Vous êtes sur la page 1sur 215

Volume II

 ′′  2 ′      3

Auteur : Mr Moussa Abdoulaye Diallo


03/09/2013 à Niamey (Niger)
Page 1 sur 215
As salam aleykoum war rah matoul la wa barkatouhou
Au nom d’Allah, L’infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux
Mes chers frères et sœurs
Louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le serviteur et Messager d’Allah, Muhammad, le
meilleur que l’humanité est porté (malheur à ceux qui l’ont insultés et mentis sur lui.), sa famille et ses
Compagnons.
Gloire à Dieu, mon Maitre Qui m’a tout donné et continue à me donner. Je n’ai de savoir de ce qu’Allah
(soub hana wat tala), Le Tout Miséricordieux m’avait offert.
Seigneur pardonne nos péchés, fais-nous miséricorde, accepte nos bonnes œuvres et bénit nos actions. Ta
parole est véridique.
Louange à Allah, Qui de Sa Grace, j’avais pu proposer cette œuvre Qui sans Lui, je ne serais pas à ce
niveau. « Gloire et pureté à Toi, ô Allah, et à Toi la louange. Que ton Nom soit béni et Ta Majesté soit
élevée, et il n’y a pas d’autre divinité [digne d’adoration] en dehors de Toi »

Gloire et pureté à mon Seigneur le Très Grand, béni soit à mes parents et les remerciements à mes frères et
sœurs. Chers élèves et enseignants, je vous demande de me pardonner de vous avoir vendus des
documents portant des erreurs ou en parties corrigés. Encore tous les élèves ou enseignants que je
les ai commis du tort, svp je vous pardonne.

Confiez-vous à enseignants pour les réponses et détailles de ces exercices que je vous ai proposés. Si
vous en trouverez, svp contacter moi par sms au 90 10 89 59 en précisant l’exercice concerné.

An- Mathématique 3e édition (Volume 2), est une annale unique conforme au programme officiel
An-nour Mathématique,
nigérien, axé sur les chapitres suivants : les Fonctions logarithmes et exponentielles. Il en a 200 exercices
types bac corrigés. En effet ces exercices tirent leurs sources dans les documents des élèves tels que les
collections : IRMA, Delagrave, Terracher, Di mathème, Cube, Radial, Hachette, Durrande, CIAM,
Vuibert, Bordas, les examens, les planches d’exercices.... pour ne citer que ceux-là. Ces exercices sont très
pertinents.

Nous sommes ouvert à tout ce qui désire se lancer dans ce type de projet, d’éditer un ouvrage de
mathématique au collège ou au lycée. D’ailleurs, une annale corrigée de Physique-Chimie est en cours, nous
attendons votre participation à son élaboration.

Nul n’est parfait, la perfection appartient à Allah et Il l’a donne à celui qu’Il veut, donc nous
espérons nos suggestions afin d’aider nos frères et sœurs à réussir leur examen.

Je vous souhaite bon usage et sollicite vos invocations.

A ma femme, Maryam Abdou, je t’aime par Allah.

Auteur : Mr Moussa Abdoulaye Diallo


Page 2 sur 215
AVANT PROPOS

Gloire et pureté à mon Seigneur le Très Grand, béni soit à mes parents et les
remerciements à mes frères et sœurs.

Tous les remerciements à mes frères de la Mosquée de l’UAM de Niamey aux deux premier rang le
frère Lawali Salifou qui m’a aidé à avoir l’outils informatique et le tonton Moussa Mahamadou
en plus de l’outil informatique il est aussi mon producteur, qu’Allah lui fasse miséricorde.

J’en suis à la troisième (3è) édition d’An-nour Mathématique.

Chers élèves,
élèves, nos enseignants sont les meilleurs
meilleurs
au monde,
monde, faites leurs confiances.

• Dr Otto Adamou à l’université de Niamey (FS)


• Mr Mali Abdoulaye au Lycée
Lycée municipal de Niamey
• Mr Alako Adji au Lycée de Doutchi
• Mr Sani Mainassara au Lycée Sarawnia de Dosso
• Mr Dingamyo N’gonn Dingam au CES sony à Niamey (32
ans d’expérience d’enseignement)
d’enseignement)
• Mr Abdoul Latif Waidi au Collège Mariama à Niamey
(26 ans d’expérience d’enseignement).
d’enseignement).

AUTEUR Mr MOUSSA ABDOULAYE DIALLO

Page 3 sur 215


ET CHERCHER

POUR COMPLETER VOTRE FORMATION.

Sommaire
pages
Cours et Méthodes …………………………………… 5 à 10
Exercices corrigés sur les fonctions logarithmes.…. 11 à 108
Exercices corrigés sur les fonctions exponentielles 109 à 215

AUTEUR Mr MOUSSA ABDOULAYE DIALLO

Page 4 sur 215


 Si     pour tout x appartenant à I
Généralités sur les fonctions alors f est croissante sur I.
 Si     pour tout x appartenant à alors
 Définition
 Soit D un intervalle ou une réunion f est strictement croissante sur I.
d’intervalles de IR.  Si    pour tout x appartenant à I
Définir une fonction f de  sur IR, c’est associer à alors f est décroissante sur I.
chaque réel x de  un réel unique noté f (x).  Si     pour tout x appartenant à alors
L’ensemble  s’appelle domaine de définition. f est strictement décroissante sur I.
 On appelle image de x par f le nombre f (x).
Pour y
IR s’il existe x
 tel que f (x)=y, le Définition.
nombre x est appelé antécédent de y par f. (un On appelle polynôme une fonction définie comme
nombre y peut avoir plusieurs antécédents). somme de monômes.
 La représentation graphique ou la courbe On appelle fonction rationnelle, le quotient de deux
représentative de la fonction f est l’ensemble des polynômes.
points de coordonnées (x; f (x)) où x est un élément
de  .  Soit f une fonction dérivable sur un intervalle
 Sens de variation d’une fonction ouvert I. Si f admet un extremum local en x0
Soit f une fonction définie sur  et I un intervalle alors ′     .
de  .  Soit f une fonction dérivable sur un intervalle
ouvert I et x0 un réel de I. Si la fonction dérivée
 On dit que la fonction f est croissante sur I s’annule en x0 en changeant de signe alors f admet
si : Pour tout x1, x2 dans I, tels que 
un extremum local en x0.
 Théorème des valeurs intermédiaires :
on a     . Soit f une fonction continue sur un intervalle I, a et
 On dit que la fonction f est décroissante sur b deux réels de I.
I si :Pour tout x1, x2 dans I, tels que  on a Pour tout réel k compris entre f(a) et f(b), il existe
     .
au moins un réel c compris entre a et b tel que f(c) =
k.
 On dit que la fonction f est constante sur I si  Théorème des valeurs intermédiaires (bis) :
: Il existe un nombre réel k tel que pour tout réel x Soit f une fonction continue, strictement monotone
de I, f (x)=k. sur un intervalle I, a et b deux réels de I. Pour tout
réel k compris entre f(a) et f(b), il existe un unique
 Maximum, minimum, fonction majorée, réel c compris entre a et b tel que f(c) = k.
minorée, bornée
Soit f une fonction définie sur D, I un intervalle de
Fonction ln, exp
D et a un réel de I.

Asymptote verticale ssi     ∞ : la droite


 On dit que f (a) est le minimum de f sur I si
: Pour tout x dans I, f (x) f (a) ( f (a)est la plus

verticale d’équation   est alors asymptote à Cf.
petite valeur de la fonction).
 On dit que f (a) est le maximum de f sur I si
: Pour tout x dans I, f (x) f (a) ( f (a)est la plus
 Asymptote horizontale ssi     : la
grande valeur de la fonction). ∞
 On dit que f est majorée par le réel M sur D
si pour tout réel x de D, f (x) M .
droite horizontale d’équation y = b est alors
asymptote à Cf en ∞ .
 On dit que f est minorée par le réel m sur D
si pour tout réel x de D, f (x) m .
 Asymptote oblique ssi
         : la droite d’équation
 Une fonction f majorée et minorée est
∞
bornée sur D.
    est alors asymptote à Cf en ∞ .…
 Variation et extremum
Soit f une fonction dérivable sur un intervalle I
alors : Les deux courbes exponentielles (la rouge et
 Si     pour tout x appartenant à I
l'orange) passent par le point (0, 1). Il en est ainsi
quelle que soit la base de la puissance.
alors f est constante sur I.

Page 5 sur 215


Les deux courbes logarithmiques (la verte et la Croissances comparées
bleue) passent par le point (1, 0). Il en est ainsi
quelle que soit la base du logarithme. Pour lever l'indétermination de limites, on doit
penser que le x « l’emporte » sur ln x

...et a fortiori lorsque x est élevé à une puissance


entière. Ainsi, pour tout n entier naturel non nul :

Remarques Il existe une symétrie axiale par


rapport à la bissectrice du premier quadrant. Dérivation de fonctions composées
Les fonctions ln(x) et ex sont réciproques l'une de
Si u est une fonction positive et dérivable, la dérivée
l'autre. Idem pour log(x) et 10x.
● ax > 0 pour tout x, si a > 0. (ln u)’ est égale à u’ / u (nommée dérivée
● Si a > 1, ax croît extrêmement vite. On parle alors logarithmique) et bien sûr une primitive de u’ / u
de croissance exponentielle. est ln |u|.
● À l'inverse, les fonctions logarithmiques croissent
très lentement. Elles sont négatives quand 0 < x < 1 Les limites de la fonction se devinent sur la courbe
La limite représentée plus bas :

Croissances comparées,, pour n entier non nul


(l’exponentielle l’emporte sur la puissance) :

Très important : la dérivée de exp(u) : (eu)' = u'eu.


Si u est égal à x, u’ est donc égal à 1. Si bien que,
comme je l’ai indiqué plus haut, (e ( x)’ = ex.

Méthodes de calcul sur les fonctions.

Comment déterminer l’ensemble de définition d’une


fonction ? on procède à respecter ces conditions
suivantes :
 les dénominateurs doivent être non nuls
 les expressions sous un radical doivent être
positives

 les expressions dont on prend le logarithme


doivent être strictement positives

Page 6 sur 215


Comment étudier la parité d’une fonction ?  si graphiquement sa courbe admet en tout
point une tangente non verticale.
 Fonction paire : ! "
# ,     , donc
la courbe de la fonction f est symétrique par Comment étudier la dérivabilité en un point  ?
rapport à l’axe des ordonnées.
 Appliquer les formules sur les fonctions
 Fonction impaire : ! "
# ,      , dérivables en tenant compte de leur condition de
donc la courbe de la fonction f est symétrique par validité.
rapport à l’origine du repère : O.
 Si en  les théorèmes ne s’appliquent pas,
Comment étudier la périodicité d’une fonction ? étudier l’existence du nombre dérivé. Soit une
fonction définie sur un intervalle contenant  .
 Considérons $  "
%. On dit que f est
périodique si et seulement elle admet une période  Le nombre dérivé à droite de en  est la
non nulle a telle que ! "
#  %, #"  $  #". limite, notée * ′  , si elle existe :
 )   
  * ′  
Comment démontrer que la droite d’équation   )  .
est un axe de symétrie ?   '
 Le nombre dérivé à gauche de en  est la
 on vérifie que   &    & limite, notée + ′  , si elle existe :
 )   
Comment démontrer qu’un point I(a,b) est un centre  ) 
 + ′  
.
de symétrie ?   )
NB : la fonction est dérivable en  si * ′   
 on vérifie que   &  &  
+ ′  .
 on vérifie que   &    &  
 Interprétation graphique du résultat :

 une fonction est dérivable en  si , admet


Comment peut-on montrer qu’une fonction est

une tangente non verticale en -  ,   .


continue ?

 si est définie en un point  , on applique


        (          une fonction n’est pas dérivable en  si :
  '   )  
ou .
 elle admet une tangente verticale en
 si c’est sur un intervalle, on applique les -  ,    ;
théorèmes généraux, à l’aide des fonctions de
 elle admet deux demi-tangentes
différentes en -)  )
 ,    et en -   ,    .
référence, du genre « f est continue sur I comme ) ' ' '
quotient de fonctions continues sur I, avec
dénominateur non nul ». Comment peut-on étudier les variations d’une
 on montre qu’elle est dérivable. fonction ?

 si graphiquement sa courbe « ne saute pas ».  Pour déterminer les variations d’une fonction,
on étudie le signe de sa dérivée.
Comment peut-on montrer qu’une fonction est
dérivable ?  Ceux-là revient à rechercher :

 si c’est en un point  , on applique la  Ensemble de définition de la fonction :


définition : f est dérivable en  si son taux  Sens de variation de la fonction :
d’accroissement en  admet une limite.  Limite :
 Tableau de variation de la fonction :
 si c’est sur un intervalle, on applique les
théorèmes généraux, à l’aide des fonctions de Comment déterminer les points d’inflexion ?
référence.
On résout     .
Page 7 sur 215
une dérivée en un point. En effet, si est dérivable
Comment peut-on étudier le signe d’une fonction ? taux de variations et interpréter la limite comme

en a ,    )    (On


&') 
&
 On la factorise et on utilise les règles de signe
)
& 
des fonctions affines (ax + b) ou des fonctions

changement de variable    & ou &   ).


trinômes. passe d'une formule à l'autre en faisant le
 On fait une résolution directe d’inéquation,  Quand on a à chercher une limite et

 tend vers ∞ ∞ 78  ∞ : on met alors x


lorsque par exemple on travaille avec les fonctions qu'il y a une difficulté, il faut distinguer 2 cas :
exp ou ln : on appliquera alors les règles suivantes :
« exp(X) > 0 pour tout réel X » et « ln(X) < 0 sur ]0 avec le plus grand exposant possible en facteur et

 tend vers une valeur finie  : on met alors


;1] »… on SIMPLIFIE

 Dans certains cas, on pourra se servir des   en facteur avec le plus grand exposant
variations de f pour étudier son signe. Si par possible et on SIMPLIFIE.
exemple f est croissante sur IR avec f(1) = 0 alors f
est négative avant 1 et positive après. Comment déterminer la limite d’une fonction
comprenant des logarithmes ?
Comment montrer qu’une fonction f est bijective de
l’intervalle I sur l’intervalle J à déterminer ? Soit I  On utilise dans de nombreux cas le théorème
relatif aux limites des fonctions composées.
un intervalle et soit une application f : I/IR. On
 Dans les cas d’indéterminations, on est amené
note J = f (I). On suppose que la fonction f est : à utiliser les limites du cours, soit directement, soit

mettant, par exemple, x ou 9 en facteur).


 continue sur I après avoir transformé l’écriture de f(x) (en
 strictement monotone sur I.
 alors, on conclut que la fonction f réalise une  Il est également possible d’utiliser un
bijection de l’intervalle I sur l’intervalle J et sa changement de variable, mais, dans ce cas, l’énoncé
bijection réciproque ) est une fonction continue
apporte toutes les indications nécessaires.
Comment calculer des limites à l’infini ?
et strictement monotone sur J de même sens que f .

Comment déterminer la tangente T à 0 au point


 f étant un polynôme, en l’infini il se comporte

1 d’abscisse  ? polynôme de degré 9 : mettre 9 en facteur


comme son monôme de plus haut degré. Un

on applique :  ′            Pour une fonction rationnelle, vous pouvez

puissances convenables de , puis simplifier


factoriser le numérateur et le dénominateur par des
Comment déterminer une limite ?

 Pour calculer une limite on commence


3
toujours par regarder si c'est une forme  Une fonction rationnelle : si le numérateur et
le dénominateur se limitent à l’infini 3, alors vous
sont : ∞  ∞; 3 ;  ;  4 ∞ 56 3).
3 
indéterminée ou non. (Les formes indéterminées1
pouvez appliquer le théorème de l’Hôpital qui
 Si ce n'est PAS une forme indéterminée, il n'y consiste à chercher la dérivée du numérateur et
a rien à faire de plus. On évoque si nécessaire, un celle du dénominateur.
théorème « par somme », « par produit », « par En l’infini, la limite d’une fonction rationnelle est
composition » et on donne la valeur de la limite.
égale à la limite du quotient de ses monômes de plus
 Si par contre c'est une forme indéterminée,
 on peut transformer l’expression pour lever haut degré.
l’indétermination en factorisant, en simplifiant, en  Une fonction irrationnelle : multiplier et
utilisant l'expression conjuguée s'il y a des racines diviser par l’expression conjuguée.
carrées…etc jusqu'à obtenir une forme qui n'est

ne s’appliquent pas, lorsque la fonction est :


pas indéterminée.  Si les théorèmes des opérations sur les limites
 On peut aussi, comme pour les suites,
utiliser le théorème des gendarmes ou un
théorème de comparaison.  Si aucune des méthodes précédents ne


 Dans le cas d'une forme indéterminée du s’applique, utiliser un théorème de comparaison.
type , on peut essayer de reconnaître la limite d'un

Page 8 sur 215


 Changement de variables – Composition     ∞

 si ( étant un nombre fini) on
Le genre de méthode dont on se sert sans plus s’en
rendre compte… De manière générale, ne vous dit alors que la droite d’équation   est une
attardez pas dans la rédaction des cas simples, et asymptote verticale pour la courbe , lorsque x tend
détaillez de préférence les étapes plus délicates. vers .

        
 Si aucune des méthodes précédents ne  si 
∞
(b étant un
s’applique, utiliser un théorème de comparaison.
nombre fini) on dit alors que la droite d’équation
Comment lever une forme indéterminée en l’infini ?     est une asymptote oblique pour la
courbe , lorsque x tend vers ∞.
 On applique la règle des fonctions rationnelles
: « en l’infini, la limite d’une fonction rationnelle est Comment démontrer qu’une droite oblique est
égale à la limite du quotient de ses termes de plus asymptote à la courbe ?
degré ».
 La fonction est représenter par la courbe ,
 Si on est en présence de fonctions ln ou exp, on et la fonction affine + par la droite :.
applique les croissances comparées : en gros, « en
l’infini l’exponentielle l’emporte sur toute puissance  Démontrer que la différence    + 
de x », « en l’infini, le logarithme s’incline devant tend vers  lorsque vers l’infini.
toute puissance de x ».  L’étude de signe de cette différence donne la
position de la courbe par rapport à son asymptote.
Comment lever une forme indéterminée en a (fini) ?
Quelles sont les conditions de branches
 On reconnaît un taux de variation. paraboliques ?
 On factorise par x-a numérateur et  Lorsque   tend vers ∞ 78  ∞ à
dénominateur l’infini, il et possible que , n’admette pas de droite
 On multiplie par la quantité conjuguée asymptote.

Comment calculer des limites aux points qui  Nous allons présenter ici un autre
annulent le dénominateur ? comportement asymptotique assez fréquent : la
présence d’une « branche parabolique ».
 En l’infini, la limite d’une fonction rationnelle
est égale à celle du quotient de ses monômes de plus  Branche parabolique de direction ;
 
    ∞
et   ∞
haut degré.
 Calculer la valeur prise par le numérateur.  ∞  ∞
Si elle est différente de , la limite est infinie ;
 Branche parabolique de direction ;
 
    ∞
1.
  
Si elle est égale à , factoriser le numérateur
 ∞
étudier le signe du dénominateur. et
2.  ∞
 Branche parabolique de coefficient
directeur 
et le dénominateur puis simplifier.
 
    ∞
;    avec  <  et
Comment déterminer les asymptotes à une courbe ?
 ∞  ∞
Une asymptote est en générale une droite, verticale       ∞
 ∞
.
ou oblique (qui comprend le cas horizontal).
 Asymptote d’équation    
 si      (b étant un nombre fini) on     ∞  
∞ ;    avec  <  et
 ∞  ∞
dit alors que la droite d’équation   est une
      
asymptote horizontale pour la courbe , lorsque x avec  est une limite finie.
 ∞
tend vers ∞.

Page 9 sur 215


Comment étudier la position de deux courbes ?  on calcule  en choisissant une des formules :

On étudie le signe de la différence f(x) – g(x) : Si H


HI E     E    

 Si    +   0 sur I, alors Cf est au dessus Si I


HI E       E       .

Comment chercher une nouvelle fonction de , dans


de Cg sur I.

 Si    +   0 sur I, alors Cf est au un nouveau repère J; KL, ML avec J;  ?

 Cherchons une équation de , dans le nouveau


dessous de Cg sur I.

 si    +  = 0 en  , alors Cf et Cg PPPPPPPL 
repère orthonormé %; KL, ML avec I; . Si NO
s’interceptent au point d’abscisse  …
KL  ML et PPPPPL
%O  QKL  RML, la relation de Chasles :
PPPPPPPL PPPPL
NO  N%  %O PPPPPL fournit les formules e changement
   QD
Comment montrer qu’une équation admet au moins
de repère : F
 R
une solution ? .
 Alors M
, E    E   R 
  Q E R    Q   est la nouvelle
 si on peut la résoudre, à l’attaque !

équation de , dans le nouveau repère orthonormé


 on applique le théorème des valeurs

%; KL, ML avec I; .


intermédiaires.

 On l’aborde graphiquement en cherchant les

fonction , on adopte généralement le plan suivant :


abscisses des points d’intersection des deux courbes. Plan d’étude d’une fonction. Pour étudier la

Simplifier l’expression du réel   et


réciproque ) au point d’abscisse  ?
Comment calculer la dérivabilité d’une fonction

déterminer l’ensemble de définition : de :


1.

Déterminer l’ensemble d’étude S , en


 on applique > ) ?    @ A   B 
2.
  
étudiant la périodicité éventuelle de et les
ou

syméties éventuelles de , ;
 on applique 
 or
A  ) A   

Etudier la continuité de ;
) 
 
Etudier la dérivabilité de et déterminer sa
3.

 )   D    D fonction dérivée ′ ;
4.
C )   E F   , en remplaçant on
     Chercher les limites éventuelles de aux
   )   B  bornes des intervalles qui figurent dans S ;
) 
aura 
A  ) A   
5.

)   
    6. Faire le tableau de variation ;
7. Etudier les branches infinies ;

solutions de l’équation    G ?
Comment déterminer graphiquement le nombre de 8. Etudier les points remarques (points

Dessiner la courbe représentative de .


d’inflexion, points d’intersection avec les axes,...) ;

on trace la droite D d’équation  G, puis on


9.

parallèles à (x’ x), et enfin , .


tracer d’abord les asymptotes, puis les tangentes
, .
compte le nombre de points d’intersections de D et

Comment déterminer l’équation d’une droite


connaissant les coordonnées de deux points ?

Soient les points H ;  et I  ;   et

    ou a et b sont des réels à chercher.


l’équation de la droite (AB) est de la forme

 on calcule son coefficient directeur    ) ,


)


Page 10 sur 215


Louange à Allah et que la prière et le salut soient sur le serviteur et Messager d’Allah, Muhammad, le
meilleur que l’humanité est porté (malheur à ceux qui l’ont insultés et mentis sur lui.), sa famille et ses
Compagnons.
Gloire à Dieu, mon Maitre Qui m’a tout donné et continue à me donner. Je n’ai de savoir de ce qu’Allah
(soub hana wat tala), Le Tout Miséricordieux m’avait offert.
Seigneur pardonne nos péchés, fais-nous miséricorde, accepte nos bonnes œuvres et bénit nos actions. Ta
parole est véridique.
Louange à Allah, Qui de Sa Grace, j’avais pu proposer cette œuvre Qui sans Lui, je ne serais pas à ce
niveau. « Gloire et pureté à Toi, ô Allah, et à Toi la louange. Que ton Nom soit béni et Ta Majesté soit
élevée, et il n’y a pas d’autre divinité [digne d’adoration] en dehors de Toi »

ALLAH MERCI

Auteur

Page 11 sur 215


On sait que b est continue et strictement
rapporté à un repère orthonormal T; KL, ML.
Dans les exercices, on considère que le plan 5.
croissante sur 1; 1. Elle réalise donc une bijection
de 1; 1 sur J  IR. Alors p est continue et
Problème 1 : On considère la fonction définie strictement croissante sur IR.
par :    U V W.
'
 )
a) propriétés (ensemble de définition, sens de
variation, continuité) de la fonction + : Dq  IR
Quel est l’ensemble de définition de :  ? comme b on a p est continue et strictement croissante
Montrer que la fonction définie sur  est
1.
sur IR.
s lt )^
2. ^ ^'_
Explicitons + :   ln V W r
Etudier les variations de définie sur  .
, donc
une fonction impaire. Interpréter graphiquement. c ^)_ s lt '^
s lu )^
! 
IR , p 
Montrer que l’équation     admet une
3.
s lu '^
;

unique solution, notée  , appartient à  ; .


4.
vs lu
Soit + la fonction réciproque de .
! 
IR , p  s lu  0, alors p est continue et
5. '^l
strictement croissante sur IR.
sens de variation, continuité) de la fonction + peut-
a) Quelles propriétés (ensemble de définition,

on déduire de l’étude de la fonction ? s Alu )^ s lu s Alu )^


! 
IR ,p  s Alu '^  s lu 4 s Alu '^  s lu '^ 
^)s lu
Montrer que + est dérivable sur IR et que
+   + .
b)
s lu )^
  p, alors p est une fonction impaire.
Tracer les courbes , et ,+ .
s lu '^
6. Donc hq est symétrique par rapport à l’origine du
Correction :     U V ) W.
'
repère O.
+ est dérivable sur IR et que +   + :
DY  Z/
IR, ^)_  0`  1; 1
^'_
b)

s lu )^
p@    p   fs lu '^g  
1.
2. une fonction impaire ! 
1; 1, b  s wu )cs lu '^ s wu 'cs lu '^)s wu 'cs lu )^
^ ^'_ ^ ^  
ln V^)_W ln1 
  c ln1  , ainsi s lu '^l s lu '^l
c c vs lu
^ xyz{|
• ! 
1; 1, b  c ln1    s lu '^l
^ ^ ^ , en trait continu et ,+ en trait discontinu.
ln1     fc ln1    c ln1  g 
6.
c
 b, alors b est une fonction impaire. Donc hY est
symétrique par rapport à l’origine du repère O.
^'_
3. On fait un changement de variable, i  ^)_ en
^'_ ^'_
lim f^)_g  0
et lim f^)_g
 ∞
calculant : on déduit
  1' 1 )
^
lim b lim ln i  ∞
c
  1' i  0
et
^
lim b lim ln i  ∞ ^'_ ′ c
c V W  ^)_l.
1 ) .
^)_
i  ∞
^ ^'_ ′ ^)_ ^
! 
1; 1, b @   c V^)_W 4 ^'_  ^)_l 4
^)_ ^ Problème 2 : On considère la fonction définie
 ^)_l  0, alors b est strictement croissante sur
^'_
1; 1. par :        } U .
^ ^'_ ^'_
b  c ln V^)_W  0  ln 1 E ^)_  1 E   0,
1.
donc sur 1; 1, il a un unique antécédent. Ainsi elle a) Quel est l’ensemble de définition de :  ?
admet une unique solution m  0. b) Etudier la limite de en  et en ∞.
tableau de variation de sur  ; . c) Dresser le tableau de variations de .
 1 1 2. Montrer que admet un point d’inflexion A
b  dont on déterminera ces coordonnées.
b ∞ n +∞ 3. Soit + la fonction de à %   ; ∞.
4. on remarque que b0  0. Sur 1; 0, a) Montrer que + est une bijection de I sur un
b 0 et sur 0; 1, b  0. intervalle J que l’on déterminera.
Page 12 sur 215
On note +) la bijection réciproque de +. Problème 3 : On considère la fonction définie
par :    U    U    .
b)

variation, continuité) de la fonction +) peut-on


Quelles propriétés (ensemble de définition, sens de

déduire de l’étude de la fonction ?


Tracer les courbes , et ,+ . Quel est l’ensemble de définition de :  ?
1.

Correction :       } U .
4.

Etudier les limites de sur  .
a)

Dresser le tableau de sur  .
b)

Résoudre dans IR    .
c)

DY  ~/
IR,   0  0; ∞
1.
Déterminer le point A, point d’intersection de par
d)
a)
b) limite de en  et en ∞ :
lim b lim f  > }   }  U ?g   ∞
)^
rapport à l’axe des abscisse.

Montrer que la fonction admet une fonction



  0'   0'
2.

réciproque +.
a)
lim b  lim f  V  }  } Wg  ∞
U 
Préciser le domaine définition de + : + .
  ∞   ∞

Etudier les variations de + définie sur + .
et b)

tableau de variations de : !   0, b @  


Tracer les courbes de , et ,+ .
c)
c)
2    _  2 2  0, alors b est
 v  ) ' _)^l
3.

Correction :    U    U    .


 
strictement croissante sur 0; ∞.
 0 ∞
b  DY  ~/
IR,   1  0 |i   1  0 
1.

b ∞ n
1; ∞.
a)
+∞

Etudier les limites de sur  :


2. point d’inflexion A dont on déterminera ces

lim b  1  ln 2  ln 0'  ∞ lim b  ∞


b)
!   0, b @@   2 
c_)^_ ‚ )ƒ_ l _)^l c_)^^)_
coordonnées :

@@  
„ }
  1'   ∞
b m  0 E m  1 E m  1, donc A1; 0.
. ;

c) Dresser le tableau de sur  :


p est continue et strictement croissante sur IR. !   1, b @   _)^  _)^  _ l )^  0, alors b est
^ ^ c_
3.

Elle réalise donc une bijection de  ; ∞ sur


a)
strictement croissante sur 1; ∞.
J  ; ∞.  1 ∞
b 
variation, continuité) de la fonction + : Dq  IR b ∞ n ∞
c) propriétés (ensemble de définition, sens de

comme b on a +) est continue et strictement Résoudre dans IR     :


croissante sur ; ∞.
ln  1  ln  1  1  0 E ln  1 
d)

 ∞ ∞
11Eln211ln|E21|.
>+ ?
) 
  √|  1 ‡ DY ou   √|  1
DY
+)  0 n ∞
, en trait continu et ,+ en trait discontinu. ˆ‰Š‹ SŽ  √|  1.
hY ‘ ‰ ’ A>√|  1; 0?.
4.

fonction réciproque + *5 :
2.

b est continue est strictement croissante sur 1; ∞ .


a)

Donc b réalise une bijection de 1; ∞ vers IR


Préciser le domaine définition de + : Dq  IR
variations de + définie sur + : p est continue
b)

est strictement croissante sur %“


c)

ln c  1  1   E   ”•| –'^  1


! 
%“, p  √| _'^  1.
 ∞ ∞
p 
p 1 n ∞
Page 13 sur 215
3. , en trait continu et ,+ en trait discontinu bŠ 
›œŸ'ƒ
et bŠ  1 
›œŸ'v
Ÿ'ƒ Ÿ'v
Š  Š1 EŠ3 3 Š4
^ ^ ^
D car b est
EC Ÿ'v _'ƒ Ÿ'ƒ
lnŠ  4 ln lnŠ  3
décroissant ; en additionnant membre à membre on
aura : bŠ  1 b bŠ .
b) Montrer, sans chercher à calculer 89 , que,
pour tout entier naturel n, 9   89 9.
Ÿ'^
bŠ  1 b bŠ E ˜Ÿ bŠ  1ˆ
Ÿ'^ Ÿ'^ Ÿ'^
˜Ÿ b ˆ ˜Ÿ bŠˆ or ˜Ÿ bŠ  1ˆ et
Ÿ'^
˜Ÿ bŠˆ sont des réels indépendant de  donc
Exercice 4 : On considère la fonction définie sur
9   89 9.
; ∞ par   
U '

Montrer que est dérivable sur [0 ; +∞[.
. c) En déduire que la suite (89 ) est convergente

Étudier le signe de sa fonction dérivée , sa limite


1. et déterminer sa limite.
Comme b est décroissante et de limite 0 lorsque x tend
éventuelle en +∞, et dresser le tableau de ses vers ∞ alors ¡Ÿ est convergente et sa limite est 0.

On définit la suite 89 9— par son terme


variations. 3. F sur [0 ; +∞[ par F(x) = [ln(x +3)]2.
Comme F0  ln 3c
général 89  ˜9  * .
9'
2. a)
›œ_'ƒ
F  ln  3c E F  2
Justifier que, si 9 9  , alors
.
_'ƒ
9
J9  ˜  *  F9 
9     9.
a) b)

Montrer, sans chercher à calculer 89 , que,


.J9  lnŠ  3c  2ln 3c .
pour tout entier naturel n, 9   89 9.
™9  8  8  š  89) :
b)
4.
9'
c) En déduire que la suite (89 ) est convergente 89  ˜9  *  F9' 9  lnŠ  4c 
et déterminer sa limite. 2lnŠ  3c
3. Soit F la fonction définie sur [0 ; +∞[ par a) Calculer Sn
F(x) = [ln(x +3)]2. 8  ln4c  2ln3c
a) Justifier la dérivabilité sur [0 ; +∞[ de la 8  ln5c  2ln4c
fonction F et déterminer, pour tout réel positif x, le 8  ln6c  2ln5c …
nombre F′(x). 89  lnŠ  4c  2lnŠ  3c en additionnant

J9  ˜  * . Calculer J9 .
9
b) On pose, pour tout entier naturel n, membre à membre on aura :
™9  2ln3c  2lnŠ  3c

™9  8  8  š  89 .
4. On pose, pour tout entier naturel n, b) La suite (™9 ) est-elle convergente ?
lim ™9  lim2ln3c  2lnŠ  3c   ∞
a) Calculer Sn. Š  ∞ Š  ∞
La suite (™9 ) est-elle convergente ? alors ™9 diverge.
Correction :   
U '
b)
' Problème 5 : On considère la fonction définie
.
Etude de # sur [0 ; +∞[ :  
U 

par :     'U .
1. 
^)›œ_'ƒ
b  _'ƒl
; posons 1  ln  3  0 E  
|  3 ; donc ! 
0; ∞, b @   0 alors b est 1.
strictement décroissante sur 0; ∞. De plus b @ 0  a) Quel est l’ensemble de définition de :  ?
^)›œƒ
, donc b est dérivable sur [0 ; +∞[. b) Etudier les limites de sur  .

lim b  lim f
U 
g  0; c) Dresser le tableau de sur  .

  ∞   ∞ 2. Soit + la restriction de à %  ¥5) ; ∞¦.
 0 ∞ a) Démontrer que la fonction + est une bijection
b  de I sur +%  ; ∞.
b U 
ž 0 b) On désigne par +) la bijection réciproque de

9' +. Calculer +§ et la dérivé de +) au point  5) .
89  ˜9  * .
Dresser le variation de +) définie sur +A
2.
Justifier que, si 9 9  , alors
c)
a)
bŠ  1 b bŠ :
Page 14 sur 215
Correction :   
lim b  U  ∞
 'U 
.
  1'
b) ;
lim b  U∞  ∞
  ∞
DY  ~/
IR,   U  < 0 |i   0 
1.
«
^
!   1, b @   u   0, alors b est
a)
0; |  ¨ | )^ ; ∞.
)^ c)
›œ _ _ ›œ _
strictement croissante sur 1; ∞.
b) Etudier les limites de sur  : tableau de variation de sur 1; ∞.
^ ^
lim b   ∞ lim b  €  ∞  1 ∞
mA m
b 
;
 | )^ )  | )^ '
^ ^ b ∞ n
lim b  0 lim b lim _'_ ›œ _  mA  ∞
+∞
On sait que b est continue et strictement
  ∞   0'
; 2.
  0' croissante sur 1; ∞. Elle réalise donc une bijection
c) Dresser le tableau de sur  : de 1; ∞ sur J  IR. Alors p est continue et
)'U 
! 
0; | )^  ¨ | )^ ; ∞, b @     'U , strictement croissante sur IR.

©‰ª‰Šª   U  0 E   | )c. a) Dq  IR. comme b on a p est continue et
strictement croissante sur IR.
 0 | )c | )^ ∞ t
b    Explicitons + :   UU  r   | s , donc
u
b ∞ n | c ž ∞ ∞ ž 0 ! 
IR , p  | s ;
+ restriction de à %  ¥5 ; ∞¦
)
u u
! 
IR , p  | _ | s  | s '^  0, alors p est
2.
a) p est continue et strictement décroissante sur
| )^ ; ∞ . Donc b réalise une bijection de | )^ ; ∞ continue et strictement croissante sur IR.
vers +%  ; ∞.
b)
^ ^
p|  s^'^  c | )^ et dérivé de +) au 3. , en trait continu et ,+ en trait discontinu.

point  5) : +A  ; ∞
^ v
>+) ? Vc | )^ W  «  B 5   ƒ | c .
@f+A V s A« Wg
l
c) Tableau variation de + définie sur +A :
+ est continue est strictement décroissante sur
)

; ∞
 0 ∞
>+) ? 
+)  ∞ ž | )^
Problème 6 : On considère la fonction définie
par :    UU .

1. Problème 7 : On considère la fonction définie


a) Quel est l’ensemble de définition de :  ? par :    U  . D’unité graphique 2 cm
b) Etudier les limites de sur  .
Dresser le tableau de sur  . 1.
Quel est l’ensemble de définition de :  ?
c)
Soit + la fonction réciproque de . Quelles
a)
Etudier les limites de sur  (on
2.
propriétés (ensemble de définition, sens de b)
variation, continuité) de la fonction + peut-on démontrera que admet un prolongement par
déduire de l’étude de la fonction ? continuité en 0).
3. Tracer les courbes , et ,+ . c) Démontrer que n’est pas dérivable à droite
Correction :    UU  de . Dresser le tableau de sur  .
1. 2. Tracer la courbe , .
a) DY  ~/
IR, U  0 |i   0  1; ∞ 3. A l’aide d’une intégration par parties,
5
calculer ˜ U  * . En déduire en ¬­ l’aire
de la surface A délimitée par la courbe ,& et les
droites d’équations  ,  5.
Page 15 sur 215
Correction :    U  Problème 8 : On considère la fonction & définie
par : &     ² U  .

DY  ~/
IR,   0  0; ∞
1.
Quel est l’ensemble de définition de & ?
Etudier les limites de sur  .
a) 1.
b) 2. Etudier les limites de & sur & .

lim ®  0; lim √®  lim ®  0 et


›œ ®
√ ›œ ® √ c ›œ ® 3. Montrer que pour tout réel  0, &  

¡  ∞
√  )}
¡  ∞ ¡  ∞ 
. En déduire le sens de variation de &.
c
lim
›œ ®l
 lim fc ›œ √®g  0, donc 4. Dresser le tableau de variation de &.
® √® Montrer que l’équation &    admet deux
¡  ∞ ¡  ∞
5.
c (2) racines ; l’une est entière ; l’autre, notée  ,
lim b  lim ln c  lim fc ›œ √®g  0 appartient à l’intervalle , ; , .
è donc
  0'   0' ¡  ∞ 6. Montrer que la courbe ,& admet deux (2)
admet un prolongement continuité en 0. branches infinies à déterminer.
lim b  U∞  ∞ 7. Tracer la courbe ,& .
  ∞
.
8. Soit ³ est un réel appartenant à ; , .
Y_)Ym
lim _)m limln c  ∞ Calculer, l’aire ´³ de la partie du plan
, donc b n’est a)
  0'
c)
  0' limitée par l’axe TKL, les droites d’équations  ³,
pas dérivable à droite de 0.  et ,& .
Dresser le tableau de sur  . b) Calculer la limite de ´³ si ³ tend vers .
!   0, b @   ln  ln   2,
U
! 
0; | )c  ¨ 1; ∞, b @   0 alors b est Correction : &    V  ²  W
 
strictement croissante sur 0; | )c  et sur 1; ∞.
! 
| )c ; 1, b @   0 alors b est décroissante sur 1. Dµ  ~/
IR,   0  0; ∞.
| )c ; 1.
lim ¶  lim¦   ² U  ¥  ∞ et
tableau de variation de : b| )c   4| )c 2.
0 0
 0 | )c 1 ∞ U
lim ¶  lim f  V  ²   Wg  ∞
b      ∞   ∞
;
b 0 n 4| )c ž 0 n ∞ · c_ l )· _ l )v
Tracer la courbe , : 3. !   0, ¶@   2  _  2 ;
2. _ _
Y_
lim _ limln c  ∞, donc , admet une ! 
0; 2, ¶ @ 
 0 alors ¶ est strictement
0; 2.
  ∞   ∞
décroissante sur
branche parabolique de direction (Oy) en ∞. ! 
2; ∞, ¶@   0 alors ¶ est strictement
croissante sur 2; ∞.
4. Dressons le tableau de variation de &.
 0 2 ∞
¶  
¶ ∞ ž 2,54 n ∞
5. &    admet exactement deux solutions :
• ¶ est dérivable et strictement décroissante sur
0; 2. Elle réalise donc une bijection de 0; 2 sur
2,54; ∞. De plus sur 0; 2, il a un unique
antécédent. On remarque que ¶1  0, donc 1 est
solution.
s
• ¶ est dérivable et strictement croissante sur
s ^ s
3. ˜^ ln c ˆ  fc  c ln c g  ˜^  ln  ˆ , ; , . Elle réalise donc une bijection de
^
^ c ^
s
^ , ; ,  sur 6,52. 10)c ; 0,338. De plus
 ¯c  fln   ln   cg°  v  | c  1.
c
¶3,2 4 ¶3,3  0 D , d’après le théorème
^ F
^
H  v  | c  1 4 4‹±c  | c  1‹±c . ‰¡ 0
6,52. 10)c ; 0,338
des valeurs intermédiaires l’équation ¶  0 admet

Page 16 sur 215


une unique solution, notée m , telle ¶m   0 et Correction : &  = U>  +  ?
c
, ; , .
Ainsi l’équation ¶  0 admet deux (2) racines ; Dµ = ~/
IR,  c +   2  0, posons
l’une est   1 car ¶1  0; et m  3,21.  c +   2 = 0 E  + 2  1 = 0.
1.

 ∞ +∞
branches infinies de ,& .
µ_ ›œ _ ^
8  _.
c +   2 +  +
-2 1
6. _ _
Asymptote verticale d’équation :   0. Donc Dµ = ∞; 2 ¨ 1; +∞
lim ¶ = ln 0 = ∞ ;lim ¶ = ln 0 = ∞
Branche parabolique de direction (Oy) car
  2)   1'
µ_ ›œ _ ^
lim _  lim f  8  _g  ∞.
2. ;
lim ln c +   2 =lim ln c  = +∞et
_
  ∞   ∞
la courbe ,& .   ∞   ∞
lim ln +   2 =lim ln c  = +∞.
c
7.

  +∞   +∞
! 
∞; 2 ¨ 1; +∞, ¶ = l
c_'^
_ '_)c
3. ;
! 
∞; 2, ¶@   0 alors ¶ est strictement
décroissante sur ∞; 2.
! 
1; +∞, ¶@   0 alors ¶ est strictement
croissante sur 1; +∞.
º
3; 3,2. Dressons le tableau de variation de &.
 ∞ +∞
8. 4.
¼ ¼
»º   ˜^ ¶ˆ  ˜^ ¦   ² U 
¶  +
-2 1
ˆ−338ln−8+1ºon aura :
a)

¶ +∞ ž ∞ ∞ n +∞
¼‚ cc branches infinies de ,& :
»º =  + 8º ln º  7º +
Asymptotes verticales d’équation :  = 2 et  = 1.
5.
ƒ ƒ
.
cc
lim »º = µ_
« l
›œf_ l V^' ) Wg c ›œ _
« l
›œV^' ) W
ƒ.
= u u
= + u u
º0
b)
_ _ _ _
. Branche

Problème 9 : On considère la fonction & définie


parabolique de direction (Ox) car
« l
c ›œ _ ›œV^' ) W
lim _ = lim Å _ + Æ = 0.
µ_
par : &  = U>  +  ?.
u u
_
∞ ∞
Quel est l’ensemble de définition de & ? ¶ est continue et strictement croissante sur
Etudier les limites de & sur & .
1.
1; +∞. Elle réalise donc une bijection de 1; +∞
6.

Montrer que pour tout réel


∞;  ¨
2.
3. sur J = ∞; +∞. Explicitons &)
 ; +∞, &  =
 '
 = 1/2>1  √4| – + 9?D
 ' )
 = ln c +   2 r C
. En déduire le sens de
variation de &.  = 1/2>1 + √4| – + 9?
Dresser le tableau de variation de &. ¶)^  = 1/2>1  √4| _ + 9?D
Etudier les branches infinies de ,& . donc C
4.
¶)^  = 1/2>1 + √4| _ + 9?
.
Monter que & admet une bijective de  ; +∞
5.

! 
∞; +∞, ¶)^  = 1/2>1 + √4| _ + 9?.
6.

fonction &) réciproque de &. 7. , en trait continu et ,&A en trait discontinu


sur l’intervalle J qu’on déterminera. Expliciter la

Tracer les courbes ,& et ,&A .


On note ¾¿ l’ensemble des nombres
7.
8.

F : ¾¿ À ¾
complexes non nuls et on considère l’application :

Á / Â = ÃÁ = U>Á + Á  ?.


Quel est l’ensemble des nombres complexes

ÃÁ = 
vérifiant chacune des équations suivantes :

ÃÁ = UÁ
a)

ÃÁ = UÁ  Ä.


b)
c)

Page 17 sur 215


¾¿ /  ÃÁ  U>Á  Á  ?. TA :   ¶@ >| )^/c ?>  | )^/c ?  ¶>| )^/c ?  | 
| ^/c et
8.
L’ensemble des nombres complexes vérifiant
TB :   ¶@ |  |  ¶|    2| )^ .
)s Al
ÃÁ   E lnÈ c  È  2  ln 1 E È c 
chacune des équations suivantes :
c
courbe ,& , des tangentes TA et TB.
È  2  1 E È c  È  3  0, ∆ 13, alors È^ 
a)
6.

et Èc  donc ʾ¿  Z ; c `.
)^)√^ƒ )^'√^ƒ )^)√^ƒ )^'√^ƒ
c c c
ÃÁ  UÁ E lnÈ c  È  2 
lnÈEÈ2È2ÈEÈ220EÈ”{2, donc
b)

ʾ¿  {√2; {√2.


ÃÁ  UÁ  Ä E lnÈ c  È  2 
lnÈ2{EÈ2È2È−2{EÈ222{, les racines
c)

carrées de 2  2{ sont •√2  2  { •√2  2 ou


•√2  2  { •√2  2, alors È^ 
)^)•√c'c'˕√c)c
c
)^'•√c'c)˕√c)c
et Èc  Problème 11 : On considère la fonction & définie
c
;
ʾ¿  par &      U V
'
W.
)
)^)•√c'c'˕√c)c )^)•√c'c)˕√c)c
FÈ^  ; È^  Ì.
Problème 10 :cOn considère la fonction
c
& définie Quel est l’ensemble de définition de & ?
1.

par : &  
' U
Etudier les limites de & sur & .
a)

Montrer que pour tout réel
& ,
. b)

Quel est l’ensemble de définition de & ?


c)
&   )}. En déduire le sens de variation de &.
 )²
Etudier les limites de & sur & .
1.

Montrer que pour tout réel


& , &   Dresser le tableau de variation de &.
2.
3. d)

En déduire le sens de variation de &.


) U 2.
 
.
Dresser le tableau de variation de &.    est asymptote à ,& à l’infinie. Préciser la
a) Montrer que la droite (d) d’équation
4.
position relative de ,& par rapport à (d). (1cm)
TB aux points A et B d’abscisse 5) / et 5.
5. Déterminer les équations des tangentes TA et
Montrer que le point H;  est un centre
Tracer la courbe ,& , des tangentes TA et TB. de symétrie de ,& .
b)
6.
Placer le point A et tracer ,& et (d).
Correction : ¶   c_ 
^'c ›œ _ ^ ›œ _ c)
c_ _
.
calculer en ¬­ l’aire de la surface A délimitée par
3. A l’aide d’une intégration par parties,

Dµ  ~/
IR,   0  0; ∞.
la courbe ,& , la droite (d) et les droites d’équations
1.
lim ¶  lim f g   ∞ et
^'c ›œ _ )3
c_ m€  },  „.
0 0 On rappelle que )   ) et '   '.
 
2.

lim ¶  lim fc_


  0. g
^ ›œ _

Correction : &      U V )W.


_ '
  ∞   ∞
!
0; ∞, ¶@   c_ l  _ l 
)^ ^)›œ _ 1.
Dµ  Z/
IR, )  0` .
'
3.
 c_ l ; alors ¶ est strictement croissante
)^'c)c ›œ _ ^)c ›œ _

Dµ  ∞; 2 ¨ 2; ∞.


a)
c_ l
sur ¥0; |
^/c
¦ et ¶ est strictement décroissante sur
Etudier les limites de & sur & .
¥| ^/c ; ∞¦.
b)
lim ¶ lim f    U V )Wg  ln 0)  ∞
'
Dressons le tableau de variation de &.   2)   2)
 0 | ^/c ∞
4.

lim ¶ lim f    U V )Wg  ln m€  ∞


' v
¶  
¶ ∞ n | )^/c ž 0   2'   2'
lim ¶  lim    U   ∞
  ∞   ∞
5. Equations des tangentes TA et TB :

Page 18 sur 215


lim ¶  lim   + U  = +∞ ˜v ln  2 ˆ    2 ln  2  Ðv 
Ð
  ∞   +∞
24 ln 2  6 ln 6  2
.
' @ )) ) )}
V )W = =  ).
˜v ln  2 ˆ   ln  2Ðv  ˜v ˆ 
Ð Ð
 )
c)
)
! 
∞; 2 ¨ 2; +∞, ¶ = 1 + _)cl 4
)v
˜v ln  2 ˆ   ln  2Ðv  ˜v f  g ˆ
Ð Ð 
)
_)c v _ l )v)v _ l )·
=1 = = ˜v ln  2 ˆ 
Ð
  2 ln  2  Ðv 
_'c _ l )v _ l )v _ l )v
.
! 
¥∞; 2√2¦ ¨ ¥2√2; +∞¦, ¶@   0 alors ¶ 6 ln 2  2
est strictement croissante sur ¥∞; 2√2¦ et sur Or A  ˜v ¶  ˆ. ¬­  ˜v ln 
Ð Ð

¥2√2; +∞¦ 2ln2ˆ.¬¬­18ln26ln6¬¬­


! 
¥2√2; 2¦ ¨ ¥2; 2√2¦, ¶@   0 alors ¶ est 2^· 2^c
strictement décroissante sur ¥2√2; 2¦ et sur H  ln Ñ Ò ¬­
 ln Ñ Ò ¬­  , Ó¬­
6Ð 3Ð
¥2; 2√2¦. Problème 12 : On considère la fonction & définie
d) Dresser le tableau de variation de & : par &   >   } ? U     .

¶>2√2? = 6,591 = 6,6 et ¶>2√2? = 2,6


 ∞ 2√2 2 2 2√2 +∞ Quel est l’ensemble de définition de & ?
1.

¶ +   + Etudier les limites de & sur & . (On


a)

¶ ∞ n 6,6 ž ∞ +∞ ž 2, n +∞ démontrera que & admet un prolongement par


b)

2.
lim¶   =lim fU V Wg = U  = 
'
continuité en 0)
  ∞
& )&
)
  ”∞   ”∞
)

a)
'
c) Démontrer que .
donc la droite (d) d’équation  =   2 est asymptote Montrer que pour tout réel
& , &  =
à hµ à l’infinie.    + U . En déduire le sens de variation
d)

 ∞ 2 2 +∞ de &. Dresser le tableau de variation de &.


+  +
U Í Î Montrer que pour tout réel
& , &  = 
 hµ est au- hµ est au-
e)

valeur approchée à ) près de chacune d’elles


admet exactement deux solutions. Trouver une
dessous de dessus de la

&   + &  =  = } Soit (P) la parabole définie sur ; +∞ par
la droite (d) droite (d)
2.

b)
¶ =   2 + ln V_'cW
_)c Ô  =   .
Ï D ln V_'c 4 _)cW  0
¶    2  ln V W
_'c _)c _'c
d’intersection de ,& et (P).
a) Trouver les coordonnées des points
_)c
En additionnant, on aura ¶  ¶  4, d’où le Préciser la position de (P) par rapport à ,& .
point A0; 2 est un centre de symétrie de hµ . Tracer ,& et (P). Unité graphique 3 cm.
b)

Placer le point A et tracer ,& et (d).


c)
c) 3. A l’aide d’une intégration par parties,
}
calculer ˜ >   } ? U  * . En déduire en ¬­
l’aire de la surface A délimitée par la courbe ,& , (P)
et les droites d’équations = , = }.

Correction : &  = >   } ? U  +   .

Dµ = ~/
IR,  0 = 0; +∞.
1.

Etudier les limites de & sur & .


a)

!
2; +∞, ¶   = ln V W  0.
_'c
lim ¶ =lim¦  U   } U ¥ = 0
b)
_)c
donc &
3.
!
2; ∞, ln V_)cW  ln  2  ln  2
_'c   0'   0'

˜v ln  2 ˆ   ln  2Ðv  ˜v ˆ 


Ð Ð admet un prolongement continuité en 0.
lim ¶ = lim f>   } ? U  +  g = +∞

'

˜v ln  2 ˆ   ln  2Ðv  ˜v f  'g ˆ


Ð Ð  
  +∞   +∞

Page 19 sur 215


˜^  c  4 ln ˆ 
v
lim  lim f  } U  +  g = +∞
µ_)µm
_)m
3.
0 '
  0' v
fVƒ  ƒ  2 c W lng  ˜^ Vƒ  c  2W ˆ 
^ v ^
c)

, donc ¶ n’est pas dérivable à droite de 0. ^


! 
Dµ , ¶@  = 2  4 ln  2  4 
v
fVƒ  ƒ  2 W ln    ƒ   c g  ¯ c fVƒ  
^ c ^ ^

2  2 ln  2  2  2  21  ln . ^


d)

2ln19114643ln2+8
! 
0; | )^  ¨ 2; +∞, ¶@   0 alors ¶ est
strictement croissante sur 0; | )^  et sur 2; +∞.
A =  ˜^  c  4 ln ˆ . 9 ¬­ =
v
! 
| )^ ; 2, ¶@   0 alors ¶ est décroissante sur
| )^ ; 2. A = 192 ln 2  72¬­
¶| )^  = 1,33 et ¶2 = 0,772.
 0 | )^ 2 +∞
¶ +  +
Problème 13 :

¶ 0 n 1,33 ž -0,77 n +∞ 1. Soit la fonction définie par :


   U ) .

&  =  admet exactement deux solutions :
¶ est dérivable et strictement décroissante sur
e)
• Quel est l’ensemble de définition de ?
¶2 4 ¶| )^   0 D Etudier les limites de sur  . Interpréter les
a)
| )^ ; 2. De plus F
‰¡ 0
0,77; 1,33
, d’après le b)
résultats obtenus.
  ∞
 ) 
¶ = 0 admet une unique solution, notée ^ , telle
théorème des valeurs intermédiaires l’équation
)
¶^  = 0 et ^
| )^ ; 2.  '
c) Démontrer que .

valeur approchée de à  : ) Dresser le tableau de variation de .


Tracer la courbe , .
d)
¶1,2 = 0,107 D ^,c'^,ƒ
F )c E ^ = = 1,25
e)
¶1,3 = 7,58. 10 c 2. Trouver les nombres réels  et  tels que
• ¶ est dérivable et strictement croissante sur ! ,
Ù, |U | < , U ) = U ) + U ' .
 

¶2 4 ¶+∞  0 D
2; +∞. De plus F
‰¡ 0
0,77; +∞
, d’après le
Correction :

¶ = 0 admet une unique solution, notée c , telle


théorème des valeurs intermédiaires l’équation
  = U )
¶c  = 0 et c
2; +∞
1.
DY = /
IR, U   <  |i  0 =
valeur approchée de  à ) :
a)
DY = 0; | )^  ¨ | )^ ; | ¨ |; +∞.
¶2,7 = 0,158 D c,Ð'c,Õ
F )c E c = = 2,65. ^
¶2,6 = 9,8. 10 c lim b = '∞ = 0alors h admet une
Y
(P) définie sur ; +∞ par Ô  =   .
  +∞
b)

asymptote horizontale d’équation  = 0 en +∞ ;


2.
¶ = © E   4 ln  0 ^
lim b = )∞ = 0
0D 1 4D , hY admet un prolongement par
a)

F CB V1; ^WD et F 0


O0; 0 C4; 8
continuité en 0.
.
c
Préciser la position de ,& par rapport à (P) ^
lim b = mA = ∞
^
lim b = m€ = +∞
! 
0; 1 ¨ 4; +∞, ¶  ©  0 alors hµ est , alors hY
b)

  1/| )
  1/|'
et

admet une asymptote verticale d’équation  = | )^ ;


! 
1; 4, ¶  ©  0 alors hµ est au-dessous
au-dessus de la droite (P).
^
lim b = mA = ∞ et lim b = m€ = +∞, alors h
^
Y
Si  = 0 ou  = 1 ou  = 4 hµ et (P) se coupent.   |)   |'
de la droite (P).

Tracer ,& : admet une asymptote verticale d’équation  = |.


^
= lim f U ) g = m€ = +∞
Y_)Ym
lim
c)
_)m
0 '
  0'
c) car
c
lim ln c  lim fc ›œ √®g = 0
donc b n’est pas
  0'
è
¡  +∞
dérivable à droite de 0.

Page 20 sur 215


l ÛÜ u
On considère la suite 89 9
%á définie par
! 
DY , b′ =  ›œ
)c ›œ _
u
=
8 = et pour tout tout nombre entier naturel 9,
8.
_l )^l _›œ _l )^l
d) .
 0 | )^ | +∞ par 89' = 89 .
b′ + +  
1
Placer les points 8 ; 8 ; 8 et 8 .
b 0 n +∞ ∞ n 1 ž +∞ ž 0
a)

∞
naturel 9, on a 89 à.
b) Montrer que, pour tout nombre entier

Démontrer que la suite 89 9


%á converge.
Traçons la courbe de ,+ :
c)
e)
d) Déterminer sa limite.

Correction :

b = ln c  4, on a DY  IR.


b  lnc  4  ln c  4  b,
1.

alors b est paire.


a)

! 
IR, b = _ l 'v, alors b est strictement
c_
b)
croissante sur 0; +∞ et b est strictement décroissante
sur ∞; 0.
+  =    = U>  + }? 
Trouver les nombres réels  et  :
2.
! 
IR, p@  = _ l 'v  1 =
c_ )_ l 'c_)v
 0,
2.
! , 
Ù, |ln | < 1,   ›œ _'^ 
^ Ý Þ a) _ l 'v
›œ _l )^ ›œ _)^ car en posant  c + 2  4 = 0, ∆= 12  0 donc p
Ý'Þ ›œ _'Ý)Þ
›œ _l )^
Pour 
2 ; 3 : p est continue (puisque
. est strictement décroissante sur IR.
On déduit que z  c et ß   c.
^ ^ b)
dérivable), strictement décroissante et prend des
Problème 14 : valeurs négatives (p(2) = ln8 – 2) et positives (p(3) =

Soit la fonction définie par intermédiaires, l’équation p = 0 a une unique


ln13 – 3). D’après le théorème des valeurs

   U>   }?.
1.

Etudier la parité de .
solution a dans [2 ; 3].
Donnons la valeur arrondie de à à ) : on
Étudier le sens de variation de sur  . trouve, p2,1 4 p2,1 = 0,03 4 0,020  0 donc
a)

Soit la fonction + définie par : 2,1 â 2,2 .


b)

+      . Justifions le nombre réel à est l’unique


2.

Montrer que la fonction + est strictement


c)
solution de   = : Remarquons déjà que p =
0 E b   = 0 E b = .
a)

Montrer que l’équation +    admet une Reste à démontrer que l’équation p = 0 admet une
décroissante sur IR.

unique solution dans l’intervalle ;  qu’on unique solution sur 0; +∞.
b)

note à. Donner la valeur arrondie de à Vu que p est strictement décroissante sur 0; +∞,
d’amplitude ) .
de p est unique sur 0; +∞ (inutile de réappliquer le
vu qu’elle s’annule sur [2 ;3], on peut affirmer que ce 0
Justifier le nombre réel à est l’unique
solution de l’équation   = . théorème des valeurs intermédiaires) â est donc la
c)

 } seule solution de l’équation b =  sur 0; +∞.


Démontrer que +  = U f5 V + 5 Wg. En
Limites de et de + :
3.
déduire les limites de et de +.
3.
p = ln c  4  ln| _   ln fs u V1  s u Wg
_l v
Dresser le tableau de variation de et de +.
Etudier les branches infinies de , et de ,+ . lim b  limln c  4  ∞
4.

  ”∞   ”∞
5.
Construire la courbe ,+ et , .
;

lim p = lim ln f_u V1  vu Wg  ln 0  ∞


l
6.
Démontrer que la restriction de & à s s
l’intervalle ; +∞ admet une application   +∞   ∞
7. et

réciproque &) dont on précisera l’ensemble de lim p = limln c  4    ∞


  ∞   ∞
définition. Expliciter &) . Construire ,&A .
Page 21 sur 215
Dressons le tableau de variation de +. Supposons que 1 ¡Ÿ â E 1 ¡Ÿc â c E 1 +
 ∞ ∞ 4 ¡Ÿc + 4 â c + 4 E ln 5 ln¡Ÿc  4
4.

p  lnâ c  4 E 1,60 ¡Ÿ'^ bâ E 1 ¡Ÿ'^


p ∞ ž ∞ â car on a alors f(1) ≤ f(¡Ÿ ) ≤ f(α) puis f est une
Dressons le tableau de variation de .
 ∞ 0 ∞
f(α) = α donc 1 ¡Ÿ'^ â (vraie)
fonction croissante sur [0 ; +∞[. Mais f(1) = ln5 > 1 et

b  
b ∞ ž 1,38 n +∞ Conclusion : ∀ n ∈ IN, 1 ¡Ÿ â.
0

Y_ ›œ>_ l 'v? Démontrons que la suite 89 9


%á converge :
branches infinies de , : =
La suite ¡Ÿ Ÿ
èé est majorée par α. Montrons alors
c)
_ _
5. ,
posons i =  c + 4 E  = ”√i c  4 qu’elle est croissante, c'est à dire : ¡Ÿ ≤ ¡Ÿ'^
›œã ›œã ^
p est décroissante sur [0 ; +∞[ et nulle en α. Par
lim _ = lim f l g =lim ä ã 4 ç=0
Y_
√ã )v w conséquent, 0  â E p  0 E b  .
ӌ^) l
  ”∞ i  ”∞ æ
Mais comme 1 ¡Ÿ â, on appliquant l’inégalité
i  ”∞
précédente, f(¡Ÿ ) ≥ ¡Ÿ , c'est à dire ¡Ÿ'^ ≥ ¡Ÿ donc
donc hY admet une branche parabolique de direction
¡Ÿ Ÿ
èé est croissante.
¡Ÿ Ÿ
èé est croissante et majorée donc elle converge
(Ox) à l’infinie.

›œã ^ vers un réel ± : comme 1 ≤ ¡Ÿ ≤ α , on a 11 ± â.


lim _ =lim ä 4  1ç = 1
q_
ã
ӌ^) l
w Déterminons sa limite : ¡Ÿ'^ = f(¡Ÿ ) avec b est
  ”∞
continue sur [0 ; +∞[ donc en ±. ¡Ÿ est une suite
, on calcule d)
æ

i  ”∞
lim p   = lim b = +∞ convergente vers un réel ±. D’après le théorème du
donc hY admet une
  ”∞   ”∞ point fixe, m est vérifie ±  b±, l’équation a pour
branche parabolique de coefficient directeur 1 à lim ¡Ÿ = â
Š  +∞
unique solution α donc .

,+ en trait discontinu et , en trait continu


l’infinie.
Problème 15 : On considère la fonction définie
6.

par   =  + U .

1. Déterminer les limites de sur  .


2. Étudier les variations et construire , .
En déduire le signe de   lorsque x décrit
l’intervalle; +∞.

l’intervalle ; +∞ par ê  = U  U est


3. Montrer que la fonction F définie sur

b est continue et strictement croissante sur une primitive de la fonction sur cet intervalle.
0; +∞. Elle réalise donc une bijection de 0; +∞
7.

sur J = 1,38; +∞. Explicitons &) croissante sur l’intervalle ; +∞.


4. Démontrer que la fonction F est strictement

  √| –  4D
Montrer que l’équation ê  =  5 admet
 = ln c  4 r F
  √| –  4
5.
une unique solution dans l’intervalle  ; +∞ qu’on
donc

! 
1,38; +∞, ¶)^  = √| _  4.
note à.
¡Ÿ Ÿ
èé/ ¡Ÿ'^ = b¡Ÿ  = ln¡Ÿc  4
Donner un encadrement de à à ) .
Plaçons les points 8  ; 8  ln5 
8.
On considère la suite 89 9
%á définie par
6.

1,60 ; 8  lnln 5c  4  1,88 et 8 =


a)
8 =  et pour tout tout nombre entier naturel 9
7.

ln1,88c + 4 = 2,02.
non nul, par 89 = V9W .
Montrons que, ! 9
%á, on a 89 à :
2,1 â 2,2 et 89 à Placer les points 8 et 8 .
b)

Exprimer ™ ,9 = 8 + 8 + š + 89 en
a)
Initialisation : comme ¡m = 1 et α ≈ 2,2 on a bien
fonction de 9.
b)
1 ¡m â (vraie)
hérédité : montrons que SI 1 ¡Ÿ â ALORS  ™ ,9 =
1 ¡Ÿ'^ â 9
c) Déterminer .

Page 22 sur 215


Correction :   =  + U , ëY = 0; +∞.
¡ƒ  1  3  ln 3 ….
¡Ÿ  1  Š  ln Š , en additionnant membre à

limb = +∞ limb = ∞ membre, on a : Ê^,Ÿ 


ŸŸ)^
 lnŠ!.
  +∞ 0 c
1. et .

! 
0; +∞, b′ = + l = l  0.
^ ^ _'^ lim Ê^,Ÿ lim f ŸŸ)^
 lnŠ!g  0.
Š1
c
Š1
_ _ _
2. c)
 0 +∞
b +
b ∞ n +∞
Problème 16 :
Y_
On considère la fonction définie sur
=  l + , lim _ = 0 ,
Y_ ^ ^ ›œ _
l’intervalle  ; +∞ par   =  U + .
1.
_ _ _ _
  +∞
Branches infinies :

donc hY admet une branche parabolique de direction a) Déterminer les limites de la fonction aux
(Ox) en +∞. bornes de son ensemble de définition.

représentation graphique de la fonction sur


b) Étudier les variations et construire la

l’intervalle  ; +∞.
c) En déduire le signe de  .

considère la suite ™9 9— définie par


2. Pour tout entier naturel n non nul, on


™9 = +  + š + 9)  U 9.

Comme b1 = 0, Si 
0; 1, b  0. Si a) Etudier le sens de variation de la suite ™9 .

1; +∞, b  0. Si  = 1, b1 = 0.
b) On considère la suite définie

Montrons que ê  = U  U : ™′9 = +  + š + 9  U 9.
! 
0; +∞, F ′  = 1  + ln   b, d’où la Etudier le sens de variation de la suite ™′9 .
3.
^
_
fonction F définie sur l’intervalle 0; ∞ par F 
 ln   ln  est une primitive de la fonction b sur cet
Correction :

  =  U + , ëY = 1; +∞


! 
0; +∞, b′  0, alors F est strictement limb =
intervalle. 1.
Posons i =  + 1, on déduit
croissante sur l’intervalle 1; +∞.   +∞
4.
a)

limi  1  ln i  lim fi V1   Wg = +∞
^ ›œ ã
Montrons que l’équation ê  =  5 admet
i  +∞
ã ã
i  +∞
5. et
une unique solution dans l’intervalle  ; +∞ qu’on
limb = +∞
note à : On a F1 = 0 et F| = |  1 ì 1,7.   1'
.
^ ^
D’autre part 1  s ì 0,63, donc 0  1  s  |  1. b) ! 
1; +∞, b ′  = 1  _'^ = _'^.
^ _

F est dérivable donc continue sur 1; | : il existe donc


 1 0 +∞
un unique réel â
1; |tel que Fâ = 1  s.
^
b  +
^ ^
6. F1,9  1 + s ì 0,05 et F2,0  1 + s ì b +∞ ž 0 n +∞
Y_ ›œ_'^
0,06, donc 1,9  â  2,0. Branches infinies : _
=1 _
, on déduit que
89 9
%á définie par 8 =  / 89 =

V9W Y_
lim _ = +∞, donc h admet une branche
Y
7. .
Placer les points 8 et 8 .   +∞
parabolique de direction (Oy) en +∞.
a)
¡Ÿ = b VŸW = 1  Š  ln Š
^

¡^  b V^W  1  1  ln 1  0
^

¡c  b VcW  1  2  ln 2  1  ln 2
^

Ê^,Ÿ  ¡^  ¡c  š  ¡Ÿ en fonction de Š
¡^  1  1  ln 1
b)

¡c  1  2  ln 2

Page 23 sur 215


b admet un minimum en 0 qui vaut b0  0, lim b = lim 2  2 + ln c  1  ∞
! 
1; +∞, b  0.   +∞   ∞
c)
b)
«
c ›œ>_ l ? ›œV^' l W
et lim Å Ñ2  _ + _ + = ∞ .

™9 = + + š +  U 9 _
u
ÒÆ
 9)
2.

™9' = + + š +  U9 + .   ∞
 } 9
! 
IR, b @  = 2 +
c_ c_ l 'c_'c
= =
ʟ'^  ʟ =  lnŠ  1  lnŠ  
^ ^
_ l '^ _ l '^
c)
Ÿ Ÿ c>_ l '_'^?
a)
ln V Ÿ W  Ÿ  ln V1  ŸW.
Ÿ'^ ^ ^
_ l '^
, alors b est strictement croissante sur IR.
! 
IR, b @  = 2 +
c_
E b @  =
ʟ'^  ʟ  b V W or  0 et ! 
1; +∞,
^ ^
_ l '^
d)
Ÿ Ÿ
c>^)_ l ?
b  0 donc on en déduit que ʟ'^  ʟ  0 donc _ l '^l
un point d’inflexion, 1   c = 0 E  = î1.
la suite ʟ Ÿ—^ est strictement croissante.
,
Ce point est de coordonnées : A1; 4 + ln 2
sens de variation de la suite ™′9 : Dressons le tableau de variation de :
lnŠ  1  lnŠ  
^
b)
^
Ê′Ÿ'^  Ê′Ÿ =   ∞ +∞
e)
Ÿ'^ Ÿ
b +
ln VŸ'^W.
Ÿ
b ∞ n +∞
Ê′Ÿ'^  Ê′Ÿ   ln V1  Ÿ'^W   V Ÿ'^W 
^ ^ ^
b; b+∞ = 2; +∞
Ÿ'^
b est continue et strictement croissante sur 0; +∞. Or
f)

ln f1  V Ÿ'^Wg
^
0
2; +∞, donc d'après le théorème des valeurs
intermédiaires, l'équation b = 0 admet une unique
Ê′Ÿ'^  Ê′Ÿ   V Ÿ'^W  ln f1  V Ÿ'^Wg 
^ ^
solution â sur 0; +∞.
b V Ÿ'^W, nous pouvons ainsi écrire Ê′Ÿ  Ê′Ÿ'^ 
^ On sait que b0 = 2 et b1 = ln 2  0,
donc b change de signe sur [0; 1], on a 0 < â < 1.
g)

b V Ÿ'^W. On sait que Š  1 E Š  1  2 E Ÿ'^


^ ^
branches infinies de , : 2_
Y_ c
_
E   E  1. !
^ ^ ^ ^ ^


h)
«
›œV^' lW

c Ÿ'^ c Ÿ'^ Ÿ'^ ›œ>_ l ? u
_ _
1; +∞,
^
b V Ÿ'^W  0 alors Ê′Ÿ'^  Ê′Ÿ  0. Donc
. On calcule
«
›œV^' l W
lim
Y_ c ›œ>_ l ?
= lim Å2  + _ + =2 Æ
la suite Ê′Ÿ Ÿ—^ est strictement décroissante.
u
_ _ _
  ”∞   ”∞
et

  =    + U>  + ?. limb  2 = +∞


Problème 18 : On considère la fonction f définie par

  ”∞
, on a une branche parabolique
a) Montrer que, pour tout x réel,

de coefficient directeur 2.
  =    + U>  ? + U V + W. ,
Déterminer la limite de en +∞ et en ∞.
i)

Montrer que, pour tout x réel, est


b)
c)

Montrer que un point d’inflexion A


strictement croissante sur IR.
d)

Dresser le tableau de variations de .


d’abscisse négatif à déterminer les coordonnées.

Démontrer que l’équation   =  admet


e)

une unique solution à sur ; +∞.


f)

Justifier que 0 < à < 1.


Etudier les branches infinies de , .
g)
h)
Construire la courbe , .
Problème 19 : On considère la fonction & définie
i)

Correction :   =    + U>  + ?. par : &  =


'U
 .

DY = ~/
IR,  c + 1  0 = ∞; +∞
Quel est l’ensemble de définition de & ?
a)
! 
IR, b = 2  2 + ln f c V1  _ l Wg  2 
^
Etudier les limites de & sur & .
1.

Montrer que pour tout réel  0, &  =


2.
2  ln c   ln V1  _ l W.
^ 3.
) U
En déduire le sens de variation de &.

.
4. Dresser le tableau de variation de &.

Page 24 sur 215


Déterminer les deux (2) asymptotes de ,& . Problème 20 : On considère la fonction définie
Tracer la courbe ,& .
5.
  = U V ) W.
'

Soit à est un réel appartenant à ; }.


6. par :

Calculer, l’aire ´à de la partie du plan


7.

limitée par l’axe TKL, les droites d’équations  à, Quel est l’ensemble de définition de :  ?
a) 1.

 et ,& . Montrer que la fonction définie sur  est


a)

Calculer la limite de ´à lorsque à tend


b)

vers . Déterminer les limites de sur  .


b) une fonction impaire. Interpréter graphiquement.

Etudier le sens de variation de définie sur


c)

Correction : &      1
'U ^ ›œ _
 . En déduire le sens de variation de .
d)
_ _
Montrer que l’équation   =  admet une
Dµ  ~/
IR,   0  0; ∞. unique solution, notée  , appartient à − ; .
2.

lim ¶  ∞ lim ¶ = 1


1.

0   +∞
Dresser le tableau de variation de sur IR.
2. ; ; 3.

!
0; +∞, ¶@  = _ l + _ l =
)^ ^)›œ _
En déduire le signe de   sur  .
a)
3.
)^'^)›œ _ ) ›œ _
= alors ¶ est strictement croissante sur Montrer que !
 , @@   =  ) .
b)
}
_l _l
;
0; 1 et ¶ est strictement décroissante sur 1; +∞.
c)
Montrer que la courbe , admet un point
Dressons le tableau de variation de &. d’inflexion à dont on déterminera son coordonnée.
d)

 0 +∞
4.

¶ + 
1
Déterminer les réels , , tels que pour tout
4.

¶ ∞ n 0 ž 1
a)
réel différent de -1, on ait ' =  + ' .

Asymptotes de ,& .
Asymptote verticale d’équation :  = 0. Déterminer les réels ¬, *, tels que pour tout
5.

Asymptote horizontale d’équation :  = 1.


b)
réel différent de 1, on ait ) = ¬ + ) .
*

la courbe ,& .
Calculer ­ = ˜ * et 9 = − ˜) ) * .
6. 
'
c)
En déduire par intégration par parties H =
˜ U +  * et celle de I = ˜) U −  * .


5. On considère la fonction F définie sur  par

Montrer que F est une primitive de .


F(x) = (x – 1)ln(1 – x) – (x + 1)ln(x + 1).
a)

% = ˜ /}  * .
/}
b) Déterminer alors la valeur exacte de

Montrer que % = } U V²ð}W.


²}Óð
c)
6.

â
3; 4.
la courbe , au point d’abscisse 0.
a) Déterminer une équation de la tangente T0 à
7.
ï ï )^ ›œ _
»â =  ˜^ ¶ˆ = ˜^ f _  + Monter que admet une bijective de ; 
_
1ˆ=−ln−12ln2+1â=−lnâ−12lnâ2+â−1.
a) b)

fonction ) réciproque de .
sur l’intervalle J qu’on déterminera. Expliciter la

Montrer que la fonction ) définie sur ñ est


lim »â = lim f− ln â − c ln âc + â − 1g =
c)
^
Construire la courbe , , T0 et , A .
une fonction impaire. Interpréter graphiquement.
â0 â0
b) d)

lim f− ln â − c ln âc + â − 1g = +∞.


^
entier naturel 9  , par 89 = V9W.

7. On considère la suite (un) définie pour tout

â0
Montrer que 89  peut s'écrire
U9 −  − U9 + .
a)

Étudier les variations de la suite 89 .


Déterminer la limite de la suite 89 .
b)
c)
Page 25 sur 215
Correction :    U V W. Et Š   ˜)^ ˆ  ˜)^ f1  g ˆ 
' m _ m ^
) ^)_ ^)_
  ln1  m)^  1  ln 2.

 0`  1; 1
1.
DY  Z/
IR,
^'_
A  ˜m ln1   ˆ   ln  1^m  ˜m
Déduire par intégration par parties :
ˆ 
^ ^ _
^)_
_'^
a)
! 
−1; 1, b = ln V W  ln1   
^'_
2 ln 2  1. Et B  ˜)^ ln1   ˆ   ln1 
m
^)_
b)
ln1  , −10−101−ˆ1
! 
−1; 1, b = ln1    ln1   
ln1    ln1     b, alors b est une 5. ! 
 – 1; 1 par F(x) = (x – 1)ln(1 – x) – (x +
fonction impaire. Donc hY est symétrique par rapport à
F @  = ln1    1  ln  1  1 
1)ln(x + 1).

ln V W  b.
^)_
a)

On fait un changement de variable, i =


l’origine du repère O.
^'_ _'^
I  ˜^/v bˆ  F^/v  (–1/4)ln(1/4) –
c)
^)_
en ƒ/v ƒ/v

lim f g = 0
^'_
lim f^)_g = +∞
^'_
b)
^)_
  −1 ' 1 )
I  v ln V Õ÷ W  v ln V·cƒõvƒW.
(7/4)ln(7/4) +3/4)ln(3/4) + (5/4)ln(5/4) .
^ ƒ‚ 4õö ^ ·vƒÕõ
calculant : et on déduit
lim b =limln i  ∞ c)
  −1' i  0
et
lim b = limln i  ∞ b0  0 et b0  2, ainsi T0 :   2.
6.

  1) i  ∞ b est continue et strictement croissante sur


. a)

V^)_W = ^)_l.
^'_ ′ c
0; 1. Elle réalise donc une bijection de 0; 1 sur
b)
d)
J  0; ∞. Explicitons ) :   ln V^)_W r  
^'_
! 
−1; 1, b @  = V^)_W 4 ^'_ = ^)_l 4 ^'_ =
^'_ ′ ^)_ c ^)_

donc ! 
0; +∞ ,b )^  =
s t )^ s u )^
 0, alors b est strictement croissante sur −1; 1.
c
s t '^ s u '^
, .
^)_ l
! 
0; +∞ ,b )^ − = = 4
s )^
Au su
b = ln V^)_W  0  ln 1 E 1E
^'_ ^'_
s Au '^ su
c)
^)_
= = − s u '^ = −b )^ , alors b )^ est une
s Au )^ ^)s u s u )^
  0, donc sur 1; 1, il a un unique antécédent.
2.
s Au '^ s u '^
Ainsi elle admet une unique solution m  0. fonction impaire. Donc hYA« est symétrique par rapport

tableau de variation de sur  ; .


3.
, , T0 et , A .
à l’origine du repère O.

 1 1
a) d)

b 
b ∞ n
on remarque que b0  0.
+∞

Sur 1; 0, b 0 et sur 0; 1, b  0.


b)
@
! 
−1; 1, b @@  = f^)_ l g = ^)_l l.
c v_
c)

coordonnée : @@   =  E 4 = 0 E  = 0, ainsi
d) Un point d’inflexion dont on déterminera son

le point â0; 0 coïncide avec celui de l’origine O.

! 
IR − ~−1, _'^ = z + _'^ =
4.
_ Þ Ý_'Ý'Þ

(un) / Š  2, par ¡Ÿ  b VŸW.


_'^ ^
a) , par
identification, on a : z = 1 et ß = −1 d’où
7.
« øA«
! 
IR − ~−1, =1−
_ ^ ^)
a) ¡Ÿ  b VŸW  ln Ñ « øÒ  ln Ñ «€ø Ò  ln VŸ'^W 
^ ø Ÿ)^
_'^ _'^ '^
.
! 
IR − ~1, ^)_ = ‹ + ^)_ =
_ ò )ó_'ó'ò ø ø

^)_ lnŠ  1  lnŠ  1


b) ! Š  2, 0  Ÿ  1, et b est décroissante sur [0; 1[.
b) , par
identification, on a : ‹ = −1 et ˆ = 1 d’où
^

! 
IR − ~1, ^)_ = −1 + ^)_.
_ ^
Ainsi, pour tout entier naturel Š  2, 0  Ÿ'^  Ÿ,
^ ^

donc b VŸ'^W  b VŸW, donc ¡Ÿ'^  ¡Ÿ .


^ ^
± = ˜m ˆ = ˜m f1 − _'^g ˆ =
^ _ ^ ^
_'^
Donc la suite ¡Ÿ  est croissante.
c)
 − ln  1^m  1  ln 2.
lim ¡Ÿ  0
Š  ∞
c) en appliquant le théorème de gendarme .

Page 26 sur 215


Problème 21 : On considère la fonction & définie 7. ,& en trait continu et ,&A en trait discontinu
par : &   U V W.
 '
 )

Quel est l’ensemble de définition de & ?


Etudier les limites de & sur & .
1.

Montrer que pour tout réel


∞;   ¨
2.

 ; ∞, &  
3.
)}
} )
. En déduire le sens de
variation de &.
Dresser le tableau de variation de &.
Etudier les branches infinies de ,& .
4.

Montrer que & admet une bijection de


5.

∞;   vers un intervalle J à déterminer.


6.

Expliciter la fonctions &) réciproque de &.


Tracer les courbes ,& et ,&A . Problème 22 : On considère la fonction + définie
par : +  = U 
7.

Correction : &   U V W
 '
 )

Quel est l’ensemble de définition de + ?


1.

Dµ  Z
IR, l  0`
_ _ l '^
Etudier les limites de + sur + .
a)
_ _ )^
Dµ  ∞; 1 ¨ 1; ∞.
1.
b)
Montrer que pour tout  0, +  =
 U

lim ln V_ l )^W  ∞
_ l '^
lim ln V_ l )^W  ∞
_ l '^
c) .
En déduire le sens de variation de +.
  1 )
1 '
Dresser le tableau de variation de +.
2. ; ;

lim ln V_ l )^W  0et lim ln V_ l )^W  0. quand vous


_ l '^ _ l '^
Etudier les branches infinies de ,+
d)

  ∞   ∞ Montrer que & admet deux bijections de +


e)

posez i = on prend   î1, i  −∞ ou


_ l '^
f)
_ l )^
les fonctions réciproques de +.
,
  ”∞, i  −∞ et ¶ = ln i.
vers deux intervalles I et J à déterminer. Expliciter

@ Tracer la courbe ,+ .
! 
−∞; −1 ¨ 1; +∞, ¶@  = V_ l )^W 4
_ l '^
Soit ³ est un réel appartenant à ; .
g)
3.

= _ l 4 = ; alors ¶ est strictement


_ l )^ )v_ _ l )^ )v_
Calculer, l’aire ´³ de la partie du plan
2.
_ l '^ )^l _ l '^ _ w )^
limitée par l’axe TKL, les droites d’équations = ³,
a)
croissante sur −∞; −1 et ¶ est strictement
décroissante sur 1; +∞. = et ,+ .
Dressons le tableau de variation de &.  ´³ = +∞
 −∞ +∞ ³  +∞
4. b) Calculer .

¶ + − On considère la suite 89 9


%á définie par
-1 1

8 =  et pour tout tout nombre entier naturel 9


3.
¶ 0 n +∞ +∞ ž 0
branches infinies de ,& . non nul, par 89 = •+9.
Asymptotes verticales d’équation :  = −1 et  = 1. Placer les points 8 et 8 .
5.

Asymptote horizontale d’équation :  = 0. Montrer que la suite 89 9ü est croissante.
a)

¶ est continue et strictement croissante sur Exprimer ™ ,9 = 8 + 8 + š + 89 en


b)

−∞; −1. Elle réalise une bijection de −∞; −1 vers


6.
fonction de 9.
c)

J = ¶−∞; ¶−1 = 0; +∞. Explicitons ¶)^ : Montrer que en fonction de 9, ! 9  ,


™ ,9' − ™ ,9 = U9 +   .
d)
û   ås t '^
t

 = ln V_ l )^W r
_ l '^ s )^
D On pose, pour tout 9  , ý9 = 5)™ ,9 .
ú Exprimer ý9 en fonction de 9.
4.
  ås t )^
s t '^
donc
ù Préciser le sens de variation de ý9 9ü .
a)

 ý9 =
b)
! 
0; +∞, ¶)^  = −ås u )^.
s u '^
9  +∞
c) Déterminer .

Page 27 sur 215


Correction : +   U  b) la suite 89 9ü est croissante.
¡Ÿ'^  ¡Ÿ  lnŠ  1  lnŠ  ln V1  ŸW or
^

Dq  ~/
IR,   0  0; ∞.  1  Ÿ  0 alors ¡Ÿ'^  ¡Ÿ  0, donc la suite
Ÿ'^ ^
1.
Ÿ
lim p  ∞c  ∞ et lim p = +∞ . ¡Ÿ Ÿüm est croissante.
a)

0   +∞ Ê^,Ÿ  ¡^  ¡c  š  ¡Ÿ  ln 1  ln 2  š 
b)
!   0, p = ln c  ln  4 ln  ln Š  ln1 4 2 4 … 4 Š  lnŠ!.
c)
c)
!   0, p = ; alors p est strictement
c ›œ _
_ ! Š  0, Ê^,Ÿ'^ − Ê^,Ÿ = lnŠ  1! 
décroissante sur 0; 1 et p est strictement croissante
d)
lnŠ!  ln V W  ln V W  lnŠ  1  0.
Ÿ'^! Ÿ'^4Ÿ!

sur 1; +∞.


Ÿ! Ÿ!
! Š  0, xŸ = | )«,ø = | ) ›œŸ! .
Dressons le tableau de variation de +.
4.
xŸ = | ) ›œŸ! = | = Ÿ!.
«
›œV W ^
 0 +∞
d)
ø!

p − +
1 a)
xŸ'^ − xŸ = Ÿ'^! − Ÿ! == Ÿ'^.Ÿ!  0 donc la
^ ^ )Ÿ
p +∞ ž 0 n +∞
b)
›œ _ c suite xŸ Ÿüm est décroissante.
= = =V W .
q_ ›œ _l ›œ _l
lim xŸ = lim = 0
_ _ l
√_ ^
>√_?
e)
Š  +∞ Š  +∞
Ÿ!
Asymptote verticale d’équation :  = 0.
c) .

Problème 23: On considère la fonction & définie


Branche parabolique de direction (Ox) car
›œ _ c
lim _ = lim ¯V W ° = 0.
q_
√_ par : &  = •U − .
  +∞   +∞
¶ est continue et strictement décroissante sur Quel est l’ensemble de définition de & ?
0; 1 et strictement croissante sur 1; +∞.. Elle Etudier la continuité et la dérivabilité de & en
f) 1.

réalise deux bijections, l’une de 0; 1 vers I = . Interprétation graphique du résultat obtenu.
2.

¶1; ¶0 = 0; +∞ et l’autre de 0; 1 vers Etudier les limites de & sur & .
J = ¶1; ¶+∞ = 0; +∞. Explicitions : Montrer que pour tout réel
; +∞,
3.

ln c   r ¦ln   •¥¦ln   •¥  0 r  


4.
&  =

 ) •U ) 
| √– ou   | )√– donc.
. En déduire le sens de
variation de &.
¶)^  = | √_ D Dresser le tableau de variation de &.
! 
0; +∞, C
¶)^  = | )√_ Etudier les branches infinies de ,& .
5.

g) ,+ en trait continu et ,&A en trait discontinu Monter que & admet une bijective de ; +∞
6.
7.

fonction &) réciproque de &.


sur l’intervalle J qu’on déterminera. Expliciter la

Résoudre dans IR, &  = .


Montrer que l’équation &)   =  admet
8.

une unique solution, notée à, appartient à


9.

l’intervalle ; .
10. Tracer les courbes ,& et ,&A .

Correction : &  = •U − 

º
2; 3. Dµ = ~/
IR, ln  1  0 |i  − 1  0.
Dµ = 2; ∞.
2. 1.
´³  ˜^ pˆ  ln c ^¼ 
¼

Continuité de & en : lim ¶  0 et


a)
2 ˜^ ln  ˆ  ln c  2 ln   2^¼ 
¼
2
2.

ºln ºc  2º ln º  2º  2. ¶2  0, alors ¶ est continue en 2.


lim ´³ = +∞ Dérivabilité de & en : posons i    1 et
b)
º  +∞
. lim  2  0 , on peut écrire : µ_)µm =
¡Ÿ = ln Š avec l’entier naturel Š  0. 2 _)c

¡^  ln 1  0 et ¡c  ln 2  0,67.
3.
= = å ã)^ 4 ã)^ donc
•›œ_)^ •›œã ›œã ^
_)c ã)^
a)

Page 28 sur 215


Problème 24 : On considère la fonction & définie
lim lim Åå ã)^ 4 ã)^Æ = +∞; d’où
µ_)µm ›œã ^
_)c par : &   U>√   Ó ?.
2 i1
lim = +∞; alors ¶ n’est pars dérivable en 2,
µ_)µm
_)c
Etudier suivant les valeurs de le signe de
1.
2
Ô   √   Ó .
a)
par conséquent hµ admet en cet point, une demi-
En déduire l’ensemble de définition de &.
lim ¶  0 lim ¶ = +∞ Etudier la continuité et la dérivabilité de & en
tangente verticale. b)

2   +∞
c)

3. et .

! 
2; ∞, ¶   0;
^ 
. Interprétation graphique du résultat obtenu.
c_)^•›œ_)^ Etudier les limites de & en ∞.
4.
alors ¶ est strictement croissante sur 2; ∞.
d)

Dressons le tableau de variation de &. Pour tout réel !  /, étudier le signe de
2.

 2 ∞ + Ó√ − .
5. a)

¶  Pour tout réel !  /, étudier le signe de


¶ 0 n ∞
 − + Ó √ − .
b)

branches infinies de ,& .  


µ_ •›œ_)^
6. _ _
c) Montrer que pour tout réel
 /; +∞,
&  =  ) 'Ó √ ) . En déduire le sens de
'Ó√ )
å  å   ã 4 ^'« en posons i   
›œ_)^ ›œã ›œã ^
_ ã'^
æ variation de &.
lim  1  ∞ Dresser le tableau de variation de &.
1 E   i  1 et
  ∞ Montrer que l’équation &  = , ð admet
d)
, on peut écrire
une unique solution, notée à, appartient à
3.

l’intervalle  ; 
Branche parabolique de direction (Ox) car

lim _ = lim ä ã 4 «ç = 0.
µ_ ›œã ^
^' æ
Etudier les branches infinies de ,& .
  +∞ Tracer la courbe ,& et ,µA« .
4.

i  +∞
¶ est continue et strictement croissante sur Correction : &  = U>√ − + Ó ?
2; ∞. Elle réalise une bijection de 2; ∞ vers
7.

J  0; ∞. Explicitons &) :  = •ln  1 r


© = √2  1  7
1.
| –l
 1 : ! 
0; +∞, ¶)^  = | _l
+ 1.
D  ~/
IR, 2  1  0  1/2; ∞. Posons
a)
•ln  1  0 r ln  1  0 r   1 
1 r   2 donc Êè  ~2. ©  √2  1  7  0 E 2  1  49 c E
8.

¶)^   3 E ¶)^   3  0. 49 c  2  1  0 ; posons 49 c − 2  1  0,


¶)^ 0  3  1 et ¶)^ 1  3  0,71 ∆ 4  4 4 49  192  0 E ʍŽ  IR. Donc
9.

¶)^ est continue et strictement croissante sur 0; 1. Or !


D  1/2; ∞, ©  0.
¶)^ 0  3 4 ¶)^ 1  3  0 et 0
1; 0,71 b) Dµ  ~/
IR, 2  1  0  1/2; ∞.
Continuité de & en  : ¶ VcW = ln VcW et
^ Õ

l’équation ¶)^ â  3 admet une unique solution


d’après le théorème des valeurs intermédiaires c)
lim ln>√2  1  7?  ln c
Õ
alors ¶ est continue en c.
^
â
0; 1.
  1/2
,& en trait continu et ,&A en trait discontinu
i = √2  1 D

Dérivabilité de & en  : posons C

  c i c  1
^ .
÷ l
›œ>√c_)^'Õ_?)›œ ›œV √c_)^'c_W
 
µ_)µ^/c l ÷
_)^/c _)^/c _)^/c

  1/2 D
l l
›œV √c_)^'c_W ›œVã l ' ã'^W
÷
2 ÷
et Z
_)^/c ãl i0

Page 29 sur 215


lim  ∞ Etudier le signe de U − •U  + } sur
µ_)µ^/c
_)^/c ; alors ¶ n’est pars dérivable en

; +∞. Montrer que pour tout réel

c)
  1/2
par conséquent hµ admet en ce point une demi- ; +∞, &  =
^ U )•U  '}
c •U  '}
, . En déduire le sens
de variation de &.
lim ln>√2  1  7?  ∞.
tangente verticale.
Dresser le tableau de variation de &.
  ∞ Etudier les branches infinies de ,& .
d) d)

Résoudre dans IR, &  = .


2.

! 
1/2; ∞, 1  7√2  1  0.
2.
Tracer la courbe ,& .
3.

!   1/2, 2  1  7√2  1  0.
a) 4.

Correction : &  = •U  + } −  U


b)
! 
1/2; ∞, ¶@   >√2  1  7? 4

c)
V  7W 4 
^ ^ ^
√ c_)^'Õ_ √ c_)^ √ c_)^'Õ_
Dµ = ~/
IR,   0  = 0; +∞.
1.

 c_)^'Õ_ c_)^ ; alors ¶ est


^'Õ√c_)^ ^'Õ√c_)^ a)
√c_)^4>√c_)^'Õ_? √ lim ¶ =lim f•ln c  4  3 ln g  ∞
strictement croissante sur 1/2; ∞. 0 0
b)
Dressons le tableau de variation de &. Posons i = ln  E   | ã , on peut écrire : ¶| ã  
 1/2 ∞
d)
w
)·ã
√i c  4  3i   
ã l 'v)ã l v)·ã l
¶ +
æ
Ë l 'v'ċ Ë l 'v'ċ w
å^' l'ƒ
et
æ

¶ lim ln   ∞
ln n ∞ E lim | = +∞ donc
Õ ã

)^ 
c
)^    ∞ i  +∞
¶  2,5 E ¶  2,5  0.
¶ est continue et strictement croissante sur 1; 2.
3.
)^ w
)·ã
lim ¶ = lim ä ç = −∞ .
æ
Elle réalise donc une bijection de 1; 2 sur   +∞
w
å^' l'ƒ
¶)^ 1  2,5; ¶)^ 2  2,5  0,42; 0,25. Or
æ
i  +∞
¶)^ 1  2,5 4 ¶)^ 2  2,5  0 et 0
Posons ln   3•ln c  4  0 E
0,42; 0,25. Ainsi l’équation ¶)^   2,5 admet
c)
3•ln c  4   ln  E 3•ln c  4 
une solution â
1; 2
ln  E 9ln c  36  ln c E 8ln c  36 
branches infinies de ,& . =
µ_ ›œ>√c_)^'Õ_?
4. _ _
, 0 E 2ln c  9  0 (vraie).
! 
0; +∞, ln   3•ln c  4  0.
on en déduit lim _ = 0 hµ admet une branche
µ_

  +∞ ! 
0; +∞, ¶@  = 2
›œ _
4
^

_ c•›œ _l 'v
d)

,& en trait continu et ,µA« en trait discontinu ƒ



›œ _)ƒ•›œ _l 'v
 0 alors ¶ est strictement
parabolique de direction (Ox).
_ _•›œ _l 'v
décroissante sur 0; ∞.
Dressons le tableau de variation de &.
 0 ∞
¶ 
¶ ∞ ž ∞
branches infinies de ,& .
Asymptote verticale d’équation :   0.
2.

Branche parabolique de direction (Ox) car


lim _ = lim ¯ −3 ° = 0.
µ_ •›œ _l 'v ›œ _
Problème 25 : On considère la fonction & définie _ _
  +∞   +∞
par : &  = •U  + } −  U .
ln c  4  0D
•ln c  4  3 ln  r F E
3 ln   0
3.

Quel est l’ensemble de définition de & ? 2ln c  1  0 r ln  


√c
r   | l or | l

√l √l
1.

c
Etudier la limite de & sur & .
a)

1; ∞donc Êè  F| l Ì.


b) √l

Page 30 sur 215


,& : ¶1  2. lim ¶ lim fã'cg  1 lim ¶  €  ∞
ƒ
^)ã m
  0' i  ∞   |)
4.
; et

lim ¶   ∞
ƒ
mA
| '
.

d) ! 
0; | ¨ |; ∞,
« «
^)›œ_' ›œ_'c
¶@   u   0 alors ¶
u ƒ
^)›œ_l _^)›œ_l
est strictement croissante sur 0; | et sur |; ∞.
tableau de variation de & :
 0 | ∞
e)

Problème 26 : On considère la fonction & définie ¶  


par : &   )U .
U ' ¶ 1 n ∞ ∞ n 1
¶   0 E ln  2  0 E  
›œ_'c
^)›œ_
2.
| )c, donc Êè  ~| )c .
Montrer que l’on peut prolonger & par
1.

continuité à droite en  en attribuant à & la ¶ est continue et strictement croissante sur


a) 3.

valeur  . 4; ∞. Elle réalise une bijection de 4; ∞ vers
a)

Quel est l’ensemble de définition de & ?


J  8,76; −1. Explicitons &) :   ^)›œ_ r
›œ_'c
Etudier les limites de & sur & .
b)

Montrer que pour tout réel


& , &  
tAl
ln  E   | «€t , donc ! 
8,76; −1,
–)c
c)

^'–
En déduire le sens de variation de &.
d)

¶)^  = | «€u .
uAl
 )U 
.
Dresser le tableau de variation de &. ¶)^  = 1,1 E ¶)^  − 1,1 = 0.
Résoudre dans IR, &   .
e)
¶)^ est continue et strictement croissante sur 2; 2,5.
b)
2.
Elle réalise donc une bijection de 2; 2,5 sur
Monter que & admet une bijective de }; ∞
3.
a) ¶)^ 2  1,1; ¶)^ 2,5  1,1  0,1; 0,06. Or
¶)^ 2  1,1 4 ¶)^ 2,5  1,1  0 et 0

fonction &) réciproque de &.


sur l’intervalle J qu’on déterminera. Expliciter la
0,1; 0,06. Ainsi l’équation ¶)^   1,1 admet
Montrer que l’équation &)    , admet une solution â
2; 2,5.
une unique solution, notée à, appartient à ; , ð.
b)
,& en trait continu et ,&A en trait discontinu
Tracer les courbes ,& et celle des réciproques
4.

de la fonction &.
4.


'
Correction : &   
U ' U 
)U 
)
.
U 

Prolonger & par continuité à droite en  :


1.

lim ¶ lim fã'cg  1


a)

Posons i  ln, ^)ã


  0' i  ∞
, c’est

une limite finie qui indique le prolongement de ¶ par


continuité à droite en 0. On peut aussi remarquer que ¶
Problème 27 :

n’est pas dérivable en 0, par conséquent hµ admet en A. On considère la fonction définie par :
   U ) .
U '
Dµ  ~/
IR, 1  ln < 0 |i   0  
cet point une demi-tangente verticale.

0; | ¨ |; ∞. Montrer que l’on peut prolonger par


b)

continuité à droite en  en attribuant à  la


1.
Posons i  ln, ¶| ã   ^)ã on calcule
ã'c
valeur .
c)
lim ¶  lim f g  1
ã'c
^)ã
Quel est l’ensemble de définition de & ?
  ∞ i  ∞ Etudier la limite de en ∞.
; 2.
3.
Page 31 sur 215
4. Montrer que pour tout réel
 ,    3. ! 
2; | ¨ |; ∞,
En déduire le sens de variation de .
) l ÛÜ u l ÛÜ u
¦›œ_l )^¥) u ¦›œ_l '^¥
U ) 
. ¶@   u
›œ_l )^l

Dresser le tableau de variation de .
 0 alors ¶ est strictement décroissante
)c ›œ _
Résoudre dans IR,    .
5.
_›œ_l )^l

On considère la fonction & définie par : sur 2; | et sur |; ∞.
6.

tableau de variation de & : ¶2  2,85


B.
&   U  .
U  '
)  2 | ∞
Quel est l’ensemble de définition de & ? ¶  
Etudier les limites de & sur & . ¶ 2,85 ž −∞ +∞ ž 1
1.

Etudier les variations de & sur ; 5 ¨ , en trait continue et ,& en trait discontinue
2.

5; ∞.
3. 4.

4. Tracer ,& sur ; 5 ¨ 5; ∞ et , .

Correction :

   U )
U '
A.
Prolonger & par continuité à droite en  :
lim b  lim fã'^g  1
1.

Posons i  ln, ã)^


  0' i  ∞ Problème 28 : On considère la fonction + définie
, c’est une

limite finie qui indique le prolongement de b par par : +  =  U − U 


continuité à droite en 0. On peut aussi remarquer que b
n’est pas dérivable en 0, par conséquent hY admet en 1. Etudier les variations de +.

DY  0; | ¨ |; ∞. Résoudre l’équation +  = .


cet point une demi-tangente verticale. 2.

Donner une équation de la tangente  à la


2. a)
Posons i  ln, b| ã  
ã'^
courbe ,+ au point d’abscisse 5 .
b)
ã)^
3. on calcule
lim b  lim f g  1 lim b  lim f g  1
ã'^ ã'^
ã)^
  ∞ i  ∞
ã)^
  0' i  ∞ Tracer la courbe ,+ et .
; c) Etudier les branches infinies.

lim b  €  ∞
c
; lim b  mA  ∞ et
c
On désigne par & la restriction de + à
3.
m
  |)   |' l’intervalle ; 5.
. 4.

4. ! 
0; | ¨ |; ∞, Démontrer que + admet une application
réciproque &) dont on explicitera l’ensemble de
« «
a)
›œ_)^) ›œ_'^
@ 
b   _›œ_)^l  0 alors b
u u )c
›œ_)^l
est strictement décroissante sur 0; | et sur |; ∞.
Calculer &)  .
définition.

tableau de variation de : Démontrer que &) est dérivable en .


b)

 0 | ∞
5.
Soit ³ est un réel appartenant à „; Ó.
c)

b   Calculer, l’aire ´³ de la partie du plan


5.

b 1 ž ∞ ∞ ž 1 limitée par l’axe TKL, les droites d’équations = ³,


a)

b  ›œ_)^  0 E ln  1  0 E   = et ,+ .


›œ_'^

 ´³  ∞
6.
| )^, donc Êè  ~| )^ .
³
&   U ) .
U  '
b) Calculer .

Correction : +    U  U 
B.
Dµ  0; | )^  ¨ | )^ ; | ¨ |; ∞
Dq  ~/
IR,   0  0; ∞
1.
Posons i  ln, ¶| ã   ã l )^ on calcule
ã l '^
2. 1.
! 
0; ∞, p  _   ; alors p
c c ›œ _ c^)›œ _
lim ¶  lim fã l '^g  1 lim ¶ lim fã l '^g  1
l l
_ _
  ∞ i  ∞
ã )^ ã )^
  0' i  ∞ est strictement croissante sur 0; | et p est strictement
;

 ∞ et lim ¶ 
c
 ∞ décroissante sur |; ∞.
; lim ¶ 
c

p  2 ln   ln c  ln  2  ln .


mA m€
  |) | '
.

Page 32 sur 215


lim p = limln  2  ln   ∞ Problème 29 : On considère la fonction & définie
0 0
par : &  = + U − .
 )ð
et
lim p = limln  2  ln   ∞ )
  +∞   ∞
 0 | +∞
Quel est l’ensemble de définition de & ?
1.
p + −
Montrer que pour tout réel
& ,
a)

p −∞ n 1 ž −∞ &  =  − ) + U −  et = + ) .


b)

)
Etudier les limites de & sur & .
p = ln  2  ln   0 E ln   0 E  
2.

Montrer que pour tout réel


& ,
c)
1 ou 2  ln   0 E   | c , donc Êè  ~1; | c .
a)
d)
&  =  ) . En déduire le sens de variation de &.
'
T :   p@ | c   | c   p| c  
2| )c   2. Dresser le tableau de variation de &.
b)

branches infinies de ,& .


Asymptote verticale d’équation :   0.
c) 2.

aux points A et B d’abscisse } et „.


a) Déterminer les équations tangentes TA et TB

Existe-t-il une tangente TC à ,& parallèle à la


Branche parabolique de direction (Ox) car
lim _ = lim f2  _ g  0.
q_ ›œ _ ›œ _l

droite (d) d’équation = } ? Si oui, en donner


_
b)
  +∞   ∞
,& en trait plein et ,&A en trait pointé
Tracer ,& , TA, TB, TC et (d).
3. une équation.

Soit à est un réel appartenant à }; ð.


3.

Calculer, l’aire ´à de la partie du plan


4.

limitée par l’axe TKL, les droites d’équations = à,


a)

=  et ,& .
Calculer la limite de ´à lorsque à tend
vers .
b)

Correction : &  = + U − .


 )ð
)
& la restriction de + à ; 5.
¶ est continue et strictement croissante sur
4.

Dµ = ~/
IR,  − 1  0 = 1; +∞.
1.
0; |. Elle réalise une bijection de 0; | vers J =
a)

¶ = 2  _)^  ln  1  


a)
ƒ c_)c)ƒ
−∞; 1. ¶)^ est définie sur −∞; 1. _)^
Explicitons &) :  = 2 ln   ln c r
b)
ln  1   ln  1  ¶ et
c_)õ
_)^
ln c  2 ln     0 E   | >^”•^)–? , donc
b)

1  _)^  _)^.


_ ^ _)^'^ _

! 
−∞; 1, ¶)^  = | >^)√^)_? .
_)^ _)^
Posons i    1 E   i  1, on a : ¶i 
& en  : =
µ A« _)µA« m
12−3i+lni et lim−1=∞↦∞
)
c)
_)m
c) est dérivable

, on calcule lim =
µ A« _)µA« m
=
–)^ ^
_)m
c_)õ
0
q–)qs q′µ A« m lim ¶ = lim f _)^ + ln − 1g = −∞ et

= q′^ = c .
^ ^ ^
↦1 ↦1
q′fs >«A√«A? g
ƒ
lim ¶ = lim f2 − + lnig = +∞
³
6; 7.
ã .
5.  ↦ +∞ i ↦ +∞
»³ = ˜^ pˆ = ˜^ 2 ln ˆ 
³ ³ ƒ
a) d) On sait que ¶ = 2 − _)^ + ln − 1 ainsi

˜^ ln c ˆ  2 ˜^ ln ˆ  ln c ^³ 


³ ³ ƒ ^ _'c
! 
1; +∞, ¶@  = _)^l + _)^ = _)^l  0;
2 ˜^ ln  ˆ  ln c  4 ln   4^³ 
³ alors ¶ est strictement croissante sur 1; +∞.
³ln ³c  4³ ln ³  4³  4. Dressons le tableau de variation de &.
lim »³ = +∞  1 +∞
³  +∞ ¶ +
b) .
¶ −∞ n +∞
2.
Page 33 sur 215
Étudier les variations et tracer la courbe ,
TA :   ¶@ 4  4  ¶4  0,66  0,54 et de la fonction .
a) Equations des tangentes TA et TB b)

TB :   ¶@ 6  6  ¶6  0,32  1,08. Soit la restriction de à  ; 5.


une tangente à ,& parallèle à la droite Montrer que est une bijection de  ; 5 sur
4.

= } : ¶@ m  = 4 = _  E 4mc − un intervalle que l’on déterminera.


_ 'c
b) a)

 )^
l
En déduire que admet une réciproque )
d’équation

9m + 2  0, ∆ 49, les racines sont : m  ou


^ .
)  ,
Sans calculer
b)
v
m  2, or m  2
1; ∞.
.
déterminer les variations de
)
tangente TC :   ¶@ 2  2  ¶2  4  9.
Construire , A la courbe représentative de
,& , TA, TB, TC et (d)
c)
)
3.
sur le meme dessin.
On considère la fonction & définie par :
&Á = 
Á
5.
Á 'Á'
.
a) Quel est l’ensemble de définition de & ?
On pose  = &− + Ä. Calculer Â,  et ² .

b)
On pose Á = 5Ä
. Démontrer que dans ce cas
= &Á  = &Á où Á est le conjugué de Á.
&Á
c)

â
4; 5.
»â  ˜c ¶ˆ 
ï
4.
Correction :
a)
+  = . Dq = IR

»â  ˜c ¶ˆ  ˜c f2  _)^  ln  1g ˆ
ï ï ƒ
 ' '
1.
»â  2  3 ln  1    1 ln  1  ïc ! 
IR, p = _ l '_'^l;
__'c
alors p est strictement
»â      4 ln  1ïc
croissante sur −∞; −2 et sur 0; ∞ et p est
»â  â  4 lnâ  1  â  2
décroissante sur 2; 0.
lim »â  limâ − 4 lnâ  1  â  2 
â1 â1 lim p  1 et lim p = 1 .
  ∞   +∞
b)
limâ − 4 lnâ  1  â  2  ∞.
â1  −∞ −2 0 ∞
p   
p 1 n 1,33 ž 0 n 1
(d) :  = p0 − 0 + p0 = 0.
Problème 30 :

On considère la fonction + définie par :


La position de (d) par rapport à ,+ : p −  =
1.
+  = ' ' . Étudier les variations de + sur + .

p = _ l '_'^  0, alors hq est au-dessus de (d).
_l

+ la restriction de + à ;  :
Déterminer l’équation de la droite (d) tangente au

p^ est continue et strictement croissante sur


2.
rapport à ,+ .
point A d’abscisse 0. Etudier la position de (d) par

0; 1. Elle réalise une bijection de 0; 1 sur I =


a)

Soit + la restriction de + à ; .


0; 1/3.
Montrer que + est une bijection de ;  sur
2.
Comme p^ est une bijection sur I, alors elle
un intervalle % que l’on déterminera.
a)

admet une fonction réciproque p^)^ définie sur I.


b)

En déduire que + admet une fonction


  :  = _ l '_'^ E  − 1 +
Calculons +)
_l c
réciproque +) . Calculer +   et déterminer les
b)
)

variations de +)
.  +  = 0, ∆= 22  , on a  
)–”•c–c)–

Construire ,+A la courbe représentative de c–)^



c)
+)
ainsi :
! 
0; 1/3, p^)^  =
sur le même dessin. )_)•c_c)_
On considère la fonction définie par : c_)^
.
 0 1/3
3.
Ä  0D
U 
  = C 'U '
U p^)^ ′ +
 Ä =  p^)^  0 n 1
Etudier la continuité et la dérivabilité de en
,+A voir figure, le tracé en pointé.
. Interpréter graphiquement ce résultat.
a)

c)

Page 34 sur 215


U 
Ä  0D =
¶È

=
s A
4
s l
=
s 
  = C U  'U '  l ''^ s Al 's A '^ s l ^'s  's l
Ä =  = ¶È = ¶È.
, on
remarque aisément que ¶È
3.

Continuité de en : ›œ =
›œ _l
_l '›œ _'^
a)
^
« «
^' '
, ce qui permet
ÛÜ u ÛÜ ul

lim b =lim Å « « Æ = 1


^
^' 'ÛÜ l et b0 = 1, alors b
0 ÛÜ u u
0
est continue en 0.
Dérivabilité de en : = =
Y_)Ym ) ›œ _)^
_)m _›œ _l '›œ _'^
«
)^)
ÛÜ u
u Problème 31 : On considère la fonction & définie
_ ›œ _'_'
par : &  = F√ U , Ä  0D.
ÛÜ u

 Ä = 
«
)^)
lim = lim Å Æ = −∞; alors b n’est
Y_)Ym ÛÜ u
u
_)m _ ›œ _'_'
0
ÛÜ u
0
pas dérivable en 0, par conséquent hY admet en ce Quel est l’ensemble de définition de & ?
1.

Etudier la continuité et la dérivabilité de & en


a)

variations et tracer la courbe , de : . Interprétation graphique du résultat obtenu.


point une demi-tangente verticale. b)

Etudier les limites de & sur & .


b)
! 
0; +∞, b = _›œ _l '›œ _'^l; alors b est
›œ _›œ _'c
Montrer que pour tout réel  0,
c)

strictement croissante sur 0; | )c  et sur 1; +∞ et p


d)
&  = En déduire le sens de variation de &.
U '
est décroissante sur | )c ; 1. √
.

lim b = 1 lim b = 1 Dresser le tableau de variation de &.


0   +∞ Etudier les branches infinies de ,& .
et .
 0 | )c 1 +∞ Tracer la courbe ,& .
2.

b + − +
b 1 n 1,33 ž 0 n 1 Correction : &  = √ U = √ U √
la restriction de à  ; 5.
b^ est continue et strictement croissante sur
4.

Dµ = 0; +∞.
1.
1; |. Elle réalise une bijection de 1; | sur J =
a)

Continuité de & en : lim 2√ ln √  0 alors


a)
0; 1/3.
Comme b^ est une bijection sur J, alors elle 0
b)
¶ est continue en 0.
admet une fonction réciproque b^)^ définie sur J
b)

Dérivabilité de & en : =
µ_)µm ›œ _
 0 1/3 _)m √_
b^)^ ′ + lim _)m = m€ − ∞; alors ¶ n’est pas dérivable en
µ_)µm )3

b^)^  0 n 1
0
, A voir figure, le tracé en point et tiré. 0, par conséquent hµ admet en cet point une demi-

c)
&Á = Á'Á' .
Á

lim¦2√ ln √¥  0 et lim ¦2√ ln √¥  ∞ .


tangente verticale.
Dµ = ~È/È
¾, È c + È + 1 < 0.
5.

0   ∞
a)
Dµ = IR − Z `.
)^”Ë√ƒ
c)

! 
0; +∞, ¶@  = c + =
c ›œ _ √_ ›œ _'c
On pose = ¶−1 + {. Calculons = √_ _ c √_
d) ;
alors ¶ est strictement décroissante sur 0; | )c 
et ¶ est
b)
¶−1 + { = = −1 − { = √2| , |wË
A‚ ‚
)^'Ë Ë ^ √c
strictement croissante sur | )c ; +∞.
w
)Ë c
et

·  V√2|
A‚ ·
w
Ë
W  16| )ÐË  16. Dressons le tableau de variation de &.
 0 | )c +∞
On pose È  | Ë . Démontrons que dans ce cas ¶ − +
 ¶È  ¶È où È est le conjugué de È
¶È
c)

¶ 0 ž −2| )^ n ∞

Page 35 sur 215


branches infinies de ,& .  lim =lim U  = 0
µ_ ›œ _ µ_)µm
_ √_ _)m alors ¶ est
  0'
2. .Branche
0

'
parabolique de direction (Ox) car lim = 0.
µ_
_ dérivable à droite de 0. Par conséquent ,& admet une
  +∞
,& .
¶ n’est pas dérivable en 0.
demi-tangente à droite.

lim¶ = 0 lim ä

ç = −1.
0

)å ' 
c) ;

  −∞
lim¦  U ¥ = +∞ .
  +∞
! 
−∞; 0, ¶@  =   0; alors

Problème 32 : On considère la fonction & définie  ' •  '



¶ est strictement croissante sur −∞; 0.
, Ä 0

par : &  = C '
• D. ! 
0; +∞, ¶@  =  U +  ; alors ¶
U Ä  


est strictement décroissante sur ¥0; | )^/c ¦ et ¶ est
strictement croissante sur ¥| )^/c ; +∞¦.
Quel est l’ensemble de définition de & ? Dressons le tableau de variation de &.
1.

Etudier la continuité et la dérivabilité de & en  −∞ 0 | )^/c +∞


a)

. Interprétation graphique du résultat obtenu. ¶ + − +


b)

Etudier les limites de & sur & . ¶ −1 n 0 ž −1/2| n ∞


Etudier le sens de variation de &. branches infinies de ,&
c)

asymptote horizontale d’équation   1


2.
Dresser le tableau de variation de &.
Etudier les branches infinies de ,& . Branche parabolique de direction (Oy) car
lim _ =lim U  = +∞.
µ_
Tracer la courbe ,& . (d’unité graphique 1 cm)
2.

Soit ³ est un réel appartenant à −; −.   +∞   +∞


Calculer, l’aire ´³ en ¬­ de la partie du
3.

plan limitée par l’axe TKL, les droites d’équations


a)

= ³, =  et ,& .
 ´³ =
³  −∞
b) Calculer .

, Ä 0

Correction : &  = C • ' D
 U Ä  

³
−; −.
Dµ = −∞; +∞.
1.

»º = − ˜¼ ¶ˆ ‹±c =


3.
m
Continuité de & en :
a)
a)
− ˜¼ f g ˆ ‹±c
m c_
b)
lim ¯ °=0

•  ' alors ¶ est continue en 0 ; ) c√_ l '^
m
  0) »º = ¦−√ c + 1¥¼ ‹±c = √ºc + 1 − 1.

lim¦  U ¥ = 0 lim »º = lim ¦√ºc + 1 − 1¥ = +∞


alors ¶ est continue en 0'
0 '
º  −∞ º  −∞
• b) .
On remarque que ¶p0 = ¶ˆ0 = ¶0 = 0, donc
¶ est continue en 0. Problème 33 : On considère la fonction & définie
Dérivabilité de & en : U>  + ? , Ä 0
par : &  =   D.
VU − W Ä  

lim _)m =lim ¯  ° = m€ = −∞ alors ¶
µ_)µm ) )^
• '
  0)   0)

n’est pas dérivable à gauche de 0. Par conséquent ,&


Quel est l’ensemble de définition de & ?
1.
admet une demi-tangente verticale à gauche. a)

Page 36 sur 215


Etudier la continuité et la dérivabilité de & en  −∞ 0 1 +∞
. Interprétation graphique du résultat obtenu. ¶ − − +
b)

Etudier les limites de & sur & . ¶ +∞ ž 0 ž −1/2 n ∞


Etudier le sens de variation de &. &    / et &  , ÓÓ.
c)

¶ est dérivable et strictement croissante sur  ; . De


2.
Dresser le tableau de variation de &.
Montrer que l’équation &    admet une ¶1 4 ¶2  0 D
plus F
unique solution, notée à, appartient à  ; . En ‰¡ 0
−1/2, ; 0,772
2. , d’après le théorème des
valeurs intermédiaires l’équation ¶  0 admet une
déduire le signe de &  sur IR.
unique solution, notée â, telle ¶â  0 et â
 ; .
Etudier les branches infinies de ,& .
signe de &  sur IR :
Tracer la courbe ,& . (d’unité graphique 2 cm)
3.

! 
0; â,, ¶  0
Soit ³ est un réel appartenant à ; à.
! 
−∞; 0 ¨ 1; +∞,, ¶  0
Calculer, l’aire ´³ en ¬­ de la partie du
4.
Si  = 0 ou  = â alors ¶ = 0.
plan limitée par l’axe TKL, les droites d’équations branches infinies de ,&
a)

 ³,  et ,& .
3.

 ´³ =
Branche parabolique de direction (Ox) car
lim _ = lim f
µ_
g = 0.
U>  ' ?
³
  −∞   −∞
b) Calculer .

U>  + ? , Ä 0
Correction : &  =  D
 VU − W Ä  

Branche parabolique de direction (Oy) car
lim =lim f VU − Wg = +∞.
µ_
_
  +∞   +∞
Dµ = −∞; +∞.
1.

Continuité de & en :
a)

lim¦U>  + ?¥ = 0
b)
¶ est continue en 0) ;
  0)

lim f  U −   g = 0

¶ est continue en 0' .
0

'

On remarque que ¶p0 = ¶ˆ0 = ¶0 = 0, donc


¶ est continue en 0.
Dérivabilité de & en :
³
; à.
lim _)m =lim f
µ_)µm
4 g = 0 alors ¶
U>  ' ?
4.
.»º = −4 ˜^ ¶ˆ ‹±c =
¼

0 )
0

)
a)
−4 ˜^ f  VU − Wg ˆ ‹±c =
¼
est dérivable à gauche de 0. Par conséquent ,& admet
¼
»º = −4 f  VU − Wg ‹±c
une demi-tangente à gauche. ^ ð

lim =lim f U −  g = 0
µ_)µm ƒ „ ^
alors ¶ est
»º = f  − ƒ ³ VU ³ − „Wg ‹±c .
_)m  v ð
0   0'

'

dérivable à droite de 0. Par conséquent ,& admet une lim »º = lim f  − ƒ ºƒ ln º
^m v
 ^· ºƒ g 
cm ^m
 .
º0 º0
b)
¶ est dérivable en 0.
demi-tangente à droite.

lim¶ = 0 ; lim¦U>  + ?¥ = +∞. Problème 34 : On considère la fonction & définie


0   −∞ û !
−∞; −  &  = −

c)

lim f VU − Wg = +∞ .


 !
− ;  &  = U> −  ?
.D
  +∞ ú
 !
 ; +∞ &  = å '
)
par :

! 
−∞; 0, ¶@  = '  0; alors ¶ est

• ù
strictement décroissante sur −∞; 0.
! 
0; +∞, ¶@  =  U ; alors ¶ est Quel est l’ensemble de définition de & ?
1.

strictement décroissante sur 0; 1 et ¶ est strictement Etudier la continuité et la dérivabilité de & en
a)

croissante sur 1; +∞. − . Interprétation graphique du résultat obtenu.


b)

Dressons le tableau de variation de &.


Page 37 sur 215
Etudier la continuité et la dérivabilité de & en
lim =lim Å ) å ' Æ = FI
µ_)µ^ )
. Interprétation graphique du résultat obtenu.
c)
_)^
1

'
Etudier les limites de & sur & .   1'
Etudier le sens de variation de &.
d)

lim =lim ¯å '  ) ° =lim Åå ) Æ = +∞


µ_)µ^ )
Dresser le tableau de variation de &. _)^

Etudier les branches infinies de ,& . 1 '


  1'   1'
Tracer la courbe ,& . (d’unité graphique 2 cm) alors ¶ n’est pas dérivable à droite de 1. Par
2.

conséquent hµ admet une demi-tangente verticale.


û !
−∞; −  &  = − ¶ n’est pas dérivable en 1.

!
− ;  &  = U> −  ? lim¶ = 0 lim¶ = 0
D
ú   −1 1
 !
 ; +∞ &  = å '
d) ;
)
Correction :

ù lim¦ −  ¥ = −∞; lim Åå


)
Æ = 1.
'
  −∞
  +∞
Dµ = −∞; +∞. ! 
−∞; −1, ¶@  = −  0; alors ¶ est
1.

Continuité de & en − : &−  =  strictement croissante sur −∞; −1.
a)

lim¦ −  ¥ = 0 ¶ est continue en −1) ; ! 


−1; 1, ¶@  = )  ;
b)
)

  −1)

! 
−1; 0, ¶@   0 alors ¶ est strictement

lim¦U> −  ?¥ = 0
¶ est continue en −1' . croissante sur −1; 0.
  −1 '

! 
0; 1, ¶@   0 alors ¶ est strictement
On remarque que ¶p−1 = ¶ˆ−1 = ¶−1 = 0,
décroissante sur 0; 1.
donc ¶ est continue en −1.
Dérivabilité de & en − : • ! 
1; +∞, ¶@  =  )  å )  0 ; alors
 '

lim =lim −  = 0 alors ¶ est


µ_)µ)^
_'^ ¶ est strictement croissante sur 1; +∞.
  −1   −1)
Dressons le tableau de variation de &.
)

dérivable à gauche de −1. Par conséquent ,& admet


 −∞ −1 0 1 +∞
¶ + + − +
¶ −∞ n 0 n ln 2 ž 0 n 1
une demi-tangente à gauche.
lim =lim f
µ_)µ)^
g = FI
U>)  ?

branches infinies de ,&


_'^ '
  −1   −1

' '
asymptote horizontale d’équation   1.
2.

= lim f  '  )  4  − g = 2
U '^'_^)_
lim _'^
µ_)µ)^

  −1 '
  1 '
lim _ =lim −  = +∞.
Branche parabolique de direction (Oy) car
µ_
alors ¶ est dérivable à droite de −1. Par conséquent ,&
  −∞   −∞
admet une demi-tangente à droite de −1.
¶ n’est pas dérivable en −1.
Continuité de & en : &  = 
lim¦U> −  ?¥ = 0 ¶ est continue en 1) ;
c)

  1)

lim Åå ' Æ = 0
)
• ¶ est continue en 1' .
  1'
On remarque que ¶p1 = ¶ˆ1 = ¶1 = 0, donc
¶ est continue en 1. Problème 34 : On considère la fonction & définie
Dérivabilité de & en :
par : &  = F U| | Ä < D.


lim
µ_)µ^
=lim f
U>)  ?
g = FI  Ä = 
_)^ )
1 )
1

)

=lim f  '  )  4  − g = 0 Quel est l’ensemble de définition de & ?


U '^'_^)_
lim _)^
µ_)µ^
1.

1 1 Montrer que & est une fonction impaire.


a)
) )

¶ est dérivable à gauche de 1. Par conséquent hµ Etudier la continuité et la dérivabilité de & en


b)

. Interprétation graphique du résultat obtenu.


c)
admet une demi-tangente à gauche.
Page 38 sur 215
Etudier les limites de & sur & .
Etudier le sens de variation de &.
d)

Dresser le tableau de variation de &.


Etudier les branches infinies de ,& .
Tracer la courbe ,& . (d’unité graphique 2 cm)
2.

Soit ³ est un réel appartenant à  ; .


Calculer, l’aire ´³ en ¬­ de la partie du
3.

plan limitée par l’axe TKL, les droites d’équations


a)

 ³,   et ,& .
 ´³ =
b) Calculer
³
. 5. ³
− ; .
.»º = 4 ˜)^ ¶ˆ ‹±c =
¼

Correction : &  = F U| | Ä < D


 a)
 Ä =  4 ˜)^¦  U− ¥ˆ ‹±c =
¼

¼
»º = 4 fv } U− g ‹±c − 4 ˜)^ v  ‹±c
^ ¼ ^

Dµ = −∞; +∞. )^
1.
¼
¶− = −ƒ ln||   ƒ ln||  ¶, »º = ¯ } fU−  − }g° ‹±c

a)

d’où ¶ est une fonction impaire. )^


b)

»º = f³} fU−³ − }g + }g ‹±c.



Continuité de & en :
lim¦ U| |¥  0 donc ¶ est continue en 0 ; lim »º =lim fºv lnº  v ºv  vg  v
c)
 ^ ^ ^

0 º0 º0


b)
Dérivabilité de & en :
lim
µ_)µm
=lim¦  U| |¥ = 0 alors ¶ est Problème 35 : On considère la fonction définie sur
; +∞ par :   = Z | U | Ä < D
_)m
0 0
 Ä = 
lim¶ = 0 ; lim¦  U| |¥ = −∞
dérivable.

0   −∞ Donner l’expression de la fonction sans


d) . 1.

lim¦  U| |¥ = +∞. Sens de variation de & : valeur absolue sur ; +∞.
a)

  +∞ Etudier la continuité et la dérivabilité de en


!  < 0, ¶@  = 3  U| | +  =   U| | + 
 et en . Interpréter graphiquement ces résultats.
b)

Posons  U| | + =  E | | = 5) / E Déterminer la limite de en +∞. Etudier le


F = 5 ) / D ;
) /
sens de variation de définie sur ; +∞. En
c)

= −5
déduire le sens de variation de .
 −∞ −5) / 0 5) / +∞
Dresser le tableau de variation de .
¶ + − − +
Tracer la courbe , .
d)
@ 
! 
¥−∞; −5 ) /
¦ ¨ ¥5 ) /
; +∞¦, ¶  0 alors
¶ est strictement croissante sur ¥−∞; −5 ) /
¦ et sur
Montrer que l’équation   = admet une
2.
¥5) / ; +∞¦.
unique solution, notée à, appartient à  , ð; .
a)
! 
¥−5) / ; ¦ ¨ ¥0; 5) / ¦, ¶@   0 alors ¶ est
En déduire le signe de   sur ; +∞.
strictement croissante sur ¥−5) / ; ¦ et sur
Calculer, l’aire ´à de la partie du plan
b)

¥0; 5) / ¦.
limitée par l’axe TKL, les droites d’équations = à,
3.

Dressons le tableau de variation de & = et , . Calculer la limite de ´à lorsque à


 −∞ −5) / 0 5) / +∞ tend vers .
¶ + − − +
On considère la suite 89 9
%á définie par
¶ −∞ n −0,12 ž 0 ž 0,12 n ∞
8  1 et pour tout tout nombre entier naturel 9,
4.
branches infinies de ,&
par 89' = 89 .
2.

Pour quelles valeurs de 8 , de la suite


Branche parabolique de direction (Oy) car
lim = lim¦  U| |¥ = +∞
µ_
89 9
%á est-elle constante ?
a)
_
  î∞   î∞ On choisit 8
¥; 5) ¦. Démontrer que :
.
b)

Page 39 sur 215


• ! 9
%á,   89  5) .
• La suite 89 9
%á est strictement croissante.
On choisit maintenant 8
¥5) ; ¦.
Prouver que   8  5) .
c)

• En déduire que la suite 89 9
%á est

Pour 8  |,
strictement croissante à partir du rang 1.

montrer que la suite 89 9


%á est croissante.
d)

Prouver que  5,    .
b  1 E b  1  0.
2.

b est continue et strictement croissante sur 1,5; 2.


a)

! 9
%á, 89' − 5  89 − 5, puis que
En déduire que

Elle réalise donc une bijection de 1,5; 2 sur


! 9
%á, 89' − 5  9 8 − 5.
b1,5  1; b2  1  0,392; 0,38. Or
En déduire la limite de 89 9
%á .
b1,5 − 1 4 b2  1  0 et 0,392; 0,38.

| U | Ä < D Ainsi l’équation b = 1 admet une unique solution


Correction :   = Z
 Ä =  â
1,5; 2
! 
0; +∞, b  0.
»â = ˜^ bˆ = ˜^  ln ˆ 
ï ï
b)

sans valeur absolue sur  : DY = 0; +∞


1.
3.
ï
fc  c ln   v  c g  c â c ln â  v â c  v.
^ ^ ^ ^ ^
! 
0; 1, b = − ln 
a)

^
! 
1; +∞, b =  ln 
lim »â = lim fc â c ln â  v â c  vg  v .
^ ^ ^ ^
lim b  0
Continuité de en : â0 â0
0
¡Ÿ Ÿ
èé définie par ¡m  1 /¡Ÿ'^ = b¡Ÿ .
b) et
b0 = 0, alors b est continue en 0. Continuité de
¡Ÿ'^ = b¡Ÿ  = ¡Ÿ ln ¡Ÿ  ¡Ÿ E ln ¡Ÿ 
4.
lim b = 0
en : et b1 = 0, alors b est 1 E ¡Ÿ  ¡m  | donc la suite ¡Ÿ Ÿ
èé constante.
a)
  1”
continue en 1. 8
¥; 5) ¦. Démontrons que :
! 9
%á,   89  5) :
b)
Dérivabilité de en : = |ln |
Y_)Ym
_)m

0  ¡m  | )^ , (vraie)
lim _)m = î∞; alors b n’est pas dérivable en 0,
Y_)Ym
Supposons que ! 
IN, 0  ¡  | )^ est
-

0
vraie, montrons que ! 
IN, 0  ¡'^  | )^ est
-
par conséquent hY admet en ce point une demi-
vraie : 0  ¡  | )^ E ln | )^  ln ¡  ln 1 E
1  ln ¡  1 en multipliant membre à membre
tangente verticale.
Dérivabilité de en : =
Y_)Y^ |›œ _|
_)^ _)^ 0  ¡  | )^, on obtient
lim _)^
Y_)Ym
= î1 0  ¡ ln ¡  | )^ E 0  ¡'^  | )^ (vraie).
; alors b n’est pas dérivable en 1,
1 î ! Š
IN, 0  ¡Ÿ  | )^.
par conséquent hY admet en ce point deux demi- 89 9
%á est strictement croissante :
-

! ¡m
0; | )^  or b est strictement croissante sur
lim b = lim  ln   ∞ 0; | )^  alors ¡Ÿ Ÿ
èé est strictement croissante.
tangentes.

  +∞   ∞ 8
¥5) ; ¦
c) .
! 
0; 1, b = −1 + ln , donc b est
Prouvons que,   8  5) : ¡^ = b¡m 
c)

strictement croissante sur 0; | )^  et b est strictement



| )^  ¡m  1 E b1  b¡m   b| )^  E 0 
décroissante sur | )^ ; 1.
b¡m   | )^ ou 0  ¡^  | )^ .
! 
1; +∞, b = 1 + ln , donc b est
suite 89 9
%á est strictement croissante à
strictement croissante sur 1; ∞.

partir du rang 1 : on sait que | )^  ¡m  1 et
Dressons le tableau de variation de
0  ¡^  | )^ en faisant la différence membre à
 0 | )^ 1 ∞
d)

membre on a : ¡^ − ¡m  0, ou bien, comme b est


b   
b 0 n | )^ ž 0 n ∞ strictement croissante sur 1; +∞ alors ¡Ÿ Ÿ
èé est
strictement croissante à partir du rang 1.

Page 40 sur 215


Pour 8  |, lim ¶ = −2  ln|∞|  ∞
suite 89 9
%á est croissante :   ∞
d) et
lim ¶ = −2  ln|∞|  ∞

¡m  | E ln ¡m  ln | E ¡m ln ¡m 
  ∞
¡m ln | E ¡^  ¡m, (vraie)
- .
Sens de variation de & sur & :
Supposons que ! 
IN, ¡  | est vraie,
!  < ~−2; 2, ¶@   _ l )v,
4.
c_
montrons que ! 
IN, ¡'^  ¡ est vraie : ln ¡ 
-

ln | E ¡ ln ¡  ¡ ln | E ¡'^  ¡ (vraie).  ∞ 2 2 ∞
! Š
IN, ¡Ÿ'^  ¡Ÿ , ¡Ÿ Ÿ
èé est croissante. 2    
0

c  4    
  | E 1 + ln   ln |  1 E 1  ln   2
-

¶    

or b  1  ln , donc !   |, b  2.
! Š
IN, ¡Ÿ'^ − |  2¡Ÿ  |, ! 
−∞; −2 ¨ 0; 2, ¶  0, alors ¶ est
strictement décroissante sur ∞; 2 et sur 0; 2.


b¡Ÿ  1  ln ¡Ÿ  2 E ¡Ÿ  | E ¡Ÿ'^  | or
¡Ÿ'^  |  ¡Ÿ  | alors ! Š
IN, ¡Ÿ'^ − |  ! 
−2; 0 ¨ 2; ∞, ¶  0, alors ¶ est
2¡Ÿ  | puis que, strictement croissante sur 2; 0 et sur 2; ∞.
! Š
IN, ¡Ÿ'^ − |  2Ÿ ¡m  |. tableau de variation de & sur & : ¶0 =
−0,61.
5.
limite de 89 9
%á .
 −∞ −2 0 2 ∞

lim¡Ÿ   lim 2Ÿ ¡m  |  ∞ ¶    


Š  ∞ Š  ∞ ¶ ∞ ∞ n 0,61 ∞ n ∞
.

ž ∞ ž ∞
Problème 36 : On considère la fonction & définie Etudions les branches infinies de ,& . Posons
par : &  = − + U  − }.
i   c E   î√i alors lim   ∞
6.
c

  î∞
Quel est l’ensemble de définition de & : & ? ›œ_ l 
lim _ =lim f +
µ_
g =lim f _ g =
)c ›œ_ l )v
Montrer que & est une fonction paire.
1.
_ _
  −∞   −∞   −∞

Etudier les limites de & sur & .
2.

g = lim f )Ë g = lim f)Ëg = 0 alors h


›œ_ l  ›œ|ã| ›œ ã
Etudier le sens de variation de & sur & . lim f
3.
_ µ
Dresser le tableau de variation de & sur & .   −∞ i  +∞ i  +∞
4.

Montrer que la courbe ,& admet une branche admet branche parabolique de direction (Ox) en −∞.
5.

›œ_ l 
lim _ =lim f +
µ_
g =lim f _ g =
)c ›œ_ l )v
6.
_ _
Tracer la courbe ,& .   +∞   +∞   +∞
parabolique de direction (Ox) à l’infinie. •

Soit % = −∞; − et &% la restriction de & à I.


7.
lim f _ g = lim f Ë g = lim f Ë g = 0 alors h
›œ_ l  ›œ|ã| ›œ ã

Montrer que &% est une bijection de I vers IR.


8.
µ
a)
  +∞ i  +∞ i  +∞
admet branche parabolique de direction (Ox) en +∞.
bijection réciproque &)
b) Expliciter et représenter graphiquement la
% . Donc hµ admet une branche parabolique de direction

Correction : &  = − + U  − }


,& en trait plein.
(Ox) à l’infinie.
7.
Dµ = ~/
IR,  c − 4 < 0 = −∞; −2 ¨
2; 2 ¨ 2; ∞.
1.

Montrer que & est une fonction paire :


¶  2  ln|c  4|  2  ln| c  4| 
2.

¶ alors ¶ est une fonction paire. Donc la courbe hµ

pouvait étudier ¶ sur D  0; 2 ¨ 2; ∞.


est symétrique par rapport à l’axe des ordonnées. On

Limites de & sur & :


lim ¶  2  ln 0'  ∞
3.

  2î Soit % = −∞; − et &% la restriction de & à I.


;
lim ¶ = −2  ln 0'  ∞
Montrer que &% est une bijection de I vers IR.
8.

  2î
; a)

Page 41 sur 215


¶è est continue est strictement décroissante sur lim
µ_
 lim f
U| |
g =0
∞; 2 . _ , donc ,& admet une
  î∞   î∞
Donc ¶è réalise une bijection de ∞; 2 vers IR.
¶   E | c  4|  | –'c r
branche parabolique de direction (Ox) à l’infinie.

  √| –'c  4 D donc ! 
−∞; +∞,¶)^  =
b)

F
  √| –'c  4
è

−√| _'c + 4.
Voir figure précédente, hµA« en trait discontinue.

Problème 37 : On considère la fonction & définie


par : &  = ) + U| − |.

Quel est l’ensemble de définition de & : & ?


Etudier les variations de & sur & .
a)
b)
Montrer que l’équation &  =  admet une

»º = ˜c ¶ˆ = ˜c f ) + U −
¼ ¼

unique solution  , appartient à l’intervalle ; .


c)
ˆ=2º
− ˆln12º−2º
− ˆln12º
e)

Tracer la courbe ,& . ºlnº1.


Soit ³ un réel tel que ³  2.
d)

 ³ D lim »º  ln 0'  ∞.


e)
Calculer, l’aire ´³ vérifiant F º1
 & 
.
Calculer la limite de ´³ lorsque à tend vers . Problème 38 : On considère la fonction & définie
Correction : &   ) + U| − |

par : &  = U  + − .
Dµ = ~/
IR, − < 0  =
Dµ = −∞; 1 ¨ 1; +∞. Quel est l’ensemble de définition de & : & ?
a)
1.
Montrer que la droite (d) d’équation = − 

! < , &  = + =
) )
 )  )  ) 
2.
est un axe de symétrie de ,& .
b) ,
! 
−∞; 1 ¨ 1; 2 &    alors ¶ est
strictement décroissante sur ∞; 1 et sur 1; 2. Etudier la continuité et la dérivabilité de &
sur & .
3.
! 
2; +∞, &    alors ¶ est strictement
croissante sur 2; +∞. Etudier les limites de & sur & .
Etudier le sens de variation de & sur & .
4.
lim ¶ = +∞ ; lim ¶ = +∞ ;
  +∞ Dresser le tableau de variation de & sur & .
5.
  −∞
Montrer que la courbe ,& admet une branche
6.
lim ¶ = lim f ) + U − g = mA + ln 0)  ∞
^

  1)   1)
7.

Tracer la courbe ,& .


parabolique de direction (Ox) à l’infinie.
lim ¶ =lim f ) + U − g = m€ = −∞
^
^
Soit % =  ; +∞ et &% la restriction de & à I.
8.
  1'   1'
car m€
Montrer que &% est une bijection de I vers IR.
9.

est emporte sur ln 0' .


a)

 ∞ 2 ∞
bijection réciproque &)
b) Expliciter et représenter graphiquement la

¶  − + % .
1

Correction : &  = U  + − 


¶ +∞ ž −∞ +∞ ž 2 n ∞
¶2  2 ; ¶3  2,19 ; &  =  = , .

Dµ = ~/
IR,  c +  − 2 < 0 
¶ est continue et strictement croissante sur ; . Or ∞; 2 ¨ 2; 1 ¨ 1; ∞.
c) 1.

¶2  ,  0,1 ; ¶3  ,   0,09 et Droite (d) :   est axe de symétrie de ,&


¶2  ,  4 ¶3  ,   0, donc d’après le
2.
on vérifie que &  &  &  &,    .

^ c
¶ V  cW  ln V  cW  V  cW  2  ln  c  v
^ ^ 
&    admet une unique solution 
; .
théorème des valeurs intermédiaires l’équation


d) Tracer la courbe ,& : ^ ^ c


et ¶ V  cW  ln V  cW  V  cW  2 
^

Page 42 sur 215


ln  c   alors ¶ V  W  ¶ V + W donc la droite
 ^ ^
v c c
(d) d’équation  = − est un axe de symétrie de hµ .
^
c
Continuité et la dérivabilité de & sur & :
¶ est continue et dérivable sur −∞; −2, sur 2; 1
3.

et sur 2; ∞.


Limites de & sur & :
lim ¶  ln 0'  ∞ lim ¶ = ln 0'  ∞
4.

  2î   1î
; ;
lim ¶ = limln| c |  ln|∞|  ∞ et
  −∞   ∞
lim ¶ = limln| c |  ln|∞|  ∞ Soit % =  ; +∞ et &% la restriction de & à I.
  +∞   ∞ Montrer que &% est une bijection de I vers IR.
. 9.

Sens de variation de & sur & : ¶è est continue est strictement croissante sur 1; +∞ .
a)

!  < ~−2; 1, ¶@  


5.
c_'^
_ l '_)c Donc ¶è réalise une bijection de 1; +∞ vers IR.
¶ =  E | c +  − 2|  | – r
.
 ∞ 2
)^
1 ∞
F c    2  | – D E F c    2  | –  0D , on
c
b)
c – c –
2  1    
c           2  |  2|  0
considère que  est paramètre réel.
2
¶     •  c    2  | –  0 E ∆ 1  42 
| –   9  4| – donc  @  >1  √9  4| – ? et
^
! 
−∞; −2 ¨ f ; 1f, ¶  0, alors ¶ est
)^
c c
  >1  √9  4| – ?
@@ ^
strictement décroissante sur ∞; 2 et sur g c ; 1f.
)^
c
    2  | –  0 E ∆ 1  42 
c
! 
g−2; f ¨ 1; ∞, ¶  0, alors ¶ est
)^ •
| –   9  4| – donc  @  c >1  √9  4| – ? et
c ^

g2; c f et sur 1; ∞.


)^
 @@  c >1  √9  4| – ? .
strictement croissante sur ^

Tableau de variation de & sur & :


! 
−∞; +∞, ¶è)^  = c >−1 + √9 + 4| _ ?.
6. ^
¶V c W = 0,81.
)^
Voir figure précédente, hµA« en trait discontinue.
 −∞ −2 1
)^
∞
c
¶      −∞ +∞
¶ ∞ ∞ nž ∞ ∞ n ∞ >¶è)^ ? 
@
+
ž ∞ ¶è)^  1 n +∞
Etudions les branches infinies de ,& . Posons Problème 39 : On considère la fonction & définie
i   alors lim  ∞
7.

par : &  =  + U  + .

  ∞
›œ_ l 
lim _ = lim f
µ_
g = lim f _ g =
›œ_ l '_)c
_ Quel est l’ensemble de définition de & : & ?
  −∞   −∞   −∞

Montrer que ,& admet pour centre de
1.

lim f _ g =lim f _ g =lim f− ã g = 0 ; h


›œ_ l  c ›œ)_ c ›œ ã 2.
symétrie le point I de coordonnées V−  ; − }W. Après

µ
  −∞   −∞ i  +∞
admet branche parabolique de direction (Ox) en −∞. avoir vérifier que I appartient à ,& , écrire une
›œ_ l  équation de la tangente à ,& en ce point.
lim _ =lim f
µ_
g =lim f _ g =
›œ_ l '_)c
_ Etudier les limites de & sur & .
  +∞   +∞   +∞

Etudier le sens de variation de & sur & .
3.
›œ_ l 
lim f _ g = lim f2 _ g  0 alors h admet
›œ_
Dresser le tableau de variation de & sur & .
4.
µ
  +∞   ∞
5.
= 

branche parabolique de direction (Ox) en +∞.
6. Montrer que la droite (d) d’équation
Donc hµ admet une branche parabolique de direction est asymptote à ,& à l’infinie. Etudier la position
relative de ,& par rapport à (d).
,& en trait plein. Tracer la courbe ,& , % et (d).
(Ox) à l’infinie.
8. 7.

Page 43 sur 215


Correction : &    U    ¶    ln 1  .
^
 _
6.
lim¶   lim fln 1  g  0
^

Dµ  Z/
IR, 1  < 0`  ∞; 1 ¨
^ _
_   î∞   î∞
, alors la droite
1; 0 ¨ 0; ∞.
1.

(d) d’équation  =  est asymptote à hµ à l’infinie.


^

on vérifie que &  &  &  &   ou c


Position relative de ,& par rapport à (d).
&  &  && = ,
2.

Posons ¶ −  = ln 1  _  0 E ln 1  _ 
^ ^
¶−1 −  + ¶ = + ln f1   . 1 
)^)_'_ ^
c )^)_
1 1
^
<0
^
g  
^
 ln f
)^)_'^
 .  _ g
_'^
 
^
 ln 1 E 1 
^
 1E Ï _ DEC ^D
_ c )^)_ c _
1_ 
^
1   c
ln f^'_ .  g   c  ln1   c et 2ß   v 
_ _'^ ^ ^ c
_  ∞ 1
)^
0 ∞
c

^
donc hµ admet pour centre de symétrie le point I 1    
c ln 1  

de coordonnées V ;  W.
^ ^
! 
−∞; −1 ¨ g−1; c g, ¶ −   0 alors hµ est
)^
c v

Montrons que I
hµ : ¶ V cW  c V cW 
^ ^ ^
au dessous de la droite (d).
! 
f c ; 0f ¨ 0; +∞, ¶ −   0 alors hµ est au
)^
ln 1    v  ln|1  2|   v alors I
hµ .
^ ^ ^
«
)
l

Tangente au point I : Tè : y  ¶ V W V  W 
^ ^
,& en trait plein.
dessus de la droite (d).
c c
7.
¶ V cW  c   2.
^ ^

Limites de & sur & :


lim ¶  c  ln 0'  ∞
^
3.

  1î
;

lim ¶ = ln Vm€W   ln 0'  ∞


^

  0î
;

lim ¶ = lim f^  + ln|1|g  ∞ et


  −∞
c
  ∞
lim ¶ = lim f  + ln|1|g  ∞
^
c Problème 40 : On considère la fonction & définie
  +∞   ∞ par : &  = − + + U| |.

.

4. Sens de variation de & sur & : !  < ~−1; 0,


Quel est l’ensemble de définition de & : & ?

¶@  = c + = c__'^ =
^ ul _ l '_)c _'c_)^

Etudier les limites de & sur & .


1.
«
^' c__'^
.
u
 −∞ −2 1 0 1 ∞ Etudier le sens de variation de & sur & .
2.

2  1      Dresser le tableau de variation de & sur & .


3.

c    2      Montrer que la courbe ,& admet une branche


4.

¶     
5.

! 
−∞; −2 ¨ 1; 0 ¨ 1; ∞, ¶  0, alors Tracer la courbe ,& .
parabolique de direction (Ox) à l’infinie.

¶ est strictement croissante sur ∞; 2; sur1; 0 Soit % =  ; +∞ et &% la restriction de & à I.
6.

et sur 1; ∞. Montrer que &% est une bijection de I vers IR.
7.

! 
−2; 1 ¨ 0; 1, ¶  0, alors ¶ est
a)

strictement décroissante sur 2; 1 et sur 0; 1. réciproque &)
b) Représenter graphiquement la bijection
% .
Tableau de variation de & sur & : ¶−2 
Correction : &  = − + + U| |

1,69 et ¶1  1,19.
5.

 ∞ 2 1 0 1 ∞
¶      Dµ = ~/
IR,  < 0 = −∞; 0 ¨ 0; +∞.
¶ ∞ nž ∞ ∞ ∞ žn ∞ Limites de & sur & :
1.

n ∞
2.

Page 44 sur 215


lim ¶  lim f − ln  1  g  ∞
)^ Problème 41 : On considère la fonction & définie
par : &  = U| |.
_
  0)   0)
;

lim ¶ = lim f  ln  1  g  ∞


^
_ Quel est l’ensemble de définition de & ?
  0'   0' Etudier les limites de & sur & .
; 1.

lim ¶ = limln||  ln|∞|  ∞ et


2.
Montrer que pour tout réel
& , &  = . En

  −∞   ∞
lim ¶ = limln||  ln|∞|  ∞ déduire le sens de variation de &.
  +∞   ∞ Dresser le tableau de variation de &.
.
Sens de variation de & sur & : Etudier les branches infinies de ,& .
!  < 0, ¶@  = − = Montrer que & admet deux bijections à
3.
^ ^ _)^
3.
_ _l _l
. 4.
 −∞ 0 1 +∞
&) réciproques de & de & vers &&  à
déterminer leurs intervalles. Expliciter les fonctions
¶ − − +
! 
−∞; 0 ¨ 0; 1, ¶  0, alors ¶ est déterminer. Tracer les courbes ,& et celle des
strictement décroissante sur −∞; 0 et sur 0; 1. réciproques de la fonction &.
! 
1; +∞, ¶  0, alors ¶ est strictement Soit à est un réel appartenant à ; .
croissante sur 1; +∞. Calculer, l’aire ´à de la partie du plan
5.

tableau de variation de & sur & : ¶1 = 0. limitée par l’axe TKL, les droites d’équations = à,
a)

 −∞ 0 1 +∞ = et ,& .
4.

¶ − − +  ´à =


+∞ ž −∞ +∞ ž 0 n +∞ à
b) Calculer .

Etudions les branches infinies de ,& .


89 = U9 avec l’entier naturel 9  .
5. 6. On considère une suite définie par :

lim =0 lim _ = lim f _ + _ l + _ g = 0


›œ|_| µ_ )^ ^ ›œ|_|
_ Calculer 8 et 8 .
  î∞   ”∞   ”∞ Montrer que la suite 89 9ü est croissante.
, a)

Donc hµ admet une branche parabolique de direction


Exprimer ™ ,9 = 8 + 8 + š + 89 en
b)

fonction de 9.
c)

hµ en trait continue et hµA« en trait discontinue


(Ox) à l’infinie.

On pose, pour tout 9  , ý9 = 5)™ ,9 .


6.

Exprimer ý9 en fonction de 9.
7.
a)

ý9 9ü .
b) Préciser le sens de variation de la suite

Correction : &  = U| |

& = ~ /
%“, <  = −∞;  ¨ ; +∞.
 U−  = −∞  U  = −∞
1.

 )  '
2. ; ;
 U−  = +∞et  U  = +∞.
 −∞  +∞
!
−∞; , &   = ) = et
@ )

!
; +∞, &  = . donc !  < 0, ¶ = _
^

Soit % =  ; +∞ et &% la restriction de & à I. alors ¶ est strictement décroissante sur −∞; 0 et ¶ est
Montrer que &% est une bijection de I vers IR. strictement croissante sur 0; +∞.
7.

¶è est continue est strictement croissante sur 1; +∞ . Dressons le tableau de variation de &.
a)

Donc ¶è réalise une bijection de 1; +∞ vers 0; +∞. −∞ +∞


Voir figure précédente, hµA« en trait &  − +
0

&  +∞ ž −∞ −∞ n +∞
b)

Etudions les branches infinies de ,& .


discontinue.
Asymptote verticale d’équation :  = 0.
3.

Page 45 sur 215


lim
µ_
= lim
›œ|_|
=0 Problème 42 : On considère la fonction définie
_ _ , hµ admet une
par :       U V ) W
'
  î∞   î∞

¶ est continue est strictement décroissante sur Donner l’expression de la fonction sans
branche parabolique de direction (Ox) à l’infinie.

−∞; 0 d’une part et d’autre part elle est strictement valeur absolue sur  .
4. 1.

croissante sur 0; +∞. Donc ¶ réalise deux bijections, Montrer que : !
−∞; −  ¨  ; +∞,
une de −∞; 0 vers IR et une autre de 0; +∞ vers
2.
  = et !
− ; − ,   =
> )√?> '√?
  |– D  )
IR. Alors  = ln|| r Z
  | – >√) ?> '√?
. En déduire le sens de variation de
donc
¶)^   | _ ª{ 
IR D ) 
F )^ Dresser le tableau de signe de .
¶  = −| _ ª{ 
IR
Etudier la limite de & sur  .
3.
hµ en trait continue et hµA« en trait discontinue
4.

= +  est une asymptote oblique à , à


5. Montrer que la droite (d) d’équation

rapport à , .
l’infinie. Etudier la position relative de (d) par

Tracer la courbe , et (d).


Montrer que , admet un centre de symétrie
6.

" ; trouver les coordonnées de ".


7.

Correction :   = +  + U V ) W
'

expression de sans valeur absolue sur  :


DY = IR − ~−1; 1
1.

à
; . ! 
−∞; −1 ¨ 1; +∞, b =  + 2  ln V_)^W
_'^

»â = − ˜ï ln ˆ   ln  ^ï 


5.
^
! 
−1; −1, b =  + 2  ln V)_'^W
_'^

1  â lnâ  â .
a)

V_)^W  _)^l et V)_'^W  )_'^l .


_'^ ′ )c _'^ c
lim ȉ  1 .

â0
2.
! 
−∞; −1 ¨ 1; +∞, b @  = 1 + _)^l 4
)c
b)
¡Ÿ = lnŠ avec l’entier naturel Š  0.
¡^  ln1  0 et ¡c  ln2  0,69.
6.
= = _ l )^ = , alors b est
_)^ _ l )^)c _ l )ƒ >_)√ƒ?>_'√ƒ?
la suite 89 9ü est croissante.
a)
_'^ _ l )^ _ l )^
strictement croissante sur ¥−∞; −√3¥ et sur ¦√3; +∞¦
b)
¡Ÿ'^  ¡Ÿ  lnŠ  1  lnŠ  ln V W 
Ÿ'^
Ÿ
et b est strictement décroissante sur ¦−√3; −1¦ et sur
ln V1  ŸW or 1  Ÿ  1 E ln V1  ŸW  0 alors
^ ^ ^
¥1; √3¥. et ! 
−1; −1, b = 1 + )_'^l 4
c

¡Ÿ'^  ¡Ÿ  0, donc la suite ¡Ÿ Ÿüm est croissante.


= = ^)_l = , donc b est
_)^ ^)_ l 'c ^)_ l >√ƒ)_?>_'√ƒ?
Ê^,Ÿ  ¡^  ¡c  š  ¡Ÿ  ln1  š  _'^ ^)_ l ^)_ l
lnŠ  ln1 4 2 4 … 4 Š  lnŠ!. strictement croissante sur −1; 1.
c)

7. Š  0, xŸ  | )«,ø  | ) ›œŸ! . 3. Le tableau de signe de  :


xŸ  | )«,ø  | ) ›œŸ!  |  Ÿ!.
«
›œV W ^
 −∞ -√3 √3 +∞
a) ø!

xŸ'^  xŸ 
^
 Ÿ!
^

Ÿ!)Ÿ'^4Ÿ!
 b + 0 -
-1 1
Ÿ'^! Ÿ!4Ÿ'^!
lim b = lim f  + 2  ln V_'^Wg  ∞ ;
b) + - 0 +

 Ÿ'^!  0 car Š  0 E Š  1!  0


Ÿ!4^)Ÿ)^ )Ÿ
  −∞   ∞
_)^
Ÿ!4Ÿ'^!
4.
donc la suite xŸ Ÿüm est décroissante. lim b = lim f  + 2  ln V Wg  ∞
_'^
_)^
  +∞   ∞
lim b = −∞ lim b = −∞ lim b = +∞
  −1 )
  −1'   1)
et ;

Page 46 sur 215


lim b  ∞ Calculer, l’aire ´à de la partie du plan
car en posant i =  + 1 donc
  1' limitée par l’axe TKL, les droites d’équations  à,
a)
et
lim + 1 = |0|
 = i − 1,   et ,& . (on rappelle  

||  −1 ' '
, ).
Calculer la limite de ´à lorsque à tend
b −  − 2  ln V_)^W
_'^
vers  .
b)
5.
limb    2  lim f ln V Wg  0
_'^
_)^
  ”∞   ”∞ 89  5&9 avec l’entier naturel 9  .
, donc la 6. On considère une suite numérique définie

droite (d) d’équation  =  + 2 est une asymptote Calculer 8 et 8 .


par :

oblique à hY à l’infinie. Montrer que la suite 89 9— est croissante.


a)

! 
−∞; −1, b −  − 2  ln V W  0, hY est Exprimer ™ ,9  8  8  š  89 en
b)
_'^
_)^
fonction de 9. En déduire ™,9.
c)

 ™,9 
au-dessous de (d).
! 
1; +∞, b −  − 2  ln V W  0, hY est
_'^
_)^ 9
d) Montrer que .

, et (d) : Correction : &  = U| + |


au-dessus de (d).
6.
Dµ = ~/
IR,  < −1 = −∞; −1 ¨
−1; +∞.
1.

lim ln  1  ∞ ;lim ln  1  ∞ ;


  1)   1'
2.
lim ln  1  ∞et lim ln  1  ∞.
  ∞   ∞
! 
−∞; −1, ¶  = )_)^ = _'^ et
@ )^ ^

! 
−1; +∞, ¶ = _'^. donc !  < −1,
^

¶ = _'^ alors ¶ est strictement décroissante sur


^

−∞; −1 et ¶ est strictement croissante sur −1; +∞.


Dressons le tableau de variation de &.
Montrons que , admet un centre de
 −∞ +∞
7.
symétrie " ; trouver les coordonnées de " : ¶ − +
-1

b0  2, on vérifie que b¶  b¶ = 4 : ¶ +∞ ž −∞ −∞ n +∞


b−¶ = −¶ + 2  ln V
µ'^
W ¶+2 branches infinies de ,& .
)µ'^
Asymptote verticale d’équation :  = −1.
3.

ln V)µ'^W  4  ln V)µ'^ 4 )µ'^W  4, d’où Ω0; 2


µ'^ µ'^ µ'^
Branche parabolique de direction (Ox) car

lim _ = lim _ =lim Å ã 4 «Æ = 0


est un centre de symétrie. µ_ ›œ|_'^| ›œ|ã| ^
^)
Problème 43 : On considère la fonction & définie   ”∞   ”∞
æ
i  ”∞
, en

par : &   U|  | posons i =  + 1 E  = i − 1.


¶ est continue est strictement décroissante sur
Quel est l’ensemble de définition de & ?
−∞; −1 d’une part et d’autre part elle est
4.

Etudier les limites de & sur & .


1.

strictement croissante sur −1; +∞. Donc ¶ réalise


2.
Montrer que pour tout réel
& , &   ' . En

deux bijections, une de −∞; −1 vers IR et une autre
déduire le sens de variation de &. de −1; +∞ vers IR. Alors  = ln|  1| r
Dresser le tableau de variation de &.   |–  1 D
Z
Etudier les branches infinies de ,& .   | –  1
Montrer que & admet deux bijections à ¶)^   | _  1 ª{ 
IR D
3.
donc F )^
¶  = −| _ − 1 ª{ 
IR
4.

&) réciproques de &. Tracer les courbes ,& et celle ,& en trait plein et les ,&A en trait pointé
déterminer leurs intervalles. Expliciter les fonctions

des réciproques de la fonction &.


5. Soit à est un réel appartenant à  ; .

Page 47 sur 215


Montrer que !  1, ê  = UU .
En déduire en ¬­ l’aire ´³ de la partie
a)

du plan limitée par la courbe ,& , la droite (d) et les


b)

droites d’équations = 5, = ³.


 ´³
³  +∞
c) Calculer .

Correction : D’unité graphique 2 cm.   = U| |.


5. â
1; 0. DY = IR − ~−1; 0; 1
1.

»â   ˜ï ln  1 ˆ    Expressions de + sans valeur absolue :


a)
m

1ln1â1−ââ1lnâ1 . ! 
−∞; −1 ¨ −1; 0, b =
^
a)
_ ›œ)_
lim »â  lim−i + 1 + i lni  1
! 
0; 1 ¨ 1; +∞, b =
^
â  1 i0 _ ›œ _
b) , en

posant i = â + 1 E â = i − 1 alors limâ + 1 = 0. b− = = − = b, donc b


^ ^

â  −1 )_ ›œ|)_| _ ›œ|_|
b)

¡Ÿ = | µŸ
=| ›œŸ'^
= Š + 1, avec l’entier
signe de &  = U| |.
est une fonction impaire.
naturel Š  0.
6.

 −∞ -1 0 1 +∞
c)
¡^ = 1 + 1 = 2 et ¡c  2  1  3.
 ln||  0   0 
la suite 89 9— est croissante.
a)

Limites de fonction de sur : :


¡Ÿ'^  ¡Ÿ  Š  1  Š  1  0 alors
b)

lim b lim f g = )3 = 0 ;


^ ^
¡Ÿ'^  ¡Ÿ  0, donc la suite ¡Ÿ Ÿ—m est croissante. _ ›œ)_
Ê^,Ÿ  ¡^  ¡c  š  ¡Ÿ  1  1    ∞   −∞
2  1  3  1  š  Š  1  1  2  š  lim b = lim f _ ›œ_g = '3 = 0
^ ^
c)

Š  1  1  š  1 
ŸŸ'^
 Š
ŸŸ'ƒ   +∞   +∞
;
c c
lim b = lim f _ ›œ)_g = )m€ = −∞
^ ^
aussi remarquer que ¡Ÿ Ÿüm est une suite arithmétique
. On peut

  −1)   −1)
;

Êm,Ÿ  Êm  Ê^,Ÿ  ¡m  ¡^  ¡c  š  ¡Ÿ  or


de raison 1 et du 1er terme 2.
lim b = lim f _ ›œ)_g = )mA = +∞
^ ^

¡m  1, donc Êm,Ÿ  1 
ŸŸ'ƒ

c'ŸŸ'ƒ   −1'   −1'
;
c c
lim b = lim f _ ›œ_g = mA = −∞
^ ^
aussi remarquer que ¡Ÿ Ÿ—m est une suite arithmétique
. On peut

  1)   −1)
;
de raison 1 et du 1er terme 1.
lim Êm,Ÿ  1 lim fc'ŸŸ'ƒg = c = 1 lim b =lim f _ ›œ_g = m€ = +∞
^ ^
c c
Š0 Š0   1'   1'
d) . ;

lim b =lim f _ ›œ)_g = m€ = +∞


^ ^
Problème 44 : Soit la fonction définie par
  0)   −1)
  = U| |.

;

lim b =lim f _ ›œ_g = mA = −∞


^ ^

  0'   0'
;

Quel est l’ensemble de définition de ?


1.

Etudier l’imparité de . sens de variation de .


a) 2.

Etudier le signe de la fonction de & définie


a)
! 
−∞; −1 ¨ −1; 0, b = donc b
) ›œ)_)^
b)
_ ›œ)_l
par &  = U| |. En déduire les limites de
c) ,
est strictement décroissante sur −∞; −1 et sur
fonction de sur : .
−1; −| )^  et b est strictement croissante sur
−| )^ ; 0 . ! 
0; 1 ¨ 1; +∞, b =
) ›œ_)^
Etudier le sens de variation de sur : .
2.
_ ›œ_l
,

Dresser le tableau de signe de  sur : . donc b est strictement croissante sur 0; | )^  et b est
a)

Construire la courbe , . strictement décroissante sur | )^ ; 1 et sur 1; +∞.


b)

Soit ³ est un réel strictement supérieur à 5 . Le tableau de signe de  :


c)
3. b)

Page 48 sur 215


 ∞ 1 | )^ | )^ 1 ∞ Démontrer que + est une bijection de
l’intervalle ; +∞ sur un intervalle ñ que l’on
0 a)
b   0   0  
,+ .
précisera.
c)
courbe représentative de +) au point = .
b) Donner une équation de la tangente à la

Correction :   = +  + U  .
} )
 '

DY = IR − ~−2; 2
1.
a)
b  2   ƒ   ln _)c   ƒ  
v _'c v
b)

ln     ln   V  + 2  ln  W 
^ v _)c v _)c
uAl
ƒ _'c ƒ _'c
³  5 .
u€l
3. 2  2  b, donc b  2 est une fonction impaire.
Etudier les limites de
«
!   1, F = lnln ′   _ ›œ_.
u ^
›œ_
a) a)
³
´³  ˜5 bˆ  F³5  f_ ›œ_g 
³ ^
lim b lim f ln  g  ln 1  0
b)
_)c
5 _'c
  î∞   î∞
b)

´³   c5..
^ ^
;
¼ ›œ¼
lim b = lim f } g = −∞ ;
lim f¼ ›œ¼ − g = − cs l
^ ^ ^
lim »º   −∞   −∞

cs l
º  ∞ º  +∞ lim b = lim f g = +∞
}
c) .

  +∞   +∞
Problème 45 : On considère la fonction définie
;

lim b =lim U V €W = −4 U ' = +∞


}
par :   = ++ U  '.
} )

   −2)   −2)
;

lim b = lim U V € W = −4 U ' = +∞


}

Quel est l’ensemble de définition de ?   −2'   −2'
1. ;

Montrer que la fonction   −  est une lim b = U ' = −∞ ; lim b = U ' = −∞
a)

  2)   2'
b) .

! 
IR − ~−2; 2, ′      )} 
} }
Etudier les limites de .
fonction impaire.

Calculer ′ . Etudier son signe. En déduire


c) c)


}  ) „'  }>  ) ?
le sens de variation de .
d)
  )}   )}
. Etudier son signe :

 ∞ 2 1 1 ∞
2.
2
b   0  0  
=  +  est asymptote à , .
a) Montrer que la droite (d) d’équation
}

Démontrer que le point H;  de , est un En déduire le sens de variation de


! 
−∞; −2 ¨ 1; 1 ¨ 1; ∞, b  0, donc
centre de symétrie pour , .
b)

b est strictement croissante sur ∞; 2, sur 1; 1


Déterminer la tangente T au point H.
et sur 1; ∞.
Construire , et (d).
c)
! 
−2; 1 ¨ 1; 2, b  0, donc b est
Soit ³ est un réel tel que ³  3.
d)
strictement croissante sur 2; 1 et sur 1; 2.
Calculer, l’aire ´³ de la partie du plan
3.
a)

limb    lim f U  g = 0
2.
)
= , = ³ et , . (on rappelle = −
limitée par la droite (d), les droites d’équations
} } '
 '  '   ”∞   ”∞
). a) donc la
 ´³ = droite (d) d’équation  = ƒ  + 2 est asymptote
v
³  +∞
oblique à hY à l’infinie.
b) Calculer .
Soit + la restriction de à l’intervalle
; +∞.
4.

On notera +) l’application réciproque de .


Page 49 sur 215
b2z    b = 2ßD
A partir F
b  2  2  b paramètre réel ­, le nombre et le signe des
2. Discuter graphiquement en fonction du
b) , on retrouve
b  b  4  2ß, donc le point A0; 2 de hY solutions en réel de l’équation : U| − | = ­.
est un centre de symétrie pour hY . Démontrer que la restriction de & à
l’intervalle −∞;  admet une application
3.
T :   b0 − 0 + b0 =  + .
}

réciproque &) dont on précisera l’ensemble de


c)
d) Construire , et (d) :

Expliciter &) .
définition.

Expliciter >&) ?.


a)

En utilisant l’expression de &)   calculer


b)

au a).
• En utilisant le théorème sur la dérivée d’une

Montrer que ,&A admet une asymptote


bijection réciproque.

horizontale en −∞, d’équation à déterminer.


c)

Construire ,&A .
On note ¾¿ l’ensemble des nombres
³ est un réel tel que ³  3
4.

F : ¾¿ À ¾
4.
b −  = ln V_'cW  0.
_)c
complexes non nuls et on considère l’application :

_)c ¼
Á / Â = ÃÁ = U|Á − | où |Á − | désigne le
»º   ˜ƒ ln V W ˆ   f 4 g 
¼ _)c
a)
_'c _'c ƒ module de Á − .
¼
ˆ  f _'c g  ˜ƒ f1  _'cl g ˆ 
¼ v_ )_ l 'c_ ¼ v
˜ƒ
Quel est l’ensemble des nombres complexes
_'cl ƒ
ÃÁ = .
vérifiant chacune des équations suivantes :
¼
v_'^ ¼
f    _'cg  f g  ¼'c  õ .
)_ l 'c_ v v¼'^ ^Ð
ÃÁ = .
a)
_'c ƒ _'c ƒ

lim ȼ  lim f


v¼'^
− õg=4− õ =õ
^Ð ^Ð v
ÃÁ  4.
b)
¼'c
º  ∞ º  +∞ ÃÁ .
c)
b) .

+ la restriction de à l’intervalle ; +∞. On


d)

notera +) l’application réciproque de


5.
Correction :
p est continue et strictement croissante sur b = ln|  1|.
3; +∞. Donc p est une bijection de l’intervalle sans le symbole de la valeur absolue
a) 1.

3; +∞ sur un intervalle J = 4; +∞. ! 


−∞; 1, b = ln  1 et
! 
1; +∞, b = ln  1
représentative de +) au point =  : +)  = }
b) équation de la tangente à la courbe
! 
−∞; 1, b = )_'^  0 alors b est
)^

>+) ? = @+A  = =


ƒ
strictement décroissante sur −∞; 1 et
a)
B } õ
;
! 
1; +∞, b = _)^  0 alors b est strictement
^
) 
 = >+ ? − 3 + + = + ð.
) 
ð croissante sur 1; +∞.
le tableau de variation de b. Construire h.
lim ln  1  ∞ ;lim ln  1  ∞
b)
Problème 46 :

On considère la fonction définie par :   1)   1'


;

  = U| − |. lim ln  1  ∞et lim ln  1  ∞


1.

  ∞   ∞
Calculer ′ . Etudier son signe. En déduire
 −∞ +∞
le sens de variation de .
a)
b − +
1

Dresser le tableau de variation de . b +∞ ž −∞ −∞ n +∞


Construire , . branches infinies de , .
b)

Pour à
Ù ,  à  1, calculer J = Asymptote verticale d’équation :  = 1.
˜   * . (on rappelle ) = + ) ).
c)
à

Page 50 sur 215


Problème 47 : On considère la fonction & définie
par : &    U| |.
Branche parabolique de direction (OX) car
lim = lim f )_ g =0
µ_ ›œ|_)^|
_
  î∞   î∞ Quel est l’ensemble de définition de & ?
. Branche parabolique

Etudier les limites de & sur & .


1.

,& en trait plein et les ,&A en trait pointé


de direction (OX) à l’infini.
Etudier le sens de variation de &.
2.

Dresser le tableau de variation de &.


Etudier les branches infinies de ,& .
Tracer la courbe ,& .
3.

Soit à est un réel appartenant à ; .


4.

Calculer, l’aire ´à de la partie du plan


5.

â
Ù ,0  â  1, calculer I = − ˜m b ˆ =
ï
limitée par l’axe TKL, les droites d’équations  à,
a)

 et ,& .
c)
− ˜m ln  1 ˆ      1 ln  1ïm 
ï
Calculer la limite de ´à lorsque à tend
â  â  1 lnâ  1.
vers .
b)

on peut remarquer que si ­   et b  ±, il


On note ¾¿ l’ensemble des nombres
n’y a aucune solution et si b ±, il y a deux
2.
6.

F : ¾¿ À ¾
complexes non nuls et on considère l’application :

Si ­  , , il y a deux solutions, une négative et


solutions, une négative et l’autre positive.
Á / Â  ÃÁ  Á  U|Á| où |Á| désigne le
module de Á.
b est continue est strictement décroissante sur
l’autre positive.

∞; 1.
3.
Quel est l’ensemble des nombres complexes

Donc b réalise une bijection de ∞; 1 vers IR.


ÃÁ  
vérifiant chacune des équations suivantes :

Expliciter ¶)^.
ÃÁ  Á
a)

  | –  1D
a)
ln|  1|   E |  1|  | – E Z ÃÁ  Á .
b)
  |–  1
c)
!
∞; ∞, ¶)^   1  | _ .
Correction : &    U| |
Expliciter ¶)^ .
En utilisant l’expression de &)   calculer Dµ  ~/
IR,  < 0  ∞; 0 ¨ 0; ∞.
b)

lim  ln||  lim0 − ln|0|  ∞



au a). !
IR, ¶)^ ′  | _ .
1.

  0î   0î
2. ;

! 
−∞; 0, ¶ =  f1 + )_ g et
›œ)_
En utilisant le théorème sur la dérivée d’une

¶)^ ′   | _ .
bijection réciproque.
^
! 
0; +∞, ¶ =  f1 + g.

›œ_
A«A#u €« _
lim ¶)^  = lim 1 − | _  = 1alors h A«
.lim ¶ =lim  f1 + g = −∞et
›œ)_

  −∞   −∞ µ
  −∞   −∞
)_
c)
admet une asymptote horizontale d’équation  = 1 en
lim ¶ = lim  f1 − g = +∞ .
›œ_
−∞, d’équation. Voir fiche pour hµA« .   +∞   +∞
_

¾¿/ ÃÁ = U|Á − |.


!  < 0, ¶@  =
4. _)^
_
,
 −∞ +∞
Ensemble des nombres complexes vérifiant chacune

$È = ln|È  1|  0 E |È  1|  1, c’est le ¶ + − +


des équations suivantes : 0 1

! 
−∞; 0 ¨ 1; +∞, ¶  0 alors ¶ est
a)

$È  ln|È  1|  1 E |È  1|  |, c’est le strictement croissante sur −∞; 0 et sur 1; +∞.
cercle de centre I d’affixe1 et de rayon 1.

cercle de centre I d’affixe1 et de rayon |  2,71. ! 


0; 1, ¶  0, alors ¶ est strictement
b)

$È  ln|È  1|  4 E |È  1|  2 ln 2, c’est décroissante sur 0; 1.


Dressons le tableau de variation de &.
c)

2 ln 2  1,38.  −∞ +∞
le disque ouvert de centre I d’affixe1 et de rayon

¶ + − +
0 1
$È = ln|È  1| 9 E |È  1| 2 ln 3, c’est
¶ −∞ n +∞ −∞ ž 1 n +∞
d)
Etudions les branches infinies de ,& .
2 ln 3  2,19.
le disque fermé de centre I d’affixe1 et de rayon
3.

Page 51 sur 215


Asymptote verticale d’équation :   0. a) Montrer que la courbe (T1) coupe l’axe des

tives  et  avec −  z  −1 et −  ß  0.
Branche parabolique de coefficient directeur 1 car abscisses en deux points A et B d’abscisses respec-
lim _ = lim f1 + )_ g = 1 et
µ_ ›œ)_

  −∞   −∞
lim ¶ −  =lim− ln  ∞. Branche
b) Tracer (T1).

  −∞   ∞ Etudier le signe de  .
3.

Montrer que  et  sont solutions de


a)
parabolique de coefficient directeur 1 car
lim _ = lim f1 − _ g = 1 et
µ_ ›œ_
l’équation U  
b)
=
'
 ' 
  +∞   +∞
.

Soit +  =  U  .
'
lim ¶ −  = lim− ln  ∞
  +∞   ∞
B.

,& en trait plein. Déterminer le domaine de définition :+ .


1.
4.
Montrer que l’on peut prolonger + par
a)

continuité à droite en  en attribuant à + la


b)

valeur .
 +  = +∞
 +∞
c) Montrer que ;
 +  = −∞.
 −∞
d) Etudier les branches infinies de + (on
= −  est asymptote à la

â
0; 1. montrera que (D) :
courbe de +. On admet que
5.
»â = ˜ï  − lnˆ  f   ln 
^

122â1=32−â+âlnâ12â2 . +  −  =+  +  =


a)

 +∞
.
 −∞
lim ȉ = c
ƒ

Montrer que pour tout de :+ , +  =


2.
â0
b) .
 .
a)
¾¿ / = ÃÁ = Á − U|Á|.
$È = 0 E È = ln|È|, c’est la droite réelle En déduire le sens de variation de + et
9.

d’équation È  ln|È|. dresser le tableau de variation de +.


a) b)

b) $È  È E ln|È|  0 E |È|  1, c’est le c) Montrer que + = '  et + = ' .
 

Justifier que +  0 et +  0.


$È  È E ln|È|  È  È  2{%±È, posons
cercle de centre O et rayon 1.

Tracer (T2) la courbe +.


d)

 c +  c = cos2D
c)
È =  + { alors F E
e)
sin2 = 0
 c +  c = cos2
NB : on représentera (T1) et (T2) dans le même
C  ,D c’est la réunion du cercle de
 = 0 ‰¡  = 2)
repère d’unité 1 cm.
c

centre O de rayon •cos2 avec  
Correction :
v
  =  U   − ' .
et les

équations polaires  = 0 ‰¡  = c 2).
'

A.

ëY = −∞; −1 ¨ −1; 0 ¨ 0; +∞.


1.
Problème 48 : a)
b = 2 ln 1  _  _'^
^ ^

  =  U   − ' .
A. Soit la fonction définie par : b)
'
lim b  2 ln1  '3  0;
^

  ∞
Déterminer le domaine de définition : de . lim b = 2 ln|1|  )3  0;
^
1.

Calculer les limites de aux bornes de : .   ∞


a)

lim b = +∞ lim b = −∞


b)

  −1)   −1'
variation de .
c) Etudier les variations et dresser le tableau de et car en posant

2.
Page 52 sur 215
lim  1  |0| limite finie qui indique le prolongement de b par
i    1 donc   i  1,
||  1 continuité à droite en 0.
,

lim f −i lni  1  ln|i  1|g  ∞


)^
pi = ln|1  i| avec i  _ et p¡ 
^ ^
ã ãl
i0
c)
)
avec ¡  i  1, on déduit lim V_W  0 et
et
^
ln|¡|
^
lim f ã i lni  1  ln|i  1|g  ∞
^
®)^l
∞
i  0' limi + 1 = 1
.

lim b = +∞ lim b = +∞ i0


, donc
  0)   0' lim p = lim))®'^ 4 ®)^ = −∞
›œ)® ^
et .

! 
ëY , b = |_||_'^| + _'^l = −   −∞ ¡  1
c ^ _'c et
__'^l
c) ,
lim p = lim®)^ 4 ®)^ = +∞
›œ® ^
car ! 
−∞; −1 ¨ 0; +∞, b = 2 ln V W 
_'^
_
  +∞ ¡  1
.
et b   __'^l.
^ _'c
p −  =  c ln      c.
_'^ _'^ ^
_
d)
limp   lim fp −  + g = 0
^
! 
−1; 0, b = 2 ln V W  _'^ et b 
_'^ ^
c
_
  ”∞   ”∞
alors (T2)
 __'^l. b2  1  2 ln 2  0,34
_'c
admet une asymptote oblique à l’infinie.

Tableau de variation de
! 
ëq , p@  = 2 ln    _'^
2.
 b.
_'^ _
_
 ∞ 2 1 0 ∞
a)
@ 
p  b  0 alors p est strictement
b′     croissante sur ∞; z, sur −1; ß et sur 0; +∞.
b)

b 0 ž -0,34 n ∞ ∞ n ∞
∞ ž 0 ! 
z; −1 ¨ ß; 0, donc p@  = b  0 alors
p est strictement décroissante sur z; −1et sur ß; 0.
b est continue et strictement croissante sur
2.

2; 1 et puis bz


0,34; ∞, b est continue  −∞ z −1 b 0 +∞
a)

et strictement croissante sur 1; 0 et puis bz


p′ + − + − +
∞; ∞, donc la courbe (T1) coupe l’axe des p −∞ n ž −∞ −∞ n ž 0 n +∞
U   = '  : pz = zc ln    cÝ'^
' Ý'^ Ýl
Ý
z et ß avec 2  z  1 et 1  ß  0.
abscisses en deux points A et B d’abscisses respectives c)

et pß  zc ln    cÞ'^.
Þ'^ Þl
Þ

z
2; 1, pz  cÝ'^  0 et
b) (T1) voir figure au trait plein ci-dessous.
Ýl

Etudions le signe de   : D’après le


3. d)

! ß
−1; 0, pz = cÞ'^  0.
Þl
graphique : ! 
−∞; z ¨ −1; ß, b  0 et
a)

! 
z; −1 ¨ ß; 0 ¨ 0; +∞, b  0 Traçons (T2) la courbe + : voir fiche au trait
on sait que bz = 0 et bß = 0. En
e)

remplaçant dans la fonction b les valeurs de z ou ß


b) non plein.

ou en laissant celle de , on obtient b =


2 ln    _'^  2 c_'^  _'^  _'^  _'^  0,
_'^ ^ ^ ^ ^ ^
_
donc pour tout z et ß avec 2  z  1 et 1  ß 
0 sont solutions de l’équation ln  _   c_'^.
'^ ^

+    U  .
'

C.

ëq  ∞; 1 ¨ 1; 0 ¨ 0; ∞


1.
a)
p   c ln     c ln|  1|   c ln||.
_'^
_
b)
lim b lim c ln|  1|   c ln||  0
  0'   0'
, c’est une

Page 53 sur 215


 −∞ −1 1 +∞
b′ + + +
Problème 49 :

Soit la fonction définie par : b 0 n +∞ −∞ n +∞ −∞ n 0


   U  )   ) .  = , signe de   :
1.
' 

! 
−∞; −1 ¨ 0; 1, b  0
c)
Déterminer le domaine de définition  de .
! 
−1; 0 ¨ 1; +∞, b  0.
Calculer les limites de aux bornes de : .
a)

+  = U  −
'
Dresser le tableau de variation de .
b)
)
2.
Calculer . En déduire le signe de   Dq = −∞; −1 ¨ −1; 1 ¨ 1; +∞.
c)

suivant les valeurs de .


a)
=1+ = =
_'^ c _)^'c _'^
d)

_)^ _)^ _)^ _)^


Soit +   U  )   .
'
b) .
lim l ln V1  W
^ c
lim ln V1  W 
2. 0)^ c
_)^
Déterminer le domaine de définition + de +. c _)^
  ∞
1A«
  ∞
a) c)
'
 

  +∞D
Posons i = EZ
c
i0
) )
_)^
b) Vérifier que .

Montrer que  f  U V + ) Wg = .


")  
,

lim 2 ln1  i  lim


^
= 1 (vraie).
›œ^'ã

 +∞ 2
i0
c)

 +  = i0
 +∞ lim p = lim Å. l 4
^
ln V1  _)^W  1Æ
c c
d) En déduire que et interpréter
0)^
  +∞ 1A«
  ∞
d)
Dresser le tableau de variation de +.
graphiquement ce résultat.
  +∞D
Posons i = _)^ E  = ã + 1 E Z
c c
Montrer qu’il existe un réel à unique
e)
i0
appartenant à ;  tel que +à = . Donner un
f)
lim f2  t 2  1g  2  1  1 , d’où
›œ^'ã
encadrement d’ordre 1 de à.
i0
Tracer ,+ . lim p = 1
donc ,+ admet une asymptote
Soit la fonction définie par :
g)
  +∞
horizontale en +∞.
3.

&  = >  − ? U å ) .
'
tableau de variation de + :
Montrer /85 & est dérivable sur ;  et que
e)
lim p = lim Å. ^l 4 c ln V1  c W  1Æ
pour tout
; , &  = + .
a)
0)^
  −∞
_)^
  ∞
1A«

la courbe ,+ , l’axe des abscisse, l’axe des ordonnées   +∞D


Posons i = _)^ E  = ã + 1 E Z
c c
b) Déterminer l’aire du domaine plan limité par

i0
et la droite d’équation = à.
lim f2  t 2  1g  2  1  1 , d’où
›œ^'ã

i0
lim p = 1 ; lim b = − ln 0'  ∞
Correction :

  = U 
'
 − )

  −∞   1)
;
)
lim b = − ln 0'  ∞
1.
DY = −∞; −1 ¨ −1; 1 ¨ 1; +∞.
  1'
a) ;
  = U  )  − )
'
lim b = ln Vm€W   ln 0'  ∞ ;
b) c

lim b = ln 1  '3  0 ; lim b = mA = +∞


c )c
  1)
lim b = ln Vm€W   ln 0'  ∞
c
  ∞   −1)
 0 ; lim b = m€ = −∞
)c
lim b = ln|1|    1'
c
.
)3
  ∞ ! 
ëq , p = U  )  − ) =  ,
' 
  −1'
= +∞ lim b = = −∞
)c
lim b =
)c
mA m€ ! 
−∞; −1 ¨ 0; 1, b  0
  1)   1' ! 
−1; 0 ¨ 1; +∞, b  0
; .

! 
ëY , b = ) +  ) l =
) c>  ' ? c>  ' ?
  −∞ −1 0 1 +∞
p′ + − + +
  ) l
c)
0, b est strictement croissante sur −∞; −1, sur
p n +∞ +∞ ž −1 n +∞ +∞ ž 1
−1; 1 et sur 1; +∞.
Tableau de variation de p est continue et strictement croissante sur
0; 1. Elle réalise une bijection de 0; 1 sur
f)

Page 54 sur 215


1; ∞. Et p0 4 p1  0 donc il existe un réel â ™9  est la suite définie par : pour tout entier
unique appartenant à 0; 1 tel que pâ  0. naturel non nul. ™9  8  8  š  89 . Calculer
c)

encadrement d’ordre 1 de à ™9 en fonction de 9 : en déduire la limite de ™9 .


p0,6  0,1682 et p0,7 = 0,2142 A tout nombre complexe z différent de  , on


p0,6 4 p0,7  0, d’où , „  à  0,7.
5.

Tracer ,+ :
Z = Á' . on pose : Á   Ä ; 4  5  Ä6.
associe le nombre complexe Z tel que :
g) Á)

a) Exprimer X et Y en fonction de et de .
b) Déterminer l’ensemble E des nombres
complexes z tels que Z soit réel.
c) Déterminer l’ensemble F des nombres
complexes z tels que Z soit imaginaire pure.

Correction :

    '
 )
1.
Etudier la fonction .
&   >   ? U å ) .
'
a)
! 
IR  Z `, b  c_'^l  0, donc b est
4. ^ v
c
@
strictement croissante sur g∞;  cf et sur
^
Ñln å^)_Ò  c U V ) W  c 4 _ l )^  _ l )^
_'^ ^ ' ^ c ^

lim b  1 lim b) ∞


a)

g c ; ∞f.
^
! 
0; 1, ¶ @ 
 2 ln å^)_  
_'^ _ l )^
  ”∞   c
^
_ l )^
; et

 ln V
_'^
W 1  p lim b  ∞
^)_ ^'
  c
 ∞ c ∞
b) l’aire du domaine
^
Ψâ   ˜m pˆ   ¶ïm   Å  c 
ï

b  
1ln110â1â2lnâ11â. b 1 n ∞ ∞ n 1
b) , en trait plein, ,& en trait point et tiré.

Problème 50 :

1. On considère de Ù vers Ù définie


par :     ' .
 )

Etudier la fonction .
Construire , .
a)

+ est la fonction de Ù vers Ù définie


b)

par : +   |  |. Déduire de la question


2.

précédente la construction de ,+ . Utiliser la courbe


,+ pour établir le tableau de variation de +.
On donne la fonction & de Ù vers Ù définie p  |b|.
U  ' .
3.
par : &  
)
2.
! 
g c ; cg, p  c_'^
^ ^ ^)c_

Démontrer que & est une fonction impaire.


! 
g∞;  cf ¨ fc ; ∞f, p  c_'^
^ ^ c_)^
Etudier la fonction &.
a)

Construire ,& .  ∞ 
^ ^
∞
b)
c c
On considère la suite 89 , définie pour tout p   
c)

p  1 n ∞ ∞ ž 0 n 1
4.
entier naturel non nul n par : 89  U V W.
9)

&   U  ' 
9' )
Calculer 8 ; 8 . 3.
Calculer la limite de 89 .
a)
b)
Page 55 sur 215
¶  ln   et ¶   ln   
^'c_ ^)c_
^)c_ ^'c_
a) Problème 51 :

ln
^
 ln 
^'c_
  ¶, donc ¶ est une fonction Etudier la fonction définie par
  = 9U +  avec 9
%á ¿.
«Alu
^)c_
1.
«€lu

On considère la fonction & définie par :


Etudier la fonction &.
impaire. 2.
&  =
b) U  ' U '

! 
g− ; f, ¶ = ln V W
^ ^ ^)c_ |U ' |)
.
c c ^'c_ Quel est l’ensemble de définition de & ?
! 
g−∞; − cf ¨ gc ; +∞f, ¶ = ln V ^'c_ W
^ ^ )^'c_
Donner les expressions de &  sans le
a)

lim ¶ = +∞
b)
lim¶  ln 1  0
^) Étudier le sens de variation de &.
symbole de la valeur absolue.
  ”∞ −
Etudier la continuité et la dérivabilité de & en
; ;
c
c)
lim ¶ = +∞ lim ¶ = −∞ lim ¶ = −∞
5 . Interprétation graphique du résultat obtenu.
d)
)
^' ^) ^'
  −c c c Étudier les limites de & sur & .
; .

! 
IR − Z− c ; c`, ¶ = v_ l )^
^ ^ v
Donner le tableau de variation de &.
e)

Trouver dans chaque cas, les réels non nuls ,


 −∞ −
^ ^
+∞
!

f)
c c
¶ + − +
¥; 5 ¦ ¨ ¥5 ; 5 ¥, &  =  U +  + ) U ) ;
¬
b et c dans chacun des cas tels que :
) ) )
¶ 0 n +∞ +∞ ž −∞ −∞ n 0
!
¦5) ; 5¦ ¨ 5; +∞, &  =  U +  + U ) .
¬
hµ voir figure.
Déterminer que la courbe de & admet une
c)
89  / 89 = U V9' W.
9)

« asymptote parabolique » sur & .


4.
¡^ = ln Vc'^W   ln 3 ; ¡c  ln õ.
c)^ ƒ
Etudier sa position relative par rapport à ,+ .
lim¡Ÿ   ln 1  0
a)

Construire la courbe ,& .


Š  ∞
b) . 3.
c) ʟ  / ʟ = ¡^ + ¡c + š + ¡Ÿ .
ʟ = ¡^ + ¡c + š + ¡Ÿ = ln ƒ ln õ  ln Õ  š 
^ ƒ õ
Correction :

b = Šln   1 avec Š


IN ¿.
ln VcŸ'^W  ln fƒ 4õ 4 4 … 4 VcŸ'^Wg  ln VcŸ'^W
cŸ)^ ^ ƒ õ cŸ)^ ^
! 
0; +∞, b = _  0, alors b est strictement
Ÿ
1.
Õ
limʟ   ∞
croissante sur 0; +∞.
Š  ∞
limb =limŠln   1  ∞
et .

È < − c, / Z = c'^ . on pose : È =  + { ; Z =


^ c)^
0 0
X + {Y. limb = limŠln   1  ∞
5.

Exprimer X et Y en fonction de et de .   +∞   ∞
 0 +∞
Z = c'^ = c_'^'c˖ =
a)
c)^ c_)^'c˖ v_ l 'v– l )^'v˖
c_'^l'v–l
, on en déduit b +
b −∞ n +∞
que X = c_'^l 'v–l et Y = c_'^l 'v–l
v_ l 'v– l )^ v–

¶ = = |›œ _'^|)c.


›œ _l 'c ›œ _'^ ›œ _'^l
|›œ _'^|)c
Dµ = ~/
%:, |ln   1|  2 < 0 , posons
2.

que Z soit réel. Z


IR E ImZ = =

b) l’ensemble E des nombres complexes z tels

c_'^l 'v–l |ln   1|  2  0 E |ln   1|  2 E


a)

0 E  = 0, c’est une droite d’équation  = 0. ln   1  2 D | D


Z EZ , donc Dµ  IR 
ln   1  2   | )ƒ
que Z soit imaginaire pure. . È < − c, Z
{IR E ~| )ƒ ; | ‘ 0; ∞  0; | )ƒ  ¨ | )ƒ ; | ¨ |; ∞.
c) l’ensemble F des nombres complexes z tels
^

les expressions de &  sans le symbole de la


ReZ = c_'^l 'v–l = 0 E  c +  c = v donc F est
v_ l 'v– l )^ ^
valeur absolue. ! 
0; | )ƒ  ¨ | )ƒ ; | )^ , ¶ =
b)

un cercle de centre O et de rayon R = c.


^
=
›œ _l 'c ›œ _'^ ›œ _'^l
)ƒ)›œ _ )ƒ)›œ _

!
| )^ ; | ¨ |; +∞, ¶ =
›œ _'^l
›œ _)^
c) ! 
0; | )ƒ  ¨ | )ƒ ; | )^ , ¶ =
alors ¶ est strictement décroissante sur
) ›œ _)õ›œ _'^
_) ›œ _)ƒl

Page 56 sur 215


0; | )õ  et ¶ est strictement croissante sur | )õ ; | )ƒ  une « asymptote parabolique » à hµ telle que hµ est au-
et sur | )ƒ ; | )^ . dessus de hŸ sur 0; | )ƒ  et hµ est au-dessous de hŸ
! 
| )^ ; | ¨ |; +∞, ¶ =
›œ _'^›œ _)ƒ sur | )ƒ ; | )^ .
_›œ _)^l
! 
| )^ ; | ¨ |; +∞, ¶ = ln   3 
v
,
alors ¶ est strictement décroissante sur | )^
; | et sur ›œ _)^
,
| ƒ ; +∞ et ¶ est strictement croissante sur |; | ƒ . soit ±  ln   3, on calcule
Continuité de & en | )^ : lim¶ − ± = lim f g = 0 ; donc h est
v
›œ _)^
  +∞   +∞
;
d)
lim ¶ = lim f g=0
›œ _'^l
)ƒ)›œ _ et ¶p| )^  = 0 et une « asymptote parabolique » à hµ telle que hµ est au-
 | )^ )
  | 
)^ )
dessous de h; sur | )^ ; | et hµ est au-dessus de h;
lim ¶ = lim f g=0
›œ _'^l
›œ _)^ et ¶ˆ| )^  = 0 alors sur |; +∞.
  |    | )^ '
)^ '
Construire la courbe hµ .
¶ est continue en | )^.
3.

Dérivabilité de & en | )^: ¶ˆ| )^  = 0 et


¶p| )^  = 0 alors ¶ est dérivable en | )^.
e) les limites de & sur & .
lim ¶ = lim f g = m€ = +∞
›œ _'^l v
)ƒ)›œ _
  | )ƒ )   | )ƒ )
;

lim ¶ = lim f g = mA = −∞


›œ _'^l v
)ƒ)›œ _
  | )ƒ '   | )ƒ '
;

lim ¶ =lim f g = mA = −∞


›œ _'^l v
›œ _)^
  | )
  |)
;
Problème 52 : On considère la fonction & définie
lim ¶ =lim f g = m€ = +∞
›œ _'^l v
›œ _)^ ; posons i = ln , par : &  = U| − |.
  | '
  |'
Quel est l’ensemble de définition de & : & ?
lim ¶  lim f g = lim f
›œ _'^l
g = +∞ ;
ã'^ l

Soit 8 la fonction définie par :


1.
)ƒ)›œ _ )ƒ)ã
  0'   0' i  −∞
8  = ) + U| − |.

on a : 2.

lim ¶ = lim f _'^ g = lim f g = +∞ .


›œ l ã'^l
Etudier les variations de 8 sur 8 .
  +∞   +∞
›œ _)^ ã)^
i  +∞ Calculer 8. En déduire le signe de 8 
a)

Donner le tableau de variation de &


suivant les valeurs de .
b)

 0 | )õ | )ƒ | )^ | ƒ +∞ Etudier les limites de & sur & . Dresser le


tableau de variation de & sur & .
3.
¶ − + + − − +
e

¶ Tracer la courbe ,& .


Soit *­  la droite passant par O et dont une
8 0 8 4.

équation est = ­ (­
%“¿ ).
f) Trouver dans chaque cas, les réels non nuls a, 5.

! 
0; | )ƒ  ¨ | )ƒ ; | )^ , ¶ = z ln   ß  Déterminer les coordonnées des points O et
b et c dans chacun des cas tels que :

O qui sont les points d’intersection de ,& et *­ 


a)


ó )Ý›œ _l )Þ'ƒÝ ›œ _)ƒÞ'ó
) ›œ _)ƒ ) ›œ _)ƒ
; par identification
on a : z  1 ; ß  1 et ‹  4. Déterminer le réel ­ tel que H = } est le
différent de O.

! 
| )^ ; | ¨ |; +∞, ¶ = z ln   ß  milieu du segment O ; O .
b)

ó

Ý›œ _l 'Þ)Ý ›œ _)Þ'ó
Soit ³ un réel tel que ³
 ; .
›œ _)^ ›œ _)^
Calculer, l’aire ´³ vérifiant
; par identification on a : 6.
z  1 ; ß  3 et ‹  4.
³  D
a)
F . (Rappelle ) = + + ) )

« asymptote parabolique » à ,+ . &  
! 
0; | )ƒ  ¨ | )ƒ ; | )^ , ¶ = − ln   1   ´³ =
v
soit Š   ln   1, on calcule ³
b) Calculer .
)ƒ)›œ _
,
lim¶ − Š = lim f g = 0 ; donc h est
v
)ƒ)›œ _
  +∞   +∞
Ÿ

Page 57 sur 215


Correction : &   U| − | *­  : = ­ (­
%“¿)
hµ ‘ ˆ;  = ~M^ ; Mc  E ln|  1|  ±
5.

Dµ = ~/
IR, − < 0  =   |;  1 D
a)
EZ E ==)s« s '^; ;s ';
> >

Dµ = −∞; 1 ¨ 1; +∞.   |  1


1.
> '^; );s > ';.
; l

8  = ) + U| − |

réel ­ / H = } est le milieu du segment
–O '–O
b)
O ; O  E H = = = 4 E ± = 4.
c;
2.
a) ! < , 8  = + =  ) ,
) )
 )  c c
)
! 
−∞; 1 ¨ 1; 2 8    alors ¡ est 6. Soit ³ un réel tel que ³
 ; .
c
strictement décroissante sur ∞; 1 et sur 1; 2. c) »º = − ˜¼ ¶ˆ = − fc  c ln  1g 
c ^

! 
2; +∞, 8    alors ¡ est strictement
¼
c
ˆ  f c  c ln  1g  ˜ V 1
^ c _l )^ ^ c
croissante sur 2; +∞. ˜
c ¼ _)^ c ¼
¼
lim ¡ = +∞ lim ¡ = +∞ 1−1ˆ1−122ln114212º22−1−1
  −∞   +∞ 2º2lnº1−14º2−12º.
; ;
1
lim ¡ =lim f + U − g = ) + ln 0)  ∞
  1) − 0
  1) d) lim »º   ln 0  ∞.
'

lim ¡ =lim f ) + U − g = m€ = −∞


^
^ º1
  1'   1' m
Problème 53 : On considère la fonction & définie
car €

est emporte sur ln 0' .


par : &  = C U , Ä

;  ¨  ; +∞D
'
 ∞ 2 ∞
 Ä = 
¡  − +
1 .

Quel est l’ensemble de définition de & ?


¡ +∞ ž −∞ +∞ ž 2 n ∞ Etudier la continuité et la dérivabilité de & en
1.

b) 8  .
. Interpréter graphiquement ce résultat.
2.

! 
−∞; 0 ¨ 1; +∞ 8   
Soit 8 la fonction définie par : 8  =
! 
0; 1 8   .
− − + U Ä  0D
3.

lim ¶ = −∞ ; lim b = +∞ ; Z .


− Ä = 
  −∞   +∞ Etudier la continuité et la dérivabilité de 8 en
3.
lim ¶ =lim U −  = ln 0)  ∞;
. Interpréter graphiquement ce résultat.
a)
  1)   1)
lim ¶ =lim U −  = ln 0'  ∞ b) Étudier les variations de la fonction u sur son
  1'   1'
.

! < , &  = + U| − | = 8 , Montrer que l’équation 8  =  admet une


ensemble de définition.

unique solution  , appartient à l’intervalle


)
c)
! 
−∞; 0 ¨ 1; +∞ &    alors ¶ est
, }; , Ó. Donner une valeur approchée de  à
strictement croissante sur −∞; 0 et sur 1; +∞.
! 
0; 1, 8    alors ¶ est strictement ) près.
décroissante sur 0; 1. d) En déduire le signe de 8  sur 8 .
 −∞ 0 1 +∞
Etudier les limites de & sur son & .
4.
@ 
¶ + 0 − +
Montrer que pour tout réel
;  ¨
a)
¶ −∞ n 0 ž −∞ −∞ n +∞ b)
Tracer la courbe ,& :  ; +∞, &  =
8 
U 
4.
= limU| − | = +∞
. En déduire le sens de
lim _
µ_
, donc ,& admet variation de &.
  î∞   î∞ Montrer que &   =  .
Dresser le tableau de variation de &.
c)

Etudier les branches infinies de ,& et celles de


une branche parabolique de direction (OY) à l’infinie. d)

,8. Tracer la courbe ,& et celle de ,8.


5.

Correction : &  = C U , Ä

;  ¨  ; +∞D
'

 Ä = 

Dµ = ~/
IR, ln  < 0 |i   0 =.
Dµ = 0; 1 ¨ 1; +∞.
1.

Page 58 sur 215


lim ¶ 
m'^
0 tableau de variation de & :
Continuité de & en : )3
0  0 m +∞
d)
2. et

¶0 = 0, alors ¶ est continue en 0. ¶ − − +


1

Dérivabilité de & en : = _ ›œ _
µ_)µm _'^
_)m ¶ 0 ž −∞ +∞ ž m n +∞
lim _)m = = +∞; alors ¶ n’est pas dérivable
µ_)µm m'^
,8 . = −1 − + ln .
®_ ^
m€ _ _
0
5. branches infinies de

en 0, par conséquent hµ admet en ce point une demi-


Branche parabolique de direction (Oy) car
lim = +∞.
®_
_
− − + U Ä  0D   +∞
tangente verticale.
8  = Z .
− Ä = 
«
V^' W
branches infinies de ,& . = =
µ_ _'^
3.
u
lim ¡ = −1 _ _ ›œ _ ›œ _
Continuité de 8 en :
.
0
a) et
¡0 = −1, alors ¡ est continue en 0.
Branche parabolique de direction (Ox) car
lim _ = 0.
µ_

Dérivabilité de 8 en : = −1 + ln 
®_)®m
_)m
  +∞
,& , trait plein et ,8, trait pointé.
lim _)m = −∞; alors ¡ n’est pars dérivable en 0,
®_)®m

0
par conséquent h® admet en ce point une demi-

lim ¡ = −1 et
tangente verticale.

0
b)

lim ¡ = lim f V−1 − + ln Wg  ∞


^
_
  +∞   ∞
! 
0; +∞, ¡ = ln  ; alors ¡ est strictement
décroissante sur 0; 1 et ¡ est strictement croissante
sur 1; +∞.
Dressons le tableau de variation de 8.
 0 1 +∞ Problème 54 : On considère la fonction définie
¡ − + par   = −  −  +  U .
¡ −1 ž −2 n +∞ Etudier les variations de .
¡ est continue et strictement croissante sur En déduire le signe de  .
1.

3,4; 3,7. Elle réalise donc une bijection de 3,4; 3,7


c) 2.
Soit & définie par : &  = − + ð − 
U
sur ¡3,4; ¡3,7. Or ¡3,4. ¡3,7  0. Donc sur
3. .
3,4; 3,7, il a un unique antécédent. Ainsi l’équation Etudier le sens de variation de & et ses limites
¡ = 0 admet une unique solution m
3,4; 3,7 et en +∞ §? . Dresser le tableau de variation de &.
a)

m = 3,57. Montrons que &  =  possède une solution


! 
0; m , ¡  0 et ! 
m ; +∞, unique à dans }, ; }, „.
b)

¡  0 En déduire le signe de & .


d)
c)

= − + ð est asymptote oblique à ,& . Etudier la


4. Montrer que la droite (d) d’équation
lim ¶ = +∞
, lim ¶ = 0 et
4.
«
^'
¶ = u
position relative de ,& par rapport à (d).
ÛÜ u
0   +∞
a) .
Construire ,& et (d).
u
«
›œ _) _'^
! 
0; 1 ¨ 1; +∞, ¶ = = Calculer, l’aire ´à de la partie du plan
5.
u
›œ _l
b) 6.
; alors ¶ est strictement décroissante sur 0; 1
®_
= à, = et , . Calculer la limite de ´à
limitée par la droite (d), les droites d’équations
_›œ _l
et sur 1; m  et ¶ est strictement croissante sur
lorsque à tend vers .
m ; +∞.
On sait que ¡m  = −m − 1 + m ln m = 0 r
m + 1 = m ln m alors ¶m  = = m .
c)
_ '^
›œ _

Page 59 sur 215


Correction :   = −  −  +  U

1. Etudions les variations de : ëY =0; +∞


! 
0; +∞ b′ = , b est strictement
c>^)_ l ?
_
croissante sur 0; 1 et b est strictement décroissante
sur 1; +∞.
lim b = lim f− c V1 + l − l Wg = −∞
c c ›œ _
_ _
  +∞   +∞
lim b = lim− c − 2  2 ln   ∞
! 
1; +∞, ¶ − − + 5  0.
0 0
»â = − ˜^ ¶ − − + 5ˆ =
ï
. 6.
 0 1 +∞
b + − ˜^ f+2
ï ›œ _
g ˆ  ln c ^ï  ln âc .
b −∞ n −3 ž −∞
_
 »â = ln âc   ∞
! 
0; +∞, b  0, car b1 = −3.
à à
2. .
¶ = − + 5 − 2
›œ _
_
3. .

! 
0; +∞, ¶ = =  0,
)_ l )c'c ›œ _ Y_
Problème 55 :
_l _l
donc ¶ est strictement décroissante sur 0; +∞.
a)

+  définie sur ; +∞ par : +  =  − U .


1. Etudier les variations et en déduire le signe de

lim ¶ = lim f− + 5 − 2 g  ∞


›œ _

  +∞
_ On considère la fonction définie par :
  ∞
2.
  = +
'U
lim b = lim f− + 5 − 2 g  ∞
›œ _

   = −∞
.
_
0 0
.
 '
tableau de variation de & :
a) Montrer que et
   = +∞
 0 +∞  +∞
.
¶ − Dresser le tableau de variation de .
¶ +∞ ž −∞ Montrer qu’une droite : d’équation =
b)

¶4,46 = −0,13 et ¶4,2  0,11 est asymptote à , . Etudier la position relative de


c)

¶ est continue et strictement décroissante sur 4,2; 4,6.


b)
, par rapport à :.
De plus ¶4,46; ¶4,2  0. D’après le théorème des Déterminer le point - de , où la tangente est
valeurs intermédiaires l’équation ¶  0 possède
parallèle à :.
d)

une solution unique â dans l’intervalle 4,2; 4,6.


Signe de &  :
e) Déterminer une équation de la tangente T à la

! 
0; â, ¶  0 et ! 
â; +∞, ¶  0.
c) courbe C au point d’abscisse 1.

¶ − − + 5 = −2
›œ _
Calculer les valeurs approchées à ) près
3.
_
4. , on calcule
de   pour les valeurs suivantes de :
a)
lim ¶ − − + 5 = lim f−2 _ g 0, donc la
›œ _

  +∞   ∞ ,  ; 5) ; .
droite (d) d’équation  = − + 5 est asymptote En déduire l’existence d’une valeur unique à
oblique à hµ . comprise entre ,  et 5) telle que à = .
b)

Position relative de ,& par rapport à (d) : Construire la courbe , , T et (D).


¶ − − + 5 = −2 Calculer l’aire de l’ensemble des points 1 du
›œ _
4.

_
plan compris entre la courbe , , la droite : et les
5.
! 
0; 1, ¶ − − + 5  0, hµ est au-dessus
droites d’équations = 5) et = .
! 
1; +∞, ¶ − − + 5  0, hµ est au-
de (d) et
6. On considère les quatre réels a1, a2, a3, a4

de , et de (D) ; a2 est l’abscisse du point de , en


définis par : a1 est l’abscisse du point d’intersection
,& et (d) :
dessous de (d).
5.
est l’abscisse du point d’intersection de , et de T ;
lequel la tangente passe par l’origine du repère ; a3

a4 est solution de l’équation   = , où 


désigne la dérivée seconde de la fonction f.
Page 60 sur 215
Sur 0,3; | )^ , b est dérivable et strictement croissante
donc elle réalise une bijection de 0,3; | )^  à
a) Déterminer les réels a1, a2, a3, a4.

b0,3; b| )^ . Comme 0


b0,3; b| )^  
b) Montrer que ces réels sont des termes
consécutifs d’une suite géométrique dont on
précisera la raison. 0,38; 0,37 et que b| )^  4 b0,3  0 alors elle
admet un antécédent unique â
0,3; | )^ .
Correction :
4.
!   0, p = 2   
^ c_ l )^
_ _
1.

, alors p est strictement décroissante sur


>_√c)^?>_√c'^?
_

g0; f et strictement croissante sur f c ; ∞f et


√c √c
c

p V W  1  ln 2  0 donc, p > 0 sur 0; ∞.


√c ^
˜s A« b − ˆ = ˜s A« V W ˆ =
^ ^ ^'›œ _
c c _
5.
   
'U ^
fln   c ln c g   0,5.
^ ^
c
2.
s A«
b    _    _  _
^'›œ _ ^ ›œ _

Déterminons les réels a1, a2, a3, a4 : hY ‘


a) 6.
lim b  lim f + 1 + ln g  € 1  ∞  ∞
^ ^
ë r   | )^; a2 est l’abscisse du point de , en
a)
_ m
  0'   0'
lim b =lim f + + g = +∞
^ ›œ _
bzc   zc   bzc  r zc  | )^/c ;
lequel la tangente passe par l’origine du repère :
_ _
  +∞   +∞ hY ‘ T r   1 ; bzv   0 r zv  | ^/c .
et .

!   0, b = _ l  0, alors b est


q_
z^  | )^/c 4 | )^/c  | )^, zc  | )^/c,
strictement croissante sur 0; +∞.
b)
zƒ  | )^/c 4 | ^/c  1 et zv  | ^/c, on remarque la
b)

 0 +∞ raison est B  | ^/c ; donc la forme récurrente est :


b + zŸ'^  zŸ | ^/c.
b −∞ n +∞
b −  = _ = _ + _ ,
^'›œ _ ^ ›œ _
c) Problème 56 :

limb −  = lim = 0, donc (D) est asymptote


^'›œ _
Soit la fonction + définie par
  +∞
_
  +∞ +        U .
1.

à hY en +∞. Position relative : il dépend du signe de Montrer que, si   , on a +   .


b −  =
^'›œ _
1 + ln   0 E   | )^. Etudier le sens de variation de + sur  , ∞.
a)
_
Calculer   et +.
. Posons b)

Si 
0; )^ 
| alors b     0, hY
^'›œ _
_ Montrer que +    possède une solution

unique à dans l’intervalle  ; ∞.
c)
est au dessous de (D).
Si   | )^ alors b     0, hY est
^'›œ _

_ Donner de la valeur approchée de à à ) .
On considère la fonction définie par
d)
2.
   ' .
U
au dessus de (D)
Si   | )^ alors b     0 le point
^'›œ _
_

@| )^ ; | )^  est commun à hY et (D). Etudier la fonction . (on montrera que
le point A de hY où la tangente est parallèle à
a)
à  à).

>ë ?: bm  = 1 r m = 1, donc A1; 2 car La


d)
Déterminer l’équation de la tangente T1 à ,
tangente A>m ; bm ? a pour coefficient directeur
b)

bm . Elle est parallèle à la droite ë ssi bm   1 Tracer la courbe , .


au point d’abscisse 1.

(coefficient directeur de ë).


c)

T :   b1  1  b1    1. Correction :


b est continue et strictement croissante sur
e)
+        U . ëq = 0; +∞
0; ∞. Elle est bijective de 0; ∞ sur IR.
3.
p = 1 +  c 1 − 2 ln   1 E
1.

 0,3 | )^ 1
1  2 ln   0 E  | ^/c ou  c  0 E  0
a)
b 0,38 0,37 2
or | ^/c et 0 appartiennent à 0; 1.

Page 61 sur 215


D’où ! 
0; 1, p  1. Démontrer qu’il existe un point unique - de
! 
0; +∞, p′ = −4 ln . , où , admet une tangente  parallèle à : la
d)

! 
0; 1, p′  0, p est strictement croissante droite d’équation = .
b)

sur 0; 1. Déterminer les coordonnées de -.


! 
1; +∞, p′  0, p est strictement Construire la courbe ,+ .
décroissante sur 1; +∞.
e)

p1 = 2 et p2  5  8 ln 2  0,54. du paramètre ­, du nombre de solutions de


2. Discuter graphiquement, suivant les valeurs

c) La restriction p^ de p à 1; ∞ est continue et l’équation :   = + ­


Placer ces solutions par rapport à  et 5 − .
limp  ∞
strictement décroissante sur cet intervalle ; de plus, on
, donc p réalise une bijection de
  +∞ Justifier que est une bijection de − ; +∞
a 3.
1; +∞ sur −∞; 3. Comme 0
−∞; 3, et aussi
a)

p2 4 p1  0, alors d’après le théorème des


Construire la courbe de ) .
sur un intervalle que l’on précisera.

valeurs intermédiaires l’équation p  0 a une


b)
solution unique â dans l’intervalle 1; ∞.
Recherche de la valeur approchée de à à
Correction :

 : p1,7 = 0,82 ; p1,8 = 0,43 et p1,9 =


d)
)
&  =  +  +  −  U + 
1.
0,024, or p1,8 4 p1,9  0 alors 1,8 â 1,9. a)
! 
−1; +∞, ¶′ = =
U c¦_'^l )^¥ c__'c
  = '  _'^ _'^
lim ¶ = +∞ lim ¶ = +∞ .
2. .
Etudier la fonction : ëY = 0; +∞.
  +∞   −1
a) et
^'_ l )c_ l ›œ _ ^'_ l ^)c ›œ _
!   0, b′ = = = Tableau de variation de ¶ sur −1; +∞ :
_^'_ l l _^'_ l l
q_
! 
0; â, b′  0 b est strictement  −1 0 +∞
_^'_ l l ¶ − +
..
croissante sur 0; â. ¶ +∞ ž 3 n +∞
! 
â; +∞, b′  0 b est strictement Le minimum de ¶ est 3  0, donc sur −1; +∞ on a
décroissante sur â; +∞. ¶  0.
pâ = 0 E ln â  , zC‰yª bâ =
^'ï l ^
  = = +  '
 ' ' U '  U ' 
cï l cï l '
.
 0 â +∞
b)

!
−1; +∞, b′ = =
_ l 'c_'^'c)c ›œ_'^
b + − _'^l
b −∞ n
^
ž 0
µ_
 0, donc b est strictement croissante sur
cï l _'^l
T1 :  =  − 1. lim b = −∞
−1; +∞. lim b = +∞ et
Traçons la courbe , :   +∞   −1
b)
.
 −1 +∞
c)

b +
b −∞ n +∞
c) branches infinies de :
= = 1 + 2 _'^ 4 _ ,
Y_ _ l '_'c ›œ_'^ ›œ_'^ ^
_ _ l '_
on déduit
lim _ = lim f1 + 2 _'^ 4 _g  1 et
Y_ ›œ_'^ ^

  +∞   ∞
que

lim b −  =lim f2 g  0, donc h admet


›œ_'^
Problème 57 : On considère les fonctions et &   +∞
_'^ Y
  ∞
définies respectivement par :   = une asymptote oblique d’équation  = .
 ' ' U ' 
'
et &  =  +  +  −  U +  b′m  = 1 E m = | − 1 = 1,71.
A f| − 1; V| − 1 + sWg.
d)
v

, en trait plein et , A en trait pointé.


Quel est le signe de & ?
1.
e)

Etudier les variations de .


a)

Etudier les branches infinies de .


b)
c)
Page 62 sur 215
Correction :

1. +  =  + − U .
lim p = lim f c V1 + l − l Wg = +∞
^ ›œ _
_ _
  +∞   +∞
a)

lim p = lim c + 1 − ln    ln 0'  ∞


  0'   0'
.

!   0, p@  = 2  
^ >_√c)^?>_√c'^?
_ _
b) .
Sens de variation de + sur ; ∞ :
!  E g0; f, p  0 donc p est strictement
√c
b    ±. c
Si ±
1; ∞, aucune solution.
2.
décroissante sur g0; f.
• √c

Si ±
0; 1, deux solutions.
c

!Eg ; +∞f, p  0 donc p est strictement


√c

• Si ±
∞; 0, une seule solution. c

croissante sur g c ; +∞f.


√c

b est continue et strictement croissante sur


3.

1; ∞. elle réalise une bijection de 1; ∞ sur Tableau de variation de + sur ; +∞ :
a)

∞; ∞.  0 √2 ∞
, A en trait pointé. 2
p  0 
b)
p ∞ ž 1,83 n +∞
Signe de + sur ; +∞ : Le minimum de p est
Problème 58 : unité graphique 2 cm

Soit + définie par : +      U . 0,83  0, donc sur 0; +∞ on a p  0.


Etudier le sens de variation de + et ses limites
1.
  = +  +

U

en ∞ §? .
a) 2. .
limb =lim f + + g = = −∞
U )3
Dresser le tableau de variation de +. En  m€
déduire le signe de + .   0' 0 '
b) a) ; la

On considère la fonction définie par : droite d’équation  = 0 est asymptote verticale à hY .


limb =lim f + + g = +∞.
U
2.
  = +  +
U


  +∞   +∞
.
Déterminer la limite de en . Interpréter
b)

lim fb − V + cWg =lim f g = 0 donc la


^ U
a)

Déterminer la limite de en +∞.   +∞   +∞


graphiquement ce résultat. c)

droite : d’équation  =  + c est asymptote oblique


^
Montrer qu’une droite : d’équation
b)

à hY en +∞.
c)
= +  est asymptote à , . Etudier la position

relative de , par rapport à : Position relative : posons b −  = = 0.


›œ _
_
Dresser le tableau de variation de et Si 
0; 1, hY est au dessous de :.
construire la courbe , et :.
d)
Si   1, hY est au dessus de :.
-

Montrer que l’équation   =  admet une


-
Si  = 1 alors le point B V1; cW est commun à hY
ƒ
solution et une seule à et que l’on a :  à .
3.
-

Donner un encadrement d’amplitude ) de à. et :.


!  E 0; +∞, b @  = 1 + =
^)›œ _
4. Soit ³ est un réel supérieur à . d)
_l
Calculer % = ˜§ * .
D U 
=  0, b est strictement croissante sur
_ l '^)›œ _ q_
_l _l
a)
En déduire en ¬­ l’aire ´³ de la partie

0; +∞.
du plan limitée par la courbe ,& , la droite : et les Tableau de variation de b sur 0; +∞ :
b)

droites d’équations = 5, = ³.  0 +∞
 ´³ b +
³  +∞ b −∞ n +∞
c) Calculer .

Construisons hY :
Page 63 sur 215
Montrer que &à =

àà' 
5. .
Dresser le tableau de variation de &.
Construire la courbe ,& .
6.
7.

Correction : &  =
 U
 '
.

Dµ = ~/
IR,   0 = 0; +∞.
Etudions les limites de & sur & :
1.

La fonction b est dérivable et strictement


2.
lim ¶ = lim f ' g = = −∞ et
3.  U )3

0 0
[2 ; 3] sur b2 ; b3 = 2,84; 3,86. Le nombre
croissante sur [2 ; 3], donc elle réalise une bijection de

lim ¶ = lim f2  g  0


U
trois (3) est compris entre b2 et b3, et que
  +∞   ∞
b2  3 4 b3  3  0 donc l'équation b 
.

8  =  ' − U : 8 = 0; +∞


'
3 admet une solution unique â dans [2 ; 3]. 3.
Encadrement d’amplitude ) de à : sens de variation de 8 sur 8 : ! 
0; +∞,
Avec une calculatrice : b2,14  3 ì 0,00034 et
a)
¡@  = c_'^l − _ =  0, alors ¡ est
)^ ^ )_'^v_'^

b2,15  3 ì 0,0006. 2,14 â 2,15.


_c_'^l
strictement décroissante sur 0; +∞.
Calculons J  ˜  * :
5
¡1 = ƒ = 0,66 et
c

I = ˜^ bˆ = ˜^ f + c + g ˆ =
s s ^ ›œ _
b)
¡2  õ  ln 2  9,31. 10)c.
_ ƒ
s
f g = c .
_ l '_'›œ _l s l 's)^
c ^
Pour 
; ∞ : ¡ est continue (puisque
Soit ³ est un réel supérieur à .
c)

lim ¡  ∞
4. dérivable), strictement décroissante et prend des
I = ˜G ˆ = c ˜G 2 _ ˆ  c ln c FG
F ›œ_ ^ F ›œ_ ^
_   ∞
a) valeurs négatives ( ) et positives
I  c ln c FG  c ln ºc  c. (lim ¡ = +∞). D’après le théorème des valeurs
^ ^ ^

0
»º  4 ˜s b  ˆ ‹±c 
¼
intermédiaires, l’équation ¡ = 0 a une unique
solution à dans ; +∞.
b)
4 ˜s f _ g ˆ ‹±c  4 I ‹±c
¼ ›œ _

Trouver un encadrement de à à ) :
´³ = ln º  2 c
¡1,8 = 2,09. 10)c et ¡1,9  3,76. 10)c.
d)
 ´³ ln ºc  2  ∞
c)
³  ∞ ³  ∞
. on trouve, ¡1,8 4 ¡1,9  0 donc 1,8 â 1,9.
En déduire le signe de 8  sur ; +∞ :
Problème 59 : On considère la fonction & définie ! 
0; â, ¡  0 ;
e)

par : &  = ' .


 U
! 
â; +∞, ¡  0 ;
ª{  = â, ¡â = 0.
Quel est l’ensemble de définition de & ?  
> ' ?) '  U
@  
Etudier les limites de & sur & . !  0, & = =
1.

  ' 
Soit 8 la fonction définie par
2. 4.
€
 ' f )U g
= =
 ' ) '  U
3.
8  =  ' − U .
'  €
  '   ' 
 

Etudier le sens de variation de 8 sur 8 . =  '  4 8 .


 ' 

Calculer 8  et 8.
a)
! 
0; â, ¶  0 alors ¶ est strictement
Montrer que l’équation 8  =  a une
b)
croissante sur 0; â.
solution unique à dans l’intervalle ; +∞.
c)
! 
â; +∞, ¶  0 alors ¶ est strictement
Trouver un encadrement de à à ) .
décroissante sur â; +∞.
En déduire le signe de 8  sur ; +∞.
d)

Montrer que &à = àà' .


e) 
5.
¡â = cï'^ − ln â  0 E cï'^  ln â
ï'^ ï'^
4. Montrer que :
!
& , &@   = 4 8 . En déduire le
 ' 
  ' 
sens de variation de & sur & . ¶â  ïl 'ï  ïlH€«
c
l 'ï  cï'^ 4 ïï'^  ïcï'^
c ›œ ï ï'^ c c
H€«

Page 64 sur 215


tableau de variation de & :
 0 â ∞
6. Correction :

+   U  
¶  
Ensemble de définition : ëq  0; ∞.
1.
¶ ∞ n
c
ž 0
0
ïcï'^ lim p  1 lim p  ∞
Construire la courbe ,& . a)
0
et
  ∞
! 
0; ∞ p′  ln 
7.
b)

 0 1 ∞
p′  
p 1 ž 0 n ∞
On remarque que p1  0 qui est aussi l’ordonnée du

!  E 0; ∞ p  0.


point minimum, alors de ce fait on en déduit que :

On sait que / U et p sont strictement


croissante sur 1; |. Pour p1  ln 1  1  1  0 et
c)

p′1  ln 1  0. Pour p|  | ln |  |  1  1 et


p′|  ln |  1. Vérifions cette hypothèse,
! 
1; |, p ln  E p  ln  0
p ln  E  ln     1  ln  0
Problème 60 :

Soit + la fonction définie sur ;  ∞ par p ln  E ln    1    1 0


+   U   . p ln  E   1ln   1 0
1.

Etudier les limites de + sur ;  ∞. ! 


1; |,   1ln   1 0..
Etudier les variations de +.   1D
a)
©‰ª‰Šª   1ln   1  0 E Z
En déduire le signe de +  en fontion de . |
b) (vraie).
Calculons ñ  ˜    U * :
5
On note ,′ la représentation graphique de la d)
J  ˜^   1 ln  ˆ  ˜^  ln  ˆ  ˜^ ln  ˆ
s s s
fonction / U dans le repère T; KL, ML. Montrer
c)

que , et ,′ ont deux points communs d’abscisses J  fc  c ln   v  c   ln   g 


^ ^ s s l )ƒ

respectives et 5 et que, pour tout élément de ^ v


.
∆ ˜^ ln   p ˆ 
s
 ; 5, on a : +  U . On ne demande pas de e)
construire , et ,′ . ∆ ˜^   1 ln     1 ˆ  J 
s

Calculer ñ  ˜    U * .
5 s
˜^   1 ˆ  J  fc  c  g 
s ^ s l )vs'õ
v
d)
^
   U . Ensemble de définition ëY de

∆  ~O ;  § §? +  U .
e) Soit le domaine plan défini par :
)
2.
Déterminer, l’aire de ∆. Donner une valeur b : ëY  0; 1 ¨ 1; ∞ .
décimale approchée à ) .
b  _)^ ln   4
^ ›œ _ ^
Soit la fonction définie par
«
_ ^)
a)
u

limb  lim f ln g  m)^  ∞ ;


^ )3
2.
   U .

_)^
0
)
Etudier les limites de sur : . 0
Etudier les variations de .
a)
limb  lim Å 4 «Æ  0 limb  1
›œ _ ^

Tracer , de la fonction .   ∞
_
1
^)u
b)

  ∞
et .
c)
Montrer que l’équation     admet une

d) Etudions les variations de : !

unique solution, notée à, et que , ð  à  3,6.


b)
«
_)^)›œ _
0; ∞ , b′  u  
_ ›œ _)_'^
On considère la fonction & définie sur ^)_l _^)_l

0.
)q_
 ;  ∞ par : &   U    .
3.

_^)_l
Montrer que à est une solution de &   .  0 1 ∞
Etudier le sens de variation de &. b′  
a)

b ∞ ž 1 1 ž 0
b)

c) Traçons , :
Page 65 sur 215
Posons i    2 E   i  2,
lim b  lim flni  1  g  ∞
c
ã
  2 i0
et

lim b = lim fln  2  g  ∞


_
_'c
  +∞   ∞
 −2 ∞
b 
b ∞ n ∞
b3,5  0,501 et b3,6  0,492
b est continue et strictement croissante sur
b est dérivable et strictement décroissante sur
d)
0,6; 0,5. Elle réalise donc une bijection de
2.

0; ∞ donc sur 3,5; 3,6. On remarque que


^
c 0,6; 0,5 sur b0,6; b0,5 
appartient à b3,5; b3,6 = 0,492; 0,501. Il a un 0,92; 072. Or b0,6. b0,5  0 et 0

unique antécédent pour b sur b3,5; b3,6  0,92; 072. Donc sur 0,6; 0,5, il a un unique
0,492; 0,501. L’équation b  a donc une seule
antécédent. Ainsi l’équation b  0 admet une
unique solution â
0,6; 0,5.

solution â
3,5; 3,6.
signe de   selon les valeurs de x
&   U    

! 
−2; â, b  0
3.
3.
bâ  E ln â  â  . On déduit ¶â  ! 
â; +∞, b  0
^ ^ ^
c c c
lim b = lim1 +  ln  2  ∞
a)
ln â  c â  c  c â  c   c â  c  c â  c â  â
^ ^ ^ ^ ^ ^ ^ ^
  −2   2
4. et
lim b = lim 1 +  ln  2  ∞
! 
0; +∞, ¶@  = _ + c =  0, donc   +∞   ∞
(vraie).
^ ^ _'c
c_ ! â
−0,6; −0,5, bâ = lnâ  2 
¶ est strictement croissante sur 0; +∞.
b)

 0 E lnâ  2   ï'c.
ï ï
5.

ï'c
Problème 61 : On appelle la fonction définie sur ! â
−0,6; −0,5, bâ = 1 + â lnâ  2  1 
l'intervalle I = −; +∞ par ïl

ï l )ï)c

c)ïï'^
ï'c ï'c ï'c
.
  = + U + . (unité graphique 4 cm). tableau de variation de :
Etudier les variations de la fonction ′.  −2 â ∞
6.

Montrer que sur l'intervalle −; +∞ b  


1.

l'équation   =  admet une solution unique à b ∞ ž bâ n ∞


2.

appartenant à −, „; −, ð. Étudions les branches infinies :


En déduire le signe de   selon les valeurs  _  ln  2, on peut déterminer :
Y_ ^
_
3.
lim _ = lim f_ + ln  2g  ∞, donc h
Y_ ^
Etudier la limite de sur  .
de x.
Y
  +∞   ∞
Montrer que pour à appartenant à
4.
5.
−, „; −, ð, à =
)àà' 
, :
admet une branche parabolique de direction (Oy).
à'
.
Dresser le tableau de variation de et étudier
4.
6.

Construire la courbe , .
les branches infinies.
7.

Correction : (unité graphique 4 cm).

  = + U + .
les variations de la fonction ′ :
!   −2, b  ln  2  _'c
_
1.

!   −2, b  _'c  _'cl  _'cl  0, donc b


^ c _'ƒ

est strictement croissante sur 2; ∞.

Page 66 sur 215


Problème 62 : On considère la fonction définie lim b =lim fln V1  W  g  ln1  0,
c c
_ _'c
U
'
Ä  0D   +∞   ∞
par :   = C
3.

 Ä =  donc b  0 sur 0; +∞, donc b est strictement
.

croissante sur 0; +∞.


lim b = ln V €W   ln 0'  ∞
c
Quel est l’ensemble de définition de ?
1.
m
Etudier la continuité au point .   0'
a) ; posons

i =1+
c
Etudier la dérivabilité au point  et   +∞D lim b =lim f2 g  2
b)
›œ ã
_D
Ï EZ
i  1   +∞ i  1
ã)^
c)
=
c ;.
Montrer que, pour tout,  0, b  = ã)^
interpréter ce résultat.

 0 +∞
2.
En déduire que  est strictement
)}
 '
. b −
décroissante sur ; +∞. b +∞ ž 0
Montrer que est strictement croissante sur b +
; +∞. Dresser le tableau de variation de . b +∞ n 2
3.

TA :   Vln 2  W  1.
^
, au point A d’abscisse 2.
4. Déterminer une équation de la tangente TA à
c
4.

Construire la courbe , . 5. , en trait plein ; ,& en trait pointé et TB


Soit & la fonction définie sur ; +∞ par
5.

&  = '.
6.


Dresser le tableau de variation de & sur


; +∞.
a)

Vérifier que pour tout


; +∞, on a
  − &  = ′ . En déduire la position
b)

relative de , et de ,& .

,& au point B d’abscisse 2.


c) Déterminer une équation de la tangente TB à

sur ; ∞ par &   '.



Construire la courbe de la fonction & et la
tableau de variation de & sur ; ∞.
d) 6.

! 
0; +∞, ¶ = _'cl  0, alors ¶ est
a)
v
tangente TB.

U Ä  0D
'
Correction :   = C croissante sur 0; +∞.
 Ä = 
lim ¶ = lim f g = 2
c_
_'c et ¶0 = 0.
  +∞   ∞
ëY = 0; +∞.
1.
 0 +∞
lim b = lim ln  2   ln   0 ¶ +
a)

  0'   0' ¶ 0 n 2


b) et
b0 = 0 alors b est continue au point 0. !  0, on a   − &  = ′  :
lim _)m =lim fln V1  _Wg  ∞
Y_)Ym c
b)
b′ =  fln V1  _W  _'cg et b  ¶ 
c c
, b n’est
0 '
  0'
c)
 ln V1  _W  _'c   fln V1  _W  _'cg  b′.
c c_ c c
pas dérivable au point 0 alors hY admet une demi-
position relative de , et de ,& .
! 
0; +∞, b′ =  ln V1  _W  _'c  0, hY
tangente verticale.
c c_
!   0, b = ln V1  _W  _'c.
c c

est au-dessus de hµ .
2.
!   0, b = _ l 4 _'c + _'cl = __'cl =
)c _ c )c_)v'c_

TB :   v   c.
^ ^
 0, alors b est strictement strictement
)v c)
__'cl
décroissante sur 0; +∞.
d) Voir figure.

Page 67 sur 215


Problème 44 : On considère la fonction définie  0 +∞
b + −
b 1 n |
^ c
ž −∞
par : d’unité graphique 5 cm

 
c
 U   , Ä  D

   C b4,8 = −5,08 et b4,4 = 1,35.
, Ä =  b est continue et strictement décroissante sur 4,4; 4,8.
. 3.

De plus b4,8. b4,4  0 et 0


−5,08; 1,35.
Etudier la continuité et la dérivabilité de en
. Interprétation graphique du résultat obtenu.
1.

l’équation b = 0 admet une unique solution


D’après le théorème des valeurs intermédiaires
Étudier les variations de la fonction .
â
4,4; 4,8. Encadrons à d’amplitude ) près :
Montrer que l’équation   =  admet une
2.

solution unique à sur }, }; }, ².


3.

b4,71 = −0,102 4 b4,69  6,6. 10)v   0


par l’utilisation de la calculatrice, on remarque que

Encadrer à d’amplitude ) près.


alors 4,69 â 4,71.
T1 :   b1 − 1 + b1 = 2  c.
^
, au point d’abscisse 1.
4. Déterminer une équation de la tangente T1 à
4.
Soit & la fonction définie par &        .

Dµ  ~/
IR,   0  0; ∞.
5. 5.
&  =   −  − .

!   0, ¶ = c  c −  c ln   2  c
a)
ƒ ^
Quel est l’ensemble de définition de & ?
Calculer &  et &′′  .
b)
!   0, ¶@  = 21  ln   2  2   ln  
a)

Etudier le sens de variation de &′ et en 1 et ! 0, ¶=2ln.


b)

déduire le signe de & . sens de variation de &′ :


c)

Etudier le sens de variation de &.  0 1 ∞


c)

Montrer que & admet un prolongement par ¶ @@ 


 
continuité à droite de . Etudier la limite de & en ! 
0; 1, ¶@ est strictement croissante sur 0; 1 et
d)

+∞. Dresser le tableau de variation de &. ! 


1; +∞, ¶@ est strictement décroissante sur
Montrer que , admet un point d’inflexion A 1; +∞. Déduction du signe de &  : ¶@ 1 = 0,
lim ¶ =lim21  ln   2  ∞;
e)

Construire , ; ,& et T1.   +∞   ∞


à déterminer son coordonnée.

lim ¶ =lim2   ln   1  2


6.

  0'   0'
 c 3 − 2 ln   1, ª{   0D
^
.
Correction : b = Cc  0 1 +∞
1, ª{  = 0 ¶ @@ 
+ −
.

¶@  −∞ n 0 ž −∞
Continuité de en :
donc !   0, ¶@   0.
1.
lim b = lim f  c −  c ln   1g  1
ƒ
c et b0 = 1, sens de variation de & : !   0, ¶@   0, alors ¶
0 0 strictement décroissante sur 0; +∞.
alors b est continue en 0. & admet un prolongement par continuité à
Dérivabilité de en : = c  −  ln 
Y_)Ym ƒ
droite de  :
d)
_)m
lim _)m lim fc  −  ln g  0; alors b est lim ¶ = lim fc  c −  c ln   2  cg  c .
Y_)Ym ƒ ƒ ^ ^

0 0 0 0


dérivable en 0, par conséquent hY admet en ce point lim ¶ = −∞
. tableau de variation de &
  +∞
 0 +∞
variations de la fonction :
une demi-tangente à droite de 0.

¶ −
lim b = lim f  c 3 − 2 ln   1g  ∞
2.
^
c ¶ 1/2 ž ∞
  +∞   ∞ , admet un point d’inflexion A à déterminer
.

! 
0; +∞, b = 21  ln  ; son coordonnée : ¶@@   2 ln   0 E   1,
e)

! 
0; |, alors b est croissante sur 0; | c’est le point A1; 0.
! 
|; +∞, b est décroissante sur |; +∞. 6. , en trait plein ; ,& en trait pointé et T1.

Page 68 sur 215


limb =lim f −  g = +∞
U

  +∞   +∞
a) et

limb =lim f −  g = − € = +∞
U )3
m
  0'   0'
b) Dressons le tableau de variation de f :
! 
0; +∞, b @  = = 0
_ ‚ )^'c ›œ _ ®_
_‚ _‚

 0 1 +∞
b − +
Problème 64 : Soit la fonction définie sur b +∞ ž 1 n +∞
limb −  =lim = 0 donc la droite
f _l g
›œ _
l’intervalle ;  ∞ par :   = −
U

  +∞   +∞
. c)

Soit 8 la fonction définie par : (∆) d’équation  =  est asymptote oblique à hY .


8  =  − +  U . Déterminons la position de , par rapport à (∆
1.
∆) :
Étudier le sens de variation de la fonction 8
Elle dépend du signe de b −  =
›œ _
sur l’intervalle ; + ∞.
a)
_l
Si 
0; 1, hY est au dessus de ∆.
.

Calculer 8  et en déduire le signe de 8 


Si   1, hY est au dessous de ∆.
-
pour x appartenant à l’intervalle ; + ∞.
b)

Si  = 1 alors le point @1; 1 est commun à hY


-

et ∆.
-
Déterminer les limites de en 0 et en +∞.
2.

Dresser le tableau de variation de . Traçons la courbe , et la droite (∆


a)
b) d) ∆) :
∆) d’équation y = x
est asymptote oblique à la courbe , .
c) Démontrer que la droite (∆

Déterminer la position de , par rapport à (∆


∆).
Tracer la courbe , et la droite (∆ ∆).
On note ³ un nombre réel tel que ³  1 et on
d)

désigne par ´³ l’aire, de la partie du plan


3.

délimitée par la courbe , , la droite (∆


∆) et les
droites d’équation x = 1 et x = ³. 3.
Démontrons que : ´³ = − −³:
a) À l’aide d’une intégration par parties, U ³
³
démontrer que : ´³ = − − .
U ³
a)
³ ³ Sur 1; +∞, la droite (∆) est au dessus de hY , donc
Déterminer la limite ℓ de ´³ lorsque à ›œ _ ¼
»º = ˜^ ˆ = f− g − ˜^ ˆ =
¼ ›œ _ ¼ )^
tend vers +∞.
b)
_ l _ ^ _l

Démontrer que ℓ = ´5.


^ ¼
f− − g = 1 − ¼ − ¼.
›œ _ ›œ ¼ ^
_ _ ^
c)

›œ _ ¼
»º = f− g − ˜^ ˆ = 1 − − ¼.
¼ )^ ›œ ¼ ^
_ ^ _l ¼
Correction :

8  = − +  U . lim»º =lim f1 − ¼ − ¼g = 1
 ›œ ¼ ^

º  +∞ º  +∞
1.
!   0 ¡ = 3 c + _ =  0,
c ƒ_ ‚ 'c
b) .
_ «
›œV W
a)
donc ¡ est strictement croissante sur 0; + ∞. c) » VsW = 1 −
^
«
#

^
« =1−
)^
« −
^
« = 1.
# # # #

sur 0; +∞, donc


b) u(1) = 2 ln 1 = 0 et u est strictement croissante
Problème 65 :

On considère la fonction définie par


• Si 0 < x < 1, alors u(x) < u(1) donc u(x) < 0.
• A.
  = +
U
Si x = 1, u(1) = 0 et

• Si x > 1 alors u(x) > u(1) donc u(x) > 0.
  = −
U
.


aux bornes de son ensemble de définition.
2. 1. Etudier les branches infinies de la fonction

Page 69 sur 215


Étudier les variations de la fonction aux  0 | +∞
b + −
2.

Montrer que l’équation     admet une b −∞ n 1,36 ž 1


bornes de son ensemble de définition.

solution unique dans l’intervalle ¦5) ; ¥ qu’on b est continue, strictement croissante sur
3.

| )^ ; 1, b| )^  ì −1,72 et b1  1, or b| )^  4


3.
note à. Encadrer à d’amplitude ) .
b1  0 donc d’après le théorème des valeurs
En déduire le signe de  .
intermédiaires l l’équation b  0 admet une
4.

solution unique â dans | )^ ; 1.


l’intervalle ; +∞ par ê  = U  + est
5. Montrer que la fonction F définie sur

 Encadrement de à d’amplitude ) :
une primitive de la fonction sur cet intervalle.
Avec la calculatrice, on trouve 0,56  â  0,57.
Construire la courbe , .
Comme bâ  0, et 0,56  â  0,57 :
6.

Si 
0; â, b  0. Si 
â; ∞, b  0. Si
4.
B.

  â, bâ  0.
, au point d’abscisse 1.
2. Déterminer une équation de la tangente T à

Montrons que ê    U   :



Soit & la fonction définie par
5.
&  = −  + + U . ! 
0; +∞, F ′  = + 1 = b, d’où la
c ›œ _
3.
c_
a) Etudier les variations et le signe de &. fonction F définie sur l’intervalle 0; +∞ par F =
Montrer que, !  0,   − =
& 
ln c   est une primitive de la fonction b sur cet
^
c
b) .
En déduire la position relative de , par
rapport à .
c)
, :
intervalle.

Soit  un réel appartenant à l’intervalle


6.

¥5 ; à¦. On note 1 le point de , d’abscisse  .


C.
)

Donner une équation de la tangente I à ,


en fonction de  ,    et ′  .
1.

Soit l’abscisse du point d’intersection de


 avec l’axe des abscisses.
2.

Ecrire en fonction de  ,    et ′  .
3. On considère la fonction + définie sur
¥5) ; ॠpar +  = − ′  .
 

Montrer que +   = . Calculer +′ .


Etudier le signe de ′′  sur ¥5) ; à¥.
a)

En déduire que + est strictement croissante b1 = 1 et b ′ 1 = 1, donc T :   


b) B.
1.
sur ¥5 ; ॠpuis montrer que  à. &  = −  + + U , :& = ; +∞
c)
)

Etudier le signe de +  − sur ¥5) ; à¦. En


2.
! 
0; +∞, ¶′  = =
)c_ l '_'^

déduire que 5)     à.
_
d)
lim ¶ = −∞ lim ¶ = −∞
a)
_)^)c_)^
Démontrer que, pour tout appartenant à _   +∞
. et
0
.
¥5 ; à¥, + 
¥5) ; à¥.  0 1 +∞
4.
)

¶ + −
¶ −∞ n 0 ž −∞
Comme ¶ admet un maximum 0, alors ! 
0; +∞,
Correction :

  = + : = ; +∞
U
¶  0.
limb = −∞
A. .

, la droite d’équation  = 0 est b −  = 1 + −  = _ − c +  +


›œ _ ^
0 _
ln¶.
1. b)
limb = 1
  +∞
! 
0; +∞, ¶  0, alors b −  =
asymptote verticale. , la droite
d’équation  = 1 est asymptote horizontale. c)
 0, donc hY est toujours en dessous de T.
µ_
! 
0; +∞, b ′  = b| = 1 + s ì
^)›œ _ ^
_
_l

¥5) ; à¦, on note O >  ;   ? :
2. .
1,36. C.

Page 70 sur 215


Tm :   b′m   m   bm . lim ¡ = lim f c V1 − l + 2 l Wg  ∞
^ ›œ _
_ _
^ s’obtient en remplaçant y par 0 dans Tm et   +∞
1.
  ∞
a)

lim ¡ = lim c − 1 + 2 ln   ∞.


2.
comme b′m  < 0, alors ^  m 
Y_ 
Y′_ 0 0
.

+    :+  ¥5) ; à¥.
 
!   0, ¡@  = 2   2  0, donc, ¡
c _ l '^
@  _ _
3. ,
On se réfère à la question 2., pm   m  est strictement croissante sur 0; ∞.
b)

Tableau de variation de 8 sur ; ∞ :


a)
 ^ . ! 
| )^ ; â, p′  =
Y_  Y_Y′′ _
Y′_  Y′ _l
 0 +∞
avec c)

b ′′  =
)ƒ'c ›œ c
_‚ ¡ +
¡ −∞ n +∞
.
!
| )^ ; â, b ′′  =  0.
)ƒ'c ›œ c

¡1 = 0. Signe de 8 sur ; +∞ : ! 
0; 1,
b)
! 
| )^ ; â, b  0 et b ′′ 
 0 alors p
¡  0 et ! 
1; +∞, ¡  0.
est strictement croissante sur | )^ ; â.
c)

  = U − = U V − W.
U
Montrons que  â :  
2.
Comme m  â et p est strictement croissante sur limb = lim fln  V1  l Wg  ∞
^
_
| )^ ; â alors pm   pâ donc ^  â. 0 0
a) ; la droite

! 
| )^ ; â , p −  = − Y′_  0.
Y_ d’équation  = 0 est asymptote verticale à hY en 0.
limb = lim fln   g  ∞; posons
›œ _
d)
En déduire que 5)     â : p   E _l
  +∞   ∞
| )^  m  pm   â E | )^  m  ^  â.
b)

limb  ln   0


p est strictement croissante sur | )^ ; â donc p = ln , on remarque que
  ∞
| )^   â E p| )^   pm  pâ or
4. ,
donc hq d’équation p = ln  est une parabolique à
p| )^   | )^ alors p
| )^ ; â. hY en ∞.
Position relative : posons b  p   
›œ _
_l
0 E   1.
Problème 66 :

Soit 8 définie par : 8  =  − +  U .


Si 
0; 1, hY est au dessus de hq .
Etudier les limites de 8 en +∞ §? .
1.

Si   1, hY est au dessous de hq .
-

Etudier le sens de variation de 8.


a)

Si   1 alors le point A1; 0 est commun à hY


-
Dresser le tableau de variation de 8. Calculer
b)

et hq .
-
8 . En déduire le signe de 8 .
c)

On considère la fonction définie par : !   0, b @  = _ −


^ _)c_ ›œ _
=
_ l )^'c ›œ _
=
_w _‚
2.
  = U −
U
c)
donc b est strictement décroissante sur 0; 1 et b
®_

.
Déterminer la limite de en . Interpréter

est strictement croissante sur 1; +∞.
,
a)

Tableau de variation de sur ; +∞ :


Déterminer la limite de en +∞. Interpréter
graphiquement ce résultat.

 0 1 +∞
d)
b)
b − +
graphiquement ce résultat.
Montrer que !   ,   =
8 
c) 
. En b +∞ ž 0 n +∞
déduire le sens de variation de . b − p = − . Calculons I =
›œ _
_l
Dresser le tableau de variation de .
3.
›œ _ s
˜^ ln   bˆ  ˜^ f _ l g ˆ  f _ g 
d) s s ›œ _
^
délimitée par la courbe , , la courbe ,+ de la ^ s
3. Déterminer l’aire I, de la partie du plan
˜^ _ l ˆ  f _  _g  1  2| .
s )^ ›œ _ )^
fonction + définie par +  = U et les droites ^
Branche infinie : _  _ , on calcule
q_ ›œ _
d’équation x = 1 et x = 5. 4.
Construire la courbe , et celle ,+ . lim _ = lim f _ g = 0, comme h et h sont
q_ ›œ _
Y q
4.
  +∞   +∞
parabolique et évoluent simultanément alors hq ou hY
Correction :

8  =  − +  U . admet une branche parabolique de direction (Ox). ,


en trait plein et ,+ en trait pointé :
1.

Page 71 sur 215


(0) est compris entre ¡1 et ¡2, et que ¡1 4
¡2  0 donc l'équation ¡  0 admet une
solution unique â dans 1; 2.
Signe de 8 sur ; ∞ : ! 
0; â, ¡ 
0 et ! 
â; +∞, ¡  0.
e)

  = − + −
  U

2. .
limb = lim f − −1+
g = +∞ ; la
c c ›œ _
_ _
0 0
Problème 67 : a)

Soit 8 définie par : 8     }   U . droite d’équation  = 0 est asymptote verticale à hY en


Etudier les limites de 8 en ∞ §? .
1.
0.
Etudier le sens de variation de 8. limb = lim f − 1 + − g = +∞;
c c ›œ _
a)
_ _
Dresser le tableau de variation de 8.   +∞   +∞
b) b)

Montrer que l’équation 8  =  admet une limb −  =lim f − g = 0, donc la droite (d)
c c ›œ _
c)

solution et une seule à et que l’on a :  â  2.


_ _
  +∞
d)
  +∞
En déduire le signe de 8 . d’équation  =  − 1 est une asymptote oblique à hY
On considère la fonction définie par : en +∞. Position relative :
e)
2.
     
  U
b −  = _ − =2  0 E   |.
c c ›œ _ ^)›œ _
_ _
.
a) Déterminer la limite de en . Interpréter Si 
0; |, hY est au dessus de (d).
Si   |, hY est au dessous de (d).
-

Déterminer la limite de en ∞. Montrer


graphiquement ce résultat.
Si   | alors le point A|; 1,71 est commun à
-

que la droite (d) d’équation   est une


b)
hY et (d).
-

asymptote oblique à , . En déduire la position


!   0, b @  = 1 − _ l − 2 
c ^)›œ _
relative entre (d) et , . _l
c)

  donc b est
_ l )c)c'c ›œ _ _ l )v'c ›œ _ ®_
Montrer que !   ,   =
8 
 _l _l _l
strictement décroissante sur 0; â et b est strictement
c) . En ,
déduire le sens de variation de .
Dresser le tableau de variation de . croissante sur â; ∞.
Tableau de variation de sur ; ∞ :
d)
Montrer que à =
à' à)
à
 0 â +∞
e) . d)

Construire la courbe , et (d).


b − +
3.
b +∞ ž bâ n +∞
(d), , et les droites d’équations = et = à. ¡â = â c − 4 + 2 ln â  0 E 2 ln â  4 
4. Calculer l’aire I du plan délimité par la droite
e)
â c et bâ  â  1  ï  â1ï
c c ›œ ï c
ï

 2â  1  ï  ï  
v)ï l c v cï l )ï)^ cï'^ï)c
Correction :

8  = − } +  U .
 ï ï ï
.
, :
1.
lim ¡ = lim f c V1 − l + 2 l Wg  ∞
v ›œ _ 3.
_ _
  +∞   ∞
a)

lim ¡ = lim c − 4 + 2 ln   ∞.


0 0
!   0, ¡@  = 2  _  2  0, donc, ¡
c _ l '^
_
est strictement croissante sur 0; ∞.
b)

Tableau de variation de 8 sur ; ∞ :


 0 +∞
c)

¡ +
¡ −∞ n +∞ b    _ 
c c ›œ _
I
La fonction ¡ est continue et strictement _
4. . Calculons
˜^ b  ˆ  ˜^ f_  _ g ˆ  2 ln  
ï ï c c ›œ _
croissante sur 1; 2, donc elle réalise une bijection de
d)

1; 2 sur ¡1 ; ¡2  3; 1,38. Le nombre zéro ln c ^ï  2 ln â  ln c â .
Page 72 sur 215
limb −  = lim− ln   0
  +∞   ∞
Problème 68 : , donc la droite (d)
Soit 8 définie par : d’équation  =  + 1 est une asymptote oblique à h®
  U , Ä  0D en +∞.
1.
8   Z
Ä =  !   0, ¡@  = − ln , donc, ¡ est strictement
.

croissante sur 0; 1 et ¡ est strictement décroissante


c)

définitions de 8, étudier la continuité et la


a) Après avoir déterminé l’ensemble des
sur 1; ∞.
dérivabilité de 8 en . Interpréter graphiquement
Tableau de variation de 8 sur ; ∞ :
 0 1 ∞
d)
Etudier la limite de 8 en +∞ . Montrer que la
ce résultat.
¡  −
droite (d) d’équation = + est une asymptote
b)
¡ 1 n 2 ž ∞
oblique à ,8. La fonction ¡ est continue et strictement
Etudier le sens de variation de 8. décroissante sur 3,5; 3,6, donc elle réalise une
e)

Dresser le tableau de variation de 8.


c)
bijection de 3,5; 3,6 sur ¡3,6 ; ¡3,5 =
Montrer que l’équation 8  =  admet une
d)
−0,0113; 0,115. Le nombre zéro (0) est compris
solution et une seule à et que l’on a : à
, ð; , „.
e)
entre ¡3,6 et ¡3,5, et que ¡3,6 4 ¡3,5  0
En déduire le signe de 8 . donc l'équation ¡ = 0 admet une solution unique â
On considère la fonction définie par :
f)
2. dans 3,5; 3,6.
  = et  = − .
U
' )U Signe de 8 sur ; +∞ : ! 
0; â, ¡ 
Etudier la continuité et la dérivabilité de en 0 et ! 
â; +∞, ¡  0.
f)

. Interpréter graphiquement ce résultat.


a)
b = = et b0 = −1
›œ _ ^

Déterminer la limite de en +∞. Interpréter


u «
_'^)›œ _ ' )^
2.
ÛÜ u ÛÜ u
ëY = 0; +∞. Continuité de en :
b)
graphiquement ce résultat. a)
Montrer que !   ,   =
8 
lim b =lim Å u « Æ = −1
^
 ' )U  et b0 = −1, alors
0
' )^
c) . En
déduire le sens de variation de .
ÛÜ u ÛÜ u
0
Dresser le tableau de variation de . b est continue en 0.
Montrer que ! à
, ð; , „, à = à) .
d)

Dérivabilité de en : = _ l '_)_ ›œ _
Y_)Ym _'^
_)m
e)
Montrer que l’équation   = } admet une

lim _)m =lim f_ l '_)_ ›œ _g = m€ = +∞; alors
Y_)Ym _'^ ^
b
3.
solution et une seule J et que l’on a : , ð  K  2. 0 0
Donner encadrement d’amplitude ) de J. n’est pas dérivable en 0, par conséquent hY admet en
4. Construire la courbe , ce point une demi-tangente verticale.

limb = lim Å u « Æ = = 0; la droite


^ ^
'3
  +∞
Correction : ' )^
  +∞
ÛÜ u ÛÜ u
b)
  U , Ä  0D
8   Z d’équation  = 0 est asymptote horizontale à hY en
Ä = 
+∞.
1. .
ë® = 0; +∞. Continuité de 8 en :
lim ¡ = lim + 1 −  ln   1
a)
« «
_'^)›œ _)V^) W ›œ _
et ¡0 = 1, !   0, b @ 
= =
0 0
u u
_'^)›œ _l
c)
alors ¡ est continue en 0. « ÛÜ u
^' ) )›œ _'
ÛÜ u
= __'^)›œ _l = __'^)›œ _l, donc b
u u u _'^)_ ›œ _ ®_
Dérivabilité de 8 en : = 1 − ln 
®_)®m _'^)›œ _l
_)m
est strictement croissante sur 0; â et b est strictement
lim _)m  lim1 − ln   ∞ ; alors ¡ n’est pas
®_)®m
décroissante sur â; +∞.
0 0
Tableau de variation de sur ; +∞ :
dérivable en 0, par conséquent h® admet en ce point
 0 â +∞
d)

b + −
une demi-tangente verticale.
lim ¡ = lim f V1 + − ln Wg  ∞
^
_
b −1 n bâ ž 0
  +∞   ∞ ! â
3,5; 3,6, ¡â = â + 1 − â ln â  0 E
b)

â  1  â ln â
e)

Page 73 sur 215


! â
3,5; 3,6, bâ =
›œ ï
=
›œ ï
= Montrer que la suite ý9 9ü est une suite
ï'^)›œ ï ï ›œ ï)›œ ï
c)

=
›œ ï ^ géométrique dont on déterminera la raison et son
›œ ïï)^ ï)^
.
La fonction b est dérivable et strictement Exprimer ™ ,9 = ý + ý + š + ý9 en
1er terme.

croissante sur 1,5; 2, donc elle réalise une bijection fonction de 9.
3. d)

de 1,5; 2 sur b1,5 ; b2  0,193; 0,30. Le  ™ ,9 =


nombre un quart (1/4) est compris entre b1,5 et 9  −∞
e) Déterminer .

b2, et que b1,5 4 b2 


^
  
v fU>√ ? g
Correction : +  = = = }f
U 
g
U>√ ?
donc l'équation
b  admet une solution unique K dans 1,5; 2.
^
>√ ?


v
Encadrement d’amplitude ) de J :
Dq = ~/
IR,   0 = 0; +∞.
Avec une calculatrice : b1,72  0,249 et b1,72 
1.
lim p = 0
Comme lim √_ = 0 alors
√ ›œ> _?
0,251 or b1,72 4 b1,72  , donc 1,72  K 
^
v
  +∞   +∞
1,73.
2. et

lim p = +∞
comme lim √_ = −∞alors
›œ> _?

, :
0 0
4. .

¶ = 2  ln , lim ¶  ∞ et


0
3.
lim ¶ = −∞
. !   0, ¶ = _ ; alors ¶ est
)^
  +∞
strictement décroissante sur 0; +∞.
 0 +∞
¶ −
¶ +∞ ž −∞
On résout : ¶ = 0 E  = | c.
! 
0; | c , ¶  0.
! 
| c ; +∞, ¶  0.
Problème 69 : On considère la fonction + définie ÛÜ u
c ._)›œ _l
!   0, p = = =
c ›œ _)›œ _l
par : +  =
U  u
_l _l
. 4.
=
c)›œ _ ›œ _ µ_ ›œ _

Quel est l’ensemble de définition de + ? _l _l


;
 0 1 |c +∞
Etudier les limites de + sur + .
1.
¶ + + −
Etudier la fonction &, définie par &  =  −
2.
ln    
U . En déduire le signe de & . p   
3.

Montrer que pour tout réel  0, +  = alors p est strictement décroissante sur 0; 1 et
| c ; ∞ et p est croissante sur 1; | c .
4.
En déduire le sens de variation de +.
&  U

Dressons le tableau de variation de +.
.
Dresser le tableau de variation de +.
 0 1 |c ∞
5.
5.
Montrer que l’équation +  = } admet une

p   
unique solution, notée à, appartient à ; . p ∞ ž 0 n 0,27 ž 0
6.

Tracer la courbe ,+ . 6. p est strictement croissante sur 2; 3. Elle


réalise donc une bijection de 2; 3 sur gfp2 
7.

primitive, déterminer ˜ +6*6, avec  .



8. A l’aide d’une intégration par parties ou par
g ; fp3  vgf  0,01; 0,15 Or fp2  vg 4
^ ^ ^

On considère la suites 89 9


%á définie par
v

fp3  vg  0. Donc sur 2; 3, il a un unique


^
8 =  et pour tout tout nombre entier naturel 9
9.

antécédent. Ainsi l’équation p  v admet une


^
non nul, par 89 = + V9W.

Placer les points 8 et 8 . unique solution â


2; 3.
Montrer que la suite 89 9ü est croissante. ,+
a)
b) 7.

Page 74 sur 215


y
Correction :

8  = − } + −  U = } V− + } −
1
1.
 W.
U
}
lim f v V−1 + w − 3 w Wg = −∞
^ ›œ _
_ _
  +∞
a)

lim ¡ = lim− v + 1 − 3 ln   ∞.


0 0
-2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 x

!   0, ¡@  = −4 ƒ − = −  0,
ƒ v_ w 'ƒ
_ _
˜^ piˆi  ˜^ f g ˆi  ln iƒ ^_ 
_ _ ›œ ãl
donc, ¡ est strictement décroissante sur 0; +∞.
b)

ã
Tableau de variation de 8 sur ; +∞ :
8.

2 ˜^ f g ˆi  ln iƒ ^_  ln ƒ .


_ ›œ ãl ^ ^
㠃 ƒ
 0 +∞
c)

¡Ÿ  Šln Š avec l’entier naturel Š  0.


c
¡ −
¡^  1ln 1c  0 et ¡c  2ln 2c  0,96.
9.
¡ +∞ ž −∞
la suite 89 9ü est croissante.
a)
¡1 = 0. Signe de 8 sur ; +∞ : ! 
0; 1,
¡Ÿ'^  ¡Ÿ  Š  1lnŠ  1c  ŠlnŠc 
b)
¡  0 et ! 
1; +∞, ¡  0.
Š ln V1  W . lnŠŠ  1 lnŠ  1c or 1  
^ ^
  = 3 −  + = 3 −  V1 − W.
›œ _ ›œ _
Ÿ Ÿ 2. _‚ _w
1 E Š ln V1  ŸW  0 ; ŠŠ  1  Š E
^
limb = lim f3 −  + ‚ g = −∞
›œ _
_
lnŠŠ  1  0 et le carré d’un nombre réel est 0 0
a) ; la droite

toujours positif, alors ¡Ÿ'^  ¡Ÿ  0, donc la suite d’équation  = 0 est asymptote verticale à hY en 0.
¡Ÿ Ÿüm est croissante. limb = lim f3 −  V1 −
›œ _
Wg = −∞.
_w
  +∞   +∞
b)

limb −  = lim f ‚ g = 0
›œ _
Problème 70 :
_
Soit 8 définie par :   +∞   +∞
c) , donc la droite

8    }    U . (d) d’équation  = − + 3 est une asymptote oblique


1.

Etudier les limites de 8 en ∞ §? . à hY en +∞. Position relative : posons b −  =


Etudier le sens de variation de 8.
a)
= 0 E  = 1.
›œ _

Dresser le tableau de variation de 8. Calculer _‚


b)

Si 
0; 1, hY est au dessous de (d).
8 . En déduire le signe de 8 .
c)

Si   1, hY est au dessus de (d).


-
On considère la fonction définie par :
Si  = 1 alors le point A1; 2 est commun à hY
2. -

  =  − +
U -

.
Déterminer la limite de en . Interpréter
et (d) .
!   0, b @  = −1 + = −1 +
a) _ l )ƒ_ l ›œ _
_L
d)
Déterminer la limite de en +∞.
graphiquement ce résultat.
= = donc b est strictement
^)ƒ ›œ _ )_ w '^)ƒ ›œ _ ®_
_w _w _w
b)
croissante sur 0; 1 et b est strictement décroissante
,

= − +  est une asymptote oblique à , . En


c) Montrer que la droite (d) d’équation
sur 1; +∞.
déduire la position relative entre (d) et , .
Tableau de variation de sur ; +∞ :
Montrer que !   ,   =
8 
 0 1 +∞
e)
}
b + −
d) . En
déduire le sens de variation de .
Dresser le tableau de variation de . b −∞ n 2 ž ∞
b    ‚ . Calculons I  ˜^ b 
›œ _ s
e)
_
délimitée par la courbe , , la droite (d) et les ˆ1|ln3ˆ12ln21|121|13ˆ12
3. Déterminer l’aire I, de la partie du plan 3.

droites d’équation x = 1 et x = 5. ln21221|3|2412.


4. Construire la courbe , et (d).
4. , en trait plein :

Page 75 sur 215


!   0, ¡@  = − ln  ln   2, donc, ¡ est
strictement décroissante sur 0; | )c  et sur 1; ∞ et
c)

¡ est strictement croissante sur | )c ; 1.


Tableau de variation de 8 sur ; ∞ :
 0 | )c 1 +∞
d)

¡ − + −
¡ 1 ž 0,46 n 1 ž −∞
La fonction ¡ est continue et strictement
décroissante sur 2; 2,3, donc elle réalise une bijection
e)

de 2; 2,3 sur ¡2,3 ; ¡2  0,595; 0,039. Le


nombre zéro (0) est compris entre ¡2,3 et ¡2, et
Problème 71 :

Soit 8 définie par : que ¡2 4 ¡2,3  0 donc l'équation ¡  0


8   F  U  , Ä  0D.
1.
admet une solution unique â dans 2; 2,3.


Ä = 
Signe de 8 sur ; ∞ : ! 
0; â, ¡ 
0 et ! 
â; +∞, ¡  0.
f)
définitions de 8, étudier la continuité et la
a) Après avoir déterminé l’ensemble des

  = = , ëY = 0; +∞
U
dérivabilité de 8 en . Interpréter graphiquement 2.
' U
'
U

Etudier la limite de 8 en +∞ . limb = lim Å « Æ = = 0 ; la droite


^ ^
ce résultat.
'3
  +∞
'_
Etudier le sens de variation de 8.
b)
  +∞
ÛÜ u
a)

Dresser le tableau de variation de 8.


c)
d’équation  = 0 est asymptote verticale à hY en +∞.
Montrer que l’équation 8  =  admet une
d)

limb =lim Å « Æ = A = −∞
^ ^
solution et une seule à et que l’on a : à
; , .
e)
m
0
'_
En déduire le signe de 8 .
ÛÜ u
0
; la droite d’équation

On considère la fonction définie par :


f)
2.  = 0 est asymptote verticale à hY en 0.
  = ' U .
U «
^'_ ›œ _)›œ _'^ ›œ _
!   0, b @  = u =
Déterminer les limites de en +∞ et en 0. ^'_ ›œ _l
b)
«
'›œ _)›œ _)›œ _l
a)
= __'^)›œ _l = _^'_ ›œ _l, donc b
u ^)_›œ _l ®_
^'_ ›œ _l
Interpréter graphiquement ce résultat.
Montrer que !   ,   =  ' U . En
8 
b) est strictement croissante sur 0; â et b est strictement
déduire le sens de variation de . décroissante sur â; +∞.
Dresser le tableau de variation de . Tableau de variation de sur ; +∞ :
 0 â +∞
c)
Montrer que ! à
; , , à = U à' .
U à
c)

b + −
d)
Construire la courbe ,
b −∞ n bâ ž 0
3.
d) ! â
2; 2,3, ¡â  1  âln âc  0 E
â  ›œ ïl et ! â
2; 2,3, bâ  ^'ï ›œ ï 
^ ›œ ï
Correction :

8  = F − U  , Ä  0D.

  ›œ ï'^.
›œ ï ›œ ï ›œ ïl
Ä = 
1.
ÛÜ H ÛÜ H€«
ë® = 0; +∞. Continuité de 8 en :
^'ÛÜ l
ÛÜ H

, :
a) H

c
lim ¡ =lim f1 − >2√ ln √? g  1 et ¡0 = 1,
3.
0 0
alors ¡ est continue en 0.
Dérivabilité de 8 en : = ln c
®_)®m
_)m
lim _)m  limln c   ∞ ; alors ¡ n’est pas
®_)®m

0 0
dérivable en 0, par conséquent h® admet en ce point

lim ¡ = lim1 − ln c   ∞


une demi-tangente verticale.

  +∞   ∞
b)
Page 76 sur 215
limb = lim f1 +  V− + l Wg = −∞
^ ›œ _
c c_
  +∞
Problème 72 :

Soit 8 définie par :   +∞


b) .

limb −  = lim f g = 0
›œ _
8       U .
1.
c_
  +∞   +∞
Etudier les limites de 8 en ∞ §? .
c) , donc la droite

(d) d’équation  = −  + 1 est une asymptote


^
Etudier le sens de variation de 8.
a)
c
Dresser le tableau de variation de 8. Calculer oblique à hY en +∞. Position relative : posons
b)

8 . En déduire le signe de 8 .
c)
b −  = = 0 E  = 1.
›œ _

On considère la fonction définie par : c_


Si 
0; 1, hY est au dessous de (d).
2.
  = −  + +
U
Si   1, hY est au dessus de (d).
-

.
Déterminer la limite de en . Interpréter Si  = 1 alors le point A1; 1/2 est commun à
-
a)
hY et (d) .
-

Déterminer la limite de en +∞.


graphiquement ce résultat.

!   0, b @  = − + 4 =
b) ^ ^ ^)›œ _
c c _l
d)

= donc b est strictement croissante sur


)_ l '^)›œ _ ®_
= −  + est une asymptote oblique à , . En
c) Montrer que la droite (d) d’équation

c_ l c_ l
0; 1 et b est strictement décroissante sur 1; +∞.
,
déduire la position relative entre (d) et , .
Montrer que !   ,   =
8  Tableau de variation de sur ; +∞ :
 0 1 +∞
 
d) . En e)
déduire le sens de variation de .
b + −
Dresser le tableau de variation de . b −∞ n 0,5 ž −∞
Montrer que l’équation   =  admet deux
e)
La fonction b est continue et strictement
solutions à et J que l’on a : à  K.
3.
croissante sur 0; 1 et est strictement décroissante sur
3.

1; +∞, donc elle réalise une bijection de 0; 1 sur


délimitée par la courbe , , la droite (d) et les
4. Déterminer l’aire I, de la partie du plan
b0 ; b1 = −∞; 0,5 et une autre de 1; +∞ sur
droites d’équation x = 1 et x = 5. b+∞ ; b1 = −∞; 0,5. Or 0
−∞; 0,5. donc
Construire la courbe , et (d). l'équation b = 0 admet deux solutions â et K que
l’on a : â  K.
5.

b −  = Calculons I = ˜^ b −


Correction : ›œ _ s
c_
ˆ=1|ln2ˆ14ln21|=14.
4. .
8  = −  + − U =  V− +  − W.
U

1.
lim f c V−1 + l − l Wg = −∞
^ ›œ _
, en trait plein :
_ _
  +∞
5.
a)

lim ¡ = lim− c + 1 − ln   ∞ .


0 0
!   0, ¡@  = −2     0,
^ c_ l '^
_ _
donc, ¡ est strictement décroissante sur 0; ∞.
b)

Tableau de variation de 8 sur ; ∞ :


 0 +∞
c)

¡ −
Problème 73 :
¡ +∞ ž −∞
¡1 = 0. Signe de 8 sur ; +∞ : ! 
0; 1, représentation graphique de la fonction polynôme Ô
1. Etudier les variations et construire la

¡  0 et ! 
1; +∞, ¡  0. définie par : Ô       .
  = − c  + 1 + = 1 +  V− c + c_ l W. Calculer Ô . En déduire le signe de Ô .
^ ›œ _ ^ ›œ _
c_
Soit 8 définie par :
2.
limb = lim f−  + 1 + g = −∞
^ ›œ _
8        U .
2.
c c_
0 0
Etudier les limites de 8 en ∞ §? .
a) ; la

droite d’équation  = 0 est asymptote verticale à hY en


a)
Montrer que !   , 8  =
Ô 

b) . En
déduire le sens de variation de 8.
0.

Page 77 sur 215


Dresser le tableau de variation de 8. !   0, ¡@  = 3 c − 1 − =
c ƒ_ ‚ )_)c
=
En déduire le signe de 8 . _ _
c) b)
_
On considère la fonction définie par : donc, ¡ est strictement décroissante sur 0; 1 et ¡
d)
_
est strictement croissante sur 1; +∞.
3. ,
    
'U

Tableau de variation de 8 sur ; +∞ :



.
Déterminer la limite de en . Interpréter
 0 1 +∞
a) c)

¡ − +
Déterminer la limite de en ∞.
graphiquement ce résultat.

¡ +∞ ž 1 n +∞
b)

signe de 8  : comme le minimum 1 est


  est une asymptote oblique à , . En
c) Montrer que la droite (d) d’équation

positif, alors !   0, ¡  0.


d)

déduire la position relative entre (d) et , .


  = + + = + V + + W.
'U U

Montrer que !   ,   =
8  3.
  
limb = lim f + 1 + l g = −∞
 _'›œ _
d) . En
déduire le sens de variation de . _
0 0
Dresser le tableau de variation de .
a) ; la droite

d’équation  = 0 est asymptote verticale à hY en 0.


e)

limb = lim f1 +  V1 + ‚ + Wg = +∞
^ ›œ _
délimitée par la courbe , , la droite (d) et les
4. Déterminer l’aire I, de la partie du plan
_ _‚
  +∞   +∞
droites d’équation x = 1 et x = 5.
b)

limb −  = lim f + l g = 0
^ ›œ _
Construire la courbe , et (d). _ _
  +∞   +∞
5. c) , donc la

droite (d) d’équation  =  + 1 est une asymptote


oblique à hY en +∞. Position relative : posons
Correction :

© = 3 ƒ −  − 2
b −  = = 0 E  + ln   0, appliquons le
_'›œ _
lim © = lim3 ƒ −  − 2  ∞
1.
_l
  −∞   ∞
lim © = lim3 ƒ −  − 2  ∞
!   0, ¶ =  + ln  et ¶   0, alors la
théorème des valeurs intermédiaire en considérant :
_'^
  +∞   ∞ _
fonction ¶ est continue et strictement croissante sur
! 
IR, ©@  = 9 c − 1 = V − ƒW V + ƒW
^ ^
0; ∞, donc elle réalise une bijection de 0; ∞ sur
 −∞ −ƒ
^ ^
+∞ ¶0 ; ¶+∞ = −∞; +∞. Le nombre zéro (0) est
ƒ
© + − + compris entre ¶0 et ¶+∞, et que ¶+∞ 4
© −∞ n −1,55 ž −2,44 n ∞ ¶0  0 donc l'équation ¶ = 0 admet une
,Ô en trait plein et , en trait pointé : solution unique m dans 0; +∞. Ainsi m + ln m 
0.
Si 
0; m , hY est au dessous de (d).
Si   m , hY est au dessus de (d).
-

Si   m alors le point A>m ; ¶m ? est


-

commun à hY et (d) .
-

«
_ l V^' W)c__'›œ _
d) !   0, b @  = 1 + u
_w
=1+

= =  0, donc b est
)_'^)c ›œ _ _ ‚ )_'^)c ›œ _ ®_
_‚ _‚ _‚
strictement croissante sur 0; +∞.
©1 = 0. Signe de Ô sur %“ : ! 
−∞; 1, Tableau de variation de sur ; +∞ :
©  0 et ! 
1; +∞, ©  0.  0 +∞
e)

8  =  − + −  U =  V −  +
b +
b −∞ n +∞
−U .
2.

b −  = _ + _ l .
^ ›œ _

lim f ƒ V1 − _ l + _ ‚ − 2 _ ‚ Wg  ∞
4.
^ ^ ›œ _
Calculons I = ˜^ b − ˆ = ˜^ f_ + g ˆ =
s s ^ ›œ _

  ∞
_l
a)
^ s
fln    _g  1  s.
›œ _ ^
lim ¡ = lim ƒ −  + 1 − 2 ln   ∞. _
0
^
0
Page 78 sur 215
¡1,99 = −2,30. 10)c et ¡1,98 = 6,84. 10)v
¡1,99 4 ¡1,98  0 donc â par défaut à 10)c est
5. Voir fiche.

â = 1,98.
En déduire le signe de 8  sur IR
Problème 74 :

Soit 8 la fonction définie par −∞ −à à +∞


d)

8      >   ? U>   ?. 8  − + −
1.

Montrer que 8 est une fonction paire. ! 


−â; â, ¡  0.
! 
−∞; −â ¨ â; +∞, ¡  0.
a)

Calculer 8 , étudier son signe et en


Interpréter graphiquement ce résultat.
! <  &  =
U>  ' ?
déduire le tableau de variations de la fonction 8 sur  .D
b)

; +∞. & = 
2.

lim ¶ = lim f 4 g = 0 d’où ¶ est


U>  ' ?

notera α, dans l’intervalle ¦√5 − ; √5 − ¥, tel 0



c) Montrer qu’il existe un unique réel, que l’on
0
a)
que 8à =  ; donner l’approximation décimale
) près par défaut de à.
continue sur IR.
lim _)m = lim f
µ_)µm
g = 0 d’où ¶ est dérivable
U>  ' ?
En déduire le signe de 8  sur IR. 
On considère la fonction & définie par 0 0
d)
2.
! <  &  =
U>  ' ?
 D.
sur IR
lim &  = lim f− U> ?g = 

& = 
  −∞   −∞ )
Etudier la continuité et la dérivabilité de &
b)

lim &  =lim f g = .


U 
a)

  +∞   +∞

Calculer les limites de &.
sur IR. Interpréter graphiquement ce résultat.

Montrer que &à = l et en déduire le


cï ¡â = 2â c  â c  1 lnâ c  1  0 E
b)

ï '^
 lnâ c  1.
c)
cï l
signe de &à. En déduire un encadrement de &à.
c)
ï l '^
Montrer que !
IR, &  =  ' . En
8 
Or &à   ïl '^ 4 ï  ïl '^
U>à ' ? cï l ^ cï
à
déduire le sens de variations de & et dresser son
d)
1,98  â  1,99 E 3,96  2â  3,98
4,92  â c  1  4,96 E 0,202  ïl '^  0,203
^
Tracer la courbe ,& .
tableau de variations.

0,79  ïl '^  0,80 E 0,79  &à  0,80.



3.
Correction : unité graphique 2 cm.
 
)U>  ' ?
8  =  − > + ? U> + ?.
  
!
IR, & @  
=  €
=

¡− = 2c  c  1 lnc 
1. d)
=  ' .
  )>  ' ? U>  ' ? 8 
1  2 c   c  1 ln c  1  ¡ alors ¡ est
a)
   ' 
une fonction impaire. Par conséquent hµ est ! 
−â; â, ¶@   0 alors ¶ est strictement
croissante sur −â; â.
l’étudier sur 0; +∞. ! 
−∞; −â ¨ â; +∞, ¶@   0 alors ¶ est
symétrique par rapport à l’axe des ordonnées. On peut

! 
0; +∞ ¡ = 21  ln c  1. strictement décroissante sur −∞; −â et sur â; +∞.
Posons ¡  0 E   0 ou   î√5  −∞ −à à +∞
b)

lim 8  = −∞ &  − + −
¡0  0 et √5 − = , 
  +∞ &  0 ž )cï
n ïl '^ ž 0

 0 √5 − +∞ ï l '^

¡ + − 3. Tracer la courbe ,& .


¡ 0 n , Ó ² ž −∞
8>√5 − ? = , Ó ² et 8>√5 − ? = − , „
¡ est continue et strictement décroissante sur
c)

¦√5 − ; √5 − ¥.
8>√5 − ? 4 8>√5 − ?  0D
‰¡ 0
−1,96; 0,718
De plusC , d’après le

¡ = 0 admet une unique solution, notée â, telle


théorème des valeurs intermédiaires l’équation

que 8à = .
l’approximation ) près par défaut de à :

Page 79 sur 215


 −1 â 0 +∞
¡ − + −
Problème 75 : unité graphique 2 cm.

Soit 8 la fonction définie par ! 


â; 0, ¡  0
8     U  .

! 
−1; â ¨ 0; +∞, ¡@  0.
1.
'
Calculer 8 , étudier son signe et en !
− ;  ¨ ; +∞, &  =
U ' 

déduire le tableau de variations de la fonction 8.



a) 2. .
lim ¶ =lim f l g = = −∞
›œ_'^ )3
Calculer 8. Montrer que l’équation _ ^ alors ,&
8    admet exactement deux solutions dont   −1'   −1'
b) a)

l’une, que l’on désigne par à


, Ó; −, Ó . admet une asymptote verticale d’équation = − .
Donner le signe de 8 , pour
− ; +∞.
lim ¶ =lim f 4 _g = mA = −∞
›œ_'^ ^ ^
On considère la fonction & définie par
c)
_
  0)   0)
2.
&  =
U ' 
lim ¶ =lim f 4 _g = m€ = +∞
 ›œ_'^ ^ ^
alors ,&
.
Calculer les limites de & aux bornes de son 0 '
_
  0'
a)
admet une asymptote verticale d’équation = 
asymptote à ,& .
ensemble de définition et préciser les éventuelles

lim ¶ = lim f l g = 0


›œ_
Montrer que !  −1, &  =  . En
8  alors ,& admet une
  +∞   +∞
_

déduire le sens de variations de & et dresser son


b)
asymptote horizontale d’équation = .
ul
Montrer que &à =
)c_ ›œ_'^
!   −1, ¶ = =
tableau de variations.
uA«
àà'  _w
signe de &à. En déduire une valeur approchée de
c) et en déduire le b)
u u
)c ›œ_'^ )c ›œ_'^
 = =
®_
&à en prenant α = −0,715.
uA« uA«
_w _‚ _‚
Tracer la courbe ,& .  −1 â 0 +∞
Soit ³ est un réel strictement supérieur à . ƒ − − +
d)

¡ − + −
4.
On pose %³ = ˜ & *
³
¶ + − −
Donner, suivant les valeurs de ³, une ! 
−1; â, ¶@   0 alors ¶ est strictement
interprétation géométrique du réel %³.
a)
croissante sur −1; â.
! 
â; +∞, ¶@   0 alors ¶ est strictement
; +∞: = − ' , calculer %³ à l’aide

b) En remarquant que, pour x appartenant à
 '  décroissante sur â; +∞.

 %³  %³  −1 â 0 +∞


d’une intégration par parties. dresser son tableau de variations.

³  +∞ ³ ¶ + − −
c) Calculer et .

¶ −∞ n &à ž −∞ +∞ ž 0
On sait que ¡â = 0 E cï'c = lnâ  1 et
Correction : unité graphique 2 cm. ï
c)
8  = ' −  U + .

que ¶â   cï'c 4 à  cïï'^.
Uà'  ï ^
à
1.
!  −1, 8  =  '  −

=  ' 
) )
0,72 â 0,71 E 1,44 2â 1,42
'
0,72 â 0,71 E 0,28 â + 1 0,29
a)
lim 8  =lim f ' g = € = −∞
)
^
0,4 2ââ + 1 0,41 E 2,5 cïï'^
  −1'   −1'
et
lim 8  =lim  −  U  = −∞ 2,4 donc ¶â  0.
  +∞   +∞ En prenant α = −0,715 alors ¶â = 2,453.
 Tracer la courbe ,& .
−1 − +∞
d)

¡ + −
y
9

¡ −∞ n , ²„ ž −∞
8
7

¡0 = 0 ; ¡−0,72  2,55. 10)c et


6

¡0,71  2,74. 10)c . or


5
b) 4

¡0,72 4 ¡0,71  0.
3 Ch
x=-1
2
1

données ci-dessus. Donc l’équation ¡  0 admet


-1 0 y=0 1 x
On remarque à partir du tableau de variation et de ces -1

exactement deux solutions 0 et â tel que â

-2
-3

0,72; −0,71.
-4
-5

Donner le signe de 8 , pour


− ; +∞.
-6
-7

c)
Page 80 sur 215
Soit ³  0 on pose %³  ˜ & *
³ Correction :
Iº est continue sur 1; º avec º  0.
5.
a) 8  = U + − .
Iº  ˜^ ¶ˆ  f _ g  Etudier les variations de 8.
¼ ›œ_'^ F
1.

^
!   0 ¡@  = _ + 1 = _  0 alors ¡ est
a)
^ ^'_
b)

˜^ __'^ ˆ  fln   ln  1  g


¼ ^ ›œ_'^ F
_ ^ strictement croissante sur 0; +∞.
Iº  fln V_'^W 
_
g
›œ_'^ D lim 8  = limU + −  = −∞
_   0'   0'
et
Iº  ln V W 
¼ ›œ¼'^
 2 ln 2 lim 8  = limU + −  = +∞
¼'^ ¼
  +∞   +∞
 %³  fln1   2 ln 2g  2 ln 2
›œ¼
¼  0 +∞
³  ∞ ³  ∞ ¡ +
c)

 %³ = fln V W 


¼ ›œ¼'^
 2 ln 2g  ∞ ¡ −∞ n +∞
³
¼'^ ¼
¡2  0,306 et ¡3  1,098.
³
et .

Problème 76 : unité graphique ¬­ 4 } ¬­ ¡ est continue et strictement croissante sur2; 3. De


b)

plus ¡2 4 ¡2  0 ou ¡  0

Soit 8 la fonction définie par 0,306; 1,098, d’après le théorème des valeurs
8  = U + − . intermédiaires l’équation ¡ = 0 possède une
1.

solution unique â dans l’intervalle 2; 3.


Etudier les variations de 8.
Montrer que ,  à ,  .
Montrer que l’équation 8  =  possède une
a)
¡2,20  1,15. 10)c et ¡2,21  3. 10)ƒ
solution unique α dans l’intervalle ; . Montrer ¡2,20 4 ¡2,21  0 alors 2,20 â 2,21
b)

que ,  à ,  . ! 
0; â, ¡ 0 et
Étudier le signe de 8  sur ; +∞.
! 
â; +∞, ¡  0.
c)

On considère la fonction & définie par :


c)

&  = V − W U − 
2.
&  = V − W U − 
2.

lim ¶ =lim fV− W U g = m€ −∞ = +∞


)^
Calculer les limites de & aux bornes de son
  0'   0'
a) a)

asymptote à ,& . alors ,& admet une asymptote verticale d’équation


ensemble de définition et préciser les éventuelles

= .
Montrer que &à = −
à) 
à lim ¶ =lim U  = +∞
encadrement de &à d’amplitude ) .
b) . En déduire un
  +∞   +∞
on calcule

Montrer que !  0 &  =  . En déduire


8 
lim _ = lim f  V Wg = 0 alors , admet une
µ_ U
&
le sens de variation de & sur ; +∞. Dresser le   +∞   +∞
c)

tableau de variation de &. branche parabolique de direction (Ox) en +∞.


Soit M la courbe de la fonction On sait que ¡â = 0 E ln â  3  â donc
d’équation = U − .
3.
¶â  V1  ïW ln â  2  V ï W 3  â  2 
^ ï)^
b)

Calculer la limite de &  − U −  quand


V W 1  â   V W â  1  
ï)^ ï)^ ï)^l
tend vers l’infini. Que peut- on en déduire pour
a)
ï ï ï
encadrement de &à d’amplitude  .
.
les courbes M et ,& .
)

Etudier les positions relatives de M et ,& . 2,20 â 2,21 E 2,21 â 2,20


2,21 â 2,20 E 0,4545 ï 0,4524
)^
Tracer M et ,& . Étudier le signe de & .
b)

Soit ³ est un réel tel que ³


 ; „ et on note 2,20 â 2,21 E 1,44 â  1c 1,46
c)

*  = &  − U − . 0,660  ï 0,654 ou


ï)^l
4.

Montrer que la fonction D définie sur ¥; 5 ¦ 0,660 ¶â 0,654.


â  0,65 à 10)c.
m,ÐÐm'm,Ðõv
a)
par   =  U −  U  est une primitive de *

c
!   0 ¶ = _ l ln   2  _ V1  _W 
^ ^ ^
sur ¥; 5 ¦. c)
Calculer en ¬­ l’aire ´³ de la partie du ›œ _'_)ƒ
 _ l son signe dépend de ¡.
®_
_l
plan limitée par les courbes ,& ; M et les droites ! 
0; â, ¶@   0 alors ¶ est strictement
b)

d’équations = , = ³. décroissante sur 0; â.


 ´³ ! 
â; +∞, ¶@   0 alors ¶ est strictement
³  +∞ croissante sur â; +∞.
c) Calculer .

Page 81 sur 215


Dresser le tableau de variation de &.
 0 â ∞
Problème 77 :

¶   Soit 8 définie par : 8  = U +  .


¶ Etudier les limites de 8 en +∞ §? .
1.
∞ ž  n ∞
à) 
à
Dresser le tableau de variation de 8.
a)
M /  U  .
En déduire le signe de 8 .
b)
3.
¶    V1   1W ln   2 
^ c)›œ _
On considère la fonction définie par :
c)
_ _
a)
lim ¶ −  = lim f − g = 0
c ›œ _
  = ¦ + U  ¥ et  = .
2.

_ _ alors les courbes N


  +∞   +∞ Etudier la continuité et la dérivabilité de en
et hµ sont plus proche de façon les unes sur les autres . Interpréter graphiquement ce résultat.
a)

à former une asymptote en +∞. Déterminer la limite de en +∞.


¶ −  = Montrer que !   ,   = 8 . En
b)
c)›œ _

déduire le sens de variation de .


_
b) son signe dépend de celui de c)
ln   2. Posons ln   2  0 E   | c
Dresser le tableau de variation de .
! 
0; | c , ¶ −  =  0 alors hµ est au
c)›œ _
Donner une équation de la tangente  à ,
d)
_
dessus de N sur 0; | c .
3.

! 
| c ; +∞, ¶ −  =  0 alors hµ est
c)›œ _
au point A, d’abscisse 1.
_
au dessous de N sur | c ; +∞. délimitée par la courbe , , la tangente  et les
4. Déterminer l’aire I, de la partie du plan

Tracer M et ,& . Étudier le signe de & . droites d’équation x = 1 et x = 5.


!   0  @ = _ + 1 = _  0 alors  est strictement Etudier les branches infinies de en +∞.
c)
^ ^'_

Construire la courbe , et  .
5.
croissante sur 0; +∞.
lim = limU −  = −∞
6.

  0'   0'
et
lim = limU −  = +∞
Correction :

  +∞   +∞ 8  = ln   1c .
 0 +∞ limln   1c   ∞
1.

 +   ∞
a)
 −∞ n +∞ lim ¡ = limln   1c   ∞c  ∞.
0 0
!   0, ¡@  = 2 _ , donc, ¡ est
›œ _'^
y

strictement décroissante sur 0; | )^  et ¡ est


b)

strictement croissante sur | )^ ; ∞.


Ch

Tableau de variation de 8 sur ; ∞ :


0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14x

 0 | )^ +∞
¡ − +
¡ +∞ ž 0 n +∞
-1 P

1 0 D
^
signe de 8  : comme ¡| )^  = 0, alors
¶ = V1 − _W ln   2  0 E C
^
_
!   0, ¡  0.
c)
ln   2  0
1D ! 
1; | c  ¶ 0 D.   = ¦ + U  ¥ = + >√ U √ ? et

Z E F
  |c ! 
0; 1 ¨ | c ; +∞ ¶  0  = .
2.

³ est un réel tel que ³


 ; „ et on note Continuité de en  :
! 
0; | c  *  = &  − U −  =
3.
c)›œ _
a)
c
lim b =lim f + >2√ ln √? g  0
_
et b0 = 0,
.
! 
0; | c  D = _ −
c ›œ _
=
c)›œ _
= *  0 0
_ _
alors la fonction D définie sur 0; | c alors b est continue en 0.
a)
par D =
Dérivabilité de en : = 1 + ln c
Y_)Ym
2 ln   ln cest une primitive de ˆ sur 0; | c .
^
_)m
c
lim lim1 + ln c   ∞; alors b n’est
Y_)Ym
= ˜^ ˆˆ = D³ = 2 ln º  c ln ºc
¼ ^
U _)m
0 0
b)
»º  4 U ‹± = 4 ln º  2ln º
c c
pas dérivable en 0, par conséquent hY admet en ce
lim »º  ∞
º  ∞
c) . point une demi-tangente verticale.
Page 82 sur 215
limb  lim¦1 + ln c ¥  ∞ Dresser le tableau de variation de .
  ∞   ∞
c)
Montrer que à = . En déduire un

b)
!   0, b @  = 1 + ln c  2 ln   à
d)
encadrement de à d’amplitude ) .
ln c  2 ln   1  ln   1c  ¡  0, donc
c)

Construire la courbe , .
b est strictement croissante sur 0; ∞.
3.

Tableau de variation de sur ; ∞ :


 0 +∞
d) Correction :

b + 8  = + − U .
b 0 n +∞ lim ¡ = lim1 + 1 − ln   ∞
1.

 :  = b1 − 1 + b1 =    +∞   ∞
a)

b −  = ln c. Calculons I  lim ¡ = lim + 1 −  ln   1.


3.

s 0 0
4.
˜^ b  ˆ  ˜^ ln c ˆ  f c ln c g  !   0, ¡@  = − ln , donc, ¡ est strictement
s s _l

croissante sur 0; ∞.


^
b)
s
˜^  ln ˆ  f c ln   c ln   v g 
s _l c _l _l
^ Tableau de variation de 8 sur ; ∞ :
 0 1 +∞
s
c)
c
¯ c Vln   cW °  v  v.
_ l ^ s l ^

^ ¡ + −
Branches infinies en ∞ : _  1  ln c ,
Y_ ¡ 1 n 2 ž ∞
La fonction ¡ est continue et strictement
5.
c
on calcule lim _  lim1 + ln   ∞; alors hY
Y_
croissante sur 3; 4, donc elle réalise une bijection de
d)

  ∞   ∞ 3; 4 sur ¡4 ; ¡3 = −0,545; 0,70. Le nombre


zéro (0) est compris entre ¡4 et ¡3, et que
, en trait plein et  ¡4 4 ¡3  0 donc l'équation ¡ = 0 admet une
admet une branche parabolique de direction (Oy).

solution unique â dans 3; 4.


6.

Signe de 8 sur ; +∞ : ! 


0; â, ¡ 
0 et ! 
â; +∞, ¡  0.
e)

  = ' = 4
U U
'

2. .

limb = lim f g = −∞
›œ _
_'^
0 0
a) ; la droite

d’équation  = 0 est asymptote verticale à hY en 0.

limb = lim Å 4 «Æ = 0
›œ _ ^
_
  +∞
^'u
  +∞
; la droite d’équation

 = 0 est asymptote horizontale à hY en +∞.


«
_'^)›œ _
Problème 78 :
!   0, b @  = u = =
_'^)_ ›œ _
Soit 8 définie par : 8  = + − U . _'^l __'^l
b)
Etudier les limites de 8 en +∞ §? . ®_
donc b est strictement croissante sur 0; â et
1.

Etudier le sens de variation de 8.


__'^l
a) ,
b est strictement décroissante sur â; +∞.
Dresser le tableau de variation de 8.
b)

Tableau de variation de sur ; +∞ :


Montrer que l’équation 8  =  admet une
c)

 0 â +∞
c)
solution et une seule à et que l’on a :   â  4.
d)

b + −
En déduire le signe de 8 .
b −∞ n bâ ž 0
On considère la fonction définie par :
e)
2. ¡â = â + 1 − â ln â  0 E â  1  â ln â
  = ' .
U
d)
et bâ  ï'^  ï ›œ ï  ï.
›œ ï ›œ ï ^

Etudier les limites de en +∞ §? .


Encadrement de à d’amplitude ) :
a)

3  â  4 E v  ï  ƒ ou 0,25  bâ  0,33


Interpréter graphiquement ce résultat. ^ ^ ^
Montrer que !   ,   =
8 
 '  , :
b) . En
déduire le sens de variation de .
3.

Page 83 sur 215


l'équation ¡ = 0 admet une solution unique â dans
1,7; 1,8.
Signe de 8 sur ; +∞ : ! 
0; â, ¡ 
0 et ! 
â; +∞, ¡  0.
e)

2.   =  −  − U .
limb = lim f g = −∞
›œ _
_'^
0 0
a) ; la droite

d’équation  = 0 est asymptote verticale à hY en 0.


limb = lim − 11 − ln   ∞ Y_
; _ =
  +∞   ∞
Problème 79 :

Soit 8 définie par : 8    U . V1 − W 1 − ln , on déduit que


^
_
1.
Etudier les limites de 8 en ∞ §? . lim
Y_
 lim fV1 − _W 1 − ln g  ∞, alors h
^

Etudier le sens de variation de 8. _


a)
Y
  ∞   ∞
Dresser le tableau de variation de 8.
b)

Montrer que l’équation 8  =  admet une


c)
!   0, b @  = 1 − ln   _   1  1 
admet une branche parabolique de direction (Oy).
^
solution et une seule à et que l’on a : , Ó  â  1,8.
d)
b)
ln   1  _  _  ln   ¡, donc b est strictement
^ ^
En déduire le signe de 8 .
On considère la fonction définie par : croissante sur 0; â et b est strictement décroissante
e)

  =  −  − U . sur â; ∞.


2.

Etudier les limites de en +∞ §? . Tableau de variation de sur ; ∞ :


 0 â +∞
a) c)

Montrer que !   ,   = 8 . En b + −


Interpréter graphiquement ce résultat.

déduire le sens de variation de . b −∞ n bâ ž −∞


b)

Dresser le tableau de variation de . ¡â = − ln â  0 E ln â  et bâ 


^ ^
ï ï
c) d)
Montrer que à =
à) 
â  11  ln â  â  1 V1  W  â 
^
à ï
d) . En déduire un
encadrement de à d’amplitude  . )
1 V W  . Encadrement de à
ï)^ ï)^l
ï ï

d’intersections de , avec l’axe des abscisses. d’amplitude ) : 1,7  â  1,8 E 0,7c 
3. Donner les équations de la tangente, points

Construire la courbe , et les tangentes. â − 1c  0,8c ou 0,49  â − 1c  0,64 et


0,55  ï  0,58, en multipliant membre à membre on
^
4.

aura : 0,49 4 0,55   0,64 4 0,58 ou


Correction : ï)^l
ï
8  = − U =  − U . 0,27  bâ  0,37.


hY ‘ P E   11  ln   0 E   1
1.
lim ¡ = lim f_ − ln g  ∞
^
ou   |.
3.
  +∞   ∞
a)
T1 : Tangente au point d’abscisse  :
lim ¡ = lim f_ 1 −  ln g  ∞.
^

0  = b1 − 1 + b1 =  − 1


0
Te : Tangente au point d’abscisse = 5 :
!   0, ¡@  = −  0, donc, ¡ est
_'^
_l  = b @ | − | + b| = | )^ − 1 − 1 + |
strictement décroissante sur 0; +∞.
b)

, ; T1 et Te :
Tableau de variation de 8 sur ; +∞ :
4.

 0 +∞
c)

¡ +
¡ +∞ ž −∞
La fonction ¡ est continue et strictement
décroissante sur 1,7; 1,8, donc elle réalise une
d)

bijection de 1,7; 1,8 sur ¡1,8 ; ¡1,7 =


−0,032; 0,057. Le nombre zéro (0) est compris entre
¡1,8 et ¡1,7, et que ¡1,8 4 ¡1,7  0 donc
Page 84 sur 215
! 
0; 1 ¨ 1; +∞, ¡@  = =
›œ _)c
_›œ _‚
Problème 80 : c)
Soit 8 définie par : ^
4
›œ _)c ›œ _)c
_›œ _l ›œ _ ›œ _

;  ¨  ; +∞D
, Ä
1.

, le signe de dépend de celui de ,

8   CU  U donc, ¡ est strictement croissante sur 0; 1et sur


 Ä =  | c ; +∞ et ¡ est strictement décroissante sur 1; | c .
.

Tableau de variation de 8 sur ; +∞ :


définitions de 8, étudier la continuité et la
a) Après avoir déterminé l’ensemble des
 0 1 |c +∞
d)

dérivabilité de 8 en . Interpréter graphiquement ¡ + − +


¡ 0 n +∞ +∞ ž n 0
Etudier la limite de 8 sur :8 .
ces résultats.

Etudier le sens de variation de 8. valeurs intermédiaires, mais la résolution de ¡ = 0


b) e) On pouvait appliquer aussi le théorème des

Dresser le tableau de variation de 8.


c)

Montrer que l’équation 8  =  admet une


d)
¡ = 0 E ›œ = E ln   1 E â  |
semble simple et cohérente :
^ ^

solution et une seule à et que l’on a : à


, Ó; .
_l ›œ _
e)

Signe de 8 sur ; ∞ : ! 


0; 1 ¨ 1; |,
En déduire la valeur exacte de à.
¡  0 et ! 
|; +∞, ¡  0.
f)
En déduire le signe de 8 .
  = U = et  = 
) )
On considère la fonction définie par :
f)
2. U

  = et  = .
)
2.

U ëY = 0; 1 ¨ 1; +∞. Continuité de en  :


Etudier la continuité et la dérivabilité de en
a)
lim b =lim f g = = 0 et b0 = 0, alors b
)_ )^
. Interpréter graphiquement ce résultat.
a)
›œ _ )3
0 0
Déterminer la limite de sur : . Interpréter
est continue en 0.
b)

Dérivabilité de en : = _ ›œ _
Y_)Ym )^
Montrer que
;  ¨  ; +∞,   =
graphiquement ces résultats.
_)m
8 . En déduire le sens de variation de . lim _)m = lim f g = m€ = −∞
Y_)Ym )^ )^
c)
_ ›œ _ ; alors b
Dresser le tableau de variation de . 0 0
Construire la courbe , n’est pas dérivable en 0, par conséquent hY admet en
d)
e)
ce point une demi-tangente verticale.

limb = lim Å ÛÜ u Æ = € = −∞
)^ )^
Correction :
m

− U , Ä
;  ¨  ; +∞D
  +∞
8  = CU    +∞
u
b) ; possibilité

 Ä =  d’avoir une branche infinie : _ = ›œ _, alors


Y_ )^
1.

ë® = 0; 1 ¨ 1; +∞. Continuité de 8 en :


lim _ = lim f›œ _g = '3 = 0 , donc h admet une
Y_ )^ )^
a)
lim ¡ =lim f›œ _l − ›œ _g = '3 = 0
^ ^ ^
et ¡0 = 0,   +∞   +∞
Y
0 0
alors ¡ est continue en 0.
branche parabolique de direction (Ox).
lim b = lim f g = A = +∞
)_ )^
Dérivabilité de 8 en : _)m = _›œ _l − _ ›œ _
®_)®m ^ ^
›œ _ m
  1)   1)
; la droite d’équation

lim _)m =lim f_›œ _l − _ ›œ _g = +∞; alors ¡  = 1 est asymptote verticale à hY à gauche de 1.
®_)®m ^ ^

0 0 lim b =lim f g = € = −∞


)_ )^

n’est pas dérivable en 0, par conséquent h® admet en


›œ _ m
  1'   1'
; la droite d’équation
ce point une demi-tangente verticale.  = 1 est asymptote verticale à hY à droite de 1.
lim ¡ = lim f›œ _l − ›œ _g = 0
^ ^
! 
0; 1 ¨ 1; +∞, b @  = =
) ›œ _ '^
  +∞   +∞
›œ _l
b) , posons c)
− ›œ _ = ¡, donc b est strictement croissante
^ ^
i = ln ,   1 alors i  0. ›œ _l
lim ¡ =lim f ã l g = mAl = m€ = +∞ sur 0; 1 et sur 1; | et b est strictement décroissante
^)ã ^ ^

  1) i  0) sur |; +∞.


lim ¡ =lim f ã l g = m€l = m€ = +∞
^)ã ^ ^ d) Tableau de variation de sur ; +∞ :
  1' i  0'

Page 85 sur 215


 0 1 | +∞ lim  lim1 − ln  1  ∞; alors ¡
®_)®)^

b + + − _'^
  1
  1
b 0 n +∞ +∞ n ž −∞ n’est pas dérivable en −1, par conséquent h® admet en
e) , : ce point une demi-tangente verticale.
lim f V1 − V1 + W ln  1Wg  ∞
^
_
  ∞
b)

!   0, ¡@  = − ln  1, donc, ¡ est


strictement croissante sur 1; 0 et ¡ est strictement
c)

décroissante sur 0; ∞.


Tableau de variation de 8 sur ; ∞ :
 −1 0 +∞
d)

¡ + −
¡ −1 n 0 ž −∞
Signe de 8 sur − ; +∞ : comme le maximum
est 0, ainsi ! 
−1; +∞, ¡  0.
e)
Problème 81 :

, ª{
−1; 0 ¨ 0; +∞D,
›œ_'^
Soit 8 définie par : b = C _

8   Z    U   , Ä  −1D. 1 ª{  = 0
1. 2.

− Ä = − ëY = −1; +∞.
Continuité de en  :
définitions de 8, étudier la continuité et la
a) Après avoir déterminé l’ensemble des a)
lim b = lim f g = 1 et ¡1 = 1, alors ¡ est
›œ_'^
dérivabilité de 8 en − . Interpréter graphiquement _
0 0
continue en 0.
Etudier la limite de 8 en +∞ .
ce résultat.

Dérivabilité de 8 en  : =
Y_)Ym ›œ_'^)_
Etudier le sens de variation de 8.
b)
_)m _l
Dresser le tableau de variation de 8.
c)
lim _)m =lim f _ l g = − c; alors b nest
Y_)Ym ›œ_'^)_ ^

En déduire le signe de 8 .
d)
0 0
On considère la fonction définie par : dérivable en 0.
e)

Posons i =  + 1 E  = i − 1.
2.

− ;  ¨ ; +∞D.
, Ä
U ' 
  = C
Ä = 
b)

limb =lim f g = lim Å 4 «Æ = 0


›œ 㠛œ ã ^
Etudier la continuité et la dérivabilité de en ã)^ ã
  +∞ i  +∞
^) æ
. Interpréter graphiquement ce résultat. i  +∞
a) ; la droite

Déterminer les limites de en +∞ et en -1. d’équation  = 0 est asymptote horizontale à hY en


+∞.
b)

Montrer que !
− ; +∞ ,   = lim b = lim f g = +∞; la droite
›œ_'^
Interpréter graphiquement ce résultat.

_
  −1
c)
En déduire le sens de variation de .
8 
  −1
c)
  ' 
d’équation  = −1 est asymptote verticale à hY en −1.
.
Dresser le tableau de variation de .
Construire la courbe ,
u
)›œ_'^
! 
¨ −1; +∞, b @  = u€« =
d)

_l
e) d)
= _ l _'^, donc b est strictement
_)_'^ ›œ_'^ ®_
_ l _'^
décroissante sur −1; +∞.
Correction :


¡ = Z − + 1 ln  1 , ª{   −1.D Tableau de variation de sur − ; +∞ :
−1 ª{  = −1
1.
ë® = −1; +∞. Continuité de 8 en − :  −1 +∞
e)

posons i =  + 1 E  = i − 1 b −
a)

b +∞ ž 0
. lim ¡ = limi − 1 − i ln i  1 et ¡−1 =
  −1 i0 , :
−1, alors ¡ est continue en 0.
f)

Dérivabilité de 8 en − : = ln c


®_)®)^
_'^

Page 86 sur 215


lim ¡ = lim1 − ln   ∞
  +∞   ∞
b)
limb −  = lim− ln   0
  +∞   ∞
, donc la droite (d)
d’équation  =  est une asymptote oblique à h® en
+∞.
!   0, ¡@  = − ln , donc, ¡ est strictement
croissante sur 0; 1 et ¡ est strictement décroissante
c)

sur 1; ∞.


Tableau de variation de 8 sur ; ∞ :
 0 1 +∞
d)

¡ + −
Problème 82 :

Soit 8 définie par : ¡ 0 n 1 ž −∞


 U , Ä  0D
1.
8   Z ¡ = 1 − ln   0 E   0 ou   |,
 Ä = 
donc Sè  ~|.
. e)

définitions de 8, étudier la continuité et la Signe de 8 sur ; ∞ : ! 


0; |, ¡  0
a) Après avoir déterminé l’ensemble des

et ! 
|; +∞, ¡  0.
f)
dérivabilité de 8 en . Interpréter graphiquement
b = _)›œ _ = et b0 = −1
›œ _ ^
u
)^
Etudier la limite de 8 en +∞ . Montrer que la
ce résultat. 2.
ÛÜ u
ëY = 0; +∞. Continuité de en :
droite (d) d’équation = est une asymptote
b)
a)

lim b =lim ¯ u )^° = −1


^
oblique à ,8.
et b0 = −1, alors b est
Etudier le sens de variation de 8. 0 ÛÜ u
0
Dresser le tableau de variation de 8. continue en 0.
c)

Résoudre dans IR, 8  = .


d)
Dérivabilité de en : = _ l )_ ›œ _
Y_)Ym _'^
En déduire le signe de 8 .
e)
_)m

lim _)m = lim f_ l )_ ›œ _g = m€ = +∞ ;


Y_)Ym _'^ ^
On considère la fonction définie par :
f)
alors b
0 0
2.
  = )U et  = − .
U
n’est pas dérivable en 0, par conséquent hY admet en
Etudier la continuité et la dérivabilité de en
. Interpréter graphiquement ce résultat.
a)
ce point une demi-tangente verticale.
limb = lim ¯ u )^° = '3 = 0
^ ^
Déterminer la limite de en +∞. Interpréter
  +∞
b)
  +∞
ÛÜ u
b) ; la droite

d’équation  = 0 est asymptote horizontale à hY en


graphiquement ce résultat.
Montrer que !   ,   =  )U . En
8 

+∞.
c)
déduire le sens de variation de .
Dresser le tableau de variation de .
« «
_)›œ _)V^) W ›œ _
!   0, b @  = u u
=
Construire la courbe ,
_^)›œ _l
d) c)
ÛÜ u ÛÜ u
^) )›œ _'
= __)›œ _l = __)›œ _l, donc b est
_)_ ›œ _ ®_
3.
u u
_)›œ _l
strictement croissante sur 0; | et b est strictement
Correction :

− U , Ä  0D décroissante sur |; +∞.


8  = Z
 Ä =  Tableau de variation de sur ; +∞ :
1. .
ë® = 0; +∞. Continuité de 8 en :
 0 | +∞
d)

lim ¡ =lim −  ln   0 et ¡0 = 0, alors ¡


a)
b + −
0 0
b −1 n 0,58 ž 0
est continue en 0.
, :
Dérivabilité de 8 en : = 1 − ln 
®_)®m 3.
_)m
lim _)m  lim1 − ln   ∞ ; alors ¡ n’est pas
®_)®m

0 0
dérivable en 0, par conséquent h® admet en ce point
une demi-tangente verticale.

Page 87 sur 215


Continuité de en  :
lim b =lim ln  1   ln   0
a)
et b0 = 0,
0 0
alors b est continue en 0.
Dérivabilité de en : = ln  1 
Y_)Ym
_)m
ln   ln V1  _W, on a :
^

lim _)m  lim fln V1  _Wg  ∞ ; alors b n’est


Y_)Ym ^

0 0
pas dérivable en 0, par conséquent hY admet en ce
point une demi-tangente verticale.
limb = lim f ln V1  Wg  ∞
^
Problème 83 :

Soit 8 définie par : b)


  +∞   ∞
_

8   U    U   .

1.
!   0, b @  = ln  1  ln    
_ _
' _'^ _
Etudier les limites de 8 en ∞ §? .
c)
ln  1  ln    1  ¡  0, donc b est
_
Dresser le tableau de variation de 8.
a)
_'^
strictement croissante sur 0; ∞.
En déduire le signe de 8 .
b)

On considère la fonction définie par : Tableau de variation de sur ; ∞ :


c)

 0 +∞
d)
  = U +  − U  si  0 et  = .
2.

b +
Etudier la continuité et la dérivabilité de en
b 0 n +∞
. Interpréter graphiquement ce résultat.
a)

 :  = b1 − 1 + b1 = Vln 2  cW  


^
Déterminer la limite de en +∞. 3.
Montrer que !   ,   = 8 . En ^
b)
c
déduire le sens de variation de .
c)

Branches infinies en ∞ :  ln V1  _W,


Y_ ^
Dresser le tableau de variation de . _
4.
Donner une équation de la tangente  à , on calcule lim _  lim fln V1  _Wg 
0 ; alors h
Y_ ^
d)

Y
  ∞   ∞
3.

Etudier les branches infinies de en +∞.


au point A, d’abscisse 1.

Construire la courbe , et  . , en trait plein et 


4. admet une branche parabolique de direction (Ox).
5. 5.

Correction :

¡ = ln  1  ln   _'^  1.


_
1.
¡  ln V1  _W  _'^  1
^ _

lim fln V1  _W  _'^  1g  0


^ _

  ∞
a)

lim ¡ = lim fln V1  _W  _'^  1g  ∞.


^ _

0 0
!   0, ¡@  = _'^ − _ + _'^l =
^ ^ ^ Problème 84 :
b)

= __'^l  0, donc, ¡ est strictement


_ l '_)_ l )c_)^'_ )^
représentation graphique de la fonction polynôme Ô
1. Etudier les variations et construire la
__'^l
décroissante sur 0; +∞. définie par : Ô  =  − „ + ð.
Tableau de variation de 8 sur ; +∞ : On considère la fonction + définie par :
 0 +∞ +  = U  − „ U + ð
2.

¡ − En déduire le tableau de variation de +.


¡ +∞ ž 0 Construire la courbe ,+ .
a)

signe de 8  : !   0, ¡  0.
b)

  = U +  − U  si  0 et
c)
Calculer les dérivées de +′, +′′ de +.