Vous êtes sur la page 1sur 20

Emmanuel Kessler

Président-Directeur Général
« La capacité de mobilisation collective des équipes
de Public Sénat est plus que jamais au rendez-
vous. Sa dynamique d’innovation également.
Notamment grâce à notre amplitude numérique
qui s’est accrue et nous permet de toucher de
nouveaux publics.

Nous sommes un média global au sein


duquel nous unissons nos forces au
service d’une mission commune.
Ensemble, nous faisons le choix du
temps long pour proposer des contenus
de qualité et une information construc-
tive, sereine, pédagogique. Notre
ambition : permettre à chacun de se faire
sa propre opinion, même sur les sujets
les plus complexes.

Cette mission est citoyenne par nature. Dans


la diversité de nos contenus s’exprime notre
engagement pour les valeurs démocratiques
et républicaines. C’est ce qui donne corps à
notre collectif. »

2
Oser la profondeur

Tâm Tran Huy


Journaliste
et présentatrice
« Commissions d’enquête, auditions, questions au
gouvernement… Nous sommes là où tout se passe.
Mais toujours en apportant la touche Public Sénat,
qui repose sur notre travail de fond au long cours.
Nous donnons des éléments de contexte, trouvons de
nouveaux angles, faisons comprendre aux citoyens ce
que l’action du Sénat a comme impact dans leurs vies.
Cette volonté d’accessibilité et de pédagogie, nous la traduisons tant sur le fond
que sur la forme. À l’instar de la réalité augmentée que nous avons utilisée pour la
première fois lors des élections sénatoriales 2020. »

Tâm Tran Huy et Alexandre Poussart sur le plateau des sénatoriales 2020.

3
Rebecca Fitoussi
Présentatrice Allons plus loin
« Quand nous décidons de traiter un sujet le matin
en conférence de rédaction, nous nous y tenons –
sauf circonstances vraiment exceptionnelles, ce qui
est très rare. Cette rigueur est notre marque de
fabrique. C’est un immense luxe de pouvoir choisir
chaque jour des sujets qui ne seront pas forcément
traités ailleurs, de faire des pas de côté en
prenant le temps, en recherchant d’autres profils
d’invités, pour approfondir les angles et amener
à se poser des questions sur l’actualité de
manière plus inattendue. »

Jean-Pierre Elkabbach, invité d’Allons plus loin le 13 octobre dernier


pour parler des 20 ans de Public Sénat.

4
Marie Brémeau
Présentatrice Ici L’Europe
« Décrypter, analyser et rassembler autour de l’Europe
font partie des missions citoyennes de Public Sénat.
C’est ce que nous faisons chaque semaine dans
Ici l’Europe, en alliant nos forces avec France 24.
Caroline de Camaret apporte sa grande culture
européenne ainsi que son sens de la réactivité
et du débat à chaud. De mon côté, je suis tout
particulièrement attentive au fond et aux mises en
perspective. L’Europe peut sembler loin des gens.
L’objectif est de la rendre lisible et intéressante pour les
téléspectateurs. L’effort de pédagogie est primordial. »

En partenariat avec

5
Pierre Bonte-Joseph
Responsable du pôle magazines
« Chez Public Sénat, nous veillons à ne pas accentuer
les antagonismes et à partager des raisonnements sur
des sujets en prise directe avec les grandes évolu-
tions de la société.
C’est ainsi que nous avons créé l’émission Dialogue
citoyen, au moment où le mouvement des Gilets jaunes
démarrait. Chaque mois, des Françaises et des Fran-
çais y posent leurs questions aux politiques invités.
Il en ressort une qualité d’échanges fructueuse.
À notre niveau, modestement, nous faisons en sorte
que le dialogue entre les citoyens et leurs institu-
tions ne soit pas rompu. »

Élise Aicardi
Chargée de programmes
documentaires
« Dans les documentaires Public Sénat,
nous scrutons les signaux de la société
et ses évolutions les plus profondes.
Nous cherchons à mettre en avant de
manière concrète les sujets historiques,
politiques, sociétaux et les questions
citoyennes qui nourrissent le débat public.
Ainsi, nous travaillons actuellement à
des films qui réinterrogent les équilibres
agricoles. Tout récemment, nous avons
diffusé “69, année pandémique”, un
documentaire consacré à la grippe de
Hong Kong, qui met en perspective
et ouvre sur le temps long la notion
même de crise sanitaire. Autre approche
singulière : nous nous engageons. C’est
pourquoi nous avons lancé en 2019 le
concours “Graine de doc” pour soutenir
les jeunes réalisatrices et réalisateurs
(en partenariat avec Tournez s’il vous
Graine de doc - « La réponse de l’autre, entendre
plaît). Nous croyons à l’audace. » la souffrance adolescente ».

6
Évelyne Debourg, cantinière à Ébreuil et lauréate du prix Rabelais,
invitée d’Un monde en docs du 26 septembre 2020.

Aurélie Daffas
Chef d’édition
Un monde en docs
« Avec un documentaire par semaine de
52 minutes, suivi d’un débat de 35 minutes
qui mêle les points de vue – sans clash,
dans le respect de chacun –, nous prenons
le temps de construire, d’approfondir, de
proposer de l’intelligence aux téléspec-
tateurs. Nous ouvrons les perspectives en
ne restant pas dans le cercle fermé des
intellectuels parisiens. J’ai, par exemple,
été très touchée dernièrement par Évelyne
Debourg, cantinière à Ébreuil et lauréate du prix
Rabelais qui récompense une personne pour
son œuvre au service du patrimoine culturel
alimentaire. De telles rencontres enrichissent et
enthousiasment ! »

Jérôme Chapuis, présentateur d’Un monde en docs.

7
Hélène Risser
Présentatrice Has#tag et
responsable des documentaires
« Avec Has#tag, nous prenons le parti d’analyser
le discours des politiques à travers le prisme des
réseaux sociaux. Mais surtout sans nous arrêter
à la surface, à l’effet micro-trottoir, à la simple
réaction à chaud. Nous creusons – grâce à des
outils, à des approches sémiologiques et même
philosophiques, à des analyses d’experts, etc. –
pour aller au-delà de l’émotion et décoder les
mécanismes profonds de la fabrique de
l’opinion. Notre objectif est de donner du sens
et des grilles de lecture. »

8
Guillaume Erner
Présentateur Livres & Vous...
« Livres & Vous… c’est l’actualité vue par les livres et non
l’actualité des livres. Chaque semaine, deux auteurs éclairent un
pan de notre réalité, en montrant comment la réflexion longue
que permet le livre peut rendre le monde intelligible. Un travail
citoyen, politique au sens noble, qui est le propre de Public Sénat,
en partenariat avec France Culture. »

En partenariat avec avec le soutien du

9
S’ancrer et s’engager

Oriane Mancini
Présentatrice Bonjour chez vous !
« L’originalité de notre rendez-vous matinal, Bonjour chez vous !,
est de donner une lecture de l’actualité nationale avec le
filtre des territoires et des citoyens. Grâce à nos
partenariats avec la presse quotidienne
régionale, les télévisions locales et
les Indés Radios, nous proposons
un triple niveau d’information –
politique, parlementaire, local – en
lien avec les vraies préoccupa-
tions des Français. C’est grâce à
cet angle si singulier qu’il nous est
possible d’interroger autrement les
politiques, bien loin des bisbilles,
petites phrases ou polémiques stériles.
L’information locale est fondamenta-
lement concrète. »
En partenariat avec la presse quoti-
dienne régionale, les télévisions locales,
les Indés Radios, « La Tribune »,
« La Revue Politique et Parlementaire »
et la « Lettre de l’Expansion ».

Avec le soutien de

10
Jonathan Dupriez
Journaliste reporter
d’images (JRI)
« Être JRI chez Public Sénat, c’est partir toutes
les semaines en reportage pour “labourer le
terrain” et visiter tous les départements de
France. S’il nous arrive d’aller en plateau,
c’est pour parler de ce qu’on a vu, des per-
sonnes rencontrées, des initiatives locales
découvertes. Avec une obsession : les faits.
Notre proximité avec le Sénat nous permet
aussi d’être à un poste d’observation
privilégié avec un accès à des informations
qu’on ne trouverait nulle part ailleurs.
Toujours dans le souci du pluralisme
politique et des territoires. »

11
Périco Légasse
Présentateur Manger c’est voter
« L’alimentation est une affaire de géographie et
d’environnement, donc de territoire. À chaque émis-
sion, nous mettons en lumière une zone peu
connue ainsi que ses producteurs, artisans,
agriculteurs que nous faisons dialoguer avec
leur sénatrice ou sénateur. Des échanges sou-
vent intenses et authentiques se créent. C’est
toujours une fierté quand l’élu repart en ayant
découvert quelque chose de son territoire,
marqué par la rencontre de ces femmes et de
ces hommes qui se battent pour le faire vivre.
Il est plus motivé encore à le défendre. »

Avec le soutien de

Périco Légasse avec le sénateur Guillaume Gontard (groupe Écologiste - Solidarité et Territoires) et la sénatrice Sonia
de la Provôté (groupe Union Centriste).

12
Wendy Bouchard
Présentatrice Terra Terre
« Terra Terre est une émission qui fait réagir et agir en matière
d’écologie. Nous ne sommes pas là pour donner des leçons
de morale ou proposer des visions du monde manichéennes.
Nous exposons les faits et enquêtons sur le terrain pour
mettre en valeur des initiatives positives et citoyennes. Éolien,
agriculture, chasse aux loups, expérimentation animale, etc.,
nous ne pouvons pas être exhaustifs sur ces sujets en 26 minutes.
Mais nous posons les termes du débat avec des acteurs très
enracinés, c’est-à-dire proches de leurs sujets. Notre prochain
défi sera d’être toujours plus pédagogiques et de mettre
davantage en lumière des acteurs du changement de la jeune
génération. »

Avec le soutien d’

Julie Perris
Productrice Terra Terre
(Zadig Productions)
« Formellement, Terra Terre a deux spécificités :
être en décor naturel et filmée au smartphone.
Nous pouvons ainsi multiplier les axes, être plus
immersifs et proposer un regard d’observateur très
accessible. Nous avons une plus grande liberté et l’émission
est plus riche visuellement. C’est une manière dynamique et
innovante de mettre en scène les débats de société. »

13
S’affranchir des codes

Caroline Deschamps
Rédactrice en chef adjointe numérique
« Vidéos tournées au smartphone, capsules pour les réseaux sociaux,
cartes interactives, articles de décryptage… les contenus numériques
représentent un véritable laboratoire pour raconter le Parlement
différemment, de manière toujours plus pédagogique.
En jouant une plus grande complémentarité entre notre
site, les réseaux sociaux et les différentes plateformes
Web, nous arrivons désormais à toucher des
publics différents – souvent plus jeunes et qui
regardent peu la télévision. »

Benoît Berger
Responsable de la programmation
et de l’autopromotion
« Le monde des médias évolue constamment.
Cela nous pousse à nous remettre sans cesse en
question, à tester, à expérimenter. Nos program-
mes ont désormais plusieurs vies. Ils ne sont
plus réservés à l’antenne. Ils se retrouvent
partout, sur toutes les plateformes numériques.
Il faut désormais repenser la manière dont nos
contenus arrivent aux publics. Par exemple,
avec le projet de refonte du site, nous devrons
nous requestionner sur la mise en scène des
replays pour qu’ils soient plus en phase avec les
nouveaux usages. »

14
« Les Kennedy », une série événement, diffusée en octobre 2020,
illustration d’une programmation toujours plus audacieuse et
diversifiée.

n
Lucien Le Foll
Chef de projet numérique
« Je donnerai un exemple récent d’innovation technologique au service
de nos publics. Pour les dernières municipales, nous avons utilisé pour
la première fois un outil de récupération des résultats nous permettant
de remplir de manière automatique une carte interactive. Ainsi, nous
étions en mesure de proposer une information en temps réel, mise en
scène de manière claire, didactique et exhaustive. Cette expérience
a été reconduite pour les dernières sénatoriales. Mais évidemment,
l’un des prochains gros défis pour Public Sénat sera la refonte de son
site Internet prévue pour 2021. Pour cela, nous allons nous inspirer
des meilleures pratiques pour toujours améliorer l’expérience de
l’internaute. »

15
Charlotte Grandchamp
Responsable du pôle production
« Durant le confinement, nous avons su prouver notre
adaptabilité. Nous avons tout de suite mobilisé les outils
informatiques et techniques pour continuer à produire
des contenus multiples sur Internet, quand notre stu-
dio TV a dû fermer. Que ce soit pour rendre compte du
travail parlementaire, pour nos magazines et même
pour les réseaux sociaux. Finalement, nous avons fait
un grand bond en avant dans nos méthodologies de
travail et dans l’agilité des formats. Auparavant, l’équipe de
production ne se concentrait que sur les émissions TV.
Désormais, nous pouvons aussi être mobilisés pour les
contenus numériques. Les frontières s’estompent. »

16
Frédéric Morice
Responsable du pôle exploitation
« J’aime quand nous sortons des sentiers battus.
Par exemple dans le contenu des émissions, comme avec
Dialogue citoyen, où des Français sont invités à débattre
avec des politiques. Il se passe alors quelque chose de
différent, plus inattendu. Mais aussi au niveau de la tech-
nique. Je pense aux dernières sénatoriales où nous avons
monté un plateau en salle des Conférences avec un pont
lumière à plus de 6 mètres de haut et où une caméra
montée sur une grue télescopique a mis en valeur
toute la beauté du lieu. Nous avons utilisé de
la réalité augmentée pour la première fois
en décor naturel pour représenter en
3D la composition du nouvel hémi-
cycle. Le rendu était magnifique et
ça a été un très beau challenge de
le mettre en place avec toutes nos
équipes. »

17
Sélim Mokhtari
Graphiste
« En arrivant il y a deux ans, ma première
mission a été de réadapter tous les supports
visuels à la nouvelle charte graphique – dos-
siers de presse, supports de communication,
etc. Avec cette charte, un palier a été franchi.
Elle apporte plus de dynamisme, de modernité,
de jeunesse. Elle dégage aussi une identité plus
affirmée. Il y a un vrai changement d’image. »

Xavier Strobbe
Réalisateur habillage
antenne
« Je m’occupe de l’habillage graphique
de l’antenne. En poste depuis septembre
2020, j’arrive pour les vingt ans de Public
Sénat, avec sa nouvelle identité visuelle.
J’espère y amener mon bagage personnel en
lui insufflant dynamisme, modernité, tout en
gardant l’esprit de la chaîne. Ce qui est très
motivant. »

18
Albane Brisset
Responsable paie
et gestion RH
« Depuis 18 ans, j’ai vu la chaîne
grandir, se professionnaliser.
Nous sommes passés d’un mode
création où tout était à faire avec
les moyens du bord, à une entre-
prise qui s’est structurée et ancrée
dans le long terme. Mais toujours
en conservant les marqueurs de
Public Sénat : son enthousiasme,
son sens de l’innovation et son
engagement citoyen. »

Karine Duquesnoy
Secrétaire générale
« Public Sénat, chaîne citoyenne dans ses
contenus, se veut aussi une entreprise
citoyenne, pour laquelle la responsabilité
sociale n’est pas un vain mot. Ainsi,
l’égalité femmes-hommes y est une réalité.
Que ce soit au niveau de la parité, des
rémunérations, de la place des femmes
dans l’équipe de direction... Mais aussi
dans nos incarnations à l’antenne
– avec notamment Oriane Mancini,
Tâm Tran Huy et Rebecca Fitoussi
qui sont les visages les plus connus
de la chaîne. Sans oublier notre
soutien volontaire aux autrices et
réalisatrices. La Scam (Société civile
des auteurs multimedia) a ainsi placé
Public Sénat, en juin 2019, au premier rang
des diffuseurs français pour la proportion
d’autrices et de réalisatrices programmées
à l’antenne. Nous avons néanmoins identifié
un point d’amélioration : une plus grande
présence des expertes à l’antenne. Nous prenons
ce sujet à bras-le-corps.»

PUBLIC SÉNAT
Novembre 2020

Direction de la communication et des partenariats : Virginie Duval


Conception et rédaction : Émilie Gouffier
Graphisme : Sélim Mokhtari - Iconographie : Pauline Sortino
Photos : Capa Pictures pour Public Sénat / Frédéric Bukajlo,
Marie Etchegoyen, Éric Frotier de Bagneux, Laurent Hazgui, Pierre-Olivier,
Wlad Simitch, Mélanie Wenger ; Quentin Calmet pour Public Sénat ;
Lionel Guericolas ; les Pompiers de Bussière-Dunoise ; DR
Ce document est imprimé dans une entreprise adaptée, Handiprint.
Parce que la vérité est
complexe, nous
questionnons, prenons
à contre-pied, décryptons
la dimension politique de l’actualité
afin de donner aux citoyens
le pouvoir de comprendre
la société qui nous entoure.

« Des questions à toutes vos réponses. »