Vous êtes sur la page 1sur 44

Dynamique 

Des Structures 1
Dynamique Des Structures 1
(
(DDS1) )

Année universitaire 2016/2017, 
A é i it i 2016/2017
Dr BENMANSOUR‐MEDDANE Nassima
1
Dynamique des structures 1

2. Système linéaire à 
2. Système linéaire à
un seul degrés de liberté (SSDDL)

2
SSDDL
1. INTRODUCTION
3
Modèle SSDDL
Modèle SSDDL
Modèle avec une seule possibilité de 
mouvement (déplacement ou rotation)
mouvement (déplacement ou rotation)
Exemples:

4
Pourquoi s’intéresser aux 
Modèle SSDDL

Très utile  pour la modélisation des structures 
plus complexes du génie civil. 

La réponse d’un SSDDL est utilisée pour la 
résolution des SPDDL 

Il peut être efficace dans la modélisation de 
p
systèmes simples.

5
Exemples de systèmes simples 
modélisés en SSDDL
M

EI
• M
M >>> masse de la poutre
>>> masse de la poutre
u • Chargement verticale p(t)
L/2 L/2
appliqué sur M

6
Exemples systèmes simples 
modélisés en SSDDL

7
SSDDL
2 EQUATION DE MOUVEMENT
2. EQUATION DE MOUVEMENT

8
Modèle d’un
Modèle d un SSDDL
SSDDL
Un SSDDL est schématisé par un bloc rigide, de masse M 
connecté à un support par  un élément qui développe une 
éà élé i dé l
force F. 

u(t) : le déplacement horizontal de la masse M. 
(t) l dé l th i t ld l M
F :  Force en fonction du déplacement et de la vitesse de la masse.  
Elle caractérise le comportement du système
Elle caractérise le comportement du système.
p(t): Sollicitation extérieure variable dans le temps.
9
L
Le comportement du système est décrit par:
t td tè t dé it

1. Les forces  de rigidité Fs. 
Les forces qui permettent à la structure  
d’emmagasiner l’énergie potentielle de 
déformation. Ce sont les forces intérieures.

2. Les forces d’amortissement Fd. 
Forces qui permettent la dissipation d’énergie.

10
Force de rigidité ou de rappel Fs
Relation force‐déplacement

Linéaire Non Linéaire

K est la rigidité de la structure [kN/m]


K est la rigidité de la structure [kN/m]
11
Schéma d’un
Schéma d un système linéaire
système linéaire

12
La rigidité de la structure K
La rigidité de la structure K

C’est la force (moment) qui permet d’induire un 
( )q p
déplacement (rotation) unitaire.

C est ll’inverse
C’est inverse du déplacement (rotation) induit
du déplacement (rotation) induit
par une force (Moment) unitaire

13
Rigidité équivalente d’un
Rigidité équivalente d un système
système

14
APPLICATIONS
TD1: Calcul de rigidité
TD1: Calcul de rigidité

15TD
Console Encastré‐libre avec
M
Masse concentrée en extrémité libre
té t é ité lib

16
Console Encastré‐libre avec
Masse concentrée en extrémité libre

17
Poutre simplement appuiée
Masse concentrée à mis travée

18
Systèmes hyperstatiques
Systèmes hyperstatiques

19
Portique
1. Calculer la rigidité équivalente du portique dans le 
cas où il serait soumis à des excitations 
Horizontales. E.I=80,0 106 N.m2; H=3,5 m
g g p p
2. On veut augmenter la rigidité de 20% proposer une 
solution. Plancher infiniment rigide
M

H E.I E.I
3.E.I 3.E.I
1,5.H

Articulations
20
Quels sont les paramètres
de la rigidité ?

• Nature des liaisons de l’élément
• Nature du matériau de l’élément
• Section de l’élément
Section de l élément
• Elancement de l’élément

21
Nature des liaisons
(articulations, encastrement...)

Exemple : la flèche est beaucoup plus importante pour 
les poutres articulées que pour les poutres encastrées, 
p q p p ,

La rigidité est plus élevé pour les encastrements.

22
Inertie des sections
(dans le sens de la sollicitation)
Exemple: I [m4] = (b x h3) /12
h : dimension dans le sens de la sollicitation,
h : dimension dans le sens de la sollicitation,
b : dimension perpendiculaire

La rigidité croît
La rigidité croît avec le
avec le
cube de la dimension de
la section sollicitée.

23
Le matériau
(module de déformation)
E [Mpa]
La rigidité croît avec le module de déformation
La rigidité croît avec le module de déformation
du matériau.

24
La longueur des éléments
La longueur des éléments
L [m]
La rigidité décroît en augmentant la longueur
La rigidité décroît en augmentant la longueur

25
Forces d’amortissement
Forces d amortissement ffd

Dans
a s laa p
pratique,
at que, l'amplitude
a p tude déc
décroît
o t au cou
courss du te
temps
ps et laa masse
asse
retrouve au bout d'un certain temps une position d'équilibre.
Une partie de l'énergie élastique emmagasinée dans le ressort est
dissipée au cours du temps.
temps

Ce phénomène est nommé amortissement 26


Origines d’amortissement
Origines d amortissement
• En amortissement, l’énergie d’un système en
vibration est dissipée p par différents
p
mécanismes.
• Généralement, plusieurs mécanismes 
Généralement plusieurs mécanismes
participent à la fois à la dissipation d’énergie.

27
Origines d’amortissement
Origines d amortissement
• TType de Matériaux: Acier, Béton….
d M té i A i Bét
• Effets thermiques liés au chargement répété du 
matériau, 
matériau
• Frottements internes dans le matériau lors de 
déformation (glissements entre grains dans un 
(g g
assemblage de particules par exemple), 
• Frottement entre les différents éléments de la 
structure portique Murs en maçonnerie
structure: portique, Murs en maçonnerie
• Déformations d'origine plastique.
• Amortisseur physique auquel on peut avoir recours 
Amortisseur physique auquel on peut avoir recours
dans les problèmes d'isolation vibratoire 

28
Modélisation d’amortissement
Modélisation d amortissement
Difficulté de décrire mathématiquement 
q ( p
chaque mécanisme (Sauf cas exceptionnel))

Modélisé d’une façon très simplifiée
Amortisseur visqueux élastique

29
Amortisseur visqueux élastique

C: Constante d’amortissement [kN.s/m]
Vitesse. 
i
30
Modèle SSDDL
Modèle SSDDL

• m: la masse du système [tonnes]
m: la masse du système [tonnes]
• c: l’amortissement du système.[kN.s/m]
• k : la rigidité du système[kN/m]
k l i idité d tè [kN/ ]

31
Forces appliquées un SSDDL
Forces appliquées un SSDDL

Forces de rigidité

Forces d’amortissement
o ces d a o t sse e t

Forces d’inertie

Forces extérieures 
Forces extérieures
P(t) 32
Equation de mouvement
Equation de mouvement
1. Equilibre des forces‐Principe d’Alembert.
2. Principe des travaux virtuels
Principe des travaux virtuels
3. Principe de Hamilton

33
Formulation directe 
Principe d’Alembert
2éme loi de Newton ou  la loi fondamentale de la dynamique:
l id N l l if d l d l d i

La résultante des efforts           = la variation de la quantité de mouvement 

M: Masse du système 
u: le déplacement du système
u: le déplacement du système

C’est l’équilibre de toutes les forces appliquées 
y compris les forces d’inertie 34
Formulation cinématique
Méthode des travaux virtuels 

Partant d’un système en équilibre:

Travaux virtuels des efforts extérieurs
Travaux virtuels des efforts extérieurs
=
T
Travaux virtuels des efforts intérieurs 
i l d ff i éi

Le système subit un déplacement virtuel 
arbitrairement choisi
35
Formulation énergétique 
Principe de Hamilton 
La somme de la variation d’énergie conservatrice et
l’énergie
g non conservatrice p
pour tout intervalle de temps
p
[t1, t2] est nulle.

T: énergie cinétique
T: énergie cinétique
V: énergie potentielle 
Wnc le travail des forces non conservatives 
‐les forces d'amortissement.
l f d' ti t
‐les forces extérieures.
36
Equation d’équilibre dynamique pour un SSDDL
suivant les trois méthodes.
suivant les trois méthodes.
(Tableau)

37
Applications
TD2. Equation de Mouvement
TD2. Equation de Mouvement

38
LL’effet
effet du poids propre
du poids propre

On constante qu
On constante qu’ilil n
n’yy a pas d
a pas d’effet
effet du poids. 
du poids
Cet argument n’est cependant valable que pour des systèmes linéaires.
39
Conclusion
•Quelque soit le SSDDL considéré, l'application de l'une 
ou l'autre
ou l autre méthode permet d
méthode permet d‘écrire
écrire ll‘équation
équation du 
du
mouvement. 

• De façon la plus générale, l’équation de mouvement 
est de la forme d'une équation différentielle de second 
ordre du type:
ordre du type:

44

Vous aimerez peut-être aussi