Vous êtes sur la page 1sur 5

CHAPITRE II SOLLICITATIONS COMPOSEES

II.1 Généralités
Les poutres sont parfois chargées de façon complexe et les sollicitations
engendrées sont appelées sollicitations composées.
Les études de ce type de sollicitations peuvent être effectuées en appliquant le
principe de superposition des effets. Dans le cas général une section peut être
soumise à l’action des six composantes d’efforts internes à savoir (Nx, Ty, Tz,
Mz, My, Mx).
On distingue quatre catégories de sollicitations simples:
 Traction et compression
 Cisaillement
 Torsion.
 Flexion.
Dans ce chapitre on étudiera la combinaison de deux flexions dite flexion
déviée, la combinaison de la flexion déviée avec la traction ou compression
communément appelée flexion composée.

II.2 La flexion déviée :


II.2.1 définition : On entend par flexion déviée ou oblique un mode de
sollicitation pour lequel, dans les sections droites de la barre étudiée existent :
les moments My, Mz et les efforts tranchants Tz et Ty.(Fig.1)
C’est une combinaison de deux flexions planes par rapport aux axes y et z.

Fig.1
Remarque : si les charges extérieures sont inclinées par rapport à l’un des
axes principaux, la décomposition de ce chargement en deux composantes
parallèle aux axes produit une flexion déviée. L’étude de la flexion déviée
revient à décomposer les sollicitations en deux flexions planes suivant les
plans principaux ( (Fig.2)

1
CHAPITRE II SOLLICITATIONS COMPOSEES

Fig.2

II.2.2 contraintes :
A/ contraintes normales :
En flexion déviée, l’expression de la contrainte normale en un point ‘i’ de
coordonnées y et z appartenant à la section droite de la barre étudiée est
donnée par :

Avec :
Iy et Iz : moments d’inertie principaux de la section droite de la poutre
suivant y et z.
My et Mz : sont les moments fléchissant par rapport aux axes y et z
respectivement.
B/ Contraintes Normales Maximales :
Les contraintes normales atteignent les valeurs maximales pour les points les
plus éloignées de l’axe neutre, avec :
𝑴𝒁 𝑴𝒚
 𝒎𝒂𝒙 = 𝒀𝒆 + 𝒁𝒆
𝑰𝒁 𝑰𝒀
Ye et Ze sont les coordonnées des points les plus éloignées de l’axe neutre.
C/ Axe Neutre : L’axe neutre est l’ensemble des points pour lesquels la
contrainte σ est nulle. L’axe neutre, a pour équation :

2
CHAPITRE II SOLLICITATIONS COMPOSEES

L’axe neutre alors est un droit passant par le centre de gravité de la section.

FIG.3

L’angle faisant l’axe neutre avec l’axe des Z est definit par :

D/ Contraintes Tangentielles :
La contrainte tangentielle en chaque point appartenant à la section ‘S’en
flexion déviée se calcule comme suit :
Dans une poutre sollicitée en flexion simple les contraintes
tangentielles s’expriment comme suit:
𝝉 = √𝝉𝒙𝒚𝟐 + 𝝉𝒙𝒛𝟐
Avec :
𝑻𝒀 .𝑺𝟏𝒚 𝑻𝒀 .𝑺𝟏𝒛
𝝉𝒙𝒚 = et 𝝉𝒙𝒛 =
𝑰𝒛.𝒃(𝒚) 𝑰𝒚.𝒃(𝒛)

où :
S1y : moment statique de la surface située au-dessus de la coordonnée y et par
rapport à l’axe z .
𝑺𝟏𝒛 : Moment statique de la surface située au-dessus de la coordonnée z et par
rapport à l’axe y.

3
CHAPITRE II SOLLICITATIONS COMPOSEES

b(y) : largeur de la fibre étudiée correspondant à la coordonnée y de la poutre


par rapport à l’axe (Gz).
b(z) : largeur de la fibre étudiée correspondant à la coordonnée y de la poutre
par rapport à l’axe (Gz).

II.2.3 critère de résistance :


En flexion déviée, le dimensionnement ou la vérification se font comme suit :
1. |𝝈𝒎𝒂𝒙| ≤ [𝝈𝒂𝒅𝒎 ] si [𝝈𝒂𝒅𝒎 ] 𝒕𝒓𝒂𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 = [𝝈𝒂𝒅𝒎 ] 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒓𝒆𝒔𝒔𝒊𝒐𝒏 = [𝝈𝒂𝒅𝒎 ]
2. 𝝈𝒎𝒂𝒙+ ≤ [𝝈𝒂𝒅𝒎 ] 𝒕𝒓𝒂𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 et |𝝈𝒎𝒂𝒙|− ≤ [𝝈𝒂𝒅𝒎 ] 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒓𝒆𝒔𝒔𝒊𝒐𝒏 si
[𝝈𝒂𝒅𝒎 ] 𝒕𝒓𝒂𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 ≠ [𝝈𝒂𝒅𝒎 ] 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒓𝒆𝒔𝒔𝒊𝒐𝒏
3. 𝝉𝒎𝒂𝒙 

II.3 La flexion composée :


II.3.1 Définition :
Une poutre est dite soumise à la flexion composée, si elle est soumise à
l’action simultanée de la flexion simple ou déviée et la traction (ou
compression). Ce mode de sollicitation est appelé aussi une flexion et traction
(ou compression).
Dans le cas général, une section droite ‘S’de la barre étudiée est soumise
à l’action commune de la traction (ou compression) et des flexions planes par
rapport aux axes y et z. Donc, dans une section droite de la poutre, il existe les
efforts : (My, Tz), ( Mz, Ty) et Nx (Fig.4)

Fig. 4

4
CHAPITRE II SOLLICITATIONS COMPOSEES

II.3.2 Calcul des contraintes :

A/Contraintes normales : La contrainte normale en chaque point ‘i’


appartenant à la section ‘S’est donnée par :

𝑵𝒙 𝑴𝒁 𝑴𝒚
𝒙= + 𝒚𝒊 + 𝒛𝒊
𝑺 𝑰𝒁 𝑰𝒀
B/ Equation de l’axe neutre :
L ’ a x e n e u t r e e s t u n e l i g n e d ’i n t e r s e c t i o n d e d e u x p l a n s d u
d i a g r a mme d e s c o n t r a i n t e s n o r ma l e s e t d e l a s e c t i o n d r o i t e d e
la barre, et dont l’équation est donnée par :
𝒙=𝟎
𝑵𝒙 𝑴𝒁 𝑴𝒚
𝟎= + 𝒚𝒏 + 𝒛𝒏
𝑺 𝑰𝒁 𝑰𝒀
o u : yn , z n s o n t l e s c o o r d o n n é e s d e l ’ a x e n e u t r e .

C / Co n t r a i n t e s T a n g e n t i e l l e s :
O n a p p l i q u e l e s mê me s f o r mu l e s d e l a f l e x i o n d é v i é e d e c a l c u l
de contraintes tangentielles.

C / Ca l c u l à l a r é s i s t a n c e
• Le calcul à la résistance se fait selon les étapes considérées en flexion déviée.
• Les contraintes normales sont maximales pour les points les plus éloignés de
l’axe neutre.
• La vérification du flambement est nécessaire si N est un effort de
compression.

Vous aimerez peut-être aussi