Vous êtes sur la page 1sur 13

R EPUBLIQUE DU CAMEROUN R EPUBLIC OF CAMEROON

Paix-Travail-Patrie Peace-Work-Fatherland

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR MINISTRY OF HIGHER EDUCATION

UNIVERSITE DE DOUALA
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE
POLYTECHNIQUE DE DOUALA
(ENSPD)
--------------------------------------------
BP 2701 Douala / SITE Web : www.enspd-udo.com
****************************
DEPARTEMENT DE TECHNOLOGIE DE
CONSTRUCTION INDUSTRIELLE

UE : CALCUL NON LINEAIRE – RUPTURE ET FATIGUE


Enseignant : Dr. NSOUMELE

DEVOIR A FAIRE : EXERCICE D’APPLICATION

Rédigé par :
WATSOP PIANKEU Noël
Matricule : 16G03301

CLASSE : TCI 5 Axe : CM DATE : Jeudi, 07 Janvier 2021

ANNEE ACADEMIQUE 2020 – 2021


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : caractéristiques du mouton Pendule Charpy ........................................................... 8


Tableau 2 : résultats de calcul pour l’acier de construction S235JR ........................................ 12
Tableau 3 : résultats de calcul pour l’acier galvanisé ............................................................... 12

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 1


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

LISTE DES FIGURES

Figure 1 : Schéma cinématique du système de mise à niveau.................................................... 4


Figure 2 : rendu 3D du système de mise à niveau ...................................................................... 4
Figure 3 : représentation en plan du système de mise à niveau.................................................. 5
Figure 4 : modélisation dans le plan de la sollicitation de la plaque (1) .................................... 5
Figure 5 : modélisation à 90° de la sollicitation de la vis........................................................... 5
Figure 6 : modélisation/préparation de l’assemblage pour la simulation ................................... 9
Figure 7 : définition des appuis, charges et matériaux des éléments.......................................... 9
Figure 8 : création du maillage ................................................................................................. 10
Figure 9 : diagramme de la contrainte de Von-mises ............................................................... 10
Figure 10 : diagramme de la contrainte de Von-mises (vue 3D) ............................................. 10
Figure 11 : schéma d’une éprouvette Charpy normalisé à entaille en U .................................. 11
Figure 12 : courbe de transition fragile-ductile ........................................................................ 12

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 2


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

TABLE DES MATIERES

LISTE DES TABLEAUX .......................................................................................................... 1


LISTE DES FIGURES ............................................................................................................... 2
1. Choix d’une pièce, d’un mécanisme et justification du rôle de l’élément : plateau de mise
à niveau dans une machine à anonymiser................................................................................... 4
2. Différentes sollicitations simples ou composées supportées par la bielle ........................... 5
3. Charge supporté par les éléments ........................................................................................ 6
4. Force d’impact..................................................................................................................... 8
5. Contrainte de rupture de Von Mises ................................................................................... 9
6. Courbe de transition fragile-ductile................................................................................... 11

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 3


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

1. Choix d’une pièce, d’un mécanisme et justification du rôle de l’élément : plateau de mise
à niveau dans une machine à anonymiser
Une machine à anonymiser est un équipement qui permet de rendre anonyme la copie
d’un étudiant. Il est constitué d’un système de mise à niveau des copies, un système
d’estampage, un système de découpe et un système de rangement. Parmi ces différents
systèmes, nous allons nous intéresser à la partie transmission du système de mise à niveau.
Le rôle principal du système de mise à niveau est d’assurer le positionnement du cahier
le plus haut à une hauteur précise, facilitant l’affection du code par le système d’estampage. La
partie de ce système qui nous intéresse est constitué de :

 Les cahiers/copies à déplacer


 Une plaque portant à ses deux extrémités deux trous taraudés de même orientation
 Un ensemble formé de deux vis à sens opposé : vis avec filetage à gauche et vis avec
filetage à droite

Légende :
1. Plaque
2. Cahiers/copies
3. Vis

Figure 1 : Schéma cinématique du système de mise à niveau

Une représentation 3D de notre système est donnée par la figure suivante :

Figure 2 : rendu 3D du système de mise à niveau

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 4


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

Figure 3 : représentation en plan du système de mise à niveau

La plaque est faite en acier galvanisé et la vis en acier de construction de nuance S235JR
(1.0037).
2. Différentes sollicitations simples ou composées supportées par la bielle
Le système de mise à niveau est constitué de plusieurs éléments qui ne sont pas soumis
à la même sollicitation. On a :

 La plaque (1) : c’est elle qui supporte la charge des cahiers. Elle est assimilée à un
parallépipède rectangle reposant sur un appui simple et une articulation, et reprend la
charge générée par les cahiers posés sur sa surface. La plaque est soumise à une
sollicitation de flexion simple.

Figure 4 : modélisation dans le plan de la sollicitation de la plaque (1)

 La vis (3) : il assure la translation de la plaque en transformant un mouvement de


rotation en mouvement de translation. Elle est soumise à une sollicitation de traction
due à l’effort de précharge, une sollicitation de torsion due au couple délivré par le
moteur, et une sollicitation de cisaillement due à l’effort extérieur.

Figure 5 : modélisation à 90° de la sollicitation de la vis

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 5


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

3. Charge supporté par les éléments

 Effort de précharge
 Hypothèses :
o Limite élastique du matériau : 𝑅𝑒 = 235 𝑀𝑃𝑎
o Section résistante : 𝑆𝑒𝑞 = 58,0 𝑚𝑚2
 Calcul de l’effort :

𝐹0 = 0,9 × 𝑅𝑒 × 𝑆𝑒𝑞

Application Numérique :

𝐹0 = 0,9 × 235 × 58 = 12267 𝑭𝟎 = 𝟏𝟐𝟐𝟔𝟕 𝑵

 Effort extérieur du cisaillement :


40
Il peut être représenté par le poids des cahiers, soit 𝑇0 = 250 ×310 = 5,161 × 10−4 𝑁

 La plaque (1) :
 Hypothèses :
o Nombre de cahiers : 100
o Poids d’un cahier : 𝑃 = 0,4 𝑁
o Dimensions de la plaque : 310 × 250 𝑚𝑚
o Matériau de la plaque : acier galvanisé
 Réactions des appuis :

100 × 0,4
𝑞= = 0,16 𝑁/𝑚𝑚
250
3102
∑ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑀𝐴 (𝐹 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑒𝑥𝑡 ) = 0 ⟺ 310𝑦𝐵 − 𝑞 =0
2
⟺ 𝑦𝐵 = 155𝑃 𝑦𝐵 = 24,8 𝑁

⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗ 𝑥𝐵 = 0
∑ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝐹𝑒𝑥𝑡 = 0 ⟺ { 𝑦𝐴 = 24.8 𝑁
𝑦𝐴 + 𝑦𝐵 = 0
 Efforts internes : on étudiera la plaque en un seul tronçon
Tronçon : 0 ≤ 𝑥 ≤ 310

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 6


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

1
𝑀𝑓𝑧 = 𝑞𝑥 2 − 𝑦𝐴 𝑥
2
0 𝑁. 𝑚𝑚 𝑠𝑖 𝑥 = 0
𝑀𝑓𝑧 = {−1922 𝑁. 𝑚𝑚 𝑠𝑖 𝑥 = 125
0 𝑁. 𝑚𝑚 𝑠𝑖 𝑥 = 310

 Diagramme des moments fléchissant :

 Calcul de la contrainte équivalente :


La contrainte de flexion simple est défini par :
𝑀𝑓𝑚𝑎𝑥
𝜎= 𝑌𝑚𝑎𝑥
𝐼𝑥
250 𝑎3 𝑎
𝐼𝑥 = , 𝑀𝑓𝑚𝑎𝑥 = 1850 𝑁. 𝑚𝑚, 𝑌𝑚𝑎𝑥 = 2 , 𝑎 = 2 𝑚𝑚 correspond à l’épaisseur de la
12
plaque.
Application Numérique :
1922 2
𝜎= × 12 × 𝝈 = 𝟏𝟏, 𝟓𝟑 𝑴𝑷𝒂
250 × 23 2
 La vis (3) :
 Hypothèses :
o Nombre de vis : 2
o Longueur de la vis : 𝐿 𝑉 = 300 𝑚𝑚
o Diamètre de la vis : 𝑑 = 10 𝑚𝑚
o Pas de la vis : 𝑝 = 1,5 𝑚𝑚
o Couple moteur : 𝐶𝑚 = 900 𝑁. 𝑚𝑚 correspond au couple du moteur
Nema 23
 Calcul des contraintes :
o Contrainte de traction (𝜎)
𝐹0
𝜎=
𝑆𝑒𝑞

Application Numérique :
12267
𝜎= = 211,5 𝑀𝑃𝑎 𝝈 = 𝟐𝟏𝟏, 𝟓 𝑴𝑷𝒂
58

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 7


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

o Contrainte de torsion (𝜏𝑡)

16𝐶𝑚
𝜏𝑡 =
𝜋𝑑 3
Application Numérique :
16 ×900
𝜏𝑡 = 3,14×103 = 4,5836 𝝉𝒕 = 𝟒, 𝟓𝟖𝟑 𝑴𝑷𝒂

o Contrainte de cisaillement (𝜏𝑐)

4𝑇𝑜
𝜏𝑐 =
𝜋𝑑 2
Application Numérique :
4× 5,161×10 −4
𝜏𝑐 = = 6,57 × 10−6 𝑀𝑃𝑎 𝝉𝒄 = 𝟔, 𝟓𝟕 × 𝟏𝟎−𝟔 𝑴𝑷𝒂
3,14×102

o Contrainte équivalente sur la vis :

𝜎𝑒𝑞𝑉 = √𝜎 2 + 𝑥𝜏𝑡 2 + 𝑦𝜏𝑐 ²

Il est recommandé de prendre 𝑥 = 𝑦 = 2


Application Numérique :

𝜎𝑒𝑞𝑉 = √211,52 + 2 × 4,5832 + 2 × (6,57 × 10−6 )² 𝝈𝒆𝒒𝑽 = 𝟐𝟏𝟏, 𝟔𝟎 𝑴𝑷𝒂

4. Force d’impact
Caractéristiques du Mouton Pendule Charpy
Tableau 1 : caractéristiques du mouton Pendule Charpy

Capacité en Joules 150


Angle de relâchement 150°
Longueur du pendule 800 mm
Vitesse d'impact maximale 5.42 m/s
Résolution de l'encodeur 0.18°
Dimension (L x P x H) 2110 x 700 x 2110 mm
Poids net 600 kg
Alimentation électrique 240 Vac
Puissance 750 W
Force d’impact

2𝑊0
𝐹𝑖 =
𝑅
Avec : 𝑊0 l’énergie initiale nominale de la machine et 𝑅 la longueur du pendule

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 8


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

Application Numérique :
2×150
𝐹𝑖 = = 375 𝑁 𝑭𝒊 = 𝟑𝟕𝟓 𝑵
800 ×10 −3

5. Contrainte de rupture de Von Mises


Pour déterminer la contrainte de Von Mises sur l’assemblage, nous allons utiliser le
logiciel SOLIDWORKS. La procédure de calcul est comme suit :
 Modélisation des éléments et assemblage du mécanisme

Figure 6 : modélisation/préparation de l’assemblage pour la simulation

 Lancement de la simulation : création d’une nouvelle étude statique (choix des


matériaux, modélisation des efforts, modélisation des appuis)
Choix des matériaux : plaque en acier galvanisé et vis en acier de construction
S235JR.
Les efforts et appuis sont modélisés comme au calcul manuel fait précédemment a la
question 3.

Figure 7 : définition des appuis, charges et matériaux des éléments

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 9


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

 Création du maillage (maillage avec un pas uniforme relativement fin)

Figure 8 : création du maillage

 Exécution de la simulation : calcul de la contrainte de Von-Mises

Figure 9 : diagramme de la contrainte de Von-mises

Figure 10 : diagramme de la contrainte de Von-mises (vue 3D)

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 10


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

Du diagramme de Von-mises, on peut observer que la contrainte maximale de Von-


mises est donné par : 𝝈𝒎𝒂𝒙 = 𝟖, 𝟏𝟒𝟗 × 𝟏𝟎𝟖 𝑵⁄𝒎𝟐 = 𝟖𝟏𝟒, 𝟗 𝑴𝑷𝒂
 Calcul de la résilience des éléments exposés au risque de rupture

é𝑛𝑒𝑟𝑔𝑖𝑒 𝑎𝑏𝑠𝑜𝑟𝑏é𝑒 𝑝𝑎𝑟 𝑙𝑎 𝑟𝑢𝑝𝑡𝑢𝑟𝑒 (𝐽)


𝑅é𝑠𝑖𝑙𝑖𝑒𝑛𝑐𝑒 =
𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑎𝑢 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡 𝑑𝑒 𝑙 ′ 𝑒𝑛𝑡𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒 (𝐶𝑚 2 )

Or é𝑛𝑒𝑟𝑔𝑖𝑒 𝑎𝑏𝑠𝑜𝑟𝑏é𝑒 𝑝𝑎𝑟 𝑙𝑎 𝑟𝑢𝑝𝑡𝑢𝑟𝑒 = 𝑊0 − é𝑛𝑒𝑟𝑔𝑖𝑒 𝑟é𝑠𝑖𝑑𝑢𝑒𝑙𝑙𝑒


𝜎𝑟𝑢𝑝 2
L’énergie résiduelle correspond à l’énergie de rupture et vaut : 𝑊𝑟 = 𝜇 = 8 pour les aciers
6𝜇

𝝈𝒓𝒖𝒑 𝟐
𝑾𝟎 −
𝟔𝝁
𝑹é𝒔𝒊𝒍𝒊𝒆𝒏𝒄𝒆 =
𝒔𝒆𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒂𝒖 𝒅𝒓𝒐𝒊𝒕 𝒅𝒆 𝒍 ′𝒆𝒏𝒕𝒂𝒊𝒍𝒍𝒆 (𝑪𝒎𝟐)

Application Numérique :
(814.9)2
150−
6×8
𝑅é𝑠𝑖𝑙𝑖𝑒𝑛𝑐𝑒 = 𝑹é𝒔𝒊𝒍𝒊𝒆𝒏𝒄𝒆 = −𝟐𝟕𝟑𝟔𝟗,𝟐𝟓𝟎 𝑱
0.5

6. Courbe de transition fragile-ductile


Il s’agit ici de tracer la courbe de la résilience en fonction de la température pour les
différentes nuances de matériaux dans notre assemblage. Ceci s’effectue en faisant des
expériences sur une éprouvette à l’aide du mouton pendule Charpy.
Pour tracer notre courbe de transition fragile-ductile, nous allons choisir une éprouvette
que nous allons modéliser sur solidworks, ensuite définir le matériau de l’éprouvette et faire
des études statiques à plusieurs températures différentes, relever la contrainte de Von mises
maximales pour chaque température et chaque matériau, et enfin calculer la résilience et tracer
la courbe.
Matériaux des éléments : acier de construction S235JR, et acier galvanisé
Caractéristiques de l’éprouvette : éprouvette Charpy normalisé à entaille en U

Eprouvette carré 10x10, longueur 55 cm


Ecartement des appuis : 40 mm
Profondeur de l’entaille : 5 mm
Section rompue : 0.5 𝐶𝑚2

Figure 11 : schéma d’une éprouvette Charpy normalisé à entaille en U

Les résultats obtenus après simulation et calcul pour les différents matériaux sont dans
les tableaux suivants :

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 11


CALCUL NON LINEAIRE : RUPTURE ET FATIGUE

Tableau 2 : résultats de calcul pour l’acier de construction S235JR

Température (°C) Contraintes (𝑵/𝒎𝟐) Emax (J) KCU (𝑱/𝑪𝒎𝟐)


-100 1605000000 53667,1875 -107034,38
-75 1505000000 47188,0208 -94076,042
-50 1405000000 41125,5208 -81951,042
-25 1305000000 35479,6875 -70659,375
0 1205000000 30250,5208 -60201,042
25 1105000000 25438,0208 -50576,042
50 1005000000 21042,1875 -41784,375
75 904900000 17059,2502 -33818,5
100 804900000 13497,1669 -26694,334

Tableau 3 : résultats de calcul pour l’acier galvanisé

Température (°C) Contraintes (𝑵/𝒎𝟐) Emax (J) KCU (𝑱/𝑪𝒎𝟐)


-100 1515000000 47817,188 -95334,38
-75 1421000000 42067,521 -83835,04
-50 1327000000 36686,021 -73072,04
-25 1232000000 31621,333 -62942,67
0 1138000000 26980,083 -53660,17
25 1044000000 22707 -45114
50 949200000 18770,43 -37240,86
75 854900000 15226,125 -30152,25
100 760500000 12049,172 -23798,34
Des données des tableaux, on trace la courbe de transition fragile-ductile comme suit :

COURBE DE TRANSITION FRAG ILE-DUCTILE


0
-150 -100 -50 0 50 100 150

-20000

-40000
KCU (J/CM^2)

-60000 Acier S235JR


Acier galvanisé
-80000

-100000

-120000
TEMPERATURE (°C)

Figure 12 : courbe de transition fragile-ductile

Rédigé par : Watsop Piankeu Noel 07 Janvier 2021 12

Vous aimerez peut-être aussi