Vous êtes sur la page 1sur 4

Correction épreuve ILS/DME 2010

Principe DME :

1- Ordre de priorité des réponses DME :

- Identification
- Réponses
- Squitter

2-

Chaque DME contient un circuit suppresseur des échos longs, le principe


repose à ouvrir une petite fenêtre de blocage de la réception après que le
DME reçoit la deuxième impulsion d’une paire valide pour ne pas répondre à
l’impulsion écho qui se trouve juste après la paire d’interrogations.

3-

Paramètres primaires : Puissance, code, retard systématique, efficacité

Paramètres secondaires : temps de montée, temps de descente, largeur de


l’impulsion.

4-

Antenne : assure l’émission et la réception des signaux.


Duplexeur : assure la séparation émission – réception.
Filtre d’entrée : assure la sélectivité des fréquences UHF désirées.
Récepteur : valide les impulsions d’interrogation correctes.
Emetteur : génère les impulsions réponses avec ordre de priorité.
Moniteurs : génèrent des interrogations de test pour le récepteur et
calculent les données de tous les paramètres DME.
Maintenance du DME :

5-

Pour mesurer le spectre DME, on utilise un analyseur de spectre et


suivant sa puissance maximale d’entrée et la puissance DME on choisit un
coupleur du signal émis avec l’atténuation adéquate.

6-

Avec la fréquence normale du DME fo, l’efficacité doit être ≥ 70%


Avec une fréquence de test fo±200Khz, l’efficacité doit rester ≥ 70%
Avec une fréquence de test fo±900Khz, l’efficacité doit devenir ≤ 5%
Avec une fréquence de test fo±2Mhz, l’efficacité doit devenir nulle.

Le transpondeur n°1 ne réponds pas à la condition de test fo±900Khz et le


transpondeur n°2 ne réponds pas aux conditions de test fo±900Khz et
fo±2Mhz donc les deux transpondeurs nécessitent un réglage de leurs filtres
d’entrée réception.

7- Un DME route diffère d’un DME atterrissage par :

- La puissance (1000W au lieu de 100W)


- Le canal (fréquences utilisées avec le VOR au lieu des fréquences utilisées
avec l’ILS)
- L’antenne (omnidirectionnelle avec le VOR et directive avec l’ILS)

Principe de l’ILS :

8- Critères d’implantation d’un ILS

9- Voir schéma implantation ILS

10- Puissances électriques

11-

L’utilisation d’un réseau d’antennes multiple pour le localiser sert à diriger le


diagramme course dans la zone secteur et le diagramme clearance dans la
zone de couverture, et sert aussi à améliorer les structures DDM et SDM
selon les normes OACI.
12-

Le choix d’un glide type M est impératif dans un site avec obstacles et une
zone de réflexions non parfaite.

Maintenance de l’ILS :

13- Les mesures dans le champ en désaccord avec les mesures


moniteurs :

Si les mesures dans le champ sont incorrectes  nécessité de réglages de


l’émission.
Si les mesures dans le champ sont correctes  le problème est dans la chaîne
monitoring. On doit mesurer les informations issues de l’unité de
recombinaison.
Si ces informations ne sont pas correctes  nécessité de réglages de l’unité
de recombinaison.
Sinon un étalonnage des moniteurs est nécessaire.

14- Hauteurs des antennes :

h1 = λ/4sinθd = c/4fsinθd, h2 = 2h1 et h3 = 3h1

A.N : h1 = 4,29m, h2 = 8,58m et h3 = 12,87m

Dans ce cas θd = 2,5°

A.N : h’1 = 5,15m, h’2 = 10,3m et h’3 = 15,45m

D’où ∆h1 = 0,86m, ∆h2 = 1,72 et ∆h3 = 2,58m donc les antennes vont être
déplacer vers le haut.

15-

On voit que les relevés CLR dans le champ sont dans les normes et que la
lecture moniteurs n’est pas normale donc on doit vérifier le chemin monitoring
et mesurer avec un PIR l’information CLR issue de l’unité de recombinaison.
Si la mesure n’est pas correcte, un réglage de l’information CLR de l’unité de
recombinaison est nécessaire.
Sinon un étalonnage moniteurs est nécessaire.
16-

- Tg(S/2) = 105m/(l+L)  S = 2 arctg(105/(l+L))


A.N S = 3°67

- Les alarmes faisceau sont à ±10% de la valeur nominale donc


à 150A ± 15A soit (165A et 135A)
soit la correspondance en degrés (2°02 et 1°65)