Vous êtes sur la page 1sur 30

Ecole Supérieure de Technologie de Kénitra

DUT
Informatique Industrielle et Systèmes Automatisés

Module
Réseaux industriels

Support de cours
Cinquième séance
Semaine SM3 ( Mardi 10 Novembre 2020)

Novembre 2020
Pr. SAIDI Rabiae
Objectifs pédagogiques du module

Maîtriser les concepts et fondements des réseaux locaux industriels, le vocabulaire associé,
Réseaux locaux 1 connaître les principaux standards en la matière ainsi que le type de réseaux locaux industriels

industriels
2 Maîtriser les caractéristiques techniques et le choix des supports physiques de transmission

3 Maîtriser le codage des informations, ainsi que les circuits de liaison


Objectifs du
module
4 Connaître les différents composants de CAN Open
CAN Open

5 Connaître le modèle OSI du réseau CAN Open

Connaître les principaux convertisseurs


6

PwC 2
Organisation du module sur le volume horaire
1 Objectifs
Module Résaux Industriels Séance 3
Planning prévisionel sur 10 Semaines 05/11/20
Les deux parties du module seront mises en série et ce pour des raisons pédagogiques

SM1 (1 séance) SM2 (3 séances) SM3 (2 séances)

Réseau locaux industriels : Couche physique du modèle OSI


Circuits de liaison
concepts, vocabulaire CMI, medium, codage, modulation

SM4( 2 séances) SM5 ( 2 séances) SM6 ( 2 séances)

Couches liaison & application Etude de quelques RLI Services Web et Transparent

SM7 ( 2 séances) SM8 ( 2 séances) SM9 ( 2 séances)

Services Web et Transparent Caractéristiques du CAN Open Exercices d’application CAN Open

2
Des exercices mais surtout du travail à domicile

Exercice
Vocabulaire technique des RLI
Liaison série

TRANSVERSE

Techniques de codage Travail à


Codage

QUIZZ

… Medium et circuits de liaison


domicile
.
.
PwC
. 3
SM : Semaine
Contenu du module
Première partie: Réseaux Locaux Industriels ( RLI)

 Introduction aux réseaux locaux industriels


 Modèle ISO et Standard CIM
 La couche physique
 La couche liaison
 La couche application
 Principe de fonctionnements des principaux réseaux
locaux industriels

PwC
SM3 (Cinquième séance)
Modèle OSI : Couche Physique

But
1. Connaître les différentes topologies de la couche
physique.
2. Connaître les principaux medium ( support physique
de transmission)
3. Connaître les principaux codages de la couche
physique.
4. Connaître les types de modulation
5. Principes des circuits de liaisons

PwC 5
Résumé des séances SM2
Rôle de la couche physique

Interchangeabilité : fichiers EDS, GSD ?


PROFIL
Langage : Modbus, FMS ?
COUCHE 7 Données de process : Client-serveur, producteur-consommateur
contenu, périodicité ?
APPLICATION Données de service : Variables accessibles, taille max ?

Accès au médium : Maître-esclave, anneau à jeton, accès aléatoire ?


Adressage : adresse 1, 5, diffusion générale ?
COUCHE 2 Contrôle transmission : contrôle de parité, CRC, délimiteurs ?
LIAISON Gestion de flux : NACK, XON-XOFF, inhibit time ?
COUCHE 1 Médium : paire torsadée, câble coaxial, fibre optique par exemple
PHYSIQUE Codage : NRZ, Manchester, Manchester différentiel, Miller ?
Modulation : Emission en bande de base, en bande transporteuse?
Topologie : bus, étoile, arbre, maillée ?
Nombre max. d’équipements : 2, 31, 64, 128 ?
Distance max. d’équipements : 100m, 1 Km, 15 km ?

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Différentes types de modulation

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Différentes types de modulation

Exercice d’application :
Donner l’allure des modulations ASK, FSK et PSK de la
suite binaire : 011011?

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Différentes types de modulation
Modulation FSK
Modulation ASK

Modulation PSK

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Représentation numérique des textes et chiffres

• Chaque caractères est codée séparément


• On utilise le code ASCII sur 8 bits

Par exemple, la lettre 'B' est codée


Par le code HEXADECIMAL $42 soit 0100 0010 en binaire
PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Représentation numérique des textes et chiffres

Par exemple, la lettre 'B' est codée


PwC
Par le code HEXADECIMAL $42 soit 0100 0010 en binaire
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Constitution d’un circuit de liaison
La communication entre systèmes informatiques s'effectue grâce à des liaisons dont
les principaux éléments sont définis par des normes dans le cadre du CCITT (Comité
Consultatif International des Téléphones et Télégraphes).

 ETTD : Equipement Terminal de Traitement de données (ou DTE : Data


Terminal Equipment).
 ETCD : Equipement de Terminaison de Circuit de Données (ou DCE : Data
Communication Equipment).
 L'ETTD est un élément qui ne se connecte pas directement à la ligne de
transmission. Par exemple : un ordinateur, un terminal, une imprimante…
 L'ETCD assure la transmission des données. Par exemple : un modem, un
multiplexeur… Il a deux fonctions principales : - l'adaptation du signal de l'ETTD
à la ligne (codage et modulation en émission, démodulation et décodage en
réception) ; - la gestion de la liaison (établissement, maintien et libération de la
ligne).
PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Types des circuits de liaison

Transmissions série et parallèle


Contrairement au bus parallèle où plusieurs bits sont transmis
simultanément, dans les bus série, les bits sont envoyés les uns à la suite
des autres

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Types des circuits de liaison
Transmissions série et parallèle
Inconvénients d'une liaison parallèle
• Distorsion d’horloge
• Interférences
- Les fils parallèles sont regroupés physiquement dans un câble
parallèle, et les signaux peuvent se perturber mutuellement.

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Types des circuits de liaison

Transmissions série et parallèle


Inconvénients d'une liaison parallèle

 Ces phénomènes peuvent être limités par le choix du support de transmission


 Phénomène de diaphonie (interférences par phénomène d’induction)

B
I Iind
Un conducteur Un conducteur
parcouru par un baignant dans un
courant crée un champs magnétique
champs magnétique est le siège d’un
PwC courant induit
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Couche physique : Mode d’exploitation d’un circuit de liaison

Il existe trois modes d'exploitation d'une liaison. L'un est choisi en fonction de
l'application.
 Simplex : Un système est émetteur, l'autre récepteur. C'est par exemple le cas des
émissions radio ou télévision.
 Semi-duplex (half duplex) : Les deux systèmes peuvent être à la fois émetteur et
récepteur, mais les émissions ne peuvent avoir lieu en même temps.
 Duplex (full duplex) : Les deux systèmes peuvent être à la fois émetteur et récepteur,
les émission pouvant avoir lieu en même temps.

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Circuits de liaison : Normalisation des jonctions

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Circuits de liaison : Norme électrique V28 ( EIA RS232)
Pour chaque signal, le support est un fil référencé par rapport à la masse.
 1 logique = 5V devient une tension comprise entre -3V et -25V.
 0 logique = 0V devient une tension comprise entre +3V et +25V. On a alors le
circuit de jonction ci-dessous avec les caractéristiques électriques du Tableau ainsi
que les niveaux électriques significatifs de la norme V28.

Circuit de jonction de la norme V28 Caractéristiques électriques de la norme V28. Niveaux significatifs de la norme V28.

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Circuits de liaison : Norme électrique V11 ( EIA RS422, RSEIA485)

Le support de transmission est ici différentielle. Deux fils correspondant à des


niveaux complémentaires sont donc utiles pour chaque signal ce qui limite
l'influence des bruits extérieurs et des masses. Pour la RS485, des circuits
trois états permettent des liaisons multipoints.

Circuit de jonction de la norme V11

Niveaux significatifs de la norme V11.


Caractéristiques électriques de la norme V11.

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Circuits de liaison : Principales caractéristiques

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
La norme V24 définit les caractéristiques fonctionnelles de la jonction ETTD-ETCD pour un connecteur DB25. Elle
est fonctionnellement équivalente à la norme RS232. Le Tableau ci-dessous donne les circuits de jonction.

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Phases de commande de l'ETCD d’émission selon la norme V24

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Etablissement de la liaison entre deux systèmes A et B

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Etablissement de la liaison entre l’ETTD et l’ETCD

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Etablissement de la liaison entre l’ETTD-ETTD 3 fils

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Principe de la réception asynchrone

Pas d'horloge transmise entre les 2 équipements


→ les fréquences d'horloge de l'émetteur et du récepteur doivent
être identiques
Pour indiquer au récepteur le début d'une transmission, il faut lui envoyer un
signal :
• C'est le rôle du bit de START
• La ligne au repos est à l'état logique '1‘
• Le bit de START est donc logiquement à '0‘

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Principe du contrôle des erreurs de transmission
 Le mot transmis peut être suivi ou non d'un bit de parité qui sert à détecter les
erreurs éventuelles de transmission Il existe deux types de parités :
Parité paire
Parité impaire

 Pour la parité paire, le bit ajouté à la donnée est positionné de telle façon que
le nombre des bits à « 1 » soit paire sur l'ensemble donné + bit de parité.
Exemple : soit la donnée 11001011 avec 5 bits à «1»
 le bit de parité paire est positionné à « 1 »
 ainsi le nombre de « 1 » devient paire.

 Pour la parité impaire, le bit ajouté à la donnée est positionné de telle façon
que le nombre des bits à « 1 » soit impaire sur l'ensemble donné + bit de parité.
Exemple : soit la donnée 11001011 avec 5 bits à «1»
 le bit de parité impaire est positionné à « 0 »
 ainsi un nombre de « 1 » reste impaire.

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Principe du contrôle des erreurs de transmission

Caractère ASCII Nb de 1 Parité paire Parité impaire

A 0100 0001

L 0100 1100

z 0111 1010

0 0011 0000

9 0011 1001

7 0011 0111

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Principe de la réception asynchrone

D0 D1 D2 D3 D4 D5 D6 D7

PwC
Modèle ISO et les réseaux locaux industriels
Travail à domicile: donner la séquence des signaux

PwC

Vous aimerez peut-être aussi