e) Les toll like récepteurs (TLR).

9°) Les principales molécules activatrices de la voie classique du système du complément sont : (Indiquer la
ou les réponses EXACTES) :

a) Les IgG.
b) Les complexes immuns à IgG.
c) Les IgA.
d) Les complexes immuns à IgA.
e) Les IgM.

10°) L’exploration du système du complément chez une patiente atteinte d’un lupus a mis en évidence un
complément hémolytique nul (CH 50 = 0% unité hémolytique/ml). Le déficit le plus probable est le :
(Cocher la ou les réponses EXACTES) :

a) Déficit homozygotes en C1q.


b) Déficit homozygotes en C3.
c) Déficit hétérozygote en C3.
d) Déficit homozygote en C5.
e) Déficit en MBL.

11°) La chaîne α des molécules HLA de classe I (Indiquer la ou les réponses EXACTES) :

a) Est codée par la région de CMH de classe I.


b) Comporte deux domaines extracellulaires α1 et α2, support du polymorphisme.
c) Est monomorphe.
d) Codée par le chromosome 15.
e) Est codée par les gènes des loci HLA DR, DQ, DP.
12°) Les HLA de classe II (Indiquer la ou les réponses INEXACTES) :

a) Sont impliquées dans la présentation de l’antigène aux lymphocytes T CD4+.


b) Sont des glycoprotéines formées de deux chaînes codées par les gènes DR, DQ, DP.
c) N’apparaissent à la surface des lymphocytes B qu’après activation.
d) Sont de distribution restreinte aux lymphocytes B, lymphocytes T activés, macrophages et CPA.
e) Ont leur expression augmentée par l’interféron γ.

13°) La tolérance centrale des LT, (cochez la ou les réponses INEXACTES) :

a) Est acquise lors de leur maturation et différenciation intra-thymique.


b) Dépend de la présentation reconnaissance des AG du soi au niveau des organes lymphoïdes secondaires.
c) Est conditionnée par les étapes de sélections thymiques.
d) Est conditionnée par l’expression au niveau du thymus des Ag du soi.
e) Concernent les LT CD1+ CD3- CD4- CD8-.

14°) Les LT à TCR (α, β)/CD3 (cocher la ou les réponses INEXACTES) :

a) Reconnaissent l’antigène sous forme de peptides associés aux molécules du CMH présenté par la CPA.
b) Peuvent reconnaître l’antigène à l’état natif.
c) Peuvent être le phénotype CD4+ CD8- ou CD4- CD8+.
d) Peuvent être doués de cytotoxicité.
e) Expriment le CD25 après activation.

15°) Les lymphocytes B : (Indiquer la ou les réponses INEXCATES) :

a) Se différencient dans la moelle osseuse au contact des cellules stromales.


b) Expriment au stade pré-B, un pré BCR indispensable pour la poursuite de la différenciation B.
c) Expriment le CD19, le marqueur spécifique le plus souvent utilisé pour leur numération.
d) N’expriment qu’une IgM de surface au stade immature.
e) Quittent la moelle osseuse au stade mature.

16°) Le B cell Receptor (BCR) (Indiquer la ou les réponses INEXACTES) :

a) Est un marqueur spécifique des lymphocytes B.


b) Est constitué d’une immunoglobuline de surface monomérique.
c) Reconnaît l’antigène sous sa forme native.
d) Est associé à un hétérodimère Igα/Igβ (CD79a/ CD79b) qui assure la transduction du signal.
e) Est constitué d’une IgM et d’une IgD membranaires sur les lymphocytes B mémoires.

17°) Les IgG (cochez la ou les réponses INEXACTES) :

a) Sont des glycoprotéines sériques.


b) Sont constituées de deux chaînes lourdes Gamma et de deux chaînes légères Kappa ou Lambda.
c) Possèdent, au niveau du Cγ2, un site pour le C1q.
d) Peuvent induire la dégranulation des mastocytes.
e) Sont dites rigides car elles n’ont pas de régions charnières.

18°) La pièce sécrétoire (Cocher la ou les réponses INEXACTES) :

a) Est impliquées dans la polymérisation des IgA.


b) Est fournie par le clone de LB producteur des IgA dimériques.
c) Est de séquence acide aminée variable.
d) Protège les IgA contre le clivage par les enzymes digestives.
e) Permet le transport des IgA à travers les cellules épithéliales.
19°) Les cytokines (Indiquer la ou les réponses INEXACTES) :

a) Sont des glycoprotéines de faibles poids moléculaire.


b) Sont synthétisées de manière continue.
c) Agissent par l’intermédiaire de récepteurs membranaires.
d) Sont spécifiques de l’antigène à l’origine de l’induction de leur synthèse.
e) Peuvent être régulées par des antagonistes compétitifs.

20°) Les cytokines dotées de propriétées pro-inflammatoires sont (Indiquer la ou les réponses
INEXACTES) :

a) L’IL3
b) L’IL1.
c) L’IL4.
d) L’IL6.
e) Le TNF α.