Vous êtes sur la page 1sur 3

Dr. Belmessabih-Derriche Z.

Module : Radiologie (S1, C5) 2019/2020

Les Ultrasons – L’Echographie

Généralités: Objectifs :
• L’échographie est une technique d’imagerie médicale qui utilise • Connaitre les principes physiques
les propriétés des ultrasons. élémentaires des ultrasons.
• Technique non invasive et complètement inoffensive, non • Connaitre les bases techniques de
l’échographie.
irradiante pour l’organisme.
• Connaitre les applications cliniques
• Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur des ultrasons.
son passage une variation réversible des propriétés physiques
locales du milieu.
 Les ultrasons sont des ondes acoustiques (ou ondes sonores, ou ondes de pression) dont la fréquence
de vibration est comprise entre 20 kHz, la limite supérieure des fréquences audibles, et 200 MHz.
 Dans le domaine de l’échographie et des explorations doppler, les fréquences utilisées sont de l’ordre
1 à 15MHz environ.

 L'appareil permettant l'échographie est un «échographe» :


 L'échographe est constitué des éléments suivants :
- Sonde, permettant l'émission et la réception des ultrasons.
- Système informatique, transformant le délai entre la réception et
l'émission des ultrasons en image.
- Console de commande, permettant la saisie des données du patient
et les différents réglages
- Système de visualisation : le moniteur.
- Système d'enregistrement des données, soit de manière analogique
(cassette vidéo, impression Papier), soit de manière numérique
(format DICOM).
 Le tout est disposé sur un chariot mobile, permettant d'effectuer
l'examen au chevet du patient.
Sonde émettrice- réceptrice :
Tout échographe est constitué d’un bloc électronique relié à une sonde d’exploration.
L'élément de base de l'échographie est généralement une céramique piézoélectrique (PZT), située dans
la sonde, qui lorsqu’elle est soumise à une impulsion électrique émet une onde ultra sonore émettrice
qui se propage dans les tissus et se réfléchit sur les interfaces des différents plans tissulaires du corps
humain.
Ce même élément PZT (sonde) va enregistrer les échos provenant de la profondeur : la sonde est ainsi
devenue réceptrice.
Formation des échos :
•Deux conditions sont nécessaires pour que l’échographe enregistre des échos après émission; les tissus
traversés doivent produire des échos et ces derniers doivent retourner vers la sonde :
•Chaque écho reçu par la sonde est transformé en un signal électrique dont l’intensité varie en fonction
des structures organiques rencontrées (différence d’impédance acoustiques) ensuite elle reproduit ce
signal en images visibles sur un écran.

1 Radio : Les Ultrasons - Echographie


• Ces échos se propagent facilement dans les structures de densité hydrique du corps humain mais
lorsque le faisceau va aborder une structure osseuse ou une structure aérique, une réflexion totale des
ultrasons empêchant ainsi la propagation des échos en profondeur (ce phénomène explique la nécessité
d’interposer entre la peau et la sonde d’un gel à base d’eau).
Techniques Échographiques :
• Pour les applications médicales on utilise les fréquences de
quelques mégahertz (2,5 à 13mhz)
• Les sondes de haute fréquence permettent une étude fine à
une faible profondeur (parties superficielles) : 7,5 à 13 mhz.
• Les sondes de basses fréquences pour une étude à une plus grande profondeur : 2,5 à 5mhz.
• Mode B (brillance)
- Le plus utilisé en pratique diagnostique.
- Les informations obtenues après balayage manuel représentent des coupes planes composées sur
l’écran de points de brillance variable.
- L’image de la répartition des échos obtenue dans le plan de balayage de la sonde est stockée dans une
mémoire et apparait sur l’écran de télévision sous forme d’une juxta position de petits points brillants
sur fond noir.
 Autres modes :
• Mode A (amplitude) • Mode TM
• Élastographie Pour évaluer l'élasticité des tissus, afin d’apprécier le degré de solidité d’une formation
tissulaire.
• Échographie 3D et 4D: Ce mode est très utilisé dans les examens gynécologiques pour voir les fœtus
en 3D. Cette « échographie en relief » permet de diagnostiquer plusieurs malformations du fœtus qui
peuvent être difficiles à diagnostiquer en échographie 2D, particulièrement les malformations de la face,
de la colonne vertébrale et des membres.
 Mode doppler :
• L’association d’un système doppler à
l’échographie en temps réel permet une
exploration atraumatique du système circulatoire,
il est possible d’identifier une structure vasculaire
d’y percevoir la présence et la direction du sang.
Déroulement de l’examen :
• Le patient doit être allongé sur une table dans une pièce sombre pour faciliter la lecture des images.
- Un gel sera appliqué sur la peau pour permettre la transmission des ultrasons.
- L’examen fournit des images en mouvement contrôlées sur un écran en temps réel.
 Formation de l’image échographique :
• L’échographie utilise des ultrasons émis par une sonde transmis dans les
tissus qui les réfléchissent pour former une image de la région examinée.
• Une bonne image échographique ne peut être obtenue que si la
fréquence de la sonde a été correctement choisie en fonction de la
profondeur d’étude et si l’ampliation a été correctement réglée.
• Structures À Contenu Liquidien : Exemples (la Vésicule biliaire, le kyste
simple), sont dépourvues d’écho et apparaitront sur la coupe comme un vide
d’échos (anéchogène) noir sur l’écran.
• Structures Tissulaires : Exemples (Parenchymes foie, rate, reins) ont à l’état
normal une échostructure en général homogène par la répartition régulière
des échos.
• Gaz Rencontrés par le faisceau sonore arrêtent la propagation des ultrasons, Renforcement Postérieur
formant une image échogène pourvue d’une ombre acoustique postérieure.
• Structures denses Comme les calculs, des calcifications ou des éléments du squelette fœtal
provoquent la formation d’échos intenses (blanc sur l’écran) suivi par une ombre acoustique.
• Renforcement postérieur.
2 Radio : Les Ultrasons - Echographie
Rein
Les Indications :
• L’échographie permet d’explorer de nombreuses régions du corps humain :
• l’exploration de l’abdomen : étude morphologique des organes pleins (foie, reins, pancréas, rate) et
les structures liquidiennes (vésicule biliaire et les axes vasculaires) ; Le patient doit être à jeun : pour
éviter l’interposition des gaz digestifs et pour mieux explorer la vésicule biliaire.
• Le pelvis et tout le tractus urogénital ; Examen se fait avec une vessie pleine pour qu’il y ait une
fenêtre acoustique.
Pour plus de précision de la région examinée et améliorer la qualité des images on peut proposer une
échographie endo vaginale ou endo rectale.
• Les parties molles muscles et tendons (en complément du bilan radiographique standard).
• La tyroïde.
• Le fœtus (échographie anténatale).
• Le cerveau (chez les nouveaux nés) échographie transfontanellaire.
• Étude vasculaire : L'examen est toujours couplé au Doppler permettant d'analyser les flux sanguins.
• En peropératoire : la sonde peut être posées sur la peau ou directement au contact de l'organe.
Avantages :
L’échographie est une technique d'imagerie médicale peu coûteuse. Il n’y a pas d'allergie ni de contre-
indication (connues) à cet examen:
- Elle est indolore pour le patient ;
- Elle ne nécessite, ni hospitalisation, ni anesthésie ;
- Elle peut être répétée sans danger ;
- Le résultat est immédiat ;
- L'examen est réalisé avec une seule personne.
- L’échographe est mobile, permettant de réaliser l 'examen au lit même d'un patient.
- C’est une techniques d'imagerie en temps réel, avec laquelle on peut toujours compléter par
l'interrogatoire et l'examen clinique du patient en cours d'examen.
- Elle permet une grande précision diagnostique et permet d'utiliser plusieurs modalités pour préciser
une anomalie.
Inconvénients :
• L’examen reste « manipulateur-dépendants ».
• Les mesures et la qualité des images dépendent beaucoup de la position de la sonde (plan de coupe)et
donc, de l'habilité et de la compétence de l'examinateur.
• les performances de l’échographie et du doppler sont soumises à un apprentissage rigoureux de
l’opérateur, ainsi qu’à une excellente connaissance des principes physiques, des pièges et des artefacts.
Conclusion :
• Les explorations ultrasonores ont pris , depuis 50 ans, de plus en plus d’importance dans la panoplie
des explorations diagnostiques médicales.
• Ce sont des explorations d’utilisation simple, reposant sur la propagation aisée des ultrasons dans le
corps humain, aux fréquences habituellement utilisées, et sur leurs interactions avec les différents tissus
rencontrés.
• La compréhension du signal échographique nécessaire à la formation de l’image échographique
demande alors une connaissance des bases de physique acoustique relatives, à la fois, à la production
des ultrasons, à leur propagation et à leurs modes d’interactions.

3 Radio : Les Ultrasons - Echographie