Vous êtes sur la page 1sur 8

ACIDE/BASE

I LES ACIDES/BASES
1. Définition selon Bronsted
En 1923 le chimiste Danois propose les définitions suivantes, toujours satisfaisantes de nos jours :
 Un acide est une espèce chimique capable de libérer un ou plusieurs protons.
Acide  H+ + Base
CH3COOH  H+ + CH3COO-
H3O+  H+ + H2O
HCl  H+ + Cl-
H2SO4  2 H+ + SO42-
 Une base est une espèce chimique capable de capter un ou plusieurs protons.
Base + H+  Acide
NH3 + H+  NH4+
HO + H 
- +
H2O
CO32- + 2H+  H2CO3 (instable donc CO2 + H2O)

2. Couple Acide/Base
Cette définition des acides et des bases associe une base à tout acide et inversement.
On dit que B est la base conjuguée de l’acide A et que A est l’acide conjugué de la base B.
A et B forment un couple acide/base, noté A/B, caractérisé par un schéma formel : Acide = H+ + Base
Le signe = de cette demi-équation acidobasique ( équation protonique) signifie que l’on peut l’écrire dans les deux sens.

Remarque : certaines espèces comme H2O peuvent se comporter comme des acides ( H2O/HO-) ou comme des bases ( H3O+ /
H2O) selon le milieu dans lequel ils se trouvent. On les appelle des ampholytes ou des espèces amphotères.

3. Transformation acidobasique
Une réaction acidobasique met en jeu deux couples A1/B1 et A2/B2, elle est caractérisée par un transfert de proton H+ entre
un acide et une base de couples différents :
A1 = H+ + B1
+
B2 + H = A2
____________________
A1 + B2 = B1 + A2

Exemple : H3O+ = H+ + H2O


- +
CH3COO H + = CH3COOH
____________________
H3O++ CH3COO- = CH3COOH+ H2O

II NOTION DE pH ( potentiel hydrogène)


1. Définition
Les propriétés acide ou basique d’une solution aqueuse dépendent de la concentration en ions oxonium H3O+ qui peuvent
varier de quelques mol/L à 10-14 mol/L.
Donc pour simplifier et réduire cette échelle le chimiste Danois Serensen, en 1909, introduit une nouvelle grandeur : le pH.

pH = - log [H3O+] ou 10-pH = [H3O+]

Cette relation n’est valable que pour les solutions diluées aqueuses où [H3O+]  0,10 mol/L.
C’est une grandeur sans unité car en réalité on a pH = - log (activité de H3O+)

Solution acide 7 solution basique pH (à 25°C)

[H3O+] en mol/L 10-7

-1-
2. Exemples
[H3O+] = 4,0.10-10 mol/L donne pH = - log [H3O+] = - log 4,0.10-10 = 9,4
[H3O+] = 2,2.10-13 mol/L donne pH = - log [H3O+] = - log 2,2.10-13 = 12,7

pH = 12,3 donne [H3O+] = 10-pH = 10-12,3 = 5,0.10-13 mol/L


pH = 7,6 donne [H3O+] = 10-pH = 10-7,6 = 2,5.10-8 mol/L

3. Mesures
 Indicateurs colorés : substances dont la couleur varie en fonction du pH du milieu ( + /- 2 unités pH)

Indicateur Première couleur Teinte sensible Deuxième couleur PH de la zone de virage


Bleu de thymol Rouge Orangé Jaune 1,2 à 2,8
Hélianthine Rouge Orangé Jaune 3,2 à 4,4
Rouge de méthyle Rouge Orangé Jaune 4,8 à 6,0
Bleu de bromothymol Jaune Vert Bleu 6,0 à 7,0
Phénolphtaléine Incolore Rose très pâle Rose violacé 8,0 à 10,0
Tableau des principaux indicateurs utilisés en Chimie

 Papier pH :papier imprégné d’indicateurs colorés ( +/- 1 unité pH)


 pHmètre : voltmètre relié à deux électrodes ( ou une combinée) et gradué en unité pH ( +/- 0,1 unité pH).

III TRANSFORMATIONS TOTALES OU NON

1. Avancement final et maximal


 Lorsque le transformation est totale, en fin de réaction, le réactif limitant a totalement disparu.
L’avancement final est alors égal à l’avancement maximal et la réaction inverse n’a pas lieu.
Exemple : HCl(g) + H2O(l)  Cl-(aq) + H3O+(aq)
On dit que HCl est un acide totalement dissocié dans l’eau.

 Dans le cas contraire la transformation est limitée, en fin de réaction, le réactif limitant n’a pas entièrement disparu.
L’avancement final est inférieur à l’avancement maximal et la réaction est reversible.
Pour symboliser le fait qu’une transformation est limitée on utilise le signe égal dans l’équation de la réaction.
Exemple : CH3COOH(aq) + H2O(l) = CH3COO-(aq) + H3O+(aq)
On dit que l’acide éthanoique est un acide partiellement dissocié dans l’eau.

2. Taux d’avancement
Afin de déterminer numériquement la fraction de soluté ayant réagi réellement, on définit le taux d’avancement final d’une
xf
réaction :  =
xmax
 dépend de la nature de l’acide et de sa concentration.

-2-
ETAT D’EQUILIBRE
D’UN SYSTEME CHIMIQUE

BUT : Faire des mesures de pH à l’aide d’un pH-mètre et mettre en évidence des transformations non totales.

I ETALONNAGE DU PH-METRE

Voir fiche notice

II MESURES DE pH

Placer dans 2 béchers environ 20 mL de solutions aqueuses d’acide de concentration C = 1,0.10-2 mol.L-1.
Mesurer leur pH en prenant soin de bien rincer l’électrode et de l’essuyer entre chaque mesure.

Solution aqueuse pH
D’acide chlorhydrique 2,0
D’acide éthanoique 3,4

Etudions, à présent, ces différentes solutions.

III AVANCEMENT MAXIMAL ET FINAL

1. Acide chlorhydrique
La solution d’acide chlorhydrique résulte de la mise en solution dans
l’eau du chlorure d’hydrogène HCl ( voir expérience du jet d’eau ).
a. Ecrire l’équation de la réaction du chlorure d’hydrogène gazeux avec l’eau :

b. Déterminer la quantité de matière initiale de chlorure d’hydrogène sachant que l’on


dispose de 20,0 mL de solution d’acide chlorhydrique de concentration
C = 1,0.10-2 mol.L-1.

c. A partir de la mesure du pH de la solution d’acide chlorhydrique, déterminer la concentration, puis la quantité de matière
finale des ions oxonium et établir un tableau d’avancement du système chimique.


X=0
X
Xm
Xf

d. Que vaut xmax ?

e. Que vaut l’avancement final xf du système chimique ?

f. Comparer cette valeur à l’avancement maximal xmax du système.

-3-
g. La transformation étudiée est-elle totale ? Justifier.

xf
h. Déterminer le taux d’avancement final  = du système.
x max

2. L’acide éthanoique
a. Citer le couple acide/base auquel appartient l’acide dissout étudié. Ecrire la demi équation acidobasique associée à ce
couple.
CH3COOH/ CH3COO-

CH3COOH = H+ + CH3COO-

b. L’eau est un ampholyte ; que signifie ce terme ? Quel est ici le rôle joué par l’eau ? Indiquer le couple acide/base
correspondant. Ecrire la demi équation acidobasique associée à ce couple.
L’eau peut jouer le rôle d’une base ou d’un acide selon le milieu dans lequel il se trouve. Ici CH3COOH est l’acide donc
l’eau est la base : H3O+ = H+ + H2O avec le couple H3O+/ H2O.

c. Ecrire l’équation de la réaction acido-basique entre l’acide éthanoique et l’eau.

CH3COOH + H2O  CH3COO- + H3O+


d. Déterminer la quantité de matière initiale d’acide éthanoique.

n0 (CH3COOH ) = C.V = 2,0.10-4 mol

e. A partir de la mesure du pH de la solution d’acide éthanoique, déterminer la concentration, puis la quantité de matière
finale des ions oxonium et établir un tableau d’avancement du système chimique.

CH3COOH + H2O  CH3COO- + H3O+


X=0 2,0.10-4 mol Excès 0 0
X 2,0.10-4-x Excès x x
Xm 2,0.10-4-xm=0 Excès xm xm
Xf 2,0.10-4-xf Exces xf xf

f. Que vaut l’avancement final xf du système chimique ?


xf = nf (H3O+) = [H3O+].Vs = 10-pH.Vs = 10-3,4.20.10-3 = 8,0.10-6 mol.

g. Comparer cette valeur à l’avancement maximal xmax du système.


xf est donc inférieur à xmax

h. La transformation étudiée est-elle totale ? Justifier.


xf n’est donc pas égal à xmax donc la réaction n’est pas totale.
xf
i. Déterminer le taux d’avancement final  = du système.
x max
On a donc 0,04 ou 4%

IV REVERSIBILITE D’UNE REACTION CHIMIQUE


1. Solution d’acide éthanoique
Prélever 20,0 ml d’une solution d’acide éthanoique de concentration C = 1,0.10-2mol.L-1 .
Ajouter, avec précaution, deux gouttes d’acide éthanoique pur. Agiter et mesurer le pH de la solution obtenue (on négligera
la variation de volume).
Dissoudre dans cette solution une pointe de spatule d’éthanoate de sodium solide. Agiter et mesurer le pH de la solution
obtenue.

pH initial pH après ajout d’acide pH après ajout de base


pH diminue PH augmente

-4-
a. Quelles précautions faut-il prendre pour manipuler l’acide éthanoique pur et l’éthanoate de sodium solide?
Blouse, gants, lunettes.

b. Comment varie la quantité d’ions oxonium après l’ajout de l’acide éthanoique pur ?
Le pH diminue donc [H3O+] augmente.

c. Dans quel sens la réaction a-t-elle lieu lors de cet ajout ?


CH3COOH + H2O  CH3COO- + H3O+

d. Comment varie la quantité de matière d’ions oxonium après l’ajout d’ions éthanoate ?
Le pH augmente donc [H3O+] diminue, ces ions réagissent avec CH3COO-.

e. Dans quel sens la réaction a-t-elle lieu lors de cet ajout ?


CH3COO- + H3O+  CH3COOH + H2O

f. Conclure
Les équations sont inverses l’une de l’autre, la réaction peut avoir lieu dans les deux sens. Ces 4 espèces chimiques
coexistent et on a un équilibre chimique. On va donc utiliser le signe égal dans l’équation.
CH3COOH + H2O = CH3COO- + H3O+

2. Solution d’acide chlorhydrique


Prélever 20,0 ml d’une solution d’acide chlorhydrique de concentration C = 1,0.10-2mol.L-1.
Dissoudre dans cette solution une pointe de spatule de chlorure de potassium solide (sel). Agiter et mesurer le pH de la
solution obtenue.
a. La quantité de matière d’ions oxonium varie-t-elle après l’ajout d’ions chlorure ?
L’ajout de sel ne modifie pas le pH donc la quantité d’ions oxonium ne varie pas.

b. Conclure.
La réaction du chlorure d’hydrogène sur l’eau est une réaction chimique à sens unique d’équation :
HCl(g) + H2O(l)  Cl-(aq) + H3O+(aq)

V EFFET DE LA DILUTION
Le pH de 20 mL d’une solution aqueuse d’acide éthanoique de concentration C2 = 1,0.10-3 mol.L-1 est de 3,9
Déterminer le taux d’avancement final de ce système.
Conclure

CH3COOH + H2O  CH3COO- + H3O+


X=0 C2.V2 = 2,0.10-5 mol Excès 0 0

X 2,0.10-5-x Excès x x
Xm 2,0.10-5-xm=0 Excès xm = 2,0.10-5 mol xm
Xf 2,0.10-5-xf Excès xf xf = nf (H3O+) =
[H3O+].Vs = 10-pH.Vs =
10-3,9.20.10-3 =
2,5.10-6 mol

xf
Conclure :  = = 0,126 (13%)
x max

dépend de la concentration de l’acide. La dilution favorise la réaction entre l’acide et l’eau. On dit qu’elle favorise
l’ionisation de l’acide.

-5-
LES DOSAGES ACIDO BASIQUE

I DEFINITION
Doser ( ou titrer) une espèce chimique en solution c’est déterminer sa concentration molaire ( son titre) à l’aide d’une
réaction chimique faisant intervenir une autre espèce chimique dont on connaît la concentration.
La réaction considérée doit être rapide, totale et unique.

II DOSAGE D’UNE SOLUTION D’ACIDE CHLORHYDRIQUE PAR UNE SOLUTION


D’HYDROXYDE DE SODIUM

1. Mode opératoire

Etalonner le pH-mètre.
Après une mise en milieu, remplir la burette avec la solution
d'hydroxyde de sodium de concentration Cb = 1,00.10-1 mol.L-1. Régler
le zéro.
Rincer le bécher.
Avec une pipette jaugée préalablement mise en milieu, pipeter un
volume Va = 10,0 mL de la solution d'acide chlorhydrique de
concentration Ca et l'introduire dans le bécher.
Le pH-mètre fonctionnant en lecture continue, verser progressivement
la solution d'hydroxyde de sodium dans le bécher et relever le pH après
chaque addition. Remplir le tableau de mesures ci-dessous.

2. Résultats expérimentaux

Vb (mL) 0
pH

Vb (mL)
pH

Vb (mL)
pH

3. Exploitation des résultats


a. Ecrire l’équation de la réaction

b. Tracer la courbe pH = f (Vb).


c. Déterminer les coordonnées du point d’équivalence

d. En déduire la nature de la solution à l’équivalence.

e. Déterminer la concentration de l’acide chlorhydrique.

-6-
II DOSADE D’UNE SOLUTIOND’ACIDE ETHANOIQUE PAR UNE SOLUTION
D’HYDROXYDE DE SODIUM
On souhaite étudier la variation du pH au cours de la réaction entre une solution d'acide éthanoïque (A) de concentration
-1
C et une solution d’hydroxyde de sodium (B) de concentration C = 1,0.10-1 mol.L .
A B

1. Mode opératoire
DISPOSITIF
*Etalonnage du pH-mètre.
*Mise en milieu de la burette avec la solution B
*Remplir la burette avec (B) ; régler le zéro.
*Mise en milieu de la pipette avec la solution A
3
*Pipeter 10 cm de (A) et placer ce volume dans le bêcher.
*Placer l'électrode du pH-mètre dans le bêcher.
*Ajouter un peu d’eau distillée dans le bêcher de sorte que la soude
pHmétrique trempe correctement dans la solution.
*Le pH-mètre fonctionnant en lecture continue, ajouter B et noter à
chaque mesure le pH obtenu après homogénéisation. (Voir tableau).

2. Tableau de mesures

Vb en mL 0

pH

Vb en mL

pH

Vb en mL

pH

3. Exploitation des résultats


a. Ecrire l’équation de la réaction :

b. Tracer la courbe pH = f(V ).


b
c. Donner la définition de l’équivalence.

d. Déterminer le point d’équivalence acido-basique E et noter les caractéristiques de ce point


VbE =

pHE =

e. Justifier le caractère acide ou basique du mélange à l’équivalence.

-7-
f. Déterminer la concentration de la solution d’acide éthanoique

g. A Vb = VbE / 2 on se trouve à la demi-équivalence .


Marquer ce point I sur la courbe.
Noter les coordonnées de ce point:

VbI =

pH =
I

Quelle remarque faites-vous ?

-
Données: pk du couple CH COOH/CH COO : 4,8
A 3 3

-8-