Vous êtes sur la page 1sur 10

Universités des sciences et de la technologie houari

boumediene

Faculté des Génies Mécaniques et Génies des Procédés

Utilisation d’un fer à repasser Transfert


de Chaleur par conduction

Préparé par : Hadj makhloufi abdel hakim


201500009618
Sommaire :
♦ Introduction : Description de l’objectif du projet.
♦ Principe du transfert de chaleur par conduction dans
l’utilisation d’un fer à repasser
♦ Schématisation du transfert de chaleur par conduction dans
l’utilisation d’un fer à repasser : en précisant le sens du
transfert
♦ Loi de fourrier
♦ Paramètres influençant le phénomène (surface de contacte,
conductivité, température.)
♦ Conclusion
Introduction : Description de l’objectif du projet.
Le transfert de chaleur appelé aussi transfert thermique est
l’une des notions fondamentales de la thermodynamique, elle
est avec le travail un des modes d’échanges d’énergie interne
entre deux systèmes.
Quant aux types ils en existent trois, la convection, le
rayonnement et enfin la conduction qui sera le sujet qu’on
abordera dans ce projet plus précisément l’usage du fer à
repasser comportant un corps chauffant muni d’une chambre
de vaporisation et une surface de repassage qui sera
responsable du transfert de chaleur au tissu repasser.
♦ Principe du transfert de chaleur par conduction dans
l’utilisation d’un fer à repasser
La conduction est un mode d’échange de l’énergie interne
provoquée par la différence de température entre deux régions
de notre milieu solide (le fer à repasser) sans déplacement
macroscopique de matière. Ce transfert s’effectue de proche
en proche des parties chaudes vers les parties froides, grâce à
l’agitation thermique. Si on chauffe l’extrémité d’un solide on
aura un transfert progressif et si on coupe le solide, on stop le
transfert.

Dans les solides on distingue deux cas, les matériaux de type


conducteur électrique, et les matériaux de type isolant
électrique. On observe que les bons conducteurs thermiques
sont aussi des bons conducteurs électriques (métaux),
intuitivement, il est facile de comprendre que dans le cas des
matériaux conducteurs électriques, les électrons responsables
de la conduction électrique sont aussi responsables de la
conduction thermique.
Le fer à repasser est un électroménager utiliser dans la vie
quotidienne (il contient 42,5% Métaux non ferreux, 35,2%
Plastiques, 17,3% Métaux ferreux, 4,2% Autres matériaux et
0,6% Substances réglementées) qui sert à repasser le textile en
transférant de la chaleur aux tissus.

Le fonctionnement de ce matériel s’agit de la chaleur qui se


règle par le thermostat qui chauffe l’eau du réservoir pour en
faire sortir de la vapeur, lorsque le fer à repasser est à vapeur.
La vapeur sort ainsi par la semelle du fer qui est chauffée de
l’intérieur et qui permet de défroisser le linge.
Le transport thermique du fer à repasser consiste à avoir :
• Une surface de repassage (2) en relation thermique avec le
corps chauffant (1).
• Une chambre de vaporisation qui est aussi en relation
thermique avec le corps chauffant (1).

On remarque toujours d’avoir des trous dans la surface de


repassage (2) qui est destinée à venir en contact avec le linge à
repasser et qui sert à faire sortir de la vapeur , la chaleur
produite par le corps chauffant (1) étant transmise à la surface
de repassage(2) par conduction au travers d’au moins deux
éléments (1 , 3) du fer à repasser rapportés l’un contre l’autre,
caractérisés les deux éléments métaux sont en contact direct
l’un de l’autre présentant une surface de contact inférieure à 2
mm2 et de préférence inférieure à 1 mm2.

Remarque : Une énergie plus grande est par conséquent


associée à une température plus élevée. Au moment des
collisions qui sont incessantes, il y a transfert d’énergie des
molécules les plus énergétiques vers les moins énergétiques,
des plus rapides vers les moins rapides, c'est- à-dire des plus
hautes températures vers les plus basses.
♦ Schématisation du transfert de chaleur par conduction dans
l’utilisation d’un fer à repasser :

Tel que :
Φ1 : Quantité de chaleur transmise au corps chauffant.
Φ2 : Quantité de chaleur transmise du corps chauffant à la
surface de repassage. Φ3 : Quantité de chaleur transmise de la
surface de repassage au tissu.
T1 : Température du corps chauffant.
T2 : Température de la surface de repassage. e : Epaisseur.
↓ : le sens du transfert thermique.
Remarque : à t=0 la température du corps chauffant est
supérieure à la température de la surface de repassage (T1>T2)
et puis à t= teq le corps chauffant et la surface de repassage
seront de même degrés de température (T1=T2).
♦ Loi de Fourrier
C’est en effet J.B Fourier qui en 1822 publie la loi
fondamentale de la conduction dans son traité : « La théorie
analytique de la chaleur ». Rappelons qu’il avait obtenu en
1812 le prix de l’Académie des Sciences pour un mémoire sur
la propagation de la chaleur.
Fourier apparente ainsi la conduction de la chaleur à
l’écoulement d’un fluide des régions les plus chaudes vers les
régions les plus froides et considère les milieux comme
continus, en négligeant toute dilatation volumique.
Soit :
Tel que :
=−
Φ : Le flux thermique exprimé en Watts (W) (J/s).
K : La conductivité thermique qui dépend de la température et
de la composition du fer à repasser exprimée en W/m.k.
A : La surface d’échange de chaleur exprimée en m2.
: Le gradient thermique exprimé en K /m.

Le signe (-) correspond à une convention qui impose une


quantité de chaleur échangée positive (δQ > 0) dans le sens
des températures décroissantes le long des x croissants. Il faut
noter que cette convention est en fait opposée à elle choisie
généralement en thermodynamique classique ou l’on impose
toujours que toute énergie perdue par le système est comptée
négativement.
♦ Paramètres influençant le phénomène :
Dans le transfert de chaleur par conduction on trouvera des
propriétés (ou des paramètres) qui jouent des rôles thermiques
très importants afin de bien réaliser le transport thermique de
notre matériel (le fer à repasser), et ça s’agit de :
La conductivité : Est le flux de chaleur qui traverse une
surface unité pour un matériau soumis à un gradient de
température égal à l’unité. Elle est évaluée principalement
grâce à la loi de fourrier pour la conduction thermique. Son
influence est de transporter la chaleur produite par le corps
chauffant à la surface de repassage.
La température : La diffusion thermique est provoquée par
une différence de température entre le corps chauffant et la
surface de repassage qui sont en contact.

La surface de contact : Dans notre cas c’est la plaque à


repasser (surface de repassage) où la conduction thermique
prend fin, ce qui veut dire que c’est là où le phénomène de la
convection thermique prend son départ (transfert de chaleur au
tissu).

♦ Conclusion
Les problèmes de transmission d’énergie, et en particulier de
la chaleur, ont eu une importance déterminante pour l’étude et
le fonctionnement d’appareils. À cet effet, seule la conduction
assure un bon transfert de chaleur à travers les solides comme
on l’a remarqué dans le fonctionnement du fer à repasser.

Vous aimerez peut-être aussi