Vous êtes sur la page 1sur 4

Formation ICND2 - septembre 2010

Lab 4-5-6-7 Configuration du routage IP

1 Liste des équipements nécessaires


 Câbles de raccordement droit, croisé et Rollover
 Switchs, Hub, routeurs et PC.avec Hyperterm de Windows

2 Commandes de gestion de TCP /IP pour la connectivité .


ping, tracert (traceroute pour Unix/Linux et l’IOS des routeurs), telnet, ipconfig (ifconfig
pour Unix/Linux)

3 Routeurs et interconnexion de réseaux


En utilisant les équipements adéquats, réalisez la topologie ci-dessous (Lab).

2800 2800 ou 2500 2800 1800 ou 2500

S0(DCE) S1 S0(DCE) S0(DCE) S1

Switch

hotes

4 Prise en de l’IOS des routeurs


 Relier un des postes de travail en utilisant le câble adapté au « port console» du routeur.
 Lancer le programme Hypertem de Windows en utilisant les paramètres suivants :
9600 ; 8 bits ; pas de parité ; 1 bit de stop ; aucun contrôle de flux
 Démarrer le routeur. Appuyer la touche « Entrée » lorsque vous verrez apparaître a
l’écran : « Press Return to get Start ».
 Si tout se passe bien on obtient le prompt utilisateur « Routeur ».
 Les commandes générales sont semblables à celles vues avec le switch
 La commande show version : fournit des informations importante sur le routeur :
Plateforme matériel, version IOS, le registre de configuration qui règle le démarrage du
routeur

5 Les différents méthodes d’accès a la configuration des routeurs


Pour la configuration, on peut accéder à un routeur de plusieurs manières :
a- Méthode console : seul méthode d’accès pour un routeur neuf sans config
- par CLI (Commande Line Interface)
- par mode Setup automatique si le routeur ne trouve pas de config valide
- par mode Setup manuel en tapant la commande « setup »
b- Méthode Telnet ou VTY (suppose que les adresses IP sont déjà configurées) : permet la
connexion à distance en passant par les interfaces LAN ou WAN.
c- Méthode AUX en utilisant le port AUX (nécessite au moins la configuration d’un
modem) :
d- Méthode graphique par Interface Web : on utilise un navigateur Internet explorer ou
Netscape, etc.

-------------------------------------------------------------------------
Pr Zacharie Koalaga, Instructeur Cisco
6 Configuration de base d’un routeur par CLI
Les commandes de configuration du routeur sont introduites soit :
 en mode de configuration globale : prompt = « routeur(config)# ».
 ou en sous mode du mode de configuration globale : prompt = « routeur(config-if)# »
pour le sous mode Interface. Un sous mode peut comporter d’autres sous modes.

Les commandes de base sont :


 Configuration du nom du routeur (identification) : « hostname nom_routeur » en mode
config globale.
 Configuration des mots de passe pour contrôler l’accès au routeur.
- Mot de passe password : « enable password mot_de_passe » en mode config
globale.
- Mot de passe enable: «  enable secret mot_de_passe » en mode config globale.
- Mot de passe accès console : « line console 0» en config globale puis
« password mot_de_passe» et « Login» en mode line.
- Mot de passe accès Telnet ou VTY : « line vty 0 4», « password mot_de_passe»,
« Login». Mêmes modes que par accès console.
- Mot de passe accès AUX : « line aux 0», « password mot_de_passe», « Login».
Mêmes modes que par accès console.
 Configuration des adresses IP des interfaces
a. Interface Ethernet
- « interface ethernet 0 » en mode config globale pour l’interface Ethernet 0 par
exemple.
- « ip address ip_address masque_de_sous_reseau » en mode interface
- « no shutdown » en mode interface
b. Interface serial
- « interface serial 0 » en mode config globale pour l’interface serial 0 par
exemple.
- « ip address ip_address masque_de_sous_reseau » en mode interface
- « no shutdown » en mode interface
- éventuellement « Clock rate 64000 » par exemple si l’interface serial joue le rôle
d’un DCE (ETCD : Equipement Terminal de Circuit de Données).

A ce stade, on peut joindre normalement les routeurs directement connectés. On peut


utiliser les commandes suivantes pour vérifier la configuration faite :
- “show running-config”
- “show interface ethernet 0”
- “show ip route”
- “show cdp neighbors”
On teste la configuration en effectuant des commandes ping

 Configuration du routage
Ajouter une liaison Ethernet entre les deux topologies ci-dessus. Affecter les adresses
nécessaires au nouveau segment et aux interfaces utilisées.

a. Routage dynamique : cas de RIP (Routing Information Protocol)


« routeur rip » en mode config globale, puis « network numero_de_reseau ». Le
numero_de_reseau représente l’adresse IP des réseaux physiquement connectés
au routeur (pas de sous réseaux).

-------------------------------------------------------------------------
Pr Zacharie Koalaga, Instructeur Cisco
On peut vérifier la config faite en utilisant les commandes « show ip protocols »
et « show ip route  » en mode privilégié. Ensuite, on teste pour voir si la
connectivite extra-LAN ou extra-WAN est assurée.

b. Routage statique
« ip route ip_address_du reseau_destination masque_sous_reseau
ip_address_interface_passerelle »
Ou
« ip route ip_address_du reseau_destination masque_sous_reseau
interface_de_sortie-routeur »
On peut vérifier la config faite en utilisant la commande « show ip route » en
mode privilégié. Que constatez-vous ?
 Configuration d’une route par défaut sur les routeurs d’extrémité : supprimer les routes
statiques créées sur ces routeurs en utilisant les commandes « no ip route …… ». Créer
une route par défaut à l’aide de « ip route 0.0.0.0 0.0.0.0 ip_address_gateway ».
Afficher la table de routage et tester la connectivité.

7 Configuration du service DNS


 Utiliser en mode config globale la commande ip host qui permet de créer une
correspondance nom-adresse_IP : « ip host nom_routeur adresse-IP1 adresse_IP2 … »
 Si un ou des serveurs de noms existent, utiliser en mode config globale la commande ip
name-server pour définir les machines qui peuvent fournir le service de noms : « ip
name-server IP_serveur1 … [IP_serveur6] ».

8 Configuration du serveur http


 Configurer le serveur http pour autoriser l’accès au routeur par Interface Web en utilisant
la commande « ip http server » en mode de configuration globale si cela n’est pas déjà
fait par défaut.

9 Configuration du routage dynamique IGRP, OSPF et EIGRP

 Routage dynamique  IGRP


Router(config)#router igrp autonomous-system
Router(config-router)#network numéro-réseau
Le numero_de_reseau représente l’adresse IP de réseaux physiquement connectés au
routeur.
On peut vérifier la config faite en utilisant les commandes « show ip protocols » et
« show ip route [igrp] » en mode privilégié. Ensuite, on teste pour voir si la connectivite
extra-LAN ou extra-WAN est assurée. Que constatez-vous ?
Taper les commandes « debug ip igrp transactions » ou « debug ip igrp events » pour
les messages de journalisation pour les mises à jour IGRP. Pour arreter le debugage, taper
« no debug all ».

 Routage dynamique  OSPF


Router(config)#router ospf id-process
Router(config-router)#network numéro-réseau masque-generique area id-area
Le numero_de_reseau représente l’adresse IP de réseaux ou de sous réseaux
physiquement connectés au routeur.
On peut vérifier la config faite en utilisant les commandes « show ip protocols  » et
« show ip route [ospf] » en mode privilégié. Ensuite, on teste pour voir si la connectivite
extra-LAN ou extra-WAN est assurée. Que constatez-vous ?
-------------------------------------------------------------------------
Pr Zacharie Koalaga, Instructeur Cisco
Taper la commande « show ip ospf neigbhor  » et observer les résultats obtenus.

 Routage dynamique  EIGRP


Router(config)#router eigrp autonomous-system
Router(config-router)#network numéro-réseau
Le numero_de_reseau représente l’adresse IP de réseaux ou de sous réseaux
physiquement connectés au routeur.
On peut vérifier la config faite en utilisant les commandes « show ip protocols  » et
« show ip route [eigrp] » en mode privilégié. Ensuite, on teste pour voir si la connectivite
extra-LAN ou extra-WAN est assurée. Que constatez-vous ?
Taper les commandes « show ip eigrp neigbhor », « show ip eigrp topology » , « show
ip eigrp traffic » et observer les résultats obtenus.
Refaire la configuration en introduisant le masque generique et refaite les differentes
commandes « show ip ……. »

10 Gestion des config et des IOS des routeurs


 Sauvegarde de la config courante dans la NVRAM (startup-config) : « copy run start ».
Pour restaurer, taper « copy start run ».
 Sauvegarde de la config courante dans un serveur TFTP : « copy run tftp » et suivre les
instructions a l’écran. Pour restaurer, taper « copy tftp run ».
 Sauvegarde de la config courante dans un fichier (capture par Hyperterminal) : Dans
Hyperterminal, lancer la capture dans le menu « Transfert ». Taper ensuite la commande
« show run ». Faites défiler les différents écrans et arrêter la capture.
 Sauvegarde de l’IOS dans un serveur TFTP: « copy flash tftp » et suivre les instructions
a l’écran. N.B. : Ne pas tenter de faire une restauration (« copy tftp flash ») car
l’opération est dangereuse qui peut compromettre le bon déroulement de la formation.
 Effacement de la configuration : « erase startup-config ».
 Sauvegarde de la NVRAM dans un serveur TFTP : « copy start tftp ».

-------------------------------------------------------------------------
Pr Zacharie Koalaga, Instructeur Cisco

Vous aimerez peut-être aussi