Vous êtes sur la page 1sur 39

Autoclaves par Frank Weithöner

Tous les instruments chirurgicaux qui sont en contact avec des plaies
ouvertes ou qui pénètrent dans le corps d'un patient doivent être
stériles. Par conséquent, tous les instruments et matériels chirurgicaux
doivent être stérilisés avant la chirurgie. La machine qui effectue la
stérilisation est appelée autoclave ou stérilisateur . Si la stérilisation ne
se produit pas ou se produit de manière insuffisante, il en résulte des
infections potentiellement mortelles. Pour cette raison, l'autoclave est l'un
des équipements les plus importants d'un hôpital.
L'autoclave médical à vapeur est un appareil qui utilise de la vapeur sous
pression à haute température pour stériliser les instruments
médicaux. Bien qu'il existe encore d'autres méthodes de stérilisation, par
exemple la chaleur sèche, le gaz (oxyde d'éthylène) ou le rayonnement
gamma, la stérilisation à la vapeur chaude est la méthode la plus
courante. L'utilisation est simple, rapide, rentable et respectueuse de
l'environnement. L'article suivant fait référence à l'autoclave à vapeur.

Stérilisation
La stérilisation est l'élimination de tous les micro-organismes, bactéries,
virus et champignons transmissibles de la surface d'un instrument. Ceci
est différent de la désinfection, où seuls les organismes sont éliminés par
un désinfectant et ne sont pas complètement éliminés.
En général, tout instrument qui pénètre dans le corps doit être
stérilisé. Cela comprend tous les instruments chirurgicaux, implants,
cathéters, seringues, aiguilles, pansements et autres.
Une stérilisation adéquate des instruments est cruciale pour prévenir la
transmission du VIH.
La stérilisation est possible avec de l'air chaud, des produits chimiques ou
des radiations, mais la méthode la plus courante est l'utilisation de vapeur
chaude, qui tue tous les organismes. Cette méthode est simple et peu
coûteuse à réaliser.
Pour une stérilisation à la vapeur, des températures supérieures à 110 ° C
sont nécessaires, ce qui nécessite l'application de la vapeur dans une
chambre sous pression. Le temps de stérilisation dépend de la
température. Plus la température est élevée, plus les instruments
deviennent stériles rapidement.

Types d'autoclaves
Tous les autoclaves à vapeur ont une chambre métallique pour résister à
la haute pression et à la température. Une porte ou un couvercle massif
qui est verrouillé pendant le fonctionnement maintient la chambre
fermée. La chambre est chauffée par un élément chauffant
électrique. Dans les endroits sans alimentation électrique, les autoclaves
chauffés au gaz ou au carburant sont courants.
Pour garantir le bon fonctionnement d'un autoclave, la machine dispose
d'une température et / ou d'un manomètre et souvent d'une minuterie
intégrée.
Les autoclaves modernes sont tous contrôlés électroniquement. L'unité de
contrôle contrôle la température, la pression et le temps et surveille
toutes les fonctions de sécurité.
Les autoclaves hospitaliers sont disponibles avec des capacités de
chambre de 5 l à 900 l. Les plus petits et les plus simples fonctionnent
manuellement et sont chauffés par une cuisinière électrique ou à gaz
normale. Les grands autoclaves stationnaires sont entièrement contrôlés
automatiquement et nécessitent une alimentation triphasée et une
installation d'alimentation en eau.

Type d'autocuiseur
L'autoclave le plus simple d'une capacité de 5 à 25 l est le type
autocuiseur. C'est la version petite et portable d'un autoclave
vertical. Habituellement, il est chauffé par un élément chauffant électrique
intégré, mais parfois il est livré sans chauffage. Cette version est chauffée
comme un autocuiseur sur une cuisinière à gaz. Il est fait pour les régions
éloignées sans électricité.
L'autoclave de type autocuiseur a une soupape de sécurité, une soupape
de décharge, un manomètre et un thermomètre. Les plus simples et les
moins chers sont livrés même sans joint en caoutchouc dans le
couvercle. Le processus de stérilisation doit être contrôlé manuellement
par l'utilisateur. Ce type est simple, fiable et presque indestructible et très
courant dans les petits hôpitaux et les petits centres de santé.
Verticale
L'autoclave vertical est un top-loader stationnaire d'une capacité de 60 l -
100 l. La construction est simple et robuste. L'autoclave vertical est
souvent à double paroi avec des manomètres, un thermomètre, un tube
d'inspection du niveau d'eau et une minuterie mécanique. Les autoclaves
verticaux plus grands nécessitent une installation électrique triphasée.

Dessus de la table

Les autoclaves de table ont


une capacité de 20 à 80 l. Bien qu'il n'ait qu'une petite capacité, le dessus
de table est l'autoclave le plus courant. On le trouve là où des instruments
chirurgicaux sont nécessaires: par exemple dans les maternités, les
laboratoires et chez le dentiste.
Les autoclaves de table modernes sont entièrement contrôlés
automatiquement et sont souvent livrés avec une pompe à vide et un
programme de séchage pour sécher les marchandises après stérilisation.
Les plateaux de table sont conçus pour une utilisation à chargement
frontal et fournissent différents plateaux pour les instruments
chirurgicaux. Ils ont également une serrure de sécurité pour la porte et un
réservoir d'eau.

Stationnaire

Les autoclaves stationnaires sont de


grandes machines automatisées ou semi-automatisées, construites pour
toutes sortes d'utilisations: instruments, liquides, vêtements et même
pour la stérilisation des déchets. Ils sont disponibles avec des capacités
allant jusqu'à 800 l. Les autoclaves stationnaires sont normalement situés
dans le service de traitement stérile (SPD) d'un hôpital. Souvent, les
autoclaves ont deux portes, une porte avant et une porte arrière et sont
positionnés entre deux pièces, une zone stérile et une zone non stérile.
Les autoclaves stationnaires nécessitent une plomberie et une installation
électrique triphasée.

Le principe de la stérilisation à la vapeur


Le point d'ébullition de l'eau est de 100 ° C (212 ° F). Cela signifie que
l'eau ne peut pas être chauffée au-dessus de 100 ° C. Un chauffage
supplémentaire crée de la vapeur mais n'augmente pas la température de
l'eau. Ce n'est que lorsque l'eau est chauffée dans un récipient fermé qu'il
est possible d'atteindre des températures plus élevées. Ensuite, la vapeur
d'eau crée une pression dans le récipient. Avec l'augmentation de la
pression, le point d'ébullition de l'eau augmente également. La
température dépasse 100 ° C et peut ensuite être utilisée pour la
stérilisation.

Température et temps
Pour la stérilisation, une température minimale de 110 ° C (230 ° F) est
nécessaire. Plus la température est élevée, plus le temps nécessaire pour
stériliser les objets est court. En pratique, 121 ° C (250 ° F) et 134 ° C
(273 ° C) sont définis comme les températures de stérilisation standard
pour les autoclaves hospitaliers.
Important:   les températures de l'eau et de la
vapeur de 121 ° C ou 134 ° C ne peuvent être
atteintes que
                   sous pression.

La stérilisation dépend de la température et du temps. Plus la


température est élevée, plus le temps de stérilisation est court.
Pression relative et pression absolue
C'est confus. La pression atmosphérique au niveau de la mer est par
définition de 1 bar (1013 mbar). C'est la pression vraie ou absolue . Le
vide parfait est selon cette définition 0 bar. Mais nos manomètres pour
applications techniques affichent toujours 0 bar à la pression de l'air
ambiant. Nous utilisons une définition différente, que l'on appelle
la pression technique ou la jauge de pression . Notre point zéro est la
pression atmosphérique normale au niveau de la mer. Cela signifie qu'une
pression manométrique de 0 bar est égale à 1 bar de pression
absolue. C'est pourquoi nous devons être prudents et faire une distinction
claire entre la pression absolue et la pression relative. Exemple

: 0 bar d'un manomètre nous montre qu'une cuve n'est pas sous
pression. Mais la pression absolue est de 1 bar. Une lecture de 2 bar
affichée sur un manomètre d'un autoclave correspond à une pression
absolue de 3 bar.
Mais dans la pratique , ce fait est pas vraiment pertinent pour nous parce
que nous sommes seulement intéressés par la jauge de pression ou dans
le changement de pression. Nous voulons connaître la différence de
pression entre un récipient sans pression et un récipient sous pression.
Remarque:   Nous, techniciens, parlons de la
pression relative, de la pression technique.

Pression et température
Dans un récipient fermé, la pression et la température augmentent
lorsque le récipient est chauffé. Lorsque la température atteint le point
d'ébullition (100 ° C), de la vapeur commence à être générée. Cette
vapeur crée une pression. Plus la pression est élevée, plus la température
monte dans le récipient. La pression et la température sont
interdépendantes. Il n'est pas possible qu'une valeur augmente sans
l'autre.
À 121 ° C, la pression est toujours de 1 bar et si la pression atteint 2 bar,
la température est toujours de 134 ° C. Ainsi, il suffirait de ne regarder
qu'un mètre pour savoir si l'autoclave fonctionne correctement, le
manomètre ou la température. Mais en pratique, la plupart des autoclaves
ont les deux, un manomètre et un thermomètre.

Pression à haute altitude


La pression atmosphérique change avec l'altitude. Au niveau de la mer,
elle est de 1013 mbar (pression absolue) mais elle diminue à plus haute
altitude. Cela signifie également qu'en altitude, l'eau atteint le point
d'ébullition plus tôt. Il bout à une température inférieure à 100 ° C.
Cela a également des conséquences pour un autoclave lorsque l'autoclave
est contrôlé en pression et non en température. Lorsqu'un autoclave à
pression contrôlée à haute altitude atteint le réglage de 1 bar (pression
relative) et s'éteint, la température n'a pas atteint 121 ° C. Les
instruments dans le stérilisateur ne deviendront pas stériles.
Pour les stérilisateurs à pression contrôlée, nous devons augmenter la
limite de pression afin d'atteindre la température de stérilisation
nécessaire. Si cela n'est pas possible, le temps de stérilisation doit être
plus long.

Altitude et pression
Lorsque l'autoclave est contrôlé par pression et que la soupape de
pression ne peut pas être ajustée, cela doit être fait conformément au
tableau suivant.

Altitud Pression Températur Compensatio Températur Compensatio


e atmosphériqu e à 1 bar n de pression e à 2 bar n de pression
e absolue
0m 1,0 bar 121 ° C +0,0 bar 134 ° C +0,0 bar
1 000 0,9 bar 118 ° C +0,2 bar 132 ° C +0,1 bar
m
2 000 0,8 bar 117 ° C +0,4 bar 131 ° C +0,2 bar
m
3 000 0,7 bar 115 ° C +0,6 bar 130 ° C +0,3 bar
m
4 000 0,6 bar 114 ° C +0,7 bar 129 ° C +0,4 bar
m

Altitude et heure
Lorsque l'autoclave est contrôlé par pression et que la soupape de
pression ne peut pas être ajustée, le temps de stérilisation doit être
prolongé conformément au tableau suivant.

Altitude Température Temps de Température Temps de


à stérilisation à stérilisation
1 bar 2 bar
0 m 121 ° C 20 min 134 ° C 3 min
À 500 m 120 ° C 25 min 133 ° C 10 minutes
1 000 m 119 ° C 25 min 132 ° C 10 minutes
1 500 m 118 ° C 30 minutes 132 ° C 10 minutes
2 000 m 117 ° C 35 min 131 ° C 10 minutes
2 500 m 116 ° C 40 min 131 ° C 10 minutes
3 000 m 115 ° C 45 min 130 ° C 10 minutes
3 500 m 114 ° C 50 min 129 ° C 10 minutes
4 000 m 114 ° C 50 min 129C 10 minutes

Exemple 1 : à Arusha, en Tanzanie, l'altitude est de 1 500 m au-dessus du


niveau de la mer. Un autoclave à pression contrôlée atteindrait déjà le
réglage de 1 bar (121 ° C) à 117,5 ° C. Si l'utilisateur exécutait le
programme normal à 121 ° C, les instruments ne seraient pas
stériles. Soit le technicien doit régler la soupape de pression à 1,3 bar,
soit si cela n'est pas possible, l'utilisateur doit prolonger le temps de
stérilisation à 30 min.

Exemple 2 : à La Paz, en Bolivie, l'altitude est de 4 000 m. Ici, nous


n'obtenons une température de 114 ° C que lorsqu'un autoclave à
pression régulée éteint l'élément chauffant. Afin de rendre les instruments
stériles, le «cycle à 121 ° C» doit durer 50 minutes au lieu de 20 minutes
ou le technicien ajuste la soupape de pression à 1,7 bar.
Principe de fonctionnement
Le principe de fonctionnement des autoclaves à vapeur est toujours le
même. La différence est le contrôle. Les autoclaves manuels sont simples
et robustes mais l'utilisateur doit toujours être présent. Les autoclaves
entièrement contrôlés électroniquement sont faciles à utiliser mais plus
difficiles à réparer.

Principe de fonctionnement d'un autoclave simple (type à pression, vertical)


L'eau est chauffée dans la chambre. À 100 ° C, de la vapeur se développe
et après un court laps de temps, la pression augmente, le point
d'ébullition de l'eau augmente ainsi que la température ( phase
de chauffage ).
Lorsque la pression ou la température prédéfinie est atteinte, l'élément
chauffant est désactivé, soit par un thermostat, soit par un
pressostat. Dans les autoclaves à commande électronique, une pression
ou un capteur de température délivre un signal au tableau de commande.

À ce stade, la phase de stérilisation commence. Ensuite, la température


baisse un peu et l'élément chauffant se rallume. De cette manière, la
température est maintenue stable. En même temps, une minuterie
démarre et après le temps réglé, l'autoclave s'éteint complètement. Le
processus de stérilisation est maintenant terminé (phase de séchage ), la
vanne de sortie s'ouvre et libère la vapeur. Les articles de stérilisation
restent un peu plus longtemps dans la chambre et la chaleur radiante de
la chambre sèche les articles.
Important:   le temps de stérilisation ne commence
que lorsque la température de stérilisation
                  (121 ° C ou 134 ° C) est atteinte.
Pompe à vide
Malheureusement, le processus de stérilisation n'est pas si simple. Dans la
pratique, les articles à stériliser ne sont pas emballés séparément mais
dans des emballages enveloppés de vêtements. Lorsque les emballages
sont trop serrés, la vapeur ne peut pas pénétrer partout. Des zones d'air
plus froid apparaissent et les articles ne deviennent pas stériles.
En outre, certains instruments chirurgicaux sont constitués de pièces
individuelles. Dans les joints et les espaces entre les pièces, de petites
bulles d'air avec de l'air frais restent et empêchent la vapeur chaude de
pénétrer (par exemple les joints de ciseaux) et les articles ne deviendront
pas stériles.
Les autoclaves simples qui utilisent simplement la vapeur pour pousser
l'air froid hors de la chambre (déplacement par gravité) ont des problèmes
pour atteindre les zones d'air froid dans les packs entre les
instruments. Ici, une pompe à vide supplémentaire aide. Avant le début
du processus de stérilisation, la pompe à vide aspire l'air des emballages
et les bulles d'air isolantes disparaissent (pré-vide). Ensuite, le processus
de stérilisation est lancé par l'unité de contrôle.
Plus tard, lorsque l'autoclave a terminé la stérilisation, la pompe à vide est
à nouveau utilisée pour aspirer la vapeur avant que la porte puisse être
ouverte (post-vide). De cette façon, les emballages sont parfaitement
secs.

Principe de fonctionnement d'un autoclave sous vide automatisé


Après la mise en marche du stérilisateur, la pompe à vide aspire l'air hors
de la chambre fermée. Un vide se développe, la pression dans la chambre
est négative ( phase d' élimination de l'air ). Puis la pompe s'arrête, la
soupape d'admission s'ouvre et l'air filtré pénètre dans la chambre ainsi
que l'eau distillée du réservoir.
La pression est à nouveau de 0 bar. La vanne se ferme et le chauffe-eau
commence à chauffer. La température dans la chambre fermée augmente
lentement. En attendant, la pompe à vide crée encore plus de vide
( évacuation de l'airphase) qui aspire l'air emprisonné hors des packs de
stérilisation. Après quelques minutes, le point d'ébullition de l'eau est
atteint et la pompe à vide s'éteint complètement. Maintenant, la vapeur
est créée. La vapeur augmente et crée une pression. Sous pression, le
point d'ébullition commence à se déplacer et la température augmente
( phase de chauffage ). Après quelques minutes supplémentaires, la
température ou la pression préréglée est atteinte et le chauffage est
éteint.
La période de stérilisation commence maintenant et la minuterie
démarre. Le temps préréglé qui est lié à la température (20 minutes à 121
° ou 3 minutes à 134 °) est décompté. Un capteur de température ou de
pression contrôle l'ensemble du processus et laisse le réchauffeur
redémarrer lorsque la température baisse ( phase de stérilisation ).
Lorsque le processus de stérilisation est terminé, une vanne de sortie
s'ouvre et de la vapeur est libérée de la chambre, se condense dans un
condenseur spécial et l'eau chaude retourne dans le réservoir. La
température dans la chambre diminue. Désormais, la pompe à vide
soutient le processus de séchage en aspirant la vapeur hors de la chambre
( phase de séchage ).
Parfois, un chauffage de chambre spécial est activé en plus afin
d'améliorer le processus de séchage.

La qualité d'eau
La qualité de l'eau est très importante pour l'utilisation des autoclaves. En
principe, seule de l'eau distillée ou de l'eau déminéralisée doit être utilisée
car l'eau doit être pure et exempte de tout minéral.
Mais souvent, l'eau du robinet est utilisée, ce qui pose de graves
problèmes. L'eau du robinet laisse des dépôts sur les composants de
l'autoclave et les articles de stérilisation. Les surfaces des instruments
chirurgicaux sont détruites après un certain temps et les valves et la
tubulure de l'autoclave sont bloquées ou endommagées. Sur les éléments
chauffants, une couche de chaux se forme qui devient de plus en plus
épaisse. Un jour, l'élément chauffant ne pourra pas conduire suffisamment
la chaleur et l'élément chauffant brûlera.

Afin d'éviter tous ces problèmes, seule de


l'eau distillée doit être utilisée. Le technicien hospitalier doit s'assurer que
seule de l'eau distillée est utilisée et doit vérifier la qualité de l'eau de
temps à autre. L'instrument nécessaire pour un tel test d'eau est le
conductimètre. Il est également vendu comme accessoire d'aquarium et
n'est pas cher.
Lorsque l'eau distillée n'est pas disponible, l'eau potable est parfois une
alternative lorsqu'elle ne contient pas de minéraux. Dans certains
endroits, l'eau potable est traitée par des usines d'osmose inverse. Dans
ce cas, vous pouvez également prendre cette eau potable. Mais ici aussi,
vous devez d'abord tester l'eau avec un conductimètre.
Une autre alternative est l'eau de pluie filtrée. L'eau de pluie est en
principe exempte de minéraux et donc parfaite pour un autoclave.

Utilisation de l'autoclave
L'utilisateur doit être formé à l'utilisation correcte de l'autoclave. Ils
doivent savoir comment exécuter les différents programmes de
stérilisation et comment nettoyer l'autoclave après utilisation. Cette
instruction d'utilisation d'un autoclave doit être donnée par le technicien
hospitalier à l'aide du manuel d'utilisation.
Mais à côté de l'utilisation correcte de la machine, la préparation des
produits de stérilisation est encore plus importante. Le nettoyage et
l'emballage doivent suivre des directives internationales strictes et doivent
être effectués uniquement par du personnel qualifié. La réalisation d'une
telle formation des utilisateurs n'est cependant pas la tâche du technicien
hospitalier.
Précautions d'utilisation et d'entretien
Soyez très prudent lors de l'utilisation et de l'entretien d'un autoclave. Les
autoclaves génèrent une chaleur extrême et une pression élevée. Les
autoclaves simples n'ont que peu ou pas de protection thermique autour
de la chambre.
Ne placez pas de papier, de carton, de plastique ou de liquides
inflammables à côté d'un autoclave.
L'opération doit suivre exactement le manuel d'utilisation du fabricant.
De plus, tenez toujours compte des précautions de sécurité suivantes:

  1. Assurez-vous que la chambre est remplie de suffisamment d'eau.


  2. Vérifiez si le joint de la porte est en place et si la porte est fermement
verrouillée avant de démarrer l'
        autoclave.
  3. Après la stérilisation, assurez-vous que l'autoclave est éteint.
  4. Assurez-vous que la chambre est sans pression et refroidie avant
d'ouvrir la porte.
  5. Ouvrez lentement la porte, en gardant la tête, le visage et les mains
éloignés de l'ouverture.
  6. Attendez au moins 30 secondes après avoir ouvert la porte avant
d'atteindre ou de regarder dans l'
        autoclave.
  7. Retirez les solutions de l'autoclave lentement et doucement. Certaines
solutions peuvent déborder
        lorsqu'elles sont déplacées.
  8. Nettoyez immédiatement tout déversement.
  9. Le personnel hospitalier doit signaler immédiatement tout
dysfonctionnement ou accident.

Manuel de l'Utilisateur
L'utilisation de l'autoclave doit être strictement respectée conformément
au manuel d'utilisation. Un exemplaire du manuel d'utilisation doit être
présenté dans le service où fonctionne l'autoclave et un exemplaire doit
être disponible dans l'atelier.
Il est également judicieux de créer un «Quick User Chart», un tableau des
tâches d'une page contenant les informations les plus importantes pour
l'opérateur. De plus, le numéro de téléphone du technicien hospitalier ne
doit pas manquer. Cette instruction peut être laminée dans du plastique et
suspendue près de l'autoclave.
Utilisation d'un autoclave vertical
Voici un exemple d'utilisation d'un autoclave vertical standard. Chaque
étape a une influence sur la qualité de la stérilisation. Toute erreur
entraîne des emballages non stériles ou humides.

  1. Remplissez l'autoclave avec la bonne quantité d'eau distillée.


  2. Placez une bande indicatrice Bowie-Dick au centre de la
charge. (voir ↓ Test Bowie-Dick )
  3. Chargez l'autoclave avec les packs. Ne surchargez pas. Les paquets ne
doivent pas toucher la
        paroi de la chambre .
  4. Fermez bien le couvercle.
  5. Ouvrez la vanne de sortie d'air pour que l'air puisse s'échapper lors du
chauffage de l'autoclave.
  6. Chauffez l'autoclave.
  7. Une fois que l'eau bout et que tout l'air froid s'est échappé, fermez la
vanne de sortie d'air.
  8. Après quelques minutes, lorsque la pression a atteint 1 bar (15 psi),
réduisez le feu et démarrez
        la minuterie. Le temps de stérilisation est indiqué dans le tableau ↑
Température et durée .
  9. Lorsque le temps de stérilisation est terminé, éteignez l'autoclave ou
l'alimentation en gaz et laissez l'
        autoclave refroidir. À 80 ° C, la soupape de purge peut être ouverte
et ensuite le couvercle. Cette
        étape peut différer d'un fabricant à l'autre.
 10. C'est une bonne idée de conserver les packs dans l'autoclave chaud
pendant un certain temps afin que les
        packs puissent mieux sécher.

Nettoyage par l'utilisateur


Un autoclave doit être parfaitement propre à tout moment. Ce sont les
opérateurs qui sont responsables de l'état des autoclaves. En collaboration
avec le technicien hospitalier, ils devraient réfléchir à une procédure et à
un calendrier appropriés. Ce plan doit être adapté à la situation sur
place. Si la qualité de l'eau n'est pas parfaite et que la technique de
nettoyage de l'utilisateur n'est pas non plus suffisante, l'autoclave doit
être nettoyé plus souvent.
Une procédure typique de nettoyage est la suivante:

Quotidiennement (par l'utilisateur)


  1. Retirez et nettoyez le tamis de sortie sous l'eau courante.
  2. Nettoyez la chambre à l'aide d'un chiffon. N'utilisez pas de nettoyants
abrasifs ou de laine d'acier, car ils
        rayeraient la surface et augmenteraient la corrosion.
  3. Nettoyez les plateaux ou les paniers avec un nettoyant multi-usages
et un chiffon.
  4. Nettoyez les joints de la porte ou du couvercle avec un chiffon et
vérifiez les défauts.
  5. Effectuez un test de performance en utilisant des bandelettes
indicatrices (voir ↓ Bowie-Dick-test ).

Hebdomadaire (par l'utilisateur)


  1. Rincer le drain de la chambre pour le garder exempt de résidus.
  2. Retirez le tamis de sortie. Versez 1 litre de nettoyant multi-usages et
d'eau chaude dans le
        drain avec un entonnoir. Rincer le drain avec 1 litre d'eau
chaude. Nettoyez le tamis avec un
        nettoyant multi- usage et remettez-le en place.
  3. Faites un test de performance en utilisant des bandes indicatrices.

Test de Bowie-Dick
Nous, techniciens, vérifions la température et le temps de stérilisation
pour nous assurer que l'autoclave répond aux conditions techniques du
processus de stérilisation.
Un test de performance fait plus, il montre si tout le processus de
stérilisation a réussi, si les emballages ont été correctement emballés et
l'autoclave pas trop rempli.
Un tel test est effectué avec des bandes ou du ruban indicateur et est
appelé test Bowie-Dick.
Selon les normes internationales, le test Bowie-Dick doit être effectué
chaque jour par l'opérateur de l'autoclave.
A cet effet, une bandelette réactive est placée au centre de la charge et le
cycle de stérilisation démarre. Après la stérilisation, un changement de
couleur indique si le stérilisateur fonctionne correctement ou non. Un test
échoué peut être le résultat d'un autoclave défectueux ou, et c'est plus
probable, d'un autoclave trop rempli ou mal emballé.
Lorsqu'un test Bowie-Dick échoue et que l'opérateur ne trouve pas de
problème d'emballage, le technicien hospitalier doit venir faire un contrôle
technique. Ensuite, la température de stérilisation et le temps doivent être
mesurés.
Faire un test Bowie-Dick dans l'atelier après un entretien ou une
réparation est inutile car nous faisons fonctionner l'autoclave vide et un
test Bowie-Dick passera toujours.
En plus du test Bowie-Dick quotidien, un test plus précis avec des
indicateurs biologiques doit être effectué deux fois par an. Ces indicateurs
doivent être envoyés pour analyse à un laboratoire certifié.
Validation
Une validation autoclave va encore plus loin. Une validation surveille
l'ensemble du processus de stérilisation, du nettoyage et de l'emballage
au processus de stérilisation et au déballage. Il couvre également des
questions techniques comme la mesure de la température de stérilisation
mais principalement les aspects organisationnels.
Pour la validation, les normes nationales ou internationales s'appliquent.

Problèmes courants lors de l'utilisation


Pendant le processus de stérilisation, des problèmes peuvent
survenir. Voici les plus courants:

Matériel humide après stérilisation


Ce n'est probablement pas un problème technique. Il est plus probable
que l'autoclave soit surchargé, que la valve de purge d'air n'ait pas été
complètement ouverte, que la porte n'ait pas été brièvement ouverte
après la stérilisation, ou que les emballages soient trop près du mur, etc.
Cependant, la seule manière correcte d'atteindre le Le meilleur résultat de
séchage est décrit dans le manuel d'utilisation et l'opérateur doit suivre
ces instructions.
Fondamentalement, la vapeur humide doit être libérée de la chambre
après la stérilisation. Si cela ne se produit pas, la vapeur se condense,
devient de l'eau et les produits de stérilisation deviennent humides. Une
procédure typique pour améliorer le séchage est que l'utilisateur ouvre
brièvement la porte après la stérilisation afin que la vapeur puisse
s'échapper et ensuite laisser la porte entrouverte.
Mais ce n'est qu'une possibilité. Il n'y a pas de méthode parfaite
générale. Chaque autoclave est différent. Veuillez donc lire le manuel
d'utilisation!

Porte verrouillée après une panne de courant


Après une panne de courant, de nombreux autoclaves à commande
électronique sont réinitialisés et ne peuvent pas continuer le cycle de
stérilisation. La chambre est sous pression, contient de la vapeur chaude
et de l'eau chaude et la porte est verrouillée par le mécanisme de
verrouillage de sécurité. Le manuel d'utilisation explique comment ouvrir
la porte dans ce cas. Mais attention, de la vapeur chaude et de l'eau
chaude s'échapperont lors de l'ouverture de la porte.

Voici quelques suggestions supplémentaires pour éviter les problèmes lors


de l'utilisation:
   Utilisez uniquement de l'eau distillée. N'utilisez jamais l'eau du robinet.
   Utilisez des serviettes pour séparer les instruments et absorber
l'humidité si nécessaire.
   Les instruments à charnières doivent être autoclavés en position
ouverte.
   Aucun instrument tranchant ne doit être autorisé à toucher d'autres
instruments.
   Ne surchargez pas l'autoclave. Sinon, la vapeur ne passe pas partout.
   Faites un test de performance quotidien.

Vapeur pulsée
Les types d'autocuiseurs et les autoclaves verticaux sans pompe à vide
ont des problèmes pour éliminer l'air des produits de stérilisation
poreux . Dans ce cas, certains experts suggèrent d'utiliser la technique
de la vapeur pulsée afin d'améliorer le résultat de la stérilisation.
Par conséquent, la soupape d'extraction d'air est ouverte et fermée
brièvement quelques fois au début de la phase de stérilisation. Ces
impulsions de pression évacuent l'air emprisonné dans les articles de
stérilisation poreux. La phase de stérilisation doit bien entendu être
prolongée de quelques minutes.
Cette méthode fonctionne vraiment bien pour la stérilisation des produits
de stérilisation poreux. Mais pour être clair: c'est une amélioration pour
une procédure qui fonctionne autrement.
La méthode de pulsation de vapeur n'est pas une solution pour une
mauvaise utilisation et ne peut pas remplacer la procédure décrite dans le
manuel d'utilisation. Au lieu de mettre en œuvre une autre procédure
(compliquée), assurez-vous que l'opérateur suit d'abord les instructions
du manuel d'utilisation.

Construction d'un autoclave vertical


L'autoclave vertical typique est contrôlé manuellement et est très courant
dans les petits hôpitaux. Les composants sont simples et peuvent être
réparés et remplacés facilement.
Un tel autoclave se compose des parties suivantes:
Vanne de régulation de pression
La vanne de régulation de pression s'ouvre lorsque la pression de service
(et donc la température) est atteinte. Il fonctionne avec un contrepoids ou
un ressort et peut être réglé manuellement.

Valve d'extraction d'air


S'ouvre manuellement lorsque le processus de stérilisation est terminé. Il
libère la vapeur hors de la chambre. Cela peut être fait en ouvrant une
vanne mécanique ou par un solénoïde lorsque vous appuyez sur un
interrupteur.

Thermomètre ou indicateur de température


Le thermomètre indique la température à l'intérieur de la chambre et
indique ainsi à l'utilisateur quand la température de stérilisation est
atteinte et que le processus de stérilisation peut être démarré.

Soupape de sécurité
La soupape de sécurité s'ouvre et libère la pression hors du réservoir si la
soupape de régulation de pression tombe en panne et que la pression
devient trop élevée.
En tirant sur la soupape de sécurité, l'impulsion de vapeur peut également
être appliquée (↑ Steam-pulsing)

Manomètre
Le manomètre indique la pression dans le récipient mais n'est pas
vraiment nécessaire lorsqu'un thermomètre est intégré.

Couvercle et joint de couvercle


Un couvercle épais ferme hermétiquement le récipient. Le couvercle est
scellé avec un joint en silicone. Le joint doit être vérifié et nettoyé
fréquemment. Un joint qui fuit permet à la vapeur chaude de s'échapper
et peut créer de graves brûlures.

Récipient sous pression


La chambre haute pression est en acier inoxydable. Il contient les produits
de stérilisation.

Élément chauffant
L'élément chauffant (parfois trois éléments pour une alimentation
triphasée) chauffe l'eau. Il est important qu'il soit toujours recouvert
d'eau. Un élément chauffant sec brûlera en quelques secondes.

Vanne de vidange
Il est utilisé pour évacuer l'eau restante de la chambre après la
stérilisation et pendant le nettoyage.

Variations
Certains autoclaves verticaux sont à double paroi où les produits de
stérilisation ne sont pas placés directement sur l'eau chauffée dans la
vapeur en amont mais dans une autre chambre. Cette chambre intérieure
est placée de telle manière que la vapeur ne puisse entrer que par le
haut. Cela permet d'obtenir un résultat de stérilisation plus homogène et
plus sûr.
Parce que le niveau d'eau n'est plus visible dans un autoclave à double
paroi, ce type a un verre de jauge qui indique le niveau d'eau à l'intérieur
de la chambre extérieure.
La plupart des autoclaves ont une minuterie intégrée. La minuterie
démarre lorsque la température de stérilisation est atteinte et éteint les
éléments chauffants lorsque la durée de stérilisation est terminée. La
minuterie est souvent mécanique, entraînée par un petit moteur. Dans les
autoclaves modernes, la minuterie est un petit circuit électronique.

Schéma de principe d'un autoclave vertical semi-automatisé


Voici un schéma de circuit d'un autoclave vertical typique avec des
caractéristiques intéressantes telles qu'une minuterie et une protection
contre les bas niveaux d'eau.

Le schéma électrique se compose de deux parties: à gauche le circuit de


puissance triphasé avec les éléments chauffants et à droite le circuit de
commande monophasé.
En haut à gauche, nous trouvons l'entrée d'alimentation secteur. Le
contacteur K1 est connecté à l'alimentation secteur et allume et éteint les
deux éléments chauffants triples (en parallèle).
La bobine du contacteur K1 se trouve dans la partie droite du
schéma. Cette partie fonctionne en monophasé (via l'interrupteur
principal, fusible F1 à L1). Le point de référence commun est N (neutre)
qui provient également du secteur.
Le solénoïde est activé lorsque le thermostat S5 n'est pas fermé, le
capteur de pression S4 en dessous du point de déclenchement, la
minuterie A1 est remontée, le niveau d'eau est suffisant (S2) et
l'autoclave est mis en marche par S1.
Lors de l'enroulement de la minuterie, l'interrupteur A1 se ferme, le
chauffage peut être démarré mais la minuterie elle-même ne fonctionne
pas car la partie minuterie de S5 est ouverte. L'interrupteur ne se fermera
que lorsque la température de stérilisation est atteinte. Ensuite, l'autre
partie de l'interrupteur ouvre la partie contacteur.
Tricky aussi le détecteur de bas niveau d'eau. Ce détecteur se compose de
deux parties, le micro-élément chauffant E3 et le capteur de température
S2. Ce capteur n'a rien à voir avec la température de stérilisation. En fait,
la température de libération est nettement supérieure à la température de
stérilisation. Ce thermostat est monté directement sur le micro-élément
chauffant à côté des principaux éléments chauffants dans l'eau. Si tout va
bien, le thermostat ne chauffe pas plus que la température de
stérilisation. Mais si le niveau d'eau est trop bas, le micro-élément
chauffant ne peut pas émettre de chaleur vers l'eau, devient beaucoup
plus chaud et le thermostat éteint l'ensemble du système.

Construction d'un autoclave de table


La séquence de fonctionnement générale d'un autoclave de table est la
même que pour un autoclave vertical manuel. La seule différence est
qu'un autoclave de table fonctionne de manière semi-automatique ou
entièrement automatique.
Une fois la porte fermée, l'autoclave peut être démarré.

La vanne 2 s'ouvre et l'eau s'écoule du réservoir 1 à travers un


filtre 3 dans la chambre 4 . Lorsque le niveau d'eau atteint le capteur de
niveau 6, la vanne se ferme et le chauffage se met en marche. Après un
certain temps, de la vapeur est générée. La vapeur monte et pousse l'air
plus froid à travers la vanne 9 et le condenseur 10hors de la
chambre. Lorsque la température atteint le point d'ébullition (mesuré par
la sonde de température 7 ), la vanne de sortie 9 se ferme. Ensuite, la
pression dans la chambre augmente (indiquée par le manomètre 8 ) ainsi
que la température. Lorsque la température de stérilisation est atteinte
(sonde 7 ), l'élément chauffant s'éteint. Si le contrôle de température
échoue et que la pression devient trop élevée, la pression est relâchée par
la soupape de sécurité 11 . Pour le nettoyage et l'entretien, l'eau peut
être évacuée par la vanne manuelle 12 .

De plus, les autoclaves de table modernes offrent plus de fonctions de


sécurité comme une serrure de porte et un testeur d'eau interne et
surtout une pompe d'aspiration. Les capteurs et compteurs mécaniques
sont remplacés par des électroniques. Une carte électronique ou un
microprocesseur contrôle et surveille le processus de stérilisation.

1 Élément chauffant
2 Entrée d'eau
3 Capteur de niveau
4 Vapeur vers le réservoir
5 Orifice de test pour
   thermomètre externe
6 Soupape de sécurité
7 Capteur pour thermomètre
8 Manomètre
9 Capteur pour
   contrôle de température

Serrure de porte / interrupteur de porte


Ce n'est qu'après avoir correctement fermé et verrouillé la porte que le
stérilisateur peut être mis en marche. Un micro-interrupteur au niveau du
mécanisme de porte donne les informations à la carte électronique et un
solénoïde bloque ou libère le mécanisme de porte.

Interrupteur de niveau pour l'arrivée d'eau


Une certaine quantité d'eau distillée est automatiquement introduite dans
la chambre. La prise d'eau est contrôlée en fonction du temps ou du
niveau. Dans le second cas, un capteur d'eau dans la chambre est
nécessaire. C'est généralement juste un morceau de métal qui fonctionne
comme un capteur avec un petit circuit électronique. Ce circuit mesure la
résistance électrique entre le capteur et la chambre. Lorsque l'eau atteint
le capteur, la résistance devient faible et l'électronique arrête la vanne
d'entrée ou la pompe à eau.

Capteur de température
La température réelle dans la chambre est mesurée par un capteur de
température. Le capteur fournit la mesure à l'unité de contrôle. Ici, la
température réelle et la température préréglée sont comparées et une
tension de commande pour la commutation des éléments chauffants est
créée.

Chauffage de la chambre / fusible thermique


Souvent, l'extérieur de la chambre est également chauffé. Ce chauffage
soutient le processus de séchage après la stérilisation.
Cette chambre de chauffage est généralement protégée contre la
surchauffe par un fusible thermique.

Soupape de vapeur
Après la phase de stérilisation, la soupape de décharge (soupape de
sortie) s'ouvre. La vapeur sort de la chambre, traverse un condenseur et
retourne sous forme d'eau chaude dans le réservoir.

Soupape de sécurité
La soupape de sécurité est conçue pour libérer de la vapeur au cas où la
pression de la chambre augmenterait au-delà de la plage normale en
raison d'un défaut des éléments de commande. Sans soupape de sécurité,
la chambre éclaterait avec des conséquences catastrophiques.

Variations
Les autoclaves de table modernes fournissent toujours une pompe à
vide. Chaque fois qu'une pompe à vide est utilisée, une soupape de
ventilation supplémentaire avec un filtre bactérien est nécessaire.
Souvent, les autoclaves de table ont également un testeur de qualité de
l'eau interne . Avant que l'eau distillée ne soit conduite dans la chambre,
la conductivité de l'eau est automatiquement testée. Lorsque la qualité
n'est pas assez bonne, l'autoclave ne peut pas démarrer.

Construction d'un autoclave stationnaire


Les grands autoclaves stationnaires, en particulier lorsqu'ils sont
constitués de plusieurs chambres de stérilisation, sont alimentés par la
vapeur d'une chaudière à eau externe. L'avantage est que la vapeur
chaude est disponible immédiatement, la pression dans la chambre
augmente plus rapidement et le temps global de stérilisation est plus
court. Lorsque la stérilisation d'un lot est terminée, le lot suivant peut déjà
être chargé et démarré.
De plus, chaque chambre est entourée d'une coque extérieure, la
jaquette. Ici, de la vapeur chaude circule et préchauffe la chambre avant
de l'utiliser.
De plus, la chambre est post-chauffée de cette manière lorsque la vapeur
est libérée de la chambre après la stérilisation. Cela empêche la
condensation d'eau et garantit un résultat de stérilisation à sec.

Lorsque la vanne d'admission 1est ouverte, la vapeur chaude de la


chaudière externe pénètre dans la chemise 2 de l'autoclave. La chambre
est préchauffée. Le manomètre indique 3 la pression de la
chemise. Lorsque la vanne 4 est ouverte, la vapeur pénètre dans la
chambre. L'air plus froid s'échappe par la vanne ouverte 6 . La vanne est
une vanne unidirectionnelle à température contrôlée. La vanne se ferme
lorsque la vapeur est suffisamment chaude. Maintenant, la pression monte
jusqu'à ce qu'elle atteigne la pression d'entrée. La pression de la chambre
est indiquée par le manomètre 8 et la température par le
thermomètre 5. Il est placé au fond de la chambre, là où se trouve la
température la plus basse. Lorsque le temps de stérilisation est écoulé, la
vanne d'entrée doit être fermée et la vanne de sortie 7 ouverte. De la
vapeur s'échappe par le tuyau de drainage. La pression et la température
dans la chambre diminuent mais la chemise est toujours sous pression de
vapeur chaude. Cela prend en charge le séchage de la charge. Après un
certain temps, la vapeur de la chemise peut également être libérée en
ouvrant la vanne 4 ou elle peut être conservée si une autre charge doit
être stérilisée.
La soupape de sécurité 9 s'ouvre lorsque la pression de vapeur est trop
élevée. En principe, cette vanne n'est pas nécessaire car la chaudière en
contient déjà une et la pression dans la chemise et la chambre ne peut
pas dépasser la pression dans la chaudière.

Variations
Les autoclaves simples à commande manuelle sont encore répandus. Ils
sont robustes et relativement faciles à réparer. Des pièces de rechange
peuvent être trouvées dans toutes les grandes villes. Les autoclaves
stationnaires modernes sont entièrement contrôlés
électroniquement . Il n'y a plus de vannes manuelles et les instruments
de pression et de température sont souvent numériques.
Dans les autoclaves stationnaires également, une pompe à vide fournit
un meilleur résultat de stérilisation et est déjà devenue la norme. Partout
où une pompe à vide est utilisée, une vanne de ventilation supplémentaire
avec un filtre bactérien est nécessaire pour s'assurer que seul de l'air non
contaminé peut pénétrer dans la chambre lors de l'égalisation de la
pression à la fin du cycle.

Entretien
Outre les contrôles de routine par le personnel utilisateur, les autoclaves
doivent être entretenus au moins une fois par an par les techniciens de
l'atelier de l'hôpital. De nombreux fabricants suggèrent même un entretien
semi-annuel selon leurs directives.
L'entretien d'un autoclave couvre le nettoyage de l'intérieur et de
l'extérieur, un contrôle fonctionnel et le contrôle de la température. Un
étalonnage doit être effectué si le contrôle de température n'a pas réussi.
Très souvent, un manuel d'entretien est nécessaire pour régler l'autoclave
dans un mode d'entretien défini et pour trouver les points d'étalonnage
pour la température et l'affichage.
Remarque:   Soyez très prudent lorsque vous
effectuez un entretien sur un autoclave. Certains
autoclaves plus anciens n'ont que peu ou pas de
protection thermique autour de la chambre. La
chambre, les tubes et les vannes deviennent très
chauds.

Outils nécessaires
Outre les outils standard, vous avez besoin d'un thermomètre étalonné
avec un capteur externe. Ce n'est qu'avec un tel thermomètre de
référence que vous êtes autorisé à vérifier et à régler la température. Le
thermomètre intégré (numérique) de l'autoclave ne peut pas être utilisé
pour le contrôle de température. Lorsque l'écran de l'autoclave n'indique
pas la température correcte, vous ne savez pas vraiment si la température
est incorrecte ou si le thermomètre lui-même affiche un mauvais résultat.
Pour certains modèles, il est utile d'avoir un capteur à tige de 2 mm qui
peut être inséré dans un port de test spécial.
Plus sous ↓ Calibration .
Un manomètre n'est pas nécessaire, même si le fabricant le
recommande. Restez avec la mesure de la température. C'est plus sûr,
plus pratique et moins cher.
L'entretien doit également inclure un test de conductivité de
l'eau. Beaucoup de problèmes avec les autoclaves sont causés par
l'utilisation d'eau de mauvaise qualité.
Plus sous ↑ Eau distillée .
Ensuite, nous avons bien sûr besoin de matériel de nettoyage comme: un
seau, du liquide vaisselle, une éponge et un tampon à récurer en acier
inoxydable.

Procédure d'entretien
Une procédure d'entretien annuelle typique ou semestrielle supérieure est
la suivante:

  1. Remplissez le stérilisateur d'eau distillée.


  2. Placez le capteur de température du thermomètre externe au centre
de la chambre.
  3. Effectuez un essai à 121 ° C.
  4. Vérifiez les températures à l'intérieur de la chambre. S'il est inférieur
à 121 ° C, effectuez un étalonnage.
       ↓ Calibrage de la température
  5. Vérifiez l'affichage du thermomètre interne. Ajustez-le si nécessaire.
       ↓ Calibrage de la température
  6. Vérifiez le fonctionnement de la soupape de sécurité. Tirez plusieurs
fois avec une longue pince ou un
        tournevis lorsque la chambre est sous pression. Attention, de la
vapeur chaude sortira.
  7. Surveillez le temps de stérilisation avec un chronomètre, votre montre
ou votre téléphone portable.
  8. Effectuez un contrôle visuel des fuites internes et externes.

Laisser refroidir l'autoclave, puis continuer:

  9. Nettoyer la chambre, l'élément chauffant et rincer le drainage (voir ↓


Nettoyage ).
 10. Nettoyez ou remplacez le filtre de vidange et le filtre à air.
 11. Vérifiez que le joint de la porte n'est pas endommagé. Lubrifiez les
joints avec de l'huile de silicone.
 12. Lubrifiez les charnières de la porte et vérifiez le mécanisme de
fermeture de la porte.
 13. Contrôle visuel des fuites: chambre, porte, tuyauterie, vannes,
réservoir d'eau.
 14. Vérifiez les connexions électriques.
 15. Vérifiez la carte électronique pour les points de soudure à froid et les
dégâts d'eau.
 16. Vérifiez les contacts des relais.

 17. Effectuez un test final à 134 ° C.


 18. Effectuez un étalonnage de l'affichage de la température si
nécessaire.

 19. Remettez le couvercle en place.


 20. Vidangez l'eau et nettoyez l'autoclave de l'extérieur avec de l'eau
savonneuse.
 21. Remplissez le protocole de maintenance.

Nettoyage par le technicien


Il incombe à l'utilisateur de garder la chambre propre, ainsi que
l'autoclave de l'extérieur. L'utilisateur doit nettoyer toutes les pièces
visibles et accessibles sur une base hebdomadaire ou mensuelle. Le
technicien doit cependant être en mesure de démontrer le bon nettoyage
à l'utilisateur.
Tout ce qui doit être démonté pour le nettoyage est la tâche du
technicien, qui comprend le nettoyage des filtres, des vannes et des
tuyaux et de l'élément chauffant.
Le nettoyage correct d'un autoclave est très important non seulement
pour obtenir un résultat de stérilisation satisfaisant, mais aussi parce que
la plupart des problèmes techniques sont créés par des résidus dus à un
nettoyage insuffisant après la stérilisation.
Il est conseillé que le technicien commence par le nettoyage général
comme décrit ci-dessus sous ↓ Nettoyage par l'utilisateur .
Ensuite, nous pouvons continuer notre nettoyage «technique»:

  1. Vidanger l'eau du réservoir. Nettoyez le réservoir avec une éponge et


de l'
        eau distillée ou avec une solution savonneuse si nécessaire.
  2. Retirez le filtre à eau (entre le réservoir et la chambre). Rincez-le sous
l'eau courante
        dans le sens inverse.
  3. Retirez également le filtre de sortie d'eau qui se trouve au fond de la
chambre. Rincez
        ce filtre sous l'eau courante.
  4. Le filtre d'entrée d'air pour la ventilation de la chambre après la
stérilisation doit être remplacé une fois
        par an.
  5. N'oubliez pas de rincer toutes les pièces nettoyées avec de l'eau
distillée lorsque vous avez terminé.
  6. Si l'hôpital utilise de l'eau de pluie, assurez-vous que l'eau est filtrée
avant d'être utilisée
        pour l'autoclave. En cas de doute, discutez
        avec l'opérateur et trouvez une solution. Peut-être qu'un filtre
supplémentaire (par exemple, un filtre à carburant d'
        un magasin d'accessoires pour voiture) peut être ajouté.

Calcaire
Souvent, la chambre et l'élément chauffant sont recouverts de calcaire et
les tubes et vannes sont obstrués par des dépôts de calcaire.
La chambre peut être nettoyée en grattant la balance avec un tampon à
récurer qui est utilisé dans la cuisine pour nettoyer les casseroles et
poêles. Évitez la laine d'acier, car la laine d'acier raye la surface
métallique de la chambre.
Les éléments chauffants doivent être manipulés avec précaution. Ils sont
fabriqués à partir de tuyaux en cuivre souple ou en laiton et sont ensuite
revêtus ou chromés. Ils sont moins durables que l'acier inoxydable épais
de la chambre. Si vous souhaitez éliminer le calcaire d'un élément
chauffant en le grattant, vous détruirez la surface de l'élément
chauffant. Le tube de cuivre de l'élément est alors visible et il ne faudra
pas beaucoup de temps avant que des trous n'apparaissent. C'est très
dangereux car l'eau qui s'introduit crée une connexion électrique à
l'alimentation électrique. L'ensemble de l'autoclave est alors sous tension,
ce qui est particulièrement dangereux lorsque l'installation électrique est
mal réalisée et qu'aucun disjoncteur différentiel n'est installé dans
l'alimentation des courriers.
La meilleure façon d'éliminer le calcaire d'un élément chauffant est de
retirer l'élément chauffant et de le mettre dans un détartreur qui est
utilisé pour les bouilloires à eau et les machines à café et de le laisser
toute la nuit. Le vinaigre fonctionne également, mais cela prend plus de
temps. Vous pouvez également essayer un nettoyant pour prothèses
dentaires.
N'oubliez pas, mieux que d'éliminer le calcaire, c'est
de l'empêcher. Apprenez aux opérateurs à nettoyer
correctement et assurez-vous qu'ils utilisent
uniquement de l'eau distillée.

Calibration de la température
Pour l'étalonnage, vous avez besoin
d'un thermomètre externe étalonné (numérique). Ce n'est qu'avec un tel
compteur de référence que vous êtes autorisé à calibrer l'autoclave. Ne
faites jamais confiance au thermomètre interne.
L'étalonnage de l'équipement est aussi bon que votre appareil de
mesure. N'utilisez pas les moins chers et gardez à l'esprit que même les
plus chers doivent être calibrés après un certain temps.

Multimètre de qualité bon marché avec adaptateur de thermomètre.


Multimètre de haute qualité avec capteur 2 mm. Ce capteur s'insère par
exemple dans le port de test des autoclaves de table Eschmann.

En principe, l'étalonnage d'un autoclave consiste en deux


réglages. D'abord le calibrage de l'unité de contrôle puis le réglage du
thermomètre interne. Encore une fois, ne faites jamais l'étalonnage selon
l'instrument interne.
Insérez le capteur de votre thermomètre de référence dans la chambre et
fermez la porte. Le joint en caoutchouc empêche le câble d'être
endommagé. Démarrez l'autoclave. Le joint n'est peut-être pas
parfaitement scellé maintenant et de la vapeur
s'échappera. Techniquement, cela n'a pas d'importance tant que plus de
vapeur est créée qu'il ne peut s'échapper et que la pression
augmente. Mais ne vous brûlez pas.
La procédure d'étalonnage varie d'un cas à l'autre. Effectuez toujours
l'étalonnage conformément au manuel d'entretien du fabricant. Si aucun
manuel n'est disponible, vous devez effectuer vous-même
l'étalonnage. Dans un cas simple, vous trouvez deux pots de coupe sur le
tableau de commande. Un pot de coupe est pour 121 ° C et l'autre pour
134 ° C. Commencez par l'étalonnage de la température.

   Mémorisez les réglages d'origine des trimmers. Ou mieux faire un


croquis ou les marquer
    avec un stylo. Pour régler un trimmer à dix tours, comptez les tours.
   N'apportez des modifications que par petites étapes.
   Gardez à l'esprit que les changements de réglage de température
nécessitent un certain temps pour prendre effet. Tournez
    légèrement la tondeuse et attendez que la température se stabilise.
   Les coupe-bordures bon marché ne sont pas isolés. Faites attention en
insérant le tournevis que vous ne faites pas de
    court-circuit avec d'autres pièces métalliques.

Une fois la température réglée, le thermomètre peut être ajusté si


nécessaire.
Il devrait également y avoir un potentiomètre pour le thermomètre près
de l'écran où il peut être calibré. Les compteurs mécaniques peuvent être
ajustés en tournant une petite vis qui déplace le pointeur. Avec les
compteurs ronds, l'échelle peut souvent être tordue ou même le boîtier
entier du compteur. Si tout cela ne fonctionne pas, gardez à l'esprit qu'il
ne s'agit que d'un mètre. Cela n'a rien à voir avec la fonction de
l'équipement. De plus, un autoclave calibré avec un thermomètre imprécis
effectue une stérilisation en toute sécurité. Mais alors vous devez informer
l'utilisateur.
Installation

Lorsqu'un nouvel autoclave doit être


installé, certaines préparations doivent être effectuées au préalable. Nous
devons préparer l'installation électrique, l'alimentation en eau et
l'évacuation des eaux. Parfois également, un raccordement à l'eau du
robinet est nécessaire lorsque l'autoclave dispose d'un système de
refroidissement actif. Ou un distillateur d'eau supplémentaire doit être
installé.
L'installation électrique a besoin d'un disjoncteur pour chaque phase et
doit avoir un disjoncteur différentiel de 30 mA. Notez la consommation
d'énergie et choisissez les bons fusibles et la bonne taille de fil.
Pour un système 230 V jusqu'à 3,5 kW, un disjoncteur de 16 A convient
parfaitement et un câble de 1,5 mm² peut être utilisé. Pour des courants
plus élevés jusqu'à 21 A, un câble de 2,5 mm² doit être utilisé.

Ici, un interrupteur principal sous-dimensionné a provoqué un incendie

L'autoclave doit également être parfaitement horizontal. Sinon, la quantité


d'eau qui est laissée dans la chambre et détectée par un capteur de
niveau peut être erronée.

réparation
Avant de commencer une réparation ...

   lisez l'utilisateur et le manuel d'entretien de votre autoclave.


   Remplissez un dossier d'entretien / carte de travail avec toutes les
données de l'équipement et la description du défaut.
   assurez-vous que de l'eau distillée est disponible dans votre atelier
lorsque vous réparez un plateau de table
    dans votre atelier.

Code d'erreur
En cas de panne, les autoclaves contrôlés par microprocesseur affichent
un code d'erreur à l'écran. À l'aide du manuel d'entretien, le défaut peut
être facilement identifié.

Problèmes techniques typiques


Ci-dessous quelques problèmes typiques liés aux autoclaves:

Éléments chauffants brûlés


Les éléments chauffants brûlés sont le problème numéro un des
autoclaves dans les hôpitaux avec un service d'entretien médiocre.
Les autocuiseurs ou autoclaves verticaux sont souvent utilisés avec trop
peu ou sans eau. Ensuite, les éléments chauffants brûlent en quelques
secondes.
Ou les éléments chauffants sont recouverts de calcaire. Ensuite, les
éléments chauffants ne peuvent pas dégager de chaleur, surchauffent et
brûlent également. (Enlever le tartre, voir ↑ Calcaire .)
Il est également possible que l'alimentation en eau soit bloquée par des
débris ou que le capteur de niveau d'eau délivre un mauvais signal. Cela
se produit lorsque le capteur d'eau est sale. Ensuite, l'unité de commande
mesure une résistance et «pense» qu'il y a déjà assez d'eau dans la
chambre et allume les éléments chauffants.
Par conséquent, il est important non seulement de changer un élément
chauffant brûlé, mais également d'en rechercher la raison. Assurez-vous
que la chambre se remplit réellement d'eau. Lorsque vous démarrez un
autoclave de table, regardez dans le réservoir d'eau et vérifiez si le niveau
d'eau dans le réservoir baisse.
Les éléments chauffants ne sont pas réparables. Nous devons obtenir un
remplacement directement auprès du fabricant ou essayer de trouver un
produit similaire ailleurs. Des éléments chauffants universels peuvent être
disponibles dans les ateliers de réparation des grandes villes. Ce sont des
pièces détachées pour chauffe-eau qui peuvent également être utilisées
pour les autoclaves. Mais il n'est pas si facile de trouver le bon. Le
montage et la forme de l'élément chauffant doivent être similaires car il
doit être recouvert d'eau en permanence. Ce n'est pas un problème si la
puissance est légèrement plus petite ou plus grande. La stérilisation
prendra alors un peu plus ou moins de temps.
Il est conseillé d'avoir un élément chauffant de rechange en stock et si
vous avez plus d'un autoclave du même type dans votre hôpital, c'est un
must.

Relais statiques
Les éléments chauffants sont activés et désactivés par des contacteurs
électromécaniques ou dans les autoclaves modernes par des relais
statiques. Ces relais ne contiennent pas de contacts mécaniques mais un
soi-disant triac.
La fonction des relais mécaniques est clairement de voir et d'entendre
mais il n'y a rien à voir et à entendre d'un relais à semi-
conducteurs. Même la mesure de la tension peut être déroutante, car la
fréquence de commutation peut être beaucoup plus rapide. Alors que les
relais mécaniques sont activés et désactivés toutes les 10 à 30 secondes,
les relais statiques peuvent être déclenchés en quelques
millisecondes. Cette commutation est plus rapide que notre voltmètre et
par conséquent nous mesurons une tension moyenne. Cette «tension
réduite» est correcte et ne constitue pas une chute de tension indésirable.

Joint de porte qui fuit


Les joints en caoutchouc durcissent avec le temps et se fissurent. Un joint
qui fuit n'affectera pas nécessairement les performances de
l'autoclave. Tant que l'élément chauffant produit plus de vapeur qu'il ne
s'échappe par la fuite, l'autoclave fonctionnera. Mais la vapeur qui
s'échappe est bien sûr dangereuse pour l'utilisateur et donc le joint doit
être remplacé.
Les joints doivent être vérifiés et nettoyés chaque semaine et lubrifiés
avec de l'huile de silicone pendant l'entretien.
Après avoir retiré un joint en silicone, il est parfois difficile de le remettre
dans la rainure du couvercle ou de la porte. Cela semble trop long. Ne pas
insérer le joint petit à petit autour du couvercle mais commencer par
l'insérer à la position 12 heures, puis continuer à 6, 3 puis 9 heures.
POINTE! Joint de porte bricolage  
Le joint de porte se trouve généralement dans une
rainure. Si le joint est endommagé et qu'aucune
pièce d'échange n'est disponible, il est possible de
réaliser un joint en remplissant la rainure avec du
silicone élastique. Une fois séché, le silicium est
élastique, durable et résistant à la chaleur. Les
cartouches de silicone sont bon marché et
disponibles dans les quincailleries.
Retirez la porte et posez-la à plat sur l'établi. Vérifiez
l'épaisseur de l'ancien joint et retirez-le. Nettoyez
soigneusement la rainure avec de l'eau savonneuse
puis avec de l'alcool. Prenez un petit bol plat avec du
liquide vaisselle et des tapis ou des mouchoirs en
papier. Préparez la cartouche de silicone et la
pompe. Remplissez la rainure avec du
silicium. Aplatissez maintenant le silicium avec un
doigt. Pour ce faire, mouillez le doigt avec du liquide
vaisselle glissez sur le silicone pour qu'il devienne
plat et uniforme. Gardez votre doigt toujours humide
ou le silicium collera à votre doigt et la surface du
silicium sera détruite.
Après avoir terminé, le silicium doit sécher. Cela
peut prendre quelques jours selon l'épaisseur.
Après séchage, montez la porte et vérifiez si la porte
se ferme correctement. Faites un essai et vérifiez les
fuites.

Capteur de niveau d'eau


Souvent, le niveau d'eau dans la chambre est détecté par un morceau de
métal et un circuit de mesure de conductivité. Lorsque le capteur est
mouillé, la résistance contre la chambre métallique devient faible et
l'électronique connectée coupe la vanne d'entrée d'eau et le chauffage
électrique en marche. Mais cela se produit également lorsque des débris
contournent le capteur. Dans ce cas, le chauffage démarre sans eau et un
élément chauffant endommagé est la conséquence.
Ici, le capteur de niveau touche l'élément chauffant. À la suite de ce
court-circuit à la masse, la commande a «pensé» qu'il y avait déjà
suffisamment d'eau dans la chambre. L'entrée d'eau a été maintenue
fermée et l'élément chauffant a été mis en marche. Certains produits de
stérilisation ont pris feu.

Le capteur doit être propre et exempt de débris. Vérifiez également


l'isolation et le montage du capteur. Mais il est préférable de retirer le
capteur et de nettoyer les pièces individuelles.
L'autoclave doit également être parfaitement horizontal. Sinon, la quantité
d'eau qui est introduite dans la chambre et détectée par le capteur peut
être erronée.

Thermostat et thermomètre mécanique


Les thermostats mécaniques et les thermomètres sont courants dans les
autoclaves simples. Les deux se composent d'un capteur et d'un bidon de
pression. Le capteur est un tube capillaire mince qui mène dans le bidon
de pression (ou chambre d'expansion). Cette chambre a un couvercle ou
diaphragme métallique mobile. Ce système fermé contient un liquide ou
un gaz qui se dilate lorsqu'il se réchauffe. Le couvercle se déplace et
active un interrupteur électrique connecté ou, dans le cas d'un
thermomètre, déplace le pointeur d'un compteur.
Le tube capillaire mince est souvent enroulé. C'est correct. Ne le coupez
pas. Ce n'est pas un fil. Évitez également de plier le tube. Il peut se plier
et ne fonctionnera plus.

Interrupteur de température ou fusible


Lorsque l'autoclave est chauffé par un réchauffeur de chambre (un
réchauffeur autour de la chambre), le réchauffeur de chambre est
connecté à un interrupteur de température ou un fusible. Cet interrupteur
est monté à l'extérieur de la chambre et protège le réchauffeur de la
chambre de la surchauffe en cas de défaillance de la commande
électronique.
Si ce fusible est brûlé ou que l'interrupteur est déclenché, il doit y avoir
une raison et vous devriez le découvrir.

Soupape de sécurité
Vérifiez le bon fonctionnement de la soupape de sécurité lorsque
l'autoclave est en fonctionnement. Ne vous brûlez pas. Prenez une pince
pour tirer la goupille métallique pour libérer de la vapeur. Attention, ne
vous brûlez pas!
Tirez plusieurs fois. Cela nettoie le mécanisme des éventuels débris, qui
peuvent facilement bloquer le mécanisme de libération.

Contacts de relais noirs ou brûlés


Les contacts de relais noirs peuvent être parfaitement nettoyés avec une
brosse en fibre de verre. Ne classez jamais de contacts. Cela détruit la
surface des contacts.

Matériel humide après stérilisation


Il est peu probable que ce soit un problème technique. Voir ↑ Problèmes
courants lors de l'utilisation .

Après la réparation
   Lorsque l'autoclave est réparé, continuez avec une procédure de
maintenance complète comme décrit
    sous ↑ Maintenance, y compris un nettoyage en profondeur.
   Faites un essai avec un contrôle de température.
   Enfin, remplissez votre carte de travail / rapport de service et placez un
nouvel autocollant de service sur l'autoclave
    indiquant la prochaine date de maintenance.
   Avant de le renvoyer au laboratoire, assurez-vous que l'autoclave est
complet avec tous les plateaux
    et paniers.

Service manuel
Les manuels d'entretien sont difficiles à trouver. Certains fabricants sont
utiles et envoient une copie sur demande, mais la plupart des fabricants
ne le font pas.
Si vous avez besoin d'un manuel, vous pouvez également vérifier ici .
Pièces de rechange
Il est conseillé d'avoir un élément chauffant de rechange en stock et si
vous avez plus d'un autoclave du même type dans votre hôpital, c'est un
must.
La même chose s'applique au joint de porte. Ce n'est qu'une question de
temps lorsqu'un joint de porte fuit. Mettez-en un en stock.
Les filtres doivent également être conservés en stock, en particulier les
filtres bactériens qui sont jetables et ne peuvent pas être nettoyés.

Alternatives pour la stérilisation à la vapeur


Certains produits tels que les plastiques, le papier et les liquides ne
peuvent pas être exposés à des températures élevées ou à l'air humide et
la stérilisation doit être effectuée de manière différente.
Les alternatives sont la chaleur sèche fournie par les fours à air chaud ou
la stérilisation à l'aide d'un gaz spécifique à travers des stérilisateurs à
gaz.

Fours à air chaud


La chaleur sèche peut également être utilisée pour stériliser des produits
mais est moins efficace que la stérilisation à la vapeur. Le processus prend
plus de temps et la température doit être plus élevée. La chaleur sèche
est utilisée pour la stérilisation de certains plastiques, papiers, liquides
spéciaux et poudres qui ne peuvent pas être stérilisés à la vapeur.
Un avantage de la chaleur sèche est qu'elle ne provoque pas la rouille des
produits en acier.
L'air chaud peut être appliqué sans haute pression.

Le réglage standard pour un four à air chaud est:

   160 ° C (320 ° F) pendant 120 minutes


   190 ° C (374 ° F) pendant 12 minutes

Remarque:   La vapeur chaude à 134 ° C peut


atteindre en 3 minutes la même stérilité que l'air
chaud à 160 ° C en deux heures.
Stérilisateur à gaz
Certains types spécifiques de gaz peuvent également être utilisés pour la
stérilisation. L'oxyde d'éthylène est un tel gaz qui est utilisé dans un
stérilisateur à gaz spécial. C'est un agent chimique qui tue les micro-
organismes, y compris les spores.
Parce qu'un mélange d'oxyde d'éthylène dans l'air est explosif et toxique,
la technologie du gaz est complexe et coûteuse et n'est utilisée que là où
la stérilisation à la vapeur ne peut pas être utilisée.
Le processus de stérilisation au gaz dépend de la concentration du gaz, de
la température et de l'humidité mais il prend généralement beaucoup plus
de temps que la stérilisation à la vapeur. Une stérilisation typique à
l'oxyde d'éthylène prend 16-28 heures à 50-60 ° C. Après stérilisation,
tous les matériaux doivent être ventilés au moins 24 heures avant le
contact avec la peau.

Vous aimerez peut-être aussi