Vous êtes sur la page 1sur 4

L'ESPRIT PEUT GUÉRIR

Il existe une loi bien définie de guérison mentale, et cette loi peut être appliquée à n'importe qui,
indépendamment de la puissance mentale ou de la volonté; ceci est démontré par cet article -
pourrait-on dire, inspiré. Ceci est une introduction pratique au traitement mental et physique.
Il est compatible avec tout type de croyance religieuse.

Alors qu'il était étudiant dans un grand hôpital de Londres, l'auteur, le Dr F. W. Bailes, a observé de
près les facteurs mentaux impliqués dans le processus de guérison des patients. Il a noté que
certains schémas de pensée fondamentaux produisaient invariablement des réactions
physiques appropriées et qu'il pouvait provoquer ces réactions en stimulant les schémas
mentaux en question. Ayant une formation scientifique, il croyait qu'il devait y avoir des
certitudes similaires d'action dans le monde mental.

Au cours des années qui ont suivi, il a prouvé que la maladie et la santé provenaient d'états mentaux
appropriés, qu'il existait une technique bien définie de traitement mental et spirituel qui
mettait en mouvement la loi mentale et aboutissait à la santé physique.

Dans ses actions dans ce domaine, il a été soutenu et encouragé par des scientifiques, des amis et
des médecins, dont certains ont même été guéris par lui.

La première édition a été publiée il y a 36 ans (1942), et cette édition est la 10e (1973).

INTRODUCTION

Tout le monde peut jouir d'une excellente santé s'il suit un véritable chemin pour y parvenir. La
bonne santé n'est pas le cadeau fait à quelques-uns favorisés par une Providence capricieuse,
de même que la maladie n'affecte pas les uns ou les autres au motif qu'une Providence,
impénétrable et incompréhensible, veut qu'ils «portent leur croix», obtenant de cette manière
une sorte de purification spirituelle nébuleuse.

En science médicale, la première loi de la guérison est: «Enlevez la cause». Cette cause a toujours
été recherchée dans les tissus du corps. Cependant, non seulement le métaphysicien, mais
même le pratiquant, ont réalisé que la cause profonde de nombreuses maladies est dans
l'esprit. Cela ne veut pas dire que les gens s'imaginent qu'ils sont malades ou, de la même
manière, qu'ils s'imaginent qu'ils se rétablissent. L'explication est beaucoup plus profonde dans
les activités complexes de l'esprit humain.

La véritable cause de la maladie se trouve dans les états émotionnels de peur, de jalousie ou
d'anxiété, de frustrations et de contradictions (ennuis), générés par les tentatives des gens
pour atteindre le bonheur et faire face aux exigences de la vie moderne. Les impressions et les
leçons de l'enfance peuvent être des causes utiles; l'impact des millions d'esprits environnants
a certainement une influence décisive; une conversation avec des parents ou des amis peut les
affecter. A ces causes s'ajoutent toute une gamme de symptômes et l'instillation de la peur qui
se dégage des prospectus de médicaments, ainsi que d'articles ou de publications populaires
sur les maladies et la santé.

Tout cela n'est pas toujours reçu consciemment et pourtant ils créent inconsciemment dans l'esprit
une sorte de complexe subjectif de peur-pensée qui affecte le corps humain jour et nuit, qu'il
soit éveillé ou endormi; en d'autres termes, un corps subjectif de peur-pensée se forme
inconsciemment, ce que la personne affectée ne peut pas réaliser.

Atteignant des causes subjectives, l'observation de certaines formes de maladie chez des amis ou
des proches crée un état de peur que des maladies similaires n'attaquent pas celui qui les
trouve. Le fait que des parents ou d'autres proches aient souffert de certaines maladies fait
craindre qu'il puisse y avoir une tendance dans la famille, héritée des autres membres.

Quel que soit le modèle de peur de base, un fait est clair que la vraie maladie ne consiste pas à la
fois dans la manifestation physique extérieure et dans l'état mental de base. La maladie est le
signe extérieur d'un trouble mental. Il s'ensuit que toute tentative de remédiation dirigée vers
l'aptitude laissera la cause première intacte. Par conséquent, le dicton «supprimer la cause»
amène le chercheur à restaurer sa santé - la sienne - pour apprendre à effacer la pensée
destructrice avant qu'il ou elle puisse parvenir à l'enracinement du trouble physique.

Le but de cet article est de mettre en évidence, dans un style actuel - en évitant les termes
techniques - comment la maladie prend naissance dans le flux de la pensée, ainsi que la
méthode précise qui peut être utilisée par ceux qui veulent se rétablir. un état mental libéré de
la peur de la maladie, en comprenant les forces universelles qui peuvent être utilisées pour
guérir.

CHAPITRE I - LA RÉALITÉ DE L'ESPRIT ET SES POSSIBILITÉS

Le secret de la science de la guérison est basé sur une compréhension correcte de ce que sont la
pensée, le mode d'action et la connexion à l'esprit universel.

L'intelligence cosmique peut être perçue par ceux qui réfléchissent plus profondément. Il existe des
lois de l'ordre évidentes et indéniables dans l'Univers et c'est parce qu'il y a une Intelligence
directrice derrière l'Univers. . Tout dans cet Univers, jusqu'au brin d'herbe le plus simple, suit
un plan de développement. La position et le mouvement des étoiles et des planètes sont le
témoignage d'une Intelligence créative et directrice.

Une fois l'Intelligence Universelle admise, la question se pose: quel est le lien entre nous et cette
Intelligence? Si nous pouvions répondre à cette question, le problème de la maladie serait
résolu. Il faut dire que le secret de la guérison réside dans la capacité de l'homme à s'unir
consciemment à cette Intelligence Universelle et à en extraire ce dont il a besoin pour éliminer
les schémas de pensée-maladie et les remplacer par des schémas de pensée-santé. Il est
beaucoup plus facile de pratiquer de cette manière que beaucoup ne l'imaginent, et il y en a
des millions qui ont réussi à éliminer la maladie de leur existence grâce à la guérison mental-
spirituelle.

Etant scientifiquement établi que l'Intelligence Universelle est unique - tout comme la matière est
unique - et que les soi-disant lois universelles sont également réduites à Une, l'intelligence
utilisée par l'homme dans chacune de ses actions fait partie intégrante de cette Intelligence qui
gouverne l'Univers; la différence réside uniquement dans le degré et non dans l'essence.
L'homme ne comprend peut-être pas cette différence, cette vérité, mais c'est un fait réel que
lorsqu'il pense, il pense avec l'Esprit Unique de l'Univers. Votre esprit ou mon esprit n'existe
pas. Ce que nous appelons l'esprit individuel n'est que cette partie de l'esprit universel que l'on
utilise en son temps. Votre air ou mon air n'existe pas, il n'y a qu'un seul air uniformément
réparti sur toute la planète.

Lorsque nous comprenons que cet Esprit Universel remplit l'Univers, nous pouvons l'imaginer
comme un grand océan de l'Esprit qui nous entoure et dans lequel nous sommes immergés.
Elle est subjective ou inconsciente - ce qui signifie qu'elle n'a pas le pouvoir de choisir, mais
doit être dirigée pour agir. Il est extrêmement intelligent, il contient toute la connaissance de
l'Univers, mais ce n'est pas un esprit qui juge. Elle ne sait qu'une chose: agir dans la direction
dans laquelle elle est dirigée.

La question peut se poser: qui ou quoi a le choix, le jugement ou le leadership? Ceux-ci ont la Cause
Première, ou l'Esprit. Si nous remontons, bien au-delà du début de tout ce qui se forme, nous
sommes forcés de conclure que l'Univers a dû être la création de la pensée. La science sait que
la Terre n'aurait pas pu se former d'elle-même. Une propriété importante de la matière est
l'inertie, c'est-à-dire qu'elle n'a aucun pouvoir de se déplacer d'elle-même de quelque manière
que ce soit. La matière doit être agie par une forme d'énergie extérieure à elle - et c'est la
pensée, la seule forme d'énergie dans l'Univers qui ne soit pas de la matière. La pensée est le
produit de l'intelligence, nous pouvons donc supposer sans risque qu'avant que la matière ne
prenne forme, elle devait être une intelligence qui aurait pu provoquer cette condensation en
forme. Certains appellent cette Intelligence, Dieu. Le nom n'a pas d'importance - il importe
qu'il existe.

Cette Intelligence agit de deux manières: d'abord comme une Intelligence créatrice sélective, qui
décide de ce qu'elle veut faire; deuxièmement, en tant qu'Intelligence qui obéit et accomplit
les désirs de l'Intelligence Créative. Cette Intelligence secondaire agit toujours et pleinement
comme la Loi, ayant toutes les connaissances nécessaires pour construire tout ce qui doit être
fait, mais travaillant toujours selon un modèle prédéterminé, dont elle n'a pas le pouvoir de
s'écarter. S'ils déviaient, il n'y aurait pas de loi dans l'univers et leur résultat serait le chaos.
L'univers est le produit d'un mathématicien qui pense mathématiquement.

Ce penseur, ou Dieu, est indivisible, unique, mais sa manifestation peut être séparée en trois parties
pour mieux comprendre comment il agit. Nous avons donc ce Dieu Unique, agissant sur trois
plans de vibrations; ainsi nous avons Dieu comme Esprit, la vibration la plus élevée et la moins
tangible désireuse de créer un univers de formes. Pour l'Esprit, vouloir c'est créer. Intégré dans
cet Esprit est la grande substance amorphe de l'Univers, qui pourrait à juste titre être appelée
le corps de Dieu. Une force extérieure doit agir sur cette substance, caractérisée par l'inertie.
C'est la vibration la plus basse et la plus tangible. Par conséquent, l'Esprit utilise le Mental pour
agir comme la Loi pour façonner et façonner l'Univers aussi dense que nous le connaissons. La
vibration du Mental étant inférieure à celle de l'Esprit, le rend subordonné à l'Esprit et, étant à
son tour plus élevé que celui de la matière, lui soumet la matière. Par conséquent, Dieu en tant
qu'esprit pourrait être compris comme la vibration moyenne. Ainsi, l'Esprit exprime sa volonté,
et l'Esprit se soumet sans aucun doute à la matière modèle sous la forme conçue et détenue
uniquement par l'Esprit.