Vous êtes sur la page 1sur 1

Lisence2 Electromécanique Conversion d’énergie Lisence2 Electromécanique Conversion d’énergie

Chapitre-2: la conversion de l’énergie électromécanique Chapitre-2: la conversion de l’énergie électromécanique

2.1. Introduction a. Stator


Un convertisseur électromécanique (machine électrique) assure la conversion réciproque d’énergie Le stator est constitué de la carcasse du moteur et du circuit magnétique proprement dit. Un circuit
électrique en énergie mécanique de translation et le plus souvent de rotation. Ces deux formes d’énergie magnétique est constitué d'une structure ferromagnétique qui canalise le flux magnétique, créé par une
ne sont pas stockables. La conversion se fait donc en passant par une forme d’énergie intermédiaire source de champ magnétique: aimant permanent ou électroaimant (à courant continu ou alternatif). Le
stockable. Il s’agit de l’énergie magnétique ou encore électromagnétique. circuit magnétique du stator crée le champ magnétique qui magnétise le moteur en créant un flux
magnétique () dans l'entrefer.
Génératrice Le stator canalise les lignes de champ magnétique vers l’entrefer. L’entrefer est le lieu de stockage principal
donc de conversion de l’énergie électromagnétique.
Energie Energie Energie
électrique magnétique mécanique

Moteur

 La conversion d’énergie électromagnétique assure la conversion électrique-mécanique (Moteur) et la


conversion mécanique-électrique (Générateur ou génératrice).
 Les deux convertisseurs sont réversibles.

2.2. Structure technologique :


La structure d’une machine comprend toujours une structure magnétique, lieu de stockage et de
conversion d’énergie (électrique- électromagnétique- mécanique) et un ou plusieurs bobinages excitant le
circuit magnétique.

 Le principe physique fondamental


Tous les moteurs électriques sont basés sur le principe physique du couplage magnétique entre deux
champs magnétiques. La transformation de l'énergie électrique en énergie mécanique s'opère à travers ce
couplage magnétique. De ce principe il découle que tout moteur comporte deux circuits magnétiques,
appelés stator (partie fixe) et rotor (partie mobile) et un entrefer. L'entrefer est l'espace entre le stator et le
rotor, de largeur constante (pôles lisses) ou non constante (pôles saillants), il permet au rotor d’être
indépendant mécaniquement du stator et de tourner librement autour de son axe.

b. Le rotor : Cylindre plein, claveté sure l’arbre de la machine, feuilleté lui aussi, porte sur sa face externe
des encoche où loge le circuit électrique : barres conductrices en Aluminium (rotor en court circuit) ou
enroulement en Cuivre (rotor bobiné, induit d’une machine à courant continu). Le rotor est le siège de
forces électromagnétiques (forces de Laplace) créant ainsi un couple électromagnétique qui est à
l’origine de la rotation du rotor.

Figure-1 : Structure technologique d’un convertisseur électromécanique


(Machine à courant continu) Figure 3-a : Rotor (Induit) d’une machine Figure 3-b : Rotor court-cicuité d’une machine
à courant continu asynchrone triphasé.

1 2

Vous aimerez peut-être aussi