Vous êtes sur la page 1sur 21

Le partenaire-symptôme utilitarisme, était une station obligée

de la critique de la morale, y
Jacques-Alain Miller compris en France, pour illustrer la
régression empiriste par rapport à la
morale kantienne.
Cinquième séance du Cours C’était son usage essentiel dans
(mercredi 17 décembre 1997) les manuels, mais on négligeait
cette partie pourtant essentielle de
son œuvre, et articulée à sa
promotion du calcul de la peine et
du désir, on négligeait la partie
Jacques-Alain Miller : - Je me théorie des fictions.
réjouis qu’à cette cinquième réunion Dès qu’il en a eu connaissance,
de l’année, ce Cours prenne la Lacan a fait tourner sa lecture de
forme d’un séminaire, grâce à Bentham, et l’a promu, on peut
Pierre-Gilles Gueguen, qui m’a presque dire, comme un antécédent
proposé d’insérer ici un exposé qui de Freud. Au point qu’en effet j’ai pu,
prend le thème partenaire- à un moment, mettre Bentham
symptôme à partir, en quelque sorte, parmi ces conditions de la
de son envers, à partir du découverte freudienne au même
partenaire-semblant. Et de le faire rang que Descartes. Comme si, en
en suivant d’abord, dans un certain sens, Descartes c’était la
l’enseignement de Lacan, sa découverte du sujet barré,
référence à la théorie des fictions, l’affirmation du sujet barré, tandis
dont la référence princeps est que Bentham c’était le rappel de
empruntée à l’œuvre du philosophe l’instance primaire de la jouissance,
anglais empiriste Jeremy Bentham au moins considérée à partir de
dont l’œuvre se situe à la jointure du Lacan.
18ème et du 19ème siècle, œuvre Alors, c’est ainsi, avec l’exposé de
qui a eu une influence majeure au Pierre-Gilles Guegen, nous allons
début du 19ème siècle en prendre à revers le thème du
Angleterre et qui a été ensuite symptôme-jouissance. Ça n’est pas
oubliée et négligée, jusqu’à ce abstrait, si je puis dire, et on s’en
qu’elle soit remise à l’ordre du jour aperçoit si on se demande
par un ou les deux auteurs du livre simplement :pourquoi vient-on en
The meaning of meaning, de Ogden analyse ? Pourquoi demande-t-on
et Richards auxquels Lacan fait une analyse ? À vrai dire, il y a déjà
référence plusieurs fois. un pas, à faire, entre ces deux
Ogden a consacré à la théorie questions : venir en analyse et
des fictions un ouvrage, dans les demander une analyse.
années trente, recueillant les Il fut un temps où venir en
fragments de Bentham consacrés à analyse était distinct d’en demander
cette théorie des fictions, et Lacan une, d’analyse. Il fut un temps où on
en a eu connaissance grâce au était, et les analystes réfléchissaient
linguiste Roman Jakobson. Il a eu là-dessus, envoyé en analyse.
connaissance au moins de cette C’était le temps où on pouvait venir
partie de l’œuvre de Bentham, au en analyse sur indication d’analyste,
delà de ce qui en demeurait dans parce que la forme du symptôme
les manuels de philosophie. semblait recommander le traitement
Bentham en effet, avec son psychanalytique. Et donc on a

55
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 56

réfléchi dans la psychanalyse, on a répétition. Et on peut même souffrir


rivalisé de listes d’indications et de de ses mots d’esprit, quand on ne
contre-indications en analyse. peut pas s’empêcher de faire rire.
Toute cette problématique est Mais au fond la souffrance
aujourd’hui, dans l’ensemble, s’introduit là, dans ce registre du
désuète. Toute cette problématique rêve, du lapsus, des actes manqués,
laissait de côté la dimension propre par l’élément de répétition qu’ils
de la demande d’analyse. peuvent comporter. C’est par ce à
L’indication d’analyse, au fond ça répétition que la souffrance est
reflétait l’évaluation faite par le susceptible de s’introduire dans
médecin, que la forme du cette dimension.
symptôme convenait au traitement Et là, il me semble qu’on ne peut
psychanalytique. Évidemment la pas nier une dissymétrie : c’est que
demande a de toutes autres s’agissant des rêves, des lapsus,
coordonnées que cela, et c’est bien des actes manqués, des mots
plutôt à une demande d’analyse que d’esprit, leur concept n’inclut pas,
nous avons affaire et la réponse : en tant que tel, ce trait répétitif. Et
votre symptôme est une contre- bien plutôt, quand Freud même les
indication n’est plus faite. amène, c’est plutôt par leur
Alors pourquoi, sans entrer dans caractère unique et inopiné, comme
cette question, que je reprendrai des manifestations qui se
peut-être plus tard, que j’ai été produisent dans une temporalité
amené à aborder samedi dernier d’éclair. Alors, certes, le trait répétitif
dans un autre cadre, pourquoi peut s’y ajouter, comme je l’ai
demande-t-on une analyse ? Il y mentionné juste plus haut.
faut sans doute une recherche de la En revanche, le à répétition est
vérité, pour reprendre le titre de inclus dans notre concept même du
Malebranche. Et au moins une symptôme. Lacan parlait même - je
recherche du sens, et il y faut aussi l’ai rappelé - du et coetera du
une souffrance : il faut une alliance symptôme, et qui se traduit même
spéciale de sens et de souffrance. par un sentiment de permanence du
Et c’est d’ailleurs là que se symptôme. Et, dans la cure
partagent - je l’ai déjà souligné - les analytique, le et coetera du
formations de l’inconscient. En effet symptôme apparaît comme
on ne souffre pas de ses rêves, de stagnation de la cure, inertie du
ses lapsus, de ses actes manqués, changement qui est souhaité. Cette
et de ses mots d’esprit, pour faire dimension est bien celle qui
une liste à partir du ternaire explique la dynamique de la
inaugural de Freud. pratique analytique, qui l’a conduite
Alors certes, il faut qualifier, à passer au-delà de ce qui était
modérer, cette proposition. Il peut d’abord conçu comme la cure-type,
se faire qu’on souffre de ses rêves. comme la cure de psychanalyse
Par exemple lorsque l’on voit revenir pure. À l’époque où on pensait
un cauchemar, par période, ou pour pouvoir donner la liste des
une longue période. On peut souffrir indications et des contre-indications
de ses rêves si l’on pense à ces de l’analyse, on disposait d’un
rêves dits traumatiques sur lesquels concept de la cure-type, encore au
Freud a raisonné. On peut souffrir moment où Lacan commençait son
en effet d’actes manqués dans la enseignement. Et ce qui pouvait
mesure où ils se produiraient à motiver une indication d’analyse,
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 57

c’était la perspective qu’on vienne à est stagnation.


bout du symptôme, par un
traitement délivré à raison de cinq
séances par semaine, cinq séances
longues, cinq séances avoisinant
l’heure, pendant une durée d’un an
et demi à deux ans. Et on attire
souvent l’attention sur la durée de la Et dans ce découpage, ce qui est
séance, on néglige la notion de la stagnation est qualifié d’imaginaire
durée du traitement ; la cure-type dans la mesure où Lacan rassemble
c’était, au moment où Lacan a sous la rubrique du stade du miroir
commencé son enseignement, un et de la corrélation de la réciprocité
an et demi à deux ans. petit a petit a’, réunit tout ce qui est
Et on peut dire que la dynamique investi, libidinalement investi. Sur
universelle de la cure analytique est cet axe, tout ce qui relève de la
passée bien au-delà de cette limite, libido est inclus, et ce qui justifie
lacanien ou pas. Et que les cette corrélation entre l’imaginaire et
analystes ont eu à rendre compte - la libido, c’est la notion qu’en
ceux qui ont bien voulu s’y essayer - définitive la libido est en quelque
à rendre compte de la stagnation et sorte emprisonnée sur l’axe
de l’inertie du symptôme, et donc se imaginaire, c’est-à-dire
sont trouvés explorer un registre de emprisonnée dans ce que Freud a
la cure que Freud laissait pressentir appelé le narcissisme. Et en effet
à partir de la dernière partie de son dans la période intermédiaire de
œuvre. son œuvre, celle qui précède la
C’est ce que Freud a exploré à période inaugurée par « Au-delà du
partir de « Au-delà du principe du principe de plaisir », c’est en effet le
plaisir », c’est cette doctrine du narcissisme qui apparaît comme la
symptôme qui est développée dans réserve libidinale.
Inhibition, symptôme et angoisse, Et sur l’axe dynamique, disons
qu’on peut prendre comme que c’est l’axe dynamique que
l’anticipation du problème pratique Lacan pense au début de son
auquel les analystes ont eu affaire enseignement restituer dans la
depuis quarante ans. psychanalyse, comme dynamique
Alors il y a - je le dis en matière symbolique, c’est ici qu’il situe le
d’introduction - un problème spécial ressort de la cure ; et c’est ainsi que
du symptôme dans l’enseignement dans le rêve, dans le lapsus, l’acte
de Lacan. Le symptôme n’a pas manqué, une vérité réussit à fuser
trouvé, avant l’ultime enseignement de temps en temps, qui franchit
de Lacan, ce que nous pourrions l’obstacle que représente
appeler sa juste place. l’opposition libidinale, l’opposition
En effet, si l’on se reporte, encore des investissements libidinaux.
une fois - Pierre-Gilles Guegen le
mentionne dans son exposé - si on
se reporte à cette figuration en croix, Stagnation, imaginaire,
que je rappelle comme le point de a-a’,
départ de l’enseignement de Lacan, libido, narcissisme
ces deux axes ont le mérite
d’opposer ce qui, dans la cure, est
dynamique, et ce qui dans la cure
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 58

Dynamique, symbolique, le symbolique en posant que le


, ressort de la cure symptôme est un signifiant, et en
enrichissant cette proposition,
Et il faut que l’interprétation comme je l’ai évoqué la fois
réussisse à mettre à son service dernière, que le symptôme répond à
cette dynamique symbolique pour la métaphore, etc., mais le
élargir en paroles ce qui fuse ainsi symptôme est un signifiant.
sur l’axe symbolique. Ce qui d’ailleurs l’oblige à faire
Alors, on peut dire que dans cette passer, progressivement, un certain
configuration, le rêve, le lapsus, nombre de fonctions d’abord situées
l’acte manqué, le mot d’esprit, dans l’imaginaire, sur l’axe
trouvent sans difficulté à se loger symbolique et en particulier la
dans le registre de la dynamique répétition elle-même, c’est-à-dire à
symbolique. Et, si l’on veut, quoi de essayer de démontrer que
plus dynamique que l’éclair du mot l’automatisme de répétition prend
d’esprit, le trébuchement du lapsus son principe dans la chaîne
ou de l’acte manqué, qui figurent au signifiante.
mieux cette transgression Et bien on peut dire que ce coup
instantanée de l’investissement de force initial de Lacan, qui est de
libidinal ? situer le symptôme du côté de la
En revanche, on peut s’apercevoir dynamique symbolique, l’oblige à
que, dès le début de l’enseignement certaines contorsions conceptuelles
de Lacan, la question se pose de où et en particulier dans le « Rapport
placer le symptôme, dans la mesure de Rome » déjà, de situer le
où le symptôme précisément symptôme au rang des paradoxes
témoigne d’une inertie, d’une des rapports de la parole et du
stagnation, et on peut dire que le langage, de faire du symptôme un
symptôme est en quelque sorte paradoxe et c’est le paradoxe
écartelé. même de situer au registre de la
Là, un choix est fait, de façon dynamique de la parole un
inaugurale par Lacan, qui est de phénomène qui ressortit
privilégier, d’une façon qui force les évidemment de la stagnation, c’est
choses, et avec des argumentations ça le premier paradoxe.
qui peuvent apparaître forcées, de Et bien le coup de force initial de
situer le symptôme dans le registre Lacan a une rançon : il y a comme
de la dynamique symbolique. C’est- une nécessité à ce que le
à-dire de privilégier le symptôme en symptôme revienne au cœur de
tant que structuré comme un l’interrogation finale de Lacan. On
langage. pourrait aller jusqu’à dire que le
Le début de l’enseignement de dernier enseignement de Lacan est,
Lacan, même son point de départ, à cet égard, presque comme un
consiste à basculer le symptôme retour du refoulé. Et dans le dernier
sur le symbolique. enseignement de Lacan, selon la
Cette dichotomie elle-même logique qui est déjà là prescrite, le
appelait de loger le symptôme symptôme revient non plus au
d’abord sur l’axe de la stagnation. niveau du symbolique, mais au
Et Lacan bascule le symptôme, niveau du réel. C’est la trajectoire
c’est-à-dire, on peut dire, toute la qu’on peut suivre de cet itinéraire
clinique, en tant que conceptuel : le symptôme du
symptomatologique, il la bascule sur symbolique au réel.
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 59

Alors ce réel, nous aurons à en qui se présente comme imaginaire,


reparler cette année, ce réel hors l’ensemble de toute la
symbolique, hors imaginaire, qu’on fantasmatique du sujet, voire ce qui
peut définir non pas exactement est atteint comme fonction dans
comme ce dont on ne peut rien dire, l’inhibition, n’entre dans la
pour les meilleures raisons du dynamique symbolique qu’en tant
monde, c’est qu’on en parle, mais que significantisé. C’est-à-dire qu’en
comme ce à quoi, à proprement effet des éléments réels et des
parler, on ne peut donner du sens, éléments imaginaires peuvent faire
et donc comme un mot limite. Et office de signifiant, c’est-à-dire
c’est de la même nécessité que ce peuvent supporter du signifié,
mot limite de réel appelle un peuvent être support de la parole et
antonyme, appelle un mot opposé c’est à ce titre qu’ils entrent et qu’ils
et ce mot opposé est le mot de font partie de ce qui est le ressort
semblant. Et, comme je l’ai rappelé de l’expérience analytique.
tout à fait au début de l’année, dans Et on peut dire que les premiers
le semblant voisinent le symbolique Séminaires de Lacan,
et l’imaginaire. systématiquement, opèrent cette
Alors c’est pourquoi poser aussi significantisation. Par exemple la
bien la question de ce que c’est construction du concept de phallus,
qu’être lacanien, parce que pendant ça consiste à mettre en valeur qu’il
très longtemps, être lacanien c’était ne s’agit pas tant de l’organe réel
rappeler que le symptôme est un que d’une image et que cette image
signifiant. Et que faire passer le elle-même fonctionne comme
symptôme au rang du réel, du réel signifiant dans la cure et dans
propre de l’expérience analytique, l’inconscient. Et donc, en quelques
est de nature à bouleverser, à années, Lacan vient à formuler : le
chambouler le sens même de ce phallus est un signifiant ; il vient
que veut dire être lacanien. surprendre la psychanalyse, en
Alors si, à partir de cette disant le phallus est un signifiant
répartition entre le semblant et le Ou encore, s’agissant du
réel, on se reporte justement à ce fantasme, d’abord présenté comme
début de l’enseignement de Lacan, image, le fantasme se révèle - bien
là - je désigne ce que j’ai mis au sûr il comporte des images - mais
tableau - là, où est le réel ? Il n’est en tant qu’elles sont mises en
certainement pas au niveau de fonction dans la structure signifiante.
l’imaginaire pour autant que Lacan Dès lors au fond on peut suivre
n’y voit que des facteurs qui sont l’enseignement de Lacan comme le
dans la cure des ombres et des progrès de la significantisation et
reflets du déplacement symbolique. c’est en tant que significantisés,
Il n’est pas non plus, ce réel, au c’est-à-dire devenus signifiants, que
niveau de l’organisme comme réel, les éléments alors se démontrent
dont les fonctions peuvent servir de opérants. Et le symbolique comme
support à la parole, entrée dont les réel analytique, c’est ce que Lacan
fonctions peuvent servir de traduit en empruntant le terme
signifiant au symptôme. allemand de Wirklichkeit qui
On peut risquer cette formule que, désigne en effet le réel en tant
au départ de l’enseignement de qu’opératoire, et en tant que
Lacan, c’est le symbolique qui est le déterminant.
véritable réel analytique. Et que ce Et c’est là-dessus même, il se
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 60

règle là-dessus, que, pour Lacan, son départ du semblant, c’est le titre
au départ, le symbolique, c’était du du séminaire de Lacan D’un
réel, c’était le réel analytique par discours qui ne serait pas du
excellence, que le reste ou se semblant, et son sens en quelque
significantise et entre dans le sorte révolutionnaire, dans
symbolique ou ça ne compte pas l’enseignement de Lacan, est le
vraiment dans la réalité opératoire. suivant : c’est que son
Et bien si on se règle là-dessus, on enseignement est parti au contraire
aperçoit en effet qu’en même temps de dire que la psychanalyse est un
le concept symbolique de Lacan suit discours qui est du symbolique.
une certaine dynamique, et que à Et là il évoque, au moins à
partir du symbolique Lacan met en l’horizon, la possibilité, l’idée
valeur le signifiant et à partir du régulatrice d’un discours qui
signifiant précisément le non sens prendrait son départ d’ailleurs que
du signifiant, c’est-à-dire qu’il le du symbolique en tant que le
rapproche toujours davantage du symbolique est du semblant.
statut du réel comme ce qui n’a pas Alors, je vais m’arrêter comme
de sens. introduction à l’exposé de Pierre-
Et, simultanément, l’imaginaire et Gilles Guegen qui prend d’emblée
le réel organique, le réel donné, le son point de départ de cette
réel comme donnée font figure de inversion. À savoir où l’ensemble de
semblant. C’est pourquoi il peut l’élaboration qui se déploie dans le
dire : finalement les facteurs registre symbolique apparaît
imaginaires, ce ne sont que des marqué, qualifié de fiction, de
ombres et des reflets, et ils semblant, et donc enserrant et de
n’opèrent qu’en tant qu’ils sont quelle façon le réel.
convertis en signifiants. Je lui donne la parole, et ensuite
Alors on peut dire que le point de et bien je lui poserai des questions,
départ de Lacan c’est vraiment, je et il ne sera pas interdit à ceux qui
vais jusque là, du réel, opératoire, le désirent de le faire également, si
tandis que l’imaginaire et le réel vous voulez.
donné, ce ne sont que des Pierre-Gilles Guegen : - Je
semblants. Et la conversion qui voudrais d'abord vous remercier de
s’opère dans son dernier me donner la parole aujourd’hui,
enseignement c’est, au contraire, de pour exposer ce travail que j’ai
faire passer, et dans une logique intitulé “ Fictions et partenaire-
qu’on peut pressentir à partir symptôme ”, en partant de la
d’Inhibition, symptôme et angoisse, question que vous évoquiez tout à
de faire passer le symbolique avec l’heure : pourquoi quelqu’un décide-
l’imaginaire du côté du semblant. t-il de commencer une analyse ?
Et il reste comme réel à Il n’est pas faux, de ce point de
proprement parler la libido qualifiée vue, de dire que la psychanalyse
de jouissance. Et donc c’est une s’offre à qui veut éprouver la vérité
inversion, et l’inversion principale, à de son être. Toutefois les effets de
cet égard, c’est que le symbolique, vérité - c’est le problème, un des
loin d’être le réel analytique, problèmes auxquels Lacan s’est
apparaît au contraire comme du confronté - ne se dévoileront que
semblant. par des voies indirectes, celles des
Avec même l’aspiration à une constructions langagières, c’est-à-
psychanalyse qui ne prendrait pas dire par la mise au jour des mythes
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 61

individuels, des religions privées, en d’ailleurs dans l’Étourdit, “à


bref des fictions qui sont propres à condition de traiter ce semblant par
chacun. Elles lui permettront, par le le discours psychanalytique ”.
savoir acquis sur le fantasme Faudrait-il établir une équivalence
inconscient, fiction fondamentale, entre les deux termes de fiction et
peut-être particulièrement inerte et de semblant ? Lacan lui-même les a
définie ici même la semaine à l’occasion confondus, puis il les a
dernière comme ce qui empêche de distingués, au point qu’il ait
savoir y faire avec le symptôme, finalement tenu à utiliser le terme de
elles lui permettront de dégager, au semblant plutôt que celui de fiction.
delà de la crainte de castration, la Il a pu parler, à l’occasion, des
vérité du symptôme, dont la fictions et du désir, ou de la fixion -
jouissance,( la jouissance du avec un x - de la vérité, mais on
symptôme) fait le sujet partenaire. Il peut considérer que semblant,
y faut un effet de consentement. comme tel, est le terme, forgé par
La vérité dans la psychanalyse se lui dans la dernière partie de son
fait donc connaître par les fictions, enseignement, pour désigner ce
ces fictions qui défendent le sujet du pourquoi valent les fictions dans le
réel, mais, au-delà du plan des registre analytique.
fictions - et Jacques-Alain Miller Ce terme de semblant est un
l’évoquait tout à l’heure - il y a une surgeon du baroque dans la langue
satisfaction qui s’obtient du plus-de- de Lacan, de son goût de
jouir et qui s’obtient, l’anamorphose, de sa passion pour
paradoxalement aussi, d’une Gracián et la littérature gongorique.
cession de jouissance. Cession de Il y a néanmoins une autre
jouissance que cette satisfaction rencontre à laquelle il faut faire sa
comporte, consentement qui place dans la genèse du concept
l’accompagne, toutes opérations qui lacanien de semblant, (concept qui
n’ont de chance de se réaliser qu’à avait été laissé de côté, il faut bien
condition que le réel dont le sujet se dire, jusqu’à ce que Jacques-Alain
défend soit situé à la bonne place. Miller nous montre quelle clef
C’est pourquoi, par exemple, la essentielle il offre pour entrer dans
psychanalyse narratologique - le Lacan des années soixante-dix),
plusieurs fois évoquée ici depuis le cette rencontre c’est celle de
début de l’année - cette construction Bentham, Jeremy Bentham, le
romanesque, fondée sur juriste et philosophe anglais de la fin
l’élaboration d’un fantasme tempéré du 18eme et début du 19eme siècle,
qui est axé, lui, non pas sur le réel qui est généralement considéré
mais sur la réalité, ne conviendrait comme le père de l’utilitarisme et
pas pour définir la visée de la cure qui, donc, de ce fait est reconnu
lacanienne. aussi par de nombreux économistes
Et pourtant il y a un usage des comme le fondateur de leur
fictions dans la pratique discipline.
psychanalytique. Lacan indiquait Son œuvre foisonnante, souvent
dans son discours à l’E.F.P., ce recueillie et rédigée par des
soubassement fictionnel de la secrétaires, est encore en cours
psychanalyse, "la psychanalyse - d’exploration et nous ne tenons en
disait-il - est une discipline qui ne se français que quelques ouvrages,
produit que du semblant ”. À quoi il soit traduit au 19eme siècle dans
faudrait ajouter, ce qu’il fait une traduction peu fiable qui est due
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 62

pour la plus grande part à Etienne illustrait la gloire de la raison, qui,


Dumont, soit récemment traduits par incarcération pénale ne
mais peu nombreux. cherchait pas à punir, mais à
La rencontre de Lacan avec réformer, en assujettissant chacun à
Bentham et l’utilitarisme s’est un traitement égal mais assorti
d’abord faite sous le signe de la d’une surveillance constante,
critique. On trouve en effet dans les effectuée dans la transparence la
Écrits, dans la partie intitulée “ De plus parfaite sous l’œil vigilant du
nos antécédents ”, deux mentions maître.
des théories utilitaristes. Elles sont Malgré son aspect délirant - que
alors évoquées sous l’angle soulignait Jacques-Alain Miller dans
prévalent dans la philosophie de son étude paru dans Ornicar
l’époque - Jacques-Alain Miller le numéro 3 - cette doctrine laïque se
signalait tout à l’heure - comme une distinguait de la morale
doctrine du calcul moïque des traditionnelle en ce qu’elle ne visait
intérêts, le calcul égoïste des pas à mettre en œuvre les principes
intérêts individuels, étroitement lié à moraux transcendantaux, comme le
l’American way of life, et à ce titre bien, le beau ou la vérité, mais à
hautement discutables. trouver une règle empirique qui
Lacan considère, à l’époque, qu’il permettrait de répartir les
s’agit d’un individualisme calculateur jouissances dans l’harmonie pour
qui fait prévaloir en tout les intérêts éviter les douleurs et accroître les
du moi fort, celui qui fait passer le plaisirs.
principe de plaisir dans le principe Et, aujourd’hui encore, nous
de réalité. Il faut sans doute resituer trouvons des expressions
cette crique de Lacan dans le contemporaines de ce mouvement,
contexte d’une période où il aussi bien peut-être dans les
s’emploie, comme vous le savez, à théories sur l’équité de John Rawles,
mettre en cause, et fort justement, que même dans la critique du
les visées adaptatives de l’ego rationalisme conséquentialiste -
psychology, très puissante à (conséquentialiste veut dire que le
l’époque et leur prédominance dans calcul qu'effectue le sujet sur l'Autre
leurs conséquences d’une fusion de le rend responsable des
la psychanalyse dans la psychologie conséquences de ce qu’il a calculé),
générale. chez quelqu’un comme le norvégien
En critiquant l’utilitarisme, Lacan John Elster.
cherchait aussi par là à mettre en Éric Laurent a évoqué les
place et à défendre une autre conséquences de ces doctrines
politique de la psychanalyse que d’une manière très claire l’an
celle que l’IPA avait engagée. Son dernier, à propos du théorème de
jugement d’alors est très sévère et Kenneth Arrow, et, dans un
se fonde sur une lecture de domaine qui nous est plus proche,
Bentham qui mettait essentiellement Bollas par exemple, donne à sa
en avant l’aspect le plus connu de conception de l’analyse une finalité
sa doctrine, le calcul rationnel des toute semblable, c’est-à-dire répartir
plaisirs et des peines afin d’assurer les jouissances harmonieusement
au plus grand nombre le plus grand dans ce qui est acceptable par la
bonheur possible. réalité telle qu’elle est - expression
Le panopticon, cette prison du relativisme ambigu du
modèle inventée par Bentham, mouvement post-moderne, qu’on
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 63

pourrait résumer par la formule Quant à l’application de la


everything goes if politically correct. doctrine utilitariste dans la
Aussi, n'est-il pas étonnant de voir criminologie, où comme on sait
Lacan, pour qui la psychanalyse l’italien Beccaria avait précédé
telle qu’il la présente dans les Bentham, Lacan la critique très
premiers textes des Écrits est toute justement, au motif qu’elle défaille
entière une expérience du devant par exemple ce que Guiraud
dévoilement de la vérité, tendue qualifiait de crime immotivé et que
vers la résorption de la misère Lacan nomme des instincts dont la
particulière dans la malheur nature échappe au registre utilitaire
universel, dénoncer cette raison et où il voit le jeu de la pulsion de
calculatrice comme un privilège du mort.
moi, et une dénégation de Il n’est pas surprenant, encore
l’inconscient. une fois, que Lacan, à cette époque,
La doctrine de Bentham lui rencontre Bentham sous cet angle,
apparaît avant tout comme une la doctrine économique de
doctrine du rapport du semblable au l’utilitarisme, empirique et rebelle
semblable, c’est-à-dire de aux règles du droit naturel,
l’imaginaire narcissique, qui est à contrevient à ce qu’il affirme
cette époque le nom qu’il donne au toujours davantage, à savoir la
moi, et dont les incidences sociales prédominance du symbolique dans
sont catastrophiques, à son point de l’inconscient comme dans le lien
vue, du fait qu’elle aboutit en social.
particulier à la lutte des sexes, au Et en effet ce sont les années où
nivellement généralisé et à se préparent sa rencontre avec
l’isolement de l’individu. Jakobson et Lévi-Strauss, où se
“ Il est clair - dit-il - c’est une prépare pour Lacan l’affirmation du
citation des Écrits, page 122 - que règne préalable de l’Autre. Et en
la promotion du moi dans notre effet, cette doctrine utilitariste
existence aboutit, conformément à néglige la place à faire dans la
la conception utilitariste de l’homme psychanalyse à la pulsion de mort,
qui la seconde, à réaliser toujours alors que Lacan, s’appuyant à cette
plus avant l’homme comme individu, époque sur la lecture de Hegel par
c’est-à-dire dans un isolement de Kojève cherchait à lui trouver sa
l’âme toujours plus parent de la place en associant la fin de la cure
déréliction originelle ”. à l’assomption de l’être pour la
L’utilitarisme est donc lié, pour lui, mort ; en affirmant donc la
à cette époque, à ce qu’il nomme la domination du registre imaginaire
tyrannie narcissique, et donc à par la registre symbolique qui le
l’imaginaire leurrant qui s’oppose à surplombe.
la prise symbolique par laquelle le Cela donc le conduira, dans le
sujet trouverait sa juste place dans “ Rapport de Rome ” à la
le monde. présentation du schéma L que
On retrouve donc sans peine, Jacques-Alain Miller évoque depuis
comme Jacques-Alain Miller le plusieurs années.
signalait encore tout à l’heure, le jeu Il reste bien entendu que ces
du schéma en croix, on retrouverait passages où Lacan pourfend la
aussi les accents d’un Durkheim qui doctrine utilitariste sont saisissants,
dénonce l’anomie des sociétés prophétiques, dans leur annonce
organiques. des maux de la société
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 64

contemporaine. Je voudrais noter par des fictions légales qui ne sont


au passage que Bentham, et sa autrement construites que de
doctrine, se trouvent convoqués langage, et qui répartissent entre les
dans ces pages par Lacan, toujours hommes les plaisirs et les peines,
à propos de la question du bien et souvent, selon lui, et de manière
du mal. Mais dans une perspective, injuste, au profit des plus malins, ou
qui est la sienne à l’époque, d’une des plus puissants, qui profitent des
certaine normativité, ambiguïtés sémantiques et des
d’orthodramatisation, comme il obscurités de la langue.
s’exprime, et qui, bien loin d’être C’est ce qu’il appelle le règne des
celle de “ l’Autre qui n’existe pas ” fallaces, donc les fictions légales,
est celle donc de la résorption du fallacieuses. Dès lors Bentham se
particulier dans le tout de l’universel propose comme le codificateur
et qui donc, de ce fait, contribue à suprême qui manque à l’Angleterre,
faire exister l’Autre comme un tout. pour remédier à cet état d’injustice.
Deuxième époque, la deuxième Il se donne la mission d’inventer
grande rencontre de Lacan avec la le système de calcul des douleurs et
philosophie de Bentham, c’est des plaisirs qui assurerait le règne
l’année où Lacan enseigne son universel de la raison.
séminaire l’Éthique, dont on peut Cet aspect du pour tous, cette
dire que, dans l’ensemble, il utopie à valeur universelle rejoint les
cherche à situer la psychanalyse impératifs universalisants que
par rapport à l’instance du réel Lacan voit à l’œuvre aussi bien chez
jusque là laissée de côté : Sade que chez Kant au moment où
entièrement contenue dans le il construit son séminaire sur l’
symbolique. C’est sous un angle Éthique de la psychanalyse. Cette
différent qu’il aborde l’utilitarisme en théorie de Bentham jette toutefois
cette nouvelle occasion. Comme il a un pont entre l’Autre du langage et
été rappelé tout à l’heure, Roman le réel des corps, leur douleur et
Jakobson lui a en effet -il le leur plaisir, produisant ainsi un lien
mentionne d'ailleurs-, signalé possible entre le Freud économique
l’existence de la " Théorie des et le Freud sémanticien, pour
fictions ", compilation effectuée à reprendre les termes que Jacques-
partir de divers écrits de Bentham Alain Miller évoquait il y peu ici
par le philosophe Ogden. Dans le même, soit encore entre le registre
séminaire l’Éthique Lacan reviendra du symbole et celui de la pulsion.
plusieurs fois sur la rencontre avec Lacan cherche en effet, dans
Bentham, et sous un angle qui l’Éthique à fonder la psychanalyse
n’est plus dépréciatif. sur une exception qui vaudrait pour
Je dirai seulement quelques mots tous, point développé par Eric
de la théorie des fictions chez Laurent dans son Cours à la
Bentham. Si elle a intéressé Ogden, Section Clinique de Paris en 95-96
philosophe du courant de la “ L’interprétation lave-t-elle la
philosophie du langage, c’est par le faute ? ”
même biais qu’elle retiendra Il cherche sur ce point à
l’attention de Jakobson puis de démarquer l'éthique de la
Lacan. Bentham considère en effet psychanalyse aussi bien du Kant de
que notre conduite est gouvernée l’impératif catégorique, que du Sade
par des lois, et que donc l’être du contrat naturel des jouissances.
humain est universellement dirigé Ainsi donc pour lui Bentham vient à
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 65

point nommé dans la mesure où il Par le thème d’entité fictive - dit


considère les faits comme des faits Bentham - on entend désigner l’une
de langage, tissés dans la trame, de ces sortes d’objet dont, en toute
dans le manteau des fictions, et qui langue, on doit parler pour les buts
pourtant ont prise sur le réel du du discours comme s’ils existaient,
corps en modifiant les plaisirs et les dont on doit parler de la même
douleurs qu’ils subissent, chacun façon que l’on parle des objets qui
cherchant avant tout à trouver son possèdent réellement l’existence.
propre bonheur, à accroître sa Ce dont par exemple des entités
satisfaction, et à diminuer ses fictives, la matière, la forme, le
peines. temps, l’espace, les entités liées à
C’est ce doute, ce type la relation, etc. Il n’est sans doute
d’intrications du symbolique au réel pas inutile de signaler au passage
du plaisir et du déplaisir, ce type de que Bentham dans la classification
réalisme nominaliste, s’il est permis qu’il fait des entités fictives se
de d’employer cette expression, qui rapporte, sauf pour l’exception
a retenu l’attention de Lacan. Pour notable de la substance, à celle
le dire autrement il y a chez d’Aristote qui est aussi une source
Bentham un mode spécial essentielle d’une référence
d’articulation entre le langage et la importante pour Lacan dans
pulsion qui n’est pas sans évoquer, l’Éthique.
par exemple, les problématiques Sont réelles, à l’inverse, les
freudiennes du moi et du ça ou entités qui ont une substance, c’est-
d’Inhibition, symptôme et angoisse, à-dire qui se font connaître pour
qui font l’objet du Cours de cette Bentham par la perception. On
année. trouvera d’ailleurs des variations
Quant au langage lui-même, il est dans son œuvre sur cette définition.
composé, pour Bentham, d’entités, Il aura plus tard un point de vue plus
ou plutôt, comme il s’exprime, de nominaliste en nommant réelles les
noms d’entités, ce que nous entités auxquelles à l’occasion et
appellerions volontiers dans notre pour le but du discours on entend
vocabulaire des signifiants, ne réellement attribuer l’existence, ça
serait-ce que par ce qu’il s’agit se complique donc un petit peu. Il
d’unités discrètes. Certaines de ces effectuera alors une subdivision
entités sont pour lui réelles, d’autres entre entités réelles perceptibles et
sont fictives, le terme qu’il emploie entités réelles inférentielles. Le réel
c’est ficticious, c’est-à-dire qu’elles trouve alors sa facticité dans la
permettent de jouer sur le pouvoir douleur éprouvée, du plaisir
d’évocation du langage, de éprouvé tout aussi bien, alors que
convoquer ce qui n’existe pas, ce l’inférentielle comporte une facticité
par quoi Bentham a attiré inférée par un jugement. Il fait beau
certainement l’attention de la dehors parce que je juge et que je
philosophie analytique. Vous dis qu’il fait beau, là c’est l’inférence
connaissez l’exemple célèbre de réelle, mais j’ai chaud parce que je
Russell, "le roi de France est l’éprouve par mes sens et ça c’est
chauve". l'entité réelles.
Ainsi donc le réel, les entités réelles,
restent soumis, au moins pour une
part, à l’attribution par le langage de
sa qualité d’existence. Et il la doit au
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 66

jugement, et à un calcul de la interprétation radicale et un peu


probabilité de ce qui est perçu. Mais forcée de Bentham qui rencontre
en définitive pourtant, pour Bentham, l’adhésion de Lacan en ce début
soit directement, soit par le biais du d’année où il n’a pas encore à sa
calcul et c’est là que son empirisme disposition l’objet a. En même
plonge ses racines dans une temps, il signale ses réserves, bien
philosophie sensualiste, le langage qu’il y trouve un grand intérêt, à
prend sa source dans la perception l’endroit de la théorie utilitariste et
sensible. en particulier il mentionne que,
Il faut ici garder en mémoire que ce contrairement à Bentham, il ne croit
n’est pas le cas pour Lacan . Sur pas à l’utopie du bonheur pour tous.
cette question de la critique de la Et il l’indique en disant que si l’on
phénoménologie de la perception, je peut dire dans l’œuvre de Freud que
renvoie au développement par la poursuite du plaisir - où nous
Jacques-Alain Miller dans son cours entendrons la recherche de la
Silet, des 17, 31 mai 95, du 6 juin satisfaction pulsionnelle - est au
de la même année, et à l’ensemble principe de toute action humaine, il
du travail de la Section clinique de n’en reste pas moins vrai que chez
Paris sur les troubles de la Freud le Malaise dans la civilisation
perception. écarte définitivement l’idée que le
À deux reprises au moins, dans symbolique permette les
l’Éthique, Lacan évoque l’utilitarisme, retrouvailles avec la nature.
page 21 et page 269, et je crois qu’il Il le formule de la manière
est essentiel de bien distinguer les suivante : “ Pour ce bonheur nous
contextes respectifs de ces deux dit Freud, il n’y a absolument rien de
moments. La première mention préparé ni dans le macrocosme, ni
intervient à propos de la structure dans le microcosme ”. Dans ce
de fiction de la vérité. Ficticious, dit passage, donc, Lacan présente ce
Lacan, veut dire fictif mais au sens qui est à ce moment sa conception
où j’ai déjà articulé devant vous que de la fin de l’analyse, et dont encore
toute vérité a structure de fiction. à cette époque le réel reste ecarté .
Alors ce qu’il faut bien saisir, c’est Le sujet advient dans le symbolique
qu’à ce moment de son mais son désir, comme manque, le
enseignement Lacan présente la marque au fer de l’inadéquation
fiction non pas comme imaginaire foncière avec la réalité. Les fictions
mais comme la qualité propre au du désir, donc le terme qu’il utilise à
symbolique, dans le sens où le la page 33, qui sont enchaînées au
symbolique irréalise, extrait du réel, fantasme, sont cependant
c’est le pouvoir d’abstraction du résorbables dans le symbolique.
langage qui est mis ici en avant, son “ C’est là - dit-il - que prennent leur
pouvoir de significantisation comme portée les formules que je vous ai
nous disons, selon la formule donné du fantasme, et que prend
passée à l’adage : le mot est le tout son poids la notion du désir
meurtre de la chose. comme désir de l’Autre. ”
Lacan le précise à l’époque, c’est- On retrouverait sans peine cette
à-dire au début de l’année conception dans “ Subversion du
soixante : “ Le fictif n’est pas ce qui sujet et dialectique du désir ”, tout
est trompeur, mais à proprement au moins avant la page 819, comme
parler ce que nous appelons le l’avait fait remarquer Jacques-Alain
symbolique ”. C’est donc une Miller, à partir de laquelle
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 67

commence une deuxième partie qui une construction entièrement


n’est pas exactement ajustée à la articulée au sens. Quel est donc,
première. Dans la première dans ce cas, le partenaire-
perspective la pulsion est toujours symptôme du sujet ? La réponse, je
affaire de signifiants, et se crois, consiste à dire que ce
manifeste comme une partenaire-symptôme c’est l’Autre et,
demande,une exigence qui ne sera pourquoi ne pas le dire carrément,
jamais satisfaite et qui exalte le c’est le père. Le père du nom, celui
désir, terme ultime de l’élaboration dont Antigone se fait la prêtresse et
sur la fin de la cure en ce début de la vestale au nom de la règle
1960. intangible à laquelle elle donne une
C’est, je crois, ce que dit Lacan valeur universelle et à laquelle elle
en tout cas à la page 816 des Écrits, se sacrifie par amour.
où il évoque le sujet de l’inconscient Il faut donc souscrire, sur ce point,
pour le situer à partir du “ concept à la formule choc que Jacques-Alain
de la pulsion où on le désigne d’un Miller avançait la semaine dernière,
repérage organique, oral, anal, etc., en faisant équivaloir le partenaire-
qui satisfait d’être d’autant plus loin langage au moi freudien. Le
du parler que plus il parle. ” Cette partenaire d’Antigone, c’est l’univers
citation est souvent évoquée. narcissique des lois et du langage,
C’est le moment aussi où Lacan et, pour aller jusqu’au bout, on peut
règle le fantasme sur le désir encore le dire autrement, en situant
comme le moi sur l’image du corps. à cette place la figure du père mort.
Comme l’indiquait Jacques-Alain Par un effet saisissant, en effet, le
Miller ici même tout récemment, symbolique à ne pas être dans cette
l’imaginaire lacanien est scindé en conception décomplété, fait retour
deux, à l’étage inférieur du graphe sous une forme de mortification,
et à l’étage supérieur, mais il se non de la jouissance mais du corps
résorbe toujours dans le symbolique propre du sujet, comme une
par le capitonnage de la castration dans le réel. C’est
satisfaction . La demande pourquoi l’opération et la pratique
pulsionelle pulsion apparaît donc de la psychanalyse ne pourraient se
comme soluble dans l’interprétation suffire d’une pratique de la parole,
du symptôme. d’une narration qui reviendrait
De ce fait le problème que toujours sur le sujet sous la forme
signalait Jacques-Alain Miller dans d’un moi, voire d’un surmoi. La
son Cours de la semaine dernière, psychologie populaire, version naïve
soit de savoir comment la pulsion, de Bollas, pense aussi que parler
qui cherche une satisfaction, donne serait le tout de entreprise
lieu à un symptôme, se trouve analytique, alors que le parler qui
résolu par Lacan mais au prix de compte n’a de valeur que s’il est
faire passer par le discret et la accompagné d’une cession de
castration ce qui insiste de façon jouissance, seule voie,
continue, à savoir la pulsion, soit la paradoxalement, pour un accès à
jouissance du corps. une jouissance débarrassée de la
Nous sommes ici donc dans la menace de la castration.
perspective du graphe, où Dans la pratique cela se traduit
symbolique et imaginaire sont mis par l’exigence qui apparaît comme
en parallèles et réunis par le point paradoxale, mais paradoxe fécond,
de capiton. Le fictif est donc encore de l’association libre et du bien dire.
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 68

Ce qui trouve son pendant ,du côté réflexion porte sur la manière dont
de l’analyste, par l'association dans le principe de plaisir et donc la
les mlyens qui lui sont offerts , satisfaction pulsionnelle peut
association elle aussi paradoxale prendre pour guide les voies
de l’interprétation et de l’acte. C’est offertes par la réalité.
là ce dont Lacan élabore les En particulier, il fait remarquer
premiers linéaments dans le cours que la contrainte sociale ne saurait,
de son séminaire l’Ethique. en ce domaine, tout expliquer que
La deuxième référence à l’organisation des désirs n’ést pas
l’utilitarisme que je commenterai ici superposable à ce que la société
est celle du chapitre XVII de ce tente de régler, l’organisation des
Séminaire. Et comme je l’ai dit elle besoins.
intervient dans un contexte différent Il aborde là ce thème d’une
de la première. Il faut ici considérer manière renouvelée par rapport aux
qu’une bonne part de l’avancée de années quarante. Pour nous faire
cette année cinquante-neuf/soixante saisir ce dont il s’agit, il a recours, à
est faite et qu’en particulier Lacan a l’apologue du manteau partagé de
dégagé das Ding - la chose - cette Saint Martin. Ceci lui permet de
fois non plus à partir d’une faire valoir que la valeur de l’objet,
évocation de Hegel mais à partir de pas plus que celle du geste, ne sont
sa lecture de Heidegger. Il lui donne réductibles à leur valeur d’usage ni
un statut ontique, ce qui ne sera pas même à leur valeur d’échange, mais
le cas de l’objet a lorsqu’il sera à leur valeur de jouissance, ce que
définitivement élaboré., “ c’est là - l’économie laisse forcement de côté.
dit Lacan - le terme de notre Cette valeur de jouissance selon
recherche de cette année, le mode Lacan, repose non pas sur un
sous lequel la question de ce qu’il élément de réalité mais sur un
en est de la chose se pose pour élément de fiction. Le bien
nous. ” C’est cela que Freud aborde qu’accomplit Saint Martin n’est pas
dans sa psychologie de la pulsion, un bien absolu, un universel, un
car le Trieb ne peut aucunement se acte conforme à une règle
limiter à une notion psychologique, transcendantale émanant de tables
c’est une notion ontologique, divines de la loi ou de la nature, pas
absolument foncière qui répond à non plus de la main invisible de
une crise de la conscience que l’économie marchande, ce bien
nous ne sommes pas forces de prend son sens du fait que le
pleinement repérer parce que nous légionnaire romain procède à une
la vivons". autre répartition des jouissances et,
Il inclut donc dans le symbolique ce faisant, traduit ceci qu’en ayant
à partir de ce moment mais avec le pouvoir de donner cette pièce
quelques variations au sein du d’étoffe mais aussi de la garder, le
Séminaire lui-même, un élément soldat romain témoigne non
hétérogène qui n’est pas non plus seulement de son bon cœur, de son
réductible au registre de l’imaginaire, souci des commandements divins,
et qui relève du Lust, de la toute chose qui s’examinent au
jouissance. C’est pourquoi Lacan niveau de la psychologie, mais
revient à la référence à l’utilitarisme, aussi, et à son insu, il témoigne de
à la question du bonheur et de ce son pouvoir.
qui y fait obstacle, et cette fois d’une Ainsi disposer d’un bien, serait-ce
manière très développée. Sa pour s’en défaire, c’est témoigner
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 69

du pouvoir où se trouve le dénuement où il se trouve, mais, au


bienfaiteur d’en priver l’Autre - fait delà, la valeur de son être, au-delà
remarquer Lacan. C’est pourquoi même de ce qui lui manque. Par
Lacan situe ici le bien comme un l’aporia qu’il exhibe, il manifeste lui
obstacle, non pas à l’effectuation aussi le mensonge, la fiction propre
symbolique puisque le bien lui- à son être, du seul fait, par exemple,
même comme tel est une fiction, qu’il partage avec celui qui lui donne
mais à la traversée d’une limite l’idée même de la valeur de
dans le symbolique et l’imaginaire. jouissance du manteau. Son
Traversée qui permettrait de partenaire à lui, c’est Saint Martin,
dénuder la chose, de l’extraire de le phallus agalmatique et sans
l’ensemble symbolique tout autant doute plus secrètement sa
que de l’ensemble de la jouissance castration. Il partage le manteau
pulsionnelle pour l’isoler, pour avec celui avec qui il partage, en fait,
l’extérioriser. la crainte de la menace de la
La valeur de la fiction symbolique castration.
signifiante étant ici de constituer la On retrouve là, bien entendu, le
défense du sujet contre ce qui est le couple de celui qui a et de celui qui
fond de la vie, et que Lacan n’a pas, et la problématique du don
présente dans ce passage sous les comme problématique de l’avoir qui
espèces de ce qui évoque le n’est que métonymie de celle de
grouillement, le cadavre et la l’être.
pulsion de mort, l’horreur, la Das ding, donc, la chose dont il
puanteur, la corruption, page 272 du s’agit, sans doute pas la même
Séminaire, et peut-être aussi plus pour chacun des partenaires, est
platement la destruction de l’Autre. recouverte par l’action généreuse
Ainsi conviendrait-il de se mais aussi par l’acceptation humble
demander, dans cet apologue, quel ou arrogante. Elle est recouverte
est le partenaire-symptôme de aussi par la fiction de langage qui
chacun des protagonistes. Du côté fait que, d’un bien, qu’on prenne ce
du soldat c’est la référence à terme dans son sens moral ou dans
Bataille et à travers lui à Mauss et à son sens matériel, on attend
son Essai sur le don qui m’est toujours une satisfaction de
venue immédiatement à l’esprit. jouissance.
Celui qui donne, comme l’indique Nous retiendrons de cette
fort bien Bataille dans La part référence qu’elle situe déjà l’objet a,
maudite, affirme ainsi son pouvoir et das Ding ici, selon le schéma de la
surtout son rang, ce qui est une séparation-aliénation. La pulsion va
fiction évidente et mensongère par se faire voir dans le champ du Lust,
rapport à ce que serait son être. Il pour reprendre une formule du
trouve ainsi un partenaire chez le Séminaire XI.
pauvre qui lui reflète sa puissance, Ici la fiction correspond à la
à lui soldat romain, mais au-delà la barrière, celle que Lacan appelle la
question se pose de quel obscur barrière du bien et du beau, barrière
intérêt il éprouve pour un être aussi esthétique, barrière morale disait
peu reluisant, éventuellement réduit Freud, dans Inhibition, symptôme et
à l’état de déchet. angoisse. Elle situe cette fois du
Du côté du pauvre, celui qui n’a même côté imaginaire et
pas exige aussi qu’on reconnaisse symbolique, en opposition à das
non seulement la pauvreté, le Ding, la chose, le réel. Et Lacan
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 70

indique en particulier, ce qu’il participe du même mouvement et


reprendra dans une autre référence c’est la réflexion anglaise sur le
dont je ne vais pas parler grand chamboulement français et la
aujourd’hui, mais qui figure dans le grande refonte du droit à partir d’un
séminaire D’un Autre à l’autre, droit supposé naturel, parce que les
Lacan indique donc que le terme de Droits de l’Homme se fondent
fiction remet en question avec une quand même sur l’idée qu’on va
lucidité exceptionnelle ce qu’il en est réussir à trouver un langage
des institutions humaines, à savoir juridique qui vraiment colle à la
qu’elles abritent des jouissances, nature.
qu’elles les répartissent et qu’ainsi Et donc, au fond, Bentham, c’est
elles confortent des modes de jouir, l’idée qu’il faut réformer le droit
qu’elle les parent des vertus de anglais...
l’utile et du bien.
Pierre-Gilles Gueguen : -
Jacques-Alain Miller : - Qu’est- Particulièrement la Common law. Il
ce que vous penseriez qu’on fasse trouve ce système extrêmement
une pause là pour discuter, quitte à injuste puisqu’on ne sait pas
prendre la suite après. comment on va être jugé, tout
dépend chaque fois des
Pierre-Gilles Gueguen : - Tout à précédents...
fait d’accord, oui, oui.

Jacques-Alain Miller : - Oui, Jacques-Alain Miller : Tout


j’interromps, avec sa permission, dépend des précédents, tout
Pierre-Gilles Guegen alors qu’il va dépend du juge, tout dépend de la
commencer la troisième partie, la région, tout dépend de la qualité
dernière, afin qu’on puisse un peu, qu’on a, puisque, alors que les
quand même, discuter sur ce que français ont - évidemment ils ont
vous avez apporté. Alors toujours permis aux fonctionnaires,
évidemment, on aimerait beaucoup surtout aux hauts fonctionnaires
parler de Bentham lui-même, mais d’échapper à beaucoup de choses -
n’en parlons pas parce que ça nous quand même un principe d’égalité
éloignerait du cœur de la chose, qui vaut, alors que, par rapport à ça,
mais, évidemment, c’est au fond le droit anglais c’est un fouillis, et en
essentiellement la réflexion sur le effet il y a un suspens, on ne sait
droit qui l’habite, et c’est de ce droit jamais.
d’ailleurs que Lacan évoquera au Donc Bentham, c’est un
début de Encore, que vous allez réformateur. Sa théorie des fictions
parler dans votre troisième partie. naît de l’idée : comment faut-il
C’est un juriste, et qui a affaire à réformer le droit sans tomber dans
tout le fouillis de la jurisprudence les bêtises des français ? La théorie
anglaise, à l’époque où, chez les des fictions, c’est le contraire du
Français, c’est beaucoup plus droit naturel, de ce point de vue là,
simple. Chez les Français, il y eu c’est-à-dire les français avaient
toute une insurrection, en 1789, et quand même l’idée qu’il y a une
puis on a utilisé la pompe à eau, on justice. Bentham admet qu’il y a des
a décrassé absolument. Et avec fictions. Et donc, il me semble qu’on
l’idée de refaire, à partir de zéro, pourrait opposer le droit naturel et la
une juridiction. Bentham, ça théorie des fictions, le fictionnalisme.
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 71

Alors, évidemment vous allez fort semblant et fiction, que vous


quand vous dites : là on trouve déjà introduisez au début en disant : bon,
presque un pressentiment de Freud finalement Lacan les utilise comme
et de la jonction entre le symbole et synonymes et puis, finalement, il
la pulsion, on trouve déjà Inhibition, choisit plutôt le terme de semblant.
symptôme et angoisse. Ça donne le Vous développez ça et vous
sentiment d’aller fort mais ça parait cherchez une solution, des
très exact, parce que, au fond, de définitions qui fixeraient les idées là-
quoi s’agit-il ? On formulait quoi ? dessus ?
Une articulation signifiante du style : Pierre-Gilles Gueguen : - Il m’a
il est interdit de pénétrer sans semblé qu’il choisissait le terme de
autorisation dans la Tour de semblant pour ne pas avoir à
Londres - j’invente - sauf à recevoir trimbaler derrière lui toute la théorie
dix coups de fouet. Qu’est-ce que de l’utilité et ses embarras. Parce
c’est qu’un énoncé comme ça, qui qu' évidement " l’utile", c’est assez
formule une interdiction et puis une ambigu. On peut par exemple
peine qu’on va appliquer finalement considérer que l’utile, c’est ce qui
dans le corps, là dans le châtiment est absolument nécessaire pour
corporel, on arrive de façon survivre. Mais, dans la théorie
sensationnelle, dans le droit, à faire économique contemporaine, l’utilité
une jonction entre le signifiant, une se définit simplement par une
loi, une interdiction, une obligation fourchette de préférences
et puis quelque chose donc que personnelles et donc selon le cas la
vous allez éprouver dans le corps dentelle, c’est aussi utile que le pain,
tout dépend de la valeur à la marge
Pierre-Gilles Gueguen : - Sans et en dehors de toute morale.
recours à la morale Et donc je pense que Lacan a
essayé de choisir un terme qui
Jacques-Alain Miller : - et sans s’applique dans le domaine de la
recours au symptôme ! (...) C’est-à- psychanalyse et qui soit dégagé de
dire le droit met en évidence ces considérations sur fond de ce
qu’avec du signifiant - à condition que l’utile avait encore
d’avoir la force armée, la police etc., d’éventuellement lié au fait moral ou
à son service - mais avec du au contraire de totalement détaché
signifiant, on arrive à produire de la de toute réflexion éthique.
douleur, de la souffrance, ou on
arrive aussi à donner des Jacques-Alain Miller : - Je
récompenses, d’abord celle de ne n’avais pas pensé à cette version là,
pas recevoir des coups de fouet et et elle me convient, je vais vous dire
donc, avec du signifiant, on arrive ma version à moi, à partir de la
aussi à produire du plaisir et donc le question que vous posiez : quelle
droit incarne ce miracle d’une différence faite entre fiction et
certaine jonction entre le signifiant éthique. Je me suis dit quand même
et l’éprouver dans le corps sous que le terme de fiction, Lacan l’a
forme de douleur et de satisfaction. employé sans doute avant de
Donc une formule qui a l’air pas connaître la théorie des fictions de
piquée des hannetons mais a un Bentham, certainement. Le terme
fondement véritable. de fiction est essentiellement lié au
Autre question qu’on aimerait langage. Au fond, ça qualifie quoi la
poser. C’est la distinction entre fiction, à cet égard ? Disons que
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 72

chez Lacan ça qualifie précisément fiction trouve son site propre. La


l’effet de vérité qui est engendré par thèse de Bentham, comme vous
l’articulation signifiante. dites, c’est un réalisme nominaliste,
La fiction se situe, me semble-t-il, ça veut quoi ? Ça veut dire qu’il est
là où, d’avoir posé un premier quand même foncièrement
signifiant et de l’articuler avec un empiriste ; il considère que ce qui
second, on obtient un signifié et la existe vraiment, c’est ce qu’on peut
fiction est ici. saisir et percevoir par les cinq sens,
c’est-à-dire c’est ici, ça existe
quelque part dans l’espace temps,
ça, ça existe vraiment, bon.
Il complique un peu la chose à
l’occasion en disant : c’est non
seulement les entités perceptibles
mais c’est encore les entités
inférentielles, c’est-à-dire à partir de
ce qu’on peut saisir dans les cinq
sens, ce qu’on peut déduire de là,
enfin à un niveau qui reste quand
même foncièrement lié à la
S1 S2 perception.
Ça, c’est ce qu’on appelle le
nominalisme. Le nominalisme, c’est
un empirisme, qui dit : finalement la
seule chose qui existe c’est des
êtres individuels, dans l’espace et
dans le temps. Et donc tout le reste,
fiction S alors sa liste est grande, c’est toute
vérité la métaphysique, l’idée même
varité d’espace comme tel, l’idée de
quantité, la qualité avec ses
Et d’ailleurs on sait que, si on diverses modalités, le concept de
change le second signifiant, du relations, la relation d’une chose à
même coup on touche à cet effet de une autre, tout ça ce sont des
fiction qui est ici. fictions et évidemment toutes les
notions de droit sont également…
Pierre-Gilles Guegen : - Et ça, Ce qui existe c’est : monsieur untel
Bentham le note. est-ce que ça lui fait du bien ou est-
ce que ça lui fait du mal, le crime, la
Jacques-Alain Miller : - Et donc transgression, tout ça c’est de
c’est pourquoi Lacan peut dire : la l’ordre des fictions.
vérité a structure de fiction. C’est-à- C’est très salubre aussi, parce
dire : ce qu’on appelle la vérité, ça qu’en effet on peut dire, vous dites
se place à ce niveau là, c’est réalisme nominaliste alors ça
variable selon le signifiant et c’est choque un peu puisqu’on est
bien ce qui conduira Lacan, dans habitué au Moyen-âge à opposer
son dernier enseignement, à parler les nominalistes et les réalistes et
de varité, en créant ce néologisme parce qu’au moyen âge on entend
qui unit vérité et variabilité. par réalistes ceux qui croient
Donc c’est à ce niveau là que la justement que les fictions sont des
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 73

êtres réels, et au fond tous les distance et on voit bien la connexion


dialecticiens pensent que les entre fiction et langage : « c’est au
fictions sont des êtres réels. langage et au langage seul que les
La dialectique hégélienne repose entités fictives doivent leur
sur l’idée que c’est beaucoup plus existence », et ensuite il dit « la
réel les significations que les êtres fiction est un procédé sans lequel le
individuels qui sont roulés par la langage ne pourrait exister », donc
logique des significations qui les deux phrases prennent d’un
l’emporte de beaucoup sur ce qu’ils côté : pas de fiction sans langage
sont et ce qu’ils peuvent faire. mais deuxièmement : pas de
Donc, évidemment, ça choque langage sans fiction.
mais, en effet, c’est un réalisme et Donc ça appartient entièrement à
alors disons, même au delà, ce qui ce registre. Il me semble que si
est formidable chez Bentham, c’est Lacan préfère le mot de semblant à
que c’est d’un cynisme celui de fiction c’est que,
extraordinaire. Ce que Bentham précisément, de situer la fiction ici,
avait cru voir, c’est le cynisme ça laisse en dehors le signifiant, le
foncier du nominalisme, à savoir mot, le langage lui-même, le
quel est le réel qui habite le droit langage matériel en quelque sorte,
c’est finalement : ça vous fait mal où lui, semble échapper au registre de
ça vous fait du bien et tout le reste la fiction, enfin il n’est même pas
est un vaste appareil artificieux, dans le registre de la fiction, il y a
artificiel, destiné à produire pour une dialectique entre fiction et
vous de la souffrance et du plaisir. langage, alors que ce dont il s’agit,
C’est vraiment une conception pour Lacan, avec le semblant, c’est
foncièrement cynique du langage, de pouvoir qualifier le signifiant lui-
c’est-à-dire qu’en définitive même de semblant. Et donc en
l’articulation, si complexe qu’elle soit, particulier le signifiant maître et
n’a qu’un but, qu’une finalité de finalement de marquer la racine
jouissance. Alors, ça c’est la fiction. même, à l’occasion les racines
On bénéficie là de la traduction imaginaires du symbolique, disons
maintenant française, ça vient de que la perspective, alors que nous
sortir, là, cette année, au Seuil, en sommes habitués, avant, à traiter
livre de poche, De l’ontologie de de la significantisation de
Jeremy Bentham, et autres textes l’imaginaire, avec le semblant nous
sur les fictions. C’est un petit sommes plutôt, en sens inverse, à
ensemble sur les fictions de parler de l’imaginarisation du
Bentham que je vous recommande symbole, que le symbole c’est
avec d’autant plus de plaisir que finalement une image qui a été
ceux qui l’ont fait me l’ont adressé promue à une fonction réductrice.
gentiment, en plus en rappelant que Et donc il me semble que la
j’ai - ils me qualifient de pionnier catégorie de semblant, et alors en
dans l’étude de Bentham pour ce plus quand Lacan parle des
que j’avais fait il y a bien longtemps semblants et bien il prend comme
- il n’y a pas de raison que je ne premier exemple l’arc-en-ciel qui est
leur rende pas la politesse, donc je précisément, c’est une fiction si l’on
vous signale cet ouvrage, et alors veut, mais c’est une fiction qui ne
on trouve, en effet, traduit à un doit pas son existence au langage
moment à la page 85 de l’ouvrage, et donc la catégorie de semblant va
c’est à deux paragraphes de au-delà de la fiction comme effet de
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 74

vérité, comme effet de signification. très large rubrique de défense où


Voilà c’est plutôt par là, enfin, c’est finalement on met tout le langage,
pas contradictoire avec l’explication où on situe le langage lui-même,
que vous donniez mais ça étend. Je l’articulation signifiante comme une
ne sais pas si voulez répondre ? défense par rapport à ce qu’il s’agit
de dégager, ce à quoi il s’agit de
Pierre-Gilles Gueguen : - Oui, ça dégager la voie la plus directe
l’étend, et en même temps ça possible ou la plus économique
maintient effectivement ce terme en possible qui est : comment faire que
dehors du cynisme benthamien. la pulsion ait un autre destin que le
symptôme ?
Jacques-Alain Miller : - Alors Alors évidemment cela, c’est
autre remarque sur votre point de même encore préliminaire parce
départ, c’est-à-dire en terme de qu’il s’agit de savoir comment
défense contre le réel. C’est là je finalement cette… De telle sorte
suis tout à fait d’accord que c’est lié qu’on pourrait même mettre ici, là
à la perspective que nous suivons et où Lacan dans ce schéma met
c’est là qu’on voit l’opposition entre grand A, dans ce schéma corrigé on
le schéma premier. pourrait mettre la Chose, c’est de la
Chose que vient en quelque sorte
Défense ce Regung, cette impulsion dont
parle Freud et elle se trouve ici
compliquée jusqu’à donner
naissance en quelque sorte en
déviation de son cours imaginé
Pulsion normal, à donner naissance au
Parce que dans le schéma symptôme.
premier, la dynamique, c’est la
dynamique de la vérité. Comment la Défense, S1 S2,
vérité du symptôme va pouvoir se moi,
dire, bon. Et ce qui fait obstacle à ça, Principe de
c’est l’inertie libidinale. Or le dernier plaisir(PP),
enseignement de Lacan fait pivoter A
ça à 180 degré, parce que qu’est-ce
qui apparaît justement ? C’est que
les fictions - c’est par là que vous Chose
commencez - les fictions, les
histoires, les constructions, même le Alors qu’est-ce que c’est cette
fantasme comme articulé, tout ça défense ? C’était, chez Freud, celle
c’est de l’ordre de la défense, c’est- du moi mettant en œuvre le principe
à-dire le symbolique lui-même qui du plaisir pour tamponner ce qui
devient une défense, par rapport à vient de la chose, pour tamponner
une dynamique qui est celle de la ce qui vient de la pulsion. Et c’est là
pulsion et c’est la jouissance qui qu’on s’aperçoit, par cette logique,
essaye de trouver une issue qui ne que le lieu de l’Autre est à cette
soit pas du symptôme. place là chez Lacan. C’est-à-dire
Parler en terme de défense contre l’articulation signifiante joue
le réel, c’est l’exact envers du justement, cette articulation
schéma du graphe de Lacan, et signifiante qui est le meurtre de la
donc on est conduit là à ouvrir une Chose y compris la ????, qui opère
J.-A. MILLER, Le Partenaire-Symptôme Cours n°5- 17/12/97 - 75

comme telle la castration, vient au


même lieu que le principe du plaisir.
D’où d’abord de remarquer qu’il y
a une connexion entre le moi
freudien, le principe du plaisir et le
grand Autre lacanien et donc la
question de savoir comment
s’articule le principe du plaisir et le
grand Autre, à cet égard ?
Donc, d’une certaine façon, la
défense, ça peut s’écrire S1-S2 : le
langage est la défense par
excellence et au point de pouvoir
qualifier le schizophrène de ne pas
disposer du langage pour faire
obstacle à la jouissance et donc y
être envahi sans ce tempérament.
Donc finalement, dans le dernier
enseignement de Lacan, on peut
dire que c’est le grand Autre lui-
même qui joue le rôle du principe du
plaisir, ou que l’Autre qui n’existe
pas met le principe du plaisir en tout
cas ?????
Je propose qu’on reprenne ce
dialogue et la suite, donc à la
rentrée, je crois que c’est le 7
janvier.

Fin du cours de Jacques-Alain


Miller du 17 décembre 1997
(cinquième Cours)

Vous aimerez peut-être aussi