Vous êtes sur la page 1sur 4

Stopper l'interface réseau eth0 :

ifdown eth0

Démarrer l'interface réseau eth0 :


ifup eth0

Ceci ne doit pas être confondu avec la commande qui suit, qui
relance explicitement tous les services réseaux :
/etc/init.d/networking restart

Rappel : pour connaître vos différentes interfaces réseau, utilisez


la commande :
/sbin/ifconfig -a

Le serveur est configuré, il faut l'arrêter et le redémarrer. - pour arrêter le service:

/etc/rc.d/init.d/dhcpd stop

- pour démarrer le service :

/etc/rc.d/init.d/dhcpd start

Le fichier dhcpd.conf

Pour le fonctionnement du serveur dhcp, le fichier /etc/dhcpd.conf est à modifier.

ddns-update-style none;

subnet 192.168.10.0 netmask 255.255.255.0 {

# default gateway

option routers 192.168.10.1;

option subnet-mask 255.255.255.0;

option domain-name "domain.org";

option domain-name-servers ns.domain.org;

option nis-domain "domain.org";

range dynamic-bootp 192.168.10.128 192.168.10.254;

default-lease-time 21600; max-lease-time 43200;

# we want the nameserver to appear at a fixed address

host ns {
hardware ethernet 12:34:56:78:AB:CD;

fixed-address 207.175.42.254;

}}

Installer et configurer le serveur dhcp

. Créer le fichier /var/lib/dhcp/dhcpd.leases

Éditer le fichier /etc/dhcpd.conf

Redémarrer le serveur dhcp par la commande dhcpd start

On peut s’assurer un démarrage aux niveaux voulus par la commande

chkconfig

Redémarrer le service réseau avec la commande service network restart

[root@mon_serveur_linux /etc]# more /var/lib/dhcp/dhcpd.leases

# All times in this file are in UTC (GMT), not your local timezone. This is

# not a bug, so please don't ask about it. There is no portable way to

# store leases in the local timezone, so please don't request this as a

# feature. If this is inconvenient or confusing to you, we sincerely

# apologize. Seriously, though - don't ask. # The format of this file is documented in the
dhcpd.leases(5) manual page.

# This lease file was written by isc-dhcp-V3.0pl2

lease 192.168.10.50 {

2 2004/03/25 15:25:25;

ends 2 2004/03/25 17:25:25;

tstp 2 2004/03/25 17:25:25;

binding state free;


hardware ethernet 00:02:55:e1:5a:62;

uid "\001\000\002U\341Zb";

slapd.conf : ce fichier comporte diverses informations telles que la racine supérieure de l'annuaire,
l'administrateur principal de l'annuaire LDAP et son mot de passe, les droits d'accès par défaut, les
fichiers d'objets et de syntaxe à utiliser ainsi que les règles d'accès pour les entrées et les attributs de
l'annuaire LDAP.

Edition du fichier slapd.conf


Editons tout d'abord le fichier slapd.conf :

#
# See slapd.conf(5) for details on configuration options.
#This file should NOT be world readable.
#
# inclusion des autres fichiers de configuration
include /etc/openldap/slapd.at.conf
include /etc/openldap/slapd.oc.conf
# vérification que l'on utilise réellement ou non la structure
# des objets c'est à dire que si vous mettez « on » ici, vous
#devez n'utilisez que que les propriétés des objets définies
#dans les fichiers .oc.conf
schemacheck off
# fichiers qui stockent les arguments et les PID du serveur
pidfile /var/run/slapd.pid
argsfile /var/run/slapd.args
##############################################################
# ldbm database definitions
##############################################################
# Type de l'annuaire LDAP
database ldbm
# Définition de la racine du serveur
suffix "o=commentcamarche, c=fr"
# Définition du compte d'administration ici ldap_admin
# c'est un nom arbitraire et ce n'est pas forcément un
# utilisateur défini dans /etc/passwd du système
rootdn "cn=ldap_admin, o=commentcamarche, c=fr"
rootpw secret
# cleartext passwords, especially for the rootdn, should
# be avoid. See slapd.conf(5) for details.
# directory /var/lib/ldap
# Définition des accès autorisés à la base LDAP
defaultaccess read

Le fichier etc/openldap/slapd.oc.conf décrit la structure des objets qui vont être utilisés dans
l'annuaire LDAP.
Il est inclu dans le fichier slapd.conf par la directive include /etc/openldap/slapd.oc.conf.
- /etc/dhcpd.leases : ce fichier va servir à l'inscription des clients. Il peut ne pas se trouver
dans ce répertoire, cela dépend de la version installée, on peut aussi le trouver dans
/var/dhcpd. Chaque client DHCP, génère l'écriture d'un enregistrement dans ce fichier. Cela
permet le suivi, les statistiques… de l'activité du serveur

/etc/dhcpd.conf : ce fichier sert à la configuration même du serveur (plage d'adresses,


paramètres distribués…)