Vous êtes sur la page 1sur 7

PORTIQUES –CHARGES VERTICALES

Sous l’effet des charges verticales, les portiques en béton armé sont calculés :
- Soit par la méthode simplifiée d’A. Caquot,
- Soit par les méthodes exactes de la Résistance des Matériaux : Relaxation (Hardy-Cross), Rotations, Coupures
(méthode des forces),etc.

METHODE DE CAQUOT

1- DOMAINE DE VALIDITE
𝑞 ≥ 2. 𝑔
- Planchers des constructions industrielles: valable même si
𝑞 ≥ 5𝐾𝑁/𝑚2
- Poteaux et poutres à inertie constante,

2- PORTÉES À CONSIDÉRER
 Les portées sont prises entre nus d'appuis.
 En plaçant des articulations aux points de moment nul des poteaux, on a l’équivalence :

 Avec (n pour « nord », s pour « sud »)


0,9 𝑕𝑛 𝑠𝑖 𝑙𝑒 𝑛𝑜𝑒𝑢𝑑 𝑎𝑝𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑒𝑛𝑡 à 𝑙 ′ 𝑎𝑣𝑎𝑛𝑡 𝑑𝑒𝑟𝑛𝑖𝑒𝑟 𝑛𝑖𝑣𝑒𝑎𝑢
𝑕𝑛′ =
0,8 𝑕𝑛 𝑠𝑖 𝑛𝑜𝑛
𝑕 𝑠𝑖 𝑙𝑒 𝑝𝑜𝑡𝑒𝑎𝑢 𝑒𝑠𝑡 𝑎𝑟𝑡𝑖𝑐𝑢𝑙é 𝑠𝑢𝑟 𝑠𝑎 𝑓𝑜𝑛𝑑𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛
𝑕𝑠′ = 𝑠
0,8 𝑕𝑠 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑐𝑎𝑠

3- EVALUATION DES MOMENTS AUX NOEUDS

 Pour les sections de béton seul :


I = moment d’inertie de la poutre
Is = moment d’inertie du poteau inférieur
In = moment d’inertie du poteau supérieur
 On définit les raideurs :
𝐼
𝐾= 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑎 𝑝𝑜𝑢𝑡𝑟𝑒
𝑙
𝐼𝑠
𝐾𝑠 = ′ 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑝𝑜𝑡𝑒𝑎𝑢 𝑖𝑛𝑓é𝑟𝑖𝑒𝑢𝑟
𝑕𝑠
𝐼𝑛
𝐾𝑛 = ′ 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑝𝑜𝑡𝑒𝑎𝑢 𝑠𝑢𝑝é𝑟𝑖𝑒𝑢𝑟
𝑕𝑛

1
Moments aux nœuds
 Considérons le portique équivalent ci-après :

METHODE DES ROTATIONS


 Facteur de rigidité de la poutre :
4𝐸𝐼
𝐾𝐵𝐸 = = 4𝐸𝐾
𝑙
 Facteur de rigidité des tronçons de poteaux articulés à une extrémité :
3𝐸𝐼𝑛
𝐾′𝐵𝑁 = ′ = 3𝐸𝐾𝑛
𝑕𝑛
3𝐸𝐼𝑠
𝐾′𝐵𝑆 = ′ = 3𝐸𝐾𝑠
𝑕𝑠
 Écrivons, en utilisant la méthode des rotations, l'équilibre du nœud B :
1
Γ𝐵𝐸 = 𝛾𝐵𝐸 − 𝐾𝐵𝐸 . 𝜔𝐵 − . 𝐾𝐵𝐸 . 𝜔𝐸
2
Γ𝐵𝑁 = −𝐾 ′ 𝐵𝑁 . 𝜔𝐵
Γ𝐵𝑆 = −𝐾 ′ 𝐵𝑆 . 𝜔𝐵
0 = 𝛾𝐵𝐸 − (𝐾𝐵𝐸 + 𝐾 ′ 𝐵𝑁 + 𝐾 ′ 𝐵𝑆 ). 𝜔𝐵 − . 𝐾𝐵𝐸 . 𝜔𝐸
1
2
BE = moment d'encastrement en B de la poutre de référence encastrée aux deux extrémités.

 En remarquant que pour les chargements symétriques:


𝜔𝐸 = −𝜔𝐵
il vient:
1
0 = 𝛾𝐵𝐸 − ( 𝐾𝐵𝐸 + 𝐾 ′ 𝐵𝑁 + 𝐾 ′ 𝐵𝑆 ). 𝜔𝐵
2
et en faisant intervenir les raideurs :
1 𝛾𝐵𝐸
0 = 𝛾𝐵𝐸 − ( 4𝐸𝐾 + 3𝐸𝐾𝑁 + 3𝐸𝐾𝑆 ). 𝜔𝐵 ⟹ 𝜔𝐵 =
2 𝐸 2𝐾 + 3(𝐾𝑠 + 𝐾𝑛 )
 On en déduit les valeurs des couples d'encastrement action nœud sur barre :
1
Γ𝐵𝐸 = 𝛾𝐵𝐸 − 4𝐸𝐾𝜔𝐵 + . 4𝐸𝐾. 𝜔𝐵 = 𝛾𝐵𝐸 − 2𝐸𝐾𝜔𝐵
2
Γ𝐵𝑁 = −3𝐸𝐾𝑛 . 𝜔𝐵
Γ𝐵𝑆 = −3𝐸𝐾𝑠 . 𝜔𝐵

 Soit en remplaçant. B par sa valeur :


2𝐾 3 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
Γ𝐵𝐸 = 𝛾𝐵𝐸 1 − = 𝛾𝐵𝐸 = 𝛾𝐵𝐸
2𝐾 + 3 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛 2𝐾 + 3 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛 2
𝐾 + 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
3
3𝐾𝑛 𝐾𝑛
Γ𝐵𝑁 = −𝛾𝐵𝐸 = −𝛾𝐵𝐸
2𝐾 + 3 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛 2
𝐾 + 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
3
3𝐾𝑠 𝐾𝑠
Γ𝐵𝑆 = −𝛾𝐵𝐸 = −𝛾𝐵𝐸
2𝐾 + 3 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛 2
𝐾 + 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
3

2
a) Cas de la poutre uniformément chargée

 Moment d’encastrement dans la travée de référence :

 Moment au nœud B du portique :


𝑝𝑙 2 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
Γ𝐵𝐸 = − = M𝐵𝐸
8 3 2 3
𝐾 + 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
23 2
𝑝𝑙 2 𝐾𝑛
Γ𝐵𝑁 = + = M𝐵𝑁
8 32𝐾 +3 𝐾 + 𝐾
23 2 𝑠 𝑛

𝑝𝑙 2 𝐾𝑠
Γ𝐵𝑆 = + = −M𝐵𝑆
8 32𝐾 + 3 𝐾 + 𝐾
23 2 𝑠 𝑛

Soit en définitive
𝑝𝑙 2 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
M𝐵𝐸 = −
8 𝐾 + 1,5 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
𝑝𝑙 2 𝐾𝑛
M𝐵𝑁 =+
8 𝐾 + 1,5 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
𝑝𝑙 2 𝐾𝑠
M𝐵𝑆 =−
8 𝐾 + 1,5 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛

b) Cas de la poutre soumise à une charge concentrée P d'abscisse a mesurée depuis le nu du nœud B

Par le même raisonnement que. ci-dessus on arrive à:

1 𝑎 𝑎 𝑎
𝑘 = . . 1 − . (2 − )
2 𝑙 𝑙 𝑙
𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
M𝐵𝐸 = −𝑘. 𝑃. 𝑙.
𝐾 + 1,5 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
𝐾𝑛
M𝐵𝑁 = 𝑘. 𝑃. 𝑙.
𝐾 + 1,5 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛
𝐾𝑠
M𝐵𝑆 = −𝑘. 𝑃. 𝑙.
𝐾 + 1,5 𝐾𝑠 + 𝐾𝑛

Moments d'encastrement à prendre en compte


En remplaçant les coefficients 1,5 - 8 et 2 des dénominateurs, respectivement par : 1,56 - 8,5 et 2,125 pour tenir compte de
l'effet de la variation d'inertie due aux sections de béton fissurées le long des travées, les moments d'encastrement aux nœuds
sont donnés par :

3
Ms

Moments sollicitant les poteaux


Dans les poteaux, hs’ et hn’ sont les ordonnées des points de moment nul depuis le nœud B.

MOMENTS EN TRAVÉE - EFFORTS TRANCHANTS

 M et V sont évalués en tenant compte des moments d'encastrement calculés comme indiqué ci-dessus;
 Les portées sont celles entre nus d'appuis et non plus hs’ et hn’
 Par mesure de simplification, on néglige l’effort tranchant V dans les poteaux.
 Les diagrammes des efforts normaux se déduisent de ceux des efforts tranchants

4
2. MÉTHODE DE LA RÉSISTANCE DES MATERIAUX

GÉNÉRALITÉS
h et l sont les portées entre axes.
Pour tout portique à une travée (encastré ou articulé en pied) on
désigne par :
𝐼
𝐾𝑡 = = 𝑟𝑎𝑖𝑑𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑒𝑟𝑠𝑒
𝑙
𝑖
𝐾𝑝 = = 𝑟𝑎𝑖𝑑𝑒𝑢𝑟 𝑑 ′ 𝑢𝑛 𝑝𝑜𝑡𝑒𝑎𝑢
𝑕
𝐾𝑡
𝑘=
𝐾𝑝
 Sur les figures, la position des fibres tendues relativement à la
ligne moyenne est repérée par un tiret placé du côté où elles se
trouvent (les moments "négatifs" tendent la fibre extérieure au
portique).

PORTIQUE ARTICULÉ EN PIED

1- Charge concentrée P à mi-portée de la traverse

 Moment de référence
𝑃. 𝑙
𝑀0 =
4

 Moments d'encastrement de la traverse


3
𝑀𝐵 = 𝑀𝐶 = −𝛼1 . 𝑀0 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝛼1 =
4𝑘 + 6

 Poussée H en pied:
𝑀𝐵
𝐻=
𝑕

2- Charge uniformément répartie p sur la traverse

 Moment de référence
𝑝. 𝑙 2
𝑀0 =
8

 Moments d'encastrement de la traverse


2
𝑀𝐵 = 𝑀𝐶 = −𝛼2 . 𝑀0 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝛼2 =
2𝑘 + 3

 Poussée H en pied:
𝑀𝐵
𝐻=
𝑕

5
3- Remarques

a) Cas où Kt << Kp

 La poutre est peu raide par rapport aux poteaux.


 Elle se trouve pratiquement encastrée sur ceux –ci.

𝑃. 𝑙
𝐼 𝑖 𝐾𝑡 𝑀𝐵 ⟶ 0,50 𝑀0 = 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑐𝑕𝑎𝑟𝑔𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑐𝑒𝑛𝑡𝑟é𝑒
8
≪ ⇔ 𝐾𝑡 ≪ 𝐾𝑝 ⟺ 𝑘 = →0
𝑙 𝑕 𝐾𝑝 𝑝. 𝑙 2
𝑀𝐵 ⟶ 0,67 𝑀0 = 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑐𝑕𝑎𝑟𝑔𝑒 𝑟é𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑒
12

b) Cas où Kt >> Kp

 La poutre est très raide par rapport aux poteaux.


 Elle se trouve pratiquement articulée sur ceux –ci.

𝐼 𝑖 𝐾𝑡 𝑀𝐵 ⟶ 0 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑐𝑕𝑎𝑟𝑔𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑐𝑒𝑛𝑡𝑟é𝑒


≫ ⇔ 𝐾𝑡 ≫ 𝐾𝑝 ⟺ 𝑘 = → 𝑖𝑛𝑓𝑖𝑛𝑖
𝑙 𝑕 𝐾𝑝 𝑀𝐵 ⟶ 0 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑐𝑕𝑎𝑟𝑔𝑒 𝑟é𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑒

PORTIQUE ENCASTRE EN PIED

1- Charge concentrée P à mi-portée de la traverse

 Moment de référence
𝑃. 𝑙
𝑀0 =
4

 Moments d'encastrement de la traverse


1
𝑀𝐵 = 𝑀𝐶 = −𝛽1 . 𝑀0 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝛽1 =
𝑘+2
𝑀𝐵
𝑀𝐴 = 𝑀𝐷 = −
2

 Poussée H en pied:
𝑀𝐵 + 𝑀𝐴
𝐻=
𝑕

6
2- Charge uniformément répartie p sur la traverse

 Moment de référence
𝑝. 𝑙 2
𝑀0 =
8

 Moments d'encastrement de la traverse


4
𝑀𝐵 = 𝑀𝐶 = −𝛽2 . 𝑀0 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝛽2 =
3(𝑘 + 2)
𝑀𝐵
𝑀𝐴 = 𝑀𝐷 = −
2

 Poussée H en pied:
𝑀𝐵 + 𝑀𝐴
𝐻=
𝑕

3- Remarques
Mêmes remarques et mêmes conclusions que pour le portique articulé en pied lorsque K t >> Kp ou Kt << Kp

VARIATION DES COEFFICIENTS 1, 2,  1,  2 EN FONCTION DE k

Vous aimerez peut-être aussi