Vous êtes sur la page 1sur 42

6.

1: Types des réseaux de distribution

q  Réseaux ramifiés

q  Réseaux maillés

q  Réseaux étagés

q  Réseaux à alimentations distinctes


6.1: Types des réseaux de distribution
Les réseaux de distribution constituent l ensemble du circuit hydraulique qui
permet de véhiculer l eau potable depuis le réservoir jusqu à l abonné.

L eau est généralement fournie au réseau par l intermédiaire d un réservoir


de stockage qui est relié au réseau par une conduite maîtresse.

Le réseau se compose de conduites principales, secondaires et tertiaires


posées dans les rues de l agglomération concernée par l alimentation en
eau
potable. On distingue :
Ø  Réseaux ramifiés
Ø  Réseaux maillés
Ø  Réseaux étagés
Ø  Réseaux à alimentations distinctes.
6.1: Types des réseaux de distribution
Ø  Réseau ramifié
Il est composé de conduites qui vont toujours en se divisant à partir du
point d alimentation sans jamais se refermer. Ce réseau présente
l avantage
d être économique à cause du linéaire réduit des canalisations posées et du
nombre moins important des équipements hydrauliques mis en service.
Ses principaux inconvénients résultent de l absence d une alimentation en
retour dans les conduites : lorsqu un arrêt se produit en un point
quelconque, toutes les conduites placées en aval se trouvent privées d eau.
6.1: Types des réseaux de distribution

Ø  Réseaux maillés


Ils sont composés de conduites suivant des contours fermés permettant
une alimentation en retour. Les risques de perturbation de service sont ainsi
réduits.
6.1: Types des réseaux de distribution

Ø  Réseaux étagés


Dans le cas d une agglomération présentant des différences de niveau
importantes, la distribution assurée par un seul réseau pose d énormes
problèmes d exploitation (de très fortes pressions peuvent être
enregistrées dans une partie du réseau).

Il devient nécessaire de prévoir une distribution étagée en constituant deux


réseaux indépendants pouvant assurer des pressions limitées.
6.1: Types des réseaux de distribution
Exemple d une distribution étagée : Ville située entre les cotes 30 et
70NGM (Pmax = 60 m, Pmin = 20 m).

1- Réservoir1 placé à la cote 70


* Bas de la ville : 70 – 30 = 40 m
* Haut de la ville : 70 – x = 20 m ⇒ x = 50 NGM
Vu que la pression maximale est de 60 m et minimale de 20 m, le réservoir
1 alimente la zone située entre les cotes 30 et 50

2- Entre les cotes 50 et 70


On place un réservoir qui puisse garantir une pression
minimale de 20 m sur la partie du réseau située à la cote
70 ; soit : 70+20 = 90 NGM.
Sur la cote 50, on aura une pression de 90 - 50 =40m.
6.1: Types des réseaux de distribution
6.1: Types des réseaux de distribution

Ø  Réseaux à alimentations distinctes


L un des réseaux distribue l eau potable destinée aux besoins domestiques
alors que l autre permet de véhiculer l eau non potable réservée aux usages
industriels, lavage, arrosage,….

Ces réseaux ne sont pas fréquents et ne se justifient qu après une étude


technico- économique très poussée .
6.2 : Eléments de calcul d un réseau
de distribution d eau potable
q  Débit de dimensionnement

q  Choix du diamètre

q  Vitesse d écoulement

q  Pressions à satisfaire

q  Défenses contre l incendie


6.2 : Eléments de calcul d un réseau
de distribution d eau potable
Pour la conception d un réseau d eau potable, on tient compte
de :

Ø  Relief du site de l agglomération


Ø  Aménagement du site
Ø  Réserves d eau et consommations à satisfaire
Ø  Choix du matériel (caractéristiques et dimensions des
conduites)
Ø  Calcul hydraulique qui fournit des débits et des vitesses
dans les conduites, les charges et les pressions aux nœuds.
6.2 : Eléments de calcul d un réseau
de distribution d eau potable
q  Débit de dimensionnement
Les conduites d un réseau de distribution devront être calculées pour
pouvoir
transiter les débits de pointe horaire en tenant compte de la répartition
spatiale des consommations.

Qph = Kj.Kh.Qmj

Kj : Coefficient de pointe journalière


Kh : Coefficient de pointe horaire
Qmj : Débit moyen journalier.
Qph : Débit de pointe horaire

On suppose que les consommations sont concentrées aux nœuds. Le calcul


des débits aux nœuds est détaillé dans le chapitre 2.
6.2 : Eléments de calcul d un réseau
de distribution d eau potable
q  Choix du diamètre
Le diamètre à choisir doit satisfaire :
Ø  Le diamètre à adopter doit être normalisé,
Ø  Le diamètre doit être suffisant pour assurer le débit Q et la pression au
sol,
Ø  Le diamètre minimal à adopter est de 60 mm,
Ø  Dans les tronçons sur lesquels est prévu l installation de bouches
d incendie, le diamètre minimal à retenir est de 100 mm.

q  Vitesse d écoulement


La vitesse de l eau dans les conduites doit, en général, être de l ordre de
0,5 à 2 m/s.
En effet une vitesse faible favorise la formation des dépôts et la stagnation
de l eau dans les conduites pouvant entraîner une dégradation de sa qualité,
Une vitesse forte entraîne d importantes pertes de charge et donc une chute
notable de la pression.
En pratique, il faut avoir :
Ø  Une vitesse maximale de 2m/s avec le débit de pointe horaire.
Ø  Une vitesse minimale de 0,5m/s avec le débit de pointe journalière.
6.2 : Eléments de calcul d un réseau
de distribution d eau potable
q  Pressions à satisfaire
Pour l ensemble des nœuds constituant le réseau, les pressions doivent
satisfaire les conditions de pression minimale et de pression maximale.

La pression au nœud doit être calculée après le dimensionnement du réseau


et comparée à la pression à satisfaire.

Pression au nœud = cote piézométrique – cote du terrain naturel

Pression au nœud > Pression minimale


Pression au nœud < Pression maximale
6.2 : Eléments de calcul d un réseau
de distribution d eau potable
Ø  Pression minimale :
Le réseau de distribution doit assurer, dans les conditions les plus
défavorables (pointe horaire), une pression au sol Ps correspondant à :
§  Pression résiduelle Pr
§  Hauteur de l habitat desservi H
§  Perte de charge dans chaque habitat ΔH
§  Ps = Pr + H + ΔH

Exemple : Habitat à 2 niveaux (R+1)


Pr = 10 m , H = 3m par niveau , ΔH = 0,5 m dans chaque habitat
Ps = 10 + 2x3 + 2x0,5 soit 17 m
Les pressions au sol dépendent donc du nombre d étages desservis,
soit :
RDC : 13,5 m
R+1 : 17 m
R+2 : 20,5 m
R+3 : 24 m
R+4 : 27,5 m
R+5 : 31 m
6.2 : Eléments de calcul d un réseau
de distribution d eau potable
Ø  Pression maximale :
En tout point du réseau de distribution, la pression ne doit pas dépasser 60
mètres. Si de telles valeurs devraient se manifester, il y aurait lieu, en vue
de les diminuer, soit d envisager une distribution étagée, soit de prévoir
l installation sur le réseau d appareils réducteurs de pressions.

q  Défenses contre l incendie


En cas d incendie, le réseau de distribution doit pouvoir alimenter le nœud
le
plus proche de la zone sinistrée d un débit de 17l/s avec une pression
résiduelle de 1 bar (valeur minimale 0,6 bar). Les bouches ou poteaux
d incendie auront un diamètre minimal d alimentation de 100 mm et
chacun
défendra un rayon de 100 à 150 mètres, celui-ci pouvant être porté à 400
mètres si le risque est faible.
6.3: Calcul d une conduite de
distribution d eau potable

q  Formules employées pour le calcul des


pertes de charge

q  Calcul d une conduite simple

q  Conduite assurant à son extrémité un


service en route
6.3: Calcul d une conduite de
distribution d eau potable
q  Formules employées pour le calcul des
pertes de charge
Les pertes de charges sont calculées par les formules de Darcy et
de Colebrook-White.
λ .v 2
ð  Formule de Darcy : j =
2. g .D
ð  Formule de Colebrook-White : 1 ⎛ K 2,51 ⎞
= −2 log⎜ + ⎟
Où : λ ⎝ 3,71.D Re . λ ⎠
j : Pertes de charge linéaire unitaire (m/m)
! : Coefficient de perte de charge (adimensionnel)
D : Diamètre de la conduite (m)
v : Vitesse de l eau (m/s)
g : Accélération de la pesanteur (9,81 m/s2)
K : Rugosité (m)
v.D
Re : Nombre de Reynolds, Re = υ υ : Viscosité Cinématique (m2/s)
6.3: Calcul d une conduite de
distribution d eau potable
Une formule simplifiée peut être utilisée pour le calcul
des pertes de charges, il s agit de celle de Hazen-Williams.
0 , 54
⎛ h f ⎞
V = 0,355.C.D 0, 63 .⎜⎜ ⎟⎟
⎝ L ⎠

C : Coefficient de Hazen-Williams
D : Diamètre de la conduite (m)
hf : Perte de charge(m)
L : Longueur de la conduite (m)

On peut aussi utiliser d autres formules simplifiées


comme celle de Scimemi. Des abaques peuvent aussi
être utilisée .
6.3: Calcul d une conduite de
distribution d eau potable
q  Calcul d une conduite simple
Le calcul d une conduite simple n assurant aucun service en route et
débitant
à son extrémité un débit Q, est effectué en respectant à l extrémité une
pression au sol suffisante pour l alimentation des usagers.
Exemple :
Données :
•  Réservoir en A alimentant une conduite AB (cote réservoir = 70)
•  L altitude de B est de 35 m
•  Le débit acheminé par la conduite est égal à 100 l/s
•  La longueur de la conduite est égale à 2000 m
•  La pression au sol en B imposée est égale à 30 m
è  Calculer le diamètre de la conduite reliant le réservoir au point B.
6.3: Calcul d une conduite de
distribution d eau potable
La perte de charge maximale est égale à :
J= (70-35)-30 =5 m
Les tables de Colebrook permettent de chercher le diamètre
écoulant un débit donné en respectant les conditions de vitesse et en fixant
un coefficient de rugosité (K = 2x10-3 m pour une conduite neuve)
D = 350 mm à j = 0,0046 m/m à v=1,00 m/s
D = 400 mm à j =0,0024 m/m à v=0,80 m/s

è  Avec le diamètre 350 mm :


J = 0,0046 x 2000 = 9,20 m
Et la pression au sol en B est : Ps = (70-35) - 9,20 = 25,80 m

è  Avec le diamètre 400 mm:


J = 0,0024 x 2000 = 4,80 m
Et la pression au sol en B est : Ps = (70-35) - 4,80 =30,20 m

Donc, seule une canalisation de diamètre supérieur à 400 mm peut satisfaire


les conditions de pression, de vitesse, de débit.
6.3: Calcul d une conduite de
distribution d eau potable
q  Conduite assurant à son extrémité un
service en route
Le calcul d une conduite assurant un service en route de débit Q
uniformément réparti (cas d une conduite sur laquelle sont effectués des
branchements ou des piquages répartis sur toute sa longueur) et débitant à
son extrémité un débit P, est effectué en supposant que cette conduite est
simple et débite à son extrémité un débit q donné par :
q = P + 0,55 Q
Ce calcul rigoureux est employé surtout pour l étude des réseaux
importants. En ce qui concerne les installations moyennes, le calcul peut
être effectué avec le débit amont sauf pour les conduites en impasse.
6.4: Calcul d un réseau de distribution

q  Réseau ramifié

q  Réseau maillé


6.4: Calcul d un réseau de distribution
q  Réseau ramifié
Pour chaque tronçon, on évalue les débits selon la formule : q = P + 0,55Q,
ensuite on détermine les diamètres en procédant comme suit :

Ø  Pour un diamètre D, on vérifie à l aide des calculs ou des tables


qu avec le débit exigé dans chaque tronçon, la vitesse obtenue est
acceptable, et que la perte de charge totale donne finalement, au sol,
une pression suffisante.

Ø  Si la pression au sol est insuffisante, on reprend les calculs en prenant


un diamètre plus grand pour diminuer les pertes de charge.
6.4: Calcul d un réseau de
distribution
Ø  Exemple d application d un réseau ramifié
Soit une ville de 2000 habitants qui est alimentée par un réservoir situé à la
cote 50. Le réservoir dessert un réseau ramifié qui se compose comme suit :

Nombre Longueur
Tronçon
d’habitants (m)
R-1 0 500
1-2 520 520
2-3 200 200
3-4 850 400
3-5 430 100

Les cotes du terrain naturel des nœuds du réseau sont :


1 : 20, 2 : 21, 3 : 18, 4 : 17, 5 : 16
Le schéma de distribution est celui qui est représenté sur la figure suivante :
6.4: Calcul d un réseau de distribution
La consommation moyenne journalière par habitant (dotation en eau) est
de 150 l/j/hab.
Le coefficient de pointe journalière Kj= 1,5 et le coefficient de pointe horaire
Kh= 2, Coefficient de rugosité K=2.10-3 m, Type d habitat : R+2
La consommation moyenne journalière est calculée par :
2000 x 0, 150 = 300 m3 /j soit 3,47 l/s
Soit par habitant 3,47/2000 = 0,0017 l/s

Débit par tronçon


Désignation Nombre Consommation (l/s)
du tronçon d'habitant Moyenne de pointe K =3
R-1 0 0 0
1-2 520 0.90 2.71
2-3 200 0.35 1.04
3-4 850 1.48 4.43
3-5 430 0.75 2.24
6.4: Calcul d un réseau de distribution
Les débits d’amont pour chaque tronçon sont les suivants :
Tableau : Répartition des débits
Désignation Débit (l/s)
du tronçon En route Aval Du tronçon
R-1 0.00 10.42 10.42
1-2 2.71 7.71 10.42
2-3 1.04 6.67 7.71
3-4 4.43 0.00 4.43
3-5 2.24 0.00 2.24

En faisant maintenant le calcul à partir de la formule q = P+ 0,55 Q

Débit (l/s)
Désignation
du tronçon En route Aval Du tronçon
Q P P + 0,55 Q
R-1 0.00 10.42 10.42
1-2 2.71 7.71 9.20
2-3 1.04 6.67 7.24
3-4 4.43 0.00 2.43
3-5 2.24 0.00 1.23

La différence entre les deux tableaux est surtout sensible pour les conditions en impasse :

Le calcul des diamètres sera effectué en considérant les débits d’amont, sauf pour les conduites en impasse.
6.4: Calcul d un réseau de distribution
J est calculé à l’aide des tables de Colebrook (pour k = 2. 10 -3 m) .

Nœud Tronçon Cote au Longueur Di Débit Vitesse PDC PDC Cote pièzo Pression
Sol Unitaire J au sol
R 50.00 NGM
1 R-1 20 NGM 500 m 150.0 mm 10.42 l/s 0.59 m/s 0.0050 m/m 2.51 m 47.49 NGM 27.49 m
2 1-2 21 NGM 520 m 150.0 mm 10.42 l/s 0.59 m/s 0.0050 m/m 2.61 m 44.87 NGM 23.87 m
3 2-3 18 NGM 200 m 125.0 mm 7.71 l/s 0.63 m/s 0.0073 m/m 1.46 m 43.41 NGM 25.41 m
4 3-4 17 NGM 400 m 80.0 mm 2.43 l/s 0.48 m/s 0.0081 m/m 3.24 m 40.17 NGM 23.17 m
5 3-5 16 NGM 100 m 60.0 mm 1.23 l/s 0.44 m/s 0.0099 m/m 0.99 m 42.42 NGM 26.42 m

Affichage du fichier de l exemple


6.4: Calcul d un réseau de distribution
q  Calcul d un réseau maillé

Ø  Cas d une maille

Dans un réseau maillé, le sens de circulation de l eau dans une canalisation


Ne peut être déterminé avec exactitude du premier coup.

La répartition des débits dans les canalisations ne peut être évaluée que
d après des hypothèses, en tenant compte du fait que,pour assurer une
Circulation normale, il doit y avoir égalité des pressions au point de
rencontre de deux courants.

Le calcul d un réseau maillé est conduit par approximations successives. La


méthode qui sera utilisée est celle de Hardy Cross.
6.4 : Calcul d un réseau de distribution
Cette méthode repose sur deux lois :
Ø  Loi des nœuds :
Pour chaque nœud, la somme des débits qui y entrent est égale à la somme
des débits qui en sortent.
Ø  Loi de la conservation de la charge :
Le long d un parcours fermé et orienté, la somme algébrique des pertes de
charge est nulle.

Pour chaque maille, on se fixera une répartition des débits ainsi qu un sens
d écoulement arbitraire, tout en respectant la première loi.
6.4: Calcul d un réseau de distribution
Le problème revient à résoudre le système d équations suivant :

Ø  Pour chaque nœud : Qsortant – Qentrant = 0

Ø  Le long d un conteur fermé et orienté : ∑ Ji = 0


Ji étant la perte de charge le long du tronçon i

La dernière égalité n est pas vérifiée du premier coup, et il est nécessaire de


modifier en conséquence les valeurs de Ji. Or, les pertes de charges sont
proportionnelles au carré des débits :
Ji = Ri.Qi2
Ri : représente la résistance de la conduite transitée par le débit qi.
8.λ.L
Ri =
Π 2 .g.D 5
Ainsi, on peut réécrire la deuxième égalité sous la forme :
2

Avec
∑ i i i =0
ε .R .q
εi = +1 dans le sens positif
εi = -1 dans le sens négatif
6.4: Calcul d un réseau de distribution
Soit Δq la valeur dont il est nécessaire de modifier les débits de sorte à vérifier l égalité
concernant les pertes de charges :
2
La 2ème loi devient : .R
∑ i i i
ε .(q + Δq ) =0
Soit en négligeant les termes en (Δq)2 ∑i ε i .Ri .qi2 + 2.Δq.∑i ε i .Ri .qi = 0
− ∑i ε i .Ri .qi2
Ou encore : Δq =
2.∑i ε i .Ri .qi

D où
−∑ Ji
Δq = i
Ji
2.∑ i
qi
Cette quantité est calculée pour chaque maille pour corriger la répartition des débits.
Δq
Si < Erreur (10-2 ou 10-3 ) par exemple pour chaque maille,
min qi
on arrête les calculs, si non on répète les corrections autant de fois qu il faut jusqu à
convergence pour la précision fixée.
6.4: Calcul d un réseau de distribution
Ø  Cas de la conduite commune à 2 mailles contiguës
Soit deux mailles contiguës

AEFD ou maille I
EBCF ou maille II
Selon le sens choisi, le débit de la conduite EF qui est commune aux deux
mailles sera affecté d un signe positif pour la maille I et d un signe négatif
pour la maille II.
6.4: Calcul d un réseau de distribution
Soit ΔqI et ΔqII les corrections propres aux deux mailles I et II
respectivement.

Si on s intéresse à la maille 1 le débit initial q qui parcourt EF doit être


corrigé :
ð  En premier lieu de la correction ΔqI, cette correction affectera
notamment toutes les conduites de la maille I
ð  En deuxième lieu de la correction ΔqII mais changée de signe.
La correction donc est (ΔqI – ΔqII ), c est la correction effective.
Le même procédé sera fait pour la maille adjacente, par conséquent la valeur
absolue de la correction effective ne changera pas, seul le signe qui va
changer.

En conclusion, pour une conduite commune à deux mailles, la correction qu il


faut apporter à cette conduite est la somme algébrique de la correction propre
à la maille considérée avec celle de la maille adjacente changée de signe.
6.4: Calcul d un réseau de distribution
q  Exemple d application d un réseau maillé:

Soit le réseau maillé représenté sur la figure ci-après :

Avec les résistances suivantes :


R1(AB)=R5(DC) =1000
R2(AD)=R4(BC)=2000
R3(BD)=3000
Chapitre 6.4: Calcul d un réseau de
distribution

Affichage du fichier de l exemple


6.4: Calcul d un réseau de distribution
q  Application 3: Réseau maillé (cas d une
seule maille)
Soit un réseau maillé composé d’une maille alimentée à partir d’un réservoir placé en A et qui
est calé à la cote 70 et dont les conduites ont 300 mm de diamètre et 1000 m de longueur.

Noeud Tronçon Cote


B AB 10
C BC 10
D CD 10
A AD 10

1. Vérifier l’équilibre du réseau


2. Déterminer les pressions au sol des différents nœuds.

On donne :
1. Equation de Darcy Weisbach L.v 2
h f = λ.
D.2.g

2. Equation de Colebrook 1 ⎡ ε 2,51 ⎤


= −2. log ⎢ + ⎥
λ ⎣ 3,71.D Re . λ ⎦
Q(m3 / S )
3. Vitesse v(m / s ) =
π .D 2
4
6.4: Calcul d un réseau de distribution

Solution Application 3
6.4: Calcul d un réseau de distribution
q  Application 4: Réseau maillé (cas de deux
mailles)
Soit un réseau maillé composé de deux mailles dont les débits sont représentés sur la figure
ci-dessous. Les données relatives à ce réseau sont :

Maille Noeud Tronçon cote Longueur Diamètre


A AB 10 1000 300
1 B BD 10 1000 300
D AD 10 1000 300
B BC 10 1000 300
2 C DC 10 1000 300
D BD 10 1000 300

On demande
de :
1. Calculer le coefficient correctif des débits des deux mailles
2. Faire les corrections des débits jusqu’à ce que le coefficient correctif devienne proche
De zéro.
6.4: Calcul d un réseau de distribution

Solution Application 4
6.4: Calcul d un réseau de distribution
q  Application 5: Réseau maillé (cas de deux
mailles)
Dimensionner le réseau maillé ci-dessous qui est alimenté à partir d’un réservoir calé à
la cote 146 et calculer les pressions aux différents noeuds.

Nœud Tronçon Cote Longueur


R
Maille
D R-D 100 NGM 200 m
C D-C 98 NGM 330 m
B C-B 96 NGM 400 m
A B-A 94 NGM 290 m
1
E D-E 98 NGM 220 m
F E-F 96 NGM 400 m
A F-A 94 NGM 400 m
G H-G 92 NGM 330 m
A G-A 94 NGM 280 m
2
H H-F 90 NGM 400 m
A F-A 94 NGM 400 m
6.4: Calcul d un réseau de distribution
6.4: Calcul d un réseau de distribution

Solution Application 5