Vous êtes sur la page 1sur 42

REMERCIEMENTS

Avant de présenter le rapport, je tiens à témoigner mon infinie reconnaissance en premier lieu au
Seigneur notre Dieu Tout-Puissant qui par sa grâce et sa miséricorde nous a permis d’être en bonne
santé pour effectuer ce travail, à tous ceux qui ont contribués d’une manière ou d’une autre a son
élaboration en occurrence mes parents pour leur soutien tant moral que financier.

Ainsi mes remerciements vont à l’endroit de :

• M. AHO Yapi Benjamin mon professeur suiveur en projet qui a su nous consacrer de son temps
afin de nous mener à bien dans ce projet et nous entourer de ses conseils qui nous permettent
d’aller au delà de nos connaissance académiques ;

• M. GNENESSIO Rober mon professeur de MERISE pour sa disponibilité, ses conseils en matière
d’analyse et surtout pour son soutient moral et intellectuel ;

• Je n’oublie mes autres professeurs et tout l’établissement EST LOKO MARCORY qui a mis à notre
disposition son matériel informatique sur lequel nous avons développé le projet dont ce rapport
est le support.

Conscient de n’avoir pas pu citer toutes les personnes qui m’ont fournie des idées, des suggestions, des
moyens matériels, financiers et moraux pour parvenir à la réalisation de ce projet, je dis MERCI.

QUE Dieu vous bénisse.


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

TABLE DES MATIERES

I Etude Préalable 6

1 Etude préalable 7

1.1 Définition des différents termes 7

1.2 Présentation du projet 8

1.3 Solution 8

II Etude détaillée 9

1 Présentation de la méthode MERISE 10

1.1 choix de la méthode 10

1.2 description des concepts et formalisme 11

1.2.1 NIVEAU CONCEPTUEL 11

1.2.2 NIVEAU ORGANISATIONNEL ET LOGIQUE 12

1.2.3 LE MODELE PHYSIQUE DE DONNEES (MPD) 14

1.3 Dictionnaire de données 14

1.3.1 Les règles de gestion 15

1.3.2 Le dictionnaire des données 16

1.3.3 La Structure d’Accès Théorique 17

1.3.4 Le Modèle Conceptuel de Données 18

1.4 Etude Conceptuelle des Traitements 18

1.4.1 le graphe des flux 19

1.4.2 L’ordonnancement des flux 19

1.4.3 Le Modèle Conceptuel de Traitement 20

2
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

2 Etude organisationnelle 22

2.1 Modèle Logique de Données (MLD) 22

2.1.1 Règle de passage du MCD au MLD 22

2.1.2 Représentation du Modèle Logique de Données 23

2.2 Modèle Organisationnel des Traitements (MOT) 24


2.2.1 Notion du MOT 24

III Etude Technique 25


1 Réalisation Technique 26
1.1 Le Modèle Physique de Données (MPD) 26
1.1.1 Choix du Système de Gestion de Base de Données 26
1.1.2 Schéma du MPD 27
1.1.3 Choix du langage de programmation 28

IV Annexe 29

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

AVANT-PROPOS

La formation dans la filière INFORMATIQUE DE GESTION dure deux (2) ans. Elle est sanctionnée par
un Brevet de Technicien Supérieur (BTS).

Le BTS se déroule en trois phases :

 Une phase théorique


 Une phase sur l’algorithme et le langage
 Une phase pratique

Dans la phase théorique, l’étudiant est appelé à démonter ses valeurs intellectuelles quant à la résolution
des problèmes.

La phase sur l’algorithme permet à l’étudiant de monter ses capacités à effectuer des taches de manière
logique.

Quant à la pratique, c’est la réalisation du projet qui nous est soumis par le Ministère accompagné d’un
rapport de fin de cycle.

Dans notre cas, il s’agit d’un projet à soutenir dont l’objectif est de susciter chez l’étudiant l’esprit
d’initiative, de synthèse afin de résoudre un problème de gestion posé.

C’est dans cette optique que nous élaborons ce sujet qui a pour thème :
« AUTOMATISATION D’UNE INSTITUTION DE MICROFINANCE », cas COOPEC-CI.

4
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

INTRODUCTION

Les entreprises de même que Les établissements publics dépendent en partie de leur outil de
gestion de système d’information. Optimiser les performances tout en améliorant les qualités de
biens et/ou services, en vue d’aboutir aux objectifs fixés est un souci majeur surtout dans le
contexte économique particulièrement difficile de nos jours.

La mise en place d’un tel système requiert une maitrise parfaite des méthodes de
conception, celle-ci permettrons entre autre de mener à bien la conduite d’un projet. C’est
dans cette optique qu’il nous a été demandé de concevoir et de conduire le projet :

« AUTOMATISATION D’UNE INSTITUTION DE MICROFINANCE »

Dès lors, après avoir élaboré les modèles conceptuels, organisationnels, logiques et
physiques des donnés à partir de la méthode MERISE, nous présenterons l’interface
physique de l’utilisateur.

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Première partie
Etude préalable

6
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Chapitre 1
Etude Préalable

1.1 Définition des différents thèmes

Définition d’une MicroFinance

La MicroFinance désigne l’activité de collecte, d’épargne et de financement des petits


producteurs ruraux et urbains.

Elle peut aussi être définie par deux critères :

La population bénéficiaire, relativement pauvre ou tout au moins exclue du système


bancaire classique et des opérations d’épargne et de crédits de faibles montants.

Objectifs

La MicroFinance a un double objectif :

- Favoriser l’accès des petits producteurs exclus du circuit bancaire à des services
financiers de proximités et adapté à la taille de leurs activités (Micro
Entreprise/Microcrédit).

- Réaliser une meilleure collecte de l’épargne des ménages et des petits entrepreneurs
pour la réinjection dans le circuit économique.

Les principaux axes

Incitation à la production, accroissement de la population, lutte contre la thésaurisation

Le Client d’une IMF

C’est une personne dont les revenus sont faibles et qui n’a pas accès aux institutions
financières formelles faute de pouvoir remplir les conditions exigées par celle-ci.

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

1.2 Présentation du projet

Automatisation d’une Institution de MicroFinance


L’automatisation d’une Institution de MicroFinance comprend entre autre la gestion du
personnel de L’IMF (tous les agents) et la gestion des clients (son compte et toutes les
transactions effectuées).

Lorsqu’un client arrive dans les locaux de l’institution, c’est d’abord pour se renseigner
sur tous les services que cette institution met à la disposition de ses clients. Il est donc
reçue par le service d’accueil qui après vérification des conditions exigées le conduis au
service de gestion des comptes où le client va demander l’ouverture d’un compte.
L’Agent vérifie d’abord la solvabilité du client et lui accorde ensuite sa demande.

Le client ayant un compte peut effectuer autant de versement qu’il voudra. Par contre il ne
peut effectuer de retrait que si la somme demandée va lui permettre de laisser 5000FCA
dans son compte pour frais de tenue de compte.

Il pourra toutefois demander des prêts qui lui seront accordés après étude de dossier.

Il remboursera ce prêt par échéance

1.3 Solution

La nouvelle gestion automatisée devra permettre :

 L’enregistrement d’un sociétaire et de son compte

 La mise à jour à la seconde de toutes les transactions effectuées sur le compte


d’un sociétaire

 L’interrogation de la situation d’un compte faisant apparaitre :

• Les dates et heures des différentes transactions

• Les différents prêts effectués

• Tous les remboursements effectués à échéance

 Affichage et édition des bordereaux de versement, de retrait, de prêt et de


remboursement

8
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Deuxième partie

Etude Détaillée

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Chapitre 1
Présentation de la méthode MERISE

1.1 Choix de la méthode

Pour MERISE, il est classique de mettre en évidence trois niveaux de réflexion :

Le niveau conceptuel : correspond à la définition des finalités de l’entreprise en expliquant sa


raison d’être. Ce niveau traduit les objectifs et les contraintes qui pèsent sur l’entreprise.
L’informatique doit les intégrer sans remise en cause. Ces finalités constituent généralement le
niveau le plus stable. On y trouvera par exemple les règles de gestion du Sociétaire, des
transactions effectuées sur son compte.

Le niveau organisationnel : permet de définir l’organisation qu’il est souhaitable de mettre en


place dans l’entreprise pour atteindre les objectifs visés, on parle alors de choix d’organisation,
pour lesquels la marge de manœuvre est plus importante. Ce niveau précise le poste de travail, la
chronologie des opérations, les choix d’automatisation, tout en intégrant les contraintes
éventuelles.

Le niveau technique : intègre les moyens techniques nécessaires au projet. Ils s’expriment en
termes de matériels ou de logiciels et sont (par suite des progrès technologiques) les plus sujets à
changement.

Si MERISE à la vocation de concevoir un système aisé à maintenir et bien intégré à l’entreprise, il


est aussi un gage de sécurité et un atout précieux pour un analyste auquel il propose une
organisation de travail. La séparation des données et des traitements jointe à la définition des
niveaux permet d’aborder successivement les problèmes et de se situer à tout moment dans
l’avancement des travaux. Le parcourt des différents principaux niveaux est alors le suivant :

1. Le Dictionnaire de Données ;

2. La matrice des dépendances fonctionnelles ;

3. Le Model Conceptuel de Données (MCD) ;

4. Le Model Logique de Données (MLD).

5. Le passage sur un logiciel de SGBD-R (Système de Gestion de Base de données


Relationnelles), par exemple Oracle, Firebird, SQL Server etc.

10
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Le Dictionnaire de Données

Après un travail rigoureux de recueil de l’information sur le terrain auprès des utilisateurs du
système d’informations (il s’agit du recueil de l’existant) et l’intégration des nouvelles demandes, il
faut regarder l’ensemble des nouvelles données utiles à sauvegarder. Cet ensemble forme le
Dictionnaire de données.

Au niveau conceptuel

Le MCD et la MCT déroulant de la critique de l’existant.

Au niveau organisationnel

Le MOT Model Organisationnel de Traitement du système futur mettant en valeur la


nouvelle organisation (y compris en termes de ressources).

Au niveau technique

Le MLD Model Logique de Données et le MPD Model Physique de Données obtenus à


partir du MCD adapté aux choix effectués dans le MOT et aux besoins d’informations
complémentaires.

Le MPT Model Physique de Traitements (algorithmes, structure des programmes).

1.2 Description des concepts et formalisme

1.2.1 NIVEAU CONCEPTUEL

Avant de mettre en place le MCD, il faut déterminer les règles de gestion. Ces règles sont
identifiées suite aux interviews menées auprès de l’utilisateur.

Le Model Conceptuel de Données (MCD)

Le MCD est composé d’éléments suivants :

Entité : c’est la représentation d’un objet matériel ou immatériel, concret ou abstrait dans
un système d’information. Dans une entité, on met les informations nécessaires et
suffisantes pour caractériser cette entité. Ces informations sont appelées propriétés. Les
propriétés sont collectées lors de l’établissement du Dictionnaire de Données. Les
propriétés prennent les valeurs occurrentes d’une entité. Une propriété particulière
appelée Identifiant, permet d’identifier sans ambigüité toutes les occurrences de l’entité.

11

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

L’identifiant est toujours souligné. L’identifiant est une propriété qui ne peut pas changer
au cours du temps pour une occurrence.

L’association : c’est un lien entre deux entités (ou plus). On doit lui donner un nom qui
est souvent un verbe qui caractérise le type de relation entre les entités. Une association
possède parfois des propriétés.

La propriété : une propriété sert à qualifier ou à décrire une entité ou une association.
Elle constitue le plus petit élément d’information manipulé par l’entreprise.

L’identifiant : l’identifiant d’une entité est une propriété particulière de l’entité choisie
de telle manière qu’à une occurrence prise par cette propriété corresponde à une et une
seule occurrence de l’entité. La valeur de l’identifiant ne peut être indéterminées ou nulle.

Cardinalité : se sont des expressions qui permettent d’indiquer combien de fois au


minimum et au maximum le lien entre deux entités peut se produire. Pour une association
de deux entités, il y a 4 cardinalités à indiquer.

Le Model Conceptuel de Traitements (MCT)

Le MCT consiste à décrire la circulation des différentes informations au sein du système


d’information.il nous permettra de dégager l’organisation informationnelle de l’entreprise.
Il se compose du diagramme des flux, du graphe d’ordonnancement des flux et du model
conceptuel proprement dit. L’élaboration de ce model suit un formalisme et un concept de
base.ces concepts de bases sont les suivants :

Un acteur : toute chose ou agent capable d’émettre des flux d’information et/ou d’en
recevoir. On distingue deux types d’acteurs : les acteurs internes et les acteurs externes.

Un évènement : c’est le compte rendu d’un système d’information compte tenu que
quelque chose s’était produit dans le système lui-même. Il est évènement externe s’il
provient de l’univers externe et évènement interne s’il provient du domaine étudié.

Un flux : c’est un échange de biens, d’informations entre les acteurs.

Une opération : c’est un ensemble de structures, de tâches exécutées sans interruption


en réaction à une excitation due à l’apparition d’un évènement déclencheur.

Un processus : c’est un ensemble d’opérations finalisées, c'est-à-dire l’ensemble des


opérations participant à la réalisation d’un même but.

12
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Une synchronisation : c’est la condition préalable pour le déclenchement d’une


opération. Elle va permettre le découpage d’un processus en plusieurs opérations. Elle se
traduit par une expression s’appliquant à la présence ou a l’absence des occurrences
nécessaires au déclenchement de l’opération.

Le diagramme des flux : il nous permettra de présenter la manière dont les


informations circulent au sein du système d’information.

Le graphe d’ordonnancement des évènements : permet de présenter l’ordre et la


hiérarchie des différents flux effectués lors de l’exécution de chaque processus.

1.2.2 NIVEAU ORGANISATIONNELLE ET LOGIQUE

A ce niveau est faite une description local ou externe des données telles qu’elles sont
vécues par les acteurs en général : description de l’organisation pour atteindre les objectifs,
choix d’organisation tel que les postes de travail, chronologie des opérations, choix
d’automatisation tout en respectant les contraintes. Ses singularités sont :

Domaine : c’est l’ensemble des valeurs que peut prendre une donnée.

Table : appelée aussi relation, une table est un ensemble d’attributs significativement liés.
C’est un sous ensemble du produit cartésien de domaine.

Attribut : il désigne le plus petit élément d’information manipulable par le concepteur.

Contrainte d’intégrité : c’est l’ensemble des règles de contrôle de cohérence des


valeurs prises :

• Par les attributs par rapport à leur domaine de valeur : contrainte d’intégrité
de domaine.

• Par les clés primaires des relations : contrainte d’intégrité de relation

• Par les clés étrangères des relations par rapport aux valeurs des clés primaires
des autres relations auxquelles elles sont liées : contrainte d’intégrité
référentielle

Les règles de passage du MCD au MLD

Le MLD : décrit les enregistrements logiques et permet d’entrevoir la structure


physique des données. Il s’obtient à partir du MCD grâce aux règles de passage suivantes :

13

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

• Toute entité devient une relation

• Toute association de cardinalité maximum à n devient une relation dont la clé


primaire est la concaténation des clés primaires reçues des tables en
association.

• Toute association binaire de cardinalité maximum à 1 induit la création d’une


clé étrangère

Le Model Organisationnel de Traitement (MOT)

C’est la représentation complétant le MCT par la prise en considération de l’organisation


de l’entreprise. A ce stade est d définie la représentation graphique des données et ses
traitements ainsi que le niveau et le type d’automatisation à considérer.

Procédures fonctionnelle : une procédure fonctionnelle (PT) est un ensemble de


traitements exécutés sans l’interruption par un même poste de travail, utilisant des
moyens de traitement d’un type déterminé, pendant une période d’activité déterminée.

Période : la période indique les conditions temporelles d’activité d’une procédure


fonctionnelle. Il peut s’agir de :

• Plage de temps

• Fréquences de traitements

Nature ou type du traitement : la nature ou le type du traitement est le degré


d’automatisation de ce traitement. Il existe 3 types de traitements :

• Le traitement manuel (TM) qui se fait sans l’intervention d’un ordinateur ;

• Le traitement automatisé conversationnel ou temps réel (TR) qui est une


succession de tâches manuelle et de traitements informatiques (dialogue
homme-machine) ;

• Le traitement automatisé Bach ou traitement différé (TD) qui est un traitement


entièrement automatisé.

Poste de travail : le poste de travail est une cellule d’activité comprenant les moyens
humains et matériels nécessaire à la réalisation de cette acticité. Cette cellule exerce son
activité dans un lieu déterminé.

14
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

1.2.3 LE MODEL PHYSIQUE DE DONNEES

A ce niveau, on s’occupe des moyens qui ont effectivement été mis en œuvre pour gérer
les données et on choisit un mode stockage et d’accès des données.

1.3 Dictionnaire de Données

Définition

Le dictionnaire de données est à la fois le rapport du travail et le résultat de la recherche et


de l’analyse des données. Il se présente sous forme de tableau.

Présentation

Dans ce tableau, chaque données est représentée par :

1. Son nom informatique, c'est-à-dire un nom en clair ;

2. Son type numérique, alphabétique, logique ;

3. Eventuellement les calculs qui permettent de la générer.

15

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

1.3.1 Les règles de gestion

Les règles de gestion sont des contraintes sur les activités de l’entreprise concernant la
réalisation de ces objectifs. Pour notre étude, nous avons relevé les règles de gestion
suivantes :

R1 : un Agent a une et une seule Profession

R2 : une même profession peut être exercée par un ou plusieurs Agents

R3 : un sociétaire a une et une seule profession

R4 : une profession peut être exercée par un ou plusieurs sociétaires

R5 : un versement peut être effectué sur un et un seul compte

R6 : sur un compte peut être effectué un ou plusieurs versements

R7 : un compte a un et un seul type de compte

R8 : pour un type de compte on a un ou plusieurs comptes

R9 : un sociétaire a un ou plusieurs comptes

R10 : un compte appartient à un et un seul sociétaire

R11 : un retrait peut être effectué sur un et un seul compte

R12 : sur un compte peut être effectué aucun ou plusieurs retraits

R13 : un prêt concerne un et un seul compte

R14 : sur un compte peut être effectué aucun ou plusieurs prêts

R15 : un prêt donne lieu à un ou plusieurs remboursements

R16 : un remboursement concerne un et un seul prêt

R17 : un remboursement peut avoir aucun ou trois relances

R18 : une relance concerne un et un seul remboursement

R19 : un prêt a une ou plusieurs échéances

R20 : une relance concerne un et un seul prêt

16
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

1.3.2 Le Dictionnaire de Données

Le dictionnaire de données est la liste exhaustive de toutes les propriétés ou données manipulées
dans le domaine à informatiser.

Dictionnaire de Données

Code Désignation Type Taille Nature Observation

Num_Prof Numéro de Profession AN 05 Co ID


Lib_Prof Libellé de Profession A 30 Sig
Mum_Agent Matricule de l’Agent AN 14 Co ID
Nom_Agent Nom de l’Agent A 30 Sig
Prenom_Agent Prénoms de l’Agent A 50 Sig
DateNais_Agent Date de Naissance de l’Agent DATE Sig JJ/MM/AAAA
NumCarte Numéro de carte du Sociétaire AN 14 Co ID
Identifiant Identifiant A 30 Sig
NumID Numéro de l’Identifiant AN 14 Co
Nom_Soc Nom du Sociétaire A 30 Sig
Prenom_Soc Prénoms du Sociétaire A 50 Sig
DateNais_Soc Date de Naissance du Sociétaire DATE Sig JJ/MM/AAAA
Nom_Pere Nom du Père A 30 Sig
Prenom_Pere Prénoms du Père A 50 Sig
Nom_Mere Nom de la Mère A 30 Sig
Prenom_Mere Prénoms de la Mère A 50 Sig
DateIns Date d’ouverture du Compte DATE Sig JJ/MM/AAAA
Code_Type Code du Type de Compte AN 05 Co ID
Lib_Type Libellé du type de Compte A 30 Sig
Num_Compte Numéro de Compte AN 14 Sig ID
Solde Solde du Compte N 07 Sig
Num_Vers Numéro de Versement AN 14 Co ID
Date_Vers Date de Versement DATE Sig JJ/MM/AAAA
Heure_Vers Heure de Versement HEURE Sig HH/MM/SS
Montant_Vers Montant de Versement N 07 Sig
Num_Ret Numéro de Retrait AN 14 Co ID
Date_Ret Date de Retrait DATE Sig JJ/MM/AAAA
Heure_Ret Heure de Retrait HEURE Sig HH/MM/SS
Montant_Ret Montant du retrait N 07 Sig
Num_Pret Numéro de Prêt AN 14 Co ID
Date_Pret Date de Prêt DATE Sig JJ/MM/AAAA
Heure_Pret Heure de Prêt HEURE Sig HH/MM/SS
Montant_Pret Montant du Prêt N 07 Sig
Net_a_Payer Net à payer N 07 Sig
Nbre_Echeance Nombre d’échéance N 07 Sig
Num_Remb Numéro de Remboursement AN 14 Co ID
Date_Remb Date de Remboursement DATE Sig JJ/MM/AAAA
Heure_remb Heure de Remboursement HEURE Sig HH/MM/SS
Montant_Remb Montant du Remboursement N 07 Sig
Code_Echeance Code de l’échéance AN 05 Sig ID
Date_Echeance Date de l’échéance DATE Sig JJ/MM/AAAA
Montant_Echeance Montant de l’échéance N 07 Sig
Statut Statut du Remboursement A 03 Sig
Num_Echeance Numéro de l’échéance N 02 Sig
Num_Relance Numéro de Relance AN 05 Sig ID
Date_Relance Date de Relance DATE Sig JJ/MM/AAAA
Nbre_Relance Nombre de Relance N 01 Sig

17

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

A : Alphabétique

N : Numérique

AN : AlphaNumérique

Sig : Signalétique

Mvt : Mouvement

Sit : Situation

ID : Identifiant

1.3.3 La Structure d’Accès Théorique (SAT)


C’est une représentation graphique des dépendances fonctionnelles entre les propriétés du
dictionnaire de données. Pour une meilleure lisibilité, nous représenterons seulement les
dépendances entre identifiants.

Num_Prof

Num_Agent Num_Soc

Type_Compte

Num_Vers
Num_Ret

Num_Compte

Num_Remb

Code_Echeance

Num_Relance Num_Pret

18
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

1.3.4 Model Conceptuel de Données

1.4 Etude Conceptuelle des Traitements

Il y a trois étapes qui constituent le MCT

1. Le graphe des flux

2. L’ordonnancement des flux

3. Le MCT

Le MCT traduit la véritable raison d’être de l’organisation en ne répondant qu’à la question QUE
FAIT-ON dans ce domaine d’étude ? En négligeant le OU, le QUAND, le COMMENT.

19

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

1.4.1 Le graphe des flux

MICROFINANCE SOCIETAIRE

1) Demande d’ouverture de compte


2) Remise de livret
3) Demande de prêt
4) Relance
5) Donner le prêt
6) Versement client
7) Retrait client
8) Remboursement
9) Notification de refus

1.4.2 Ordonnancement des flux

Demande d'ouverture
de compte

Remise de Livret

Vers ement Sociétaire

Demande de Prêt Retrait Sociétaire

Notification de Refus
Prêt Accordé

Remboursement

20
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

1.4.3 Réalisation du MCT

Demande d'ouverture
de compte

ANALYSE
Véri fier Documents
Véri fier Solvabil ité

OK OK

Rejet
Anal yse
Ok

OUVERTURE DE COMPTE
Enregistrement
Attri buti on des comptes
Touj ours

Remise
Versement livret

Et
ENREGISTR EMENT

Touj our s

A
A B

Verseme nt
effectué Retrait

et

TRA ITEMENT RETRAIT


- Vé ri fi cati on

OK OK

Accordé
Ref usé

ENREGISTREMENT

TOUJOUR

Enregi stremen t
effectu é

21

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Verseme nt Demande
effectué de pret
et

ANALY SE

OK OK

Ref usé Accordé

ENREGISTREMENT

TOUJOUR

Da te
Enregi strement échéance Remboursement
effectu é c
a b
(a et b) ou (a, b et c)

TRAIT EMENT REMBOURSEMENT


- Vérification

OK OK

Rel ance
Vérifi cati on
OK

ENREGISTREMENT

TOUJOURS

Enregi strement
OK

22
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Chapitre 2
Etude Organisationnelle

2.1 Model Logique de Données (MLD)

2.1.1 Règle de passage du MCD au MLD


Règles simplifiées du passage du MCD au MLD

• Toute entité est transformée en table. L’identifiant de l’entité devient la


clé primaire de cette table

• Relation Binaire

- (0,N) – (1,1) ou (1,N) – (1,1) ou (0,N) – (0,1) ou (1,N) – (0,1)

- La clé de la table 0,N – 1,N migre vers la table 0,1 – 1,1 et devient
une clé secondaire ou étrangère

- (0,N) – (0,N) ou (0,N) – (1,N)

- Création d’une nouvelle table ayant comme clé, la clé des deux
autres entités

• Relation ternaire ou supérieure

- Création d’une table ayant comme clé les identifiants de toutes les
tables en relation

23

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

2.1.2 Représentation du Model Logique de Données

AGENT (Num_Agent, Nom_Agent, Prenom_Agent, DateNais_Agent,


#Nom_Prof)

PROFESSION (Num_Prof, Lib_Prof)

SOCIETAIRE (Num_Carte, Identifiant, NumID, Nom_Soc, Prenom_Soc,


DateNais_Soc, Nom_Pere, Prenom_Pere, Nom_Mere,
Prenom_Mere,
DateIns, #Num_Prof)

TYPE_COMPTE (Code_Type, Lib_Type)

COMPTE (Num_Compte, Solde, #Num_Carte)

VERSEMENT (Num_Vers, Date_Vers, Heure_Vers, Montant_Vers,


#Num_Compte)

RETRAIT (Num_Ret, Date_Ret, Heure_Ret, Montant_Ret, #Num_Compte)

PRET (Num_Pret, Montant_Pret, Date_Pret, Heure_Pret, Net_a_Payer,


Nbre_Echeance,
#Num_Compte)

ECHEANCE (Code_Eheance, Date_Echeance, Num_Echeance,


Montant_Echeance
Statut, #Num_Pret)

REMBOURSEMENT (Num_Remb, Date_Remb, Heure_Remb,


Montant_Remb,
#Num_Pret)

RELANCE (Num_Relance, Date_Relance, Nbre_Relance, #Num_Remb)

24
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

2.2 Model Organisationnel de Traitements (MOT)

2.2.1 Notion du MOT

Le model organisationnel de traitements permet de représenter les choix


d’organisation de l’organisme. En effet le model conceptuel est concentré sur le
«QUOI », « QUAND » et le « POURQUOI » c'est-à-dire les activités majeure du
domaine, sans référence aux ressources nécessaires pour assurer le fonctionnement.
Le MOT s’attèlera à répondre aux questions « QUI ? », « OU ? » et « QUAND ? ». Il
consiste à :

- Définir les différentes ressources (les moyens techniques ou humains,


l’espace, le temps et les données) à mettre en œuvre.

- Décomposer les opérations spécifiques au niveau conceptuel en des


éléments plus ou moins fins et homogènes (tâche)

- Organiser l’ensemble des ressources permettant d’assurer l’exécution des


tâches envisagées.

25

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Troisième partie

Etude Technique

26
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Chapitre 1
Réalisation Technique

1.1 Le Modèle Physique de Données (MPD)

Le MPD permet l’implantation sur un ordinateur de l’ensemble des données du


modèle relationnel des données. Sa description est liée au choix du SGBD-R.
l’implantation se fera dans le langage du SGBD-R qui est le langage SQL.

1.1.1 Choix du système de gestion de base de données (SGBD-R)

Une base de données est une entité dans laquelle il est possible de stocker de façon
structurée et avec le moins de redondance possible de données. Ces données doivent
pouvoir être utilisées par des utilisateurs différents. Pour cela nous avons utilisé un
SGBD-R client serveur ouvert : Firebird serveur. La version que nous utiliserons est
celle V2.0. A l’aide des règles de gestion et du modèle logique de données, nous
avons pu créer des tables mentionnées ci-dessus.

27

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

1.1.2 Model Physique de Données

NUM_PROF = PROF_AGENT T_PROFESSION NUM_PROF = PROF_SOC


NUM_PROF VARCHAR(5)
LIB_PROF VARCHAR(20)

T_SOCIETAIRE
NUM_CARTE VARCHAR(14)
T_TYPE_COMPTE PROF_SOC VARCHAR(20)
T_AGENT IDENTIFIANT VARCHAR(10)
CODE_TYPE VARCHAR(5)
NUM_AGENT VARCHAR(5) LIB_TYPE VARCHAR(20) NUM_ID VARCHAR(20)
PROF_AGENT VARCHAR(5) NOM_SOC VARCHAR(30)
NOM_AGENT VARCHAR(30) PRENOM_SOC VARCHAR(50)
PRENOM_AGENT VARCHAR(50) NUM_CARTE = NUM_CARTE DATENAIS_SOC DATE
DATENAIS_AGENT DATE NOM_PERE VARCHAR(30)
CODE_TYPE = TYPE_COMPTE PRENOM_PERE VARCHAR(50)
NOM_MERE VARCHAR(30)
PRENOM_MERE VARCHAR(50)
DATE_INSCRIPTION DATE
T_COMPTE
NUM_COMPTE = NUM_COMPTE_VERS NUM_COMPTE VARCHAR(14)
NUM_CARTE VARCHAR(14)
T_VERSEMENT TYPE_COMPTE VARCHAR(5)
NUM_VERS VARCHAR(14) SOLDE INTEGER
NUM_COMPTE_VERS VARCHAR(14) NUM_COMPTE = NUM_COMPTE_RET
DATE_VERS DATE
NUM_COMPTE = NUM_COMPTE_PRET
HEURE_VERS TIME T_RETRAIT
MONTANT_VERS INTEGER NUM_RET VARCHAR(14)
NUM_COMPTE_RET VARCHAR(14)
T_PRET MONTANT_RET INTEGER
NUM_PRET VARCHAR(14) DATE_RET DATE
NUM_COMPTE_PRET VARCHAR(14) HEURE_RET TIME
T_REMBOURSEMENT
DATE_PRET DATE
NUM_REMB VARCHAR(14)
HEURE_PRET TIME
NUM_PRET_REMB VARCHAR(14) NUM_PRET = NUM_PRET_REMB
MONTANT_PRET INTEGER
DATE_REMB DATE
NET_A_PAYER INTEGER
HEURE_REMB TIME
NBRE_ECHEANCE SMALLINT
MONTANT_REMB INTEGER

NUM_PRET = NUM_PRET_ECHEANCE
NUM_REMB = NUM_REMB_RELANCE

T_ECHEANCE
T_RELANCE CODE_ECHEANCE VARCHAR(14)
NUM_PRET_ECHEANCE VARCHAR(14)
NUM_RELANCE VARCHAR(5)
NUM_REMB_RELANCE VARCHAR(14) NUM_PRET_REMB VARCHAR(14)
DATE_RELANCE DATE DATE_ECHEANCE DATE
NBRE_RELANCE SMALLINT NUM_ECHEANCE SMALLINT
MONTANT_ECHEANCE INTEGER
STATUT_ECHEANCE CHAR(3)

28
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

1.1.3 Choix du langage de programmation

 Delphi

 Firebird

 IBExpert

Pour l’application de notre projet, notre choix c’est porté sur l’outil DELPHI compte tenu
de son environnement convivial, de sa performance et de la gestion des nombreux
composants dont il dispose.

Son langage de programmation nous permet de pouvoir hiérarchiser nos modules et avoir
des relations entre elles. La syntaxe non ambigüe de sa structure nous a permis de
transcrire notre algorithme dans ce langage. Il crée des codes exécutables semblables à un
Langage C d’où la rapidité de l’action. L’accès à la base de données se réalise de manière
native ou par ODBC (Objet de Connexion de Base de Données).

En ce qui concerne la conception de notre base de données, l’interface graphique utilisée


est IBExpert et notre SGBD-R est Firebird 2.0, cet outil à la même puissance qu’ORACLE.

29

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Quatrième partie

Annexe

30
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Fenêtres de connections de l’Agent et de l’Administrateur

Nouvel Utilisateur Qui êtes-vous ?

Connexion Agent Connexion Administrateur

31

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Fenêtre du menu principal

32
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Fiche d’enregistrement des Sociétaires

Fiche d’enregistrement des Agents

33

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Fiche de Versement

Fiche de Retrait

34
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Présentation de quelques Codes En DELPHI


Code de l’enregistrement du sociétaire et de son Compte

procedure TFenSocietaire.BTnEnregistrerClick(Sender: TObject);


var
EnreOk: String;
begin
if MessageDlg('Etes-vous sûr de vouloir Faire un Enregisrement ?',
mtConfirmation, [mbYes,mbNo],0)= mrYes then
Begin
EdSolde.Text:=EdVers.Text;
EnreSocProc.Prepare;
EnreSocProc.ParamByName('numcarte').AsString:= EdNumCarte.Text;
EnreSocProc.ParamByName('nuncni').AsString:= EdCNI.Text;
EnreSocProc.ParamByName('Nomsoc').AsString:=EdNom.Text;
EnreSocProc.ParamByName('preSoc').AsString:=EdPre.Text;
if SexeCbx.ItemIndex = 0 then
EnreSocproc.ParamByName('sexesoc').AsString:='M'
else
EnreSocproc.ParamByName('sexeSoc').AsString:='F';
EnreSocProc.ParamByName('datenais').AsDateTime:=DateNais.DateTime;
EnreSocProc.ParamByName('lieunais').AsString:= EdLieu.Text;
EnreSocProc.ParamByName('nompremere').AsString:=EdMere.Text;
EnreSocProc.ParamByName('nomprepere').AsString:=EdPere.Text;
EnreSocProc.ParamByName('profession').AsString:=EdPro.Text;
EnreSocProc.ParamByName('nationalite').AsString:=EdNation.Text;
EnreSocProc.ParamByName('Droitins').AsString:=EdDroit.Text;
EnreSocProc.ParamByName('prevers').AsString:=Edvers.Text;
EnreSocProc.ParamByName('Dateins').AsDateTime:=DateIns.DateTime;
EnreSocProc.ExecProc;

// Enregistrement du compte du societaire //


EnreComptProc.Prepare;
EnreComptProc.ParamByName('numcompte').AsString:=EdNumCompte.Text;
EnreComptProc.ParamByName('numcarte').AsString:=EdNumCarte.Text;
EnreComptProc.ParamByName('solde').AsFLOAT:=StrToFloat(EdSolde.Text);
EnreComptProc.ParamByName('typecompte').AsString:=EdType.Text;
EnreComptProc.ExecProc;
End;

EnreOk:=EnreSocProc.parambyname('EnreOk').AsString;
ShowMessage(EnreOk);
SocSet.Close;
SocSet.Open;

end;

35

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Code de la génération automatique du Numéro de Compte


procedure TFenSocietaire.NumCompte();
var
I,J,K,H,M,S:string;
begin
DateIns.Date:=Today;
DateIns.Time:=Now;
I:= IntToStr( DayOfTheMonth(DateIns.DateTime));
J:= IntToStr(MonthOfTheYear(DateIns.DateTime));
K:= IntToStr(YearOf(DateIns.DateTime));
H:= IntToStr(HourOfTheDay(DateIns.DateTime));
M:= IntToStr(MinuteOfTheHour(DateIns.DateTime));
S:= IntToStr(SecondOfTheMinute(DateIns.DateTime));
EdNumCompte.Text:= K+J+I+H+M+S;
end;

Code de la Mise à jour d’un Remboursement


procedure TFenRemboursement.BTnModifierClick(Sender: TObject);
var
ModifOk:String;
rest, som :Integer;
begin
rest:=strtoint(EdRest.Text);
som:=strtoint(EdSom.Text);
Edrest.Text:=inttostr(Rest+som);
with ModifRemProc do
begin
ParamByName('numrem').AsString:=EdNum.Text;
ParamByName('numpret').AsString:= PretCbx.KeyValue;
ParamByName('montrem').AsInteger:=strtoint(EdSom.Text);
ParamByName('restrem').AsInteger:=strtoint(EdRest.Text);
ParamByName('daterem').AsDateTime:=DateRem.DateTime;
ExecProc;
ModifOk:=ParamByName('ModifOk').AsString;
ShowMessage(ModifOk);
PretSet.Close;
PretSet.Open;
EdNum.Text:='';
EdSom.Text:='';
EdRest.Text:='';
PretCbx.KeyValue:='';
numero;
end;
end

36
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Code de la Suppression d’un Agent

procedure TFenAgent.BTnSuprimerClick(Sender: TObject);


var
SupOk:String[80];
begin
if (EdNum.Text='')or(EdNom.Text='')or(EdPre.Text='') then
ShowMessage('Faites un Clic sur les Propriétés de l''agent à Modifier SVP')
else
begin
SupAgProc.ParamByName('numagent').AsString:=EdNum.Text;
SupAgProc.ParamByName('nomag').AsString:=EdNom.Text;
SupAgProc.ParamByName('Prenomag').AsString:=EdPre.Text;
if sexgroup.ItemIndex = 0 then
SupAgproc.ParamByName('sexeAg').AsString:='M'
else
SupAgproc.ParamByName('sexeAg').AsString:='F';
SupAgProc.ExecProc;
SupOk:=SupAgProc.parambyname('SupOk').AsString;
ShowMessage(SupOk);
AgentSet.Close;
AgentSet.Open;
EdNum.Text:='';
EdNom.Text:='';
Edpre.Text:='';
Numero;
end;
end;

Code de la Modification du reste

with RestProc do
begin
Cod :='0'+EdPret.Text;
Prepare;
ParamByName('code').AsString:=Cod;
ParamByName('montrest').AsInteger:=StrToInt(EdNet.Text);
ExecProc;
end;

37

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

CREATION DE LA BASE DE DONNEES


Les différentes tables et procédures ont été réalisées avec l’interface IBExpert
qui est celle qui nous permet d’accéder aux différentes fonctions de notre
SGBD-R (Firebird).

Présentation de la création de quelques tables

Création de la table REMBOURSEMENT


/**** Tables ****/
CREATE TABLE T_REMBOURSEMENT (
NUMREM VARCHAR(14) NOT NULL,
NUMPRET VARCHAR(14) NOT NULL,
MONTREM NUMERIC(8,0),
RESTREM NUMERIC(8,0),
DATEREM DATE
);
/**** Primary Keys ****/
ALTER TABLE T_REMBOURSEMENT ADD CONSTRAINT PK_T_REMBOURSEMENT
PRIMARY KEY (NUMREM);
/**** Foreign Keys ****/
ALTER TABLE T_REMBOURSEMENT ADD CONSTRAINT FK_T_REMBOURSEMENT_1
FOREIGN KEY (NUMPRET) REFERENCES TPRET (NUMPRET);

Création de la table PRET


/**** Tables ****/
CREATE TABLE TPRET (
NUMPRET VARCHAR(14) NOT NULL,
NUMCOMPTE VARCHAR(15),
NUMREST VARCHAR(14),
MONTACCORD DECIMAL(10,2),
MONTECHEANCE DECIMAL(10,2),
NETAPAYER DECIMAL(10,2),
DATEMPRUNT DATE,
DELAI INTEGER,
ECHEANCE INTEGER
);
/**** Primary Keys ****/
ALTER TABLE TPRET ADD CONSTRAINT PK_TPRET PRIMARY KEY (NUMPRET);
/**** Foreign Keys ****/
ALTER TABLE TPRET ADD CONSTRAINT FK_TPRET_1 FOREIGN KEY (NUMCOMPTE)
REFERENCES T_COMPTE (NUMCOMPTE);
ALTER TABLE TPRET ADD CONSTRAINT FK_TPRET_2 FOREIGN KEY (NUMREST)
REFERENCES T_RESTAPAYER (CODE);

38
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Création de la table SOCIETAIRE

/**** Tables ****/


CREATE TABLE T_SOCIETAIRE (
NUMCARTE VARCHAR(20) NOT NULL,
NUNCNI VARCHAR(15) NOT NULL,
NOMSOC VARCHAR(20) NOT NULL,
PRESOC VARCHAR(30) NOT NULL,
DATENAIS DATE NOT NULL,
LIEUNAIS VARCHAR(50) NOT NULL,
SEXESOC VARCHAR(1),
NOMPREPERE VARCHAR(70) NOT NULL,
NOMPREMERE VARCHAR(70) NOT NULL,
PROFESSION VARCHAR(25) NOT NULL,
NATIONALITE VARCHAR(20) NOT NULL,
DROITINS INTEGER,
PREVERS NUMERIC(10,2),
DATEINS DATE
);
/**** Primary Keys ****/
ALTER TABLE T_SOCIETAIRE ADD CONSTRAINT PK_T_SOCIETAIRE PRIMARY
KEY (NUMCARTE);

Creation de la table VERSEMENT

/**** Tables ****/


CREATE TABLE T_VERSEMENT (
NUMVERS VARCHAR(14) NOT NULL,
DATEVERS DATE NOT NULL,
SOMVERS DECIMAL(10,0),
NUMCOMPTE VARCHAR(15) NOT NULL
);
/**** Primary Keys ****/
ALTER TABLE T_VERSEMENT ADD CONSTRAINT PK_T_VERSEMENT PRIMARY
KEY (NUMVERS);
/**** Foreign Keys ****/
ALTER TABLE T_VERSEMENT ADD CONSTRAINT FK_T_VERSEMENT_1 FOREIGN
KEY (NUMCOMPTE) REFERENCES T_COMPTE (NUMCOMPTE)

39

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Présentation de quelques Procédures

Procédure de l’enregistrement de la table RETRAIT

CREATE PROCEDURE ENRE_RETRAIT (


numretrait varchar(14),
dateret date,
somret decimal(10,2),
numcompte varchar(15))
returns (
enreok varchar(80))
as
begin
insert into t_retrait (numretrait, dateret, somret, numcompte)
values (:numretrait, :dateret, :somret, :numcompte);
enreok='OK';
exit;
when sqlcode-803 do
begin
enreok='NOK';
exit;
end
end

procédure de la mise à jour de la table Compte


CREATE PROCEDURE MODIF_COMPTE (
numcompte varchar(15),
numcarte varchar(20),
typecompte varchar(30),
solde decimal(10,2))
returns (
modifok varchar(80))
as
begin
update t_compte
set numcarte = :numcarte,
typecompte = :typecompte,
solde = :solde
where (numcompte = :numcompte);
Modifok='Le Compte a bien été mis à jour';
exit;
when sqlcode-803 do
begin
ModifOk='impossible de Modifier le Compte';
exit;
end
end

40
Togboedou Comlan Odilon
Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

Procédure de suppression de la table SOCIETAIRE

CREATE PROCEDURE SUPSOCIETAIRE (


numcarte varchar(20),
nuncni varchar(15),
nomsoc varchar(20),
presoc varchar(30),
datenais date,
lieunais varchar(50),
sexesoc varchar(1),
nomprepere varchar(70),
nompremere varchar(70),
profession varchar(25),
nationalite varchar(20),
droitins integer,
prevers numeric(10,2),
dateins date)
returns (
supok varchar(80))
as
begin
delete from t_societaire
where (numcarte = :numcarte);
Supok='OK';
exit;
suspend;
when sqlcode-803 do
begin
SupOk='NOK';
exit;
suspend;
end
end

41

Togboedou Comlan Odilon


Rapport de fin de cycle Automatisation d’une Institution de MicroFinance

BTS Informatique de Gestion 2010

CONCLUSION

Au terme de notre analyse, nous pouvons dire que les vrais


informaticiens se reconnaissent dans la réalisation d’un projet
informatique et de sa mise en application.

Ceci pour dire que le projet de fin de cycle est très primordiale car il
permet de mettre nos connaissances tant théoriques que pratiques
acquises pendant notre formation professionnelle. En d’autre terme, ce
projet a été très enrichissant car toutes les approches techniques
d’analyse par la méthode MERISE abordée nous ont permis d’avoir une
bonne assimilation des théories apprises en classe. Nous osons espérer
que nous sommes suffisamment armés pour affronter le monde du
travail

42
Togboedou Comlan Odilon