Vous êtes sur la page 1sur 603

MON RETOUR

A DIEU TOUT-PUISSANT

L’ÉGLISE DE DIEU TOUT-PUISSANT


Le contenu de ce livre a été entièrement traduit par des traducteurs
professionnels. Toutefois, du fait des différences linguistiques, etc., un petit
nombre d’inexactitudes est inévitable. Si vous trouvez la moindre inexactitude
de ce genre, veuillez-vous référer à la version originale chinoise. N’hésitez pas
également à nous contacter pour nous en faire part afin que le livre puisse être
révisé lors de sa réédition.
Table des matières

1. Le brouillard se dissipe et je trouve le chemin menant au royaume des cieux


2. La route vers la purification
3. Découvrir le mystère du jugement
4. L’éveil d’un esprit trompé
5. Un cœur errant rentre à la maison
6. Écoute ! Qui est Celui qui parle ?
7. Comment je suis presque devenue une vierge folle
8. Dieu Tout-Puissant m’a conduit sur le chemin menant à la purification
9. Une espèce différente d’amour
10. Le royaume des cieux est en réalité sur la terre
11. J’ai renoué avec le Seigneur grâce à des notifications de YouTube
12. L’énigme de la Trinité révélée
13. D’où vient cette voix ?
14. Le Seigneur est apparu en Orient
15. Grâce à la compréhension du mystère des noms de Dieu, je suis le rythme des
pas de l’Agneau
16. La parole de Dieu est ma force
17. Percer l’étroit encerclement de Satan
18. La parole de Dieu me guide à travers les pièges
19. Un « pigeon voyageur » apporte une nouvelle primordiale
20. Je perce à jour les mensonges du gouvernement du CCP et l’amour de Dieu
me ramène à Lui
21. Échapper au piège de la rumeur
22. S’échapper de l’« antre du tigre »
23. A Battle
24. Les paroles de Dieu m’ont guidée pour affronter les tentations de Satan
25. Ce que j’ai gagné en faisant l’expérience des tentations de Satan
26. Qui fait obstacle sur la route du royaume céleste
27. Après avoir compris la vérité du discernement entre le vrai Christ et les faux, je
ne résiste plus aveuglément
28. Ouvrir la porte de mon cœur et accueillir le retour du Seigneur
29. Rencontrer à nouveau le Seigneur
30. Percer le brouillard pour voir la lumière
31. La lumière devient chaude pendant la traversée du tunnel
32. Le ciel, ce jour-là, était particulièrement clair et ensoleillé
33. Un petit brin d’herbe qui a poussé au milieu des ronces
34. Une percée
35. Fortune et infortune
36. Un éveil spirituel chrétien
37. J’ai trouvé le vrai bonheur
38. Un mariage heureux commence par l’acceptation du salut de Dieu
39. Le retour d’un fils prodigue
40. Dieu est à mes côtés
41. J’ai trouvé un vrai foyer
42. Un genre de salut différent
43. J’ai accueilli le retour du Seigneur
44. Retour à la maison
45. L’affaire du McDonald’s de Zhaoyuan donne lieu à une crise familiale
46. La tourmente du divorce s’est apaisée
47. Perdu et retrouvé
48. Je suis rentré à la maison
49. Revenu du gouffre
50. Revenir à la vie après avoir frôlé la mort
1. Le brouillard se dissipeet
je trouve le chemin menant au royaume des cieux

Par Chen Ai, Chine


J’ai suivi mes parents dans leur croyance au Seigneur depuis mon jeune âge, et
à présent, la vieillesse me guette. Bien qu’ayant cru au Seigneur toute ma vie, le
problème de savoir comment me débarrasser du péché et accéder au royaume des
cieux constituait une énigme insoluble qui me causait un désarroi permanent, avec
le sentiment d’être perdu et affligé. Je désirais tant être capable de savoir, tant que
j’étais en vie, comment me débarrasser du péché et accéder au royaume des cieux,
afin que, le moment venu, je sois capable d’affronter la mort en sachant ma vie
complète, et que je puisse enfin rencontrer le Seigneur le cœur en paix.
Dans l’espoir de résoudre ce dilemme, j’ai consulté avidement la Bible, passant
de l’Ancien au Nouveau Testament et vice-versa, lisant et relisant la Bible. Mais, au
bout du compte, je ne suis pas parvenu à trouver la bonne réponse. N’ayant pas
d’autre choix, il ne me restait plus qu’à m’efforcer de me comporter aussi
conformément que possible aux enseignements du Seigneur, car le Seigneur a dit :
« Le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en s’emparent »
(Matthieu 11:12). Toutefois, j’ai découvert que, dans la vie réelle, j’avais beau faire
des efforts, je ne parvenais toujours pas à vivre à la hauteur des exigences du
Seigneur. Comme l’a dit le Seigneur : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout
ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus
grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras
ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22:37-39). Le Seigneur exige que nous
aimions Dieu de tout notre cœur et de toute notre âme, et que les frères et les sœurs
s’aiment les uns les autres. Cependant, en dépit de mes efforts, je ne parvenais tout
simplement pas à atteindre ce type d’amour, car mon amour pour ma famille était
plus grand que mon amour pour le Seigneur, et je n’étais, tout simplement, pas
capable d’aimer véritablement mes frères et sœurs de l’Église comme je m’aimais
moi-même. Au contraire, j’étais souvent mesquin et calculateur avec les autres
quand mes propres intérêts étaient en jeu, à tel point qu’un sentiment d’amertume
émergeait en moi. Comment quelqu’un comme moi pourrait-il jamais être sauvé et

1
accéder au royaume des cieux ? Le Seigneur Jésus a également affirmé beaucoup
de choses au sujet de l’accès au royaume des cieux. Par exemple : « Je vous le dis
en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits
enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux » (Matthieu 18:3). « Car,
je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens,
vous n’entrerez point dans le royaume des cieux » (Matthieu 5:20). J’étais
incapable de mettre en pratique ne serait-ce qu’une seule de ces exigences du
Seigneur. Je disais souvent des mensonges et tenais le Seigneur pour responsable
à chaque fois que quelque chose n’allait pas. Mes pensées étaient empreintes de
fourberie et de malhonnêteté, et je languissais en permanence dans le péché, le
péché et le repentir, le repentir et le péché, et ainsi de suite. Le Seigneur est saint,
et il est dit dans la Bible : « La sanctification, sans laquelle personne ne verra le
Seigneur » (Hébreux 12:14). Comment quelqu’un d’aussi souillé que moi pourrait-il
jamais être apte à entrer dans le royaume des cieux ? Cela me contrariait beaucoup.
Pourtant, je débordais de joie chaque fois que je lisais la doctrine de la justification
par la foi que défend Paul dans les Épîtres aux Romains, aux Galates et aux
Éphésiens, à savoir qu’avoir la foi et être baptisé signifie que l’on sera certainement
sauvé, que si nous croyons au Seigneur dans notre cœur et Le reconnaissons par la
parole, alors nous sommes justifiés par la foi, sauvés à jamais, et que lorsque le
Seigneur reviendra, Il nous élèvera à coup sûr au royaume des cieux. J’avais
l’impression que je n’avais pas à m’inquiéter au sujet de l’accès au royaume des
cieux. Mais alors, je me rappelais que le Seigneur avait dit que les hommes ne
pouvaient accéder au royaume des cieux que par leurs propres efforts, et cela me
mettait mal à l’aise. La justification par la foi, puis l’accès au royaume des cieux, cela
était-il aussi simple ? Lorsque j’ai vu, en particulier, de vieux croyants pieux qui
approchaient du terme de leur vie et paraissaient fébriles et inquiets, à tel point qu’ils
pleuraient abondamment et qu’aucun d’entre eux ne semblait heureux de partir, je
n’ai pu m’empêcher de me demander : « S’ils disent qu’ils peuvent accéder au
royaume des cieux avec pour seule justification leur foi, pourquoi, alors, semblent-ils
si terrifiés sur leur lit de mort ? On aurait dit qu’ils ignoraient eux-mêmes s’ils avaient
été sauvés ou non, et où ils iraient après la mort. J’ai réfléchi aux paroles du Seigneur
Jésus maintes et maintes fois, et je me suis aussi penché sur les paroles de Paul, et
2
j’ai découvert que les paroles de Jésus et les paroles de Paul différaient grandement
quant à savoir qui pouvait accéder au royaume des cieux. Selon Paul, une personne
est justifiée par la foi grâce à sa seule croyance au Seigneur ; si tel était le cas, nous
serions donc tous sauvés. Alors pourquoi le Seigneur Jésus a-t-Il dit : « Le royaume
des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des
poissons de toute espèce. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et, après
s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent
ce qui est mauvais » (Matthieu 13:47-48) ? Pourquoi, quand le Seigneur revient
dans les derniers jours, a-t-Il besoin de séparer le blé de l’ivraie, les brebis des
chèvres, et les bons serviteurs des mauvais serviteurs ? Il est clair, à partir de ces
paroles du Seigneur Jésus, que tous les croyants ne peuvent pas accéder au
royaume des cieux. Alors, je me suis demandé : suis-je sauvé ? Serai-je en mesure
d’accéder au royaume des cieux quand je mourrai ? Ces questions continuaient de
me tarauder l’esprit comme de véritables énigmes, et j’étais dans l’incapacité d’y
répondre.
Dans l’espoir de résoudre ce problème, j’ai consulté des ouvrages écrits par des
personnages spirituels réputés à travers les âges, mais la plupart de mes lectures
étaient des interprétations de la justification par la foi exposée dans les Épîtres aux
Romains, aux Galates et aux Éphésiens, et aucun de ces livres n’a réussi à dissiper
ma confusion. J’ai alors rendu visite à tous les anciens réputés pour leur
connaissance du Seigneur, et assisté à des réunions de nombreuses confessions
religieuses différentes, mais j’ai trouvé qu’ils disaient tous plus ou moins la même
chose, et personne n’a pu m’expliquer clairement le mystère de l’accès au royaume
des cieux. Plus tard, j’ai découvert une confession religieuse étrangère prometteuse,
et je me suis dit que ce genre d’Église pourrait peut-être me permettre d’y voir un
peu plus clair. Alors, plein d’enthousiasme, je suis allé assister à l’une de leurs
réunions. Le début du sermon m’a quelque peu illuminé, mais au bout du compte,
eux aussi prêchaient la justification par la foi, et cela m’a profondément déçu. Après
la réunion, j’ai cherché le pasteur responsable et lui ai demandé : « Pasteur, je crains
de ne pas avoir compris ce que vous avez dit, “Le salut est une fois pour toutes.”
Pouvez-vous échanger davantage avec moi sur ce sujet ? » Le pasteur m’a
répondu : « C’est très facile à comprendre. Il est dit dans l’Épître aux Romains : “Qui
3
accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ?” (Romains
8:33-34). Le Seigneur Jésus-Christ nous a déjà absous de tous nos péchés par sa
crucifixion. C’est-à-dire que tous les péchés – que nous avons commis dans le
passé, que nous commettons aujourd’hui, ou que nous commettrons à l’avenir –
nous sont tous pardonnés. Nous sommes à jamais justifiés par la foi en Christ, et si
le Seigneur ne nous condamne pas pour nos péchés, qui pourrait donc nous
accuser ? Par conséquent, nous ne devons pas perdre espoir d’accéder au royaume
des cieux. » La réponse du pasteur m’a encore plus perturbé, alors j’ai poursuivi par
cette question : « Comment expliquez-vous ce qui est écrit dans l’Épître aux
Hébreux, “Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de
la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés” (Hébreux 10:26) ? » Le visage
du pasteur s’est empourpré, il n’a plus rien dit et ma question est demeurée sans
réponse. Non seulement ce rassemblement n’avait pas dissipé ma confusion, mais
au contraire, il m’avait contrarié encore davantage. Je me suis dit : « Je crois au
Seigneur depuis des décennies, mais si je ne sais même pas clairement si mon âme
ira ou non au Seigneur quand je mourrai, cela ne signifie-t-il pas que ma foi a été
confuse toute ma vie ? » J’ai alors entrepris de chercher absolument partout la
réponse à mon problème.
En mars 2000, je suis parti étudier dans un séminaire dirigé par des étrangers,
convaincu que des sermons prêchés par des étrangers auraient plus de valeur, et
qu’ils dissiperaient ma confusion. Cependant, à ma grande surprise, après y avoir
étudié pendant deux mois, période au cours de laquelle j’avais une foi débordante,
j’ai découvert que les prêches des pasteurs étaient tous aussi poussiéreux, et qu’il
n’y avait absolument aucune nouvelle lumière dans leurs sermons. Pendant mon
séjour, je n’ai pas entendu un seul sermon qui ait apporté la vie, ni même lu un seul
essai spirituel. Non seulement mes doutes n’avaient pas disparu, mais au contraire,
le temps passé là-bas ne faisait que renforcer mon trouble. Je ne pouvais
m’empêcher de ressentir de la confusion, et je me suis dit : « Je suis là depuis plus
de deux mois, mais qu’en ai-je tiré ? Si je ne peux pas en tirer de la provision, alors,
à quoi bon poursuivre ces études ? »
Un soir, après le dîner, j’ai demandé à un pasteur : « Pasteur, en tant
qu’étudiants en théologie, est-ce là tout ce que nous étudions ? Ne pouvons-nous
4
pas parler du chemin de la vie ? » Le pasteur répondit de façon très solennelle : « Si
nous n’abordons pas ces sujets lors de nos études théologiques, alors de quoi
devrions-nous parler ? Détendez-vous et continuez à étudier, tout simplement ! Nous
sommes la plus importante organisation religieuse au monde et sommes reconnus
mondialement. Nous vous formerons ici pendant trois années à l’issue desquelles
vous aurez la qualification de pasteur à l’international. Quand le moment sera venu,
vous pourrez emporter ce certificat partout dans le monde pour prêcher l’évangile et
établir des églises. » La réponse du pasteur m’a profondément déçu. Je ne voulais
pas être pasteur, mais simplement savoir comment accéder au royaume des cieux.
Je lui ai donc demandé : « Pasteur, puisque le fait d’avoir un certificat de pasteur
ouvre tant de portes, pourrai-je alors l’utiliser pour accéder au royaume des cieux ? »
En entendant cela, le pasteur s’est tu. J’ai poursuivi : « Pasteur, j’ai entendu dire que
vous croyiez au Seigneur depuis l’enfance. Cela fait maintenant plusieurs décennies,
je me pose donc la question, avez-vous été sauvé ? » Il a répondu : « Oui. » Je lui ai
demandé : « Pourrez-vous alors accéder au royaume des cieux ? » Il a dit, sûr de
lui : « Bien sûr que oui ! » Puis je lui ai demandé : « Puis-je vous demander sur quoi
vous vous basez pour dire que vous pourrez accéder au royaume des cieux ? Êtes-
vous un homme plus juste que les scribes et les Pharisiens ? Aimez-vous votre
prochain autant que vous-même ? Êtes-vous saint ? Réfléchissez à cela : nous ne
pouvons toujours pas nous empêcher de pécher à tout moment et d’aller à l’encontre
des enseignements du Seigneur, et au quotidien, nous péchons le jour et nous
confessons la nuit. Dieu est saint, alors pensez-vous vraiment que nous serons
capables d’entrer dans le royaume des cieux si nous sommes habités à ce point par
le péché ? » Le pasteur n’a pas su que répondre, le visage empourpré, et il n’a pas
prononcé une seule parole pendant un bon moment. J’ai trouvé sa réaction très
décevante, et j’avais le sentiment que si je continuais mes études là-bas, je ne
parviendrais pas à comprendre le mystère concernant la façon d’obtenir la vie et
d’entrer dans le royaume des cieux. C’est alors que j’ai abandonné mes études au
séminaire et suis retourné chez moi.
Sur le trajet du retour, je me sentais au plus bas, comme jamais auparavant.
J’avais l’impression que mon dernier espoir avait été anéanti. Je me suis dit : « Même
dans un séminaire dirigé par des pasteurs étrangers, ma recherche ne m’a pas
5
permis de trouver le chemin qui me permettrait de me débarrasser du péché et
d’accéder au royaume des cieux. Où puis-je aller pour rechercher ce chemin, à
présent ? » J’avais l’impression d’être arrivé au bout d’une impasse. À ce moment
précis, l’image de mon vieux père et d’un vieux pasteur, tous deux en pleurs à
l’approche de la mort, a ressurgi dans mon esprit. J’ai songé qu’ils avaient passé leur
vie entière à prêcher la justification par la foi, selon laquelle les gens entreraient dans
le royaume des cieux après la mort, mais que, finalement, ils étaient morts rongés
par les regrets. J’avais cru au Seigneur toute ma vie et avais dit aux gens, chaque
jour, qu’ils iraient au royaume des cieux à leur mort. Pourtant, je n’avais jamais
clairement su comme entrer véritablement dans le royaume des cieux. Allais-je
quitter cette vie rongé par le regret, tout comme mon père et le pasteur ? Au beau
milieu de ma détresse, ces paroles du Seigneur me sont soudainement venues à
l’esprit : « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ;
frappez, et l’on vous ouvrira » (Matthieu 7:7). « C’est vrai », ai-je pensé. « Le
Seigneur est fidèle, et tant que je chercherai avec un cœur sincère, le Seigneur me
guidera sûrement. Je ne peux pas abandonner. Je continuerai à chercher le chemin
vers le royaume des cieux jusqu’à mon dernier souffle ! » Je me suis alors présenté
devant le Seigneur pour prier : « Seigneur bien-aimé, j’ai cherché en tous lieux la
façon de me débarrasser du péché et d’entrer dans le royaume des cieux, mais
personne n’a été en mesure de résoudre mon problème. Seigneur bien-aimé, que
dois-je faire ? En tant que prédicateur, je demande chaque jour aux frères et sœurs
de chercher avec assiduité et patience jusqu’au bout, et je leur dis que Tu nous
emmèneras au royaume des cieux après notre mort. Mais, à ce stade, je n’ai
absolument aucune idée de la façon de me débarrasser du péché et d’accéder au
royaume des cieux. Ne suis-je pas l’aveugle qui conduit les aveugles, qui mène ses
frères et sœurs au précipice ? Seigneur bien-aimé, où dois-je aller chercher le
chemin qui mène au royaume des cieux ? Je T’en prie, guide-moi ! »
Après être revenu chez moi, j’ai entendu dire que nombre de bonnes brebis et
de brebis éminentes de notre Église s’étaient tournées vers l’Éclair Oriental.
Beaucoup de gens disaient que l’Éclair Oriental apportait une nouvelle
compréhension et une nouvelle lumière, et que même les pasteurs expérimentés
admiraient ses sermons. Chaque fois que j’entendais dire cela, je pensais : « On
6
dirait vraiment que les sermons de l’Éclair Oriental sont de haute volée. C’est
dommage que je n’aie rencontré personne de l’Éclair Oriental. Ce serait fantastique
si je pouvais les rencontrer un jour ! Si ce jour-là arrive, il est certain que j’écouterai
et que je chercherai avec ferveur, afin de comprendre pourquoi leurs sermons sont
si bons, et s’ils peuvent ou non dissiper la confusion qui m’habite depuis des
années. »
Un jour, une dirigeante d’Église m’a dit : « L’Éclair Oriental a détourné nombre
des bonnes brebis cette Église. Toutes les confessions religieuses ferment à présent
leurs églises, et nous devons exhorter nos frères et sœurs à n’avoir absolument
aucun lien avec quiconque de l’Éclair Oriental et, en particulier, à ne pas écouter
leurs sermons. Si tous nos fidèles commencent à croire à l’Éclair Oriental, à qui
pourrons-nous encore prêcher ? » Entendre la dirigeante d’Église dire cela m’a
rempli de dégoût, et j’ai pensé : « Notre église est ouverte à tous, alors pourquoi la
fermer ? Pourquoi ne pas accueillir un étranger venu de loin ? Il est dit dans la Bible :
“N’oubliez pas l’hospitalité ; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges,
sans le savoir” (Hébreux 13:2). Pour avoir hébergé des étrangers, Abraham a été
béni par Dieu, et il a eu un fils à l’âge de cent ans ; parce qu’il avait hébergé deux
anges, Lot a été épargné par la destruction de Sodome ; la prostituée Rahab a ouvert
sa porte à des espions d’Israël et toute sa famille a pu être sauvée ; une pauvre
veuve a reçu le prophète Élie, et ils ont ainsi évité la famine pendant trois ans et
demi. Parmi tant de gens, personne n’a été persécuté pour avoir hébergé des
étrangers venus de loin ; au contraire, tous ont été bénis par Dieu. Il est donc clair
qu’héberger des étrangers correspond à la volonté du Seigneur. Alors pourquoi iriez-
vous contre la volonté du Seigneur, fermant délibérément l’église et n’y autorisant
pas d’étrangers ? » À cette pensée, j’ai hoché la tête et lui ai dit : « C’est à l’opposé
de la volonté du Seigneur. Notre église appartient à Dieu et est ouverte à tous. Tant
que les échanges concernent la foi en le Seigneur, nous devons accueillir tous les
hommes, peu importe qui ils sont, et nous devons chercher, l’esprit ouvert, et explorer
les idées ensemble. Seule cette manière d’agir est conforme aux enseignements du
Seigneur. »
Un jour de juillet 2000, j’ai rencontré deux sœurs qui prêchaient l’Éclair Oriental
chez le frère Wang. Après nous être brièvement salués, je leur ai demandé : « Je me
7
suis toujours demandé si je pouvais ou non être sauvé et d’accéder au royaume des
cieux. L’ensemble du monde religieux adhère aujourd’hui aux paroles de Paul, avec
la conviction que nous serons sauvés simplement par la foi et le baptême, et qu’en
croyant au Seigneur dans notre cœur et en reconnaissant le Seigneur avec nos
paroles, nous serons justifiés par la foi, sauvés à jamais, et que nous serons
assurément élevés au royaume des cieux quand le Seigneur reviendra. Mais
personnellement, je ne crois pas qu’entrer dans le royaume des cieux puisse être
aussi simple que cela. Comme il est dit dans la Bible : “La sanctification, sans laquelle
personne ne verra le Seigneur ” (Hébreux 12:14). Mes frères et sœurs et moi-même
nous languissons à longueur de journée dans le péché, et je ne pense pas que les
gens qui, comme nous, vivent quotidiennement dans le péché, puissent accéder au
royaume des cieux. Je souhaiterais simplement savoir exactement comment accéder
au royaume des cieux. Pouvez-vous échanger à ce sujet avec moi ? »
Sœur Zhou a souri et m’a dit : « Mon frère, votre question est essentielle. Savoir
comment accéder au royaume des cieux constitue une préoccupation majeure pour
chaque croyant. Gagner en clarté sur ce sujet signifie savoir d’abord que les croyants
au Seigneur doivent toujours se comporter conformément aux paroles du Seigneur
Jésus, et non pas conformément à ce qu’ont dit des êtres humains. Le Seigneur
Jésus nous a clairement dit : “Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur !
n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la
volonté de mon Père qui est dans les cieux” (Matthieu 7:21). Le Seigneur n’a
jamais dit que nous pouvions accéder au royaume des cieux en ne comptant que sur
la grâce d’être sauvés, ou en étant justifiés par la foi. Justifié par la foi, sauvé à jamais
grâce à la foi, puis enfin élevé au royaume des cieux : telles étaient les paroles de
Paul. Paul n’était qu’un apôtre, faisant partie de l’humanité corrompue, et lui aussi
avait besoin du salut du Seigneur Jésus. Comment aurait-il pu réellement déterminer
si, oui ou non, les autres hommes pouvaient accéder au royaume des cieux ? Seul
le Seigneur Jésus est le Seigneur du royaume des cieux, le Roi du royaume des
cieux ; seules les paroles du Seigneur sont la vérité, et elles seules possèdent
l’autorité. Par conséquent, pour ce qui est de savoir comment accéder au royaume
des cieux, nous devons écouter uniquement les paroles du Seigneur : c’est
incontestable ! »
8
« Ensuite, il y a les questions suivantes : “À quoi font référence la justification et
le salut par la foi ?” et “Peut-on accéder au royaume des cieux une fois que l’on a été
sauvé ?” Elles sont très clairement expliquées dans les paroles de Dieu Tout-
Puissant, alors lisons à présent quelques passages des paroles de Dieu. Dieu Tout-
Puissant dit : “Tu sais seulement que Jésus descendra dans les derniers jours,
mais comment exactement descendra-t-Il ? Un pécheur comme toi, toi qui
viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu,
peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil
homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté
comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu
ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu
n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme
et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance
te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as
simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon
le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu
es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon,
tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté
une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de
la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient
d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu”
(« Concernant les appellations et l’identité », dans La Parole apparaît dans la chair).
“Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait
que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice
d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son
tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de
Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les
péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à
débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu
par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu
est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé
l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un
9
domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront
d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront
véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie” (La
préface de La Parole apparaît dans la chair). »
Sœur Wang a ainsi poursuivi son échange : « À l’ère de la Grâce, le Seigneur
Jésus a accompli l’œuvre de rédemption de l’humanité, devenant un sacrifice
d’expiation pour l’humanité par la crucifixion, et nous rachetant. Tant que nous
acceptons le salut du Seigneur et que nous nous repentons et confessons nos
péchés au Seigneur, alors nos péchés nous sont pardonnés, et nous sommes alors
aptes à jouir de la grâce et des bénédictions du Seigneur. Ce que je veux dire par
“nos péchés nous sont pardonnés”, c’est que nous ne sommes plus condamnés à
mort, en vertu de la loi, pour avoir violé la loi, et c’est ce que signifient réellement la
justification par la foi et “être sauvé par la foi”. Mais cela ne signifie pas que nous
sommes alors libres du péché ou dénués de souillure, et cela ne signifie pas non
plus que nous serons capables d’accéder au royaume des cieux. En effet, même si
nos péchés nous sont pardonnés, notre nature pécheresse demeure profondément
enracinée en nous, et quand nous sommes confrontés à des problèmes, souvent
encore, nous disons des mensonges et trompons les autres afin de protéger notre
statut et nos intérêts. Lorsque nous jouissons de la grâce du Seigneur, nous Le
remercions et Le louons, et nous nous dépensons vigoureusement pour le Seigneur.
Mais dès lors qu’une catastrophe survient, ou que quelque chose de grave frappe
notre famille, nous nous méprenons sur le Seigneur et Le tenons pour responsable,
au point même de Le renier et de Le trahir. De ce fait, comment des gens comme
nous, qui ont été rachetés, mais qui, souvent, pèchent et résistent à Dieu, pourraient-
ils jamais être aptes à entrer dans le royaume des cieux ? Dieu est juste et saint, et
Il n’autoriserait jamais des gens souillés et corrompus à entrer dans Son royaume.
Afin de nous sauver de l’influence de Satan une fois pour toutes, Il œuvre
conformément à Son plan de gestion et à nos besoins d’hommes corrompus,
accomplissant Son œuvre de jugement et de purification de l’homme dans les
derniers jours. Dieu incarné a exprimé des millions de paroles afin de juger notre
corruption, notre souillure, notre iniquité et notre résistance, et de nous montrer la
voie nous permettant de nous libérer de nos tempéraments corrompus. Quand, par
10
l’expérience du jugement et du châtiment des paroles de Dieu, nous nous libérons
de nos tempéraments corrompus sataniques, sommes capables de mettre les
paroles de Dieu en pratique, et sommes devenus des gens qui obéissent à Dieu et
Le vénèrent véritablement, alors seulement, nous devenons aptes à entrer dans le
royaume de Dieu. En fait, le Seigneur Jésus a annoncé, jadis, qu’Il reviendrait dans
les derniers jours pour accomplir l’œuvre de jugement. Comme Il l’a dit : “Si
quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le
juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde.
Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que
j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour” (Jean 12:47-48). “Et quand
il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et
le jugement” (Jean 16:8). Il est donc clair que nous ne pouvons entrer au royaume
de Dieu qu’en acceptant l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours, en
nous libérant de nos tempéraments corrompus et en atteignant la purification. »
Après avoir écouté les échanges des sœurs, tout est soudain devenu clair, et la
lumière a aussitôt rempli mon cœur. « Ah, c’est donc comme ça que l’on accède au
royaume des cieux ! », ai-je pensé. « Je comprends enfin que le Seigneur Jésus a
accompli l’œuvre de rédemption de l’humanité, et non pas l’œuvre consistant à nous
libérer du péché. Le Seigneur nous a effectivement absous de nos péchés, mais
notre nature pécheresse demeure profondément enracinée en nous et, malgré nous,
nous péchons et résistons encore souvent au Seigneur. Il n’est pas étonnant que je
n’aie jamais réussi à me libérer du joug et des entraves du péché : je n’ai pas accepté
l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant des derniers jours ! » J’ai alors dit aux
deux sœurs : « Grâces soient rendues au Seigneur ! En écoutant les paroles de Dieu
Tout-Puissant et vos échanges, j’ai enfin compris que notre croyance – selon laquelle
quiconque croit au Seigneur dans son cœur et déclare reconnaître le Seigneur peut
être élevé au royaume des cieux – n’est rien de plus qu’une notion, le fruit de notre
imagination ! Je comprends maintenant que l’œuvre que le Seigneur Jésus a
accomplie était l’œuvre de rédemption, et que le Seigneur de retour accomplira
l’œuvre de jugement. C’est-à-dire qu’Il purifiera et transformera en profondeur nos
tempéraments corrompus, et c’est alors seulement que nous serons capables
d’accéder au royaume des cieux. Cela n’est pas étonnant que je n’aie jamais trouvé
11
la solution au problème de la condition pécheresse de l’homme dans les si nombreux
livres spirituels que j’ai pu lire ! Mes sœurs, comment, alors, Dieu accomplit-Il l’œuvre
de jugement et de châtiment dans les derniers jours ? Pouvez-vous échanger encore
un peu avec moi à ce sujet ? »
Sœur Wang a poursuivi : « Les paroles de Dieu répondent clairement à cette
question, lisons donc un extrait de ces paroles. Dieu Tout-Puissant dit : “Dans les
derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme,
exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles
comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment
l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment
l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament
de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de
l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui
exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la
manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie
contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que
préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il
l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter
et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais
par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce
genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement
de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement
à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre
du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de
Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à
l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et
les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à
l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines
de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont
tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait
l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui
ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu” (« Le Christ
12
réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair).
« Les paroles de Dieu nous disent clairement que, dans les derniers jours, Dieu
exprime toutes les vérités dont nous avons besoin pour recevoir la plénitude du salut,
jugeant et exposant notre nature satanique et notre essence corrompue qui résistent
à Dieu. Toutes ces paroles sont la vérité, elles renferment l’autorité et la puissance
mêmes de Dieu, et elles nous révèlent ce que Dieu a et est, ainsi que Son juste
tempérament qui ne tolère aucune offense. Par le jugement et le châtiment des
paroles de Dieu, et par la révélation des faits, nous en venons à avoir une certaine
compréhension de notre nature satanique et de la vérité de la corruption par Satan ;
nous découvrons que nous avons été si profondément corrompus par Satan, que
nous sommes, par nature, arrogants, vaniteux, malhonnêtes, fourbes, égoïstes,
égocentriques, cupides, méchants, prompts à vouloir dominer les autres, et que tout
ce que nous révélons, jusqu’au plus profond de nous-mêmes, ce sont nos
tempéraments sataniques. Dominés par ces tempéraments sataniques, nous
résistons à Dieu et nous rebellons constamment contre Lui, malgré nous. Par
exemple, quand nous travaillons et délivrons des sermons dans nos églises, nous
n’avons de cesse de prononcer de beaux discours, nous nous mettons en valeur et
nous vantons, afin que les autres nous admirent et nous tiennent en haute estime ;
souvent, nous disons des mensonges et trompons les autres pour protéger nos
propres intérêts, et nous allons même jusqu’à nous livrer à des manigances et
rivaliser avec les autres ; quand nous sommes face à des gens, des événements,
des choses ou des situations qui sont en contradiction avec nos propres notions,
nous exigeons toujours inconsidérément de Dieu ou nous avons toujours des désirs
extravagants, et nous sommes incapables de nous soumettre aux orchestrations et
aux arrangements de Dieu. Par l’expérience du jugement et du châtiment des paroles
de Dieu, nous en venons peu à peu à comprendre quelques vérités, nous acquérons
une vraie compréhension de notre nature satanique et ressentons une véritable
haine envers elle, et nous en venons aussi à avoir une vraie compréhension du juste
tempérament de Dieu. Nous savons quel genre de personne Dieu aime et quel genre
de personne Il déteste, ainsi que le genre de poursuite qui est conforme à Sa volonté.
Nous apprenons à discerner le positif du négatif. Une fois que nous comprenons
cela, nous sommes prêts à renoncer à notre chair du plus profond de notre cœur, et
13
à pratiquer conformément aux paroles de Dieu. Progressivement, avec le temps,
émerge en nous le désir de vénérer et d’aimer Dieu, nous sommes libérés de certains
liens et entraves de nos tempéraments corrompus sataniques, et nous formulons
moins d’exigences déraisonnables à Dieu. Nous devenons capables de prendre
notre place d’êtres créés et d’accomplir notre devoir, nous nous soumettons aux
orchestrations et aux arrangements de Dieu, et nous commençons à vivre à la
manière de véritables êtres humains. Tandis que nous faisons l’expérience de
l’œuvre de Dieu, nous en venons à acquérir une profonde appréciation du fait que
notre seule façon d’accéder au royaume des cieux est d’accepter l’œuvre de
jugement et de châtiment de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, de
poursuivre la vérité, de parvenir à la connaissance de Dieu et à la connaissance de
nous-mêmes, et de changer nos tempéraments corrompus. »
Ces paroles de Dieu Tout-Puissant et l’échange de la sœur m’ont permis d’y voir
encore plus clair. Les vérités exprimées par Dieu Tout-Puissant sont très concrètes
et sont effectivement ce dont nous avons besoin, nous autres êtres humains
corrompus. Ce n’est qu’en acceptant et en faisant l’expérience de l’œuvre de
jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours que nous pouvons nous
libérer du joug et des entraves de nos tempéraments corrompus une fois pour
toutes ! Je n’ai pu m’empêcher de soupirer, puis j’ai dit : « Je crois au Seigneur
depuis tant d’années, et pourtant, je continue de pécher le jour et de confesser mes
péchés la nuit, ne faisant que languir dans le péché au quotidien. Si Dieu n’avait pas
exprimé toutes les vérités pour purifier l’humanité, s’Il ne nous avait pas indiqué le
moyen de nous débarrasser de nos tempéraments corrompus, j’aurais certainement
été pieds et poings liés par le péché, à tel point que je n’aurais jamais trouvé le
chemin vers la liberté. Je comprends maintenant pourquoi le Seigneur a dit : “J’ai
encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter
maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira
dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il
aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir” (Jean 16:12-13). Jadis, le
Seigneur Jésus nous a dit qu’Il avait encore des paroles à exprimer dans les derniers
jours et qu’Il nous aiderait à entrer dans toutes les vérités. Les paroles de Dieu Tout-
Puissant renferment autorité et puissance, elles ont révélé toutes les vérités et tous
14
les mystères que j’avais souhaité comprendre sans jamais y parvenir, et elles m’ont
profondément convaincu. J’ai enfin trouvé le chemin pour accéder au royaume des
cieux ! » Les deux sœurs ont acquiescé joyeusement.
J’ai alors dit avec enthousiasme : « C’est la voix du Seigneur. Dieu Tout-Puissant
est le Seigneur Jésus de retour ! Ce que j’espérais depuis si longtemps est enfin
arrivé ; quelle chance, quelle bénédiction ! À l’époque de la naissance du Seigneur
Jésus, Siméon a ressenti une joie immense en voyant le nouveau-né, tout juste âgé
de huit jours. J’ai encore plus de chance que Siméon de pouvoir accueillir le retour
du Seigneur et entendre les propres déclarations de Dieu au cours de ma vie, et je
Lui en suis tellement reconnaissant ! » Tandis que je parlais, j’étais submergé par
l’émotion et versais des larmes de joie. Je me suis agenouillé pour prier Dieu, mais
je pleurais tellement que je ne pouvais pas parler. Les sœurs aussi étaient émues
aux larmes.
J’ai enfin trouvé dans les paroles de Dieu Tout-Puissant un remède à la
contrariété qui m’avait tourmenté pendant tant d’années. J’ai repensé aux
recherches que j’avais effectuées dans toutes les directions, sans jamais pouvoir
trouver le chemin de la purification qui me conduirait au royaume des cieux. À
présent, je l’ai enfin trouvé. Je sais qu’il s’agit là de la grâce et du salut de Dieu à
mon encontre ! Plus tard, en participant à des réunions et en échangeant avec les
frères et sœurs sur les paroles de Dieu Tout-Puissant, je suis parvenu à comprendre
de plus en plus de vérités et j’ai acquis une certaine compréhension de la volonté de
Dieu de nous sauver. Je désire à présent accepter davantage du jugement et du
châtiment des paroles de Dieu, faire l’expérience de Son œuvre, me libérer
progressivement de mes tempéraments corrompus et être purifié. Je rends grâce à
Dieu !

15
2. La route vers la purification

Par Christopher, Philippines


Je m’appelle Christopher et je suis un pasteur issu d’une Église de maison, aux
Philippines. En 1987, j’ai été baptisé et me suis tourné vers le Seigneur Jésus. Par
la grâce du Seigneur, en 1996, je suis devenu un pasteur de l’église locale. À
l’époque, en plus de travailler et prêcher dans de nombreux endroits aux
Philippines, je prêchais aussi dans des endroits comme Hong Kong et la Malaisie.
Grâce à l’œuvre et à la direction du Saint-Esprit, je sentais que j’avais une énergie
inépuisable dans mon travail pour le Seigneur et une inspiration intarissable pour
mes sermons. J’allais souvent soutenir des frères et sœurs quand ils étaient
pessimistes et faibles. Parfois, des membres de leur famille qui ne croyaient pas
au Seigneur étaient hostiles envers moi, mais je parvenais toujours à être tolérant
et patient, et à ne pas perdre foi dans le Seigneur, et je croyais que le Seigneur
pouvait les changer. J’avais donc l’impression d’avoir beaucoup changé depuis que
j’étais devenu croyant. Cependant, depuis 2011, je n’ai pas ressenti l’œuvre du
Saint-Esprit avec autant de force qu’avant. Petit à petit, je n’ai plus eu d’éclairage
nouveau pour mes sermons et n’ai plus eu la force d’arrêter de vivre dans le péché.
Je ne pouvais m’empêcher de me mettre en colère contre ma femme et ma fille et
les réprimandais, avec colère, quand je voyais qu’elles ne faisaient pas ce que je
voulais. Je savais que ce n’était pas en accord avec la volonté du Seigneur, mais,
souvent, je ne pouvais pas me retenir. Je me sentais particulièrement bouleversé
par cela. En vue de me libérer d’une vie faite de péché et de confession, j’ai fait
plus d’efforts pour lire la Bible, jeûner et prier, et j’ai cherché partout des pasteurs
spirituels pour analyser et explorer cela ensemble. Mais tous mes efforts étaient
inutiles et ne faisaient aucune différence : je vivais dans le péché et mon âme était
noire.
Puis un soir, au printemps 2016, ma femme m’a demandé : « Christopher, j’ai
remarqué que tu étais très perturbé en ce moment. Qu’est-ce qui te préoccupe ? »
Je lui ai dit ce qui me perturbait : « Je me suis demandé, ces dernières années,
pourquoi je ne pouvais pas arrêter de vivre dans le péché malgré le fait que je sois
pasteur et que je croie au Seigneur depuis de nombreuses années. Je ne parviens

16
plus à sentir le Seigneur maintenant, c’est comme s’Il m’avait abandonné. Bien que
je prêche partout, dès que j’ai du temps libre, surtout au beau milieu de la nuit, je
ressens toujours une espèce de vide et d’anxiété, et ce sentiment ne fait que
s’amplifier. Je pense à ma croyance au Seigneur depuis toutes ces années, à ma
lecture abondante de la Bible, aux si nombreux sermons du Seigneur que j’ai
écoutés, et à ma fréquente décision de porter la croix et de me conquérir, mais
pourtant, je suis toujours lié par les péchés. Je suis capable de dire des mensonges
pour protéger mes propres intérêts et garder la face, et j’échoue à vivre
conformément au verset : “Et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de
mensonge” (Apocalypse 14:5). Quand je suis confronté aux tribulations et à
l’épurement, bien que je sache que cela se produit avec le consentement du
Seigneur, je ne peux toujours pas m’empêcher de me plaindre au Seigneur et de
mal Le comprendre, et je ne parviens absolument pas à renoncer de bon cœur.
J’ai peur de ne pas être capable, quand viendra le Seigneur, d’entrer au royaume
des cieux parce que je vis ainsi dans le péché ! »
En entendant cela, ma femme a dit : « Christopher, comment peux-tu raisonner
de cette façon ? Tu dois avoir la foi ; tu es pasteur ! Bien que nous vivions dans le
péché et que nous n’échappions pas aux liens du péché, la Bible dit : “Si tu
confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu
l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé” (Romains 10:9), “Car quiconque invoquera
le nom du Seigneur sera sauvé” (Romains 10:13). Tant que nous persisterons à
lire la Bible, à nous réunir et à prier le Seigneur, et que nous porterons la croix, le
suivant sans faillir jusqu’à la seconde venue du Seigneur, nous serons capables
d’entrer au royaume des cieux et de recevoir la bénédiction du Seigneur. »
J’ai ensuite dit à ma femme : « C’est ce que je pensais avant, mais en 1 Pierre
1:15-16, il est dit : “Selon qu’il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint.”
Cela fait trente ans que je crois au Seigneur, pourtant je ne parviens pas à suivre
la voie du Seigneur et, en vivant dans le péché, je continue souvent de résister au
Seigneur. Je ne réponds pas du tout aux exigences du Seigneur. Ah ! Combien de
fois ai-je décidé d’obéir aux enseignements du Seigneur sans toutefois pouvoir
mettre en pratique Ses paroles ? Comment pourrais-je être digne d’entrer au
royaume des cieux dans de telles circonstances ? Le Seigneur Jésus a dit : “Ceux
17
qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume
des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les
cieux” (Matthieu 7:21). D’après les paroles du Seigneur, il n’est pas aussi simple
que nous le pensons d’entrer au royaume des cieux. Le Seigneur est saint, alors
comment des gens qui ne peuvent pas pratiquer Sa parole et qui S’opposent
souvent à Lui peuvent-ils être emportés au royaume des cieux ? Seuls ceux qui
ont changé et qui font la volonté de Dieu peuvent entrer au royaume des cieux ! »
Ma femme a réfléchi quelques instants et a dit : « Ce que tu dis est logique. Le
Seigneur est saint et nous continuons d’être pécheurs. Nous ne sommes pas
dignes d’entrer au royaume de Dieu. C’est simplement que… je viens de m’en
souvenir… Pasteur Liu n’a-t-il pas invité à l’Église Kim, un pasteur coréen ? Et si
nous nous renseignions sur cette question ? » J’ai dit : « Oui, c’est une bonne idée.
Le Seigneur Jésus a dit : “Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous
trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira” (Matthieu 7:7). Tant que nous
cherchons, je crois que le Seigneur nous guidera. En tant que pasteur, je dois tenir
compte de la vie de nos frères et sœurs. Si je crois distraitement en Dieu, je leur
causerai du tort, ainsi qu’à moi-même. Attendons la venue du pasteur Kim, puis
interrogeons-le sur cette question. »
Puisque j’avais l’intention d’aller trouver le pasteur Kim, je voulais en savoir un
peu plus à son sujet. J’ai donc fait des recherches sur Internet à propos de l’Église
coréenne. Parmi les pages qui sont apparues, j’ai vu le site Internet :
https://www.kingdomsalvation.org/fr/. En cliquant sur le site, ces quelques mots ont
attiré mon attention : « Les hommes ont reçu de nombreuses grâces comme la
paix et le bonheur de la chair, la bénédiction de toute la famille à cause de la
foi d’un seul, la guérison des maladies et ainsi de suite. Le reste relevait des
bonnes actions des hommes et de leur apparence pieuse ; si les hommes
pouvaient vivre sur ces fondations, alors ils étaient considérés comme de
bons croyants. Seuls de tels croyants pouvaient entrer au ciel après la mort,
ce qui signifie qu’ils étaient sauvés. Mais, durant leur vie, ces gens ne
comprenaient pas du tout la voie de la vie. Ils ne faisaient que commettre des
péchés pour ensuite les confesser, répétant constamment le cycle sans faire
aucun progrès vers le changement de leur tempérament ; telle était la
18
condition des hommes à l’ère de la Grâce. Les hommes ont-ils été
complètement sauvés ? Non ! » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La
Parole apparaît dans la chair). Ces paroles étaient tellement bonnes que je n’ai pas
pu m’empêcher de poursuivre ma lecture : « Par conséquent, après que cette
étape est terminée, reste le travail de jugement et de châtiment. Cette étape
purifie les hommes par la parole pour donner à l’homme un chemin à suivre.
Cette étape ne serait pas fructueuse ou signifiante si elle continuait
l’expulsion des démons, car la nature pécheresse des hommes ne serait pas
extirpée et les hommes se limiteraient au pardon des péchés. Par le sacrifice
d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la
crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament
corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore
pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à
cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament
corrompu des hommes et les faire pratiquer en conformité avec la bonne voie.
Cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse, car
c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes
et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ;
c’est une étape beaucoup plus complète de l’œuvre » (« Le mystère de
l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). En lisant cela, j’étais
extrêmement enthousiaste. Même si je ne pouvais pas complètement comprendre
ces paroles et que j’étais même déconcerté par certaines paroles, elles me
donnaient de l’espoir. Je sentais que je pouvais y trouver un moyen de me purifier
et de changer. J’ai remercié Dieu du fond du cœur pour avoir écouté ma prière.
Tandis que je poursuivais ma lecture, j’avais l’impression que ces paroles étaient
vraiment merveilleuses et elles abreuvaient et guidaient mon âme assoiffée.
Lorsque j’ai vu ceci écrit sur le site, « Si vous ne trouvez pas le numéro de la ligne
évangélique correspondant à votre pays ou à votre région, veuillez nous laisser un
message et nous vous recontacterons dès que possible », j’ai vite regardé, mais il
n’y avait pas de numéro de ligne évangélique pour les Philippines, alors j’ai
immédiatement laissé un message et n’ai pas hésité à donner mon numéro de
téléphone et mon adresse électronique.
19
Après être rentré chez moi, ce soir-là, j’en ai parlé à ma femme, et après avoir
entendu ce que j’avais dit, ma femme voulait se renseigner elle aussi. J’ai vraiment
remercié le Seigneur de ce que, le lendemain, ils ont répondu à mon message et
se sont arrangés pour nous parler en ligne l’après-midi même. Cet après-midi-là,
nous avons parlé à Sœur Liu et à Sœur Su. La conversation nous a donné
l’impression qu’elles parlaient avec simplicité, habileté et perspicacité. Ma femme
était encore plus anxieuse que moi et a dit : « Cela ne vous ennuie pas si je vous
pose une question ? » Elles ont répondu avec enthousiasme : « Bien sûr. » Ma
femme a dit : « Sur le site Internet de votre Église, il est dit : “Dieu des derniers
jours a accompli une étape de l’œuvre de jugement et de châtiment.” Mon mari et
moi savons que, sans la sainteté, personne ne verra le Seigneur parce qu’Il est
saint, mais en Romains, il est dit : “Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus,
et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé”
(Romains 10:9). “Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé”
(Romains 10:13). Si nous croyons au Seigneur Jésus, alors nous sommes déjà
sauvés et pouvons entrer au royaume des cieux, alors pourquoi Dieu des derniers
jours réalise-t-Il une étape de l’œuvre de jugement et de châtiment ? Je ne
comprends pas bien cette question et je souhaiterais avoir votre opinion à ce
sujet. »
Sœur Liu a répondu : « Rendons grâce à Dieu ! Échangeons ensemble et
laissons Dieu nous guider. Examinons d’abord ce qu’“être sauvé” veut dire ici. Dans
la dernière période de l’ère de la Loi, les gens avaient tous fui Dieu et ne craignaient
plus Dieu. Ils devenaient de plus en plus pécheurs et allaient jusqu’à offrir en
sacrifice du bétail et des oiseaux aveugles, boiteux et malades. Les gens de cette
époque ne respectaient plus la loi et ils risquaient tous d’être condamnés à mort
pour avoir enfreint la loi. Dans de telles circonstances, afin de sauver les hommes
soumis à la loi d’une mort certaine, Dieu S’est personnellement incarné pour
entreprendre l’œuvre de rédemption et, à la fin, a été crucifié pour racheter du
péché l’humanité entière. L’homme a pu être pardonné de ses péchés parce qu’il
croyait au Seigneur Jésus et est ainsi devenu apte à venir devant Dieu, pour prier
et profiter des bénédictions de la grâce de Dieu. C’est le vrai sens d’“être sauvé” à
l’ère de la Grâce. En d’autres termes, “être sauvé”, c’est simplement une rémission
20
des péchés de l’homme. C’est-à-dire que Dieu ne considère plus les hommes
comme étant pécheurs, bien que cela ne veuille pas dire que les hommes eux-
mêmes ne soient pas intrinsèquement pécheurs. Par conséquent, que nous
soyons sauvés ne veut pas dire que nous sommes complètement purifiés et sauvés
et que nous avons atteint le plein salut. Si nous voulons être purifiés, nous devons
accepter l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours. »
Ce n’est qu’après avoir entendu leur échange que ma femme et moi avons
compris qu’« être sauvé », tel qu’il en est question dans l'épître aux Romains,
faisait référence à l’acceptation du salut du Seigneur Jésus et au fait de ne plus
être condamné à mort pour avoir enfreint la loi. Contrairement à ce que nous avions
imaginé, « être sauvé » ne voulait pas dire être purifié en profondeur. Ce qu’elles
disaient était logique. Expliquer ce qu’était « être sauvé » de cette façon concordait
avec notre situation consistant à vivre en commettant des péchés puis à les
confesser. Donc, ce que le Seigneur Jésus avait fait n’était que l’œuvre rédemptrice,
et non l’œuvre consistant à purifier et à sauver l’homme en profondeur. Même si
les gens croient au Seigneur et sont sauvés, cela ne veut pas dire qu’ils ont été
purifiés en profondeur. En écoutant leur échange, j’ai senti qu’il y avait une vérité
à rechercher là-dedans, j’ai donc exprimé ma volonté de poursuivre. J’ai dit :
« Rendons grâce au Seigneur ! Ce que vous dites est merveilleux. Grâce à cet
échange avec vous, nous comprenons le véritable sens d’“être sauvé”. S’il vous
plaît, continuez à échanger et que le Seigneur nous guide. » Sœur Su a repris :
« Formidable, lisons quelques passages de la parole de Dieu Tout-Puissant et tout
deviendra plus clair. Dieu Tout-Puissant a dit : “À l’époque, l’œuvre de Jésus
était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui
croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que tu croyais en Lui, Il te rachetait ;
si tu croyais en Lui, tu n’étais plus un pécheur, tu avais été relevé de tes
péchés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant,
il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu chez ceux qui croyaient
et cela devait être retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme
avait été complètement acquis par Jésus, mais que l’homme n’appartenait
plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que tu
croies, tu n’appartiendrais plus jamais au péché” (“La vision de l’œuvre de Dieu
21
(2)”, dans La Parole apparaît dans la chair). “L’œuvre des derniers jours est de
prononcer des paroles. Les paroles peuvent effectuer de grands
changements dans l’homme. Les changements effectués maintenant dans
ces gens quand ils reçoivent ces paroles sont beaucoup plus grands que
ceux des gens à l’ère de la Grâce quand ils voyaient les signes et les prodiges,
car, à l’ère de la Grâce, les démons étaient chassés des hommes par
l’imposition des mains et la prière, mais les tempéraments corrompus des
hommes demeuraient toujours. Les hommes étaient guéris de leurs maladies
et leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser
les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas encore fait. Les
hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause
de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas extirpée et
demeurait toujours en lui. Les péchés des hommes étaient pardonnés par
Dieu incarné, mais cela ne signifie pas que les hommes n’avaient plus de
péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le
sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et
la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait
un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause
de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre
selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes
doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu
afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se
développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé.
Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la
vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi
que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur
tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent
vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord
avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique
corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et
ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront
le salut en plénitude” (“Le mystère de l’incarnation (4)”, dans La Parole apparaît
22
dans la chair). “Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les
hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est
devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme
de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de
l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation
pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie
davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait
été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses
péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère
et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené
l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa
domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures
bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité,
le chemin et la vie” (La préface de La Parole apparaît dans la chair). Nous
pouvons voir, à partir des paroles de Dieu Tout-Puissant, que si nous adhérons à
l’œuvre rédemptrice de Dieu de l’ère de la Grâce et n’acceptons pas Son œuvre
de jugement des derniers jours, alors le problème de l’origine de notre péché ne
sera pas résolu. Dieu Tout-Puissant des derniers jours est arrivé et réalise une
étape de l’œuvre sur le fondement de l’œuvre de rédemption en jugeant et en
purifiant l’homme. Il prononce des vérités pour révéler la vérité de la corruption de
l’homme, en jugeant la nature satanique de l’homme. Il est venu pour changer le
tempérament satanique des hommes, afin de les libérer complètement de
l’influence de Satan et qu’ils puissent atteindre le plein salut. Il est évident que
l’œuvre de jugement des derniers jours de Dieu Tout-Puissant est l’œuvre la plus
critique et la plus fondamentale pour purifier, sauver et perfectionner les hommes.
Par conséquent, ce n’est qu’en acceptant l’œuvre de jugement des derniers jours
de Dieu Tout-Puissant que nous pouvons acquérir une véritable compréhension de
notre essence corrompue et du juste tempérament de Dieu, échapper
complètement à l’influence de Satan, être entièrement sauvés par Dieu et devenir
des hommes qui obéissent à Dieu, L’adorent et sont compatibles avec Lui. »
En entendant tout cet échange, mon cœur s’est vraiment illuminé et j’ai eu
l’impression que ma confusion de longue date avait finalement été résolue. Dieu
23
menait donc seulement à bien l’œuvre de rédemption à l’ère de la Grâce, et non
l’œuvre consistant à débarrasser les hommes de leur tempérament satanique
corrompu. L’œuvre de jugement de Dieu révélant la vérité à travers Son incarnation
dans les derniers jours est l’œuvre de purification et de salut profonds de l’homme.
Alors, en réalité, comment Dieu purifie-t-Il et change-t-Il les hommes, et comment
les sauve-t-Il complètement ? J’avais hâte de connaître la réponse à cette question.
J’ai donc demandé sans plus attendre : « J’ai compris ce que vous venez de dire
et je sais maintenant que nous ne pouvons atteindre la purification que si le
Seigneur de retour réalise une étape de l’œuvre de jugement. C’est vraiment ce
que j’espère depuis longtemps. Voici ce que j’aimerais réellement savoir
maintenant : comment Dieu Tout-Puissant réalise-t-Il Son œuvre de jugement
visant à purifier et sauver les hommes ? Je vous remercie de continuer votre
échange. »
Sœur Su a poursuivi en disant : « La question de savoir comment Dieu Tout-
Puissant réalise Son œuvre de jugement visant à purifier et sauver les hommes est
particulièrement importante pour quiconque veut obtenir un changement et la
purification. Les paroles de Dieu Tout-Puissant apportent un éclairage particulier
sur cet aspect de la vérité. Je te les enverrai. Mon frère, s’il te plaît, lis-les ! »
J’ai lu les paroles de Dieu Tout-Puissant avec enthousiasme : « Dans les
derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à
l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes.
Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme,
comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu,
comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le
tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur
l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces
paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au
sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force
ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait
pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots
seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes
d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des
24
mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout.
Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ;
c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé
et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie
connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la
compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre
rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la
volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont
incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de
connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que
de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre
du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de
la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce
travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu » (« Le Christ réalise l’œuvre du
jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair).
Après que j’ai eu fini de lire les paroles de Dieu, Sœur Su a continué son
échange : « Les paroles de Dieu Tout-Puissant évoquent très clairement la
manière dont Dieu juge et purifie les hommes. Dans les derniers jours, Dieu
prononce principalement des vérités au sujet du tempérament corrompu de
l’homme et de la nature satanique de l’homme qui résiste à Dieu, afin de juger, de
purifier et de sauver l’humanité. Dieu Tout-Puissant a prononcé des vérités sur de
si nombreux aspects : la manière dont Satan corrompt les hommes, la manière
dont Dieu sauve les hommes, ce qu’est le fait de simplement suivre les gens, ce
qu’est le fait d’obéir à Dieu, les points de vue que l’homme devrait avoir dans sa
foi, ce qu’est un changement de tempérament, ce qu’est le fait de craindre Dieu et
de s’éloigner du mal, ce qu’est le fait d’offenser le tempérament de Dieu, la manière
d’être un homme honnête, etc. Ces vérités détiennent toutes l’autorité et le pouvoir,
et peuvent fournir aux hommes la vie. C’est le chemin de la vie éternelle que Dieu
accorde à l’humanité. Tant que les hommes acceptent et pratiquent la parole de
Dieu, ils peuvent atteindre la purification et le salut. Après avoir vécu pendant
plusieurs années l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant, nous avons
personnellement vécu tout cela. Quand nous lisons les paroles de Dieu de
25
jugement, de châtiment et de révélation de l’homme, nous sentons qu’elles sont
comme une épée à double tranchant, révélant notre rébellion, notre corruption,
notre résistance, nos mauvaises intentions, nos notions et notre imagination, et
même les poisons de Satan dissimulés dans les profondeurs de notre cœur. Cela
nous fait voir que nous sommes effectivement trop profondément corrompus par
Satan et que nous sommes emplis de tempéraments sataniques tels que
arrogance et suffisance, malhonnêteté et fourberie, égoïsme, méchanceté et
aveuglement en tout, sauf vis-à-vis de nos propres intérêts, n’ayant absolument
aucune crainte vis-à-vis de Dieu. Nous voyons que nous sommes emplis de
souillure et de corruption, dans nos actions, notre œur et notre esprit, et que nous
sommes dépourvus de toute ressemblance humaine. Nous avons trop honte de
montrer notre visage. Nous prenons conscience que si nous continuons à vivre
selon nos tempéraments corrompus, nous serons toujours des gens qui dégoûtent
Dieu, nous ne serons jamais capables de gagner la louange de Dieu et nous serons
voués à l’élimination et à la punition. Le jugement des paroles de Dieu Tout-
Puissant et ce qu’elles révèlent nous font reconnaître le tempérament majestueux,
courroucé et juste de Dieu, et développe progressivement en nous un cœur qui
craint Dieu, ainsi qu’un repentir et un changement véritables. Maintenant, on dirait
que nous vivons un peu à la ressemblance de l’homme et nous voyons que nous
avons en effet atteint le grand salut de Dieu. Si le jugement de Dieu ne s’était pas
abattu sur nous, nous n’aurions pas été capables de connaître le juste
tempérament de Dieu qui ne tolère pas l’offense de l’homme ni de connaître Son
essence sainte et bonne, et nous ne nourririons pas de haine pour notre propre
rébellion et corruption, et nous ne serions pas capables non plus de rejeter notre
corruption et d’être purifiés. Donc plus nous faisons l’expérience du jugement et du
châtiment de Dieu, plus nous voyons que le jugement et le châtiment de Dieu
constituent notre meilleure protection, notre plus grande bénédiction et le salut le
plus vrai ! »
Sœur Liu a aussi échangé : « L’œuvre de jugement et de châtiment des derniers
jours de Dieu Tout-Puissant est l’œuvre consistant à purifier, sauver et
perfectionner les hommes en profondeur. Si nous n’acceptons pas le jugement
devant le trône du Christ des derniers jours, alors nous ne serons pas capables
26
d’obtenir la purification et des changements dans notre tempérament de vie.
L’issue sera très certainement le rejet et l’élimination par Dieu, et nous irons à
laperdition et périrons. Nous n’aurons jamais d’occasion d’être sauvés ni d’entrer
au royaume des cieux. C’est sans appel. »
J’ai dit avec joie : « Rendons grâce à Dieu ! Votre échange a tellement éclairé
mon cœur. Cela fait tant d’années que je crois au Seigneur, mais, vraiment, je
vivais dans le péché et j’étais incapable de m’en défaire. Maintenant, je comprends
que si je ne fais pas l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu dans les
derniers jours, je serai incapable d’échapper à la servitude et à la contrainte du
péché. Maintenant, j’ai trouvé le chemin de la purification et du complet salut. »
Après plusieurs jours d’échange, ma femme et moi sommes parvenus à
comprendre certaines vérités et nous avons accepté l’œuvre des derniers jours de
Dieu Tout-Puissant.
Je rends grâce à Dieu Tout-Puissant parce qu’Il m’aime et me sauve ! En tant
que pasteur, j’ai la responsabilité et l’obligation d’amener tous les autres pasteurs
et les frères et sœurs que je connais devant Dieu. Après avoir travaillé avec ces
frères et sœurs pendant un certain temps, non seulement des dizaines de frères et
sœurs de l’Église qui venaient souvent aux réunions ont accepté Dieu Tout-
Puissant, mais j’ai aussi amené dans la maison de Dieu un pasteur d’une autre
Église de maison, et la majorité des frères et sœurs de son Église se sont aussi
tournés vers Dieu. J’étais enchanté de voir que ces frères et sœurs avaient accepté
le salut de Dieu des derniers jours et avaient été élevés devant le trône de Dieu.
C’est entièrement le fruit de l’œuvre de Dieu Tout-Puissant. Que toute gloire soit
rendue à Dieu Tout-Puissant !

3. Découvrir le mystère du jugement

Par Enhui, Malaisie


Je m’appelle Enhui, et j’ai 46 ans. Je vis en Malaisie, et je crois au Seigneur
depuis 27 ans. En octobre 2015, j’ai déménagé dans une autre ville pour accepter
27
un emploi. Mes nouveaux collègues étaient amateurs de Facebook qu’ils utilisaient
pour tchater afin de trouver de nouveaux amis et faire des publications. Voyant que
je n’avais pas de compte Facebook, ils m’en ont créé un, et peu à peu j’ai appris à
aller sur Internet et à m’en servir. Quand j’en avais le temps, je jetais un coup d’œil
aux publications de certains frères et sœurs dans le Seigneur, je les partageais et
j’indiquais que je les aimais. Parfois, je publiais des choses sur la louange au
Seigneur ou je partageais la grâce du Seigneur avec les membres de mon groupe
d’amis. Pour moi, le quotidien était vraiment gratifiant.
Un jour de février 2016, en parcourant le profil d’une de mes amies de Facebook,
j’ai lu cette publication : « Aujourd’hui, dans notre groupe, nous avons discuté de la
question du jugement. Nous avons tous dit des choses différentes, mais nous
sommes tombés d’accord sur les points essentiels. Quelqu’un a dit : “S’il y a quelque
chose que je ne comprends pas, je n’ose pas débiter quelque vieille sottise : c’est
quelque chose que Dieu accomplira dans l’avenir, et nous ne devons pas faire des
suppositions gratuites.” Quelqu’un d’autre a dit : “Le psaume 75:2 dit « Au temps
que j’aurai fixé, Je jugerai avec droiture. » Dieu prend note de tout ce que fait
chaque personne, donc lorsque le Seigneur Jésus reviendra pour juger tous les
humains, Il révélera nos faits et gestes à tout le monde, comme dans un film. Par
conséquent, nous devons toujours être intègres dans ce que nous faisons, et nous
ne devons absolument jamais faire le mal, afin que Dieu ne nous juge pas pour nous
jeter ensuite en enfer.” Quelqu’un d’autre a dit : “Il est écrit dans la Bible : « Puis je
vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel
s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis
les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres
furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les
morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces
livres » (Apocalypse 20:11-12). Ces Écritures nous montrent qu’à Son retour dans
les derniers jours, le Seigneur Jésus installera un bureau géant dans les cieux,
derrière lequel Il s’assoira et ouvrira les livres. Alors, toute l’humanité étant
agenouillée au sol, Il prononcera le nom de chaque individu et jugera les gens un par
un, en fonction de leurs actes. Les bons seront emmenés dans le royaume des cieux
par le Seigneur, tandis que les méchants seront jetés en enfer.” »
28
Ayant lu cette publication, je suis restée assise sur ma chaise et j’ai esquissé
mentalement l’image du Seigneur Jésus jugeant l’humanité : le Seigneur assis sur
un trône, tous les gens agenouillés devant Son bureau et révélant tous leurs péchés
pour que Dieu les juge, et le Seigneur envoyant chacun d’eux au ciel ou en enfer
selon ses actes. J’ai songé que cela faisait plus de 20 ans que j’étais une fidèle
disciple du Seigneur et que j’avais fait de mon mieux pour mettre Ses enseignements
en pratique. J’ai pensé que le Seigneur verrait ma piété et m’emmènerait dans le
royaume des cieux. Cependant, à force d’y réfléchir, j’ai soudain eu une idée :
maintenant que je savais me servir d’internet, pourquoi ne pas effectuer une
recherche sur « jugement » et voir ce que cela donne ? J’ai lancé un navigateur et
j’ai saisi ce mot. Je ne me rappelle pas sur quel lien j’ai cliqué, mais à ma surprise,
j’ai vu s’afficher cette phrase : « Le châtiment et le jugement de Dieu sont la lumière
du salut de l’homme ». Elle a tout de suite piqué ma curiosité, et je me suis donc
rendue sur le site internet pour en lire davantage. Pendant le chargement de la page
web, j’ai entendu cet hymne qui était agréable à entendre et incitait en même temps
à la réflexion : « Le châtiment et le jugement de Dieu sont la lumière du salut de
l’homme ». Les paroles disaient notamment : « […] Dans la vie, si l’homme veut
être purifié et réaliser des changements dans son tempérament, s’il veut vivre
une vie qui a du sens et accomplir son devoir de créature, alors il doit accepter
le châtiment et le jugement de Dieu et ne doit pas permettre que la discipline
et la punition de Dieu s’écartent de lui, afin qu’il puisse se libérer de la
manipulation et de l’influence de Satan et vivre dans la lumière de Dieu. Sache
que le châtiment et le jugement de Dieu sont la lumière, et la lumière du salut
de l’homme, et qu’il n’y a pas de meilleures bénédiction, grâce ou protection
pour l’homme » (Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux).
Une fois l’hymne terminé, j’en ai médité les paroles, et je les ai trouvées très
émouvantes. J’ai commencé à réfléchir : « Le châtiment et le jugement de Dieu sont-
ils la lumière de notre salut ? Sont-ils la plus grande protection et la plus grande grâce
de l’humanité ? Comment devons-nous les comprendre ? Si les gens veulent être
purifiés et vivre une vie qui a du sens, est-ce que cela signifie qu’ils doivent accepter
le châtiment et le jugement de Dieu ? » À mesure que je réfléchissais à ces paroles,
de nombreuses questions tournaient dans ma tête. Je me suis dit aussi : « Si Dieu
29
devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Et comment se fait-il que
le jugement devienne une lumière de salut ? » J’étais à la fois curieuse et
enthousiaste, car je n’avais encore jamais rien entendu de semblable. Même si le
jugement dont il était question dans l’hymne ne correspondait pas à ma
compréhension de ce qu’était un jugement, j’avais cette vague impression que le
jugement a une signification vraiment profonde et qu’il est déterminant pour l’avenir
et le sort de la personne. En cherchant la source de cet hymne, j’ai constaté que
c’était l’Église de Dieu Tout-Puissant, et je suis donc allée sur leur site internet. J’ai
constaté non seulement que la page d’accueil était novatrice et esthétiquement
agréable, mais aussi, que le contenu était riche et varié. Il y avait des choses à
écouter, à lire, des chants, des discussions et beaucoup d’autres trucs. Je me suis
demandé : « Comment se fait-il que personne ne m’ait jamais parlé de ce site
internet ? C’est si formidable, mais se peut-il que personne n’en ait parlé parce que
personne ne l’a encore trouvé ? » J’ai cliqué sur le lien « Livres », et en déroulant la
liste, j’ai vu ce titre : Témoignages des expériences dans l’entrée dans la vie. En
cliquant dessus, j’ai vu qu’il s’agissait principalement de témoignages sur le jugement
de Dieu, par exemple : « Le jugement et le châtiment de Dieu m’ont sauvé », « Le
jugement et le châtiment de Dieu ont été pour moi un formidable salut », « J’ai vu
l’amour de Dieu dans Son jugement et dans Son châtiment », « Le jugement et le
châtiment de Dieu ont réveillé mon cœur de pécheur », « Le jugement et le châtiment
de Dieu m’ont mis sur le droit chemin ». Comme il était presque l’heure pour moi de
me rendre à mon travail, je n’avais que le temps de parcourir rapidement quelques-
uns de ces témoignages. Ils étaient tous écrits par des croyants qui expliquaient la
manière dont leurs tempéraments corrompus avaient été purifiés, et ils parlaient
aussi de leurs défaillances, de leur corruption, de leurs conceptions erronées de la
foi, etc., et de la façon dont tout cela avait pu changer grâce aux paroles de jugement
de Dieu Tout-Puissant. Cela m’a rendue plus curieuse encore à propos de « Le
châtiment et le jugement de Dieu sont la lumière du salut de l’homme ». Se pouvait-
il que le jugement ne consiste pas à être condamné, qu’il ne s’agisse pas de
déterminer la fin de chacun ? J’ai commencé à être vraiment troublée, et je savais
qu’il fallait que je sache plus précisément de quoi parlait « Le châtiment et le
jugement de Dieu sont la lumière du salut de l’homme ». J’en ai conclu que
30
Témoignages des expériences dans l’entrée dans la vie était probablement un livre
extrêmement utile pour guider les gens dans leur foi, et que je devais le consulter
sérieusement. Mais comme le temps pressait, j’ai éteint mon ordinateur et je suis
allée à mon travail.
Cette nuit-là, je n’ai pas arrêté de me retourner dans mon lit, incapable de dormir :
des images du site internet de l’Église de Dieu Tout-Puissant continuaient à me
hanter. En particulier, je n’arrivais pas à me faire à l’idée que « Le châtiment et le
jugement de Dieu sont la lumière du salut de l’homme », et je voulais vraiment savoir
ce que « jugement » voulait dire ici.
Le lendemain matin, je me suis levée tôt, je suis allée sur le site internet de
l’Église de Dieu Tout-Puissant et j’ai lancé une recherche sur le mot « jugement ».
Je suis tombée sur un article intitulé « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la
vérité », je l’ai ouvert, et j’ai lu ces paroles : « Le “jugement” dans les mots
précédemment prononcés – le jugement commencera à la maison de Dieu – se
réfère au jugement que Dieu porte aujourd’hui sur ceux qui viennent devant
Son trône dans les derniers jours. Peut-être certains croient-ils en ces
fantaisies surnaturelles telles que lorsque les derniers jours seront arrivés,
Dieu dressera une grande table dans les cieux, sur laquelle sera étendue une
nappe blanche, puis, assis sur un grand trône, tous les hommes agenouillés
sur le sol, Il révélera les péchés de chaque homme et ainsi déterminera s’ils
doivent monter au ciel ou être jetés dans l’étang de feu et de soufre. Peu
importe les fantaisies de l’homme, l’essence de l’œuvre de Dieu ne peut pas
être altérée. Les fantaisies de l’homme ne sont rien d’autre que les
constructions des pensées de l’homme et viennent du cerveau de l’homme,
résumées et reconstituées à partir de ce que l’homme a vu et entendu. Je dis
donc que, si brillantes que soient les images conçues, elles ne sont encore
qu’un dessin et ne peuvent remplacer le plan de l’œuvre de Dieu. Après tout,
l’homme a été corrompu par Satan, alors comment peut-il sonder les pensées
de Dieu ? L’homme imagine que l’œuvre de jugement de Dieu est
particulièrement fantastique. Il croit que puisque c’est Dieu Lui-même qui fait
l’œuvre du jugement, alors elle doit être à très grande échelle et
incompréhensible pour les mortels, et elle doit retentir à travers les cieux et
31
ébranler la terre ; autrement comment pourrait-elle être l’œuvre de jugement
de Dieu ? Il croit que puisque c’est l’œuvre du jugement, alors Dieu doit être
particulièrement imposant et majestueux pendant qu’Il travaille, et que ceux
qui sont jugés doivent hurler en larmes et être à genoux suppliant la
miséricorde. Une telle scène doit être grandiose et profondément stimulante…
Tout le monde s’imagine que l’œuvre de jugement de Dieu est prodigieusement
merveilleuse. Sais-tu, cependant, que Dieu a commencé l’œuvre du jugement
parmi les hommes il y a longtemps et, tout cela, alors que tu étais blotti dans
un oubli paisible, qu’au moment où tu penses que l’œuvre de jugement de Dieu
commence officiellement, c’est déjà le temps pour Dieu de renouveler le ciel et
la terre ? À ce moment-là, tu viendras peut-être tout juste de comprendre le
sens de la vie, mais l’œuvre impitoyable de la punition par Dieu t’amènera
encore profondément endormi dans l’enfer. C’est seulement alors que tu
réaliseras soudainement que l’œuvre de jugement de Dieu est déjà terminée. »
J’ai été vraiment surprise par ces paroles. Elles révélaient de manière très exacte les
pensées et les idées les plus intimes des gens sur l’œuvre de jugement de Dieu des
derniers jours, et elles étaient aussi très réelles et très concrètes. Je me suis
demandé : « Se pourrait-il que l’idée d’un jugement dans le ciel, sur laquelle j’étais
restée, ne soit venue que de mon imagination ? Ce passage montre que tout le
monde s’imagine que l’œuvre de jugement de Dieu est mystérieuse et surnaturelle.
Il indique aussi que l’œuvre du jugement a commencé il y a longtemps et va bientôt
se terminer, et exhorte les gens à chercher sans plus tarder la manifestation de Dieu.
Se pourrait-il que ce soit la voix de Dieu ? » Cette pensée m’a perturbée, et je voulais
vraiment être tout de suite au clair sur la signification réelle du jugement de Dieu.
Mais le contenu du site internet de l’Église de Dieu Tout-Puissant était trop abondant
et, à ce moment-là, je ne savais pas par où commencer mes recherches, si bien que
j’ai décidé d’aller rencontrer les membres de l’Église pour voir s’ils pourraient m’aider
à comprendre les choses.
À l’aide de la fonction tchat en ligne sur le site internet de l’Église de Dieu Tout-
Puissant, j’ai envoyé un message pour leur dire que je souhaitais en savoir plus sur
le jugement. Quelqu’un m’a répondu très rapidement et m’a présenté deux sœurs de
l’Église de Dieu Tout-Puissant qui sont entrées en contact avec moi : Liu Hui et Li
32
Mei. Au cours de notre échange, j’ai constaté que ces deux sœurs étaient ouvertes
et honnêtes dans leur approche, et qu’elles étaient très directes. J’avais envie d’avoir
avec elles une discussion à cœur ouvert. Je leur ai dit : « J’aime vraiment le site
internet de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Il y a toutes sortes de livres de spiritualité,
d’hymnes de louange, de vidéos musicales, de films évangéliques, de récitations de
paroles de Dieu et autres choses encore. Il y a vraiment beaucoup de choses, mais
je ne comprends pas ce que l’on entend par jugement de Dieu. J’ai lu “Le Christ
réalise l’œuvre du jugement avec la vérité” ce qui semble vouloir dire que l’œuvre de
jugement de Dieu est déjà commencée et que l’idée d’un jugement dans les cieux
n’est que le produit des notions et de l’imagination des hommes. Voilà qui est très
différent de ma compréhension habituelle de la notion de jugement. Pourriez-vous
me faire part de votre point de vue sur ce sujet ? »
Sœur Liu m’a répondu : « Dieu soit loué ! Cherchons et échangeons ensemble !
C’est ce que j’avais aussi l’habitude de penser. Je croyais que l’œuvre de jugement
de Dieu des derniers jours serait accomplie dans les cieux. Mais après avoir lu les
paroles de Dieu Tout-Puissant et échangé avec les frères et les sœurs, je me suis
rendu compte qu’en réalité, ce n’était que ma propre notion, ma propre imagination.
À la question de savoir si l’œuvre de jugement de Dieu sera accomplie au ciel ou sur
terre, certaines prophéties de la Bible répondent très clairement. Par exemple, il est
écrit dans l’Apocalypse 14:6-7 : “Je vis un autre ange qui volait par le milieu du
ciel, ayant un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à
toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. Il disait d’une voix
forte : Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est
venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources
d’eaux.” Dans le psaume 96:13, il est écrit : “Car il vient, Car il vient pour juger la
terre ; Il jugera le monde avec justice, Et les peuples selon sa fidélité.” Dans Jean
9:39, il est écrit : “Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux
qui ne voient point voient.” Dans ces versets de la Bible, on lit : “ayant un Évangile
éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre,” “Car il vient pour juger la terre”
et “Je suis venu dans ce monde pour un jugement.” Cela nous montre que dans
les derniers jours, Dieu doit venir dans le monde en personne, et qu’Il viendra sur
terre pour accomplir l’œuvre du jugement, pour juger tous les peuples et toutes les
33
nations. En outre, la Bible nous apprend qu’avant de créer l’homme, Dieu a créé le
ciel et la terre et toutes les choses afin de nous préparer un cadre de vie approprié.
Dieu a ensuite créé l’humanité et a fait en sorte que nous vivions sur terre, pas au
ciel. Par conséquent, comment pourrions-nous monter au ciel ? L’humanité
corrompue n’a pas d’autre choix que d’accepter le jugement de Dieu ici, sur terre. En
outre, il est écrit dans l’Apocalypse que sur l’île de Patmos, Jean a vu un grand trône
blanc dans le ciel. En réalité, ce n’était qu’une de ses visions, mais certains ont
interprété cela comme voulant dire littéralement que Dieu, quand Il reviendrait dans
les derniers jours, jugerait les gens dans le ciel. Il ne s’agit là que de nos notions et
imaginations, et c’est une interprétation erronée des prophéties : ce n’est pas du tout
une réalité de l’œuvre de Dieu. »
J’étais stupéfaite par ce que j’entendais : j’avais lu tous les versets de la Bible
que la sœur partageait avec moi, alors comment avais-je pu ne jamais remarquer la
signification réelle de ces paroles ? Mais oui ! Dieu avait créé l’humanité pour qu’elle
vive sur terre, donc, comment serait-il possible que nous montions dans les cieux ?
Ma foi était vraiment vague et ignare !
C’est ensuite Sœur Li Mei qui a échangé avec moi : « Dans les derniers jours,
non seulement Dieu S’est incarné pour accomplir l’œuvre du jugement sur terre, mais
Son œuvre a commencé il y a longtemps et elle va bientôt se terminer. L’œuvre de
jugement de Dieu ne s’accomplit pas dans les cieux comme les gens l’imaginent, et
elle ne les condamne pas directement comme ils le croient. En réalité, avant qu’elle
se termine, tous ceux qui se présentent devant le trône de Dieu sont ceux qui peuvent
être jugés, éprouvés et purifiés par Ses paroles. Dieu emmènera dans Son royaume
tous ceux qui acceptent Son jugement et qui sont purifiés. Mais ceux qui refusent
d’accepter le jugement de Ses paroles continueront de vivre dans le péché et de
pécher constamment, car leur nature pécheresse n’aura pas été jugée et purifiée par
Dieu. Ils mentiront, tricheront, se rebelleront contre Dieu et Lui résisteront. Ils seront
éliminés en enfer en raison de leurs péchés : c’est là une vraie manifestation du
tempérament juste de Dieu. Nous qui avons suivi le Seigneur pendant de
nombreuses années connaissons bien le problème de notre nature pécheresse, qui
n’a pas été résolu, bien que nous ayons été rachetés de nos péchés grâce à notre
foi. Nous suivons le Seigneur, mais en même temps, il nous arrive souvent d’aller à
34
l’encontre de Ses enseignements et de laisser libre cours à nos désirs charnels pour
commettre des péchés comme mentir, tricher, se lancer dans des intrigues ou lutter
pour la gloire ou la fortune. Nous avons soif de vanités creuses et nous poursuivons
les mauvaises tendances du monde matériel. Et ainsi de suite. Surtout quand nous
sommes confrontés à des épreuves, à des accidents ou à des catastrophes, nous
nous méprenons sur Dieu, nous Lui adressons des reproches et même, nous Le
trahissons. On pourrait dire que nous vivons dans un état permanent de péchés que
nous commettons pour ensuite les confesser, mais que jamais nous ne nous
affranchissons des entraves de notre nature pécheresse. La Bible dit : “La
sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur” (Hébreux 12:14).
Comment des gens aussi corrompus que nous peuvent-ils entrer dans le royaume
de Dieu ? Dieu Tout-Puissant a dit : “Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être
racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être
selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton vieil homme, il est
vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un
pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas
un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été
transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse,
mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce
point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté,
mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit
personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu
seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié
pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de
la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du
perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es
incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu” (« Concernant les
appellations et l’identité », dans La Parole apparaît dans la chair). Ainsi, au cours
des derniers jours, Dieu met en œuvre Son plan de gestion et accomplit l’étape de
Son œuvre consistant à juger, châtier et purifier les gens en fonction de ce dont
l’humanité corrompue a besoin. Il s’agit de nous sauver entièrement du domaine de
Satan et d’éliminer les entraves de notre nature pécheresse pour que nous puissions
35
être purifiés et sauvés. Cela nous permet de constater que l’œuvre de jugement de
Dieu des derniers jours se résume à la purification et au salut. Elle ne consiste pas
à nous condamner, comme les gens se l’imaginent. »
Sœur Liu Hui a poursuivi l’échange avec moi : « C’est exact, Sœur Enhui.
Réfléchissons, si l’œuvre de jugement de Dieu consistait à nous condamner et à
nous punir, alors pas un seul d’entre nous, qui sommes tous profondément
corrompus par Satan, ne serait jamais sauvé et ne pourrait jamais entrer dans le
royaume de Dieu. Si c’était le cas, à quoi rimerait l’œuvre de jugement de Dieu ? Les
paroles de Dieu Tout-Puissant expliquent clairement pourquoi Dieu accomplit
l’œuvre de jugement dans les derniers jours et quelle est son importance. Lisons
deux passages des paroles de Dieu Tout-Puissant : “La vie entière de l’homme est
vécue sous le domaine de Satan, et il n’y a pas une seule personne qui puisse
se libérer toute seule de l’influence de Satan. Tous vivent dans un monde
souillé, dans la corruption et le vide, sans le moindre sens ou la moindre
valeur ; ils vivent une vie si insouciante pour la chair, pour la luxure et pour
Satan. Il n’y a pas la moindre valeur à leur existence. L’homme est incapable
de trouver la vérité qui le libérera de l’influence de Satan. Même si l’homme
croit en Dieu et lit la Bible, il ne comprend pas comment se libérer du contrôle
de l’influence de Satan. Tout au long des âges, très peu de gens ont découvert
ce secret, très peu l’ont mentionné. […] Si l’homme n’est pas purifié, alors il
est essentiellement de la souillure ; s’il n’est pas protégé et soigné par Dieu,
alors il est encore captif de Satan ; s’il n’est pas jugé et châtié, alors il n’aura
aucun moyen d’échapper à l’oppression de l’influence ténébreuse de Satan. Le
tempérament corrompu que tu démontres et le comportement désobéissant
que tu manifestes sont suffisants pour prouver que tu vis toujours sous le
domaine de Satan. Si ton esprit et tes pensées n’ont pas été purifiés et que ton
tempérament n’a pas été jugé et châtié, alors tout ton être est encore contrôlé
par le domaine de Satan, ton esprit est contrôlé par Satan, tes pensées sont
manipulées par Satan et la totalité de ton être est contrôlée par les mains de
Satan” (« Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du
jugement », dans La Parole apparaît dans la chair). “Grâce à cette œuvre de
jugement et de châtiment, les hommes prendront pleinement conscience de
36
l’essence souillée et corrompue en eux-mêmes et ils pourront changer
complètement et être purifiés. L’homme peut être digne de retourner devant le
trône de Dieu seulement de cette manière. Toute l’œuvre effectuée aujourd’hui
vise la purification et la transformation des hommes ; grâce au jugement et au
châtiment par la parole, ainsi que grâce à l’épurement, l’homme peut rejeter sa
corruption et être purifié” (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole
apparaît dans la chair). Que pouvons-nous donc tirer de ces paroles de Dieu ? Sous
un certain angle, nous pouvons constater qu’elles sont extrêmement concrètes et
reflètent très bien notre situation réelle. Sous un autre angle, nous pouvons constater
que si nous voulons être élevés devant le trône de Dieu, nous devons d’abord passer
par le jugement et la purification de Dieu pour nous débarrasser de la souillure et de
la corruption et pour échapper à la sombre influence de Satan. Alors seulement, nous
serons aptes à être emmenés par Dieu dans Son royaume. Sans Son œuvre de
jugement des derniers jours, nous ne pourrions pas être suffisamment purifiés pour
pouvoir devenir des gens selon le cœur de Dieu, et nous ne pourrions certainement
pas entrer dans Son royaume. Nous ne cesserions tout simplement pas de pécher
et de résister à Dieu, et finalement, Il nous éliminerait en enfer. En réalité, les
témoignages de la vie réelle des frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant
nous montrent que le jugement et le châtiment de Dieu sont la lumière du salut pour
l’humanité. Chacun d’entre nous est corrompu par Satan, mais comme nous pouvons
nous présenter devant Dieu Tout-Puissant et recevoir le jugement et le châtiment
des paroles de Dieu, notre tempérament de vie change progressivement. Nous
passons de la rébellion et de la résistance à l’acceptation et à la soumission ; nous
passons de l’arrogance, de la suffisance et du refus de céder au désir de laisser de
côté notre égo et de nous soumettre à ce qui est juste et à la vérité. Par ailleurs, tout
ce qui est exprimé dans le jugement et le châtiment de Dieu est la vérité, et c’est
aussi l’expression du tempérament juste et saint de Dieu ; par conséquent, plus nous
faisons l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu, mieux nous Le
connaissons. Et mieux nous Le connaissons, plus clairement nous pouvons
percevoir les gens, les choses et les événements dans le monde. En conséquence,
nos points de vue et nos valeurs changent à divers degrés. Nous parvenons à
davantage de révérence et de soumission vis-à-vis de Dieu. C’est là ce que le
37
jugement et le châtiment de Dieu Tout-Puissant accomplissent en nous. Sans le
jugement de la lumière de vérité dans les paroles de Dieu, nous vivrions tous dans
les ténèbres, commettant des péchés puis les confessant, les confessant puis les
commettant à nouveau jour après jour, sans jamais nous libérer des chaînes du
péché. Dans ces conditions, comment Dieu pourrait-Il jamais nous emmener dans
Son royaume ? »
Après cet échange avec les sœurs Li et Liu, c’était comme si une lumière
éclatante s’était allumée en moi. Ce qu’elles disaient était vrai : les pasteurs, les
anciens et les frères et sœurs dans mon Église étaient tous incapables de se libérer
de la servitude du péché. Moi-même, je péchais souvent malgré moi et j’étais
incapable de mettre les paroles du Seigneur en pratique. Nous vivons tous dans un
état dans lequel nous commettons des péchés, puis nous nous confessons : nous
avons vraiment besoin que Dieu revienne accomplir une étape de l’œuvre du
jugement et de la purification. Si je ne m’étais pas intéressée à l’œuvre des derniers
jours de Dieu Tout-Puissant, je n’aurais jamais pu comprendre ces vérités. D’avoir
été guidée par Dieu, j’en ai éprouvé une grande reconnaissance. En lisant les paroles
de Dieu Tout-Puissant et en écoutant l’échange des sœurs, ainsi qu’en lisant les
témoignages écrits des frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant qui
décrivaient la manière dont leurs tempéraments corrompus avaient été purifiés par
le jugement des paroles de Dieu, j’étais parvenue à comprendre un tant soit peu
l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours. Mes propres notions avaient été
dissipées, et je savais désormais que le jugement et le châtiment de Dieu nous sont
essentiels pour échapper au péché et obtenir la purification.
Ensuite, Liu Hui a poursuivi : « Lisons deux autres passages des paroles de Dieu
Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant a dit : “En entreprenant Son œuvre de
jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par
quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces
méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées
par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du
tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ;
c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé
et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie
38
connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la
compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre
rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la
volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont
incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de
connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de
découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du
jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la
vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail
est l’œuvre du jugement faite par Dieu” (« Le Christ réalise l’œuvre du jugement
avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair). “Ceux qui souhaitent
obtenir la vie sans compter sur la vérité prêchée par le Christ sont les gens les
plus ridicules sur la terre, et ceux qui n’acceptent pas le chemin de vie apporté
par le Christ sont perdus dans le fantasme. Et donc, Je dis que les gens qui
n’acceptent pas le Christ des derniers jours seront à jamais méprisés par Dieu.
Le Christ est la porte d’entrée de l’homme dans le royaume au cours des
derniers jours, que personne ne peut contourner. Nul ne peut être rendu parfait
par Dieu si ce n’est par le Christ. Tu crois en Dieu, et tu dois donc accepter Ses
paroles et obéir à Son chemin. Tu ne dois pas simplement penser à obtenir des
bénédictions sans recevoir la vérité ou à accepter l’approvisionnement de la
vie. Le Christ vient au cours des derniers jours pour que tous ceux qui croient
vraiment en Lui puissent être approvisionnés de la vie. Son œuvre consiste à
bien terminer l’ancienne ère et à entrer dans la nouvelle ; elle est le chemin qui
doit être pris par tous ceux qui entreraient dans la nouvelle ère. Si tu n’es pas
capable de Le reconnaître, mais Le condamnes plutôt, Le blasphèmes ou
même Le persécutes, alors tu es condamné à brûler pour l’éternité et à ne
jamais entrer dans le royaume de Dieu” (« Seul le Christ des derniers jours peut
montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole apparaît dans la
chair). Ces paroles de Dieu Tout-Puissant nous montrent que dans les derniers jours,
Dieu S’est fait chair afin d’exprimer toutes les vérités pour purifier et sauver
l’humanité, conformément aux besoins de celle-ci. Il révèle le tempérament juste de
Dieu qui ne tolérera aucune offense à l’humanité. À travers Ses paroles, Dieu révèle
39
la nature et l’essence des gens et le véritable état de leur corruption. C’est seulement
en acceptant les paroles du jugement que Dieu Tout-Puissant a exprimées que nous
pouvons prendre la mesure de notre arrogance, de notre sournoiserie, de notre
égoïsme, de notre méchanceté, etc., qui font toutes partie de notre nature satanique
et de nos tempéraments corrompus. Ce n’est qu’en acceptant le jugement et le
châtiment de Dieu que nous pouvons connaître le tempérament juste de Dieu et
cultiver un cœur de révérence pour Dieu et une vraie repentance. Ainsi, nous
pouvons être transformés et purifiés de notre tempérament corrompu. Tel est le sens
du jugement de Dieu, et c’est aussi notre seule voie vers le salut. Sœur Enhui, la
signification de l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours deviendra claire pour
nous à condition que nous lisions consciencieusement autant de paroles de Dieu
Tout-Puissant que nous le pouvons, et même, nous constaterons que seul Christ des
derniers jours peut accorder aux hommes le chemin de la vie éternelle. »
Loué soit le Seigneur ! J’ai énormément gagné à communiquer avec ces sœurs.
Même s’il me reste encore à faire l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu,
en échangeant avec elles et en lisant Témoignages des expériences dans l’entrée
dans la vie, j’ai constaté que le jugement et le châtiment de Dieu Tout-Puissant
pouvaient réellement changer les gens. J’ai aussi l’impression que j’ai vraiment
besoin que Dieu accomplisse Son étape de l’œuvre du jugement et du châtiment
pour me transformer et me purifier, afin que je sois apte à être emmenée dans le
royaume des cieux. Plus tard, après plusieurs jours passés à échanger, j’ai mieux
compris l’importance de l’œuvre de jugement de Dieu et la vérité concernant Ses
noms. J’ai aussi appris des vérités pour discerner le vrai Christ des faux et les vraies
Églises des fausses. J’ai appris des vérités sur l’incarnation de Dieu, sur la différence
entre l’œuvre de Dieu et le travail des humains, sur la manière dont Satan corrompt
l’humanité, sur la manière dont Dieu nous sauve, et sur d’autres choses encore. J’en
suis arrivée à la ferme conclusion que Dieu Tout-Puissant est réellement le Seigneur
Jésus revenu, et c’est d’un cœur joyeux que j’ai accepté l’œuvre des derniers jours
de Dieu Tout-Puissant. Dieu soit loué ! Depuis, j’ai une soif insatiable de lire les
paroles de Dieu. En vivant une vie d’Église, en échangeant des vérités avec les frères
et les sœurs et en acceptant d’être abreuvée et nourrie par les paroles de Dieu, je
sens que mon esprit reçoit une bonne subsistance. Cela m’a permis d’être témoin de
40
l’accomplissement total de cette prophétie de l’Apocalypse, dans la Bible : « Voici,
je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte,
j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3:20). J’ai
aussi eu le sentiment qu’elle s’accomplissait en moi-même. Les paroles de Dieu
Tout-Puissant ont frappé à la porte de mon cœur et l’ont ouverte, et elles m’ont
permis d’entendre la voix de Dieu, de connaître Son œuvre de jugement et de
retourner devant Lui. Dieu soit loué !

4. L’éveil d’un esprit trompé

Par Yuanzhi, Brésil


Je suis né dans une petite ville du nord de la Chine. En 2010, j’ai suivi ma
famille au Brésil. Là-bas, j’ai fait la connaissance d’un ami chrétien. Il m’a emmené
à l’église écouter des sermons. Toutefois, même si j’y suis allé trois fois, je n’avais
toujours rien absorbé. Par la suite, parce que j’étais très occupé par mon travail, je
ne suis retourné à l’église qu’un jour de juin 2015, quand mon ami m’a emmené à
l’église une fois de plus. Cette fois, à travers ce que les frères et sœurs ont partagé,
j’ai finalement compris, dans une certaine mesure, que le Seigneur Jésus était le
Rédempteur. Particulièrement, quand j’ai lu la Genèse pour la première fois, j’ai
réalisé que l’homme avait effectivement été créé par Dieu, que Dieu avait créé
toute chose, et j’ai ressenti que le Créateur était vraiment merveilleux. À l’école,
tous les manuels m’avaient appris que l’homme était issu des singes et que toutes
les choses du monde s’étaient formées naturellement. Il s’est avéré que j’avais été
trompé pendant plus de vingt ans. Ce n’est qu’après avoir lu la Bible que je me suis
complètement réveillé et, à partir de ce moment-là, j’ai cru au Seigneur Jésus.
Fin 2015, je suis retourné au Brésil, après avoir passé cinq mois en Chine.
Cette fois, j’ai décidé de trouver un emploi stable et de m’installer convenablement.
Mais les choses vont parfois à l’encontre de ce que l’on souhaite. Mon travail et ma
vie personnelle ne se déroulaient pas sans heurts, et cela me rendait très agité et
anxieux. Un soir, j’ai téléphoné à cet ami chrétien pour me plaindre. Il m’a dit :
41
« Calme-toi et prie le Seigneur. Vois comment le Seigneur arrange tout pour toi ».
J’ai donc calmé mon cœur et prié le Seigneur : « Seigneur Jésus ! Actuellement, je
rencontre des difficultés au travail et je ne sais pas quoi faire. Seigneur, j’espère
que je peux recevoir Ton aide ». Je ne m’attendais pas à ce que, quatre jours plus
tard, mon patron m’appelle et me demande de revenir travailler. J’étais ravi et
reconnaissant que le Seigneur Jésus ait entendu mes prières. Ensuite, j’ai reçu
encore plus de grâce du Seigneur. Afin de rendre au Seigneur Son amour, j’ai
commencé à assister à des rassemblements chaque semaine, même si je devais
m’absenter du travail.
À partir de juin 2016, non seulement j’ai assisté à des rassemblements à
l’église, mais j’ai aussi partagé des versets de la Bible avec des amis sur Facebook,
ou encore je parcourais Facebook pour mieux comprendre le Seigneur. J’ai ajouté
beaucoup d’amis qui, lorsqu’ils en avaient le temps, partageaient tous des versets
de la Bible avec moi. C’était extrêmement gratifiant pour moi. Un jour, alors que je
naviguais sur Facebook, j’ai vu une vidéo dans laquelle les mots « Dieu descend
avec Son jugement » ont immédiatement attiré mon attention. Empli de curiosité,
j’ai cliqué sur la vidéo. Je ne m’attendais pas à ce que la vidéo soit aussi bien
tournée. C’était tout simplement spectaculaire ! J’ai été attiré par les voix sonores
et puissantes, les paroles qui me faisaient vibrer le cœur, et par l’enthousiasme de
tous les spectateurs. Quand j’ai concentré mon attention, j’ai vu que la vidéo
provenait de L’Église de Dieu Tout-Puissant. Je me suis dit : « Tous les acteurs
sont très investis. C’est comme s’ils chantaient pour que Dieu entende. L’Église de
Dieu Tout-Puissant ne semble pas mauvaise du tout ! C’est la première fois que
j’entends parler de cette Église. Si j’en ai l’occasion, je devrais entrer en contact
avec elle. »
Un jour, j’ai envoyé le lien de cette vidéo à une amie sur Facebook, Sœur Yang,
avec qui je communiquais souvent au sujet de la Bible. Elle a aussi beaucoup aimé
cette vidéo et elle a dit qu’elle voulait en savoir davantage sur l’Église de Dieu Tout-
Puissant. Elle a senti que cette Église était effectivement très spéciale et qu’elle
était remplie de l’œuvre du Saint-Esprit. Par conséquent, j’ai partagé cette vidéo
sur ma page Facebook. Je ne m’attendais pas à ce que, après avoir vu la vidéo,
un de mes amis me dise que l’Église de Dieu Tout-Puissant n’était pas bonne. Il
42
m’a aussi envoyé beaucoup de propagande négative sur cette Église. J’ai été
réellement effrayé de voir ces documents qui blasphémaient contre Dieu Tout-
Puissant et condamnaient l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je me suis dit : cette
Église semble correcte. Pourquoi ces critiques ? Lorsque j’ai ouvert à nouveau
cette vidéo, j’ai soudain pensé à ce que mon pasteur avait dit un jour dans un
sermon : dans les derniers jours, de faux Christs apparaîtront. Si je m’écarte de la
voie du Seigneur Jésus, tout ne sera-t-il pas fini pour moi ? Je savais que c’était
quelque chose que je ne pouvais simplement ignorer, j’ai donc décidé de ne pas la
regarder à ce moment-là. Immédiatement, j’ai contacté Sœur Yang et lui ai expliqué
la situation. Elle a dit : « Nous ne pouvons pas nous fier simplement à une version
des faits pour déterminer si elle est réelle ou fausse. Cela n’est pas conforme aux
enseignements du Seigneur. Nous croyons au Seigneur et nous attendons donc
tous avec impatience Son retour. En ce moment, des gens disent que le Seigneur
est déjà revenu. Nous devons enquêter à ce sujet. Nous ne devons pas simplement
suivre le troupeau, en jugeant et condamnant aveuglément. Trouvons des gens de
l’Église de Dieu Tout-Puissant et étudions la question. Nous verrons leur vrai
visage : s’ils font semblant, ce sera difficile pour eux de prétendre être
authentiques ». J’ai pensé : « Sœur Yang a raison. C’est en effet la première fois
que j’entends quelqu’un prêcher l’Évangile sur le retour du Seigneur. Je ne sais
pas non plus si les paroles sur Internet, qui condamnent l’Église de Dieu Tout-
Puissant, sont vraies ou fausses. Je vois que les vidéos et les films tournés par
L’Église de Dieu Tout-Puissant sont plutôt bons. Je devrais chercher à les
comprendre. C’est la seule façon rationnelle de traiter du retour du Seigneur. »
C’est ainsi que j’ai accepté d’enquêter sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des
derniers jours avec Sœur Yang.
Avec les coordonnées fournies à la fin de la vidéo, Sœur Yang a contacté Frère
Zhang, de la branche nord-américaine de L’Église de Dieu Tout-Puissant. Une fois
en ligne avec lui, Sœur Yang et moi avons posé la même question : « Nous savons
tous deux que le Seigneur reviendra dans les derniers jours, mais le Seigneur
Jésus a dit : “Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le
croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront
de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible,
43
même les élus” (Matthieu 24:23-24). Frère Zhang, que pensez-vous de cette
question des faux Christs émergeant dans les derniers jours pour tromper les
gens ? »
Frère Zhang a dit : « Le Seigneur Jésus a dit ces choses pour nous avertir.
Quand Il reviendra pendant les derniers jours, de faux Christs émergeront aussi.
La volonté du Seigneur est que nous développions du discernement afin que nous
ne soyons pas trompés par de faux Christs. Cependant, en disant ceci, le Seigneur
n’avait pas l’intention de nous demander de simplement rejeter aveuglément
quiconque dirait que le Seigneur est revenu, ou même aller jusqu’à les juger et les
condamner. C’est une mauvaise compréhension que nous avons des paroles du
Seigneur Jésus. Le Seigneur Jésus a été très clair au sujet des faux Christs : “Car
il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands
prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les
élus.” Les caractéristiques évidentes des faux Christs sont qu’ils imitent l’œuvre du
Seigneur Jésus, montrant des signes, accomplissant des miracles, soignant les
maladies et chassant les démons. Ce sont des domaines où les faux Christs sont
les plus fourbes et les plus mauvais, et ce sont les traits principaux des faux Christs.
En ce qui concerne les manifestations et les traits des faux Christs, les paroles de
Dieu Tout-Puissant sont encore plus spécifiques et incisives. Dieu Tout-Puissant a
dit : “Si, en ce jour, il émergeait une personne capable de manifester des
signes et des prodiges et de chasser les démons, de guérir les malades et
d’opérer beaucoup de miracles, et si cette personne affirmait qu’elle est
Jésus qui est venu, alors ce serait de la contrefaçon et de l’imitation de Jésus
faites par les mauvais esprits. Souviens-toi de ceci ! Dieu ne reprend pas la
même œuvre. L’étape de l’œuvre de Jésus a déjà été réalisée et Dieu ne va
plus entreprendre cette étape de l’œuvre. […] Si, au cours des derniers jours,
Dieu continuait à manifester des signes et des prodiges, à chasser les
démons, à guérir les malades – s’Il faisait exactement la même chose que
Jésus –, alors Dieu serait en train de répéter la même œuvre et l’œuvre de
Jésus n’aurait aucune signification ou valeur. Ainsi, Dieu réalise une étape
de l’œuvre à chaque ère. Une fois que chaque étape de Son œuvre est
achevée, elle est immédiatement imitée par les mauvais esprits et, après que
44
Satan commence à suivre Dieu sur Ses talons, Dieu opte pour une autre
méthode. Une fois que Dieu a accompli une étape de Son œuvre, elle est
imitée par les mauvais esprits. Vous devez être conscients de cela”
(« Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui », dans La Parole apparaît dans la chair).
Nous savons tous que tout ce qui est faux ne peut que suivre et imiter ce qui est
vrai. Les faux Christs ne font pas exception. Les faux Christs sont des esprits
diaboliques. Ils n’ont pas l’essence du Christ. Ils sont incapables de faire l’œuvre
du Christ, ils sont incapables d’exprimer la vérité, et ils sont incapables d’exprimer
le tempérament de Dieu ou tout ce que Dieu a et est. Ils ne peuvent pas apporter
à l’homme la vérité, le chemin et la vie. Par conséquent, les faux Christs ne peuvent
qu’imiter l’œuvre que le Seigneur Jésus a déjà réalisée. Tout ce qu’ils peuvent faire,
c’est accomplir quelques signes et prodiges pour tromper les gens stupides et
ignorants. Ce sont des gens qui ont été possédés par des mauvais esprits. Ils
déclarent faussement qu’ils sont eux-mêmes le Seigneur Jésus revenu, et L’imitent
en faisant des choses comme soigner les maladies et chasser les démons, faire
des miracles et prêcher le chemin de la repentance et du pardon. Sans aucun doute,
ce sont des faux Christs qui trompent les gens. L’œuvre de Dieu est toujours
nouvelle et jamais dépassée. Son œuvre va toujours de l’avant. Il ne répétera
jamais une œuvre qu’Il a déjà faite auparavant. Ceci ressemble à l’époque où le
Seigneur Jésus est venu pour œuvrer et a conclu l’ère de la Loi pour commencer
l’ère de la Grâce. Il n’a pas répété l’œuvre que l’Éternel Dieu a faite en édictant la
loi visant à guider la vie des gens. Au lieu de cela, Il a accompli Son œuvre de
rédemption sur la base de l’œuvre accomplie pendant l’ère de la Loi. Le Seigneur
Jésus a apporté à l’humanité le chemin de la repentance et du pardon. Tant que
nous viendrons devant Lui, nous confesserons et nous repentirons, le Seigneur
pardonnera nos péchés et oubliera nos transgressions, et nous serons alors aptes
à jouir de la grâce et des bénédictions abondantes que le Seigneur accordent à
l’humanité. Toute cette œuvre était nouvelle ; aucun mauvais esprit ou Satan
n’aurait pu accomplir cela. De même, avec le retour du Seigneur Jésus dans les
derniers jours, Dieu Tout-Puissant a conclu l’ère de la Grâce et a commencé l’ère
du Règne. Dieu Tout-Puissant n’a pas répété l’œuvre rédemptrice du Seigneur
Jésus. Il ne chasse pas les démons, ne guérit pas les maladies, ne fait pas de
45
miracles pour les gens. Au lieu de cela, sur la base de l’œuvre rédemptrice, Il
exprime la vérité et accomplit une étape de l’œuvre de jugement et de purification
de l’homme. Il sauve complètement l’humanité de l’emprise de Satan et nous
amène dans le royaume de Dieu. Cette œuvre de Dieu est toute nouvelle et n’a
jamais été exécutée auparavant. Elle n’aurait pu être accomplie par aucun faux
Christ, quel qu’il soit. Tant que nous savons que l’œuvre de Dieu est toujours
nouvelle et jamais dépassée, et que nous comprenons les principes pour discerner
les vrais des faux Christs, nous ferons naturellement la différence entre l’apparence
et l’œuvre de Dieu, et la tromperie des faux Christs. »
J’ai compris beaucoup de choses grâce à la communication de Frère Zhang.
Son échange était très clair. Les faux Christs ne peuvent que répéter et imiter une
partie de l’œuvre que Dieu a faite dans le passé. Cependant, ils ne peuvent jamais
accomplir une quelconque nouvelle œuvre, ni amener l’homme sur un nouveau
chemin. À ce moment-là, j’ai compris le vrai sens des paroles du Seigneur Jésus :
« Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands
prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les
élus » (Matthieu 24:24). Sœur Yang a dit aussi qu’elle a beaucoup gagné de cet
échange. Nous avons donc pris rendez-vous avec Frère Zhang pour le lendemain
soir, afin de continuer à écouter son échange.
J’ai senti que ce que Frère Zhang de l’Église de Tout-Puissant avait à partager
était merveilleux et était réellement édifiant pour moi. Cependant, quand j’ai pensé
à toutes ces rumeurs sur Internet, j’avais encore un peu d’appréhension. Quand je
suis retourné dans mon Église, j’ai demandé à l’un des frères aînés s’il connaissait
l’Église de Dieu Tout-Puissant. Il m’a répondu que le pasteur avait dit que nous ne
devrions avoir aucun rapport avec eux. Il a également relaté quelques paroles de
jugement, d’attaque et de condamnation dirigées contre Dieu Tout-Puissant et
émanant de la bouche des pasteurs. Après l’avoir écouté, je me suis senti un peu
ébranlé. J’ai immédiatement parlé à Sœur Yang de cette propagande négative, afin
qu’elle aussi cesse d’avoir des contacts avec l’Église de Dieu Tout-Puissant.
Cependant, Sœur Yang semblait déterminée à enquêter sur l’œuvre des derniers
jours de Dieu Tout-Puissant. Elle m’a dit : « Partout où les pas de l’Agneau me
mèneront, je Le suivrai. Récemment, grâce à la lecture des paroles de Dieu Tout-
46
Puissant en ligne et en regardant toutes sortes de vidéos et de films évangéliques
sur l’Église de Dieu Tout-Puissant, j’ai compris certaines vérités. Bon nombre des
difficultés et des perplexités que j’avais rencontrées dans le passé ont été résolues.
Je sens que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont la vérité. Quelle que soit la
façon dont certains condamnent l’Église de Dieu Tout-Puissant, je l’étudierai
jusqu’à y voir totalement clair… ». Je n’ai pas réussi à convaincre Sœur Yang et,
par conséquent, je l’ai bloquée, ainsi que Frère Zhang, de mon compte Facebook,
et je n’ai plus osé les contacter à nouveau.
Cependant, à peine deux jours après, j’ai commencé à me sentir désœuvré :
chaque jour, à part cuisiner à la maison, je n’avais rien à faire. Comme je n’avais
rien à faire, j’ai ouvert YouTube et regardé des films, mais, curieusement, à chaque
fois, c’était des films, des clips musicaux et des œuvres chorales de l’Église de
Dieu Tout-Puissant qui apparaissaient. J’ai commencé à penser : « Les vidéos et
les films de l’Église de Dieu Tout-Puissant sont enregistrés si rapidement. C’est
étonnant ! Tout ce qui vient de Dieu doit être prospère. Se pourrait-il que l’Église
de Dieu Tout-Puissant vienne vraiment de Dieu ? Tout ce dont a parlé Frère Zhang
la dernière fois était conforme à la vérité. Je devrais peut-être essayer de
comprendre encore une fois l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je ne peux pas
simplement refuser d’enquêter sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers
jours juste à cause de ce que les gens disent ». Cependant, dès que que je me
suis rappelé les mots de condamnation, sur Internet, concernant Dieu Tout-
Puissant, ainsi que l’avertissement de mon pasteur de ne pas contacter l’Église de
Dieu Tout-Puissant, j’ai pensé que peut-être je ne devrais pas aller plus loin. Par
conséquent, j’ai décidé de chercher d’autres vidéos à regarder sur YouTube.
Cependant, partout où je regardais, il y avait des vidéos de l’Église de Dieu Tout-
Puissant. J’ai commencé à me sentir impuissant. En fin de compte, ma curiosité a
pris le dessus et je me suis dit : « Que l’Église de Dieu Tout-Puissant soit bonne
ou non, je vais juste regarder rapidement leurs vidéos, et si, vraiment, elles ne sont
pas bonnes, alors ce sera une leçon sur la façon d’acquérir du discernement. » J’ai
alors ouvert une vidéo intitulée Le Salut de l’âme – Chœur chinois de louange du
royaume de l’Église de Dieu Tout-Puissant 9e exécution. Cette vidéo m’a intéressé
parce que son histoire était une véritable représentation de la société
47
contemporaine à laquelle je m’identifiais vraiment. La vidéo dépeignait la vie
humaine de façon très vivante, réaliste et authentique. J’ai pleuré et j’ai ri en même
temps, et mon cœur a été très ému et empli d’énergie. J’ai eu le sentiment de
vouloir immédiatement regarder toutes les vidéos produites par l’Église de Dieu
Tout-Puissant. Dès lors, j’ai commencé à regarder quotidiennement les vidéos de
l’Église de Dieu Tout-Puissant. En une semaine, j’ai regardé les 17 épisodes de
vidéos d’œuvres chorales. Plus je les regardais, plus je ressentais d’affinité avec
elles. Il semblait y avoir une force dans mon cœur qui me poussait à regarder et à
enquêter au plus vite. Je me suis dit : « J’ai regardé tant de vidéos de l’Église de
Dieu Tout-Puissant. Chaque vidéo m’a été si bénéfique. De plus, il n’y a pas un
mot de négativité dans aucune des vidéos. Tout est positif, certaines exposent les
ténèbres du monde, d’autres rendent témoignage à Dieu, et d’autres encore
guident l’homme pour qu’il revienne devant Dieu. Ils ne contiennent rien de charnel
ou de terrestre. L’Église de Dieu Tout-Puissant est remplie de l’œuvre du Saint-
Esprit. Ce n’est pas du tout comme le décrivent les rumeurs. L’œuvre de Dieu Tout-
Puissant dans les derniers jours vaut vraiment la peine d’être étudiée ! »
Un jour, alors que je consultais Facebook, j’ai lu un article sur l’expérience et
le témoignage de quelqu’un intitulé « J’ai trouvé le salut dans les derniers jours sur
Facebook ». Après l’avoir ouvert, j’ai lu que cette sœur avait vécu des expériences
similaires à la mienne. Quand elle est entrée en contact pour la première fois avec
l’Église de Dieu Tout-Puissant, ses amis en ligne lui ont fait part de rumeurs au
sujet de l’Église qui l’ont vraiment très perturbée. J’ai continué de lire avec
empressement, impatient de savoir ce qui s’est passé à la fin. Après avoir prié le
Seigneur et Lui avoir demandé de la guider, cette sœur a senti qu’elle ne pouvait
pas être sélective dans ce qu’elle écoutait et croyait, mais qu’elle devait étudier
concrètement l’Église de Dieu Tout-Puissant pour discerner le vrai du faux. Si elle
écoutait aveuglément les rumeurs et refusait d’enquêter sur la seconde venue du
Seigneur, ce ne serait pas une approche très rationnelle. Elle devait donc découvrir
la vérité sur le retour du Seigneur. Ces paroles ont vraiment résonné en moi. Le
retour du Seigneur est une chose importante et il faut le traiter avec prudence. On
ne peut pas simplement suivre le troupeau, rejeter cela et lui résister aveuglément.
J’ai continué de lire l’article et j’ai réalisé que ce que cette sœur a fini par
48
comprendre au sujet de l’Église de Dieu Tout-Puissant était complètement différent
de ce que ses amis en ligne lui disaient. De plus, elle a reçu personnellement
comme visiteurs des sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant qui ont échangé avec
elle sur les paroles de Dieu Tout-Puissant ; elles ont été conciliantes et
bienveillantes envers elle. Les expériences de vie réelle de cette sœur m’ont fait
comprendre que je ne pouvais plus continuer à être trompé par ces rumeurs, et
que je ne pouvais plus croire aux ragots et refuser d’enquêter sur l’œuvre de Dieu
Tout-Puissant dans les derniers jours, sinon, je perdrais très probablement le salut
de Dieu des derniers jours. Je savais que je devais à nouveau contacter l’Église de
Dieu Tout-Puissant pour une enquête plus approfondie !
Une nuit, alors que je me retournais sans cesse dans mon lit, je me suis dit :
« Je dois retrouver Sœur Yang, même si je l’ai bloquée. Si je peux la retrouver, je
pourrai certainement trouver Frère Zhang de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Sœur
Yang est une vraie croyante et elle a enquêté sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant
dans les derniers jours pendant tout ce temps. À l’heure qu’il est, elle a dû déjà
comprendre beaucoup de choses. J’ai réellement besoin de savoir où en est son
enquête. » Cela n’a pas été facile, mais avec l’aide de quelques amis, j’ai trouvé le
compte Facebook de Sœur Yang, deux ou trois jours plus tard. J’étais vraiment
content qu’elle ne m’en veuille pas de l’avoir bloquée. Quand je l’ai contactée, elle
m’a dit que son enquête lui avait déjà permis d’y voir plus clair et que Dieu Tout-
Puissant était le Seigneur Jésus revenu. Elle a aussi été très heureuse de me
mettre en relation avec Frère Zhang. Quand nous nous sommes connectés tous
les trois sur Internet, je leur ai dit : « À travers mon expérience récente, je vois que
le Seigneur me guide. Je suis également disposé à rechercher et à enquêter sur
l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours. Cependant, j’ai tellement de
questions à vous poser à tous les deux que j’aimerais que vous poursuiviez votre
échange. Ce que je ne comprends vraiment pas, c’est que le Seigneur Jésus S’est
incarné sous forme humaine pour faire Son œuvre, alors pourquoi le Seigneur
Jésus reviendrait-Il dans la chair en tant que femme pour faire Son œuvre ? C’est
un mystère. Frère Zhang, pouvez-vous me l’expliquer ? »
En réponse à ma question, Frère Zhang a répondu : « Oui. Dans les
incarnations de Dieu, il y a des mystères. Leur signification est immense et
49
profonde, et c’est quelque chose qui est insondable pour nous. Par conséquent,
nous devons avoir un cœur de révérence au sujet du retour du Seigneur. Même si
l’œuvre de Dieu n’est pas du tout en accord avec nos notions, nous devons
surveiller nos langues. Nous ne devons pas la juger sans réfléchir. Sérieusement
parlant, juger arbitrairement l’œuvre de Dieu, c’est blasphémer contre Dieu, et le
péché du blasphème ne peut être pardonné dans cette vie ou dans la suivante.
Dieu Tout-Puissant des derniers jours est venu et a levé tous les mystères. Cela
accomplit complètement la prophétie de Jésus : “J’ai encore beaucoup de
choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les supporter maintenant.
Quand le défenseur sera venu, l’Esprit de la vérité, il vous conduira dans
toute la vérité, car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura
entendu et vous annoncera les choses à venir” (Jean 16:12-13). Lisons
ensemble les paroles de Dieu Tout-Puissant, afin de comprendre cet aspect de la
vérité. Dieu Tout-Puissant a dit : “En ce temps-là, quand Jésus est venu, Il était
un homme, mais lorsque Dieu vient cette fois, Il est une femme. À partir de
cela, tu peux voir que Dieu a créé l’homme ainsi que la femme pour le bien
de Son œuvre et, avec Lui, il n’y a pas de distinction de genre. Lorsque Son
Esprit vient, Il peut prendre chair, quelle qu’elle soit, comme Il le souhaite et
cette chair peut Le représenter. Qu’elle soit homme ou femme, elle peut
représenter Dieu tant qu’elle est Sa chair incarnée. Si Jésus était apparu en
tant que femme quand Il est venu, en d’autres termes, si une petite fille, et
non un garçon, avait été conçue par le Saint-Esprit, cette étape de l’œuvre
aurait tout de même été accomplie. Si tel avait été le cas, alors l’étape actuelle
de l’œuvre devrait plutôt être accomplie par un homme, mais l’œuvre serait
tout de même accomplie. L’œuvre réalisée à l’une ou l’autre des étapes a la
même signification ; aucune étape de l’œuvre n’est répétée ni n’entre en
conflit avec l’autre. À l’époque, lorsqu’Il réalisait Son œuvre, Jésus était
appelé le Fils unique et “Fils” implique le genre masculin. Alors pourquoi le
Fils unique n’est-Il pas mentionné à l’étape actuelle ? La raison en est que
les exigences de l’œuvre ont nécessité un changement de genre, différent de
celui de Jésus. Avec Dieu, il n’y a pas de distinction de genre. Il réalise Son
œuvre comme Il le désire et, en réalisant Son œuvre, Il n’est soumis à aucune
50
restriction, mais Il est particulièrement libre. Pourtant, chaque étape de
l’œuvre a sa propre signification pratique. Dieu S’est fait chair deux fois et il
va de soi que Son incarnation dans les derniers jours est la dernière. Il est
venu pour révéler tous Ses actes. Si, à cette étape, Il ne S’était pas fait chair
personnellement pour que l’homme puisse en témoigner, l’homme s’en
tiendrait toujours à la notion que Dieu est seulement un homme, pas une
femme. […] Au commencement, quand l’Éternel a créé l’humanité, Il a fait
deux genres d’êtres humains – l’homme et la femme – et donc Sa chair
incarnée a aussi été différenciée en homme et en femme. Il n’a pas décidé de
Son œuvre en se basant sur les paroles qu’Il a adressées à Adam et Eve. Les
deux fois où Il a pris chair ont été entièrement déterminées suivant Sa pensée
à l’époque où Il a d’abord créé l’humanité, c’est-à-dire qu’Il a accompli
l’œuvre de Ses deux incarnations en se basant sur l’homme et la femme
avant qu’ils ne soient corrompus” (« Les deux incarnations sont
l’accomplissement de la signification de l’incarnation », dans La Parole apparaît
dans la chair). “En genre, l’un est masculin et l’autre féminin ; en cela le sens
de l’incarnation de Dieu a été achevé. Il dissipe les idées fausses de l’homme
sur Dieu : Dieu peut devenir à la fois homme et femme, et le Dieu incarné est
par essence sans genre. Il a fait l’homme et la femme, et Il ne fait pas la
différence entre les genres” (« L’essence de la chair habitée par Dieu », dans La
Parole apparaît dans la chair). »
Après que nous avons fini de lire les paroles de Dieu, Frère Zhang a échangé
ce qui suit : « Tout ce que Dieu fait a du sens, Dieu ne ferait, en aucun cas, quelque
chose qui soit dépourvu de sens ou de valeur. La Bible dit : “Dieu créa l’homme à
son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme” (Genèse 1:27).
À partir de là, nous pouvons voir, qu’au commencement, Il a créé l’homme et la
femme à Son image. Dieu peut S’incarner en homme, et Il peut également
S’incarner en femme. En Dieu, il n’y a pas de distinction entre les genres. Qu’Il
devienne un homme ou une femme, Il possède l’essence de Dieu et est capable
de réaliser l’œuvre même de Dieu. La raison pour laquelle Il a choisi d’incarner des
genres différents les deux fois où Il S’est incarné est d’accomplir la signification de
Son incarnation et de dissiper la croyance fallacieuse de l’homme selon laquelle
51
Dieu peut seulement S’incarner en tant qu’homme et qu’Il ne peut pas S’incarner
en tant que femme. Cela permet à l’homme de reconnaître que non seulement
l’incarnation de Dieu incarne l’identité d’un homme, mais qu’elle peut aussi incarner
l’identité d’une femme. Cela permet à l’humanité de voir que Dieu est effectivement
tout-puissant, que nous sommes incapables de Le comprendre, et que nous ne
devrions pas Le juger ou Le délimiter arbitrairement. De plus, l’essence de Dieu
est esprit, et l’esprit n’est pas différencié par sexe. Le sexe ne s’applique qu’à
l’humanité créée. Afin de sauver et de racheter l’humanité, Dieu a pris chair deux
fois. Par conséquent, le sexe de l’incarnation de Dieu dépend seulement de la
période à laquelle Il accomplit Son œuvre dans la chair. Une fois que l’œuvre de
Dieu incarné sur terre est terminée, Dieu revient au monde spirituel et, à ce
moment-là, Il n’est plus différencié par sexe. Par conséquent, si nous enfermons
Dieu dans un certain sexe, c’est un grand blasphème contre Dieu !… »
Après avoir écouté les paroles de Dieu Tout-Puissant et l’échange de Frère
Zhang, j’ai eu, tout à coup, un flash : j’ai finalement compris la raison pour laquelle
Dieu a pris un sexe différent les deux fois où Il S’est incarné. J’ai réalisé que cela
renfermait la volonté que Dieu avait quand Il a créé l’homme pour la première fois
et que cela incarne aussi Ses bonnes intentions. Si Dieu était venu œuvrer en tant
qu’homme lors de Ses deux incarnations, nous aurions cru que Dieu est
éternellement un homme et nous aurions cru faussement que le sexe masculin est
plus grand et a un statut plus élevé que le sexe féminin. Dieu incarné des derniers
jours œuvrant en tant que femme incarne l’impartialité et la justice de Dieu, et cela
m’a permis de voir l’incroyable signification de Dieu incarné œuvrant cette fois en
tant que femme ! Autrement, nous n’aurions jamais acquis une certaine
compréhension de Dieu, et nos notions et délimitations de Dieu n’auraient jamais
été éliminées. De plus, cela aurait offensé le tempérament de Dieu. La première
fois que Dieu S’est incarné, Il est apparu en tant qu’homme et, dans les derniers
jours, Il est apparu en tant que femme. Ces deux incarnations nous montrent
véritablement le profonde signification de l’incarnation de Dieu. Elles m’ont permis
d’avoir une compréhension plus précise et plus sincère de Dieu. Je rends grâce à
Dieu ! L’œuvre de Dieu est vraiment sage !

52
Après que Sœur Yang et Frère Zhang ont écouté ma compréhension et ma
connaissance des paroles de Dieu, ils ont été heureux que j’aie pu comprendre la
volonté de Dieu et que j’aie éliminé mes notions et mes compréhensions erronées
au sujet de Dieu. Ils étaient émus aux larmes par l’œuvre de salut que Dieu avait
faite sur moi. Nous nous sommes retrouvés pour échanger trois fois de plus. Je
rends grâce à Dieu pour Sa direction. J’ai compris la vérité de plus en plus, j’ai
appris le mystère de l’incarnation de Dieu et j’ai appris le mystère des trois étapes
de l’œuvre de Dieu. J’ai appris les différences entre l’œuvre de Dieu et le travail de
l’homme, les différences entre l’œuvre du Saint-Esprit et le travail de Satan, et
d’autres aspects de la vérité. J’ai vraiment pu sentir que Dieu Tout-Puissant est le
retour de Jésus et qu’Il est la vérité, le chemin et la vie. Ce samedi soir-là, Sœur
Yang m’a envoyé un nouveau clip musical intitulé « Aime le Dieu concret de tout
mon cœur » : « La volonté de Dieu a été révélée – perfectionner ceux qui L’aiment
vraiment. Innocents, fourmillant de vie, offrez-Lui vos louanges ! Dansez de belles
danses, sautez et dansez autour du vrai Dieu ! Des quatre coins de la terre, nous
venons, invoqués par la voix de Dieu. Ses paroles de vie nous ont été données
librement, nous sommes purifiés par le jugement de Ses paroles […]. » Cette
chanson m’a beaucoup encouragé et j’ai été ému aux larmes. J’ai appelé Sœur
Yang, mais j’étais si ému que je n’ai pas pu parler. Tout ce que je pouvais faire,
c’était répéter encore et encore : « Dieu, je Te rends grâce ! Merci… »
Après que mes émotions se sont apaisées, j’ai eu, cette nuit-là, une
conversation très sincère avec mes frères et sœurs. J’étais reconnaissant que Dieu
Tout-Puissant n’ait pas abandonné mon salut pendant tout ce temps et qu’Il ne
m’ait pas traité à la hauteur de ma rébellion et de ma résistance. Au lieu de cela, Il
a été avec moi tout ce temps. Il S’est servi de films évangéliques, de vidéos et
d’articles sur les propres expériences des frères et sœurs pour me guider et
m’émouvoir petit à petit, me ramenant à Sa maison, me ramenant devant Lui. Du
fond du cœur, j’ai dit à mes frères et sœurs : « J’ai déjà expérimenté l’amour de
Dieu. Je comprends aussi la vérité de l’incarnation de Dieu. Je ne croirai plus
jamais aux ouï-dire et aux rumeurs. J’accepte complètement Dieu Tout-Puissant
comme mon Sauveur et mon Dieu, car j’ai déjà déterminé que Dieu Tout-Puissant

53
est le retour du Seigneur Jésus : Il est le Dieu qui m’a donné beaucoup de grâce
et Il est le Rédempteur de l’humanité. »
Lorsque je me rappelle quand j’ai écouté des rumeurs dans le passé, quand
j’étais en fréquent conflit au sujet de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et
quand j’ai même dit quelques mots de jugement contre Dieu, quand je me rappelle
à quel point j’étais rebelle, je me sens terriblement redevable à Dieu, je suis empli
de chagrin et de regrets. Cependant, Sœur Yang m’a dit : « Quand nous ne
connaissons pas Dieu, il nous est très facile, en tant qu’êtres humains, d’être
trompés par des mensonges. Tant que nous nous repentirons vraiment, Dieu ne
S’en souviendra pas. La parole de Dieu dit : “Dieu n’est pas venu cette fois pour
frapper les gens, mais au contraire pour sauver les gens dans toute la mesure
du possible. Qui est entièrement exempt de faire des erreurs ? Si tout le
monde est frappé, alors comment pourrait-on parler de salut ? Il y a des
péchés qui sont commis volontairement et d’autres péchés qui sont commis
involontairement. Dans le cas de péchés involontaires, tu peux changer
après les avoir reconnu donc Dieu te frapperait-Il avant que tu ne changes ?
Est-ce ainsi que Dieu sauve les gens ? Ce n’est pas ainsi ! Peu importe si tu
commets des péchés involontairement ou à cause de ta nature rebelle,
souviens-toi de ceci : Dépêche-toi et réveilles-toi pour voir la réalité en face !
Va de l’avant ; peu importe la situation qui se présente, tu dois aller de l’avant.
Dieu œuvre pour sauver les gens et Il ne va pas frapper au hasard les gens
qu’Il veut sauver” » (« La volonté de Dieu est de sauver les gens dans toute la
mesure du possible », dans Récits des entretiens du Christ). Les paroles de Dieu
m’ont procuré un grand réconfort et m’ont permis de voir que Dieu est plein de
miséricorde et de pardon. L’amour de Dieu est si grand ! Dans mon cœur, je ne
peux m’empêcher d’être reconnaissant envers Dieu. Par la suite, par mes
interactions avec les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant, j’ai pu voir
que l’Église n’est pas du tout comme le prétendent les rumeurs. En fait, elle est
tout le contraire. C’était le lieu où nous pouvons poursuivre la vérité et connaître
Dieu. Quand nous avons des rassemblements dans l’Église de Dieu Tout-Puissant,
personne ne parle de manger, de boire et de se divertir. Personne ne parle de
voitures, d’argent ou de maisons. Personne ne parle des choses sales, souillées
54
et mauvaises qui existent dans le monde. Ensemble, nous lisons tous les paroles
de Dieu Tout-Puissant et nous échangeons sur notre expérience et notre
connaissance des paroles de Dieu. Nous pratiquons et adhérons aux paroles de
Dieu Tout-Puissant. Je peux voir que, au sein de l’Église de Dieu Tout-Puissant,
les paroles de Dieu détiennent le pouvoir, la vérité détient le pouvoir et le Christ
détient le pouvoir. C’est un endroit rempli d’égalité et de justice. C’est comme si
j’avais un avant-goût d’une belle vie dans un nouveau ciel et sur une nouvelle terre !
À l’heure actuelle, lorsque je me souviens de ces rumeurs, je me rends compte
qu’elles ne font que piéger et blesser les gens. À cause de ces rumeurs, j’ai failli
perdre le salut de Dieu des derniers jours. Heureusement, Dieu Tout-Puissant m’a
sauvé et m’a aidé à comprendre l’œuvre de Dieu. Mon esprit s’est éveillé, j’ai
traversé l’enchevêtrement des rumeurs propagées par Satan et je suis venu devant
le trône de Dieu. Je suis reconnaissant à Dieu de m’avoir sauvé !

5. Un cœur errant rentre à la maison

Par Novo, Philippines


Je m’appelle Novo et je suis Philippin. Je suis ma mère dans sa foi en Dieu
depuis tout petit. J’allais écouter les sermons à l’église avec mes frères et sœurs.
Même si je croyais au Seigneur depuis de nombreuses années, j’avais le sentiment
de ne pas avoir changé et d’être resté le même en tant qu’incroyant. Au fond de moi,
je réfléchissais en permanence à la manière de pouvoir m’enrichir davantage, vivre
dans le confort et profiter de la vie. En plus de cela, je sortais tout le temps prendre
des verres avec mes amis et, dès qu’il me restait un peu d’argent, je m’adonnais au
jeu. Je savais que faire ces choses-là était en contradiction avec la volonté de Dieu.
Alors, souvent, je priais le Seigneur et confessais mes péchés, et je prenais la ferme
résolution devant Lui d’abandonner ces mauvaises habitudes et de ne plus jamais
pécher à compter de ce jour-là. Cependant, influencé et incité par mes amis, je ne
pouvais, tout simplement, pas me contrôler. C’était à tel point que je menais une vie
de plus en plus dépravée, mon cœur s’éloignait progressivement de Dieu et mes
55
prières n’étaient sincères. Chaque semaine, je ne faisais que dire quelques prières
simples pour avoir la conscience tranquille. Parfois, je ressentais un profond
désespoir, car je savais que, lorsque le Seigneur reviendrait, Il jugerait chaque
personne en fonction de ses actions et de son comportement, et déterminerait
ensuite si elle devait aller au ciel ou en enfer. J’avais l’impression d’être si dépravé
que Dieu ne me pardonnerait pas une nouvelle fois. Plus tard, je me suis marié et j’ai
eu des enfants, et tout ce à quoi je pensais, c’était à ma femme et à mes enfants.
J’avais relégué ma foi au second plan depuis longtemps. Souhaitant offrir un avenir
meilleur à mes enfants et concrétiser mon souhait de devenir riche, j’ai décidé d’aller
travailler à l’étranger : voilà ce qui m’a amené à Taïwan. Après avoir trouvé du travail,
je n’ai toujours pas apporté de changements à mon mode de vie. Pendant mon temps
libre, j’allais prendre un verre ou chanter au karaoké avec mes collègues de travail,
menant une vie pleine d’oisiveté. J’avais, depuis longtemps, relégué ma croyance en
Dieu au second plan.
En 2011, je travaillais comme soudeur dans une usine taïwanaise. Un jour de
2012, une collègue, à Taïwan, a appris que j’étais catholique et m’a donc invité à
assister à une célébration de son Église. Un dimanche matin, elle est venue me
chercher à l’usine et m’a emmené chez l’un de ses amis. C’est là que j’ai fait
connaissance de Frère Joseph. Il m’a demandé : « Frère, crois-tu à la seconde
venue du Seigneur Jésus ? » Je lui ai dit que j’y croyais. Il m’a alors demandé :
« Sais-tu quelle œuvre le Seigneur Jésus réalisera quand Il reviendra ? » Je lui ai
répondu : « Je crois que, lorsque le Seigneur Jésus reviendra, Il siègera sur un grand
trône blanc et jugera l’humanité. Chaque homme rendra compte de ses péchés en
s’agenouillant devant le trône du jugement, puis, en fonction de ses actes, le
Seigneur décidera s’il doit aller au ciel ou en enfer. » Frère Joseph me questionna à
nouveau : « Le croirais-tu si nous te disions que le Seigneur Jésus était déjà venu et
qu’Il réalisait actuellement Son œuvre de jugement des derniers jours, accomplissant
alors la prophétie selon laquelle “le jugement va commencer par la maison de
Dieu” ? » J’ai été très surpris en l’entendant dire cela. J’ai pensé : « Le Seigneur
Jésus est déjà revenu ? Comment cela est-il possible ? Je n’ai pas vu le grand trône
blanc apparaître dans le ciel et je n’ai pas vu le Seigneur descendre sur une nuée
blanche. Et pourtant, il dit que le Seigneur est revenu pour réaliser Son œuvre de
56
jugement, accomplissant ainsi la prophétie : “le jugement va commencer par la
maison de Dieu.” Cela est sensé. La sagesse de Dieu est insondable pour l’homme,
je ferais donc mieux de continuer à chercher. » J’ai alors répondu : « Frère, je ne
m’avancerais pas à dire si, oui ou non, le Seigneur Jésus est revenu, aussi, je te prie
de bien vouloir échanger avec moi à ce sujet. » Ensuite, ils ont trouvé un certain
nombre de passages dans la Bible, qu’ils m’ont lus, concernant les prophéties sur le
retour du Seigneur et l’accomplissement de Son œuvre de jugement. Par exemple,
dans la première épître de Pierre, il est dit au chapitre 4, verset 17 : « Car c’est le
moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. » Et aussi dans
l’Évangile selon Saint Jean, au chapitre 16, versets 12-13 : « J’ai encore beaucoup
de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand
le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la
vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu,
et il vous annoncera les choses à venir. » Frère Joseph a dit que cet « Esprit de
vérité » faisait référence au retour du Seigneur, à Sa parole de vérité et à
l’accomplissement de Son œuvre de jugement. Dieu des derniers jours est revenu
dans la chair en tant que Fils de l’homme. Il exprime la vérité et réalise l’étape de
Son œuvre de jugement qui commence à la maison de Dieu sur le fondement de
Son œuvre de rédemption à l’ère de la Grâce. En réalité, cette œuvre de jugement
vise à purifier et à sauver l’homme profondément. C’est ce qui, précisément,
accomplit les prophéties du Seigneur Jésus : « Si quelqu’un entend mes paroles
et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour
juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit
pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera
au dernier jour » (Jean 12:47-48). « Le Père ne juge personne, mais il a remis
tout jugement au Fils […]. Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est
Fils de l’homme » (Jean 5:22-27). J’ai écouté attentivement l’échange du frère et
j’ai cru en la véracité de tous ces messages qu’il partageait avec moi, car je crois que
toutes les prophéties du Seigneur doivent s’accomplir, qu’elles doivent devenir
réalité.
Ensuite, Frère Joseph m’a lu deux passages de la parole de Dieu Tout-Puissant
extraits de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité » : « L’œuvre du
57
jugement est l’œuvre propre de Dieu, donc elle devrait naturellement être faite
par Dieu Lui-même ; elle ne peut pas être faite par l’homme à Sa place. Parce
que le jugement est la conquête de la race humaine par la vérité, il est
incontestable que Dieu apparaît toujours comme l’image incarnée pour
accomplir cette œuvre parmi les hommes. C’est-à-dire, dans les derniers jours,
le Christ utilisera la vérité pour enseigner aux hommes sur la terre et leur faire
connaître toutes les vérités. Telle est l’œuvre de jugement de Dieu. » « Dans
les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à
l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes.
Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme,
comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu,
comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le
tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur
l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces
paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet
de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie
contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que
préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il
l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter
et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais
par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce
genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement
de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement
à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre
du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de
Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à
l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et
les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à
l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines
de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont
tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait
l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui
58
ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu » (La Parole
apparaît dans la chair).
Après avoir lu ces paroles, Frère Joseph a échangé avec moi sur de nombreuses
vérités au sujet de l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours. J’ai alors compris
que l’œuvre de Dieu était très concrète et qu’elle n’était absolument pas surnaturelle,
que l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours n’était pas du tout comme je
l’avais imaginée. J’avais imaginé Dieu installant une table gigantesque dans les airs
et siégeant sur un grand trône blanc, l’humanité tout entière s’agenouillant devant
Lui. Ensuite, Dieu énumérerait nos péchés, un par un, afin de déterminer si nous
étions bons ou méchants, et déciderait si nous devions aller au ciel ou en enfer. Au
lieu de cela, Dieu S’est fait chair et est venu dans le monde pour exprimer la vérité
de façon concrète, pour juger les péchés de l’homme, et exposer la vérité de la
corruption de l’homme, ainsi que sa nature et son essence. Frère Joseph a poursuivi
son échange pour nous faire savoir que nos tempéraments sataniques – arrogance
et suffisance, malhonnêteté et fourberie, égoïsme et mesquinerie – doivent tous être
soumis au jugement de Dieu avant que nous puissions être purifiés. Le résultat final
de l’œuvre de jugement de Dieu est tel que nous parviendrons à voir notre propre
souillure et corruption, notre propre laideur et méchanceté, et à voir notre essence
qui défie et trahit Dieu ; il est tel que nous parviendrons à comprendre que nous
avons été si profondément corrompus par Satan, que nous sommes emplis de
tempéraments sataniques, que nous sommes l’incarnation de Satan et que nous
devons périr. Ce n’est que de cette manière que nous parviendrons à nous haïr et à
nous maudire nous-mêmes, et à renoncer une fois pour toutes à Satan. De plus,
c’est ainsi que, par le jugement et le châtiment des paroles de Dieu, nous pourrons
découvrir le tempérament de Dieu qui est juste, saint et ne peut être offensé. Alors,
inconsciemment, nous commencerons à craindre Dieu, n’osant plus Lui désobéir ni
Le défier en permanence, et nous serons capables d’abandonner la chair et de
pratiquer la vérité. Une fois que nous aurons obtenu différents aspects de la vérité
exprimés par Dieu dans les derniers jours, nous serons alors profondément purifiés
et sauvés par Dieu, et nous serons aptes à être emmenés par Dieu dans Son
royaume. Ceux qui refusent d’accepter l’œuvre de jugement de Dieu des derniers
jours sont incapables d’obtenir la purification de Dieu. Au final, ils ne pourront qu’être
59
éliminés par l’œuvre de Dieu, et ils passeront à côté de l’opportunité d’être sauvés
et d’entrer dans le royaume des cieux. En écoutant l’échange de Frère Joseph,
j’avais le sentiment que l’œuvre de Dieu visant à sauver l’homme était tellement vraie
et concrète !
J’ai pensé à la façon dont j’avais cru en le Seigneur pendant de nombreuses
années et, même si, souvent, je confessais mes péchés au Seigneur et me repentais,
je continuais ensuite de pécher, de mentir, de tricher, d’être malhonnête et fourbe, et
je révélais même souvent mon tempérament satanique, suffisant, arrogant et
vaniteux. Je vivais constamment dans un cycle du péché et de la confession, de la
confession et du péché : telle était la souffrance dans laquelle je vivais. Aujourd’hui,
Dieu est venu pour réaliser Son œuvre de jugement et de purification des derniers
jours, et cela est grandement nécessaire pour l’humanité corrompue. Ceux qui
croient au Seigneur, et dont les péchés ont été absouts, ont toujours besoin de la
purification de l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours. La Bible dit : « la
sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). Le
Seigneur est saint. Si seuls nos péchés sont absouts, mais que notre nature
pécheresse et nos tempéraments sataniques ne sont pas purifiés, alors, à tout
moment, nous pouvons encore pécher et défier Dieu, ou souvent, nous plaindre ou
trahir Dieu. Comment pourrions-nous être aptes à contempler le visage du Seigneur
en étant à ce point remplis de souillure et de corruption ? Ce n’est qu’à ce moment-
là que j’ai ressenti dans mon cœur à quel point l’œuvre de jugement de Dieu dans
les derniers jours était nécessaire ! Cela serait tellement irréaliste, illusoire, si le
Seigneur venait et emmenait tous les hommes dans les airs pour que ceux-ci Le
rencontrent conformément aux notions et à l’imagination des gens. Ensuite, Frère
Joseph a échangé avec moi au sujet de ses expériences et de son témoignage sur
la façon dont il a accepté le jugement et le châtiment de Dieu. J’ai vraiment ressenti
que son échange contenait l’illumination et l’éclairage du Saint-Esprit. L’écouter était
très édifiant et je croyais que le Seigneur Jésus devait vraiment être revenu. J’ai donc
décidé de chercher et d’explorer l’œuvre de Dieu des derniers jours, afin de ne pas
laisser passer ma chance de pouvoir accueillir la venue du Seigneur.
Plus tard, Frère Joseph m’a donné un exemplaire de La Parole apparaît dans la
chair, et j’en ai été très enthousiasmé. Lorsque je suis revenu chez moi ce soir-là, j’ai
60
commencé à lire les paroles de Dieu et je les ai lues durant toute la nuit. Les paroles
de Dieu Tout-Puissant disaient : « Votre bouche est remplie de paroles de
tromperie et de saleté, de trahison et d’orgueil. Vous n’avez jamais prononcé
de paroles de sincérité, de paroles saintes à Mon endroit ni de paroles de
soumission envers Moi alors que vous faites l’expérience de Ma parole. En fin
de compte, à quoi ressemble votre foi ? Votre cœur est rempli de désirs et de
richesses, votre esprit, de choses matérielles. Chaque jour, vous calculez
comment obtenir quelque chose de Moi, évaluant la quantité de richesse et le
nombre de choses matérielles que vous avez reçus de Moi. Chaque jour, vous
attendez de recevoir toujours plus de bénédictions afin de pouvoir jouir,
encore davantage et même mieux, des choses dont vous pouvez jouir. À
chaque instant, ce qui habite vos pensées, ce n’est ni Moi ni la vérité qui vient
de Moi, mais plutôt votre mari (femme), vos fils, vos filles, ou ce que vous
mangez et portez et comment vous pouvez jouir encore davantage et avoir un
plus grand plaisir. Même quand vous remplissez votre estomac à satiété,
n’êtes-vous pas qu’un cadavre ? Même quand vous embellissez votre
apparence avec splendeur, n’êtes-vous pas encore un cadavre ambulant qui
n’a pas de vie ? Vous travaillez dur pour votre estomac jusqu’à ce que vous
ayez les cheveux gris, mais personne n’est prêt à sacrifier un seul de ses
cheveux pour Mon œuvre. Vous vous affairez constamment, vous exigez
beaucoup de votre corps et épuisez votre cerveau pour votre chair, et pour vos
fils et vos filles, mais personne ne se soucie ou ne s’inquiète de Ma volonté.
Que souhaitez-vous obtenir de Moi ? » (« Il y a beaucoup d’appelés, mais peu
d’élus », dans La Parole apparaît dans la chair).
Ce que ces paroles révélaient correspondait exactement à ce que je vivais et à
ce que je ressentais vraiment dans mon cœur. Elles étaient comme une épée à
double tranchant qui traversait mon cœur insensible. Je savais que Dieu seul pouvait
examiner les profondeurs du cœur de l’homme, et que Dieu seul pouvait révéler la
vérité de la corruption de l’humanité ainsi que ce qui est caché au plus profond de
l’homme. Je sentais que ces paroles étaient les déclarations du Saint-Esprit et
qu’elles étaient la voix de Dieu. Grâce aux paroles de Dieu, j’ai fini par réaliser que,
même si j’avais cru au Seigneur pendant de nombreuses années et que, souvent, je
61
me confessais et me repentais auprès du Seigneur, ma nature pécheresse et mon
tempérament satanique n’avaient absolument pas été purifiés ni changés. Je ne
faisais que reconnaître le nom du Seigneur, mais il n’y avait pas de place pour le
Seigneur dans mon cœur et je ne me dépensais ni ne travaillais pour le Seigneur.
Tout ce qui m’intéressait, c’était comment gagner plus d’argent, comment trouver
plus de plaisir dans la chair et comment faire vivre ma famille de manière plus
prospère, sans jamais me préoccuper de la volonté de Dieu. Je savais même que je
mentais et péchais souvent, mais n’en faisais pas cas. J’avais toujours cru que Dieu
était le Dieu éternellement aimant et miséricordieux, et que, même si je péchais, Il
absoudrait mes péchés, serait miséricordieux envers moi et me bénirait. Ce n’est
qu’après avoir lu ces déclarations exprimées par Dieu dans les derniers jours que j’ai
vu le tempérament juste et saint de Dieu, et je savais que le tempérament de Dieu
était quelque chose que personne ne pouvait offenser. Le jugement et le châtiment
des paroles de Dieu ont fait naître en moi une vénération envers Lui et je me suis
lamenté sur mon propre passé. Je me suis effondré devant Dieu et j’ai pleuré
amèrement : « Ȏ mon Dieu, je me suis rebellé contre Toi, je T’ai trompé et T’ai défié
en beaucoup de choses. Je ne suis pas digne de venir devant Toi. Tout ce que j’ai
fait ne mérite que la punition. Ȏ mon Dieu, je Te remercie de me donner l’opportunité
de me repentir et d’être sauvé. Désormais, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir
pour chercher la vérité, pour bien accomplir mon devoir et Te rendre Ton amour. »
Après avoir prié, j’ai pris cette ferme résolution : je dois accepter le jugement de Dieu
et changer ma vie faite de péchés et de confessions ; je dois lire davantage les
paroles de Dieu et y réfléchir davantage, afin d’avoir une plus grande compréhension
de la vérité et d’avoir la force de renoncer à ma chair, de mettre la vérité en pratique
et de satisfaire la volonté de Dieu.
À partir de ce jour-là, j’ai emporté avec moi au travail La Parole apparaît dans la
chair, afin de pouvoir lire et étudier les paroles de Dieu pendant mes pauses. Grâce
aux paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai réalisé à quel point mon comportement et
mes pensées étaient corrompus et rebelles. Plus tard, j’ai lu ces paroles de Dieu qui
disaient : « Tu dois prier, étape par étape, en accord avec ton véritable état et
ce qui doit être fait par le Saint-Esprit, et tu dois communier avec Dieu en
conformité avec la volonté de Dieu et Ses exigences pour l’homme. Lorsque tu
62
commences à faire tes prières, donnes d’abord ton cœur à Dieu. N’essaie pas
de saisir la volonté de Dieu ; essaie seulement de dire à Dieu les paroles qu’il
y a dans ton cœur. Quand tu viens devant Dieu, parles ainsi : “O Dieu ! Ce n’est
qu’aujourd’hui que je me rends compte que j’avais l’habitude de te désobéir.
Je suis vraiment corrompu et méprisable. Avant, je perdais mon temps ; à
partir d’aujourd’hui je vivrai pour Toi, je vivrai une vie qui ait du sens, et je ferai
Ta volonté. Je voudrais que Ton Esprit travaille toujours en moi, et qu’il
m’éclaire et m’illumine toujours, afin que je puisse porter un témoignage fort
et retentissant devant Toi, permettant à Satan de voir Ta gloire, Ton
témoignage et la preuve de Ton triomphe parmi nous”. Lorsque tu pries de
cette façon, ton cœur sera complètement libéré, ayant prié de cette façon, ton
cœur sera plus proche de Dieu, et en priant souvent de cette façon, le Saint-
Esprit travaillera inévitablement en toi » (« Concernant la pratique de la prière »,
dans La Parole apparaît dans la chair). Dans les paroles de Dieu, j’ai trouvé un
chemin de pratique permettant de remédier à mon tempérament corrompu, et j’ai
commencé à prier Dieu avec ferveur et sincérité, m’ouvrant à Dieu au sujet de mon
tempérament corrompu, et confiant à Dieu ce que j’espérais atteindre au fond de
mon cœur. Je Lui ai demandé de me guider afin que je puisse vivre selon Ses
paroles. Grâce à ce genre de prières, j’avais souvent le sentiment que Dieu me
conduisait et m’éclairait, et mon cœur s’est empli de foi et de force. Je n’ai plus vécu
comme avant et je n’ai plus agi selon les pensées et les idées corrompues qui étaient
au fond de moi. Ma vie avait changé, elle n’était plus la vie dépravée, faite de péchés
et de confessions, que j’avais menée auparavant. Au contraire, je vivais
véritablement devant Dieu et j’avais obtenu l’attention et la protection de Dieu.
En juillet 2014, je suis retourné aux Philippines, et c’est seulement alors que j’ai
réalisé que Dieu avait aussi choisi de nombreux frères et sœurs aux Philippines.
J’étais tellement heureux. À présent, j’échange sur les paroles de Dieu avec mes
frères et sœurs de l’Église, nous vivons une vie d’Église et nous nous aidons et nous
soutenons les uns les autres. Nous cherchons tous la vérité, nous cherchons à
changer nos tempéraments et à être sauvés par Dieu. Nous rendons aussi
témoignage à l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours auprès des gens de
notre propre pays, ainsi qu’auprès des gens d’autres pays, afin qu’ils sachent que le
63
Seigneur Jésus est déjà revenu et qu’ils puissent, comme nous, obtenir le salut de
Dieu des derniers jours. Je rends grâce à Dieu Tout-Puissant ! Je vis maintenant une
vie très riche et très heureuse. Je me suis entièrement débarrassé de la vie dépravée
et décadente que je menais auparavant. C’est Dieu Tout-Puissant qui m’a permis de
trouver une direction et un but dans ma vie. Je sens que c’est la seule manière de
mener une vie riche de sens !

6. Écoute ! Qui est Celui qui parle ?

Par Zhou Li, Chine


En tant que prédicatrice à l’église, il n’y a rien de plus douloureux que la pauvreté
spirituelle et le fait de n’avoir rien à prêcher. Je me sentais impuissante en voyant de
moins en moins de frères et sœurs venir aux réunions, et je venais très souvent
devant le Seigneur pour prier ardemment et demander au Seigneur d’affermir la foi
des frères et sœurs. Mais la désolation de l’Église ne s’était pas du tout améliorée et
je vivais même dans la faiblesse et le pessimisme…
Je travaillais dans la maison, un jour, quand Frère Wang et Frère Lin se sont
soudain présentés. Je les ai laissé rentrer avec joie. Après avoir échangé des
civilités, Frère Wang a dit : « Sœur Zhou, comment est ta condition spirituelle en ce
moment ? » J’ai soupiré et dit : « Ne m’en parlez pas. Mon esprit est faible
maintenant et n’ai rien à dire dans mes sermons ! Les frères et sœurs sont tous
pessimistes et faibles, eux aussi. Il n’y a presque personne dans l’Église. » Frère Lin
a demandé : « Sœur Zhou, sais-tu pourquoi tu n’as rien à dire dans les sermons et
pourquoi il n’y a presque personne dans l’Église ? » Dès qu’il a eu parlé, j’ai pensé :
c’est exactement ce que je veux savoir. Pouvaient-ils vraiment savoir pourquoi ? J’ai
précipitamment demandé : « Pourquoi ? » Frère Wang a répondu : « Parce que le
Seigneur est déjà revenu. Il S’est incarné une seconde fois, Il prononce des paroles
et réalise une nouvelle œuvre. Beaucoup de frères et sœurs ont déjà accepté l’œuvre
de Dieu à l’ère du Règne et vivent dans le courant de l’œuvre actuelle du Saint-
Esprit. Leur condition ne fait que s’améliorer. Ceux qui n’ont pas gardé le rythme
64
avec la nouvelle œuvre de Dieu ont perdu l’œuvre du Saint-Esprit et n’ont donc pas
de paroles à prêcher et sont pessimistes et faibles. Nous devons nous dépêcher de
suivre les pas de Dieu ! » En entendant cela, je me suis soudain rappelé les paroles
de mon collaborateur supérieur : « Si quelqu’un dit que Dieu est venu accomplir une
nouvelle œuvre et qu’Il a prononcé de nouvelles paroles, cela s’écarte de la Bible, et
s’écarter de la Bible, ce n’est pas croire au Seigneur ; c’est de l’apostasie. » En
pensant à cela, j’ai dit très sérieusement : « Les collaborateurs supérieurs ne nous
disent-ils pas souvent que s’écarter de la Bible, c’est s’écarter du chemin du
Seigneur ? Vous devriez tous savoir cela, que s’écarter de la Bible, c’est s’écarter du
chemin du Seigneur. Comment osez-vous prêcher ainsi à mon encontre ! » Je me
suis mise debout avec colère en disant cela. Frère Lin a dit : « Sœur Zhou, ne
t’énerve pas. Nous savons que tu crois sincèrement en Dieu et avec ferveur, et c’est
pourquoi nous te parlons de la nouvelle œuvre de Dieu. Cela fait tant d’années que
nous croyons au Seigneur. N’avons-nous pas toujours attendu avec impatience le
retour du Seigneur ? Maintenant, le Seigneur est revenu et réalise l’œuvre de
jugement des derniers jours. C’est une grande nouvelle. Nous devons rechercher et
enquêter scrupuleusement et ne pas manquer l’occasion d’accueillir le Seigneur ! »
Sans attendre que Frère Lin ait fini, j’ai levé la main et l’ai interrompu d’une voix forte :
« Arrête, arrête, arrête ! Ne dis pas ça. Je ne croirai pas en ce qui s’écarte de la Bible.
Tu ne respectes pas la voie du Seigneur, mais moi, je le dois. » Ils ont vu que,
vraiment, je n’écoutais pas et n’ont donc pas eu d’autres choix que de partir. Plus
tard, ils sont revenus à quelques reprises, mais je les ai ignorés à chaque fois.
Plus tard, Frère Wang et Frère Lin sont venus chez moi avec deux sœurs pour
me prêcher l’Évangile. Ce jour-là, j’étais à l’intérieur en train de trier des haricots, et
mon mari, qui travaillait à l’extérieur, les a vus arriver et les a laissé entrer dans la
maison. Dès que je les ai vus, mon cœur s’est mis à battre la chamade : pourquoi
étaient-ils encore revenus et avaient-ils amené deux personnes en renfort ? Ils sont
tous les quatre entrés dans la maison et m’ont dit bonjour, puis ont commencé à
échanger avec mon mari. Je me suis sentie encore plus anxieuse et j’ai pensé en
mon for intérieur : « Ce qu’ils prêchent s’écarte de la Bible, je dois donc surveiller
mon mari et ne pas le laisser entendre cela ! » J’avais envie de les faire partir, mais
j’avais peur que mon mari ne soit pas content. Je ne pouvais rien faire, sinon garder
65
le silence, même si je n’écoutais pas un mot de ce qu’ils disaient. Mais mon mari
écoutait et hochait la tête, et ne pouvait s’empêcher de dire : « Oui ! C’est vrai ! Oui !
Il en est ainsi. Vous l’expliquez si bien ! » Voyant mon mari aussi convaincu, je me
suis soudain sentie furieuse et, lui donnant un petit coup de coude, j’ai dit d’un ton
sec : « Qu’est-ce qui est vrai ? Combien de fois as-tu lu la Bible ? Depuis combien
de temps crois-tu en Dieu ? As-tu prié le Seigneur ? “C’est vrai, c’est vrai, c’est vrai”,
dis-tu, mais dans quelle mesure comprends-tu ? » Avec le vacarme que je venais de
faire, la pièce est soudain retombée dans le silence et ils ont échangé des regards.
Mon mari m’a dit avec empressement : « Ne crie pas. Commence par écouter. Cela
nous fait du bien. Si tu n’écoutes pas, comment peux-tu savoir si c’est vrai ou faux ? »
Voyant que je ne pouvais pas l’empêcher de les écouter, je me suis mise
rageusement à brasser les haricots des deux mains, faisant délibérément beaucoup
de bruit, et j’ai pensé : « Tu veux écouter ? Je ne te laisserai rien entendre. Je vais
en finir avec ça ! » Mais le bruit que je faisais n’empêchait pas mon mari d’écouter
leur échange. Au contraire, il discutait et rirait avec les quatre autres et leur échange
était des plus harmonieux. Après un moment, mon mari m’a dit joyeusement : « Ah,
Li ! Le Seigneur est vraiment revenu. Les paroles de ce livre sont les déclarations
personnelles de Dieu ! C’est tellement formidable ! Li, va nous cuisiner quelque
chose. » Je lui ai jeté un regard sans lui répondre. Plus tard, Frère Lin a laissé à mon
mari quelques cassettes, un livre de cantiques et un exemplaire de La Parole
apparaît dans la chair, puis il est parti. Je ne pouvais en supporter davantage et j’ai
dit à mon mari : « Combien de fois des collaborateurs supérieurs nous ont-ils dit que,
pour croire en Dieu, nous ne pouvons pas nous écarter de la Bible, et que nous
écarter de la Bible, c’est ne pas croire en Dieu ? L’as-tu oublié ? Pourquoi ne prends-
tu pas position sur le sujet ? » Mon mari a répondu sans hésitation : « Ce qu’ils disent
ne s’écarte pas de la Bible, mais est plus élevé et profond que la Bible. En plus, la
nouvelle œuvre de Dieu qu’ils répandent accomplit la parole du Seigneur et les
prophéties du livre de l’Apocalypse. Après avoir écouté leur échange, je comprends
et je suis éclairé à propos de beaucoup de choses de la Bible que je ne comprenais
pas avant. L’Évangile de Dieu Tout-Puissant dont ils témoignent est le vrai chemin.
Ouvre les yeux et regarde. Il ne reste que quelques personnes dans notre Église.
L’Église est devenue désolée. Pourtant, tu ne doutes toujours pas des paroles des
66
collaborateurs supérieurs. N’est-ce pas tout à fait absurde ? Dépêche-toi d’examiner
cela. » En entendant ses paroles, j’ai dit avec colère : « Qu’est-ce que tu en sais ?
S’écarter de la Bible, c’est trahir le Seigneur. Si tu ne respectes pas la Bible, moi, je
la respecterai ! »
Après cela, tous les jours, dès que mon mari avait du temps, il lisait le livre que
Frère Lin avait laissé, La Parole apparaît dans la chair. Un jour, mon mari s’est levé
avant l’aube pour lire ce livre. Abasourdie, j’ai entendu mon mari lire : « Se pourrait-
il que tu aies oublié […] ? As-tu réellement oublié […] ? » (« Comment Pierre en
est-il arrivé à connaître Jésus »). En l’entendant lire tout haut, je me suis sentie un
peu en colère et j’ai pensé : à une heure aussi matinale, ne pas laisser les gens
dormir ! Après quelques instants, j’ai entendu tout bas : « Parce qu’avant qu’Il ne
soit crucifié, Jésus lui avait dit : “Je ne suis pas de ce monde, et toi non plus
tu n’es pas de ce monde” » (« Comment Pierre en est-il arrivé à connaître Jésus »).
Étrange ! Pourquoi le Seigneur Jésus est-Il mentionné dans ce livre ? Se pourrait-il
que j’aie mal entendu ? Puis j’ai entendu clairement : « Se pourrait-il que tu aies
oublié […] ? As-tu réellement oublié […] ? » Quand j’ai entendu cela, je me suis
sentie un peu troublée et n’arrivais plus à dormir. Je me suis dit : qui a dit ces
paroles ? Dieu ! Est-ce Toi qui me le demandes ? Avec ces paroles, on dirait
vraiment que c’est Toi qui me parles. Elles sont tellement douces ! Je dois me
dépêcher de me lever et de préparer le petit-déjeuner. Après le petit-déjeuner, je
verrai ce qui est dit dans ce livre, après tout, je verrai si cela s’écarte effectivement
de la Bible ou pas, et si ce sont les paroles de Dieu ou pas.
Après le petit-déjeuner, mon mari est retourné lire le livre. J’ai pensé en mon for
intérieur : pourquoi ne m’a-t-il pas demandé de le lire avec lui ? Je suis restée à la
porte un long moment, mais mon mari n’a pas relevé la tête du livre et ne m’a pas
remarquée. Je suis donc retournée dans la cuisine. J’étais très préoccupée. Je
voulais vraiment lire ce qui était écrit dans le livre. J’ai donc passé la tête dans la
pièce et vu que mon mari était toujours absorbé par le livre. Je voulais m’avancer et
le lire aussi, mais quand je pensais aux nombreuses fois où les frères et sœurs
étaient venus pour prêcher auprès de moi et à la manière dont j’avais toujours refusé,
je me demandais comment mon mari me réprimanderait si je prenais l’initiative d’aller
le lire. S’il me réprimandait, je serais tellement embarrasée ! En pensant à cela, j’ai
67
battu en retraite. Alors que je faisais les cent pas dans le salon, je me suis rappelé
les paroles que mon mari avait lues tout haut le matin et me suis sentie encore plus
anxieuse. J’ai pensé : ça ne va pas le faire. Je dois entrer et voir de quoi parle ce
livre. Mais j’ai à nouveau reculé quand j’ai atteint la porte. Au comble de l’agitation,
je ne savais pas quoi faire. Finalement, je me suis décidée : ah ! Dieu veut que je
parle ! Qui m’a dit de parler ainsi et de ne pas écouter les conseils de mon mari ? J’ai
donc pris mon courage à deux mains pour entrer dans la pièce et, rassemblant mon
courage, j’ai dit maladroitement : « Est-ce que je peux le lire avec toi ? » Il a levé les
yeux vers moi et a paru très surpris, puis il a dit d’un air ravi : « Viens, viens ! Lisons
ensemble. » À cet instant, j’ai été extrêmement touchée. Mon mari ne m’avait pas
réprimandée comme je l’avais imaginé ! Mon cœur anxieux s’est enfin calmé et j’ai
joyeusement lu le livre avec mon mari. Cependant, les paroles que je lisais dans le
livre n’étaient pas celles que j’avais entendues de bonne heure le matin ! À cet instant
précis, mon mari est parti. J’ai tourné les pages du livre avec précipitation. Soudain,
j’ai trouvé ce que je cherchais et j’ai lu tout haut avec joie : « Pierre était vivement
encouragé par les paroles de Jésus, parce qu’avant qu’Il ne soit crucifié, Jésus
lui avait dit : “Je ne suis pas de ce monde, et toi non plus tu n’es pas de ce
monde.” Plus tard, quand Pierre a été en très grande peine, Jésus lui a rappelé
ceci : “Pierre, as-tu oublié ? Je ne suis pas du monde, et c’était seulement pour
Mon œuvre que Je suis parti plus tôt. Toi non plus, tu n’es pas du monde, l’as-
tu oublié ? Je te l’ai dit deux fois, ne t’en souviens-tu pas ?” Pierre L’a entendu
et a dit : “Je n’ai pas oublié !” Jésus a répondu ensuite : “Tu as jadis été
heureux avec Moi au ciel et tu as passé un certain temps à Mes côtés. Je te
manque, tu Me manques aussi. Bien que les créatures ne soient pas dignes
d’être mentionnées à Mes yeux, comment ne puis-Je pas aimer quelqu’un qui
est innocent et digne d’être aimé ? As-tu oublié Ma promesse ? Tu dois
accepter Mon mandat sur terre ; tu dois remplir la tâche que Je t’ai confiée. Un
jour, Je te conduirai certainement pour être à Mes côtés” » (« Comment Pierre
en est-il arrivé à connaître Jésus », dans La Parole apparaît dans la chair). J’ai relu
cela plusieurs fois et, plus je les lisais, plus je sentais que ces paroles ne s’écartaient
pas de la Bible ! Elles étaient simplement plus claires et plus transparentes que la
Bible. Or mes collaborateurs supérieurs avaient dit : « Quiconque répand le message
68
selon lequel Dieu est venu pour réaliser une nouvelle œuvre et Dieu prononce de
nouvelles paroles, s’écarte de la Bible, et s’écarter de la Bible, c’est s’écarter du
chemin du Seigneur. » Mais ce qu’ils disaient ne concordait pas avec les faits, n’est-
il pas vrai ? J’ai prié dans mon cœur : « Mon Dieu ! Qu’est-ce que tout cela signifie ?
Éclaire-moi et guide-moi pour que je puisse comprendre Ta volonté… »
Plus tard, j’ai vu que les paroles de Dieu Tout-Puissant disaient : « Pendant de
nombreuses années, la lecture de la Bible a constitué le moyen traditionnel de
croire pour les gens (les gens du christianisme, l’une des trois grandes
religions du monde). Un écart de la Bible signifie un manque de foi dans le
Seigneur, un écart de la Bible indique une hétérodoxie, une hérésie, et même
quand les gens lisent d’autres livres, ces livres doivent être des commentaires
de la Bible. Cela veut dire que si tu dis que tu crois dans le Seigneur, alors tu
dois lire la Bible, tu dois manger et boire la Bible, et en dehors de la Bible, tu
ne dois pas révérer un livre qui n’a pas de rapport avec la Bible. Si tu le fais,
alors tu trahis Dieu. Depuis le temps où il y a la Bible, la foi des gens au
Seigneur a été la foi dans la Bible. Au lieu de dire que les gens croient au
Seigneur, il vaut mieux dire qu’ils croient dans la Bible ; au lieu de dire qu’ils
ont commencé à lire la Bible, il vaut mieux dire qu’ils ont commencé à croire
dans la Bible ; et au lieu de dire qu’ils sont revenus devant le Seigneur, il vaut
mieux dire qu’ils sont revenus devant la Bible. Ainsi, les gens révèrent la Bible
comme si elle était Dieu, comme si elle était leur vie, et perdre la Bible serait la
même chose que de perdre leur vie. Les gens révèrent la Bible autant qu’ils
révèrent Dieu. Il y en a même qui la considèrent comme supérieure à Dieu. Si
les gens n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit, s’ils ne peuvent pas sentir la
présence de Dieu, ils peuvent continuer à vivre, mais dès qu’ils perdent la Bible
ou ces chapitres et passages célèbres de la Bible, c’est comme s’ils perdaient
leur vie » (« Au sujet de la Bible (1) », dans La Parole apparaît dans la chair). Les
paroles de Dieu ont vraiment touché mon cœur. En fait, cela ne parlait-il pas de moi ?
En repensant au moment où j’ai commencé à croire au Seigneur, c’est la manière
dont je maintenais ma croyance. Je traitais la Bible comme un élément vital. Je
devais la ranger en hauteur après chaque lecture, de peur que les enfants y touchent.
Je considérais la Bible comme étant au-dessus de tout le reste et pensais même que
69
s’écarter de la Bible était une trahison faite au Seigneur. Avais-je tort d’agir ainsi ?
Avec un cœur en recherche, j’ai continué à lire, de « Au sujet de la Bible (1) » à « Au
sujet de la Bible (4). » Plus je lisais, plus je me sentais éclairée. Les paroles de Dieu
Tout-Puissant me faisaient entièrement comprendre. Il s’avère que la Bible n’était
qu’un récit historique de l’œuvre de Dieu et un témoignage des deux premières
étapes de l’œuvre de Dieu. Tout comme l’Ancien Testament relate l’œuvre réalisée
par l’Éternel Dieu depuis la création du monde jusqu’à la fin de l’ère de la Loi, le
Nouveau Testament relate l’œuvre du Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce. L’œuvre
de Dieu est toujours nouvelle, elle n’est jamais ancienne et elle progresse sans
cesse. À présent, Dieu a fait une nouvelle œuvre en dehors de la Bible : l’œuvre de
l’ère du Règne. Cette étape de l’œuvre est la dernière étape de l’œuvre du salut de
l’humanité par Dieu. De l’ère de la Loi à l’ère de la Grâce, puis à l’ère du Règne dans
les derniers jours, les trois étapes sont toutes réalisées par un seul Dieu. Cela m’a
ouvert les yeux et a été un plaisir pour les yeux que de lire les paroles de Dieu Tout-
Puissant ! Oui, Dieu est tellement omnipotent et sage, comment pourrait-Il ne réaliser
que l’œuvre limitée rapportée dans la Bible ? Et à partir des paroles de Dieu Tout-
Puissant, j’ai vraiment vu que les paroles et l’œuvre des derniers jours de Dieu ne
rejetaient pas la Bible. Au contraire, elles élèvent et approfondissent l’œuvre de l’ère
de la Loi et de l’ère de la Grâce telle qu’elle est rapportée dans la Bible. Tout ce que
Dieu fait est plus conforme au besoin actuel des gens. Un passage des paroles de
Dieu dit : « Tu dois comprendre pourquoi, aujourd’hui, Il t’est demandé de ne
pas lire la Bible, pourquoi Il existe une autre œuvre séparée de la Bible,
pourquoi Dieu ne cherche pas de nouvelles pratiques plus détaillées dans la
Bible et pourquoi une plus grande œuvre existe à l’extérieur de la Bible. Vous
devez comprendre tout cela. Tu dois pouvoir différencier entre l’ancien et le
nouveau travail, et même si tu ne lis pas la Bible, tu dois être capable de la
disséquer ; sinon, tu révéreras toujours la Bible, et il sera difficile pour toi
d’entrer dans la nouvelle œuvre et d’accueillir de nouveaux changements.
Puisqu’une voie supérieure existe, pourquoi étudier cette voie inférieure et
dépassée ? Puisque de nouvelles paroles et un travail plus récent existent,
pourquoi s’en tenir aux anciens documents historiques ? Les nouvelles
paroles peuvent t’approvisionner, ce qui prouve que c’est la nouvelle œuvre ;
70
les vieux documents ne peuvent pas te rassasier ou satisfaire tes besoins
actuels, ce qui prouve qu’ils appartiennent à l’histoire, et non à l’œuvre
d’aujourd’hui, ici et maintenant. La voie supérieure est l’œuvre plus récente, et
avec le nouveau travail, peu importe l’importance de la voie du passé, c’est
toujours l’histoire de la réflexion des gens, et peu importe sa valeur comme
référence, c’est encore l’ancienne voie. Même si elle est incluse dans le “livre
saint”, l’ancienne voie appartient à l’histoire. Même si elle est exclue du “livre
saint”, la nouvelle voie est d’aujourd’hui, ici et maintenant. Cette voie peut te
sauver, elle peut te changer, car elle est l’œuvre du Saint-Esprit » (« Au sujet de
la Bible (1) », dans La Parole apparaît dans la chair). À cet instant, j’ai soudain vu la
lumière et j’ai réalisé la raison pour laquelle j’avais toujours respecté la Bible, alors
que mon esprit était devenu de plus en plus négatif, à tel point que j’avais même été
à court de choses à prêcher. J’ai réalisé la raison pour laquelle les frères et sœurs
s’affaiblissaient, eux aussi, à tel point qu’ils n’assistaient même pas aux réunions,
alors que les frères et sœurs qui avaient accepté l’Évangile du royaume de Dieu
Tout-Puissant étaient remplis de foi. Quelle que soit ma façon de les traiter, ils
n’étaient jamais pessimistes ou découragés et continuaient de venir me prêcher
l’Évangile de manière répétée, car je continuais à m’accrocher à l’œuvre passée de
Dieu. C’était la voie ancienne. Elle avait perdu l’œuvre du Saint-Esprit depuis
longtemps. Cependant, les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant avaient
accepté d’être dirigés par la nouvelle œuvre de Dieu et avaient reçu la provision des
paroles actuelles de Dieu et obtenu l’œuvre du Saint-Esprit. Voilà la différence entre
la voie nouvelle et la voie ancienne ! Voilà la raison profonde pour laquelle le monde
religieux décline et l’Église de Dieu Tout-Puissant devient de plus en plus prospère !
« Seigneur », ai-je prié. « Maintenant, je comprends finalement que Tu es vraiment
revenu et que Tu nous as donné une nouvelle voie, une nouvelle provision de vie. Je
Te remercie ! »
À l’époque, mes émotions étaient partagées entre le bonheur et la culpabilité.
J’étais heureuse que Dieu ne m’ait pas abandonnée en dépit de ma rébellion et de
ma désobéissance si grandes, et qu’Il ait utilisé ce moyen particulier, la lecture tout
haut des paroles de Dieu par mon mari, pour me faire entendre la voix de Dieu.
C’était vraiment l’amour de Dieu à mon égard et Son salut pour moi ! Je me sentais
71
coupable parce que j’avais attendu avec impatience le retour du Seigneur pendant
de nombreuses années, mais je n’avais jamais pensé que je rejetterais le Seigneur
quand Il reviendrait et frapperait à ma porte. Ces frères et sœurs étaient venus
jusqu’à moi à de nombreuses reprises pour répandre l’Évangile, mais je les avais
ignorés. Ils avaient échangé avec mon mari et, pourtant, je m’étais moqué d’eux et
les avaient délibérément dérangés. […] En pensant à cela, j’éprouvais de la peine
dans mon cœur et ne pouvais retenir les larmes de couler de mes yeux. Je me suis
agenouillée devant Dieu et L’ai prié : « Dieu Tout-Puissant ! J’avais tort. Pendant tant
d’années, j’ai toujours respecté la Bible et pensé que s’écarter de la Bible, c’était ne
pas croire en Dieu. Je traitais la Bible comme Dieu et rejetais Ta nouvelle œuvre
encore et encore, et je rejetais Ta venue. J’étais tellement aveugle ! Maintenant, je
suis prête à mettre la Bible de côté, à suivre Ta nouvelle œuvre, à écouter Tes
paroles de l’ère nouvelle. Je ne serai plus jamais hostile envers Toi et je ne veux pas
laisser ma vie entière être détruite par mes notions et mon imagination. Mon Dieu !
Je suis prête à prendre la décision de coopérer avec Toi et de ramener dans Ta
maison ceux qui, dans l’Église, croient véritablement en Toi pour me faire pardonner
ce que je Te dois ! »

7. Comment je suis presque devenue une vierge folle

Par Li Fang, Chine

À l’automne 2002, Sœur Zhao, qui est de ma confession, celle de l’Église de la


Vérité, est venue chez moi avec sa nièce, Sœur Wang, pour m’annoncer l’excellente
nouvelle du retour du Seigneur. Après avoir lu pendant quelques jours les paroles de
Dieu Tout-Puissant et écouté les échanges détaillés de la sœur, j’ai compris que,
depuis la création du monde, Dieu avait accompli trois phases de l’œuvre dans le but
de sauver l’humanité. Parmi les autres vérités que j’ai aussi apprises, il y a eu
l’adoption par Dieu d’un nom différent à chaque étape de Son œuvre, la signification
du nom de Dieu pour chaque ère et le mystère de l’incarnation de Dieu, etc. Ces

72
vérités m’ont vraiment permis d’ouvrir les yeux et de voir autant de choses que
possible. Je me suis dit : « Tout a l’air parfaitement clair et Dieu Tout-Puissant est
très probablement le Seigneur Jésus de retour, je ferais donc mieux de m’assurer de
saisir cette chance et de lire davantage les paroles de Dieu Tout-Puissant. » Avant
de partir, Sœur Wang m’a laissé quelques recueils des paroles de Dieu. À chaque
fois que j’avais du temps dans la journée, je lisais les paroles de Dieu. Plus je les
lisais, plus j’aimais les lire et plus je sentais qu’elles étaient les paroles de Dieu. Après
ces trois jours, je suis devenue nerveuse. Je me suis dit : « Mon fils, qui est aussi un
croyant, et beaucoup de frères et de sœurs au sein de notre Église, ne connaissent
pas encore cette excellente nouvelle concernant le retour du Seigneur. Je ferais
mieux de me dépêcher et de leur dire. »
Le jour suivant, tôt le matin, je suis allée chez mon fils. Je lui ai dit gaiement :
« Ce livre est tellement bien. Tu devrais le lire dès que possible. » Mon fils m’a lancé
un regard et m’a demandé : « Quel livre ? Tu as l’air plutôt enjoué. Pose-le là et j’y
jetterai un coup d’œil quand j’aurai le temps. » Je croyais que, puisque tous les
croyants attendaient avec impatience le retour du Seigneur, mon fils allait être
heureux d’apprendre que le Seigneur était déjà revenu.
Cependant, je n’aurais jamais de la vie imaginé que, trois jours plus tard, mon
fils viendrait chez moi en compagnie de six personnages religieux. L’un d’entre eux
était Pasteur Xia, de la même confession que moi, et les autres étaient des pasteurs
et des prédicateurs de la confession de mon fils. J’ai été un peu surprise de les voir,
parce que je ne comprenais pas ce qui se passait ni pourquoi tellement de gens
étaient venus me voir. Un pasteur nommé Li m’a regardée attentivement pendant un
moment et, l’air inquiet, il m’a dit : « Tantine, nous croyons tous au Seigneur et
formons une grande famille. Votre fils me dit que quelqu’un vous a donné un livre,
mais vous ne devriez vraiment pas le lire. Ce sont maintenant les derniers jours et le
Seigneur Jésus a dit : “Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est
là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils
feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était
possible, même les élus” (Matthieu 24:23-24). Nous pensons que ces paroles du
Seigneur Jésus signifient que quiconque dit du Seigneur qu’il est revenu est un
escroc contre lequel nous devons nous prémunir et que nous devons refuser
73
d’écouter. Actuellement, partout dans le monde, il n’y a que l’Éclair Oriental pour
rendre publiquement témoignage du retour du Seigneur, donc, quoi que vous fassiez,
n’ayez rien à faire avec eux. Ne lisez aucun des livres de l’Éclair Oriental non plus.
Leur croyance est différente de notre foi, donc ne les écoutez pas. Vous ne
comprenez pas très bien la Bible et vous avez une petite stature, donc vous êtes
facile à tromper. Nous prêchons depuis de nombreuses années et nous comprenons
bien la Bible. Nous avons voyagé dans toute la Chine, nous avons vu beaucoup de
choses et notre vie est plus riche. Nous sommes venus aujourd’hui spécialement
pour vous sauver, donc vous devez nous croire et ne pas en faire qu’à votre tête. »
Quand j’ai entendu cela, je me suis dit : « Ce pasteur a l’air d’être inquiet à mon sujet
et ce qu’il a dit n’est pas faux. Je suis vieille et ne suis pas très instruite, et je ne
comprends pas si bien la Bible. Il est certain que je ne peux pas discerner aussi bien
qu’eux. » À ce moment-là, Pasteur Xia a dit : « Je suis pasteur et le Seigneur m’a
confié la gestion de Son troupeau. Il est donc de ma responsabilité de m’assurer que
vous ne quittiez pas le vrai chemin. Si je ne m’occupe pas du troupeau du Seigneur,
je ne pourrai pas m’acquitter de ma dette envers le Seigneur. Sœur, ne vous
précipitez chez les autres groupes comme cela. Si l’Éclair Oriental vous récupère,
alors toutes ces années où vous avez cru en le Seigneur auront été gaspillées ! » À
regarder leurs visages tendus et à entendre le ton sérieux avec lequel ils me parlaient,
cela m’effraya quelque peu. Je me suis dit : « C’est vrai. Si je commence à croire
faussement, alors toutes ces années de foi n’auront-elles pas été gaspillées ? » Mais
ensuite je me suis dit : « Les paroles dans ce livre avaient l’air si bonnes, si justes.
Ces pasteurs et ces prédicateurs n’ont pas lu les paroles de Dieu Tout-Puissant,
donc comment peuvent-ils dire que ce n’est pas un vrai chemin ? » Je leur ai donc
dit : « La façon dont vous le dites pourrait faire penser que c’est vraiment le cas, mais
ce que je les ai entendu dire s’accorde complètement avec les paroles du Seigneur
dans la Bible ! » Lorsqu’ils m’ont entendu dire cela, ils se sont tous mis à parler en
même temps, disant tellement de choses pour me faire peur que j’ai été prise de
vertige, et que je me suis sentie désorientée et bouleversée. Je suis restée assise,
incapable de dire quoi que ce soit. Puis ils ont voulu que je prie avec eux et que je
profère des malédictions, mais je n’ai pas obtempéré et, donc, ils se sont mis à me
terroriser à nouveau. Finalement, mon fils a dit : « Laissez-moi m’occuper de cette
74
affaire avec ma mère. » Puis ils ont pris les deux hymnaires intitulés « Suivre
l’Agneau et chanter de nouvelles chansons » et les cassettes des hymnes, ainsi
qu’un recueil de paroles de Dieu intitulé « Le jugement commence dans la maison
de Dieu » qui se trouvaient dans le placard et ils les ont donnés au pasteur pour qu’il
les emporte.
Après leur départ, je me suis sentie si perturbée que je n’ai pas pu manger mon
dîner, je suis alors venue devant le Seigneur et j’ai prié : « Seigneur Jésus, ce que
ces pasteurs ont dit est-il vrai ou non ? On dirait qu’ils sont vraiment inquiets pour
ma vie. Si je ne les écoute pas, mettrai-je ma foi au mauvais endroit ? Oh Seigneur,
si Vous êtes vraiment revenu en tant que Dieu Tout-Puissant et que je ne Vous
accepte pas, alors ne Vous fermerai-je pas la porte au nez ? Ne serai-je pas
simplement comme l’une des vierges folles ? Oh Seigneur, j’ai le sentiment que, en
lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant ces derniers jours, j’ai acquis beaucoup
d’enrichissement spirituel. J’ai vraiment et honnêtement ressenti cela, mais peut-être
ai-je tort ? Maintenant qu’ils ont emporté mes livres et mes cassettes d’hymnes, je
suis vraiment triste. S’il Vous plaît, guidez-moi car je ne sais pas quoi faire… » Après
avoir prié, je me suis soudain rappelée que Sœur Wang m’avait donné un autre
recueil de paroles de Dieu Tout-Puissant et je l’ai caché au fond du placard. Lorsque
je me suis rendu compte que j’avais encore ce livre, je me suis sentie un peu mieux.
Mais ensuite, j’ai pensé à ce que ces pasteurs avaient dit et j’étais encore perdue
quant à ce qu’il fallait faire. Devais-je lire ce livre ou non ? Cette nuit-là, j’ai à peine
dormi, tant mon esprit était agité. J’ai prié Dieu encore et encore, en pleurs…
Le lendemain, mon fils est venu tôt pour m’emmener à une réunion de mon
ancienne église. J’étais très hésitante, mais mon fils m’a traînée jusqu’au lieu de la
réunion, et il a même dit à un prédicateur que l’Éclair Oriental avait failli me récupérer,
et il lui a demandé de faire de son mieux pour me persuader de rester. En un instant,
le prédicateur et tous les frères et les sœurs m’ont entourée. Le prédicateur m’a prise
par la main et, d’une voix douce, m’a dit : « Tantine, quoi que vous fassiez, n’écoutez
les prêches de personne d’autre. Si vous commencez à croire faussement, lorsque
le Seigneur viendra pour enlever les congrégations, vous serez alors abandonnée,
n’est-ce pas ? Vous avez une petite stature, donc si quiconque vous donne n’importe
quel genre de livre à lire, ce serait mieux si vous nous demandiez d’abord notre avis.
75
Laissez-nous le vérifier pour vous… » En plus, les frères et les sœurs avaient tous
très envie de me persuader de rester et leur « amour » m’a émue aux larmes.
Lorsqu’ils ont vu à quel point j’étais émue, ils ont réitéré leur message : « Si à
nouveau quelqu’un de l’Éclair Oriental vient vous voir, ne le laissez pas entrer. N’ayez
rien à faire avec eux ! » J’ai fait oui de la tête.
Ce n’est que quelques jours plus tard que Sœur Wang est venue me voir à
nouveau. Je lui ai dit : « Le pasteur m’a lu ce passage de la Bible : “Si quelqu’un
vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera
de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des
miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus” (Matthieu 24:23-
24). Dans les derniers jours, de faux Christs se présenteront et quiconque dit que le
Seigneur est revenu est un escroc. Je ne comprends pas la Bible, et ma stature est
petite, il est donc facile de m’induire en erreur. Je n’ose écouter aucun autre message,
donc je ne vais pas vous laisser entrer. Ne revenez pas. » Avec beaucoup de
sincérité, Sœur Wang a dit : « Le Seigneur Jésus a dit cela pour s’assurer que nous
nous prémunissions contre les faux Christs pendant les derniers jours, mais Il ne
voulait pas que nous tournions aussi le dos au Christ. S’il y a de faux Christs, c’est
parce que le Christ réel s’est déjà présenté parce que, sans le Christ réel, les
imposteurs n’auraient rien à imiter. Ces paroles du Seigneur Jésus nous disent que
nous devons apprendre à discerner ; elles ne disent pas que nous devons refuser
d’écouter l’Évangile du retour du Seigneur simplement parce que de faux Christs se
présenteront pendant les derniers jours. Sinon, comment pourrons-nous accueillir le
retour du Seigneur ? À vrai dire, le Seigneur Jésus a déjà décrit clairement les
caractéristiques des faux Christs. Les principales caractéristiques consistent à
donner des signes, accomplir des miracles, guérir les malades et exorciser les
démons et imiter l’œuvre que le Seigneur Jésus a déjà accomplie dans le but de
tromper les gens. Donc, pendant les derniers jours, quiconque se fait passer pour le
Seigneur Jésus pour prêcher la façon de se repentir et peut donner quelques signes
simples ou guérir les malades et exorciser les démons est un faux Christ. Dieu Tout-
Puissant, qui est le Seigneur Jésus revenu sous forme incarnée dans les derniers
jours, ne copie pas l’œuvre que le Seigneur Jésus a déjà accomplie, mais accomplit
une nouvelle œuvre sur la base de l’œuvre de la rédemption du Seigneur Jésus.
76
Dieu Tout-Puissant a mis fin à l’ère de la Grâce et ouvert l’ère du Règne en exprimant
des vérités pour effectuer une phase de l’œuvre de jugement et de purification de
l’humanité. Dieu Tout-Puissant sauvera totalement tous ces gens qui auront été
rachetés mais qui vivent encore dans le péché en retirant les chaînes de leur nature
pécheresse et en les soustrayant à l’influence ténébreuse de Satan. L’humanité sera
ainsi emmenée vers sa merveilleuse destination finale. Seul Dieu Lui-même peut
accomplir cette œuvre ; aucun des faux Christs ne le peut. » Même si les paroles de
la sœur semblaient raisonnables, les choses que les pasteurs m’avaient dites
tourbillonnaient encore dans ma tête. Mon esprit était agité et incapable de se
concentrer, et je ne voulais plus entendre ses échanges. Alors je lui ai dit que j’avais
quelque chose à faire dans le voisinage, ce qui était un mensonge, afin de lui
échapper. Sœur Wang est venue chez moi de nombreuses fois après cela, mais je
l’évitais à chaque fois. Mon voisin m’a dit : « Elle n’a pas l’air d’être une mauvaise
personne, donc de quoi as-tu peur ? » Dans mon cœur, je savais que Sœur Wang
était quelqu’un de bien mais, comme j’étais de petite stature, j’avais peur de me
mettre à croire faussement.
Lorsque je suis allée à nouveau à la réunion de mon ancienne église, j’ai entendu
les prédicateurs dire encore, dans un sermon, les choses qu’ils avaient dites
précédemment. Ils ont sans cesse parlé de la façon de se prémunir contre l’Éclair
Oriental, ou de faire des donations pour l’église, et ils ont répété beaucoup de choses
ennuyeuses au sujet de l’importance de leur travail et de leur souffrance pour le
Seigneur et de l’importance de la grâce qu’ils avaient reçue de la part de Dieu… Ils
n’ont même pas pu dire une seule chose nouvelle et intéressante. J’ai vite été
fatiguée de les écouter et je me suis assoupie. Un autre jour, un frère d’une autre
église est venu faire un sermon, mais il n’a fait que répéter la même rengaine en
expliquant comment il avait traversé des montagnes pour accomplir l’œuvre du
Seigneur et combien il avait souffert, combien de gens il avait convertis en
propageant l’Évangile et combien d’églises il avait fondées. Il utilisait le sermon pour
se lancer des fleurs. Je me suis sentie très mal à l’aise en l’écoutant et j’en suis
venue à me dire qu’il ne rendait pas témoignage au Seigneur, mais qu’il se rendait
simplement témoignage à lui-même. Un autre jour, je venais d’arriver au lieu de la
réunion lorsqu’une des sœurs m’a dit : « Aujourd’hui c’est une étudiante en théologie
77
qui a la vingtaine qui va faire le sermon. » Cela m’a fait très plaisir d’entendre cela et
je me suis dit que j’allais être particulièrement attentive parce qu’elle ferait
assurément un meilleur sermon que ceux de nos prédicateurs. Mais l’étudiante a
commencé son sermon en expliquant comment se prémunir contre l’Éclair Oriental,
puis elle s’est mise à raconter comment elle avait abandonné ses études normales
à l’âge de 16 ans pour entrer au séminaire et étudier la théologie, comment elle avait
travaillé et souffert en plein air, sous la pluie, en combien de lieux elle avait été…
Plus je l’écoutais, plus j’en avais assez. Je me suis dit : « Tout cela, ce n’est que du
vieux vin dans de nouvelles outres ! Pourquoi ressortent-ils sans cesse les mêmes
vieilles rangaines ? Rien de tout cela n’a quoi que ce soit à voir avec leur expérience
ou leur connaissance des paroles du Seigneur, et cela ne nous montre pas non plus
comment emprunter le chemin du Seigneur ni comment pratiquer Ses paroles et y
entrer. » Je m’étais remise à assister aux réunions depuis déjà plus d’un mois, mais
je n’y avais rien gagné. Plus j’écoutais ces messages, plus je me sentais asséchée
spirituellement, et je me suis dit que j’allais mourir de soif spirituelle si je continuais
à croire de cette manière. Plus j’y pensais, plus cela me perturbait.
Après la réunion, je suis rentrée chez moi le cœur lourd. J’avais en tête le livre
Le jugement commence par la maison de Dieu que Sœur Wang m’avait donné, dans
lequel il était dit que les gens ne devaient pas être arrogants et qu’ils ne devaient pas
se louer eux-mêmes, mais qu’ils devaient honorer la grandeur de Dieu et louer Dieu.
Mais ces prédicateurs se rendaient tous témoignage à eux-mêmes, s’honoraient eux-
mêmes plus que toute autre chose et cherchaient à se faire admirer par les autres.
Il me semblait que ce que le livre disait était correct ! Alors, ce soir-là, alors que j’étais
seule chez moi, j’ai pris mon exemplaire de Le jugement commence par la maison
de Dieu et j’en ai lu une partie. Plus je lisais, plus mon cœur s’élevait et j’ai vraiment
eu le sentiment que ces mots pouvaient être une nourriture pour ma vie. Je ne
comprenais pas pourquoi notre pasteur ne me laissait pas lire un aussi bon livre.
Notre pasteur disait souvent qu’il avait la responsabilité de ma vie et, pourtant, il ne
semblait que savoir se rendre témoignage à lui-même dans ses sermons. Il ne me
disait pas comment gagner la vie. Je me suis souvenue d’une époque où j’étais très
faible et où je ne voulais pas aller aux réunions. Le pasteur n’est jamais venu me
rendre visite ou m’apporter du soutien. Mais comment se fait-il qu’il est venu dès que
78
j’ai commencé à retirer des nourritures spirituelles de la lecture des paroles de Dieu
Tout-Puissant pour me forcer à les écouter répéter les mêmes vieilles rengaines ?
Ce n’est pas cela, prendre la responsabilité de ma vie ! J’ai soudain compris à quel
point j’avais eu tort et je me le suis reproché amèrement : les paroles de Dieu Tout-
Puissant pouvaient alimenter ma vie et elles venaient probablement de Dieu.
Comment avais-je pu être assez stupide et aveugle pour croire ce que le pasteur
m’avait dit et renoncer à faire des recherches sur le vrai chemin ? J’ai aussi pensé à
la façon dont Sœur Wang m’avait toujours apporté un soutien aimant et avait rendu
témoignage de l’œuvre de Dieu des derniers jours pour moi afin que j’aie la chance
d’obtenir le salut de Dieu des derniers jours. Mais je n’étais pas très gentille avec
Sœur Wang et j’avais même évité de la voir à plusieurs reprises. Je n’aurais pas dû
la traiter comme une ennemie. Lorsque je me suis fait ces réflexions, je me suis
sentie extrêmement triste. Alors, je me suis présentée devant le Seigneur et lui ai dit,
en pleurs, une prière de repentance : « Seigneur, j’ai traité cette sœur qui m’a
apporté le recueil des paroles de Dieu comme une ennemie et je lui ai tourné le dos.
Il ne s’agit pas de l’abandon de quelqu’un mais, à vrai dire, d’un refus de Votre salut.
Seigneur, je sais maintenant que je n’aurais pas dû écouter ces pasteurs et renoncer
à faire des recherches sur l’œuvre de Dieu des derniers jours. Je souhaite me
repentir devant Vous, mais je ne sais pas comment trouver Sœur Wang. Aidez-moi
à la trouver s’il Vous plaît. » Après avoir prié, j’ai repris le livre et l’ai lu jusque tard
dans la nuit. Plus je lisais, plus j’avais le sentiment que son contenu était bon et plus
j’en venais à mépriser les pasteurs qui m’avaient empêchée de lire les paroles de
Dieu Tout-Puissant.
Je suis si reconnaissante au Seigneur d’avoir écouté ma prière ! Le jour suivant
à midi, alors que je prenais mon déjeuner, Sœur Wang est venue chez moi. Je lui ai
parlé de tout ce qui s’était passé depuis le jour où je l’avais vue pour la dernière fois.
Lorsqu’elle m’a entendu dire que je n’avais pas pu être nourrie par l’église religieuse,
elle m’a lu à haute voix un passage des paroles de Dieu Tout-Puissant : « Dieu
accomplira ceci : Il imposera que toutes les personnes à travers l’univers
viennent devant Lui et adorent le Dieu sur la terre. Son travail dans les autres
lieux cessera et les gens seront obligés de chercher la vraie voie. Ce sera
comme au temps de Joseph : tous venaient à lui pour la nourriture et se
79
prosternaient devant lui, car il avait de la nourriture. Pour éviter la famine, les
gens seront contraints de chercher la vraie voie. Toute la communauté
religieuse souffrira d’une famine sévère, et seul le Dieu d’aujourd’hui est la
source d’eau vive, lui seul possède la source qui coule sans fin pour que
l’homme s’y abreuve, et les gens viendront et dépendront de Lui » (« Le Règne
Millénaire est arrivé », dans La Parole apparaît dans la chair). Puis la sœur a
échangé ceci avec moi : « Dieu est une source d’eau vivante et seul Dieu peut
apporter la vie aux gens. Lorsque les gens quittent Dieu, ils se retrouvent dans les
ténèbres, se fanent et meurent, tout comme une branche qui n’est plus rattachée au
tronc de l’arbre. Dans notre foi en Dieu, nous devons emboîter le pas de l’Agneau,
accepter l’œuvre actuelle de Dieu et nous présenter devant Dieu pour pouvoir obtenir
l’œuvre du Saint-Esprit et la nourriture et l’approvisionnement de l’eau vive de la vie
de Dieu. Pourquoi est-ce que nous ne pouvons pas retirer une subsistance de
l’écoute de ces pasteurs et de ces anciens de la religion ? Il y a deux raisons à cela.
La première, c’est que ces pasteurs et ces anciens ne suivent pas les
commandements du Seigneur et ne mettent pas les paroles du Seigneur en pratique.
Ils n’ont pas une expérience réelle de la vie et n’ont pas une connaissance réelle de
Dieu, et encore moins ont-ils la crainte de Dieu dans leur cœur, ce qui se manifeste
dans la façon dont ils ne louent pas du tout Dieu ni ne Lui rendent témoignage dans
leur travail et leurs prêches. Ils ne font que se louer eux-mêmes et se rendre
témoignage à eux-mêmes. En déviant complètement du chemin du Seigneur, ils sont
devenus de faux guides typiques qui trompent les gens. C’est pourquoi ils sont
détestés et rejetés par le Saint-Esprit et n’obtiennent jamais Son éclairage ni Ses
conseils. Voilà la raison principale pour laquelle la communauté religieuse est dans
un aussi triste état. L’autre raison, c’est que le Seigneur est déjà revenu pour
accomplir l’œuvre de la nouvelle ère. L’œuvre du Saint-Esprit dont ont bénéficié les
gens de l’ère de la Grâce est déjà achevée et elle se poursuit avec un groupe de
gens qui sont en phase avec la nouvelle œuvre de Dieu. Mais les pasteurs et les
anciens ne font pas du tout de recherches sur la nouvelle œuvre de Dieu, n’emboîtent
pas le pas de Dieu et n’acceptent pas Son leadership. Tout ce qu’ils font, c’est
résister follement à Dieu, condamner l’œuvre de Dieu des derniers jours, diffamer
Dieu Tout-Puissant, le Christ des derniers jours, et blasphémer contre Lui. Ils font
80
tout ce qu’ils peuvent pour empêcher les croyants de faire des recherches sur le vrai
chemin et revenir vers Dieu et, ainsi, ils sont devenus tout simplement semblables
aux Pharisiens qui ont cloué le Seigneur à la croix. Ils ont déjà été condamnés et
éliminés par Dieu, donc le Saint-Esprit ne peut absolument pas agir sur eux. Donc,
si nous voulons recevoir la subsistance de vie, nous devons nous mettre en phase
avec l’œuvre actuelle du Saint-Esprit, accepter les choses que Dieu exprime
actuellement et accepter le leadership, la nourriture et les conseils de Dieu Tout-
Puissant, le Christ des derniers jours. C’est le seul moyen que nous avons d’obtenir
la vérité et la vie. Ceci prouve ce que le Seigneur Jésus a dit : “Je suis le chemin,
la vérité, et la vie” (Jean 14:6). “Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai
n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau
qui jaillira jusque dans la vie éternelle” (Jean 4:14). »
Après avoir écouté l’échange de Sœur Wang concernant les paroles de Dieu,
j’ai soudain compris pourquoi les pasteurs, les anciens et les étudiants en théologie
n’avaient rien de valable à prêcher : ils n’ont pas la vérité ! Ils résistent à Dieu et c’est
la raison pour laquelle le Saint-Esprit les a quittés il y a longtemps. Lorsqu’ils
prêchent, ils ne peuvent compter que sur leurs connaissances intellectuelles, mais
ils n’ont pas l’éclairage du Saint-Esprit, et c’est pour cette raison que leurs prêches
n’aident pas les gens. Mais il y avait encore quelque chose que je ne comprenais
pas, j’ai donc demandé à Sœur Wang : « Tous ces pasteurs et ces anciens disent
qu’ils connaissent très bien la Bible, qu’ils sont allés au séminaire et ont la vie en
abondance. Je ne comprends pas la Bible si bien que cela et je croyais qu’ils étaient
vraiment plus mûrs que moi dans la vie, c’est pourquoi je les ai écoutés. Donc,
maintenant, je n’arrive pas à savoir s’ils ont vraiment la vie en abondance ou non.
Sœur, pensez-vous qu’ils ont vraiment la vie en abondance ? » Sœur Wang m’a
répondu : « Personne ne peut dire qu’il ou elle a la vie. Tout cela se décide d’après
les paroles de Dieu. Qu’est-ce que cela veut dire, avoir la vie ? Quelles choses doit-
on manifester précisément ? Le Seigneur Jésus a dit : “Je suis le chemin, la vérité,
et la vie” (Jean 14:6). Et Dieu Tout-Puissant a dit : “Que tu sois en possession de
la réalité ou non, cela ne repose pas sur ce que tu dis, mais plutôt sur ce que
tu vis. Lorsque les paroles de Dieu deviennent ta vie et ton expression naturelle,
seul cela compte comme réalité, et seul cela compte pour toi qui possèdes une
81
compréhension et une stature réelle. Tu dois être à même d’endurer d’être
examiné pendant une longue période et tu dois être capable de vivre la
ressemblance qui t’est requise par Dieu ; ce ne doit pas être une simple
posture, mais cela doit couler naturellement de toi. Ce n’est qu’alors que tu
auras véritablement la réalité et que tu auras gagné la vie” (« Seule la mise en
pratique de la vérité constitue la possession de la réalité », dans La Parole apparaît
dans la chair). “Pourquoi dit-on que beaucoup de gens n’ont pas de vie ? Parce
qu’ils ne connaissent pas Dieu et donc on dit qu’ils n’ont aucun Dieu c on dit
qu’ils n’ont aucun Die ni aucune vie” (« Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent
rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). D’après les
paroles de Dieu, nous voyons que le Christ est la vérité, le chemin et la vie. La vérité
peut servir de vie aux gens, donc obtenir la vérité est la même chose qu’obtenir la
vie et, lorsqu’on a la vie, cela indique qu’on a obtenu la vérité et connu Dieu.
Quelqu’un qui ne comprend pas la vérité et ne connaît pas Dieu n’aura pas la crainte
de Dieu dans son cœur et ne pourra pas vivre la réalité des paroles de Dieu. Cela
signifie qu’il n’a pas la vie. Celui qui ne vit pas les paroles de Dieu vit alors encore
sous l’emprise des poisons de Satan. Il révèle souvent son tempérament corrompu :
arrogance, suffisance, égoïsme, ignominie, malhonnêteté, ruse, etc. Et même s’il
croit en Dieu, il est quand même incapable de craindre Dieu et de se tenir éloigné du
mal. Souvent, il ment, trompe, commet des péchés et résiste à Dieu. Comment peut-
on dire de ce type d’individu qu’il a la vie ? Lorsqu’il dit qu’il a la vie, il s’agit
simplement de la même vie charnelle, de la vie satanique pleine des tempéraments
corrompus qui s’opposent à Dieu, et non de la nouvelle vie, laquelle vient de
l’expérience des paroles de Dieu et de l’obtention de la vérité. Donc, même si les
pasteurs et les anciens comprennent peut-être la Bible et possèdent une bonne
connaissance de la Bible et des théories théologiques, cela ne signifie pas qu’ils
connaissent Dieu et qu’ils craignent Dieu, ni qu’ils comprennent la vérité et qu’ils ont
l’œuvre du Saint-Esprit. Et cela ne signifie certainement pas qu’ils pratiquent les
paroles du Seigneur ni qu’ils Lui obéissent. Au contraire, nous les voyons
habituellement se louer eux-mêmes et se rendre témoignage à eux-mêmes et,
généralement, essayer de se faire vénérer par les croyants. Ce qu’ils révèlent, c’est
leur ressemblance avec Satan : être arrogant et suffisant, ne pas craindre Dieu et
82
toujours faire semblant d’être bon pour tromper les gens. Ils ne peuvent, ni dans leur
travail, ni dans leurs prêches, parler d’une connaissance réelle des paroles du
Seigneur, ni d’une expérience pratique qui soit bénéfique pour les autres. Quel que
soit le nombre d’années que vous passez à les écouter, vous ne comprendrez jamais
la moindre vérité et votre vie ne progressera jamais. Ils ne connaissent pas Dieu ni
Son œuvre et, lorsque Dieu revient sous forme incarnée dans les derniers jours pour
exprimer des vérités et accomplir Son œuvre du jugement, ils Lui résistent
frénétiquement, Le condamnent et blasphèment contre Lui sans la moindre trace de
crainte dans leur cœur. Quel genre de vie ont-ils ? Ils ont totalement la vie de Satan.
Ils sont tout simplement semblables aux Pharisiens qui connaissaient bien la Bible
et croyaient qu’ils avaient une foi sincère en Dieu et avaient la vie, mais qui ne
connaissaient pas Dieu et qui ont même résisté au Seigneur et L’ont condamné et
L’ont cloué à la croix. Cela nous dit que, même si quelqu’un connaît la Bible, cela ne
signifie pas qu’il a la vérité et la vie. Les seuls individus qui ont la vie sont ceux qui
comprennent et pratiquent la vérité et qui connaissent Dieu, qui Le craignent dans
leur cœur et qui vivent conformément aux paroles de Dieu. Ces pasteurs et ces
anciens disent qu’ils ont la vie en abondance, mais ils ne font que tromper les
croyants et se mentir à eux-mêmes. »
Après avoir écouté les paroles de Dieu Tout-Puissant et l’échange de Sœur
Wang, tout est devenu bien plus clair dans mon esprit : même si quelqu’un connaît
bien la Bible et peut expliquer la Bible, cela ne signifie pas qu’il comprend la vérité,
qu’il connaît Dieu, ou qu’il a la vie. Je croyais auparavant que les gens qui occupaient
des postes élevés, qui avaient étudié la théologie, ou qui avaient une bonne
connaissance de la Bible, avaient tous la vie en abondance. Mais je vois maintenant
que ce point de vue était totalement absurde. Il semble que les gens qui n’ont pas la
vérité soient incapables de discernement et qu’ils soient donc faciles à tromper. J’ai
ensuite posé une question à Sœur Wang : « Dieu Tout-Puissant parle si bien. Tout
ce que nous avons à faire, c’est lire Ses paroles avec soin et nous comprendrons
que ce sont les paroles de Dieu, la voix de Dieu. Pourquoi donc les pasteurs et les
anciens ne l’acceptent pas et mettent tout en œuvre pour Lui résister et Le
condamner ? » Sœur Wang m’a fait cette réponse : « Pendant les derniers jours,
Dieu Tout-Puissant vient et exprime toutes les vérités dont l’humanité corrompue a
83
besoin pour être purifiée et sauvée. Ces vérités sont la voie de la vie éternelle que
Dieu nous a accordée. Si les gens lisent sérieusement les paroles de Dieu, ils
admettront que ces paroles sont la vérité, la vie et le chemin et qu’elles sont la base
et la boussole pour la survie de l’humanité. C’est un fait. Même si la plupart des
pasteurs et des anciens résistent à l’œuvre de Dieu des derniers jours et la
condamnent et essaient d’empêcher les gens de lire les paroles de Dieu Tout-
Puissant, cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas entendre en eux l’autorité et le
pouvoir. Certains pasteurs et anciens ne peuvent rien prêcher d’utile, donc ils volent
les paroles de Dieu Tout-Puissant et les prêchent auprès de leur congrégation, en
prétendant que ce sont des éclairages que le Saint-Esprit leur a offerts. Mais
pourquoi résistent-ils encore frénétiquement à Dieu Tout-Puissant et Le
condamnent-ils ? Cela a à voir avec leur nature et essence encline à haïr la vérité.
Repensez au moment où le Seigneur Jésus a commencé à accomplir Son œuvre, Il
a réalisé de nombreux miracles, notamment ressusciter Lazare et nourrir cinq mille
hommes avec cinq miches de pain et deux poissons, qui étaient plus étonnants pour
les gens de Judée. Donc, à cette époque, beaucoup de gens ordinaires ont compris
d’après les paroles et l’œuvre du Seigneur qu’Il était le Messie. Mais les dirigeants
des Juifs n’ont pas accepté le Seigneur Jésus et, au contraire, Lui ont résisté et L’ont
condamné et, en fin de compte, ont conspiré avec le gouvernement romain pour
crucifier le Seigneur. Pourquoi cela est-il arrivé ? Est-ce parce qu’ils n’ont pas perçu
l’autorité et le pouvoir des paroles du Seigneur Jésus ? Non ! C’est parce qu’ils
voyaient que de plus en plus de gens acceptaient les voies du Seigneur Jésus. Ils
avaient peur que si tous les gens ordinaires croyaient au Seigneur Jésus, alors
personne ne les suivrait ni ne les vénèrerait, et ils perdraient leur statut et leurs
moyens de subsistance. Ils savaient clairement que le Seigneur Jésus était Dieu et,
pourtant, ils Lui ont délibérément résisté ; cela a révélé leur essence d’antéchrist, qui
est résistance à Dieu et haine de la vérité. Le Seigneur Jésus les a sévèrement
réprimandés lorsqu’Il a dit : “Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir,
moi qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu” (Jean 8:40 “Pourquoi ne
comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma
parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de
votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la
84
vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui” (Jean 8:43-44). À l’époque présente,
les paroles de Dieu Tout-Puissant révèlent avec la plus grande clarté la nature et
l’essence des dirigeants actuels de la communauté religieuse. Dieu Tout-Puissant a
dit : “Ce sont ceux qui lisent la Bible dans des églises imposantes et récitent la
Bible tous les jours, mais ne comprennent pas le but de l’œuvre de Dieu. Aucun
n’est capable de connaitre Dieu ; en plus, aucun n’est en accord avec le cœur
de Dieu. Ils sont tous des hommes vils et inutiles, ils se placent en hauteur
pour enseigner Dieu. Bien qu’ils brandissent le nom de Dieu, ils s’opposent à
Lui volontairement. Bien qu’ils disent être croyants en Dieu, ce sont eux qui
mangent la chair et boivent le sang de l’homme. Tous ces hommes sont des
diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons dirigeants qui dérangent
intentionnellement ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres
d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Puisqu’ils
sont de “chair ferme”, comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des
antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment sauront-ils
qu’ils sont des démons vivants qui cherchent spécialement des âmes à
dévorer ?” (« Tous ceux qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La
Parole apparaît dans la chair). Les dirigeants de la communauté religieuse
d’aujourd’hui sont tout simplement comme les anciens Pharisiens : même s’ils
connaissent bien la Bible, ils ne connaissent absolument rien de l’œuvre de Dieu. Ils
voient que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont acceptées par de plus en plus de
gens qui attendent avec impatience et cherchent l’apparition de Dieu et ils ont peur
que si les croyants croient tous en Dieu Tout-Puissant alors personne ne les suivra
plus ni ne leur donnera de l’argent. Donc, pour protéger leur statut et leurs moyens
de subsistance, sous prétexte d’être loyaux envers le Seigneur et de protéger Son
troupeau, ils fabriquent toutes sortes de méchantes rumeurs pour résister
frénétiquement à l’œuvre de Dieu des derniers jours et la condamner, et ils mettent
tout en œuvre pour empêcher les croyants de chercher le vrai chemin et de faire des
recherches à ce sujet. Nous pouvons donc voir que les dirigeants religieux sont en
fait des Pharisiens qui ont de l’aversion et de la haine pour la vérité. Ce sont des
démons vivants qui mangent l’âme des gens ; ce sont des antéchrists qui sont
révélés par l’œuvre de Dieu des derniers jours. »
85
Après avoir écouté les paroles de Dieu et l’échange de la sœur, j’ai soudain
compris quelque chose, hoché la tête et dit : « Je comprends maintenant pourquoi
ces pasteurs et ces anciens, lorsqu’ils entendent dire qu’il y a des gens qui
témoignent du retour de Dieu, ne cherchent pas le chemin ni ne font des recherches
à son sujet mais, au contraire, persistent à Le condamner. Je comprends maintenant
pourquoi ces pasteurs et ces anciens vocifèrent qu’ils me protègent et s’inquiètent
au sujet de ma vie, alors qu’ils mettent tout en œuvre pour me limiter et m’empêcher
de lire les paroles de Dieu et d’obtenir de Dieu la subsistance vitale. C’est parce que
tout ce qu’ils font, ils le font pour protéger leurs propres intérêts. Ils ont peur que si
les gens commencent à suivre Dieu Tout-Puissant, ils n’écouteront plus leurs
sermons ni ne leur donneront de l’argent, donc c’est pour cela qu’ils empêchent les
gens de faire des recherches sur le vrai chemin. Ils sont vraiment ignobles et ils m’ont
presque fait perdre mes chances de salut. Maintenant que je sais comment mieux
discerner, je vais refuser d’avoir quoi que ce soit à faire avec eux. Quoi qu’ils fassent
pour me perturber, je vais tenir bon et suivre Dieu Tout-Puissant. » Après cela, je ne
suis plus jamais retournée aux réunions de mon église initiale.
Peu de temps après, deux prédicateurs de ma confession initiale sont venus
chez moi. L’un d’entre eux, le prédicateur Zhang, m’a dit : « Tantine, pourquoi n’êtes-
vous pas venue aux réunions ? Êtes-vous à nouveau entrée en contact avec les gens
de l’Éclair Oriental ? Quoi que vous fassiez, ne vous convertissez pas à leur foi. Si
vous suivez leur foi, vous êtes finie ! » D’une voix ferme, j’ai répondu : « Je n’ai rien
retiré des réunions auxquelles j’ai assisté chez vous récemment, mon esprit est
même devenu plus sombre et je n’ai pas pu sentir la présence du Seigneur. Mais
depuis que j’ai commencé à lire les paroles de Dieu Tout-Puissant, mon esprit est
exalté et je commence maintenant à comprendre des vérités et ma vie est nourrie.
Je sens que Dieu est avec moi et que le Saint-Esprit agit sur moi. Je suis maintenant
sûre que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour et que les vérités
exprimées par Dieu Tout-Puissant sont l’eau vive de la vie. Seules les paroles de
Dieu Tout-Puissant peuvent m’apporter la subsistance et j’irai là où je pourrai obtenir
la vie, où que ce soit. » L’autre, le prédicateur Song, a ensuite dit : « Nous sommes
inquiets à votre sujet. Nous avons peur que vous déviez du droit chemin. Vous n’êtes
pas mûre dans la vie… » Je lui ai dit : « Je ne suis peut-être pas mûre dans la vie,
86
mais Dieu me guidera quand même. Merci de vous inquiéter, mais vous devriez
penser à vos propres vies. Ma vie est dans les mains de Dieu… » Lorsqu’ils ont
entendu ce que j’avais à dire, ils sont partis en colère. Tandis que je les voyais
disparaître à l’horizon, j’ai ressenti un immense soulagement tel que je n’en avais
jamais ressenti auparavant. Après cela, ils sont revenus deux fois mais, lorsqu’ils ont
vu que j’étais totalement insensible à leurs exhortations, ils ne sont plus jamais
revenus. Je remercie Dieu de me guider et de me permettre de démasquer les vrais
visages et le cœur mauvais de ces dirigeants religieux, de démasquer les ruses de
Satan et de trouver mon chemin pour sortir de la confusion et revenir vers Dieu. Je
suis maintenant abreuvée en eau vive de la vie, et je suivrai et vénérerai toujours
Dieu Tout-Puissant !

8. Dieu Tout-Puissant m’a conduit


sur le chemin menant à la purification

Par Gangqiang, États-Unis


En 2017, je suis venu seul à Singapour afin d’essayer de gagner ma vie. Il y fait
vraiment chaud toute l’année, aussi, chaque jour, je transpirais à grosses gouttes au
travail. C’était profondément pitoyable, et en plus de cela, j’étais dans un endroit qui
m’était complètement étranger, sans famille ni amis ; la vie me semblait monotone et
pénible. Un jour d’août, alors que je revenais du travail, on m’a donné un prospectus
sur l’Évangile qui disait : « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ
à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous
perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables »
(1 Pierre 5:10). En lisant ces paroles, j’ai ressenti de la chaleur dans mon cœur. Par
la suite, je suis allé avec un frère à l’église, où l’accueil enthousiaste des frères et
sœurs – qui se sont souciés de mon bien-être – m’a fait ressentir la chaleur d’une
famille que je n’avais pas éprouvée depuis longtemps. Soudain, les larmes me sont
montées aux yeux, car c’était comme si j’étais de retour chez moi. À partir de ce
moment-là, aller à l’église tous les dimanches m’était devenu indispensable.
J’ai été baptisé en décembre de cette même année, empruntant officiellement le

87
chemin de la foi. Lors d’un service de l’église, j’ai entendu le prédicateur lire les
versets 21-22 du chapitre 18 selon Saint Mathieu : « Alors Pierre s’approcha de lui,
et dit : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu’il péchera contre
moi ? Sera-ce jusqu’à sept fois ? Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu’à sept fois,
mais jusqu’à septante fois sept fois. » En entendant cela, j’ai pensé : « Comment
le pardon et la patience du Seigneur Jésus peuvent-ils être si grands ? Ils pardonnent
aux gens soixante-dix fois sept fois. Si les hommes pouvaient vraiment faire cela,
alors la guerre n’existerait pas, mais il y aurait seulement l’amour et la gentillesse ! »
Les paroles du Seigneur m’ont fortement ému, et j’ai donc pris la résolution d’agir
conformément à Ses enseignements.
Deux ou trois ans plus tard, mon employeur m’a confié la gestion d’un chantier.
J’ai donc mis toute mon énergie dans le travail et j’ai cessé d’aller régulièrement aux
réunions. Plus tard, un ami m’a présenté à M. Li, un homme d’affaires dans la
finance, et ensemble, nous avons monté une entreprise de construction. J’en étais
très heureux et j’étais déterminé à m’y dévouer totalement. Ensuite, je me suis laissé
complètement emporter par la spirale de l’argent et j’ai cessé d’aller aux réunions de
l’église. Je voulais mener à bien mes projets pour être félicité par les autres pour mes
compétences. J’ai donc exigé de plus en plus des ouvriers. Je les réprimandais à
chaque fois que je remarquais qu’ils avaient fait quelque chose qui n’était pas bien
ou pas à la hauteur de mes exigences. Le chef d’équipe était souvent en larmes à
cause de ma maltraitance. Les ouvriers avaient peur dès qu’ils me voyaient et me
fuyaient. Même mes bons amis sont devenus froids envers moi et n’ont plus voulu
me faire confiance. J’ai été très bouleversé en voyant cela. Le Seigneur Jésus nous
enseigne qu’il faut pardonner aux autres soixante-dix fois sept fois, et aimer notre
prochain comme nous-mêmes. Cependant, je n’avais absolument pas mis cela en
pratique, pas même une fois. En quoi cela était-il être chrétien ? Je savais que je
péchais et je priais souvent le Seigneur, me confessant et me repentant. J’ai alors
pris la résolution de changer. Or, à chaque fois qu’il se produisait quelque chose,
malgré moi, je continuais de pécher. Cela me contrariait vraiment.
En août 2015, nous avons interrompu notre activité commerciale, car l’entreprise
était en difficulté. Je suis donc rentré chez moi. Déprimé et malheureux, je ne faisais
que boire et jouer toute la journée. Quand ma femme m’a dit que je ferais mieux
88
d’arrêter de boire, je me contentais de lui crier dessus : « C’est mon argent, je l’ai
gagné, et je vais le dépenser comme bon me semble… » Comme elle ne pouvait rien
y faire, elle restait simplement là, à pleurer. À chaque fois que je laissais libre cours
à ma colère, j’en éprouvais du remords et je me détestais, mais je ne parvenais tout
simplement pas à me contenir. À cette époque-là, j’avais perdu tout ce qui
caractérisait un chrétien : mon attitude et mon comportement étaient entièrement
ceux d’un non-croyant.
En pleine souffrance et détresse, je suis retourné à l’église pour participer à
nouveau aux réunions. Durant cette période, je priais constamment le Seigneur
Jésus : « Oh, Seigneur ! J’ai fait tant de choses que je ne voulais pas faire, j’ai dit
tant de choses qui ont blessé les autres. J’ai vécu dans le péché et je me suis rebellé
contre Toi. À chaque fois que je pèche, je suis empli de remords et je me déteste
vraiment, mais je n’arrive jamais à me contrôler ! Je confesse mes péchés pendant
la nuit, mais ensuite, quand vient le jour, je retombe dans mes vieilles habitudes et
pèche à nouveau. Oh, Seigneur ! Je T’implore de me sauver. Que puis-je faire pour
me libérer du péché ? »
Le 1er janvier 2016, je suis arrivé sur le sol américain ; j’étais venu à New York
pour gagner de l’argent. Je continuais à aller à l’église pendant mon temps libre. J’ai
aussi rejoint un groupe de prière, et je lisais la Bible et priais avec d’autres frères et
sœurs. Là-bas, j’ai fait la connaissance d’une sœur appelée Qinglian. Un jour, Sœur
Qinglian m’a appelé pour me dire qu’elle voulait partager avec moi une bonne
nouvelle. Je lui ai demandé : « Quelle est cette bonne nouvelle ? » Elle m’a répondu :
« Une missionnaire va nous rendre visite. Veux-tu aller l’écouter ? J’ai dit :
« Formidable ! Où cela aura-t-il lieu ? » Elle a alors convenu d’une date pour que
j’aille chez elle.
Ce jour-là, je me suis rendu chez Sœur Qinglian. Plusieurs autres frères et sœurs
s’y trouvaient. Après avoir avoir fait connaissance et nous être salués, nous avons
tous commencé à parler de la Bible. L’échange de Sœur Zhao était très éclairant et
était réellement édifiant pour moi. Ensuite, recherchant son aide, je lui ai parlé de
mon cycle incessant de péchés et de confessions, et de ma douleur provenant de
mon incapacité à me débarrasser du péché. Dans son échange, elle a dit que même
après avoir commencé à croire au Seigneur, nous continuons de péché en
89
permanence, et que le fait de mener une vie suivant un cycle sans fin consistant à
pécher le jour et à se confesser la nuit, sans parvenir à s’en défaire, était un problème
qui ne m’affectait pas seulement moi. Au contraire, tous les croyants partageaient ce
même problème. Sœur Zhao nous a ensuite fait regarder une vidéo sur des
récitations de paroles de Dieu qui disaient : « Le tempérament de l’homme devrait
changer à partir de la connaissance de son essence et à travers des
changements dans sa pensée, sa nature et son attitude mentale – à travers des
changements fondamentaux. Ce n’est que de cette manière que se réaliseront
de vrais changements dans le tempérament de l’homme. Le tempérament
corrompu de l’homme résulte de son empoisonnement et de son piétinement
par Satan, du préjudice monstrueux que Satan a infligé à sa pensée, à sa
moralité, à sa perspicacité et à sa raison. C’est précisément parce que ces
choses fondamentales de l’homme ont été corrompues par Satan et sont
complètement différentes de la façon dont Dieu les a créés à l’origine que
l’homme s’oppose à Dieu et ne comprend pas la vérité. Ainsi, les changements
dans le tempérament de l’homme devraient commencer par des changements
dans sa pensée, sa perspicacité et sa raison qui changeront sa connaissance
de Dieu et sa connaissance de la vérité » (« Avoir un tempérament inchangé, c’est
être en inimitié envers Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair).
J’ai vraiment été ému et j’ai pensé : « Ne parlent-elles pas de moi ? Je méprise
les autres en permance, les réprimandant pour telle raison ou leur criant dessus pour
telle autre raison. Je suis dépourvu de moralité et de raison, et j’ai perdu toute
apparence de sainteté. » Toutes ces paroles m’ont transpercé jusqu’au plus profond
de mon être. Je n’avais jamais rien lu de tel auparavant, ni n’avais entendu aucun
prédicateur délivrer ce genre de sermon. Pécher en permanence m’avait affligé, mais
pourtant, je n’avais pas été capable de me libérer des contraintes du péché. Ces
paroles m’ont indiqué le chemin me permettant d’abandonner le péché, et je me suis
émerveillé : c’est si bien dit. Qui a bien pu les écrire ?
Sœur Zhao m’a répondu que c’était la parole de Dieu, que le Seigneur Jésus
était déjà revenu dans la chair, et qu’Il réalisait actuellement l’œuvre de jugement et
de purification de l’homme par Sa parole dans les derniers jours. Je ne parvenais
tout simplement pas à en croire mes oreilles. Quel croyant ne désire pas ardemment
90
Son retour ? En apprenant soudain cette nouvelle du retour du Seigneur, j’étais
tellement excité que j’étais quelque peu perdu : le Seigneur était-Il vraiment revenu ?
J’ai lui demandé avec empressement qu’elle continue son échange. Sœur Zhao a
poursuivi : « Le Seigneur Jésus est vraiment revenu et Il est Dieu Tout-Puissant,
Christ incarné dans les derniers jours. Il a exprimé toutes les vérités pour purifier et
sauver l’humanité, et Il a commencé l’œuvre de jugement qui démarre à la maison
de Dieu. Il nous sauvera profondément du domaine de Satan, nous qui avons été
liés par notre nature satanique et avons vécu dans le péché duquel nous n’arrivons
pas à nous défaire. À la fin, nous atteindrons le plein salut et serons gagnés par Dieu.
À l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus n’a fait qu’accomplir l’œuvre de rédemption :
Il nous a rachetés du péché et a absout nos péchés afin que nous ne puissions plus
être condamnés en vertu de la loi. Bien que le Seigneur ait absout nos péchés, Il ne
nous a pas pardonné notre nature satanique ou nos tempéraments sataniques.
Arrogance, fourberie, égoïsme, cupidité, malveillance et autres tempéraments
corrompus sont toujours présents chez l’homme. Ce sont des éléments qui sont plus
profonds et plus tenaces que le péché. C’est précisément parce que ces
tempéraments sataniques et cette nature satanique n’ont pas été corrigés que nous
continuons à pécher malgré nous, et que nous commettons même des péchés qui
sont plus graves que la violation de la loi. Quant aux pharisiens, à cette époque-là,
n’ont-ils pas résisté au Seigneur et ne L’ont-ils pas condamné, au point même de Le
crucifier, à cause de la nature pécheresse de l’homme qui n’avait pas été corrigée ?
En fait, nous avons tous une profonde appréciation de cela parce que, nous-mêmes,
nous sommes contrôlés par ces tempéraments corrompus. Par conséquent, souvent,
nous disons des mensonges, nous agissons de façon malhonnête, nous sommes
arrogants et vaniteux, et nous réprimandons les autres avec condescendance. Nous
savons très bien que le Seigneur nous demande de pardonner aux autres et d’aimer
notre prochain comme nous-mêmes, pourtant, nous ne le mettons pas en pratique.
Les gens complotent les uns contre les autres, luttent pour la gloire et le gain, mais
sont incapables de vivre en harmonie. Quand nous sommes malades, ou sommes
confrontés à des désastres – naturels ou causés par l’homme – nous continuons de
blâmer Dieu, et nous Le renions et Le trahissons même. Ces faits montrent que si
nous ne corrigeons pas notre nature satanique et nos tempéraments sataniques,
91
nous ne serons alors jamais capables d’échapper au cercle vicieux du péché et de
la confession, puis de la confession et du péché. Par conséquent, afin de sauver
l’homme du péché en profondeur, il est nécessaire pour Dieu d’accomplir une étape
de Son œuvre de jugement et de purification pour corriger notre nature pécheresse.
C’est seulement ainsi que nous pourrons être purifiés et pleinement sauvés par Dieu,
et être gagnés par Lui. Lisons d’autres extraits des paroles de Dieu Tout-Puissant,
et vous comprendrez. »
Sœur Zhao a ouvert le livre de la parole de Dieu et en a commencé la lecture :
« Même si l’homme a été racheté et si ses péchés ont été pardonnés, c’est
seulement considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de
l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec ses transgressions.
Toutefois, lorsque l’homme vit dans un corps charnel et qu’il n’a pas été libéré
du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son
tempérament satanique corrompu. C’est la vie que l’homme mène, un cycle
sans fin de péché et de pardon accordé. La majorité des hommes pèchent dans
la journée pour simplement se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le
sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver
l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car
l’homme a encore un tempérament corrompu » (« Le mystère de l’incarnation
(4) », dans La Parole apparaît dans la chair). « Bien que Jésus ait abattu une
œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de
toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas
débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver
entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre
en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également
que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son
tempérament, qui avait été corrompu par Satan » (La préface de La Parole
apparaît dans la chair). « Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de
l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon
leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent
être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que
leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer,
92
permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige
que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie
de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les
hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse
changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la
lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu,
qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent
se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement
du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude » (« Le
mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). Sœur Zhao a
poursuivi son échange : « Maintenant que nous avons lu ces paroles de Dieu, nous
comprenons pourquoi nous sommes, en permanence, liés par notre nature satanique
et incapables de nous débarrasser du péché. N’est-ce pas ? Au cours de l’ère de la
Grâce, Dieu a seulement accompli l’œuvre de rédemption, et non pas l’œuvre de la
fin des temps visant à juger, purifier et sauver profondément les hommes. Aussi, peu
importe si nous confessons nos péchés et nous repentons, si nous essayons de nous
conquérir nous-mêmes, si nous jeûnons et prions, nous ne parviendrons pas à
atteindre la liberté à partir du péché. Cela signifie que si nous voulons nous libérer
des liens et du contrôle de notre nature pécheresse simplement en subissant l’œuvre
de rédemption du Seigneur Jésus, cela n’est toujours pas suffisant. Nous devons
accepter l’œuvre de jugement réalisée par le Seigneur Jésus de retour. En effet, en
réalisant Son œuvre de jugement des derniers jours, Dieu exprime de nombreux
aspects de la vérité, afin de juger et d’exposer la nature satanique de l’homme qui
résiste et trahit Dieu. Dieu révèle à l’humanité Son tempérament juste, saint et qui
ne peut être offensé, pour lui permettre de voir clairement la vérité de la profondeur
de sa propre corruption par Satan, à travers le jugement et le châtiment de Ses
paroles, afin que l’humanité puisse vraiment connaître le tempérament juste de Dieu
qui ne tolère pas l’offense humaine, et qu’elle puisse développer de la crainte envers
Dieu. Ainsi, Dieu transforme et purifie le tempérament satanique de l’homme, et Il
sauve l’homme de l’influence de Satan. Dans le jugement et le châtiment majestueux
et courroucés de Dieu, nous voyons Dieu face à face. Comme une épée à double
tranchant, la parole de Dieu transperce notre cœur. Elle révèle notre nature
93
satanique qui résiste à Dieu et Le trahit, de même que nos tempéraments corrompus
au plus profond de notre cœur que nous n’avons, nous-mêmes, aucun moyen de
découvrir. Elle nous fait voir que l’essence de notre nature est emplie de tant de
tempéraments corrompus – tels que l’arrogance et la vanité, l’égoïsme, la
mesquinerie, l’évitement et la fourberie – que nous sommes, tout simplement,
dépourvus de toute ressemblance humaine et que nous sommes purement
l’incarnation de Satan. Ce n’est qu’à ce moment-là que nous nous prosternons
devant Dieu, et commençons à nous détester et à nous maudire nous-mêmes. En
même temps, nous ressentons aussi, profondément, que la parole de Dieu tout
entière est la vérité, qu’elle révèle tout le tempérament de Dieu ainsi que toute la vie
de Dieu. Nous voyons que le tempérament juste de Dieu ne tolère pas l’offense et
que l’essence sainte de Dieu ne peut être entachée. Il en résulte le développement
d’un cœur révérencieux envers Dieu ; nous commençons à chercher la vérité de
toutes nos forces et à nous comporter conformément à la parole de Dieu. Tandis que
nous parviendrons progressivement à comprendre la vérité, nous aurons une
compréhension de plus en plus importante de notre propre nature et de notre propre
tempérament sataniques, et notre discernement grandira. Notre connaissance de
Dieu augmentera également. Nos tempéraments corrompus seront aussi peu à peu
purifiés et nous serons libérés des liens du péché. Nous serons vraiment libérés et
vivrons librement devant Dieu. Tel est précisément le résultat obtenu en l’humanité
par l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours. On peut donc voir que l’œuvre
de “rédemption” à l’ère de la Grâce et l’œuvre consistant à “débarrasser l’homme du
péché” dans les derniers jours sont deux étapes différentes de l’œuvre. La
“rédemption” est seulement le Seigneur Jésus qui a pris sur Lui les péchés de
l’homme, permettant ainsi à l’homme d’échapper à la punition qu’il aurait dû subir
pour ses péchés. Toutefois, cela ne signifie pas que les gens étaient dépourvus de
péchés, et encore moins, qu’ils ne pécheraient plus à nouveau ou qu’ils étaient
totalement purifiés. Au contraire, “débarrasser l’homme du péché” expose
complètement la nature pécheresse de l’humanité, afin que nous puissions vivre en
ne nous appuyant plus sur notre nature corrompue, afin que nous puissions obtenir
un changement dans notre tempérament de vie et que nous soyons totalement
purifiés. Par conséquent, ce n’est qu’en acceptant l’œuvre de jugement de Dieu dans
94
les derniers jours que nos tempéraments corrompus peuvent être corrigés en
profondeur, que nous pouvons nous débarrasser de l’influence de Satan et être
sauvés, être conduits au royaume de Dieu et obtenir les promesses et les
bénédictions de Dieu. »
En écoutant la parole de Dieu et l’échange de la sœur, j’avais l’impression que
cela était complètement en phase avec la réalité et que c’était très concret. J’ai
repensé à mes nombreuses années d’homme de foi : non seulement je mentais et
trichais souvent, mais j’étais aussi arrogant et incontrôlable, impoli et déraisonnable,
obstiné. Les gens qui travaillaient pour moi me craignaient et gardaient leurs
distances vis-à-vis de moi, et même dans ma propre maison, ma femme et ma fille
avaient aussi un peu peur de moi. Personne ne voulait s’ouvrir à moi et je n’arrivais
même pas à trouver un ami proche à qui me confier. J’en éprouvais de la douleur et
me sentais impuissant. Même si, souvent, je lisais la Bible et priais, confessais mes
péchés au Seigneur, et me détestais même, je continuais à faire les mêmes choses
terribles. Je ne parvenais absolument pas à me changer. Quelqu’un qui, comme moi,
pèche et résiste au Seigneur en permanence, a grand besoin de l’œuvre de jugement
de Dieu dans les derniers jours ! Le Seigneur Jésus est à présent revenu : Il est Dieu
Tout-Puissant incarné. Aujourd’hui, je suis vraiment extrêmement chanceux d’avoir
l’opportunité d’entendre la voix de Dieu et d’apprendre que le Seigneur Jésus est
revenu pour délivrer la vérité et entreprendre l’œuvre de jugement, de purification et
de salut de l’homme ! Cette sœur a vu que j’étais empli de désir et m’a donc donné
un recueil de la parole de Dieu : Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu. Je l’ai
accepté avec joie, et j’ai pris la résolution de pratiquer véritablement ma foi en Dieu
Tout-Puissant !
J’ai lu de nombreuses paroles de Dieu après avoir accepté l’œuvre de Dieu Tout-
Puissant dans les derniers jours. J’ai lu des paroles portant sur les trois étapes de
l’œuvre de Dieu, le mystère de l’incarnation, la signification du nom de Dieu et la
véritable histoire de la Sainte Bible, ainsi que des paroles portant sur la façon dont
les vainqueurs sont formés, la façon dont le royaume du Christ se réalise, la façon
dont l’issue et la destinée finales de chaque personne sont déterminées, ainsi que
sur d’autres aspects de la vérité. Cela m’a permis d’en acquérir progressivement une
certaine compréhension. Ma foi en Dieu a également grandi.
95
Au départ, quand je lisais les paroles de Dieu qui jugeaient et exposaient
l’homme si durement, cela me déprimait et me mettait mal à l’aise, et je me faisais
des idées à leur sujet ; je trouvais que les paroles de Dieu étaient trop sévères. Ne
pouvait-Il pas être plus doux ? Si Dieu juge l’homme de cette manière, l’homme n’est-
il pas alors condamné ? Comment celui-ci peut-il alors être véritablement sauvé ?
Plus tard, j’ai lu dans la parole de Dieu : « Dans les derniers jours, le Christ utilise
une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de
l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent
diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir
à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre
l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de
suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son
tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment
l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est
une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant
Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de
l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long
terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être
substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne
possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées
comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que
l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et
acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu » (« Le Christ réalise
l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair). « À
travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? À travers
Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste principalement en
la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction, et Son
perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement.
Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est
seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction.
Ils disent : “Si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devrait-il pas mourir ?
Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors
96
comment peut-il encore être perfectionné ?” Telles sont les paroles des gens
qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la
désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge ce sont les péchés de l’homme.
Bien qu’Il parle durement et sans la moindre sensibilité, Il expose tout ce qui
est dans l’homme, et par ces paroles sévères Il expose ce qui est essentiel
dans l’homme, mais par un tel jugement, Il donne à l’homme une profonde
connaissance de l’essence de la chair, et ainsi l’homme se soumet à
l’obéissance envers Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan,
elle est désobéissante et objet du châtiment de Dieu et ainsi, pour permettre à
l’homme de se connaître, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre
sur lui et il faut y utiliser toutes sortes de raffinements ; c’est seulement alors
que l’œuvre de Dieu peut être efficace » (« C’est seulement en passant par des
épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », dans La Parole
apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu m’ont permis de réaliser que Dieu
accomplit Son œuvre de jugement dans les derniers jours en exprimant la vérité, et
qu’Il juge, expose et condamne sévèrement les tempéraments corrompus, la nature
satanique et les actes mauvais de l’homme qui s’opposent à Dieu. Il agit ainsi afin
que nous puissions voir clairement la vérité de notre propre corruption, comprendre
profondément l’essence de nos tempéraments corrompus, et connaître notre propre
nature satanique et l’origine de notre corruption. C’est seulement ainsi que nous
pouvons avoir le mépris de nous-mêmes et renoncer à la chair. De plus, c’est
seulement parce que Dieu montre Son tempérament juste, majestueux et courroucé
par Son jugement et Son châtiment que nous sommes capables de voir Sa justice et
Sa sainteté, et de voir aussi clairement notre propre souillure, laideur et méchanceté.
Dieu agit aussi de la sorte pour que nous prenions conscience de notre propre nature
satanique et de la vérité de notre corruption. Si Dieu ne jugeait pas l’homme si
sévèrement, Si Dieu n’exposait pas la corruption de l’homme en frappant en plein
cœur du problème, et s’Il ne révélait pas Son tempérament juste et majestueux, alors
nous, les humains, qui avons été si profondément corrompus par Satan, serions
incapables de réfléchir sur nous-mêmes et de nous connaître nous-mêmes. Nous
serions incapables de connaître la vérité de notre propre corruption ou de notre
nature satanique. Si nous en étions capables, alors comment nous débarrasserions-
97
nous de notre nature pécheresse et serions-nous purifiés ? En regardant les résultats
obtenus à travers la sévérité des paroles de Dieu, nous pouvons voir que s’y cachent
le véritable amour de Dieu pour l’homme et les efforts inlassables qu’Il fait pour
sauver l’homme. Plus je lis les paroles de Dieu, plus je ressens à quel point l’œuvre
de jugement de Dieu est merveilleuse. L’œuvre de Dieu est si concrète ! Seul le
jugement sévère de Dieu peut purifier, transformer et sauver l’homme. L’œuvre de
jugement de Dieu dans les derniers jours est vraiment ce dont nous avons besoin !
En raison de ma nature arrogante et extrêmement moralisatrice, lorsque je
parlais aux autres, je les sermonnais souvent avec condescendance, et lorsque
j’agissais, c’était suivant ma propre loi. J’adorais faire en sorte que les autres
m’écoutent et j’avais tendance à me vanter. À plusieurs reprises, lors de réunions,
j’ai échangé sur la manière dont j’avais réglé des problèmes dans mon unité de
travail, réprimandé des employés qui n’avaient pas suivi les instructions et les avais
maîtrisés, et comment ma femme et ma fille faisaient ce que je leur demandais.
Quand j’échangeais sur les paroles de Dieu, en particulier, je disais des choses
comme : « Je pense que ce passage des paroles de Dieu signifie cela » et « c’est ce
que je crois ». Un frère a remarqué que j’affichais en permanence, sans en avoir moi-
même conscience, un tempérament arrogant et suffisant. Il me l’a fait remarquer lors
d’une réunion, en disant que parler et agir de cette manière manifestait de
l’arrogance, de la suffisance et de la déraison. Si quelqu’un m’avait exposé de cette
façon par le passé, et de surcroît, devant autant de personnes, je me serais
certainement défendu et j’aurais immédiatement réfuté ses dires. Cependant, j’ai
choisi de garder le silence, n’essayant pas de me défendre ni de me justifier, car j’ai
pensé à ces paroles d’un sermon qui disaient : « Si vous dites toujours “je pense”
quand il s’agit de n’importe quel sujet que vous rencontrez, eh bien, il est préférable
que vous renonciez à vos opinions. Je vous exhorte à laisser tomber vos opinions et
à rechercher la vérité. Étudiez la parole de Dieu. Votre opinion n’est pas la vérité !
[…] Vous êtes trop arrogant et suffisant ! Face à la vérité, vous ne pouvez même pas
lâcher prise et renoncer à vos propres conceptions et illusions. Vous ne voulez pas
le moins du monde obéir à Dieu ! Parmi ceux qui cherchent vraiment la vérité et qui
ont véritablement un cœur qui vénère Dieu, qui dit encore “je pense” ? Cette
expression a déjà été éliminée. Ceci est la révélation du tempérament satanique »
98
(« Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu “Il est très important d’établir une
bonne relation avec Dieu” (III) », dans Sermons et échange sur l’entrée dans la vie
XIV). Cet échange m’a rappelé que, à chaque fois que j’étais face à un problème,
j’utilisais généralement des expressions telles que « Je pense », « Je confirme » et
« Je crois », qui commençaient toujours par le mot « Je », et c’était toujours moi qui
avais le dernier mot sur tout. Je croyais que je pouvais, seul, gérer les choses et
m’occuper des problèmes. Je faisais toujours en sorte que les autres agissent
suivant mes désirs et m’obéissent. En ayant constamment une haute opinion de moi-
même, ne révélais-je pas ainsi un tempérament arrogant ? Tout ce que le frère m’a
dit, quand il a mis en exergue mon tempérament, était vrai, et je devais l’accepter.
Les choses auxquelles je croyais provenaient de mes notions et de mon imagination,
elles venaient de Satan, et elles n’étaient certainement pas la vérité. J’ai repensé à
la manière dont je me comportais toujours comme si j’étais le numéro un, que ce soit
à la maison, au travail, ou avec mes collègues. Quand quelqu’un ne m’écoutait pas
ou faisait quelque chose qui n’était pas en phase avec mes opinions, je me mettais
en colère et lui faisais des reproches. Le fait que j’étais capable de révéler ces choses
signifiait qu’il n’y avait pas de place pour Dieu dans mon cœur, que je ne considérais
par Dieu comme étant grand, mais que je me considérais plutôt moi-même comme
étant grand. C’était ainsi, qu’en général, je parlais et me comportais, démontrant
l’incroyable arrogance de mon tempérament !
Par la suite, j’ai lu ces paroles de Dieu qui disaient : « Si tu possèdes
réellement la vérité, le chemin que tu emprunteras sera naturellement le bon
chemin. Sans la vérité, il est facile de faire le mal, et tu le commettras
involontairement. Par exemple, si tu avais de l’arrogance et de la vanité, tu
trouverais cela impossible de t’empêcher de défier Dieu ; tu te sentirais obligé
de Le défier. Tu ne le ferais pas par exprès ; tu le ferais sous la domination de
ta nature arrogante et vaniteuse. Ton arrogance et ta vanité te feraient mépriser
Dieu et te Le feraient voir comme n’ayant pas d’importance ; que tu t’exaltes,
que tu t’affiches constamment et, pour finir, que tu t’assoies à la place de Dieu
et te rendes témoignage à toi-même. En fin de compte, tu transformerais tes
propres idées, ta propre pensée et tes propres conceptions en vérités à adorer.
Vois combien de mal est perpétré par les hommes sous la domination de leur
99
nature arrogante et vaniteuse ! Pour résoudre sa tendance au mal, on doit
d’abord résoudre le problème de sa nature. Sans un changement dans son
tempérament, il est impossible de résoudre fondamentalement ce problème »
(« Seulement en cherchant la vérité peux-tu obtenir des changements dans ton
tempérament », dans Récits des entretiens de Christ). Chaque parole prononcée par
Dieu est la vérité : j’en étais profondément convaincu. J’ai repensé à la manière dont
je sermonnais les autres avec condescendance sur les chantiers, quand j’étais avec
mes collègues et à la maison. Tout cela provenait du fait que j’étais dominé par ma
nature satanique, arrogante, et n’était pas dû à de la colère, à un mauvais caractère
ou à un manque de maîtrise de moi-même. J’estimais que j’avais un calibre, du talent
et un bon revenu, ce qui nourrissait mon arrogance et est devenu ma devise dans la
vie. Je me considérais donc comme meilleur que les autres. Je méprisais les autres,
je me considérais meilleur que les autres et régnais en permanence sur les autres.
J’avais trouvé l’origine de mon péché et perçu les conséquences dangereuses de
l’absence de résolution de mon tempérament satanique et corrompu. J’ai donc fait
l’effort de chercher et lire un grand nombre de paroles de Dieu jugeant et exposant
la nature arrogante de l’homme, et j’ai réfléchi sur moi-même en comparaison. Grâce
aux paroles de jugement et de révélation de Dieu, ainsi qu’à l’échange des frères et
sœurs lors des réunions, j’ai commencé à acquérir une compréhension superficielle
de ma propre nature arrogante. J’ai vu que je n’étais, en fait, pas meilleur que les
autres, et que mes capacités et ma fortune m’avaient entièrement été accordées par
Dieu, je n’avais donc pas de quoi me vanter. Si Dieu ne m’avait pas accordé la
sagesse et l’intelligence, si Dieu ne m’avait pas béni, qu’aurais-je pu faire en ne
comptant que sur moi-même ? Il existe tant de personnes talentueuses dans le
monde ; pourquoi travaillent-elles si dur et s’agitent-elles toute leur vie pour,
finalement, se retrouver les mains vides ? J’ai aussi trouvé, au sein des paroles de
Dieu, le chemin pour corriger ma nature arrogante. Il consistait à accepter davantage
d’être émondé et traité par les frères et sœurs, à accepter plus de jugements, de
châtiments, d’épreuves et d’épurements de la part de Dieu, à réfléchir sur moi-même
à la lumière des paroles de Dieu, à atteindre une véritable connaissance et haine de
moi-même, et à ne plus agir selon mon tempérament satanique, mais à agir
conformément aux paroles de Dieu. Plus tard, j’ai vécu plusieurs situations de
100
jugement, de châtiment, d’émondage et de traitement, et j’ai fait l’expérience de
nombreux revers et échecs. J’ai progressivement acquis une plus grande
connaissance de ma nature satanique et de mon essence corrompue, et j’ai aussi
développé une connaissance superficielle de la grandeur, de la justice et de la
sainteté de Dieu. Plus je découvrais la justice et la sainteté de Dieu, plus je voyais
ma propre souillure, petitesse, insignifiance et médiocrité. Les choses que je
considérais comme importantes auparavant, ou desquelles je me vantais, me
semblaient alors sans importance. Avant que j’aie eu le temps de m’en rendre
compte, mon tempérament arrogant a commencé à changer. Quiconque disait
quelque chose de correct – les frères et sœurs, mes collègues, ou ma famille –, je
l’acceptais. Je ne parlais plus aux autres avec condescendance, mais j’agissais avec
humilité et n’imposais plus ma loi. Dès qu’un problème surgissait, j’en discutais avec
les autres et j’agissais en fonction de la suggestion qui me semblait correcte.
Progressivement, mes relations avec les personnes de mon entourage ont
commencé à se stabiliser. J’éprouvais paix et joie dans mon cœur, et j’avais le
sentiment que je vivais enfin un peu de ressemblance humaine.
En lisant constamment la parole de Dieu et en vivant la vie de l’Église, je
ressentais, de plus en plus, à quel point il était vraiment extraordinaire que je puisse
accepter l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours. J’ai véritablement fait
l’expérience de l’impossibilité de corriger moi-même mon tempérament corrompu.
Ce n’est que par le jugement et le châtiment des paroles de Dieu que j’ai
progressivement été transformé et purifié. Au sein de l’Église de Dieu Tout-Puissant,
je vois beaucoup de frères et sœurs qui travaillent dur pour chercher la vérité, et qui
acceptent le jugement et le châtiment des paroles de Dieu Tout-Puissant. À chaque
fois que quelqu’un manifeste de la corruption, les autres la soulignent et tous
s’entraident. Tous, nous réfléchissons sur nous-mêmes et nous connaissons nous-
mêmes à la lumière des paroles de Dieu, et nous cherchons la vérité pour corriger
notre corruption. Chacun s’essaie à l’honnêteté, à la pureté et à l’ouverture. Nous
acceptons tout échange et nous y soumettons dès lors qu’il est conforme à la vérité,
et nos tempéraments corrompus changent progressivement. En effet, les paroles de
Dieu Tout-Puissant peuvent purifier et changer les gens. Dieu incarné est venu parmi
nous, Il exprime personnellement Ses paroles pour nous juger et nous purifier, et Il
101
nous conduit à rejeter le péché et à être totalement sauvés. Quelle chance avons-
nous ! En pensant à tous ces vrais croyants qui attendent impatiemment Son retour,
qui désirent ardemment rejeter les liens du péché et être purifiés, j’ai dit une prière à
Dieu et j’ai pris cette résolution : « Je souhaite précher l’Évangile de Ton royaume à
d’autres personnes, afin que, comme moi, elles puissent suivre Tes pas et s’engager
sur le chemin menant à la purification et au plein salut ! »

9. Une espèce différente d’amour

Par Chengxin, Brésil


En 2011, par le fait du hasard, je suis venu au Brésil depuis la Chine. À mon
arrivée, je me suis senti assailli de toutes parts par des expériences nouvelles, par
la curiosité, et j’ai éprouvé un beau sentiment concernant le futur. Mais, peu de temps
après, ce nouveau sentiment a vite été remplacé par la solitude et la souffrance qu’on
éprouve quand on se retrouve dans un pays étranger et lointain. Tous les jours, je
rentrais chez moi seul, je mangeais seul, je regardais les murs qui m’entouraient
sans avoir personne à qui parler et je me sentais particulièrement seul dans mon
cœur, pleurant souvent tout seul. Alors que j’étais au comble de la souffrance et de
l’impuissance, le Seigneur Jésus m’a fait aller à une réunion par le biais d’un ami. En
lisant la parole du Seigneur, en chantant des hymnes et en priant dans des réunions,
mon cœur solitaire a bénéficié de la consolation du Seigneur. J’ai appris dans la Bible
que les cieux, la terre et toutes les choses ont été créés par Dieu, et l’homme aussi
est la création de Dieu. Le Seigneur Jésus a été crucifié pour la rédemption de
l’humanité, et c’est le Seigneur Jésus qui a racheté nos péchés, et Il est le seul
Rédempteur de l’humanité. En raison du salut offert par le Seigneur, qui est plus
grand que tout le reste, je me suis senti profondément ému et résolu à suivre le
Seigneur pendant le reste de ma vie. Pour cette raison, j’ai été baptisé le jour d’Action
de grâce pour devenir un chrétien, pas seulement en nom mais aussi en réalité.
Comme j’aimais chanter les hymnes, surtout ceux qui louent Dieu, j’ai pris l’initiative,
après mon baptême, d’intégrer un chœur et d’y travailler en tant que membre. Grâce
102
aux conseils et aux bénédictions de Dieu, je vivais dans la paix et le bonheur. À
chaque fois que j’allais à une réunion ou que je louais Dieu par vénération, je me
sentais plein d’énergie.
Mais une bonne situation ne dure pas éternellement et, lorsque j’ai intégré les
rangs du ministère de l’église, j’ai vu peu à peu que, dans le souci et le soin que les
frères et les sœurs de l’église se témoignaient les uns aux autres, ils semblaient tous
à première vue en harmonie, mais, dans leurs discours et leurs actions, ils agissaient
tous, en fait, dans leur intérêt personnel. Ils ne voulaient subir aucune perte
personnelle dans leur travail au sein du ministère de l’église, et ils cancanaient
souvent dans le dos des autres au sujet de qui en faisait plus et qui en faisait moins.
Même le pasteur était extrêmement snob. Il traitait les gens en fonction du montant
de leurs donations et, lorsqu’il prêchait, il parlait toujours de donations. À chaque fois
qu’il venait à une réunion, la chose sur laquelle le pasteur mettait le plus l’accent,
c’était la question de savoir si les gens faisaient des donations et combien ils avaient
donné, et il ne voulait rien entendre au sujet de la vie des frères et sœurs. Il parlait
d’amour, mais ne manifestait pas une seule action authentique. Lorsque les frères et
les sœurs avaient des difficultés, le pasteur ne voulait pas les aider, mais ce qui
indignait les gens encore plus, c’était le fait qu’il les critiquait toujours et qu’il méprisait
ces frères et ces sœurs impuissants et sans le sou… Lorsque j’ai vu cet
environnement de l’église, j’ai été déçu mais aussi perplexe : comment l’Église avait-
elle pu changer au point de n’être pas différente de la société ? Progressivement, j’ai
perdu l’amour et la foi que j’avais auparavant et, le dimanche, quand j’allais à l’église,
je me sentais beaucoup moins revigoré. Je ne voulais même pas chanter. Chaque
semaine, quand j’allais à l’église, je restais debout à l’extérieur en buvant un café ou
je faisais une petite sieste sur un banc de l’église. Lorsque le sermon était fini, je
déposais ma donation et je sortais. Il y avait toujours un sentiment de peine ou
d’impuissance dans mon cœur.
Un dimanche d’août 2016, j’ai rencontré Sœur Li Min qui était venue d’Amérique
et qui était une camarade de classe des sœurs Gao Xiaoying et Liu Fang. Elles
croyaient toutes dans le Seigneur. Nous nous sommes mis à bavarder, assis sur la
pelouse. Nous avons parlé et parlé, et puis nous en sommes venus au sujet de
l’environnement d’église, et je leur ai dit tout ce que j’avais vu au sein de l’église.
103
Après avoir entendu cela, Sœur Li Min a hoché la tête pensivement et dit : « De nos
jours, non seulement votre église est devenue comme cela, mais le monde religieux
dans son ensemble a perdu l’œuvre du Saint-Esprit. Ils ont sombré dans les ténèbres
et la désolation. Le Seigneur Jésus a autrefois prophétisé : “Et, parce que l’iniquité
se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira” (Matthieu 24:12).
L’époque des derniers jours est déjà là et l’illégalité se répand de plus en plus dans
le monde religieux. Les pasteurs et les anciens n’obéissent pas aux
commandements du Seigneur Jésus, ils ne mettent pas en pratique le chemin du
Seigneur et ils pensent que ce n’est pas grave de vivre dans le péché comme cela.
Nous savons tous que la prospérité de l’église est le fruit qu’on récolte grâce à
l’œuvre du Saint-Esprit. Aujourd’hui, Dieu accomplit déjà une nouvelle œuvre, et
l’œuvre du Saint-Esprit est transmise à un groupe de gens qui acceptent la nouvelle
œuvre de Dieu et lui obéissent. Les pasteurs et les anciens du monde religieux ne
guident pas les croyants quand il s’agit de chercher l’œuvre de Dieu dans les derniers
jours et d’enquêter à son sujet, mais ils résistent plutôt à la nouvelle œuvre de Dieu
et la condamnent en propageant toutes sortes de rumeurs et d’idées fausses pour
empêcher les gens de revenir vers Dieu. Ils se heurtent à la haine et au rejet de Dieu,
si bien que tout le monde religieux est privé de la bénédiction de Dieu, qu’il a
complètement perdu l’œuvre du Saint-Esprit, et qu’il a été écarté et éliminé par le
Seigneur. Donc, le monde religieux devient de plus en plus triste et sombre. C’est
tout comme l’époque où le Seigneur Jésus s’est incarné pour accomplir Son œuvre.
L’œuvre du Seigneur Jésus a inauguré l’ère de la Grâce et mis fin à l’ère de la Loi.
Et comme ces gens qui suivaient le Seigneur Jésus acceptaient la nouvelle œuvre
de Dieu et lui obéissaient, ils ont ensuite obtenu l’œuvre du Saint-Esprit tandis que,
au contraire, le Saint-Esprit n’a pas agi parmi les gens qui n’acceptaient pas le
Seigneur Jésus et restaient toujours dans le temple. Donc le temple, qui avait
autrefois été consacré à la glorification de Dieu et où les croyants avaient vénéré
Dieu, est devenu un lieu où l’on faisait des affaires et un repaire de voleurs. Cela
signifie que le triste état de l’église, d’un certain point de vue, est causé par le fait
que les pasteurs et les anciens n’adhèrent pas aux commandements de Dieu et ne
mettent pas en pratique la parole de Dieu, et par les méfaits qu’ils commettent. D’un
autre point de vue, il est causé par le fait que Dieu accomplit une nouvelle œuvre,
104
que l’œuvre du Saint-Esprit s’est transformée et que les gens n’emboîtent pas le pas
de Dieu. Cependant, la volonté de Dieu est présente dans le triste état de l’église et
on peut trouver là une vérité. Par le biais du triste état de l’église, Dieu a obligé tous
ceux qui croient en Dieu avec un cœur sincère et qui ont soif de vérité à quitter le
monde religieux, afin qu’ils puissent le quitter pour chercher l’œuvre du Saint-Esprit
et emboîter le pas de Dieu et se retrouver en présence de Dieu pour obtenir l’œuvre
présente et le salut de Dieu. »
Après avoir écouté l’échange de Sœur Li, j’ai hoché la tête et dit : « Ce que vous
avez dit est vrai. Les choses sont assurément telles que vous les dites. Je n’avais
jamais pu comprendre ce problème parce que l’église était originellement un endroit
destiné à la vénération de Dieu, mais il n’y a plus de différence entre l’église et la
société dans son ensemble. En outre, il n’y a pas de nouvelle lumière dans ce que
les pasteurs prêchent, ni de plaisir pour celui qui les écoute et les gens vivent
maintenant dans les ténèbres. À vrai dire, nous ne sommes pas encore à la hauteur
de la nouvelle œuvre de Dieu, donc que devons-nous faire maintenant pour nous
mettre à la hauteur de la nouvelle œuvre de Dieu ? » Sœur Li a dit : « Le Seigneur
Jésus est revenu depuis longtemps. Dans les derniers jours, Dieu s’incarne sous la
forme d’un homme pour exprimer la vérité au nom de Dieu Tout-Puissant. Il accomplit
une étape de l’œuvre consistant à juger et à purifier l’humanité. Nous devons nous
mettre à la hauteur de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et accepter le
jugement de la parole de Dieu, et ensuite nous pourrons obtenir l’œuvre du Saint-
Esprit… » Lorsque j’ai entendu dire que le Seigneur Jésus était revenu pour
accomplir une étape de l’œuvre du jugement, j’ai été stupéfait. Je me suis dit : « Le
jugement, n’est-ce pas punir une personne après l’avoir condamnée ? Dieu est venu
dans les derniers jours pour juger ceux qui ne croient pas en Dieu, et nous qui
croyons dans le Seigneur Jésus avons déjà été absous de nos péchés et gratifiés du
salut. Nous n’avons pas besoin de recevoir le jugement de Dieu car, lorsque le
Seigneur viendra, Il nous hissera directement jusqu’au royaume des cieux. Comment
pourrait-Il venir pour nous juger ? » Avec cette pensée, j’avais exprimé ma propre
opinion. À ce moment-là, Sœur Liu Fang a dit : « Frère, j’enquête sur l’œuvre de Dieu
Tout-Puissant des derniers jours depuis une semaine avec Sœur Gao. À lire la parole
de Dieu Tout-Puissant, nous reconnaissons qu’il s’agit de la voix de Dieu. Dieu Tout-
105
Puissant est en vérité le Seigneur Jésus de retour. Lisez la parole de Dieu Tout-
Puissant et vous comprendrez. La raison pour laquelle le Seigneur Jésus est revenu
accomplir l’œuvre du jugement, c’est que, même si nous qui croyons dans le
Seigneur avons été pardonnés pour nos péchés, nous vivons tous au milieu de
péchés auxquels nous ne pouvons pas nous soustraire. Il nous est impossible de
nous soustraire à l’emprise et à la domination du péché et, en vérité, nous avons
besoin que Dieu exprime la vérité pour nous juger et nous purifier et pour éradiquer
notre nature pécheresse et notre tempérament satanique corrompu. L’œuvre du
jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours est une œuvre nouvelle et
remarquable bâtie sur la base de l’œuvre rédemptrice du Seigneur Jésus. Elle purifie
et sauve complètement les hommes par le jugement de la parole et conduit les gens
à un état merveilleux d’obéissance. » Après cela, elles ont échangé patiemment avec
moi au sujet d’autres vérités. Mais elles avaient beau argumenter, je ne pouvais tout
simplement pas accepter le fait que le Seigneur était revenu pour juger ceux qui
croyaient en Lui. J’étais partagé mais, en même temps, j’étais aussi perplexe : Sœur
Gao et Sœur Liu étaient des croyantes très pieuses, et tout le monde reconnaissait
leur croyance et leur amour pour le Seigneur et, donc, comment pouvaient-elles
croire que le Seigneur Jésus était revenu pour nous juger, nous qui croyions en Lui,
et qu’Il ne nous hisserait pas directement jusqu’au royaume des cieux ? Y avait-il
dans tout cela un mystère de la vérité que je ne connaissais pas ?
Alors que je réfléchissais, Sœur Li Min s’est emparée d’un livre et m’a dit avec
sérieux : « Frère, le Seigneur Jésus a dit : “Heureux les pauvres en esprit, car le
royaume des cieux est à eux !” (Matthieu 5:3). Ne tirez pas de conclusions hâtives,
d’accord ? Voyons d’abord si la parole de Dieu Tout-Puissant est la voix de Dieu, et
si elle peut nous fournir la vie, et si elle peut nous purifier et nous sauver, et alors
nous saurons si Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour. Les brebis de
Dieu écouteront la voix de Dieu, donc lisons ensemble la parole de Dieu ! » J’étais
un peu réticent dans mon cœur et je n’ai pas répondu à sa question. Les trois sœurs
étaient un peu attristées par mon attitude. Sœur Liu a soudain suggéré : « Prions
d’abord, puis lisons encore la parole de Dieu ! » Après qu’elle a dit cela, les trois
sœurs ont commencé à prier et j’ai dû les accompagner. Pourtant, alors que je priais,
je pouvais à peine calmer mon cœur. Même si je ne pouvais pas entendre ce que
106
les sœurs disaient dans leurs prières, j’ai été ému par leur manière de vivre leur foi.
Elles traitaient Dieu avec une telle attitude de sincérité et cherchaient la volonté de
Dieu en toute chose. Elles espéraient que j’enquêterais sur l’œuvre de Dieu dans les
derniers jours et cela est aussi venu de l’amour de Dieu pour moi. Après la prière,
Sœur Li m’a remis un livre et m’a dit avec sincérité : « La plupart des questions dans
ce livre, Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie,
existent parmi les gens de toutes les confessions. À chaque question, des passages
correspondants sont choisis parmi les paroles de Dieu pour l’expliquer. Allez-y, jetez-
y un coup d’œil. » Je ne voulais pas prendre le livre mais, voyant à quel point elles
étaient sincères, j’ai regardé à nouveau Sœur Gao et Sœur Liu, et j’ai vu combien
elles espéraient me voir enquêter et chercher. J’ai pensé que c’était une affaire
cruciale d’accueillir la venue du Seigneur et que je ne devais pas la traiter
négligemment. À ce moment-là, j’ai accepté le livre et dit : « D’accord, je suis prêt à
accepter ce livre. Tenons-nous en là pour aujourd’hui. D’abord, je lirai ce livre et
ensuite nous parlerons. »
Après être rentré chez moi, j’ai mis le livre de côté, empli de confusion. J’ai pensé
à ce sur quoi Sœur Li Min avait échangé et j’ai eu le sentiment que tout était clair et
distinct. Toutes les phrases qu’elle avait dites étaient des faits, mais je ne pouvais
pas comprendre une chose : pourquoi le Seigneur accomplirait-Il une étape de
l’œuvre du jugement à Son retour ? Après avoir considéré cette question avec soin,
je ne la comprenais toujours pas. Mais, en ce qui concerne la seconde venue du
Seigneur, comme j’en avais entendu parler, je ne pouvais pas faire les règles
aveuglément et rester assis, résigné à subir mon sort. Je me suis dit que ce serait
une bonne idée de jeter un coup d’œil au livre et de progresser un peu dans ma
différenciation. À partir de là, j’ai passé six jours à lire ce livre du début à la fin. J’ai
vu que Dieu Tout-Puissant avait fait connaître beaucoup, beaucoup de vérités et de
mystères dont je n’avais jamais entendu parler. Cela m’a permis d’obtenir une
provision importante, et aussi, après avoir lu les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai
eu le sentiment qu’il y avait beaucoup de choses qui étaient dites sur le même ton
que celui du Seigneur Jésus. Il y avait de l’autorité et du pouvoir, comme si c’était la
voix de Dieu qui parlait. Donc, après avoir fini de lire le livre, j’ai voulu en savoir
encore plus sur ce qu’il y avait derrière l’œuvre du jugement accomplie par Dieu Tout-
107
Puissant. J’ai décidé d’aller trouver Sœur Gao pour lui demander des
éclaircissements.
Le jour suivant, je suis allé chez Sœur Gao et j’ai été amené à rencontrer
certaines de ses amies. Elles acceptaient toutes l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans
les derniers jours et s’étaient réunies pour échanger les unes avec les autres. Nous
nous sommes salués, puis Sœur Li Min est allée droit au but en me demandant :
« Frère, quelles notions avez-vous toujours ? Quels aspects de l’œuvre de Dieu dans
les derniers jours cherchez-vous toujours à comprendre ? Nous pouvons échanger
ensemble. » J’ai dit : « Vous avez dit que c’est parce que l’œuvre du Saint-Esprit
progresse dans les derniers jours que l’église a été plongée dans un triste état. Je
peux accepter cela, mais nous qui croyons dans le Seigneur avons déjà vu nos
péchés absous et le Seigneur ne nous voit pas comme des pécheurs. Pourquoi Dieu
veut-Il faire une nouvelle étape de l’œuvre du jugement ? Ne pouvons-nous pas être
hissés jusqu’au royaume des cieux sans passer par cette étape ? Lorsque Dieu juge
des gens, ces gens ne sont-ils pas reconnus comme des pécheurs ? Ne doivent-ils
pas tous être punis ? Comment peuvent-ils encore être hissés jusqu’au royaume des
cieux ? » Sœur Li Min a dit : « En ce qui concerne les notions de la plupart des gens,
les gens que le Seigneur est revenu juger sont les non-croyants qui ne croient pas
en Dieu. Parce que Dieu a jugé les gens, les gens ont été reconnus comme pécheurs
et ont été punis, et ceux qui croyaient en Dieu ont vu leurs péchés absous. Lorsque
le Seigneur viendra, ce sera pour les hisser directement jusqu’au royaume des cieux,
non pour les juger. Donc ils refusent d’accepter l’œuvre du jugement de Dieu dans
les derniers jours. À penser cela, on se méprend complètement au sujet de la volonté
de Dieu et on démontre qu’on est quelqu’un qui ne connaît pas l’œuvre de Dieu. À
vrai dire, l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours – consistant à
exprimer la vérité et à juger et purifier l’homme – vise à hisser les croyants jusqu’au
royaume des cieux. Nous savons tous que la Bible dit : “Le jugement va
commencer par la maison de Dieu” (1 Pierre 4:17). Cette prophétie nous dit
clairement que l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours commence par
la maison de Dieu. Autrement dit, elle commence par les gens qui croient en Dieu
avec un cœur sincère et acceptent l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Donc,
nous considérons que c’est une notion erronée de penser que croire au Seigneur
108
Jésus signifie qu’on n’a pas à accepter l’œuvre du jugement. Dans les derniers jours,
Dieu utilise Ses paroles pour juger tous ceux qui se présentent devant Son trône, et
purifie et sauve ces gens. Avant la calamité, Il forme un groupe de gens capables de
surmonter les obstacles et, après cela, quand la calamité s’abattra sur le monde, Il
récompensera les bons et punira les méchants. C’est ainsi que procède l’œuvre du
jugement de Dieu dans les derniers jours. Personne ne peut échapper à l’œuvre du
jugement de Dieu dans les derniers jours mais, en ce qui concerne les gens qui
acceptent le jugement de Dieu et lui obéissent, ils sont purifiés, sauvés et rendus
parfaits. En ce qui concerne ceux qui refusent l’œuvre du jugement de Dieu dans les
derniers jours et lui résistent, même s’ils pourront éluder le jugement de la parole de
Dieu, ils ne pourront, au final, pas échapper à la catastrophe. C’est un fait ! La raison
pour laquelle Dieu veut nous juger dans les derniers jours est dite très clairement
dans la parole de Dieu Tout-Puissant. Lisons ensemble un passage de la parole de
Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : “Tu sais seulement que Jésus descendra dans les
derniers jours, mais comment exactement descendra-t-Il ? Un pécheur comme
toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par
Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui es encore ton
vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté
comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu
ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu
n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme
et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance
te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as
simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon
le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu
es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon,
tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté
une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de
la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient
d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu”
(« Concernant les appellations et l’identité », dans La Parole apparaît dans la chair).
Nous comprenons en lisant la parole de Dieu que, par la foi dans le Seigneur Jésus,
109
nos péchés sont simplement pardonnés. Cela ne signifie pas que nous ne péchons
pas, ni que nous soyons sans péché. En réalité, nous vivons tous dans un cercle
vicieux où nous commettons nos péchés, puis les confessons, et nous avons encore
besoin que Dieu exprime Sa parole pour nous juger et nous purifier. Lorsque nous
serons purifiés, nous serons éligibles pour être hissés jusqu’au royaume des cieux.
C’est rapporté dans la Bible : “Vous serez saints, car je suis saint” (Lévitique
11:44). “La sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur” (Hébreux
12:14). Dieu est pur et saint. Les gens souillés et corrompus ne peuvent pas voir le
visage de Dieu et ne sont pas habilités à entrer dans le royaume de Dieu. L’œuvre
de la rédemption accomplie par le Seigneur Jésus nous a seulement absous de nos
péchés, mais ne nous a pas arrachés à nos tempéraments corrompus et à nos
natures pécheresses. Donc, notre arrogance, notre suffisance, notre ruse et notre
roublardise, notre égoïsme et notre ignominie, notre méchanceté et notre avidité,
notre aversion pour la vérité, notre penchant pour l’injustice et nos autres natures
sataniques et corrompues sont encore là. Ces natures corrompues sont précisément
la source qui nous conduit au péché et à la résistance à Dieu. À moins de s’en
débarrasser, nous pécherons souvent, lutterons les uns avec les autres pour la gloire
et la richesse, connaîtrons la jalousie et le conflit, mentirons et tromperons, nous
louerons nous-mêmes, nous rendrons témoignage à nous-mêmes, etc. Surtout
lorsque l’œuvre de Dieu ne se conforme pas à nos notions, nous sommes encore
capables de nous en remettre à nos notions et à nos imaginations, lorsque nous
jugeons, nions et accusons Dieu, et résistons à l’œuvre de Dieu. Comment des gens
comme cela qui résistent à Dieu peuvent-ils être hissés jusqu’au royaume des cieux ?
Dieu exprime la vérité et accomplit l’œuvre du jugement dans les derniers jours, et Il
le fait dans le but de purifier les natures sataniques corrompues que nous avons en
nous-mêmes, mais aussi pour réaliser notre rêve d’être hissés jusqu’au royaume des
cieux. Lorsque nous acceptons le jugement de Dieu et nous libérons de notre
tempérament corrompu, nous atteignons la purification et nous nous transformons.
Nous serons alors qualifiés pour hériter de la promesse de Dieu et être conduits par
Dieu jusqu’au royaume des cieux. »
Après avoir écouté l’échange de la sœur et la parole de Dieu Tout-Puissant, je
me suis dit : lorsque quelqu’un entre dans la foi dans le Seigneur, le fait que ses
110
péchés sont pardonnés ne signifie pas qu’il ne commet pas de péchés. C’est tout à
fait vrai ! En ce qui concerne ceux qui font partie de l’église, des pasteurs et des
anciens jusqu’aux membres ordinaires, y compris moi-même, tout le monde vit dans
le péché la journée et confesse ses péchés le soir, et nul ne peut échapper à
l’emprise et à la domination du péché. Apparemment, il est certain que les gens ne
pourront pas voir le visage du Seigneur sans passer par le jugement et la purification
de la parole de Dieu ! Lorsque les choses sont formulées ainsi, il est absolument
nécessaire pour Dieu de venir et d’accomplir une étape de l’œuvre du jugement et
de la purification de l’homme ! Je pensais autrefois que celui qui avait foi dans le
Seigneur Jésus n’avait pas à être jugé. Je pensais que, à la venue du Seigneur, Il
jugerait les gens qui ne croyaient pas en Lui. Je comprends maintenant que cette
notion ne s’accorde pas du tout avec la volonté de Dieu et qu’il s’agit d’une
acceptation erronée. Ensuite, Sœur Gao m’a passé une vidéo de l’Église de Dieu
Tout-Puissant, où les gens chantaient et dansaient, intitulée La joie dans la terre
bénie de Canaan : « Je suis de retour dans la famille de Dieu, très heureux et excité.
Je suis honoré de Te connaître, Dieu Tout-Puissant, je T’ai déjà voué mon cœur.
Même en passant à travers la vallée des larmes, j’ai vu la beauté de Dieu. Mon amour
pour Dieu grandi jour après jour, Dieu est la source de ma joie. La beauté de Dieu
occupe mes pensées, mon cœur Lui est attaché. Je ne L’aimerai jamais assez, le
cœur plein de chants de louange […] » (Suivre l’Agneau et chanter des cantiques
nouveaux). La chanson toute entière était gaie et émouvante et suscitait
particulièrement l’inspiration. J’ai vu que, dans la vidéo, les visages de tous les frères
et de toutes les sœurs étaient rayonnants de bonheur, et nous n’avons pas pu nous
empêcher de chanter nous aussi. Nous nous sommes mis à danser sur la chanson
et nos cœurs étaient vraiment émus. J’ai vu que les frères et les sœurs qui avaient
l’approvisionnement de la parole de Dieu étaient bénis et joyeux. Alors qu’ils étaient
passés par le jugement et le châtiment de Dieu, ils étaient quand même sans souci,
libérés, libres, joyeux et heureux. J’ai pensé à la façon dont ma propre foi et mon
propre enthousiasme envers la religion avaient pratiquement disparu. Tout ce que je
voyais, c’était le triste état et les ténèbres dans lesquels se trouvait l’église, mais les
frères et les sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant étaient pleins de l’œuvre du
Saint-Esprit. Ils échangeaient au sujet de la vérité avec lumière et louaient Dieu avec
111
vigueur, et ils rendaient témoignage à Dieu avec beaucoup de passion et d’énergie…
À comparer les deux, on aurait dit deux mondes différents. À l’époque, je me suis
senti comme un orphelin errant qui était rentré chez lui et qui appréciait l’étreinte
chaleureuse d’une mère. Je me suis dit : la vérité est vraiment à chercher ici. Je dois
bien écouter ce que disent les frères et les sœurs dans leurs échanges sur la vérité
de l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours, pour que je ne manque pas
ma chance d’être hissé jusqu’au royaume des cieux au retour du Seigneur.
Après cela, Sœur Li nous a lu deux autres passages extraits de la parole de
Dieu : « À travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ?
À travers Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste
principalement en la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction,
et Son perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement.
Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est
seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction.
Ils disent : “Si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devrait-il pas mourir ?
Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors
comment peut-il encore être perfectionné ?” Telles sont les paroles des gens
qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la
désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge ce sont les péchés de l’homme.
Bien qu’Il parle durement et sans la moindre sensibilité, Il expose tout ce qui
est dans l’homme, et par ces paroles sévères Il expose ce qui est essentiel
dans l’homme, mais par un tel jugement, Il donne à l’homme une profonde
connaissance de l’essence de la chair, et ainsi l’homme se soumet à
l’obéissance envers Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan,
elle est désobéissante et objet du châtiment de Dieu et ainsi, pour permettre à
l’homme de se connaître, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre
sur lui et il faut y utiliser toutes sortes de raffinements ; c’est seulement alors
que l’œuvre de Dieu peut être efficace » (« C’est seulement en passant par des
épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », dans La Parole
apparaît dans la chair). « Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la
compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre
rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la
112
volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont
incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de
connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de
découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du
jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la
vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui » (« Le Christ
réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair).
Sœur Li a échangé avec nous et a dit : « Après avoir été corrompus par Satan,
nous avons tous vécu sous le domaine de Satan et sommes devenus des dégénérés
qui résistions à Dieu. Sur la base de la substance juste et sainte de Dieu, nous étions
tous des cibles de la malédiction et de la destruction divines, mais la volonté de Dieu
n’est pas de détruire l’humanité mais de sauver l’humanité. Donc, pour complètement
secourir les gens qui sont sous le domaine de Satan, Dieu exprime la parole dans
les derniers jours et accomplit l’œuvre de jugement et de purification de l’homme.
L’œuvre du jugement, c’est, à vrai dire, Dieu qui utilise Sa parole pour faire voir la
façon dont les paroles, les actions, la nature et l’essence des gens sont contraires à
Dieu et résistent à Dieu. Elle vise à faire en sorte que les gens connaissent l’essence
et la vraie condition de leur corruption et reconnaissent le tempérament juste et saint
de Dieu, pour qu’ils atteignent un état de haine d’eux-mêmes et qu’ils se repentent
et se transforment vraiment. Elle a pour objectif qu’ils se libèrent du tempérament
satanique et corrompu et qu’ils soient gagnés par Dieu. De cette manière, les gens
recevront le salut. Ce n’est que par le jugement et le châtiment de la parole de Dieu
que nous pouvons voir que nous sommes emplis de corruption. En tout lieu et à tout
moment, nous manifestons le tempérament corrompu de l’égoïsme, de l’arrogance,
de la perfidie et de l’avidité. Nous sommes emplis de notions et d’imaginations, de
désirs extravagants et d’exigences déraisonnables au sujet de Dieu. Nous n’avons
ni conscience ni raison, ni dévouement ni loyauté. Plus nous acceptons le jugement
de Dieu, plus nous reconnaissons le fait que nous sommes profondément corrompus
et que, en vérité, nous n’avons pas d’humanité. Nous commençons à éprouver du
dégoût pour nous-mêmes et à nous haïr nous-mêmes dans nos cœurs. Plus nous
acceptons le jugement de Dieu, plus nous voyons la sainteté de Dieu, et Sa justice,
et plus nos cœurs révèrent Dieu. Nous sommes prêts à aller contre nos désirs
113
charnels et à vivre conformément à la parole de Dieu. Ensuite, une transformation
se produira dans notre point de vue sur les choses et notre nature corrompue, et
nous commencerons à vivre une certaine ressemblance avec un homme réel. C’est
le signe d’un immense amour et désir de salut pour nous lorsque nous faisons
vraiment l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu. Sans le jugement et le
châtiment de Dieu, nous serions tous des cibles vouées à la destruction. »
J’ai été très ému à ce moment de l’échange de la sœur, et j’ai vu à quel point
l’amour de Dieu était grand et vrai. Il est le Dieu qui aime l’humanité ! C’est moi qui
m’étais mépris sur les bonnes intentions de Dieu en ce qui concerne le salut des
gens. J’avais cru que Dieu jugeait les gens pour déterminer leur culpabilité et les
punir, mais je n’avais jamais pensé que, lorsque Dieu exprimait Sa parole et jugeait
les gens dans les derniers jours, c’était un amour encore plus vrai, ni que c’était un
salut encore plus grand pour nous ! Dieu Tout-Puissant soit loué ! En lisant la parole
de Dieu Tout-Puissant et en écoutant les échanges des sœurs, j’ai acquis une
certaine compréhension de l’œuvre du jugement de Dieu et j’ai éliminé mes notions
fausses concernant Dieu. J’en suis venu à croire fermement que Dieu Tout-Puissant
n’est nul autre que le Seigneur Jésus de retour et je suis devenu prêt à accepter
l’œuvre du jugement de Dieu. J’émergeais pleinement hors de la brume et mon
visage arborait un sourire joyeux. Sœur Li a dit avec bonheur : « Dieu soit loué de
t’avoir guidé. Tout cela est le fruit obtenu par la parole de Dieu. Cela nous permet de
voir que, pour comprendre la vérité, malgré les notions sur Dieu et l’œuvre de Dieu
qui nous viennent à l’esprit, tout ce qu’il nous faut faire, c’est chercher et accepter la
vérité et écouter la parole de Dieu, et alors nous comprendrons la vérité et prendrons
connaissance de l’œuvre de Dieu, et nos notions et nos imaginations seront
dissipées comme des nuages ou de la fumée. Nous pourrons alors comprendre la
volonté de Dieu et ne nous méprendrons plus au sujet de Dieu. » J’ai hoché la tête
avec bonheur et remercié Dieu pour Son salut.
Après avoir accepté l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, j’ai installé une
application de messagerie sur mon téléphone pour que Sœur Gao et les autres
puissent souvent partager avec moi des films évangéliques, des clips vidéo et des
hymnes de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Lorsque j’ai vu le film évangélique de
l’Église de Dieu Tout-Puissant intitulé Du trône de Dieu s’écoule l’eau de la vie, cela
114
a eu un fort impact sur moi. Le triste état de l’église dans le film était tout comme
dans notre propre situation et le film montrait l’origine de ce triste état avec une clarté
parfaite. Parce que l’œuvre de Dieu s’était transformée, et que Dieu n’œuvrait plus à
l’intérieur des églises, les gens qui refusaient d’accepter l’œuvre de Dieu Tout-
Puissant dans les derniers jours souffraient tous de la famine. Ces gens qui
acceptaient la parole de Dieu Tout-Puissant atteignaient l’approvisionnement divin
en eau de vie et ne souffriraient plus de la soif. Ils étaient parvenus à une vie bénie
où ils étaient face à face avec Dieu. Lorsque j’ai regardé le film Attente, je n’ai pas
pu m’empêcher de pousser un soupir. Le vieux pasteur du film avait cru dans le
Seigneur toute sa vie et pensait que son dur labeur avait été méritoire. Il ne faisait
qu’attendre la venue du Seigneur pour pouvoir être hissé aux cieux. Mais il s’obstinait
à croire que, lorsque le Seigneur viendrait, Il descendrait sur un nuage et lui donnerait
la révélation en premier. À cause de cette obstination, il résistait à l’œuvre de Dieu
dans les derniers jours et la refusait, si bien que, à la fin, il ne faisait que fixer le ciel
dans l’attente d’un nuage et de mourir dans le regret. Cette leçon amère faisait
vraiment réfléchir les gens profondément ! Parallèlement, je me réjouissais dans mon
cœur et remerciais Dieu Tout-Puissant de m’avoir sauvé, moi qui, en fils rebelle,
n’avais cherché qu’à obtenir de Lui des bénédictions mais qui avais été réticent à
accepter Son jugement et Sa purification. Il m’avait conduit devant le trône de Dieu
pour obtenir le salut de Dieu dans les derniers jours.
Je suis maintenant entré dans la vie dans l’Église de Dieu Tout-Puissant et, en
faisant vraiment l’expérience du jugement et du châtiment de la parole de Dieu, j’ai
peu à peu commencé à percevoir la façon réelle et pratique dont Dieu accomplit
l’œuvre du jugement. Lorsque Dieu disséquait la nature perfide des humains, j’avais
le sentiment que moi-même je n’avais pas de mensonges dans mon discours et que
je n’admettais pas la situation réelle révélée dans les paroles de Dieu. Cependant,
lorsque je suis confronté à un environnement pratique que Dieu m’a donné pour
révéler les choses, je profère involontairement des mensonges pour protéger mon
intérêt personnel et ma vanité. De plus, j’ai de la perfidie et de la tromperie dans mon
cœur, et j’ai aussi beaucoup de secrets que je ne veux pas faire connaître. Cela m’a
conduit à voir que tout ce qui est révélé par la parole de Dieu est la vérité et la
situation réelle, et que c’est la nature et l’essence de l’homme. Ce n’est qu’alors que
115
j’ai été vraiment convaincu par la parole de Dieu et que j’ai eu un désir urgent de
chercher la vérité et de transformer ma nature perfide. Après cette expérience, j’en
suis venu à comprendre que, sans le jugement et le châtiment pratiques de Dieu, je
n’aurais jamais pris connaissance de ma propre nature perfide. Je n’aurais pas non
plus pu mettre la vérité en pratique afin d’obtenir une transformation dans mon propre
tempérament perfide. Le jugement et le châtiment de Dieu ont, en vérité, été ma
purification et mon salut, et un genre différent d’amour. Je veux chérir correctement
ce genre particulier d’amour et accepter le jugement et le châtiment de Dieu. Je veux
vite me transformer pour devenir une nouvelle personne et satisfaire Dieu.

10. Le royaume des cieux est en réalité sur la terre

Par Chen Bo, Chine

Notre plus grand désir à nous, les croyants, c’est de pouvoir entrer dans le
royaume des cieux et de jouir de la félicité éternelle conférée à l’homme par le
Seigneur. Chaque fois que j’ai entendu un berger prêcher que la place que le
Seigneur prépare pour nous dans l’avenir se trouve au ciel, qu’il y aura des champs
d’or et des murs de jade, que des pierres précieuses scintilleront partout et que nous
pourrons manger du fruit de l’arbre de la vie et boire l’eau du fleuve de la vie, qu’il
n’y aura plus de douleur, plus de larmes et plus de chagrin et que tout sera libre et
libéré, je sentais un si grand élan d’émotion et de joie. C’est une place à laquelle
j’aspirais tellement, et ma vie de peine et de chagrin sur cette terre me faisait
vraiment me sentir tellement fatigué. Je me précipitais partout alors et me dépensais
avec enthousiasme pour le Seigneur ; je répandais l’Évangile et j’établissais des
Églises, et je ne m’arrêtais jamais, aussi souffrant ou difficile que ça devînt. Surtout
maintenant que nous sommes dans les derniers jours et que le Seigneur reviendra
bientôt et nous ramènera tous dans la maison céleste, je travaillais et me dépensais
encore plus activement.

Un jour, je suis allée chez ma sœur pour m’assurer que ma mère allait bien.

116
Avant de partir, ma sœur m’a donné un livre et m’a incitée à le lire vraiment
attentivement. Je me suis dit : ce livre que ma sœur m’a donné est certainement un
livre spirituel. Il se trouve justement que je ressens une certaine sécheresse dans
mon esprit à l’heure actuelle, je n’ai pas le sentiment que le Seigneur est avec moi
et je ne me sens pas illuminée par la lecture de la Bible. Lorsque je rentrerai, il faudra
que je lise ce livre attentivement. Peut-être qu’il m’apportera quelque chose. Une fois
de retour chez moi, j’ai ouvert le livre et j’ai commencé à lire et, avant d’avoir eu le
temps de réaliser, j’étais absorbée par les paroles de ce livre. Plus je le lisais et plus
je l’aimais, plus je le lisais et plus j’avais le sentiment qu’il y avait de la lumière dans
ces paroles, qu’elles étaient éclairées par le Saint-Esprit, que ces paroles ne
pouvaient pas avoir été prononcées par une personne ordinaire. Depuis que je lis ce
livre, j’ai compris certaines vérités que la lecture de la Bible ne m’avait pas permis
de comprendre et, dans mon esprit, je ressens de la clarté et de la joie. Je suis prête
à prier pour me rapprocher du Seigneur et ma foi a grandi. Ma condition spirituelle
s’est améliorée. Je me suis dit : seule l’œuvre du Saint-Esprit peut fournir à l’homme
foi et force, et subvenir aux besoins de l’esprit de l’homme et le nourrir. Les paroles
de ce livre viennent assurément du Saint-Esprit. C’est pourquoi la première chose
que je fais chaque matin quand je me réveille, c’est lire ce livre.

Un jour, j’ai ouvert le livre et lu le passage suivant : « L’entrée de Dieu dans le


repos signifie qu’Il ne continuera plus Son œuvre de salut de l’humanité.
L’entrée de l’humanité dans le repos signifie que toute l’humanité vivra dans
la lumière de Dieu et dans Ses bénédictions ; la corruption de Satan n’existera
plus ; aucun acte d’injustice ne sera commis. L’humanité vivra normalement
sur la terre, sous la garde de Dieu » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos
ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair). Je me suis arrêtée là. Mon cœur
a tressailli et je me suis dit : dans le futur, l’homme va vivre sur la terre ? Le Seigneur
Jésus n’a-t-Il pas promis que, dans le futur, nous vivrions dans les cieux ? Comment
se fait-il que ces paroles parlent d’être sur la terre ? Comment cela serait-il possible ?
Est-ce que j’interprète mal ce passage ? J’ai donc relu attentivement le passage et
les paroles disaient vraiment que, dans le futur, l’homme allait vivre sur la terre. Alors,
qu’est-ce que cela signifie vraiment ? Quelque chose n’allait pas. Il fallait que je

117
comprenne ce que cela signifiait vraiment. Donc, j’ai continué à lire : « Dieu a la
destination de Dieu et l’homme a la destination de l’homme. Tout en se
reposant, Dieu continuera à guider tous les humains dans leur vie sur la terre.
Dans la lumière de Dieu, l’homme adorera le seul vrai Dieu au ciel. […] Lorsque
l’humanité entre dans le repos, cela signifie que l’homme est devenu une
véritable création ; les hommes adoreront Dieu à partir de la terre et auront des
vies humaines normales. Les gens ne désobéiront plus à Dieu ou ne
résisteront plus à Dieu ; ils retourneront à la vie originelle d’Adam et Eve »
(« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît
dans la chair). Plus je lisais, plus je me sentais perplexe : l’homme vénérera Dieu
depuis la terre ? Comment cela va-t-il se passer ? Dans la Bible, n’est-il pas dit que
cela se passera dans les cieux ? Comment cela pourrait-il se passer sur la terre ? Je
me suis précipitée sur ma Bible, je l’ai ouverte à Jean 14:2-3 et j’ai lu le passage où
le Seigneur Jésus dit : « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père.
Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et,
lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai,
et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. » Le
Seigneur Jésus dit clairement que Sa résurrection et Son ascension aux cieux
visaient à nous préparer une place, donc notre destination doit être dans les cieux.
C’est la promesse du Seigneur ! Je me suis dit : ce que ce livre dit est différent de ce
que le Seigneur dit, donc je ne peux pas continuer à le lire. Après avoir refermé le
livre, j’étais dans un état d’esprit très perplexe, je ne savais pas ce qui était vrai, donc
j’ai prié le Seigneur avec persistance : « Oh Seigneur, veuillez me guider et me
diriger. Que dois-je faire ? Dois-je lire ce livre, oui ou non ? Oh Seigneur, veuillez
m’éclairer, me guider… » Après avoir prié, j’ai pensé à la façon dont, après avoir lu
ce livre, je sentais que j’étais plus proche dans ma relation avec le Seigneur, plus
enthousiaste au sujet de ma foi dans le Seigneur et que mon esprit était nourri. Si je
reposais ce livre et que j’arrêtais de le lire, je reviendrais à ma condition précédente
où je ressentais de la sécheresse dans mon esprit. Puisque ce livre m’apportait
tellement, puisque je pouvais être sûre qu’il venait du Saint-Esprit, qu’il ne pouvait
pas se tromper puisqu’il venait du Saint-Esprit, même si ces paroles ne se
conformaient pas à mes conceptions, je ne devais pas y renoncer pour cette raison
118
et ne pas les lire. En réfléchissant à tout ceci, j’ai décidé que je ferais mieux de
continuer à lire avant de prendre une résolution.

Sur ce, j’ai repris le livre et continué à lire : « Le lieu de repos de l’homme est
sur la terre et le lieu de repos de Dieu est au ciel. Pendant que l’homme adore
Dieu dans le repos, il vivra sur la terre, et pendant que Dieu guide le reste de
l’humanité dans le repos, Il la guidera du ciel, non de la terre » (« Dieu et
l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair).
Je n’ai pas arrêté de méditer là-dessus dans mon esprit : ce passage dit maintenant
que la demeure de Dieu se trouve dans les cieux et que, tandis que l’homme se
reposera, il vénérera Dieu sur la terre. Se pourrait-il que la dernière demeure de
l’homme se trouve vraiment sur la terre comme le disent ces paroles ? C’est
impossible ! Le Seigneur Jésus a déjà dit que nous serons là où se trouvera le
Seigneur, et le Seigneur Jésus est ressuscité et est monté aux cieux, donc nous
aussi, nous monterons sûrement aux cieux ! J’ai repensé aux années passées, à la
façon dont j’avais emprunté tellement de routes pour le Seigneur, à la façon dont
j’avais enduré tellement de souffrances. N’était-il pas vrai que je monterais aux cieux
et que je n’endurerais plus la souffrance sur la terre ? Si les choses sont vraiment
telles que ce livre les dit, si, dans le futur, l’homme doit continuer à vivre sur la terre,
alors mes espoirs ne seront-ils pas réduits à néant ? Je restais allongée sur mon
kang, comme paralysée. Je me sentais faible des pieds à la tête. Plus j’y pensais,
moins je parvenais à me calmer. Donc, pour élucider tout cela, je me suis précipitée
chez ma sœur.

Lorsque je suis arrivée chez ma sœur, j’ai rencontré une femme d’âge mûr et,
lorsque ma sœur nous a présentées l’une à l’autre, j’ai appris qu’il s’agissait de Sœur
Li. Rapidement, je leur ai parlé des pensées que j’avais eues après avoir lu ce livre.
Après m’avoir écoutée, Sœur Li a échangé avec moi et m’a dit : « Sœur, nous tous
qui croyons dans le Seigneur pensons que le Seigneur Jésus a promis de préparer
une place pour l’homme et que, où qu’Il se trouve, Il nous demandera de l’y rejoindre.
Le Seigneur est monté aux cieux, donc lorsque le Seigneur reviendra dans le futur,
Il nous accueillera assurément aux cieux pour que nous y vivions avec Lui. Mais l’un
d’entre nous s’est-il demandé si ce genre de raisonnement et d’imagination tenait la

119
route ? Si les choses étaient telles que nous les imaginons et que le Seigneur allait
venir pour nous emmener vivre dans les cieux, alors les paroles de la Prière du
Seigneur “Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au
ciel” (Matthieu 6:10) et la prophétie de la Révélation “Voici le tabernacle de Dieu
avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-
même sera avec eux” (Apocalypse 21:3) ne seraient-elles pas réduites à néant ?
Comment ces choses pourraient-elles se produire comme prévu ? Si la destination
finale que Dieu nous assigne était dans les cieux, alors, lorsque Dieu a originellement
créé l’homme, pourquoi nous a-t-Il fait vivre sur la terre ? » Je n’étais pas du tout
convaincue et j’ai répliqué : « Même si ces textes sacrés disent ces choses, le
Seigneur Lui-même a dit : “Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en
serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous
prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi” (Jean 14:2-3). Après
la résurrection du Seigneur Jésus, Il est monté aux cieux et, ici, le Seigneur dit qu’Il
nous préparera une place. Il dit que là où Il sera, nous pourrons être nous aussi.
Donc cela prouve que Dieu nous a promis que nous monterions aux cieux pour
obtenir la vie éternelle, non que nous obtiendrons la vie éternelle sur la terre. C’est
là quelque chose que personne ne peut nier ! » Sœur Li a continué à parler
patiemment : « Sœur, c’est vrai que le Seigneur prépare une place pour ceux qui
croient en Lui, mais cette place est-elle sur la terre ou dans les cieux ? Le Seigneur
ne le dit pas dans ces mots, donc sur quoi nous appuyons-nous pour dire que la
place qu’Il nous prépare est dans les cieux ? Est-ce là vraiment la promesse du
Seigneur ou le fruit de notre propre conception et de notre propre imagination ? Pour
ceux d’entre nous qui croyons en Dieu, toutes les choses doivent être fondées sur la
parole du Seigneur, nous ne devrions pas mélanger nos propres conceptions et nos
propres imaginations à la parole du Seigneur, et ensuite dire que tel est le sens visé
par le Seigneur. N’est-ce pas cela nous appuyer sur nos propres idées pour expliquer
la parole du Seigneur ? N’est-ce pas cela déformer la parole du Seigneur ? Donc,
nous ne pouvons pas nous appuyer sur les fictions de notre imagination, ni sur nos
propres pensées et nos préférences pour expliquer la parole du Seigneur. Si nous le
faisons, nous commettrons une erreur. La Genèse 2:7-8 dit : “L’Éternel Dieu forma
l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et
120
l’homme devint un être vivant. Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté
de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé.” Il est clair que, au début, Dieu a créé
l’homme sur la terre et que, avant de créer l’homme, Dieu a d’abord créé toutes les
choses pour faire en sorte que l’homme vive dans un bon environnement. Nous
pouvons donc voir que la volonté de Dieu est que nous vivions sur la terre. De plus,
dans la Prière du Seigneur, le Seigneur nous fait prier Dieu pour que Son royaume
vienne sur terre. Il est prophétisé dans le Livre de la Révélation, “Le royaume du
monde est remis à notre Seigneur et à son Christ” (Apocalypse 11:15) et “Le
tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux” (Apocalypse 21:3).
D’après ce passage et cette prophétie des Écritures, nous pouvons voir que la place
que Dieu nous prépare est sur la terre et que notre destination finale dans le futur
est sur la terre, non dans les cieux… » L’échange de Sœur Li allait complètement à
l’encontre de mes conceptions. Je n’ai tout simplement pas écouté ce qu’elle a dit.
Je me suis levée et lui ai dit avec colère : « Arrêtez de parler ! Toutes ces années,
j’ai trimé, je me suis dépensée et j’ai souffert pour le Seigneur afin de pouvoir monter
aux cieux ! Depuis tout ce temps, j’attends avec impatience que le Seigneur
m’emmène à la demeure céleste pour que je ne souffre plus sur terre. Vous dites
que notre destination finale est sur terre. Je ne peux pas l’accepter. » Après avoir dit
cela, je me suis retournée pour partir. Ma jeune sœur s’est précipitée pour essayer
de me parler : « Sœur, comment pouvez-vous être aussi têtue ? Ce point de vue que
vous défendez est-il correct ? Le Seigneur dit “Je vais vous préparer une place”
vous ne connaissez pas le vrai sens de ces paroles et vous persistez à affirmer vos
propres pensées. N’est-ce pas ridicule ? Ce n’est pas le genre d’attitude que les gens
qui cherchent la vérité doivent avoir ! Le Seigneur Jésus que nous attendons avec
impatience est déjà revenu, Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour ! Le
livre que je vous ai donné à lire est un recueil des paroles et des déclarations
personnelles de Dieu ! Le Seigneur, dont tous les jours nous attendions la venue
pour qu’Il nous emmène, est maintenant revenu. Nous devons écouter attentivement.
Nous devons absolument ne pas gâcher cette occasion extrêmement rare ! »

J’ai été ébahie lorsque ma sœur a dit ces mots. Je ne pouvais tout simplement
pas oser croire ce que je venais d’entendre : le Seigneur est revenu ? Est-ce vrai ?

121
Puis ma sœur a dit : « N’est-ce pas vous qui avez dit tout à l’heure que les paroles
de ce livre venaient du Saint-Esprit ? Lorsque vous le lisiez, vous aviez le sentiment
d’être nourrie en abondance, que vous aviez l’œuvre du Saint-Esprit et que votre
relation avec le Seigneur devenait plus étroite. Réfléchissez-y bien : outre la parole
du Seigneur, qui d’autre parle d’une manière qui produit ce genre d’effet ? Le
Seigneur est maintenant revenu pour accomplir Son œuvre et exprimer de nouvelles
paroles, et nous pouvons goûter la douceur des paroles de Dieu. Si nous ne
cherchons pas et n’examinons pas, si nous ne faisons que nous accrocher
aveuglément à nos propres conceptions et à nos propres imaginations, et si nous
nous en tenons au sens littéral de la Bible sans en démordre, nous courrons alors, à
terme, à notre perte. À leur époque, les Pharisiens qui connaissaient bien la Bible
s’en tenaient aveuglément aux paroles de la Bible, ils n’essayaient pas du tout de se
demander si leur propre compréhension de la Bible était correcte ou si elle était
conforme à la volonté de Dieu. Au contraire, ils pensaient que l’homme qui ne
s’appelait pas le Messie n’était pas le Sauveur qui allait venir, ils n’examinaient tout
simplement pas la question de savoir si le chemin du Seigneur Jésus pouvait fournir
la vie de l’homme ou s’il pouvait montrer à l’homme une voie à pratiquer. Ils s’en
tenaient juste obstinément à leurs conceptions et à leurs imaginations et refusaient
aveuglément le salut du Seigneur Jésus, pour finalement commettre le crime odieux
de clouer le Seigneur à la croix. Nous ne pouvons pas emboîter le pas des Pharisiens
et emprunter leur chemin de résistance à Dieu ! » Après avoir écouté les paroles de
ma sœur, je me suis dit : ce que ma sœur dit est raisonnable. La parole du Seigneur
est la seule solution lorsque l’esprit d’un homme est asséché. J’ai repensé à la façon
dont, depuis que j’ai commencé à lire les paroles de ce livre, la condition de mon
esprit s’est vraiment améliorée, comment il m’avait donné foi en Dieu et comment il
m’avait donné le sentiment que Dieu était avec moi. J’ai même eu le sentiment d’avoir
compris certaines vérités. Se pouvait-il que les paroles de ce livre étaient vraiment
les déclarations du Seigneur revenu ? Le retour du Seigneur est une affaire
importante. Je ferais mieux de ne pas refuser et juger aveuglément, je dois faire
l’effort d’examiner et de chercher, je ne peux pas être comme ces Pharisiens qui ne
cherchaient pas la vérité, qui s’en tenaient à leurs conceptions et résistaient à Dieu !
À ce moment-là, je me suis sentie à la fois agréablement surprise et apeurée. J’étais
122
agréablement surprise parce que je croyais dans le Seigneur et que j’attendais avec
impatience qu’Il revienne pour m’accepter au royaume des cieux, où je pourrais vivre
une vie sans soucis, où je n’aurais plus besoin de faire l’expérience de périodes
difficiles sur la terre, et aujourd’hui j’ai entendu la nouvelle du retour du Seigneur.
C’est vraiment une occasion énorme et joyeuse. J’avais peur car si Dieu Tout-
Puissant était le Seigneur revenu, alors mon rêve d’attendre que le Seigneur
m’accepte au royaume des cieux s’effondrerait… Dans mon cœur, j’éprouvais toutes
sortes d’émotions différentes, je ne savais pas quoi éprouver. Je me sentais
impuissante. Tout ce que je pouvais faire, c’était me tourner vers le Seigneur et prier :
« Oh Seigneur ! Tous les jours, j’attends avec impatience que Vous veniez
m’emmener dans Votre demeure céleste, mais ils disent que la place que Vous avez
préparée pour ma destination finale est ici sur terre. Je suis vraiment incapable de
faire face à ce fait. Je ne veux vraiment pas faire l’expérience de ce genre de
périodes difficiles sur la terre. Oh Seigneur ! J’éprouve une telle souffrance dans mon
cœur maintenant, veuillez m’aider et me guider sur le chemin à parcourir. » Après
avoir prié, j’ai pensé aux paroles du Seigneur Jésus où Il dit : « Heureux les pauvres
en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! » (Matthieu 5:3). C’est vrai ! Le
Seigneur aime ceux qui sont pauvres en esprit et qui cherchent la vérité, et Il ne
permet qu’à ceux-là d’entrer au royaume des cieux. Je dois être quelqu’un qui est
pauvre en esprit. Ce n’est qu’en écoutant attentivement leurs échanges que je me
conformerai à la volonté du Seigneur.

À ce moment-là, Sœur Li a dit : « Le Seigneur a dit : “Heureux ceux qui ont le


cœur pur, car ils verront Dieu !” (Matthieu 5:8). Nous devons écouter la parole du
Seigneur et agir en tant qu’individus au cœur pur au moment d’accueillir le retour du
Seigneur. Même si l’œuvre que Dieu accomplit aujourd’hui n’est pas conforme à nos
conceptions et à nos imaginations, pourtant ce que Dieu fait est bon, tout est pour
l’homme et, dans tout cela, il y a la volonté de Dieu où la vérité peut être cherchée.
Si nous ne le comprenons pas totalement, alors nous devons d’abord nous mettre
nous-mêmes de côté et faire l’effort de chercher la vérité afin que nous puissions
recevoir l’éclairage de Dieu et comprendre la volonté de Dieu. Sœur, ouvrez votre
cœur et parlez des choses que vous ne comprenez toujours pas, et nous pourrons

123
chercher ensemble via l’échange. » J’ai eu le sentiment que ce que Sœur Li avait dit
était sensé, que je devais me calmer et chercher, et donc j’ai dit : « Sœur, il y a une
chose que je ne comprends pas. Pourquoi est-ce que notre destination finale n’est
pas dans les cieux, mais ici sur terre ? » Sœur Li a trouvé Jean 3:13 : « Personne
n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme
qui est dans le ciel » et Esaïe 66:1 « Le ciel est mon trône, Et la terre mon
marchepied » et elle m’a donné ces deux passages à lire. Puis elle a échangé sur
le sens de ces deux passages. Grâce à l’échange de la sœur, j’ai eu le sentiment
que mon esprit était soudain devenu clair. Je connaissais moi aussi ces passages
des Écritures, donc pourquoi est-ce que je n’avais jamais médité à leur sujet
auparavant ? Le Seigneur dit clairement que, à part le Fils de l’homme qui venait des
cieux, nul homme ne peut monter aux cieux, car les cieux sont le trône de Dieu et la
terre est le repose-pied de Dieu, donc comment l’homme pourrait-il mériter de monter
aux cieux ? Dieu a créé l’homme sur terre et l’a fait vivre sur terre. Depuis le jour où
Dieu a créé l’homme, l’homme habite sur la terre génération après génération et sa
population augmente graduellement. Toute l’œuvre que Dieu a accomplie pour
sauver l’homme s’est aussi faite sur terre. C’est quelque chose que Dieu a prédestiné
il y a longtemps. C’est quelque chose qu’aucun homme ne peut changer. La sœur a
ensuite échangé sur la Bible, sur la façon dont le Seigneur a dit qu’Il nous préparerait
une place. Elle a expliqué que cela signifiait l’apparence et l’œuvre de Dieu incarné
sur terre dans les derniers jours, et qu’Il avait prédestiné notre naissance dans les
derniers jours, que nous entendrions la voix de Dieu, serions emportés devant le
trône de Dieu, accepterions le jugement et la purification de Dieu des derniers jours,
et serions finalement conduits au royaume de Dieu. Telle est la véritable signification
des paroles : “où je suis vous y soyez aussi” (Jean 14:3). Il semble que le royaume
de Dieu soit, à vrai dire, sur la terre et que la destination finale de l’humanité soit sur
la terre, et non dans les cieux ! J’ai vécu pendant tout ce temps dans mes propres
conceptions et ma propre imagination, j’ai déterminé que Dieu reviendrait pour
m’emmener vivre aux cieux, mais cela n’est vraiment pas conforme à la volonté du
Seigneur, ce n’est pas conforme aux faits ! Cependant, je n’étais toujours pas prête
à vivre ce genre de vie sur terre où j’étais affligée par Satan. Donc, peu de temps
après, j’ai expliqué les pensées que j’avais à Sœur Li.
124
Après m’avoir écouté, Sœur Li a ouvert le livre intitulé La Parole apparaît dans
la chair et m’a lu un passage exprimant La parole de Dieu Tout-Puissant : « La vie
dans le repos est une vie sans guerre, sans souillure, sans iniquité persistante.
Cela signifie qu’il n’y a pas de harcèlement de Satan (ici “Satan” se réfère à
des forces hostiles), de corruption de Satan, ni aucune invasion par toute force
opposée à Dieu. Tout être obéit à sa propre espèce et adore le Seigneur de la
création. Le ciel et la terre sont entièrement tranquilles. C’est la vie reposante
de l’humanité. […] Après que Dieu et l’homme entrent dans le repos, Satan
n’existera plus, et, comme Satan, ces gens méchants n’existeront pas non
plus. Avant que Dieu et l’homme entrent dans le repos, les individus méchants
qui jadis persécutaient Dieu sur la terre et les ennemis qui Lui désobéissaient
sur la terre auront déjà été détruits ; ils auront été détruits par les grandes
catastrophes des derniers jours. Après que ces individus méchants auront été
complètement détruits, Satan ne pourra plus jamais harceler la terre.
L’humanité obtiendra le salut complet, et ce n’est qu’à ce moment que l’œuvre
de Dieu sera achevée. Ce sont les conditions préalables pour que Dieu et
l’homme entrent dans le repos » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos
ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair).

Par la lecture des paroles de Dieu Tout-Puissant, j’en suis venue à comprendre
que, même si dans le futur, nos vies se dérouleront encore sur terre, lorsque Dieu
aura achevé l’étape finale de Son œuvre consistant à sauver l’humanité, Satan sera
détruit, nos vies sur la terre ne seront plus jamais persécutées par Satan, nous
n’aurons plus à nous inquiéter ni à travailler dur, ni à verser des larmes, ni à pousser
des soupirs. Ce sera tout comme au temps où Adam et Ève vivaient au jardin d’Éden.
Nous serons libres de vénérer Dieu, de vivre une belle vie bénie où Dieu sera avec
l’homme. Telle est la destination finale de l’homme et telle est la chose finale que
Dieu accomplira dans Son œuvre des derniers jours. C’est vraiment sublime ! À ce
moment précis, j’ai poussé un soupir : « Qui pourrait parler d’une manière aussi claire
au sujet de la destination finale de l’humanité ? Qui pourrait décider de la fin de
l’humanité ? Seul Dieu le pourrait ! » Dans la parole de Dieu Tout-Puissant, j’ai
reconnu la voix de Dieu et j’ai vu que l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, c’était Dieu

125
apparaissant pour accomplir Son œuvre ! Je m’étais finalement débarrassée des
conceptions de mon esprit et j’acceptais avec bonheur l’œuvre de Dieu Tout-
Puissant dans les derniers jours revenant devant le trône de Dieu.

11. J’ai renoué avec le Seigneur


grâce à des notifications de YouTube
Par Li Lan, Corée du Sud
Parfois, dans la vie, certains hasards peuvent avoir des conséquences
imprévues. Il y a quelques mois de cela, quelque chose d’inattendu et d’incroyable
m’est arrivé : j’ai renoué avec le Seigneur grâce à des notifications de YouTube.
Un matin de juin, je me suis réveillée tôt et j’ai commencé à feuilleter doucement
la Bible que je gardais près de mon oreiller, et j’ai lu ce que le Seigneur Jésus a dit
lorsqu’Il a réprimandé les pharisiens : « Ma maison sera appelée une maison de
prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs » (Matthieu 21:13). En
lisant cela, je n’ai pu m’empêcher d’être inquiète, car la situation dans mon Église
était devenue exactement la même que celle du temple, vers la fin de l’ère de la Loi.
En effet, dans mon Église, les pasteurs et les anciens nous prêchaient souvent que
les croyants devaient s’aimer les uns les autres, mais en réalité, ils acceptaient eux-
mêmes des petits dons d’argent quand ils priaient pour les membres de leur
congrégation, et parfois, la somme d’argent qu’ils recevaient déterminait la longueur
de la prière du donateur. L’Église était censée être un lieu où les gens adorent Dieu,
et pourtant, elle était à présent devenue simplement un endroit où les croyaient se
mariaient. Les fidèles devenaient de moins en moins nombreux chaque jour, et les
pasteurs et les anciens ne se donnaient pas beaucoup de mal à faire leurs sermons
ou à chercher comment ils pourraient guider au mieux les brebis du Seigneur, mais
au contraire, ils avaient grand plaisir à célébrer les cérémonies de mariage. Je ne
pouvais m’empêcher de penser : « Les pasteurs et les anciens ont dévié du chemin
du Seigneur, et l’Église est désormais semblable au monde extérieur. Elle est
devenue un repaire de voleurs, à l’image du temple à la fin de l’ère de la Loi. Le
Seigneur continuera-t-Il d’apparaître dans une telle Église lorsqu’Il reviendra ? »
126
« Bip, bip, bip… » Une alarme me tira de mes pensées. J’ai pris mon téléphone
portable et éteint l’alarme, et par hasard, j’ai vu une notification de YouTube sur mon
téléphone. Les mots « l’Église de Dieu Tout-Puissant » qui m’étaient, de toute
évidence, familiers, ont attiré mon attention. J’ai eu l’impression de les avoir entendus
quelque part auparavant, mais sur le moment, je n’ai pas réussi à m’en rappeler.
J’étais très intriguée et me suis dit : « Je ne me suis jamais abonnée aux vidéos de
l’Église de Dieu Tout-Puissant sur YouTube, alors pourquoi est-ce que je reçois une
notification de YouTube sur cette Église ? » Tout à coup, je me suis souvenue, qu’il
y a environ un mois, une amie m’avait emmenée à l’Église de Dieu Tout-Puissant
pour écouter l’un de leurs sermons. Leur sermon était frais et éclairant, il était fidèle
à la Bible et je le trouvais très revigorant. J’avais voulu continuer à l’étudier, mais
mon amie m’avait dit que l’Église de Dieu Tout-Puissant témoignait que le Seigneur
était déjà revenu en tant que Dieu Tout-Puissant incarné, et qu’Il accomplissait une
nouvelle étape de l’œuvre dans les derniers jours et exprimait de nombreuses
vérités. Mon amie m’a également dit que tous les croyants en l’Église de Dieu Tout-
Puissant lisaient les paroles exprimées par Dieu Tout-Puissant, et non pas la Bible.
J’ai donc pensé : « Les pasteurs et les anciens disent souvent, lors de nos réunions,
que les paroles de Dieu sont toutes dans la Bible, et qu’il est impossible de trouver
une quelconque parole ou œuvre de Dieu en dehors de la Bible. De plus, tous les
croyants à travers les âges ont cru au Seigneur à travers la Bible : avoir foi au
Seigneur, c’est avoir foi en la Bible. Alors, comment pourrait-on s’éloigner de la Bible
tout en continuant de croire au Seigneur ? » Mon amie m’avait invitée à aller écouter
d’autres sermons de l’Église de Dieu Tout-Puissant, mais j’ai toujours refusé son
invitation. En regardant cette notification sur mon téléphone portable, je n’ai pu
m’empêcher de me demander : « Je ne me suis jamais abonnée à leurs vidéos, et
pourtant j’ai reçu une notification sur l’Église de Dieu Tout-Puissant. Serait-il possible
que ce soit le Seigneur qui ait arrangé cela ? » Toutefois, comme je m’accrochais à
mes idées, je n’ai pas ouvert le lien pour regarder la vidéo de l’Église de Dieu Tout-
Puissant.
Cependant, à ma grande surprise, j’ai continué à recevoir, pendant plusieurs
jours, des notifications de YouTube recommandant de nouveaux films et de
nouvelles vidéos de chants téléchargés par l’Église de Dieu Tout-Puissant. J’ai
127
pensé : « Se pourrait-il que ce soit le Seigneur qui me guide ? Est-ce la volonté du
Seigneur que je regarde les vidéos de l’Église de Dieu Tout-Puissant ? » J’ai donc
fait une prière au Seigneur : « Cher Seigneur, pourquoi est-ce que je reçois sur mon
téléphone portable des notifications au sujet de l’Église de Dieu Tout-Puissant ? Elles
prouvent que Tu es déjà revenu, mais est-ce bien vrai ? Devrais-je regarder ces
vidéos ? Ȏ Seigneur, je T’en prie, guide-moi. » Ensuite, j’ai pensé aux paroles du
Seigneur Jésus : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est
à eux ! » (Matthieu 5:3). « Oui », ai-je pensé. « La venue du Seigneur est si
importante. Maintenant que j’ai appris la nouvelle du retour du Seigneur, je dois
chercher avec un esprit ouvert, étudier avec sérieux, être prudente dans mon
jugement et voir si Dieu Tout-Puissant est véritablement le Seigneur Jésus ou non.
Si je ne cherche pas et n’étudie pas cela, et qu’il se trouve que le Seigneur est
vraiment revenu, ne passerais-je pas à côté de ma chance de renouer avec le
Seigneur ? » À cette pensée, j’ai décidé de regarder les vidéos de l’Église de Dieu
Tout-Puissant. Je rends grâce au Seigneur ! Si je ne les avais pas regardées, je
n’aurais pas été au courant. Ce n’est qu’en regardant les vidéos que j’ai découvert
que la chaîne YouTube de l’Église de Dieu Tout-Puissant dispose de tout ce qu’il est
possible d’espérer, et même au-delà ! Il y a des films évangéliques, du chant choral,
des vidéoclips, des cantiques, et bien d’autres choses. J’ai été immédiatement attirée
par tous les chants et films évangéliques, et j’ai particulièrement été émue par le
vidéoclip du cantique : « Mon Bien-Aimé, veuilles m’attendre. » Lorsque je l’ai
regardé, je n’ai pu m’empêcher de penser à mes expériences au cours de ces
dernières années, cherchant partout, en raison de ma propre affliction, une Église
ayant l’œuvre du Saint-Esprit. Plus je regardais de vidéos, plus je voulais en voir. Je
me sentais incroyablement soutenue, et je désirais comprendre et étudier encore
davantage l’Église de Dieu Tout-Puissant.
Un jour, j’ai regardé un clip formidable intitulé Quelle est la relation entre Dieu
et la Bible ? extrait du film évangélique Qui est mon Seigneur. J’ai été profondément
marquée par un passage des paroles de Dieu Tout-Puissant de cette vidéo : « Ils ne
croient en Mon existence que dans le cadre de la Bible. Pour eux, Je suis
identique à la Bible ; sans la Bible Je n’existe pas et sans Moi il n’y a pas de
Bible. Ils ne prêtent aucune attention à Mon existence ou à Mes actions, mais
128
accordent plutôt une attention soutenue et particulière à chacune des paroles
des Écritures, et beaucoup d’entre eux pensent même que Je ne devrais pas
faire ce que Je veux faire, à moins que ce ne soit prédit dans les Écritures. Ils
accordent trop d’importance aux Écritures. On peut dire qu’ils considèrent que
les paroles et les expressions sont trop importantes, au point qu’ils utilisent
les versets de la Bible pour mesurer chaque parole que Je prononce et pour
Me condamner. Ils ne recherchent pas la voie de la compatibilité avec Moi, ou
la voie de la compatibilité avec la vérité, mais plutôt la voie de la compatibilité
avec les paroles de la Bible, et ils croient que tout ce, sans exception, qui ne
se conforme pas à la Bible n’est pas Mon œuvre. De tels hommes ne sont-ils
pas les fidèles descendants des pharisiens ? Les pharisiens juifs ont utilisé la
loi de Moïse pour condamner Jésus. Ils ne cherchaient pas la compatibilité
avec le Jésus de l’époque, mais suivaient la loi consciencieusement et à la
lettre, au point qu’ils ont finalement cloué l’innocent Jésus sur la croix, L’ayant
accusé de ne pas suivre la loi de l’Ancien Testament et de ne pas être le Messie.
Quelle était leur essence ? N’était-ce pas qu’ils ne cherchaient pas la voie de
la compatibilité avec la vérité ? Ils étaient obsédés par chacune des paroles
des Écritures, ne prêtant aucune attention à Ma volonté et aux étapes et
méthodes de Mon œuvre. Ce n’était pas des gens qui cherchaient la vérité,
mais des gens qui suivaient les paroles des Écritures de façon rigide ; ce
n’était pas des gens qui croyaient en Dieu, mais des gens qui s’accrochaient
aux mots avec rigidité. Dans le fond, ils étaient les chiens de garde de la Bible »
(« Tu dois chercher le chemin de la compatibilité avec le Christ », dans La Parole
apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu Tout-Puissant révélaient notre attitude
envers la Bible avec une parfaite clarté. Dans mon cœur, je considérais effectivement
la Bible comme étant au-dessus de tout le reste. Je croyais que la Bible renfermait
toutes les paroles du Seigneur et que, par conséquent, la Bible représentait le
Seigneur. Je croyais qu’avoir foi au Seigneur, c’était avoir foi en la Bible, et qu’en
s’éloignant de la Bible, il était impossible de croire au Seigneur. Pourtant, il y avait
quelque chose que je ne comprenais pas : la Bible est un témoignage du Seigneur,
elle constitue le fondement de notre foi. Nous les chrétiens, nous avons basé notre
foi au Seigneur sur la Bible depuis deux mille ans, et personne n’a jamais dissocié la
129
Bible de la foi au Seigneur. Alors, pourquoi est-il dit dans les paroles de Dieu Tout-
Puissant que la Bible ne peut pas être assimilée à Dieu ? Que cela signifiait-il ?
J’ai continué à regarder la vidéo et, ensuite, un frère de l’Église de Dieu Tout-
Puissant a ainsi échangé : « Réfléchissons ensemble : Que signifie croire au
Seigneur ? Que signifie croire en la Bible ? Quelle est la relation entre la Bible et le
Seigneur ? Qu’est-ce qui est venu en premier, la Bible ou le Seigneur ? Alors qui
accomplit l’œuvre du salut ? La Bible peut-elle prendre la place du Seigneur et
accomplir Son œuvre ? La Bible peut-elle représenter le Seigneur ? Si nous croyons
aveuglément en la Bible et adorons la Bible, cela veut-il dire que nous croyons en
Dieu et adorons Dieu ? S’accrocher à la Bible équivaut-il à pratiquer et expérimenter
la parole de Dieu ? S’accrocher à la Bible veut-il nécessairement dire que l’on suit la
voie du Seigneur ? Donc, si nous plaçons la Bible avant toute autre chose, cela veut-
il dire que nous louons la grandeur du Seigneur, que nous vénérons le Seigneur et
Lui obéissons ? […] Pendant des milliers d’années, les gens ont aveuglément adoré
la Bible et accordé à la Bible le même statut qu’au Seigneur. Certains utilisent même
la Bible comme substitut du Seigneur et de Son œuvre, mais personne ne connaît
vraiment le Seigneur ni ne Lui obéit. Simplement parce qu’ils se sont accrochés à la
Bible, les pharisiens ont cloué le Seigneur Jésus sur la croix. Quel était le problème ?
Comprendre la Bible signifie-t-il connaître Dieu ? S’accrocher à la Bible signifie-t-il
suivre la voie du Seigneur ? Les pharisiens étaient des experts de l’exégèse biblique,
mais ils ne connaissaient pas Dieu. Par contre, ils ont cloué sur la croix le Seigneur
Jésus qui exprimait la vérité et accomplissait l’œuvre de la rédemption. N’est-ce pas
un fait ? Exactement, que signifie connaître vraiment Dieu ? Être capable
d’interpréter la Bible et comprendre les connaissances de la Bible signifie-t-il
connaître Dieu ? Si c’est le cas, alors pourquoi les pharisiens ont-ils condamné le
Seigneur Jésus et se sont-ils opposés à Lui-même quand ils interprétaient la Bible ?
La clé qui détermine si quelqu’un est capable de vraiment connaître Dieu et Lui obéir
est si oui ou non il connaît le Christ incarné et Lui obéit. »
Tandis que je considérais les questions du frère, j’y ai moi-même répondu au
fond de mon cœur : « C’est certain, le Seigneur vient en premier, et la Bible vient
ensuite, et la Bible ne peut pas accomplir l’œuvre du salut de l’humanité. La Bible est
la Bible, et le Seigneur est le Seigneur. J’ai toujours cru que la Bible représentait le
130
Seigneur, alors, est-ce que je ne considérais pas la Bible comme étant au-dessus du
Seigneur ? » Alors que je réfléchissais à cela, j’ai soudain sursauté et j’ai pensé :
« Puisque le Seigneur est le Seigneur, et que la Bible est la Bible, ai-je pratiqué
conformément à la volonté du Seigneur en suivant ce que les pasteurs et les anciens
disaient, en idolâtrant la Bible et en considérant la Bible comme étant au-dessus de
tout le reste ? » Mais ensuite, j’ai pensé : « Comment la foi au Seigneur pourrait-elle
être véritablement appelée foi au Seigneur si l’on s’éloigne de la Bible ? Aurions-
nous commis une erreur de croire au Seigneur en nous accrochant à la Bible ? »
C’est alors que ces paroles du Seigneur Jésus me sont venues à l’esprit : « Vous
sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce
sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi
pour avoir la vie ! » (Jean 5:39-40). En réfléchissant à ces paroles, j’ai réalisé que
la Bible n’était qu’un témoignage de Dieu, et que si l’on voulait obtenir l’approbation
du Seigneur et recevoir la vie, alors on devait chercher le Seigneur ! « C’est comme
si la Bible est dans l’incapacité de représenter Dieu », ai-je pensé. « Celui qui
pourvoit à nos vies est le Seigneur, pas la Bible, et avoir foi en la Bible ne signifie
pas que l’on a foi au Seigneur ou que l’on suit le Seigneur. Si je ne fais que
m’accrocher aveuglément à la Bible et l’idolâtrer, et que je ne cherche pas la nouvelle
œuvre de Dieu ni ne m’y soumets, alors il est plus que probable que je termine
comme les pharisiens et que je cloue Dieu à la croix encore une fois ! Les paroles
de Dieu Tout-Puissant renferment la vérité, et elles ont la capacité d’éclaircir mes
idées et mes doutes. Je dois étudier et chercher avec sérieux, afin de ne pas passer
à côté de ma chance d’accueillir le retour du Seigneur. » À cette pensée, j’ai décidé
de demander à mon amie de m’emmener à l’Église de Dieu Tout-Puissant afin de
pouvoir approfondir la question.
Une fois arrivées à l’Église de Dieu Tout-Puissant, nous avons été
chaleureusement accueillies par les frères et sœurs. Ensuite, ils ont patiemment
échangé avec nous. J’ai demandé : « J’ai gagné beaucoup récemment en regardant
les films et les vidéos sur le site Internet de votre Église, et je trouve que les paroles
de Dieu Tout-Puissant renferment la vérité, qu’elles peuvent résoudre mes
problèmes et mes doutes, et me permettre de comprendre la vérité, mais il reste
encore une chose que je ne comprends pas : les pasteurs et les anciens nous disent
131
souvent que les paroles de Dieu sont toutes contenues dans la Bible, que la Bible
est le fondement de notre foi en Dieu, et que les croyants au Seigneur ne peuvent
s’éloigner de la Bible, pourtant, vous témoignez que le Seigneur Jésus est revenu en
tant que Dieu Tout-Puissant, et qu’Il accomplit une nouvelle étape de l’œuvre dans
les derniers jours et exprime de nouvelles parole ; qu’est-ce que tout cela signifie ?
Pourriez-vous échanger avec moi à ce sujet ? »
Sœur Zhou a alors répondu à ma question en passant un formidable clip intitulé
Toutes les œuvres et paroles de Dieu sont-elles dans la Bible ? extrait du film Qui
est mon Seigneur. Dans le film, le prédicateur a échangé les propos suivants :
« Nous savons tous que, le Nouveau et l’Ancien Testament de la Bible sont juste des
traces écrites de deux étapes de l’œuvre de Dieu. Mais en ce qui concerne les
paroles et l’œuvre de Dieu durant l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce, quelqu’un ici
ose-t-il dire que la Bible en garde une trace écrite complète ? Quelqu’un ici ose-t-il
dire que tout ce que Dieu a dit à travers les prophètes durant l’ère de la Loi et toutes
les paroles du Seigneur Jésus pendant l’ère de la Grâce sont écrites dans la Bible ?
En fait, vous êtes tous bien conscients que bien des paroles du Seigneur Jésus ne
sont pas écrites dans la Bible. Les paroles du Seigneur Jésus écrites dans le Bible
sont juste le sommet de l’iceberg ! Beaucoup des livres des prophètes pendant l’ère
de la Loi ne sont pas non plus inclus dans la Bible. Ceci est communément admis !
Comment pouvez-vous dire que toutes les paroles et l’œuvre de Dieu sont écrites
dans la Bible ? Ceci n’est-il pas parfaite contradiction avec les faits ? De ce point de
vue, n’êtes-vous pas des menteurs ? Le Seigneur Jésus a annoncé plusieurs fois
qu’Il reviendrait. Comment les paroles du Seigneur Jésus de retour peuvent-elles
être rapportées dans la Bible à l’avance ? Il faut que nous soyons très clairs. La Bible
est un récit de l’œuvre de Dieu dans le passé. De nombreuses années après la
rédaction de l’Ancien Testament, le Seigneur Jésus est venu et a accompli l’œuvre
de rédemption au cours de l’ère de la Grâce. Dites-moi, les paroles du Seigneur
Jésus ont-elles été automatiquement écrites dans la Bible ? Les paroles et l’œuvre
de Dieu ont dû être compilées avant de devenir le texte de la Bible. Lors des derniers
jours, Dieu Tout-Puissant est venu pour accomplir l’œuvre de jugement en
commençant par la maison de Dieu, et pour exprimer toutes les vérités afin de purifier
et sauver l’humanité. Ces vérités peuvent-elles apparaitre automatiquement dans la
132
Bible ? L’Église de Dieu Tout-Puissant compile toutes les vérités exprimées par Dieu
Tout-Puissant dans la Bible de l’ère du Règne, c’est-à-dire, La Parole apparaît dans
la chair. Cette Bible de l’ère du Règne contient uniquement l’expression de Dieu.
Vous pouvez dire que La Parole apparaît dans la chair est le chemin éternel de vie
donné à l’homme par Dieu lors des derniers jours. Alors l’idée que les paroles et
l’œuvre de Dieu sont toutes écrites dans la Bible et que les paroles et l’œuvre de
Dieu n’apparaitront pas ailleurs en dehors de la Bible est erronée, absurde et est
entièrement le fruit des notions et de l’imagination de l’homme. »
Après avoir écouté l’échange du prédicateur, j’avais le sentiment que ce qu’il
avait dit correspondait à la réalité : la Bible peut être un livre de référence que nous
pouvons utiliser dans notre croyance en Dieu, mais elle ne peut représenter le
Seigneur, et encore moins peut-elle représenter les paroles ou l’œuvre du Seigneur.
Je savais que je devais adopter la bonne approche de la Bible et ne pas considérer
la Bible et le Seigneur comme ayant le même statut, et encore moins limiter l’œuvre
et les paroles de Dieu au contenu des pages de la Bible. La Bible ne comprend que
les deux précédentes étapes de l’œuvre de Dieu, ainsi que l’œuvre de Dieu à l’ère
de la Loi et à l’ère de la Grâce. Mais Dieu est tellement grand et omniscient,
comment, alors, ce seul livre, la Bible, pourrait-il contenir tout ce qui se rapporte à
Dieu ? « Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses ; si on les écrivait en détail,
je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu’on écrirait » (Jean
21:25). Il semblait à présent que l’œuvre et les paroles du Seigneur Jésus n’étaient
pas toutes consignées dans la Bible, et pourtant, j’avais été en accord avec les
interprétations des pasteurs et des anciens du monde religieux, et j’avais cru qu’il
n’existait aucune œuvre ni paroles de Dieu outre celles qui se trouvent dans la Bible.
Quelle idote j’ai été à m’accrocher aux idées et à l’imagination des hommes ! Cette
position était simplement indéfendable !
J’ai continué à regarder la vidéo, et le prédicateur a lu plusieurs passages des
paroles de Dieu Tout-Puissant : « Ce qui est rapporté dans la Bible est limité et
ne peut pas représenter toute l’œuvre de Dieu. Les quatre Évangiles ont moins
d’une centaine de chapitres au total qui racontent un nombre limité
d’évènements, tels que Jésus maudissant le figuier ; Pierre reniant Jésus trois
fois ; Jésus apparaissant aux disciples après Sa crucifixion et Sa résurrection ;
133
l’enseignement sur le jeûne, la prière, le divorce ; la naissance et la généalogie
de Jésus ; le choix des disciples par Jésus ; etc. Cependant les hommes les
valorisent comme des trésors, les comparant même avec l’œuvre
d’aujourd’hui. Ils croient même que toute l’œuvre que Jésus a accomplie dans
Sa vie n’atteignait qu’une certaine quantité, comme si Dieu n’était capable de
faire que cela et rien de plus. N’est-ce pas absurde ? » (« Le mystère de
l’incarnation (1) », dans La Parole apparaît dans la chair). « En ce temps-là, Jésus
a enseigné à Ses disciples par une série de prédications pendant l’ère de la
Grâce : la manière de pratiquer, de se rassembler, de demander dans la prière,
de traiter les autres, et toutes ces autres choses. L’œuvre qu’Il a accomplie est
celle de l’ère de la Grâce, et Il a seulement expliqué la façon dont les disciples
et ceux qui Le suivaient devaient pratiquer. Il a seulement accompli l’œuvre de
l’ère de la Grâce et non des derniers jours. […] L’œuvre de Dieu dans chaque
ère a des limites claires ; Il ne fait que l’œuvre de l’ère actuelle et ne réalise
jamais à l’avance l’œuvre de l’étape suivante. Ce n’est que de cette manière
que Son œuvre représentative de chaque ère peut être mise en évidence. Jésus
a parlé uniquement des signes des derniers jours, de la manière d’être patient
et d’être sauvé, de se repentir et de se confesser, aussi de la manière de porter
la croix et d’endurer la souffrance. Il n’a jamais dit comment l’homme devait
entrer dans les derniers jours ni comment chercher à satisfaire la volonté de
Dieu. Donc, ne serait-ce pas un acte erroné de chercher dans la Bible l’œuvre
de Dieu les derniers jours ? Que peux-tu apprendre en tenant simplement la
Bible dans tes mains ? Qu’il soit un exégète de la Bible ou un prédicateur, qui
peut connaitre d’avance l’œuvre d’aujourd’hui ?” (« Comment l’homme qui a
défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La
Parole apparaît dans la chair). « Si tu veux voir l’œuvre de l’ère de la Loi, voir
comment les Israélites ont suivi le chemin de l’Éternel, alors tu dois lire
l’Ancien Testament ; si tu veux comprendre l’œuvre de l’ère de la Grâce, alors
tu dois lire le Nouveau Testament. Mais comment peux-tu voir l’œuvre des
derniers jours ? Tu dois accepter la direction du Dieu d’aujourd’hui et entrer
dans l’œuvre d’aujourd’hui, car c’est une nouvelle œuvre et personne ne l’a
écrit à l’avance dans la Bible. Aujourd’hui, Dieu est devenu chair et a choisi
134
d’autres élus en Chine. Dieu œuvre dans ces gens, Il continue Son œuvre sur
la terre, continue l’œuvre de l’ère de la Grâce. L’œuvre d’aujourd’hui est un
chemin que l’homme n’a jamais foulé et une voie que personne n’a jamais vue.
C’est une œuvre qui n’a jamais été faite auparavant, c’est l’œuvre de Dieu la
plus récente sur la Terre. […] Comment la Bible pourrait-elle rapporter
explicitement ce travail ? Qui aurait pu écrire à l’avance chaque petite partie
du travail d’aujourd’hui, sans omissions ? Qui pourrait rapporter ce travail plus
puissant et plus sage qui défie les conventions du vieux livre moisi ? L’œuvre
d’aujourd’hui ne fait pas partie de l’histoire, et ainsi, si tu veux emprunter le
nouveau chemin d’aujourd’hui, alors tu dois sortir de la Bible, tu dois dépasser
les livres de prophéties ou d’histoire dans la Bible. Alors seulement pourras-
tu bien cheminer sur le nouveau chemin, et alors seulement pourras-tu entrer
dans le nouveau domaine et la nouvelle œuvre » (« Au sujet de la Bible (1) »,
dans La Parole apparaît dans la chair).
Suite à la lecture des paroles de Dieu par le prédicateur, un frère du film a
échangé ces propos : « La parole de Dieu Tout-Puissant est totalement en accord
avec les faits. La Bible n’est qu’un récit des paroles et de l’œuvre de Dieu durant l’ère
de la Loi et l’ère de la Grâce. Les paroles et l’œuvre de Dieu lors des derniers jours
n’ont pas pu être écrites dans la Bible à l’avance. Nous avions l’habitude d’affirmer
que la totalité des paroles et de l’œuvre de Dieu pouvait être trouvée uniquement
dans la Bible. Mais ceci ne s’accorde pas vraiment avec les faits de l’œuvre de
Dieu. » Je n’ai pu m’empêcher d’acquiescer de la tête après avoir écouté les paroles
de Dieu et l’échange du frère. J’ai pensé : « C’est vrai. Comment aurait-on pu écrire
dans la Bible au sujet de l’œuvre que Dieu allait réaliser par la suite ? Ce n’est que
maintenant que je comprends le verset 5 du chapitre 5 de l’Apocalypse qui dit : “Et
l’un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le
rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.” Il est dit ici
que le livre scellé par sept sceaux ne peut être ouvert qu’au retour du Seigneur dans
les derniers jours. De ce fait, cela ne montre-t-il pas que le Seigneur a encore des
paroles à prononcer et une œuvre à accomplir qui ne sont pas consignées dans la
Bible ? » À cette pensée, j’ai regretté de ne pas avoir étudié plus tôt l’Église de Dieu
Tout-Puissant. Je n’aurais vraiment pas dû suivre aveuglément les pasteurs et les
135
anciens, et limiter l’œuvre de Dieu en me fiant à mes propres idées et à ma propre
imagination !
Ensuite, Sœur Zhou a alors échangé ce qui suit : « Ma sœur, à présent que
nous avons regardé cette vidéo, nous comprenons que la Bible est simplement un
recueil de l’œuvre passée de Dieu et un témoignage de l’œuvre de Dieu, et qu’elle
ne peut pas prendre la place de Dieu pour accomplir l’œuvre du salut de l’humanité
dans les derniers jours. L’œuvre de Dieu va toujours de l’avant et, aujourd’hui, Dieu
Tout-Puissant réalise une nouvelle étape de l’œuvre : l’œuvre qui utilise des paroles
pour juger et châtier à l’ère du Règne, sur le fondement de l’œuvre de rédemption
du Seigneur Jésus. Cela accomplit intégralement les prophéties bibliques : “Si
quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le
juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde.
Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que
j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour” (Jean 12:47-48). “Car c’est
le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu” (1 Pierre 4:17).
Les paroles et l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours ne renient pas
la Bible, mais au contraire, elles se situent à un niveau plus haut, plus profond, que
les paroles et l’œuvre de Dieu à l’ère de la Loi et à l’ère de la Grâce, et l’œuvre de
Dieu Tout-Puissant est plus adaptée à nos besoins actuels. Les paroles de Dieu
Tout-Puissant constituent la Bible de l’ère du Règne : La Parole apparaît dans la
chair. Ces paroles sont le chemin de la vie éternelle que Dieu donne à l’humanité
dans les derniers jours. Elles révèlent les trois étapes de l’œuvre de Dieu et le
mystère de l’incarnation de Dieu, et elles expriment le tempérament de Dieu, ce qu’Il
a et est, Sa toute-puissance et Sa sagesse. Entre autres choses, elles nous montrent
aussi le chemin pour exalter Dieu, témoigner de Dieu et servir Dieu, le chemin pour
entrer dans la réalité de la vérité, et le chemin pour obtenir le plein salut et être
perfectionnés. Nous ne pouvons gagner l’œuvre du Saint-Esprit que lorsque nous
acceptons l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, suivons le rythme de
l’œuvre de Dieu et obtenons la provision des paroles actuelles de Dieu. Si nous nous
accrochons constamment à la Bible, et refusons d’accepter l’œuvre et les
déclarations de Dieu dans les derniers jours ou de suivre les étapes de l’œuvre de
Dieu, nous serons alors incapables d’obtenir la provision d’eau vive de la vie que
136
Dieu nous accorde, et nous serons simplement éliminés et abandonnés.
Actuellement, toutes les religions et confessions religieuses sont de plus en plus
dévastées. N’ayant pas suivi le rythme de l’œuvre de Dieu des derniers jours, elles
n’ont pas obtenu la provision des paroles actuelles de Dieu et se retrouvent donc
perdues dans des contrées sauvages, sans aucune voie de sortie… »
À travers les échanges des frères et sœurs à l’Église de Dieu Tout-Puissant,
j’ai réalisé que l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours concordait
entièrement avec les prophéties bibliques et ne s’éloignait absolument pas de la
Bible. Au contraire, Dieu accomplit une étape de l’œuvre qui est plus neuve et élevée,
et répond à nos besoins, afin que nous puissions nous libérer des liens du péché une
fois pour toutes, être purifiés et sauvés par Dieu, et obtenir de Dieu la vérité et la vie.
Je suis aussi parvenue à comprendre pourquoi le monde religieux est de plus en plus
dévasté et dévalorisé, et pourquoi j’avais toujours l’esprit si desséché. Cela
s’explique par le fait que nous sommes arrogants et vaniteux, et que nous nous
accrochons à nos propres notions, limitant les paroles et l’œuvre de Dieu au contenu
des pages de la Bible, ne cherchant ni n’acceptant pas la nouvelle œuvre de Dieu
dans les derniers jours, et ne marchant pas dans les pas de l’Agneau. Les frères et
les sœurs ont alors échangé avec moi sur tous les types de vérités et, les unes après
les autres, les paroles de Dieu ont réglé mes problèmes et mes doutes. J’ai acquis
la certitude que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu, et mon cœur était
plein de gratitude pour le Seigneur.
Après avoir accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours, j’ai activement participé
à la vie d’Église. J’ai réussi à comprendre nombre de vérités et de mystères que je
n’avais jamais compris auparavant, en étant abreuvée et alimentée par les paroles
de Dieu et en échangeant avec les frères et sœurs, et j’en étais heureuse. J’avais
l’impression de me rapprocher de plus en plus de Dieu, mon cœur se remplissait de
plus en plus de lumière, et chaque jour, je ressentais paix et joie à profusion. Parfois,
quand je repensais à la manière dont je m’étais accrochée à la Bible et dont j’avais
limité les paroles et l’œuvre de Dieu au contenu des pages de la Bible, et refusé de
chercher ou d’étudier l’œuvre de Dieu des derniers jours, j’éprouvais de terribles
remords et me sentais très redevable à Dieu : je voyais à quel point j’avais été
complètement aveugle et ignorante ! Si Dieu ne m’avait pas manifesté de
137
miséricorde et ne m’avait pas sauvée en Se servant de YouTube pour m’envoyer
des notifications sur l’Église de Dieu Tout-Puissant, m’amenant ainsi à entendre la
voix de Dieu, je serais toujours en train de suivre aveuglément les pasteurs et les
anciens, et je n’aurais pas cherché ou étudié l’œuvre de Dieu des derniers jours.
Dans une telle situation, j’aurais pu continuer à lire la Bible pendant cent ans, j’aurais
toujours été incapable d’accueillir le retour du Seigneur. C’est entièrement grâce au
commandement et à l’orientation de Dieu si j’ai pu recevoir, aujourd’hui, le salut de
Dieu dans les derniers jours, et c’est cela, le merveilleux salut de Dieu. Je rends
grâce à Dieu !

12. L’énigme de la Trinité révélée

Par Jingmo, Malaisie


En 1997, j’ai eu la chance d’accepter l’évangile du Seigneur Jésus et, à mon
baptême, le pasteur a prié et m’a baptisée au nom de la Trinité : le Père, le Fils et le
Saint-Esprit. Dès lors, à chaque fois que je priais, je le faisais au nom de la Trinité,
qui était à la fois le Père céleste aimant, le Seigneur Jésus Sauveur et le Saint-Esprit.
Mais je demeurais toujours quelque peu perplexe : comment trois entités pouvaient-
elles n’en former qu’une ? Je ne parvenais jamais complètement à exprimer ou à
comprendre ce qu’était la Trinité.
Deux ans plus tard, je suis devenue diacre au sein de mon Église, et lorsque
j’accompagnais de futurs croyants dans leurs études religieuses, on me demandait
souvent ce que signifiait la Trinité. Souvent, au moment de la confession, les gens
m’interrogeaient aussi au sujet de la Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Comme je ne comprenais pas non plus ce mystère, je n’étais jamais capable de leur
répondre, et cela me tourmentait énormément. Il me tenait particulièrement à cœur
d’y voir plus clair, et je me suis donc tourné vers le pasteur et les prédicateurs,
espérant obtenir une réponse catégorique. Toutefois, leur seule réponse était grosso
modo la suivante : « Dieu est une Trinité qui englobe le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
Le Père planifie notre salut, le Fils le conclut, tandis que c’est le Saint-Esprit qui met
138
en œuvre le plan. Le Père est Dieu, le Fils est Dieu, et le Saint-Esprit est Dieu aussi :
trois personnes qui, ensemble, forment le vrai Dieu unique. » Cette explication n’a
fait que me rendre encore plus perplexe, et j’ai demandé : « Mais s’Il est trois
personnes, comment peut-Il être un seul Dieu ? » Ils m’ont alors répondu : « La
Trinité est un mystère. N’y réfléchis pas trop. Fie-toi simplement à ta foi et crois en
la Trinité, tu n’as rien besoin de faire d’autre. » Même si je restais très perplexe à ce
sujet, je me suis forcée à l’accepter, me disant : « N’y pense plus. Contente-toi d’y
croire ! » Quand je priais, je continuais à prier la Trinité : le Père céleste aimant, le
Seigneur Jésus Sauveur et le Saint-Esprit. Je croyais que Dieu entendrait mes
prières seulement si je priais de cette façon, et je craignais qu’Il ne m’entende pas si
je ne priais que l’une des personnes de Dieu. C’est ainsi que cette confusion m’a
habitée pendant des années : je croyais en la Trinité de ma propre imagination. Par
la suite, à chaque fois que mes frères et sœurs de l’Église me demandaient ce que
signifiait la Trinité, je ne savais toujours pas quoi répondre. La seule chose que je
pouvais faire, c’était de leur répéter ce que le pasteur m’avait dit, même si je devinais,
à leur expression, qu’ils n’y comprenaient pas grand-chose. Cela a provoqué chez
moi un sentiment d’impuissance, et je ne pouvais que me présenter devant le
Seigneur pour prier : « Je Te rends grâce, cher Père céleste ! Quand les frères, les
sœurs et les futurs croyants me posent des questions au sujet de la Trinité, je ne
sais pas quoi leur répondre. Je Te prie de m’aider. Que le Saint-Esprit me guide pour
que je parvienne à comprendre ce que signifie la Trinité et que je ne sois plus
troublée par cette question ! Que davantage de personnes Te connaissent ! »
En mai 2017, j’ai rencontré une sœur sur Facebook. Elle était très aimante et
patiente, et après avoir partagé et abordé ensemble quelques passages des
Écritures, j’ai trouvé que ses échanges étaient imprégnés de lumière. J’ai beaucoup
appris, et j’avais très envie d’échanger des idées avec elle. Plus tard, elle m’a
emmenée, ainsi que quelques autres frères et sœurs, à un certain nombre de
réunions. Grâce aux échanges partagés lors de ces rencontres, j’en suis venue à
comprendre certaines vérités que je n’avais jamais comprises auparavant, comme
la nature de l’incarnation, la manière dont le Seigneur viendra, et ainsi de suite. J’en
ai tiré un grand bénéfice et j’ai acquis une compréhension beaucoup plus claire de
certains passages des Écritures. Quand j’ai demandé à la sœur comment elle faisait
139
pour si bien comprendre la Bible, alors que je n’y parvenais pas, elle m’a dit : « Tout
ce que je comprends, c’est grâce à la lecture des paroles de Dieu. Notre Seigneur
Jésus est déjà revenu. Il S’est incarné en Fils de l’homme afin d’exprimer Ses paroles
et d’accomplir une nouvelle œuvre dans les derniers jours… » La nouvelle m’a
stupéfaite et beaucoup enthousiasmée, et j’ai posé à la sœur toute une série de
questions : « C’est bien vrai ? Le Seigneur est vraiment revenu ? » Elle a répondu,
sûre d’elle : « Oui, c’est vrai ! » Elle a poursuivi en disant que le Seigneur était revenu
incarné dans les derniers jours, mais que le nom de Dieu avait changé. Dieu
S’appelait désormais Dieu Tout-Puissant, ce « Tout-Puissant » qui avait été annoncé
dans l’Apocalypse. Au moment où j’ai entendu le nom de « Dieu Tout-Puissant »,
mon cœur a fait un bond, et j’ai pensé : « Dieu Tout-Puissant ? Ne s’agit-il pas de
l’Éclair Oriental ? Notre pasteur nous a demandé de nous méfier de l’Éclair Oriental
et de n’avoir aucun contact avec eux. De plus, nous croyons au Seigneur Jésus,
mais cette sœur affirme que le Seigneur Jésus est revenu et a pris le nom de Dieu
Tout-Puissant, alors comment se fait-il que Son nom soit différent ? Vais-je finir par
m’égarer ? » Mais ensuite, je me suis dit : « Depuis que je connais cette sœur, je
trouve que non seulement ses échanges sont en accord avec la Bible, mais ils m’ont
aussi beaucoup illuminée, et ils contiennent, à l’évidence, l’éclairage du Saint-Esprit.
Si cette voie était mauvaise, comment pourrait-elle être empreinte de l’œuvre du
Saint-Esprit ? Dois-je continuer à l’écouter, ou non ? »
Alors que j’étais tiraillée par ces sentiments contradictoires, je me suis soudain
rappelé un passage que la sœur avait précédemment partagé avec moi : « Dieu
devenu chair est appelé le Christ et ainsi le Christ qui peut donner la vérité aux
gens est appelé Dieu. Il n’y a rien d’excessif à ce sujet » (« Seul le Christ des
derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole
apparaît dans la chair). Ce passage mentionne Christ et dit qu’Il peut donner aux
hommes la vérité. Dans l’Évangile selon Jean, chapitre 14, verset 6, le Seigneur
Jésus dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par
moi. » Le Seigneur Jésus est Christ, Dieu devenu chair, et Il dit : « Je suis le
chemin, la vérité, et la vie. » Aussi bien les paroles de Dieu Tout-Puissant que
celles de Jésus mentionnent Christ et la vérité. « Si Dieu Tout-Puissant est Christ,
ai-je pensé, alors, Il peut certainement exprimer la vérité et assurer la subsistance
140
de la vie humaine. » J’ai pensé aux nombreuses paroles de Dieu Tout-Puissant que
la sœur m’avait lues récemment. En les écoutant, j’avais eu le sentiment qu’elles
renfermaient autorité et puissance, et j’avais eu le sentiment que les paroles de Dieu
Tout-Puissant étaient effectivement la vérité et qu’elles provenaient du Saint-Esprit !
Par conséquent, j’ai pris conscience du fait que cette voie était certainement la vraie
voie et qu’elle ne pouvait être mauvaise. Il est dit dans la Bible : « Ainsi la foi vient
de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ » (Romains
10:17). Si Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus de retour, et que je ne
cherchais pas ou n’explorais pas cette voie, me contentant de croire aveuglément
aux dires des pasteurs et des anciens, alors ne passerais-je pas à côté du salut du
Seigneur et ne serais-je pas incapable d’accueillir Son retour ? À cette pensée, j’ai
décidé de participer à quelques autres réunions afin de mieux comprendre l’œuvre
de Dieu Tout-Puissant des derniers jours.
Lors d’un autre réunion, la sœur a partagé avec nous ce passage des paroles
de Dieu : « L’œuvre réalisée à présent a fait progresser l’œuvre de l’ère de la
Grâce ; c’est-à-dire que l’œuvre sous la totalité du plan de gestion de six mille
ans a avancé. Bien que l’ère de la Grâce soit terminée, l’œuvre de Dieu a
évolué. Pourquoi est-ce que Je ne cesse de répéter que cette étape de l’œuvre
est bâtie sur l’ère de la Grâce et l’ère de la Loi ? Cela signifie que l’œuvre de
ce jour est une suite de l’œuvre réalisée à l’ère de la Grâce et une avancée par
rapport à celle réalisée à l’ère de la Loi. Les trois étapes sont intimement
interconnectées et chaque maillon de la chaîne est fermement rattaché au
suivant. Pourquoi est-ce que Je dis également que cette étape de l’œuvre est
bâtie sur celle réalisée par Jésus ? En supposant que cette étape n’était pas
bâtie sur l’œuvre réalisée par Jésus, une autre crucifixion devrait avoir lieu à
cette étape et l’œuvre de rédemption de l’étape précédente devrait être
entièrement réalisée à nouveau. Cela n’aurait aucun sens. Et ainsi, cela ne
signifie pas que l’œuvre est complètement terminée, mais que l’ère a avancé
et que le niveau de l’œuvre a été élevé à un niveau encore plus haut qu’avant.
On peut dire que cette étape de l’œuvre est bâtie sur la fondation de l’ère de la
Loi et sur le rocher de l’œuvre de Jésus. L’œuvre est bâtie étape par étape et
cette étape n’est pas un nouveau départ. Seule la combinaison des trois étapes
141
de l’œuvre peut être considérée comme étant le plan de gestion de six mille
ans » (« Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de
l’incarnation », dans La Parole apparaît dans la chair). La sœur a alors poursuivi son
échange : « L’œuvre de Dieu va toujours de l’avant, et Il accomplit différentes
œuvres et prend différents noms à différentes ères, en fonction des besoins de
l’homme. Mais peu importe quelle étape de l’œuvre Dieu accomplit, et sous quel
nom, en essence, c’est toujours Dieu Lui-même qui accomplit l’œuvre du salut de
l’humanité. À l’ère de la Loi, Dieu a pris le nom d’Éternel pour accomplir Son œuvre :
Il a proclamé la loi et les commandements pour guider la vie de l’homme sur terre,
et Il a permis à l’homme de savoir ce qu’était le péché, quelles règles il devait suivre,
comment il devait adorer Dieu, et ainsi de suite. À l’ère de la Grâce, Dieu S’est fait
chair et a pris le nom de Jésus, et sur le fondement de l’œuvre de l’ère de la Loi, Il a
accompli Son œuvre de crucifixion pour racheter l’humanité, pardonnant ainsi à
l’homme ses péchés. Aujourd’hui, à l’ère finale du Règne, Dieu S’est fait chair une
seconde fois et, sous le nom de Dieu Tout-Puissant, Il accomplit Son œuvre de
jugement et de purification de l’homme sur le fondement de l’œuvre de rédemption.
La nature pécheresse et les tempéraments corrompus inhérents à l’homme sont ainsi
éliminés, et la cause profonde du péché de l’homme et de sa résistance à Dieu est
éliminée une fois pour toutes. Les trois étapes de l’œuvre se complètent
parfaitement, chaque étape étant plus élevée et plus profonde que la précédente.
Aucune étape de l’œuvre de Dieu ne peut exister seule : seule l’imbrication des trois
étapes forme l’œuvre complète accomplie par Dieu pour sauver l’humanité, et
ensemble, elles forment le plan de gestion de Dieu de six mille ans à destination de
l’humanité. Dieu utilise uniquement Son nom pour délimiter les ères et pour changer
d’ère ; c’est pourquoi nous constatons que le nom de Dieu change toujours avec les
ères. Mais peu importent les différents noms, Dieu est toujours l’unique Dieu. » Après
avoir écouté les paroles de Dieu et l’échange de la sœur, j’étais stupéfaite. Tout ce
temps, j’avais cru au Seigneur, mais je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui soit
capable d’expliquer l’œuvre de gestion de Dieu de six mille ans, et pourtant, les
paroles de Dieu Tout-Puissant avaient levé ce mystère : ces paroles étaient vraiment
la voix de Dieu ! Ma croyance ne s’était pas égarée : Dieu Tout-Puissant est
véritablement le Seigneur Jésus de retour. En fait, Dieu change Son nom d’une ère
142
à l’autre, c’est tout. Mais Il demeure l’unique Dieu.
J’ai continué à m’y intéresser au cours des quelques jours qui ont suivi. La sœur
a échangé avec nous sur des aspects de la vérité, tels que l’œuvre de jugement que
Dieu accomplit dans les derniers jours et la signification des noms de Dieu, et plus
j’écoutais, plus tout devenait clair. Un jour, elle a déclaré : « Les paroles de Dieu ont
révélé tous les mystères de la Bible ». En entendant cela, mon cœur s’est aussitôt
éclairé. Je lui ai parlé de la question de la Trinité, qui m’avait causé tant de désarroi
pendant tant d’années. La sœur m’a alors lu un passage des paroles de Dieu. Dieu
Tout-Puissant dit : « Si quelqu’un parmi vous dit qu’effectivement la Trinité
existe, alors qu’il explique exactement ce qu’est ce Dieu en trois personnes.
Qu’est-ce que le Père très saint ? Qu’est-ce que le Fils ? Qu’est-ce que le Saint-
Esprit ? L’Éternel est-Il le Père très saint ? Jésus est-Il le Fils ? Alors qu’en est-
il du Saint-Esprit ? Le Père n’est-Il pas un Esprit ? L’essence du Fils n’est-elle
pas aussi un Esprit ? L’œuvre de Jésus n’était-elle pas l’œuvre du Saint-
Esprit ? L’œuvre de l’Éternel n’était-elle pas accomplie à l’époque par un Esprit
égal à Jésus ? Combien d’Esprits Dieu peut-Il avoir ? Sur la base de ton
explication, les trois personnes que sont le Père, le Fils et le Saint-Esprit ne
font qu’une personne ; si c’est le cas, il y a trois Esprits, mais avoir trois Esprits
signifie qu’il y a trois Dieux. Ce qui veut dire qu’il n’y a pas un seul vrai Dieu ;
comment ce type de Dieu peut-Il avoir l’essence inhérente de Dieu ? Si tu
acceptes qu’il y ait un seul Dieu, alors comment peut-Il avoir un fils et être un
père ? Ne sont-ce pas simplement tes idées ? Il n’y a qu’un seul Dieu, une seule
personne dans ce Dieu et un seul Esprit de Dieu, tout autant qu’il est écrit dans
la Bible : “Il n’y a qu’un seul Saint-Esprit et un seul Dieu.” Peu importe que le
Père et le Fils dont tu parles existent ou non, après tout, il n’y a qu’un seul
Dieu, et l’essence du Père, du Fils et du Saint-Esprit à laquelle tu crois est
l’essence du Saint-Esprit. En d’autres termes, Dieu est un Esprit, mais Il est
capable de devenir chair et de vivre parmi les hommes, ainsi que d’être au-
dessus de toutes choses. Son Esprit inclut tout et est omniprésent. Il peut
simultanément être dans la chair et dans tout l’univers. Puisque tous les
hommes disent que Dieu est le seul vrai Dieu, alors il n’y a qu’un seul Dieu, qui
ne peut être divisible à volonté par personne ! Dieu n’est qu’un seul Esprit et
143
qu’une seule personne ; et c’est l’Esprit de Dieu » (« La Trinité existe-t-elle ? »,
dans La Parole apparaît dans la chair).
La sœur a poursuivi ainsi son échange : « Les paroles de Dieu sont très claires.
Dieu est unique et il n’y a qu’un seul Dieu. Il n’y a aussi qu’un seul Saint-Esprit. Le
Père, le Fils et le Saint-Esprit sont d’une seule essence, qui est celle de l’Esprit. Dieu
est capable d’œuvrer dans l’Esprit, comme l’Éternel, mais Il peut aussi œuvrer en
S’incarnant en Fils de l’homme, comme Jésus et Dieu Tout-Puissant. Mais que Dieu
œuvre en l’Esprit ou dans la chair, c’est toujours, en essence, l’Esprit de Dieu qui
accomplit Sa propre œuvre. Par conséquent, le concept de la Trinité relève des
notions et de l’imagination humaines, et est absolument indéfendable. En réalité, le
concept de la Trinité a été établi au Concile œcuménique de Nicée, plus de 300 ans
après l’époque du Seigneur. Au cours de ce Concile, des experts religieux de toute
la chrétienté ont pris part à un débat animé sur l’unicité et la multiplicité de la nature
de Dieu, jusqu’à ce qu’ils établissent finalement le concept de la Trinité en se basant
sur leurs notions, leur imagination et leurs déductions logiques. Dès lors, les hommes
ont défini le vrai Dieu unique qui a créé le ciel, la terre et toutes choses, en tant que
Trinité, en pensant que, outre le Fils très saint et Seigneur Jésus, il y a un Père très
saint au ciel, ainsi qu’un instrument utilisé à la fois par le Père et le Fils, qui est le
Saint-Esprit. Quelle absurdité ! Si nous suivons l’interprétation du monde religieux et
croyons à la Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit, cela signifie alors qu’il y a trois
Esprits et trois Dieux ; cela ne vient-il pas contredire le fait qu’il y ait un seul et unique
Dieu ? En vérité, la Trinité n’existe pas. Il s’agit d’une interprétation née du seul esprit
de l’homme et d’une conclusion tirée par l’humanité corrompue, qui se base sur ses
notions et son imagination. Dieu n’a jamais dit une telle chose, aucun prophète ou
apôtre inspiré par Dieu n’a jamais dit une telle chose, et rien dans la Bible n’atteste
une telle chose. »
Mon cœur était encore un peu confus tandis que j’écoutais les paroles de Dieu
et l’échange de la sœur, j’ai donc demandé : « La Bible dit qu’après le baptême de
Jésus, les cieux se sont ouverts, et le Saint-Esprit est descendu comme une colombe
et S’est posé sur Jésus, et une voix venue du ciel a dit : “Celui-ci est mon Fils bien-
aimé, en qui j’ai mis toute mon affection” (Matthieu 3:17). Et avant d’être crucifié,
le Seigneur Jésus a prié et a dit : “Mon Père, s’il est possible, que cette coupe
144
s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux”
(Matthieu 26:39). Les Écritures disent que le Dieu du ciel appelait Jésus Son Fils
bien-aimé, et que Jésus, dans Ses prières, appelait le Dieu du ciel Son Père. Cela
fait donc le Père, le Fils et le Saint-Esprit ; cela ne montre-t-il pas que Dieu est une
Trinité ? Pourquoi les paroles de Dieu Tout-Puissant disent-elles que la Trinité
n’existe pas et qu’elle n’est que le fruit des notions et de l’imagination de l’homme ?
Que signifie tout cela ? »
En réponse à ma question, la sœur a ainsi échangé : « Ce concept de la Trinité
n’existe tout simplement pas dans l’Ancien Testament. Ce n’est qu’après que le
Seigneur Jésus a pris chair et est venu sur terre pour accomplir Son œuvre que nous
avons eu cette interprétation du “Père et du Fils”. L’Évangile selon Jean nous raconte
que Philippe ne connaissait pas Dieu et qu’il croyait que, en plus du Seigneur Jésus
sur terre, il existait également un Père très saint au ciel. Il a alors dit à Jésus :
“Seigneur, montre-nous le Père.” Le Seigneur Jésus a corrigé sa vision erronée et
révélé ce mystère, en disant à Philippe : “Il y a si longtemps que je suis avec vous,
et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-
tu: Montre-nous le Père ?” (Jean 14:9). Puis Il a déclaré : “je suis dans le Père, et
que le Père est en moi” (Jean 14:10). “Moi et le Père nous sommes un” (John
10:30). Le Père est le Fils, et le Fils est le Père ; le Père et le Fils ne forment qu’un,
Ils sont un seul Esprit. Le Seigneur Jésus veut nous dire par là que le Père et Lui-
même sont un seul Dieu, et non pas deux. »
La sœur m’a alors montré une merveilleuse vidéo intitulée Revealing the Mystery
of “the Father and the Son.” Ensuite, nous avons poursuivi avec la lecture d’un
passage des paroles de Dieu Tout-Puissant : « Il y en a encore qui disent : “Dieu
n’a-t-Il pas expressément dit que Jésus était Son Fils bien-aimé ?” Jésus est le
Fils bien-aimé de Dieu, en qui Il a mis toute Son affection, c’était certainement
une déclaration de Dieu Lui-même. C’était Dieu qui témoignait de Lui-même,
mais simplement d’une perspective différente, celle de l’Esprit dans les cieux
témoignant de Sa propre incarnation. Jésus est Son incarnation, non pas Son
Fils au ciel. Comprends-tu ? Les paroles de Jésus : “je suis dans le Père, et
que le Père est en moi”, n’indiquent-elles pas qu’Ils sont un seul Esprit ? Et
n’est-ce pas en raison de l’incarnation qu’Ils furent séparés entre le ciel et la
145
terre ? En réalité, Ils sont encore un ; quoi qu’il arrive, c’est simplement Dieu
qui Se rend témoignage à Lui-même. […] Parce qu’Il était l’incarnation, Il était
appelé le Fils bien-aimé de Dieu, et, de là, est née la relation entre le Père et le
Fils. C’était simplement à cause de la séparation entre le ciel et la terre. Jésus
priait sous l’angle de chair. Puisqu’Il S’était vêtu d’une chair d’une telle
humanité normale, c’est sous l’angle de la chair qu’Il a dit : “Mon enveloppe
extérieure est celle d’un être créé. Depuis que Je Me suis vêtu d’une chair pour
venir sur cette terre, Je suis très, très éloigné du ciel.” Pour cette raison, Il ne
pouvait que prier Dieu le Père sous l’angle de la chair. C’était Son devoir, et ce
dont l’Esprit de Dieu incarné devrait être doté. On ne peut dire qu’Il n’est pas
Dieu simplement parce qu’Il prie le Père sous l’angle de la chair. Bien qu’Il soit
appelé le Fils bien-aimé de Dieu, Il est encore Dieu Lui-même, car Il n’est que
l’incarnation de l’Esprit, et Son essence est encore l’Esprit » (« La Trinité existe-
t-elle ? », dans La Parole apparaît dans la chair).
La sœur a dit : « Quand Dieu a pris chair en le Seigneur Jésus, la première fois,
et est venu accomplir Son œuvre, personne ne connaissait Dieu, les gens ne
comprenaient pas la vérité de l’incarnation, et ils ne savaient pas ce qu’était
l’incarnation. Si le Seigneur Jésus leur avait dit directement qu’Il était l’Éternel Dieu
qu’ils vénéraient, ils auraient été incapables de l’accepter en raison de leur stature à
cette époque, et le Seigneur Jésus aurait été condamné et rejeté par l’humanité avant
même d’avoir pu commencer la réalisation de Son œuvre. L’œuvre de Dieu destinée
à racheter l’humanité aurait alors été impossible et l’humanité n’aurait jamais eu
Jésus comme sacrifice d’expiation. Afin que l’humanité accepte le Seigneur Jésus,
qu’elle croie en Lui et obtienne le salut de Dieu, avant que Jésus ait officiellement
commencé Son œuvre, Dieu S’est rendu témoignage à Lui-même du point de vue
de Son Esprit et a appelé Sa chair Son fils, afin que les gens puissent voir que Jésus
était véritablement issu de Dieu ; cela a facilité notre acceptation du salut du Seigneur
Jésus. Quand le Seigneur Jésus priait et appelait le Dieu du ciel Son Père, c’était le
Fils de l’homme incarné qui appelait Père l’Esprit en Lui-même, du point de vue de
la chair. Cela se faisait sur la base de la différence qui existe entre l’Esprit et la chair ;
cela ne signifiait pas qu’il y avait, d’un côté, le Père, et de l’autre, le Fils. En fait,
l’interprétation du Père et du Fils n’était pertinente qu’à l’époque de l’incarnation de
146
Dieu. Quand l’œuvre de Dieu sur terre a pris fin, c’est-à-dire quand le Seigneur Jésus
a achevé l’œuvre de rédemption, est ressuscité et est monté au ciel, l’interprétation
du Père et du Fils est devenue inutile. Par conséquent, nous ne pouvons pas utiliser
l’interprétation du Père et du Fils, élaborée suivant les notions humaines et
l’appliquer systématiquement à Dieu, en disant qu’en Dieu, il y a un Père et un Fils,
et qu’il y a aussi un instrument utilisé à la fois par le Père et le Fils – le Saint-Esprit –
et que Dieu est une Trinité. Dire une telle chose est en contradiction avec la parole
de Dieu et en contradiction avec les faits. Auparavant, nous ne comprenions pas la
vérité, et donc, quand nous disions cela, Dieu ne nous condamnait pas. Mais à
présent, Dieu a entièrement révélé cette vérité et ce mystère, et nous devons
accepter la vérité et connaître Dieu à la lumière de Ses paroles. Cette voie est la
seule correcte et la seule à correspondre à la volonté de Dieu. »
Grâce à l’échange de cette sœur, j’en suis venue à comprendre pourquoi le
Seigneur Jésus appelait le Dieu du ciel Son Père. C’est parce qu’Il S’était incarné en
Fils de l’homme et priait le Père céleste du point de vue de l’homme. Dieu a témoigné
de Jésus comme étant Son Fils bien-aimé, et c’était là Dieu qui témoignait de Sa
propre chair incarnée du point de vue de l’Esprit. L’Un était au ciel et l’Autre sur terre,
mais, par essence, Ils étaient d’un seul Esprit. C’est simplement que Dieu disait ces
choses à partir de points de vue différents, et c’est ainsi qu’est née l’interprétation
« du Père et du Fils ». Dieu est le vrai Dieu unique. Il n’est qu’un seul Esprit,
omniprésent et englobant tout. Il peut être au ciel, Il peut être sur terre et Il peut
prendre chair. Après que j’ai eu compris tout cela, tout est soudain devenu clair. La
confusion qui m’avait constamment habitée pendant des années s’était évanouie
instantanément, et j’ai éprouvé une incroyable sensation d’illumination, comme
libérée d’un poids.
Ensuite, la sœur m’a montré un film sur un témoignage évangélique intitulé
Exploration of the “Trinity”, dans lequel les paroles de Dieu disaient : « Pendant ces
nombreuses années, Dieu a ainsi été divisé par vous, étant de plus en plus
finement divisé à chaque génération, au point où un Dieu a été ouvertement
divisé en trois Dieux. Et maintenant, il est tout simplement impossible à
l’homme de joindre Dieu de nouveau en un seul, car vous L’avez trop finement
divisé ! N’eût été Mon œuvre rapide avant qu’il ne soit trop tard, il est difficile
147
de dire pendant combien de temps vous auriez continué effrontément dans
cette voie ! Si vous continuez à diviser Dieu de cette façon, comment peut-Il
encore être votre Dieu ? Reconnaîtriez-vous toujours Dieu ? Retourneriez-
vous encore vers Lui ? Si J’étais arrivé quelque temps plus tard, il est probable
que vous auriez renvoyé le « Père et le Fils », l’Éternel et Jésus en Israël et
prétendu que vous-mêmes vous êtes une partie de Dieu. Heureusement, c’est
maintenant les derniers jours. Finalement, ce jour que J’attends depuis
longtemps est arrivé, et c’est seulement après que J’ai accompli cette étape de
l’œuvre de Ma propre main que la division que vous faites de Dieu Lui-même a
cessé. Sinon, vous auriez empiré, plaçant même tous les types de Satan parmi
vous sur les autels pour les adorer. C’est votre artifice ! Les moyens par
lesquels vous divisez Dieu ! Allez-vous continuer à le faire maintenant ?
Laissez-Moi vous demander : combien y a-t-il de Dieux ? Quel Dieu vous
apportera le salut ? Est-ce le premier Dieu, le deuxième ou le troisième que
vous priez toujours ? Auxquels d’entre eux croyez-vous toujours ? Est-ce le
Père ? Ou le Fils ? Ou est-ce l’Esprit ? Dis-Moi en qui tu crois. Bien qu’avec
chaque mot, vous dites que vous croyez en Dieu, ce en quoi vous croyez en
réalité c’est votre propre cerveau ! Tout simplement, vous ne portez pas Dieu
dans votre cœur ! Et pourtant dans votre esprit il y a un nombre de telles
“Trinités” ! N’êtes-vous pas d’accord ? » (« La Trinité existe-t-elle ? », dans La
Parole apparaît dans la chair).
À la fin du film, je me sentais heureuse, mais je me sentais aussi préoccupée et
peu fière de moi. J’étais heureuse, car la confusion qui m’avait habitée pendant des
années s’était enfin dissipée : Dieu est unique, et l’interprétation de la Trinité n’existe
tout simplement pas. Seule la foi en le vrai Dieu unique correspond à la volonté de
Dieu, et je n’avais plus à prier le Père durant une minute, puis le Saint-Esprit ou le
Fils la minute suivante, comme je l’avais fait jusqu’alors : je me sentais complètement
soulagée. Mais je me sentais préoccupée et m’en voulais, car j’avais eu beau croire
en Dieu pendant toutes ces années, Il m’avait été inconnu. J’avais, ni plus ni moins,
cru en un Dieu émanant de mes notions et de mon imagination, un Dieu sorti tout
droit d’une vague légende. Je n’avais pas cru au vrai Dieu et, de plus, j’avais résisté
à Dieu et L’avais fragmenté : j’avais, en réalité, blasphémé contre Dieu ! Grâces
148
soient rendues à Dieu, car c’est la venue de Dieu Tout-Puissant qui a révélé toutes
les absurdités de la foi de l’humanité corrompue, et c’est Dieu Tout-Puissant qui a
levé ce mystère qui a toujours laissé perplexe le monde religieux. Dieu Tout-Puissant
est sans aucun doute le Seigneur Jésus de retour, le Seigneur qui a créé le ciel, la
terre et toutes choses. Il est le vrai Dieu unique !
Plus tard, en lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai vu que toutes les
paroles de Dieu étaient la vérité et qu’elles étaient la voix de Dieu. Sans hésitation,
j’ai accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et j’ai commencé à
marcher dans les pas de l’Agneau. À présent, quand je prie, je n’ai pas besoin de
prier trois Dieux. Je prie simplement au nom de Dieu Tout-Puissant, et cela m’apporte
beaucoup d’aisance, de paix et de joie. Quand je prie, je n’ai plus à m’inquiéter de
savoir si je prie assez l’une ou l’autre des personnes de Dieu et si, de ce fait, Dieu
entendra mes prières. J’ai vraiment fait l’expérience de la libération, de la liberté, de
la joie et du bonheur que l’on ressent en comprenant la vérité et en connaissant Dieu.
Je rends grâce à Dieu !

13. D’où vient cette voix ?

Par Shiyin, Chine


Je suis née dans une famille chrétienne, dont un grand nombre de membres sont
prédicateurs. Je crois au Seigneur, comme mes parents, depuis toute petite. Quand
j’ai grandi, j’ai adressé au Seigneur cette prière : si j’arrive à trouver un mari qui soit
croyant également, je me mettrai avec lui au service du Seigneur. Après mon
mariage, mon mari s’est mis pour de bon à croire au Seigneur, et il est même devenu
prédicateur à plein temps. Afin qu’il puisse se consacrer pleinement à son travail pour
le Seigneur et honorer l’engagement qu’il avait pris devant Lui, j’ai pris l’initiative
d’assumer la tâche difficile de gérer nos affaires domestiques. Bien que ce soit un
peu difficile et fatigant, mon cœur était rempli de joie et de paix, quelles que soient
les difficultés, car j’avais le Seigneur comme soutien.
L’année 1997 est arrivée et est passée, et j’ai fini par me rendre compte que les
149
sermons de mon mari ne contenaient plus la même lumière qu’auparavant. Chaque
fois que je lui demandais de faire quelque chose dans la maison, il prétextait qu’il
était occupé par son travail de prédication. Même lorsqu’il effectuait une tâche
ménagère, son cœur n’y était pas, et souvent il se mettait en colère après moi pour
des choses futiles. En apparence, je restais patiente et ne me disputais pas avec lui,
mais au fond de moi j’étais vraiment mécontente de sa conduite. La lourde charge
des travaux ménagers et la noirceur dans mon esprit me tourmentaient. Tout ce que
je pouvais faire, c’était me présenter devant le Seigneur pour prier et ouvrir mon cœur
au beau milieu de la nuit, quand tout le monde était endormi, et Lui demander de me
donner plus de foi et de force. Dans le même temps, j’espérais que le Seigneur
reviendrait bientôt pour me sauver de mon existence misérable.
Un jour d’avril 2000, en rangeant du linge, j’ai trébuché sur le sac de mon mari
et je me suis aperçue qu’il était rempli à craquer. Par curiosité, je l’ai ouvert, et j’ai vu
une Bible et un livre d’hymnes, ainsi qu’un livre tout neuf recouvert d’une protection.
Je me suis dit : « Comment se fait-il que je n’aie jamais vu ce livre ? C’est sûrement
quelque ouvrage de référence pour prêcher, ou bien les expériences d’un
personnage spirituel. Il faut que je le lise. Je peux peut-être y trouver de quoi nourrir
mon esprit. » Je l’ai ouvert par curiosité, et j’ai lu ce titre : « Ceux qui doivent être
rendus parfaits doivent subir le raffinement. » « Quel titre pour un roman ! » ai-je
pensé, « À en juger par ce titre, l’expérience de l’épurement n’est pas une mauvaise
chose ! J’entreprends maintenant un épurement que je ne peux pas éluder, il faut
donc que je lise cela attentivement pour savoir quelle est son expérience de
l’épurement. Ainsi, je pourrai trouver là-dedans un chemin de pratique. » J’ai alors
commencé à lire : « Les gens avaient l’habitude de prendre leurs résolutions
devant Dieu et disaient : “Peu importe ceux qui n’aiment pas Dieu, je dois
L’aimer.” Mais maintenant, tu fais face au raffinement. Ce n’est pas conforme
à tes notions, donc tu perds la foi en Dieu. Est-ce un amour authentique ? Tu
as lu l’histoire de Job à de nombreuses reprises. L’as-tu oubliée ? Le véritable
amour ne peut prendre forme qu’à partir de la foi. […] Lorsque tu fais face à
des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu.
Quand Dieu Se cache, tu dois avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton
premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu
150
fait, tu dois te soumettre à Son dessein et être plus disposé à maudire ta propre
chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois
satisfaire Dieu en dépit de toute réticence à te défaire de quelque chose que tu
aimes ou de larmes amères. Cela seul peut être appelé le véritable amour et la
foi. Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté
d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi, et tu dois avoir la volonté
de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer personnellement des
difficultés et à supporter la perte de tes intérêts personnels afin de satisfaire la
volonté de Dieu. Tu dois également avoir un cœur qui regrette de ne pas avoir
été en mesure de satisfaire Dieu dans le passé et être capable de regretter toi-
même maintenant. Aucune de ces choses ne peut manquer et Dieu te rendra
parfait par elles. Si tu ne remplis pas ces conditions, tu ne peux pas être rendu
parfait » (La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles m’ont vraiment touchée au
cœur. J’ai pleuré en lisant cela : n’était-ce pas précisément l’épreuve que j’étais en
train de traverser ? Dans le passé, j’avais décidé de me consacrer au Seigneur, avec
mon mari. J’étais parfaitement heureuse d’assumer toutes les charges qu’implique
la gestion d’un ménage afin de soutenir mon mari dans le travail qu’il accomplissait
pour le Seigneur à l’extérieur, même si c’était ardu et épuisant. Or, en raison de
difficultés à la maison et du manque de considération de mon mari à mon égard,
j’avais maintenant le sentiment constant d’avoir été lésée : j’étais en plein épurement
et je perdais la foi et l’amour qui m’avaient habitée auparavant. J’étais devenue
incapable de respecter la résolution que j’avais prise devant Dieu, et souvent je
pleurais seule, en secret. J’ai songé à la façon dont Job était capable de porter
témoignage pour Dieu au milieu d’une grande et pénible épreuve, sans perdre sa foi
en Lui. Il disait même : « L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel
soit béni ! » (Job 1:21). Comment avais-je pu oublier même cela ? J’ai alors été
pleine de regrets pour tout ce que j’avais fait en présence du Seigneur. Job préférait
souffrir et sacrifier ses intérêts plutôt que ne pas satisfaire Dieu. Or, malgré tant
d’années passées à croire au Seigneur, j’avais perdu foi en Lui. Je me plaignais à
Lui alors que je subissais l’épurement, et je n’exprimais pas le moins du monde mon
amour pour Lui ! Ayant réalisé cela, j’ai décidé en secret que je ne pouvais pas
continuer ainsi, que je devais soutenir mon mari dans son travail pour le Seigneur et
151
qu’il était normal que j’endure quelques souffrances.
À ce stade de ma réflexion, j’ai opéré mentalement un important virage salutaire.
J’ai trouvé que ces paroles étaient très éloquentes et qu’elles correspondaient très
bien à ma situation actuelle. Elles m’indiquaient un chemin de pratique, et en un rien
de temps j’ai retrouvé la force et la foi. Je me suis demandé : « Qui a prononcé ces
paroles ? Comment a-il pu avoir une vision aussi élevée ? J’ai lu des livres écrits par
des personnages spirituels célèbres, et même s’ils sont assez édifiants, ils ne sont
pas écrits de façon aussi claire et explicite et ne possèdent pas la vérité. De qui
proviennent vraiment ces paroles ? » J’étais fascinée par les paroles contenues dans
ce livre, et j’ai voulu continuer à les lire : plus je les lisais, plus je trouvais ces paroles
merveilleuses. Chaque phrase m’allait droit au cœur. Ces paroles me faisaient
comprendre que quelle que soit notre souffrance, nous devons suivre Dieu jusqu’au
bout et nous soumettre à Lui volontiers, malgré notre souffrance. Même si l’on
devient fragile au milieu d’une épreuve, on doit avoir foi dans le Seigneur et se fier à
Dieu pour tenir bon. Plus je lisais, plus je me sentais illuminée dans mon cœur et
plus j’avais le sentiment d’avoir un chemin de pratique. C’est alors que mon mari est
rentré, et je lui ai aussitôt demandé : « Où as-tu eu ce livre ? » Il a souri et m’a
répondu : « Je l’ai emprunté à quelqu’un, et je dois le lui rendre bientôt. » Je n’ai plus
rien dit.
Un jour, alors que je préparais le repas, j’ai entendu des bribes d’un hymne que
mon mari écoutait : « Qui n’adore pas ? Qui n’aspire pas à voir Dieu ? […] Jadis,
Dieu a partagé les joies et les peines de l’homme, et aujourd’hui, Il a été réuni
avec l’humanité, et Il partage des histoires du bon vieux temps avec lui. Après
qu’Il sortit de Judée, les gens ne purent trouver aucune trace de Lui. Ils
aspirent à rencontrer Dieu une fois de plus, ignorant qu’ils L’ont rencontré
aujourd’hui et qu’ils ont été réunis à Lui. Comment cela ne pourrait-il pas
remuer des pensées d’hier ? Il y a deux mille ans aujourd’hui, Simon, fils de
Jonas, le descendant des Juifs, vit Jésus, le Sauveur, mangea à la même table
que Lui, et après L’avoir suivi pendant de nombreuses années, il ressentit une
profonde affection pour Lui : il L’aima du fond de son cœur, il aima
profondément le Seigneur Jésus. Dieu a été réuni avec l’humanité, et Il partage
des histoires du bon vieux temps avec lui aujourd’hui » (« Deux mille ans à
152
soupirer », dans Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). Les paroles
de cet hymne reflétaient mes propres pensées les plus intimes et mon espérance du
retour du Seigneur. En les écoutant, j’ai pleuré, et j’ai pensé : « Depuis que je suis
croyante, il n’y a pas eu un seul jour où je n’ai pas pensé au Seigneur Jésus et espéré
qu’Il puisse revenir bientôt pour que nous puissions venir ensemble nous remémorer
les temps révolus. » Les paroles de cet hymne étaient vraiment authentiques et
émouvantes, et particulièrement propres à exprimer le sentiment d’espoir que les
gens ont du retour du Seigneur. J’ai laissé de côté le repas que je préparais, et j’ai
écouté avec toute mon attention. Il y a eu ensuite un autre hymne, dont le titre était :
« Un cœur fidèle à Dieu » : « Je ne demande rien d’autre dans ma vie, si ce n’est
que mes pensées d’amour pour Dieu et le désir de mon cœur soient acceptés
par Dieu » (Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). Je me suis dit :
« Qui écrit cet hymne ? Comment sa détermination peut-elle être aussi forte ? »
Cette phrase, en particulier, m’a paru vraiment enthousiasmante : « Je ne demande
rien d’autre dans ma vie, si ce n’est que mes pensées d’amour pour Dieu et le
désir de mon cœur soient acceptés par Dieu. » Un tel amour pour Dieu est si pur !
Avec la foi que j’avais dans le passé, je ne savais pas aimer le Seigneur, je voulais
seulement bénéficier de Sa grâce et poursuivre la paix et la joie. Cet hymne, ce jour-
là, a élargi ma vision du monde, et j’ai compris que ceux qui croient en Dieu doivent
L’aimer et ne doivent rien chercher pour eux-mêmes, que seul un tel amour peut être
pur. Cet hymne était vraiment bien écrit. En secret, au fond de moi, j’ai décidé de
poursuivre moi aussi cet objectif et d’aimer le Seigneur, que d’autres L’aiment ou
non.
Après avoir lu les paroles qui étaient dans ce livre et écouté ces hymnes, je me
suis mise à agir conformément à ce que tout cela disait. Quand mon mari retournait
à son travail sans avoir le temps de participer aux tâches ménagères, je n’étais plus
aussi affligée qu’auparavant. Quand les autres frères et sœurs faisaient une gaffe,
je pouvais me montrer tolérante parce que je voulais satisfaire Dieu. Je ne cherchais
qu’à aimer Dieu de tout mon cœur, comme ce que dit cet hymne.
Le temps des semailles est arrivé extrêmement vite. Un soir, tout en participant
au rangement, mon mari m’a dit : « Demain, il faut que j’aille dans une autre église,
en dehors de la ville. » Je lui ai immédiatement demandé : « Est-ce que tu seras de
153
retour dans les jours qui viennent ? » Il m’a répondu : « Je ne sais pas. Je ferai de
mon mieux pour revenir rapidement. Ne te stresse pas à cause du travail à faire ici,
à la maison. » J’ai tout de suite fait la tête, et j’ai pensé : « Tu me dis de ne pas me
stresser, mais comment puis-je ne pas me stresser ? Tu pars sans même savoir
quand tu reviendras, alors que tout le monde a déjà ensemencé les champs. Et nous,
nous n’avons même pas labouré les nôtres, et si nous ensemençons trop tard, nous
n’aurons pas une bonne récolte en automne. Et alors, on fera quoi ? Si seulement
mon mari finissait d’ensemencer avant d’aller aider les frères et sœurs ! » Ce soir-là,
allongée dans mon lit, j’ai été totalement incapable de trouver le sommeil. J’étais
complètement déstabilisée et je me disais : « La dernière fois que mon mari est parti,
il a été absent pendant plus de deux semaines, mais nous n’avions alors aucune
tâche agricole. Là, c’est un moment critique pour les semailles, et s’il s’absente à
nouveau pendant deux semaines, qu’est-ce que je vais faire ? Je devrais peut-être
lui demander de trouver un collaborateur pour faire ce travail. » Cependant, j’y ai
réfléchi un peu plus : « Non, cela ne fera pas l’affaire. Les frères et sœurs comptent
sur son aide. S’il n’y va pas, est-ce que ce ne sera pas une offense envers le
Seigneur ? » Au milieu de cet épurement, je me suis présentée devant le Seigneur
et j’ai prié : « Seigneur ! Ce n’est pas que je ne veuille pas que mon mari aille aider
les frères et sœurs, c’est simplement que nous devons ensemencer les champs
maintenant. Je ressens réellement les effets de cet épurement et je ne sais pas quoi
faire. Seigneur ! Je Te demande de m’aider, de préserver mon cœur et de faire que
je ne sois pas perturbée par tout cela. » Après ma prière, les paroles suivantes me
sont très clairement venues à l’esprit : « Quelle que soit ta stature réelle, tu dois
d’abord posséder la volonté d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi,
et tu dois avoir la volonté de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer
personnellement des difficultés et à supporter la perte de tes intérêts
personnels afin de satisfaire la volonté de Dieu » (« Ceux qui doivent être rendus
parfaits doivent subir le raffinement », dans La Parole apparaît dans la chair). Ces
paroles me sont tout de suite allées droit au cœur et m’ont considérablement
illuminée. Je me suis dit : « C’est exact ! Celui qui veut satisfaire le Seigneur doit se
résoudre à supporter des épreuves et doit être heureux de souffrir dans sa chair et
de voir ses intérêts personnels sacrifiés, dans la mesure où il s’agit de se conformer
154
à la volonté de Dieu ! » Ces paroles m’ont donné la foi, et je me suis dit : « Si les
champs doivent être ensemencés un peu tard, qu’il en soit ainsi ! Ce que nous
récoltons dépend de Dieu, et que mon mari travaille pour le Seigneur, c’est ce qui
est le plus important. » À cette pensée, je me suis sentie soulagée au fond de moi,
et je me suis rapidement endormie. Le lendemain matin, j’ai dit à mon mari : « Va
faire ton travail pour le Seigneur et ne te soucie de rien. Reviens quand tu pourras,
et ce sera très bien. Je me soumettrai à ce que le Seigneur arrangera. » À l’idée que
j’agissais de manière à satisfaire le Seigneur, j’ai ressenti de la joie et de la stabilité
dans mon cœur.
Mon mari est revenu quelques jours plus tard, et il m’est apparu comme une
personne totalement différente. Il m’a aidée dans les tâches ménagères et m’a même
dit : « Tu travailles trop dur ! Ces dernières années, j’ai été assez dur avec toi pour
la gestion de toutes nos tâches, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison.
J’en suis conscient. Je suis allé au travail sans partager avec toi le fardeau des
tâches ménagères. Dorénavant, je t’aiderai davantage chaque fois que j’en aurai le
temps. » J’ai été très touchée en entendant cela, car il ne m’avait encore jamais parlé
de cette façon. Je me suis dit : « Depuis qu’il lit ce livre, j’ai assisté à une
transformation considérable chez lui. Non seulement ses sermons sont remplis de
lumière, mais son attitude vis-à-vis de moi est différente. Lire la Bible pendant toutes
ces années ne l’a pas changé, mais là, il a vraiment beaucoup changé en peu de
temps. On dirait que les paroles qui sont dans ce livre ont réellement le pouvoir de
changer les gens ! » En même temps, j’ai eu le sentiment que le contenu de ce livre
m’avait été très profitable également. Sa lecture m’avait donné foi et force, et quand
j’avais agi conformément à ce qu’il disait, l’insatisfaction que je ressentais vis-à-vis
de mon mari s’était dissipée. Enfin, grâce à la lecture de ce livre, son attitude envers
moi a aussi changé : il a su me témoigner de la considération et se soucier de moi.
Tous ces changements m’ont fait ressentir plus profondément que le contenu de ce
livre est vraiment chargé de pouvoir et d’autorité. Je me suis cependant demandé
qui avait pu écrire les paroles qui sont dans ce livre. Je n’avais pas trouvé la réponse.
Un jour, deux mois plus tard, mon mari m’a déclaré qu’il voulait m’emmener
assister à une réunion. J’ai eu l’impression que cette réunion allait être quelque chose
de très spécial, car autrement il ne m’emmènerait pas. Très enthousiaste, j’étais
155
impatiente de revoir ce livre. Le lendemain, mon mari et moi, ainsi que deux sœurs,
prenions joyeusement la route pour nous rendre chez une sœur. Il y avait là un
certain nombre d’autres frères et sœurs, et parmi eux une trentenaire qui a échangé
avec nous beaucoup de vérités sur l’œuvre de Dieu des derniers jours tout en citant
l’Écriture. Mon cœur s’illuminait à mesure que je l’écoutais, et j’ai ainsi compris
clairement un certain nombre de versets de la Bible que je n’avais jamais compris
jusqu’alors, ainsi que le retour de Dieu pour accomplir l’œuvre du jugement. Je me
suis dit : « Comment se fait-il que son échange soit si merveilleux, qu’elle puisse
expliquer la Bible si clairement ? Comment fait-elle pour la comprendre aussi
bien ? » C’est alors que cette sœur nous a dit d’une voix assurée, avec le sourire :
« J’aimerais vous annoncer, mes frères et sœurs, une très bonne nouvelle qui est
vraiment enthousiasmante. Le Seigneur Jésus que nous espérions depuis longtemps
est revenu parmi nous incarné pour accomplir Sa nouvelle œuvre, pour prononcer
des paroles et dévoiler toutes les vérités et tous les mystères, pour révéler les
mystères des trois étapes de l’œuvre de Dieu, Son plan de gestion de six mille ans,
les incarnations de Dieu et la Bible. Tout ce que j’ai partagé dans mon échange
d’aujourd’hui provient des paroles qui ont été prononcées par Dieu. » Tous les frères
et sœurs qui participaient et moi-même, en entendant cette grande nouvelle, nous
avons enfin compris : il s’est avéré que si cette sœur avait une si bonne
compréhension des choses, c’était parce que le Seigneur, qui était revenu, avait
partagé tout cela avec l’humanité. Maintenant, nous aussi nous entendions la voix
du Seigneur. Nous nous sommes tous embrassés joyeusement, et nous avons versé
des larmes d’exaltation. L’exubérance était à son comble. J’étais si heureuse que
j’avais envie de sauter de joie, et je me suis dit : « J’ai toujours espéré que le
Seigneur Jésus reviendrait bientôt, et maintenant Il est réellement revenu ! Je suis si
incroyablement heureuse de pouvoir accueillir le retour du Seigneur Jésus durant
tout le reste de mon existence ! »
Alors que la réunion était sur le point de se terminer, la sœur nous a donné, à
chacun d’entre nous, un livre intitulé Le jugement commence par la maison de Dieu.
En tenant précieusement dans mes deux mains ce livre de paroles de Dieu, j’ai
soudain pensé au livre que j’avais lu auparavant. Se pouvait-il que ce soit le même ?
De retour chez nous, j’ai tout de suite demandé à mon mari : « Le livre que j’avais vu
156
ce jour-là, est-ce que c’était le même que celui que la sœur nous a donné
aujourd’hui ? » Il a souri et m’a répondu : « En effet. » J’ai eu l’impression de me
réveiller d’un rêve. Cette voix était celle de Dieu, finalement : la voix du Seigneur
Jésus revenu, la voix de Dieu ! Il n’était pas étonnant que ces paroles m’aient autant
touchée, qu’elles m’aient donné la foi et la force, qu’elles m’aient changée et qu’elles
m’aient débarrassée de ma souffrance. J’ai alors adressé à mon mari ce reproche :
« Pourquoi m’as-tu caché que tu avais accepté la nouvelle œuvre de Dieu ? » Il m’a
répondu : « À l’époque, je voulais vraiment te le dire, mais la plupart des membres
de ta famille sont prédicateurs dans les cercles religieux, et ils s’opposent à l’œuvre
de Dieu dans les derniers jours et la condamnent. Ils n’arrêtent pas de nous faire
obstacle quand nous voulons étudier le vrai chemin. J’ai eu peur de ne pas pouvoir
te l’expliquer assez clairement et que les gens de ta famille s’en aperçoivent, et
aussitôt qu’ils auraient surgi d’un peu partout pour te déranger et te mettre des bâtons
dans les roues, non seulement cela aurait compromis ta chance de salut, mais cela
aurait aussi fait de moi un scélérat ! J’ai donc décidé de te le dire une fois que je
l’aurais examinée et que j’y verrais plus clair. » Grâce à cette explication, le
malentendu entre mon mari et moi a pris fin et je n’en ai été que plus reconnaissante
pour le salut que Dieu m’accorde. J’ai décidé de lire attentivement ce livre des
paroles de Dieu.
La lecture des paroles de Dieu Tout-Puissant a été une nourriture pour mon
esprit assoiffé. Je n’aurais jamais pensé que je pourrais entendre de mes propres
oreilles les paroles du Seigneur revenu, être élevée devant Dieu ou me retrouver
face à Lui. J’ai été particulièrement reconnaissante envers Dieu pour Son amour et
Son salut. Une dizaine de jours plus tard, mon mari et moi avons travaillé avec les
sœurs qui diffusent l’Évangile pour amener en présence de Dieu Tout-Puissant les
autres frères et sœurs de notre Église ayant une foi véritable dans le Seigneur.

157
14. Le Seigneur est apparu en Orient

Par Qiu Zhen, Chine


Un jour, ma petite sœur m’a appelée pour me dire qu’elle était rentrée de son
séjour dans le nord du pays et qu’elle avait quelque chose d’important à
m’annoncer. Elle m’a demandé de venir la voir immédiatement. J’avais le
pressentiment qu’il était arrivé quelque chose de grave, donc je me suis exécutée
sans attendre. Mon inquiétude ne s’est dissipée qu’une fois que je suis arrivée chez
elle et l’ai vue en train de lire un livre. Quand elle m’a vue entrer, elle s’est levée
d’un bond et s’est exclamée d’un ton joyeux : « Qiu Zhen ! J’ai entendu une bonne
nouvelle pendant mon voyage dans le nord : le Seigneur Jésus est revenu ! »
À ces mots, j’ai songé distraitement : « L’Éclair Oriental témoigne du retour du
Seigneur Jésus depuis quelques années. Ma sœur aurait-elle accepté l’Éclair
Oriental ? » Avant que je puisse dire un mot, elle m’a dit avec sérieux : « Ah, Qiu
Zhen ! Le Seigneur s’est réincarné et est venu dans notre pays, en Chine. » Je me
suis empressée de lui répondre : « Ne crois pas tout ce qu’on te dit. Est-ce que
Dieu peut venir en Chine ? La Bible dit très clairement : “Ses pieds se poseront
en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du
côté de l’orient ; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient
et à l’occident, Et il se formera une très grande vallée : Une moitié de la
montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi” (Zacharie
14:4). Dieu viendra en Israël, Il ne peut pas le faire en Chine. Tu travailles pour le
Seigneur et tu ne le sais même pas ? »
« Avant, je pensais comme toi, m’a-t-elle répondu sincèrement. Grâce aux
paroles de Dieu Tout-Puissant et aux échanges avec les frères et sœurs, je me
suis rendu compte que le Seigneur s’était vraiment incarné en Chine. Les Écritures
dont tu parles sont une prophétie. On ne peut pas interpréter les prophéties comme
bon nous semble. Elles se réalisent et deviennent visibles pour l’homme par le biais
de l’œuvre de Dieu. Quand le Seigneur Jésus est venu œuvrer, ni Pierre, ni la
Samaritaine, ni l’eunuque d’Éthiopie ne se sont accrochés au sens littéral des
prophéties de la Bible. Ce sont plutôt les faits – les paroles du Seigneur Jésus et
l’œuvre qu’Il a menée à bien – qui ont confirmé pour eux que le Messie était bien

158
venu sous les traits du Seigneur Jésus. Ils ont tous suivi les pas de Dieu et ont reçu
le salut du Seigneur. Quant aux pharisiens qui, eux, s’en sont tenus au sens littéral
des prophéties de la Bible, ils ont tous traité le Seigneur Jésus, le Messie qui était
déjà venu, comme une personne ordinaire. Ils ont renié le Seigneur Jésus, Lui ont
résisté, L’ont condamné et, au final, L’ont crucifié, ce qui leur a valu d’être punis
par Dieu. La question de la venue du Seigneur n’est pas à prendre à la légère, Qiu
Zhen, et on doit craindre Dieu dans notre cœur. Ne fais surtout pas de jugement
trop hâtif sur ce sujet-là ! »
J’ai jeté un regard à ma sœur avant de brandir la Bible : « L’Éternel Dieu a
promulgué la loi en Israël et c’est aussi là-bas que le Seigneur Jésus a été crucifié.
La Chine est dirigée par un parti athée, pourquoi Dieu viendrait-Il ici ? On croit au
Seigneur depuis de nombreuses années, et on ne doit surtout pas prendre pour
argent comptant tout ce qu’on nous dit ! »
« Qiu Zhen, a répondu ma sœur anxieusement, quand le Seigneur Jésus
accomplissait Son œuvre à cette époque-là, les pharisiens ont résisté au Seigneur
et ont dit : “Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète”
(Jean 7:52). “Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ ?” (Jean 7:41). Alors
qu’en réalité, le Seigneur Jésus a grandi à Nazareth, en Galilée. La Bible dit : “O
profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses
jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles ! Car Qui a connu la
pensée du Seigneur, Ou qui a été son conseiller ?” (Romains 11:33-34). Comment
pouvons-nous comprendre la sagesse de Dieu ? Notre esprit n’est pas capable
d’analyser Son œuvre. Nous attendons impatiemment la venue du Seigneur,
chaque jour. Maintenant que le Seigneur est vraiment revenu, nous raterons
l’occasion de L’accueillir et nous aurons beaucoup de remords, si nous nous en
tenons à nos notions, sans chercher ni investiguer ! »
Voyant que ma sœur était très sérieuse, je me suis dit : « Elle croit sincèrement
au Seigneur. C’est une personne réfléchie qui sait ce qu’elle veut et qui se montre
généralement prudente dans ce qu’elle fait. Pour quelque chose d’aussi important
que la venue du Seigneur, il y a encore moins de chance qu’elle croie aveuglément
ce qu’on lui dit. Puisqu’elle a maintenant accepté l’Éclair Oriental, se pourrait-il que
le Seigneur soit vraiment revenu et œuvre en Chine ? » Puis une autre pensée m’a
159
traversé l’esprit : « Comment peut-Il œuvrer en Chine ? C’est impensable ! » D’un
ton ferme, j’ai répondu : « La Bible est comme un mille-feuilles que chaque
personne interprète différemment. La Bible prophétise que Dieu descendra en
Israël dans les derniers jours. En plus, la plupart des Chinois vénèrent Bouddha et
le gouvernement a toujours persécuté les croyances religieuses. Dieu ne viendra
pas accomplir Son œuvre en Chine ! »
« Qiu Zhen, m’a répondu ma sœur avec empressement, le Seigneur est
revenu. Il est apparu en Chine pour œuvrer. C’est très important. Je viens juste
d’accepter l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, donc je ne saurais
pas très bien t’expliquer cet aspect de la vérité, mais les frères et sœurs de l’Église
de Dieu Tout-Puissant témoignent de façon vraiment édifiante. Je leur demanderai
d’échanger avec toi ! » Après un geste de la main, j’ai dit : « Ne t’embête pas. Je
m’en vais. » Une fois de retour chez moi, je me suis assise sur le canapé,
impassible, et j’ai réfléchi à ce que ma sœur m’avait dit. Dans ma tête, les pensées
fusaient et je ne trouvais pas la sérénité. Je m’étais toujours attendue à ce que le
Seigneur Jésus arrive sur la montagne des Oliviers, alors comment ma sœur
pouvait-elle dire, du jour au lendemain, que le Seigneur était venu en Chine ?
Comment était-ce possible ? Je ne cessais de feuilleter la Bible, sans trouver le
moindre chapitre ou verset qui prédise la venue du Seigneur en Chine pour œuvrer.
« Quand le Seigneur Jésus accomplissait Son œuvre à cette époque-là, les
pharisiens ont résisté au Seigneur et ont dit : “Examine, et tu verras que de la
Galilée il ne sort point de prophète” (Jean 7:52). “Est-ce bien de la Galilée que doit
venir le Christ ?” (Jean 7:41). Alors qu’en réalité, le Seigneur Jésus a grandi à
Nazareth, en Galilée… » Les paroles de ma sœur me revenaient régulièrement à
l’esprit. J’ai alors pensé que ce qu’elle avait dit était vrai. J’alternais entre parcourir
la Bible et réfléchir à ce que ma sœur avait dit. Les pensées se bousculaient dans
ma tête, et je ne savais pas quelle était la meilleure position à adopter. J’en ai alors
appelé à Dieu en mon cœur : « Seigneur, que dois-je faire ? Ô Seigneur, où
descendras-Tu, exactement ? »
Quelques jours plus tard, ma sœur est venue me retrouver. Dès qu’elle est
entrée chez moi, elle a annoncé en souriant : « Qiu Zhen, Sœur Xie et Sœur Hao
de l’Église de Dieu Tout-Puissant sont venues chez moi pour me soutenir. Elles
160
croient en Dieu Tout-Puissant depuis longtemps et comprennent bien plus de
choses que moi. S’il y a quoi que ce soit que tu ne saisis pas sur le retour du
Seigneur, va échanger avec elles. » J’ai alors songé : « Je crois au Seigneur
depuis des années et j’ai toujours attendu Sa venue. Est-Il vraiment venu ? Je
devrais peut-être saisir cette occasion d’échanger avec elles. » J’ai ainsi suivi ma
sœur jusqu’à chez elle. Les deux sœurs m’ont accueillie très chaleureusement dès
mon arrivée et se sont montrées très cordiales. Elles m’ont demandé de leur
signaler si j’avais la moindre question, afin que nous puissions échanger toutes
ensemble. J’ai donc demandé : « Vous dites que le Seigneur Jésus est déjà revenu
et qu’Il œuvre en Chine. Existe-t-il le moindre fondement pour étayer cela dans la
Bible ? » Sœur Hao a souri avant de prendre la parole : « Il y a bel et bien, ma
sœur, des prophéties dans la Bible sur la venue du Seigneur en Chine pour
accomplir Son œuvre dans les derniers jours. » Abasourdie, j’ai demandé :
« Comment est-ce possible ? J’ai lu la Bible de nombreuses fois, mais je n’ai rien
trouvé dedans à ce sujet. Où se trouve le fondement de votre argument dans la
Bible ? » « Ma sœur, m’a patiemment répondu Sœur Hao, lisons deux versets des
Écritures et vous comprendrez. Dans Malachie 1:11, il est écrit : “Car depuis le
lever du soleil jusqu’à son couchant, Mon nom est grand parmi les nations
[…]. Dit l’Éternel des armées.” Puis dans l’Évangile selon Matthieu 24:27, il est
écrit : “Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident,
ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme.” Grâce à ces deux versets des
Écritures, on voit clairement que Dieu descendra à l’Orient du monde, c’est-à-dire
en terres païennes. Nous savons tous que la Chine est à l’Orient du monde. Les
deux premières étapes de l’œuvre de Dieu se sont déroulées en Israël. Du point
de vue d’Israël, la Chine est une nation païenne. Par conséquent, la venue de Dieu
en Chine pour apparaître et accomplir Son œuvre dans les derniers jours réalise
bien ces prophéties. » Après avoir écouté l’échange des sœurs et réfléchi au sens
de ces deux versets, j’ai trouvé que leur échange m’avait vraiment illuminée. Même
si je les avais déjà lus, je n’avais jamais compris que ces versets faisaient référence
au retour du Seigneur en Orient, plus précisément en Chine. En écoutant leur
explication, j’avais le sentiment que leur échange prenait sa source dans l’éclairage
du Saint-Esprit.
161
Sœur Hao a alors annoncé : « Voyons ce que dit Dieu Tout-Puissant. “À
travers tout l’univers, J’accomplis Mon œuvre et, à l’Est, le tonnerre retentit
sans fin, ébranlant toutes nations et confessions. C’est Ma voix qui a guidé
tous les hommes vers le présent. Je ferai en sorte que tous les hommes
soient conquis par Ma voix, qu’ils tombent dans ce courant et se soumettent
devant Moi, car il y a longtemps que J’ai repris Ma gloire et que Je l’ai fait
jaillir de nouveau à l’Est. Qui ne désire pas voir Ma gloire ? Qui n’attend pas
impatiemment Mon retour ? Qui n’a pas soif de Ma réapparition ? Qui ne se
languit pas de Ma beauté ? Qui ne viendrait pas à la lumière ? Qui ne
contemplerait pas la richesse de Canaan ? Qui ne désire pas le retour du
Rédempteur ? Qui n’adore pas le Grand Tout-Puissant ? Ma voix se diffusera
sur toute la terre ; Je souhaite, devant Mes élus, leur adresser davantage de
paroles. Comme les puissants tonnerres qui ébranlent les montagnes et les
rivières, J’adresse Mes paroles à l’univers entier et à l’humanité. Par
conséquent, les paroles de Ma bouche sont devenues le trésor de l’homme,
et tous les hommes chérissent Mes paroles. L’éclair jaillit de l’Est jusque
dans l’Ouest. Mes paroles sont telles que l’homme répugne à les abandonner.
En même temps, il les trouve impénétrables, mais se réjouit en elles d’autant
plus. Comme un enfant nouveau-né, tous les hommes sont heureux et joyeux
et célèbrent Ma venue. Par Ma voix, Je ferai venir tous les hommes devant
Moi. Dès lors, J’entrerai officiellement dans la race des hommes de sorte
qu’ils viendront Me vénérer. Avec la gloire qui émane de Moi et les paroles
de Ma bouche, Je ferai en sorte que tous les hommes viennent devant Moi et
voient que l’éclair brille de l’Est et que Je suis aussi descendu sur le “Mont
des Oliviers” qui est à l’Est. Ils verront que Je suis sur terre depuis longtemps
déjà, non plus comme le Fils des Juifs, mais comme l’Éclair Oriental. Car Je
suis ressuscité depuis longtemps et J’ai quitté le sein de l’humanité, puis Je
Me suis à nouveau manifesté dans la gloire parmi les hommes. Je suis Celui
à qui un culte a été rendu pendant des siècles avant aujourd’hui et Je suis
aussi le nourrisson délaissé par les Israélites pendant des siècles avant
aujourd’hui. De plus, Je suis le Dieu tout-puissant resplendissant de gloire
de l’ère présente ! Que tous viennent devant Mon trône et voient Ma face
162
glorieuse, entendent Ma voix et contemplent Mes actions. Telle est
l’intégralité de Ma volonté ; c’est la fin et l’apogée de Mon plan, ainsi que
l’objet de Ma gestion. Que toutes les nations Me vénèrent, que toute langue
Me reconnaisse, que tout homme mette sa foi en Moi, et que tout peuple se
soumette à Moi !” (« Les sept tonnerres grondent – prophétisant que l’Évangile du
Règne se répandra à travers tout l’univers », dans La Parole apparaît dans la chair).
On sait tous que Dieu a apporté lors de Sa première incarnation l’Évangile du
royaume des cieux, qui s’est répandu de l’Occident jusqu’en Orient. On n’a
absolument jamais envisagé que Dieu puisse revenir dans la chair en Orient, en
Chine, apportant ainsi l’éternel évangile et réalisant l’œuvre du jugement, de la
purification et du salut des hommes. Cette fois-ci, l’œuvre de Dieu se répandra
d’Orient en Occident. »
À ces mots, j’ai interrompu la sœur et, perplexe, je lui ai demandé : « Ma sœur,
la Bible dit que l’Éternel Dieu a accompli Son œuvre en Israël et que l’œuvre du
Seigneur Jésus s’est déroulée en Judée. Les deux premières étapes de l’œuvre
de Dieu ont eu lieu en Israël, donc le retour du Seigneur devrait aussi se faire en
Israël. Comment pouvez-vous dire qu’Il viendra en Chine ? » Avec un sourire,
Sœur Hao m’a expliqué : « On pense que le Seigneur accomplira forcément Son
œuvre en Israël à Son retour parce que les deux premières étapes de l’œuvre de
Dieu se sont déroulées là-bas. Or, cette logique est-elle en accord avec les faits ?
Dieu est-Il seulement le Dieu des Israélites ? Dieu n’administre-t-Il et ne sauve-t-Il
que les Israélites ? Voyons ce que dit Dieu Tout-Puissant. »
Sœur Xie a ouvert le livre des paroles de Dieu et s’est mise à lire : « Quand le
Sauveur arrive au cours des derniers jours, s’Il était encore appelé Jésus, et
qu’Il était une fois de plus né en Judée, et faisait Son œuvre en Judée, cela
prouverait que Je n’ai créé que le peuple d’Israël et seulement racheté le
peuple d’Israël, et que Je n’ai rien à voir avec les païens. Cela ne serait-il pas
en contradiction avec Mes paroles qui disent que “Je suis le Seigneur qui a
créé les cieux et la terre et toutes choses” ? J’ai quitté la Judée et Je fais Mon
œuvre parmi les païens parce que Je ne suis pas seulement le Dieu du peuple
d’Israël, mais le Dieu de toutes les créatures. J’apparais parmi les païens au
cours des derniers jours parce que Je ne suis pas seulement l’Éternel, le Dieu
163
du peuple d’Israël, mais en plus, parce que Je suis le Créateur de tous Mes
élus parmi les païens. J’ai non seulement créé Israël, l’Égypte et le Liban,
mais aussi créé toutes les nations païennes au-delà d’Israël. Et grâce à cela,
Je suis le Seigneur de toutes les créatures. J’ai simplement utilisé Israël
comme point de départ de Mon œuvre, J’ai utilisé la Judée et la Galilée
comme les forteresses de Mon œuvre de rédemption, et J’utilise les nations
païennes comme la base à partir de laquelle Je vais mettre fin à toute l’ère »
(« Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît
dans la chair). « Je ferai savoir à tous les gens que Je ne suis pas seulement
le Dieu des Israélites, mais aussi le Dieu de toutes les nations des païens,
même celles que J’ai maudites. Je laisserai tous les gens voir que Je suis le
Dieu de toute la création. C’est Ma plus grande œuvre, le but de Mon plan de
travail pour les derniers jours et la seule œuvre qui doit être accomplie dans
les derniers jours » (« L’œuvre d’évangélisation est aussi une œuvre pour sauver
l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair). « Il a dirigé les Israélites, est
né en Judée, et Il est aussi né dans une nation païenne. Tout Son travail n’est-
il pas fait pour l’ensemble de l’humanité qu’Il a créée ? Est-ce qu’Il aime les
Israélites au centuple et déteste les païens mille fois plus ? N’est-ce pas votre
conception ? C’est vous qui ne reconnaissez pas Dieu, ce n’est pas que Dieu
n’a jamais été votre Dieu. C’est vous qui rejetez Dieu, et non Dieu qui ne veut
pas être votre Dieu. Lesquels des êtres créés ne sont pas dans les mains du
Tout-Puissant ? En vous conquérant aujourd’hui, le but n’est-il pas que vous
reconnaissiez que Dieu est votre Dieu ? Si vous maintenez toujours que Dieu
est le Dieu d’Israël seulement et que la maison de David en Israël est à
l’origine de la naissance de Dieu et qu’aucune autre nation qu’Israël n’est
qualifiée pour “produire” Dieu, et qu’encore moins une famille païenne peut
recevoir personnellement le travail de l’Éternel, si vous pensez encore ainsi,
cela ne fait-il pas de vous des contestataires obstinés ? […] Vous ne croyez
pas en Dieu depuis très longtemps, mais vous avez beaucoup de notions à
Son sujet, au point que vous n’osez pas une seconde penser que le Dieu des
Israélites daignerait vous “faire la grâce” de Sa présence. Encore moins
osez-vous penser que vous pourriez voir Dieu personnellement, étant
164
donnée votre souillure. Vous n’avez jamais pensé également que Dieu
pouvait descendre personnellement dans une terre païenne. Il peut
descendre sur le mont Sinaï ou sur le mont des Oliviers et apparaitre aux
Israélites. Les païens (les gens en dehors d’Israël) ne sont-ils pas tous les
objets de Sa haine ? Comment pourrait-Il travailler personnellement parmi
eux ? Depuis de nombreuses années, vous développez ces notions qui sont
profondément enracinées en vous. Le but de vous conquérir aujourd’hui est
de pulvériser ces notions. Vous avez vu Dieu apparaitre personnellement
parmi vous, non sur le mont Sinaï ou sur le mont des Oliviers, mais parmi
ces gens qu’Il n’a jamais dirigés dans le passé » (« La vérité intérieure de
l’œuvre de la conquête (3) », dans La Parole apparaît dans la chair). « Si Son
travail actuel était réalisé parmi les Israélites, à la fin de Son plan de gestion
de six mille ans, tout le monde croirait que Dieu est seulement le Dieu des
Israélites, que seuls les Israélites sont le peuple élu de Dieu, que seuls les
Israélites méritent d’hériter la bénédiction et la promesse de Dieu. Pendant
les derniers jours, Dieu est incarné dans la nation païenne du grand dragon
rouge. Il a accompli l’œuvre de Dieu comme le Dieu de toute la création ; Il a
achevé tout Son travail de gestion, et Il mettra fin à la partie centrale de Son
œuvre dans la nation du grand dragon rouge. Le noyau de ces trois étapes
de travail est le salut de l’homme, ce qui veut dire que toute la création adore
le Seigneur de la création. Par conséquent, chaque étape de ce travail est
très significative ; Dieu ne fera absolument rien qui n’ait de sens ou de
valeur » (« Dieu est le Seigneur de toute la création », dans La Parole apparaît
dans la chair).
Sœur Hao a ensuite échangé avec moi : « Par le passé, nous avons déterminé
dans notre cœur que Dieu était le Dieu des Israélites parce que les deux premières
étapes de Son œuvre avaient été réalisées en Israël. C’est en Israël qu’est née et
que s’est basée l’œuvre de Dieu. On pensait donc que Son œuvre ne pouvait pas
être menée ailleurs, que l’évangile pouvait seulement provenir de ce pays et que
seuls les Israélites étaient vraiment les élus de Dieu. Par conséquent, si Dieu
réalisait une fois de plus l’étape finale de Son œuvre en Israël, alors on serait
encore plus persuadés qu’il n’y a que là-bas qu’Il puisse accomplir Son œuvre, qu’Il
165
ne peut bénir que les Israélites et qu’Il ne se préoccupe pas des païens. Dans les
derniers jours, Dieu a choisi de mener à bien Son œuvre de jugement et de
purification des hommes dans un pays païen, là où se love le grand dragon rouge :
la Chine. Il renverse ainsi les notions de tous afin que les gens voient vraiment qu’Il
n’est pas seulement le Dieu des Israélites, mais aussi le Dieu de toutes les nations
païennes et de tous les êtres créés. Il ne bénit pas que les Israélites, mais aussi
les païens. C’est l’accomplissement de l’œuvre selon laquelle “Dieu est le
Seigneur de toute la création”. Il est clair que Son choix d’œuvrer en Chine dans
les derniers jours est extrêmement significatif. Dieu est vraiment omnipotent et
sage. »
En écoutant l’échange de la sœur, je me suis mise à réfléchir. « Oui, ai-je
songé, Dieu est le Seigneur de toute la création. N’a-t-Il pas créé l’humanité entière ?
Dieu ne sauve pas que les Israélites, mais aussi le peuple chinois. Le fait qu’Il
vienne œuvrer en Chine aujourd’hui ne montre-t-il pas Son amour pour les païens ?
On dirait bien que je ne comprends vraiment pas Sa volonté ! » À cette pensée, j’ai
eu un peu honte. D’un ton plus conciliant, j’ai répondu : « Je comprends ce que
vous dites, ma sœur. Si Dieu œuvrait de nouveau en Israël, nous Le délimiterions
et penserions qu’Il n’est que le Dieu des Israélites. Dieu œuvre de cette façon
aujourd’hui pour détruire les notions des gens et leur faire comprendre qu’Il est le
Seigneur de tous les êtres créés, qu’Il peut accomplir Son œuvre en Israël et en
Chine, et donc pour que nous ne délimitions pas Son œuvre. On dirait bien que je
me suis vraiment montrée idiote et ignorante en délimitant l’œuvre de Dieu en
fonction de mes propres notions et idées ! Cela dit, il reste une chose que je ne
comprends pas. Il y a beaucoup de pays dans le monde, comme en Europe ou en
Amérique du Nord, où le protestantisme et le catholicisme sont les religions
dominantes et où Dieu a toujours été vénéré. Ne serait-il pas plus facile pour Lui
d’aller accomplir Son œuvre de jugement et de purification des hommes dans ces
pays-là ? La Chine est un pays athée, plein d’idolâtres, où le gouvernement
persécute avec acharnement ceux qui croient en Dieu. Pourquoi Dieu viendrait-Il
œuvrer ici ? »
Sœur Xie a répondu en souriant : « Ma sœur, vous posez une question tout à
fait cruciale ! Pourquoi Dieu a-t-Il choisi d’accomplir Son œuvre de jugement et de
166
purification en Chine ? On ne peut comprendre cet aspect de la vérité qu’en
saisissant l’objectif et le sens de l’accomplissement de Son œuvre en Israël et en
Chine. Voyons ce que dit la parole de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : “L’Ancien
Testament rapporte les paroles de l’Éternel aux Israélites et Son travail en
Israël ; le Nouveau Testament rapporte l’œuvre de Jésus en Judée. Mais
pourquoi la Bible ne contient-elle aucun nom chinois ? Parce que les deux
premières parties de l’œuvre de Dieu ont été réalisées en Israël, parce que le
peuple d’Israël était le peuple choisi, c’est-à-dire qu’il a été le premier à
accepter le travail de l’Éternel. Les gens du peuple d’Israël étaient les moins
corrompus de toute l’humanité, et au commencement, ils tournaient leurs
esprits vers Dieu et Le révéraient. Ils obéissaient aux paroles de l’Éternel et
servaient toujours dans le temple, et ils portaient des habits sacerdotaux ou
des couronnes. Ils furent les premiers à adorer Dieu, les premiers à être
l’objet de Son travail. Ces gens furent un exemple et un modèle pour
l’ensemble de l’humanité. Ils furent des exemples et des modèles de sainteté
et de justice. Des hommes comme Job, Abraham, Lot, ou Pierre et Timothée,
ils étaient tous des Israélites, et les plus saints des exemples et des modèles.
Israël a été le premier pays à adorer Dieu parmi les hommes, et plus de justes
sont venus de ce pays que de partout ailleurs. Dieu les a perfectionnés afin
de pouvoir mieux gouverner l’humanité dans tous les pays à l’avenir. Leurs
succès et la justice de leur culte de l’Éternel ont été rapportés afin qu’ils
puissent servir d’exemples et de modèles pour les peuples en dehors d’Israël
au cours de l’ère de la Grâce, et leurs actions se sont maintenues pendant
plusieurs milliers d’années de travail, jusqu’à nos jours” (« La vision de
l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair). “Le travail de
l’Éternel fut la création du monde, ce fut le commencement ; cette étape de
travail est la fin du travail, c’est la conclusion. Au commencement, l’œuvre
de Dieu a été réalisée parmi les élus d’Israël, et ce fut l’aurore d’une nouvelle
époque dans le plus saint de tous les lieux. La dernière étape de travail est
réalisée dans le plus impur de tous les pays, pour juger le monde et mener
l’ère à sa fin. Dans la première étape, l’œuvre de Dieu a été faite dans le plus
brillant de tous les lieux, et la dernière étape est réalisée dans le plus sombre
167
de tous les lieux ; cette obscurité sera chassée, la lumière jaillira et tous les
gens seront conquis. Lorsque les gens de ce plus impur et plus sombre de
tous les lieux auront été conquis et que l’ensemble de la population aura
reconnu qu’il y a un Dieu, qui est le vrai Dieu, et que chaque personne sera
absolument convaincue, alors, commencera le travail de la conquête dans
l’univers entier. Cette étape de travail est symbolique : une fois que le travail
de cette ère sera terminé, le travail de six mille ans de gestion arrivera à sa
fin. Une fois que ceux qui vivent dans le plus sombre de tous les lieux auront
été conquis, il va sans dire que la même conquête sera réalisée partout
ailleurs. En tant que tel, seulement le travail de la conquête en Chine porte
un symbolisme signifiant. La Chine incarne toutes les forces des ténèbres,
et le peuple de la Chine représente tous ceux qui sont de la chair, de Satan,
de la chair et du sang. Ce sont les Chinois qui ont été les plus corrompus par
le grand dragon rouge, qui ont la plus forte opposition à Dieu, dont l’humanité
est la plus vile et impure, et donc ils sont l’archétype de toute l’humanité
corrompue. Cela ne veut pas dire que les autres pays n’ont pas de problèmes ;
les conceptions de l’homme sont toutes les mêmes, et bien que les gens de
ces pays puissent être d’un bon calibre, s’ils ne connaissent pas Dieu, alors
ce doit être qu’ils s’y opposent. Pourquoi les Juifs se sont-ils également
opposés à Dieu et L’ont-ils défié ? Pourquoi les pharisiens se sont-ils
opposés à Lui ? Pourquoi Judas L’a-t-il trahi ? À l’époque, plusieurs des
disciples ne connaissaient pas Jésus. Pourquoi, après que Jésus eut été
crucifié et fut ressuscité, les gens n’ont-ils toujours pas cru en Lui ? La
désobéissance de l’homme n’est-elle pas la même ? Tout simplement, c’est
que les gens de la Chine servent d’exemple, et quand ils seront conquis, ils
deviendront un modèle et un exemple et serviront de référence pour les
autres. Pourquoi ai-je toujours dit que vous êtes un complément à mon plan
de gestion ? C’est dans le peuple de la Chine que la corruption, l’impureté,
l’injustice, l’opposition et la rébellion se manifestent le plus complètement et
sont exposées dans toutes leurs formes variées. D’une part, ils sont de
mauvais calibre, et d’autre part, leur vie et leur état d’esprit sont arriérés, et
leurs habitudes, leur environnement social, leur famille de naissance, tous
168
sont pauvres et des plus arriérés. Leur statut aussi est vil. Le travail dans ce
lieu est symbolique, et après que ce travail d’essai aura été effectué dans sa
totalité, Son travail ultérieur ira beaucoup mieux. Si cette étape de travail peut
être achevée, le succès du travail ultérieur est évident. Une fois que cette
étape de travail aura été accomplie, un grand succès aura été pleinement
atteint et le travail de conquête dans l’univers entier sera achevé. En fait, une
fois que le travail pour vous sera couronné de succès, un succès équivalent
se réalisera dans l’univers entier. C’est pour cette raison que je fais en sorte
que vous serviez de modèle et d’exemple. La rébellion, l’opposition,
l’impureté, l’iniquité – tout cela se retrouve dans ces gens, et en eux est
représentée toute la rébellion de l’humanité. Ils sont vraiment incroyables.
Ainsi, ils sont présentés comme la quintessence de la conquête, et une fois
qu’ils auront été conquis, ils deviendront naturellement un exemple et un
modèle pour les autres” (« La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole
apparaît dans la chair). »
Après avoir lu les paroles de Dieu, Sœur Xie a poursuivi son échange. « Les
paroles de Dieu Tout-Puissant nous disent clairement que le lieu et les objets de
Son œuvre, pour chaque étape, sont toujours choisis en fonction des besoins de
l’œuvre et qu’ils ont tous une importance considérable. Par exemple, Dieu a réalisé
les deux premières étapes de Son œuvre en Israël parce que les Israélites étaient
Ses élus. Ils étaient le peuple le moins corrompu de toute l’humanité et craignaient
Dieu dans leur cœur. Dieu pouvait plus facilement créer un groupe de modèles et
de spécimens pour Le vénérer lorsqu’Il œuvrait parmi ce peuple. Ainsi, Son œuvre
a pu se répandre plus rapidement et plus aisément, afin que toute l’espèce
humaine connaisse Son existence et Son œuvre, et que davantage de gens
puissent venir devant Lui et recevoir Son salut. Pour cette raison, il était plus
pertinent que Dieu réalise les deux premières étapes de Son œuvre en Israël. Dans
les derniers jours, Dieu accomplit l’œuvre de conquête et de purification des
hommes. Il lui faut également des représentants, les premiers à accepter Sa
conquête et Sa purification. Le peuple chinois est le plus corrompu et arriéré de
toute l’humanité, et la Chine est le pays qui croit le moins en Dieu et Lui oppose la
résistance la plus acharnée. Par conséquent, dans les derniers jours,
169
l’omnipotence, la sainteté et la justice de Dieu se manifestent le plus clairement,
tandis que Satan est le plus couvert de honte, lorsque Dieu commence par
accomplir Son œuvre de jugement et de conquête en Chine, ainsi que Son œuvre
de châtiment et de jugement sur ceux qui ont été corrompus le plus profondément,
et conquiert et purifie le peuple chinois, le plus corrompu du monde. Quand Dieu
aura conquis les plus corrompus, il est évident que le reste de l’humanité sera elle
aussi conquise et que Satan sera définitivement vaincu. On peut donc voir, d’après
le lieu et les objets de Son œuvre que Dieu choisit pour chaque étape, ainsi que
les résultats obtenus, que Son œuvre est vraiment sage et merveilleuse ! »
Après avoir écouté les paroles de Dieu Tout-Puissant et l’échange des sœurs,
j’ai compris que Dieu avait œuvré en Israël parce qu’Il souhaitait créer un groupe
de modèles et de spécimens parmi le peuple le moins corrompu de l’humanité et,
par leur témoignage et leur prédication de Son évangile, permettre à davantage de
personnes de recevoir Son salut. Dans les derniers jours, Dieu mène à bien l’œuvre
de la conquête et de la purification de l’homme. Pour ce faire, Il a choisi le peuple
chinois, le plus corrompu et le plus souillé du monde, comme objet de Son œuvre,
faisant de ces gens des modèles et spécimens conquis et sauvés. Voilà qui
démontre encore mieux la sagesse et la toute-puissance de Dieu. Je n’ai jamais
compris Sa volonté et, quand j’ai lu dans la Bible que le Seigneur reviendrait en
descendant sur la montagne des Oliviers, en Israël, je l’ai accepté au sens littéral
et j’ai cru que Dieu viendrait à coup sûr accomplir Son œuvre en Israël. Je n’aurais
jamais imaginé que Dieu puisse déjà être en Chine depuis longtemps ! Il semble
que Son œuvre ne soit pas aussi simple qu’on ne le croit !
À ce moment-là, Sœur Xie a poursuivi : « Quel que soit le pays dans lequel
Dieu œuvre, Il le fait uniquement au nom de Son œuvre et pour mieux sauver
l’humanité, et ce n’est jamais sans raison. Si on veut chercher l’apparition de Dieu
aujourd’hui, on doit d’abord mettre de côté nos idées et notions. On ne doit pas
placer les pas de Dieu dans un périmètre restreint, pensant qu’Il devrait venir dans
tel ou tel pays. Il est le Dieu de toute l’humanité. Il est libre de choisir le bon endroit
en fonction des besoins de Son œuvre. Dieu Tout-Puissant dit : “Dieu est le Dieu
de toute l’humanité. Il ne Se considère pas Lui-même comme étant la
propriété privée de quelque nation ou peuple, et Il accomplit Son œuvre telle
170
qu’Il l’a planifiée, sans contraintes d’aucune forme, pays ou peuple. Peut-être
n’as-tu jamais imaginé cette forme ou nies-tu son existence. Ou peut-être que
la nation et le peuple où Dieu apparaît sont-ils discriminés par tous et sont-
ils les plus rétrogrades. Pourtant, Dieu a Sa sagesse. Avec Sa puissance, et
grâce à Sa vérité et Son tempérament, Il a acquis à Sa cause un groupe de
gens ayant le même esprit que Lui. Il a formé le groupe qu’Il voulait rendre
complet – un groupe qu’Il a conquis et qui a enduré toutes sortes d’épreuves,
de turpitudes et de persécutions, un groupe à même de Le suivre jusqu’au
bout” (« L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole
apparaît dans la chair). »
Après avoir entendu les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai pleuré de joie et dit
aux sœurs : « Ces paroles viennent de Dieu et portent en elles Son pouvoir et Son
autorité. Je comprends enfin : Dieu n’est pas seulement le Dieu des Israélites, mais
aussi celui du peuple chinois et, surtout, de toute l’humanité. Il est vraiment revenu !
Ces derniers jours, je n’arrivais pas à manger ni dormir parce que j’avais peur de
m’engager sur le mauvais chemin ! Grâce à notre échange d’aujourd’hui, mon
cœur est libéré de ce poids. Je rends vraiment grâces à Dieu de ne pas m’avoir
laissée tomber ! » Les deux sœurs m’ont ensuite donné un exemplaire de La
Parole apparaît dans la chair, et je suis rentrée chez moi, toute joyeuse, serrant le
livre entre mes mains. Lire les paroles de Dieu Tout-Puissant m’a convaincue qu’Il
était le Seigneur Jésus revenu. Notre Seigneur Jésus est vraiment revenu !

15. Grâce à la compréhension du mystère des noms de Dieu,


je suis le rythme des pas de l’Agneau
Par Mu Zhen, Taiwan
Quand j’étais petite, j’étais une enfant intelligente et raisonnable, si bien que
j’avais toujours droit à l’attention aimante de mes parents, du reste de ma famille et
de mes amis. Comme j’avais toujours de bonnes notes à l’école et que j’étais aimable
et bon enfant, mes maîtres et mes camarades de classe m’aimaient bien. À l’époque,
j’étais pleine d’espoir pour l’avenir. Cependant, à ma grande surprise, quand est venu

171
le moment de passer l’examen d’entrée au collège, j’ai manqué d’un demi-point
l’admission dans la meilleure école de filles et je n’ai été admise que dans un collège
de seconde catégorie. J’étais tellement incapable de l’accepter que je me suis
enfermée à clef dans ma chambre pendant deux jours, refusant de manger et de
boire. C’était la première fois que j’essuyais un échec dans ma vie : j’avais
l’impression d’être tombée dans un gouffre et j’étais en proie à la souffrance et au
chagrin.
Quand l’école a repris, je suis allée suivre le parcours d’intégration,
profondément déprimée. Là, une camarade de classe plus âgée m’a prêché
l’Évangile du Seigneur Jésus. À mesure que j’assistais à davantage de réunions de
fidèles et que les frères et sœurs me racontaient davantage de leurs expériences,
j’avais le sentiment que la grâce du Seigneur était fidèle et fiable. J’étais convaincue
que si je priais et implorais le Seigneur Jésus-Christ, j’aurais droit à Sa protection et
à Son attention et j’éprouverais un sentiment de paix et de sécurité dans mon cœur.
À partir de cet état d’obscure dépression, j’ai peu à peu retrouvé mon optimisme et
ma pensée positive. Par la suite, au cours de ma deuxième année de collège, j’ai
reçu le baptême chrétien.
Afin d’en savoir plus sur les vérités de la Bible, je suis allée m’inscrire comme
étudiante dans une institution religieuse et j’ai suivi un cours dispensé par le pasteur
et intitulé « Introduction à la religion ». Un jour, le pasteur nous a dit : « Il est écrit au
chapitre 13, verset 8 de la lettre aux Hébreux que “Jésus Christ est le même hier,
aujourd’hui, et éternellement.” Le Seigneur Jésus est le seul et unique Sauveur. Il est
fidèle et fiable et Son nom ne changera jamais, quelle que soit l’ère. Ce n’est qu’en
nous confiant au nom de Jésus que nous pouvons être sauvés […]. » En l’écoutant,
j’ai appris que nous ne pouvions être délivrés du mal et de la mort que par le salut
du Seigneur Jésus et que nous ne pouvions être sauvés qu’en nous confiant au nom
du Seigneur Jésus. Je me suis dit que la raison pour laquelle la camarade de classe
plus âgée qui m’avait introduite dans l’Église semblait toujours si heureuse et
confiante était sans doute la force de vie qu’elle avait trouvée dans sa confiance dans
le Seigneur. Après ce cours, j’ai pris la décision de suivre le Seigneur Jésus et de
consacrer tous mes efforts à Le servir. À cette fin, j’ai passé tout mon temps après

172
les cours à participer aux communions, à l’étude de la Bible, au travail missionnaire
évangélique, et je n’ai jamais manqué un sermon ni une réunion.
Avec le temps, je me suis rendu compte que les sermons des pasteurs et des
anciens parlaient toujours des mêmes choses : il n’y avait aucun nouvel éclairage
dans ce qu’ils disaient, et nous autres croyants ne tirions pas de leurs paroles la
moindre nourriture spirituelle. Certains frères et sœurs étaient découragés, ils
n’assistaient jamais aux réunions et personne ne se souciait de les aider ni de les
soutenir. Certains frères et sœurs sommeillaient pendant les sermons, et à l’issue
des réunions ils essayaient de vendre aux autres une marchandise ou une
assurance. Certains même relayaient la campagne d’un candidat aux élections. Je
me disais : « Êtes-vous encore chrétiens si vous croyez au Seigneur tout en ne
recherchant qu’un profit personnel et en ne vous souciant pas de progresser dans
votre vie spirituelle ? Les pasteurs et les anciens n’essaient même pas d’empêcher
ce genre de chose : est-ce ainsi que l’on se conforme à la volonté et aux exigences
du Seigneur ? » La situation dans l’Église m’inspirait de la déception et de la colère.
N’ayant reçu aucun enrichissement spirituel depuis longtemps, je me sentais
spirituellement appauvrie et fragile. En outre, étant très prise par mon travail et faisant
souvent des heures supplémentaires le week-end, je finissais par ne même plus me
soucier d’assister aux réunions. Je ne lisais la Bible et ne priais au nom du Seigneur
que lorsque je faisais face à un problème. J’étais désespérée et sans but, perdue et
impuissante.
En octobre 2016, j’ai rencontré sur Internet le frère Wang, de l’Église de Dieu
Tout-Puissant. Il m’a présenté le frère Jin et quelques autres frères et sœurs. Les
échanges du frère Jin m’ont permis de comprendre beaucoup de vérités que je
n’avais pas comprises jusqu’alors. Son échange sur la vérité de l’incarnation de Dieu
était particulièrement concret et clair, et cela m’a bien servi. Je croyais au Seigneur
depuis des années, j’avais étudié la Bible et j’avais écouté d’innombrables sermons
livrés par des personnages spirituels, des pasteurs et des anciens, mais je n’avais
jamais entendu personne échanger sur cet aspect de la vérité de manière si incisive
et si claire. Mon esprit était abreuvé, et s’est éveillé en moi le désir de chercher. Par
la suite, j’ai souvent assisté à leurs réunions en ligne.

173
Au cours de l’une de ces réunions, le frère Jin a expliqué : « Afin de sauver
entièrement l’humanité, Dieu a lancé un plan de gestion de six mille ans et l’a divisé
en trois ères différentes, et Il accomplit une nouvelle étape de Son œuvre à chaque
ère. Son nom change avec l’œuvre qu’Il accomplit. À l’ère de la Loi, par exemple,
Dieu a accompli Son œuvre sous le nom de “l’Éternel” pour proclamer les lois et les
commandements et guider les premiers Israélites dans leur vie sur terre. Cependant,
lorsqu’Il a terminé Son œuvre à l’ère de la Loi et commencé Son œuvre de
rédemption à l’ère de la Grâce, Son nom n’a plus été “l’Éternel” mais “Jésus.”
Maintenant, nous sommes dans les derniers jours, et Dieu est en train d’accomplir
l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu, sur la base de l’œuvre
de rédemption de Jésus. Il a mis fin à l’ère de la Grâce et inauguré l’ère du Règne,
et ce faisant, Son nom a changé pour devenir “Dieu Tout-Puissant.” » En entendant
le frère Jin expliquer que le nom de Dieu avait changé, j’ai songé que la Bible disait
clairement : “Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement” (Hébreux
13:8). Je me suis dit : « Le Seigneur Jésus en Qui je crois est l’unique vrai Dieu et
Son nom ne changera jamais. Nous ne pouvons être sauvés que par le nom du
Seigneur Jésus : comment peux-tu dire que le nom de Dieu a changé ? Si, dans nos
prières, nous n’invoquons pas le nom de Jésus mais utilisons un autre nom, en quoi
continuons-nous à nous conformer à la Bible ? » L’échange du frère Jin ébranlait
profondément mes convictions. Il a formulé l’analogie suivante : « Sœur Mu Zhen, si
une entreprise t’employait comme agente de planification une année et comme
manager l’année suivante, alors, que tu sois l’agente de planification ou le manager,
les exigences de ton travail détermineraient ton changement de titre. On t’aurait
appelée l’agente de planification Mu, et maintenant on t’appellerait la directrice Mu :
malgré ce changement de titre et de poste, est-ce que tu aurais toi-même changé ?
Ne serais-tu pas toujours toi ? » Je lui ai répondu : « Je serais toujours moi ». Je n’ai
soulevé aucune objection, mais dans mon cœur je ne pouvais toujours pas accepter
ce qu’il disait. Je pensais en moi-même : « Le nom de Dieu ne peut jamais changer.
Nous ne pouvons être sauvés qu’en nous confiant au nom du Seigneur Jésus. Tu ne
me convaincras pas si facilement. Dorénavant, je vais tout simplement vous ignorer
tous, et puis voilà. » Après la fin de la réunion, j’ai bloqué tous les frères et sœurs de
l’Église de Dieu Tout-Puissant dans l’application de chat.
174
À ma grande surprise, le lendemain du jour où j’avais bloqué tous les frères et
sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant, vers huit heures du soir, alors que je faisais
la vaisselle dans la cuisine, j’ai soudain entendu sonner à ma porte. J’ai ouvert.
Devant moi, il y avait deux filles que je n’avais encore jamais vues. L’une d’elles m’a
tendu un dépliant. J’ai d’abord été très aimable avec elles, mais quand j’ai vu que sur
le prospectus il était écrit en grosses lettres, « Le retour de Christ : Le Seigneur Jésus
est revenu avec les nuées », je me suis soudain rendu compte qu’elles venaient
prêcher l’Évangile. Comme je croyais alors que le nom du Seigneur Jésus ne
changerait jamais, ces deux filles m’ont quelque peu agacée et je leur ai rendu le
prospectus qu’elles m’avaient donné. Elles paraissaient un peu abattues, et tout en
se retournant pour repartir, l’une d’elles m’a demandé : « Ma sœur, est-ce que tu es
incapable d’accepter cette nouvelle parce que tu ne crois pas en Dieu, ou parce que
tu appartiens à une autre confession ? T’est-il déjà arrivé de prendre le soin
d’enquêter et de chercher la vérité ? » Les sœurs avaient beau dire, je ne voulais
vraiment pas leur accorder plus de temps, et je suis allée reprendre ma vaisselle
dans la cuisine. Pendant que je faisais la vaisselle, la question de la sœur a continué
à occuper mon esprit : « T’est-il déjà arrivé de prendre le soin d’enquêter et de
chercher la vérité ? » J’ai pensé : « Je suppose que je n’ai jamais vraiment cherché
la vérité avec attention. » J’ai repensé à l’échange du frère Wang et des autres sur
le changement de nom de Dieu, et puis j’ai songé à la manière dont cela différait de
ma propre perception. Or, même quand je n’avais pas compris, je n’avais pas eu le
désir de chercher la vérité et j’avais analysé ce qu’il avait dit en utilisant ma
connaissance de la Bible. J’avais accepté les aspects de leur échange avec lesquels
j’étais d’accord, mais je n’avais pas cherché ni n’avais accordé d’attention aux
aspects avec lesquels j’étais en désaccord. C’est alors seulement que je me suis
rendu compte que ma connaissance de la Bible m’avait fait perdre ma pureté et ma
simplicité de cœur. J’avais adopté une attitude suffisante vis-à-vis de la vérité :
comment avais-je pu me considérer comme quelqu’un qui cherchait sincèrement la
vérité ?
M’étant calmée un peu, je me suis souvenue de quelque chose que les frères et
sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant disaient souvent : « Les brebis de Dieu
écoutent Sa voix. Si nous voulons accueillir le retour du Seigneur, nous devons
175
écouter la voix de Dieu, discerner Sa voix et comprendre ce qu’est la vérité. »
L’échange dispensé par les frères et sœurs était conforme à la Bible. Les vierges
sages devaient écouter la voix de Dieu, et si Pierre, à l’ère de la Grâce, avait pu
suivre le Seigneur Jésus, n’était-ce pas parce qu’il avait entendu la voix de Dieu dans
les paroles du Seigneur ? Partant de ce constat, je me suis précipitée pour prendre
ma Bible, que j’ai ouverte à l’Apocalypse, chapitre 3, versets 20-22, là où il est écrit :
« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre
la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. Celui qui
vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et
me suis assis avec mon Père sur son trône. Que celui qui a des oreilles entende
ce que l’Esprit dit aux Églises ! » J’ai réfléchi attentivement à ce passage de
l’Écriture, et je me suis dit : « Dieu nous demande d’écouter chaque fois que parle le
Saint-Esprit. J’ai maintenant eu la chance d’entendre parler du retour du Seigneur et
d’avoir la possibilité de me familiariser avec l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des
derniers jours, donc pourquoi est-ce que je me laisse encore retenir par mes
notions ? Pourquoi est-ce que je refuse d’écouter les idées que je ne comprends pas
ou qui s’opposent à mes notions ? Même si je ne peux pas admettre tout de suite
que le nom de Dieu a changé, je dois au moins chercher et enquêter sur cette
question, et prendre une décision une fois que j’en aurai une meilleure
compréhension ! » Je suis tombée ensuite sur ce passage de Matthieu, chapitre 7,
verset 7 : « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ;
frappez, et l’on vous ouvrira. » « Si Dieu est vraiment venu frapper à la porte, ai-je
pensé, et si moi, ayant été trompée par mes propres notions, je me bouche les
oreilles et Le laisse dehors par pure insensibilité, et si je rate le salut de Dieu dans
les derniers jours, est-ce que ce ne sera pas une honte terrible ? »
Cette nuit-là, je n’ai pas pu m’endormir et je n’ai pas cessé de revivre
mentalement tout ce qui s’était passé en fin de journée. Je me suis dit : « Cela fait
18 ans que je vis ici et c’est la première fois qu’on vient prêcher l’Évangile. Cette
sœur m’a même demandé s’il m’était déjà arrivé de chercher et d’enquêter sur la
vérité avec attention : se pourrait-il que ce soit le plan de Dieu que ces deux sœurs
que je n’avais jamais rencontrées viennent me prêcher l’Évangile ? Et puis, alors que
j’étais agitée après les avoir congédiées et avoir cherché des réponses dans la Bible,
176
Dieu m’a aiguillée vers un passage sur le Seigneur qui frappe à la porte : ai-je eu tort
de les éconduire ? Dieu Tout-Puissant est-Il réellement le Seigneur Jésus de
retour ? » C’est avec ces pensées que je me suis immédiatement levée de mon lit
pour prier le Seigneur en Lui demandant de me guider et de m’éclairer. Ayant terminé
ma prière, j’ai allumé mon ordinateur, j’ai navigué vers le site officiel de l’Église de
Dieu Tout-Puissant, qui s’appelle L’Évangile de la descente du royaume, et j’ai
cherché des passages concernant le nom de Dieu. J’ai trouvé ce passage des
paroles de Dieu Tout-Puissant : « Certains disent que le nom de Dieu ne change
pas, alors pourquoi l’Éternel change-t-Il Son nom en Jésus ? La prophétie avait
annoncé la venue du Messie, alors pourquoi un homme nommé Jésus est-Il
venu ? Pourquoi le nom de Dieu a-t-il changé ? Un tel travail n’a-t-il pas été
réalisé il y a longtemps ? Dieu aujourd’hui ne peut-Il pas faire un nouveau
travail ? Le travail d’hier peut être modifié et le travail de Jésus peut succéder
à celui de l’Éternel. Le travail de Jésus alors ne pourrait-il pas être suivi d’un
autre travail ? Si l’Éternel peut changer Son nom en Jésus, le nom de Jésus ne
peut-il pas aussi changer ? Cela n’est pas rare, mais les gens le pensent[a]
seulement à cause de leur simplicité d’esprit. Dieu sera toujours Dieu. Peu
importe les changements de Son œuvre et de Son nom, Son tempérament et
Sa sagesse restent toujours inchangés. Si tu crois que Dieu ne peut être appelé
que par le nom de Jésus, alors tu connais trop peu » (« Comment l’homme qui a
défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La
Parole apparaît dans la chair). En lisant ce passage, j’ai compris que Dieu accomplit
une nouvelle œuvre à chaque ère et prend un nouveau nom selon ce qu’exige Sa
nouvelle œuvre. J’ai songé qu’à l’ère de la Loi, le nom de Dieu était l’Éternel, et que
c’était sous ce nom que Dieu avait guidé les Israélites. Or, quand le Seigneur Jésus
était venu accomplir Son œuvre, le nom de Dieu n’avait-il pas changé, passant de
l’Éternel à Jésus ? Dieu Tout-Puissant avait maintenant expliqué cette question avec
une grande clarté : qui aurait pu dévoiler de tels mystères si Dieu n’était pas venu
exprimer la vérité ? J’avais refusé de chercher et d’enquêter sur l’idée que le nom de
Dieu pouvait changer, parce que cela ne cadrait pas avec ma propre perception. Si

a. Le texte original se lit comme suit : « c’est-à-dire ».


177
Dieu Tout-Puissant était réellement la réapparition du Seigneur Jésus, et si je fermais
la porte au Seigneur alors même qu’Il frappait à ma porte encore et encore, quelle
terrible honte ce serait si je ratais la possibilité d’accueillir Son retour ! J’ai donc
décidé de chercher et d’enquêter avec attention sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant
des derniers jours.
Par la suite, j’ai débloqué les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant
et je leur ai parlé de mon expérience de cette nuit-là. Au cours d’une réunion, les
frères et sœurs ont partagé avec moi ce passage de l’Écriture : « Que vous en
semble ? Si un homme a cent brebis, et que l’une d’elles s’égare, ne laisse-t-il
pas les quatre-vingt-dix-neuf autres sur les montagnes, pour aller chercher
celle qui s’est égarée ? » (Matthieu 18:12). Les frères et sœurs m’ont dit que j’étais
comme cette brebis perdue, et que Dieu était venu me chercher pour me ramener
devant Lui. C’était véritablement par Sa grâce que Dieu, quand je m’étais égarée,
m’avait guidée pour que je débloque les frères et sœurs et que je continue d’assister
aux réunions. Grâces soient rendues à Dieu de ne m’avoir pas abandonnée !
C’est alors que la sœur Xiling m’a demandé : « Sœur Mu Zhen, tu as subitement
bloqué tout le monde parce que tu ne comprenais pas un certain aspect de la
vérité ? » J’ai répondu par l’affirmative : « La Bible dit clairement, “Jésus Christ est
le même hier, aujourd’hui, et éternellement” (Hébreux 13:8). Cela prouve que Jésus-
Christ est immuable pour l’éternité. Même lorsque Dieu revient dans les derniers
jours, Il doit toujours S’en tenir au nom de Jésus : ce nom ne changera jamais. Or,
le frère Jin a dit que le nom de Dieu dans les derniers jours est Dieu Tout-Puissant,
et je ne peux pas l’admettre. Depuis que j’ai été baptisée, j’ai toujours prié en
invoquant le nom du Seigneur Jésus, alors comment pourrais-je l’appeler par tout
autre nom ? » Quand j’ai eu terminé, la sœur Xiling m’a envoyé le passage suivant
des paroles de Dieu : « Certains disent que Dieu est immuable. C’est exact, mais
cela fait référence à l’immuabilité du tempérament et de la substance de Dieu.
Ses changements de nom et d’œuvre ne prouvent pas que Son essence a
changé ; en d’autres termes, Dieu sera toujours Dieu, et cela ne changera
jamais. Si tu dis que l’œuvre de Dieu reste toujours la même, alors comment
pourrait-Il achever Son plan de gestion de six mille ans ? Tu sais simplement
que Dieu est à jamais immuable, mais sais-tu que Dieu est toujours nouveau,
178
et jamais ancien ? Si l’œuvre de Dieu ne changeait jamais, alors aurait-Il pu
amener l’humanité jusqu’à aujourd’hui ? Si Dieu est immuable, alors comment
se fait-il qu’Il ait déjà accompli l’œuvre de deux ères ? […] Les paroles “Dieu
est toujours nouveau, et jamais ancien” font référence à Son œuvre, et les
paroles “Dieu est immuable” font référence à ce que Dieu a et à ce qu’Il est de
manière inhérente. Peu importe, tu ne peux pas ramener l’œuvre de six mille
ans à un instant ou le décrire par des paroles inertes. Telle est la stupidité de
l’homme. Dieu n’est pas aussi simple que l’homme l’imagine et Son œuvre ne
cessera pas après une seule ère. L’Éternel, par exemple, ne sera pas toujours
le nom de Dieu ; Dieu peut aussi accomplir Son œuvre sous le nom de Jésus,
ce qui démontre que l’œuvre de Dieu est toujours en progression » (« La vision
de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair).
La sœur Xiling m’a dit ensuite : « Les paroles de Dieu Tout-Puissant l’expliquent
très clairement. Quand nous disons que “Dieu est immuable”, nous faisons
référence à Son tempérament et à Son essence. Cela ne signifie pas que le nom de
Dieu ne change jamais. Dieu est toujours nouveau et jamais ancien, Son œuvre est
toujours en train de progresser, et Son nom doit changer pour refléter les
changements dans Son œuvre. Cependant, peu importe de quelle façon le nom de
Dieu peut changer, Son essence ne change jamais : Dieu reste Dieu. Et pourtant,
nous ne comprenons pas à quoi “immuable” fait réellement référence et nous ne
voyons pas que l’œuvre de Dieu est toujours nouvelle et jamais ancienne, si bien
que nous avons vite fait de la délimiter, et même, de résister à Dieu en nous fondant
sur nos notions et nos imaginations. Les pharisiens, par exemple, s’en tenaient à la
notion selon laquelle “l’Éternel est le seul Dieu, il n’y a pas d’autre sauveur que
l’Éternel.” Quand Dieu est venu accomplir Son œuvre avec le nom de “Jésus,” et que
les pharisiens ont vu que le nom de l’Éternel avait changé, mais qu’Il n’était pas
appelé le “Messie” comme l’avaient annoncé les prophéties, ils ont nié que le
Seigneur Jésus soit Christ, qu’Il soit Dieu Lui-même, et ils L’ont frénétiquement
condamné et Lui ont résisté, jusqu’à finir par faire collusion avec les autorités
romaines pour Le crucifier. Pour ce péché des plus flagrant, ils ont subi la punition
de Dieu. De la même manière, si nous persistons à nous en tenir aveuglément à la
Bible, que nous nous accrochons à la notion selon laquelle le nom de Dieu ne change
179
pas et que nous rejetons l’œuvre de Dieu des derniers jours, en quoi serons-nous
différents des pharisiens qui prétendaient croire en Dieu, mais qui ont pris le chemin
de la résistance à Dieu ? »
Elle m’a ensuite demandé de lire deux autres passages des paroles de Dieu :
« À chaque ère, Dieu fait une œuvre nouvelle et est appelé par un nouveau
nom. Comment pourrait-Il accomplir la même œuvre dans des ères
différentes ? Comment pourrait-Il rester accroché à ce qui est ancien ? Le nom
de Jésus a été utilisé pour l’œuvre de la rédemption. Alors aura-t-Il encore le
même nom pour Son retour dans les derniers jours ? Fera-t-Il encore l’œuvre
de la rédemption ? Pourquoi l’Éternel et Jésus sont-Ils un alors qu’Ils ont des
noms différents dans différentes ères ? N’est-ce pas parce que les ères de Leur
œuvre sont différentes ? Un seul nom pourrait-il représenter Dieu dans Sa
totalité ? Donc, Dieu doit avoir un nom différent pour une ère différente et doit
utiliser ce nom pour changer et représenter l’ère, car aucun nom ne peut
représenter pleinement Dieu Lui-même et chaque nom ne peut que représenter
l’aspect temporel du tempérament de Dieu pendant une ère donnée ; tout ce
qu’il doit faire, c’est de représenter Son œuvre. Par conséquent, Dieu peut
choisir le nom qui convient à Son tempérament pour représenter l’ensemble
de l’ère » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la
chair). « Est-ce que le nom de Jésus, “Dieu avec nous” , pourrait représenter le
tempérament de Dieu dans sa totalité ? Pourrait-il exprimer Dieu
complètement ? Si l’homme dit que Dieu peut seulement être appelé Jésus et
ne peut avoir aucun autre nom parce que Dieu ne peut pas changer Son
tempérament, de telles paroles sont bel et bien un blasphème ! Crois-tu que le
nom de Jésus, Dieu avec nous, peut à lui seul représenter Dieu dans Sa
totalité ? Dieu peut avoir plusieurs noms, mais parmi ces nombreux noms,
aucun ne peut cerner Dieu dans Sa totalité, aucun ne peut représenter
pleinement Dieu. Et donc Dieu a plusieurs noms, mais ces nombreux noms ne
peuvent pas exprimer pleinement le tempérament de Dieu, car le tempérament
de Dieu est tellement riche qu’il dépasse simplement la capacité de l’homme à
Le connaître. […] Un mot ou un nom particulier n’a pas la capacité de
représenter Dieu dans Sa totalité, alors crois-tu qu’Il puisse prendre un nom
180
fixe ? Dieu est si grand et si saint, pourquoi ne Lui permets-tu pas de changer
Son nom à chaque nouvelle ère ? Ainsi, dans chaque ère où Dieu accomplit
personnellement Sa propre œuvre, Il utilise un nom qui convient à l’ère afin
d’englober toute l’œuvre qu’Il entend accomplir. Il utilise ce nom particulier, un
nom qui possède une signification temporelle, pour représenter Son
tempérament dans cette ère. Dieu utilise ainsi le langage de l’homme pour
exprimer Son propre tempérament » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans
La Parole apparaît dans la chair).
La sœur Xiling a expliqué : « Dieu n’accomplit qu’une partie de l’œuvre de Son
plan au cours d’une ère donnée, et Il n’exprime qu’un aspect de Son tempérament.
Le nom qu’Il prend à une ère particulière ne représente que le tempérament qu’Il
manifeste et l’œuvre qu’Il accomplit au cours de cette ère. À l’ère de la Loi, par
exemple, le nom l’Éternel était utilisé pour représenter l’œuvre que Dieu
accomplissait et pour exprimer les aspects majestueux, courroucé, miséricordieux et
maudissant de Son tempérament. Sous le nom de l’Éternel, Dieu a proclamé les lois
et les commandements et a guidé les hommes dans leur vie sur terre. Ainsi la
conduite des gens est-elle devenue de plus en plus réglementée et ont-ils appris à
vénérer Dieu. Vers la fin de l’ère de la Loi, les hommes, étant de plus en plus
corrompus par Satan, ont cessé de respecter les lois et les commandements et ont
couru le risque d’être condamnés et mis à mort. Afin de les sauver des rigueurs de
la loi, Dieu a accompli l’œuvre de rédemption sous le nom de Jésus, inaugurant ainsi
l’ère de la Grâce et mettant fin à l’ère de la Loi. Il a exprimé Son tempérament aimant
et miséricordieux, Il a prêché le chemin de la repentance, et Il a finalement racheté
l’humanité par Sa crucifixion. Tous ceux qui ont accepté le Seigneur Jésus comme
Sauveur et ont prié au nom du Seigneur pour se confesser et se repentir ont été
pardonnés. Cela nous permet de voir que le nom que Dieu choisit à chaque ère a un
sens. Chaque nom représente seulement une partie de l’œuvre de Dieu et un aspect
de Son tempérament : un nom ne peut pas représenter Dieu en Son entier. Si Dieu,
à l’ère de la Grâce, était venu sous le nom de l’Éternel plutôt que de Jésus, alors Son
œuvre aurait cessé de progresser au-delà de l’ère de la Loi et nous, humains
corrompus, nous n’aurions jamais eu droit à notre rédemption, mais nous aurions été
condamnés et mis à mort pour avoir violé les lois et les commandements. De même,
181
quand Dieu est revenu dans les derniers jours, s’Il s’appelait toujours Jésus, alors
Son œuvre cesserait de progresser au-delà de l’ère de la Grâce. Nos péchés seraient
pardonnés, mais nous vivrions toujours dans ce cercle vicieux consistant à
commettre des péchés et à les confesser, et nous serions incapables de nous
affranchir des entraves du péché et d’obtenir la purification. De ce fait, afin de nous
délivrer complètement des entraves du péché et de nous permettre d’être purifiés,
Dieu S’est une fois de plus incarné pour exprimer Ses paroles et accomplir l’œuvre
du jugement et de la purification, pour établir l’ère du Règne et pour mettre fin à l’ère
de la Grâce. Avec le changement d’ère, le nom de Dieu a aussi changé pour devenir
“Dieu Tout-Puissant,” ce qui accomplit la prophétie de l’Apocalypse au chapitre 1,
verset 8 : “Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était,
et qui vient, le Tout Puissant. ” »
Grâce à la communication faite par les frères et sœurs, j’ai compris que le
passage de l’Écriture qui dit : “Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et
éternellement” (Hébreux 13:8) ne signifie pas que le nom de Dieu ne changera
jamais, mais que c’est la substance de Dieu qui est immuable. J’ai aussi appris que
Dieu a divisé Son plan de gestion de six mille ans en trois ères – l’ère de la Loi, l’ère
de la Grâce et l’ère du Règne – et qu’à chaque nouvelle étape de Son œuvre, Il
prenait un nouveau nom pour représenter Son œuvre et Son tempérament au cours
de cette ère. L’adoption d’un nouveau nom Lui sert aussi à inaugurer une nouvelle
ère. Combien, à chaque ère, le nom de Dieu est chargé de sens ! Si, comme je le
croyais auparavant, le nom de Dieu ne changeait jamais et S’il était toujours appelé
Jésus à Son retour, Son œuvre ne resterait-elle pas au point mort ?
Après la réunion, j’ai à nouveau examiné quelques passages de l’Apocalypse :
« Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui
vient, le Tout Puissant » (Apocalypse 1:8). « Celui qui vaincra, je ferai de lui une
colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le
nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem
qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau » (Apocalypse
3:12). Tout est soudain devenu clair à la lecture de ces passages, et je me suis dit :
« J’avais déjà lu ces deux passages, donc comment se fait-il que je n’aie pas
remarqué ce qu’ils signifiaient réellement ? Ces deux passages de l’Écriture
182
annoncent clairement que Dieu, quand Il reviendra dans les derniers jours, ne sera
plus appelé Jésus et que Son nouveau nom sera “le Tout-puissant.” Je m’en étais
toujours tenue à cette citation de la Bible : “Jésus Christ est le même hier,
aujourd’hui, et éternellement” (Hébreux 13:8), Je pensais que le nom de Dieu ne
changerait jamais, mais je n’ai jamais eu l’idée d’examiner d’autres passages de
l’Écriture et j’ai continuellement rejeté l’œuvre de Dieu des derniers jours et lui ai
résisté. Comme j’étais ignorante ! » Grâce aux échanges des frères et sœurs et aux
prophéties de la Bible qui concernent le nom de Dieu, j’ai cessé d’avoir des doutes
sur le nom que Dieu a choisi dans les derniers jours.
Plus tard, au cours d’une réunion, nous avons lu un autre passage des paroles
de Dieu : « J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le
Messie, et les gens M’ont déjà appelé Jésus le Sauveur parce qu’ils M’aimaient
et Me respectaient. Mais aujourd’hui, Je ne suis pas l’Éternel ou Jésus que les
gens connaissaient dans le passé – Je suis le Dieu qui est revenu dans les
derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se
lève des extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament, et plein
d’autorité, d’honneur et de gloire. Les gens ne sont jamais entrés en relation
avec Moi, ne M’ont jamais connu et ont toujours ignoré Mon tempérament.
Depuis la création du monde jusqu’à aujourd’hui, personne ne M’a jamais vu.
C’est le Dieu qui apparaît à l’homme au cours des derniers jours, mais qui est
caché parmi les hommes. Il vit parmi les hommes, vrai et réel, comme le soleil
brûlant et le feu ardent, rempli de pouvoir et débordant d’autorité. Il n’y a pas
une seule personne ou chose qui ne sera pas jugée par Mes paroles, et pas
une seule personne ou chose qui ne sera pas purifiée par le feu ardent.
Finalement, toutes les nations seront bénies grâce à Mes paroles et aussi
brisées en pièces à cause de Mes paroles. De cette façon, tous les peuples, au
cours des derniers jours, verront que Je suis le Sauveur revenu, Je suis le Dieu
Tout-Puissant qui conquiert toute l’humanité, et J’ai déjà été l’offrande
expiatoire pour l’homme, mais dans les derniers jours, Je deviens aussi les
flammes du soleil qui brûle toutes choses, ainsi que le Soleil de justice qui
expose toutes choses. Telle est Mon œuvre des derniers jours. J’ai pris ce nom
et J’ai ce tempérament afin que tous les gens puissent voir que Je suis un Dieu
183
juste, et que Je suis le Soleil brûlant et la flamme vive. C’est pour que tous
M’adorent, le seul vrai Dieu, et pour qu’ils voient Ma vraie face : Je ne suis pas
seulement le Dieu des Israélites, et Je ne suis pas seulement le Rédempteur –
Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, la terre et les mers »
(« Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît
dans la chair).
La sœur Xiling a expliqué : « Dans les derniers jours, Dieu a commencé l’œuvre
du jugement par des paroles à l’ère du Règne sous le nom de “Dieu Tout-Puissant”
et a révélé à l’humanité Son tempérament juste et majestueux qui ne souffre aucune
offense. Les paroles exprimées par Dieu Tout-Puissant dévoilent la réalité de la
corruption de l’humanité par Satan ainsi que la source de notre résistance à Dieu.
Les paroles de Dieu portent un jugement sur notre révolte et sur notre iniquité et nous
montrent le chemin et la direction que nous devons suivre pour transformer nos
tempéraments. Tant que nous nous attachons à poursuivre la vérité en toutes
choses, à utiliser la vérité pour éliminer notre tempérament corrompu et à agir et à
traiter autrui conformément aux exigences de Dieu, nous pouvons peu à peu nous
débarrasser de notre tempérament corrompu et obtenir le salut complet de Dieu.
Quand l’œuvre de Dieu Tout-Puissant sur terre sera terminée, Dieu emmènera dans
Son royaume tous ceux qui ont accepté Son œuvre dans les derniers jours et obtenu
Sa purification et Son salut, afin qu’ils jouissent de Ses bénédictions et de Sa
promesse. Quant à ceux qui auront rejeté Son œuvre dans les derniers jours ou
même, qui Lui auront résisté, qui L’auront condamné, calomnié ou qui auront
blasphémé contre Lui, ils seront tous anéantis par les grandes catastrophes de la fin
des temps et seront punis et détruits par Dieu. Donc, Dieu prend le nom “Dieu Tout-
Puissant” pour manifester à toute l’humanité Son tempérament juste et majestueux
qui ne souffre aucune offense, Il sépare les hommes selon leur genre, Il met fin à
cette ère du mal et termine toute l’œuvre de Son plan de gestion de six mille ans.
Dieu veut que nous constations que non seulement Il est le Maître et Créateur de
toutes les choses, mais qu’Il peut aussi nous servir de sacrifice d’expiation et qu’Il
peut même perfectionner, transformer et purifier l’humanité. Dieu est le Premier et le
Dernier, et Ses merveilles sont indéchiffrables pour l’homme. Le fait que Dieu prenne
le nom de “Dieu Tout-Puissant” est particulièrement significatif. À présent, le Saint-
184
Esprit ne fait que sauvegarder l’œuvre accomplie sous le nom de Dieu Tout-Puissant.
Tous ceux qui acceptent l’œuvre de Dieu des derniers jours et prient au nom de Dieu
Tout-Puissant ont droit à l’œuvre du Saint-Esprit et à l’eau vive de la vie. Les Églises
de l’ère de la Grâce sont devenues austères et désolées : la foi de leurs fidèles se
refroidit, leurs sermons manquent de consistance, ils sont indifférents à la prière, et
ils sont de plus en plus nombreux à être séduits par les tendances de ce monde. La
source de leurs problèmes réside dans le fait que Dieu est en train d’accomplir une
nouvelle œuvre, et que l’œuvre du Saint-Esprit a été transférée des Églises de l’ère
de la Grâce aux Églises de l’ère du Règne. Ils n’ont pas su suivre le rythme des pas
de l’Agneau ni accepter l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant, et de ce fait, ils
ne peuvent pas obtenir l’eau vive de la vie et doivent croupir dans les ténèbres, sans
pouvoir en sortir. »
En lisant la parole de Dieu et en écoutant l’échange de la sœur, j’ai pu mieux
comprendre ce que signifie le fait que Dieu prenne des noms différents à différentes
ères. J’ai aussi accédé à la connaissance de l’œuvre de jugement de Dieu et du
tempérament qu’Il exprime dans les derniers jours : cela est crucial pour notre
affranchissement des liens du péché et pour notre salut par Dieu ! Il s’est avéré que
si je ne me sentais pas nourrie en écoutant les sermons ces dernières années, si la
foi de mes frères et sœurs s’était affaiblie et si les sermons manquaient de
consistance, c’était parce que l’œuvre du Saint-Esprit était déjà transférée :
maintenant, le Saint-Esprit ne protège que l’œuvre accomplie sous le nom de Dieu
Tout-Puissant. Comme nous n’avions pas accepté le nouveau nom de Dieu ni suivi
le rythme des pas de l’Agneau, nous étions tombés dans les ténèbres. C’est là que
j’ai su dans mon cœur que Dieu Tout-Puissant est vraiment le Seigneur Jésus de
retour.
Par la suite, mes frères et sœurs ont échangé avec moi sur la question de savoir
comment discerner les vraies Églises des fausses, comment distinguer l’œuvre du
Saint-Esprit du travail de Satan, et sur d’autres aspects de la vérité. J’ai grandement
profité de ces échanges. Chaque fois que je me réunissais avec mes frères et sœurs
pour regarder des films et des vidéos évangéliques, je me sentais spirituellement
satisfaite et mon cœur était rempli d’un sentiment de paix et de sécurité. Non
seulement les paroles de Dieu Tout-Puissant m’ont apporté la réponse à beaucoup
185
de questions que je me posais dans ma croyance au Seigneur, mais elles ont résolu
beaucoup de problèmes que je rencontrais dans ma vie. J’ai aussi retrouvé ce
sentiment de foi que j’avais quand j’ai commencé à croire au Seigneur. Je me suis
réjouie à l’idée que Dieu m’ait choisie pour accepter Son œuvre des derniers jours,
et je me suis mise à suivre le rythme des pas de l’Agneau. Maintenant, je lis tous les
jours les paroles de Dieu Tout-Puissant. Plus je les lis, plus je sens que mon cœur
est rempli de lumière, et du fond du cœur je suis absolument certaine que la parole
de Dieu Tout-Puissant est la vérité et la voix de Dieu. J’ai acquis la certitude absolue
que Dieu S’est maintenant manifesté et œuvre en tant que Dieu Tout-Puissant, et j’ai
accepté le nom de Dieu Tout-Puissant et rejoint officiellement l’Église de Dieu Tout-
Puissant. Grâces soient rendues à Dieu Tout-Puissant pour m’avoir sauvée !

16. La parole de Dieu est ma force

Par Jingnian, Canada


Je suis la croyance dans le Seigneur qu’a ma famille depuis que je suis enfant
et j’ai souvent lu la Bible et assisté à des réunions. Après mon mariage, j’ai transmis
l’Évangile du Seigneur Jésus à ma belle-mère, et une fois que ma belle-mère a
commencé à croire au Seigneur, elle a arrêté de s’énerver quand des choses
survenaient ou d’agir complètement selon ses propres caprices comme elle l’avait
fait dans le passé, et les relations, au sein de notre famille, ont commencé à
globalement s’améliorer. Mon mari a vu le changement chez sa mère, donc il a aussi
commencé à croire au Seigneur en 2015 et venait avec moi à l’église toutes les
semaines. Quand j’ai vu que ma famille était en paix après avoir accepté l’Évangile
du Seigneur, j’ai su que c’était la grâce du Seigneur et j’ai remercié le Seigneur du
fond de mon cœur.
Un jour de février 2017, alors que j’étais au travail, une cliente est devenue très
enthousiaste en me voyant. Elle m’a prise à l’écart pour me dire : « Vous ressemblez
énormément à une amie à moi. Est-ce que je peux vous la présenter ? Elle vient
d’arriver au Canada et n’a pas d’amis, alors si vous avez le temps, ce serait bien si
186
vous pouviez vous rencontrer. » J’ai été très surprise d’entendre cela et j’ai pensé :
« Est-ce que c’est possible ? Est-ce que son amie me ressemble vraiment tant que
ça ? » Toutefois, j’ai pris conscience que toutes les choses renferment les bonnes
intentions du Seigneur et qu’aider les autres avec amour fait partie de Ses
enseignements, alors j’ai accédé à sa requête. Quelques jours plus tard, j’ai
rencontré son amie, Xiao Han. Celle-ci me ressemblait en effet beaucoup. Les gens
demandaient en nous voyant si nous étions jumelles. Je ne sais pas si c’est parce
que nous nous ressemblions autant ou parce que les arrangements du Seigneur
étaient derrière tout cela, mais je me suis sentie très proche d’elle dès que je l’ai vue.
Après nous être vues quelques fois seulement, nous étions déjà comme des sœurs :
nous pouvions discuter de tout. Ce qui m’a le plus surprise, c’est que, par
l’intermédiaire de Xiao Han, j’ai entendu l’Évangile du retour du Seigneur Jésus dans
les derniers jours…
Un jour, Xiao Han m’a emmenée chez sa tante, qui nous a enseigné l’Évangile
du royaume de Dieu Tout-Puissant. Elle nous a demandé de lire les paroles
exprimées par Dieu dans les derniers jours et a notamment échangé avec nous au
sujet de la volonté de Dieu dans la création d’Adam et Eve, de Ses pensées et
intentions quand Il a ordonné à Noé de construire l’arche, de la façon dont Son cœur
a eu mal quand Il a détruit les hommes à l’époque de Noé. Elle a dit que ces mystères
sont tous révélés dans les paroles de Dieu des derniers jours et que, sans elles,
personne ne pourrait comprendre ces mystères. Je la croyais parce que seul Dieu
Lui-même pouvait expliquer les pensées derrière Ses actions. Si Dieu n’était pas
venu personnellement pour parler et œuvrer, qui d’autre pourrait expliquer
intégralement les pensées et les intentions de Dieu ? J’étais profondément attirée
par les paroles de Dieu et j’ai décidé d’enquêter sérieusement sur l’œuvre de Dieu
Tout-Puissant dans les derniers jours. Alors que j’enquêtais, j’ai soulevé un certain
nombre de questions que je n’avais pas comprises quand je lisais la Bible, et la tante
de Xiao Han m’a donné des réponses basées sur les paroles de Dieu Tout-Puissant.
Les réponses étaient très complètes et elles m’étaient claires et compréhensibles.
Alors que je continuais à lire la parole de Dieu, la confusion dans mon cœur s’est
lentement dissipéeet j’ai réussi à comprendre que l’œuvre de Dieu Tout-Puissant
dans les derniers jours était l’œuvre qui consistait à juger par Ses paroles, ce qui
187
accomplit la prophétie de la Bible selon laquelle « Le jugement va commencer par
la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17). Cette étape de l’œuvre de Dieu est une
intensification et un approfondissement de l’œuvre du Seigneur Jésus, et c’est
l’étape finale de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours pour purifier l’humanité et
sauver l’humanité. Après avoir enquêté un certain temps, j’ai acquis la certitude que
Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus qui est revenu, j’ai accepté avec bonheur
l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et commencé à assister à des
réunions avec mes frères et sœurs.
Un matin, un peu plus de trois mois plus tard, j’étais en réunion avec mes sœurs,
comme d’habitude, quand mon téléphone portable s’est soudain mis à biper. J’ai jeté
un coup d’œil et j’ai vu la notification selon laquelle quelqu’un essayait de localiser
ma position en utilisant mon iPhone. J’étais très surprise et je ne savais pas ce qui
se passait, mais immédiatement après cela, mon mari m’a envoyé un message
WeChat me demandant : « Où es-tu ? » En regardant le message, j’ai un peu hésité
parce que je me suis souvenue que mon mari était allé à une réunion d’église plus
d’un mois auparavant et m’avait appris que le pasteur avait dit beaucoup de choses
négatives sur l’Église de Dieu Tout-Puissant et avait averti les croyants d’être sur
leurs gardes et de n’avoir aucun contact avec les gens de l’Éclair Oriental. À
l’époque, j’avais eu peur que mon mari soit perturbé par le pasteur et l’ancien et que
leurs rumeurs ne le retournent contre l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je voulais
attendre de mieux comprendre la vérité et de pouvoir attester de manière intelligible
l’œuvre de Dieu des derniers jours avant de transmettre l’Évangile à mon mari, alors
je n’ai jamais osé lui parler de mes réunions avec les sœurs de l’Église de Dieu Tout-
Puissant. Avec cela à l’esprit, je lui ai répondu : « Je suis en route pour le travail. »
Mais en y repensant, j’ai senti que quelque chose n’allait pas. « Il ne m’envoie jamais
de messages à cette heure. Pourquoi m’envoie-t-il soudain un message aujourd’hui
pour me demander où je suis ? Que se passe-t-il ? »
Quand je suis rentrée chez moi après le travail, ce soir-là, j’ai vu mon mari assis
sur le lit et il me lançait un regard noir. Mon mari avait trouvé le livre de la parole de
Dieu que je cachais à la maison et l’avait placé sur le bureau. Cela m’a vraiment
surprise, mais avant que je n’aie le temps de réfléchir à la manière de réagir, mon
mari m’a demandé : « Quand as-tu commencé à croire en Dieu Tout-Puissant ? Il y
188
a plein de nouvelles négatives en ligne au sujet de l’Église de Dieu Tout-Puissant,
l’ignores-tu ? Tu m’as menti aujourd’hui. Tu n’étais pas en route pour le travail, ce
matin. Où étais-tu ? » Un peu en colère, je lui ai rétorqué : « Donc quand mon
téléphone a commencé à biper aujourd’hui, c’était toi qui essayait de me localiser ! »
Il a répondu : « Pendant ma pause ce matin, au travail, j’ai voulu savoir où tu étais,
alors j’ai recherché ta position et découvert que tu n’étais pas où tu le prétendais. »
D’un ton plus doux, il a poursuivi : « Le gouvernement chinois a dit sur Internet que
les frontières entre les hommes et les femmes n’étaient pas claires parmi les croyants
en Dieu Tout-Puissant, et il y avait aussi plein d’autres informations négatives. Peux-
tu ne plus les contacter, s’il te plaît ? Ce serait tellement mieux si tu venais
simplement aux services de l’église : je pourrais venir avec toi toutes les semaines.
Pourquoi es-tu en contact avec eux ? » Après avoir dit cela, il est allé sur Internet et
m’a fait lire un tas d’informations négatives qu’il avait trouvées au sujet de l’Église de
Dieu Tout-Puissant. Après avoir lu ces rumeurs sans fondement, j’étais très en colère
et j’ai dit : « Ces gens-là n’ont jamais eu aucun contact du tout avec l’Église de Dieu
Tout-Puissant. Pourquoi font-ils des commentaires à son sujet ? Ils sont
complètement infondés, ce sont des propos rapportés. Ce sont des mensonges et
des rumeurs. Elles ne sont pas du tout fiables ! Ces quelques mois passés, j’ai côtoyé
les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant, et ce que j’ai vu, c’est qu’ils
s’habillent de manière simple et avec goût, ils parlent et se comportent de manière
digne. Leurs frères et sœurs respectent les frontières et leurs interactions reposent
sur des principes. Ils ne sont pas du tout comme le prétendent les rumeurs que le
PCC, les pasteurs et les anciens répandent. L’un des décrets administratifs pour l’ère
du Règne formulé par Dieu Tout-Puissant déclare clairement : “L’homme a un
tempérament corrompu et, de plus, il possède des émotions. En tant que tel, il
est absolument interdit à deux membres du sexe opposé de travailler ensemble
en servant Dieu. Quiconque est découvert le faisant sera expulsé, sans
exception – et personne n’est exempt” (« Les dix décrets administratifs qui doivent
être respectés par les élus de Dieu à l’ère du Règne », dans La Parole apparaît dans
la chair). Dieu est saint et juste, et ne déteste rien davantage que lorsque les gens
s’adonnent à la fornication. Dieu a donc formulé des décrets administratifs stricts
pour Ses élus, et quiconque les enfreint sera expulsé de l’Église. Les frères et sœurs
189
de l’Église de Dieu Tout-Puissant obéissent strictement aux décrets administratifs de
Dieu, et personne n’ose les enfreindre. Voilà ce que j’ai personnellement vu et vécu.
La rumeur répandue par le gouvernement du PCC, les pasteurs et les anciens, selon
laquelle les frontières entre les hommes et les femmes de l’Église de Dieu Tout-
Puissant ne seraient pas claires, ne relève que de la rumeur et de la diffamation ! »
Mais quoi que je dise, mon mari refusait simplement d’écouter, et il a insisté pour que
je ne participe plus aux réunions avec mes frères et sœurs. J’ai commencé à me
sentir négative en voyant l’attitude bornée de mon mari, car ici, à l’étranger, je ne
connaissais que mon mari et je ne voulais pas me disputer avec lui. D’un autre côté,
j’avais peur qu’il le dise à ma famille, en Chine, et au pasteur, ce qui ne ferait que
m’attirer davantage d’ennuis. Donc, quand il a insisté pour que je n’aille pas aux
réunions, j’ai accepté, mais j’ai dit que je voulais continuer à lire la parole de Dieu à
la maison, et il a bien voulu. Et ainsi, à ce moment-là, la tempête s’est calmée.
Il y avait beaucoup de choses que je ne comprenais pas car que je lisais seule
la parole de Dieu à la maison. Par conséquent, je me servais de mon téléphone
mobile pour contacter une sœur quand mon mari était au travail, ce qui me permettait
de continuer mes réunions avec les sœurs. Quand j’ai raconté à ma sœur comment
mon mari m’empêchait d’aller aux réunions, l’une des sœurs m’a lu un passage de
la parole de Dieu : « Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des
gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes,
comme s’il était né des arrangements humains ou d’une interférence humaine.
Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari
que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur
témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par
exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est
arrivé à Job vint des actions des hommes et de l’ingérence des hommes.
Derrière chaque étape que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu.
Derrière tout cela, il y a une bataille. […] Quand Dieu et Satan se battent dans
le domaine spirituel, comment dois-tu satisfaire Dieu et comment dois-tu tenir
ferme dans ton témoignage en Sa faveur ? Tu devrais savoir que tout ce qui
t’arrive est une grande épreuve et le moment où Dieu a besoin que tu portes
témoignage » (« Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans
190
La Parole apparaît dans la chair). Ma sœur a échangé : « Quand on se retrouve dans
une telle situation presque immédiatement après avoir accepté Dieu Tout-Puissant,
de l’extérieur, on dirait que notre famille nous barre la route et nous empêche d’aller
aux réunions, mais si nous regardons les choses par le prisme des paroles de Dieu,
on voit que la perturbation de Satan est derrière tout cela parce qu’il s’agit d’un
combat spirituel. Dieu veut nous sauver, mais Satan ne veut pas abandonner aussi
facilement, alors il avance dans le sillage de Dieu pour nous perturber et utilise les
personnes de notre entourage afin de nous empêcher de venir devant Dieu. L’objectif
de Satan est de détruire notre relation normale avec Dieu, de nous donner
l’impression d’être négatifs et faibles afin que nous Le quittions et Le trahissions,
retournions finalement sous sa domination et perdions l’occasion d’être sauvés par
Dieu. Nous devons donc apprendre le discernement, voir les choses selon Ses
paroles, percer à jour les manigances de Satan, prier davantage, compter sur Dieu,
avoir en Lui une foi authentique et nous pourrons ainsi voir Ses actions grâce à notre
foi ! » Après avoir entendu la parole de Dieu et l’échange de la sœur, j’ai soudain eu
une prise de conscience : « Mon mari m’empêche de croire en Dieu et de Le suivre
parce que Satan se sert de lui pour me perturber et me pousser à trahir Dieu, ce qui
est la même chose que l’épreuve que Job a traversée. Satan a essayé de tenter Job
par tous les moyens qu’il connaissait. Il lui a fait perdre son immense fortune, son
bétail et ses troupeaux de moutons, l’a couvert d’horribles furoncles, mais s’est aussi
servi des amis de Job pour le perturber et l’attaquer, et a même utilisé sa femme
pour soumettre Job à la tentation d’abandonner Dieu. Satan a essayé avec
arrogance de détruire la foi que Job avait en Dieu et de lui faire Le renier et Le rejeter.
Satan est vraiment mauvais et abject ! » À ces pensées, mon cœur s’est rempli de
haine à l’égard de Satan, mais je me suis ensuite dit : « Bien que Satan ait
frénétiquement cherché à persécuter Job, il n’aurait jamais osé faire de mal à Job si
Dieu ne le lui avait pas permis. Alors, est-ce que ça ne veut pas dire que ce que je
traverse est aussi entre les mains de Dieu ? Tant que je me tourne véritablement
vers Lui et compte sur Lui, à coup sûr, Il me guidera et me permettra de surmonter
les tentations de Satan. » Cette pensée m’a donné une plus grande foi en Dieu. J’ai
pris la résolution de rester en contact avec les sœurs, de continuer d’assister aux
réunions et d’échanger par message.
191
Un soir, j’ai posé mon téléphone sur la table, et je ne m’attendais pas à ce que
mon mari le prenne et lise toutes mes conversations avec la sœur. Très en colère, il
m’a dit : « Tu es toujours en contact avec elles et vos conversations durent deux
heures. » Ensuite, il m’a bombardé de propagande négative trouvée sur Internet. Il a
aussi eu recours à divers moyens pour me surveiller et m’empêcher d’entrer en
contact avec la sœur par téléphone. J’ai donc à nouveau perdu ma vie d’église et je
ne pouvais pas obtenir d’aide de la part de la sœur. Après cela, mon mari n’a pas
arrêté de m’envoyer les rumeurs qu’il trouvait en ligne, et m’a complètement
empêchée d’entrer en contact avec les frères et sœurs. Ces obstacles et cette
persécution de la part de mon mari me rendaient profondément malheureuse et,
inconsciemment, j’ai commencé à me sentir faible à nouveau : « Pourquoi mon mari
s’oppose-t-il autant à ce que je croie en Dieu Tout-Puissant ? Tout ce que je veux,
c’est croire en Dieu, pourquoi est-ce si difficile ? Quand pourrai-je croire en Lui sans
qu’il y ait autant d’obstacles ? Est-ce que ça va être cela, ma vie, à partir de
maintenant ? » À cette pensée, je ne parvenais absolument pas à retenir mes
larmes, et je me sentais particulièrement seule et impuissante. Je ne savais pas
comment continuer et je ne saurais compter le nombre de fois où ce sentiment cela
m’a fait pleurer. Dans mon malheur, tout ce que je pouvais faire, c’était prier Dieu :
« Ô Dieu ! Je ne sais pas quoi faire face aux limites posées par mon mari, je ne sais
pas comment m’en sortir, mais je crois que, quel toutes les situations renferment Tes
bonnes intentions. Je Te demande de me guider et de me donner la foi pour traverser
cette épreuve. »
Miraculeusement, au moment où je terminais ma prière, la sœur m’a envoyé
deux passages de la parole de Dieu : « Satan est en guerre contre Dieu, Le
suivant partout. Son objectif est de démolir tout ce que Dieu veut faire,
d’occuper et de contrôler ceux que Dieu veut, d’anéantir ceux que Dieu veut.
S’ils ne sont pas anéantis, alors Satan les possède et les utilise comme il le
veut. Tel est son objectif » (« Dieu Lui-même, l’Unique IV », dans La Parole
apparaît dans la chair). « Tu dois avoir Mon courage en toi et tu dois avoir des
principes quand tu fais face à des membres de la famille qui ne croient pas.
Mais pour Ma cause, tu ne dois pas céder à aucune des forces obscures. Fie-
toi à Ma sagesse pour marcher sur la voie parfaite ; ne laisse pas les
192
conspirations de Satan prendre contrôle. Mets tous tes efforts à M’apporter ton
cœur et Je te réconforterai, Je donnerai la paix et le bonheur à ton cœur »
(« Chapitre 10 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole
apparaît dans la chair). En réfléchissant sur les paroles de Dieu, j’ai acquis un certain
discernement à propos des intentions mauvaises de Satan. Dieu œuvre pour sauver
l’humanité, tandis que Satan s’efforce de détruire l’œuvre de Dieu et de rivaliser avec
Lui pour gagner les hommes, alors il répand toutes sortes de rumeurs sur Internet
pour égarer et tromper les gens. Il se sert aussi de nos familles pour nous faire
barrage, nous perturber et faire en sorte qu’il nous soit impossible de venir devant
Dieu et d’être sauvés. Mon mari avait été aveuglé et trompé par les rumeurs
répandues par Satan parce qu’il ne connaissait pas la vérité, ce qui est la seule raison
pour laquelle il m’empêchait obstinément de croire en Dieu. et Satan a aussi profité
de ma propre faiblesse pour m’entraver et me faire du mal. Satan savait que mes
émotions étaient mon point faible. Par conséquent, il m’attaquait à travers mes
sentiments pour mon mari, me faisant renoncer à suivre Dieu à cause de mon intérêt
pour mes sentiments charnels et de mon désir de préserver l’harmonie au sein de
ma famille. Il me faisait ainsi renoncer à suivre Dieu, m’obligeant de ce fait à
abandonner le vrai chemin et à perdre ma chance d’être sauvée par Lui. Satan est
véritablement abject ! En même temps, je sentais Dieu me réconforter par Ses
paroles, m’encourageant à ne pas céder aux forces obscures de Satan et me
montrant aussi le chemin de la pratique. Dieu a dit : « Fie-toi à Ma sagesse pour
marcher sur la voie parfaite. » Dans un tel environnement, comment pouvais-je
coopérer avec Lui et utiliser la sagesse supplémentaire qu’Il me donnait pour assister
aux réunions ? Je m’étais souvenue que la dernière fois mon mari s’était servi de
mon téléphone pour me localiser : je ne pouvais donc pas retourner chez la sœur
pour les réunions, et je ne pouvais pas utiliser mon téléphone pour avoir des réunions
avec elle, mais je pouvais aller dans les salons aménagés du centre commercial. Si
mon mari me le redemandait, je pouvais dire que je faisais des courses. Ainsi, Dieu
me guidant, j’ai été capable de me réunir à nouveau avec la sœur. Une fois qu’elle a
compris mes difficultés, elle a échangé avec moi sur la parole de Dieu, m’a
réconfortée et m’a encouragée. Après que j’ai eu compris la vérité, ma négativité
s’est vite dissipée.
193
Un jour, quand je suis rentrée du travail, j’ai voulu lire les paroles de Dieu, mais
quand j’ai fouillé les tiroirs et les placards où je rangeais habituellement mon livre, je
ne l’ai pas trouvé. J’étais très tendue et j’ai pensé : « Oh, non, mon mari a dû jeter
mon livre. C’est quelqu’un de très prudent, donc il ne l’aura certainement pas jeté
dans une poubelle où je peux le trouver. S’il l’a emporté à son bureau pour le jeter,
alors je n’ai vraiment aucune chance de le trouver. » Cette pensée me rendait
malheureuse et je ne savais pas quoi faire.
Quelques jours plus tard, quand j’ai accompagné mon mari à l’examen du permis
de conduire, j’ai rencontré l’une des sœurs. Je lui ai secrètement dit que mon livre
de la parole de Dieu avait disparu. Elle m’a dit de prier plus, de compter sur Dieu et
de le chercher à nouveau attentivement. Dieu domine et gouverne toute chose, m’a-
t-elle dit, donc, que mon mari l’ait jeté ou non reposait entre les mains de Dieu, et je
ne devais pas me laisser emporter par mon imagination et juger de façon hâtive.
Quand je suis rentrée chez moi, j’ai envoyé un message à une autre sœur, qui m’a
dit la même chose. Ayant reçu le même échange de la part de deux sœurs
différentes, j’ai donc cru que les bonnes intentions de Dieu devaient être derrière tout
cela. Dieu utilisait-Il les sœurs pour me le rappeler ? Ensuite, je me suis souvenue
d’un passage de la parole de Dieu : « Dieu Tout-Puissant domine toutes choses
et tous les événements ! Tant que notre cœur met son espoir en Lui à tout
moment et que nous entrons dans l’esprit et nous nous associons à Lui, alors
Il nous montrera toutes les choses que nous cherchons et Sa volonté nous
sera sûrement révélée ; notre cœur sera alors dans la joie et la paix, stable
avec une parfaite clarté » (« Chapitre 7 » de Déclarations de Christ au
commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). À partir des paroles de Dieu,
j’ai compris que Dieu est toujours là pour que les gens comptent sur Lui et trouvent
de l’aide. Quand les gens ont des problèmes et qu’ils n’ont pas d’issue, à partir du
moment où nous invoquons Dieu avec sincérité, Dieu nous illuminera, nous guidera
et nous aidera à traverser nos difficultés. Grâce aux paroles de Dieu qui m’illuminent
et me guident, ma foi en Dieu a été encore raffermie et j’ai retrouvé un chemin de
pratique. J’ai également compris que, dans l’affaire de la perte de mon livre des
paroles de Dieu, je ne le retrouverais pas si je comptais uniquement sur mes propres
efforts. Dieu est tout-puissant et, aussi longtemps que je compterais sur Dieu et
194
lèverais le regard vers Dieu, et coopérerais ensuite avec Lui de façon pratique pour
rechercher mon livre, j’avais confiance que Dieu me guiderait et m’aiderait. Alors, je
suis venue devant Dieu et j’ai prié avec sincérité : « Dieu ! Je n’arrive pas à trouver
mon livre de Tes paroles. Au début, j’ai compté sur mes propres notions et sur ma
propre imagination pour deviner où il pourrait être, j’ai simplement agi selon mes
propres pulsions. Je ne T’ai pas placé au-dessus de tout et je n’ai pas réalisé que
tout était sous Ton contrôle. À présent, je souhaite lever les yeux vers Toi et Te
confier cette affaire, et puis coopérer avec Toi en cherchant à nouveau. Que je
retrouve le livre ou non, cela dépend de Ta permission. Je Te demande de me
guider. »
Après avoir prié, j’ai soudain eu envie d’aller dans la remise pour y trouver une
paire de chaussures. Alors que je me suis mise à genoux pour les ramasser, je suis
tombée de manière inattendue sur un sac blanc, et une idée très claire a soudain
jailli dans mon esprit : le livre des paroles de Dieu est dans ce sac. J’ai ramassé le
sac pour regarder : c’était vrai ! Étonnée et enchantée tout à la fois, je ne pouvais
m’empêcher de crier : « Je rends grâce à Dieu ! Je rends grâce à Dieu ! » Ce n’est
qu’alors que j’ai réalisé que c’était Dieu qui m’avait guidée pour retrouver le livre. J’ai
vraiment vu que tout était sous le contrôle de Dieu, que Dieu arrangeait même les
pensées et les idées des hommes, et que, lorsque nous comptions sur Dieu et
levions le regard vers Lui, rien n’était impossible. Après cela, j’ai vite rapporté le livre
dans la chambre et l’ai rangé dans mon tiroir avec soin. Ce soir-là, quand mon mari
est revenu, il s’est rendu compte que j’avais trouvé le livre des paroles de Dieu qu’il
avait caché dans la remise, et il a exigé que je le lui donne. Cette fois, j’ai sincèrement
compté sur Dieu et Lui ai demandé de me donner confiance et force, et j’ai refusé de
transiger davantage avec mon mari. Quand il a vu ma détermination, il n’a pas insisté.
Plus tard, pour qu’il me soit plus facile d’assister à des réunions et de pratiquer
ma dévotion spirituelle, la sœur m’a donné un téléphone destiné uniquement à
écouter des sermons, et elle y avait aussi téléchargé de nombreuses paroles de
Dieu. Un jour, en changeant de sac, je l’ai négligemment laissé à la maison, et mon
mari a découvert que j’avais à nouveau des réunions. Il m’a envoyé un message me
demandant : « Pourquoi es-tu encore en contact avec eux ? Pourquoi vas-tu
secrètement à des réunions ? » J’étais en colère et tout à la fois inquiète quand j’ai
195
vu ces messages, mais je me suis alors souvenue de mes expériences au cours de
la période passée, de la manière dont, chaque fois que mon mari avait essayé de
me faire obstacle ou de me persécuter, j’avais toujours trouvé des compromis, battu
en retraite ou je m’étais sentie négative et faible, et je me suis souvenue que ce qui
m’avait manqué le plus, c’était de pouvoir compter sur Dieu et de témoigner de Lui.
Cette fois, je ne pouvais pas céder à Satan. Je voulais me reposer sur Dieu, me
tourner vers Dieu, vaincre Satan par la foi et tenir ferme dans mon témoignage à
Dieu. J’ai pensé aux paroles de Dieu : « Peu importe où et quand, ou à quel point
l’environnement est défavorable, Je te montrerai clairement et Mon cœur te
sera révélé si tu espères en Moi ; de cette façon tu courras sur la route devant
toi et ne perdras jamais ton chemin » (« Chapitre 13 » de Déclarations de Christ
au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). Alors, j’ai prié Dieu :
« Dieu ! Aujourd’hui, Tu m’as choisie et m’as permis de suivre Tes pas. Si je ne
poursuis pas de toutes mes forces, si je m’incline devant les forces de Satan, je
perdrai l’occasion d’être sauvée. Dieu ! Je souhaite Te confier mes difficultés
actuelles. Qu’importe si mon mari parle à ma famille ou au pasteur de ma croyance
en Dieu Tout-Puissant, qu’importe ce qu’il me fait, je T’obéirai. Cette fois, je me
reposerai sur Toi pour tenir ferme dans mon témoignage pour Toi et humilier Satan. »
Après avoir prié, j’ai peu à peu commencé à me sentir beaucoup plus calme. J’ai
pris mon téléphone et lui ai répondu : « Oui, je vais à nouveau aux réunions. Demain
soir, asseyons-nous et ayons une vraie conversation à ce sujet. » Après avoir envoyé
le message, j’avais encore une impression d’épurement dans mon cœur : comment
se fait-il que chaque fois que je veux rechercher sérieusement la vérité, je sois
perturbée ? Puis j’ai pensé à l’expérience de Job au sujet de laquelle les sœurs
avaient échangé avec moi à de nombreuses reprises. J’ai aussi pensé à ce que Dieu
a dit : « Et qu’est-ce que Dieu a fait quand Job a été soumis à ce tourment ?
Dieu a observé et regardé et a attendu le résultat. Alors que Dieu observait et
regardait, comment se sentait-Il ? Il se sentait chagriné, bien sûr » (« L’œuvre
de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît
dans la chair). J’ai pesé les paroles de Dieu et pensé à l’expérience de Job. Il a passé
sa vie entière à craindre Dieu et à s’éloigner du mal, mais Satan n’était pas content
de laisser Dieu gagner Job et l’a donc tenté de nombreuses fois. Tandis que Satan
196
tentait Job, Dieu observait et surveillait tout, et Dieu a donné à Satan une limite
stricte : Satan ne pouvait pas prendre la vie de Job, ce qui assurait la sécurité de
Job. Cela nous montre que Dieu chérit les gens, ne veut pas que nous souffrions et
ne veut pas nous voir tomber sous l’influence de Satan et être blessés par Satan. De
plus, Dieu avait Ses bonnes intentions en permettant à Satan de tenter Job. Dieu
espérait obtenir le témoignage de Job et perfectionner la foi et l’obéissance de Job
envers Lui. N’était-ce pas la même chose que la situation dans laquelle je me
trouvais ? Bien que Satan m’ait tentée à maintes reprises, Dieu ne m’a jamais laissée
et m’a guidée jusqu’à maintenant. Dieu a arrangé ces circonstances dans l’espoir
que je grandisse dans la vie, Lui rende témoignage et humilie Satan, alors cette fois,
je savais que je devais lutter pour tenir ferme dans mon témoignage à Dieu et
humilier Satan. Une fois encore, j’ai ressenti une plus grande foi en Dieu, et j’ai pris
la résolution de me soumettre aux arrangements de Dieu, de me tenir aux côtés de
Dieu et de ne plus jamais faire de compromis avec Satan.
Le soir suivant, quand je suis rentrée à la maison après le travail, mon mari était
déjà là et m’attendait. Quand je me suis assise, il a dit : « Peux-tu arrêter de croire
en Dieu Tout-Puissant ? » Puis il s’est mis à me parler de toute la propagande
négative venant d’Internet qu’il m’avait montrée à propos de l’Église de Dieu Tout-
Puissant. J’ai répondu : « Non. Que connais-tu vraiment de l’Église de Dieu Tout-
Puissant ? Toutes les informations que tu as vues sur Internet ne sont que des
rumeurs inventées par le gouvernement du PCC pour diffamer, calomnier et
condamner l’Église de Dieu Tout-Puissant. Rien de cela n’est vrai. Le PCC est un
parti politique athée, qui déteste particulièrement la vérité et Dieu, alors il fait tout ce
qui est en son pouvoir pour inventer et répandre toutes sortes de rumeurs afin de
semer la confusion chez les gens. Il cherche vainement à tromper les gens pour qu’ils
résistent à Dieu et aillent ainsi droit à la mort. Telle est l’intention mauvaise du
gouvernement du PCC. En croyant en Dieu, je n’ai rien fait de mal, et je n’ai pas fait
non plus quoi que ce soit qui aurait pu te décevoir. Mon chemin de foi est le bon
chemin de la vie, et j’ai décidé de continuer à suivre ce chemin. J’y ai réfléchi et j’ai
décidé que tu pouvais appeler le pasteur et les prédicateurs et les laisser m’accuser
dans leurs sermons et m’expulser de l’Église. Tu peux aussi appeler mes parents et
les laisser m’assaillir et me persécuter. Mais quoi que tu fasses, ma décision ne
197
changera pas. J’ai maintenant accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours et, en
lisant les paroles de Dieu et en faisant l’expérience des situations que Dieu a
arrangées, j’ai acquis la certitude que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus de
retour, et je m’en tiendrai à mon choix quoi qu’il arrive. » Mon mari a dit : « Tu trahis
le Seigneur, tu le sais ? Le Seigneur t’a accordé tellement de grâce. Comment peux-
tu Le trahir ? » J’ai répondu : « Croire en Dieu Tout-Puissant ne veut pas dire trahir
le Seigneur, cela veut dire suivre les pas de l’Agneau parce que Dieu Tout-Puissant
et le Seigneur Jésus sont le même Dieu. C’est exactement parce que j’ai autant
profité de la grâce du Seigneur Jésus que j’ai su que je devais me renseigner et
l’accepter quand j’ai appris la nouvelle selon laquelle le Seigneur Jésus était revenu
aujourd'hui. À présent, le Seigneur Jésus est revenu, incarné, pour exprimer de
nouvelles paroles et expliquer tout ce qui a trait à l’œuvre et à la volonté de Dieu. J’ai
entendu la voix de Dieu, donc je devrais travailler encore plus dur à ma poursuite,
aller à plus de réunions et rendre à Dieu Son amour pour moi. » Finalement, mon
mari a dit : « Très bien, oublie çà ! Fais ce que tu veux ! J’avais pensé le dire à ton
pasteur, et faire en sorte qu’il te fasse revenir dans l’Église, et j’allais aussi appeler
tes parents, mais j’ai eu peur qu’ils soient tellement contrariés qu’ils en tombent
malades. Crois ce que tu veux à partir de maintenant, je ne m’en mêlerai plus. »
Quand j’ai entendu mon mari dire qu’il n’essaierait plus de m’empêcher de croire
en Dieu Tout-Puissant, j’ai été très heureuse. Je savais que c’était sous les directives
de Dieu et que le cœur et l’esprit de mon mari étaient aussi entre les mains de Dieu.
Qu’il ait pu dire de telles paroles montre que tout est sous l’autorité de Dieu. C’est
Dieu qui m’a ouvert la voie. J’ai vu à travers mon expérience que Dieu veut mon
cœur et, quand je me repose véritablement sur Lui, me tourne vers Lui et risque tout
pour Le satisfaire, je vois les actes de Dieu et je vois que Dieu m’a toujours conduite
et aidée en silence. Je me suis rappelé les paroles de Dieu : « Chaque fois que
Satan corrompt l’homme ou s’engage dans le mal déchaîné, Dieu ne reste pas
sans rien faire, Il n’abandonne pas non plus ceux qu’Il a choisis, ni ne leur
ferme les yeux. Tout ce que fait Satan est parfaitement clair à Dieu, et Il le
comprend. Peu importe ce que fait Satan, peu importe la tendance qu’il suscite,
Dieu sait tout ce que Satan essaie de faire et Dieu n’abandonne pas ceux qu’Il
a choisis. Au contraire, sans attirer une quelconque attention, secrètement,
198
silencieusement, Dieu fait tout ce qui est nécessaire » (« Dieu Lui-même,
l’Unique VI », dans La Parole apparaît dans la chair). J’ai été très émue en pesant
ces paroles. J’ai repensé à ma propre expérience de l’époque, quand Satan se
servait de mon mari pour me perturber et m’oppresser afin de m’éloigner des
réunions, Dieu a utilisé l’échange de mes frères et sœurs sur les paroles de Dieu
pour me permettre de percer à jour la manigance de Satan et d’échapper à ma
négativité. Quand mon mari a caché mon livre des paroles de Dieu et essayé de
m’empêcher de croire en Dieu, j’ai véritablement compté sur Dieu, je me suis tournée
vers Dieu et j’ai été témoin des actes miraculeux de Dieu. Un jour, alors que j’ai pris
la résolution de soutenir Dieu et que j’étais prête à tout risquer pour suivre Dieu,
Satan a été humilié et a battu en retraite. À travers mes expériences, j’ai vu que Dieu
était véritablement de mon côté et qu’Il arrangeait pour moi des environnements en
accord avec ma stature. Dieu ne m’a pas donné un fardeau insupportable. J’ai pensé
à la manière dont, dans le passé, alors que je n’avais pas véritablement donné mon
cœur à Dieu, j’étais toujours préoccupée par l’affection charnelle, je comptais sur des
méthodes humaines pour gérer les problèmes et je n’osais pas trahir Satan, avec le
résultat que Satan tirait profit de mon point faible pour m’attaquer à maintes reprises,
me mettant indéfiniment au supplice. Mais quand j’ai véritablement compté sur Dieu
et été prête à tout risquer, Dieu m’a ouvert la voie, et Satan, impuissant, a été humilié
et vaincu. Après avoir fait l’expérience de tout ça, j’ai gagné une véritable
compréhension de la toute-puissance et de la souveraineté de Dieu, ainsi que de
mon propre tempérament rebelle. Ma foi et mon obéissance envers Dieu ont grandi,
j’ai appris à discerner les complots de Satan, j’ai vu la nature maléfique et abjecte de
Satan, et une véritable haine à l’égard de Satan est née en moi. J’ai été capable
d’acquérir une compréhension de tout cela grâce à Dieu qui m’a guidée et illuminée,
et je suis vraiment reconnaissante envers Dieu !
À travers mon expérience de cette période-là, j’ai gagné beaucoup. Je me suis
sentie faible et négative pendant le processus, mais les directives des paroles de
Dieu, et le soutien et l’aide de mes sœurs m’ont donné la foi nécessaire pour
surmonter les tentations et les attaques de Satan, et survivre jusqu’à aujourd'hui. À
travers mon expérience concrète, j’ai vu l’amour de Dieu, et j’ai vu que Dieu m’avait
guidée et avait toujours été à mes côtés en toute chose. Quand nous donnons
199
véritablement notre cœur à Dieu, nous tournons vers Dieu et comptons sur Dieu,
nous voyons Ses œuvres merveilleuses et sortons de notre souffrance. À l’avenir, je
n’ai qu’un seul désir : faire davantage l’expérience de l’œuvre de Dieu et rechercher
la connaissance réelle de Dieu.

17. Percer l’étroit encerclement de Satan

Par Zhao Gang, Chine


Il faisait très froid en novembre dernier dans le nord-est de la Chine, la neige
tombée au sol n’avait pas du tout fondu et de nombreux passants avaient tellement
froid à l’extérieur qu’ils se mettaient les mains sous les aisselles et avançaient avec
précaution, le corps penché en avant. L’autre jour au petit matin, le vent soufflait
du nord-ouest lorsque mon beau-frère, son épouse, environ une douzaine de
frères et sœurs et moi-même étions assis dans ma maison sur le kang chaud (lit
chauffant en brique). Chacun avait une Bible à côté de lui et tenait entre ses mains
un exemplaire du livre Le jugement commence par la maison de Dieu. Deux sœurs
de l’Église de Dieu Tout-Puissant partageaient sur la vérité concernant les trois
étapes de l’œuvre de Dieu. Les deux sœurs faisaient des dessins des trois étapes
de l’œuvre pendant leur échange : « L’œuvre de Dieu pour le salut de l’humanité
peut être divisée en trois étapes, de l’ère de la Loi à l’ère de la Grâce et ensuite à
l’ère du Règne. Chaque étape de l’œuvre est plus récente et plus améliorée et
aussi plus profonde que l’étape précédente. L’œuvre effectuée dans les derniers
jours est la dernière étape de l’œuvre dans laquelle Dieu exprime des paroles pour
juger et purifier l’homme… » Nous hochions la tête en écoutant, l’esprit
particulièrement clair : qui aurait pensé que le plan de gestion de Dieu pour le salut
de l’humanité renfermerait autant de mystères ! Outre Dieu lui-même, qui d’autre
pourrait parler des mystères de ces trois étapes de l’œuvre de Dieu avec autant
de clarté ? C’est vraiment l’œuvre de Dieu ! Nous avons échangé jusqu’au soir du
lendemain, et tout notre groupe a exprimé le désir de rechercher et de contempler
l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours.
200
Après cela, les deux sœurs ont ensuite échangé sur la vérité au sujet de la
signification de l’incarnation de Dieu, et les autres écoutaient attentivement lorsque
tout d’un coup, Wang Ping, notre dirigeante d’église, est apparue. Quand elle est
entrée dans la maison, elle a sévèrement pointé du doigt dur les deux sœurs de
l’Église de Dieu Tout-Puissant et m’a demandé : « Que font ces deux-là ? » J’ai
parlé franchement : « Ce sont les sœurs Zhang et Mu… » Mais avant même que
j’eusse fini de parler, elle dit d’un ton exaspéré : « Qui sont sœur Zhang et sœur
Mu ? Je vois qu’elles sont des prédicatrices de l’Éclair Oriental, elles sont des
voleuses de brebis… » Après que Wang Ping eut fini de parler, nous étions tous
sous le choc. Je me suis dit : sœur Wang Ping a presque toujours parlé d’aimer
les autres comme l’on s’aime soi-même et d’aimer ses ennemis ; pourquoi ce fait-
il qu’aujourd’hui elle vienne ici dire des choses si déraisonnables ? Pourquoi juge-
t-elle et condamne-t-elle ces deux sœurs ? J’y réfléchissais lorsque j’ai entendu
sœur Zhang dire calmement à Wang Ping : « Ma sœur, nous n’avons aucune
intention cachée en venant ici aujourd’hui. Le Seigneur Jésus est déjà revenu.
Nous voulons seulement vous partager l’évangile de Dieu des derniers jours… »
Wang Ping interrompit sœur Zhang et s’est écriée : « Le retour du Seigneur ?
Même ceux d’entre nous qui servons comme dirigeants ne connaissons rien au
sujet du retour du Seigneur, alors comment pourriez-vous en savoir quelque chose ?
Ce n’est pas possible ! Le Seigneur Jésus a dit : “Tous ceux qui sont venus
avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point
écoutés” (Jean 10:8). Partez immédiatement, toutes les deux, et ne revenez
jamais ici. » Quand j’ai entendu Wang Ping dire cela, j’ai ressenti du dégoût au
dedans de moi : habituellement, elle prêche bien ; comment peut-elle tout d’un
coup manquer à ce point de compassion ? Alors j’ai demandé à Wang Ping :
« Sœur Wang, il est tard. Où voulez-vous qu’elles aillent ? Le Seigneur nous
enseigne que nous devons aimer nos ennemis, à combien plus forte raison ces
deux sœurs qui croient en Dieu. Si nous les traitons de cette manière, nous ne
ressemblerons en aucune manière aux croyants dans le Seigneur… » Mais avant
même que je finisse ce que je disais, Wang Ping a anxieusement saisi la main de
l’épouse de mon beau-frère et lui a dit, ainsi qu’à son mari : « Si Zhao Gang ne
veut pas que ces deux femmes partent, alors allons-nous-en. Nous ne les
201
écouterons pas ! » Quand elle a fini de parler ainsi, elle les a furieusement attrapés
et est sortie.
Après leur départ, sœur Mu s’est tournée vers nous et a demandé : « Frères
et sœurs, comment vous sentez-vous tous après la scène que nous venons de
vivre ? Parlons-en ! » Les frères et sœurs ont tous tourné la tête vers moi, sans
que personne ne dise un mot. J’ai dit en toute franchise : « Ma sœur, à travers nos
lectures de la parole de Dieu au cours de ces deux derniers jours, et en écoutant
ton échange, je crois fermement que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont la
vérité et que Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus. Cependant, les
choses que Wang Ping a dites ne sont pas sans raison. Après tout, elle est notre
dirigeante et elle a foi au Seigneur depuis longtemps. Elle connait bien la Bible et
elle a toujours utilisé son énergie pour servir le Seigneur. Si le Seigneur revient,
elle devrait être la première à le savoir. » Sœur Zhang a répondu gentiment : « Les
gens croient que le retour de Dieu devrait d’abord être connu par les dirigeants qui
ensuite en parlent aux croyants, mais y a-t-il vraiment un fondement biblique à ce
genre de raisonnement ? Est-ce un fait conforme à la vérité et à l’œuvre de Dieu
ou non ? Le Seigneur Jésus a dit : “Mes brebis entendent ma voix ; je les
connais, et elles me suivent” (Jean 10:27). “Que celui qui a des oreilles
entende ce que l’Esprit dit aux Églises” (Apocalypse 2:7). Le Seigneur Jésus
nous dit clairement que lorsqu’Il viendra, Il prononcera certainement des paroles
et exprimera la voix de Dieu et que tous ceux qui entendront la voix de Dieu et qui,
ensuite, la chercheront et l’accepteront accueilleront le retour du Seigneur et seront
élevés devant Dieu. Le Seigneur a-t-Il dit qu’Il illuminerait un dirigeant à Son retour ?
Non. Par conséquent, cette perception qu’ont les gens n’a fait qu’égarer et troubler
les hommes et, s’ils attendent que le Seigneur les illumine en fonction de cette
déclaration, ils ne font alors qu’attendre passivement que la fin arrive. Voyons ce
qui est dit dans les paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant a dit : “Plus
de gens encore croient que le nouveau travail de Dieu, quel que soit ce travail,
doit être corroboré par des prophéties, et que dans chaque étape de ce travail,
tous ceux qui Le suivent avec un cœur sincère doivent également recevoir
des révélations, autrement le travail ne peut pas être de Dieu. Ce n’est déjà
pas une tâche facile pour l’homme de connaitre Dieu. Considérant en plus le
202
cœur absurde de l’homme et sa nature rebelle, suffisante et prétentieuse, il
est d’autant plus difficile à l’homme d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu.
L’homme n’étudie pas la nouvelle œuvre de Dieu avec attention ni ne
l’accepte avec humilité ; au contraire, l’homme adopte une attitude de mépris,
en attendant les révélations et les conseils de Dieu. N’est-ce pas le
comportement de l’homme qui se rebelle et s’oppose à Dieu ? Comment de
tels hommes peuvent-ils gagner l’approbation de Dieu ?” (« Comment
l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de
Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair). À partir des paroles de Dieu, nous
nous apercevons que, en ce qui concerne la venue du Seigneur, si les hommes
s’accrochent à leurs conceptions et à leur imagination propres et ne cherchent pas
la vérité ou ne sont pas à l’affût de la voix de Dieu, mais, au contraire, ne font
qu’attendre que Dieu les éclaire, alors jamais ils ne seront capables d’accueillir le
retour du Seigneur. Seuls ceux qui prêtent attention à la voix de Dieu sont capables
d’accueillir la manifestation du Seigneur. En fait, à part ceux qui ont suivi le
Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce, aucun n’a été illuminé par Dieu avant de suivre
Jésus. Ils ont entendu quelqu’un d’autre témoigner du Seigneur Jésus, ou ils ont
entendu le Seigneur parler ou donner un sermon et ne L’ont suivi qu’après avoir
reconnu la voix du Seigneur. Même si Pierre a gagné l’illumination de Dieu et savait
que le Seigneur Jésus était Christ et Fils de Dieu, cela n’est arrivé qu’après qu’il a
suivi le Seigneur Jésus pour quelque temps ; ce n’est qu’après en être arrivé à une
certaine connaissance du Seigneur à partir de Ses paroles et de Son œuvre qu’il
a gagné l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit – c’est un fait. Désormais dans
les derniers jours, Dieu Tout-Puissant incarné exprime la vérité et accomplit
l’œuvre du jugement, de la purification et du salut de l’humanité. Nombreux sont
les hommes à accepter et à suivre Dieu Tout-Puissant, mais il n’y en a pas un
parmi eux qui ait gagné l’illumination de Dieu avant de L’avoir suivi. Dieu est juste
et Il ne fait assurément aucune différence entre les personnes. Dieu approuve les
personnes au cœur bienveillant assoiffées de connaitre la vérité. Tout comme le
Seigneur Jésus l’a dit : “Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils
seront rassasiés !” (Matthieu 5:6). “Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils
verront Dieu !” (Matthieu 5:8). Dieu Tout-Puissant a également dit : “Dieu
203
cherche ceux qui rêvent de Son apparition. Il cherche ceux qui sont capables
d’entendre Ses paroles, ceux qui n’ont pas oublié Son mandat et Lui offrent
leur cœur et leur corps. Il cherche ceux qui sont aussi obéissants que des
enfants devant Lui, et ne Lui résistent pas” (« Dieu préside au destin de toute
l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair). Cela nous permet de voir que
tant que celui qui aime la vérité et a soif de la vérité, indépendamment du fait qu’il
ait un statut ou pas, qu’il connaisse bien la Bible ou pas, Dieu l’éclairera et le
guidera. Il lui permettra d’écouter Sa voix et d’être témoin de Son apparition. Si
ceux qui servent comme dirigeants pensent que Dieu doit d’abord leur donner la
révélation au sujet de Son retour, alors cela montre qu’ils n’ont aucune
compréhension de l’œuvre de Dieu, qu’ils ne connaissent pas le juste tempérament
de Dieu. Cela montre aussi qu’ils sont très arrogants. Tel qu’il est dit dans la parole
de Dieu Tout-Puissant : “Et donc Je dis que ceux qui « percent à jour
clairement » Dieu et Son œuvre sont inefficaces, ils sont tous arrogants et
ignorants. L’homme ne devrait pas définir l’œuvre de Dieu ; d’ailleurs,
l’homme ne peut pas définir l’œuvre de Dieu. Aux yeux de Dieu, l’homme est
plus petit qu’une fourmi, alors comment l’homme peut-il pénétrer l’œuvre de
Dieu ? Ceux qui passent leur temps à dire : « Dieu ne fonctionne pas de cette
façon » ou « Dieu est comme ceci ou comme cela » ne sont-ils pas tous des
arrogants ?” (La préface de La Parole apparaît dans la chair). La toute-puissance
et la sagesse de Dieu sont profondes et incommensurables. Les hommes sont
juste de petites créatures. Leur esprit et leurs pensées sont limités. Comment
pourraient-ils être capables de sonder l’œuvre du Créateur ? Ainsi, alors que nous
attendons le retour du Seigneur, nous devons vénérer Dieu dans notre cœur, Le
chercher et L’étudier soigneusement. Nous ne devons pas utiliser nos propres
conceptions et imagination pour confiner Dieu et juger Dieu selon nos désirs, car
cela offensera le tempérament de Dieu et ruinera également nos propres chances
de recevoir le salut de Dieu. »
Après avoir entendu la parole de Dieu, j’ai compris que nous sommes vraiment
insignifiants dans la présence de Dieu. Nous sommes encore plus petits que des
fourmis. De plus, nous avons été corrompus par Satan au point d’être remplis d’un
tempérament corrompu d’orgueil et imbus de nous-mêmes. Nous aimons toujours
204
compter sur notre imagination et nos conceptions pour confiner Dieu. Chaque fois
que l’œuvre de Dieu ne s’accorde pas avec nos conceptions, nous nions même
Dieu, nous Le condamnons et Lui résistons. Apparemment, si l’homme ne
comprend pas la vérité et n’a pas la moindre révérence pour Dieu dans son cœur,
il est possible pour lui de faire ce qu’il veut. C’est très dangereux ! Cela m’a rappelé
que le Seigneur Jésus avait dit une fois : « Je te loue, Père, Seigneur du ciel et
de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents,
et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu
l'as voulu ainsi » (Matthieu 11: 25-26). Ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai vu que les
choses sont vraiment ainsi ! La révélation de la parole de Dieu et l’échange de la
sœur Zhang m’ont permis de reconnaître que l’idée selon laquelle « les dirigeants
devraient être les premiers à recevoir la révélation au sujet du retour du Seigneur »
est fausse et absurde, elle ne cadre tout simplement pas avec la vérité ; c’est
absolument la conception et l’imagination de l’homme. En réalité, seuls ceux qui
ont soif de la vérité et cherchent la voix de Dieu auront l’occasion de recevoir
l’œuvre de Dieu et Sa direction, ainsi que d’être amenés devant Dieu. Cette pensée
m’a donné une nouvelle compréhension de l’impartialité et de la justice de Dieu.
Rendons grâce à Dieu !
Le troisième jour, tôt le matin, après le départ de sœur Zhang et la sœur Mu,
mon frère Guan, qui est mon supérieur dans notre église, est venu me voir pour
me demander : « Frère Zhao, j’ai entendu dire que vous croyiez tous à l’Éclair
Oriental ? » Je lui ai dit solennellement : « Oui, j’accepte l’œuvre de Dieu Tout-
Puissant dans les derniers jours parce que, par les paroles de Dieu Tout-Puissant,
j’ai compris de nombreuses vérités que je ne comprenais pas auparavant, telles
que les mystères de des trois étapes de Son œuvre et la signification de
l’incarnation de Dieu. Je constate que les paroles de Dieu Tout-Puissant sont “ce
que l’Esprit dit aux Églises” telles que prophétisées dans le Livre de
l’Apocalypse. » Frère Guan m’a regardé et a dit : « Frère Zhao, vas-tu vraiment
suivre la croyance de ces gens ? Sais-tu quel genre de personnes ils sont ? » J’ai
dit : « Je vois que leur humanité est grande et qu’ils échangent très clairement au
sujet de la vérité. Tous les sujets qu’ils abordent ont trait aux vérités de l’œuvre de
Dieu. J’ai vraiment beaucoup appris ces deux derniers jours. » Frère Guan m’a
205
répondu avec colère : « Comment peux-tu être si entêté ? Hébreux 6: 6-8 nous dit :
“qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils
crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie. Lorsqu’une terre
est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu’elle produit une herbe
utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu ; mais,
si elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée et près d’être maudite,
et on finit par y mettre le feu.” Tu es un prédicateur, tu jouis tellement de la grâce
du Seigneur, mais non seulement tu ne conduis pas les frères et sœurs à croire au
Seigneur, au contraire, tu les conduis à quitter l’église. Serait-ce que tu n’as pas
peur d’être puni ? Si tu ne t’en détournes pas, tu pourrais perdre la protection du
Seigneur, et tu ne pourras pas vivre les bons jours d’antan. Tes anciennes
maladies resurgiront, et vos deux enfants n’auront pas de bons emplois… »
Après le départ de frère Guan, je me suis senti un peu nerveux et je me suis
dit : Ce qu’il a dit semble fondé ; que dois-je donc faire au cas où ma foi en Dieu
Tout-Puissant me ferait perdre la grâce du Seigneur ? En pensant à tout cela, j’ai
senti mon cœur s’affaiblir, alors je me suis précipitamment mis à genoux et j’ai prié
Dieu : « Dieu Tout-Puissant ! Les paroles de frère Guan m’ont affaibli. Dieu ! Les
choses qu’il a dites sont-elles vraies ou pas ? Je ne sais vraiment pas quoi faire
maintenant… » Pendant que je priais Dieu, mon épouse est revenue et je lui ai
raconté ce qui venait de se passer. Après m’avoir écouté, elle a dit avec nervosité :
« Est-ce vraiment ce qu’il a dit ? » J’ai hoché la tête, et mon épouse a dit avec
inquiétude : « C’est un dirigeant principal qui croit au Seigneur depuis de
nombreuses années et il connaît très bien la Bible. Je ne pense pas qu’il dirait des
mensonges. Si les choses vont vraiment se dérouler tel qu’il le dit, alors que
devrions-nous faire ? » À ce moment-là, j’ai soudainement pensé à la vérité des
trois étapes de l’œuvre de Dieu que les sœurs Zhang et Mu avaient échangées :
L’œuvre de Dieu pour le salut de l’humanité est divisée en trois étapes, mais ces
étapes de l’œuvre sont toutes les trois accomplies par un seul Dieu. Comme j’y
réfléchissais, les choses sont tout à coup de venues claires pour moi et j’ai dit à
mon épouse : « Je sais que les propos de frère Guan semblent ne pas être corrects.
Il a dit qu’en acceptant l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, nous nous
écartions du chemin du Seigneur et nous trahissions le Seigneur Jésus, mais les
206
paroles de Dieu Tout-Puissant que nous avons lues ces quelques jours sont
véritablement la voix de Dieu. Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus.
En suivant Dieu Tout-Puissant, nous suivons réellement les traces de l’Agneau.
C’est nous qui sommes les vierges sages. Pourquoi le Seigneur nous punirait-il ?
[…] » Nous étions en train d’en parler lorsque les sœurs Zhang et Mu sont
arrivées…
Mon épouse a raconté aux sœurs ce que frère Guan nous a dit quand il est
venu chez nous et sœur Zhang m’a demandé le sentiment que j’éprouvais face à
tout cela. Alors j’ai parlé aux sœurs de la faiblesse que j’éprouvais et de la
connaissance que je venais de découvrir. Sœur Zhang a souri en disant :
« Rendons grâce à Dieu ! C’est une compréhension si pure, c’est la direction de
Dieu ! » Mon épouse, confuse, a demandé : « Puisque nous n’avons fait aucun
faux pas, pourquoi frère Guan dit-il des choses pareilles ? C’est un dirigeant
principal qui croit au Seigneur depuis de nombreuses années ! » J’ai regardé ma
femme et j’ai dit : « Eh ! il veut simplement que nous revenions à notre ancienne
église ! » Sœur Zhang a souri en disant : « En ce moment tout ce que nous
regardons est leur apparence extérieure, mais nous n’avons pas examiné le
contenu de leur nature ! Le Seigneur Jésus a dit une fois : “Malheur à vous,
scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux hommes le
royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez
pas entrer ceux qui veulent entrer” (Matthieu 23:13). “Malheur à vous, scribes
et pharisiens hypocrites ! parce que vous ressemblez à des sépulcres
blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins
d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés” (Matthieu 23:27). Si
vous regardez quelqu’un à partir de son apparence extérieure, alors les pharisiens
étaient très loyaux dans leur service à Dieu. Dans l’esprit des gens, les pharisiens
étaient de fervents serviteurs de Dieu et ils étaient les chefs religieux les plus
dignes de confiance. Cependant, lorsque le Seigneur Jésus est venu accomplir
Son œuvre, la nature des pharisiens qui résiste à Dieu a été révélée. Ce sont ces
pharisiens qui ont résisté avec frénésie et condamné l’œuvre du Seigneur Jésus.
Ils fabriquaient toutes sortes de rumeurs et portaient de faux témoignages pour
tromper les personnes ordinaires : Ils disaient que le Seigneur Jésus avait chassé
207
les démons par Belzébuth, le prince des démons. Et une fois que le Seigneur Jésus
a été ressuscité trois jours après avoir été cloué à la croix, ils ont soudoyé les
soldats pour qu’ils répandent des rumeurs au sujet du vol du corps du Seigneur
Jésus par Ses disciples. Les pharisiens ont inventé toutes sortes de mensonges
et ont employé toutes les ruses possibles pour empêcher les gens de chercher et
de trouver le vrai chemin. Leur objectif était d’éteindre l’œuvre de Dieu afin qu’ils
puissent dominer à jamais les élus de Dieu. Bien qu’ils paraissent pieux à
l’extérieur, ils détestaient la vérité, étaient des antéchrists et des ennemis de Dieu.
Quand Il les a exposés et condamnés, le Seigneur Jésus a dit : “Serpents, race
de vipères ! comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ?”
(Matthieu 23:33). Alors maintenant, pensez-y. Ces chefs religieux d’aujourd’hui
sont-ils différents des pharisiens ? » Alors que je réfléchissais à ces propos, les
sœurs ont trouvé un passage de la parole de Dieu Tout-Puissant et me l’ont donné
à lire : « Ce sont ceux qui lisent la Bible dans des églises imposantes et
récitent la Bible tous les jours, mais ne comprennent pas le but de l’œuvre
de Dieu. Aucun n’est capable de connaitre Dieu ; en plus, aucun n’est en
accord avec le cœur de Dieu. Ils sont tous des hommes vils et inutiles, ils se
placent en hauteur pour enseigner Dieu. Bien qu’ils brandissent le nom de
Dieu, ils s’opposent à Lui volontairement. Bien qu’ils disent être croyants en
Dieu, ce sont eux qui mangent la chair et boivent le sang de l’homme. Tous
ces hommes sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons
dirigeants qui dérangent intentionnellement ceux qui tentent d’emprunter la
bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux
qui cherchent Dieu. Puisqu’ils sont de “chair ferme”, comment leurs
disciples sauront-ils qu’ils sont des antéchrists qui mènent l’homme à
s’opposer à Dieu ? Comment sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui
cherchent spécialement des âmes à dévorer ? » (« Tous les gens qui ne
connaissent pas Dieu sont des gens qui s’opposent à Dieu », dans La Parole
apparaît dans la chair). Les sœurs ont échangé avec moi en détail ces paroles de
Dieu, analysant toutes les actions des chefs religieux avec l’essence de leur nature,
jusqu’au point où je me suis rendu compte qu’en nous dérangeant constamment
et en nous empêchant de croire en Dieu Tout-Puissant et même en nous effrayant
208
et en nous menaçant, les dirigeants n’agissaient pas dans le but de nous protéger,
mais plutôt pour qu’ils puissent dominer les élus de Dieu, afin que nous puissions
les traiter comme s’ils étaient Dieu, les adorant et les enchâssant. Donc en réalité,
ils sont exactement comme les pharisiens. Ils sont tous des antéchrists qui
détestent la vérité et résistent à Dieu. Dieu est venu nous sauver, mais ils inventent
toutes sortes de méthodes pour nous empêcher d’accepter l’œuvre de Dieu et de
lire les paroles de Dieu. N’est-ce pas la même chose que de nous entraîner en
enfer ? Ils sont véritablement si méchants ! Sans les paroles de Dieu Tout-Puissant
révélant l’essence de la façon dont ces gens résistent à Dieu et luttent contre Dieu
à propos de l’homme, j’aurais presque été emporté par leurs ruses, anéantissant
ma propre chance de recevoir le salut. À ce moment-là, ma femme a dit avec
stupeur : « Il se trouve qu’ils étaient là pour nous faire du mal ! Pff ! Ces gens ne
s’arrêteront vraiment pas avant de nous avoir traînés en enfer ! Je ne croirai plus
à qu’ils disent. »
Pendant que nous réfléchissions à cela, sœur Mu nous a lu un autre passage
de la Parole de Dieu : « Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur
des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les
personnes, comme s’il était né des arrangements humains ou d’une
interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout
ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens
restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand
Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari
avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job vint des actions des hommes et de
l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape que Dieu fait en vous, il y a
le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille » (« Ce n’est
qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans
la chair). Ensuite, sœur Zhang a commencé à échanger : « À travers les paroles
de Dieu, nous pouvons voir que tout ce qui nous arrive, bien que cela puisse
sembler provenir de l’homme, c’est en réalité Satan qui, dans les coulisses, parie
avec Dieu. C’est comme lorsque Job avait été tenté par Satan. Sa femme lui a
demandé d’abandonner Jéhovah, mais il a pu déceler la ruse de Satan. Il a compté
sur sa foi en Dieu pour témoigner de Lui et Job a réprimandé sa femme pour son
209
ignorance et son obstination. Les expériences de Job nous montrent que tous ceux
que Dieu veut sauver, Satan les tentera et les perturbera toujours avec frénésie. Il
emploiera toutes les ruses possibles pour les attaquer de sorte qu’ils abandonnent
Dieu et Le trahissent, finissant par perdre l’occasion d’obtenir le salut. Puisque
Satan veut nous contrôler pour toujours et dévorer l’homme, il ne veut pas
permettre à l’homme d’obtenir le salut de Dieu ! » Sœur Mu a également partagé :
« C’est vrai. Satan a souvent utilisé des dirigeants pour nous attaquer et nous
menacer, avec le but de nous amener à renier Dieu, à Le trahir, et à abandonner
le vrai chemin. Voilà la ruse de Satan. Nous devons être capables de voir
clairement ce combat qui se déroule dans le monde spirituel ! » Après avoir écouté
les échanges de ces deux sœurs, j’ai réfléchi pendant un moment, puis j’ai dit :
« Alors Satan fait un pari avec Dieu et c’est à travers les choses que les dirigeants
disent que Satan attaque nos points faibles et il veut que nous abandonnions le
vrai chemin et que nous quittions Dieu à cause de notre lâcheté ! Ce Satan est
véritablement perfide ! » Puis ma femme a aussi ajouté : « Ce Satan est si
repoussant ! Si nous n’avions pas écouté les paroles de Dieu et votre partage,
alors comment aurions-nous pu connaître les mesquineries de Satan ? » J’ai dit
avec plaisir : « Maintenant que je comprends ces choses, nous devons compter
sur Dieu pour percer l’encerclement étroit de Satan, être témoins de Dieu et faire
honte à Satan par nos actions concrètes ! » Alors, sœur Zhang a joyeusement
répondu : « Mon frère, ma sœur, à partir de maintenant, réunissons-nous et
échangeons au sujet de la parole de Dieu. C’est seulement de cette manière que
nous pouvons acquérir une grande part de la vérité afin que nous puissions bientôt
être certains de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et posions une fondation
sur le vrai chemin, et ainsi, nous ne serons plus trompés par toutes les sortes de
rumeurs et de mensonges éhontés de Satan. » J’ai dit : « D’accord ! Si vous
pouviez souvent venir échanger avec nous, ce serait encore mieux. » Sœur Mu a
souri en disant : « Alors c’est ce que nous ferons. »
Tôt le matin, quelques jours plus tard, je me suis levé et j’ai regardé par la
fenêtre pour constater qu’il y avait eu une grosse chute de neige. J’ai commencé
inconsciemment à me frotter les mains. Ensuite, j’ai mis un bonnet de laine et des
gants de coton et je suis allé dans la cour pour dégager la neige. Quand j’ai eu fini,
210
je suis retourné à l’intérieur. J’ai ouvert le haut de la cuisinière et attisé le feu
pendant que mon épouse rangeait la maison. À ce moment, le frère aîné de ma
femme et son épouse sont entrés et, dès que ma belle-sœur est entrée, elle a dit
d’une voix inquiète : « Le dirigeant Wang et M. Guan sont venus ici et vous ont dit
tellement de choses. Comment ne les avez-vous pas écoutés ? Ils nous ont
spécialement demandé de venir ici aujourd’hui pour essayer de vous convaincre
une fois de plus. Ne croyez pas à l’Éclair Oriental. Ce sont nos dirigeants qui sont
responsables de nos vies ! » Après l’avoir entendu dire cela, j’ai fermement
déclaré : « S’ils sont vraiment responsables de nos vies, alors ils devraient nous
conduire à rechercher l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et à
accueillir le retour du Seigneur ! » Ma femme a alors dit sans ménagement : « Quel
bien nous ont-ils fait ? Ils craignent que si nous croyons tous en Dieu Tout-Puissant,
alors il n’y aura plus personne pour les écouter. » Ma belle-sœur est devenue un
peu irritée en entendant ces paroles ; elle a rétorqué : « Comment pouvez-vous
tous les deux dire des choses pareilles ? Ils ne vous ont pas demandé de faire
autre chose. Ne veulent-ils pas simplement que vous retourniez à l’église ?
Écoutez-moi. Sur la base de la relation entre nos deux familles, comment puis-je
chercher à vous nuire ? » La femme de mon frère a poursuivi : « Pensez à la façon
dont je vous ai traité au fil des ans. Savez-vous combien nous avons dépensé sur
vous ? Avez-vous vraiment à cœur de vous séparer de nous ? Ne vous sentez-
vous pas coupables ? » Après avoir entendu ces deux personnes dire ces choses,
je me suis senti très bouleversé et je me suis dit : Ils nous ont vraiment beaucoup
aidés et, maintenant, ils voient que nous insistons pour suivre Dieu Tout-Puissant.
Ils se sentent sûrement profondément blessés, mais que peut-on faire ? Il est
impossible de me demander d’abandonner la vraie voie et de trahir Dieu, car je
sais que Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus. Mais si j’insiste pour
croire en Dieu Tout-Puissant, que penseront-ils de moi ? Diront-ils que je suis une
personne ingrate ? À ce moment-là, je me suis senti bouleversé et influencé dans
mon cœur. J’ai prié Dieu en silence, lui demandant de me donner une voie de
sortie. Soudain, j’ai pensé à ces paroles de Dieu : « Tout ce qui arrive aux gens
est quand Dieu a besoin qu’ils tiennent ferme dans leur témoignage en Sa
faveur » (« Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La
211
Parole apparaît dans la chair). Puis j’ai repensé aux paroles des échanges que les
sœurs Zhang et Mu m’avaient données quelques jours auparavant : Tout ce qui
t’arrive est relié au combat mené dans le monde spirituel ; combat selon lequel Satan
fait un pari avec Dieu. Aujourd’hui, le frère de ma femme et ma belle-sœur ont essayé
d’utiliser notre parenté pour nous exhorter à trahir Dieu et à retourner à leur religion,
mais c’est l’une des ruses de Satan. Si je devais trahir Dieu afin de protéger mes
sentiments interpersonnels, alors ce serait vraiment ingrat et sans scrupules. Si je ne
veux pas laisser tomber mon beau-frère, alors je devrais partager avec lui l’évangile
de Dieu dans les derniers jours, afin que lui aussi ait l’occasion d’obtenir le salut. C’est
le seul moyen de montrer la compassion que je devrais posséder. En pensant à cela,
ma réflexion s’est clarifiée et j’ai dit : « Frère, belle-sœur, je sais que vous deux avez
été bons avec moi et c’est pour cela que je dois vous dire que Dieu Tout-Puissant est
véritablement le retour du Seigneur Jésus. Ce n’est qu’en suivant l’œuvre de Dieu
Tout-Puissant dans les derniers jours que nous pourrons obtenir le salut de Dieu !
Autrement, notre foi au Seigneur pendant toutes ces années aura été vaine et nous
n’obtiendrons rien ! Écoutez, laissez-moi vous lire un passage de la parole de Dieu et,
après l’avoir entendu, vous saurez si ces paroles sont la vérité, sont des déclarations
de Dieu. » J’ai pris le livre de la parole de Dieu et, au moment où j’allais commencer
à le lire, ma belle-sœur s’est levée et a dit avec mécontentement : « Nous sommes
venus ici aujourd’hui pour essayer de vous persuader, mais au lieu de changer d’avis,
vous essayez même de nous prêcher cet évangile, mais nous ne vous écouterons
pas. » Après avoir dit cela, elle a saisi son mari et est sortie en colère.
Je les ai suivis dans la cour jusqu’à l’entrée, mais j’ai vu qu’ils étaient déjà loin.
Me sentant impuissant, je suis resté là à secouer la tête. C’est à ce moment-là que j’ai
vu que le temps s’était éclairci et qu’une lumière chaude brillait sur un pin à l’extérieur
de la cour. La neige qui s’était accumulée sur le pin commençait à fondre, comme si
à ce moment précis, l’arbre venait de subir un baptême. Contrairement au sol couvert
de neige, le grand arbre droit semblait particulièrement verdoyant. Je me sentais très
heureux, comme si j’étais le même que le pin et que j’avais aussi connu le baptême
du vent et de la neige, grandissant à partir de la nourriture du soleil. Je savais que
c’était les paroles de Dieu qui m’avaient conduit à percer l’étroit encerclement et à
témoigner de Lui. Rendons grâce à Dieu Tout-Puissant !
212
18. La parole de Dieu me guide
à travers les pièges

Par Tian’na, Hong-Kong


En parcourant cet article des paroles de Dieu, « Le savais-tu ? Dieu a fait une
grande chose parmi les hommes », je ne peux m’empêcher de repenser à mon
expérience d’il y a deux ans, quand je me suis libérée de la servitude des rumeurs
pour revenir devant Dieu.
Ma famille et moi-même, nous habitons tous Hong-Kong. Mon beau-père et mon
beau-frère (le frère cadet de mon mari) croient au Seigneur Jésus. Mon beau-frère
est pasteur dans une Église, si bien que les frères et les sœurs de l’Église venaient
souvent chez nous pour prier ensemble et chanter des hymnes de louange au
Seigneur. Et puis, en décembre 2014, une bonne amie à moi m’a annoncé qu’elle
croyait elle aussi au Seigneur. Sous l’influence de ma famille et de mes amis, je me
suis quelque peu intéressée à la croyance au Seigneur. Un jour, peu de temps après,
j’ai rencontré Sœur Peipei, elle aussi membre de l’Église. Elle était sympathique et
amicale. Elle a été très contente d’apprendre que certains de mes proches et de mes
amis croyaient au Seigneur et elle m’a invitée à lui rendre visite chez elle, où elle m’a
présenté Sœur Chen Hui. Au cours de plusieurs réunions, Sœur Chen a partagé
avec moi des vérités concernant le fait que Dieu avait créé toutes les choses et Sa
souveraineté sur tout ce qui est, ainsi que l’origine de Satan, etc. Ce qu’elle m’a dit
m’a vraiment séduite et m’a procuré un sentiment de bonheur extrême. J’ai vraiment
aimé les écouter partager leurs expériences et leur compréhension de la foi, et j’ai
vraiment voulu partager ce bonheur avec d’autres. Un jour, incapable de me retenir,
j’ai exprimé en famille mon désir de devenir croyante. La nouvelle a rapidement
atteint les oreilles de mon beau-frère : il m’a appelée pour me demander comment il
se faisait que je me mettais soudain à croire en Dieu, et il m’a dit aussi : « Il y a une
Église appelée l’Éclair Oriental, et ils sont partout à témoigner que le Seigneur Jésus
est déjà revenu. Ils ont volé beaucoup de chercheurs dévoués de toutes confessions.
Ne traite pas la chose avec trop de désinvolture : n’aies rien à voir avec eux. » Il m’a
ensuite questionnée encore et encore pour savoir si les gens qui partageaient
l’Évangile avec moi m’avaient donné un livre, et il m’a exhorté à plusieurs reprises à

213
être particulièrement prudente concernant tout ce qui a un lien avec la croyance. Ses
paroles n’ont pas cessé de tourner dans ma tête, me laissant désemparée. D’un côté,
il ne voulait pas que je trouve une autre Église, mais d’un autre côté, j’aimais vraiment
ce que Sœur Chen avait à dire concernant la croyance en Dieu. J’avais le sentiment
d’être prise entre le marteau et l’enclume, et je ne savais pas si je devais ou non
rester en contact avec Sœur Chen.
J’ai donc commencé à rechercher sur Internet des sermons de pasteurs à
écouter. J’ai trouvé d’abondantes informations en ligne sur l’Éclair Oriental, mais je
n’y ai pas prêté beaucoup d’attention : je voulais seulement trouver de bons sermons.
J’en ai écouté et comparé beaucoup, et finalement j’ai tout de même trouvé que ceux
de Sœur Chen et des autres étaient meilleurs, car ils parlaient davantage de
témoigner pour Dieu, et les écouter me permettait d’avoir une meilleure
compréhension de Dieu. Après y avoir un peu réfléchi, j’ai décidé de continuer à
écouter l’échange de Sœur Chen. Dans les jours qui ont suivi, elle m’a raconté les
histoires de Moïse guidant les Israélites hors d’Égypte, d’Abraham sacrifiant Isaac et
du Seigneur Jésus crucifié pour l’humanité, les expériences de Pierre, comment
Lazare a ressuscité et glorifié Dieu, etc. J’ai trouvé ces magnifiques histoires
bibliques vraiment fascinantes, et elles m’ont permis de mieux comprendre l’œuvre
accomplie par Dieu. Après chaque réunion, j’attendais impatiemment la suivante.
Un mois plus tard, au cours d’une réunion, Sœur Chen m’a lu quelques versets
de la Bible et un passage des paroles de Dieu Tout-Puissant. Il est écrit dans la
Bible : « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils
de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes
mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour
où Noé entra dans l’arche ; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le
déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de
l’homme » (Matthieu 24:37-39). Dieu Tout-Puissant dit : « Jette un regard en
arrière à l’époque de l’arche de Noé : l’humanité était profondément
corrompue, s’était détournée de la bénédiction de Dieu, Il n’en prenait plus soin
et elle avait perdu Ses promesses. Les hommes vivaient dans les ténèbres,
sans la lumière de Dieu. Ainsi, par nature, ils sont devenus indécents,
abandonnés à une hideuse dépravation. De tels hommes ne pouvaient plus
214
recevoir la promesse de Dieu ; ils n’étaient pas aptes à voir Sa face, ni à
entendre Sa voix, car ils L’avaient abandonné, avaient écarté tout ce qu’Il leur
avait accordé et avaient oublié Ses enseignements. Leur cœur s’éloignait de
plus en plus de Dieu et, ce faisant, ils devenaient dépravés au-delà de toute
raison et de toute humanité, devenant de plus en plus méchants. Par
conséquent, ils se sont rapprochés de plus en plus de la mort et sont tombés
sous la colère et la punition de Dieu. Seul Noé adorait Dieu et évitait le mal, et
il a ainsi pu entendre Sa voix et Ses instructions. Il a bâti l’arche selon les
instructions de la parole de Dieu, et a assemblé toutes sortes de créatures
vivantes. Et de cette façon, une fois que tout avait été préparé, Dieu a
déclenché Sa destruction sur le monde. Seuls Noé et les sept membres de sa
famille ont survécu à la destruction, car Noé adorait l’Éternel et évitait le mal.
Regarde ensuite l’ère actuelle : des hommes justes comme Noé, qui
pouvaient adorer Dieu et éviter le mal, ont disparu. Pourtant Dieu est toujours
généreux envers cette humanité, et l’absout pendant cette dernière ère. Dieu
cherche ceux qui rêvent de Son apparition. Il cherche ceux qui sont capables
d’entendre Ses paroles, ceux qui n’ont pas oublié Son mandat et Lui offrent
leur cœur et leur corps. Il cherche ceux qui sont aussi obéissants que des
enfants devant Lui, et ne Lui résistent pas » (« Dieu préside au destin de toute
l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair). Sœur Chen a dit dans son
échange : « Les hommes de l’époque de Noé ’mangeaient et buvaient, se mariaient
et mariaient leurs enfants’ ; ils étaient débauchés et corrompus, et ils n’écoutaient
pas la parole de Dieu ni ne Le vénéraient. Au lieu de cela, ils adoraient des idoles et
ils péchaient à l’extrême. Afin de sauver les hommes de cette époque, Dieu a
demandé à Noé de construire l’arche et a annoncé aux hommes qu’un déluge allait
détruire le monde. Or, même après que Noé avait prêché cela durant plus de cent
ans, personne ne croyait les paroles de Dieu et personne ne se repentait devant Lui.
Dieu S’est donc servi d’un formidable déluge pour détruire les hommes de cette
époque. Les hommes des derniers jours sont encore plus corrompus que ceux du
temps de Noé. La société tout entière est moralement en faillite et régresse de jour
en jour. La fréquence des divorces reste élevée, le crime est monnaie courante, et
la pornographie, le jeu et la drogue ont corrompu l’âme des hommes. Les gens sont
215
de plus en plus retors, cupides, méchants, mesquins et égoïstes. Ils ne se soucient
pas d’avoir une conscience ni d’être des personnes bienveillantes et honnêtes, mais
tout ce qui leur importe, c’est manger, boire, s’amuser et obtenir du pouvoir en
échange de relations sexuelles ou des relations sexuelles en échange du pouvoir.
Les gens ne veulent plus de la vérité et ils exaltent le mal. Ils sont avides des joies
du péché, et ils méritent depuis longtemps d’être détruits par Dieu. Tous ces signes
indiquent que les derniers jours sont arrivés. Maintenant, le Seigneur Jésus est
revenu et Sa seconde incarnation est vivante dans le monde. Il a prononcé toutes
les vérités pour la purification et le salut de l’humanité ; Il est venu nous sauver
entièrement, personnes profondément corrompues que nous sommes. L’amour et la
compassion de Dieu pour l’humanité sont vraiment formidables ! » J’ai été
enthousiasmée en entendant la sœur prononcer ces paroles, et je me suis dit :
« Nous sommes tous des gens profondément corrompus, et nous aurions dû être
anéantis par Dieu depuis longtemps. Ce n’est que grâce à Sa miséricorde que nous
avons la chance de venir dans Sa maison, de lire les paroles qu’Il a prononcées et
de Le connaître. Quelle formidable bénédiction ! » J’ai remercié Dieu encore et
encore de m’avoir guidée et de m’avoir permis d’approcher Son œuvre des derniers
jours et de trouver la possibilité du salut. Alors que j’allais repartir, la sœur m’a donné
un livre des paroles de Dieu. Serrant le livre dans mes mains, j’ai été si émue que je
me suis mise à pleurer. J’ai pris la résolution de suivre Dieu au mieux de mes
capacités.
Un jour, j’ai allumé mon ordinateur et je suis tombée sur un site Internet qui parlait
de l’Éclair Oriental. Poussée par la curiosité, j’ai cliqué sur le lien, et j’ai vu de la
propagande négative du gouvernement du PCC et de la communauté religieuse sur
l’Éclair Oriental. Quand je me suis rendu compte que l’ « Éclair Oriental » mentionné
sur ce site Internet était l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant que Sœur
Chen m’avait prêchée, j’ai été interloquée et très perturbée : se pouvait-il que je me
sois égarée dans ma croyance ? Que devais-je faire ? Or, je me suis rappelé que
chaque fois que j’étais en contact avec Sœur Chen et les autres, ils étaient tous très
aimants envers moi et ne ressemblaient pas du tout à ce qui était écrit sur Internet.
J’ai repensé au jour où j’avais commencé pour la première fois à lire la parole de
Dieu et où j’avais été touchée par Son amour : ces paroles étaient chargées
216
d’autorité et de pouvoir, donc comment pouvaient-elles ne pas être l’expression et la
voix de Dieu ? J’ai ensuite sorti les paroles de Dieu dans l’intention de les lire, mais
je n’ai pas pu retrouver ce sentiment que j’avais éprouvé au début, quand j’avais été
touchée : Dieu m’avait caché Sa face. Tout ce que je voyais, c’était du papier blanc
et des paroles en noir. Les éléments de propagande négative que j’avais lus en ligne
défilaient dans ma tête l’un après l’autre. J’étais désemparée. Je ne cessais pas de
me demander : « Dois-je croire cela, ou non ? l’Éclair Oriental est-il l’œuvre de Dieu ?
Et si l’Éclair Oriental était vraiment l’œuvre de Dieu ? Si je ne pratique pas cette foi,
ne vais-je pas perdre ma chance de connaître Dieu et d’être sauvée ? Mais si c’est
faux et que je le suis aveuglément, est-ce que cela ne voudra pas dire que j’ai été
dupée ? Dois-je continuer à l’étudier ? » Ces questions ne cessaient pas de me
perturber, et je n’étais même plus d’humeur à travailler. Je voulais vraiment en
discuter avec mes proches et leur demander conseil, mais j’ai pensé à la manière
dont mon beau-frère m’avait exhortée encore et encore à faire preuve de
circonspection et à ne pas aller chercher d’autres Églises. Si ma croyance était
vraiment erronée, est-ce qu’ils ne me tomberaient pas dessus avec la même
énergie ? J’ai donc renoncé à l’idée d’en discuter avec ma famille, bien que mon
moral soit au plus bas. J’étais en proie à une grande douleur émotionnelle, et je me
sentais vraiment perdue. J’avais l’impression d’être à mille lieux de la joie et du bien-
être que j’avais éprouvés quelques jours plus tôt, quand j’avais échangé avec les
sœurs.
N’ayant plus vers où me tourner, j’ai essayé de prier et de chercher Dieu, de Lui
confier toutes les difficultés et les incertitudes que j’avais en moi et d’obtenir Son
éclairage. Après ma prière, une chose que Sœur Chen m’avait dite un jour m’est
soudain revenue à l’esprit : quand le Seigneur Jésus est né, le roi Hérode, craignant
de perdre son trône, a donné l’ordre de tuer tous les garçons de moins de deux ans
dans toute la cité. Quand le Seigneur Jésus a partagé Ses enseignements, les
dirigeants de la religion juive se sont déchaînés contre Lui et L’ont condamné, car ils
craignaient que les croyants Le suivent et de ce fait, ils avaient peur de perdre leur
statut. Ils savaient bien qu’aucun homme ne pouvait accomplir les miracles
qu’accomplissait le Seigneur Jésus, mais ils L’ont délibérément calomnié, en disant
qu’Il chassait les démons avec l’aide de Belzébuth. Ils L’ont aussi accusé de
217
blasphème. À la fin, ils ont coopéré avec les autorités romaines pour Le crucifier. Et
aujourd’hui, les mesures insensées de condamnation de Dieu Tout-Puissant par le
gouvernement du PCC et la communauté religieuse sont exactement les mêmes que
celles prises par les autorités romaines et les dirigeants du judaïsme à l’encontre du
Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce. Le vrai chemin a toujours été réprimé depuis les
temps anciens. Chaque fois que Dieu vient œuvrer, Il subit la persécution du monde
religieux ainsi que des pouvoirs en place. Cependant, personne ne peut empêcher
l’œuvre de Dieu. Finalement, le Seigneur Jésus a tout de même terminé l’œuvre de
crucifixion et de salut de l’humanité et Son Évangile s’est répandu dans le monde
entier. Et aujourd’hui, le gouvernement chinois et la communauté religieuse ont
concocté de nombreuses rumeurs sur Internet qui condamnent Dieu Tout-Puissant
et Son œuvre, mais Son Évangile du Règne s’est tout de même répandu rapidement.
Si ce n’était pas l’œuvre de Dieu, est-ce que cela n’aurait pas été balayé depuis
longtemps par le gouvernement chinois ? Il m’a alors semblé que chaque fois que
j’avais rencontré Sœur Chen et les autres, ils avaient été vraiment sincères vis-à-vis
de moi, et tout leur échange exaltait Dieu et Lui portait témoignage. Ils ne parlaient
jamais des choses de ce monde ni de ce qui n’apportait rien de bon dans la vie des
gens. Tout leur échange m’apportait une orientation et une aide positives. Les doutes
que j’avais en moi se sont très vite estompés, et j’ai donc à nouveau prié Dieu avec
un esprit de recherche : « Dieu ! Si c’est réellement Toi qui es revenu, guide-moi pour
que je connaisse Ton œuvre et que je revienne devant Toi. » Assurément, Dieu a
entendu ma prière.
Guidée par le Saint-Esprit, j’ai ouvert le livre des paroles de Dieu, La Parole
apparaît dans la chair, et je suis tombée sur l’article « Le savais-tu ? Dieu a fait une
grande chose parmi les hommes, » dans lequel Dieu Tout-Puissant dit : « Vous
devriez savoir que, sans l’existence de cette chair, toute l’humanité ferait face
à une calamité inévitable et aurait de la difficulté à échapper à la punition plus
sévère que Dieu infligera à l’humanité dans les derniers jours. Sans la
naissance de cette chair ordinaire, vous seriez tous dans un état où ni la vie ni
la mort ne vous sont accordées, peu importe la façon dont vous les cherchez ;
sans l’existence de cette chair, aujourd’hui vous ne pourriez pas recevoir la
vérité et vous présenter devant le trône de Dieu. Au contraire, vous seriez punis
218
par Dieu à cause de vos péchés graves. Le savez-vous ? N’eût été le retour de
Dieu dans la chair, personne ne pourrait être sauvé ; et n’eût été la venue de
cette chair, Dieu aurait depuis longtemps terminé l’ère ancienne. Alors,
pouvez-vous toujours rejeter la deuxième incarnation de Dieu ? Puisque vous
pouvez tellement profiter de cet homme ordinaire, pourquoi ne L’acceptez-
vous pas volontiers ? » « L’œuvre de Dieu, c’est ce que tu ne peux pas
comprendre. Si tu ne peux pas savoir si ta décision est correcte ni savoir si
l’œuvre de Dieu peut réussir, alors pourquoi ne pas tenter ta chance et vérifier
si cet homme ordinaire est d’une grande aide pour toi et si Dieu a fait une
grande œuvre. » Grâces soient rendues à Dieu ! Je me suis sentie bien plus calme
après avoir lu ces paroles de Dieu : elles n’auraient pas pu être plus justes ! Je me
suis rendu compte que puisque je n’étais pas familiarisée à l’œuvre de Dieu et ne
comprenais pas bien toutes ces choses sur Internet, je pouvais peut-être tenter ma
chance. Pourquoi ne pas continuer à approfondir mon investigation, puis aboutir à
une conclusion ? Si c’est réellement la manifestation et l’œuvre de Dieu, alors, si je
la rejette, cela ne revient-il pas à rejeter Dieu ? Est-ce que je ne le regretterais pas
toute ma vie ? J’ai décidé d’aller voir Sœur Chen le lendemain et de poursuivre ma
recherche et mon investigation.
Quand je suis allée voir Sœur Chen, j’ai partagé avec elle mon expérience de
ces derniers jours et je lui ai demandé ce qu’il se passait vraiment avec l’Éclair
Oriental. Elle m’a lu deux passages des paroles de Dieu : « Lorsque tous les
hommes deviennent attentifs, lorsque toutes les choses sont renouvelées et
ranimées, lorsque chaque personne se soumet à Dieu sans réticence et est
prête à assumer la lourde responsabilité du fardeau de Dieu, c’est à ce moment
que l’Éclair Oriental paraît, illuminant tout de l’est à l’ouest, terrifiant toute la
terre avec l’arrivée de cette lumière ; et à ce moment-là, Dieu commence à
nouveau Sa nouvelle vie. […] C’est-à-dire, à l’est du monde, depuis le moment
où le témoignage de Dieu Lui-même commence jusqu’au moment où Il se met
à l’œuvre, jusqu’au moment où la divinité se met à déployer une souveraine
puissance à travers la terre, c’est l’éclatant rayon de lumière de l’Éclair Oriental
qui a jamais brillé dans tout l’univers. C’est au moment où les pays de la terre
deviennent le royaume de Christ que tout l’univers est illuminé. C’est alors le
219
moment où l’Éclair Oriental paraît : le Dieu incarné se met à l’œuvre et, en
outre, parle directement en tant que divinité. On peut dire que c’est lorsque
Dieu se met à parler sur la terre que l’Éclair Oriental paraît. Plus précisément,
c’est quand l’eau de vie coule du trône, quand les déclarations du trône
commencent, que précisément les déclarations des sept esprits commencent
officiellement » (« Chapitre 12 » d’Interprétations des mystères des paroles de Dieu
à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair). « Ce n’est que lorsque la
lumière de l’Est blanchira progressivement que les ténèbres sur la terre
commenceront à se transformer en lumière, et c’est seulement à ce moment-là
que l’homme découvrira que J’ai quitté Israël il y a longtemps et que Je Me lève
de nouveau à l’Est. Étant descendu un jour en Israël et l’ayant quitté ensuite,
Je ne peux pas renaître en Israël parce que Mon œuvre guide tout l’univers et,
en outre, l’éclair jaillit exactement d’Est en Ouest. Pour cette raison, Je suis
descendu à l’Est et J’ai apporté Canaan aux gens de l’Est. Je désire emmener
les gens de toute la terre au pays de Canaan, alors Je continue à prononcer
des déclarations au pays de Canaan pour contrôler l’univers entier.
Actuellement, il n’y a de lumière nulle part sur la terre, excepté à Canaan, et
tous les hommes sont exposés à la faim et au froid. J’ai donné Ma gloire à
Israël puis Je l’ai reprise, et ensuite J’ai emmené les Israélites à l’Est, et toute
l’humanité à l’Est. Je les ai tous emmenés à la lumière pour qu’ils puissent être
de nouveau unis à elle, et être associés à elle, et n’aient plus à la chercher. Je
permettrai à tous ceux qui cherchent de revoir la lumière et de voir la gloire
que J’avais en Israël ; Je leur permettrai de voir que Je suis descendu sur un
nuage blanc au sein de l’humanité il y a longtemps, leur permettrai de voir les
innombrables nuages blancs et les fruits en leurs grappes abondantes, et qui
plus est, leur permettrai de voir l’Éternel Dieu d’Israël. Je leur permettrai de
contempler le Maître des Juifs, le Messie tant attendu, et Ma manifestation
complète, Moi qui ai été persécuté par des rois à travers les âges. J’œuvrerai
sur l’univers tout entier et J’accomplirai une grande œuvre, révélant toute Ma
gloire et toutes Mes actions à l’homme dans les derniers jours. Je montrerai
Ma face glorieuse dans toute sa splendeur à ceux qui M’ont attendu pendant
de nombreuses années, à ceux qui ont désiré Ma venue sur un nuage blanc, à
220
Israël qui a désiré que Je Me manifeste de nouveau, et à toute l’humanité qui
Me persécute, pour que tous sachent que J’ai repris Ma gloire il y a longtemps
et que Je l’ai apportée à l’Est, de sorte qu’elle n’est plus en Judée. Car les
derniers jours sont déjà là ! » (« Les sept tonnerres grondent – prophétisant que
l’Évangile du Règne se répandra à travers tout l’univers », dans La Parole apparaît
dans la chair).
Elle m’a ensuite expliqué ceci : « Les paroles de Dieu nous montrent que Son
œuvre et Ses paroles dans les derniers jours sont l’éclair qui vient d’Orient. Le mot
“éclair” fait référence à la lumière, et “lumière” fait référence aux paroles de Dieu :
c’est-à-dire que le retour de Dieu dans les derniers jours est Son incarnation en tant
que Fils de l’homme, Se manifestant et œuvrant tout d’abord en Orient, en Chine,
prononçant des paroles et formant un groupe de vainqueurs. Et puis, Son Évangile
des derniers jours se répand rapidement vers l’Occident, si bien que les habitants du
monde entier peuvent recevoir le salut de Dieu des derniers jours. C’est
l’accomplissement de ce qui était annoncé dans Matthieu 24:27 : “Car, comme
l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement
du Fils de l’homme.” En outre, le temps pendant lequel Dieu œuvre dans les
derniers jours est court et passe rapidement, tout comme un éclair. En deux courtes
décennies, l’Évangile du règne de Dieu s’est déjà répandu à travers toute la Chine
continentale, et il est en train de se répandre dans tous les pays du monde. l’Éclair
Oriental est la parole et l’œuvre des derniers jours de Dieu, la vérité exprimée par
Dieu. Dieu Tout-Puissant est le Fils de l’homme qui Se manifeste aux yeux de
l’homme dans les derniers jours, comme annoncé dans la Bible. Il accomplit une
nouvelle œuvre dans les derniers jours. Tous ceux qui n’acceptent pas l’œuvre de
Dieu des derniers jours seront éliminés par l’œuvre du Saint-Esprit. » Il m’a fallu
entendre cela pour me rendre compte que l’Éclair Oriental fait référence à l’œuvre
de Dieu, à la vérité exprimée par Dieu, et que c’est Sa manifestation dans les derniers
jours ! Dieu S’est manifesté et a commencé à œuvrer tout d’abord en Chine, un
pouvoir politique athéiste. En Chine, Il a d’abord conquis et perfectionné un groupe
de personnes pour en faire des vainqueurs, puis Il a étendu cela en Occident et
même dans le monde entier, pour que Ses élus de toutes les nations et de partout
puissent accepter Son œuvre des derniers jours et obtenir Sa purification et Son
221
salut, accomplissant ainsi pleinement Son plan de gestion de six mille ans. N’est-ce
pas une manifestation de Sa sagesse ? Si Dieu Lui-même n’avait pas prononcé des
paroles pour révéler ces mystères, je n’aurais jamais compris !
Sœur Chen a poursuivi son échange : « Or, confrontés à la manifestation et à
l’œuvre de Dieu, non seulement les dirigeants de toutes les confessions n’ont pas
cherché et ne s’y sont pas intéressés, mais de façon insensée, ils ont condamné
Dieu, Lui ont résisté et ont blasphémé contre Lui, ils ont répandu au grand jour des
rumeurs pour diffamer l’Église de Dieu Tout-Puissant et se sont associés au
gouvernement athéiste du PCC pour contraindre, arrêter et persécuter
hystériquement ceux qui suivent Dieu Tout-Puissant, afin d’essayer d’empêcher la
diffusion de l’Évangile du Règne de Dieu Tout-Puissant, de détruire l’œuvre des
derniers jours de Dieu et d’empêcher les croyants de revenir à Dieu Tout-Puissant.
Tout comme les autorités romaines et les dirigeants juifs qui ont résisté au Seigneur
Jésus et L’ont condamné et crucifié, ce ne sont que des démons sataniques qui
haïssent la vérité, qui haïssent Dieu et qui sont Ses ennemis. Ils savent que les
paroles prononcées par Dieu Tout-Puissant ne sont que la vérité et qu’elles sont
chargées d’autorité et de pouvoir. Une fois que ces paroles auront été diffusées à
travers le monde, tous ceux qui aiment la vérité et ont soif de la manifestation de
Dieu se tourneront vers Dieu Tout-Puissant pour Le vénérer. Alors, personne ne
continuera à les suivre. C’est pourquoi, maintenant que Dieu S’est une fois encore
incarné pour œuvrer afin de sauver l’humanité, le gouvernement athéiste du PCC et
les forces antéchrists de la communauté religieuse essaient désespérément
d’entraver et de détruire l’œuvre de Dieu. Ils utilisent toutes sortes de moyens et de
méthodes condamnables pour contraindre et tromper les gens, pour les empêcher
de chercher et d’examiner le vrai chemin. Tout se passe comme quand tu as eu des
doutes sur l’œuvre de Dieu en voyant ces rumeurs sur Internet : le but de Satan est
de nous faire tous douter de Dieu, perdre le salut de Dieu et revenir sous son
domaine, afin d’atteindre son objectif diabolique de contrôler et léser les gens en
permanence. Comme le révèlent les paroles de Dieu : “Dieu travaille, Dieu prend
soin d’une personne, protège une personne, et Satan ne le lâche pas d’un pas.
Celui que Dieu favorise, Satan le surveille aussi, le suivant derrière. Si Dieu
veut une personne, Satan fera tout ce qui est en son pouvoir pour Lui faire
222
obstacle, utilisant diverses mauvaises manières pour tenter et harceler cette
personne et ruiner le travail que Dieu fait afin d’atteindre son objectif caché.
Quel est son objectif ? Il ne veut pas que Dieu obtienne qui que ce soit ; il veut
posséder tous ceux que Dieu obtient, les occuper, les prendre en charge afin
qu’ils l’adorent, qu’ils fassent le mal avec lui. N’est-ce pas là le motif sinistre
de Satan ?” (« Dieu Lui-même, l’Unique IV », dans La Parole apparaît dans la chair).
Nous devons percevoir le stratagème de Satan grâce aux paroles de Dieu. Il faut que
nous voyions clairement l’essence maléfique de Satan qui fait de lui l’ennemi de Dieu
et empêche les gens de revenir à Dieu. Nous devons avoir conscience de son
intention sinistre de posséder et d’engloutir la population tout entière, afin de ne pas
rater la possibilité d’être sauvés par Dieu. » En lisant les paroles de Dieu et en
écoutant l’échange de la sœur, j’ai vraiment compris que toutes ces rumeurs en ligne
venaient de Satan. J’ai constaté qu’elles étaient les pièges disposés par Satan pour
empêcher les gens d’examiner le vrai chemin et de revenir à Dieu. Si j’avais manqué
de discernement dans ce domaine, alors je me serais retrouvée prisonnière de
Satan. L’échange de la sœur m’a permis d’avoir une vraie compréhension de l’Éclair
Oriental, de savoir que c’est la manifestation et l’œuvre de Dieu. Je possède
maintenant le discernement nécessaire vis-à-vis des moyens condamnables
auxquels recourent les forces maléfiques et sataniques du gouvernement du PCC et
de la communauté religieuse pour attaquer Dieu. J’ai aussi découvert que le vrai
chemin a toujours été réprimé depuis les temps anciens. De façon surprenante, ce
sont les perturbations de Satan qui m’ont permis d’acquérir une meilleure
compréhension de l’œuvre de Dieu et aussi, d’accéder à un vrai discernement
concernant Satan et de le rejeter. En effet, la sagesse de Dieu s’exerce en fonction
des tactiques de Satan. Grâces soient rendues à Dieu !
Rentrée chez moi, je me suis mise à regarder les vidéos de l’Église de Dieu Tout-
Puissant sur Internet. J’ai regardé d’affilée une série de vidéos de chant choral, ainsi
qu’une partie des récitations de paroles de Dieu et des films évangéliques. Tout ce
qu’exprimaient ces vidéos et ces films, c’était la vérité tout entière, et ce dont ils
témoignaient, c’était de la manifestation de Dieu et de Son œuvre des derniers jours.
Cela m’a permis de constater la sincérité et la vitalité de Dieu et de mieux connaître
Son tempérament juste. En constatant que les paroles prononcées par Dieu Tout-
223
Puissant sont la vérité tout entière et qu’elles peuvent réellement changer, purifier et
sauver les gens, j’ai pu trouver le chemin du royaume des cieux : cela m’a donné
l’espoir du salut. Quand, par la suite, mon beau-frère a appris que j’avais accepté
l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant, il s’est manifesté à maintes
reprises pour m’importuner, et il a même rassemblé plusieurs personnes de l’Église
pour qu’elles fassent de même. Il m’a également répété beaucoup de publicité
négative tirée d’Internet pour tenter de me troubler et de faire que je renonce à ma
croyance en Dieu Tout-Puissant. Or, j’étais déjà certaine de l’œuvre de Dieu Tout-
Puissant, et ces rumeurs n’avaient aucun effet sur moi. En y repensant, c’est
vraiment l’orientation de Dieu qui m’a permis de comprendre certaines vérités. Pas
à pas, je me suis affranchie des entraves et de la servitude des rumeurs et j’ai jeté
les bases du vrai chemin. Grâces soient rendues à Dieu pour Son salut, pour m’avoir
protégée et pour m’avoir guidée vers Sa maison !

19. Un « pigeon voyageur » apporte


une nouvelle primordiale

Par Su Jie, Chine


En 1999, le pasteur s’est approché de moi un jour, après une réunion, et m’a
dit : « Su Jie, j’ai une lettre pour vous. » Dès que mes yeux se sont posés dessus,
j’ai su que la lettre provenait d’une église que j’avais créée dans le Shandong et
l’ai donc saisie. Sur le chemin du retour, je me suis dit : « L’enveloppe est très
épaisse, est-ce qu’ils ont des problèmes ? »
Une fois rentrée chez moi, j’ai ouvert la lettre avec impatience et j’ai lu : « Sœur
Su, que la paix soit avec vous dans le Seigneur ! Je vous écris pour vous faire part
d’une incroyable nouvelle : le Seigneur Jésus notre Sauveur, après qui nous avons
langui jour et nuit, est revenu. Il est déjà revenu dans la chair et réalise actuellement,
par le biais de Ses paroles en Chine, l’étape de Son œuvre consistant à juger et à
purifier les hommes. Il a mis fin à l’ère de la Grâce et ouvert l’ère du Règne.
J’espère que vous accepterez la nouvelle œuvre de Dieu et suivrez Ses pas. Quelle
que soit votre décision, ne manquez pas cette chance de recevoir Son salut des

224
derniers jours. » En lisant ces mots, j’étais choquée : en réalité, ils n’avaient pas
rencontré de problème, mais croyaient à l’Éclair Oriental ! J’étais pressée de savoir
qui m’avait écrit cette lettre, alors j’ai tourné sans attendre les pages jusqu’à la
dernière. L’auteur n’était autre que Frère Meng, dont la signature était
accompagnée de celles de tous les autres frères et sœurs de l’église. Après avoir
lu la lettre en entier, j’étais abasourdie. Je l’ai fixée, le regard vide, pendant un
moment, avant de me ressaisir et de songer : « L’Éclair Oriental témoigne du retour
du Seigneur et a volé beaucoup de brebis et de dirigeants à de nombreuses
confessions. Je n’aurais jamais cru que le frère Meng croirait lui aussi à ce
mouvement, qui a volé tous les frères et sœurs de l’église du Shandong. Que
faire ? » À cette pensée, le sentiment d’urgence a grandi en moi, mais la province
du Shandong était trop loin pour que j’y aille et les obligations professionnelles me
retenaient ici. Il m’était donc impossible d’y aller dans l’immédiat. Impuissante, je
pouvais seulement pleurer et prier le Seigneur : « Ô Seigneur ! Ces frères et sœurs
ne croient pas en Toi depuis très longtemps, ils n’ont pas encore de bases solides.
Je T’en prie, veille sur eux… »
Ensuite, j’ai parcouru la Bible avec la plus grande attention et préparé du papier
et un crayon pour rédiger ma réponse. Dans ma lettre, j’ai écrit : « Chers frères et
sœurs en Jésus Christ, je vous recommande avec tout mon respect d’être prudents.
Paul a dit : “Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui
vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas
qu’il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent
renverser l’Évangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel
annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit
anathème ! Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si
quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit
anathème !” (Galates 1:6-9). Mes frères et sœurs, il n’était pas facile de vous
amener devant le Seigneur. Comment pouvez-vous Le trahir aussi rapidement ?
Votre stature est trop petite. Vous ne pouvez pas écouter avec désinvolture les
autres voies ! Vous devez m’écouter, car ce que j’ai partagé avec vous est la vraie
voie. Seul le Seigneur Jésus Christ est notre Sauveur. Vous devez toujours
respecter ce principe… » Ce n’est qu’après avoir fini d’écrire et avoir regardé ma
225
lettre de huit pages que je me suis sentie apaisée. Je me suis dit : « J’ai écrit tout
ce que je devais leur dire, j’ai consulté toutes les Écritures que je devais consulter
et j’ai intégré tous les conseils et mots d’encouragements dont je devais leur faire
part. Je suis certaine qu’après avoir lu cette lettre, ils me répondront et
reconnaîtront leur erreur. »
Deux semaines plus tard, j’ai reçu la lettre suivante : « Sœur Su, nous ne
pouvons pas nous retenir de parler de ce que nous avons vu et entendu, car Dieu
Tout-Puissant, en qui nous croyons, est le Seigneur Jésus revenu. Nous
respectons la vraie voie et continuons d’avancer. Nous n’avons absolument pas
trahi le Seigneur, mais suivons plutôt Ses pas. Vous avez mentionné ces paroles
de Paul : “Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous
a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas qu’il y
ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent
renverser l’Évangile de Christ” (Galates 1:6-7). Or, il faut tenir compte du contexte
dans lequel elles ont été prononcées. Il nous suffit d’étudier la Bible pour savoir
qu’un “autre évangile”, tel que Paul le mentionne, faisait référence aux pharisiens,
qui demandaient aux gens de suivre la loi de l’Éternel. Ce terme ne renvoie pas
aux gens qui, dans les derniers jours, diffusent l’Évangile du règne, témoignent du
retour du Seigneur dans la chair et réalisent Son œuvre de jugement en
commençant par la maison de Dieu. Quand Paul a écrit cette lettre aux églises de
Galatie, absolument personne ne prêchait l’Évangile du règne de Dieu. Par
conséquent, l’“autre évangile” dont parle Paul ne désigne pas le retour du Seigneur,
ni la réalisation de Son œuvre de jugement dans les derniers jours commençant
par la maison de Dieu. Cette étape de l’œuvre de jugement, que le Seigneur est
désormais revenu accomplir, réalise la prophétie de l’Apocalypse suivante : “Je vis
un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour
l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute
langue, et à tout peuple. Il disait d’une voix forte : Craignez Dieu, et donnez-
lui gloire, car l’heure de son jugement est venue” (Apocalypse 14:6-7). Dans ce
passage, l’“évangile éternel” renvoie à celui du règne. De plus, ce salut final a été
révélé il y a longtemps par le Saint-Esprit aux disciples du Seigneur Jésus. Comme
l’a dit Pierre : “Car c’est le moment où le jugement va commencer par la
226
maison de Dieu” (1 Pierre 4:17). “À vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés
par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps !” (1 Pierre 1:5).
Sœur Su, en tant que croyants, ne languissons-nous pas après le retour du
Seigneur ? Maintenant qu’Il est bel et bien revenu, nous devons chercher avec
humilité. Nous ne pouvons absolument pas traiter le Seigneur Jésus, la première
incarnation de Dieu, comme le faisaient les pharisiens, qui utilisaient aveuglément
leurs connaissances bibliques, leurs notions et leur imagination pour délimiter la
nouvelle œuvre de Dieu, pour condamner le Seigneur et Lui résister parce que le
Seigneur Jésus n’avait pas respecté la loi, ainsi que pour ensuite crucifier le
Seigneur. Les pharisiens ne croyaient qu’en l’Éternel Dieu, mais n’acceptaient pas
Son incarnation, l’œuvre du Seigneur Jésus. Au final, ils ont été condamnés et
maudits par le Seigneur. Cette sanglante leçon ne mérite-t-elle pas que l’on y
réfléchisse ? Personne ne peut nier que le Seigneur Jésus est notre Sauveur.
Toutefois, si nous L’acceptons sans accepter le retour du Seigneur, en quoi
sommes-nous différents des pharisiens ? Ne croyons-nous pas alors en Dieu tout
en Lui résistant ? De plus, nous ne pouvons pas vous obéir uniquement parce que
vous nous avez prêché l’évangile du Seigneur. C’est en Dieu que nous croyons.
Comme l’ont dit Pierre et les autres apôtres, “Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux
hommes” (Actes 5:29). En ce qui concerne la venue du Seigneur tout
particulièrement, nous ne pouvons pas nous contenter d’écouter ce que disent les
autres hommes. Nous avons déjà déterminé que la parole de Dieu Tout-Puissant
était la voix de Dieu. Nous espérons que vous l’étudierez de plus près vous aussi. »
En lisant la lettre, j’étais révoltée et pas convaincue le moins du monde. Je me
suis dépêchée d’ouvrir mon livre de références bibliques à la page d’introduction
de l’épître aux Galates, que j’ai lue consciencieusement. Quelle était ma surprise
de voir que c’était vrai ! L’« autre évangile » dont parlait Paul renvoyait bien aux
pharisiens qui faisaient en sorte que les gens suivent la loi de l’Éternel, et
certainement pas l’œuvre du jugement du Seigneur commençant à la maison de
Dieu à Son retour. Comment se faisait-il que toutes ces années je n’avais jamais
remarqué le contexte dans lequel s’inscrivait ce verset ? Pas étonnant qu’ils n’aient
pas été convaincus. Une autre pensée m’est venue à l’esprit : même si j’avais eu
tort, cela ne prouvait toujours pas que, comme ils le prêchaient, le Seigneur était
227
revenu. J’ai relu la lettre dans son entièreté. Plus je la lisais, plus j’étais en colère.
Je me suis dit : « Je n’aurais jamais cru qu’ils auraient l’audace d’employer un ton
aussi hautain avec moi, alors que je ne suis pas partie depuis longtemps, et qu’ils
oseraient même me traiter de pharisienne. Je hais les pharisiens plus que
quiconque. Comment pourrais-je résister au Seigneur comme l’ont fait les
pharisiens ? Je travaille d’arrache-pied nuit et jour depuis de nombreuses années
pour les croyants. Comment peuvent-ils l’ignorer ? » Plus j’y pensais, plus j’étais
énervée. « Non, comment des croyants avec aussi peu d’expérience pourraient-ils
remporter un débat contre moi ? J’ai beaucoup lu la Bible, c’est forcément moi qui
aurai le dernier mot. »
Une fois de plus, j’ai sorti du papier et un crayon pour leur répondre dans une
deuxième lettre : « Chers frères et sœurs, que la paix soit avec vous dans le
Seigneur ! J’ai été très vexée de lire votre lettre. Je ne vous demande pas de
m’obéir, vous avez clairement mal compris mon intention. J’ai peur que vous vous
éloigniez de la voix du Seigneur Jésus, car Il a dit : “Si quelqu’un vous dit alors :
Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs
et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point
de séduire, s’il était possible, même les élus” (Matthieu 24:23-24). Paul a aussi
dit : “Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ et notre
réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement
ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque
inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu’on dirait venir de nous,
comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d’aucune
manière” (2 Thessaloniciens 2:1-3). Je vous préviens, mes chers frères et sœurs,
au nom du Seigneur Jésus, que des dangers vous attendent dans les derniers jours
et que vous ne devez pas croire qui que ce soit qui vous prêche la venue du
Seigneur. Nous devons nous montrer extrêmement prudents et garder Ses paroles
à l’esprit, sous peine d’emprunter le mauvais chemin et de Lui déplaire. »
J’ai reçu deux semaines plus tard une nouvelle lettre de leur part : « Sœur Su,
les écritures que vous nous avez citées ne sont pas fausses, mais nous devons
être au clair sur le véritable sens de ces paroles du Seigneur Jésus et ne pas mal
interpréter la volonté du Seigneur. Le Seigneur Jésus nous a clairement dit que les
228
faux Christs apparaîtraient dans les derniers jours lorsque le Seigneur viendrait,
qu’ils leurreraient les gens en utilisant Son nom et qu’ils prétendraient réaliser des
miracles pour les duper. Par cet avertissement, le Seigneur nous dit de faire preuve
de discernement, et non pas que tous ceux qui prêchent Sa venue ont tort. Si c’est
le cas, comme vous l’affirmez, et que nous devons nous protéger contre eux et les
rejeter, ne risquerions-nous pas alors fortement de fermer la porte au nez du
Seigneur Jésus revenu dans la chair ? Si nous soutenons ces propos, c’est parce
que le Seigneur a dit qu’Il reviendrait. Ce genre de perspective n’est évidemment
pas en accord avec Sa volonté. Concernant la distinction entre le vrai Christ et les
faux Christs, nous avons recopié pour vous un passage des paroles de Dieu Tout-
Puissant, en espérant que vous l’étudierez attentivement. Dieu Tout-Puissant a dit :
“Si, en ce jour, il émergeait une personne capable de manifester des signes
et des prodiges et de chasser les démons, de guérir les malades et d’opérer
beaucoup de miracles, et si cette personne affirmait qu’elle est Jésus qui est
venu, alors ce serait de la contrefaçon et de l’imitation de Jésus faites par les
mauvais esprits. Souviens-toi de ceci ! Dieu ne reprend pas la même œuvre.
L’étape de l’œuvre de Jésus a déjà été réalisée et Dieu ne va plus
entreprendre cette étape de l’œuvre” (« Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui »,
dans La Parole apparaît dans la chair). Il est impossible que l’œuvre de Dieu soit
toujours immuable. Elle est toujours nouvelle, jamais ancienne et ne se répète en
aucun cas. À l’ère de la Loi et à celle de la Grâce, Dieu a réalisé deux étapes
différentes de Son œuvre. De même, dans les derniers jours, Dieu a déjà réalisé
une étape de Son œuvre de jugement et de purification des hommes par Ses
paroles, conformément à leurs besoins. Cette étape consiste à purifier
complètement et à sauver les hommes. Elle est plus récente, plus ambitieuse et
plus concrète que les précédentes. On peut voir, grâce à chaque étape de Son
œuvre, les vérités que Dieu exprime, ainsi que la sagesse, l’autorité et la puissance
de celle-ci. Or, les faux Christs sont possédés par des esprits maléfiques et ne
détiennent pas l’essence de Dieu. Ils ne disposent d’aucune vérité et sont donc
incapables d’en exprimer, ainsi que de partager la toute-puissance de Dieu, Sa
sagesse et Son tempérament. Il est clair que les faux Christs ne peuvent pas du
tout réaliser l’œuvre de Dieu. Tout ce qu’ils sont capables de faire, c’est imiter
229
l’œuvre déjà accomplie par le Seigneur Jésus : guérir les malades, chasser les
démons et prétendre de réaliser de simples miracles pour se faire passer pour le
Christ afin de tromper les gens. Ma sœur, nous devons avoir une compréhension
pure des paroles du Seigneur. Nous ne pouvons pas interpréter Sa volonté de
travers, et encore moins agir contre notre propre intérêt simplement parce que des
Christs apparaissent dans les derniers jours. Nous ne pouvons pas nous priver
d’étudier l’œuvre du retour du Seigneur… »
Même si l’échange de mes frères et sœurs dans cette lettre reposait sur des
fondements solides, je n’avais pas du tout l’intention de l’étudier ni d’y réfléchir. La
seule chose qui m’importait, c’était qu’ils acceptent les écritures que je leur avais
citées et qu’ils retournent vers le Seigneur. J’ai repensé aux deux débats que nous
avons tenus dans notre correspondance et me suis rendu compte qu’ils n’avaient
pas du tout été convaincus. Au contraire, je leur avais permis d’argumenter contre
moi jusqu’à ce que j’y perde mon honneur. Je me suis empressée de prier le
Seigneur, puis j’ai sorti ma Bible et tous mes autres livres spirituels pour les poser
sur mon lit. Je les feuilletais inlassablement, cherchant à trouver un fondement
spirituel pour réfuter leurs arguments. Le silence régnait dans ma chambre,
seulement interrompu par le bruit des pages que je tournais. La nuit est tombée
avant même que je m’en rende compte, et je n’avais toujours rien trouvé. Épuisée,
j’ai soupiré profondément et me suis dit : « Ce n’est vraiment pas évident de trouver
comment répondre à cette lettre. » Je ne pouvais rien faire d’autre que de
reprendre mon crayon pour écrire : « Chers frères et sœurs, j’ai le sentiment après
avoir lu votre lettre que vous n’êtes plus les adorables petits agneaux que vous
étiez autrefois. Vous ne voulez même plus m’écouter, vous persistez à vous
éloigner de la voie du Seigneur et vous me contredisez. Je crois que votre
comportement attriste le Seigneur, comme il m’attriste, moi. Que le Seigneur Jésus
vous émeuve et que cette lettre vous permette de revenir sur votre décision
rapidement. Amen ! »
Quelques semaines plus tard, j’ai reçu une nouvelle réponse. J’ai toutefois été
déçue de voir que mon amour et de mes encouragements ne les avaient pas
poussés à revenir sur leur décision. Au contraire, ils employaient plutôt un ton dur
et catégorique : « Sœur Su, il est vrai que vous nous avez convertis, mais c’est le
230
Seigneur que nous devons remercier pour cela, car c’est Dieu qui nous a
rassemblés, brebis égarées et errantes que nous étions, en troupeau avec votre
aide. Vous étiez juste une servante prenant soin du troupeau, mais seul le Seigneur
Jésus est notre vrai berger. D’ailleurs, Il a dit : “Je suis le bon berger. Je connais
mes brebis, et elles me connaissent” (Jean 10:13-14). Le Seigneur confie ses
brebis à tous ceux qui travaillent pour Lui. Ces personnes ont alors pour
responsabilité de prendre soin des brebis et de rendre le troupeau au Seigneur à
Son retour. Sœur Su, nous connaissons tous la parabole des vignerons infidèles
que raconte le Seigneur Jésus dans la Bible. Afin d’occuper les terres de force, les
vignerons ont frappé les servants venus récolter les fruits. Quand le propriétaire a
envoyé son fils, ils l’ont tué pour occuper les vignes. Quand le propriétaire reviendra,
comment gérera-t-il ces vignerons infidèles ? Nous ne devons pas nous comporter
comme eux. Le Seigneur est désormais revenu et nous devons Lui remettre Ses
brebis. Telle est la raison que nous devons posséder. »
Cette lettre m’a vraiment décontenancée. Je me suis dit : « Comment peuvent-
ils comprendre autant en si peu de temps ? Il y a seulement deux ans que je suis
allée dans le Shandong et que j’ai créé cette église. Quand je suis partie, ils
n’étaient encore que balbutiants dans leur foi. Je n’aurais jamais cru que leurs
paroles contiendraient autant de force, quelques mois seulement après avoir
accepté l’Éclair Oriental, qu’ils sauraient trouver les passages de la Bible parfaits
pour démonter mes arguments, ni que je serais incapable de leur rétorquer quoi
que ce soit. » À ce moment-là, j’éprouvais une déception amère. J’avais le
sentiment que ces frères et sœurs étaient devenus inébranlables dans leur
détermination à suivre l’Éclair Oriental et qu’ils n’avaient pas l’intention de changer
d’avis. Je savais que je ne pourrais pas les en persuader. Me sentant
complètement affaiblie, je leur ai envoyé une quatrième lettre : « Comme vous
voulez. Il est écrit dans la Bible, depuis l’antiquité, que ce qui vient de Dieu
prospérera et ce qui vient de l’homme sera vaincu. Ne m’écrivez plus. J’espère que
vous pourrez conserver votre foi et votre amour pour Jésus Christ. »
Après avoir rejeté l’œuvre de Dieu des derniers jours que les frères et sœurs
du Shandong ont partagée avec moi, j’ai eu le sentiment de m’assombrir et de
m’affaiblir spirituellement, tandis que mon état général se détériorait. Même si je
231
jeûnais, que je priais et que je réfléchissais souvent aux éventuels péchés que j’ai
pu commettre à l’encontre du Seigneur, je n’ai jamais saisi Sa volonté et ne sentais
pas Sa présence. À cette époque-là, les pasteurs et les anciens ont lancé de
fausses accusations contre moi afin d’obtenir l’argent des offrandes, réussissant
ainsi à me faire quitter l’église. J’étais malheureuse et n’avais personne vers qui
me tourner. J’allais souvent au bord de la rivière, où je chantais le cantique
« Seigneur, Tu es mon ami le plus proche » tout en sanglotant. J’attendais
impatiemment le retour du Seigneur pour qu’Il me sauve de mes malheurs.
Six mois plus tard, alors que je préparais le déjeuner, j’ai entendu ma belle-
mère m’appeler derrière ma porte d’entrée. Quand je lui ai ouvert, j’ai vu qu’une
jeune femme à la silhouette élancée et aux traits fins se tenait derrière elle. « Cette
sœur est venue te voir, a expliqué ma belle-mère. Elle avait ton adresse mais ne
te trouvait pas, alors elle est venue à l’église. Elle a dit qu’elle devait te voir de toute
urgence, donc je me suis dépêchée de l’amener jusqu’ici. » J’ai étudié avec
méfiance la sœur en question, et me suis dit : « Comment se fait-il que son visage
ne me dise rien ? » Quand elle m’a vue, elle est venue directement vers moi, m’a
serré la main et s’est exclamée avec enthousiasme : « C’est donc vous, Sœur Su.
Je vous ai enfin trouvée ! » Déroutée par son comportement, je l’ai regardée d’un
air surpris : « Qui êtes-vous ? On s’est déjà vues ? » Elle m’a alors répondu avec
excitation : « Je suis la sœur Wang. Je suis venue grâce au frère Meng et à la sœur
Zhao de l’église du Shandong. Frère Meng et les autres ont écrit une lettre à l’Église
de Dieu Tout-Puissant locale et nous ont demandé de vous trouver par tous les
moyens. Ils nous ont confié la responsabilité de partager l’Évangile du règne de
Dieu avec vous, car ils sont beaucoup trop occupés pour venir le faire eux-mêmes.
Je ne sais pas combien de personnes ont eu cette lettre entre les mains, mais elle
a fait un sacré voyage avant de nous parvenir. Je vous cherche depuis longtemps,
j’ai dû demander aux habitants du quartier. Vous n’étiez pas facile à trouver. » À
ces mots, la sœur a eu les larmes aux yeux et m’a remis la lettre, que j’ai ensuite
lue : « Sœur Su est une vraie croyante. S’il vous plaît, vous devez la trouver et
partager l’Évangile du règne de Dieu avec elle… » Ces mots m’ont mis du baume
au cœur et je n’ai pas pu retenir mes larmes. Ma belle-mère était elle aussi émue :
« C’est vraiment grâce au Seigneur ! C’est vraiment la preuve de Son amour ! »
232
Observant Sœur Wang, qui était jeune, sincère et gentille, j’ai réfléchi aux paroles
émouvantes et franches de la lettre. Je ressentais l’empressement avec lequel les
frères et sœurs avaient souhaité partager l’évangile du retour du Seigneur avec
moi. Au fond de mon âme, mon intuition me disait que cet amour venait de Dieu.
Seul Dieu chérit ainsi toutes les âmes et prend soin de chaque personne qui croit
véritablement en Lui. J’ai donc décidé que, cette fois, je chercherais et j’étudierais
l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours. Je ne pouvais plus continuer de
refuser. Avec enthousiasme, je lui ai proposé : « Ma sœur, entrez donc vous
asseoir. » Heureuse, elle a hoché la tête, les yeux encore embués de larmes.
Nous avons mangé quelque chose ensemble, puis j’ai appelé Sœur Zhang,
ma collaboratrice, pour l’inviter à nous rejoindre. Quand mon mari a appris que
nous allions échanger, il a demandé à prendre sa journée à son employeur. Sœur
Wang a demandé d’un ton chaleureux : « Ma sœur, la lettre de Frère Meng dit qu’ils
vous ont écrit plusieurs lettres sur l’œuvre de Dieu des derniers jours, mais que
vous ne l’avez pas acceptée. Je me demandais, que pensez-vous de tout cela ? Si
vous avez des difficultés, n’hésitez pas à les partager. Nous pourrons ensuite
échanger et chercher ensemble. » J’ai répondu : « Puisque vous posez la question,
je vais être honnête avec vous. J’avais peur d’être dupée par des faux Christs
apparaissant dans les derniers jours et m’en suis donc tenue au principe que tous
ceux qui prêchaient la venue du Seigneur avaient tort. C’est pour cela que je n’ai
jamais étudié de plus près l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours. Plus
tard, j’ai réfléchi aux propos qu’avaient tenus Frère Meng et les autres dans les
lettres, et je me suis rendu compte qu’ils avaient du sens. Rejeter aveuglément tout
évangile du retour du Seigneur parce que des faux Christs apparaissent dans les
derniers jours va vraiment à l’encontre de nos intérêts. Cela dit, si nous voulons
accueillir le Seigneur à Son retour, nous devons savoir faire la différence entre le
vrai Christ et les faux Christs. Puisque vous êtes là, est-ce que vous pouvez
échanger là-dessus avec nous, s’il vous plaît ? » Sœur Zhang, mon mari et ma
belle-mère ont hoché la tête.
La sœur Wang nous a alors lu un passage des paroles de Dieu, où Dieu Tout-
Puissant disait : « Ce n’est pas difficile d’étudier une telle chose, mais cela
exige que chacun d’entre nous connaisse cette vérité : Celui qui est
233
l’incarnation de Dieu doit avoir l’essence de Dieu, et Celui qui est
l’incarnation de Dieu doit avoir l’expression de Dieu. Puisque Dieu se fait
chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il doit faire et, puisque Dieu se fait chair, Il
doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme,
de donner la vie à l’homme et de montrer le chemin à l’homme. La chair qui
ne contient pas l’essence de Dieu n’est sûrement pas le Dieu incarné ; il n’y
a pas de doute à ce sujet. Pour savoir si c’est la chair du Dieu incarné,
l’homme doit le déterminer à partir du tempérament qu’Il exprime ainsi que
par Ses paroles. Autrement dit, l’on devrait s’appuyer sur Son essence pour
savoir si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné et si oui ou non c’est le vrai
chemin. Et ainsi, en déterminant[a] si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné,
l’important est de prêter attention à Son essence (Son œuvre, Ses paroles,
Son tempérament et beaucoup plus), plutôt que sur l’apparence extérieure.
Si l’homme ne voit que Son aspect extérieur et oublie Son essence, alors cela
montre l’ignorance et la naïveté de l’homme » (La préface de La Parole apparaît
dans la chair). Après avoir lu les paroles de Dieu, la jeune sœur a échangé avec
nous : « Comme on peut le voir dans les paroles de Dieu Tout-Puissant, il faut
regarder l’essence des faux Christs pour les différencier du vrai. On peut l’observer
dans leur travail, leurs propos et leur tempérament. Le Seigneur Jésus a dit : “Je
suis le chemin, la vérité, et la vie” (Jean 14:6). Clairement, Il pouvait exprimer la
vérité et réaliser l’œuvre de Dieu, puisqu’Il était Dieu dans la chair. Il pouvait
également exprimer le tempérament de Dieu, ainsi que ce qu’Il a et est. De même
qu’à l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a exprimé de nombreuses vérités,
manifesté un tempérament essentiellement constitué de clémence et d’amour, et
accompli l’œuvre de rédemption de toute l’humanité. On peut ainsi être certains,
d’après l’œuvre et les paroles du Seigneur Jésus, ainsi que le tempérament dont Il
a fait preuve, que Jésus Christ était la vérité, la voie, la vie et Dieu incarné Lui-
même. Désormais, Dieu Tout-Puissant est venu et a exprimé toutes les vérités
pour purifier et sauver l’humanité. Il a réalisé l’œuvre des derniers jours de
jugement et de châtiment des hommes. Ses paroles révèlent la vérité de la

a. Dans le texte original : « quant à ».


234
corruption humaine par Satan, de même que la nature et l’essence de l’homme.
Elles traitent de tous les aspects de la vérité, comme ce que signifie atteindre le
salut, la transformation de nos tempéraments et comment la réaliser, ainsi que la
destination future de l’humanité et la fin pour toutes sortes de personnes. Ses
paroles révèlent également les mystères de Son plan de gestion sur six mille ans
et Ses incarnations. Elles expriment par ailleurs Son tempérament intrinsèque, Son
essence et ce qu’Il a et est. Nous pourrons voir, à condition de lire
consciencieusement les paroles de Dieu, que les paroles prononcées par Dieu
Tout-Puissant sont la voix de l’Esprit de la vérité, la voie du jugement dans les
derniers jours. L’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours a réalisé des
prophéties bibliques, telles que “Le jugement va commencer par la maison de
Dieu” (1 Pierre 4:17). “Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il
vous conduira dans toute la vérité” (Jean 16:13) et “Celui qui me rejette et qui
ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle
qui le jugera au dernier jour” (Jean 12:48). Les vérités exprimées par Dieu Tout-
Puissant, l’œuvre du jugement, du châtiment et de la purification des hommes qu’Il
a accomplie, ainsi que le tempérament caractérisé par la justice dont Il a fait preuve
viennent parfaitement confirmer qu’Il est la manifestation du Christ des derniers
jours. Les faux Christs, en revanche, ne possèdent pas l’essence de Dieu. La
plupart d’entre eux sont possédés par des esprits maléfiques ou bien sont des
démons ou esprits maléfiques extrêmement arrogants, complètement dénués de
raison. Ils sont incapables d’exprimer des vérités pouvant apporter une subsistance
aux hommes et de réaliser une œuvre de jugement pour purifier ces derniers. Ils
peuvent seulement tromper les idiots, les ignares, les désorientés, ceux qui veulent
seulement se gaver de pain pour repousser la faim, en leur montrant de simple
signes et merveilles. Par conséquent, il est très facile de distinguer le vrai Christ
des faux Christs en suivant ce seul principe : le Christ est la vérité, la voie et la vie.
Cela est parfaitement en accord avec la volonté de Dieu. »
En écoutant l’échange de la sœur, je ressassais : « Je crois au Seigneur
depuis tant d’années, mais je n’ai jamais entendu un tel échange. Les paroles de
Dieu Tout-Puissant expliquent comment différencier le vrai Christ des faux Christs
de façon vraiment approfondie. Il semble qu’elles soient véritablement la voix du
235
Saint-Esprit. Ô Seigneur ! J’ai toujours attendu Ton retour avec impatience, mais
je me suis seulement concentrée sur le fait de me protéger contre les faux Christs
ces dernières années, j’ai à peine eu le courage de chercher. Je n’ai jamais étudié
Ton retour pour réaliser l’œuvre de jugement dans les derniers jours, comme en
témoigne l’Église de Dieu Tout-Puissant. À la place, j’ai résisté à ton œuvre et l’ai
condamnée. Ô Seigneur, T’ai-je vraiment exclu de ma vie ? » Mon cœur s’est mis
à battre la chamade à cette seule pensée. J’ai paniqué et, ne tenant plus en place,
je me suis levée puis j’ai fait mine d’aller chercher de l’eau dans la cuisine, où j’ai
essayé de me calmer un peu. En versant l’eau dans les verres, j’ai songé : « Cette
sœur est très jeune, mais son échange sur la vérité est vraiment concret. Les frères
et sœurs du Shandong ont progressé à une vitesse fulgurante après avoir accepté
l’œuvre de Dieu Tout-Puissant. Ils avaient une compréhension de la Bible et une
connaissance de l’œuvre de Dieu nettement supérieures aux miennes. Cette voie
permet de comprendre la vérité et de mieux connaître l’œuvre de Dieu. N’est-ce
pas là Son œuvre ? » En réfléchissant à tout cela, j’étais à la fois enthousiasmée
et prise de remords. J’ai repensé aux lettres que j’avais écrites aux frères et sœurs
du Shandong. J’avais brandi mon crayon pour les réprimander avec arrogance.
Dans mon approche du retour du Seigneur, non seulement je n’avais pas cherché
la vérité ni accepté l’échange des frères et sœurs, mais j’avais persisté à le réfuter
et le rejeter. Je me considérais comme maître de la vérité et voulais que tous les
frères et sœurs m’écoutent. Je pensais aussi faire tout mon possible pour défendre
la vraie voie. Jamais je n’avais pensé que je résistais à Dieu. Ainsi, cela ne faisait-
il pas de moi un pharisien des temps modernes ? À ce moment-là, j’ai eu
l’impression de m’être pris une douche froide. Mon corps entier me paraissait mou
et faible, tandis que mes mains tremblaient de façon incontrôlable. Je me
remémorais en boucle les scènes où je résistais à Dieu… jusqu’à ce que je ne
puisse plus me retenir et que je laisse les larmes couler. Je me détestais d’être
aussi arrogante et aveugle. Après un long moment, j’ai essuyé mes larmes et suis
retournée dans l’autre pièce en apportant un plateau avec des verres d’eau. La
sœur m’a regardée, avant de demander d’un air inquiet : « Ma sœur, acceptez-
vous cet échange ? » J’ai laissé échapper un soupir, puis j’ai répondu d’un ton
réprobateur envers moi-même : « Après avoir écouté les paroles de Dieu Tout-
236
Puissant et l’échange que vous venez de partager avec nous, je pense que Dieu
Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu. J’ai attendu chaque jour le retour du
Seigneur, mais je n’aurais jamais cru que je me comporterais en pharisien le jour
où Il reviendrait. Mon comportement était vraiment maléfique ! J’ai résisté à Dieu. »
Ensuite, j’ai éclaté en de si gros sanglots que j’étais incapable de parler.
Plus tard, après avoir lu les paroles de Dieu Tout-Puissant pendant un moment,
Sœur Zhang, ma belle-mère, mon mari et moi-même avons acquis la certitude
absolue que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu. Ma joie était telle
que j’ai rédigé avec enthousiasme une cinquième lettre aux frères et sœurs du
Shandong : « Chers frères et sœurs ! Vous avez partagé l’Évangile du règne de
Dieu de nombreuses fois avec moi et, grâce à vous, j’ai accepté l’œuvre de Dieu
Tout-Puissant des derniers jours et ai rejoint l’Église de Dieu Tout-Puissant. Grâces
soient rendues à Dieu ! Même si je l’ai acceptée après vous, je ne veux pas être
en retard. Je me jetterai corps et âme dans mes efforts pour vous rattraper… » À
ce moment-là, j’ai senti que mon cœur accompagnait ma lettre jusqu’au Shandong
pour rejoindre mes frères et sœurs là-bas. Grâces soient rendues à Dieu pour Son
amour !

20. Je perce à jour les mensonges


du gouvernement du CCP
et l’amour de Dieu me ramène à Lui

Par Kemu, Corée du Sud


« Je te le dis encore une fois, arrête de me parler de cette histoire de Dieu, et
je t’interdis d’avoir encore affaire à ces croyants en Dieu. Si je vois que tu as encore
été en contact avec eux, je réduirai ton téléphone en miettes ! »
« Pourquoi ? Pourquoi fais-tu obstacle à ma foi ? » m’a demandé ma femme,
en plein désarroi.
« Pourquoi ? C’est pour ton propre bien et pour le bien de notre famille. Tu n’es
pas au courant que le gouvernement du PCC réprime et interdit sévèrement l’Église
de Dieu Tout-Puissant ? Tu n’es pas au courant de l’affaire Zhaoyuan du 28 mai

237
2014 ? Il est dit sur Internet que Zhang Lidong, le principal accusé dans cette affaire,
était membre de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Si tu rencontres ces gens-là, tu te
mettras tout simplement en très grand danger ! »
Elle a répondu fermement : « Zhang Lidong et les autres ne faisaient pas partie
de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Tu ne peux pas tout simplement croire ce qui
est dit sur Internet. Je suis en contact avec les frères et sœurs de l’Église de Dieu
Tout-Puissant depuis deux ou trois mois, et j’ai pu voir qu’ils sont tous des gens
compréhensifs, qui sont bienveillants et sincères les uns envers les autres. Ils
s’aident mutuellement à chaque fois que l’un d’entre eux rencontre un problème,
et ce n’est pas du tout comme ce qui est dit sur Internet. »
Cela m’a rendu furieux et ne m’a pas convaincu. « Va sur Internet et regarde
par toi-même, comme ça, tu verras si j’ai raison ou non. »
Ma femme m’a alors entraîné vers un siège et m’a dit : « Tu es quelqu’un qui
va au fond des choses. Tu dois aborder cela de façon raisonnable et parler en
fonction des faits. Tu ne peux pas juste écouter une seule version des faits ! Tous
les principaux organes d’information en Chine ne sont que des porte-paroles du
gouvernement du PCC. Ils ne sont que des instruments du gouvernement pour
tromper les gens. Quel genre de crédibilité ont leurs rapports ? Tu ne te souviens
pas des manifestations de la Place Tiananmen en 1989 ? Les étudiants de la Place
Tiananmen manifestaient contre la corruption et revendiquaient la liberté
démocratique, mais le gouvernement du PCC a déniché quelques inconnus, les a
fait passer pour des étudiants et les a fait infiltrer les rangs des étudiants. Ensuite,
il leur a demandé de frapper, casser, voler, brûler et retourner des véhicules
militaires. Ces gens ont semé un immense chaos, et ensuite, le gouvernement du
PCC a accusé les étudiants de ces crimes. Après ça, le gouvernement du PCC a
utilisé des médias comme la télévision et la radio pour les inonder de leurs rapports,
accusant le mouvement étudiant de complot contre-révolutionnaire. Puis ils ont
lancé une répression sanglante contre les édudiants, provoquant la mort de
plusieurs milliers d’entre eux, tués par balle ou écrasés par des tanks. Tous ceux
qui connaissent l’histoire du gouvernement du PCC savent qu’il a toujours attaqué
la justice, et qu’il ne tolère tout simplement pas l’existence de tout groupe ou
individu ayant des opinions ou points de vue politiques différents. Pour devenir une
238
dictature, le gouvernement du PCC a toujours attaqué et condamné ces groupes
ou ces gens, allant même jusqu’à les réprimer et les éliminer entièrement. À
chaque fois que le gouvernement du PCC réprime violemment une croyance
religieuse, un mouvement pour les droits démocratiques, ou des manifestations de
minorités ethniques, il commence d’abord par inventer de fausses affaires, puis il
suscite une vive indignation parmi les gens pour les émouvoir, et enfin il les réprime
violemment. C’est un fait. L’affaire Zhaoyuan du 28 mai, c’est un coup monté du
gouvernement du PCC envers l’Église de Dieu Tout-Puissant. Il a encore concocté
minutieusement une autre fausse affaire. »
Je n’ai absolument pas pu réfuter ce qu’elle m’a dit, et j’ai pensé : « Elle
connaissait certains membres des familles des victimes des manifestations de la
Place Tiananmen et elle sait bien ce qui s’est passé. Tout ce qu’elle dit est vrai.
Toujours est-il que même si cet incident de Zhaoyuan n’a rien à voir avec l’Église
de Dieu Tout-Puissant, je n’ai jamais été en contact avec ses membres et je ne
sais pas quel genre d’Église c’est. Nous vivons à présent dans un monde tellement
troublé. Que se passera-t-il si elle se fait escroquer ? » Je lui ai donc à nouveau
interdit d’avoir un quelconque contact avec l’Église de Dieu Tout-Puissant. Je suis
sorti en claquant la porte, la laissant là, en pleurs.
La nuit était très sombre, sans lune ni étoiles. Je me sentais vraiment minable
tandis que je marchais au bord de la route. Je repensais à nos dix années de
mariage, de notre première rencontre, au moment où nous sommes tombés
amoureux, à notre mariage. Nous avions traversé beaucoup de choses, mais
quelles que soient les épreuves, nous avions toujours dialogué et nous nous
sommes toujours soutenus mutuellement. Nous n’avions jamais eu de grandes
disputes. Pourtant, je venais juste de la malmener à cause de sa foi. Je sentais
que je n’aurais vraiment pas dû la traiter comme ça. Mais encore une fois, il a été
dit sur Internet que l’Église de Dieu Tout-Puissant n’avait rien de bon. Donc, je lui
rendais service en ne la laissant pas pratiquer sa foi. Pourquoi n’arrivait-elle pas à
me comprendre ? À cet instant, je me suis senti incroyablement fatigué et
bouleversé. J’ai sorti mon téléphone, et une magnifique photo de notre famille,
heureuse, a surgi devant mes yeux ; le doux sourire de notre fille a provisoirement
dissipé ma fatigue. J’ai pensé au fait que j’étais le pilier de la famille, et que si
239
j’empêchais ma femme de pratiquer sa foi, c’était pour sa propre sécurité et pour
le bien de notre famille. J’ai ainsi décidé que je devais maintenir mes positions.
Au cours des jours suivants, je craignais de porter atteinte aux sentiments que
ma femme avait envers moi. Je n’ai donc pas osé démarrer un quelconque conflit
d’importance et lui ai alors simplement demandé de n’aborder avec moi aucun sujet
qui soit en rapport avec Dieu. Même si, en apparence, nous avions l’air de bien
nous entendre, un fossé se creusait déjà entre nous.
Un jour, alors même que je passais la porte, de retour de ma matinée de travail,
j’ai entendu le son d’une musique gaie provenant de la chambre, ainsi que les
joyeux éclats de rire de ma femme et de ma fille. Curieusement, j’ai pensé :
« Hum… je n’ai rien entendu d’aussi joyeux à la maison depuis si longtemps !
Depuis que ma femme est venue en Corée du Sud, elle ne s’est jamais vraiment
habituée à cet environnement à cause du mode de vie, de la langue et de la culture.
Elle a notamment laissé derrière elle sa mère âgée et un métier qu’elle adorait. Elle
n’a pas de famille ni d’amis à ses côtés. Elle reste souvent assise là, à pleurer. Je
l’ai souvent vue affligée et troublée, mais je n’ai jamais su comment la réconforter.
Alors, quel genre de chanson pourrait bien lui apporter autant de joie à présent ? »
J’ai ouvert la porte très discrètement, et j’ai vu sur l’écran de l’ordinateur une vidéo
de danse et de chant produite par l’Église de Dieu Tout-Puissant : « Le vrai amour
de Dieu ». Six jeunes femmes dansaient et chantaient joyeusement, avec
beaucoup d’émotion, mais ce sont leurs visages, en particulier, qui arboraient de
si joyeux sourires, qui m’ont immédiatement touché. J’étais empli de curiosité et je
me suis demandé : « C’est quoi, cette Église, et c’est quoi, ce groupe ? Comment
se fait-il que leurs chants et leurs danses soient si contagieux et si apaisants ? S’ils
étaient vraiment de mauvaises personnes, comment pourraient-ils avoir des
sourires aussi gentils et sincères ? »
En me voyant, ma fille a dit joyeusement : « Papa, elle n’est pas belle cette
chanson ? Maman et moi, on l’aime vraiment bien. Chante et danse avec nous ! »
Je l’ai portée tout en la serrant dans mes bras et j’ai embrassé son petit visage,
puis j’ai dit avec indulgence : « Mon ange, j’aime les chansons et les danses
dynamiques et puissantes. » Elle a hoché la tête et réfléchi un moment. « Papa, tu
aimes les claquettes, pas vrai ? Maman, mets-lui cette vidéo avec cette danse
240
vraiment formidable. » Je n’aurais pas supporté de l’interrompre et je comptais la
regarder même un petit peu, même si elle venait de l’Église de Dieu Tout-Puissant,
car ces jours-ci, il nous était difficile d’avoir à la maison une atmosphère aussi
harmonieuse. Je me suis assis près de ma femme, ma fille sur les genoux, et j’ai
commencé à regarder. La vidéo de danse et de chant « Dieu a apporté Sa gloire
vers l’Orient » était puissante et énergique, avec un rythme très agréable. Ils
dansaient avec une vigueur si héroïque dans un style de danse des claquettes. J’ai
toujours aimé chanter et danser, j’étais donc vraiment captivé. En voyant à quel
point j’étais fasciné, ma femme dit avec excitation : « Ces danses et ces chants ont
tous été arrangés et enregistrés par des frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-
Puissant. Aucun d’eux n’est professionnel. » Je n’ai pu m’empêcher de réfléchir
sérieusement à cela. « Comment des gens sans formation professionnelle
pouvaient-ils danser si incroyablement bien ? », ai-je pensé. Elle a dit en souriant :
« C’est formidable, pas vrai ? Sans l’œuvre et l’orientation de Dieu, des amateurs
seraient-ils capables de danser comme ça ? Tu serais même encore plus étonné
de voir les films qu’ils ont faits. L’Église de Dieu Tout-Puissant possède l’œuvre du
Saint-Esprit, elle possède la bénédiction de Dieu. C’est pour cette raison que leurs
chants, leurs danses et leurs films sont si bien faits. En plus de ça, toutes les vérités
communiquées dans leurs films sont très bénéfiques aux gens. Toute cette
propagande négative sur Internet, c’est tout simplement le gouvernement du PCC
qui répand des mensonges au sujet de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Ils sont
absolument faux. Le gouvernement du PCC répand ces mensonges pour que tous
deviennent hostiles à l’Église de Dieu Tout-Puissant et que personne n’ose
s’intéresser à l’œuvre de Dieu des derniers jours, et fin que tous passent alors à
côté du salut de Dieu. »
En l’écoutant et en voyant son expression radieuse, je suis devenu encore plus
curieux. J’ai repensé à la façon dont elle s’était remise de sa dépression
– dépression liée à son mal du pays et au fait que sa mère lui manquait – depuis
qu’elle avait commencé à croire en Dieu Tout-Puissant. J’ai aussi remarqué qu’elle
était devenue plus patiente avec notre fille et ne s’emportait plus. Elle avait aussi
commencé à s’occuper extrêmement bien de moi. Se pouvait-il réellement que
Dieu Tout-Puissant ait changé ma femme ? L’Église de Dieu Tout-Puissant était-
241
elle vraiment aussi formidable qu’elle l’affirmait ? Alors que je ressassais tout cela,
j’avais l’impression d’avoir le cœur ligoté : je ne savais pas si je devais la laisser
continuer à pratiquer sa foi. Après un moment de lutte interne, j’ai décidé d’aller à
l’Église de Dieu Toute-Puissant et de le vérifier par moi-même. Si ce n’était pas
comme il était dit sur Internet, alors je ne me mettrais plus en travers de son chemin.
Pendant le weekend, alors que je ne travaillais pas, je suis allé voir ma femme
et lui ai dit que je voulais aller jeter un œil à l’Église de Dieu Tout-Puissant. Elle a
été à la fois surprise et contente. Une fois là-bas, les frères et sœurs nous ont reçus
chaleureusement et, à travers leurs expressions, leurs actions et la manière dont
ils interagissaient avec les autres, j’ai trouvé qu’ils étaient bienveillants et sincères.
Ma nervosité et ma réserve se sont atténuées progressivement. Ensuite, une sœur
a dit à tout le monde avec excitation : « Frères et sœurs, la comédie musicale
L’histoire de Xiaozhen a remporté un prix international ! » Piqué par la curiosité, j’ai
demandé : « Puis-je la regarder ? » Ils approuvèrent tous à l’unisson et
commencèrent à visionner la comédie musicale. Dans l’histoire, les hauts et les
bas de Xiaozhen m’ont vraiment ému et j’ai pensé à quel point j’étais, moi aussi,
un autre Xiaozhen. Quand j’étais jeune, j’ai erré dans la société à cause d’un
malheur familial, endurant toutes sortes de brimades et d’humiliations pour essayer
simplement de joindre les deux bouts, et recevant des douches froides. À présent,
je luttais et travaillais dur pour gagner ma vie, et j’avais vécu toutes sortes de
choses, douces et amères. J’avais beaucoup souffert au fil des ans, à travers les
hauts et les bas, et je me sentais fatigué et triste, mais je me suis toujours fait
passer pour quelqu’un de fort devant ma femme et mes amis. Qui aurait pu être au
courant de la douleur dans mon cœur ? Vers la fin de la comédie musicale, il y a
eu ce chant : « Le Tout-Puissant est miséricordieux envers ces personnes qui
ont profondément souffert. D’un autre côté, Il en a assez de celles qui n’ont
aucune conscience, car Il a dû attendre trop longtemps la réponse de
l’humanité. Il souhaite chercher, chercher ton cœur et ton esprit pour
t’apporter de l’eau et de la nourriture, mais aussi t’éveiller afin que tu ne sois
plus assoiffé ni affamé. Quand tu es las et que tu commences à ressentir
quelque peu la sombre désolation de ce monde, ne sois pas perdu, ne pleure
pas. Dieu Tout-Puissant, le Gardien, accueillera ton arrivée à tout moment »
242
(« Dieu cherche ton cœur et ton esprit », dans Suivre l’Agneau et chanter des
cantiques nouveaux). Chaque vers du chant réchauffait mon âme perdue et en
souffrance, et chaque note ressemblait à une mère qui tendait les mains à son
enfant perdu depuis longtemps. J’ai ressenti l’appel de l’amour et j’en ai été
incroyablement ému. Je n’ai pu empêcher mes larmes de couler tandis que
s’achevait la comédie musicale. C’était la première fois que je pleurais devant tant
de monde et je me sentais un peu gêné. J’ai donc tourné ma tête rapidement et
discrètement pour essuyer mes larmes. Je me suis exclamé avec sincérité : « Cette
comédie musicale est tellement formidable ! » Ensuite, j’ai beaucoup applaudi
L’histoire de Xiaozhen.
Ma femme m’a regardé et elle m’a dit avec joie et une grande émotion : « Si
ton cœur a été ému par L’histoire de Xiaozhen, c’est parce que Dieu t’a touché !
Je sais que l’affaire Zhaoyuan du 28 mai a eu un impact sur toi et que tu as éprouvé
beaucoup de confusion au sujet de l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers
jours. Je sais aussi que tu te préoccupes de ma sécurité et de la sécurité de notre
fille. Alors maintenant, regardons ce qui s’est vraiment passé lors de cette affaire. »
Les frères et sœurs m’ont alors passé la vidéo : La vérité dévoilée derrière
l’affaire du 28 mai à Zhaoyuan. Elle a révélé plusieurs éléments suspects
importants dans cette affaire, puis les a décortiqués couche après couche. J’étais
vraiment absorbé, et j’ai fait ma propre analyse de l’affaire, parallèlement à la vidéo,
pour trouver la vérité. Mon front s’est décrispé progressivement tandis que la vidéo
continuait et qu’étaient révélées les différentes couches de mensonges. J’ai
poussé un profond soupir. J’ai réalisé que l’affaire Zhaoyuan du 28 mai avait été
concoctée par le seul gouvernement du PCC pour museler les croyances
religieuses et éradiquer l’Église de Dieu Tout-Puissant. Dans cette affaire, les
accusés, Zhang Lidong, Zhang Fan et les autres, ont nié, de leur propre bouche,
qu’ils étaient membres de l’Église de Dieu Tout-Puissant, et ont dit qu’ils n’avaient
aucun lien avec cette Église. Mais le gouvernement du PCC a complètement ignoré
les témoignages des suspects et est manifestement allé à l’encontre des faits, en
insistant sur le fait que le crime avait été commis par des gens de l’Église de Dieu
Tout-Puissant. Ce qui était encore plus inouï, c’était que le gouvernement du PCC
s’est empressé d’attribuer publiquement et catégoriquement cette affaire à l’Église
243
de Dieu Tout-Puissant par le biais de la télévision et Internet, tout cela pour susciter
des protestations publiques afin de réprimer et d’anéantir l’Église. Le
gouvernement du PCC a accusé l’Église et a monté de toutes pièces cette fausse
affaire, dans le but de pouvoir commencer à éliminer et arrêter les chrétiens de
l’Église avec frénésie et sans aucun obstacle. C’est exactement de cette façon
qu’ils ont réprimé le mouvement étudiant du 4 juin 1989 : ils ont d’abord fait circuler
des rumeurs afin de faire passer le mouvement patriotique d’étudiants pour une
émeute contre-révolutionnaire, puis ils ont commencé à procéder à des
arrestations et à commettre des meurtres. Face à ce constat, j’ai finalement vu
avec une totale lucidité que les manœuvres du gouvernement du PCC, visant à
éradiquer tout dissident, consistaient d’abord à faire circuler des rumeurs et
déformer les faits, puis à accuser les dissidents et ensuite à les réprimer
violemment. En déformant et en transformant la réalité, et en accusant l’Église de
Dieu Tout-Puissant, le gouvernement du PCC fait en sorte que les gens qui ne
connaissent pas la vérité soient dupés par ses mensonges et méprennent l’Église.
Le gouvernement du PCC est si détestable ! Mais il y avait encore quelque chose
que je ne comprenais toujours pas : si les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-
Puissant sont des gens intègres, qui n’ont rien à voir avec ce qui est dit sur Internet,
alors pourquoi le gouvernement du PCC persécuterait l’Église si frénétiquement et
se donnerait tant de mal pour attribuer cette affaire de meurtre à l’Église de Dieu
Tout-Puissant et pour arrêter ses membres ? Que se passait-il vraiment ?
J’ai parlé de ma confusion, et une sœur m’a répondu en disant : « Lisons tout
d’abord deux passages des paroles de Dieu : “Satan gagne sa renommée en
trompant le public. Il s’affirme souvent comme un avant-coureur et un
justicier modèle. Sous la bannière de la sauvegarde de la justice, il fait du tort
à l’homme, dévore son âme et utilise toutes sortes de moyens pour engourdir,
tromper et inciter l’homme. Son but est de faire en sorte que l’homme
approuve et suive sa mauvaise conduite, que l’homme se joigne à lui en
s’opposant à l’autorité et à la souveraineté de Dieu. Cependant, quand on
devine ses plans, ses complots et ses traits vils et qu’on ne veut pas
continuer à être piétiné et trompé par lui ou continuer à en être esclave, ou à
être puni et détruit avec lui, Satan change ses traits de sainteté précédents
244
et arrache son faux masque pour révéler son vrai visage méchant, vicieux,
laid et sauvage. Il n’aimerait rien de plus que d’exterminer tous ceux qui
refusent de le suivre et ceux qui s’opposent à ses forces du mal” (« Dieu Lui-
même, l’Unique II », dans La Parole apparaît dans la chair). “Satan est exaspéré
et furieux pour la raison suivante : ses plans cachés ont été exposés ; il ne
s’en tire pas à bon compte avec ses complots ; son ambition et son désir
effrénés de remplacer Dieu et d’agir comme Dieu ont été affectés et bloqués ;
son objectif de contrôler toute l’humanité est maintenant une faillite et ne
peut jamais être atteint” (« Dieu Lui-même, l’Unique II », dans La Parole apparaît
dans la chair). »
Après avoir lu les paroles de Dieu, elle échangea ces propos : « Les paroles
de Dieu exposent la racine profonde pour laquelle Satan s’oppose à Dieu et cause
du tort à l’humanité. Si nous utilisons alors les paroles de Dieu pour considérer les
actions du gouvernement du PCC qui s’opposent à Dieu ainsi que ses persécutions
envers les chrétiens, nous pouvons clairement voir que le PCC est l’incarnation de
Satan, le démon, et qu’il est le régime satanique qui hait la vérité et résiste à Dieu
au plus au point. Il interdit formellement aux gens de croire en Dieu ou d’emprunter
le droit chemin, afin de faire de la Chine un territoire athée ; il veut éradiquer toutes
les croyances religieuses. Cela est particulièrement vrai dans les derniers jours :
Dieu Tout-Puissant incarné est apparu et a œuvré en Chine, exprimant des vérités
pour apporter la lumière à l’humanité. Après avoir lu les paroles de Dieu Tout-
Puissant, les hommes de toutes les religions et de toutes les confessions qui
croient en Dieu et aiment sincèrement la vérité acquièrent la certitude qu’ils sont la
vérité et, un par un, ils acceptent Son œuvre des derniers jours. Nombreux sont
ceux qui sont parvenus à comprendre la vérité en lisant les paroles de Dieu et qui
ont appris à discerner le bien du mal. C’est ainsi qu’ils arrivent à voir clairement
l’essence démoniaque du gouvernement du PCC et désirent la rejeter, et qu’ils
commencent à poursuivre la vérité et à emprunter le droit chemin dans la vie. En
voyant que de plus en plus de gens acquièrent la foi en Dieu et Le suivent, ses
yeux brûlent de rage. Il espère, mais en vain, ramener les gens dans son camp
pour qu’ils continuent à être ses esclaves et restent opprimés. Pour ce faire, le
gouvernement du PCC persécute et réprime frénétiquement l’Église de Dieu Tout-
245
Puissant, non seulement en inventant toutes sortes de mensonges pour l’accuser
et la diffamer, mais aussi en utilisant tous types de manœuvres méprisables.
Plusieurs fois, ils ont diffusé des documents confidentiels pour mobiliser en nombre
la police armée et les troupes militaires, afin d’arrêter et de persécuter
frénétiquement les chrétiens de l’Église de Dieu Tout-Puissant à l’échelle nationale,
en s’imaginant pouvoir stopper la propagation de l’œuvre d’évangilisation de Dieu
et d’éliminer complètement l’Église de Dieu Tout-Puissant. Particulièrement au
cours de ces dernières années, toutes sortes de vidéos et de films évangéliques
produits par l’Église de Dieu Tout-Puissant ont été téléchargés sur Internet, les uns
après les autres, et l’Évangile du royaume de Dieu s’est répandu à travers le globe
tel un feu de forêt. Le gouvernement du PCC est conscient de sa faute, sachant
que, depuis son arrivée au pouvoir, il a commis un nombre incalculable de meurtres
et perpétré toutes sortes d’actes mauvais. Sa dette de sang, pour avoir persécuté
les chrétiens, est lourde. Il redoute que tous les hommes à travers le monde
acceptent l’œuvre de Dieu, comprennent la vérité, voient clairement sa face
diabolique et la rejettent, ce qui le priverait alors de son emprise sur le monde. Ainsi,
son ambition féroce de contrôler toute l’humanité et d’être un dieu serait brisée.
C’est pour cette raison que le gouvernement du PCC a intensifié ses persécutions
vis-à-vis de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Il a méticuleusement élaboré l’affaire
Zhaoyuan du 28 mai pour faire accuser l’Église, avec l’intention d’irriter et de
perturber ceux qui ne connaissent pas la vérité pour leur faire haïr Dieu et l’Église
de Dieu Tout-Puissant, et en même temps, les entraîner à commettre le mal. Nous
pouvons donc voir que le gouvernement du PCC est pervers et va à l’encontre du
ciel, et qu’il déteste Dieu et hait profondément la vérité. Il est l’ennemi de Dieu, un
démon qui résiste à Dieu. Cependant, Dieu est tout-puissant et Sa sagesse
s’exerce sur les stratagèmes de Satan. La face hideuse du gouvernement du PCC
s’expose à la lumière à travers la folie de sa propre opposition et de sa propre
oppression, et les élus de Dieu peuvent voir encore plus clairement sa nature
diabolique et réactionnaire. Ils discernent mieux sa nature méprisable et diabolique,
leur volonté de suivre Dieu s’affirme même, et ils préfèreraient donner leur propre
vie plutôt que de ne plus suivre Dieu. De fait, le gouvernement du PCC aura beau
être féroce, cela n’arrêtera pas les vrais croyants de suivre Dieu, et encore moins
246
cela pourra-t-il arrêter l’œuvre de Dieu. »
Après avoir écouté les paroles de Dieu Tout-Puissant et cet échange de la
sœur, j’ai compris que le gouvernement du PCC persécute l’Église de Dieu Tout-
Puissant en raison de son essence profonde qui hait la vérité et est ennemie de
Dieu. Il veut contrôler les gens, les maintenir fermement sous son emprise, mais
les vérités exprimées par Dieu Tout-Puissant sont profondément enracinées dans
le cœur des gens. Il est certain que le gouvernement du PCC ne veut pas que tous
les hommes cheminent avec Dieu, il fait donc tout ce qui est en son pouvoir pour
faire circuler des rumeurs afin de tromper les gens, et pour monter de fausses
affaires, entretenant l’indignation publique, et ce, dans le but de persécuter l’Église
de Dieu Tout-Puissant. C’est de cette façon qu’est survenue l’affaire Zhaoyuan du
28 mai. Mes doutes au sujet de l’Église de Dieu Tout-Puissant se sont dissipés
après avoir compris la vérité. Pourtant, j’avais toujours une préoccupation à l’esprit :
dans la mesure où le gouvernement du PCC opprime tellement l’Église, ma femme
sera-t-elle en sécurité si elle croit en Dieu ?
Les frères et sœurs m’ont alors passé une vidéo : Les mensonges du
communisme. Il y avait un passage des paroles de Dieu qui m’a vraiment ému :
« Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le
chemin de l’œuvre que Dieu souhaite accomplir. Ceux qui entravent Son
œuvre, résistent à Sa parole, perturbent et altèrent Son plan seront
finalement punis par Lui. Celui qui défie l’œuvre de Dieu sera envoyé en
enfer ; tout pays qui défie l’œuvre de Dieu sera détruit ; toute nation qui
s’élève pour s’opposer à l’œuvre de Dieu sera exterminée de cette terre et
cessera d’exister » (« Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La
Parole apparaît dans la chair). Je pouvais ressentir l’autorité et la majesté de Dieu
à travers Ses paroles. Ni la force maléfique de Satan, ni aucun être humain ne peut,
d’aucune façon, entraver l’œuvre de Dieu. Les gens du gouvernement du PCC ont
beau se creuser la cervelle pour discréditer et condamner l’Église de Dieu Tout-
Puissant, en arrêtant et en persécutant même, de façon diabolique, les frères et
sœurs de l’Église, les frères et sœurs continuent toujours de croire en Dieu et de
Le suivre, et les films évangéliques, les œuvres chorales et les vidéos de danse et
de chant qu’ils produisent continuent d’être diffusés sur Internet, sans aucune
247
entrave de la part du gouvernement du PCC. J’ai finalement découvert comment
est Dieu Tout-Puissant, et j’ai découvert qu’aucune force n’est en mesure d’arrêter
Son œuvre. Dans sa croyance en Dieu, ma femme est soutenue par Dieu, je ne
dois donc pas m’inquiéter. Après avoir compris tout cela, je n’ai plus eu aucune
inquiétude ni appréhension dans mon cœur. J’ai dit à ma femme en souriant : « Il
est bon que tu croies en Dieu. J’étais si aveugle avant, j’ai cru, à tort, ce que j’avais
entendu, et je t’ai causé beaucoup de souffrance. J’avais tellement tort. À partir de
maintenant, je te soutiendrai pleinement dans ta foi. » Ses larmes ont commencé
à couler et elle a dit avec émotion : « C’est grâce à Dieu que tu as été capable de
déceler les mensonges du gouvernement du PCC et de sortir de la confusion. C’est
la direction et le commandement de Dieu ! »
Dès lors, j’ai commencé à regarder de temps en temps des vidéos de l’Église
de Dieu Tout-Puissant avec ma femme, et je l’écoutais parler de sa foi. Pourtant,
j’avais toujours l’impression que la foi en Dieu était une croyance quelque peu
simpliste. Bien sûr, je pouvais croire en Dieu dans mon cœur, mais il n’empêche
que je devais gagner ma vie et entretenir ma famille, et ramener suffisamment
d’argent pour que nous puissions vivre une bonne vie. Ce n’est que plus tard, après
avoir connu la maladie, que j’ai acquis une toute nouvelle compréhension de la
croyance en Dieu.
Un soir, à l’heure du crépuscule, tandis que nous dînions en famille, j’ai
commencé à ressentir de terribles maux d’estomac, et d’énormes gouttes de
transpiration froide se sont mises à couler le long de mon visage. Ma femme m’a
rapidemement emmené à l’hôpital où ils m’ont diagnostiqué une rupture de
l’appendice. La situation était critique et nécessitait une opération immédiate. J’ai
éprouvé un sentiment d’impuissance et de peur que je n’avais jamais éprouvé
auparavant : si je ne survivais pas, comment ma femme et ma petite fille s’en
sortiraient-elles dans un pays étranger ? Qui serait là pour elles ? Devinant mes
pensées, ma femme m’a tenu la main et m’a dit : « Je sais ce qui t’inquiète. Dieu
est tout-puissant, et tout repose entre Ses mains. Il a le dernier mot quant à l’issue
de l’opération. Nous devons nous appuyer sur Dieu et, peu importe le résultat de
l’opération, nous ne pourrons le reprocher à Dieu, mais nous devons nous
soumettre à Son règne et à Ses arrangements. » J’ai acquiescé après l’avoir
248
écoutée. Une fois la porte du bloc opératoire fermée, j’ai fermé les yeux et j’ai prié
Dieu : « Ȏ Dieu Tout-Puissant ! Je suis terrifié. Je t’en prie, donne-moi la foi pour
que je n’aie plus peur. Je désire me reposer sur Toi. » J’ai eu moins peur après
avoir prié, et un extrait des paroles de Dieu d’une vidéo m’est venu à l’esprit :
« Tout ce que l’homme a – la paix et la joie, les bénédictions et la sécurité
personnelle – tout est en fait sous le contrôle de Dieu, Il guide et décide du
destin de chaque individu » (« Dieu Lui-même, l’Unique VI », dans La Parole
apparaît dans la chair). « C’est vrai », ai-je pensé. « Dieu est tout-puissant et ma
vie est entre Ses mains. La réussite de mon opération, aujourd’hui, dépend du
règne et des arrangements de Dieu. Donc, si je confie tout à Dieu, je n’ai besoin
de m’inquiéter de rien. » Les paroles de Dieu m’ont donné la foi, l’angoisse dans
mon cœur s’est apaisée, et je ne me suis plus tant inquiété de l’échec possible de
l’opération. J’ai peu à peu perdu conscience sous l’effet de l’anesthésie. Quand je
suis revenu à moi, le médecin m’a dit que l’opération avait réussi, et je savais que
Dieu m’avait protégé. Je n’ai eu de cesse de louer et de remercier Dieu.
Par la suite, j’ai vu ces paroles de Dieu qui disaient : « La première chose que
l’on doit comprendre, quand on met le pied sur cette terre, c’est l’origine des
êtres humains, la raison pour laquelle les gens sont en vie, qui dicte le destin
humain, qui a la charge de l’existence humaine et qui a la souveraineté sur
elle. Ce sont là les véritables valeurs de la vie, la base essentielle de la survie
humaine, et non pas le fait d’apprendre comment prendre soin de sa famille
ou comment acquérir la gloire et la richesse, non pas d’apprendre à se
démarquer de la multitude ou à mener une vie plus opulente, beaucoup
moins d’apprendre à exceller et à rivaliser avec les autres avec succès. Bien
que les différentes compétences de survie que les gens passent leur vie à
maîtriser puissent offrir une abondance de conforts matériels, elles
n’apportent jamais à leur cœur la vraie paix et la vraie consolation, mais font
plutôt que les gens perdent constamment leur chemin, ont du mal à se
contrôler, manquent toutes les occasions d’apprentissage du sens de la vie ;
et elles créent un courant sous-jacent de troubles sur la façon correcte de
faire face à la mort. Ainsi, la vie des gens est ruinée. Le Créateur traite chacun
de façon équitable, en donnant à chacun, tout au long de sa vie, des
249
occasions d’expérimenter et de connaître Sa souveraineté, mais ce n’est que
lorsque la mort se rapproche, quand le spectre de la mort plane sur quelqu’un,
que l’on commence à voir la lumière, mais il est alors trop tard » (« Dieu Lui-
même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair).
Mon cœur s’est éclairé après la lecture des paroles de Dieu, et j’ai compris que
nous ne vivons pas simplement sur cette terre pour mener une vie médiocre dans
le but de nourir notre famille et être riches, ou d’être enviés et admirés par les
autres, en recherchant gloire et profit. Nous autres, êtres humains, sommes les
créations de Dieu, et nous ne pouvons véritablement obéir à Son règne et à Ses
arrangements, et nous comporter conformément à Ses paroles, qu’en croyant en
Dieu et en L’adorant, en poursuivant et en comprenant la vérité, en parvenant à
une connaissance de Dieu, et en comprenant clairement que Dieu règne sur toutes
les choses de notre vie et que notre destin repose entre Ses mains. C’est la seule
manière de mener une vie qui a du sens et de la valeur. C’est la seule manière de
ne pas vivre cette vie en vain. Je me suis remémoré ma façon de penser de
l’époque, selon laquelle la foi en Dieu était une foi simpliste, et que gagner de
l’argent pour ma famille était ce que je devais faire de ma vie. C’est seulement
lorsque j’ai eu cette maladie grave que je me suis finalement réveillé. Peu importe
combien nous gagnons d’argent ou l’importance de notre statut, quand nous
tombons malades, ces choses ne peuvent alléger notre souffrance, ou la peur et
l’impuissance enracinées au fond de notre cœur. Au seuil de la mort, argent, gloire
et chance ne peuvent, en aucun cas, nous faire revivre ou augmenter notre
espérance de vie. Je remercie Dieu : c’est Lui qui m’a donné la foi et la force par
Ses paroles quand j’ai dû faire face à la maladie et que je ressentais tellement de
peur et d’impuissance. Il m’a donné quelque chose sur lequel m’appuyer afin que
je puisse affronter calmement tout ce qui allait advenir. En particulier, c’est
l’attention et la protection de Dieu qui m’ont permis, à elles seules, de traverser
mon opération sans problème. À travers cette expérience, j’ai pu vraiment ressentir
que Dieu est à la fois réel et vivant, qu’Il peut être notre aide et notre support à tout
moment, et qu’Il est aussi notre fort soutien. Ce que nous autres, en tant
qu’humains, devrions le plus poursuivre dans notre vie, c’est la croyance en Dieu,
c’est adorer Dieu, et nous devrions comprendre le règne de Dieu et nous y
250
soumettre. C’est ce dont nos esprits ont le plus besoin, est c’est une vie riche de
sens que nous devrions poursuivre. Cette expérience a aussi changé ma fausse
impression selon laquelle la foi en Dieu était une foi simpliste. J’ai donc décidé de
pratiquer ma foi aux côtés de ma femme, de lire les paroles de Dieu, et de suivre
le chemin de la poursuite de la vérité et de la connaissance de Dieu.
Les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant ont entendu dire que
j’étais tombé malade et sont donc venus me rendre visite à l’hôpital. Quand ils ont
appris que je ne pourrais pas travailler pendant un moment et que notre famille
n’aurait aucune source de revenu, ils m’ont aidé à postuler pour une subvention et
pour le remboursement de la plus grande partie des frais médicaux. Dans une
société si froide et indifférente, l’aide sincère des frères et sœurs m’a réellement
apporté un sentiment de chaleur, comme si nous formions tous une même famille.
Après être resté en contact avec eux pendant un certain temps, j’ai constaté qu’ils
étaient tous des gens profondément gentils, qui s’appuyaient sur les paroles de
Dieu dans leurs interactions avec les autres, qu’ils traitaient les autres personnes
amicalement, qu’ils étaient honnêtes et dignes dans leurs paroles et dans leurs
actions, et que leur humanité et la manière dont ils menaient leur vie étaient à
l’image exacte de ce que devaient faire les chrétiens. Ils étaient complètement
différents des gens avec lesquels je travaillais ; il n’y avait pratiquement plus
personne comme eux dans le monde. J’avais le sentiment que les paroles de Dieu
Tout-Puissant pouvaient réellement changer les gens et nous guider vers le droit
chemin, et je sentais que cette Église était pleine d’amour et qu’elle donnait aux
gens un fort sentiment de chaleur.
J’ai repensé au passé, à l’époque où j’étais aveuglé par les mensonges du
gouvernement du PCC et où je refusais continuellement de rechercher ou d’étudier
l’œuvre de Dieu des derniers jours, et où je me suis même mis en travers du chemin
de la foi de ma femme. Mais Dieu n’a pas renoncé à me sauver. Par Ses paroles
que les frères et sœurs me lisaient et les vidéos qu’ils me passaient, Dieu m’a
permis de percer à jour les mensonges du gouvernement du PCC et de voir
clairement la sinistre vérité cachée derrière ces mensonges. Quand j’étais
préoccupé par l’issue de mon opération et que je vivais dans la peur, les paroles
de Dieu m’ont éclairé et guidé, elles m’ont donné foi et force, et elles ont corrigé
251
mes poins de vue erronés. Quand je n’ai pas pu travailler après l’opération, Dieu
m’a aidé et soutenu à travers les frères et sœurs. J’ai fait l’expérience de l’amour
et de la miséricorde de Dieu, ainsi que de l’autorité et de la valeur de Ses paroles,
et j’ai accepté, avec une grande joie, l’œuvre de Dieu des derniers jours. À présent,
j’assiste aux réunions avec ma femme et je lis les paroles de Dieu régulièrement,
et mon cœur est comblé et plein de joie ! Je rends grâce à Dieu de m’avoir sauvé !

21. Échapper au piège de la rumeur

Par Xiaoyun, Chine


Avant, j’étais officière dans l’armée. Un jour de 1999, un pasteur coréen m’a
prêché l’Évangile du Seigneur Jésus. Comme je me montrais sérieuse dans ma
recherche, le pasteur s’est rapidement concentré sur ma formation et je suis devenue
son bras droit. En 2000, le pasteur est venu dans le Yunnan pendant l’été, à
l’occasion d’un bref voyage missionnaire avec plus d’une dizaine d’étudiants de
l’Église évangélique coréenne. De manière inattendue, cela a alarmé le
gouvernement du Parti communiste chinois. Nous avons été arrêtés alors que nous
étions en réunion chez le pasteur, puis emmenés au Bureau de sécurité publique de
la province du Yunnan pour un interrogatoire. Les étudiants coréens ont été déportés
la nuit même, et le pasteur coréen a également été expulsé du pays. L’Église a subi
la persécution du gouvernement du PCC et beaucoup de croyants ont pris peur et
n’ont pas osé continuer à croire. Une partie des croyants a aussi été obligée d’aller
à l’Église des Trois-autonomies, et c’est ainsi que l’Église a été démantelée par le
gouvernement du PCC. J’étais la principale collaboratrice de l’Église et cette
persécution de la part du gouvernement du PCC m’a aussi fait perdre mon travail.
En mars 2005, j’ai eu connaissance de l’Évangile du royaume de Dieu Tout-
Puissant. Quand j’ai appris que le Seigneur Jésus était revenu, j’ai été tellement
enthousiaste que mes yeux se sont remplis de larmes de joie et ma reconnaissance
était indescriptible. Je voulais tout bonnement amener mes frères et sœurs devant
Dieu le plus vite possible. Guidés par Dieu, ils ont accepté l’un après l’autre l’œuvre

252
de Dieu des derniers jours. Cependant, de manière inattendue, l’un des
collaborateurs les plus talentueux de l’Église a déclaré, après avoir entendu le
témoignage de l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant : « Cette doctrine
semble bonne, mais nous devons d’abord demander au pasteur ce qu’il en pense. »
Peu après, le pasteur m’a téléphoné et m’a dit : « Il règne maintenant un grand
désordre à l’extérieur de l’Église. Cela ne fait pas longtemps que tu crois en Dieu, et
ta stature est petite. Quoi que tu fasses, n’écoute pas imprudemment des sermons
en dehors de l’Église, si tu ne veux pas emprunter le mauvais chemin. C’est
seulement dans cette Église que nous pouvons accepter de paître. N’écoute pas les
doctrines des autres Églises. » Après l’avoir écouté, je lui ai dit calmement : « Depuis
que j’étudie l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant, j’ai découvert que tout
ce dont ils parlent est conforme à la Bible, que cela possède l’éclairage et
l’illumination du Saint-Esprit et que c’est le vrai chemin. » Mon pasteur m’a répondu :
« Peu importe s’ils expliquent bien les choses, nous devons comprendre que seul le
Seigneur Jésus est le vrai Dieu. Nous ne devons pas abandonner le Seigneur ! » J’ai
dit d’un ton ferme : « Je n’ai pas abandonné le Seigneur, mais je suis les pas de
l’Agneau. Le Seigneur Jésus est déjà revenu. Il est juste que nous accueillions le
Seigneur comme des vierges sages. » Le pasteur a sévèrement répliqué :
« Comment l’Église évangélique coréenne pourrait-elle ignorer que le Seigneur est
revenu ? » J’ai dit : « Ce n’est pas quelque chose qui peut s’expliquer en quelques
mots. » Le pasteur a affirmé avec éloquence : « Ils croient en l’Éclair Oriental, qui a
été la cible des mesures répressives du gouvernement du PCC. C’est très clairement
expliqué sur Internet, tu verras. Tu dois aller sur Internet le vérifier. […] » Après que
j’ai raccroché, mon cœur a mis un long moment avant de se calmer. Les paroles du
pasteur continuaient de résonner dans mes oreilles. J’avais très envie de savoir
exactement ce qui se disait en ligne.
Pour en avoir le cœur net, je me suis précipitée dans un cybercafé. Dès que j’ai
ouvert des sites web, j’ai été frappée de stupeur. Sur les sites web, il y avait
beaucoup de blasphèmes et de condamnations de Dieu de la part du gouvernement
du PCC, ainsi que des calomnies et des blasphèmes de la part des figures d’autorité
religieuses. J’avais quelques doutes : les paroles de Dieu Tout-Puissant ne peuvent
pas être dites par n’importe qui. Elles sont l’expression de l’Esprit de vérité. C’est un
253
fait reconnu par beaucoup de gens issus de nombreuses confessions différentes qui
croient sincèrement dans le Seigneur et désirent ardemment la vérité. Mais pourquoi
les sites Internet lancent-ils des rumeurs incitant les gens à renier Dieu Tout-
Puissant ? Il y a aussi beaucoup de pasteurs célèbres qui condamnent également
Dieu et blasphèment contre Lui avec le gouvernement du PCC. Que se passe-t-il
ici ? En voyant toute cette propagande négative, j’ai ressenti un déferlement
d’indécision. Après cela, j’ai vu que l’homme utilisé par le Saint-Esprit était attaqué
sur Internet. J’ai à nouveau eu le cœur serré. Croyais-je vraiment dans un homme ?
Alors que je continuais de parcourir les informations disponibles sur Internet, je suis
devenue plus troublée et je me suis sentie très déroutée et perplexe. À la fin, je ne
sais pas comment je suis sortie du cybercafé.
En rentrant chez moi, je me suis rappelé le temps où, pas à pas, je faisais des
recherches et enquêtais sur l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant.
Quand je soulevais des questions, des frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-
Puissant me lisaient les paroles de Dieu. Les problèmes étaient résolus l’un après
l’autre, si bien que j’avais été complètement convaincue. Il avait fallu onze jours
complets de débat et de recherche avant que je croie fermement que Dieu Tout-
Puissant était le Seigneur Jésus revenu. J’ai aussi lu des paroles de Dieu. Dieu a
dévoilé tous les mystères des trois étapes de l’œuvre, ainsi que le plan de gestion
de six mille ans, et a clarifié des vérités comme la véritable histoire et l’essence de
la Bible, la distinction entre les paroles de Dieu et celles des hommes dans la Bible,
et la manière dont les gens devraient aborder la Bible. Cela m’a fait voir les choses
clairement et j’en ai beaucoup tiré. D’après ces paroles de Dieu, Dieu Tout-Puissant
devrait être le Seigneur Jésus revenu. Pourquoi, alors, la propagande sur Internet
était-elle entièrement négative ? Plus je pensais à ces rumeurs, plus j’étais déprimée
et avais le cœur lourd. J’ai failli être percutée par une voiture en traversant la route.
Quand je suis rentrée chez moi, mon cœur ne s’est pas calmé et les rumeurs
présentes sur Internet ont continué de m’occuper l’esprit, devenant de temps à autre
un vrai sujet de préoccupation. Je me sentais dépassée, les pensées fusant à toute
vitesse. Je n’ai pas trouvé le sommeil cette nuit-là. Je me disais : « Si je prends le
mauvais chemin, est-ce que je n’aurai pas eu cette foi en vain ? Non, je dois faire
demi-tour tout de suite. Et si Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu ?
254
Est-ce que je ne manquerai pas alors l’occasion d’accueillir le Seigneur et que je ne
perdrai pas la chance d’être sauvée ? » Dans mon hésitation, je me suis présentée
devant Dieu dans la prière : « Mon Dieu ! Depuis que j’ai accepté cette étape de
l’œuvre, mon cœur a toujours été serein. J’ai trouvé très profitable de lire les paroles
de Dieu et mon âme en a été bien nourrie, mais après avoir vu une partie de la
propagande négative sur Internet, je n’arrive pas à me calmer. Je T’en prie, garde
mon cœur. Mon Dieu ! Ma stature est petite et je manque de discernement pour ces
choses-là. Si Dieu Tout-Puissant, c’est vraiment Toi qui es revenu, je Te prie de me
guider pour que je sois sûre de Ton œuvre sans être perturbée par rien ni personne.
Sinon, je Te prie de me guider afin que j’aie plus de discernement. […] » Après cette
prière, une idée a germé dans mon cœur : je devais finir rapidement de lire les
paroles de Dieu Tout-Puissant afin de déterminer si, oui ou non, c’était la voix de
Dieu. J’ai passé cette nuit-là à lire les paroles de Dieu, et je ne saurais dire à quel
moment je me suis endormie sur la table.
Le lendemain matin, j’ai été réveillée de bonne heure par quelqu’un qui frappait
à la porte et, tout ensommeillée, je suis allée ouvrir. C’était Sœur Wu, qui m’avait
abreuvée. Elle a vu que j’avais l’air somnolent et m’a demandé avec inquiétude ce
qui s’était passé. Je lui ai répondu : « Hier, je suis allée sur Internet et j’ai vu
beaucoup de résistance à Dieu et de blasphème à Son encontre, si bien que je me
sens maintenant très tiraillée. […] » Sœur Wu a alors échangé avec moi : « Ma sœur,
tu connais très bien l’attitude du gouvernement du PCC envers les chrétiens. Il a
arrêté et persécuté d’innombrables chrétiens. C’est un fait établi. Les rumeurs qui
sont en ligne sont toutes inventées par le gouvernement du PCC dans le but de
persécuter l’Église de Dieu Tout-Puissant. Son objectif est de supprimer l’œuvre de
Dieu, d’établir une zone d’athéisme en Chine et d’empêcher le peuple de suivre et
d’adorer Dieu. Ma sœur, le PCC est un gouvernement athée. Peut-on croire ce qu’il
dit ? » Ces remarques de la sœur ont été pour moi un rappel opportun. C’est exact !
Le PCC est athéiste. Il déteste Dieu et Lui résiste au plus haut point. Que peut-on
croire de ce qu’il dit ?! Le PCC avance sous couvert de l’étendard « liberté de
religion », mais en coulisse, il réprime et arrête sans raison les gens qui croient en
Dieu. J’ai songé à la manière dont le gouvernement du PCC, auparavant, avait
réprimé et arrêté ceux de notre Église et au nombre de frères et sœurs qui avaient
255
perdu la foi et n’osaient plus croire, et à la manière dont j’avais aussi perdu mon
emploi à cause de cela : n’était-ce pas là l’attitude du gouvernement du PCC envers
les gens qui croient en Dieu ? Afin de restreindre les croyances religieuses, le
gouvernement du PCC a établi l’Église des Trois-autonomies et a demandé aux gens
d’« aimer l’État » en premier lieu, et de n’« aimer la religion » qu’ensuite. Son but est
de garder fermement entre ses mains le contrôle des gens et de restreindre leur
liberté de croyance. À cette pensée, je suis parvenue à un certain discernement au
sujet des intentions abjectes du PCC. Le gouvernement du PCC a toujours persécuté
les croyances religieuses et condamné le vrai chemin. Aussi, le fait qu’il invente des
rumeurs et condamne l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant n’est-il pas
une grande révélation de sa nature satanique qui hait Dieu et s’oppose à Lui ?
Sœur Wu a continué à échanger avec moi : « Le gouvernement du PCC est un
régime satanique athée et c’est l’ennemi de Dieu. Afin de réaliser son ambition de
contrôle permanent du peuple, il inverse la réalité pour condamner et discréditer
l’Église de Dieu Tout-Puissant. Nous sommes capables de bien distinguer cela. Mais
comment les pasteurs et les anciens religieux peuvent-ils suivre le régime athée et
résister à Dieu, Le condamner et blasphémer contre Lui ? La plupart des gens ne
peuvent pas comprendre pourquoi ce problème existe. En fait, c’est lié à la nature et
à l’essence de résistance à Dieu et de haine de la vérité des dirigeants religieux. Si
l’on y repense, il y a deux mille ans, quand le Seigneur Jésus a accompli l’œuvre de
rédemption de l’humanité, Il a rencontré une opposition et une persécution immenses
de la part des grands prêtres, des scribes et des pharisiens. C’était parce que les
doctrines dont parlait le Seigneur Jésus et les miracles qu’Il accomplissait à l’époque
faisaient sensation dans toute la Judée. Beaucoup de gens ordinaires étaient attirés
par les paroles du Seigneur et se tournaient l’un après l’autre vers le Seigneur Jésus.
Les grands prêtres, les scribes et les pharisiens ont vu cela comme une menace pour
leur statut et leurs moyens de subsistance, et ils ont conspiré avec le gouvernement
romain pour résister au Seigneur Jésus et Le condamner. Ils ont répandu des
rumeurs, calomnié l’œuvre du Seigneur et crucifié le Seigneur Jésus. À présent, cette
histoire, qui date de deux mille ans, se répète. Les dirigeants religieux s’aperçoivent
que de plus en plus de gens acceptent l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-
Puissant, et ils deviennent immédiatement jaloux et s’unissent au gouvernement du
256
PCC pour résister à l’œuvre de Dieu des derniers jours et la condamner. Cela montre
parfaitement que la plupart des dirigeants religieux sont des antéchrists qui n’aiment
pas la vérité et n’aiment que le statut. “Depuis les temps anciens, le vrai chemin a
toujours été réprimé.” Il n’est donc pas surprenant que l’œuvre des derniers jours de
Dieu Tout-Puissant puisse rencontrer une forte opposition et une forte condamnation
de la part des forces maléfiques du PCC et de la communauté religieuse. » Oui, les
pharisiens, les grands prêtres et les scribes étaient tous des figures d’autorité dans
la communauté religieuse, mais ils n’étaient pas de vrais croyants et n’aimaient pas
la vérité. Ils savaient que les paroles du Seigneur Jésus étaient chargées d’autorité
et de pouvoir, Mais ils n’ont pas cherché ni examiné quoi que ce soit. Afin de
préserver leur statut et leur niveau de vie, ils ont condamné le Seigneur et ont
blasphémé contre Lui. Leur nature consistait bel et bien à résister à Dieu et à être
Ses ennemis. À présent, la manière dont agissent les pasteurs et les anciens de la
communauté religieuse dans le contexte de la seconde venue du Seigneur est
identique à ce que faisaient les pharisiens. Il s’avère que ce sont des antéchrists qui
détestent Dieu et détestent la vérité ! En annonçant le retour du Seigneur Jésus, la
Bible dit : « Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par
cette génération » (Luc 17:25). Maintenant, Dieu Tout-Puissant est venu accomplir
Son œuvre, mais la communauté religieuse et le régime athée du PCC Lui résistent
et Le condamnent. N’est-ce pas l’accomplissement de la prophétie du Seigneur ? À
cet instant, mon cœur a été illuminé. Sœur Wu a continué d’échanger : « La
propagande négative diffusée sur Internet par le gouvernement du PCC et la
communauté religieuse vise essentiellement à perturber et détruire l’œuvre de Dieu.
Satan a toujours eu recours à des mensonges pour tromper et perturber les gens, et
pour faire en sorte qu’ils doutent de Dieu, Le renient et Le trahissent. À la fin, ils
seront punis par Dieu et envoyés en enfer, et ils perdront à jamais l’occasion d’être
sauvés par Dieu. Nous devons distinguer leurs rumeurs et prendre conscience des
intentions malveillantes et de l’objectif ignoble qui sont les leurs quand ils répandent
des rumeurs. Sinon, nous serons induits en erreur et perdrons l’occasion d’être
sauvés par Dieu. » J’ai acquiescé, et j’ai trouvé que l’échange et l’aide des sœurs
venaient à point nommé. J’avais hâte d’entendre la suite…
Sœur Wu a sorti le livre des paroles de Dieu et m’a dit : « Ma sœur, lisons un
257
passage des paroles de Dieu Tout-Puissant ! Dieu Tout-Puissant a dit : “Dans Mon
plan, Satan a toujours été à Mes trousses et, comme le faire-valoir de Ma
sagesse, a toujours essayé de trouver des moyens pour perturber Mon plan
original. Mais pourrais-Je succomber à ses complots trompeurs ? Tous dans
le ciel et sur la terre Me servent. Les complots trompeurs de Satan pourraient-
ils être différents ? C’est précisément l’intersection de Ma sagesse, c’est
précisément ce qui est merveilleux dans Mes actes et c’est le principe par
lequel Mon plan de gestion entier est exécuté. Pendant le temps de la
construction du règne, Je n’évite toujours pas les complots trompeurs de
Satan, mais continue à faire l’œuvre que Je dois faire. Parmi toutes les choses
dans l’univers, J’ai choisi les actions de Satan comme Mon faire-valoir. N’est-
ce pas Ma sagesse ? N’est-ce pas précisément ce qui est merveilleux au sujet
de Mon œuvre ? » (« Chapitre 8 » des Paroles de Dieu à l’univers entier, dans La
Parole apparaît dans la chair).
Après avoir lu les paroles de Dieu, Sœur Wu a poursuivi son échange : « Nous
voyons, d’après ces paroles de Dieu Tout-Puissant, que chaque étape de l’œuvre de
Dieu incarne l’intention, la sagesse et la merveille de Dieu. Du début à la fin, l’œuvre
de Dieu ne recule pas devant la ruse de Satan mais s’en sert à son avantage, afin
de perfectionner ceux qui croient vraiment en Dieu et de mener à bien le plan de
gestion de Dieu visant à sauver l’humanité. En surface, Satan semble bouffi
d’arrogance dans sa résistance à Dieu, mais la sagesse de Dieu s’exerce toujours
en fonction de la ruse de Satan. Au commencement, Satan a corrompu l’humanité,
mais Dieu ne l’a pas détruit directement. Au lieu de cela, Dieu utilise les trois étapes
de Son œuvre pour sauver l’humanité et, tout en la sauvant, Il laisse Satan la
perturber et l’interrompre, Son but étant de montrer le vrai visage diabolique de
Satan, qui corrompt et égare l’humanité, qui résiste furieusement à Dieu et qui en est
l’ennemi, afin que l’humanité voie vraiment l’affreux visage et l’essence maléfique de
Satan. Ce faisant, les gens peuvent rejeter et désavouer Satan de manière proactive
et retourner à Dieu : Satan sera ainsi complètement humilié et vaincu. C’est le plus
puissant témoignage contre Satan, et cela révèle la sagesse et la toute-puissance
de Dieu. Il en est de même que pour Job, qui était un homme qui craignait Dieu et
s’éloignait du mal, et pourtant Dieu avait permis à Satan de le faire souffrir, et Il a
258
finalement utilisé le témoignage de Job dans les épreuves pour humilier Satan et
prouver que l’évaluation qu’Il avait faite de Job était entièrement correcte. Telle a été
la sagesse de Dieu. De plus, ce que Dieu accomplit dans les derniers jours, c’est
l’œuvre qui consiste à sauver et à perfectionner les hommes. C’est aussi l’œuvre qui
consiste à classer les hommes selon leur espèce et à terminer l’ère. Dieu Se sert de
la persécution de la part du gouvernement du PCC et de la communauté religieuse
pour que les hommes fassent l’expérience de diverses épreuves et tribulations. Ceux
qui croient véritablement en Dieu peuvent mieux discerner et comprendre la vérité à
partir de l’expérience de tribulations, ils connaissent la toute-puissance et la sagesse
de Dieu, percent à jour la malveillance de Satan et, à la fin, rejettent complètement
Satan et sont sauvés par Dieu. En revanche, les gens qui sont timides, ceux dont la
croyance n’est pas sincère, ceux que la vérité ennuie et les gens mauvais qui
détestent la vérité sont tous démasqués à travers les épreuves et les tribulations et
deviennent des cibles à éliminer. Ainsi, les brebis sont séparées des boucs, le bon
grain de l’ivraie, les bons serviteurs des mauvais serviteurs et les vierges sages des
vierges folles, car tous séparés les uns des autres selon leur espèce. Voilà la
sagesse et la toute-puissance de Dieu. » En écoutant l’échange de Sœur Wu, je n’ai
pas pu m’empêcher de repenser à l’époque où, deux mille ans plus tôt, le Seigneur
Jésus avait été crucifié par les pharisiens juifs et le gouvernement romain. Du point
de vue des hommes, l’œuvre du Seigneur Jésus avait échoué, mais le Seigneur
Jésus a dit : « Tout est accompli. » C’est précisément grâce à la persécution par
Satan et à la crucifixion que Dieu a accompli l’œuvre de rédemption de l’humanité.
Aujourd’hui, dans les derniers jours, la condamnation et la diffamation de la part du
gouvernement du PCC et de la communauté religieuse ont précisément servi le but
de Dieu qui est de perfectionner les hommes qui croient vraiment en Dieu et sont
aussi devenues les preuves permettant à Dieu de les condamner. Dieu Tout-
Puissant dit : « Ma sagesse s’exerce sur la base des plans de Satan » (« La vérité
intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair).
Dans la Bible, il est écrit : « O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la
science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies
incompréhensibles ! » (Romains 11:33). En pensant à cela, j’ai vu que l’œuvre de
Dieu était extrêmement sage et merveilleuse et j’ai loué Dieu de tout mon cœur.
259
À travers l’échange de Sœur Wu, j’ai un petit peu compris l’œuvre de Dieu et j’ai
pu aussi distinguer quelque peu l’essence de la résistance à Dieu du gouvernement
du PCC et de la communauté religieuse, mais je ne comprenais toujours pas ce qui
se disait sur Internet à propos de notre croyance en un homme, c’est-à-dire notre
croyance en un homme que le Saint-Esprit utilise. J’ai demandé à Sœur Wu : « Sur
Internet, ils disent que nous croyons en un homme. Est-ce le cas ? » Concernant
cette question, Sœur Wu m’a expliqué : « Ton problème, c’est que tu n’es pas au
clair sur la vérité au sujet de la différence entre l’œuvre de Dieu et le travail de
l’homme. Lisons d’abord deux passages des paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu
Tout-Puissant dit : “L’œuvre de Dieu Lui-même implique l’œuvre de toute
l’humanité et elle représente aussi l’œuvre de toute l’époque. Autrement dit, la
propre œuvre de Dieu représente le mouvement et la tendance de l’ensemble
de l’œuvre du Saint-Esprit, alors que l’œuvre des apôtres suit la propre œuvre
de Dieu et ne dirige pas l’époque, ni ne représente la tendance de l’œuvre du
Saint-Esprit durant toute l’époque. Ils ne font que l’œuvre que l’homme devrait
faire, ce qui ne concerne pas du tout l’œuvre de gestion. La propre œuvre de
Dieu est une partie de l’œuvre de gestion. L’œuvre de l’homme est seulement
le devoir des hommes qui sont utilisés et n’a aucun rapport avec l’œuvre de
gestion” (« L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans
la chair). “L’œuvre de Dieu ne représente pas l’expérience de Sa chair ; l’œuvre
de l’homme représente l’expérience de l’homme. Chacun parle de son
expérience personnelle. Dieu peut directement exprimer la vérité, alors que
l’homme ne peut qu’exprimer son expérience de la vérité après avoir connu la
vérité. […] Il suffit de comparer les différences entre les deux pour dire si c’est
l’œuvre de Dieu ou l’œuvre des hommes” (« L’œuvre de Dieu et le travail de
l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu Tout-
Puissant nous permettent de comprendre que l’œuvre de Dieu est l’œuvre qui
consiste à inaugurer une nouvelle ère. C’est l’œuvre qui sauve l’ensemble de
l’humanité. L’homme ne peut pas inaugurer une ère ni accomplir l’œuvre du salut de
l’humanité. Le travail de l’homme consiste simplement à accomplir ses devoirs sur le
fondement de l’œuvre de Dieu. Il consiste à faire un certain travail en abreuvant, en
approvisionnant et en guidant les hommes pour qu’ils entrent dans la réalité des
260
paroles de Dieu, et est effectué en coopération avec l’œuvre de Dieu, mais le travail
de l’homme ne peut pas du tout remplacer la propre œuvre de Dieu, pas plus qu’il
ne peut être considéré comme faisant partie de la même catégorie que l’œuvre de
Dieu. Prenons l’exemple de l’ère de la Grâce, quand le Seigneur Jésus a inauguré
l’ère de la Grâce et mis fin à l’ère de la Loi, conduisant l’humanité dans une nouvelle
ère. Après que le Seigneur Jésus a fini Son œuvre, l’apôtre Pierre et d’autres ont
entrepris de poursuivre Son œuvre, conduisant et gardant l’Église et conduisant des
frères et sœurs à suivre le chemin du Seigneur. Cela s’est fait entièrement en
coopération avec l’œuvre du Seigneur Jésus. En ce temps-là, les gens de l’Église
acceptaient le fait que Pierre soit leur berger et les dirige, mais personne ne disait
qu’il croyait en Pierre ou en quelque autre apôtre. C’est un fait. De la même manière,
Dieu Tout-Puissant des derniers jours est venu, a mis fin à l’ère de la Grâce, a ouvert
l’ère du Règne. Il accomplit l’œuvre du jugement en commençant par la maison de
Dieu et exprime toutes les vérités visant à purifier et à sauver l’humanité. Si nous
pouvons comprendre, pratiquer et pénétrer ces vérités, alors nous sommes ceux qui
seront sauvés et perfectionnés. Cependant, en raison de notre calibre médiocre,
lorsque nous lisons les paroles de Dieu nous-mêmes et en faisons l’expérience,
obtenir le vrai salut est pour nous un processus lent et très difficile. C’est pourquoi
Dieu a mobilisé l’homme utilisé par le Saint-Esprit pour nous diriger. L’homme utilisé
par le Saint-Esprit a été préparé et perfectionné par Dieu à l’avance. Il a l’expérience
de l’obtention du salut et de la perfection car il a fait l’expérience de l’œuvre de Dieu.
Il utilise son expérience des paroles de Dieu pour nous guider, nous les faire
connaître et nous les faire pénétrer. Cela nous permettra de moins dévier du chemin.
Tant que nous acceptons que l’homme utilisé par le Saint-Esprit nous dirige et nous
abreuve et que nous lui obéissons, nous pouvons emprunter le droit chemin qui
conduit à croire en Dieu et à être sauvé. C’est entièrement la bonté et les
bénédictions de Dieu envers nous. Le travail que fait l’homme utilisé par le Saint-
Esprit consiste à exalter Dieu, à Lui rendre témoignage et à nous guider pour que
nous obéissions à Dieu et L’adorions. Il ne nous a jamais demandé de le traiter
comme Dieu, et il ne nous a pas demandé non plus de croire en lui. Tous les élus de
Dieu sont très au clair à ce sujet : l’homme utilisé par le Saint-Esprit est seulement
notre frère et notre dirigeant, et nous croyons en Christ des derniers jours, Dieu Tout-
261
Puissant, pas en l’homme qu’utilise le Saint-Esprit. Sur Internet, des rumeurs
prétendent que nous croyons en l’homme qu’utilise le Saint-Esprit. C’est une pure
déformation des faits et une confusion du vrai et du faux. C’est la tromperie de Satan,
et c’est un mensonge pour induire les gens en erreur. Tu ferais tout aussi bien d’aller
voir l’Église de Dieu Tout-Puissant pour en faire l’expérience toi-même, de te mêler
aux frères et sœurs, de les écouter et de vraiment comprendre. Ainsi, tu verras que
nous lisons les paroles de Dieu Tout-Puissant, que nous prions le nom de Dieu Tout-
Puissant et que nous croyons en Dieu incarné Lui-même, c’est-à-dire en Dieu Tout-
Puissant, Christ des derniers jours. Christ exerce entièrement le pouvoir sur l’Église
de Dieu Tout-Puissant. Ce sont les paroles de Dieu qui détiennent le pouvoir. Alors,
dis-moi, croyons-nous en un homme ou en Dieu ? N’est-ce pas évident ? » Après
avoir écouté l’échange de la sœur, j’en savais un petit peu plus sur l’œuvre de Dieu
et le travail de l’homme et je comprenais aussi un petit peu l’intention qu’a Dieu en
mobilisant l’homme que le Saint-Esprit utilise. Je savais aussi que nous croyions en
Dieu Tout-Puissant incarné, pas en une personne. Je ne pouvais m’empêcher de
penser en mon for intérieur : ce que nous avons reçu, c’est l’œuvre de Dieu et la
provision des paroles de Dieu. Nous croyons en Dieu Tout-Puissant ; il ne s’agit pas
de suivre un homme et de croire en lui. Il semble que ces rumeurs en ligne sont
vraiment des mensonges de Satan, des idées fausses pour induire les gens en
erreur. Au commencement, nos premiers ancêtres, Adam et Ève, se sont fait avoir
par les ruses de Satan, ont commis le péché et ont été chassés du Jardin d’Éden
parce qu’ils avaient écouté les mensonges de Satan. Les juifs qui se sont joints aux
pharisiens pour crucifier le Seigneur Jésus ont aussi écouté des rumeurs, se sont fait
avoir par la ruse de Satan et sont devenus d’éternels pécheurs contre Dieu. Je dois
tirer des leçons des échecs précédents. Je ne dois plus me faire avoir par Satan !
Quand Sœur Wu est partie, elle m’a dit de lire davantage les paroles de Dieu et
a aussi laissé l’échange de l’homme utilisé par le Saint-Esprit pour que je le lise. Un
jour, j’ai vu un passage de cet échange : « À ce moment critique de la fin, les hommes
devraient, dans leurs pratiques, faire de ce qui suit leurs premières priorités : manger
et boire les paroles de Dieu, quelles que soient les missions confiées par Dieu, mener
à bien leurs devoirs, satisfaire Dieu et la gloire de Dieu. Ce sont là les seules façons
de pratiquer la fidélité à Dieu. Les saints d’autrefois disaient souvent : “Ce qui importe
262
n’est pas que nous gagnions ou perdions, mais plutôt d’avoir de la prévenance à
l’égard de la volonté de Dieu.” Cela devrait être la devise de tous. Les pratiques
spécifiques sont les suivantes : s’il survient une interférence de Satan, la première
tâche doit donc être de protéger le témoignage de Dieu et l’œuvre de Dieu et d’utiliser
la vérité pour vaincre Satan ; si on fait face au péché ou à la tentation, il convient de
glorifier Dieu en premier lieu, et de ne pas pécher contre Dieu et L’humilier ; s’il y a
des hommes, des questions, ou des choses qui empêchent l’accomplissement des
devoirs, alors il faut tout d’abord s’occuper de ce que Dieu nous confie et il faut se
libérer de tous les problèmes et être fidèle à Dieu ; en cas de questions vitales pour
ses intérêts personnels se posent, alors les intérêts de la famille de Dieu viennent en
premier. L’abandon de ses intérêts personnels et la prévenance envers le cœur de
Dieu sont essentiels. Si on est empêtré et entravé par des affaires matérielles, alors
accomplir ses devoirs et satisfaire Dieu doivent être prioritaires et on doit mettre tout
le reste de côté et se dépenser pour Dieu » (L’échange du supérieur). J’ai su très
clairement, grâce à l’échange de l’homme utilisé par le Saint-Esprit, comment je
devrais pratiquer dans la vraie vie en vue de satisfaire à la volonté de Dieu et ce que
je devais faire pour être fidèle à Dieu. J’ai eu le sentiment que l’homme utilisé par le
Saint-Esprit nous guidait vraiment pour que nous obéissions à Dieu, entrions dans la
vérité et satisfaisions la volonté de Dieu. J’ai trouvé que l’ ‘interprète’ que Dieu a
arrangé pour nous est excellent ! J’ai eu plus clairement encore le sentiment que
Dieu avait préparé pour nous à l’avance une personne utilisée par le Saint-Esprit
pour nous guider afin que nous comprenions la vérité plus vite et arrivions à connaître
Dieu. Voilà l’amour sincère que Dieu a pour nous ! À ce stade, j’y voyais
complètement clair et ne tenais pas compte de ces rumeurs qui avaient été diffusées
en ligne, condamnaient l’œuvre de Dieu des derniers jours et s’en prenaient à
l’homme utilisé par le Saint-Esprit. Après avoir été sur des charbons ardents, je
pouvais enfin être à l’aise. Je crois vraiment que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur
Jésus qui est revenu. J’accepte l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant
pour suivre les pas de l’Agneau, assister au banquet des noces de l’Agneau et être
élevée devant le trône de Dieu !
Après avoir subi cette perturbation de la part de Satan, j’ai été encore plus
convaincue concernant l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant. Cela fait
263
maintenant plus de dix ans que je suis Dieu Tout-Puissant. Je repense à toutes les
notions que j’avais quand je venais d’accepter l’œuvre de Dieu des derniers jours,
après quoi j’ai compris certaines vérités et percé à jour les rumeurs du gouvernement
du PCC et de la communauté religieuse, j’ai rejeté mes notions et je n’ai plus été
induite en erreur, je me suis efforcée de poursuivre la vérité, d’accomplir mon devoir
d’être créé et de rendre à Dieu Son amour, et je suis résolument Dieu Tout-Puissant.
Tout cela m’a fait apprécier réellement la vérité de ces paroles de Dieu : « Dans sa
relation avec Dieu dans la chair, l’homme progresse de l’opposition à
l’obéissance, de la persécution à l’acceptation, de la conception à la
connaissance, et du rejet à l’amour. Ce sont là les effets de l’œuvre de Dieu
incarné » (« L’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait
chair », dans La Parole apparaît dans la chair). Grâces soient rendues à Dieu !

22. S’échapper de l’« antre du tigre »

Par Xiaoyou, Chine

Je m’appelle Xiaoyou et, cette année, je fête mes 26 ans. À l’origine, j’étais
catholique. Quand j’étais petite, j’allais à la messe à l’église avec ma mère, je
chantais les Saintes Écritures, je me confessais et recevais à la communion. Ma
mère était une croyante très zélée. Elle donnait souvent à l’église de la nourriture et
des vêtements, ainsi que de l’argent. Les dirigeants d’église et les nonnes en
particulier aimaient bien ma mère. Quand ils la voyaient, ils la saluaient en lui souriant
et lui témoignaient beaucoup d’intérêt. Et puis ils téléphonaient souvent à ma mère
pour lui demander de participer à toutes sortes d’activités de l’église et d’aider à
accomplir différentes tâches. Moi aussi je participais activement aux cours que les
nonnes donnaient. Je chantais les Saintes Écritures avec mes amis d’église. À
l’époque, j’éprouvais la joie et la paix qu’on ressent quand on est avec Dieu. J’étais
heureuse tous les jours. Mais, à mesure que le temps passait, la foi de mes amis
d’église tiédissait. Mon esprit aussi perdit sa force et je devins incapable d’adhérer

264
aux leçons de Dieu. Je commettais fréquemment des péchés et je me confessais.
Après m’être mariée, je partis avec mon mari dans d’autres régions du pays à cause
du travail.

Tout d’un coup, ce fut la période de Noël 2013, et j’eus la chance de rencontrer
une des sœurs de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Elle me dit que le Seigneur Jésus
était déjà de retour et qu’Il en était à une nouvelle étape de Son œuvre. Lorsque
j’entendis cela, je fus surprise et je dis avec émotion : « Vraiment ? Le Seigneur est
de retour ! Quand est-ce que le Seigneur est revenu ? Où est le Seigneur en ce
moment précis ? Dites-le-moi tout de suite, ma sœur. » La sœur se mit à partager
en disant : « Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur Jésus. Dieu Tout-Puissant
S’est exprimé par des millions de paroles et Il accomplit l’œuvre du jugement des
derniers jours. Il a exprimé toutes les vérités concernant la purification et le salut de
l’humanité, y compris les trois étapes de l’œuvre que Dieu accomplit pour sauver les
hommes, le mystère de l’incarnation, le mystère de la Bible, le sens du nom de Dieu
et la fin et la destination de l’humanité, etc. C’est là la mise en œuvre des mots
suivants du Seigneur Jésus : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais
vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu,
l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de
lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les
choses à venir” (Jean 16:12-13). » Je pris au sérieux ce que me disait la sœur et je
me dis : « Je n’aurais jamais imaginé avoir l’occasion de célébrer le retour du
Seigneur. C’est fantastique. » Ensuite, la sœur me rendit témoignage des trois
étapes de l’œuvre de Dieu et du nom de Dieu. De peur que je ne comprenne pas, la
sœur me fit des analogies et me donna des exemples. Elle m’exprima les choses en
détail pour que je comprenne bien et que tout soit clair pour moi. Grâce à ses paroles,
je compris une grande partie de la vérité que je n’avais pas comprise jusque-là.
J’appris aussi que Dieu était revenu pour accomplir l’œuvre de purification et de
perfectionnement de l’homme par le jugement et le châtiment. Je sentis qu’il était
tout à fait possible que Dieu Tout-Puissant soit le retour du Seigneur Jésus. Je dis
alors à la sœur que j’étais prête à faire des recherches sur l’œuvre de Dieu dans les
derniers jours. Ensuite, j’assistai à des réunions avec mes frères et sœurs, je lis la

265
parole de Dieu, je chantai des hymnes, je dansai et je louai Dieu. Lorsque je lisais
les paroles de Dieu et que je tombais sur des points que je ne comprenais pas bien,
mes frères et sœurs m’expliquaient les choses patiemment. Ce qu’ils me
communiquaient avait l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit. Assister à des
réunions avec eux me permit d’éprouver à nouveau le plaisir de l’œuvre du Saint-
Esprit. Je me sentais particulièrement heureuse. Dans cette grande famille de
l’Église de Dieu Tout-Puissant, il n’y avait aucune distinction entre les riches et les
pauvres, les classes favorisées et les classes défavorisées. Tout le monde
s’exprimait et parlait avec son cœur. J’eus le sentiment de mener une vie vraiment
heureuse ! Au bout de plus d’un mois de recherches, j’avais beaucoup lu les paroles
de Dieu Tout-Puissant et je pouvais complètement confirmer que Dieu Tout-Puissant
était la seconde venue du Seigneur Jésus. Je me sentais très chanceuse. En même
temps, je voulais aussi annoncer la bonne nouvelle à ma mère et à mes amis d’église.

Pendant la Fête du Printemps, mon mari et moi rentrâmes chez nous. Dès notre
retour à la maison, je rendis témoignage de l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-
Puissant à ma mère. Mais elle ne voulut pas me croire, quelle que fût la manière dont
je lui expliquais les choses. Je me sentis un peu déçue et très perplexe. Il était clair
que Dieu Tout-Puissant était le retour du Seigneur Jésus. Comment pouvait-elle ne
pas y croire ? Lorsque je vis que ma mère ne voulait pas y croire, je fus forcée de
laisser tomber le sujet. Puis je m’en retournai dans la région où je travaillais.
J’assistais à des réunions avec mes frères et sœurs et je remplissais mes devoirs au
sein de l’église. Je ressentais beaucoup de joie dans mon esprit à l’époque. Ma vie
connaissait une grande abondance, un bonheur et une joie incomparables. Je vis à
partir des paroles de Dieu comment Job avait perdu tous ses biens, ses fils et ses
filles, et comment son corps s’était recouvert de plaies. Tout au long de cette épreuve,
il fut quand même capable de louer le nom de Dieu et de garder une foi authentique
en Dieu. Il y avait aussi Abraham, qui fut capable de sacrifier son seul fils Isaac pour
Dieu. J’étais très émue par leur foi et leur obéissance envers Dieu. Je voulais être
une personne de ce genre.

Alors que je m’imprégnais de la chaleur de l’amour de Dieu, un cauchemar


commença à hanter ma vie. Un jour, en août 2014, ma mère m’appela soudain pour

266
me dire que ma fille était gravement malade. Les paroles de ma mère me brisèrent
le cœur tout d’un coup. Ma fille est si jeune : comment peut-elle être gravement
malade ? J’étais très inquiète pour ma fille et je me sentais terriblement mal. Je me
présentai donc devant Dieu et Le priai : « Dieu, Tu m’as permis de me retrouver dans
cette situation. La maladie de ma fille est entre Tes mains. Je suis prête à Te confier
ma fille. Donne-moi, s’il Te plaît, une foi authentique. » Après avoir prié, je me calmai
un peu. Ensuite, mon mari et moi nous hâtâmes de rentrer chez nous. Quand nous
arrivâmes, ce qui me surprit beaucoup, ce fut que ma fille dormait paisiblement dans
son lit. Je voulus la réveiller, mais ma mère leva la main pour m’arrêter et me dit
sévèrement : « Ne la réveille pas. Elle est bien comme cela ! » C’est à ce moment-
là que je m’aperçus que de nombreux membres de la famille étaient chez nous. Je
sus alors que ma mère m’avait trompée pour me faire rentrer chez moi et
m’empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant. Je me dis : « Aujourd’hui, Dieu a créé
cette situation pour moi. C’est sans doute quelque chose dont je dois faire
l’expérience. » Je demandai donc à ma mère : « Mère, ma fille va bien. Pourquoi
m’as-tu trompée pour me faire rentrer à la maison ? » Avant que je puisse finir de
parler, ma mère se mit en colère et me cria : « Je suis allée à l’église et j’ai interrogé
les prêtres et les dirigeants. Ils ont dit : "l’Éclair Oriental est dangereux. On ne peut
qu’y entrer. On ne peut pas en sortir." Cesse de croire. Je fais cela pour ton bien. Je
crains que tu aies pris un mauvais chemin. » Ma mère me fit aussi part de certaines
rumeurs et calomnies venant du monde religieux et concernant l’Église de Dieu Tout-
Puissant. Lorsque j’entendis ma mère me dire ces choses, je pensai :
« Fondamentalement, mes croyances ne sont pas mauvaises. J’ai suivi la nouvelle
œuvre de Dieu. Le Dieu Tout-Puissant auquel je crois est la seconde venue du
Seigneur Jésus qui, aujourd’hui, accomplit l’œuvre de juger, châtier et purifier
l’homme. Je crois fermement que c’est là la vraie voie. Pourquoi y renoncerais-je ?
Quand les prêtres et les dirigeants d’église disent : “Si vous croyez en l’Éclair Oriental,
vous pourrez y entrer, mais vous ne pourrez pas en sortir”, ce ne sont que des
rumeurs et des idées fausses destinées à tromper les gens. J’assiste à des réunions
à l’Église de Dieu Tout-Puissant depuis plus de six mois maintenant. Je suis plus au
clair que vous autres à ce sujet. La porte de l’Église de Dieu Tout-Puissant est grande
ouverte. Y entrer ou en sortir relève purement de votre décision. Cela contredit
267
complètement ce qu’ont dit les prêtres et les dirigeants d’église. Depuis que mes
frères et sœurs ont confirmé la vraie voie à partir des paroles de Dieu, ils bénéficient
de la nourriture vitale et de la source d’eau vivante. C’est pour cette raison qu’ils ne
veulent pas partir. Nos esprits se nourrissent en lisant la parole de Dieu Tout-
Puissant. Qui serait prêt à retourner dans des églises désolées qui n’offrent pas de
nourritures spirituelles ? Les prêtres et les dirigeants d’église n’ont pas fait de
recherches sur l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant. Ils n’ont pas lu les
paroles de Dieu Tout-Puissant et ils n’ont pas assisté aux réunions de l’Église de
Dieu Tout-Puissant. Sur quoi s’appuient-ils pour dire ce qu’ils disent ? Ne font-ils pas
qu’inventer des choses à partir de rien ? » Quand ma mère vit que je ne disais rien,
elle s’approcha de moi et me gifla à deux reprises. Elle me força même à prononcer
des mots de trahison à l’encontre de Dieu. Ce fut très pénible pour moi de la voir
comme cela. Je me demandai : sans les rumeurs inventées par les prêtres et les
dirigeants d’église, comment ma mère pourrait-elle me contraindre à ne pas croire
en Dieu Tout-Puissant ? Puis je dis à ma mère : « Dieu Tout-Puissant est le retour
du Seigneur Jésus. Croire en Dieu Tout-Puissant, telle est la loi du ciel et tel est le
principe de la terre. Je dois croire jusqu’au bout ! » Quand ma mère entendit cela,
ses yeux devinrent rouges de rage. Elle me cria dessus : « Je suis ta mère. Tu dois
m’écouter ! » Voyant à quel point ma mère était déraisonnable, je ne dis rien de plus.
Les autres membres de ma famille se mirent alors à me critiquer eux aussi. Ils me
dirent beaucoup de choses pour me forcer à trahir Dieu. Je pensai : « J’ai déjà
accueilli le Seigneur Jésus. Le Dieu auquel je crois est réel et le chemin que
j’emprunte est réel. Je ne veux absolument pas trahir Dieu ! » Je voulais vraiment
leur conseiller de faire des recherches sur l’œuvre des derniers jours de Dieu, de ne
pas se laisser tromper par les rumeurs des prêtres et des dirigeants d’église et de ne
pas condamner Dieu Tout-Puissant, ni Lui résister sur cette base. Mais lorsque je vis
que leur attitude haïssait la vérité et Dieu, je sentis qu’ils étaient des gens qui
n’accepteraient pas la vérité. Ce que je pouvais dire n’aurait eu aucun impact, et
donc je ne leur dis plus rien. Au bout d’un certain temps, ma mère et les membres
de ma famille s’en allèrent. Mais ma mère ne lâcha pas prise. Elle fit venir mon frère
cadet chez moi pour qu’il vive avec moi. Tous les jours, mon frère me surveillait
comme si j’étais une prisonnière. Partout où j’allais, il me suivait. C’est ainsi que je
268
perdis ainsi ma liberté personnelle.

Deux jours plus tard, alors que je dînais avec mon mari, mon beau-père et mon
enfant, ma mère fit soudainement irruption. Elle avait un grand sourire sur le visage
et elle me dit d’un ton affecté : « Xiaoyou, regarde qui est là ! » L’expression et
l’intonation de ma mère me firent me poser des questions : « Quel genre de personne
a bien pu venir et causer une réaction aussi forte chez ma mère ? Cela ne laisse
présager rien de bon. » C’est alors que la dirigeante Liu et l’ami Wang entrèrent. Je
les saluai calmement et les invitai à s’asseoir. Après la fin du repas, la dirigeante
d’église Liu me regarda en souriant et me dit : « Xiaoyou ! Nous n’allons pas tourner
autour du pot. Selon ta mère, tu crois en l’Éclair Oriental. Je veux te dire que tes
croyances sont fausses. Tu dois cesser d’y croire. Ta famille est catholique depuis
de nombreuses générations. Tu ne peux pas quitter Dieu. Sinon, Dieu ne voudra pas
de toi. Nous sommes venus aujourd’hui pour te convaincre. Si tu ne nous écoutes
pas, tu ne pourras pas nous faire de reproches quand tu iras en enfer. Xiaoyou, nous
faisons tout cela pour ton bien. Ton mari ne se serait pas mieux porté si ta mère et
moi n’avions pas prié Dieu tous les jours. Si tu continues à croire en l’Éclair Oriental,
la maladie de ton mari se manifestera à nouveau. Et si cela arrive, personne ne s’en
souciera. » À ces mots, mon cœur s’arrêta de battre et je ne pus m’empêcher d’avoir
peur. Je me dis : « Mon mari a été très malade et, même si nous avons dépensé
beaucoup d’argent, cela ne lui a pas permis d’aller mieux. Il n’a pu se porter mieux
que plus tard, grâce à nos prières quotidiennes. Si les choses sont bien telles qu’elle
les dit et que la maladie de mon mari se manifeste à nouveau, que vais-je faire ? »
Alors que j’étais perplexe, un verset rapportant les paroles de Dieu me vint à l’esprit :
« Dieu Tout-Puissant est un médecin tout-puissant ! » (« Chapitre 6 » de
Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair).
En pensant à ce verset, je me réveillai soudain. C’est correct. Je crois en Dieu Tout-
Puissant qui est le retour de Dieu. Que mon mari tombe malade à nouveau dépend
de Dieu ; cela ne dépend pas d’eux. Dieu a du pouvoir sur toute chose. Qu’est-ce
que je peux bien avoir à craindre ! De plus, c’est Dieu qui a guéri mon mari. Ce ne
sont pas leurs prières qui l’ont fait. Ils n’ont rien eu à voir là-dedans. Je n’aurais
jamais imaginé que, pour me conduire à trahir Dieu, ils utiliseraient la maladie de

269
mon mari comme menace. Ils ont voulu me faire peur concernant le bien-être de ma
famille pour que je renie et trahisse Dieu. Comme ils sont malfaisants ! Quand je
compris les mauvais motifs de leurs actions, j’éprouvai de l’écœurement à leur égard.
Je ne voulus plus leur parler.

Quand la dirigeante Liu vit que je ne voulais plus rien dire, elle dit bizarrement :
« On dirait que tu es très obstinée ! Nous t’avons dit beaucoup de choses. Dis-nous
ce que tu en penses ! » Parce qu’ils venaient de parler de la maladie de mon mari,
je me sentais un peu perturbée. Mais, quand je repensai au pouvoir que Dieu a sur
tout, je repris confiance. Quoi qu’il arrive, je ne trahirais pas Dieu. Je pris mon
courage à deux mains et leur dis : « Laissez-moi vous dire que je crois fermement
en Dieu Tout-Puissant ! Je ne renoncerai pas à ma foi en Dieu ! » Après m’avoir
entendue parler ainsi, ma mère rugit : « Allez ! Nous allons prier à l’église. » Après
qu’elle eut dit cela, ils partirent, haletant de colère. Voyant à quel point ils étaient
pleins de méchanceté, je ne pus m’empêcher d’éprouver un peu de peur. Ils s’en
vont prier : vont-ils me maudire ? Que puis-je faire ? Dans cet état d’impuissance, je
me présentai devant Dieu et priai : « Dieu Tout-Puissant ! Ils sont tous ligués contre
moi de l’autre côté du front et ils m’assiègent ! J’ai l’impression d’être toute seule,
Dieu ! Je ne sais pas quoi faire. J’ai très peur. S’il Te plaît, guide-moi ! » Après avoir
fini de prier, je me souvins de ces paroles de Dieu : « Tu dois savoir que toutes les
choses dans l’environnement autour de toi sont là par Ma permission,
J’arrange tout. Vois clairement et satisfais Mon cœur dans l’environnement
que Je t’ai donné. Ne crains pas, Dieu Tout-Puissant, l’Éternel des armées, sera
sûrement avec toi ; Il vous protège et Il est votre bouclier » (« Chapitre 26 » de
Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair).
Grâce à l’illumination et au conseil de ces paroles de Dieu, les choses devinrent
claires dans mon cœur : « Oui ! Dieu est mon fervent soutien. Dieu est à mes côtés
et je n’ai rien à craindre. La dirigeante d’église et l’ami m’ont dit ces choses juste pour
me faire craindre d’aller en enfer, m’inquiéter au sujet de la tranquillité de ma famille
et me faire craindre que mon mari retombe malade, pour me faire renoncer à Dieu.
Si je me montrais timide ou craintive, ne tomberais-je pas dans le piège de Satan ?
Le sort, la destinée finale et les hauts et les bas de mon mari et de moi-même, tout

270
cela ne dépend de personne, pas même des prêtres et des dirigeants d’église. Cela
repose entre les mains de Dieu. Ils n’ont pas besoin de condamner et de maudire
qui que ce soit. » Quand je me dis cela, mon cœur retrouva sa paix et je ne ressentis
plus la moindre peur. Du fond du cœur, je louai Dieu et Le remerciai de m’avoir
guidée par Ses paroles. Je Le remerciai de m’avoir donné la foi et la force qui
m’avaient permis de déjouer les desseins de Satan et de ne pas être perturbée ou
trompée.

Un après-midi, alors que j’étais sur le point de faire une sieste de mi-journée
avec mon enfant, sœur Zhao et sœur Zhang vinrent me perturber. Sœur Zhao me
dit un certain nombre de choses pour me menacer, puis sœur Zhang prit un air très
sérieux et dit : « C’est vrai. Par le passé, nous avons été en contact avec des
membres de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Ils ont presque réussi à nous tromper. »
Quand j’entendis cela, je me sentis furieuse. Je savais que mes frères et sœurs
étaient absolument incapables de faire une chose pareille. Ce que les deux sœurs
disaient, ce n’était que des rumeurs et des calomnies. Je les interrogeai donc :
« Comment vous ont-ils trompées ? » Sœur Zhang dit sur un ton apparemment
sérieux : « Tu ne le devineras jamais ! Ils m’ont donné un livre ! » Je continuai à les
interroger : « Dis-moi, quel livre t’ont-ils donné ? Quel en était le titre ? Quel en était
le contenu ? » Elles me jetèrent un regard embarrassé et, après avoir bafouillé un
moment, elles finirent par éluder la question en disant : « J’ai oublié. » Quand
j’entendis cela, je me dis : « Êtes-vous vraiment des nonnes ? Comment osez-vous
faire un faux témoignage et accuser autrui sciemment ? Comment pouvez-vous agir
d’une manière complètement irrévérente envers Dieu ? Croyez-vous vraiment en
Dieu ? Se pourrait-il que vous n’ayez pas peur d’être punies par Dieu ? » Puis sœur
Zhao me demanda à nouveau : « Est-ce que tu vas travailler ? » Je lui répondis
résolument que oui. Elle me conseilla de manière fausse : « Ne va pas travailler. Tu
ferais bien mieux de rester chez toi et de t’occuper de ton enfant ! » Je ressentis de
l’écœurement devant leur hypocrisie. Tout en marchant hors de la pièce, je leur dis :
« Occupez-vous de vos affaires. » Quand elles virent qu’elles ne parvenaient pas à
me troubler, elles s’en allèrent, découragées. Après leur départ, je me sentis très
perturbée et déprimée. Je me dis que, dans cet épisode récent, ces dirigeants

271
d’église et ces nonnes qui étaient venus me perturber n’avaient fait que propager
des rumeurs, calomnier et attaquer Dieu Tout-Puissant, mes frères et sœurs, ou
répandre des mensonges. Leur but avait été de me tromper et de me menacer.
Même s’ils n’avaient pas réussi à me tromper et même si j’avais réfuté tous leurs
arguments, à chaque fois, je me sentais perturbée et incapable de me calmer devant
Dieu et de lire les paroles de Dieu après leur départ. Mon frère était toujours là pour
me surveiller. Je me sentais limitée au moment de prier, de chanter des hymnes et
de lire la parole de Dieu. Je me sentais particulièrement limitée. Dans ma souffrance,
je priais Dieu : « Dieu Tout-Puissant ! Cette dirigeante d’église et ces nonnes sont
venues me troubler plusieurs fois. Je me sens très perturbée et déprimée. Je ne sais
pas comment les gérer à l’heure actuelle. Dieu, éclaire-moi et guide-moi ! »

Après avoir prié, je pris mon lecteur MP5 juste au bon moment pour voir un
paragraphe de la parole de Dieu. Il disait : « Ce sont ceux qui lisent la Bible dans
des églises imposantes et récitent la Bible tous les jours, mais ne comprennent
pas le but de l’œuvre de Dieu. Aucun n’est capable de connaitre Dieu ; en plus,
aucun n’est en accord avec le cœur de Dieu. Ils sont tous des hommes vils et
inutiles, ils se placent en hauteur pour enseigner Dieu. Bien qu’ils brandissent
le nom de Dieu, ils s’opposent à Lui volontairement. Bien qu’ils disent être
croyants en Dieu, ce sont eux qui mangent la chair et boivent le sang de
l’homme. Tous ces hommes sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme,
des démons dirigeants qui dérangent intentionnellement ceux qui tentent
d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le
chemin de ceux qui cherchent Dieu. Puisqu’ils sont de “chair ferme”, comment
leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des antéchrists qui mènent l’homme à
s’opposer à Dieu ? Comment sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui
cherchent spécialement des âmes à dévorer ? » (« Tous les gens qui ne
connaissent pas Dieu sont des gens qui s’opposent à Dieu », dans La Parole
apparaît dans la chair). Après avoir fini de lire les paroles de Dieu, je compris
immédiatement. En fait, ces prêtres et ces dirigeants d’église étaient ces mêmes
antéchrists religieux que Dieu avait dénoncés. Je me demandai comment, même s’ils
croyaient en Dieu, ils pouvaient ne pas du tout chercher la vérité et ne pas du tout

272
avoir de la révérence pour Dieu dans leur cœur. Non seulement ils ne faisaient pas
de recherches sur l’œuvre des derniers jours de Dieu, mais ils blasphémaient Dieu,
condamnaient la nouvelle œuvre de Dieu et propageaient des rumeurs pour tromper
ma mère et faire en sorte qu’elle me frappe, me réprimande et m’emprisonne chez
moi. Par la suite, ils essayèrent plusieurs fois de me perturber, de me piéger, de me
tromper et de me menacer. Heureusement, guidée par les paroles de Dieu, je ne
succombai pas à leurs manigances et je ne trahis pas Dieu. Par le passé, les
Pharisiens utilisèrent eux aussi toutes sortes de méthodes malfaisantes pour
empêcher les juifs ordinaires d’accepter l’Évangile du Seigneur Jésus. Ils
propageaient même des rumeurs pour tromper les gens. Ils disaient que l’œuvre du
Seigneur Jésus transgressait l’Ancien Testament et que Jésus n’était pas le retour
du Messie. Cela conduisit les juifs ordinaires à aider les Pharisiens à clouer le
Seigneur Jésus innocent sur la croix. Le Seigneur Jésus les critiqua en disant :
« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous fermez aux
hommes le royaume des cieux ; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y
laissez pas entrer ceux qui veulent entrer » (Matthieu 23:13). Quant aux actions
des prêtres, des dirigeants d’église et des nonnes, je repensai à ce que mes frères
et sœurs m’avaient dit autrefois concernant la façon de discerner l’essence des
Pharisiens. Je vis clairement que ces prêtres et ces dirigeants d’église étaient en fait
semblables aux Pharisiens du passé. Pour protéger leur statut social et leurs moyens
de subsistance, ils utilisent tout ce qu’ils peuvent pour m’empêcher de croire en Dieu
Tout-Puissant. Ils ont peur de me voir prêcher l’œuvre des derniers jours de Dieu
Tout-Puissant auprès de ma mère et de toute ma famille. Cela réduirait le nombre
de leurs fidèles et le montant des dons de charité qu’ils reçoivent chaque mois
diminuerait aussi. Ils sont vraiment avides de recevoir les sacrifices que les croyants
destinent à Dieu, ce sont de mauvais serviteurs et des antéchrists qui empêchent les
gens d’entrer dans le royaume des cieux ! Je vis clairement leur essence d’antéchrist
et je sus comment les traiter. Ils croient en Dieu et, pourtant, ils résistent à Dieu et
sont les ennemis de Dieu. Je dois donc les abandonner. Même si, ces derniers jours,
j’ai souffert de leurs efforts pour me perturber, je suis guidée et éclairée par les
paroles de Dieu. Je me sens particulièrement heureuse et je suis beaucoup plus
calme. Leur pessimisme m’a permis de développer ma capacité à distinguer les
273
choses et, en plus, elle m’a permis d’acquérir de l’expérience quant aux paroles de
Dieu. J’ai fait par moi-même l’expérience de ce que les paroles de Dieu sont la vérité,
le chemin et la vie. De plus, je suis encore plus certaine que Dieu Tout-Puissant est
le vrai Dieu. Je me sens particulièrement heureuse et ferme dans mon cœur et,
quelle que soit la façon dont Satan me perturbe, je ne trahirai pas Dieu. Je suis
décidée à rendre témoignage à Dieu et à humilier le diable Satan !

Après seulement deux jours de paix, je ne m’attendais pas à être confrontée à


nouveau aux efforts de Satan pour me perturber et me contraindre. Une nuit, ma
mère, quelques-uns de mes oncles et de mes tantes, ainsi que ma troisième grand-
tante, vinrent pour m’empêcher de croire en Dieu Tout-Puissant. Lorsque je compris
quelle était la situation, je me mis très en colère. Je me dis : « Je ne fais que croire
dans le vrai Dieu : est-ce là une erreur ? Pourquoi est-ce qu’ils m’ennuient sans
cesse à ce sujet ? » Ma troisième grand-tante dit étrangement : « Xiaoyou, allez !
Rentrons à la maison pour voir ta mamie. » Quand j’entendis ma troisième grand-
tante dire cela, je fus très surprise : « Ils sont venus pour m’emmener chez ma mère.
Ils veulent m’enfermer avec ma mamie, qui est cliniquement folle ! Comment
peuvent-ils être des membres de ma famille ? Comment peuvent-ils être aussi
cruels ? » C’est alors que ma mère attrapa une corde et se précipita vers moi. Elle
se mit à genoux et m’attacha les pieds. Je devins très inquiète. Je repoussai ses
mains et je criai en même temps : « Qu’est-ce que tu fais ? Pourquoi est-ce que tu
m’attaches ? » Quand ils virent cela, deux de mes oncles s’approchèrent et
appuyèrent sur mes épaules pour que j’arrête de résister. Je me retrouvai alors
assise sur le canapé, incapable de me lever. Dans mon cœur, j’implorai Dieu avec
insistance : « Dieu ! Ils essaient de me piéger. S’ils réussissent, je ne pourrai plus
croire en Toi et je ne pourrai plus retourner à l’église. Dieu ! Donne-moi la foi et la
force et donne-moi un moyen de me sortir de là ! » Après avoir fini de prier, je
ressentis beaucoup d’énergie dans mon corps. Je me débattis et criai en même
temps : « Qu’est-ce que vous essayez de faire ? Laissez-moi !… » Quand ils virent
avec quelle férocité je résistais, ils me relâchèrent. J’en fus très reconnaissante
envers Dieu. Je fis vraiment l’expérience que, tant que tu t’en remets
authentiquement à Dieu, tu peux voir les actes de Dieu et tu peux aussi sentir, d’une

274
manière très réelle, comment Dieu est à tes côtés, te protége et te surveille à tout
moment. Je pensai : « Dans cette situation, je dois offrir mon vrai cœur à Dieu et je
dois complètement humilier Satan. » Je leur dis donc fermement : « Sur les autres
sujets, je vous écouterai. Mais, quand il s’agit de croire en Dieu, je n’écouterai que
Dieu ! Je crois fermement que Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur. Vous
pouvez essayer de me contraindre : je ne me laisserai pas influencer ! » Maintenant
que j’étais résolue à suivre Dieu, je vis à nouveau Dieu agir. Une de mes tantes dit :
« Ne l’attachez pas. Il ne sert à rien de l’attacher. Je vois qu’elle croit fermement. »
Puis ils s’en allèrent, découragés. Après leur départ, je me sentis immédiatement
toute molle et j’eus la sensation d’être épuisée physiquement et mentalement. Il ne
me restait plus aucune force. Je m’allongeai sur mon lit et je m’endormis. Le matin
suivant, lorsque je me souvins de ce qu’il s’était passé la veille au soir, je ressentis
des émotions encore très fortes. Lorsque je me rappelai la façon dont les membres
de ma famille m’avaient traitée, je ne pus m’empêcher de penser : « Hélas ! Ma mère
et les autres membres de ma famille ont été trompés par les rumeurs propagées par
les prêtres et les dirigeants d’église. Ils essaient de me contraindre sans cesse.
Quand tout cela va-t-il prendre fin ? » Puis je repensai aux fois où j’étais avec mes
frères et sœurs. Ensemble, nous cherchions la vérité, nous accomplissions nos
devoirs et nous nous entraidions. Personne ne me brutalisait et je n’avais pas besoin
d’être sur mes gardes. Je me sentais libre et affranchie. Chaque journée était
abondante et paisible. En revanche, à l’heure actuelle, je suis enfermée chez moi, je
n’ai aucune liberté et je suis sur les nerfs tous les jours. Je ne sais pas quand les
membres de ma famille ou les gens de l’ancienne église viendront. Dans les bons
jours, ils me font de légères réprimandes. Dans les mauvais jours, ils me menacent.
Je suis accablée par la douleur et la détresse intérieures. J’ai vraiment envie de
retourner à l’église et d’assister aux réunions, de chanter les hymnes et de louer Dieu
avec mes frères et sœurs…

Immédiatement après cet incident, quelque chose d’encore plus inattendu arriva.
Un jour, mon mari et moi étions sortis pour faire des achats. De retour chez nous, je
voulus lire les paroles de Dieu sur mon lecteur MP5. Mais je ne pus pas le trouver.
Je devins si nerveuse que je me mis à faire les cent pas dans la pièce. Je pensai :

275
« Où a bien pu passer mon lecteur MP5 ? Il est sûr que je l’ai laissé à la maison.
Pourquoi est-ce que je ne le trouve nulle part ? » Tout d’un coup, je me dis que ma
mère devait l’avoir emporté. Je me souvins d’un jour où ma mère était entrée dans
ma chambre et m’avait vue lire la parole de Dieu sur mon lecteur MP5. Après cela,
elle vint souvent chez moi pour y chercher des choses. J’étais certaine qu’elle avait
pris mon lecteur MP5 et que c’était la raison pour laquelle je ne pouvais pas le trouver.
Je me mis très en colère quand j’y pensai. Je me rendis chez ma mère, folle de rage.
Lorsque je passai la porte, je vis ma mère en train de parler avec ma deuxième
grand-tante. Je m’approchai d’elle et lui dis : « Mère, as-tu pris mon lecteur MP5 ? Il
est à moi. Si tu l’as pris, rends-le-moi tout de suite. » Je ne m’attendais pas du tout
à ce que ma mère nie les faits. Lorsque je vis son expression méprisante, je lui dis
avec colère : « J’ai laissé mon lecteur MP5 chez moi. Personne d’autre que moi
n’oserait y toucher. Tu es la seule personne qui fouille constamment dans mes
affaires. Je suis sûre que c’est toi qui l’as pris. Rends-le-moi ! » À force d’être
questionnée, ma mère me répondit avec dureté : « Je ne te le rendrai pas. Tu ne me
le reprendras jamais ! » Ensuite, j’eus beau insister, elle ne voulut pas me le rendre.
Je n’eus pas d’autre choix que de rentrer chez moi les mains vides. Sur le chemin
du retour, je me sentis très triste. Je pensai : « Je n’ai plus mon lecteur MP5. Je ne
peux plus lire les paroles de Dieu. Avant, même si ma mère et d’autres personnes
venaient me déranger, je pouvais lire les paroles de Dieu et être guidée par les
paroles de Dieu. Grâce à cela, je pouvais comprendre les intentions de Dieu et avoir
assez de foi et de force pour résister à leurs attaques. Mais, maintenant, je n’ai plus
mon lecteur MP5. Que vais-je faire ? Sans les paroles de Dieu, n’est-ce pas la fin
pour moi ? » Plus j’y pensais, plus j’avais le sentiment d’errer sans but et plus mon
esprit s’enfonçait dans un puits de pessimisme. Je me sentis extrêmement triste.
Lorsque je me sentis le plus faible et le plus découragée, le chant des paroles de
Dieu flotta sur l’océan de mon esprit : « Aujourd’hui, la plupart des gens n’ont pas
cette connaissance. Ils croient que la souffrance est sans valeur, ils sont
rejetés par le monde, leur vie familiale est troublée, ils ne sont pas aimés de
Dieu, et leurs perspectives sont sombres. La souffrance de certaines
personnes atteint un certain degré, et leurs pensées tournent à la mort. Ce
n’est pas le véritable amour pour Dieu ; ces gens sont des lâches, ils ne sont
276
pas persévérants, ils sont faibles et impuissants ! […] Ainsi, au cours de ces
derniers jours, vous devez rendre témoignage à Dieu. Quelle que soit votre
souffrance, vous devrez aller jusqu’à la fin, et même à votre dernier souffle,
vous devez toujours être fidèle à Dieu et à la merci de Dieu ; c’est ce qui est
d’aimer véritablement Dieu, et seulement cela est le témoignage fort et
retentissant » (« Aussi grande que soit ta souffrance, cherche à aimer Dieu », dans
Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). Guidée par les paroles de Dieu,
je compris que Dieu espérait que je sois capable de Lui rendre témoignage dans ces
circonstances. Peu importait la difficulté de la situation, il fallait que je sois fidèle à
Dieu jusqu’au bout et que je ne perde pas la foi en Dieu. Quand je repensai à toutes
les contraintes que j’avais subies, je compris ceci : Chaque incident est une bataille
dans le monde spirituel. Satan a utilisé toutes sortes de méthodes pour que je
m’écroule petit à petit. À l’heure qu’il est, il m’a arraché ma « vie et nourriture
spirituelle ». N’essaie-t-il pas d’avaler mon âme ? Satan est vraiment un sauvage. Je
ne dois pas succomber à ses manigances. Même si je n’ai plus mon lecteur MP5, j’ai
encore Dieu. Dieu continuera à m’éclairer et à me guider. Je crois que, tant que je
m’en remettrai à Dieu à chaque instant, Dieu m’aidera à surmonter toutes les
difficultés et toutes les épreuves. Peu importaient les circonstances auxquelles
j’allais faire face dans le futur, tant qu’il me resterait un souffle, il me faudrait rendre
témoignage à Dieu. Les paroles de Dieu me guidèrent à nouveau et me donnèrent
la force dont j’avais besoin pour avancer.

Faire l’expérience de ces contraintes et de ces épreuves me permit de voir le


pouvoir qu’avaient les paroles de Dieu. Toutes les fois que je devenais très négative,
faible, perdue et perplexe, les paroles de Dieu me donnaient la foi et la force dont
j’avais besoin pour déjouer les manigances de Satan et témoigner de Dieu. En même
temps, je pouvais aussi voir que Dieu était à mes côtés à chaque instant. Il était mon
soutien et Il m’ouvrait la voie. Ma foi en Dieu augmentait petit à petit. Par ailleurs,
mon désir de quitter ma famille devenait de plus en plus grand. Je voulais vraiment
m’échapper de l’« antre du tigre » et retourner à l’église parmi mes frères et sœurs.
Le Seigneur Jésus dit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? […] Car,
quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, et ma mère »

277
(Marc 3:33, 35). Je priai donc Dieu et Lui confiai ce problème. Je demandai à Dieu
de me guider. Quelques jours plus tard, j’échappai à la surveillance de mon frère et
réussis à m’enfuir de chez moi. Je retournai à l’Église de Dieu Tout-Puissant pour
vivre une vie d’église et remplir mes devoirs de mon mieux. C’était enfin la fin d’un
mois d’épreuves. La dépression et les soucis qui résidaient dans mon cœur
s’évanouirent comme de la fumée. Merci, Dieu, de m’avoir guidée et permis de me
soustraire à l’influence néfaste de Satan, de m’échapper de l’« antre du tigre » et de
retourner dans la famille de Dieu.

Cette expérience reste bien vivace dans ma mémoire. Lors de cet épisode, je fis
l’expérience forte de l’amour et de l’œuvre du salut de Dieu, je vis que Dieu était à
mes côtés et qu’Il me protégeait à chaque instant, qu’Il m’empêchait de me laisser
tromper et avaler par Satan. Cette expérience unique me permit aussi d’apprendre à
connaître les prêtres et les dirigeants d’église. Ils condamnèrent Dieu et
blasphémèrent contre Lui frénétiquement, ils propagèrent des rumeurs et firent de
faux témoignages pour me tromper. Ils utilisèrent toutes sortes de ruses pour
m’empêcher de suivre Dieu Tout-Puissant. Ce sont des obstacles nous empêchant
d’accepter l’œuvre des derniers jours de Dieu et d’être enlevés et emmenés vers le
royaume des cieux. Ce sont des démons sataniques qui sont là pour dévorer l’âme
des hommes ! C’est à ce moment-là que je compris enfin le vrai sens des paroles de
Dieu suivantes : « Les croyants et les incroyants ne sont pas compatibles, mais
plutôt opposés les uns aux autres » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos
ensemble », La Parole apparaît dans la chair). Je sus que, même si les prêtres, les
dirigeants d’église, les nonnes, les membres de l’église et ma mère croyaient en Dieu
en apparence, ils ne comprenaient pas la voix de Dieu et ne reconnaissaient pas
Dieu. Ils refusent d’accepter l’œuvre de Dieu revenu sur terre. De même, Dieu ne
reconnaît pas leur foi. Aux yeux de Dieu, ce sont des incroyants. Ce sont les tares
révélées par l’œuvre des derniers jours de Dieu. Ce sont par essence des démons
et des antéchrists qui s’opposent à Dieu. De plus, je vis aussi que les contraintes
provenant de ma famille et les perturbations effectuées par les personnes religieuses
étaient toutes des attaques de Satan. Ce furent des combats spirituels intenses.
Satan veut les utiliser pour me perturber, me conduire à renoncer à la vraie voie, à

278
trahir Dieu, à accepter son emprise, à manquer la dernière occasion offerte par Dieu
d’un salut de l’humanité et à être ainsi anéantie en enfer. Mais la sagesse de Dieu
s’exerce là où Satan manigance. Lorsque Satan m’attaque et me perturbe, Dieu me
guide encore et Il me montre la voie à tout moment pour que je fasse l’expérience
des paroles de Dieu, que j’apprenne à distinguer les choses et à être éclairée par les
paroles de Dieu et que ma foi en Dieu puisse être amenée à la perfection. Cela
permettra à ma foi en Dieu de devenir vraie et ferme, et non faible. Je remercie Dieu
de m’avoir guidée et aidée à comprendre une partie de la vérité en seulement un
mois. Je sais maintenant ce que sont le bien et le mal, la beauté et la laideur. Ma foi
en Dieu s’est affermie et je suis devenue plus proche de Dieu. La souffrance est
vraiment une bénédiction de Dieu ! Pour le reste de ma vie de croyante, je suis prête
à faire encore plus l’expérience de l’œuvre de Dieu et à suivre Dieu jusqu’au bout !

23. A Battle

Par Zhang Hui, Chine


Je m’appelle Zhang Hui, et en 1993, toute ma famille en est venue à croire au
Seigneur Jésus. Je cherchais avec enthousiasme et je suis donc rapidement
devenu prédicateur. J’allais souvent dans différentes églises pour travailler et
précher. Au bout de quelques années, j’ai quitté mon emploi et j’ai commencé à
servir le Seigneur à temps plein. Toutefois, pour une raison inconnue, la foi et
l’amour de mes frères et sœurs sont progressivement devenus tièdes, et la jalousie
et les querelles se sont développées entre les collaborateurs. J’ai aussi ressenti
que mon esprit s’étiolait et il ne me restait plus rien sur quoi précher. En 2005, ma
femme a été atteinte d’un cancer, et elle est morte peu de temps après. Cela a été
un énorme choc pour moi et je me suis encore affaibli. Un jour, je suis allé chez
mon cousin, et j’y ai fait la connaissance de deux sœurs qui préchaient l’Évangile
du royaume de Dieu Tout-Puissant. Au bout de plusieurs jours d’échanges et de
débats, j’ai fini par véritablement croire que le Seigneur Jésus était revenu et qu’Il
était Dieu Tout-Puissant dans la chair. En écoutant les paroles de Dieu Tout-
279
Puissant, mon cœur assoiffé était abreuvé et nourri, et je savourais la douceur de
l’œuvre du Saint-Esprit, comprenant de nombreux mystères et vérités que je n’avais
jamais compris auparavant. Cependant, alors que j’étais immergé dans la joie d’être
réuni avec le Seigneur, les tentations et les attaques de Satan se sont
progressivement rapprochées de moi…
Une après-midi, je pratiquais des dévotions spirituelles quand, tout à coup, j’ai
entendu frapper à la porte. Lorsque j’ai ouvert, j’ai vu le pasteur, Li Yang, et son
collaborateur, Wang Jun, de mon ancienne Église, qui se tenaient à l’extérieur. Cela
m’a surpris et je me suis demandé : « Que font-ils ici ? Auraient-ils appris la nouvelle
de ma foi en Dieu Tout-Puissant ? Auparavant, les frères et sœurs qui cherchaient
correctement ont commencé à croire en Dieu Tout-Puissant. Le pasteur Li et son
collaborateur, Wang, leur ont fait peur avec des rumeurs et ont incité leurs familles
à les obliger à fuir l’Église de Dieu Tout-Puissant. Ils ont fait tout ce qui était en leur
pouvoir pour les empêcher de suivre Dieu Tout-Puissant. Aujourd’hui, je ne sais pas
quel genre de tactiques ils vont utiliser pour me perturber. » Je les ai salués et les
ai fait s’asseoir. Peu après, ma fille, Xiaoyan, et mon fils, Dayong, sont aussi rentrés.
Cela m’a étonné : mes enfants avaient dit qu’ils avaient beaucoup de travail, alors
pourquoi rentraient-ils tous les deux à la maison aujourd’hui ? Était-ce le pasteur Li
qui les avait fait venir ? Il semblait que Li Yang et Wang Jun avaient préparé leur
venue ! Je me suis empressé de prier Dieu : « Dieu Tout-Puissant ! Aujourd’hui, ils
sont sûrement venus pour me déstabiliser et m’ébranler. Mon Dieu, ma stature est
trop petite. Je Te supplie de me guider et de m’aider à traiter avec eux. Je suis prêt
à témoigner de Toi ! » Après avoir prié, mon cœur s’est apaisé. À ce moment-là, Li
Yang m’a dit avec un sourire hypocrite : « Frère Zhang, j’ai entendu dire que vous
croyez maintenant en l’Éclair Oriental. Est-ce vrai ? Peu importe le degré de vérité
qu’il y a dans l’Éclair Oriental, nous ne pouvons l’accepter. Frère Zhang, nous
croyons tous au Seigneur depuis de nombreuses années, et nous avons préché et
travaillé pour Lui. Nous sommes tous au clair sur le fait que le Seigneur Jésus a été
crucifié et est devenu un sacrifice d’expiation, ce qui nous a racheté nos péchés.
Nous avons aussi profité de la richesse de la grâce, de la paix et de la joie que le
Seigneur nous a accordées. Nous devons donc respecter le nom et les voies du
Seigneur en toutes circonstances. Nous ne pouvons pas croire à un autre Dieu.
280
Votre éloignement du Seigneur Jésus et votre croyance en Dieu Tout-Puissant ne
sont-ils pas une trahison envers le Seigneur ? »
J’ai répondu calmement : « Frère Li, quand nous parlons, nous devons être
objectifs et concrets, soutenir nos allégations avec des preuves et ne pas
condamner arbitrairement. Vous êtes-vous penché sur la question de l’Éclair
Oriental ? Avez-vous lu les paroles de Dieu Tout-Puissant ? Vous ne les avez
jamais examinées, alors comment pouvez-vous en conclure que j’ai trahi le
Seigneur en acceptant l’Éclair Oriental ? Savez-vous d’où vient la vérité ? Savez-
vous qui exprime la vérité ? Le Seigneur Jésus a dit : “Je suis le chemin, la vérité,
et la vie” (Jean 14:6). Dieu est la vérité ! Comment pouvez-vous dire que, peu
importe le degré de vérité présent dans l’Éclair Oriental, vous ne l’accepterez pas ?
N’est-ce pas résister à la vérité et résister à Dieu de manière intentionnelle ? Si
nous faisions ainsi, pourrions-nous encore compter parmi les croyants en le
Seigneur ? Pour être honnête, quand j’ai commencé à croire en Dieu Tout-Puissant,
moi aussi j’avais peur d’avoir tort et de m’être égaré, en raison de la résistance et
de la condamnation affichées de l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours
par les pasteurs et les anciens du monde religieux. Cependant, plus tard, j’ai lu
nombre de paroles de Dieu Tout-Puissant, et j’ai découvert qu’elles représentaient
la vérité tout entière, qu’elles révélaient de nombreux mystères, tels que les
mystères du plan de gestion de Dieu de 6 000 ans et de la profonde vérité des trois
étapes de l’œuvre, les mystères de Dieu fait chair, la véritable histoire de la Bible,
et plus encore. La confusion et les difficultés auxquelles j’ai fait face au cours de
mes nombreuses années de croyance en le Seigneur ont toutes été résolues grâce
aux paroles de Dieu Tout-Puissant. Plus je lis les paroles de Dieu, plus j’ai
l’impression qu’elles sont les déclarations du Saint-Esprit, qu’elles sont la voix de
Dieu. Je crois fermement que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour,
et que le Seigneur Se manifeste à nous ! Frère Li, Frère Wang, Dieu Tout-Puissant
et le Seigneur Jésus sont le même Dieu. Croire en Dieu Tout-Puissant, c’est
accueillir la venue du Seigneur ! Réfléchissons. Quand le Seigneur Jésus est venu
œuvrer, nombreux sont ceux qui ont quitté le temple pour Le suivre. À l’époque, de
nombreuses personnes les ont sûrement jugés en disant qu’ils avaient trahi
l’Éternel Dieu et qu’ils étaient coupables d’apostasie. Aujourd’hui, nous savons tous
281
que, même si l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus était différente de l’œuvre
de l’Éternel Dieu qui a édicté la loi, et également de celle du changement de nom
de Dieu, le Seigneur Jésus et l’Éternel Dieu sont l’unique et même Dieu. Croire au
Seigneur Jésus, ce n’est pas trahir l’Éternel Dieu, mais au contraire, c’est suivre les
pas de Dieu et obtenir Son salut. En effet, ceux qui croyaient en l’Éternel Dieu, mais
ne suivaient pas le Seigneur Jésus, étaient ceux qui désavouaient et trahissaient
véritablement Dieu. Il en est de même actuellement. Même si l’œuvre de jugement
de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours est différente de l’œuvre de
rédemption du Seigneur Jésus, et que le nom de Dieu a changé, Dieu Tout-Puissant
et le Seigneur Jésus sont l’unique et même Dieu. C’est un fait indéniable. À l’ère de
la Grâce, l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus n’a fait que pardonner à
l’homme ses péchés, mais n’a pas absout les tempéraments sataniques et la nature
pécheresse de l’homme. L’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant dans les
derniers jours vise à corriger les tempéraments sataniques et la nature pécheresse
des hommes afin de les sauver pleinement, de les libérer de l’influence de Satan et
de les faire gagner par Dieu. Clairement, ces deux étapes de l’œuvre sont
complémentaires, étroitement liées, et elles s’intensifient au fur et à mesure de leur
progression. Cela est vraiment accompli par un seul Dieu. Ma croyance en Dieu
Tout-Puissant n’est pas une trahison envers le Seigneur Jésus. Elle suit les pas de
l’Agneau. Si nous croyons uniquement au Seigneur Jésus et refusons de suivre
Dieu Tout-Puissant, non seulement nous serons comme les pharisiens qui ne
croyaient qu’en l’Éternel Dieu et rejetaient le Seigneur Jésus, perdant alors le salut
de Dieu, mais nous subirons également la punition de Dieu. C’est seulement cela,
la véritable résistance et trahison ! Vous ne pensez pas ? »
Quand Li Yang m’a entendu dire cela, il a semblé très mal à l’aise, et Wang Jun
a essayé d’apaiser la situation en disant : « Sage Zhang, le pasteur Li vous donne
ce conseil, par souci de responsabilité envers votre vie, car il craint que vous ne
preniez le mauvais chemin. Vous croyez au Seigneur depuis de nombreuses
années et vous avez servi le Seigneur ensemble. Il n’a pas été facile de traverser
tous ces hauts et ces bas au fil des années. Vous êtes un ancien de notre Église et
vous avez fourni beaucoup de travail pour l’Église. Tous vos frères et sœurs vous
respectent et vous font confiance, mais votre départ de l’Église et votre croyance
282
en Dieu Tout-Puissant les ont tellement déçus ! Sage Zhang, s’il vous plaît, revenez
vite ! »
Li Yang a alors pris les devants, essayant de m’amadouer, et m’a dit : « Frère
Wang a raison. Vous avez travaillé si dur toutes ces années. Comment pouvez-
vous abandonner, avec tant de désinvolture, le prestige et le statut que vous avez
développés dans l’Église ? Quel dommage ! Revenez maintenant. Tout le monde
attend votre retour ! Notre Église a créé une maison de retraite, nous avons établi
des liens avec des églises à l’étranger et elles nous apportent leur soutien financier.
Si vous revenez, nous vous fournirons immédiatement une voiture. Si vous
souhaitez diriger la maison de retraite, ou diriger l’Église, ou encore continuer à
vous occuper des finances de l’Église, c’est à vous de décider. Quoi que vous
vouliez faire, cela nous convient ! » Plus je les écoutais, plus j’avais l’impression
que quelque chose n’allait pas. Ce qu’ils disaient ne ressemblait absolument pas à
ce que des croyants en le Seigneur diraient. Cela m’a fait penser à la tentation du
Seigneur Jésus par le démon Satan, telle que relatée par la Bible : « Le diable le
transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du
monde et leur gloire, et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes
et m’adores » (Matthieu 4:8-9). Toutes ces choses qu’ils disaient, ne présentaient-
elles pas exactement la même impression, le même ton que ce que disait Satan ?
Cela n’était-il pas la tentation de Satan ? Leur but, en m’appâtant avec la gloire, le
statut et la richesse, était de me faire tourner le dos au vrai chemin et trahir Dieu
Tout-Puissant. C’était une supercherie de Satan ! J’avais cru en Dieu pendant plus
de dix ans et j’avais finalement accueilli le retour du Seigneur. Je ne pouvais pas
me laisser prendre maintenant par la supercherie de Satan, sinon je le regretterais
toute ma vie. J’ai alors réalisé que Dieu me conduisait, me guidait, afin que je puisse
déceler les plans sournois de Satan. À cette pensée, j’ai affirmé avec fermeté :
« N’ai-je pas cru au Seigneur toutes ces années dans l’espoir d’accueillir Son
retour ? À présent qu’Il est revenu, mon seul choix ne peut être que d’aller avec
Dieu. N’essayez plus de me convaincre. Je ne retournerai plus à la religion. »
À ce moment-là, ma fille m’a dit, en pleurs : « Papa, je t’en prie, écoute-nous !
Maman est décédée récemment et nous avons suffisamment souffert. Si tu
continues de croire en l’Éclair Oriental, comment pourrons-nous affronter les frères
283
et sœurs de notre Église à l’avenir ? Nos frères et sœurs nous abandonneront ! En
voyant mes enfants au bord des larmes, j’ai éprouvé beaucoup de chagrin et de
douleur dans mon cœur. J’ai pensé à quel point ils avaient été tristes à cause de la
perte récente de leur mère, et comment ils seraient moqués et abandonnés à cause
de ma foi en Dieu Tout-Puissant. Je n’avais vraiment pas le cœur à les laisser subir
davantage de souffrances. J’étais profondément affligé : si j’approuvais les
conditions établies par Li Yang et Wang Jun pour revenir à la religion, ma famille
aurait la possibilité de vivre harmonieusement. Si je ne suivais par la dernière
incarnation de Dieu, qui est venu parmi les hommes pour sauver l’humanité, cela
serait une trahison envers Dieu, et je perdrais ma chance de salut. J’étais en plein
dilemme pour savoir comment choisir. Au beau milieu de cette douleur, je ne
pouvais que crier vers Dieu, en silence : « Oh mon Dieu, je suis prise entre le
marteau et l’enclume, et mon cœur est faible. Je Te supplie de me donner la foi et
la force, afin que je puisse me libérer de leur trouble et être déterminé dans ma foi
à Te suivre. » Après avoir prié, j’ai pensé à ces paroles de Dieu que j’avais lues
quelques jours auparavant : « Vous devez être éveillés et en attente à tout
moment, et vous devez prier davantage devant Moi. Vous devez reconnaître
les diverses conspirations et plans astucieux de Satan, connaître l’esprit,
connaître les hommes et pouvoir discerner tous les types de personnes, de
situations et de choses […]. Les différents traits hideux de Satan sont placés
devant vous ; est-ce que vous arrêtez et régressez, ou est-ce que vous vous
levez et continuez à marcher en vous fiant à Moi ? Exposez complètement les
traits corrompus et laids de Satan, n’épargnez aucun sentiment et ne montrez
aucune pitié ! Combattez Satan à mort ! » (« Chapitre 17 » de Déclarations de
Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). Les paroles de
Dieu m’ont donné de la force et m’ont rappelé que je devais apprendre à avoir du
discernement. Ce à quoi j’avais été confronté ce jour-là n’était que tromperie et
supercherie de Satan. Ils ont utilisé le statut, l’argent et mes propres émotions pour
me tenter et m’attaquer, perturbant ainsi mon cœur, dans le but de me faire trahir
Dieu. Il n’était absolument pas question que je tombe dans le piège de Satan ou
que je devienne la proie de ses ruses ! J’ai donc dit à mes enfants : « Xiaoyan,
Dayong, j’ai analysé la situation et j’y vois clair. Dieu Tout-Puissant est le vrai Dieu,
284
et Ses paroles et Son œuvre sont la vérité et le vrai chemin. Nous avons désiré le
retour de Dieu pendant tant d’années, et aujourd’hui, nous avons trouvé les pas de
Dieu et le vrai chemin. C’est plus précieux que tout. Nous ne pouvons abandonner
le vrai chemin simplement parce que nous avons peur d’être abandonnés par les
autres. S’ils nous abandonnent, s’ils ne veulent plus de nous, il n’y a rien à craindre
à ce sujet. Les gens peuvent toujours continuer à vivre après que d’autres leur ont
tourné le dos. Cependant, si nous croyons en Dieu, mais ne cherchons ni n’étudions
le vrai chemin, si nous laissons passer notre chance d’être enlevés par le Seigneur
et sommes rejetés et éliminés par l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, nous
serons détruits. Nous seront certainement confrontés au désastre et punis ! Quel
sens aurait alors notre vie ? Xiaoyan, Dayong, vous ne comprenez pas. Si vous
pouviez sérieusement examiner l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, vous reconnaîtriez
que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus de retour. » Lorsque Li Yang et Wang
Jun ont vu à quel point j’étais déterminé dans ma croyance, ils n’ont eu d’autre choix
que de partir, emplis de frustration impuissante.
Quelques jours plus tard, Li Yang et Wang Jun sont revenus chez moi. Cette
fois, ils ne m’ont pas exhorté à retourner à l’Église, mais ils ont plutôt utilisé le
mariage pour me tenter. Li Yang m’a dit : « Frère Zhang ! Votre femme est décédée,
votre fille s’est mariée et votre fils n’est pas à la maison. Vous êtes tout seul. Vous
devriez vraiment avoir quelqu’un pour vous faire la cuisine. Sœur Wang, qui fait
partie de notre Église, est aussi célibataire maintenant, et elle gagne plutôt bien sa
vie. Notre Église peut vous aider tous les deux à vous rapprocher, et vous pourrez
ensuite servir ensemble le Seigneur. Qu’en pensez-vous ? Vous devriez réfléchir
encore un peu à la question. Nos frères et sœurs de l’Église prient pour vous,
espérant que vous reviendrez bientôt. Vous ne devez pas suivre cette route menant
vers les ténèbres ! » Sœur Wang m’a téléphoné ce soir-là, et tout au long de notre
conversation, elle m’a continuellement exhorté à retourner à l’Église. Elle m’a aussi
dit que si j’étais à court d’argent pour le mariage de mon fils – 100 000 ou 200 000
yuans – je n’avais qu’un mot à dire… En l’entendant dire cela, et en repensant à la
façon dont Sœur Wang avait toujours été bonne pour ma fille et s’était toujours
occupée de ma famille, j’étais profondément reconnaissant envers elle. Un
sentiment de confusion est monté en moi car je savais que Sœur Wang était venue
285
me conseiller par bonté de cœur et je ne voulais, en aucun cas, dire quoi que ce
soit pouvant la blesser. Alors, le cœur lourd, je lui ai dit : « Sœur Wang, je sais que
vous avez toujours veillé sur ma famille, et je vous en remercie. » Après notre
conversation téléphonique, j’ai ressenti qu’une véritable bataille se livrait dans mon
cœur. J’avais toujours respecté Sœur Wang, mais aujourd’hui, j’allais blesser ses
sentiments et cela me donnait mauvaise conscience ! Cependant, c’est la protection
de Dieu qui m’a évité d’être séduit par ses paroles et de trahir Dieu Tout-Puissant.
Un jour, alors que je travaillais dans les champs, le pasteur Li est venu me
trouver et m’a dit : « Frère Zhang, même si vous ne pensez pas à vous-même, vous
devez penser à vos enfants. Dayong vient de se fiancer, et tous les membres de la
famille de sa fiancée croient au Seigneur. S’ils découvent que vous croyez au Dieu
Tout-Puissant, la laisseront-ils intégrer votre famille ? Cela ne serait-il pas
catastrophique pour le projet de mariage de Dayong ? Vous devriez y réfléchir
encore un peu. » Quand j’ai écouté ce que le pasteur Li avait à dire, j’ai pensé :
« Pour me faire revenir à l’Église, ils utilisent même le mariage de mon fils comme
menace. Qu’est-ce que mon acceptation de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours
a à voir avec le mariage de mon enfant ? De plus, mon fils et sa fiancée sont
tellement amoureux, pourquoi ne se marieraient-ils pas simplement parce que je
crois en Dieu Tout-Puissant ? » Je lui ai répondu très calmement : « Que mon fils
se marie ou non, tout cela est entre les mains de Dieu et n’a rien à voir avec ma
croyance en Dieu Tout-Puissant. Puisque j’ai compris que Dieu Tout-Puissant est
le Seigneur Jésus de retour, je Le suivrai jusqu’au bout. Mes enfants ne sont peut-
être pas encore au clair sur ce sujet, mais un jour, ils me comprendront. »
Un jour, je suis allé à l’atelier de soudure électrique de mon fils, et j’ai vu qu’il
était resté allongé sur son lit toute la journée et n’avait pas travaillé. Cela m’a étonné
et je lui ai demandé ce qui se passait. Il avait l’air déprimé et m’a dit d’une voix
faible : « Papa, ma fiancée m’a appelé et m’a dit que si tu continuais à croire en
l’Éclair Oriental, elle ne m’épouserait pas. » En entendant cela, j’ai vraiment été
choqué et en colère, et j’ai pensé : « Li Yang et les autres détestent le fait que je
croie en Dieu Tout-Puissant, et cela est suffisant pour qu’ils m’attaquent. Comment
peuvent-ils utiliser quelque chose d’aussi important que le mariage de mon fils pour
me menacer ? » En voyant mon fils si abattu, je me suis senti très mal. Mes yeux
286
se sont remplis de larmes. Mon fils a poursuivi : « Elle a aussi dit que si tu ne
revenais pas à l’Église, et que je voulais toujours me marier, je devrais lui faire trois
promesses. Premièrement, je devrais mettre fin à notre relation père-fils.
Deuxièmement, je ne devrais pas prendre soin de toi dans tes vieux jours.
Troisièmement, je devrais couper tout lien familial avec toi. Papa, je t’en prie,
retourne simplement à l’Église pour le bien de notre famille. » Les paroles de mon
fils m’ont transpercé le cœur comme un couteau. J’ai pensé : « Simplement parce
que je crois au vrai chemin, ils ont forcé mon fils à couper les liens avec moi.
Pourquoi est-ce si difficile de croire au vrai chemin ? J’ai retenu mes larmes et j’ai
dit à mon fils : « Mon fils, je dois croire en Dieu Tout-Puissant et j’accepte les
exigences de ta fiancée. Désormais, je ne te mêlerai plus à cette histoire. Menez
une vie heureuse ensemble. » Je me suis alors retourné et j’ai quitté l’atelier ; mais
tandis que marchais dans la rue, je n’ai pas réussi à retenir mes larmes plus
longtemps. De retour à la maison, je me suis agenouillé par terre et me suis écrié
avec force : « Ȏ Dieu Tout-Puissant ! Je souffre tellement ! Ȏ mon Dieu, je sais que
c’est le vrai chemin et que Tu es venu, et je ne peux pas ne pas Te suivre. Toutefois,
depuis que j’ai accepté Ton œuvre des derniers jours, les gens me harcèlent, et à
présent, mon fils veut même mettre fin à notre relation père-fils. Ȏ mon Dieu ! Ma
stature est trop petite, et je ne peux, tout simplement, pas traverser cela tout seul.
Je Te demande de me guider et de me donner la foi, afin que je reste ferme… »
Après avoir prié, j’ai ouvert mon recueil de cantiques et j’ai lu ce cantique des
paroles de Dieu : « Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir
oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache, tu dois
avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser
faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois te soumettre à Son
dessein et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui.
Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de toute
réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes ou de larmes amères.
Cela seul peut être appelé le véritable amour et la foi » (« Comment être
perfectionné », dans Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux). À la
lecture des paroles de Dieu, je sentais que Dieu me réconfortait et m’encourageait,
me donnant la foi et me permettant de comprendre Sa volonté : Dieu attend de moi
287
que je me repose sur Lui, que je garde foi en Lui et que je ne Le trahisse pas, quel
que soit l’environnement ou l’épreuve hostile qui pourrait m’affecter. J’ai repensé
aux visites répétées des collaborateurs de mon ancienne Église visant à me
harceler et à faire pression sur moi de plus en plus, et pourtant, à chaque fois que
j’étais dans une profonde souffrance, tant que je priais Dieu et m’appuyais sur Dieu
avec sincérité, les paroles de Dieu m’éclairaient et me guidaient en permanence,
me donnant de la force et me montrant le chemin de pratique. Je n’étais pas seul,
après tout, car Dieu était toujours à mes côtés. À cet instant, mon cœur a retrouvé
de la force, et j’étais prêt à supporter la souffrance et à me séparer de ce à quoi je
tenais le plus, afin de satisfaire Dieu. En aucun cas, je ne trahirais Dieu ni ne ferais
marche arrière.
Le jour suivant, Sœur Gao et Sœur Zhao, de l’Église de Dieu Tout-Puissant,
sont venues chez moi, et je leur ai parlé de ce qui s’était passé au cours des
quelques jours précédents. « Frère, que pensez-vous de ce qui s’est produit ? »
demanda Sœur Gao. J’ai réfléchi un instant, puis j’ai répondu : « Au départ, j’ai
pensé que le pasteur Li et les autres agissaient dans mon intérêt, même s’ils
n’avaient pas étudié l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et qu’ils ne
comprenaient pas. Mais je n’aurais jamais imaginé qu’ils auraient utilisé quelque
chose d’aussi important que le mariage de mon fils pour me menacer. J’ai vraiment
du mal à comprendre. » Sœur Zhao a poursuivi : « Frère, et si nous lisions un
passage des paroles de Dieu ? Dieu Tout-Puissant a dit : “Dans chaque étape du
travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme
des interactions entre les personnes, comme s’il était né des arrangements
humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque
étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et
requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu.
Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses,
Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job vint des actions des
hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape que Dieu fait
en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille.
[…] Tout ce que les gens font requiert qu’ils paient un certain prix dans leurs
efforts. Sans difficulté réelle, ils ne peuvent pas satisfaire Dieu, ils ne sont
288
même pas près de satisfaire Dieu, et ils ne font que débiter des slogans
creux !” (« Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La
Parole apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu révèlent la vraie nature de la
bataille qui se livre dans le monde spirituel. Quand nous sommes confrontés à de
telles choses, de l’extérieur, on dirait que les dirigeants religieux nous harcèlent,
mais en réalité, c’est une bataille qui se livre dans le monde spirituel et Satan qui
rivalise avec Dieu au sujet de l’homme. En réalité, nombre de dirigeants de
confessions religieuses reconnaissent dans leur cœur que les paroles exprimées
par Dieu Tout-Puissant sont la vérité, mais comme l’œuvre de jugement par les
paroles, que Dieu accomplit dans les derniers jours, est loin d’être compatible avec
leurs propres conceptions et imaginations, et qu’elle anéantit leur rêve d’être
simplement bénis et élevés aux cieux, ils s’opposent à la nouvelle œuvre de Dieu
et refusent de l’accepter avec obstination. De plus, ils redoutent que si davantage
de personnes acceptent l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, ils perdront alors leur
statut et leurs moyens de subsistance. Ainsi, ils font tout ce qui est en leur pouvoir
pour les forcer à arrêter de se tourner vers Dieu Tout-Puissant, les faisant
abandonner le vrai chemin et trahir Dieu. En fait, ils sont l’incarnation de Satan
dans le monde spirituel et, en réalité, lorsqu’ils empêchent les gens de se tourner
vers Dieu, c’est Satan qui essaie de dévorer les gens. Aussi longtemps que nous
parviendrons à discerner l’intention et la motivation cachées derrière leurs actions
et comportements, alors nous serons capables de comprendre en profondeur leur
essence. Quand Job subissait des épreuves, les gens, à travers leur regard
physique, disaient que des voleurs avaient dérobé les biens de Job, mais dans le
monde spirituel, c’était Satan et Dieu qui effectuaient un pari. À l’époque, même si
Job n’avait pas conscience qu’une bataille se livrait dans le monde spirituel, il a
choisi de subir toute cette souffrance, et même de maudire le jour de sa naissance,
plutôt que de blâmer Dieu. Plus encore, il a glorifié le nom de l’Éternel et a
témoigné de Dieu, couvrant ainsi de honte le démon Satan et gagnant les louanges
de Dieu. Bien qu’étant à présent assaillis par Satan, nous avons conservé le vrai
chemin, témoigné de Dieu et obtenu la louange de Dieu, en dépit de la souffrance
due à la méchanceté et à l’abandon, et de la perte des joies éphémères de la chair.
La douleur que nous avons subie n’a pas été en vain ! » Après avoir écouté les
289
paroles de Dieu Tout-Puissant et l’échange de la sœur, mon cœur s’est illuminé et
j’ai dit : « Oui, auparavant, j’étais ignorant et je n’avais pas totalement compris
l’essence de mes collaborateurs de mon ancienne Église. Je pensais qu’ils
agissaient dans mon propre intérêt. Ce n’est qu’aujourd’hui que je comprends
qu’ils sont le véritable Satan. C’est seulement grâce à cet échange que j’ai une
certaine connaissance de la situation réelle de la bataille qui est livrée dans le
monde spirituel. Même si je ne comprends toujours pas la vérité et s’il y a certaines
choses que je ne comprends toujours pas complètement, à travers ce processus,
j’ai fait personnellement l’expérience de la conduite et de la protection de Dieu :
tout cela représente la bénédiction de Dieu à mon égard. » Les deux sœurs ont
alors ajouté avec joie : « Rendons sincèrement grâce à Dieu ! S’ils reviennent vous
harceler, priez encore, et vous pourrez vaincre Satan en vous appuyant sur
Dieu ! » Empli de foi, j’ai hoché la tête en signe d’approbation.
Un matin, des collaborateurs de mon ancienne Église sont revenus frapper à
ma porte, et je me suis empressé de prier Dieu dans mon cœur pour qu’Il me
donne foi, sagesse et courage. Le pasteur Li m’a immédiatement menacé en me
disant : « Frère Zhang, si vous ne quittez pas l’Éclair Oriental, alors notre Église
vous abandonnera et vous interdira tout contact avec nos frères et sœurs. » Je lui
ai rétorqué : « Vous pouvez m’abandonner si vous voulez, mais j’espère que vous
pourrez assumer vos responsabilités envers la vie des mille et quelques frères et
sœurs de l’Église. Vous pouvez ne pas accepter le fait que le Seigneur soit revenu,
mais n’essayez pas d’empêcher les frères et sœurs d’examiner et d’accepter le
vrai chemin. Regardez ce qui se passe actuellement dans l’Église : les frères et
sœurs se sentent faibles et découragés. Certains sont partis chercher du travail
ailleurs, d’autres ont quitté l’Église et ne croient plus en Dieu, et nombreux sont
ceux qui sont possédés par les démons. L’Église a clairement perdu l’attention et
la protection du Seigneur. Ensuite, regardez ce qu’il en est pour nous, prédicateurs.
Il n’y a pas une once de lumière dans nos sermons, nous préchons toujours les
mêmes vieilles choses, et les frères et sœurs ne sont tout simplement pas nourris.
Cela ne vaut-il pas la peine de s’y pencher et d’y réfléchir profondément ? Cela ne
vaut-il pas la peine que nous cherchions pour trouver la vérité de cette histoire ? »
Après avoir dit cela, j’ai senti mon cœur s’emplir d’émotion et je leur ai dit avec
290
sincérité : « Nous tous ici sommes les principaux collaborateurs de l’Église, et nous
ferions mieux de considérer un instant la chose suivante : nous parlons, à longueur
de journée, de conduire les brebis du Seigneur, mais le Seigneur est revenu
accomplir une nouvelle œuvre et exprimer de nouvelles paroles, et pourtant, nous
ne cherchons ni ne l’examinons absolument pas, nous ne conduisons pas nos
frères et sœurs à accepter d’être abreuvés et nourris par les paroles de Dieu. Au
contraire, nous empêchons nos frères et sœurs, par tous les moyens, d’explorer
le vrai chemin. En faisant cela, n’amenons-nous pas nos frères et sœurs à mourir
de soif et d’épuisement au sein de la religion ? Les gens qui sont capables de cela,
sont-ils de bons ou de mauvais serviteurs ? Avez-vous déjà envisagé les
conséquences de ces actions ? » À cet instant, le pasteur Li a répondu, exaspéré :
« Nous sommes venus chez vous pour vous dire cela aujourd’hui, parce que nous
vous voulons du bien, et pourtant, vous nous donnez des leçons ! » J’ai rétorqué,
fort d’un sentiment de justice : « Vous n’avez cessé de revenir me harceler,
sachant très bien que l’Église de Dieu Tout-Puissant possède la vérité, et pourtant,
vous ne m’autorisez pas à l’accepter et vous ne m’autorisez pas à obtenir la vie.
Est-ce cela, votre idée de “me vouloir du bien” ? Vous avez répandu des rumeurs à
mon sujet, semé la discorde entre mes enfants et moi, et poussé mon fils à mettre fin
à notre relation père-fils. Est-ce cela, l’amour dont vous parlez ? Me vouliez-vous
réellement du bien en mijotant tous ces stratagèmes ou aviez-vous des arrière-
pensées ? En m’entendant parler ainsi, l’expression de Li Yang a immédiatement
changé et il m’a hurlé dessus avec colère : « Vous ne savez pas ce qui est bien pour
vous ! » Je lui ai répliqué en criant : « Prenons des chemins séparés à partir de
maintenant. Dieu prend la responsabilité de ma vie, et vous n’avez pas besoin de
vous en occuper ! » En entendant cela, Li Yang et les autres repartirent, l’air
découragé. Depuis ce jour-là, personne n’est plus jamais revenu me harceler.
Grâce à l’expérience de cette bataille spirituelle, j’ai acquis un certain
discernement quant aux stratagèmes de Satan, et j’ai également acquis une profonde
compréhension de l’essence emplie de défiance envers Dieu des dirigeants du monde
religieux. Je n’ai plus jamais été contraint par les forces mauvaises de la religion, et
j’ai enfin été libéré et libre de suivre Dieu Tout-Puissant !

291
24. Les paroles de Dieu m’ont guidée
pour affronter les tentations de Satan

Par Ma Xin, Chine


Vu que mon mari exerçait une activité peu honnête, buvait fréquemment de
l’alcool et ne se souciait pas des affaires familiales, il m’arrivait souvent de sombrer
dans l’amertume et la douleur. À une époque où je n’avais pas la force de lutter, un
parent m’a offert l’évangile du royaume de Dieu Tout-Puissant. En lisant la parole de
Dieu, je compris ceci : Dieu exprime la vérité et accomplit l’œuvre de jugement des
derniers jours pour sauver la race humaine des mains de Satan. Il ordonne à l’homme
de comprendre, d’obéir et de revenir à Lui pour qu’il puisse recevoir Sa protection et
Son attention. Par conséquent, j’acceptai avec joie l’œuvre de Dieu Tout-Puissant
des derniers jours et m’engageai très rapidement dans la vie de l’église. Cependant,
dès que je trouvais une chose qui pouvait soutenir ma vie et me procurer joie et
bonne humeur, les tentations de Satan jaillissaient sur moi telle une bête sauvage à
la poursuite de sa proie et une guerre spirituelle éclatait…
Un jour, ma fille rentra de l’école et me dit : « Maman, aujourd’hui, j’aidais mon
enseignante à ranger des choses à l’étage quand je me suis accidentellement cogné
la main à la rampe. Ça fait très mal. » Je regardai anxieusement la main de ma fille.
Elle n’était pas rouge ni enflée. Il y avait juste une petite blessure à la base du pouce.
Je réconfortai ma fille en disant : « Ne t’inquiète pas, après deux jours, ça ira mieux. »
Je me disais : « Je crois en Dieu Tout-Puissant. Grâce à la protection et à l’attention
de Dieu, mon enfant ira bien. » Cependant, après dix jours, e pouce et la moitié de
la paume de ma fille enflèrent de plus en plus. Après deux mois, son pouce et la
moitié de sa paume devinrent noirs et violets. Son pouce avait pris plus de volume
que son gros orteil. Cette fois, je devins très inquiète. Mon mari et moi emmenâmes
immédiatement notre fille à l’hôpital. Cependant, les examens ne révélèrent rien
d’anormal. Je priai Dieu en silence dans mon cœur : « Dieu Tout-Puissant. Qu’est-
ce qui dérange la main de ma fille ? Je suis prête à Te confier ma fille. Je T’en prie,
prends soin d’elle et protège-la. » Cependant, quand mes parents et amis virent la
main de ma fille, tous dirent : « La main de ta fille est étrangement malade. » Sa
grand-mère dit également avec anxiété : « La main de cet enfant pourrait devenir
292
handicapée. » En entendant ces choses, je devins extrêmement anxieuse et
bouleversée : Si la main de ma fille venait vraiment à devenir handicapée, que
ferions-nous ? Elle est si petite. Comment pourrait-elle supporter ce genre de coup
dur ? Plus j’y pensais, plus je me sentais contrariée, inquiète et en peine. Je me dis :
« J’ai prié Dieu pendant si longtemps. Pourquoi la main de ma fille est-elle toujours
comme cela ? Dieu n’a pas répondu à mes prières et Il n’a pas protégé ma fille ! »
Mon cœur était rempli d’incompréhension et de plaintes contre Dieu. À ce moment-
là, mon mari gâcha tout au travail à cause de son ivresse et son patron voulut le
renvoyer. Quand il pleut, il pleut ! En apprenant la nouvelle, je devins encore plus
agitée. Si mon mari perdait son emploi, comment notre famille survivrait-elle à
l’avenir ? Cette situation me mit très mal à l’aise. J’étais incapable de me calmer.
Quand bien même je lisais la parole de Dieu, je n’arrivais pas à l’assimiler. Je me
dis : « Je crois en Dieu. Pourquoi ai-je traversé tant de situations douloureuses ?
Pourquoi Dieu ne veille-t-Il pas sur nous ? » Pour cette raison, je devins très
pessimiste.
Lorsque la parente qui m’avait remis l’évangile fut au courant de mes pensées,
elle me dit patiemment : « C’est à cause des tourments de Satan que nous
connaissons des situations défavorables aujourd’hui. Il se livre une guerre dans le
monde spirituel. L’œuvre de Dieu des derniers jours est de sauver l’humanité. Quand
l’homme abandonne Satan et retourne à Dieu, Satan ne veut pas se résigner à la
défaite. Il dérangera et trompera l’homme de toutes les manières possibles. Il
infligera à l’homme toutes sortes de souffrances et de tribulations pour que l’homme
nourrisse des malentendus et des plaintes contre Dieu. Son but est de faire en sorte
que l’homme renie Dieu, rejette Dieu, perde le salut de Dieu et revienne encore une
fois sous l’emprise de Satan. Si nous sommes si pessimistes et restons loin de Dieu,
c’est que nous sommes tombés dans le piège de Satan ! En fait, même si nous ne
croyons pas en Dieu, ces questions sont inévitables. Parce que notre point de vue
sur la foi en Dieu n’est pas correct, nous avons donné à Satan l’occasion de nous
faire du mal. Lisons un passage de la parole de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : “La
plupart des gens croient en Dieu pour le bien de la paix et d’autres avantages.
À moins que ce soit à ton avantage, tu ne crois pas à Dieu et si tu ne peux pas
recevoir les grâces de Dieu, tu fais la tête. Comment ce que tu as dit pourrait-
293
il être ta vraie stature ? En ce qui concerne les incidents familiaux inévitables
(comme des enfants malades, des êtres chers qui sont hospitalisés, de
mauvaises récoltes, la persécution par des membres de la famille), tu ne peux
même pas te dégager de ces choses qui se produisent souvent dans la vie
quotidienne. Lorsque de telles choses se produisent, tu tombes dans la
panique, tu ne sais que faire et la plupart du temps, tu te plains de Dieu. Tu te
plains que les paroles de Dieu t’ont été prises par ruse, que l’œuvre de Dieu t’a
bouleversé. N’avez-vous pas de telles pensées ? Penses-tu que ces choses se
produisent parmi vous seulement rarement ? Vous passez tous les jours à
vivre au milieu de ces événements. Vous ne pensez pas du tout au succès de
votre foi en Dieu et à la manière de satisfaire la volonté de Dieu. Votre vraie
stature est trop petite, même plus petite que celle d’un petit poussin. […] Ton
ventre est rempli de plaintes, et parfois tu ne vas pas à des assemblées ou ne
manges ni ne bois les paroles de Dieu à cause de cela ; tu es susceptible de
devenir négatif pendant une bonne période de temps” (« Pratique (3) », dans La
Parole apparaît dans la chair). »
Quand j’entendis ces paroles de Dieu, mon cœur trembla : Dieu sonde vraiment
le fond du cœur de l’homme ! Chaque parole touchait profondément mon cœur. Je
croyais bel et bien en Dieu parce que je voulais que ma famille soit en sécurité !
Quand je rencontrais des problèmes, je comprenais mal Dieu, je me plaignais de
Dieu et je perdais la foi en Dieu. Je vivais dans des conditions négatives et ma stature
spirituelle était très petite. Ma parente continua de m’enseigner : « La parole de Dieu
révèle l’erreur que nous commettons de croire en Dieu pour obtenir des bénédictions.
En raison de nos conceptions et de notre imagination, nous croyons qu’aussi
longtemps que nous croyons en Dieu, Dieu nous bénira et s’assurera que tout se
passe bien. Puisque cette conception existe dans nos cœurs, une fois que nous
rencontrons des situations malheureuses dans nos vies, nous accusons
immédiatement Dieu et, par conséquent, nous sommes capables de renier, de trahir
et de quitter Dieu à tout moment. Satan connaît notre point faible fatal. C’est pourquoi
il nous fait subir toutes sortes de calamités et de souffrances pour nous déstabiliser.
Si nous sommes incapables de percevoir les stratagèmes astucieux de Satan, nous
nous opposerons involontairement à Dieu, accuserons Dieu, renierons Dieu, voire
294
quitterons et trahirons Dieu. À la fin, nous serons saisis et engloutis par Satan. La
parole de Dieu dit : “Sur terre, toutes sortes de mauvais esprits sont sans cesse
à la recherche d’un endroit où se reposer, continuellement à la recherche de
cadavres d’hommes à dévorer” (« Chapitre 10 » des Paroles de Dieu à l’univers
entier, dans La Parole apparaît dans la chair). Ce que les paroles de Dieu révèlent,
ce sont les faits du monde spirituel ! Si nous sommes engloutis par Satan, nous
perdrons notre chance d’être sauvés par Dieu. Nous devons y voir clair dans les
stratagèmes astucieux de Satan ! » Quand j’ai entendu ces choses de ma parente,
mon cœur s’est immédiatement illuminé. Ensuite, je sus que les difficultés que
rencontrait ma famille étaient en fait une perturbation et une calamité venant de
Satan. En même temps, Dieu révéla aussi mes fausses perspectives sur la foi. J’ai
dit à ma parente : « Depuis que je croyais en Dieu, je croyais que Dieu était un Dieu
qui accordait la grâce à l’homme. Que tant que l’on croyait en Dieu, les choses
devaient bien se passer dans sa famille et l’on devait bénéficier de l’attention et de
la protection de Dieu. Quand je faisais face à des circonstances malheureuses, je
me disais que quelque chose n’allait pas et que croire en Dieu signifiait être exempt
de ces circonstances malheureuses. Ce n’est qu’après avoir lu le précédent extrait
de la parole de Dieu que j’ai compris que ma conception de la foi était erronée et que
Satan s’en était servi pour me tourmenter et m’inciter à concevoir des idées et des
malentendus contre Dieu et à m’éloigner de Dieu. Vraiment, j’étais tombée sous le
coup des stratagèmes astucieux de Satan ! Par la suite, quelle que soit la manière
dont Satan me tourmenterait, je devrais percer à jour ses stratagèmes astucieux et
je ne reprocherai rien à Dieu, ne me méprendrai pas et ne trahirai encore moins Dieu.
Je dois témoigner de Dieu. Que la main de mon enfant s’améliore ou non ou que
mon mari ait un travail ou non, je serai prête à les confier à Dieu et à laisser Dieu
prendre Ses dispositions. » Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est que peu de temps
après que je me fus engagée à obéir aux plans et aux arrangements de Dieu, la main
de ma fille s’infecta. En enlevant le pus, le médecin découvrit une écharde coincée
à la base du doigt. Après avoir enlevé l’écharde, la main de ma fille se rétablit
rapidement. Après avoir connu cette situation, je pus voir qu’une fois que j’avais
inversé mes propres conceptions erronées et que j’étais prête à obéir à Dieu, Satan
avait été humilié et vaincu. Dieu repoussa la maladie de ma fille. Dieu est vraiment
295
miraculeux et tout-puissant !
Cependant, Satan, maléfique, ne voulut pas abandonner. Quand l’un de ses
plans échoue, il en essaie un autre. Un soir, vers 20 heures, mon mari m’appela
soudain et me demanda de descendre lui donner de l’argent. J’enveloppai notre bébé
de plus d’un an et descendis. Je vis mon mari sortir avec peine du taxi. Il avait
beaucoup de mal à se déplacer. En voyant mon mari devenir tout à coup ainsi, mon
cœur se remplit d’inquiétude et je ne sus quoi faire. Tout ce que je pouvais faire était
d’invoquer Dieu sans cesse : « Dieu Tout-Puissant. Dans cet environnement, je T’en
prie, protège mon cœur. Ma stature spirituelle est petite. S’il Te plaît, donne-moi la
foi pour témoigner dans ce genre de situation et ne pas T’accuser. » Après avoir prié,
mon cœur fut grandement apaisé. Cependant, par la suite, l’état de la jambe de mon
mari s’aggrava. Il ne pouvait pas du tout bouger. Tout ce que je pus faire fut de laisser
son frère aîné et la femme de son frère aîné l’emmener à l’hôpital. Quand je pensais
à la manière dont les jambes de mon mari ne pouvaient plus bouger, j’étais
particulièrement anxieuse. Par conséquent, je priai Dieu une fois de plus : « Dieu !
Aujourd’hui, mon mari est malade. Satan est venu me déranger pour que je me
plaigne de Toi et Te trahisse. Je suis prête à percer à jour les plans astucieux de
Satan. Quelle que soit la somme d’argent à dépenser pour la santé de mon mari, je
ne T’accuserai pas. Je suis prête à T’obéir. Je Te demande de me protéger afin que
je sois capable de Te rendre témoignage. » Après que j’eus fini de prier, mon cœur
s’apaisa grandement. Peu de temps après, ma belle-sœur appela et dit que mon
mari ne voulait pas aller à l’hôpital et insistait pour rentrer à la maison. Je me dis que
cela représentait le dessein de Dieu et je les laissai ramener mon mari à la maison.
Après leur retour à la maison, le frère de mon mari et sa femme pincèrent la jambe
de mon mari et la lavèrent à l’eau chaude. Ils s’en occupèrent un long moment, mais
mon mari restait complètement insensible de la jambe. De désespoir, mon mari dit :
« C’est fini. Ma jambe ne sent plus rien ! » En entendant cela, des larmes jaillirent
tout à coup de mes yeux et je me dis : « C’est fini. Mon mari est incapable de marcher.
S’il est paralysé, que ferons-nous ? Comment vivra notre famille ? »
Juste au moment où j’étais sur le point d’être noyée par la douleur et le désespoir,
je me rappelai cette parole de Dieu : « S’il t’arrive beaucoup de choses qui ne

296
sont pas conformes à tes idées, et tu peux les mettre de côté et connaître les
actions de Dieu à partir de ces choses, et si tu révèles ton cœur d’amour de
Dieu au milieu des raffinements, c’est cela porter témoignage. Si ton foyer est
paisible, si tu jouis de conforts de la chair, si personne ne te persécute, et si
tes frères et sœurs dans l’église t’obéissent, peux-tu afficher ton cœur d’amour
pour Dieu ? Cela peut-il te raffiner ? Ton amour de Dieu ne peut être démontré
que par le raffinement et tu peux être perfectionné seulement par des choses
qui arrivent et qui ne sont pas conformes à tes conceptions. Dieu te rend parfait
par beaucoup de choses négatives, par beaucoup d’adversités. C’est par un
grand nombre d’actions et d’accusations de Satan, ainsi que par son
expression en beaucoup de gens que Dieu te permet d’acquérir de la
connaissance, t’amenant donc à la perfection » (« Ceux qui doivent être rendus
parfaits doivent subir le raffinement », dans La Parole apparaît dans la chair). Grâce
à la parole de Dieu, je compris que Satan utilisait la maladie de mon mari pour mettre
ses plans en œuvre. Puisque ma perspective d’obtenir des bénédictions de Dieu et
de transiger avec Dieu par la foi n’avait pas complètement disparu, Satan faisait cela
pour que je nourrisse un malentendu contre Dieu, que je Le blâme, Le renie, Le
trahisse et Lui résiste. Si je faisais ces choses, à la fin, je perdrais la grâce de Dieu.
En même temps, Dieu utilisait ce genre de situation pour parfaire ma foi en Lui, afin
que je puisse voir les choses selon les paroles de Dieu et percer à jour les
stratagèmes astucieux de Satan. Je ne devrais pas compter sur mon intention
d’obtenir des bénédictions pour marchander une fois de plus avec Dieu. Dans la
bataille entre Dieu et Satan, je dois me tenir du côté de Dieu et témoigner de Dieu.
Après avoir compris les intentions de Dieu, je priai Dieu en silence : « Dieu, protège
mon cœur. Permets-moi de rester ferme dans cette situation. Quel que soit l’état de
mon mari, je ne T’accuserai pas. Même si mon mari est paralysé, je suis prête à
continuer de Te suivre. » De manière inattendue, après avoir fini de prier, j’entendis
mon mari dire joyeusement : « Je vais mieux. Je peux bouger les jambes. » Mon
cœur fut très ému et je pus sentir que Dieu est vraiment sage et tout-puissant ! Dieu
ne m’avait pas fait intentionnellement endurer cette douleur. Au lieu de cela, il avait
utilisé cette circonstance pour me mettre à l’épreuve et corriger mon opinion
incorrecte sur la foi !
297
Ensuite, je continuai de lire les paroles de Dieu : « Satan a continuellement
mené des conspirations ; l’humanité a continuellement été corrompue par
Satan, et l’Éternel Dieu a aussi continuellement réalisé Son œuvre sage. Il n’a
jamais failli et Il n’a jamais arrêté Son œuvre depuis la création du monde
jusqu’à ce jour. Après que l’humanité a été corrompue par Satan, Il a
continuellement œuvré parmi les gens pour vaincre Son ennemi qui corrompt
l’humanité. Cette bataille menée depuis le commencement continuera jusqu’à
la fin du monde. En accomplissant toute cette œuvre, Il n’a pas seulement
permis à l’humanité corrompue par Satan de recevoir Son grand salut, mais lui
a également permis de voir Sa sagesse, Sa toute-puissance et Son autorité, et
à la fin, Il permettra à l’humanité de voir Son juste tempérament, punissant les
méchants et récompensant les bons. Il a combattu contre Satan jusqu’à ce jour
précis et n’a jamais été vaincu, car Il est un Dieu sage et Sa sagesse s’exerce
en fonction des conspirations de Satan. Et ainsi, Il ne fait pas seulement en
sorte que tout ce qui est au ciel soit sous Son autorité ; Il fait également en
sorte que tout sur terre reste en dessous de Son marchepied et, enfin et surtout,
Il fait en sorte que ces malfaiteurs qui envahissent et harcèlent l’humanité
affrontent Son châtiment. Tous les résultats de l’œuvre sont obtenus grâce à
Sa sagesse » (« Vous devez savoir comment l’humanité tout entière s’est
développée jusqu’à ce jour », dans La Parole apparaît dans la chair). À partir de ces
paroles de Dieu, je compris que dès l’instant où l’humanité fut corrompue par Satan,
Satan n’eut de cesse de tourmenter l’homme et de lui faire du mal. Aussi, du début
à la fin, Dieu sauve l’homme et lui permet de se libérer du mal de Satan. D’après
mon expérience, dès l’instant où je commençai à croire en Dieu, Satan élabora des
stratagèmes pour me tourmenter. Il utilisa maladie de ma fille et de mon mari pour
me rendre pessimiste et faible. Il se servit de ces situations pour susciter chez moi
de l’incompréhension et du ressentiment à l’encontre de Dieu. Il essaya en vain de
me faire abandonner Dieu, trahir Dieu et de m’entraîner en enfer. Aussi, la sagesse
de Dieu s’exerce-t-elle éternellement pour contrecarrer les plans de Satan. Dieu
révéla mon opinion erronée sur la foi à travers les attaques de Satan et, en même
temps, Il Se servit de Ses paroles pour m’éclairer et m’illuminer, afin de me pousser
à reconnaître mon intention d’obtenir des bénédictions de la part de Dieu et de
298
transiger avec Dieu. Par le biais de personnes, d’événements et d’objets réalistes,
Dieu me permet de percevoir la mauvaise nature et les plans odieux de Satan et
d’être capable de me détourner du mal pour suivre la vertu. De cette façon, je ne
vivrai plus en comptant sur les bénédictions à obtenir. Avec une foi authentique en
Dieu, je peux vaincre Satan et appartenir à Dieu.
Après avoir fait l’expérience de cela, je peux voir que l’amour et le salut de Dieu
pour l’homme sont bien réels ! À partir de maintenant, je prierai Dieu, compterai
davantage sur Dieu et je témoignerai dans les épreuves. Je ne manquerai pas de
suivre Dieu jusqu’au bout !

25. Ce que j’ai gagné en faisant


l’expérience des tentations de Satan

Par Xinzhi, Australie


À mon retour en Afrique du Sud en décembre 2017 pour régler quelques affaires,
j’ai rencontré une sœur dans le Seigneur, qui m’a dit que le Seigneur Jésus était
revenu en tant que Dieu Tout-Puissant incarné. Elle a aussi échangé avec moi en
détail sur des vérités et des mystères, tels que le plan de gestion de Dieu de six mille
ans, l’objectif des trois étapes de Son œuvre et la signification de Son nom. Après
avoir écouté son échange, j’étais à la fois impressionnée et enthousiasmée. Je
n’avais jamais entendu ces vérités auparavant, mais je savais que seul Dieu Lui-
même pouvait révéler les mystères de Son œuvre. Au fond de mon cœur, j’avais
ainsi la certitude que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu, et j’ai
volontiers accepté Son œuvre des derniers jours. Je jouissais au quotidien de
l’arrosage et du soutien des paroles de Dieu. Je me sentais incroyablement apaisée
et soutenue. J’étais alors loin de me douter que les tentations de Satan me
guettaient…
Après avoir accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours, je me suis mise à
assister activement aux réunions de l’Église. Cependant, pour des raisons que
j’ignorais, j’avais sommeil dès que mes frères et sœurs commençaient à lire les
paroles de Dieu, même lorsque je m’étais reposée avant de venir. Mes frères et
299
sœurs devaient alors me réveiller plusieurs fois, mais je me rendormais toujours
immédiatement. Je pouvais ainsi somnoler pendant des réunions entières, j’avais
toujours l’esprit embrouillé et je n’assimilais rien, ce qui me contrariait beaucoup.
J’étais vraiment perplexe : je n’avais pas sommeil d’habitude, quand je faisais
d’autres activités, alors pourquoi cela me prenait-il dès que j’assistais à une réunion
de l’Église ? J’espérais même que les réunions se terminent aussi vite que possible,
et j’ai fini par atteindre un stade où j’avais même perdu l’envie d’y assister. Une sœur
a remarqué que je m’endormais toujours pendant les réunions et a échangé avec
moi, m’expliquant qu’il s’agissait d’une bataille spirituelle. Elle m’a ensuite lu un
passage des paroles de Dieu : « Dieu travaille, Dieu prend soin d’une personne,
protège une personne, et Satan ne le lâche pas d’un pas. Celui que Dieu
favorise, Satan le surveille aussi, le suivant derrière. Si Dieu veut une personne,
Satan fera tout ce qui est en son pouvoir pour Lui faire obstacle, utilisant
diverses mauvaises manières pour tenter et harceler cette personne et ruiner
le travail que Dieu fait afin d’atteindre son objectif caché. Quel est son objectif ?
Il ne veut pas que Dieu obtienne qui que ce soit ; il veut posséder tous ceux
que Dieu obtient, les occuper, les prendre en charge afin qu’ils l’adorent […] »
(« Dieu Lui-même, l’Unique IV », dans La Parole apparaît dans la chair).
Dans son échange, elle m’a dit : « Dieu Tout-Puissant exprime les paroles et
accomplit l’œuvre du jugement dans les derniers jours, afin de transformer et de
purifier nos tempéraments sataniques, ainsi que de nous libérer totalement des
chaînes du péché, et nous permettre d’être sauvés et purifiés par Dieu. Néanmoins,
Satan ne veut pas que l’on soit sauvés par Dieu. Il essaie donc de nous troubler par
tous les moyens possibles. Si, par exemple, on a sommeil dès que l’on commence à
lire les paroles de Dieu en réunion, alors qu’on déborde d’énergie pour quoi que ce
soit d’autre, c’est clairement parce que Satan essaie de nous troubler. Satan nous
perturbe au point que nous sommes incapables de nous apaiser devant Dieu afin
d’écouter et de réfléchir à Ses paroles. Ainsi, nous ne pourrons jamais comprendre
la vérité, ni la volonté de Dieu, peu importe le temps que nous passons en réunion.
Au contraire, nous sommes de plus en plus lassés d’assister aux réunions, à cause
de la souffrance de notre chair, ce qui peut même devenir dangereux en faisant naître
chez nous l’envie de trahir Dieu, de Le quitter et de retourner sous le domaine de
300
Satan. Telles sont la ruse sournoise et la malice de Satan. Ma sœur, nous devons
reconnaître ses ruses sournoises, prier plus, compter davantage sur Dieu et être
déterminées à renoncer à Satan. C’est la seule façon de vaincre les nuisances et les
attaques de Satan ! »
Après avoir écouté l’échange de la sœur, tout m’a soudain paru clair. J’étais
légèrement effrayée et quelque peu en colère. Je me suis dit : « Satan est vraiment
terrible ! Pas étonnant que j’aie sommeil dès mon arrivée aux réunions. En réalité,
c’est Satan qui essaye de me troubler. » J’ai songé au fait que je m’assoupissais en
réunion dès mon arrivée, que mon esprit semblait patauger même après que les
frères et sœurs me réveillaient et que j’avais même envisagé d’arrêter d’assister aux
réunions. Il s’avérait que j’avais été victime des ruses habiles de Satan. « Non, ai-je
pensé. La prochaine fois que j’irai à une réunion, je renoncerai à ma chair, je me
battrai contre Satan et, dans cette bataille spirituelle, je tiendrai ferme dans mon
témoignage ! » La sœur et moi avons alors prié Dieu. J’ai déclaré à Satan que je
persisterais à assister aux réunions et à vénérer Dieu, quels que soient les moyens
par lesquels il essayerait de me nuire, et que je ne le laisserais plus me duper. Ainsi,
à chaque fois que j’avais sommeil en réunion, je proclamais ma détermination à
Satan. Par la même occasion, je continuais de prier Dieu et de Lui demander de
protéger mon cœur, et je faisais consciemment un effort pour apaiser mon cœur
devant Lui et réfléchir à Ses paroles. Une semaine plus tard, je ne somnolais plus et
pouvais assister normalement aux réunions où nous échangions sur les paroles de
Dieu avec les frères et sœurs.
Cette expérience m’a permis de voir que Satan me troublait avec cette méthode
ignoble pour que j’abandonne le vrai chemin. Il est vraiment maléfique et méprisable !
J’ai aussi pu me rendre compte que, si nous ne venions pas devant Dieu et
n’acceptions pas Son salut, nous ne pouvions que vivre sous le domaine de Satan,
qui nous nuirait et nous dominerait. À cette pensée, j’ai pris une résolution vis-à-vis
de Dieu : « Quelle que soit la façon dont Satan essaie de me nuire, je ne lui cèderai
jamais. Je croirai en Dieu et Le suivrai sincèrement. Je diffuserai l’Évangile du règne
de Dieu à davantage de personnes vivant sous le domaine de Satan, afin qu’elles
aussi puissent bénéficier de Son salut des derniers jours et se libérer du préjudice
de Satan. »
301
Un jour, j’ai témoigné de l’œuvre de Dieu des derniers jours à une amie. Elle a
souhaité l’étudier de façon plus approfondie, donc nous avions prévu d’en discuter
de nouveau quelques jours plus tard. Toutefois, à ma propre surprise, je me suis
soudain retrouvée dans un état de grande somnolence deux jours plus tard, et mon
oreille droite était enflée, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. J’avais tellement mal
que je ne pouvais même pas la toucher. J’ai interprété cela comme un éventuel
symptôme grippal, donc je ne m’en suis pas plus inquiétée que cela.
Une semaine plus tard, alors que je me lavais le visage le matin, je me suis rendu
compte que toute la moitié droite de mon visage était insensible. Je ne pouvais ni
fermer complètement mon œil droit ni bouger mon sourcil, et ma bouche semblait de
travers. Quand je me suis regardée dans le miroir, je me suis aperçue que je
ressemblais à une personne âgée atteinte d’Alzheimer. En panique, je me suis dit :
« Je n’entends toujours pas de l’oreille droite et me voilà défigurée. C’est la première
fois que ça m’arrive. Comment est-ce possible ? » J’étais terrorisée. Je me suis
précipitée à l’hôpital. Le docteur m’a dit que je souffrais de paralysie faciale très grave
et qu’il n’était pas sûr que je puisse en guérir. La peur s’est alors emparée de moi, et
je me suis dit : « Comment est-ce que j’ai pu développer une maladie aussi grave ?
Et si je n’en guéris pas, qu’est-ce que je vais faire ? » J’étais terrorisée et ne cessais
de prier Dieu : « Ô mon Dieu, j’ai tellement peur ! Ô mon Dieu, s’il Te plaît, aide-
moi… S’il Te plaît, sois à mes côtés… » Après ma prière, les paroles de Dieu me
sont venues à l’esprit : « Dieu Tout-Puissant, le Chef de toutes choses, exerce
Son pouvoir royal dans Son trône. Il règne sur l’univers et sur toutes choses
et Il nous guide sur la terre entière. Nous serons souvent près de Lui et nous
nous présenterons devant Lui dans la tranquillité ; nous ne manquerons pas
un seul moment et il y a des choses à apprendre en tout temps.
L’environnement autour de nous, ainsi que les personnes, les choses et les
objets sont tous permis près de Son trône. N’aie pas un cœur plaintif ou Dieu
ne t’accordera pas Sa grâce. Quand survient la maladie, c’est dû à l’amour de
Dieu et Ses bonnes intentions sont certainement derrière cela. Même quand
ton corps endure la souffrance, n’accepte aucune idée de Satan. Loue Dieu au
milieu de la maladie et réjouis-toi en Dieu au milieu de ta louange. Ne te
décourage pas face à la maladie, continue à chercher, ne perds jamais espoir
302
et Dieu fera briller Sa lumière sur toi. Jusqu’à quel point Job a-t-il été fidèle ?
Dieu Tout-Puissant est un médecin tout-puissant ! Rester dans la maladie,
c’est être malade, mais rester dans l’esprit, c’est être bien. Si tu n’as qu’un seul
souffle, Dieu ne te laissera pas mourir » (« Chapitre 6 » de Déclarations de Christ
au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu,
chargées d’autorité, m’ont donné la foi et la force. « Oui, ai-je songé. Dieu est tout-
puissant, et toutes choses sont entre Ses mains, y compris ma vie et ma mort. C’est
Lui qui décide si mon visage pourra guérir ou non. Bien que je ne comprenne pas
comment j’ai pu contracter cette maladie aussi rapidement, je crois que la bonne
volonté de Dieu est derrière tout ça. Je dois comprendre Dieu correctement et avoir
foi en Lui. Quand Job a tout perdu et que son corps a été recouvert de douloureux
furoncles, il a continué à avoir foi en Dieu et, au final, il a tenu ferme dans son
témoignage pour Lui. Je dois être comme Job ! » À cette pensée, mon cœur anxieux
s’est apaisé.
Plus tard, j’ai lu les paroles de Dieu suivantes : « Ceux qui suivent vraiment
Dieu peuvent résister au test de leur travail, alors que ceux qui ne suivent pas
vraiment Dieu sont incapables de résister à toute épreuve de Dieu. Tôt ou tard,
ils seront expulsés, tandis que les vainqueurs resteront dans le royaume. Que
l’homme cherche vraiment Dieu ou non est déterminé par le test de son travail,
c’est-à-dire par les épreuves de Dieu, et n’a rien à voir avec la décision prise
par l’homme lui-même. Dieu ne rejette personne par caprice ; tout ce qu’Il fait
convainc l’homme complètement. Il ne fait rien qui est invisible à l’homme, ou
aucun travail qui ne peut pas convaincre l’homme. Que la croyance de l’homme
soit vraie ou non est prouvé par les faits, et ne peut pas être décidé par
l’homme. Que “le blé ne puisse devenir de l’ivraie, et que l’ivraie ne puisse
devenir du blé” ne fait pas de doute. Tous ceux qui aiment vraiment Dieu
resteront dans le royaume à la fin et Dieu ne maltraitera pas quelqu’un qui
l’aime vraiment » (« L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », dans La Parole
apparaît dans la chair). Grâces soient rendues à Dieu ! En lisant Ses paroles, j’ai
compris que Dieu ne louait pas toutes les personnes qui croient en Lui. Dieu sauvera
ceux qui Le suivent sincèrement, qui ne L’abandonnent pas, quelles que soient les
souffrances et les tribulations qu’ils traversent, et qui peuvent témoigner de Lui
303
durant les épreuves. En revanche, les faux croyants, qui ne croient en Lui que pour
obtenir Ses bénédictions, seront démasqués et éliminés au cours des épreuves. En
réfléchissant aux paroles de Dieu, j’ai repensé à Job. Lorsqu’il a traversé ses
épreuves, il a perdu ses biens, ses enfants et son corps a été recouvert de furoncles,
mais il n’a pas pour autant perdu sa foi en Dieu. Au contraire, il a continué à craindre
Dieu et à Lui obéir dans son cœur, exaltant le saint nom de l’Éternel Dieu : « L’Éternel
a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni ! » (Job 1:21). « Nous
recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal ! » (Job 2:10). Par
ces paroles, il a rendu un témoignage retentissant et beau à Dieu et a couvert Satan
de honte. Il y avait aussi Abraham. Quand Dieu lui a demandé de brûler son seul fils,
Isaac, en offrande, il ne s’est pas plaint, n’a pas résisté et n’a pas argumenté avec
Lui, malgré la douleur qui déchirait son cœur. Au lieu de cela, il a obéi
inconditionnellement à Dieu et Lui a rendu un témoignage fidèle, obtenant ainsi Sa
bénédiction et Sa promesse. J’ai ensuite compris que cette maladie qui m’accablait
était une nouvelle bataille spirituelle, par laquelle Satan essayait de me tenter et Dieu
me testait, afin de voir si j’avais véritablement foi en Lui et si je n’étais pas une fausse
croyante. Quand j’ai repensé à ma vie depuis ma conversion au christianisme, je me
suis rendu compte que Satan avait toujours essayé de me nuire, d’abord en me
faisant m’assoupir pendant les réunions de l’Église, puis en me mettant dans un état
de somnolence avec une oreille enflée et, enfin, en m’infligeant cette paralysie faciale.
Chacune de ses nuisances était pire que la précédente. Satan n’était pas prêt à me
laisser accepter le salut de Dieu, mais voulait plutôt me garder sous sa domination,
sous son emprise pour me corrompre et se jouer de moi à sa guise. Grâce à
l’orientation des paroles de Dieu, j’ai réussi à cerner quelque peu les méprisables
motivations de Satan, et j’ai su que je ne devais pas devenir de nouveau la proie de
ses habiles ruses. À la place, je dois plutôt donner mon cœur sincère à Dieu et me
soumettre à Ses orchestrations et arrangements. À cette pensée, je ne me suis plus
sentie limitée par la maladie, mais profondément apaisée et libérée. J’ai alors confié
à Dieu ma maladie et pris la résolution suivante : « Que mon état s’améliore ou non,
je ne le reprocherai pas à Dieu, que je ne renierai pas mais suivrai jusqu’au bout ! »
Une fois prête à rendre témoignage à Dieu, j’ai pu assister à Ses actes
merveilleux. Une semaine plus tard, une amie médecin a appris que j’étais souffrante
304
et m’a conseillé de la consulter pour de l’acuponcture. Je me suis dit que sa
proposition venait peut-être de Dieu, donc je l’ai acceptée. À ma propre surprise,
mon visage a commencé à se rétablir progressivement au bout de seulement trois
semaines de traitement environ, après quoi j’ai arrêté les séances d’acuponcture.
J’ai ensuite prié Dieu en permanence, ayant remis ma maladie entre Ses mains. Je
Lui faisais confiance pour décider quand mon état s’améliorerait. Grâces soient
rendues à Dieu ! En moins d’un mois, mon visage n’était plus du tout paralysé. Même
mon amie était surprise. Elle a dit qu’il était impossible que je sois guérie aussi
rapidement. Je savais que Dieu m’avait ouvert une issue, et ma foi en Lui s’est alors
renforcée.
Plus tard, j’ai déménagé en Australie du fait d’une mutation professionnelle.
Après que je suis entrée en contact avec les frères et sœurs de l’Église, ils sont
venus chez moi m’aider à télécharger les paroles de Dieu Tout-Puissant, ainsi que
le logiciel qui me permettrait de participer à des réunions en ligne. À ma propre
surprise, j’ai été prise d’un mal de tête juste après avoir téléchargé le logiciel, et je
me suis mise à suer de tout mon corps. Je me suis précipitée vers le canapé pour
m’allonger, complètement vidée de toute énergie. J’avais vraiment l’impression que
mon corps se désagrégeait. C’était presque comme si quelque chose était en train
de pousser à l’intérieur de ma tête, que j’ai alors prise entre mes deux mains sous la
douleur. Un frère de l’Église, voyant l’état dans lequel je me trouvais, a accouru pour
échanger avec moi et m’a expliqué que Satan tentait de me perturber. Il m’a dit de
prier Dieu davantage, de conserver ma foi et de témoigner de Lui, sans devenir la
proie des ruses sournoises de Satan. Je me suis rendu compte, grâce à son échange,
que j’étais une fois de plus face à une bataille spirituelle. Je me suis donc dépêchée
de me rapprocher de Dieu dans mon cœur et de demander au frère de me faire
écouter une récitation de Ses paroles. La douleur a commencé à s’atténuer
doucement, grâce à mes prières continues et aux paroles de Dieu que j’écoutais.
Néanmoins, ma migraine a empiré le soir venu. J’avais l’impression que mon crâne
allait se fendre en deux, une douleur accompagnée d’un vertige tel que j’en ai vomi.
Je souffrais beaucoup et ne pouvais m’empêcher de pleurer, tout en songeant : « J’ai
vraiment la tête qui tourne. Est-ce que je survivrai jusqu’à demain matin ? » Plus j’y
pensais, plus j’avais peur. J’étais très inquiète à l’idée de perdre soudainement
305
connaissance et de mourir. Je savais cependant que ces pensées n’étaient autres
que les efforts de Satan pour me nuire, et que je ne devais pas accuser Dieu, comme
j’avais déjà pu le faire. Je L’ai donc prié : « Ô mon Dieu, je souffre tellement… Je ne
sais pas pourquoi Satan ne veut pas me lâcher, ni combien de temps cette maladie
durera. Cela dit, je ne regrette pas d’avoir cru en Toi dans ma vie. Peu importe la
souffrance que j’endure, je ne Te blâmerai jamais, car je suis certaine que Tu es le
seul vrai Dieu. Je crois en Toi et Te vénère ! » Je priais Dieu ainsi en mon cœur,
encore et encore. C’est alors qu’un passage des paroles de Dieu m’est venu à
l’esprit : « La foi est comme un pont à tronc d’arbre unique. Ceux qui se
cramponnent totalement à la vie auront du mal à la traverser, mais ceux qui
sont prêts à se sacrifier pourront traverser sans problèmes » (« Chapitre 6 » de
Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair).
Les paroles de Dieu ont apaisé mes nerfs, et calmé mon cœur souffrant et agité.
Elles m’ont aussi indiqué le chemin de pratique : il n’y a qu’en étant prête à donner
ma vie que je pouvais couvrir Satan de honte et lui faire admettre sa défaite. J’ai
songé au fait que j’avais toujours beaucoup chéri ma chair et considéré que ma vie
était plus importante que tout. Or, Satan connaissait mes faiblesses. Il utilisait donc
la maladie de ma chair pour me nuire et m’attaquer, essayant ainsi de me pousser à
blâmer Dieu et à Le trahir. Après avoir connu les tentations et les nuisances de Satan
à maintes reprises, j’ai compris qu’elles n’étaient que des ruses habiles qu’il
employait pour essayer de m’empêcher de venir devant Dieu, et qu’elles étaient la
façon dont Dieu me testait. J’ai donc fait part à Dieu d’une résolution : « Peu importe
les nuisances de Satan ou les souffrances de ma chair, je conserverai ma foi et Te
suivrai jusqu’au bout ! » Dieu merci, mon mal de tête s’est progressivement dissipé
une fois que je suis devenue prête à témoigner de Dieu, quitte à y laisser ma vie, et
je n’ai pas eu de problème de santé depuis.
Lorsque Satan a essayé, à plusieurs reprises, de me nuire et de me tenter, il est
vrai que ma chair a souffert dans une certaine mesure, mais j’ai le sentiment que tout
cela avait de la valeur et du sens. Par l’expérience de ses tentations, j’ai vu
clairement la laideur du visage diabolique et méprisable de Satan, ainsi que la
véritable souffrance qu’il inflige aux gens. J’ai vu qu’il nous attaquait et nous tentait
par toutes sortes de sournoiseries, profitant même de nos talons d’Achille, s’efforçant
306
en vain de nous faire mal comprendre Dieu et Le blâmer, voire Le trahir et perdre
Son salut des derniers jours. Satan est vraiment mauvais et méprisable ! Au cours
de mes expériences, j’ai toujours senti que Dieu était à mes côtés, qu’Il m’éclairait et
me guidait par Ses paroles, me permettant de comprendre Sa volonté, de percer à
jour les ruses sournoises de Satan et d’avoir la foi de témoigner de Lui ! J’ai
véritablement vu que Dieu exerçait éternellement Sa sagesse selon les fourberies
de Satan. J’ai également pu constater que Dieu nous testait et perfectionnait notre
foi en Lui, ainsi que notre amour pour Lui, par les tentations et les ruses sournoises
de Satan. Je suis vraiment parvenue à apprécier à sa juste valeur l’amour de Dieu,
que je remercie et que je loue !

26. Qui fait obstacle


sur la route du royaume céleste

Par Meng’ai, Malaisie


L’année où mon mari est décédé, j’étais dans un profond désespoir et, en plus
de cela, j’avais le fardeau supplémentaire d’élever mes enfants. L’épreuve s’était
soudain abattue sur ma vie, mais j’avais l’amour du Seigneur avec moi tout le temps
et, avec l’aide de mes frères et sœurs, j’ai surmonté cette période difficile. Pour
récompenser l’amour du Seigneur, j’ai continué à faire des dons et à servir l’Église,
et j’ai fait cela pendant plus de trente ans. Au cours de cette période, j’ai fait
l’expérience de la prospérité de l’Église et vu l’occasion glorieuse de la propagation
de l’Évangile du Seigneur Jésus. J’ai aussi été témoin de désolation et d’impuissance
dans l’Église. Je repensais à l’époque où le Saint-Esprit, au début, commençait à
faire la grande œuvre au sein de l’Église, où nous connaissions la joie et gagnions
beaucoup à écouter la prédication du pasteur. Il y avait de l’amour mutuel entre les
frères et sœurs, exactement comme si nous étions tous une seule famille, et tout le
monde était uni dans la diffusion de l’Évangile et le témoignage rendu au Seigneur.
Plus tard, sans savoir ce qui s’était passé, il n’y a plus eu aucune lumière dans ce
que prêchait le pasteur. C’était comme si tout était la même histoire ancienne
inlassablement répétée, et les croyants ne pouvaient tout simplement rien en obtenir

307
pour se nourrir. Leur foi et leur amour déclinaient graduellement et il y avait de moins
en moins de personnes qui venaient aux réunions. Ceux qui, parmi nous,
participaient au service faisaient aussi seulement semblant. Nous agissions tous
selon les souhaits des gens du ministère et pas du tout en étant au service de Dieu ;
au contraire, nous faisions des efforts devant les autres personnes et essayions de
gagner leur admiration. Je savais que ce genre de service n’était pas conforme à la
volonté de Dieu, et c’était donc très pénible pour moi. Je me sentais également
impuissante, sans savoir comment avancer sur le chemin que j’avais devant moi.
J’espérais d’autant plus que le Seigneur reviendrait aussi tôt que possible, de sorte
que tous ces problèmes soient résolus.
Au moment précis où je ne savais plus quoi faire, en 2016, je me suis renseignée
sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et j’ai lu en grande partie
la parole de Dieu. J’écoutais ce que les frères et sœurs de l’Église de Dieu Tout-
Puissant échangeaient et ce dont ils rendaient témoignage, et j’ai finalement compris
que le Seigneur Jésus était déjà revenu incarné. J’ai appris qu’Il avait déjà exprimé
la parole et accompli l’œuvre du jugement des derniers jours qui commence par la
maison de Dieu pour purifier et sauver complètement l’humanité et amener
l’humanité au royaume céleste. La parole de Dieu Tout-Puissant a éclairci pour moi
le mystère du retour du Seigneur auquel je songeais depuis tant d’années. J’ai
compris que le retour du Seigneur était divisé en deux formes : l’avènement caché
et la venue qui se fait ouvertement. Le Seigneur S’est d’abord incarné en tant que
Fils de l’homme lors de l’avènement caché pour exprimer Sa parole et juger et purifier
l’homme et pour former un groupe de vainqueurs avant les désastres. Quand
adviendront les grandes catastrophes, Il récompensera les bons et punira les
méchants, apparaissant à tous les pays et à tous les peuples. En ce temps-là,
l’œuvre de Dieu incarné au cours de l’avènement caché aura déjà pris fin et tous
ceux qui résisteront à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et la condamneront
subiront les désastres en pleurant et en grinçant des dents. Les frères et sœurs ont
aussi échangé avec moi au sujet de la vérité sur les trois étapes de l’œuvre de Dieu
qui sauve l’humanité, sur la signification de l’incarnation de Dieu et sur la manière
dont Dieu accomplira l’œuvre du jugement dans les derniers jours. J’ai ensuite
compris pourquoi avant, en servant l’Église, nous n’étions pas guidés par Dieu et
308
pourquoi il n’y avait pas de chemin pour nous dans la lecture des Écritures, la prière
et l’étude. J’ai compris pourquoi nous ne ressentions pas la présence du Saint-Esprit.
Dieu avait déjà accompli l’œuvre nouvelle et conclu l’ère de la Grâce, entraînant l’ère
du Règne. Le Saint-Esprit n’œuvrait plus à l’intérieur des églises de l’ère de la Grâce,
donc l’esprit des hommes avait dépéri et s’était assombri, privé de toute joie ou de
toute satisfaction, et ils ne pouvaient pas obtenir de subsistance dans leur vie
spirituelle. C’est grâce aux conseils et aux directives de Dieu que j’étais capable de
reconnaître la voix de Dieu dans la parole de Dieu Tout-Puissant. J’ai joyeusement
accepté l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Après cela, les frères et sœurs
partageaient fréquemment la parole de Dieu Tout-Puissant avec moi via Internet.
Voir les films, les vidéos de danses chorales et les clips musicaux produits par
l’Église de Dieu Tout-Puissant me fournissait une grande subsistance et je remerciais
Dieu du fond du cœur pour m’avoir guidée devant Son trône. Je prenais plaisir à
avoir la parole de Dieu comme berger et à me nourrir d’elle et je suis entrée dans
une vie bienheureuse de face à face avec Dieu.
Un jour, sans crier gare, la femme d’un des pasteurs de l’Église m’a envoyé un
message disant : « Pourquoi as-tu affiché que tu aimais un message publié par
l’Éclair Oriental ? Tu as aussi permis qu’il soit publié sur ta page et agir ainsi va à
l’encontre de la volonté du Seigneur. Si les paroissiens voient le message à propos
de l’Éclair Oriental et commencent à s’intéresser aux paroles de Dieu Tout-Puissant,
ils iront tous faire des recherches sur l’Éclair Oriental. Que sommes-nous censés
faire ? Tu ne peux pas reprendre contact avec les gens de l’Éclair Oriental. Tu
devrais effacer ce contact immédiatement. […] » J’ai répondu : « Les films
évangéliques, les cantiques et les clips musicaux de l’Église de Dieu Tout-Puissant
sont tous plutôt bons et j’en ai retiré beaucoup de choses. Je devrais être à même
d’afficher que je les aime sur Internet ! » Je voulais envoyer d’autres messages à la
femme du pasteur, mais avant même que j’aie fini un autre message, elle a dit
beaucoup de choses en attaquant et en accusant Dieu Tout-Puissant, calomniant
aussi l’Église de Dieu Tout-Puissant. J’ai vu qu’elle n’avait pas du tout à cœur de se
renseigner sur ce grand sujet qu’est le retour du Seigneur, mais qu’elle prononçait
simplement tous jugements et toutes accusations qui lui semblaient convenir. Je ne
voulais discuter de r