Vous êtes sur la page 1sur 23

Chapitre 1 : Normalisation et repérage d'une installation électrique CME

Chapitre 1

NORMALISATION ET REPERAGE
D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE

OBJECTIFS

Général
ƒ Familiariser les étudiants avec les éléments de base d'une
installation électrique.

Spécifiques
ƒ Différentier les vocabulaires de l'installation électrique.
ƒ Enumérer les différentes sources et les différents récepteurs.

1. INTRODUCTION

Une installation électrique est un ensemble cohérent de circuits électriques,


d'appareillages électriques. Elle peut se situer dans un bâtiment ou un
ensemble de bâtiments à usage d'habitation, industriel, commercial, ou
de bureaux.

• L'étude de l'installation électrique se fait par un architecte et/ou


un bureau d'étude en techniques spéciales et/ou l'entreprise d'électricité

• La réalisation de l'installation électrique se fait par entreprise


d'électricité ou un électricien

Mais avant de commencer les différents montages existant dans une


installation domestiques il faut tout d'abord commencer par une initiation aux
schémas électriques, les différentes normes et le repérage des différents
éléments constituant un schéma électrique.

Pr. ADIKO -1- Cours Schémas, Normes et Installation Domestiques


Chapitre 1 : Normalisation et repérage d'une installation électrique CME

2. DEFINITIONS

2.1. Un schéma

Un schéma électrique représente à l’aide de symboles graphiques, les


différentes parties d’un réseau, d’une installation ou d’un équipement qui sont
reliées et connectées fonctionnellement.
Un schéma électrique a pour but :
• d’expliquer le fonctionnellement de l’équipement (il peut être
accompagné de tableaux et de diagramme),
• de fournir les bases d’établissement des schémas de réalisation,
• et de faciliter les essais et la maintenance.

2.2. Un diagramme

Le diagramme aide à la compréhension d’un schéma en donnant des


informations complémentaires. Il facilite l’analyse d’actions successives en
précisant, la valeur des intervalles de temps.

3. CLASSIFICATION DES SCHEMAS

Les schémas électriques peuvent être classés selon le but envisagé ou selon
le mode représentation.

3.1. Classification selon le but envisagé


a- Les schémas explicatifs
Ils facilitent la compréhension et l’étude d’une installation.

b- Les diagrammes
ƒ Le diagramme de séquence pour comprendre étape par étape le
fonctionnement du système.

ƒ Le diagramme temporel pour avoir une idée sur l’évolution temporelle

c- Les schémas de connexion


Ils guident la réalisation et la vérification des connexions d’une installation ou
d’un équipement.

Pr. ADIKO -2- Cours Schémas, Normes et Installation Domestiques


epérage d'un
Chapitree 1 : Normallisation et re ne installatiion électriqu
ue

d- Les
L schém
mas de diisposition
ns
Pour m
montrer l’e
emplacem
ment des d
différents éléments d’une insstallation.
3.2. Clas
3 ssificatiion selon le mo
ode de re
eprésenttation

a- Selon
S le nombre
n d
de conduc
cteurs
ƒ R
Représen
ntation unifilaire
u e: Deux ou
o plus de deux conducte
eurs sontt
rreprésenttés par un trait un
nique. On
n indique
e sur ce ttrait le no
ombre de
e
c
conducteu
urs en parallèle.
p Cette rep
présentatiion est su
urtout utilisée en
n
ttriphasé.

Exe
emple:

Fig
gure.1. Re
eprésenta
ation unifilaire

ƒ R
Représen
ntation multifilai
m ire: Chaqu
ue conducteur est représenté par un
n
ttrait.

Pr. ADIKO -3- Co


ours Schémas, omestiques
s, Normes et Innstallation Do
Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un
ne installatiion électriqu
ue CME ia

b- Selon l'emplace
ement de
es symbolles
ƒ R
Représen
ntation assemblée
a e:
Les sy
ymboles des
d différrents élém
ments d’u
un même
e appareiil, ou d’u
un même
e
équipe
ement, son
nt représe
entés juxttaposés su
ur le sché
éma.

Figu
ure.2. Re
eprésenta
ation asse
emblée

ƒ R
Représen
ntation ra
angée:
Les sy
ymboles des
d différrents élém
ments d’u
un même
e appareil
il ou d’un
ne même
e
installation son
nt séparés
s et dispossés de faç
çon que l’’on puissee tracer fa
acilementt
les sy
ymboles des liaisons m
mécaniques entre différen
nts éléme
ents quii
manœ
œuvrent en
nsemble.

Fiigure.3. R
Représenttation rangée

ƒ R
Représen
ntation développé
d ée:

-4- Co
ours Schémas,
s, Normes et Innstallation Do
omestiques
Chapitre 1 : Normalisation et repérage d'une installation électrique CME

Les symboles des différents éléments d’un même appareil ou d’une même
installation sont séparés et disposés de manière que le tracé de chaque circuit
puisse être facilement suivi. C’est la tendance actuelle dans tous les schémas
de commandes.

4. STRUCTURE D'UNE INSTALATION ELECTRIQUE

Une installation électrique se compose principalement de trois parties :


a- les sources d’énergies
b- le contrôle et la commande
c- les récepteurs

5. NORMALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

C’est l’ensemble des règles techniques qui permettent de standardiser


l’appareillage électrique, sa représentation et son branchement. Les normes
électriques sont publies par des organismes officiels :
• A l’échelle nationale: « I.N.NOR.I. » : Institut National de la
NORmalisation Industrielle.
• A l’échelle internationale:
¾ C.E.I : Commission Electrotechnique Internationale: crée en 1906
prépare les normes applicables à l'électricité et à l'électronique.
¾ CENELEC: Comité Européen de la Normalisation
ELECtrotechnique crée en 1973 au niveau européen a pour rôle de
supprimer les entraves techniques aux échanges européens pour
aboutir à des prescriptions nationales identiques entre les pays.
¾ Les bureaux de normalisation française: Il existe deux bureaux de
normalisation:
• C.E.F: Le Comité Electrotechnique Français: qui a été crée en
1907. Ce comité participe entre eux aux études de la
commission électrotechnique internationale.
• U.T.E: a été crée en 1947. Elle prépare les projets de normes en
vue de leur présentation aux procédures d'enregistrement et
d'homologation.

Pr. ADIKO -5- Cours Schémas, Normes et Installation Domestiques


Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un
ne installatiion électriqu
ue

5
5.1. Les Normes
s françaiise (NF)
a- Le
es normes homolo
oguées
Les te
extes étab
blis par l'UTE son t des don
nnées de référencee que l'on
n appelle
e
norme
e. Toute le
es normes
s homolog
guées qui ont fait l'objet
l d'u
un arrêt ministériel
m l
serontt obligatoiirement des référen
nces dans
s les marc
chés publlics et son
nt publiés
s
au jou
urnal officiiel.
b- Cllassification des n
normes frrançaises
s
La réfférence des norme
es frança
aises com
mprend trois lettrees et cinq
q chiffres
s
comme
e l'indique
e la figure
e suivantee:

Figure..4. Référe
ence d'un
ne norme françaisse
NF: No
ormes Fra
ançaises
C: Cla
asse C: c'e
est une le
ettre indiq
quant le domaine indiquantt le doma
aine traité
é
par la norme. "C
C" désigne
e l'ELECT
TRICITE.
0: Gro
oupe 0: c'e
est le grou
upe des géénéralités
s il existe dix group
pes de 0 à 9.

5
5.2. Norm
me NFC15-100::
Norme
e de miise en œuvre d
des insta
allations électriqu
ue BT (<1200V),
( ,
particu
ulièremen
nt axée sur
s les protection
ns contre les coontacts directs
d ett
indirec
cts, les brrulures, le
es incendiies et les explosion
e s.

5
5.3. Indice de prrotectio
on IPXX :

La norrme NFC 20-010


2 analyse la protection des équ
uipementss électriqu
ues et des
s
locaux
x selon l’’influence des phéénomènes
s externes. Elle d
définit le degré de
e

-6- Co
ours Schémas,
s, Normes et Innstallation Do
omestiques
Chapitre 1 : Normalisation et repérage d'une installation électrique

protection minimum qui assure la sécurité d’une installation électrique ou


d’un appareil. Un équipement normalise doit comporter son degré de protection
qui se présente sous :

IP x x x lettre ou chiffre : protection des personnes

Indique la protection contre les liquides


Indique la protection contre les solides

Exemple : IP00 Pas de protection contre les liquides


Pas de protection contre les solides

Les différents indice de protection IP

Pr. ADIKO -7- Cours Schémas, Normes et Installation Domestiques


Chapitre 1 : Normalisation et repérage d'une installation électrique CME

IP X X

0 Pas de protection 0 Pas de protection


Protégé contre les corps Protégé contre les chutes
1 1
solides supérieure à 50mm verticales de gouttes d'eau
de diamètre (condensation)
Exemple: Dos de la main Protégé contre les chutes de
Protégé contre les corps gouttes d'eau jusqu'a 15" de
2
solides supérieure à 12mm la verticale
2
de diamètre Protégé contre gouttes de
Exemple: Doigts de la main 3 pluie jusqu'a 60" de la
Minimum exigé contre les verticale
contacts directs Protégé contre les
Protégé contre les corps 4 projections d'eau de toutes
3 solides supérieure à 2.5 les directions.
mm de diamètre
Exemple: fils, outils... Protégé contre les jets d'eau
5
de toutes les directions à la
Protégé contre les corps lance.
4 solides supérieure à 1mm
de diamètre Protégé contre les jets d'eau
6
Exemple: fils fin, outils fin assimilable aux paquets de
mer.
Protégé contre les
5
poussières Protégé contre les effets de
7
Pas de dépôt nuisible l'immersion
Etanche à la poussière Protégé contre les effets
6 8
prolongé de l'immersion
sous pression

Figure.5. les différents codes IP

Pr. ADIKO -8- Cours Schémas, Normes et Installation Domestiques


Chapitre 1 : Normalisation et repérage d'une installation électrique

5.4. Indice de protection IKXX :

Il est caractérisé par un nombre correspondant au degré de protection contre


les chocs mécaniques externes. Le code est indiqué par un nombre allant de 00
à 10. Chaque nombre correspond à une certaine énergie de choc.

CODE IK Energie de Choc


00 Non protégé
01 0.15 joule
02 0.2 joule
03 0.35 joule
04 0.5 joule
05 0.7 joule
06 1 joule
07 2 joules
08 5 joules
09 10 joules
10 20 joules

Figure.6. les différents codes IK

6. SYMBOLES

Chaque équipement électrique est désigné par un symbole qui le représente


dans un schéma.
Les symboles sont standardisés par les organismes de normalisation.

6.1. Symboles d’un appareil de coupure

Un appareil de coupure permet d’ouvrir ou fermer les circuits électriques. Cet


appareil doit avoir un contact qui se déplace :

Pr. ADIKO -9- Cours Schémas, Normes et Installation Domestiques


epérage d'un
Chapitree 1 : Normallisation et re ne installatiion électriqu
ue

Soit de g
gauche ve
ers la dro
oite

Conta
act à ouv
verture Contact à ferrmeture

Soit du
u bas verrs le hautt

Contact à ferm
meture Conttact à ouv
verture

Remarrque :
- Un contact
c à fermeture
f e est ouve
ert au repo
os.
- Un contact
c à ouverture
o e est fermé au repos.

7. R
REPERA
AGE DES
S SCHEM
MAS EL
LECTRIQ
QUES

Pour faciliter la réalisation, lles modiifications et la maintena


ance des
s
pements électrique
installations et des équip es les borrnes de ra
accordement et les
s
conducteurs do
oivent être repéréés identiq
quement sur less schéma
as et surr
l'installlation.

7.1. Rep
7 pérage des cond
ducteurs
s
Le repérage des
s conducte
eurs se réécapitule par
p les tableaux su
uivants:

- 10 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitre 1 : Normalisation et repérage d'une installation électrique CME

Désignation des Repères


conducteurs

Phase 1 L1

Phase 2 L2
Alternatif:
Phase 3 L3

Neutre N

Continu:
Positif
L+
Négatif
L−
Median
M

Conducteur de protection PE

Conducteur de protection
non mis à la terre PU

Conducteur de protection
et conducteur Terre PEN
confondus
Conducteur de terre E

Conducteur de terre sans TE


bruit
Masse, Châssis MM

Table.1. Repérage des conducteurs

7.2. Repérage des bornes et des relais


Les bornes des appareils tels que les bobines, les résistances, les impédances
sont marquées par des repères alphanumériques comme l'indique le tableau

Pr. ADIKO - 11 - Cours Schémas, Normes et Installation Domestiques


Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un ue
ne installatiion électriqu

suivan
nt tel qu'o
on affecte des numééros impa
airs à l'entrée et dees numéro
os pairs à
la sorttie.

B
Bornes d'appareils
s Repères
s Ex
xemples

Phase 1 U

Phase 2 V
Allternatif:
Phase 3 W

Neutrre N Plaques à boornes d'un


n moteur
asyynchrone

Relais ne com
mporte qu'un A1A2
circuitt d'alimen
ntation.
Relais comporttant plus
sieurs A1B1
circuitt d'alimen
ntation. A2B2
Table.2.
T R
Repérage
e des born
nes

7.3. Rep
7 pérage des conta
acts
On distingue deux
d mod
des de reepérage des
d conta
acts pourr les sch
hémas de
e
monta
age industtriel:

ƒ R
Repérage des circu
uits de Co mmande..
ƒ R
Repérage des Circu
uits de pu
uissance.

a- Les
L circuiits de com
mmande
Les bo
ornes de contacts des circcuits de command
de sont rrepérées par
p deux
x
nombrres de deu
ux chiffre
es; tels qu
ue les nom
mbres im
mpairs déssignent le
es entrées
s
des co
ontacts ett les nom
mbres pairrs désignent les sorties dess contacts; notantt
que le nombre est
e compo
osé de deu
ux chiffres
s.

• L
Le chiffrre d'unité
é précise la fonctiion

- 12 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un
ne installatiion électriqu
ue

Les fonctions
f s Sym
mboles
Chiiffres
Entrée Sortie
e
1 2 Contact fermé
f au re
epos

3 4 Contact ouvert
o au repos
r

5 6 Conttact tempo
orisé fermé
é au repos

7 8 Conttact temporisé ouvertt au repos

Ta
able.3. Re
epérage de
d la fonc
ction

• L
Le chifffre des dizaines
s indique
e le num
méro d'o e
ordre de chaque
contact

Exemp
ple:

(a) (b) (c) (d) (e) (f)

Figure.7
7. Repéra
age des contacts
c auxiliaire
a es

(a) Con
ntact ferm
mé au repo
os
(b) Con
ntact ouve
ert au rep
pos
(c) Con
ntact temporisé ferrmé au rep
pos
(d) Con
ntact tem
mporisé ou
uvert au reepos
(e) Con
ntact d'un
n relais magnétothe
m ermique fermé
f au repos
r
(f) Con
ntact d'un
n relais ma
agnétotheermique ouvert
o au repos
b- Les
L circuiits de pu issance

- 13 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitree 1 : Normallisation et re ne installatiion électriqu
epérage d'un ue

Les bo
ornes des contacts
s des circcuits de puissance
p sont rep
pérées parr un seull
chiffre
e. Les enttrées pren
nnent dess chiffres impairs et les sorrties pren
nnent des
s
chiffre
es pairs.

Exemp
ple:

C
Contacts principau
p ux d'un Contacts prin
ncipaux d'un
d
conta
acteur secttionneur

Figure.8
8. Repéra
age des contacts principau
p ux

7.3. Rep
7 pérage des élém
ments
Les re
epères d'identifica
d ation son
nt des ensembles
e s compreenant de
es signes
s

ctifs (
distinc =, +, -, :) et dees indica
ations alp
phanumérriques pe
ermettantt

d'identtifier les éléments


é d'un
d schééma.

L'empllacement de cha
aque iden
ntification
n se déc
compose en quattre blocs
s
d'inforrmation ré
épétés parr des sign
nes distinc
cts.

Fiigure.9. R
Repère d'iidentifica
ation

- 14 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitre 1 : Normalisation et repérage d'une installation électrique CME

a- La subdivision: Bloc 1, Symbole =


La subdivision permet d'effectuer la relation entre les différents éléments
dispersés en précisant leurs emplacements.

Exemple: Laboratoire pneumatique N°1(voir figure 8a) désigné par: =LP1

b- L'emplacement: Bloc 2, Symbole +


Il se compose de deux parties:

ƒ La première partie représentée par un seul chiffre précisant le sous


ensemble (voir figure 8b).
ƒ La deuxième partie représentée par une lettre désignant la ligne sur
laquelle est positionnée le symbole de l'élément à repérer (voir figure 8c),
et un chiffre définissant la colonne sur laquelle est positionnée le même
symbole (voir figure 8d).

Exemple: Sous ensemble 4, ligne D, colonne 3, désigné par : +4D3

c- L'identification de la fonction: Bloc 3, Symbole -


Ce Bloc comprend trois parties:
ƒ Partie A: Cette partie est désignée par une lettre qui définit la
nomination de l'élément à repérer (voir Tableau 4)
Exemple: K: contacteur
ƒ Partie B: Elle est désigné par un numéro de l'élément concerné.
Exemple: K1: contacteur N°1
ƒ Partie C: désignée par une lettre qui indique la fonction concernée
Exemple: K: contacteur principale N°1 désigné par: -KM1

d- Les bornes: Bloc 4, Symbole :


Toutes les bornes doivent être repérés par des lettres ou des chiffres.

Exemple: A1 est la borne d'entrée du relais du contacteur principale K1M

désigné par: A1.

- 15 - Cours Schémas, Normes et Installation Domestiques


Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un ue
ne installatiion électriqu

Fig
gure.10. R
Repèrage
e des élém
ments

Le repère est le suivant: = LP1 +4D3 -KM1 :A1

On lit la borne A1 du re ale N°1 siitué au crroisementt


elais du ccontacteurr principa
de la ligne D et la colonne
c 3
3du tiroirr N°4 de
e l'armoirre du la
aboratoire
e
pneum
matique N°1.

- 16 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un
ne installatiion électriqu
ue

8. R
REPERA
AGE DES
S COND UCTEUR
RS DE RACCOR
R RDEMEN
NT

Le rep
pérage des
s conductteurs trèss utile pou
ur un dép
pannage oou modifiication de
e
l'installlation éle
ectrique. Il
I existe p
plusieurs façons de
e repérage
ge des con
nducteurs
s
les plu
us répondus sont:

a
a- Le rep
pérage indépen
i ndant:

Chaqu
ue conduc
cteur porte un num
méro indép
pendant du
d bornieer. Il est a noté que
e
ce type
e de repérage doit être déta
aillé sur un
u tableau
u annexe qui est disponible
d e
lors d'u
une interv
vention.

Fig
gure.11. Repérage
e indépen
ndant
b
b- Le rep
pérage dépenda
d ant:

Chaqu
ue conduc
cteur poss
sède le mêême numé
éro que ce
elui de la borne.

Figure.12.
F . Repérag
ge dépend
dant

c
c- Le rep
pérage composé
c é:

Chaqu
ue conduc
cteur portte à son eextrémité l'identific
cation de son emp
placementt
et celu
ui de l'autrre bout du
u conduccteur.

- 17 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un
ne installatiion électriqu
ue

Figure.13
F 3. Repéra
age composé

9. R
REPERA
AGE DES
S EQUIP
PEMENT
TS ELEC
CTRIQUE
ES

Le tab
bleau suiv
vant comp
porte les llettres définissant le matériiel électriq
que selon
n
les norrmes NFC
C63-031 et
e NFC 63 -034.

Rep
père Matérielss Exemp
ples

A Ense
emble ou sous- Amplifica
ateur
ensemblee
B Trransducteeur Therrmostat, d
détecteur
ph
hotoélectrrique …

C Condensateeurs

D Opérateu
ur binaire,, mémoire
e Bascu
ule

E Ma
atériel divvers Ecllairage, ch
hauffage

F Disposiitifs de prrotection Fusib


ble, relais thermiqu
ue

G Générateu
G urs Générratrice, allternateurr,
batterrie
H Dispositiifs de sign
nalisation
n Avertisseur lum
mineux ou
u
sonorees.
K Relais
s et conta
acteurs

- 18 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitre 1 : Normalisation et repérage d'une installation électrique

L Inductances Bobine d’induction

M Moteurs

P Instrument de mesure, Appareil indicateur,


dispositifs d’essai. appareil enregistreur.
Q Appareils mécaniques de Disjoncteur, sectionneur.
connexion pour circuit de
puissance.
R Résistances Potentiomètre, rhéostat,
shunt, thermistance.
T Transformateur

Table.4. Tableau des classements des lettres utilisés


dans les schémas développées
9. SYMBOLE ELECTRIQUE

Pour représenter un circuit électrique, l'emploi d'un schéma et de symboles


normalisés s'avère bien pratique.

9.1 Types de symbole électrique

Il existe deux grandes sortes de symbole électrique :

• Les premiers, simplifiés, sont utilisés pour un schéma développé ou


multifilaire.

• Les seconds sont employés pour un schéma architectural ou


unifilaire.

À noter que les architectes emploient parfois des symboles « maison » qui leur
sont propres. Dans tous les cas, il existe des symboles pour les conducteurs
(neutre, phase), pour les prises, les interrupteurs, les disjoncteurs, etc.

9.2 Tableaux des principaux symboles électriques

La norme NFC 15-100 a définit ses symboles normalisés comme indiqué dans
le tableau ci-dessous:

- 19 - Cours Schémas, Normes et Installation Domestiques


Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un
ne installatiion électriqu
ue

- 20 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un
ne installatiion électriqu
ue

A
ANNEX
XES

- 21 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un
ne installatiion électriqu
ue

- 22 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques
Chapitree 1 : Normallisation et re
epérage d'un
ne installatiion électriqu
ue

Sy
ymboles des
d apparreils élec
ctroménager dans un schém
ma électrrique

- 23 - Cours
C Schémas, Normes et I nstallation Domestiques