Vous êtes sur la page 1sur 3

Etude de la position relative de deux

courbes
Pré requis
Pour ce chapitre tu dois savoir manipuler des expressions algébriques, étudier le signe d’un produit ou
d’un quotient et de résoudre des équations. Ces notions sont essentielles à la compréhension du cours
et la résolution des exercices que tu seras amené à faire. Il faut également avoir compris le lien entre
le signe d’une expression algébrique et sa représentation graphique dans un repère.

Enjeu
Le but de ce chapitre est de pouvoir déterminer par le calcul, entre 2 courbes, quelle courbe se situe au-
dessus de l’autre et sur quel(s) intervalle(s). Il te permettra d’interpréter ensuite, dans des problèmes
plus concrets, des situations liées à la physique, la chimie, l’économie, ?

I. Intersection de deux courbes

Théorème 1
Soient f et g deux fonctions définies sur un intervalle I.
On appelle Cf et Cg leurs courbes représentatives dans un repère du plan.
Les abscisses des points d’intersection des courbes Cf et Cg sont les solutions de l’équation f pxq  g pxq.

Exemple :
Soient f et g les deux fonctions définies sur R par :

f pxq  x2  3x  4 g pxq  3x 12

Les courbes représentatives Cf (en rouge) et Cg (en bleu) sont données dans le repère ci-dessous.

Recherche des points d’intersection des courbes Cf et Cg :


f pxq  g pxq
ðñ x2  3x  4  3x 12

Fiche issue de http://www.ilemaths.net 1


ðñ x2  6x  16  0
ðñ x  2 ou x  8
Les abscisses des points d’intersection de Cf et Cg sont donc -2 et 8.
Les ordonnées sont données par g p2q  6 et g p8q  36.
Les points d’intersection A et B ont donc pour coordonnées : A(-2 ; 6) B(8 ; 36).

II. Position relative de deux courbes

Théorème 2
Soient f et g deux fonctions définies sur un intervalle I.
On appelle Cf et Cg leurs courbes représentatives dans un repère du plan.
Si, pour tout x de I :
f pxq ¡ gpxq, alors la courbe Cf est au dessus de la courbe Cg ;
f pxq   gpxq, alors la courbe Cf est en dessous de la courbe Cg .
En pratique, on utilise plutôt le théorème suivant qui est équivalent au théorème 2 :

Théorème 3
Soient f et g deux fonctions définies sur un intervalle I.
On appelle Cf et Cg leurs courbes représentatives dans un repère du plan.
On pose, pour tout x de I : hpxq  f pxq  g pxq.
Si, pour tout x de I :
hpxq ¡ 0, alors la courbe Cf est au dessus de la courbe Cg ;
hpxq   0, alors la courbe Cf est en dessous de la courbe Cg .
Exemple :
On reprend les fonctions f et g les deux fonctions définies dans la partie I.
On pose, pour tout x réel : hpxq  f pxq  g pxq.
hpxq  x2  3x  4  p3x 12q  x2  6x  16
On peut factoriser hpxq :
hpxq  px 2qpx  8q

Étude du signe de hpxq :

Conclusion :
Si x Ps  8; 2rYs8; 8r alors hpxq ¡ 0 donc f pxq ¡ gpxq donc la courbe Cf est au dessus de la courbe Cg ;
Si x Ps  2; 8r alors hpxq   0 donc f pxq   g pxq donc la courbe Cf est en dessous de la courbe Cg .

III. Intersection d’une courbe avec les axes du repère


1. Intersection d’une courbe avec l’axe des ordonnées

On reprend l’exemple de la fonction f définie dans la partie I.


Le point d’intersection E de la courbe Cf avec l’axe des ordonnées a une abscisse nulle, et son ordonnée est
donnée par f p0q  4.
Donc E a pour coordonnées E(0 ; -4).

Fiche issue de http://www.ilemaths.net 2


2. Intersection d’une courbe avec l’axe des abscisses
On reprend l’exemple de la fonction f définie dans la partie I.
Les points d’intersection C et D de la courbe Cf avec l’axe des abscisses ont leurs ordonnées nulles, et leurs
abscisses sont les solutions de l’équation f pxq  0.
f pxq  0
ðñ x2  3x  4  0
ðñ x  1 ou x  4
Donc les points C et D ont pour coordonnées C(-1 ; 0) et D(4 ; 0).

Fiche issue de http://www.ilemaths.net 3

Vous aimerez peut-être aussi