Vous êtes sur la page 1sur 5

UNIVERSITATEA „OVIDIUS” DIN CONSTANŢA

FACULTATEA DE PSIHOLOGIE ŞI ŞTIINŢELE EDUCAŢIEI


DEPARTAMENTUL PENTRU PREGĂTIREA PERSONALULUI DIDACTIC

LUCRARE METODICO-ŞTIINŢIFICĂ
PENTRU
OBŢINEREA GRADULUI DIDACTIC I ÎN ÎNVĂŢĂMÂNT

Didactique de la phrase complexe

Coordonator ştiinţific:
Conf. univ. Dr. SANDINA IULIA VASILE

Candidat:
Prof. FLOROAEI (CIURARU) VASILICA

SERIA 2018 – 2020


Avant –propos
Mon ouvrage a comme but l’approche didactique de la phrase complexe, thème qui peut
s’appliquer pour des élèves au moins de niveau A2, car la phrase complexe par son nom implique
des connaissances déjà acquises. La complexité consiste dans le fait qu’on ne se résume seulement à
un langage simple (réalisé par des phrases simples contenant seulement de groupes nominaux et le
groupe verbale), mais la communication va se réaliser par des propositions principales et des
propositions subordonnées, liées entre elles par des connecteurs appropriés. Donc, le langage devient
plus élevé, plus complexe, complet.

Argument
Par mon ouvrage Didactique de la phrase complexe je me propose de réaliser une démarche
stratégique d’acquisition de la phrase complexe et de faire une présentation des activités didactiques
classifiées selon les quatre types de compétences conformément au Cadre Européen commun de
référence. L’objectif général est de maîtriser la construction de la phrase complexe française.

Mon intérêt concernant ce sujet a été éveillé par l’opposition d’une époque où les méthodes
et les moyens de la didactique des langues ont beaucoup évolués et changés, mais malgré cet aspect,
il y a beaucoup d’écoles roumaines qui n’assurent pas les matériaux nécessaires pour réaliser une
leçon moderne, où les manuels sont plutôt d’Edition assez vieille, où manque les laboratoires de
langues avec les dotations nécessaires, où les professeurs sont conditionnés de réaliser le processus
éducatif dans un milieu qui reste encore peu attractif pour les jeunes.

Mon ouvrage a trois parties structurées de la manière suivante :

Première partie - Approche théorique – terminologie, définitions, limites


- Typologie des phrases : - L’expression de la cause
- L’expression de la conséquence
- L’expression du but
La première partie théorique va décrire la différence entre la phrase simple et la phrase
complexe et va exemplifier les types de phrases cause-effet : la subordonnée exprimant la cause, la
subordonnée exprimant la conséquence et la subordonnée exprimant le but. Chaque proposition
subordonnée a été expliquée à partir de sa construction, de l’emploi de connecteurs spécifiques, du
temps ou du mode demandé par le verbe de la proposition principale et de la place qu’elle peut
occuper dans la phrase. Comme principale source pour cette partie j’ai employé les ouvrages : Cours
de la langue française contemporaine de Jeanrenaud, Syntaxe de la phrase complexe d’Elena Comes
et La grammaire moderne. Description et éléments pour sa dictatique de Boivin et Pinsonneault.

Deuxième partie : - De la théorie à la didactique de la phrase complexe :


- Des objectifs opérationnels pour l’enseignement de la phrase
complexe
- La phrase complexe des manuels de FLÉ
- Typologie des exercices et activités dans la classe de FLÉ
- Difficultés et stratégies pédagogiques remédiables

La deuxième partie va être représentée par l’approche didactique de l’enseignement de la


phrase complexe. Cette partie traite les aspects pédagogiques et didactiques de la langue française,
on précise les objectifs opérationnels selon lesquels on organise chaque leçon. Je vais réaliser aussi
un abrège de manuels de français le plus utilisés dans la classe de FLÉ (je vais examiner les manuels
de la maison d’édition Cavallioti, les manuels de la maison d’édition Corint et les manuels de la
maison d’édition CLÉ). Cette partie va contenir aussi une analyse des activités concernant
l’acquisition de la phrase complexe, que les manuels de langue française présentent ; je vais réaliser
des projets didactiques pour chaque type de phrase : la cause, la conséquence, le but (retrouvés dans
les annexes) et analyser quelques tests de la phrase complexe, les difficultés rencontrées et les
moyens et les stratégies remédiables.

La troisième partie :
L’appropriation et la fixation de la phrase complexe par des démarches pédagogiques :
- - L’acquisition de la phrase complexe par l’écoute active et la compréhension des
documents sonores
- L’acquisition de la phrase complexe par la communication orale
- L’acquisition de la phrase complexe par la lecture et la compréhension des documents écrits
- L’acquisition de la phrase complexe par l’expression écrite

La dernière partie c’est ma preuve d’originalité, ma recherche où j’ai l’intention de réaliser


une variété d’exercices et des activités pour tous les quatre types de compétences conformément au
Cadre Européen commun de référence. Mon but est d’analyser et de proposer de méthodes modernes
d’acquérir des nouvelles connaissances en tenant compte de chaque aspect lié à l’apprentissage de la
phrase complexe française. Les activités seront axées sur la structure de la phrase, sur l’emploi de
connecteurs appropriés, et sur l’emploi du temps et du mode convenable, en tenant compte du niveau
de connaissances des élèves, de leurs besoins, et de leur capacité d’assimiler. Dans ce chapitre je me
propose aussi de réaliser l’analyse de quatre tests. Chaque test vise un type de compétence. Le but
c’est de démontrer la nécessité d’un apprentissage unitaire de la langue, car on ne peut pas apprendre
une langue étrangère de manière isolée.

Conclusions de la recherche
L’acquisition d’une langue étrangère se fait par une démarche complexe qui implique toutes
les quatre compétences : compréhension orale, production orale, compréhension écrite, production
écrite. La contribution de la psychologie cognitive et des linguistiques textuelles a une grande
importance pour la didactique du FLE. L’acquisition se fait par la complexité de toutes les quatre
compétences et pas de manière isolée, sans faire de coupures. La psychologie et la didactique des
langues est assez généreuse, il y a pleines de méthodes et des activités diverses qui facilitent et
peuvent assurer le succès. L’interaction entre plusieurs compétences rend l’approche d’un contexte
plus réel, plus proche de la vie courante, et l’apprenant est mis dans la situation de gérer
simultanément plusieurs opérations. Très important c’est la participation active de l’apprenant qui
développe ainsi le plaisir d’écouter, de parler, de lire, de s’exprimer par écrit. La motivation et
l’objectif central de l’acquisition de la langue française c’est de communiquer, de s’exprimer, de dire
quelque chose en français.

Conclusions et recommandations
Ma recherche se propose d’être un ouvrage qui traite tant des aspects théoriques de la phrase
complexe, tant des aspects pédagogiques et didactiques, mais surtout vise l’appropriation et la
fixation de la phrase complexe par les quatre types de compétences – écouter, parler, lire, écrire
conformément au Cadre européen commun de référence pour les langues.

La structure par les trois chapitres montre les principaux points que j’ai voulu atteindre, en
assurant un passage structuré et logique des notions théoriques vers la mise en pratique de
connaissances acquises.
Comme recommandations pour les apprenants de la langue française, j’aimerais de souligner
l’importance d’un équilibre parmi les aspects théoriques de la langue et les aspects qui tiennent de
la structure et l’organisation de la langue. Le rôle de la grammaire reste pour moi un pilier qui
soutient tous les autres branches (le lexique, la phonétique, l’orthographie). Sans connaître la
morphologie et la syntaxe d’une langue on aura à faire avec des listes des mots aléatoirement
appris, sans avoir une structure, une cohésion, une organisation claire. Dans le même temps, si on
regarde les quatre types de compétences, il faudrait réaliser aussi un équilibre parmi les étapes
d’écouter, de parler, lire et écrire et travailler plus là où on enregistre les résultats plus faibles.

Selon moi, l’apprentissage de la phrase complexe est une étape supérieure dans l’étude du
français, car pour comprendre sa syntaxe, il faut déjà connaître sa morphologie, il faut avoir déjà
acquis suffisamment de notions de vocabulaire et de structure. Les notions de la didactique sont un
grand appui pour les enseignants qui essaient de cette sorte en à trouver la voie la plus accessible
pour atteindre des objectifs proposés auparavant pour assurer le succès du processus éducatif et de
la communication. La grande satisfaction d’un professeur c’est le moment où ses élèves réussissent
à réaliser les tâches et quand ils commencent à devenir d’utilisateurs indépendants de la langue
française.