Vous êtes sur la page 1sur 4

Evaluation/S6/Fabrication additive et soudage/ENSAM-Meknès/2020

Partie I : Procédés de Fabrication additive/Durée : 45 min

Nom …………ouberri…………………………Prénom :……………redwane………………


……………

Section……3………………………………………………………………………………….

Questions Note
Q1 : Quelle est la phase commune à tous les procédés de fabrication ?
R1 :

On a la phase commune a tous les procèdes de fabrication est le CAO

Q2 - Par quoi est caractérisé le processus de « tranchage » ?


R2 :
Réaliser la pièce par des sections parallèles de petites épaisseurs

Q3 - Plus les tranches sont épaisses plus les détails de la pièce seront finement
réalisés mais en contrepartie le temps de réalisation augmente. Vrais ou faux ?
R3 :
FAUX

Q4 - Quelle est la différence entre la fabrication classique et la fabrication


additives ?
R4 : Les procédés additifs fabriquent des objets en déposant du
matériau couche par couche, alors que les procédés soustractifs
retirent de la matière pour fabriquer des pièces. Pour la
fabrication classique il y a des pertes de matière importante

Q5 - Peut-on utilisé tout type de matériau dans les procédés de fabrication

1
additive ?
R5 :

Non on ne peut pas on utilise certains matériaux

Q6 - Quels sont les principaux facteurs qui influencent la précision de réalisation


des procédés additifs ?
R6 :
- L’utilisation du format facettisé STL avec le choix des paramètres associés ; -
L’association du pas de stratification et des caractéristiques géométriques de la
pièce ; - La technologie de distribution du matériau et les conditions de
solidification associées ; - Les imprécisions intrinsèques des machines.

Q7- Quels sont les matériaux les plus utilisés ? Justifier votre réponse.
R7 :
Les métaux, bois , céramiques et polymères.

Q8 -Les matériaux utilisables sont obligatoirement des résines photosensibles


adaptées à la longueur d’onde de la source utilisée. Vrais ou faux ? Justifier votre
réponse.
R8 :
Vrai . Car c’est un procède liquide solide donc la nécessite d’une réaction qui
conduit à la solidification rapide du matériau, elle cesse en l’absence de lumière et
ne se propage pas en dehors des zones insolées

Q9 - Donner le principe de la stéréolithographie laser.


R9 :
Utilise le principe de photopolymérisation pour fabriquer des
modèles 3D à partir d’une résine sensible aux UV. Celle-ci est
solidifiée par le passage d’un laser couche après couche.

Q10 - Pourquoi la stéréolithographie nécessite une phase de post-traitement ?


R10 :
Car les pièces doivent être consolidées dans une enceinte éclairée avec de
puissantes lampes UV. L'objectif c’est de terminer la polymérisation de la résine.

2
11 - Donner les principaux paramètres du procédé FDM.
R11 :

- La hauteur de stratification - la vitesse d’extrusion de la matière dans la buse


chauffante- Le diamètre de la buse qui est une constante parfois non renseignée
par le constructeur - La température de fusion du matériau souvent transparente
pour l’utilisateur - la vitesse de déplacement de la buse sur le plateau support.

12 - Les finitions sont délicates à réaliser pour les pièces en ABS. Pourquoi ?
R12 :

A cause de la dureté périphérique élevée

13 - L’opération de stratification est caractérisée deux ou quatre paramètres ? .


Définir ces paramètres
R13 :
1/L’orientation de l’axe de stratification –2/ Le pas de stratification qui détermine
la hauteur d’une strate

14- Quel est la différence entre le procédé DMD et le procédé LPF ? Justifier votre
réponse
R14 :
Pour le DMD le faisceau du laser et le jet de poudre sont
concentrés et le processus scanne le substrat pour y déposer le
métal. la chaleur assez peu élevée appliquée durant tout le
procédé. Il s’agit d’une technique fiable, puisqu’il est plutôt facile
d’ajuster le laser, étant de ce fait, stable. Pour le procède LPF on a
la production des pièces à l’aide d’un dépôt de poudre dirige et mis
en fusion avec un LASER de forte puissance

3
15 - Représenter schématiquement le procédé FDM.
R15 :