Vous êtes sur la page 1sur 42

Chapitre 3

L’imagerie par résonnance


magnétique-IRM-

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 1


Chapitre 3

Partie III
Les facteurs de qualité de l’image
IRM

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 2


Sommaire
1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 La résolution spatiale
1.1.1 Définition
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale
1.2 La résolution temporelle
1.2.1 Le temps d’acquisition ou de répétition
1.2.2 Le facteur turbo
1.3 La résolution en contraste
1.3.1 Le contraste de l’image
1.3.2 Le contraste des tissus
1.3.3 De quoi dépend le contraste?
2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.1 Le signal dans l’image
2.2 Le bruit dans l’image
2.3 Le signal noyé dans le bruit
2.4 Les origines du bruit
2.5 De quoi dépend l’intensité du signal ?
2.6 Définition du rapport S/B
Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 3
1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.1 Définition
La résolution spatiale décrit la capacité d’un système d’imagerie à distinguer les différents
détails d’un objet en absence de tout bruit significatif.

4
Mauvaise résolution spatiale Bonne résolution spatiale
1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale

Le champ de vue
La matrice d’acquisition
L’épaisseur de coupe
Les filtres de reconstruction

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 5


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale
1.1.2.1 Le champ de vue
Le champ de vue représente la taille de l’image dans les deux axes
de codage (fréquence et phase).

FOV = 350 mm FOV=240 mm

La diminution du champ de vue permet d’améliorer la résolution spatiale


Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 6
1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale
1.1.2.2 La matrice d’acquisition
Le constituant de base de l’image est le pixel. Les pixels sont disposés comme sur un
échiquier pour former une matrice.

La matrice d’acquisition diffère de la matrice d’affichage


Dans la matrice d’affichage une interpolation ou une modification ont eu lieu.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 7


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale
1.1.2.2 La matrice d’acquisition
Rappel :Le processus de l’obtention de l’image :
Acquisition des données brutes
La transformée de Fourier

Le nombre de lignes correspond


à la matrice phase.

Plus le nombre de lignes est important, plus la résolution spatiale de l’image est
meilleure.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 8


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale
1.1.2.2 La matrice d’acquisition

256 X 128
Faible résolution

256 X 256
Bonne résolution

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 9


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale
1.1.2.2 La matrice d’acquisition

Matrice 256*256: meilleure résolution spatiale

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 10


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale
1.1.2.3 L’épaisseur de coupe

Dimension du voxel=

Il existe une relation indirecte entre la résolution spatiale et la taille du voxel : la résolution
spatiale est meilleure quand la taille du voxel est plus petite. Ceci est possible :
en diminuant le FOV
en augmentant la matrice (NxN)
en diminuant l’épaisseur de coupe

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 11


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale
1.1.2.3 L’épaisseur de coupe

5 mm

3 mm

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 12


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.1 Résolution spatiale
1.1.2 Les paramètres affectant la résolution spatiale
1.1.2.4 Le filtre de reconstruction

Le filtre permet de restaurer l’image pour qu’elle soit de meilleure qualité.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 13


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.2 Résolution temporelle
1.2.1 Le temps d’acquisition ou de répétition

TR long

TR court
Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 14
1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.2 Résolution temporelle
1.2.1 Le temps d’acquisition ou de répétition

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 15


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.2 Résolution temporelle
1.2.2 Le facteur turbo

Pour la séquence en écho de spins rapide, pendant le temps TR on rempli 5 lignes du plan
de Fourier. Temps d’une acquisition ~ 1/ Facteur Turbo
Pour la séquence en écho de spins, à TR égal, on ne rempli qu’une ligne. 16
Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019
1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.2. Résolution temporelle
1.2.2 Le facteur turbo
Influence du nombre d’excitations
Comme le signal en IRM est faible en intensité, il est parfois nécessaire de répéter la
séquence plusieurs fois dans un but d’augmenter son intensité (le système calcul la
valeur moyenne des signaux).
Le nombre de répétitions est appelé le nombre d’excitations.

1 Excitation 4 Excitations
17
Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019
1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.2. Résolution temporelle
Influence du nombre d’excitations 1.2.3 Le facteur turbo

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 18


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.3 Résolution en contraste
1.3.1 Le contraste de l’image

Un bon rapport signal/bruit ne garantie pas une excellente qualité de l’image. La


différenciation du tissu est également très importante, c’est-a-dire le contraste entre les
différents types de tissus, en particulier entre les tissus pathologiques et les tissus sains.

1.3.2 Le contraste des tissus

Le contraste est la différence relative des intensités du signal de deux types de tissus.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 19


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.3 Résolution en contraste
1.3.3 De quoi dépend le contraste?

Séquence d’impulsion
Séquence d’impulsion Echo de spin
Inversion récupération
Echo de gradient
Séquence Turbo
Profil de coupe

Paramètres de l’impulsion
TR, TE, TI, Angle de bascule

Produit de contraste
Gadolinium
DTPA
Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 20
1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.3 Résolution en contraste
Séquence en écho de gradient
1.3.3 De quoi dépend le contraste?
Quand TR>>T2 :

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 21


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.3. Résolution en contraste
Séquence en écho de gradient
Quand TR>>T2 : 1.3.3 De quoi dépend le contraste?

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 22


1. Les facteurs influençant la qualité de l’image IRM
1.3. Résolution en contraste
Séquence en écho de gradient
1.3.3 De quoi dépend le contraste?
Quand TR>>T2 :

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 23


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.1 Le signal dans l’image

L’image IRM est composée d’une multitude d’éléments appelés pixels.


Les pixels sont disposés comme sur un échiquier pour former une matrice.
Chaque pixel de la matrice image lui est associé une valeur de gris bien déterminée.
L’observation de l’ensemble de ces valeurs de gris fournie une représentation sous forme
d’une image.

Le signal est défini comme la valeur moyenne des valeurs numériques des pixels dans une
région d’intérêt moins la valeur du terme de l’offset.
Le bruit est défini comme la variation aléatoire de l’intensité des pixels.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 24


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.2 Le bruit dans l’image

Le bruit correspond aux "parasites" aléatoires dans l’image, il provient :


 du patient : bruit électromagnétique dans le corps du à l’agitation
thermique des protons à l’origine des émissions parasites.
de la chaîne de mesure : bruit "électronique".

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 25


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B

Images bruitées images non bruitées

26
2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.3 Le signal noyé dans le bruit

Malheureusement, dans l’image, on ne voit pas que le signal pur.


La valeur de gris d’un pixel se compose en réalité:
de l’intensité du signal dans le voxel correspondant
du bruit inévitable.
Autrement dit : C’est-à-dire que le bruit se superpose au signal.

Le bruit dans une image est une fluctuation statistique de l’intensité du


signal qui ne contribue pas à l’information de l’image.
Des granulosités irrégulières apparaissent dans l’image.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 27


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.4 Les origines du bruit

En principe, cet effet de bruit est inévitable car il a avant tout des causes
physiques :
 Bruit électromagnétique dans le corps, dû au mouvement moléculaire des
particules chargées;
 Résistance électriques de l’antenne réceptrice et de l’électronique de
mesure.
La part de bruit dans l’image dépend de:
 la taille de l’antenne : antenne corps, antenne locale, antenne en réseau
 la largeur de bande de la séquence d’impulsion

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 28


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.5 De quoi dépend l’intensité du signal ?
Paramètres du tissu
 Densité des noyaux d’hydrogène
 Constantes de relaxation (T1, T2)
Paramètres de la mesure
 Paramètres des impulsions : TR, TE, angle de bascule, etc...
 Paramètres des coupes : épaisseur, intervalle, etc...
 Paramètres de la matrice : taille, demi-plan de Fourier etc...
 Paramètres d’acquisition : acquisitions, mesures
 Paramètres de reconstruction : filtre, interpolation etc...
Paramètres du système
 Intensité du champ magnétique (1 ou 1,5 Teslas)
 Type d’antenne

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 29


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 30


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B

Antenne

Une antenne est un circuit électrique particulier qui transforme un courant


électrique périodique en une onde électromagnétique.
Inversement, un mouvement de précession des spins induit dans une antenne une
tension électrique alternative de même fréquence que l’onde.

Une antenne à polarisation circulaire (CP ) aura 41% de plus de signal qu’une
antenne linéaire.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 31


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
La bande passante
GRADIENT DE SELECTION DE COUPE

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 32


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
Le rapport Signal / Bruit
La bande passante correspond à la qualité d’enregistrement
du signal. Plus la durée d’enregistrement sera longue plus de
points sur la courbe de l’écho seront enregistrés.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 33


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
Intensité du champ magnétique

1.5 Teslas 7 Teslas

Amélioration du S/B quand


l’intensité du champ augmente

34
Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019
2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
Epaisseur de coupe

Epaisseur 2 fois plus fine  2 fois moins de signal

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 35


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B

3 mm 10 mm

Coupe épaisse et plusieurs mesures améliorent le S/B 36


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
Nombre de colonnes

Pixel 2 fois plus petit 2 fois moins de signal

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 37


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
Nombre de lignes

2 x plus de lignes  racine(2 )= 1,4  1 / racine(2) = 0,7Soit 30% de moins de signal

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 38


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
Le signal d’induction libre (E)

Les paramètres influençant le signal sont :


TR : temps de répétition
TE : temps d’écho
: angle de l’impulsion d’excitation
T1 : temps de relaxation longitudinal du tissu considéré
T2 : temps de relaxation transversal du tissu considéré

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 39


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
L’angle de l’impulsion d’excitation

=90° =65°

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 40


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
Bruit des antennes

Le bruit des antennes est inhérent à la conception et à la réalisation des


antennes par les constructeurs.
Au cours de la vie d’une antenne certains éléments s’usent. Il faut donc
au bout d’un certain temps de leur utilisation les remplacer par une
autre.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 41


2. Evaluation de la qualité de l’image IRM par le rapport S/B
2.6 Définition du rapport S/B
La contribution patient

Chaque patient se comporte de manière différente envers le champ et les


gradients utilisés. Ainsi, la composition ionique, le pourcentage de graisse et de
muscle influent sur la susceptibilité magnétique du patient ainsi que sur la
diffusion des courants de Foucault.

Marrakchi Charfi Olfa Année universitaire 2018-2019 42

Vous aimerez peut-être aussi