Vous êtes sur la page 1sur 28

Sommaire

Généralité sur gestion financière


Lecteur de bilan comptable et TCR
Le passage du bilan comptable au bilan financier
L'équilibre financier
Analyse bilan financier par la méthode des rations
Le choix de projet
BELLAHCENE MUSTAPHA INC

Généralité sur gestion financière


Introduction:
La gestion financière est une discipline récente, elle s'est développée à partir des conceptes
d'analyse financière.
L'analyse financière était fondée sur les notions de garanties et répondre aux préoccupations des
banque. Au cours de XX° siècle, elle s'est progressivement à fini grâce à la création des nouveaux
instruments où développement de nouveau concepte.
L'information financière:
Les besoins d'une information financière se sont accrus depuis le début de siècle et pagne les
évènements qui ont contribué à crée ses besoins on peut citer:
 Le développement des sociétés anonymes.
 Le rôle des banques.
 Le développement de management.
Définition:
La gestion financière (GF) s'intéresse d'une part au processus d'analyse et d'interprétation des
documents comptables et financiers, et autre part à l'entreprise et on la concurrence, sa valeur
marchée. Cette analyse porte sur la lecture des documents comptables (bilan, TCR) et financière afin
d'étudier sa situation financière.
Le proche moderne de la GF:
La GF tend à devenir un système de traitement de l'information destiner à fournir des données en
preneur des décisions financières, plusieurs raisons explique l'évolution de la GF:
 Le développement des investissements de grandes tailles dont la rentabilité s'étale sur
plusieurs exercices à conduire les banques à élaborer des méthodes d'analyse pour d'accorder une
demande de crédit.
 Le risque de non paiement a poussé les banques à mettre au point les analyses de risque
financier.
 Le développement des marchés financiers.
 Les contraintes de politique de crédit sont nombreuses qui utilisent la GF: les managers des
entreprises, les actionnaires, les banques.
Ces différentes catégories sont amenées à prendre des décisions diverses:
 Décisions de gestion.
 Décisions d'achat au vente des titres et détermination des dividendes.
 Décisions d'octroyer un crédit ou rejeter.
1- Les managers de l'entreprise:
L'analyse financière effectue par l'entreprise à plusieurs objets:
 Un jugement sur la gestion de l'entreprise.
 Elle doit orienter la décision de la direction générale.
 Elle constitue la base des prévisions financières.
 C'est un instrument de contrôle de gestion
2- Les actionnaires:
Ils sont directement intéresser ç calcule la valeur de l'entreprise puisqu'ils fournissent des capitaux
à risques, la rémunération des actions conditionnes par des bénéfices attende de l'entreprise, leur
interrogation essentiel est: qu'elle sera les bénéfices par action ? Les actionnaires recourent à des
analyses financières pour étudier la situation financière de l'entreprise
3- Les banques:
L'analyse financière est différente selon s'il s'agit de crédit à CT ou à LT:
 Si elles ont accordé des crédits à CT, elles seront intéressées par la liquidité.

2 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

 Si elles ont accordé des crédits à LT, elles doivent s'assurer de la solvabilité et la rentabilité.
Lecteur de bilan comptable et TCR
Introduction:
La GF à CT est fondée sur une vision instrumentale purement technique et une démarche accès
sur l'interprétation des résultats à travers les documents comptables.
Présentation du bilan:
On peut définir le bilan comme état un inventaire établit à un moment donné de tous ce que
l'entreprise possède (actif) et de tous ce qu'elle droit (passif).
1- L'actif du bilan:
1-1- Investissement:
Ce sont des biens acheter par l'entreprise destiner à reste plusieurs années, on peut distinguer
trois catégories:
 Les investissements fictifs (frais préliminaire): ce sont les frais engagés au moment de la
constitution de l'entreprise ainsi que les frais relatif à son développement.
 Les investissements incorporels: c'est les investissements non matérialisables tel que le
fond de commerce, et droit de propriété industrielle.
 Les investissements corporels: c'est des biens palpables tel que terrain, matériel…
1-2- Les stocks:
Il s'agit de l'ensemble des biens qui interviennent dans le cycle d'exploitation des entreprises pour
entre soit vendus ou consommés, on distingue stock des marchandises pour les entreprise
commerciales, pour les entreprises industrielles, on distingue 5 stocks: stock de matière et fourniture,
stock des produits semis finis, stock de produit fini, stock des produits encours, déchets et rebus.
1-3- Les créances:
On distingue:
 Créances d'exploitation: elles sont ventilées en créance résultant de vente ou de prestation
des services et compte rattacher l'effet à recouvrir d'une part et autre créance tel que les avances au
personnel…
 Créances divers: concernent les créances hors exploitation tel que les titres et les créances
sur section d'investissement (C / 429)
 Disponibilités: il s'agit de l'argent disponible immédiatement tel que le compte courant en
postal CCP, le compte courant bancaire et la caisse.
2- Le passif du bilan:
2-1- Les fonds propres: c'est les ressources financières interne de l'entreprise.
 Fonds social: représente l'ensemble des apports des actionnaires ou associes. Ces apports
doivent être soit en nature ou en numéraire, en compte partie de ces accords, la société nouvellement
crée délivre des actions ou des parts en fonction de la valeur apporter l'ordre de la créance la
libération des capitales n'est pas obligatoire. Ces apports en numéraires doivent être libérés de 25 %
au moins de la valeur au moment de la souscription, 25 % de capital appeler non versé, 75 % non
appeler.
 Les réserves: ce sont des bénéfices que l'entreprise à conserver dans l'objectif de l'autre
financier lorsqu'elle dégage des bénéfices celle-ci se trouve devant les situations suivantes:
- Elle distribue une part de bénéfice aux actionnaires (un part dividende).
- Elle concerne une part sous son propre usage pour financier sa croissance (il s'agit dans cas
de maison réserve)
- Elle distribue une part aux personnels (les primes).
 Résultat en instance d'affectation RIA: ce compte a deux fonctions: imputation des déficits
des exercices précédents (un compte débitaire), imputation des bénéfices n'est pas encore distribuer
(un compte créditaire).

3 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

 Provision pour pertes et charges C / 19: les pertes et les charges entraînent la constitution
de provision pour risque des charges.
Le passage du bilan comptable au bilan financier
Le passage nécessite de retraitement et de reclassement préalablement à toute calcule des
ratios, il convient à partir le bilan élaborer, à fin d'exercice d'adopter nécessaire à analyse financière
effectuer le passage de bilan comptable au bilan financier.
1- L'actif bilan financier:
Principe de classement:
L'actif de bilan financier est classé par ordre de liquidité croissante du moins liquide au plus
liquide, car l'objectif de bilan financier est de savoir si l'entreprise serait solvable en cas de cessation
d'activité.
 Actif à plus d'un an:
- Valeur fixes: les investissement représentent des actifs les moins liquide, en effet l'entreprise
les acquis dans le but de les conservés, les investissements sont intégrés au bilan pour leur valeur
réel (VR) appelé valeur actuelle (valeur après expertise). La différence entre la valeur réelle et les
valeurs nettes (VNC) fait apparaître de plus ou moins value.
- Autres valeur fixes: l'actif cerculant (stock, créance) d'un bilan appartient à l'actif d'un an,
mais il existe des exception: stock de sécurité s'agit des stocks minimal conservés par l'entreprise afin
d'éviter les rupture du stock il reste toujours dans l'entreprise plus d'une année; le client douteux,
autres créances à plus d'un an tel que le titre de participation...
 Actif moins d'un an: regroupe tous les postes de l'actifs cerculant, sauf ceux qui ont été
remonté en l'actif à plus d'un an, on distingue:
- Valeurs d'exploitations: elles regroupent tous les stocks de l'entreprise sauf le stock de
sécurité.
- Valeurs réalisables: elles regroupent tous les créances sauf les créances qui ont été reclassés
en actif à plus d'un an.
- Valeur disponible: elles regroupent les disponibilités tel que la banque, la caisse, CCP
2- Le passif de bilan financier:
Il est classé par ordre d'exigibilité croissante, c'est-à-dire en fonction de leur date d'échéance de
LT et de CT. Le passif de bilan financier fait apparaître deux grandes rubriques:
 Capitaux permanents: on distingue:
- Les capitaux propres: il s'agit de fond social, les primes d'émission (C / 12), les réserves, les
subventions, provision pour pertes et charges, RIA et les plus ou moins values (écart de réévaluation).
- Dettes à MLT
 Capitaux cerculants:
On trouve dans cette catégorie les dettes à moins d'un an, tel que les dividendes à payé,
fournisseurs, les dettes fiscales et sociales, les découverts bancaires.
Remarque:
Si la VR > VNC on parle de + value.
Si la VR < VNC on parle de – value.
Si + value > - value on parle de plus value nette.
Si + value < - value on parle de moins value nette.
Les + values nettes sont ajoutés aux capitaux propres comme écart de réévaluation positive (C / 15)
Les – values nettes sont à soustraire des capitaux propres.
Les + et – values nette forment l'écart de réévaluation.

4 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

Le passage de bilan comptable au bilan financier:


1- La lecture de bilan comptable.
2- Restructuration du bilan comptable, reclasser l'actif et le passif.
 Valeur fixe: composent de toutes les investissements reste plus d'une année.
 Autres valeur fixes: sont les stocks de sécurité de matière et fourniture, reste plus un an.
 Valeur d'exploitation: c'est le reste des stocks qui restent moins d'un an.
 Valeur réalisable: c'est le reste des créances qui restent moins d'un an.
 Valeur disponible: banque, caisse, CCP….
 Capitaux permanents: fonds propres + dettes MLT +  des écarts de réévaluation qu'il reste
plus d'un an.
 Capitaux circulant: dettes à court termes
3- Détermination des écarts des réévaluations pour déterminer l'excédante d'opération de
section ou déficit des sections. L'écart de réévaluation renforce ou réduire le capital de l'entreprise.
4- Reporter l'écart de réévaluation au passif (capitaux permanents).

Actif Passif

- Valeur fixe - Capitaux permanents > 1 an


> 1 an
- Autres valeur fixes Fond propre + DMLT +  des écarts de réévaluation
% stock + % créance - Capitaux circulant
- Valeur d'exploitation Dettes à courts termes
Reste de stock < 1 an

- Valeur réalisable
Reste de créance
- Valeur disponible
Banque + caisse + CCP

5 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

L'équilibre financier
Introduction:
L'analyse de l'équilibre financier permet de porter un premier jugement sur la liquidité et la
solvabilité de l'entreprise.
La liquidité représente l'aptitude de l'entreprise à faire face à ces engagements à court terme. La
solvabilité mesure la capacité à supporter les pertes.
L'équilibre financier est étudié à partir des bilans retraités (bilan financier) et exprime par le fond
de roulement FR, les besoins en fonds de roulement BFR et la Trésorerie.
1- Fond de roulement FR:
FR permet de répondre à la question suivante: les ressources permanents (CP) suffisant-elle à
financier l'actif immobilier AI ? Alors le FR est différence entre les ressources permanentes et les
valeurs immobilisées:
FR  CP  AI V. fixe  autres VF
Le FR est un indicateur de l'équilibre financier de l'entreprise, ainsi qu'un matlas de sécurité exiger
par les créances à CT (fournisseurs) pour les ressources permanentes, il s'agit en simplifiant de ce qui
appartient réellement à l'entreprise (fonds propres) et de emprunts contracter par l'entreprise (à MLT).
Pour l'actif immobilisé, il s'agit principalement des investissements, les stocks et créances qui
restent plus d'une année.
- Cas où le FR > 0: un FR positif signifie que l'entreprise dégage un excédant de ressources
permanentes par rapport à l'actifs immobilisé qui pourra être utilisé pour financier d'autre besoins de
l'entreprise (achat, stockage, production, vente)
- Cas où le FR < 0: on parle d'insuffisance en FR, car il manque des fonds pour financier les
actifs immobilisés. Si cette insuffisance s'étale ce plusieurs exercices, la situation se révèle plus
risqués.
Les notions de fonds de roulement:
 FR propre: c'est l'excédant dégager après le financement des actifs immobilisés par les
capitaux propres Classe 1 pour mesurer la capacité des autofinancer.
FRP  C propre  AI

 FR étranger: c'est l'excédant dégagé par le financement des dettes:


FRE  FRG  FRP
FRE   det tes

FRE  CP  AI   C propre  Ai 
FRE  CP  C propre

2- Besoin en fonds de roulement BFR:


Le cycle d'exploitation génère un besoin de financement (achat, stockage, production, vente) d'un
double décalage:
 Un décalage lié à la durée de ce cycle: il faut d'abord débourser des achats et divers
charges avant d'encaisser des ventes (en cas de règlement comptent)
Besoin de financement
Achat Stockage Production Stockage vente

Débourser Débourser Débourser Débourser Encaisser

6 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

 Un décalage lié au délai de règlement: supposant ou lieu de régler au moment de la vente


les clients paient N jour plus tarde celle à arrangera la durée de besoin de financement d'autant: en
effet la récupération des débourser liée au cycle d'exploitation se fait non pas au moment de la vente
mais à celui du règlement les débourser au cycle d'exploitation sont donc à financer d'autant plus long
temps ni de même façon que l'entreprise accord des délais de paiement à ses clients, elles ont
bénéficié de la part des ses fournisseurs pour ces achats ce qui allège d'autant besoin de financement
BFR  valeur d' exploitation  valeur réalisable- CC - avancesbancaires
Cas où le BFR > 0: on parle donc d'un besoin d'exploitation.
Cas où le BRF < 0: on parle d'un excédant circulant.
La durée de Besoin d’exploitation
Achat Stockage Production Stockage vente N jours

Débourser Débourser Débourser Débourser Encaisser

3- Trésorerie:
Trésorerie  FR  BFR
Ce solde permet de savoir si l'entreprise possède une trésorerie siens, c'est-à-dire ni trop positive
ni trop négative.
On entend très souvent dire que telle entreprise connaît de problème de trésorerie, l'entreprise
doit se monter très vigilante quand à sa situation financière est s'effectuée de gérer sa trésorerie le
mieux possible.
Exp:
FR = 200, FR: représente un excédant des ressources par rapport au valeur immobiliers.
BFR = 300, BFR: représente des besoins d'exploitation.
Trésorerie = - 100
L'entreprise va utiliser son FR pour financier une partie de BFR mais on constate que tous le BFR
n'est pas couvert, comment faire ?
L'entreprise fera appel au découvert bancaire pour la différence de 100.
Exp 2:
FR = 400, FR: représente un excédant des ressources par rapport à l'actif immobilisé.
BFR = 350, BFR: représente un besoin.
Trésorerie = 50
Elle va financier ses besoins et il reste donc 50 de trésorerie positive.
Entreprise restera vigilante afin d'assurer le même tien de cette équilibre.
Exp 3:
FR = 400, BFR = 50, Trésorerie = 350
La trésorerie atteint un niveau trop élevé synonyme d'argent qui dorme. L'entreprise vue cette
situation on doit déplacer l'essentiel de la trésorerie en titre de placement afin de fructifier l'argent
qu'elle contient après le placement.
FR = 400
BFR = 50 + 330 = 380 / 330: titre de placement
Trésorerie = 20
Exp 4:
FR = 400, BFR = 450, Trésorerie = - 50
L'entreprise dégage un FR > 0 couvre la totalité des AI, mais ne permet pas de financier que 89 %
des besoins.
Les ressources de l'entreprise sont donc insuffisants pour régler les besoins, il oblige à faire appel
au découvert bancaire (T < 0).
L'existence de découvert bancaire est tout à fait justifiée mais la situation s'installe petit à petit
jusqu'à occuper une place prépondérante dans le financement.

7 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

Le découvert après quelques années est devenue un élément permanent de l'équilibre financier.
Les découverts bancaires importants génèrent des agios considérables qu'ils peuvent contribuer très
largement au déficit de l'exercice.
Pour résorber le niveau de découvert bancaire il faut:
1- Accroître le FR:
 Augmenter le fond propre:
- Demande aux actionnaires des argents pour augmenter le capital.
- En cas de bénéfice, maintenir l'essentielle aux autofinancements (réduire de la distribution
des dividendes et accroître la mise en réserve).
- Améliorer la rentabilité (contrôle des coûts et politique commerciale offensive, augmenter le CA)
 Augmenter les dettes financières: Négocier un emprunt à LT auprès de la banque, car il
présente des avantages certains par rapport au découvert bancaire car les intérêts sont nettement
moins coûteux et les remboursements s'échelonne dans le temps.
 Diminuer les actifs immobilisés: l'entreprise réduire les AI en vendant les titres ou en
accordant les pertes.
2- Réduire le BFR:
 Réduire l'actif circulant:
- Diminuer les stocks, minimise à la fois les coûts de stockage et les ruptures de stocks.
- Réduire les créances client à travers les délais de paiement sans provoquer la clientèle.
 Augmenter les dettes à courts en allongeant les crédits de fournisseurs: c'est-à-dire
négocier les délais de paiement plus long.

8 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

Analyse bilan financier par la méthode des rations


Introduction:
L'entreprise doit faire effectuer périodiquement un diagnostic général afin de s'assurer sa solidité,
ce diagnostic s'effectue par les calcules des ratios de leur analyse.
Définition:
Un ratio est un rapport entre deux valeurs caractéristiques de l'activité de la situation économique
de l'entreprise.
Il doit se calculer sur plusieurs années afin de permettre de suivre l'évolution de l'entreprise de
plus il est vivement conseiller de connaître les ratios moyens du secteur d'activité afin de pouvoir de
situer par rapport à la concurrence.
Pour savoir si l'entreprise est effectivement saine, nous suivons trois pôles:
1- Les ratios de la structure financière:
S'être l'analyse de FR, BFR et la Trésorerie à déjà permet de se faire une idée de la santé
financière de l'entreprise pour affiner le jugement que l'on souhaite porter sur l'entreprise l'emploi des
ratios s'avère indispensable.
capitaux propres
Rationd' autonomie financière
 det tes
Ce ratio permet d'examiner la structure de passif, il met en valeur le degré de dépendance ou
l'indépendance vis-à-vis des tiers.
Si: R < 33 %: zone sur endettement.
Si: 33 % R 50 %:zone de vigilance.
Si: 50 % R 60 %: zone normale.
Si: R  60 % zone sur d'expansion.
Dans ce dernier cas, l'entreprise a possibilité à faire appel crédit sans grand problème:
Capitauxpropres
Rationde capacitédendettement à MLT 

Capitauxpermanents Cpropre  DMLT 
Si ce ratio < 50%, les possibilités d'obtention des crédits à MLT sont très difficile (l'entreprise en dette)
actif immobilisé VF  autre VF
Ration 
total actif
Ce ratio mesure le poids des éléments durable dans le patrimoine de l'entreprise (ce ratio
détermine la nature de l'activité de l'entreprise), ration très élevé: entreprise industrielle.
valeur financière titre de placement partécipation  bon
Ratio 
total actif
Ce ratio est à calculer si le poids de valeur financière est important.
amortissement cumul
Ratio
valeur brute des investisse ments corporels

Ce ratio marque le degré de la productivité de AI.


Un taux élevé ou croissant sur plusieurs années indique des équipements vieillissent à recouvré.
Ce ratio fournit de renseignement sur l'état des machines.
2- Les ratios d'activité:

9 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

clients compterattaché  360


Ratio de délaide règlementdes clients
CA TTC
Compte rattaché = créance au client + effet à recouvré.
Ce ratio permet de répondre à la question suivante: en moyenne à combien de jours les clients
paient-ils ? Il est intéressant de comparer ce ratio dans le temps, voir s'il augmente ou s'il diminue (la
moyenne de crédit client en France est dénerrant 90 jours, contre 45 jours en Grec et de 30 à 40 jours
dans les pays Anglo-saxon.
fournisseurs  compterattaché  360
Ratio de crédit moyen accorder les fournisseur 
achats TTC TVA
Compte raché = effet à payé.
En combien jours aux moyennes l'entreprise règle-t-elle ceux fournisseurs ? si le délai de
règlement des clients > délai de règlement des fournisseurs dans ce cas on doit augmenter le BFR.
stocks moyen des matières1 èr
temps découlement des stocks matières1 èr et fourniture  360
coût achat de matières1 èr
Ce ratio permet de répondre à la question suivante: qu'elle est la duré d'obtention en stock de
matière première depuis l'achat jusqu'à leur consommation dans le processus de fabrication ?
3- La solvabilité de l'entreprise:
Les trois ratios suivants sont calculés comme si l'entreprise aller être vendu, cette optique permet
au tiers de mesure de risque de non paiement (risque de solvabilité).
valeur disponible
Ratio de liquiditéimmédiate
dettes à court terme
En générale l'argent disponible ne permet pas de financier la totalité des dettes à CT car le cas
inverse explique que l'entreprise dispose une suffisamment d'argent au banque signifie l'argent qui
dorme.
valeur disponible valeur réalisable
Ratio de liquiditéréduite
dettes à court terme
Normalement doit être proche de 100 % pour éviter des problèmes de trésorerie et pouvoir faire
face aux échéances de fournisseur. L'entreprise peut rencontrer des difficultés de trésorerie même
avec un ratio supérieur de 100 %, si le cas des entreprises qui accordent des crédits clients nettement
supérieur aux crédits fournisseurs.
valeur disponible valeur réalisable valeur d' exploitation
Ratio de liquiditégénérale
dettes à court terme
Ce ratio permet de répondre à la question suivante: l'argent disponible + l'argent que l'entreprise
va encaisser de ses débiteurs + l'argent dans tous les stocks permettraient-ils d'assurer le paiement
de toute les dettes à CT ? Le cas de danger, si ce ratio s'élève < 100 % ce que l'entreprise connaît un
problème de solvabilité aux dettes à CT car en cas de liquidation elle ne pourrai pas régler ses dettes
à CT par l'actif circulant.
Exp:

Désignation Exercice N Exercice N+1

Capitaux permanent
1,3 1,02
actif immobilisé

capitaux propres
 det tes 1,5 1,05

cumul d' amortissement


61 % 75 %
investisse ment corporel

clients compterattaché 360


60 jours 80 jours
CA TTC

10 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

fournisseurs  compterattaché  360


40 jours 25 jours
achats TTC

Interprétation:
1- L'entreprise possède un FR > 0, c'est-à-dire que les capitaux permanentes sont suffisants
pour financiers la totalité des actifs immobilisés, cependant, il y'a noté une couverture moins
confortable en N+1 qui peut s'explique soit par une chute de capitaux permanents soit par une
augmentation des actifs immobilisés.
2- Pour l'année N, l'entreprise est autonome financier parlant à MLT, dans l'année N+1, toute
fois N+1 l'indépendance financier s'amenuise dans la mesure où les dettes égale les ressources
propres. Cette situation peut s'explique soit par une chute des capitaux propres soit par une lance des
emprunts à MLT.
3- Le part des investissement devient de plus en plus obsolète ce qui prouvé l'entreprise
n'effectue pas les investissements productifs face et de constater que la chute de FR en N+1
s'explique par une basse des capitaux permanents.
4- L'entreprise accorde des délais de paiement plus long à ces clients.
5- L'entreprise voit son crédit de fournisseur de diminuer ce qui contribue à l'aggravation de sa
trésorerie.
CA année n - CA année n 1
Ratio de croissance 
CA année n 1
Ce ratio permet de connaître l'évolution de l'activité de l'entreprise et ainsi de comparer avec les
entreprise de même secteur d'activité (concurrence, part de marché).
Toute augmentation de CA nécessite de répondre aux deux questions suivantes:
- La variation de CA: provient-elle d'une augmentation des prix ou d'une croissance en volume?
- La croissance résulte-t-elle de nouveau client ou nouveau part de marché ?
Remarque: le ratio de croissance intègre l'inflation.
Exp:
CAn-1 = 2.500.000
CAn = 3.000.000
Taux d'inflation = 5,5 %
3.000.000  2.500.000
Ratio de croissance   20%
2.500.000
Ratio de croissance sans l'inflation, il s'agit de retirer de CAn
CAn sans inflation:
3.000.000
x  0 ,055  x  3.000.000  x   2.843.602
1,055
2.843.602  2.500.000
Ratio de croissance réelle  14%
2.500.000
Nous constatons que l'augmentation réel du CA d'aux efforts de l'entreprise est de 14 % et non
pas de 20 %.
valeur ajouté(n) - valeur ajouté(n - 1)
Ratio de croissance de richesse 
valeur ajouté(n - 1)
Ce ratio permet de répondre à la question suivante: quel est la richesse créée par l'entreprise ?

11 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

Taux de croissance

Forte Vache à lait Vedette

Faible Point more Dilenne

Part de marché
Faible Forte

Le choix de projet
Choix de projet c'est-à-dire prise de décision dans un avenir certain ou dans un avenir incertain.
La démarche:
Chercher la rentabilité de ce projet, il nécessite les éléments suivants:
 Collecter les informations faibles prévisionnelles, ensemble des encaissements et
décaissements de ce projet.
 Coût initial représente le capital de ce projet (les dépenses initial) en temps t = 0 avant le
démarrage de projet.
 Déterminer les Cash Flow (CF) (flux financier de projet), c'est les ressources financières
annuelles prévisionnelles nettes de ce projet, il faut connaître les informations suivantes:
- Connaître le CA annuelle prévisionnelle de ce projet (les recettes).
- Déterminer les amortissements annuels prévisionnels des matérielles.
- Connaître les charges d'exploitation annuelles prévisionnelles.
- Déterminer le résultat brut prévisionnel.
- IBS.
- Déterminer le résultat net prévisionnel.
- Ajouter les amortissements prévisionnels (les amortissement sont exonères d'impôt).
Cash Flow représente la capacité de ce projet, on peut déterminer la rentabilité de ce projet:
CA1 ……..….. CA2…………… CAn
- CEx1………… CEx2………….. CExn
- Amort1……….Amort2…………. Amortn
RB1…………...RB2………….….RBn
- IBS1…………..IBS2…………..…IBS3
RN1…………...RN2………….….RNn
+Amort1……….Amort2…………. Amortn
CF1……………CF2………………..CFn
Les méthodes pour déterminer la rentabilité de ce projet:
1- La méthode de délai de récupération:
On combien d'année on peut récupérer le coût initial de ce projet par les Cash Flow nette réaliser?

CF  I
i 0

I0 = coût initial
Inconvénients: il ne recherche pas la rentabilité de projet, on ne peut pas comparer le CF future
avec un CF actuelle.

12 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

Exp: soit un projet A dans les caractéristiques suivants;


Coût initial = 300.000.
Production en quantité : 20.000, 25.000, 280.000, 120.000, 230.000.
Prix de vente = 4 DA / unité.
Charges d'exploitation hors amortissement: 7.000, 10.000, 12.000, 10.000, 8.000
IBS = 30 %
Déterminer le délai de récupération.

1 2 3 4 5

CA 80.000 100.000 1.120.000 480.000 920.000


- CEx hors amot 7.000 10.000 12.000 10.000 8.000
- amortissement 60.000 60.000 60.000 60.000 60.000

Résultat brut 13.000 30.000 104.800 410.000 852.000

- IBS 3.900 9.000 314.400 123.000 255.600

Résultat net 9.100 21.000 733.600 287.000 596.400

+ amortissement 60.000 60.000 60.000 60.000 60.000

Cash Flow 69.100 81.000 793.600 347.000 656.400

 CF  69.100  81.000  x  300.000  x  149.800

 12 mois
793.600  
x  2 mois et 7 jours
149.900 
 x 

Délai de récupération est de 2 ans, 2 mois et 7 jours.
2- La méthode de la valeur actuelle nette VAN:
Pour prise de décision dans l'année 0, il nécessite d'actualiser les Cash Flow: qu'elle est la valeur
actuelle des Cash Flow en l'année 1, 2, …. n?
Les Cash Flow représentent des valeurs prévisionnelles future.
Actualisation des CF:

M M  M
1 M   M  1   

 M: variation monétaire.
: Taux de croissance monétaire, taux d'intérêt.
Actualisation des CF est une démarche nécessaire pour déterminer la rentabilité de projet:

CF1  A  CF1  1  t 1


CF2  A  CF2  1  t  2

CFn  A  CFn  1  t  n
n
CF1  A  CF2  A    CFn  A   CF  1  t 
i 1
i
i

13 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

On doit comparer la somme des CF par le coût initial I 0


n
VAN  CF  1  t 
i 1
i
i
 I0

t: taux d'actualisation, intérêt


Si: VAN > 0: projet rentable, accepter ce projet.
Si: VAn <0: projet non rentable, rejeter ce projet
Exp: on appliquant le taux d'actualisation de 10 %. Déterminer le choix rationnel VAN.

 
VAN  96.100  1,11  81.000  1,12  793.600  1,13  347.000  1,14  656.400  1,15  300.000  1.070.564,2
Projet rentable, on accepte ce projet.
Avantage: rentabilité de projet en fonction de temps.
3- La méthode de taux de rendement interne TRI:
C'est le taux de rentabilité minimal assuré par ce projet lié à la nature de ce projet.
TRI donne un seuil de rentabilité.
VAN donne la rentabilité générale interne et externe.
Actualisé les Cash Flow par TRI:
n

CF  1  TRI 
i 1
i
i
 I0  0

On déduire le TRI:
TRI > t accepter le projet.
TRI < t rejeter le projet.
4- La méthode de l'indice de profitabilité Ip:
C'est pour faire un choix entre deux ou plusieurs projets, donne la rentabilité de 1 dinars investie.
n

CF  1  t 
i 1
i
i

IP 
I0

Exp: soit les deux projets A et B:


Pour le projet A: I0 = 100.000, CF = 25.000, la durée de vie 5 ans.
Pour le projet B: I0 = 200.000, CF = 45.000, la durée de vie 5 ans.
Taux d'actualisation t = 10 %
TAF: on appliquant les 4 méthodes de choix de projet, quel est le choix optimal.
Solution:

Projet A Projet B

CF  25.000  4  I 0  100.000 CF  45.000  4  x  100.000


Délai = 4 ans x  20.000

DR On choisit le projet A car  12 mois


45.600  
x  5 mois et 10 jours
Délai (A) < Délai (B) 20.000 
 x 

Délai = 4ans, 5 mois et 10 jours

14 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

n VAN = - 29.414,59 non rentable


VAN   i 1
CFi  1  t  i  I 0

VAN  25.000  1,1 1



 1,1 2  1,1 3  1,1 4  1,1 5  I 0
 5.230 ,33
non rentable
n IP = 0,85
Ip
CF  1  t 
i 1
i
i

IP   0 ,95
I0
TD:
Exo 1:
Soit le bilan comptable d'une entreprise:
Actif Montant Passif Montant
- Frais préliminaires. 120.000 - Fond social. 1.200.000
- Investissements corporels. 1.380.000 - Provision pour Pert & Charge 300.000
- Stocks. 260.000 - Dettes à LT. 253.600
- Créances. 450.000 - Dettes à MT. 320.000
- Disponibilité 310.00 - Résultat net 446.400
Total 2.520.000 2.520.000
Données supplémentaires:
1- Parmi les investissements des matérielles et outillage ont été pour 250.000, leur valeur réelle
est de 320.000
2- La valeur de fond de commerce après expertise est de 200.000
3- Parmi les stocks des marchandises pour 140.000 leur valeur réelle est 100.000
4- Parmi les créances de titre de participation de 60.000
5- 200.000 des provisions pour pertes non justifié.
6- L'IBS est de 30 %.
TAF: faire le passage de bilan comptable au bilan financier.
Solution:
1- Frais préliminaires: VNC = 120.000
VR = 0  - value = 120.00 valeur fixe
2- Investissements: VNC = 1.380.000
Matérielle et outillage VNC = 250.000
VR = 320.000  + value = 70.000 valeur fixe
Reste des investissement: VNC = 1.130.000
VR = 1.130.000 valeur fixe
3- Fond de commerce: VNC = 0
VR = 200.000  + value = 200.00 valeur fixe
4- Stocks: VNC = 260.000
Merchandises VNC = 140.000
VR = 100.000  - value = 40.00 valeur d'exploitation
Reste de stock: VNC = 120.000
VR = 120.000 valeur d'exploitation
5- Créances: VNC = 450.000
Titre de participation: VNC = 60.000
VR = 60.000 autre valeur fixe
Reste des créances: VNC = 390.000
VR = 390.000 valeur réalisable
6- 200.000 provisions non justifiées (non fondé)
A réintégration se montant au résultat brut (restituer la provision), une part affecte comme IBS
(200.000 x 30 % = 60.000) doit figurer dont les capitaux circulants et reste 140.000 doit être reporté

15 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

comme RIA C / 18 comme des capitaux permanents et le reste de provision 100.000 est justifié, on
doit les intégrés comme des dettes à CT
Le résultat net 446.400 doit être reporté au C / 18 (annuler C / 18)
300.000

200.000 100.000

IBS = 60.000 RIA = 140.000 DCT


Capitaux circulant

Constituer une provision pour 200.000 pour perte probable

Constituer une provision pour 200.000 pour perte probable

Exonère de l’impôt Sur recettes

300.000 IBS = 300.000 x 30 %


200.000 IBS = 200.000 x 30 %

Non justifié Non évènement

Réintégrer au résultat brut

IBS = 200.000 x 30 % = 60.000 140.000

DCT RIA

Capitaux permanents Capitaux permanents

Actif VNC VR  value Passif VR


Valeur fixe: Capitaux permanents:
Frais préliminaire 120.000 - Fond social 1.200.000
Matérielle & outillage 250.000 320.000 - 120.000 Ecart de réévaluation 110.000
Reste d'investissement 1.130.000 1.130.000 + 70.000 RIA* 586.400
Fond de commerce - 200.000 - DLT 253.600
Atres valeur fixe: + 200.000 DMT 320.000
Titre de participation 60.000 60.000 Capitaux circulants
Valeur d'exploitation: - IBS 60.000
Marchandises 140.000 100.000 Provisions justifiées 100.000
Restes de stock 120.000 120.000 - 40.000
Valeur réalisable: -
Reste de créance 390.000 390.000
Valeur disponible: -
Disponibilité 310.000 310.000
Total 2.520.000 2.630.000 110.000 Total 2.630.000
RIA = provision + résultat net = 140.000 + 446.400 = 586.400
Exo 2:
Le bilan comptable d'une société se présente les postes suivants:
Actif Montant Passif Montant
- investissements. 2.100.000 - Fond social. 1.400.000
- Amortissements (840.000) - Réserves. 910.000
- Stocks. 1.610.000 - Provision pour Pert & Charge 350.000

16 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

- Titres de participation. 490.900 - Emprunts à LT. 700.000


- Client s. 350.000 - Fournisseurs 700.000
- Effet à recouvré 875.000 - Dividendes à payé. 210.000
- Disponibilité 315.000 - Effet a payé 630.000
Total 4.900.000 4.900.000
Données supplémentaires:
1- La valeur réelle d'investissement est de 175.000.
2- Les titres de participations sont estimés en 1.260.000 et seront cédé après 3 mois.
3- Le stock de travail (sécurité) vont 1.050.000
4- Les provisions pour perte et charges comprennent:
a- Une provision pour litige de 140.000 la décision aura lieu peut de temps et l'entreprise devra
vrai semblement réglé la somme dans 3 mois.
b- Une provision pour graus répartition de 105.000 correspond à des travaux déjà commencer
et doivent être payé dans 2 mois.
c- D'autre provisions concernant des risques plus loin terme pour 75.000
TAF: établir le bilan financier:
Solution:
1- Investissement: VNC = 2.100.000 – 840.000 = 1.260.000
VR = 175.000  + value = 490.000 valeur fixe
2- Titre de participation: VNC = 490.000
VR = 1.260.000  + value = 770.000 valeur réalisable
3- Stocks: VNC = 1.610.000
Stock de travail: VNC = 1.050.000
VR = 1.050.000 autre valeur fixe
Reste de stock: VNC = 560.000
VR = 560.000 valeur d'exploitation
4- Provision pour perte et charges: VNC = 350.000
a- Provision pour litige: VNC = 140.000 (justifié)
VR = 140.000 capitaux circulants
b- Provision pour répartition: VNC = 105.000 (justifié)
VR = 105.000 capitaux circulants
c- Provision pour risque: VNC = 75.000 (justifié)
VR = 75.000 capitaux permanents
Reste de provision: VNC = 30.000 (non justifié)
VR = 30.000
A réintègre au résultat: IBS = 30.000 x 30 % = 9.000 DCT, capitaux circulants
RIA = 21.000 capitaux permanents

Actif VR Passif VR
Valeur fixe: Capitaux permanents:
Investissement 1.750.000 Fond social 1.400.000
Atres valeur fixe: Réserves 910.000
Stock de travail 1.050.000 Ecart de réévaluation 1.260.000
Valeur d'exploitation: Emprunt à LT 700.000
Restes de stock 560.000 RIA 21.000
Valeur réalisable: Provision pour risque 75.000
Clients. 350.000 Capitaux circulants
Titre de participation. 1.260.000 Provision pour litige 140.000
Effet a recouvré. 875.000 Provision pour répartition 105.000
Valeur disponible: Fournisseurs 700.000
Disponibilité 315.000 IBS 9.000
Dividendes à payé 210.000
Effet à payé 630.000
Total 6.160.000 Total 6.160.000

17 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

TD:
Exo:
On met à votre disposition le bilan comptable en 31 / 12 / 2003, ainsi que les information
supplémentaires suivantes:
1- La valeur de fonds de commerce est sous estimé de 500
2- Le montant des amortissements relative au bâtiment a été sous estimé de 2.000.
3- La valeur réelle de matériel transport est estimée à 110 % de sa valeur nette comptable.
4- La VNC des équipements de bureaux représente 80 % de sa VR.
5- Suite à l'inventaire réel des stocks, il a été constater que 5 % des stocks des matières
premières sont avarier.
6- Le montant des effets escompte et non échus est de 4.000
7- Le stock de sécurité des produits finis est de 8.700
8- L'entreprise a décidé de rembourser 70 % des dettes d'investissement dans les 3 mois avenir.
9- 50 % des provisions pour perte et charge sont injustifié, la moitié de reste sera réglée dans un
moi et autre moitié dans une année et demie.
10- Le résultat de l'exercice ainsi que le résultat en instance d'affectation seront distribuées
comme suit: 20 % au réserve, 30 % personnel, et 50 % au actionnaires.
TAF: établir le bilan financier:
Actif Montant Amortissement Passif
VNC Montant
désignation brut & provisions Désignation
Frais préliminaire 1.500 500 1.000 Capital social 100.000
Fond de commerce 2.000 - 2.000 Réserves 12.000
Bâtiment 32.000 8.000 24.000 RAI 8.000
Matérielle et outillage 46.000 20.000 26.000 Provision pour P & C 20.000
Matérielle de transport 43.000 16.000 27.000 Dette d'investissement 18.000
Equipement de bureaux 10.000 2.000 8.000 Fournisseurs 20.000
Matière première. 23.000 - 23.000 Associés 8.000
Produit finis 34.000 8.000 26.000 Concourt bancaire 14.000
Stock à extérieur 11.000 - 11.000 Dettes fiscales 3.000
Titre de participation 8.000 - 8.000 Effet a payé 5.000
Titre de placement 2.000 - 2.000 Résultat d'exercice 1.000
Créance sur les stocks 2.500 - 2.500
Client 18.000 2.000 16.000
Effet a recouvré 4.500 - 4.500
Banque 25.000 - 25.000
Caisse 12.000 - 12.000
Total 274.500 56.500 218.000 Total 218.000
Solution:
1- Fond de commerce: VNC = 2.000
VR = 2.000 + 500 = 2.500  + value =500 valeur fixe
2- Bâtiment: VNC = 24.000
VR = 32.000– (8.000+2.000) = 22.000  -value =2.000 valeur fixe
3- Matériel transport: VNC = 27.000

18 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

VR = 27.000 x 110% =29.700  + value = 2.700 valeur fixe


4- Equipement bureaux: VNC = 8.000
VR = 10.000  + value = 20.000 valeur fixe
5- Matière première: VNC = 23.000
VR = 23.000 x 95% = 21.850  - value = 1.150 valeur d'exploitation
6- Effet escompté et non échus: VNC = 4.000
ème
A réintégrer une 2 fois au créance sous la rubrique de valeur réalisable et on considère le
montant reçu par l'entreprise dans le compte bancaire comme des avances bancaire (sous la
rubrique des capitaux circulants) c'est-à-dire on doit créer un compte dont l'actif appeler effet
escompté et non échus dans la rubrique des valeur réalisable et on doit créer aussi au passif un
compte appeler avance bancaire dans le rubrique des capitaux circulants (date d'échéance)
7- Produit finis: VNC = 26.000
Stock de sécurité: VNC = 8.700
VR = 8.700 autre valeur fixe
Reste des stocks de produit finis: VNC = 17.300
VR = 17.300 valeur d'exploitation
8- Dettes: VNC = 18.000
Dettes à CT: VR = 18.000 x 70 % = 12.600 capitaux circulants
Dettes à LT: VR = 18.000 x 30 % = 5.400 capitaux permanents
9- Provision pour pertes et charges: VR = 2.000
Provision non justifié = 2.000 x 50 % = 10.000
IBS = 10.000 x 30 % = 3.000 capitaux circulants
RIA = 10.000 x 70 % = 7.000 capitaux permanents
Provision justifié = 10.000
Dettes à LT = 5.000 capitaux permanents
Dettes à CT = 5.000 capitaux circulants
10- Résultat + RIA = 10.000 + 8.000 + 7.000 = 25.000
Personnelle = 25.000 x 30 % = 7.500, DCT capitaux circulants
Réserve = 25.000 x 20 % = 5.000 capitaux permanents
Actionnaire = 25.000 x 50 % = 12.500, DCT capitaux circulants

Actif VNC VR  value Passif VR


Valeur fixe: Capitaux permanents:
Frais préliminaire 1.000 - - 1.000 Capital social 100.000
Fond de commerce 2.000 2.500 + 500 Réserves 17.000
Bâtiment 24.000 22.000 - 2.000 Ecart de réévaluation 1.050
Matérielle et outillage 26.000 26.000 - Dettes LT 10.400
Matérielle de transport 27.000 29.700 - 2.700 Capitaux circulants:
Equipement de bureaux 8.000 10.000 + 2.000 Fournisseurs 20.000
Autre valeur fixe: Associés 8.000
Stock de sécurité 8.700 8.700 - Dettes fiscales 14.000
Titre de participation 8.000 8.000 - Effet a payé 3.000
Valeur d'exploitation: Concourt bancaire 5.000
Matière première. 23.000 21.850 - 1.150 Avances bancaires 4.000
Reste de stock 17.300 17.300 - IBS 3.000
Stock à extérieur 11.000 11.000 - DCT 37.600
Valeur réalisable:
Titre de placement 2.000 2.000 -
Créance sur les stocks 2.500 2.500 -
Client 16.000 16.000 -
Effet a recouvré 4.500 4.500 -
Effet escompté et non échus 4.000 4.000 -
Valeur disponible:
Banque 25.000 25.000 -
Caisse 12.000 12.000 -

19 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

Total 222.000 223.050 + 1.050 Total 223.050


Les indices de l'équilibre financière:
FR = Cp – AI = 128.450 – 106.900 = 21.550
L'entreprise a peu dégager un excédant de 21.550 après financement des AI par C P, qu'il doit être
affecter pour financier l'actif circulant.
BFR = V. exploitation + V. réalisable – CC (- avance bancaire) = 50.150 + 29.000 – 85.600 =-6.450
L'entreprise n'a pas un besoin d'exploitation, ce qu'il signifie que le FR n'a pas un rôle au matière
de financement (BFR < 0 signifie que l'entreprise a un excédant au matière d'exploitation).
Trésorerie = FR – BFR = 28.000
Une trésorerie élevé, on peut dire que l'entreprise est déséquilibre financière, il est nécessaire
d'utiliser une partie de la trésorerie pour mieux rentabilité l'activité de l'entreprise, on plaçant l'argent
qu'il dorme comme des titres.
TD:
Exo:
D'élaborer une étude financière pour l'entreprise A:
Actif Montant Amort & Passif
VNC Montant
désignation brut provisions Désignation
Frais préliminaire 80.000 48.000 32.000 Capital social 1.000.000
Terrain 112.000 - 112.000 Réserves 102.000
Bâtiment 320.000 19.200 300.800 Provision pour P & C 80.000
Matérielle de transport 384.000 115.200 268.800 Dette d'investissement 168.000
Equipement de bureaux 196.000 58.800 137.200 Dette de stock 304.500
Matérielle et outillage 568.000 204.480 363.520 Dette d'exploitation 78.800
Marchandises 36.000 5.000 31.000 Avance bancaire 92.000
Matière et fourniture. 326.500 25.100 301.400 Dettes financières 102.200
Titre de participation 84.000 - 84.000 Résultat d'exercice 9.720
Titre de placement 26.000 - 26.000
Créance sur les stocks 45.600 - 45.600
Créances d'exploitation 38.900 - 38.900
Client 198.100 8.100 19.000
Disponibilité 6.000 - 6.000
Total 2.421.100 483.880 1.937.220 Total 1.937.220
1- La valeur d'expertise les matériels de transport s'élève à 134.200
2- Matérielle et outillage est évalué à 320.120
3- Provision pour dépréciation de matière et fourniture est jugé sous évaluer, il faut augmenter de
10% de sa valeur
4- La valeur de cotation des titres de participation s'élève à 90 / action (valeur de marché bourcé) le
prix unitaire d'acquisition de l'action est de 84
5- Parmi les clients un montant de 11.000 est d'un recouvrement tardif
6- Les provisions sont en majorités à LT sauf une provision pour risque de 12.000 à moins d'un an
7- Le résultat net sera affecté de la façon suivante: 20 % au associés, et pour le reste aucune
décision d'affectation n'a été prise par l'assemblé générale
Solution:
1- Matériel transport: VNC = 268.800
VR = 134.200  - value = 134.600 valeur fixe
2- Matériel et outillage: VNC = 363.520
VR = 320.120  - value = 43.400 valeur fixe
3- Matière & fourniture:
V brut Provision VNC
326.500 25.100 301.400
326.500 (+10%) 27.610 298.890 VR
VNC = 301.400
VR = 298.890  -value =2.510 valeur d'exploitation
4- Titre de participation : VNC = 84.000

20 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

VR = 90 x 1.000  + value = 6.000 autre valeur fixe


5- client: VNC = 190.000
Client A: VNC = 11.000
VR = 11.000 autre valeur fixe
Reste de client: VNC = VR = 179.000 valeur réalisable
6- Provision pour pertes et charges: VR = 80.000
Dettes à LT = 68.000 capitaux permanents
Provision pour risque = 12.000 capitaux circulants
7- Résultat = 9.720
Actionnaire = 9.720 x 20 % = 1.944, DCT capitaux circulants
RIA = 7.776 capitaux permanents
Client recouvrement : autre valeur fixe. Client douteux autre valeur fixe. Client irrécouvrement
valeur réalisable.

Actif VNC VR  value Passif VR


Valeur fixe: Capitaux permanents:
Frais préliminaire 32.000 - - 320.000 Capital social 1.000.000
Terrain 112.000 112.000 - Réserves 102.000
Bâtiment 300.800 300.800 - Dettes d'investissement 168.000
Matérielle de transport 268.800 134.200 - 134.600 Ecart de réévaluation - 20.6510
Equipement de bureaux 137.200 137.200 - RIA 7.776
Matérielle et outillage 363.520 320.120 - 43.400 Provision DLT 68.000
Autre valeur fixe: Capitaux circulants:
Titre de participation 84.000 90.000 + 6.000 Associés 1.944
Client 11.000 11.000 - Dettes de stocks 304.500
Valeur d'exploitation: Dette d'exploitation 78.800
Marchandises 31.000 31.000 - Dettes financières 102.200
Matière et fourniture 301.400 298.890 - 2.510 Avances bancaires 92.000
Valeur réalisable: Provision pour risque 12.000
Titre de placement 26.000 26.000 -
Créance sur les stocks 45.600 45.600 -
Créances d'exploitation 38.900 38.900 -
client 179.000 179.00 -
Valeur disponible:
disponible 6.000 6.000 -
Total 1.937.220 1.730.710 - 206.510 Total 1.730.710

21 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

TD
Exo:
Soit les 2 bilans comptable en 2.000 et 2.001
Actif 2.000 2.001 Passif 2.000 2.001
Terrain 1.000 1.300 Fond social 1.800 1.800
Matérielle et outillage 1.500 1.420 Réserve 400 550
Amortissement matériel (300) (350) DMLT 50 100
Stocks 300 900 DCT 100 570
Disponibilité 100 50 Résultat 250 300
Total 2.600 3.320 total 2.600 3.320

Données supplémentaires:
1- Dotation aux amortissements pour 2.001 est de 100
2- Acquisition de terrain et matérielle
3- Cession de matérielle pour 170, VR est de 150 et cumul d'amortissement cédé est de 50
4- Distribution de 40 % de bénéfice aux actionnaires
TAF: établir le tableau de financement
Solution:
 Matérielle: année 2.000
1.500
- 200 = 150 + 50 1.3000
+ x = 120
Année 2.001 = 1.420
 Dividende = 250 x 40 % = 100
CAF = Bénéfice (2.001) + amortissement de période – plus value de cession (+ moins)
Amortissement de période = 350 – 300 = 50
VR = 150
Prix de cession = 170  + value de cession = 20
CAF = 300 + 50 – 20 = 330

 FR = emplois stable - ressources stable


 BFR = emplois cyclique - ressources cyclique
 Trésorerie = emploi trésorerie – ressources Trésorerie

Emplois Montant Ressources Montant


Emploi stable Ressource stable
 Terrain 300  Réserve 150
 Matérielle 120  DMLT 50
 Dividende 100  Cession 170
CAF 330
A FR 180
Ressource cyclique
Emploi cyclique 470
 DCT

22 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

 Stocks 600  BFR 130


Emploi Trésorerie Ressource Trésorerie
-  Disponibilité 50

 Trésorerie 50

TD
Exo:
Soit les informations d'exercice n à n+1
Année n Année (n+1)
Actif
Investissement corporel brut 2.384 2.720
Amortissement 378 660
Investissement financier 154 604
Stock 2.322 2.336
Créance sur vente 2.106 2.325
Créance diverse 216 236
Disponibilité 162 105
Passif
Capital 1.146 1.346
Primes d'émission 342 642
Réserves 348 399
DLT 1.242 995
DCT 3.888 4.320
Information supplémentaire:
1- Dotation aux amortissements pour l'exercice (n+1) est de 282
2- Les avances bancaire représentent 450 pour l'année n et 0 pour (n+1)
3- Bénéfice de l'exercice n est de 165 et 81 pour (n+1)
TAF: établir de tableau de financement
Solution:
 Réserve = 399 – 348 = 51 dû la distribution de bénéfice de n
Bénéfice n = 165 / 51 réserve ressource stable et 114 dividendes emplois stables
CAF = Bénéfice (n+1) + amortissement de période – plus value de cession (+ moins)
= 81 + 282 = 363
DCTn = 3.888 – 450 = 3.438
DCT(n+1) = 4.320 – 0 = 4.320
 DCT = 882

Emplois Montant Ressources Montant


Emploi stable Ressource stable
 investissement corporel 336  capital 200
 investissement financier 450  prime d'émission 300
 DLT 247  Réserve 51
 Dividende 114 CAF 363
Emploi cyclique
 Stocks 14  FR 233

23 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

 créance sur vente 219 Ressource cyclique


 créance diverse 20  DCT 882
Ressource Trésorerie
 Disponibilité 57
 BFR 629
Emploi Trésorerie
450  Trésorerie 393
 avance bancaire

TD
Exo: choix de projet
La société A envisage de réaliser un projet d'investissement les différentes études réalisées, on
permet d'obtenir les informations suivantes:
- La durée de projet 8 ans
- Prix de vente unitaire 400
- Charges proportionnels unitaires 320 / unité
- Charges fixe d'exploitation 640.000 / an (dotation aux amortissements non comprise)
- Le prix de vente et les différentes charges unitaires seront supposés stable durant toute période
d'exploitation
- Les ventes seront de 15.000 unités de première année, elles augmenteront ensuite de 20 % par
ème
an jusqu'à la 5 année incluse, il se table alors jusqu'à la fin de l'exploitation
- La fabrication de ce nouveau produit nécessite un investissement aux matérielles et outillages
de 2.400.000 HT, ces matérielles seront amorties suivant le mode linéaire celui temps
- On appliquant le taux de IBS de 30 % et un taux d'actualisation de 12 %
TAF: déterminer les critères de la rentabilité pour accepter ou rejeter ce projet.
Solution:
1 2 3 4 5 6 7 8
15.000 18.000 21.600 25.920 31.104 31.104 31.104 31.104
CA 6.000.000 7.200.000 8.640.000 10.386.000 12.441.600 12.441.600 12.441.600 12.441.600
- C prop 4.800.000 5.760.000 6.192.000 8.294.400 9.953.280 9.953.280 9.953.280 9.953.280
- CF 640.00 640.000 640.000 640.000 640.000 640.000 640.000 640.000
- Amort 300.000 300.000 300.000 300.000 300.000 300.000 300.000 300.000

R brut 260.000 500.000 788.000 1.133.600 1.548.320 1.548.320 1.548.320 1.548.320


- IBS 78.000 150.000 236.400 340.80 446.496 446.496 446.496 446.496

R net 182.000 350.000 551.600 793.520 1.083.824 1.083.824 1.083.824 1.083.824


+ Amort 300.000 300.000 300.000 300.000 300.000 300.000 300.000 300.000

Cash Flow 482.000 650.000 851.600 1.093.520 1.383.824 1.383.824 1.383.824 1.383.824
Délai de récupération:
 CFi  I 0  482.000  650.000  851.600  1.093.520  x  2.400.000
x  416.400
1.093.520  12 mois 
x  4 mois et 17 jours
1416.400   x 

Délai de récupération est de 3 ans, 4 mois et 17 jours.
n
VAN  CF  1  t 
i 1
i
i
 I0

24 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

= 482.000  1,121  650.000  1,122  851.600  1,123  1.093.520  1,124  1.383.824   1,125  1,126  1,127  1,128   2.400.000
 
= 2.520.819,15 > 0 le projet rentable, donc accepter ce projet
Délai de récupération actualisé
 CFi A  I 0
1 2 3 4 5 6 7 8
CF 482000 650000 851600 1093520 1383824 1383824 1383824 1383824
CF (A) 430357,14 518176,02 606152,06 964951,72

 CFi A  430.357 ,14  518.176,02  606.152 ,06  x  2.400.000  x  150.363,06

694.951,72  12 mois 


x  2 mois et 17 jours
150.363,06  x 

Délai de récupération actualisé est de 3 ans, 2 mois et 17 jours

CF  1  TRI 
i 1
i
i
 I0  0

482.000  (1  TRI )1  650.000  1  TRI 2  851.600  1  TRI 3  1.093.520  1  TRI 4 

1.383.824  1  TRI  5  1  TRI  6  1  TRI  7  1  TRI  8  2.400.000  0 
On appliquant l'interpolation linéaire dans l'objet:
On suppose un r  VANr > 0
On suppose un R  VANR < 0
VAN r R  r 
TRI  r 
VAN r  VAN R
Exo 2:
I- La société A désire d'investir dans un matériel de production capable de fabriquer 2.000 unité
de produit finis / an, pour atteindre cette objectif, l'entreprise à de choix entre équipement E1 et E2
E1 E2
Coût de matériel 2.400.000 2.940.000
La duré de vie 5 ans 7 ans
Coût unitaire d'exploitation 500 520
CF d'exploitation 40.000 30.000
Le prix de vente unitaire prévisionnel sera 1.000 HT de première année, les quantités, prix de
vente, et les coûts sont supposés constant
Amortissement des matériels est linéaire, taux d'actualisation 12 %, IBS = 30 %
Solution:

Equipement E1 1 2 3 4 5
CA 2.000.000 2.000.000 2.000.000 2.000.000 2.000.000
C Exploitation 100.000 100.000 100.000 100.000 100.000
CF 40.000 40.000 40.000 40.000 40.000
Amortissement 480.000 480.000 480.000 480.000 480.000
R brut 480.000 480.000 480.000 480.000 480.000
IBS 144.000 144.000 144.000 144.000 144.000
R net 336.000 336.000 336.000 336.000 336.000
Amortissement 480.000 480.000 480.000 480.000 480.000
CF 816.000 816.000 816.000 816.000 816.000

Equipement E2 1 2 3 4 5 6 7
CA 2.000.000 2.000.000 2.000.000 2.000.000 2.000.000 2.000.000 2.000.000

25 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

C Exploitation 1.040.000 1.040.000 1.040.000 1.040.000 1.040.000 1.040.000 1.040.000


CF 30.000 30.000 30.000 30.000 30.000 30.000 30.000
Amortissement 420.000 420.000 420.000 420.000 420.000 420.000 420.000
R brut 510.000 510.000 510.000 510.000 510.000 510.000 510.000
IBS 153.000 153.000 153.000 153.000 153.000 153.000 153.000
R net 357.000 357.000 357.000 357.000 357.000 357.000 357.000
Amortissement 420.000 420.000 420.000 420.000 420.000 420.000 420.000
CF 777.000 777.000 777.000 777.000 777.000 777.000 777.000

Equipement E1 Equipement E2

CF  816.000  2  x  2.400.000 CF  777.000  3  x  2.940.000


x  768.000 x  609.000

DR  12 mois
816.000    12 mois
777.000  
x  11 mois et 8 jours x  9 mois et 12 jours
768.000 
 x 
 609.000 
 x 

Délai = 2 ans, 11 mois et 8 jour Délai = 3ans, 9 mois et 12 jours
n VAN = 606.038,83 rentable
VAN  CF  1  t   I
i 1
i
i
0

 816.000  1,12  1,12  1,12 


VAN
1 2 3
 1,12  4  1,12  5  I 0
 541.497 ,38 projet rentable

n IP = 1,21
Ip CF  1  t 
i 1
i
i

IP   1,22
I0

n
1  TRI 7  1 2.940.000
CF  1  TRI 
i 1
i
i
 I0  0 1  TRI 1  
1  TRI 1  1 777.000
TRI
1  TRI 5  1 2.400.000
1  TRI 1  
1  TRI 1  1 816.000

II – on suppose a présent que l'entreprise à retenu l'équipement E1, elle doit alors choisir entre
deux mode de financement:
- Autofinancement à concurrence de 2.400.000
- Location pendant 5 ans, l'annuité versé en fin de chaque année sera constant est de 844.000
Déterminer le choix optimal selon la VAN
Solution:
1  5 ans
CA 2.000.000
C Exploitation 100.000
CF 40.000

26 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

Location 844.200
R brut 115.800
IBS 34.740
R net 81.060
CF 81.060
n

VAN location  CF  1  t 
i
i
 
 I 0  81.060  1,12  1  1,12  2  1,12  3  1,12  4  1,12  5  2.400.000  292.203,16
i 1
VAN autofinancement = 541.497,38
/
Le choix optimal est autofinancement car VAN > VAN

Effet de levier: c'est le choix entre la rentabilité de l'autofinancement et la rentabilité de l'emprunt.

Location Emprunt
CA CA
C Exploitation - C Exploitation
CF - CF
Location - Amortissement
- Intérêt
R brut R brut
IBS - IBS
R net R net
+ Amortissement
CF CF
- Emprunt
CF Net

27 Cours gestion financière


BELLAHCENE MUSTAPHA INC

Bibliographie:
Vizavona: gestion financière et prévisionnel.
P. Conson: gestion financière, Ed OPU
Modlere: gestion financière de l'entreprise, 1999
Patrick: gestion financière de l'entreprise, 1994

28 Cours gestion financière