Vous êtes sur la page 1sur 9

ABSTRACT

Les plastiques à usage unique, ou plastiques jetables, se sont imposés dans la vie quotidienne des

des étudiants de l'université dans tout le pays. Qu'il s'agisse d'un sac en plastique provenant d'une
épicerie, d'un agitateur

d'un café du matin, d'un conteneur à clapet pour un déjeuner pratique en déplacement, ou même
d'un

une simple paille - ces objets facilement oubliés et jetés commencent à s'accumuler. Malgré

les publicités pour des produits plus durables comme les pailles en métal, les sacs de courses
réutilisables, et

les récipients à café en céramique, les options pratiques en plastique sont toujours utilisées. Malgré
les nouvelles

des articles montrant régulièrement les dégâts causés par la pollution plastique (images de déchets
flottants ou

les tortues de mer blessées viennent probablement à l'esprit), l'apathie à l'égard des questions
environnementales continue

se lever.

L'objectif de ce projet est d'identifier un problème complexe et permanent tel que le problème

de l'utilisation des plastiques à usage unique, d'étudier la question en passant en revue la littérature
sur le sujet, puis

pour répondre à la question par des expériences de conception. Ces expériences sont destinées à
engager un

le public potentiel avec la question des plastiques de nouvelles manières qui peuvent encourager les
changements de comportement

et, à tout le moins, encourager la remise en question des habitudes personnelles. Méthodologie de
l'emballage

le design, la conception de produits, le design d'interaction et la conception de jeux vidéo sont


utilisés pour présenter un message

contre l'utilisation de plastiques à usage unique.


CHAPITRE 1 : INTRODUCTION

1.1 Vue d'ensemble

Relativement parlant, les plastiques à usage unique n'existent pas depuis très longtemps et pourtant
ils

remplissent déjà les décharges et les océans. La santé de la planète suscite des inquiétudes

ainsi que pour la santé de la faune sauvage, du bétail et des hommes qui y vivent. Les plastiques ne

En général, ils se biodégradent, ils se décomposent simplement en plus petits morceaux ou en micro
plastiques. Par conséquent, cette

n'est pas une question qui disparaîtra du jour au lendemain.

1.2 Catalyseur du projet

L'idée de ce projet de thèse est née des méthodes d'enseignement inspirées de

les professeurs de graphisme de l'État de l'Iowa, dont le premier est le professeur Andrea Quam.
Dans

au semestre d'automne 2016, elle a confié à des étudiants la tâche de faire des recherches sur les
questions de qualité de l'eau dans

Iowa, puis en créant une campagne conçue sur la base de cette question. Les composantes doivent
non seulement

sensibiliser à la question, mais doit également indiquer des solutions. C'était ma première
introduction

à utiliser le design pour répondre à des problèmes du monde réel plutôt que de l'utiliser pour des
produits plus commercialisés

des fins.

Au cours du semestre de printemps 2018, un projet confié par le professeur Alex Braidwood a inspiré

Je vais me concentrer exclusivement sur l'utilisation du plastique pour cette thèse. Le projet assigné
consistait à reconcevoir

l'emballage d'un produit choisi par les élèves afin de décourager les consommateurs de

l'acheter. Les pailles ont été le produit choisi et ce dernier est devenu le premier de plusieurs
modèles

des expériences qui ont grandi pour constituer la partie créative de la thèse. Pailles et autres articles
à usage unique

les plastiques dans l'industrie alimentaire sont, à la base, complètement inutiles, nocifs et

non durable. Ils semblaient donc être une cible parfaite pour aborder dans une série d'expériences
2

CHAPITRE 2 : REVUE DE LA LITTÉRATURE

2.1 Définition des plastiques à usage unique

Le programme des Nations unies pour l'environnement définit les plastiques à usage unique comme
tout produit jetable

plastique qui a été conçu pour être utilisé une seule fois. Le plus souvent utilisé dans les emballages
(une cinquantaine

pour cent), les plastiques à usage unique "comprennent, entre autres, les sacs d'épicerie, les
emballages alimentaires, les bouteilles,

pailles, récipients, tasses et couverts" (PNUE, 2018, 2). Les principaux pollueurs de l'environnement,
comme

identifiés par le PNUE, sont les suivants : "mégots de cigarettes, bouteilles de boisson en plastique,
bouteille en plastique

bouchons, emballages alimentaires, sacs d'épicerie en plastique, couvercles en plastique, pailles et


agitateurs, autres types de plastique

sacs, et récipients en mousse à emporter" (vi-vii). Outre les cigarettes, ces articles sont fortement

associés à l'industrie alimentaire. La commodité semble être privilégiée par rapport à la durabilité à
long terme

choix. L'impact de ses choix négatifs n'a pas tendance à avoir une ramification immédiate.

2.2 Types de plastiques

Christopher Rhodes, spécialiste de l'environnement, explique en détail ce que

Le plastique est exactement ce qu'il est et quels en sont les types dans son article intitulé "La
pollution plastique et son potentiel

solutions". Selon M. Rhodes, la plupart des plastiques sont fabriqués à partir d'hydrocarbures
recueillis à partir de pétrole brut

le pétrole et le gaz naturel, bien que les huiles végétales soient de plus en plus courantes. Les
plastiques sont divisés

en deux groupes principaux : ceux qui peuvent être déformés par la chaleur (thermoplastique) et
ceux qui ne peuvent pas

(thermodurcissable). La catégorie des thermoplastiques comprend le polyéthylène (PE), le


polyéthylène téréphtalate

(PET), le polypropylène (PP), le chlorure de polyvinyle (PVC) et le polystyrène (PS) (Rhodes, 2018,
209). La plupart des plastiques à usage unique entrent dans cette catégorie. Par exemple, les
bouteilles de boissons sont

Les sacs d'épicerie sont généralement en PET, les sacs d'épicerie sont généralement en PE ou PVC, les
gobelets et couverts jetables sont en PP ou PS.

2.3 Historique des plastiques à usage unique

On attribue à Alexander Parkes la création du premier plastique synthétique en 1856. Le site

L'invention a continué à être améliorée au cours des décennies suivantes, au fur et à mesure que le
matériau

utilisé pour les pellicules photographiques (Rhodes, 209). En 1941, John Rex Whinfield avait breveté
le PET ; le PP

a été créé en 1951 ; le PS est apparu en 1954 ; dans les années 1960, les bouteilles en plastique
avaient presque

a remplacé les bouteilles en verre sur le marché de masse (211). Dans l'ensemble, il n'a pas fallu

beaucoup de temps pour que les plastiques passent d'une nouvelle invention à quelque chose qui a
complètement pris le dessus

le monde de l'emballage. Actuellement, le plastique est produit en plus grande quantité que près de

tous les autres matériaux et la majeure partie de cette production est à usage unique (PNUE, vi).

2.4 Les plastiques à usage unique et l'environnement

Trop souvent, le plastique à usage unique finit par devenir un déchet qui pollue l'environnement. De
tous les

des déchets plastiques sur la planète, la moitié provient des emballages selon les rapports de la
United

Programme des Nations unies pour l'environnement. Cette organisation a en outre constaté que la
plupart des plastiques

ne pas être correctement recyclé. À la date de rédaction du rapport, en 2018, neuf milliards de
tonnes de

plastique ont été créés. Sur ce total, seuls neuf pour cent ont été recyclés (PNUE, vi). Sur

En plus de ne pas être visuellement agréables, les plastiques dans l'environnement peuvent avoir des
effets négatifs importants.

effets. Il a été observé que les déchets plastiques aggravent les catastrophes naturelles car ils
peuvent bloquer

les voies navigables (vii). Selon les recherches compilées par John Tibbetts, les déchets plastiques
finissent dans les

l'environnement, soit en jetant des déchets, soit en étant transporté par le vent et les cours d'eau à
partir de décharges ouvertes
ou des décharges (Tibbetts, 2015, 91). Le spécialiste de l'environnement Travis Wagner note que les
sacs en plastique

sont la première préoccupation en ce qui concerne les déchets plastiques mis en décharge par la

vent (Wagner, 2017, 5). Même si le plastique est "correctement éliminé" dans une décharge, il faut
encore un

un temps de panne incroyablement long. Il est excessivement lent compte tenu de la quantité
produite

et jeté. Selon un article de Rick LeBlanc, expert en emballages durables, le plastique

Les bouteilles et les sacs en plastique peuvent prendre jusqu'à mille ans pour se décomposer. Le
polystyrène ne se décomposera jamais

biodégradable (LeBlanc, 2018). Les emballages plastiques ont même un impact sur l'agriculture car
les résidus de plastique

s'accumule dans le sol. Selon des chercheurs de l'université de l'État de Washington, une fois que les
niveaux de

La quantité de plastique dans le sol atteint 72 kilogrammes par hectare - des problèmes commencent
à se poser. "La croissance des plantes est

à ces niveaux, et les résidus de plastique accumulés peuvent affecter l'humidité du sol, les nutriments

transport, et salinisation secondaire" (Brodhagen, 2016, 81-82). Les chercheurs notent que de
nombreux

les produits agricoles sont emballés avec des plastiques qui prétendent être biodégradables, mais il
n'y a pas de

norme en place pour la rapidité de leur biodégradation ou même leur dégradation complète ou à

tous. Cela peut conduire à l'enfouissement d'une quantité nocive de plastique dans le sol utilisé pour
la culture de plantes critiques.

les cultures (83).

2.5 Plastiques à usage unique et économie

Non seulement les déchets plastiques dévastent l'environnement, mais ils génèrent également
d'énormes coûts financiers.

des charges, en particulier pour les pays côtiers. En termes de tourisme, "Les avantages économiques
d'une économie à 100

la réduction des débris marins sur les plages a été évaluée à 64,93 dollars par visiteur" (Wagner, 6).
Visiteurs

préfèrent de loin visiter une plage propre plutôt qu'une plage pleine d'ordures - soixante-dix-huit
pour cent

serait en plastique (6). En ce qui concerne le coût du nettoyage de ces déchets plastiques, la région
Asie-Pacifique
La région dépense 1,3 milliard de dollars chaque année. Le nettoyage des côtes européennes coûte
environ 630

millions d'euros (environ 706 millions de dollars) chaque année (PNUE, vii). Il semble qu'il y ait une

une incitation financière importante pour réduire les déchets plastiques, mais la production continue
d'augmenter.

2.6 Plastiques à usage unique et animaux sauvages

La mauvaise gestion et la surproduction de plastiques menacent des centaines d'espèces animales.

Ils sont affectés soit par l'ingestion, soit par l'enchevêtrement. Dans l'océan en particulier, des
animaux tels que

Les tortues de mer et les dauphins sont incapables de distinguer un sac en plastique d'une source de
nourriture comme une méduse.

Il en résulte l'ingestion de plastique, qui peut entraîner des obstructions mortelles des voies
respiratoires ou des

estomacs de ces créatures. Même s'ils survivent à l'ingestion des plastiques, les produits chimiques
toxiques de la

transfert de plastique dans les tissus de leur corps (PNUE,vii). Outre les dauphins et les tortues, plus
de 690

d'autres créatures aquatiques subissent les effets négatifs des déchets plastiques. Même les petits
invertébrés sont

perdre leur maison lorsque les sacs en plastique commencent à envelopper le fond de l'océan
(Wagner, 6). Au fil du temps, les

L'impact de ce plastique jeté s'additionne. Comme les petits poissons ingèrent le plastique et sont
mangés par les plus grands

poisson, l'effet se compose. De plus en plus de matières plastiques et de produits chimiques toxiques
sont introduits dans l'alimentation

chaîne (Tibbetts, 93). Les oiseaux de mer courent un grand risque lorsqu'il s'agit d'ingérer du
plastique. Habituellement, la

Il en résulte une "obstruction intestinale" qui peut souvent être fatale. Les recherches menées par
Wilcox, Sebille et

Hardesty a établi une "base de préoccupation" pour les impacts au niveau des populations sur les
espèces d'oiseaux de mer

(Wilcox, 2015, 11902). Les animaux souffrent et meurent aux mains de cette incontrôlable

la production de plastique, et pourtant il y a très peu de signes de ralentissement de la production.

2.7 Les plastiques à usage unique et l'homme

Jusqu'à présent, aucune étude n'a été menée sur l'impact de la consommation de fruits de mer
contaminées par les plastiques a sur la santé humaine. Cependant, il y a de plus en plus de preuves
d'une

l'impact négatif direct que les plastiques ont sur la santé humaine. Pour commencer, de nombreux
plastiques ont été

identifiées comme contenant des produits chimiques cancérigènes. Le polystyrène, par exemple,
contient deux

cancérigènes : styrène et benzène (PNUE, vii). Ces produits chimiques sont très toxiques et peuvent
endommager plus susceptibles de signaler des symptômes muco-cutanés et respiratoires. Les usines
de recyclage émettent

des composés tels que le benzène, le chloroforme, le méthanol, le tétrachlorure de carbone et le


formaldéhyde

dont on sait qu'ils sont à l'origine des symptômes signalés (Zhao, 2017, 209). Les chercheurs
Srivastava et

Godara explique en détail quels produits en plastique sont les plus dangereux pour la santé humaine,
pourquoi, et

les symptômes qui peuvent se produire. Le plus dangereux, le polycarbonate, n'est heureusement
pas utilisé dans les

la plupart des plastiques à usage unique. Cependant, il recouvre l'intérieur des boîtes de conserve.
Les produits chimiques qui perturbent

la fonction hépatique, augmentent la résistance à l'insuline et endommagent le système


reproducteur et nerveux et

s'infiltrent dans les aliments en conserve (Srivastava, 2013, 12). Cela ne signifie pas pour autant que
les produits à usage unique

Les plastiques sont tout à fait inoffensifs. Le PET, utilisé dans les bouteilles de boissons, peut libérer
du DEHA -a

cancérigène. Le PVC, utilisé dans certains sacs d'épicerie, est connu pour libérer de grandes quantités
de DEHA. PS,

largement utilisé pour les tasses et couverts jetables, est soupçonné de "lixivier des substances
cancérigènes nocives" (13).

Malgré tous les dangers qu'ils représentent pour la santé humaine, la plupart des gens continuent à
utiliser ces produits.

2.8 Interdictions et taxes sur les plastiques à usage unique

Pour lutter contre le problème croissant de la pollution par le plastique, divers gouvernements,
grands et petits

et diverses entreprises ont essayé de mettre en place des stratégies pour réduire la consommation
de plastique. Dans

Dans certains cas, des taxes ont été appliquées et dans d'autres, des interdictions totales ou
partielles ont été mises en vigueur. A partir de
2018, plus de 60 pays ont mis en place des réglementations sur les sacs plastiques et les matériaux
en polystyrène

(PNUE, 65).

Irlande

En 1998, le gouvernement irlandais a estimé que les consommateurs seraient prêts à payer

environ deux cents pour un sac en plastique. Comme leur objectif était de réduire l'utilisation de ces
sacs,

ils fixent la taxe à quinze cents - six fois plus que ce que le consommateur moyen serait prêt à

payer. Avant la fin de l'année, la consommation de sacs en plastique a diminué de 90 %. Cette


initiative a été jumelée7

avec une campagne de sensibilisation du public et les recettes de la taxe ont été envoyées à un Fonds
pour l'environnement

(PNUE, 46-48).

Autriche

En tant que membre de l'Union européenne, l'Autriche devait se conformer à une directive visant à
réduire la

la consommation de sacs en plastique jusqu'à 90 par personne par an au maximum. Toutefois,


l'Autriche

Le gouvernement a décidé d'aller encore plus loin en 2016 et de ramener ce chiffre à 25 par
personne. Le site

L'agence gouvernementale chargée de la protection de l'environnement a signé des accords avec de


grandes

les détaillants pour faire avancer cet objectif. Sur une base volontaire, la plupart des détaillants en
Autriche ont soit arrêté

fournir gratuitement des sacs en plastique ou avoir cessé de les fournir à partir de 2017 (PNUE, 48).

Rwanda

Après qu'une étude menée en 2004 ait conclu que les plastiques "menaçaient les

la production, la contamination des sources d'eau, la mort des poissons et la pollution visuelle", a

Le gouvernement s'est attelé à la résolution de ce problème. La création, l'utilisation et la vente de


sacs en plastique

est devenu strictement interdit en 2008. Des crédits d'impôt ont été accordés aux organisations qui
pouvaient investir dans

le recyclage des plastiques et la création de sacs réutilisables (PNUE, 49).

Kenya
Avant que le Kenya ne promulgue son interdiction, les déchets plastiques constituaient une
préoccupation majeure pour la santé humaine et

le bétail. Selon les vétérinaires de la région, les vaches consomment généralement deux fois et demie

des sacs en plastique en plus d'autres plastiques au cours de leur vie. Le gouvernement kenyan

mettre en place une interdiction des sacs en plastique en 2017 et fixer les amendes pour leur
utilisation à 38 000 dollars ou quatre

ans de prison. Cela a fait de l'interdiction kenyane l'interdiction la plus extrême du plastique au
moment où ce rapport des Nations unies a été

écrit (PNUE, 52).8i

le système nerveux, le système respiratoire et le système de reproduction. Cela peut se produire si


les matériaux

sont mangés ou brûlés à proximité et inhalés (vii). Même lorsque les plastiques sont recyclés au
niveau

il peut encore y avoir certaines conséquences négatives pour la santé humaine. Les chercheurs de
Zhao,

Tsuda, et Doi ont trouvé des preuves que les habitants vivant à proximité d'une installation de
recyclage des plastiques étaient

Vous aimerez peut-être aussi