Vous êtes sur la page 1sur 95

CAO et Prototypage rapide

2017-2018
Objectifs de l’enseignement :

Ce cours permettra à l’étudiant(e) de maîtriser des


techniques de CAO industriels pour concevoir des
pièces ou des produits et en préparer l'industrialisation.

Découvrir les fonctionnalités principales des logiciels


et les mettre en œuvre sur des thèmes de conception.

Découvrir certaines applications avancées comme le


prototypage rapide.
Contenu de la matière :

•1. CAO, conception assistée par ordinateur


•1.1. Introduction à la CAO
•1.2. Développement en CAO
•1.3. Conception de produits
•1.4. Du CAO au calcul
•1.5. Méthodes et outils de CAO

•2. Le prototypage rapide


•2.1. Définition
•2.2. Exemples de procédés de prototypage rapide
•2.3. Avantages et limites des différents procédés

3. Interface CAO/prototypage rapide


?? J’ai une idée d’une pièce
dans ma tête

L’idéal…
?? J’ai une idée d’une pièce
dans ma tête!!

Je connecte ma tête
à la machine

L’idéal…
La pièce est usiné directement
sur la machine
?? J’ai une idée d’une pièce
dans ma tête!!

La pièce est usiné directement


sur la machine
?? J’ai une idée d’une pièce
dans ma tête!!

Je souhaite la fabriquée
sur la machine
?? J’ai une idée d’une pièce
dans ma tête!!

Je mets mes idées sur le papier en


faisant un croquis!
FAO
CAO

Préparation de
l’usinage

J’utilise un logiciel de conception


pour faire le dessin
Introduction à la CAO

Nous pouvons définir la Conception Assistée par

Ordinateur (CAO) par l’ensemble des outils logiciels

et des techniques informatiques qui permettent d’assister

les concepteurs dans la conception et la mise au point d’un

produit.
Introduction à la CAO

Un logiciel de CAO se compose généralement de

quatre parties majeures qui peuvent être organisées

comme suit :
1- Le modeleur géométrique: il représente "la planche
à dessin".

Nous trouvons dans cette partie les composants


géométriques essentiels: points, droites, cercles, ellipses, plans,
sphères, cylindres, cônes, surfaces de révolution, surfaces de
balayage, etc.

Il intègre également les composants topologiques:


sommets, faces, arêtes, orientations, coïncidences, adjacences,
intersections, soustractions, unions, etc.
2- L’outil de visualisation.
3- Un certain nombre d'applications: nous retrouvons
le calcul des grandeurs géométriques (distances, inerties,
volumes, masses, etc.), les fonctions métiers: assemblage de
pièces, production de plans, simulation d'usinage, moulage,
fraisage, etc.
4-Un contrôleur: il gère et manipule les intersections
entre les trois outils cités précédemment.
Les principaux logiciels dévoués à la CAO
les cinq générations de systèmes de CAO

«Constructive Solid Geometry»


(CSG) ou l’arborescence de
construction

Boundary Representaion

Le diagramme représentant les cinq générations de systèmes de CAO


1- La modélisation surfacique

Elle est la première technique qui permet aux concepteurs de réaliser des
modélisations tridimensionnelles de manière beaucoup plus approfondie que la
modélisation à l’aide de fil de fer. Avec cette technique, l’utilisateur a la
possibilité de modéliser une pièce (un objet) par son enveloppe surfacique
totale qui délimite cet objet dans l’espace.
2- La modélisation solide (la modélisation volumique)

Elle consiste à définir le solide moyennant les surfaces frontières du solide. En


d’autres termes, le solide est représenté comme une collection d'éléments
surfaciques connectés entre eux. Les modèles crées par cette technique sont
composés de deux parties essentielles:
La topologie et la géométrie (surfaces, courbes, points). Les principaux éléments
topologiques sont les suivantes: faces, arêtes et sommets. Une face est une partie
bornée (délimitée) d'une surface, une arête est un morceau borné d'une courbe, et
un sommet est associé à un point.
3-«Constructive Solid Geometry» (C-SG) ou l’arborescence de
construction
4- La technique du balayage

Le balayage peut être défini par les procédés géométriques de modélisation qui
permettent aux concepteurs de construire des objets tridimensionnels comme
l’ensemble de points intérieurs à un contour (générateur ou profil) qui se déplace
le long d’une trajectoire spatiale (courbe de guide). Cette dernière peut être
définie par une fonction mathématique ou par une polyligne 3D spatiale.
balayage par rotation (a), balayage par translation(b)
Quelques possibilités disponibles aux concepteurs via l’outil de CAO-CATIA
Quelques conseils pour la conception
de systèmes mécaniques
Définir un cahier des charges

• Avant de passer à la conception ou à la modélisation d'un système,

définissez les charges fonctionnelles qu'il devra supporter : vitesse

de déplacement, charges statiques ou dynamiques, encombrement,

poids maxi etc. Ce travail préparatoire est indispensable et vous

permettra de préciser le besoin auquel vous répondez.


Rechercher des idées (brainstorming)

• Répondre aux fonctions par des sous-ensembles


existants reliés entre eux ou par des innovations
(20 % des études).

• Améliorer des solutions existantes par une re-


conception (80 %).
Etablir des schémas "papier"

Avant de commencer votre travail de modélisation,


pensez à réaliser des schémas sur papier du
type :

• Schéma blocs

• Schéma cinématique

• Schéma technologique (voir ci-dessous)


Dimensionner les pièces

• C'est l'étape clé qui vous permettra de valider


l'architecture retenue et les choix technologiques
opérés. Un travail sur les ordres de grandeurs
peut être effectué dans un premier temps (pré-
dimensionnement) puis être affiné en utilisant
des modèles plus complets et précis.
Prendre en compte les moyens de
fabrication
• Dès les étapes de conception, vous devez tenir
compte des contraintes de fabrication :
faisabilité, coût, délais etc.
Modéliser le système
• Posez-vous la question des raisons qui vous ont
amené à commencer un travail de CAO,
• adoptez les bonnes stratégies de modélisation et
faites le travail nécessaire et suffisant pour atteindre
vos objectifs.

Cela est particulièrement vrai pour la modélisation de


pièces achetées (moteurs, réducteurs etc). La
modélisation fine de ces pièces est-elle nécessaire ?
Souvent la réponse est :
non. Pour un moteur par exemple, le plus souvent
seuls l'encombrement et la position des vis de
bridage sont nécessaires.
Mettre en plans
• La dernière étape consiste à "mettre en plans"
les modèles 3D et de les transmettre aux
techniciens chargés de leur fabrication. Leurs
conseils sont souvent avisés et vous êtes invités à
les consulter dès les phases de pré-conception
afin d'éviter des modifications d'autant plus
coûteuses qu'elles sont tardives.
CAO ????

Ce n'est pas seulement le dessin, c'est aussi la modélisation, le


prototypage virtuel... Ces phases vont permettre notamment :

la recherche/l’optimisation de formes
l'animation d'objets ou d'éléments d'un ensemble
la visite virtuelle d'espaces
la simulation dans le bâtiment, l'industrie...
le moulage ou l'usinage de pièces...
De la définition à la validation
• Les étapes de la vie d'un produit sont : définition
du besoin, conception et définitions, prototypage,
essais, industrialisation, maintenance, recyclage.

• Toutes ces étapes sont analysées dès le début de la


conception : on parle d'ingénierie simultanée
basée sur un modèle unique.
• De nombreux partenaires interviennent dans la
conception et la mise au point d'un produit.
Le prototypage rapide
• Le prototypage rapide (ou impression 3D) est
depuis de nombreuses années réservé à un usage
industriel. Ces technologies de pointe
deviennent de plus en plus puissantes et
abordables, c'est pourquoi de nouveaux marchés
s'ouvrent à cette discipline.
• Les objectifs

L'objectif principal du prototypage rapide est la


fabrication d'un modèle physique (maquette, prototype,
outillage) dans un délai très court, à moindre coût et
avec le minimum d'outillage et d'étapes intermédiaires
dans le processus de réalisation.

• Parmi les nouveaux utilisateurs du prototypage rapide


on trouve :
des sculpteurs,
des prothésistes dentaires,
des médecins,
des architectes,
des designers,
des maquettistes...
Définition

• Le prototypage rapide est l'art de réaliser


dans un temps très court, la
représentation physique d'un modèle
CAO en trois dimensions.
Les principales technologies

• Plusieurs procédés permettent de réaliser des


pièces par apport itératif de matière. Leur
différence tient à la nature des pièces pouvant
être réalisées (obtention directe d’une pièce
métallique, plastique ou d’autre nature ou
obtention indirecte de la pièce)

• En voici une classification:


Obtention directe d’une pièce
métallique :
• 1-par « fusion » de poudre métallique

• action d’un laser sur une poudre dans une cuve. Soit une
partie seulement des éléments de la poudre métallique «
fusionne », le bronze étant souvent utilisé comme liant
métallique bas point de fusion, et ces techniques portent
le nom de frittage métallique (DMLS).

• Soit la fusion de la poudre métallique est totale et, dans


ce cas, les pièces obtenues sont dites « bonne matière » :
fusion laser (SLM) ou fusion par faisceau d’électron
(EBM).
• Frittage /Schéma de principe
• action d’un laser sur une poudre amenée au fur
et à mesure par une buse (LENS, LAM, DMD).
Ces techniques permettre d’obtenir des pièces «
bonne matière ».

Principe du Laser engineered net shaping


(LENS)
• 2-par agglomération de poudre métallique

• -polymérisation du polymère qui enrobe les


particules métalliques (SLS)(Selective Laser
Sintering), appelée aussi frittage

• - projection de liant (3D printing).


• 3- par empilages de profils métalliques
(stratoconception).
Obtention directe d’une pièce
plastique :
• 1- par agglomération de poudre plastique

• - polymérisation du liant par laser (technologie


SLS)

• projection du liant sur la poudre (impression


3D)
• 2- par une autre action sur de la matière
plastique : stéréolithographie ou extrusion
(FDM)(Fused Deposition Modeling)

stéréolithographie
• Le principe de la stéréolithographie repose sur la
photopolymérisation. Un laser agit sur une
résine photosensible et reconstitue la pièce à
fabriquer par superposition successive de
couches. Des supports sont nécessaires pour
maintenir la ou les pièces dans la résine au cours
de la fabrication.
stéréolithographie
Focusing system Rotating mirror
High-speed
stepper motors
He-Cd Laser

for resin depth


Sensor system
UV beam

Liquid resin
Part

Support structures

He-Ne Laser
Platform
Elevation control
stéréolithographie
Melting head with
XY-motion

Extrusion (FDM)
Extrusion nozzles
Build material
Part wire spools:
(a) Part (b) Support
Support
Foam base

Z-motion
Obtention directe d’une pièce bois,
papier, plastique... :
• 1-procédé LOM (Laminated Object Manufacturing)
: découpe au laser des sections dans du papier, ou
autre matériau disponible en feuilles, et collage à la
section précédente

• 2-stratoconception
Procédés de fabrication
Plasturgie
Les différents procédés
• Injection
▫ Injection
▫ Injection soufflage
• Extrusion
▫ Extrusion
▫ Extrusion soufflage
▫ Extrusion gonflage
• Rotomoulage
• Thermoformage
• et plusieurs autres…
Injection
Procédé :
• La matière plastique est chauffée et
ramollie dans un cylindre.
• Une vis sans fin y tourne pour préparer la
quantité de matière requise.
• Elle se transforme ensuite en piston pour
injecter celle-ci dans un moule fermé.

Exemples d’utilisation :
• Bouchons, téléphone, boîtes, corps de stylo,
pièces automobiles, électriques, médicales

Indice :
• Ces objets sont souvent prêts à être utilisé
et on voit un petit point par où la matière
est arrivée.
Injection
Injection soufflage
Procédé :
• On fabrique une préforme par injection.
• On chauffe cette préforme et on y
envoie un jet d’air comprimé qui la
pousse contre les parois du moule.

Exemples d’utilisation :
• Bouteilles, flacons, réservoirs de
carburants, contenants divers

Indice :
• Point d’injection au fond du contenant
Injection soufflage
Extrusion
Procédé :
• On insère la matière plastique dans un
cylindre chauffé.
• La matière plastique est poussée par une
vis sans fin avant de passer à travers une
filière qui lui donne la forme désirée.

Exemples d’utilisation :
• Profilés pour les fenêtres, câbles, stores,
grillages, tubes

Indice :
• Profilé (pièce ayant la même forme) en
continue
Extrusion
Extrusion soufflage
Procédé :
• On fabrique un tube par extrusion.
• On enferme ce tube chaud à l’intérieur
d’un moule et on y envoie un jet d’air
comprimé qui le pousse contre les parois
du moule.

Exemples d’utilisation :
• Bouteille, flacons, réservoirs,
contenants divers

Indice :
• Ligne de soudure au fond du contenant
Extrusion soufflage
Extrusion gonflage
Procédé :
• Variante de l’extrusion où, à la sortie de
la filière, on gonfle d’air le tube
produit.
• Il devient ainsi une longue bulle de
pellicule plastique.
• Après avoir refroidi, on l’aplatit et on
l’enroule sur des bobines.

Exemples d’utilisation :
• Sacs poubelles, sacs de congélation, …
Extrusion gonflage
Rotomoulage
Procédé :
• C’est un moulage qui se fait en insérant la
matière plastique sous forme de poudre
dans un moule.
• En faisant faire des rotations au moule qui
est chauffé, on obtient des pièces creuses
sans soudure ni collage.

Exemples d’utilisation :
• Citerne, kayaks, réservoirs, planche à voile

Indice :
• Pièce creuse de toute dimension avec un
temps de cycle assez long (rentabilité)
Source : http://www.cvm.qc.ca
Rotomoulage

Source : www.laplasturgie.fr

Source : http://www.hovpod.ma/technical/technical.html
Thermoformage
Procédé :
• En chauffant la feuille de plastique, celle-
ci ramollie.
• On applique cette feuille encore chaude
sur le moule.
• On y retire l’air contenu entre ce moule et
la feuille.

Exemples d’utilisation :
• Barquettes alimentaires, coques de
bateaux, enseignes publicitaires

Indice :
• Pièce plutôt mince à coins arrondis et avec
moins de finition. On peut apercevoir la
découpe au pourtour de la pièce.
Thermoformage
Evolution des procédés de
prototypage
• - La projection thermique ;
• - La microstéréolithographie ;
La projection thermique ;
La projection thermique ;
La projection thermique ;
La microstéréolithographie
• La Microstéréolithographie ( ou µSLA) permet la
fabrication rapide de pièces d'une extrême
précision (au dixième de millimètre près).
La microstéréolithographie
Ex:
Concevoir une lampe de bureau

Vous aimerez peut-être aussi