Vous êtes sur la page 1sur 15

LES 5 POINTS ORGASMIQUES

www.lecoinseduction.fr

DE LA FEMME

ALICE BERGELAC
www.lecoinseduction.fr

FAIRE JOUIR UNE FEMME :


POURQUOI ? COMMENT ?
On est tous d’accord : faire l’amour c’est bon. Faire l’amour et avoir un orgasme

c’est mieux. Mais faire l’amour, avoir un orgasme et voir sa partenaire avoir un

orgasme, c’est encore mieux.

Si vous lisez ces quelques lignes, c’est que vous êtes un homme attentionné qui

souhaite donner au moins autant de plaisir à sa partenaire qu’il n’en prend. Rien

que pour ça : félicitations ! Vous méritez de connaître les secrets du corps

féminin.

Dans les pages qui suivent, vous découvrirez quels sont les points à stimuler

chez les femmes pour être sûr de leur donner un plaisir infini. Je vous dévoilerai

ces parties du corps orgasmiques, vous expliquerai comment les trouver, mais

aussi comment les stimuler.

Mais avant de passer à la technique, je souhaite vous apporter un petit quelque

chose en plus. Parce que vous êtes un bon gars, donc vous méritez de connaître

ce secret supplémentaire… Ce secret le voici : faire l’amour à sa partenaire et

lui donner des orgasmes, c’est le secret de la bonne entente et de la

longévité des couples.

Bien faire l’amour à votre femme est la meilleure façon pour vous de la rassurer

quant à son image, sa place, etc. Sans parler du fait qu’elle sécrètera des

hormones qui l’aideront à mieux vivre certaines périodes du mois où le moral est

fluctuant (et où les disputent surviennent plus facilement). Sans parler aussi du

fait que vous aussi, vous allez vous sentir plus proche de votre femme. Bref, vous

renforcerez ainsi votre relation, et l’aiderez à se sentir bien avec vous.


www.lecoinseduction.fr

POINT N° 1 :
LE CLITORIS
Tout le monde le connaît, ne serait-ce que de nom. Malheureusement, beaucoup

d’hommes ne parviennent pas à le trouver ou oublient de le stimuler.

Dommage, car c’est LE point susceptible de faire jouir la totalité des femmes. En

effet, une majorité de femmes se déclarent « clitoridiennes ». Et dans les

faits : il est vrai que l’orgasme clitoridien est beaucoup plus « facile » à

atteindre.

Où situer le clitoris ?
Le clitoris est situé en « externe » chez la femme, c’est-à-dire sur sa vulve. Une

femme peut alors jouir par une telle stimulation sans qu’il y ait

pénétration. Lorsqu’elle écarte les jambes, sa vulve s’offre à vous et vous avez

une vision proche de celle-ci :


www.lecoinseduction.fr

Une toute petite subtilité est à prendre en compte : le clitoris possède un

capuchon, comme votre gland qui est recouvert par vote prépuce (sauf si vous

êtes circoncis). Il est protégé par une petite peau et pour le trouver, il vous

faudra tendre la peau du pubis de votre partenaire. Posez simplement votre

main sur son pubis et relevez la peau vers le haut.

Notez toutefois que cette petite peau a une utilité : elle protège le clitoris qui est

extrêmement sensible et qui peut facilement s’irriter. Certaines femmes auront

besoin que vous le décalottiez pour avoir plus de sensations, d’autres

préférerons que vous le laissiez à l’abri derrière son capuchon. A vous de vous

adapter.

Comment stimuler le clitoris ?


Le clitoris peut se stimuler de plusieurs façons. Mais la condition sine qua non

pour que vous le touchiez est la suivante : il doit être lubrifié. Pour cela

utilisez votre propre salive, la cyprine (mouille) de votre partenaire (allez la

chercher plus bas, au niveau de l’orifice vaginal), voire d’un lubrifiant (en dernier

recours).

Le clitoris peut alors être stimulé :

- Par frottement : contre votre cuisse, votre pubis, votre sexe, etc ;

- Par stimulation digitale : vous caressez sa vulve avec vos doigts ;

- Par stimulation buccale : lorsque vous lui prodiguez un cunnilingus ;

- Par vibromassage (sextoy) ou hydromassage (jet d’eau).

La stimulation clitoridienne peut tout à fait se faire en complément d’une

stimulation vaginale (avec pénétration, par le sexe, un doigt ou un accessoire).


www.lecoinseduction.fr

POINT N° 2 :
LE POINT G
Le point G, c’est l’acolyte du clitoris. Les deux sont très connus… Mais pas

nécessairement traités correctement. Pourtant, une stimulation adéquate du

point G peut permettre à une femme d’obtenir un orgasme plus que

satisfaisant. Précisons d’emblée que le point G est davantage une zone qu’un

point précis : une zone plus ou moins étendue et plus ou moins sensible selon

les femmes.

Où situer le point G ?
Il faut savoir que le point G est encore plus lié au clitoris que vous ne le pensiez.

En effet, la communauté scientifique s’accorde pour parler du point G

comme la terminaison nerveuse du clitoris, située en interne. Le clitoris étant

situé en externe (sur la vulve), le point G en interne (dans le vagin). Le point G ne

peut donc être stimulé que par pénétration.


www.lecoinseduction.fr

Avez-vous remarqué comme le clitoris se situe près de l’orifice vaginal ? Et bien

c’est la même chose pour le point G. Hé oui : il est situé « de l’autre côté » du

clitoris ! Par conséquent, lorsque vous introduisez un doigt dans le vagin de

votre partenaire, vous trouverez son point G à environ 2 phalanges.

Introduisez toujours votre doigt pour que sa pulpe soit dirigée en direction de

son nombril. Si elle est allongée sur le dos et que vous êtes face à elle, votre

doigt doit donc logiquement se diriger vers le haut. Si elle est dos à vous, le

ventre face au sol, votre doigt doit se diriger vers le sol.

Autre astuce pour le repérer : il a une texture assez rugueuse, alors que le

reste des parois vaginales est plus lisse.

Comment stimuler le point G ?


Le point G peut être stimulé de plusieurs façons :

- Avec vos doigts (index, majeur, éventuellement annulaire) ;

- Avec votre sexe (lors de positions où l’homme est situé en dessous de

son bassin si la femme est sur le dos, et au-dessus si elle est face dirigée

vers le sol) ;

- Avec un sextoy de type godemichet. Je déconseille fortement d’utiliser

d’autres objets ou accessoires qui ne sont pas conçus pour cet usage.

Veuillez noter que les femmes tirent un réel plaisir si vous stimulez leur

point G en tapotant sur lui ou en le massant en faisant de petits cercles. La

stimulation ne consiste pas à entrer et sortir de son vagin mais bien à rester sur

le point et à le stimuler en interne. Chercher à aller et venir rapidement en

sortant et entrant entièrement va l’irriter et ne provoque pas une sensation

agréable. On ne cherche pas le va et vient ! Toutefois, c’est un point moins

sensible que son homologue le deep spot (on en parle juste après). Vous pouvez
www.lecoinseduction.fr

vous permettre des mouvements plus énergiques, voire frénétiques en fonction

de votre partenaire et de ses réactions.

De plus, le point G étant assez facile à trouver et à stimuler de par sa proximité

avec l’orifice vaginal, les hommes ayant un pénis d’une taille en-dessous de la

moyenne (inférieure à 12 cm) peuvent tout de même l’atteindre et le stimuler

lors du coït.

| Ma vidéo : faire jouir une femme quand on a un micropénis|

Par ailleurs, le point G étant étroitement lié au clitoris, vous pouvez accroître

les sensations de votre partenaire en stimulant son clitoris en même temps

que vous simulez son point G. On peut alors imaginer les combos suivant :

- Clitoris stimulé par un cunnilingus et point G stimulé par doigtage ;

- Clitoris stimulé par les doigts et point G stimulé par pénétration (votre

sexe ou un godemichet) ;

- Clitoris stimulé par frottement contre votre pubis et point G stimulé par

pénétration (votre sexe) ;

- Clitoris stimulé par votre pouce et point G stimulé par vos index et

majeur ;

- Clitoris stimulé par un vibromasseur et point G stimulé par doigtage ou

pénétration (votre sexe ou un godemichet) ;

- Clitoris stimulé la langue et point G stimulé par un godemichet ;

- Clitoris stimulé par un cock ring (anneau autour de votre verge) et point G

stimulé par la pénétration (votre sexe).


www.lecoinseduction.fr

POINT N° 3 :
LE DEEP SPOT
Le deep Spot, littéralement « point profond » est une zone très érogène dans le

vagin. Certains parleront de « front deep spot » car il existe, en effet, un « back

deep spot ». Si si. Quoi qu’il en soit, ce point, s’il est stimulé correctement, il peut

donner lieu à des orgasmes puissants.

Où situer le deep spot ?


Le deep spot se situe du même côté que le point G (face nombril) et dans le

vagin de la femme. Il se situe un peu avant le col de l’utérus. C’est une zone

très érogène que vous pourrez atteindre avec vos doigts (index, majeur,

annulaire) en les insérant en entier dans le vagin de votre partenaire. Votre sexe

aussi peut stimuler ce point, à condition d’adopter des positions sexuelles

adéquates.
www.lecoinseduction.fr

Il faut savoir que sa proximité avec le col de l’utérus demande à ce que vous

soyez précautionneux. En effet, le col de l’utérus est une zone sensible (et pas du

tout érogène) très vascularisée. Si vous pénétrez votre partenaire comme un

bourrin sans savoir où vous « tapez », le risque est de taper au niveau du col.

C’est très douloureux, et sa vascularisation peut engendrer des saignements

(bénins).

Remarquez que sa proximité avec la vessie est susceptible de provoquer chez

certaines femmes une envie d’uriner. C’est normal !

Comment stimuler le deep spot ?


Dans la mesure où celui-ci est plus profond que le point G, la stimulation devra

être d’une nature sensiblement différente.

Il vous faudra, déjà, plus d’amplitude pour atteindre ce point. Ensuite, celui-ci

étant plus sensible, je ne vous conseille pas d’avoir des gestes trop brutaux (sauf

si elle vous le demande).

Avec vos doigts, vous pouvez faire des massages internes en tournant et

tapotant sur la zone concernée. Avec votre sexe, allez-y doucement et

attendez qu’elle soit très excitée pour y aller plus fort.

Concernant les positions sexuelles les plus adaptées pour atteindre le deep spot,

je vous conseille toutes les positions qui vous offrent un angle de

pénétration direct. Pour cela, votre partenaire doit avoir le bassin rétroversé

(elle le pousse vers l’avant en « avalant » le nombril). Ce sont par exemple toutes

les positions où elle est sur le dos, vous au-dessus. Relevez ses jambes pour

« forcer » la rétroversion du bassin. Ce sont aussi les positions où elle est sur

vous, mais où vous, vous êtes en position assise.

Enfin, comme pour le point G, une stimulation clitoridienne en simultanée

est toujours la bienvenue !


www.lecoinseduction.fr

SECRET N° 4 :
LE POINT A
Devinez qui se situe juste en face du deep spot ? Le point A bien sûr ! Ou, comme

certains l’appellent, le back deep spot. C’est la troisième et dernière zone érogène

que l’on peut situer dans le vagin. Ce point est moins connu que les précédents

car toutes les femmes n’y sont pas sensibles.

Où situer le point A ?

Le point A se situe sur la paroi vaginale opposée à la paroi où on situe le point G

et le deep spot. Il se situe, lui aussi, à proximité du col de l’utérus. Par conséquent,

mieux vaut y aller doucement lors de vos phases d’exploration.

Remarquez que le point A se situe côté anus, et non côté vulve (comme le sont le

point G et le (front) deep spot). Lorsque vous chercherez à stimuler ce point,

vous devrez donc aller en direction du dos de votre partenaire.


www.lecoinseduction.fr

C’est précisément parce que cette zone érogène est située du côté de l’anus

qu’elle ne plaît pas à toutes les femmes. En effet, sa stimulation provoque une

sensation différente, proche de celle ressentie lors d’une stimulation anale.

Certaines femmes, notamment celles qui n’apprécient pas le sexe anal, sont

susceptibles de ne pas ressentir de plaisir si vous vous attardez sur cette zone.

D’autres sont même susceptibles de ressentir une forme de gêne parce que les

sensations ressenties leur donneront envie d’aller à la selle. Enfin, une autre

catégorie de femme va grimper au rideau lorsque vous commencerez à masser

cette zone !

Comment stimuler le point A ?

Le plus simple est de stimuler le point A avec vos doigts vous vous allez insérer

presque entièrement. Comme pour les autres points, l’intérêt réside dans la

caresse et non dans le va-et-vient. C’est le mouvement circulaire, ou le

mouvement de tapotement avec la pulpe de votre doigt qui donneront à

votre partenaire beaucoup de plaisir.

Avec votre sexe, il est plus difficile d’atteindre ce point car il est situé

profondément. La position la plus indiquée est une position d’Andromaque

inversée, c’est-à-dire une position où Madame est au-dessus de Monsieur qui

est allongé, mais où Madame tourne le dos à son partenaire. Ce sont aussi

toutes les positions où la femme est accroupie alors que l’homme se situe

derrière elle.

Enfin, notez qu’une bonne stimulation du point A constitue un excellent

préliminaire pour le sexe anal.


www.lecoinseduction.fr

POINT N° 5 :
LE CERVEAU

L’aviez-vous vu venir ? Ce qui se passe dans la tête d’une femme contrôle tout le

reste : en sollicitant correctement ce point n°5, vous lui ferez vivre une

expérience de plaisir décuplé ; en délaissant ce point, vous risquez de vous

heurter à un mur.

En effet, vous pouvez maîtriser toutes les techniques à la perfection… cela n’aura

aucun effet sur votre partenaire si vous négligez ce qui se joue dans sa tête. Etat

d’esprit, humeur, stress, imaginaire… Autant de choses qui peuvent jouer en

votre faveur à tous les deux, à condition de savoir s’y prendre !

Comment stimuler son cerveau ?

La première chose à comprendre est la suivante : l’état d’esprit dans lequel est

votre partenaire va conditionner la totalité de la suite des événements. Par

conséquent, afin de rendre une femme folle de désir, puis de lui faire prendre un
www.lecoinseduction.fr

maximum de plaisir, vous devez agir sur sa psychologie et faire en sorte que

votre partenaire soit dans de bonnes conditions.

Cela signifie que :

1) Vous n’allez ni minimiser ni nier ce qui la tracasse : faîtes votre possible

pour lui montrer comme ce qui la tracasse vous importe. Mieux : si vous

pouvez l’aider à évacuer son tracas, faîtes-le. Par exemple, si elle vous dit

qu’elle a « un million de trucs à faire », proposez de la soulager d’une tâche,

ou trouvez une solution alternative pour qu’elle se libère d’une charge

mentale et sente soudainement qu’elle a plus de temps devant elle.

2) Vous allez être subtil dans votre démarche et vous n’allez pas lui

« imposer » le sexe, mais faire en sorte que l’idée vienne d’elle (ou qu’elle en

ait l’impression). Pour cela, vous allez commencer à être suggestif dans vos

propos et à être plus tactile avec elle. C’est l’art de la sexualisation, qu’on

oublie trop souvent lorsqu’on est en couple.

3) Vous allez être honnête avec vous-même : si vous assumez que vous avez

envie d’elle, vous communiquerez différemment (même inconsciemment) et

cela la préparera. Vous devrez même aller jusqu’à la rassurer en assumant

vos intentions : vous la désirez ELLE, et pas une autre, et vous la désirez parce

qu’elle n’est PAS QUE belle.

4) Vous allez faire travailler son imaginaire et son cerveau émotionnel : il

faut lui rappeler des moments dans lesquels elle était particulièrement à

l’aise, heureuse, insouciante, lui faire parler de choses qui la mettent en joie.

Puis, progressivement, aborder des sujets plus intimes où elle pourra

s’imaginer avec vous à partager des instants complices, voire coquins.

L’important est que vous soyez tous les deux dans le moment présent, et

que vous soyez dans une émotion positive.


www.lecoinseduction.fr

CONCLUSION ET PERPESCTIVES

Vous connaissez à présent les 5 points orgasmiques de la femme et vous savez

comment les stimuler. Toutefois, ne perdez pas de vue que les quatre premiers

points que sont le clitoris, le point G, le Deep Spot et le point A ne sont rien sans

un travail préalable sur l’état d’esprit dans lequel se trouve votre partenaire.

Pour devenir un expert, celui qui saura mettre toutes

les femmes qu’il désire dans des conditions idéales,

celui qui saura les mettre à l’aise et leur donner envie,

les exciter, sans passer pour un pervers, de façon

subtile et naturelle, je ne saurais que trop vous

conseiller de vous procurer ma formation complète

sur la sexualisation. >> En savoir plus <<

De plus, notez bien que dans ce guide, nous avons parlé de zones érogènes

primaires car elles sont directement situées sur des zones génitales de la femme.

Or, elles ne sont que l’aboutissement d’un premier travail sur les zones érogènes

secondaires et périphériques. Pour en savoir plus sur comment faire l’amour à

une femme, de telle sorte que vous ayez tous les deux des orgasmes dignes

de ce nom, je vous conseille de lire mon livre numérique

Le Guide de l’Amant Idéal. Vous trouverez dans cet ouvrage

tout le détail sur la psychologie féminine et la façon de

stimuler son cerveau, mais aussi tout le détail des

techniques concrètes à mettre en œuvre pour une

sexualité satisfaisante et épanouissante. En achetant ce

livre, vous aurez accès à 4 vidéos exclusives et inédites de

démonstration… >> En savoir plus <<


www.lecoinseduction.fr

Enfin, si vos problèmes sont plus ardus et que vous ressentez la nécessité

d’être accompagné personnellement, je vous invite à me contacter

directement par mail en m’expliquant votre situation :

alice.bergelac@gmail.com

En espérant très sincèrement vous aider à avancer dans votre vie sentimentale

et sexuelle,

A bientôt,

Alice.