Vous êtes sur la page 1sur 2

Université de Lubumbashi

Faculté de medecine
Département de médecine interne

Cassius pneumologie
Cas 1
Une jeune demoiselle âgée de 28 ans consulte pour fatigue, fièvre depuis deux semaines avec une toux
avec expectorations mucopurulente. Traitement reçu à domicile amoxicilline 2g par jour pendant 7 jours
sans amélioration.

Il est étudiant à la faculté de médecine en DI doctorat et vit avec un colocataire qui a été traité de
tuberculose pulmonaire il ya 11 mois.

A l’examen physique on note des râles crépitants au niveau du tiers inferieur du poumon droit avec un
point de côté. Il pèse 48 kg TA : 112 /87 mm hg T : 38, 7c FC : 99 bat/ min.

1. A quelle diagnostique pensez-vous, justifiez votre réponse ?

2. Quels sont les examens que vous suggérez pour documenter votre diagnostique ?

3 .Quel traitement proposez-vous ?

Cas 2
Un patient âgé de 66 ans est amené aux urgences des cliniques universitaires pour une difficulté
respiratoire sévère d’installation progressive. Il a travaillé comme mineur à la mine de Kamoto pendant 30
ans, la difficulté respiratoire est améliorée après prise du dexamethasone. Il prend le tabac à raison de 24
cirages (Stella) La radiographie du thorax prise en urgence montre des infiltrats diffus. L’état général du
malade est conservé, il signe aussi une toux sporadique avec strie de sang.

1. Quelles diagnostique peut-on évoquer ? (commentez votre réponse)


2. Quelles sont les autre examens complémentaires peut-on demander ? (justifier).

Cas 3
Mme V. 68 ans est hospitalisée en urgence pour « étouffement », ses antécédents comportent une HTA,
une dyslipidémie, une arthrose des genoux bilatérale invalidante, une obésité à 170 cm et 100 kg, une
cataracte gauche opérée et une hystérectomie totale il y a deux ans pour fibrome. Il n’y a pas
d’antécédents familiaux particuliers. Depuis quelques jours, elle se plaint d’une fatigue extrême avec
difficultés à respirer même pour descendre ses escaliers. Cette nuit elle a même eu du mal à respirer dans
son lit.
Le traitement comprend : Imovane® 1 cp/j, Lipanthyl® 1 cp/j, Propofan® 3 cp/j, Burinex® 1 cp/j, Kaleorid®
600 mg/j.
À l’examen clinique, la patiente est très dyspnéique assise dans son lit, la pression artérielle est à 80/40
mmHg, le pouls à 108 bpm, la saturation à 88 % sous 9 litres d’oxygène par sonde nasale, les bruits du cœur
sont réguliers, rapides avec des marbrures sur les genoux, l’auscultation pulmonaire est claire sans râles
crépitants ni sibilants, le mollet gauche est sensible sans autres signes locaux, on retrouve une turgescence
jugulaire, une radiographie thoracique est effectuée Le radiologue qui a effectué le cliché vous téléphone et
vous propose de faire un scanner dont le résultat est ci-joint

1 Diagnostique à évoquer ?

2 De quel(s) examen(S) supplémentaire(s) avez-vous besoin pour confirmer le diagnostic ?