Vous êtes sur la page 1sur 4

Questions de cours :

1. Donner 2 avantages d'un SGBD par rapport à un système de


gestion de fichiers classique.
1. Diminue les risques d’erreurs de mise à jour,
2. Supprime le problème d’avoir des informations contradictoires sur une même
donnée dans des fichiers différents.

2. Qui intervient sur une base de données ?


Administrateurs de bases de données
Les consultants/analystes
Concepteurs de bases de données
Développeurs d’application
Utilisateurs finaux

3. Présenter le rôle de chaque intervenant sur une base de


données.
On distingue essentiellement cinq types différents d’utilisateurs bases de données, qui
interviennent de compétences très diverses, à savoir :

1. Administrateurs de bases de données L’administrateur a la responsabilité du


fonctionnement général du SGBD. Il crée les ressources (bases, comptes) à la demande
et attribue les droits d’accès. Ils vérifient régulièrement que les ressources sont
suffisantes (taille du disque, puissance machine), repère Utilisateur Utilisateur
Utilisateur Traitements Base de données Saisie Etat de sortie + Contrôles les failles de
sécurité, etc. Il gère les accès à la base de données, les droits des utilisateurs, les
sauvegardes, les restaurations, etc.

2. Les consultants/analystes Ils prennent en charge la première étape qui consiste en


l’analyse des activités et des flux d’information mis en jeu dans le monde réel à
modéliser.

3. Concepteurs de bases de données Ce sont les personnes qui s’occupent de traduire le


modèle conceptuel en un modèle logique exploitable par le SGBD. Le concepteur est
un spécialiste des bases de données qui préparent les structures de données, les vues, les
schémas d’accès, etc.
4. Développeurs d’application Les développeurs définissent les schémas externes et
développent les programmes qui alimentent ou exploitent la base de données en vue
d’applications particulières. Ils utilisent pour cela le langage de bases de données du
SGBD (SQL, PL/SQL, …) éventuellement couplés avec un langage de programmation
classique (java, C#, PHP, …).

5. Utilisateurs finaux Ils manipulent la base de données. Il est possible de distinguer des
familles d’utilisateurs avec des droits différents vis-à-vis de l’accès à la base. On
suppose qu’ils n’ont aucune connaissance sur les bases de données.

4. Soit la figure suivante :

a. Donner un nom à cette figure.


Niveaux d’abstraction : architecture ANSI/SPARC
b. Compléter la figure (renommer les différents niveaux).
c. Que signifie cette figure pour une base de données ?

1. Niveau externe
Ce niveau présente une vue de la description pour chaque utilisateur de sa perception
des données. En effet, il prend en charge le problème du dialogue avec les utilisateurs,
c'est-à-dire l'analyse des demandes de l'utilisateur, le contrôle des droits d'accès de
l'utilisateur, la présentation des résultats. On appelle cette description le schéma externe
ou vue.
2. Niveau conceptuel
Il s’agit d’une description de la structure de toutes les données qui existent dans la base,
description de leurs propriétés (relations qui existent entre elles) c'est-à-dire de leur
sémantique inhérente, sans soucis d'implémentation physique ni de la façon dont chaque
groupe de travail voudra s'en servir. On appelle cette description le schéma conceptuel.
3. Niveau interne
Ce niveau s'occupe du stockage des données au niveau des unités de stockage, des
fichiers,…. On appelle cette description le schéma interne ou physique.

5. Expliquer le Processus de conception d’une base de données


en se basant sur une figure bien détaillée.

Analyse du monde réel: Le monde réel est perçu comme un système qui se traduit
par: des classes d’entités, des propriétés sur ces classes et des liaisons entre ces
classes.
Modélisation conceptuelle: Les principes généraux à respecter :
 le schéma conceptuel doit être libre de toute considération non significative du
système (organisation physique des données, aspects particuliers à un usager tels
que des formats de messages…) ;
 Tous les aspects du système doivent être décrits dans le schéma conceptuel ; aucun
d'eux ne doit intervenir ailleurs en particulier dans des programmes d'application
indépendants du schéma conceptuel.
 Caractéristiques :
 prend en compte les aspects statiques et dynamiques du système;
 fournit un langage pour communiquer avec un système informatique et avec
diverses catégories d'usagers ;
 permet de prendre en compte des évolutions ;
 est indépendante de tout SGBD.

Modélisation logique : Il traduit le modèle conceptuel dans le modèle du SGBD. Il


existe différents types de modèles logiques de SGBD : hiérarchiques, réseau,
relationnels, orientés objet. Certains modèles peuvent être spécifiques à un SGBD.

Modélisation physique : représente les structures de stockage internes et détaille


l’organisation des fichiers;