Vous êtes sur la page 1sur 54

ANALYSE RAPIDE DE

L’IMPACT
SOCIO-ECONOMIQUE
DU COVID-19
SUR L’ALGERIE
ET PROPOSITIONS POUR UNE RELANCE DURABLE ET RESILIENTE

RECOMMANDATIONS POUR LE RELEVEMENT PLUS


DURABLE ET RESILIENTE

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 1


Préparé par le Système des Nations Unies en Algérie

En collaboration avec le Bureau Maghreb de la Commission Economique pour l’Afrique


TABLE DES MATIERES

Introduction

1. Impact économique de la crise du COVID-19


1.1. Etat actuel de l’économie algérienne
1.2. Modèle macro-économétrique
1.3. Impact sur les variables macroéconomiques
1.4. Impact sur l’emploi et les entreprises
1.5. Propositions pour la relance économique

2. Impact social de la crise du COVID-19


2.1. Résilience du système de santé face au COVID-19
2.2. Protection des populations vulnérables
2.3. Protection des migrants et réfugiés en situation de vulnérabilité
2.4. Propositions pour atténuer l’impact sur les plus vulnérables

Conclusions

Annexes
- Enseignements à tirer de la crise du COVID-19 pour l’atteinte des ODD et le
renforcement de la résilience
- Méthodologie du modèle macro-économétrique

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 2


Introduction
assurer la disponibilité des liquidités et pour

L
rétablir la confiance en l’économie.

a crise du COVID-19 qui a frappé le monde Le Secrétaire Général des Nations Unies, dans
son rapport d’impact socio-économique du 31
mars 2020, a lancé un appel pour réagir
entier est d’abord une crise sanitaire mais son ensemble, de manière décisive et innovante,
impact va bien au-delà du secteur de la santé pour empêcher la propagation du virus et faire
et les conséquences sont ressenties sur tous face aux ravages socio-économiques que le
les secteurs économiques et sociaux. Cette COVID-19 fait partout. Il a souligné
analyse des effets les plus évidents du COVID- l’importance de se concentrer sur les plus
touchés : les femmes, les personnes âgées, les
19 sur les éléments du paysage macro-
jeunes, les personnes handicapées, les
économique et social de l’Algérie est un travail
travailleurs peu rémunérés et à risque de
collectif, établi par les agences du Système des
tomber au chômage, les petites et moyennes
Nations Unies avec la participation du Bureau entreprises, le secteur informel et les groupes
Maghreb de la Commission Economique pour vulnérables, en particulier ceux qui font déjà
l’Afrique, sous l’égide du Bureau du face à une crise humanitaire ou à un conflit.
Coordonnateur Résident. Cette analyse se veut Son rapport met clairement l’accent sur la
avant tout un document de discussion qui solidarité et la gestion d’une économie
reflète la vision du Secrétaire Général des écologiquement et socialement responsable
Nations Unies pour un relance basée sur le qui sont au cœur des Objectifs de
principe de « Building Back Better ». Développement Durable (ODD).

Cette analyse rapide s’appuie sur les cinq volets


Les recherches d’impacts socio-économiques du cadre de réponse qui opérationnalise le
jusqu’à présent mettent en avant les rapport d’impact socio-économique du SG de
dimensions multisectorielles de la profondeur l’ONU: (i) réponse macro-économique qui
de la crise mais également les perspectives profite aux plus vulnérables ; (ii) les capacités
d’un fort rebondissement avec la mise en place du système sanitaire ; (iii) la protection sociale ;
des politiques publiques adéquates qui (iv) la protection des emplois ; et (v) le système
permettent la relance économique et sociale de résilience pour faire face aux nouveaux
sur des bases plus solides, résilientes et défis. Cet ensemble de soutien socio-
durables. Elles mettent en exergue économique reconnaît que la réponse à cette
l’importance de plans de gestion de chocs et pandémie doit accélérer la décarbonisation et
crises, du système de protection sociale, la investir dans le secteur de l’énergie, protéger le
sécurité alimentaire et sanitaire, le rôle des capital naturel, construire des villes résilientes
investissements publics et privés et le besoin et garantir l'égalité sociale, l'inclusion et la
d’intervention étatique en appui aux PME pour
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 3
réalisation des droits de l'homme pour tous, aspects économiques de la crise, ses aspects
l’état de droit et la redevabilité, et des sociaux ainsi qu’une analyse d’impact sous le
gouvernements et des institutions prisme des Objectifs du Développement
responsables et capables. Durable (ODD).

Partout dans le monde, la crise du COVID-19 a


accentué certaines faiblesses, déjà existantes,
La partie quantitative se base essentiellement
dans les secteurs économiques et sociaux.
sur les statistiques fournies par les organismes
Depuis le début de la crise, le Gouvernement
nationaux algériens (Banque d’Algérie, ONS,
Algérien a pris une série de mesures pour
etc.) et multilatéraux (Banque Mondiale, FMI,
prévenir et mitiger la propagation du virus et
Système des Nations Unies,…)et spécialisés
réduire son impact négatif sur l’économie et les
(Economist Intelligence Unit), et sur un
ménages. La relance représente pour l’Algérie
modèle économétrique spécifique à l’Algérie
une opportunité pour consolider la résilience
développé en interne par le Système des
et la durabilité de l’économie, toujours en
Nations Unies (SNU) et le Bureau Maghreb de
préservant le caractère social de l’Etat et dans
la Commission Economique pour l’Afrique.
le respect du principe de solidarité qui est au
L’impact COVID étant impossible à isoler
cœur de la société algérienne.
économétriquement (problème
L’objectif principal de ce travail est d’identifier d’ « attribution » connu par la communauté
les défis les plus urgents liés à l’effet socio- scientifique), c’est à travers deux variables
économique de la COVID-19 afin d’appuyer les instrumentales (le pétrole et l’investissement
pistes de réflexion pour les politiques public) que son impact a été approché. C’est
publiques les plus efficaces adaptées aux deux variables ont été choisies par leur
spécificités de l’Algérie pour rebondir sur des observabilité et leur niveau d’explication de la
bases plus solides et durables. Les priorités de croissance économique. L’effet sur l’emploi a
ce relèvement « Build Back Better » quant à lui été approché par l’universelle Loi
orienteront également la réponse coordonnée d’Okun. La partie qualitative quant à elle se
du SNU en appui au Gouvernement algérien sur base sur des analyses effectuées par le SNU
les 12-18 mois à venir. enrichies par des contributions récentes
d’analyses réalisées par les différentes agences
onusiennes, les différents secteurs
gouvernementaux ainsi que les centres de
recherche. Ce travail sera suivi d’études plus
approfondies sur la base de données primaires
récoltées à travers les enquêtes de ménages et
d’entreprises au cours des prochains mois. Ceci
Le document, résultat d’un travail conjoint des permettra d’avoir une base d’évidences pour
agences résidentes et non-résidentes des mieux comprendre l’impact au niveau micro-
Nations Unies en partenariat avec la économique et les enjeux y afférents.
Commission Economique pour l’Afrique, est
structuré en trois grandes parties couvrant les

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 4


1. IMPACT ECONOMIQUE DE LA CRISE DU
COVID-19

1.1 Etat actuel de l’Economie Algérienne


1. L’économie algérienne a une 2. Avant même l’arrivée du virus en
croissance essentiellement tirée par les Algérie, la croissance faiblissante du PIB
hydrocarbures et l’investissement (1% en 2019 contre 1.4% en 2018)1,
public. Les effets de la crise s’expliquait déjà par l’évolution
économique engendrée par la COVID- négative de la production et des prix
19 sur les prix du pétrole permettent des hydrocarbures, ainsi que par la
d’utiliser celui-ci comme variable faiblesse de diversification de
instrumentale pour comprendre l’effet l’économie algérienne. Un
sur l’économie sans risque de se ralentissement de la croissance a été
tromper du fait de la part que enregistré même dans les secteurs hors
représentent les hydrocarbures dans hydrocarbures puisque la croissance
les exportations (98%), dans les hors hydrocarbures est passée de 3,3%
recettes fiscales (60%) et dans le PIB en 2018 à 2,6 % en 2019. Un
(19%). De toutes les matières ralentissement est enregistré dans les
premières cotées en bourse, le pétrole secteurs du Bâtiment, Travaux Publics
est celui qui subit le plus l’effet du et Habitat (BTPH), de l’agriculture et du
COVID-19. commerce. Cette tendance est

1
Economist Intelligence Unit
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 5
structurelle pour beaucoup de graphique ci-dessous (ONS) montre
variables comme par exemple la une baisse nette depuis 2012 et
croissance de l’investissement public et négative en 2019.
privé, dont l’évolution décrite par le

Evolution du taux de croissance (%) de la Formation Brute de Capital Fixe

Source : ONS Comptes Nationaux 2019

3. Du côté de la demande également, la suivant (ONS) illustre le ralentissement


croissance de la consommation privée de la consommation des ménages dans
a baissé de plus de moitié entre 2012 et le temps. La combinaison des deux
2019 car fortement impactée par la graphes montre le ralentissement
volatilité du prix du pétrole, le structurel de la croissance de la
ralentissement des importations y demande en Algérie avant même la
afférentes et l’incertitude politique qui crise COVID 19.
a caractérisé 2019. Le graphique

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 6


Evolution du taux de croissance (%) de la Consommation Finale des Ménages

Source : ONS Comptes Nationaux 2019

4. Au niveau des équilibres externes, les réserves de change qui sont estimées à
importations ont décliné en 2019 de 62 milliards de dollars à début Février
9.5% par rapport à 2018 et 2020 selon l’Economist Intelligence
représentent 24.3% du PIB en 20192. Unit (couvrant 13 mois d’importations)
Ceci s’explique en grande partie par la contre $195 milliards en 2013. Sur la
réduction de la consommation privée base du Plan d’Action du
expliquée plus haut, mais également Gouvernement, le déficit budgétaire a
par des restrictions drastiques de augmenté de 9.7% du PIB en 2018 à
certaines importations (véhicules, 11.5% en 2019 malgré une
produits électroniques notamment). Il augmentation de la fiscalité pétrolière
convient à cet effet de rappeler que et une stabilité de la fiscalité ordinaire.
l’Algérie est un importateur net de Ce déficit a été financé en majeure
produits alimentaires, le blé importé partie par les banques publiques et plus
représentant 77% (selon le PAM) de la de 70% de la dette publique est due à
consommation totale du pays générant la Banque d’Algérie, avec un
ainsi une certaine vulnérabilité aux financement externe quasi-
chocs d'approvisionnement des négligeable. La dette publique
principaux pays exportateurs ainsi représente en fin 2019 45.8% du PIB
qu'aux flambées des prix des denrées contre 37% en 2018.
alimentaires. Le déficit de la balance 5. L’inflation est modérée à 2.7% en 2019
des opérations courantes est estimé à – grâce à la stabilité des prix des produits
10,2% du PIB et a été compensé alimentaires, du transport, de
exclusivement par un tirage sur les l’immobilier et des communications. Le

2
Banque Mondiale
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 7
chômage est estimé à 11.9% en 2019 (2ème derrière les Seychelles)
avec une composante majeure de notamment de par les efforts constants
femmes (20.4% et de jeunes 26.9%) de l’Algérie en matière de santé et
selon l’ONS. Il n’y a pas de valeur de d’éducation .
départ de référence de la pauvreté et 6. Les secteurs les plus importants pour
les plus récentes estimations l’économie algérienne sont : les
remontent à 2011 (ONS) et montrent hydrocarbures (19% du PIB),
que 5.5% des Algériens vivaient en deçà l’agriculture et le commerce (chacun
du seuil de pauvreté (avec moins de 3.6 12% du PIB) et le BTPH et le transport
USD par jour) avec une concentration (chacun 11%), avec une contribution
particulière au niveau du Sahara (11%) assez faible de l’industrie au PIB (6%).
et des steppes (16.5%). L’indice de La répartition sectorielle du PIB est
développement humain quant à lui résumée dans le graphique suivant :
affiche (dernier rapport de
développement humain du PNUD) un
excellent classement au niveau africain

1.2 Modèle d’impact macro-économétrique

7. Afin d’estimer l’impact macro- porte essentiellement sur l’impact dû à


économique sur l’Algérie, le modèle la baisse du prix du pétrole, avec les
suivant a été élaboré par le Système scenarii d’un prix moyen de 30 USD et
des Nations Unies dont l’estimation de 35 USD en moyenne sur 2020. Ces
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 8
prix indicatifs ont été choisis variables. Comme le développement
relativement bas pour deux raisons : (i) de la pandémie est incertain, l’espace
un pic de 20$ le baril a été observé à des scenarii macro-économiques reste
plusieurs reprises en 2020 et (ii) tout ouvert. La fonctionnalité de ce modèle
l’objectif du modèle est de simuler un n’est pas limitée à la crise du COVID-19
choc sur l’économie pour étudier sa et il peut être réutilisé pour d’autres
réaction et ceci n’aurait pas été scenarii.
possible avec des prix plus élevés. Le 8. L’évolution de l’emploi et du chômage
modèle examine également les scenarii ainsi que celle de la balance
d’une baisse de 10-30 % des dépenses commerciale et du déficit budgétaire a
d’équipement en 2020. Le modèle est été calculée sur la base du taux de
basé sur l’hypothèse que les principaux croissance du PIB. L’impact sur les
facteurs impactant le taux de secteurs économiques et sociaux ne
croissance en Algérie sont les dépenses peut pas être calculé à travers le
publiques d’équipement, la modèle macro-économétrique mais
consommation publique et privée, la une extrapolation des tendances
demande mondiale et le prix du pétrole macro-économiques a été appliquée
(Brent) avec des corrélations stables. pour une analyse rapide, complétée
L’autre hypothèse concerne le taux de par une appréciation qualitative sur la
change qui est prévu d’être fixe au base des évaluations précédentes
cours de l’année. Les prévisions macro- disponibles sur l’économie algérienne
économiques concernent seulement effectuée par des organismes
l’année en cours sachant que les multilatéraux, ou internes au Système
estimations pluriannuelles requièrent des Nations Unies.
une analyse plus approfondie des

1.3 Impact sur les variables macroéconomiques

9. Selon ce modèle macro- combiné sont présentés dans la


économétrique, la croissance matrice suivante. Il convient de noter
économique devrait se situer en 2020 que ces variables sont
entre -4,48% (avec un baril à 35 $ et interchangeables, donc la baisse de l’un
une réduction de l’investissement et la hausse de l’autre peuvent
public de 10%) et -5,70% (avec un baril conduire au même résultat. Les
à 30$ et une réduction de hypothèses techniques du modèle ainsi
l’investissement public de 30%) et ceci que les tests de robustesse sont fournis
en fonction de l’évolution des prix du en annexe dans une partie dédiée qui
pétrole et du niveau d’investissement va dans le détail économétrique de sa
public dont les résultats d’un choc construction.

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 9


Croissance de la demande et de la consommation en 2020
Demande mondiale basée sur prévision -7,71%
FMI
Consommation privée* -0,72%
Consommation publique -1,60%

Taux de croissance du PIB en 2020


Brent
-10% -20% -30%
Investissement public
35 USD -4,48% -5,00% -5,60%
30 USD -4,55% -5,10% -5,70%

Le modèle est construit à partir des croissance prévue dans le secteur des
prévisions de demande et consommation hydrocarbures (en repli de -18% en 2020
mondiales (privée et publique) puis simule selon le FMI). Ceci montre la grande
la réaction de l’économie à partir d’un dépendance de l’Algérie au prix du baril et
double choc : un sur les prix du baril et un une relance relativement faible car la
second sur la baisse de l’investissement croissance nette sur 2020-2021 sera à
public. Ce sont ces deux variables qui ont peine de 1% et lorsqu’elle est rapportée à
été choisies car ce sont celles qui tirent la la croissance démographique (croissance
croissance de l’Algérie et qui ont réelle par habitant) la croissance devient
immédiatement réagi au choc du Covid-19. négative. Selon le FMI, la croissance
Le modèle relatif à l’emploi est une Loi économique devrait en outre être affectée
d’Okun bien connue pour sa robustesse et par une baisse de la consommation et de
qui est présentée également en annexe). l’investissement, tant privé que public
(baisse de 20% des dépenses
Ce taux de croissance estimé avoisine les
d’équipement entérinée dans la loi de
estimations du FMI qui prévoit une baisse
finances 2020). En conséquence, la
de -5,2% pour le PIB réel (contre 2.4%
croissance hors-hydrocarbures pourrait
initialement anticipé, soit une correction
également chuter à -2,3% selon le FMI.
de -6,8%). Le rebond en 2021 est prévu à
+6,2% selon le FMI, grâce à une forte

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 10


Croissance du PIB Hydrocarbure et non hydrocarbure (FMI , WEO 2020)

L ’AFFAIBLISSEMENT DE LA SITUATION MACRO-ECONOMIQUE MONTRE LA

VULNERABILITE D’UNE ECONOMIE DEPENDANTE AUX HYDROCARBURES

10. Par rapport à la balance USD/DA (130 DA ou 145 DA), et les


commerciale, le modèle SNU prix du pétrole (30 USD ou 35
prévoit en 2020 un déficit à USD)et selon l’ampleur de la baisse
l’intérieur d’un intervalle allant de des investissements publics entre
-13,33% du PIB à 19,02% du PIB 10% et 30% , comme présenté dans
selon la valeur du taux de change les scénarii suivants :

Prévision de la balance commerciale

Taux de change à 130 DA/USD en 2020

Balance commerciale (% PIB)


Brent\Investissement -10% -20% -30%
public
35 USD -13,33% -13,40% -13,49%
30 USD -15,47% -15,56% -15,66%

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 11


Taux de change à 140 DA/USD

Balance commerciale (% PIB)


Brent\Investissement public -10% -20% -30%
35 USD -15,64% -15,72% -15,82%
30 USD -18,14% -18,25% -18,36%

Taux de change à 145 DA/USD

Balance commerciale (% PIB)


Brent\Investissement public -10% -20% -30%
35 USD -16,19% -16,28% -16,39%
30 USD -18,79% -18,90% -19,02%

La balance commerciale risque de se 11. Selon les résultats de notre modèle, le


dégrader au fur à mesure que le Dinar déficit budgétaire devrait se situer
algérien se déprécie, le prix du baril entre 6.0% et 9.1% du PIB en 2020,
baisse et l’investissement public est selon les prix du baril. C’est dans cet
réduit. En moyenne, le modèle prévoit intervalle que se situe également le
un déficit courant d’environ 16% en déficit prévu (7.3%) selon l’avant-projet
2020, légèrement en dessous de ce
de loi de finances complémentaire
que prévoit le FMI (-18.3%).,
2020.

Déficit budgétaire (% PIB)

Brent\Investissement public -10% -20% -30%


35 USD -8,3% -7,2% -6,0%
30 USD -9,1% -8,0% -6,8%
2020.
Quant aux réserves de change évaluées
Selon les prévisions du FMI, les revenus
à 62 Mds USD fin 2019, elles devraient
fiscaux devraient baisser de 21% en
chuter à 24 Mds USD fin 2020 si aucune
2020 par rapport à 2019 et les
mesure n’est prise.
recettes d’exportations de 51% en

Le FMI estime à 157 USD le prix du baril entre 2021 et 2022. Le graphique
nécessaire pour équilibrer les comptes suivant illustre la manière dont les
budgétaires algériens en 2020, tout en déficits jumeaux de la balance
prévoyant un prix moyen du baril à 36 commerciale (current account balance)
USD en 2020 et 38 USD en 2021. Par et budgétaire (general government
conséquent, les réserves de changes balance) pourraient épuiser les
pourraient s’épuiser complétement réserves de change en deux ans.

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 12


Impact des déficits jumeaux sur les réserves de change en mois
d’importations

A VEC UN DEFICIT ESTIMATIF DE 16% DE LA BALANCE COMMERCIALE ET UN DEFICIT BUDGETAIRE


DE 7% EN 2020, LES RESERVES DE CHANGE SUBIRONT UNE FORTE PRESSION

12. Les mesures de confinement touchent au sein de l’économie informelle qui


tous les secteurs de l’économie mais à représenterait 46% de l’économie
des degrés d’impact différents. Les algérienne (selon l’ONS en 2012). Le
entreprises font face à des pertes nombre final de pertes annuelles
substantielles qui menacent leur d’emplois en 2020 dépendra de
fonctionnement et leur solvabilité, manière décisive de l’évolution de la
notamment les petites entreprises et pandémie et des mesures prises pour
une grande partie de travailleurs risque en limiter l’impact et en particulier la
d’être exposée à des pertes de revenus durée du confinement. Il est donc
et à perdre leur travail. Les difficile aujourd’hui d’avancer un
conséquences sur les activités chiffre. Selon les résultats de notre
génératrices de revenus sont modèle, le taux de chômage se situerait
particulièrement sévères pour les autour de 15%. Cette estimation
travailleurs sans protection sociale ou coïncide également avec les
les travailleurs journaliers ainsi que estimations provisoires du FMI : (voir
pour les personnes les plus vulnérables tableaux suivants)

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 13


Prévision de l’emploi :
Emploi en % (variation)
Brent\Investissement -10% -20% -30%
public
35 USD -2,97% -3,39% -3,87%
30 USD -3,02% -3,47% -3,95%
Emploi en milliers (variation)
Brent\Investissement -10% -20% -30%
public
35 USD -327,64 -372,82 -424,71
30 USD -333,74 -381,49 -433,34

Prévision de taux de chômage :


Chômage (variation)
Brent\Investissement -10% -20% -30%
public
35 USD 3,08 3,36 3,68
30 USD 3,12 3,41 3,73
Chômage (taux de) en %
Brent\Investissement -10% -20% -30%
public
35 USD 14,96 15,24 15,56
30 USD 15,00 15,30 15,62

13. Le FMI estime que l’inflation dans le tableau ci-dessous (selon les
atteindra 3,5% en 2020. Il est dernières estimations du FMI).
important de relativiser ce chiffre L’autre biais concerne la
qui contient un biais en raison des composition du panier lui-même
subventions toujours maintenues qui n’a pas été actualisé depuis
sur les produits entrant dans le 2011 pour refléter les changements
panier-type de consommation des de comportement dans la
ménages servant à calculer consommation par les ménages et
l’évolution de l’indice de qui pourrait sous-estimer le taux
consommation des ménages repris réel de l’inflation en Algérie.

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 14


1.4 Impact sur l’emploi et les entreprises

14. En l’absence d’enquêtes d’entreprises, touchés par la fermeture quasi totale


il est possible d’identifier les secteurs ou la forte baisse de la demande
les plus touchés par les destructions pendant plusieurs mois sont les
d’emplois, la réduction de temps de commerces de détail et les commerces
travail, la baisse de production et le en gros œuvrant dans les secteurs
déplacement des effectifs liés au considérés non-essentiels, comme
COVID-19 en transposant les tendances l’hôtellerie et la restauration. Plus de la
d’impact sectoriel de la crise du COVID- moitié des travailleurs dans ces
19 dans le monde sur l’économie derniers secteurs sont des femmes
algérienne. Selon une étude mondiale (BIT).
du BIT, les secteurs les plus fortement

Impact du COVID 19 sur l’emploi mondial par secteur

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 15


Le secteur manufacturier, bien que ne contexte de changements climatiques
représentant que 6 % du PIB en 2019 en et protection des marchés locaux.
Algérie est sévèrement touché à cause
notamment, de la fermeture Pour ce qui est de la taille des
temporaire des usines, du confinement entreprises, ce sont les PME et les
des travailleurs et de la paralysie des travailleurs à leur compte qui
chaînes d’approvisionnement aux plans constituent les segments de l’économie
national et international. La demande les plus fragiles au choc du COVID-19.
est notamment réduite dans des Ces derniers peuvent se trouver
industries essentielles comme contraints à interrompre leur activité
l’automobile, le textile, l’habillement, normale, voire de fermer leur
le cuir et la chaussure à cause des commerce à cause de l’impossibilité
mesures de quarantaine, des d’assurer les coûts de fonctionnement.
fermetures de magasins, des Selon des études de la Banque
annulations de commandes et des d’Algérie (2014) et de la Société
baisses de salaire. Financière Internationale (2016) (les
plus récentes disponibles), plus de 99%
Ces secteurs sont talonnés de près par des entreprises algériennes seraient
le transport de personnes, l’industrie des PME d’après le critère du chiffre
des loisirs et le transport et stockage d’affaires. La vulnérabilité des PMEs au
qui alimentent les chaînes chocs se situe notamment au niveau de
d’approvisionnement, et ensuite le l’accès au financement. Il semble
BTPH et les activités financières et important également de souligner que
d’assurances. L’agriculture, la fonction la majeure partie des travailleurs
publique et les services publics touchés sont des travailleurs dans les
semblent être les moins touchés par la emplois précaires ou ceux qui ont déjà
perte d’emplois. En revanche le des bas salaires et qui disposent d’un
commerce en ligne a bénéficié d’une accès réduit à la protection sociale. Il
demande croissante. S’agissant de faut aussi noter que la baisse de la
l’agriculture, la crise du COVID-19 n’a croissance économique rendra
pas affecté l’accès aux produits l’insertion des jeunes et des femmes
alimentaires ni la sécurité alimentaire dans le marché du travail formel plus
qui continue de dépendre pour 70% difficile. Or ce sont les groupes avec le
(PAM) des importations de céréales et taux de chômage le plus élevé (ONS).
leurs chaines d’approvisionnement. Il
est clair qu’une plus forte production 15. Selon un rapport de recherche de
locale augmentera la résilience dans les l’Université de Mascara en 2011, le
secteurs stratégiques comme secteur informel dans les activités non-
l’alimentaire et la nutrition par rapport agricoles s’élevait à 45.6 % en 20103.
aux différents scenarii de crise dans un Cependant, faute d’outils statistiques

3
Ali Souag, Ragui Assaad: Labor Market Program and Informality in Algeria, Université de Mascara, de Paris Est
Créteil et l’Université de Minnesota (2011)
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 16
fiables et de données vérifiées, il est identifiant fiscal, mais de grandes
impossible d’évaluer le niveau exact entreprises bien établies qui ne
des activités informelles, les secteurs déclarent pas la totalité de leur chiffre
concernés et leur étendue en valeur. Le d’affaires. En termes relatifs, la partie
personnel et les « journaliers » non déclarée représente peu, mais en
travaillant de manière informelle, ne termes absolus, l’effet taille fait que
disposant pas de la protection de base, cette catégorie représenterait la
comme la couverture en matière de majeure partie du segment informel.
sécurité sociale, sont les plus impactés
Impact sur la disponibilité alimentaire
par le confinement et l’arrêt
temporaire des activités économiques. La disponibilité alimentaire dépend de
Il s’agit notamment des travailleurs trois facteurs principaux ; (1) les ratios
irréguliers, y inclus les migrants et de dépendance à l'égard des
refugiés, qui ont un emploi précaire importations, (2) la façon dont les
avec peu d’épargne qui risquent de principaux pays exportateurs réagiront
tomber dans la pauvreté et de devoir à la crise du COVID-19, et (3) les
faire face à de plus grandes difficultés réserves totales en mois d'importations
pour récupérer les moyens de de marchandises.
subsistance pendant la période de
- Dépendance à l’égard de
crise. Les conséquences de pertes de
l’importation : L’Algérie connaît une
revenus se feront donc beaucoup plus
dépendance vis-à-vis de l’étranger pour
durement ressentir parmi les
satisfaire la demande en céréales,
travailleurs du secteur informel. Les
principalement les blés. La production
femmes dans l’informel sont
de blé n’est pas suffisante pour
susceptibles d’être impactées de
satisfaire les exigences d’une
manière significative également car
population à croissance rapide. L’écart
elles occupent une place importante
entre la production et la demande est
dans le secteur informel, même si leurs
en constante augmentation. Selon le
activités sont souvent non rémunérées.
PAM, la consommation moyenne de
L’informel est le secteur qui est
blé par habitant est évaluée à plus de
susceptible de subir les conséquences
220 kg/an, d’où un besoin total de 88
de la traite des personnes,
millions de quintaux pour une
l’exploitation des migrants en situation
population de 44 millions. Les blés
irrégulière, le travail précoce et
représentent 60% des apports
l’exploitation des enfants les obligeant
énergétiques (calories) de la ration
à contribuer à la satisfaction des
alimentaire de l’Algérien moyen, 70%
besoins matériels de la famille en
des protéines totales et 88% des
entrant prématurément sur le marché
protéines végétales. La production
du travail. Mais la principale source de
moyenne est estimée à 22,5 millions de
l’informel ne provient pas des petits
quintaux, d’où une couverture par des
vendeurs à la sauvette ni d’entreprises
importations de l’ordre de 65,5 millions
sans registre de commerce ou
de quintaux. Le coût de ces
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 17
importations s’élève à plus de 2 à elle seule capturant près d'un quart,
milliards de dollars4. suivie de la Thaïlande, du Vietnam, du
Pakistan et des États-Unis d'Amérique.
- L’Algérie dispose normalement d’un Par conséquent, les interdictions
stock stratégique de réserve assez commerciales imposées par un petit
important pour couvrir plus que 19 nombre de pays dominants pourraient
mois de besoins. avoir un impact important sur l'offre et
- La production mondiale de blé est les prix alimentaires mondiaux.
fortement concentrée en Russie, dans
l'Union européenne, aux États-Unis, au - L’Algérie risque d’avoir un problème
Canada et en Ukraine, avec 75% de pour les honorer à cause de la
toutes les exportations de blé en 2019- disponibilité internationale et de la
2020. Le marché du riz est également chute des prix du pétrole et son impact
concentré, avec 75% des exportations sur les revenus algériens.
provenant de cinq exportateurs, l'Inde

1.4 Propositions pour la relance économique

Mesures prises par le Gouvernement pour répondre aux défis économiques liés au COVID-19

• 1 Desserrement de certaines règles d’investissement inadaptées (Loi des 51% 49%, Droit de
Préemption)

• 2 Maintien des subventions et la réduction du budget d’investissement de 20%

• 3 Suppression de TVA pour les intrants dans certains secteurs

• 4 Baisse de la TAP pour le BTPH

• 5 Report d’échéanciers bancaires et fiscaux

• 6 Remise en place d’un impôt sur la fortune pour une meilleure redistribution des richesses

• 7 Supervision directe de certaines chaines d’approvisionnement de produits clefs afin d’assurer


une alimentation permanente de la population

• 8 Instruction des groupes publics à augmenter leur production notamment de biens alimentaires

• 9 Autorisation d’importation de biens d’équipement usagés

• 10 Incitation de l’Etat à la fabrication locale de masques de protection pour se substituer à leur


importation rendue de plus en plus difficile par la saturation des centrales d’achats

• 11 Autorisation et incitation des pharmacies à produire et commercialiser leurs propres


désinfectants
4
PAM

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 18
16. Afin de rebondir rapidement sur des nécessaire. Elle devrait prévoir une
bases solides, les propositions augmentation significative des
suivantes visent en premier lieu, recettes de la fiscalité ordinaire
l’amortissement de l’impact sur les équivalent au moins à 8% du PIB hors
plus vulnérables, la relance de hydrocarbures (ce point représente
l’économie et in fine , le renforcement une sorte de seuil de pérennité). Il est
de la résilience pour faire face aux en effet important de réduire la
chocs et aux crises futurs. dépendance du budget de l’Etat
envers la fiscalité pétrolière et revenir
17. Comme le démontre le modèle à un équilibre sain qui consiste à
macro-économétrique, une baisse couvrir le budget de fonctionnement
trop forte des investissements par la fiscalité ordinaire comme ce fut
publics dans la conjoncture actuelle le cas il y a quelques décennies. Au
risquerait d’amplifier la récession. regard des meilleures pratiques
Par ailleurs, les chantiers stratégiques internationales, la réforme fiscale
de la diversification économique et de devrait s’articuler autour de :
la transition énergétique d’une (i) L’élargissement de l’assiette
économie plus durable et résiliente fiscale à travers des incitations en
requièrent des investissements abaissant les taux de certains
productifs et des modalités de impôts, en facilitant le processus
financement appropriées. L’impact de collecte par l’application en
sur les populations vulnérables ligne et en rendant les sanctions
entraine également des besoins plus dissuasives ;
accrus de dépenses de protection (ii) le renforcement des capacités de
sociale. recouvrement par
l’augmentation des ressources
Tout ceci nécessite une politique humaines en décentralisé, la
macro-économique contracyclique généralisation des prélèvements
(axée sur des mesures de relance à la source et la digitalisation du
plutôt que de stabilisation) à travers recouvrement ; laquelle
la mise en place d’une stratégie de digitalisation nécessite
financement intelligente (visant les l’introduction d’un identifiant
secteurs les plus productifs et à unique pour la numérisation du
externalités positives) à moyen et circuit fiscal permettant les
long terme prélèvements à la source, les
18. De plus, afin de maintenir un niveau déclarations en ligne et une
de dépenses publiques soutenable centralisation des données.
qui permet au gouvernement de
gérer les conséquences de la crise du (iii) l’introduction de nouvelles taxes
COVID-19, y inclus la protection du qui touchent les couches les plus
pouvoir d’achat des couches les plus aisées comme les taxes sur les
vulnérables, une réforme fiscale est grandes fortunes, la tarification
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 19
plus réaliste des services paiement, l’obligation de paiement
marchands et la taxe écologique bancaire pour les gros montants et
et le remplacement de la TAP par l’introduction des applications de
une taxe sur la propriété mobile banking auront un "effet
foncière ; multiplicateur” sur la croissance et
contribueront à la régularisation du
19. Une autre réforme transversale marché noir et le secteur informel.
importante permettrait, d’une part, Cette réforme bancaire doit viser
d’amortir l’impact de la pandémie et également les jeunes hommes et
de la chute des prix du pétrole sur femmes qui souhaitent lancer des
l’économie Algérienne et start-ups et s’investir dans le
contribuerait, d’autre part, à financer commerce international et auront
la diversification économique. Il s’agit besoin d’un système bancaire qui
de la réforme du système bancaire et puisse soutenir leur potentiel de
des modes de paiement qui croissance.
demeurent peu développés, même
par rapport aux standards de la région 20. La crise du COVID-19 et la chute des
MENA. Ce Secteur est encore dominé prix du pétrole mettent en évidence
à plus de 85% par les banques les défis structurels auxquels
publiques (aussi bien en parts de l’économie algérienne est confrontée
marché des dépôts que des crédits) et donc, la nécessité de leur apporter
qui fonctionnent encore comme des des solutions adéquates. La question
administrations et restent d’abord un de la transition énergétique en
instrument de politique publique. particulier se pose avec acuité. Le
Afin d’accroitre la contribution de ce choix est lourd de conséquences car
Secteur au financement du au moment où le niveau de
développement, les banques consommation interne énergétique
publiques devraient améliorer leur atteindra celui de la production,
gouvernance tandis que les banques l’Algérie devra faire un arbitrage
privées devraient s’engager, sur la entre, d’une part, (1) continuer à
base du cahier des charges en vertu importer de l’énergie et exporter des
duquel elles sont agréées à financer hydrocarbures et (2) d’autre part,
l’économie à long terme dans une consommer toute l’énergie qu’elle
proportion négociable de leurs produit, ce qui impliquerait la
activités. disparition de plus 90 % de ses
exportations actuelles.
Afin d’accroitre le contrôle sur les
En d’autres termes, selon cette
transactions économiques, plusieurs
hypothèse, l’Algérie devra engager sans
options constituent de véritables
delai sa diversification économique. Il ne
opportunités : la bancarisation,
faut pas que la révision du mix
l’inclusion financière, la
énergétique se fasse au détriment d’un
modernisation des moyens de
choix de qualité qui tienne compte à la
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 20
fois des urgences économiques mais convient donc de prendre des
également des aspects humains liés à la mesures destinées à créer des
propreté des énergies produites ou synergies avec les branches en amont
utilisées, leur impact sur l’environnement et en aval et des effets
et la durabilité de leur production. d’entrainement doivent être prises,
telles que :
21. Afin de rendre l’économie moins
• L’amélioration du climat des
dépendante, les mesures à
affaires de manière généralisée,
entreprendre rapidement,
par exemple à travers des
notamment celles qui visent à libérer
retouches légères de certains
le potentiel entrepreneurial, en
textes (hiérarchisation des
particulier celui des jeunes et des
créances, protection des
femmes, à promouvoir la croissance,
minorités, droits de propriété
à toucher de nouveaux marchés
etc.) qui pourraient faire monter
locaux ; puis à exporter. Les mesures
l’Algérie au classement du rapport
proposées concernent : (i) l’ouverture
‘Doing Business’ (comme l’ont fait
aux investisseurs privés nationaux et
beaucoup de pays de la région) car
internationaux : il est démontré
les investisseurs internationaux
empiriquement que les obstacles à
restent très sensibles à ce
l’acte d’investir ne sont pas bons à
classement même s’il n’est pas
long terme pour la diversification
toujours objectif;
économique. A cet effet, 2 options
• la dévaluation progressive du taux
sont envisageables : (i) prédéterminer
de change se rapprochant du taux
les secteurs susceptibles de
effectif réel donc de la
constituer un avantage comparatif
convertibilité, ce qui réduira
pour l’Algérie (le tourisme et
également l’attractivité de la
l’agriculture semblent des candidats
surfacturation ;
évidents) et mettre en place un
• la refonte du dispositif d’aide à
système incitatif (le risque d’erreur
l’exportation et son
est important :Taiwan, Finlande,
opérationnalisation. La stratégie
Arabie Saoudite..), ou (ii) ne pas faire
nationale d’exportation, validée
de discrimination dans les incitations
en 2019, a formulé des
et laisser émerger sur le terrain les
recommandations pratiques pour
secteurs qui auront fait leurs preuves
augmenter rapidement la valeur
pour devenir les candidats d’une
des exportations hors
spécialisation internationale. Pour
hydrocarbures.
l’Algérie, un bon compromis
consisterait à cibler les secteurs • La mise en place des outils de suivi
générant le plus d’externalités et d’alerte de l’évolution de la
positives (en particulier en termes disponibilité des denrées
d’emplois pour les jeunes et les alimentaires au niveau mondial.
femmes) sur le reste de l’économie. Il
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 21
22. Dans le contexte actuel, les des filières aux marchés
politiques d’emploi doivent tout locaux, régionaux et globaux ;
d’abord soutenir les entreprises pour
sauver les emplois (PME notamment). (v) les mesures fiscales pour les
A cet effet, l’indicateur emplois entreprises les plus touchées,
détruits / emplois créés est entre autres le report des
intéressant à mettre en place car échéances fiscales et
soutenir des activités improductives à l’amnistie fiscale pour les
moyen terme est déconseillé. Les entreprises du secteur
bonnes pratiques d’autres pays informel afin qu’elles se
émergents concernent : régularisent ? et puissent
bénéficier des crédits
(i) les aides aux entreprises pour bancaires.
compenser les pertes
(notamment par le report des (vi) les instruments adéquats pour
échéances financières) et pour les start-up(en particulier
assurer la disponibilité des celles dirigées par les femmes
crédits bancaires pendant la et les jeunes), notamment
crise du COVID-19 ; dans le secteur de la
digitalisation/numerisation,
(ii) l’inclusion des PME dans les l’intelligence artificielle et les
soumissions des marchés nouvelles technologies (p.ex.
publics (en sous-traitance ou capital- risque, microfinance,
pas) « seed capital » et le « one-
stop-shop » avec délégation
(iii) la mise en place des de signature qui facilitent la
instruments d’appui à création rapide d’une
l’employabilité et l’insertion entreprise avec le registre de
économique des jeunes et des commerce, la carte
femmes dans l’emploi formel ; d’immatriculation fiscale, la
carte douanière ainsi que les
(iv) le renforcement des exonérations fiscales).
mécanismes de financement
et d’accompagnement pour 23. La crise du COVID-19 impose de
les entreprises nationales repenser les comportements et rend,
dans les filières prometteuses par exemple, nécessaire d’aller vers
et stratégiques comme une plus grande
l’agriculture et l’agro-industrie digitalisation/numérisation).
à travers, entre autres, les L’accélération de la transformation
agences de promotion des digitale/numérique est un thème
investissements, l’intégration transversal qui permet d’améliorer
l’efficacité des processus, d’exercer

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 22


un meilleur contrôle sur la prestation (iii) la relance des secteurs
des services publics et privés et une économiques et
gestion plus intégrée dans les 4 (iv) (iv) la préservation des
domaines mentionnés ci-dessous : emplois (à travers l’impact sur
l’éducation et la
(i) la réforme fiscale ; requalification des
(ii) la réforme du système compétences). La recherche
bancaire et des modes de et l’innovation sont donc au
paiement ; centre de cette
transformation.

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie –Juin 2020 23


IMPACT SOCIAL DE LA CRISE DU COVID-19

Outre les lourdes conséquences pour le vulnérables de la population (enfants,


secteur économique à cause de la personnes âgées, personnes en
baisse des prix des hydrocarbures et du situation de handicap, femmes en
confinement, l’épidémie du COVID-19 a situation de détresse sociale, ménages
également un impact considérable sur travaillant dans le secteur informel,
les secteurs sociaux et le migrants, demandeurs d’asile et
développement humain, notamment réfugiés). Ce chapitre analyse l’impact
ceux de la santé et de l’éducation. Elle social et propose différentes options de
risque de générer une augmentation visant à minimiser les effets négatifs de
des indices de pauvreté. Son impact la crise sur la société algérienne et son
risque de se faire ressentir plus développement humain pour aller vers
durement parmi les catégories les plus une relance durable et résiliente.

2.1 Résilience du système de santé face au COVID-19

24. Le système de santé a montré sa structures de santé de base et


résilience à travers sa capacité de prise primaires et les mécanismes
en charge clinique, grâce à un réseau d’engagement communautaire. Les
d’hôpitaux et de cliniques sur toute efforts de surveillance, notamment au
l’étendue du territoire national. Malgré niveau communautaire, jouent un rôle
l’expansion rapide du virus COVID-19, déterminant pour prévenir un
qui a touché toutes les wilayas du pays, accroissement de la morbidité et de la
en particulier celles du Nord et des mortalité. Dans ce contexte, l’épidémie
Hauts Plateaux, le système de santé a risque d’affecter les populations de
pu répondre à la demande sanitaire. façon inégale, selon le niveau et la
Qu’il soit direct ou indirect, l’impact de continuité de leur accès aux messages
l’épidémie du COVID-19 sur la santé de santé publique, au dépistage et aux
des Algériens ne dépend pas seulement soins préventifs5. La situation
de l’accès à tous aux soins hospitaliers ; géographique des ménages, leurs
il relève également des capacités de conditions de vie, leur niveau de
prévention et de mitigation contre les revenu, d’éducation, d’autonomie
risques du COVID-19 à travers les physique ou mentale, ou d’inclusion

5
Unicef Policy Brief : Atténuer les répercussions
économiques et sociales (2020) de l’épidémie de
coronavirus (COVID-19) en Algérie
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 24
sociale sont autant de facteurs d’avantage les effets de l’isolement en
d’inégalités face à l’épidémie. Il mérite raison des mesures de confinement et
d’être noté par ailleurs que le de distanciation sociale.
personnel de santé a été le plus exposé
aux risques sanitaires liés au virus. Ce
sont d’ailleurs les femmes qui occupent 27. La pandémie pose un défi majeur sur
la majorité des emplois du secteur des les systèmes de santé ; celui de
soins de santé et des services sociaux concilier la prise en charge médicale
en Algérie : infirmières, cliniciennes, des patients atteints du COVID-19 et le
sages-femmes et personnel de maintien des services et de l’accès aux
soutien6. soins essentiels. Selon une étude de
l’OMS, les services de prévention et de
25. Les personnes âgées et les personnes traitement des maladies non
ayant des maladies chroniques sont les transmissibles (MNT) sont gravement
plus susceptibles de développer des perturbés depuis le début de la
complications potentiellement fatales pandémie de COVID-19. L’enquête, à
en cas d’infection au COVID-19. Durant laquelle ont répondu 155 pays pendant
la période de confinement, les une période de trois semaines en mai
personnes âgées peuvent souffrir 2020, confirme que l’impact est
d’isolement social, de difficultés à faire mondial, mais que les pays à faible
face aux besoins du quotidien (dont revenu sont les plus touchés. Dans la
l’alimentation) et s’exposer à des majorité des pays couverts par cette
risques accrus de problèmes enquête (94%), le personnel du
cardiovasculaires, de maladies Ministère de la Santé travaillant dans le
chroniques, neurocognitifs et de santé domaine des MNT a été partiellement
mentale. ou entièrement réaffecté à la lutte
contre le COVID-197. La réaffectation
26. Les personnes en situation de du personnel et la réallocation des
handicap, outre les défis généraux qui ressources à la prise en charge de
accompagnent la pandémie, font face à l’épidémie, ainsi que la perturbation de
des obstacles supplémentaires, parmi la chaine d’approvisionnement des
lesquels l’accès aux messages de santé produits de protection individuelle et
publique, particulièrement difficile des équipements médicaux, risquent
pour les personnes souffrant de d’entrainer des pénuries de fournitures
handicaps visuels, auditifs et même médicales et des perturbations de
cognitifs. Ils pourraient aussi certains soins de routine.
rencontrer des difficultés pour accéder
aux soins dans le contexte de Les perturbations sur le système de
l’épidémie du COVID-19 et ressentir santé, accentuées notamment par le

6 7
CIDDEF " Femmes en chiffres 2019". https://www.who.int/fr/news-room/detail/01-06-
2020-covid-19-significantly-impacts-health-services-for-
noncommunicable-diseases
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 25
changement dans les parcours de soins, multidisciplinaires adaptées à prendre
pourraient avoir des conséquences sur en charge ce type de cas.
l’accès aux soins pour les patients Là encore, c’est dans les régions où
souffrant de maladies chroniques, la l’offre de soins est déjà en-deçà des
continuité des services de soins étant besoins que les conséquences sur la
vitale pour ces derniers. Si l’épidémie continuité des soins essentiels risque
progresse, l’accès aux soins pour les de se faire le plus ressentir. La
enfants pourrait de ce fait devenir plus perturbation de l’offre de soins dans un
difficile avec le risque de perturbation certain nombre de structures, déviées
des systèmes de vaccination et des de leurs missions initiales, accroit le
soins de maternité. Il est important de risque de mortalité maternelle,
rappeler à ce niveau, que deux néonatale et infantile, et sera
mesures importantes ont été prises par susceptible d’entrainer un recul
le Ministère de la Santé pour atténuer d’indicateurs sur le suivi prénatal et sur
cet effet : (1) instruction des structures l’utilisation de la contraception et de la
de santé chargées de la vaccination de vaccination des nourrissons, des
maintenir le calendrier national de enfants et des femmes enceintes. Il y a,
vaccination des enfants durant la à ce titre, un risque de résurgence de
mobilisation générale pour la lutte certaines maladies infantiles
contre le COVID-19 ; (2) promulgation éradiquées par l’Algérie tels que le
du décret portant sur le tétanos néonatal, la polio et la
remboursement des frais rougeole.
d’accouchement dans les structures 28. Par ailleurs, les recherches sur des
privées afin de alléger la tension sur les épidémies antérieures ont démontré
structures publiques et protéger la l’impact négatif des épisodes de
santé des femmes et des nouveau-nés. maladies infectieuses sur la santé
Durant la période de crise du COVID-19, mentale8,9,10. Les mesures de
la réaffectation des ressources distanciation physique, la perte
financières et humaines du secteur de d’emploi, l’anxiété générée par
la Santé vers les services visant à l’incertitude et les changements de vie
contenir la propagation du COVID-19, liées à la crise sont, en général, des
pourrait rendre l’accès plus difficile facteurs de perturbation de la santé
pour les femmes en âge de procréer mentale des populations, notamment
(15 à 49 ans) aux services de santé les personnes âgées, les femmes en
sexuelle et reproductive (SSR). Les situation de détresse sociale, les
femmes enceintes atteintes du COVID- enfants, les migrants, réfugiés et
19 sont des femmes plus à risque et
nécessitent des structures de soins et
des équipes de soignants

8 10 Lancet Commission on global mental health and


Shultz et al, 2015
9 sustainable development, 201811 Qiu et al, 202012
Tsang et al, 2014 9 Yip et al, 2010 Jahanshahi et al, 202013 Kaiser Family Foundation, 2020
10
Yip et al, 2010
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 26
personnes déjà atteintes de troubles capacités (humaines, matérielles,
mentaux 11. financières et communautaires) et la
mise en place d’une vision de santé
29. Pour prévenir de telles perturbations, il publique holistique, de structures de
convient d’évaluer les mérites et les planification adéquates et d’outils de
faiblesses d’un système sanitaire stratification des populations à risque,
fortement basé sur les structures seront autant de moyens d’améliorer la
hospitalières. Le renforcement des résilience du système sanitaire.

L ES STRUCTURES HOSPITALIERES ONT BIEN RESISTE AUX DEFIS DU COVID-19 MAIS IL SUBSISTE
DES DEFIS DANS LA PREVENTION AU NIVEAU COMMUNAUTAIRE

1.5 Protection des populations vulnérables

L’Algérie a réagi très rapidement dès d’une disponibilité et d’un


l’apparition des premiers cas confirmés au professionnalisme remarquables ;
COVID-19 en mettant en place un dispositif - La mise à disposition de centres
progressif adossé à l’évolution de la familiaux pour accueillir les citoyens
pandémie. Concrètement, on peut provenant de divers pays au titre du
considérer le début de prise en charge de dispositif de mise en quatorzaine
cette stratégie dès le début mars 2020, rendue obligatoire et ce,
conformément aux recommandations
avec la mobilisation et l’engagement des
de l’OMS et adoptées par l’Algérie.
pouvoirs publics au plus haut niveau de
- Les plus Hautes Autorités du pays ont
l’Etat pour en atténuer les effets. C’est ainsi
mis en place ce dispositif depuis la mi-
que dans un premier temps, les premières mars 2020, avec notamment la
mesures ont consisté à contenir et ralentir suspension des liaisons aériennes,
la propagation du COVID-19. Plusieurs maritimes et terrestres avec les autres
mesures préventives, imposées par la pays à l’exception toutefois de
situation sanitaire, ont ainsi été prises par quelques liaisons pour l’acheminement
les pouvoirs publics. Il s’agit notamment de des matériels, équipements et autres
: produits en rapport avec la lutte et la
prévention contre le COVID-19.
- La mise à disposition des centres Quelques liaisons aériennes et
médico-sociaux avec le personnel maritimes ont également été assurées
médical et paramédical faisant preuve exceptionnellement pour le

11 United Nations Policy Brief: The Impact of COVID-19 on Children, 2020

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 27


rapatriement des ressortissants les plus vulnérables sans des études
bloqués à l’étranger. approfondies, dont certaines sont
prévues par le SNU sous le leadership
Le dispositif global de gestion de la technique du PNUD. Ceci étant, il est
pandémie est encadré par un Comité certain que les conséquences de la
scientifique en coordination avec les pandémie sur les indices de pauvreté
Services du Premier Ministère. La nette
ne seront pas seulement d’ordre
amélioration de la situation sanitaire a
monétaire mais multidimensionnel.
amené les pouvoirs publics à assouplir
le dispositif de confinement et à le lever 31. Les travailleurs journaliers et leurs
progressivement. Ces mesures familles qui ne bénéficient pas de
répondent à l’amélioration de la prestation régulière de sécurité sociale
situation mais aussi à la nécessité de risquent de ressentir de manière
relancer l’économie nationale qui a significative les effets du COVID-19.
subi les contrecoups de cette Dans la région arabe, à titre d’exemple,
pandémie, mettant en difficulté tous près de 62% des femmes actives
les secteurs, avec une sérieuse menace travaillent dans le secteur informel. Par
sur l’emploi. conséquent, les effets du COVID-19
risquent d’avoir une forte incidence sur
Avec le déconfinement graduel, les les femmes travaillant dans ce secteur.
pouvoirs publics jettent les bases d’une En Algérie, bien que les résultats de
reprise progressive des activités avec, l’enquête activité-emploi-chômage de
sans doute, l’implication des différents l’ONS12, révèlent une baisse sur les dix
acteurs et partenaires (Gouvernement- dernières années du nombre de
Employeurs- Syndicats et travailleurs non affiliés à la sécurité
Associations, ...), secteurs les plus gros sociale, ce nombre demeure toutefois
employeurs. important car estimé à 4.7 millions de
travailleurs (soit 41.8% de la population
active en 2019). Les personnes non
30. L’Algérie dispose d’un système
affiliées à la sécurité sociale, n’ayant
protection sociale très développé qui
pas bénéficié des congés payés décidés
permit jusqu’à présent aux individus ou
par le Gouvernement au début de la
aux ménages de faire face
crise, risquent de voir leur vulnérabilité
financièrement aux conséquences des
s’accentuer. Les travailleurs non affiliés
risques sociaux (c'est-à-dire aux
à la sécurité sociale dont les entreprises
situations pouvant provoquer une
ont été négativement affectées par la
baisse des ressources ou une hausse
crise subiront une double conséquence
des dépenses) et des chocs externes. Il
due à l’absence de revenu et de
sera toutefois difficile d’estimer
couverture sociale.
l’impact socio-économique de
l’épidémie du COVID-19 sur les groupes

12
ONS : Activité, emploi & chômage en mai 2019 / N°
879

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 28


La crise du COVID-19 est susceptible secteur de la solidarité (allocations
d’impacter fortement cette frange de la forfaitaires de solidarité, allocations
population qui, en plus de ses pour personnes en situation de
conditions sociales précaires, ne peut, handicap, …) ont été maintenus depuis
faute de pouvoir être identifiée, le début de la crise.
bénéficier des soutiens mis en place par
les pouvoirs publics aux personnes Les ménages à faibles revenus
vulnérables affectées par les effets ressentiront entre autres,
économiques et sociaux de la crise l’interruption de six mois de
sanitaire13. Ce sont les travailleurs restauration scolaire, qui bénéficie a
journaliers, les serveurs, les ouvriers du plus de trois millions d’enfants17, car ils
bâtiment, les employés des transports, devront servir un repas supplémentaire
les travailleurs domestiques, etc., qui par jour et par enfant. L’absence de
seront fortement touchés par le restauration scolaire peut ainsi
confinement14. appauvrir davantage les ménages déjà
vulnérables, tout en exacerbant le
32. Les bénéficiaires des programmes risque de malnutrition de ces enfants si
sociaux, vivant déjà en situation de aucune mesure de compensation n’est
vulnérabilité, risquent de souffrir des prise. Les ménages à faible revenus
conséquences socio-économiques. Il doivent également faire face aux coûts
est important de mentionner que le additionnels liés notamment à l’achat
Gouvernement a pris des mesures des produits d’hygiène de base pour se
administratives sur le filet social pour prévenir contre le COVID-19. La
parer à l’impact de la crise sur les pression monétaire sur les ménages à
ménages les plus pauvres, notamment cause du COVID-19 peut entraver
à travers l’octroi d’une prime de 10 000 l’accès à une nutrition saine, variée et
DA (en deux tranches) pour les adéquate, avec des conséquences plus
ménages vulnérables15. Cette prime, fortement ressenties par les enfants.
habituellement prévue pour le mois de Elle peut également modifier le
Ramadhan, n’a pu atteindre le nombre comportement des consommateurs,
de personnes escompté, en raison de les poussant, par exemple, à réduire la
l’absence de possibilité de procéder variété des aliments pour faire des
aux souscriptions en ligne16. Par épargnes.
ailleurs, l’ensemble des dispositifs
d’aides sociales mis en œuvre par le

13
http://www.aps.dz/economie/104868-oit-le- http://www.aps.dz/algerie/105627-communique-du-
confinement-aggravera-davantage-la-vulnerabilite-des- conseil-des-ministres
travailleurs-informels
16
http://www.aps.dz/algerie/105014-allocation-de-10-
14
https://www.djazairess.com/fr/apsfr/504176 000-da-un-total-de-300-000-personnes-inscrites-a-ce-
jour
15 17
http://www.aps.dz/societe/104199-solidarite- http://www.aps.dz/algerie/79046-restauration-
ramadhan-22-milliards-de-da-en-faveur-de-plus-de-2- scolaire-une-aide-financiere-de-plus-26-milliards-da-
millions-de-familles allouee-annuellement
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 29
33. Avec un IDH de 0,759 en 2019, l’Algérie sont supprimés. Ainsi, la migration et
occupe la 82ème place sur 189 dans le les transferts d'argent auraient une
classement mondial des pays selon influence positive sur la pauvreté en
l’indice de développement humain. La Algérie, divisant le nombre de ménages
proportion de la population vivant au- nécessiteux ». Une autre étude,
dessous du seuil national de pauvreté réalisée par Abdoune Benallaoua
(moins de 3,6 USD par jour) était de (2009) apporte des éléments
5.5% selon les chiffres de 2011. A cause empiriques attestant un lien direct
de la baisse des revenus, la pauvreté entre les transferts et le niveau de bien
monétaire sera engendrée être, du moins au niveau de la région
principalement par la perte de travail et d’étude19.
de revenus. Selon les statistiques de la 34. En Algérie, selon une étude du CNES
Banque mondiale (BM) sur les (2012-2013), le taux de pauvreté
transferts de migrants vers leurs pays multidimensionnelle des enfants et
d’origine, la diaspora algérienne n’a des jeunes de 0-24 ans (basé sur 10
transféré que 1,8 milliard de dollars en indicateurs de privations) s’élevait en
2019, soit plus de 300 millions de 2012 à 18%, soit près de 3 millions de
dollars en moins par rapport à 2018 où personnes. Entre 21% et 27% des
les transferts ont été estimés à plus de enfants de moins de 16 ans sont
2,157 milliards de dollars. Le touchés par la pauvreté
ralentissement économique causé par multidimensionnelle. Ces chiffres
le COVID-19 risque également cachent toutefois de fortes disparités
d’affecter l’envoi de fonds en régionales ; la pauvreté étant plus
provenance de l’étranger, ce qui peut concentrée dans les régions du Sahara
aggraver un peu plus le niveau de et les zones steppiques. Les territoires
pauvreté. L’étude réalisée, sous la les plus touchés par la pauvreté
direction de El Mouhoud18 (2008), multidimensionnelle chez les moins de
atteste l’existence d’un impact des 25 ans se trouvent dans le Sud (27,6%),
transferts sur la réduction de la les Haut plateaux- Centre (22,5%) et les
pauvreté « La migration permet Haut plateaux- Ouest (20%). Par strate
également de réduire le taux de de résidence, la privation est plus
pauvreté quelque soit le scénario, bien importante dans les zones rurales
que l'impact soit légèrement moins (24,4%), que dans les zones urbaines
important dans l'estimation ‘simple'. Le (14,1%)20. L’Algérie pourrait connaître,
taux de pauvreté atteint 8% pour la suite à la crise du COVID-19, une
situation observée (soit 584 ménages) augmentation des indices de pauvreté
et monte à 24,4% (soit 1783 ménages) au sens multidimensionnel. Bien qu’il
lorsque les transferts et la migration n’existe pas d’évidence pour l’Algérie, il

18
Impact des transferts de fonds sur la pauvreté et les 19 https://regionetdeveloppement.univ-tln.fr/wp-
inégalités : les enseignements de deux nouvelles content/uploads/14-BENALLAOUA.pdf
enquêtes conduites au Maroc et en Algérie, Rapport 20 Algérie Rapport National Volontaire : Progression de
Etude FEMISE (2013), p61. la mise en œuvre des ODD 2019.
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 30
est estimé globalement que la crise du identifier les enfants victimes de
COVID-19 pourrait faire tomber jusqu’à violence à la maison et apporter une
66 millions d’enfants dans la pauvreté réponse appropriée 24. Selon l’UNICEF,
extrême21. les trois quarts des jeunes enfants (âgés
de 2 à 4 ans) dans le Monde sont
35. Par ailleurs, l’anxiété au sein des victimes d'agressions psychologiques
familles, à cause de l’enfermement ou de punitions physiques, ou des
excessif et du stress lié à la perte deux, de la part des personnes qui
d’emploi et de revenus, ainsi que les s'occupent d'eux à la maison25.
mesures de confinement accroissent le 37. Décidée le 12 mars dernier par le
risque de violence à l’égard des Gouvernement pour contenir la
femmes et de maltraitance envers les propagation du virus, la fermeture des
enfants au sein du foyer. Ce écoles et des universités dans tout le
phénomène est observé au niveau pays a entrainé la suspension de la
global, dans la mesure où la crise scolarisation de plus de 9 millions
actuelle a tendance à faire augmenter d’enfants et d’adolescents. Cette
les tensions au sein des ménages et, par situation aura un impact sur les enfants
conséquence, les risques de violence qui rencontrent des difficultés à
domestique pour les femmes et les accéder à l’école ou qui sont plus
filles22. Le Fonds des Nations Unies pour exposés au risque de décrochage
la population (UNFPA) souligne dans son scolaire. Il s’agit notamment des
dernier rapport sur l’égalité des genres enfants en situation de handicap, des
que le foyer n’est pas toujours un lieu sûr enfants vivant dans certaines régions
pour ces dernières. Il met en garde contre reculées de l’intérieur du pays (où le
l’affaiblissement des systèmes de taux d’abandon de scolarité peut être
protection et préconise des mesures deux fois plus élevé que la moyenne
spécifiques face aux changements nationale26), des élèves aux faibles
imposés par le coronavirus23. acquis scolaires (redoublants), de ceux
dont les familles sont en situation
36. De plus, la fermeture des écoles peut précaire, ainsi que des enfants réfugiés,
accroître le nombre de cas de demandeurs d’asile et migrants. Les
maltraitance d'enfants qui ne sont pas enfants des familles les plus démunies
signalés, car les enseignants sont n’ayant pas accès à l’enseignement et
souvent les mieux placés pour aux outils pédagogiques et

21 24
https://unsdg.un.org/sites/default/files/2020- https://amp.dw.com/en/coronavirus-restrictions-
04/160420_Covid_Children_Policy_Brief.pdf may-lead-to-more-child-abuse/a-52911132
25
https://www.unicef.org/fr/communiqu%C3%A9s-de-
22
presse/la-discipline-violente-les-violences-sexuelles-et-
https://www.un.org/fr/covid-19-riposte- les-homicides-
globale/covid-19-lonu-alarm%C3%A9e-par-la-%C2%AB- poursuivent#:~:text=Trois%20quarts%20(environ%203
flamb%C3%A9e-%C2%BB-des-violences-domestiques 00%20millions,s'occupent%20d'eux.
23
https://www.unfpa.org/sites/default/files/resource- 26 UNICEF: Etude OOSC : Enfants et Adolescents en
pdf/COVID-19_A_Gender_Lens_Guidance_Note.pdf dehors de l’école en Algérie

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 31


d’apprentissage à distance (utilisés pour rejoindre le marché du travail et
pour atténuer les perturbations liées à apporter un appui financier à leur
la fermeture des écoles), notamment famille sans avoir le minimum de
les adolescents, risquent de quitter compétences académiques.
prématurément les bancs de l’école

G RACE AU SYSTEME DE PROTECTION SOCIALE ET LES MESURES PRISES PAR LE GOUVERNEMENT, LE


CHOC DU COVID-19 SUR PERSONNES LES PLUS VULNERABLES A ETE ATTENUE, MAIS DES ENQUETES PLUS
APPROFONDIES SONT NECESSAIRES POUR MESURER L’IMPACT NOTAMMENT SUR LES MENAGES A BAS
REVENUS. LE COVID-19 FAIT ACCROITRE LA PRESSION SUR LE SYSTEME SANTE, LA NUTRITION MAIS AUSSI
SUR L’EDUCATION DES ENFANTS.

1.6 Protection des migrants et réfugiés en situation de


vulnérabilité
38. Une évaluation rapide menée par
l’OIM, entre le 1er et le 5 avril 2020, 39. La crise du COVID-19 a également
révèle qu'après l'apparition du COVID- fortement affecté les réfugiés et
19, les migrants en Algérie, notamment demandeurs d’asile, dans les camps de
dans les wilayas où les mesures de réfugiés comme en milieu urbain, en
confinement ont été mises en œuvre, particulier les plus vulnérables qui sont
ont été confrontés à des obstacles davantage fragilisés par les mesures de
croissants pour accéder aux moyens de confinement. A Tindouf, s’il n’y a pas de
subsistance et aux services de cas rapportés de réfugiés atteints par le
proximité, tout en étant dans virus, beaucoup de réfugiés sahraouis
l'incapacité de retourner dans leur pays ont perdu leurs sources de revenus à
d'origine. La situation actuelle fait que cause du confinement et sont en
la grande majorité des migrants vit grande difficulté pour satisfaire leurs
dans des conditions précaires et sont à besoins quotidiens.
risque accru de violence et
d’exploitation, particulièrement les 40. Le bureau du HCR à Alger, à travers son
enfants non accompagnés. Bien que la centre d’appel, a reçu plus de 1000
loi protège l’accès aux soins des appels de réfugiés et demandeurs
migrants, même en situation d’asile vivant en milieu urbain depuis
irrégulière, beaucoup de migrants font l’entrée en vigueur, en mars 2020, des
face à des obstacles croissants dans mesures de confinement et d’autres
l’accès aux informations de mesures de santé publique. Beaucoup
préventions, à cause des barrières ressentent une anxiété croissante face
linguistiques, culturelles et logistiques. à cette situation et demandent une

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 32


assistance urgente pour couvrir leurs besoin d’un soutien rapide et devraient
besoins quotidiens essentiels. La avoir accès aux services d’aide aux
plupart travaillent dans le secteur femmes et filles survivantes de violence
informel ont perdu leurs sources de fournis tant par les structures
revenus déjà très précaires et instables. publiques que par le réseau associatif.
Incapables de payer leurs loyers, L'impact sur les enfants réfugiés se fait
beaucoup risquent de se retrouver sans déjà sentir, ces derniers sont davantage
abri ou ont déjà été expulsés de leurs touchés par l’interruption de la
logements. Les réfugiés qui souffrent scolarité depuis la fermeture des écoles
de maladies graves qui nécessitent un le 12 mars 2020 sans pouvoir pour la
suivi régulier sont plus que jamais plupart accéder à l’enseignement à
exposés aux risques de complications distance. Bien que des programmes
parfois fatales (maladies d’éducation nationale aient été mis en
cardiovasculaires, hépatiques, rénales, ligne ou soient diffusés sur des chaines
psychiatriques, etc.). de télévision, la plupart des enfants
réfugiés et demandeurs d’asile n’ont
41. L’impact sur les femmes réfugiées est pas accès à ces programmes (manque
plus fort encore. Celles qui avaient un de moyens informatiques, barrière de
travail ont, pour la plupart, déclaré ne la langue). Le confinement expose aussi
plus avoir de sources de revenu en les enfants à de multiples formes de
dehors de l’assistance du HCR, et elles violence domestique aggravées par la
sont exposées à un risque accru de précarité des parents.
violence et d’exploitation. Elles ont

L ES PERTES DE REVENUS A CAUSE DU COVID-19 SONT LE PLUS RESSENTIES PAR LES

FAMILLES NECESSITEUSES, LES MIGRANTS ET REFUGIES EN SITUATION DE DETRESSE

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 33


1.7 Propositions pour atténuer l’impact sur les plus
vulnérables

Mesures prise par le Gouvernement pour faire face aux défis sociaux liés au COVID-19
• L’Etat a débloqué une enveloppe d’urgence de 40 Milliards de DA pour couvrir les besoins
immédiats du système de santé (ODD 3).
• Indemnité de 10 000 DA en 2 tranches destinée aux plus démunis (ODD 1, 2).
• Mesures de confinement et d’isolation de zones clefs prises suffisamment en avance par
rapport à d’autres pays.
• Primes exceptionnelles mises en place pour le personnel traitant
• Mise en congé exceptionnel rémunéré de 50% des effectifs de la fonction publique
• Relèvement du Salaire Minimum de 11%
• Exonération d’IRG pour les salaires les plus bas
• Maintien de la gratuité et de l’accès universel aux soins sanitaires, y compris pour les
réfugiés et les migrants

42. La crise du COVID-19 a mis en exergue structures de soins déjà existantes, en


les forces et les faiblesses du système se focalisant sur les zones les moins
de santé publique fortement basé sur bien couvertes. La crise du COVID-19 a
le réseau hospitalier. La résilience du révélé la nécessité de renforcer ce
système actuel bénéficierait du potentiel par une augmentation des
renforcement du système de santé dépenses de santé qui, selon les
primaire et des structures chiffres de 2017, s’élève à 10.7% des
communautaires, permettant une plus dépenses générales du Gouvernement,
grande efficience de la sécurité situant l’Algérie à la 79ème place dans le
sanitaire au niveau décentralisé, une monde en matière de dépenses de
meilleure prévention et une alerte santé.
précoce des crises sanitaires. 43. Afin de rendre la capacité de réponse
L’utilisation de technologies aux crises sanitaires plus résiliente et
numériques dans toutes les chaines de efficace, il est recommandé de
valeur des soins, en particulier la renforcer la chaine
télémédecine et le développement d’approvisionnement locale des
d’un système d’information sanitaire, produits médicaux et des
aurait aussi un impact positif sur la équipements sanitaires et de
détection précoce des maladies et sur dépistage. La diversification des
la qualité de la surveillance sanitaire. La industries dans la production de
réforme du système de santé qui a été produits pharmaceutiques,
annoncée récemment a pour objectif d’équipements médicaux,
d’augmenter la capacité physique avec d’équipements de protection
la construction et la modernisation de individuelle (EPI) et d’autres secteurs
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 34
critiques dans le domaine de la santé mesure pourrait être accélérée par la
ne réduirait pas seulement la mise en place d’un portefeuille
dépendance des importations en électronique pour atteindre plus
satisfaisant les besoins nationaux mais facilement les ménages les plus
constituerait également un instrument vulnérables. Comme un système de
de promotion de l’exportation non ciblage fondé sur une évaluation des
négligeable, surtout vers l’Afrique conditions de vie des ménages prendra
subsaharienne compte tenu de la force du temps à se mettre en place,
de l’industrie biopharmaceutique et l’allocation de subsistance
médicale du pays. Les mesures temporaire, universellement accordée
d’incitations aux investissements dans aux ménages travaillant dans le secteur
la production locale, la recherche et les informel ainsi que les bénéficiaires
pôles d’innovation dans ces secteurs actuels des programmes d’assistance
augmenteront la capacité de réagir et sociale dans le pays, représentant les
donc de résilience. catégories de ménages les plus pauvres
et vulnérables, est à privilégier. Il
44. Afin d’éviter qu’un grand nombre de convient également de prendre en
familles ne bascule dans la pauvreté au compte la probabilité accrue de
cours des prochains mois, il serait violences domestiques et de
opportun d’envisager des mesures maltraitance des enfants, causée par le
visant à atténuer les fortes pertes de confinement, qui demande des
revenus attendues et d’aider les mesures additionnelles de
ménages nécessiteux à faire face aux renforcement des dispositifs de
dépenses supplémentaires protection et de prise en charge. Il
occasionnées par la pandémie, importe en outre de reconnaitre les
notamment ceux avec des enfants. Les défis sociaux spécifiques des réfugiés,
groupes les plus à risque, en particulier demandeurs d’asile et migrants en
les femmes chefs de ménage ou les situation en détresse à cause de leur
mères célibataires, les personnes perte des revenus pendant la crise du
âgées, avec handicap ou avec des COVID-19. Avec la fermeture des
maladies chroniques ont besoin d’une frontières et la limitation des
assistance d’urgence. Face à cette crise, mouvements transfrontaliers pour
il est essentiel de les inclure dans les faire face à cette crise, il est important
programmes nationaux de réponse aussi de gérer ces restrictions de
avec une approche qui ne laisse manière à respecter les normes
personne pour compte. L’expansion internationales en matière de
temporaire des programmes de protection des réfugiés, notamment le
protection sociale existants, soit de droit à l’asile et des migrants.
manière horizontale (par nombre de
bénéficiaires) et/ou verticale (par 45. Il serait recommandé d’effectuer dans
montant accordé), s’avère donc l’immédiat une revue de tous les
nécessaire. La mise en œuvre de cette programmes de protection sociale

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 35


contributive et non contributive et plus de quatre ménages sur dix avaient
d’analyser la couverture, l’efficacité et un enfant de moins de 5 ans (MICS
l’efficience du système de protection Algérie, MSPRH, 2012-2013). Les
sociale. La crise du COVID-19 nous a prestations monétaires ciblées quant à
appris que les systèmes actuels ne elles peuvent être octroyées à des
permettent pas d’atténuer et de catégories spécifiques de la population
contrer tous les chocs qui peuvent dont les ménages à faible revenu ou les
impacter la population. L’UNICEF, le BIT personnes vivant avec un handicap,
et la communauté d’experts appellent etc., d’où l’importance de revoir le
par exemple à introduire une système de protection dans son
prestation monétaire universelle pour ensemble. Le ciblage requiert la mise
les enfants en s’appuyant entre autres en place d’enquêtes de ménages
sur des études approfondies ; un approfondies qui mesurent la pauvreté
investissement de 1% du PIB monétaire et multidimensionnelle, et la
seulement pouvait réduire jusqu’à 20% mise sur pied d’un fichier numérisé
la pauvreté pour l’ensemble de la utilisant le numéro d’identifiant
population27. Si cette prestation était national, affecté d’un numéro social et
instaurée en Algérie, l’impact de la crise fiscal unique, qui peut être croisé avec
sur les ménages ayant des enfants les bases de données existantes de la
aurait été nettement diminué. En 2012- sécurité sociale, le registre du
2013, près des trois quarts des commerce, les registres de l’impôt sur
ménages algériens avaient au moins le revenu et les registres de
un enfant âgé de moins de 18 ans et programmes d’assistance sociale.

E N ATTENDANT D’AVOIR UN CIBLAGE PLUS FIN DES PERSONNES LAISSEES POUR COMPTE,
L’ALLOCATION D’UN REVENU UNIVERSEL OU D’UNE ALLOCATION TEMPORAIRE UNIVERSELLE
MINIMISERA LES REPERCUSSIONS SOCIALES NEGATIVES DE LA CRISE.

27
Universal child benefits Policy issues and options, UNICEF, ODI, June 2020, p: 74

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 36


CONCLUSION

L a crise sanitaire qui secoue aujourd’hui l’Algérie et la plupart des pays de la planète risque de porter

préjudice aux progrès accomplis vers la réalisation des Objectifs de Développement Durable de l’Agenda
2030, mais son impact s’explique également par le manque de progrès vers certains ODD. En d’autres
termes, la crise du COVID-19 est certes une crise sanitaire mais ses développements vont bien au-delà de
la stricte dimension sanitaire, risquant de faire régresser les progrès accomplis depuis plusieurs décennies
pour combattre la pauvreté. En conformité avec l’Agenda 2030, qui engage tous les secteurs à ne laisser
personne pour compte, la réponse à la crise du COVID-19 doit soutenir les personnes et groupes les plus
vulnérables dont les femmes, les jeunes filles, les enfants, les personnes âgées, les travailleurs informels,
les migrants et les réfugiés, tout en prévenant l’émergence de nouvelles vulnérabilités. L’identification de
ces vulnérabilités est la condition sine qua non d’une réponse efficace et multi-sectorielle à l’impact
économique et social du COVID-19. Les réponses à apporter par les pouvoirs publics à cette crise
devraient rendre la société plus résiliente et plus solidaire à l’avenir. Une réponse qui se limiterait au
secteur de la santé et qui ne tranche pas avec les politiques suivies jusqu’à présent ne suffira pas. Toujours
guidée par l’esprit de solidarité et de multilatéralisme et disposant d’une longue tradition de justice
sociale, l’Algérie pourrait donner l’exemple et jouer un rôle majeur dans la riposte au COVID-19 sur la
scène de la coopération régionale et mondiale.

Afin de répondre aux défis socio-économiques liés à la pandémie COVID-19, la protection des groupes les
plus vulnérables et l’activation des leviers accélérateurs d’une relance socio-économique sur des bases
plus durables et écologiquement saines seront d’une grande importance. Les accélérateurs transversaux,
de par leur effet multiplicateur à travers les différents secteurs, devront constituer le socle de la relance.

• Les mesures prises par le Gouvernement ont certainement contribué à atténuer l’impact socio-
économique du COVID-19, mais il serait important de mener des études approfondies pour mieux
évaluer l’impact au niveau des différents secteurs socio-économiques

• La protection sociale est un élément stratégique de réponse aux crises et aux risques divers qu’ils
soient soudains ou anticipés. C’est afin de renforcer la capacité du système algérien de protection
sociale à répondre aux chocs économiques et sanitaires qu’il devient important d’évaluer l’ensemble
du système et de le renforcer en intégrant des programmes innovants et plus efficaces pouvant à la
fois répondre dans l’immédiat aux chocs, contribuer sur le long terme à briser le cercle de
vulnérabilité et de pauvreté multidimensionnelle et monétaire, et surtout d’atteindre des niveaux de
développement humain et social élevés et équitables. Cette revue devra intégrer un élément
important de régularisation de la situation d’affiliation à la protection sociale des travailleurs
informels.

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 37


• L’injection de liquidités au niveau des entreprises et des foyers permettra un rebondissement
rapide et la restauration de la confiance en l’avenir. D’un côté, les aides spécifiques de solidarité
pour compenser la perte des revenus ou l’augmentation des coûts de vie des ménages ; de l’autre,
l’accès au financement à travers le réseau bancaire ou non-bancaire selon des formules
innovantes au niveau national et international permettra aux entreprises de se recapitaliser et de
réaliser leur potentiel ;
• L’investissement dans la transition vers l’économie verte et circulaire, les énergies renouvelables
et les pratiques de production plus durable génèrent des emplois et préparent l’industrie et le
secteur des services à l’économie de l’avenir.

• La digitalisation, l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies de la communication et de


l’information (NTIC) jouent un rôle de plus en plus important dans toutes les sphères de la vie
économique et sociale, permettant l’accès à l’information et à la connaissance, la connexion
virtuelle, la réduction des coûts, l’optimisation de systèmes de gestion et de lignes de production
avec un effet positif sur la gouvernance. D’où l’importance d’attirer les investissements dans
l’infrastructure des NTIC mais également dans la recherche et l’innovation ;

• Le potentiel des jeunes à changer l’avenir à travers la créativité, la technologie, l’engagement


civique, la responsabilité politique, la création d’entreprise et/ou le volontariat est une force qui
accélérera le développement ;

• Afin de tirer profit du développement des marchés dans la zone de libre-échange africaine et la
promotion de nouvelles opportunités économiques au niveau régional, une plus grande
collaboration régionale et un engagement accru pour la coopération Sud-Sud constitueront des
leviers significatifs pour assurer une croissance soutenue et créatrice d’emplois en Algérie.

• Face aux nouveaux défis de la globalisation et ses effets positifs et négatifs, le système
économique et social requiert plus de résilience et d’adaptabilité, notamment dans les domaines
stratégiques comme, par exemple, la santé publique, l’éducation, la sécurité alimentaire et la
propriété intellectuelle ;

Enfin, la réponse multidisciplinaire demande une cohérence accrue de la conception et de la mise en


œuvre des politiques publiques pendant cette période de perturbation profonde des modes de vie,
en valorisant davantage les objectifs de développement durable.

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 38


ANNEXE I
Enseignements à tirer de la crise du COVID-19 pour l’atteinte des
ODD et le renforcement de la résilience

vont bien au-delà de la stricte dimension

L a première Revue Nationale Volontaire de


sanitaire.

la mise en œuvre de l’Agenda 2030 présentée


par l’Algérie aux Nations-Unies en juillet 2019 a L’insuffisance des progrès de l’ODD 3
montré des progrès importants à l’échelle dans la mise en œuvre du Règlement
nationale et mis en exergue des défis Sanitaire International (RSI), et le
persistants dont l’amélioration continue de la développement des capacités de surveillance
prise en charge des pauvres et des personnes des affections, d’actions rapide face aux
vulnérables, la participation des femmes au urgences publiques sanitaires, de prévention et
marché du travail ou la promotion d’une base de lutte contre les infections, de préparation et
économique diversifiée, productive et durable, de gestion des risques sanitaires, de
et productrices d’emplois décents. mobilisation de ressources humaines
La crise sanitaire qui secoue aujourd’hui notamment en matière de diagnostic en
l’Algérie, et les autres pays du monde, si elle laboratoire, est un facteur contribuant à
porte certainement préjudice aux progrès l’ampleur de la crise du COVID-19. La figure 1
réalisés dans l’atteinte des objectifs de ci-dessous présente une évaluation de la mise
l’Agenda 2030, s’explique en même temps par en œuvre de cette cible de développement
le fait que, pour la plupart, ces ODD ne sont pas durable (3.d.1) par l’Algérie et par les autres
encore atteints. La crise du COVID-19 est certes pays dans le monde sur une échelle de 0 à 100.
une crise sanitaire mais ses développements
100
Moyenne de l'indice IHR en 2019

DZA
80
60
40
20

0 10000 20000 30000 40000 50000


PIB par tête 2017 (en dollars cst PPP)

Figure 1 : Niveau de mise en œuvre du RSI (ODD 3) par pays (2019)


Source : Base de données des indicateurs internationaux des Nations-Unies et WDI-Banque mondiale

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 39


Positionnée à la 42ème place mondiale dans la engendrées. Ces grands centres urbains, sous-
réalisation de la cible 3.d de développement équipés en matériels et en infrastructures
durable, l’Algérie dispose en effet, selon sanitaires, non conçues pour faire face aux
l’évaluation de l’OMS, de bonnes capacités pandémies ont toutefois fait preuve de
notamment en matière de surveillance fondée résilience face à la catastrophe. L’ODD 11 met
sur les indicateurs et de surveillance des en avant, dans ses cibles de moyens,
évènements et de capacité de préparation en l’importance pour les États de se doter,
vue de faire face à des urgences de santé notamment dans les grands centres urbains,
publique. Cependant la crise du COVID-19 a d’une gestion globale des risques de
révélé la nécessité de renforcer ce potentiel catastrophe conformément au Cadre de Sendai
par une augmentation des dépenses de santé qui préconise de ‘prendre des mesures plus
qui, pour l’heure (2017) s’élève à 10.7% des résolues qui ciblent particulièrement les
dépenses générales du gouvernement situant facteurs de risque sous-jacents, comme (…) les
l’Algérie à la 79ème place dans le monde en pandémies et les épidémies’.28
matière de dépenses de santé.
La destruction des habitats naturels
La prédominance du travail informel d’espèces animales et la mise à mal
et le manque de travail décent dans des écosystèmes (ODD 15) et la perte
certaines de régions et la faible diversification de biodiversité figurent aujourd’hui parmi les
économique par suite du non-achèvement de hypothèses avancées pour expliquer la
l’ODD 8 a exacerbé l’érosion des revenus des mutation du virus vers l’homme. Si l’Algérie
travailleurs, en particulier des femmes, durant n’est pas responsable dans le cas de cette crise,
la crise faute d’une couverture sociale il est néanmoins nécessaire d’en tirer les leçons
universelle. Peu de pays, particulièrement et de faire de la lutte contre les activités de
parmi les pays en développement, se commerces illicites d’animaux sauvages et plus
rapprochent de l’atteinte de l’ODD 8 qui généralement la minimisation de l’impact de
préconise dans ses cibles notamment la l’activité humaine sur la biodiversité et la faune
création d’emplois décents, la diversification et la flore une priorité.
économique, ainsi que la stimulation de la
croissance des microentreprises et la
facilitation de leur intégration dans le secteur La retard dans l’atteinte des ODD s’est
formel (cibles 8.3 et 8.5). La crise du COVID-19 également fait ressentir dans une
a fortement impacté les travailleurs non affiliés coopération internationale sous-optimale
à la sécurité sociale qui, en plus de leurs dans ce contexte de crise. L’Agenda 2030, dans
conditions sociales précaires, ne peuvent, son ODD 17, place la revitalisation de la
faute de pouvoir être identifiés, bénéficier des coopération internationale au centre des
soutiens mis en place par les pouvoirs publics moyens de mise en œuvre des ODD. Les
aux personnes vulnérables affectées par les solidarités nationales se sont certes largement
effets économiques et sociaux de la crise exprimées pour faire face à la crise, avec un
sanitaire. regain de confiance à la fois entre les
personnes et les communautés nationales,
La concentration de la population dans
cependant la lutte contre le coronavirus, pour
de grands centres urbains souvent sous-
être efficace, nécessite une collaboration
équipés -une thématique adressée par l’ODD
solidaire internationale d’urgence beaucoup
11 relatif au renforcement de la durabilité des
plus étendue afin de relever le défi mondial
établissements humains - a favorisé la
commun qui est celui de faire face à un virus
propagation rapide du virus et les pertes
sans frontières.
considérables en vies humaines qu’il a

28
Paragraphe 6 du cadre d’actions de Sendai pour
la réduction des risques de catastrophe 2015-2030.
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 40
L’évolution adverse du contexte d’atténuation devraient viser à circonscrire la
international exacerbe la contrainte crise à la sphère strictement économique, à
budgétaire de l’État tant sur le plan protéger les populations vulnérables pour ne
interne qu’externe alors même que la mise en pas creuser le fossé des inégalités et à atténuer
œuvre de l’Agenda 2030 requiert, en termes les effets de la crise sur les entreprises, en
de moyens (ODD 17) des ressources particulier, les microentreprises.
financières importantes.29 L’intervention
publique étant critique à cet égard, la politique Dans le court-moyen terme, il s’agit de mettre
fiscale en Algérie aura un rôle important à jouer en place les conditions d’une reprise de
afin de mobiliser l’épargne nationale vers des l’activité économique et du processus de
projets d’investissement publics ou privés création d’emplois décents qui permettront à
productifs. Augmenter les recettes fiscales, l’Algérie de retrouver un niveau de
maximiser l’efficience des dépenses et développement au moins égal à celui d’avant le
renforcer la gestion macroéconomique par la COVID-19 et de renouer avec une mise en
bonne gestion et l’amélioration de la œuvre accélérée de l’Agenda 2030.
gouvernance par la mise en œuvre rapide de la
Dans le même temps, il convient de tirer les
loi organique relative aux lois de finances30
enseignements de cette crise et des nouvelles
permettrait de desserrer la contrainte
pistes de développement durable qu’elle a
budgétaire de l’Etat et la diversification de ses
révélées. Il serait utile à cet égard d’explorer de
ressources hors des hydrocarbures.
nouveaux paradigmes inspirés des orientations
L’interruption de la scolarité de l’Agenda 2030, que ce soit dans la
consécutive à la crise du COVID-19 peut valorisation sociale de catégories de
conduire les élèves qui ont dépassé populations vulnérables. L’accent devrait
l’âge de la scolarisation obligatoire, porter, en particulier sur le corps médical au
particulièrement pour les filles, à arrêter leurs sein duquel exerce en grande majorité des
études. Le manque de préparation du système femmes ; le secteur de l’agriculture et de
éducatif et les inégalités par rapport à l’agro-alimentaire ; l’expérimentation puis la
l’éducation à distance associés aux inégalités mise en place de nouvelles formes
numériques sont des domaines clés pour d’organisation du travail, du système
assurer la continuité des progrès vers l’ODD4. d’éducation et de celui de la santé. En somme,
il s’agit de valoriser tout ce que cette pandémie
Dans l’immédiat, les efforts devraient tendre à a révélé de positif, crucial et porteur d’avenir
rendre réversibles les effets négatifs de la crise afin d’élargir les perspectives et aller ainsi au-
du COVID-19. Pour cela, les mesures delà des paradigmes actuellement dominants.

29 milliards de dollars d'investissements annuels dans


Selon la Conférence des Nations Unies sur le
le monde.
commerce et le développement (CNUCED), la 30
réalisation des ODD nécessitera entre 5000 et 7000
https://www.mfdgi.gov.dz/images/pdf/textes_regl
ementaires/F2018053.pdf
Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 41
ANNEXE II
Note méthodologique : Modèle Macroéconomique de l’Impact de la
crise du COVID-19 sur l’économie Algérienne

Table des matières


1. PIB réel .......................................................................................................................................... 35
A. CONSTRUCTION DU PIB REEL TRIMESTRIEL ................................................................................. 35
B. CONSTRUCTION DE SERIES PUBLIQUES ET DE CONSOMMATION PRIVEE TRIMESTRIELLE ........................... 36
C. CONSTRUCTION DE LA DEMANDE MONDIALE .............................................................................. 36
D. ESTIMATION D’UN MODELE POUR LA CROISSANCE DE L’ECONOMIE ALGERIENNE .................................. 36
E. PREVISIONS DE LA CROISSANCE DU PIB ..................................................................................... 38
2. Emploi et chômage ....................................................................................................................... 40
A. EMPLOI ............................................................................................................................. 40
B. CHOMAGE ......................................................................................................................... 50
3. Balance commerciale .................................................................................................................... 43
A. IMPORTATIONS : ................................................................................................................. 43
B. EXPORTATIONS : ................................................................................................................. 43
C. PIB NOMINAL : ................................................................................................................... 44

L’objet de cette note est de présenter la situation économique est tributaire de la


méthodologie adoptée pour estimer l’impact réaction du gouvernement.
du COVID-19 sur l’économie algérienne en
Ce document décrit toutes les étapes de la
2020. Etant donné l’absence de données
méthode ainsi que les hypothèses (soulignées).
économiques pour les premiers mois de 2020,
l’estimation porte essentiellement sur l’impact Les données étant limitées en fréquence
dû à la baisse du prix du pétrole. Il est fait (données annuelles), profondeur historique et
toutefois une hypothèse de baisse de détail (peu de variables) il est nécessaire
consommation au Q2 2020. Il n’y a cependant d’avoir une approche parcimonieuse et
pas de choc sur la production dû qui serait dû rigoureuse à la fois. Des données trimestrielles
au confinement, si bien qu’il est possible que la existent toutefois pour le PIB en valeur (et sa
baisse de croissance soit plus importante. décomposition en secteurs) et le taux de
Enfin, il faut noter que l’évolution de la croissance en glissement annuel du volume
chainé. Il parait intéressant d’exploiter ces

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 42


données afin d’avoir une estimation plus Une fois cette estimation du taux de croissance
robuste du taux de croissance 2020. Les du PIB effectuée, nous l’avons utilisée pour
principaux facteurs impactant le taux de évaluer l’évolution de l’emploi, du chômage, de
croissance sont les dépenses d’équipement la balance commerciale et du déficit
publiques, la consommation publique, la budgétaire.
consommation privée, la demande mondiale et
le prix du pétrole (Brent).

1. PIB réel
a. Construction du PIB réel trimestriel
L’ONS fournit des données trimestrielles du PIB désaisonnalisé (Graphique 1). La
nominal depuis 1999 et un taux de croissance désaisonnalisation a été effectuée sur le PIB en
en glissement annuel et volumes chainés log (désaisonnalisation additive) car elle ne
depuis 2000. Il est possible donc d’utiliser ces présentait pas des résultats satisfaisant sur le
deux séries pour construire une série de PIB en PIB en niveau.
volumes chainés qui n’est toutefois pas

Figure 2 : Construction du PIB réel trimestriel (Graphique 1)

Une fois cette série trimestrielle construite, elle s’assurer de la validité de cette méthode
a été comparée au PIB en volume annuel pour (Graphique 2).

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 43


Figure 3 : Graphique 2 : Comparaison des taux de croissance des séries trimestrielle (annualisée) et annuel

La légère différence en 2017 n’est pas due au croissance annuels des séries SA et NSA étant
processus de désaisonnalisation (les taux de les mêmes) et les données ont été vérifiées.

b. Construction de séries publiques et de consommation privée trimestrielle


Les séries de dépenses d’équipement, de grandeurs en valeur ou en volume. Pour les
consommation publique et privée sont dépenses d’équipement, le poids dans
disponible uniquement en données annuelles. l’investissement total, plutôt que le poids dans
Toutefois, nous pouvons, en supposant que les le PIB a été choisi le déflateur de
poids de ces variables dans le PIB sont l’investissement étant plus pertinent que le
constants sur une année, déduire des séries déflateur du PIB. Une série d’ « investissement
trimestrielles. Ces poids ont été appliqués au et consommation publique » a été construite
PIB en volume trimestriel précédemment en sommant la consommation publique et les
construit ce qui implique comme hypothèse dépenses d’investissement, ceci afin de ne pas
que ces poids sont les mêmes pour les avoir trop de variable dans le modèle.

c. Construction de la demande mondiale


Le choc actuel étant d’ampleur globale il est Bas, Etats-Unis et Royaume-Uni. La Turquie n’a
important de tenir compte de la demande pas été sélectionnée du fait de la difficulté
mondiale adressée à l’Algérie. Nous avons 6 d’obtenir une PIB homogène avec les autres
des 7 principaux partenaires commerciaux de pays. En 2019, ces 6 pays représentaient 68%
l’Algérie en fonction de leurs poids dans les des exportations Algériennes (Tableau 1).
exportations : Italie, Espagne, France, Pays-

Tableau 1 : Part des principaux partenaires commerciaux de l’Algérie.

Exportations en valeurs
Nom 2017 2018 2019 Rang2019 Part 2019
Italie 5 627,41 6 129,57 8 039,32 1 18,56
Espagne 4 090,23 5 004,42 6 854,29 2 15,82
France 4 418,57 4 634,10 4 259,61 3 9,83
Pays-Bas 1 908,55 2 246,89 3 713,99 4 8,57
Etats-Unis 3 463,70 3 862,19 3 675,00 5 8,48

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 44


Turquie 1 831,85 2 315,61 3 529,23 6 8,14
Royaume-Uni 1 603,38 2 770,10 2 941,76 7 6,79

A partir de ces données, Il est possible de chacun de ces pays pour obtenir une
calculer des poids annuels supposés stables sur estimation du taux de croissance de la
l’année et pondérer les taux de croissance de demande mondiale adressée à l’Algérie.

d. Estimation d’un modèle pour la croissance de l’économie Algérienne


Une relation de long-terme a été estimée avec (en USD) comme variable explicative (toutes
le PIB comme variable expliquée et les les variables sont en log). Les résultats de
investissements et consommation publiques, l’estimation se trouvent dans le tableau 2.
la consommation privée et le prix du pétrole
𝒍𝑷𝑰𝑩𝒕 = 𝜻 + 𝜶 ∗ 𝒍𝑫𝑷𝒕 + 𝜷 ∗ 𝒍𝑪𝒕 + 𝜸 ∗ 𝒍𝑩𝒓𝒆𝒏𝒕 + 𝝐𝒕

Tableau 2 : relation de long terme (variable expliquée : log du PIB)

Variable Coefficient p-value


lDepEquip_Conso_pub 0.13 0.0194
lConso_priv 0.55 <2e-16
lBrent 0.0035 0.67
constante 3.08 <2e-16

Le Brent n’est pas statistiquement significatif croissance de la consommation « exogène »


mais nous le gardons dans l’équation pour son dans l’équation de court-terme. De même, les
intérêt économique. La consommation privée taux de croissance du prix du pétrole et de la
et les dépenses publiques sont demande mondiale étant corrélés, cette
particulièrement corrélées, ce qui peut dernière est « purgée » avant d’être intégrée
expliquer la faiblesse du coefficient des dans l’équation de court-terme (variable avec
dépenses publiques dans l’équation. Pour cette un tilde ci-dessous). Le résidu de l’équation de
même raison, le taux de croissance de la long-terme intervient dans celle de court-
consommation privée est régressé sur celui des terme comme force de rappel.
dépenses publiques pour utiliser un taux de
𝟐

𝒅𝒍𝑷𝑰𝑩𝒕 = 𝒂 + 𝒃 ∗ ̂ ̃𝒕 + 𝒆 ∗ 𝒅𝒍𝑫𝑴
𝝐𝒕−𝟏 + 𝒄 ∗ 𝒅𝒍𝑫𝑷𝒕 + 𝒅 ∗ 𝒅𝒍𝑪 ̃ 𝒕 + ∑ 𝝓𝒊 ∗ 𝒅𝒍𝑩𝒓𝒆𝒏𝒕𝒕−𝒊 + 𝒖𝒕
𝒊=𝟎

Tableau 3 : relation de court-terme (variable expliquée : taux de croissance du PIB)

Variable Coefficient p-value


résidusLT -0.08 0.036
dlDepEquip_Conso_pub 0.144 0.028
dlConso_priv_tilde 0.634 0.0641
dlDemandeMondiale_tilde 0.5205 0.21
dlBrent (t) 0.0026 0.0054
dlBrent (t-1) 0.0036 0.0054
dlBrent (t-2) 0.0022 0.0054
constante 0.006 0.001

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 45


Comme le suggère le graphique ci-dessous ce
modèle a de bonne performance sur
l’échantillon d’estimation (R² de 0.62).

Figure 4 Graphique 3 : nuage de points entre la variable expliquée (axe x) et la son estimation (axe y).

e. Prévisions de la croissance du PIB

Pour construire les prévisions il faut tout pour chaque étape t on a besoin des résidus en
d’abord un scenario pour les variables t-1 de l’équation de long terme).
exogènes et ensuite boucler entre l’équation
Voici les différents scenarios pour les variables
de court-terme et l’équation de long terme (car
exogènes :

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 46


- Prix du pétrole : 6 pays. Ces données ne prennent donc
o 30 USD en moyenne sur 2020 pas en compte la chute importante au
puis + 6.3% (FMI) premier trimestre 2020.
o 35 USD en moyenne sur 2020
puis + 6.3% (FMI) - Consommation : Croissance moyenne
Ces deux chocs ne sont pas si différents 2019 sur toute l’année 2020 sauf pour
puisque le baril a déjà chuté à 33USD le T2. -2% correspond au minimum
fin T1 2020. Il est comparé donc une observé en variation trimestrielle sur
légère hausse à une légère baisse par l’échantillon.
rapport à T1 2020. - Dépenses publiques : Dans les 3
scenarios la consommation publiques
- Demande mondiale : -3.31% sur
est supposée chuter de 1.6% :
chaque trimestre de l’année 2020
o Baisse de 10% des dépenses
correspondant à une croissance
d’équipement (donc de 5% des
annuelle de -7.71% de la demande
dépenses publiques).
mondiale adressée à l’Algérie. Il est
o Baisse de 20% des dépenses
supposé ici que les poids de chacun des
d’équipement (donc 8.88% des
6 pays sera le même en 2020 qu’en
dépenses publiques).
2019. Cette baisse annuelle de 7.71%
o Baisse de 30% des dépenses
est calculée à partir des prévisions du
d’équipement (donc 12.75%
FMI (WEO avril 2020) pour chacun des
des dépenses publiques).

Tableau 4 : Prévision du taux de croissance annuel du PIB Algérien pour chaque scenario

Annuel Variation trimestrielle


2020 T1 T2 T3 T4
Demande mondiale basée sur -7,71% -3,31% -3,31% -3,31% -3,31%
prevision FMI
Consommation privée -0,72% 0% -2% 0 0
Consommation publiques -1,60%

Brent\Investissement public -10% -20% -30%


35 USD -4,48% -5,00% -5,60%
30 USD -4,55% -5,10% -5,70%

*Variations trimestrielles en écart par rapport à la moyenne trimestrielles 2019 (0.33%)

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 47


2. Emploi et chômage

a. Emploi
Il a d’abord été corrigé la série d’emploi ONS croissance en 2019, ce sont des données de
en tenant compte du point aberrant (de son l’OIT qui ont été appliquées.
taux de croissance) en 2004. Pour le taux de

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 48


Figure 5 Graphique 4 : Comparaison des chiffres d’emploi

N.B. : La série orange est la série corrigée. Est appliquée ensuite une régression de
l’emploi sur le PIB (variables en log) sur
données annuelles.

Tableau 5 : régression emploi sur PIB.

lGDP constante
Valeur 0,80063266 -4,09578108
Ecart-type 0,02204167 0,36058711

Tableau 6 : prévision de PIB et l’emploi

Scenario PIB
Brent\Investissement public -10% -20% -30%
35 USD -4,48% -5,00% -5,60%
30 USD -4,55% -5,10% -5,70%

Scenario emploi (%)


Brent\Investissement public -10% -20% -30%
35 USD -2,97% -3,39% -3,87%
30 USD -3,02% -3,47% -3,95%

Scenario emploi (milliers d'emploi)


Brent\Investissement public -10% -20% -30%
35 USD - 327,64 - 372,82 - 424,71
30 USD - 333,74 - 381,49 - 433,34

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 49


b. Chômage

Est estimé ensuite l’effet de la croissance sur est bien négative comme l’illustre le nuage de
les variations du taux de chômage. La relation points ci-dessous.

Figure 6 Graphique 5 : Variation du taux de chômage et croissance

A partir des données de force de travail et l’estimation commence en 1996 (1995 étant le
d’emploi (reconstitué ci-dessus pour 2019) Il point le plus à droite du graphique précédent).
est estimé un taux de chômage pour 2019
Comme c’est souvent le cas on considère un
(~11.9% en légère augmentation). De plus, afin
seuil dans la loi d’Okun et la formule se décline
de limiter l’effet de valeurs extrêmes
de la façon suivante :

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 50


𝚫𝑷𝑰𝑩𝒕
𝚫𝑼𝒕 = 𝜶 ( − 𝒔𝒆𝒖𝒊𝒍)
𝑷𝑰𝑩(𝒕−𝟏)

Le seuil pertinent est variable selon les pays et Enfin, Il est considéré un effet asymétrique
les périodes. Est choisi simplement le taux de afin de tenir compte du fait qu’une croissance
croissance moyen sur la période d’estimation en dessous du seuil a un effet beaucoup plus
(environ 3,4%). important qu’une croissance au-dessus du
seuil. L’équation finale est la suivante :

𝚫𝑷𝑰𝑩𝒕
𝚫𝑼𝒕 = 𝜶 ( − 𝟑, 𝟒%) + 𝟏𝒄𝒓𝒐𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆<𝒔𝒆𝒖𝒊𝒍
𝑷𝑰𝑩(𝒕−𝟏)

Tableau 7 : prévision de chômage.

Scenario PIB
Brent\Investissement public -10% -20% -30%
35 USD -4,48% -5,00% -5,60%
30 USD -4,55% -5,10% -5,70%

Chômage (variation)
Brent\Investissement public -10% -20% -30%
35 USD 3,08 3,36 3,68
30 USD 3,12 3,41 3,73

Chômage (taux de)


Brent\Investissement public -10% -20% -30%
35 USD 14,96 15,24 15,56
30 USD 15,00 15,30 15,62

3. Balance commerciale
Dans cette partie nous avons besoin d’une que le taux de change sera fixe tout au long de
prévision du PIB des exportations et des l’année.
importations, le tout en nominal. Il est supposé

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 51


a. Importations :
Le gouvernement a annoncé une baisse de 10 d’appliquer cette variation à la valeur des
Milliards d’USD (de 41 à 31 Mds) pour 2020. En importations nominales LCU.
supposant le taux de change fixe Il est possible
b. Exportations :
Les exportations sont supposées suivre la scenario (30 USD ou 35 USD) pour 2020.
variation de production de pétrole dont est Comme pour les importations, en supposant
déduit le volume des rapports de l’OPEP et que le taux de change est fixe il est possible
d’une note de Goldman Sachs. Les volumes d’appliquer les variations de production en
annuels moyen en milliers de baril/jour sont valeur (USD) aux exportations en valeur 2019
multiplié par le prix moyen du Brent pour 2019 (LCU).
et par l’un prix moyen du Brent des deux

c. PIB nominal :
Ayant déjà les projections du PIB réel, il suffit celui du déflateur des exportations pétrolières
d’avoir celles du taux de croissance déflateur (Tableau 8).
du PIB qui sont régressées sur son retard et sur

Tableau 9 : Régression déflateur du PIB

Variable dlDefPIB dlX_petrol C


(t-1)
Coefficient 0,367 0,269 0,03
Ecart-type 0,096 0,051 0,02

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 52


Suivant le scenario sur le prix du pétrole, l’évolution du déflateur du PIB ne sera pas la même.

Tableau 10 : Scenario taux de croissance déflateur du PIB

grGDP_def
Scenario 35 USD - 9,23%
Scenario 30 USD - 11,32%

Tableau 11 : Prévisions du taux de croissance du PIB nominal

PIB nominal (croissance)


Brent\ -10% -20% -30%
Investissement
public
35 USD -13% -14% -14%
30 USD -15% -16% -16%

Tableau 12 : Prévision de la balance commerciale

Trade balance (% GDP)


Brent\Investissement -10% -20% -30%
public
35 USD -13,33% -13,40% -13,49%
30 USD -15,47% -15,56% -15,66%

4. Déficit budgétaire

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 53


Pour estimer le déficit budgétaire, il faut appliquée au PIB nominal 2020 estimé. Pour les
projeter les recettes et les dépenses de l’Etat. dépenses, sont retenus plusieurs scénarios
Pour les recettes, est utilisée la pression fiscale d’évolution des dépenses publiques (tels que
moyenne sur les 5 dernières années qui est définis plus haut).

Tableau 8 : Prévision du déficit budgétaire (Déficit budgétaire (%PIB))

Brent\Investissement public -10% -20% -30%


35 USD -8,3% -7,2% -6,0%
30 USD -9,1% -8,0% -6,8%

Analyse rapide de l’impact socio-économique du COVID19 sur l’Algérie – Mai 2020 54