Vous êtes sur la page 1sur 5

1

Module 4 : IMPLANTATION

4.1. Définition : L’implantation d’un bâtiment consiste à le matérialiser sur le terrain par
traçage sur le sol des contours et axes des murs et des fondations; d’une manière
générale à rendre concrètes en grandeur nature, les vues en plan et fondation du
bâtiment. Il est donc nécessaire de procéder s’il y a lieu au débroussaillage et nettoyage
du terrain destiné à recevoir le bâtiment.
L’implantation est effectuée à l’aide de chaises d’implantation, de cordeau, de pointes, de
ruban (décamètre ou double décamètre ou triple décamètre etc.), de niveau à eau, de
niveaux topographiques (théodolites, équerres optiques en fonction de la précision
recherchée etc.)

4.2. Processus : Sur les chaises d’implantation, le chef de chantier matérialisera tous
les alignements nécessaires à l’aide de pointes à clouer sur le champ de la planche (axes
des murs, semelles etc.)

Technologie de Construction - Part 1 - ©SKF Edition Septembre 2019


2

F1 : Mise à niveau chaises F2 : Mise à niveau chaises

F3 : Niveau de référence sol ou route ext. F4 : Niveau référence Longrine et dallage int.

F5 : Matérialisation des axes F6 : Matérialisation des axes

4.3. Niveaux : les niveaux utilisés pour l’implantation d’un bâtiment simple sont :
 Niveau à eau : Le niveau à eau est un instrument ancestral et rudimentaire, il
repose sur le principe des vases communicants. Il est composé d'un tuyau souple
Technologie de Construction - Part 1 - ©SKF Edition Septembre 2019
3

(similaire à un tuyau d'arrosage), à chaque extrémité duquel sont fixées deux


« bouteilles » spéciales. Celles-ci sont graduées et appelées généralement « biberons ».
Les bases de ces derniers éléments sont raccordées au tuyau, la partie supérieure étant
ouverte pour permettre l'équilibre de l'eau. La stabilité du liquide déterminera deux points
d'un même plan horizontal

 niveau à bulle ou niveau maçon : est un élément d'un instrument de mesure


conçu pour indiquer si une surface correspond à l'angle de référence. Par exemple
l'horizontale et la verticale sont généralement proposées sur la règle du maçon.

L'instrument contient dans une petite fenêtre au moins une fiole torique transparente et qui
n'est que partiellement remplie d'un liquide coloré, en général en jaune, le plus souvent de
l'éthanol (du fait de son faible point de congélation), dans lequel une bulle d'air est
prisonnière. Deux traits indiquent la position où doit se trouver la bulle pour correspondre
au niveau. La courbure du tube permet le calage de la bulle entre ses repères.

Technologie de Construction - Part 1 - ©SKF Edition Septembre 2019


4

 Théodolite : Un théodolite est un instrument de géodésie complété d’un instrument


d’optique, mesurant des angles dans les deux plans horizontaux et verticaux afin de
déterminer une direction. Il est utilisé pour réaliser les mesures d’une triangulation :
mesure des angles d’un triangle.

C'est un instrument essentiel en topographie et en ingénierie.

 Le niveau laser : est un instrument utilisé principalement dans la construction et


les travaux publics. Il est couramment appelé « laser tournant ». On l'utilise fixé sur un
trépied. Un tel appareil commence par se mettre de niveau grâce à un système de
masselotte et de pendule. Puis il émet en continu un faisceau laser en rotation
permanente, qui permet de visualiser un plan horizontal de référence.

Technologie de Construction - Part 1 - ©SKF Edition Septembre 2019


5

4.4. Vérifications des angles: Nous allons utiliser maintenant le bon vieux Théorème
de Pythagore A² + B² = C², pour former des angles droits !

En principe ce sont les mesures 3, 4, 5 qui sont le plus couramment utilisées, mais il est
préférable d'adapter ces mesures au prorata de la grandeur de la construction !

Pour ne pas me perdre dans des calculs qui me traduiraient des chiffres à décimales, je
multiplie simplement ces données à ma convenance, (3, 4, 5) ou (6, 8, 10), (12, 16, 20)
etc. Ici je prendrai donc l'option 6m, 8m, 10m comme ceci :

Vérification par la méthode 6-8-10 Vérification des angles à l’équerre

4.5. Vérifications des diagonales : Dans un rectangle ou carré, les diagonales sont
égales. Donc, les mesures identiques des deux diagonales (17,20m), nous confirment que
les quatre angles sont correctement à 90° !

Technologie de Construction - Part 1 - ©SKF Edition Septembre 2019

Vous aimerez peut-être aussi