Vous êtes sur la page 1sur 20

VUIBERT VUIBERT

1re année
MATHS MÉTHODES•EXERCICES•PROBLÈMES

MATHS
ECE•1re année
MÉTHODES•EXERCICES•PROBLÈMES

Des ouvrages pour s’entraîner :


– des rappels de cours et de méthode pour acquérir les connaissances indispensables et réviser
efficacement,
– de nombreux exercices intégralement corrigés pour s’entraîner et se mettre en situation
d’épreuve : exercices guidés, exercices d’application et problèmes de synthèse,

PROBLÈMES
EXERCICES
– en ligne (www.vuibert.fr, à la page du livre) : des annexes pour maîtriser la simulation sur Scilab

MÉTHODES
et des exercices complémentaires.

ECE 1 année
• re
SOMMAIRE
1. Activités numériques – 2. Calcul algébrique – 3. Logique – 4. Ensembles et cardinaux
5. Calcul matriciel – 6. Systèmes d’équations linéaires – 7. Suites – 8. Espaces vectoriels
9. Étude locale – 10. Étude globale – 11. Fonctions usuelles – 12. Dérivée – Convexité et

MATHS ECE
fonctions réciproques – 13. Intégration – 14. Séries numériques – 15. Espaces vectoriels
16. Probabilités discrètes – 17. Variables aléatoires discrètes – 18. Variables à densité.
To
prog ut le
En ligne :
ramm
• Annexes : A. Lois usuelles – B. Scilab
• Exercices complémentaires
e

Les auteurs :
➔ Rappels de cours
Bénédicte Bourgeois est professeur agrégée de mathématiques en CPGE.
François Delaplace est professeur en classes préparatoires économiques et commer-
➔ Conseils de méthode
ciales au lycée Notre-Dame du Grandchamp à Versailles.
Fabrice Fortain dit Fortin est professeur en classes préparatoires économiques et commer-
➔ Exercices guidés
ciales au lycée Notre-Dame du Grandchamp à Versailles.
➔ Exercices d’approfondissement
➔ Problèmes de synthèse
➔ Tous les corrigés détaillés B. Bourgeois
F. Delaplace
ISBN : 978-2-311-40286-5
F. Fortain

www. .fr

Maths-ECE-1reAnnee-9782311402865.indd Toutes les pages 05/08/15 09:43


Table des matières

Retrouvez sur le site www.vuibert.fr,


à la page du livre, des annexes (Lois usuelles et Scilab),
des contenus numériques ainsi que des exercices complémentaires.

Chapitre 1. Activités numériques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3


1. Nombres : opérations 3 – 2. Nombres : comparaisons 4 – Exercices 5 – Corrigés 7
Chapitre 2. Calcul algébrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
1. Identités remarquables 17 – 2. Fonctions polynômes du second degré 17 – 3. Valeurs

absolues 18 – 4. Fonctions paires et impaires 18 – 5. Courbes des fonctions x 7−→ f (x ) et
x 7−→ f (|x | ) 19 – Exercices 20 – Corrigés 22
Chapitre 3. Logique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33
1. Valeurs de vérité des connectives 33 – 2. Méthodes de démonstration 34 – Exercices 35 –
Corrigés 37
Chapitre 4. Ensembles et cardinaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
1. Parties de E 41 – 2. k -listes d’éléments de E 41 – 3. Parties de P (E ) 41 – 4. Méthode 41 –
Exercices 42 – 1. Ensembles 42 – 2. Cardinaux et dénombrement 43 – Corrigés 44
Chapitre 5. Calcul matriciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
Exercices 52 – Corrigés 58
Chapitre 6. Systèmes d’équations linéaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
Exercices 74 – Corrigés 76
Chapitre 7. Suites . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85
1. Suites particulières 85 – 2. Suites convergentes 86 – Exercices 88 – Corrigés 92
Chapitre 8. Polynômes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111
Exercices 113 – Corrigés 115
Chapitre 9. Étude locale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123
1. Limites et continuité 123 – 2. Limites usuelles 124 – Exercices 125 – Corrigés 129
Chapitre 10. Étude globale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145
1. Généralités 145 – 2. Fonctions continues et continues par morceaux 145 – Exercices 148 –
Corrigés 151
Chapitre 11. Fonctions usuelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161
1. Fonctions polynomiales et rationnelles 161 – 2. Fonctions logarithmes 162 – 3. Fonc-
tion exponentielle 163 – 4. Fonction puissance 164 – 5. Fonctions partie entière et partie
décimale 164 – Exercices 165 – Corrigés 168
Chapitre 12. Dérivée-Convexité et fonctions réciproques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177
1. Dérivée première 177 – 2. Fonctions dérivables sur un intervalle 178 – 3. Applications du
calcul différentiel 178 – Exercices 181 – Corrigés 185

1
Table des matières

Chapitre 13. Intégration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 197


1. Primitives et intégrales de fonctions continues 197 – 2. Calcul de primitives 199 – 3. Inté-
grales impropres 199 – Exercices 201 – Corrigés 205

Chapitre 14. Séries numériques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 227


Exercices 228 – Corrigés 232

Chapitre 15. Espace vectoriel Mn,1 (R) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 255


1. Espace vectoriel et familles de vecteurs 255 – 2. Sous-espace vectoriel de Mn,1 (R) 256 –
3. Applications linéaires 256 – Exercices 258 – Corrigés 262

Chapitre 16. Probabilités discrètes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 279


Exercices 283 – Corrigés 287

Chapitre 17. Variables aléatoires discrètes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 305


1. Définitions 305 – 2. Espérance d’une variable discrète 306 – 3. Variance et écart type 306 –
Exercices 308 – Corrigés 313

Chapitre 18. Variables à densité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 333


Exercices 335 – Corrigés 339

2
M
ÉT
H
O
11

D
E
Chapitre

Fonctions usuelles
1. Fonctions polynomiales et rationnelles

Définition 11.1.
Une fonction polynôme est une fonction de la forme
x 7→ a n x n + a n−1 x n−1 + . . . + a 1 x + a 0 .
Une fonction rationnelle est un quotient de fonctions polynômes.

Propriété 11.1. Fonctions polynômes du second degré : f (x ) = a x 2 + b x + c , (a 6= 0)


Ses fonctions dérivées sont :
f 0 : x 7→ 2 a x + b f 00 : x 7→ 2 a
• Si a < 0 ;    
b b
f est strictement croissante sur −∞, − et strictement décroissante sur − , +∞ .
a a

 
b
f − =− est un maximum : le maximum absolu de f sur R.
2a 4a
f est concave sur R.
lim f (x ) = lim f (x ) = −∞.
x →−∞ x →+∞
• Si a > 0 ;    
b b
f est strictement décroissante sur −∞, − et strictement croissante sur − , +∞ .
a a

 
b
f − = − est un minimum : le minimum absolu de f sur R.
2a 4a
f est convexe sur R.
lim f (x ) = lim f (x ) = +∞.
x →−∞ x →+∞

161
Mathématiques ECE 1re année

2. Fonctions logarithmes

Définition 11.2.
On désigne par ln la primitive de la fonction définie sur ]0, +∞[ , x 7→ x −1 qui s’annule
en 1. On l’appelle fonction logarithme népérien.
Soit a un réel strictement positif et différent de 1. On appelle fonction logarithme de
base a la fonction notée loga définie sur ]0, +∞[ par :
ln x
loga (x ) = .
ln a

Propriété 11.2. algébriques


• Pour tout réel strictement positif a et b ,
 
1 a
 ‹
ln (a b ) = ln (a ) + ln (b ) , ln = − ln (a ) et ln = ln (a ) − ln (b ).
a b
• Pour tout réel a et pour tout rationnel q ,
ln (a q ) = q ln (a ).
• Pour tout réel x > 0,
0 < x < 1 ⇒ ln (x ) < 0 et x > 1 ⇒ ln (x ) > 0.
On notera e le réel vérifiant ln (e) = 1.

Propriété 11.3. fonctionnelles


• La fonction ln est une bijection strictement croissante et continue sur ]0, +∞[ à
valeurs dans R.
• ∀ x ∈ ]0, +∞[, ln (1 + x ) ≤ x
ln (x )
• lim ln (x ) = +∞, lim ln (x ) = −∞, lim = 0 et lim x ln (x ) = 0
x →+∞ x →0 x →+∞ x x →0
ln (x ) ln (1 + x )
• lim = 1 et lim =1
x →1 x − 1 x →0 x
• Croissances comparées

(ln x )α
∀ α > 0 , ∀β > 0 , lim = 0 et lim x β | ln x | α = 0.
x →+∞ xβ x →0

• Pour toute fonction u dérivable sur un intervalle J à valeurs dans ]0, +∞[, la
fonction composée ln ◦u est dérivable sur J et de plus :

0 u 0 (x )
∀ x ∈ J , (x 7→ ln u (x )) = .
u (x )

162
M
ÉT
Chapitre 11 – Fonctions usuelles

H
O
D
Remarque

E
Une fonction dérivable, positive et sa dérivée ont le même signe ; il s’ensuit qu’une
fonction dérivable positive et sa dérivée ont les mêmes variations.

3. Fonction exponentielle

Définition 11.3.
La fonction exponentielle de base e est la fonction continue pour tout réel x , notée
x 7→ exp (x ), définie par exp0 (x ) = exp (x ) et exp (0) = 1 On note aussi exp (x ) = ex .
Soit a un réel strictement positif et différent de 1 ; on appelle fonction exponentielle de
base a , la fonction continue sur R, définie par :
¨
 2 expa (x + y ) = expa (x ) expa (y )
∀ x,y ∈ R , .
expa (1) = a

Propriété 11.4. algébriques


• exp (1) = e et ∀ x ∈ R, exp (x ) > 0, c’est-à-dire e1 = e et ex > 0.
• Pour tout réel r , pour tout réel x et y ,
ex
er x = (ex )r , e−x ex = 1 , ex +y = ex ey , ex −y = .
ey
• Pour tout réel x ,
x < 0 ⇒ 0 < ex < 1 , x > 0 ⇒ ex > 1.

Propriété 11.5. fonctionnelles


• La fonction exp est une bijection strictement croissante et continue sur R à valeurs
dans ]0, +∞[.
ex − 1
• lim ex = 0, lim ex = +∞, lim = 1.
x →−∞ x →+∞ x →0 x
• Croissances comparées
eαx
∀ α > 0 , ∀β > 0 , lim = +∞ et lim |x | β eαx = 0
x →+∞ xβ x →−∞

et en particulier :
ex
lim = +∞ et lim x ex = 0.
x →+∞ x x →−∞

• Pour toute fonction u dérivable sur un intervalle J à valeurs dans R, la fonction


exp ◦u est dérivable sur J et on a :
Š0
∀ x ∈ J , x 7→ eu (x ) = u 0 (x )eu (x ) .
€

163
Mathématiques ECE 1re année

4. Fonction puissance

Définition 11.4.
Soit α ∈ R, on appelle fonction puissance la fonction définie sur ]0, +∞[ par x 7→ x α .
On peut prolonger cette fonction à des ensembles de définition plus vaste suivant les
valeurs de α.

Propriété 11.6. Algébriques


• Pour tout réel x et y strictement positifs, pour tout réel α,
 α
x xα 1 € Šα Šα 1
(x y )α = x α y α , = α , x −1 = , x β = x αβ et x −α = x −1 = α .
€
y y x x
• Pour tout réel, x pour tout couple de réels α, β


x ∈ ]0, 1[ et α < β ⇒ x β < x α


 

x ∈ ]1, +∞[ et α < β ⇒ x α < x β .


 

• Pour tout couple de réels strictement positifs (x , y ) et pour tout réel α,


α > 0 et x < y ⇒ x α < y α
 

α < 0 et x < y ⇒ y α < x α .


 

Limites
Î

¨ ¨
α 0 si α > 0 α 0 si α < 0
lim x = et lim x = .
x →0> +∞ si α < 0 x →+∞ +∞ si α > 0

5. Fonctions partie entière et partie décimale


• Soit x un nombre réel :
– ou bien x est un entier relatif ;
– ou bien il est compris entre deux entiers relatifs consécutifs.
C’est-à-dire, qu’il existe un unique entier relatif n x tel que n x ≤ x < n x + 1. Cet entier
est appelé la partie entière de x et se note bx c .
• On appelle parfois fonction partie décimale, la fonction d définie sur R par :
∀ x ∈ R , d (x ) = x − bx c .

164
Exercices
Fonctions usuelles

Exercices guidés

Exercice A (10 min.)


On considère les lignes d’instructions suivantes
clf () // Effa ç age des repr é sentations graphiques
x =[ -1:0.1:2]
y = x .^2 -3* x +1
plot (x , y )

1) Copier ces lignes dans une fenêtre SciNotes et les exécuter


2) Rajouter les lignes d’instructions pour représenter
• les axes se coupant en l’origine
• la courbe en vert
• un rectangle de visualisation [−1, 3] × [−1.5, 5]
• enfin pour doubler l’épaisseur du trait de la courbe et pour donner un titre à la
représentation
3) Donner les instructions pour supprimer le rectangle de visualisation s’il est apparent et
pour représenter la courbe dans un repère orthonormé

Exercice B (15 min.)


En utilisant la commande function ... endfunction, représenter graphiquement dans un
même repère les fonctions définies par
2x +1
• f (x ) = 2 sur [−1, 3] 2 |x | + 1
x −x +1 • g (x ) = 2 sur [−3, 3]
1 x − |x | + 1
• h (x ) = f (x ) − 1 sur [−1, 3] • k (x ) = f (2 x − 1) sur [−1, 3]
2

Exercices

Exercice 1 (10 min.)


Représenter graphiquement sur [−1, 3] en utilisant Scilab, les fonctions f définies par :
x −1 € Š
1) f (x ) = 2 2) f (x ) = x + ln 1 + x 2
x +x +1
S
CE
CI
ER

165
EX
Mathématiques ECE 1re année

Exercice 2 (10 min.)


1) On reprend les fonctions f et g de l’exercice B. Que peut-on conjecturer pour la fonc-
tion g ? Pourquoi ? Justifier.
2) On considère ci-dessous la courbe de la fonction h définie par
€ Š
h (x ) = x + ln 1 + x + x 2 .
En déduire une construction de la courbe de la fonction k définie par :
€ Š
k (x ) = − | x | + ln 1 − | x | + x 2 .

Exercice 3 (10 min.)


En utilisant l’instuction deff(...), représenter graphiquement dans un même repère les
fonctions définies sur [−1, 2] par

1) f (x ) = x 2 + 1 €
2
Š 3) h (x ) = x e−x
2) g (x ) = x + ln x 2 + 1

Exercice 4 (10 min.)


Effectuer les instructions suivantes :
clf () // Effa ç age des figures
x =[0.01:0.1:5] ’
plot2d (x ,[ log ( x ) , log (2* x ) ,2* log ( x )] ,[1 ,6 ,15] , leg = " ln ( x ) @ln (2* x ) @3 * ln ( x ) " ,
nax =[2 ,8 ,1 ,10] , rect =[0 , -2 ,5 ,3]);

1) Commenter les paramètres figurant dans l’instruction plot2d ; on se rendra dans le


menu d’aide de Scilab, pour voir ce que font les options leg et nax.
2) Donner un bloc d’instructions permettant d’obtenir la représentation graphique sui-
vante. On pourra commencer par représenter la courbe de la fonction x 7→ ex .

3) Compléter les lignes d’instruction de la question 1) pour obtenir :

166
Chapitre 11 – Fonctions usuelles

Exercices SCILAB

Exercice S1 (D’après ESCP) (30 min.)


On considère les suites (Un ) et (Vn ) définies pour n ≥ 2 par
1 n 1 −n
   
Un = 1 + et Vn = 1 − .
n n
ln(1 + X )
Par ailleurs, on admet que lim =0
X →0 X  
1
1) Soit f la fonction définie par : f (x ) = x ln 1 + .
x
a) Étudier les variations de f sur son ensemble de définition. Dresser son tableau de
variations et préciser les asymptotes à la courbe de C de f .
b) Écrire un bloc d’instruction sur SciNotes et représenter dans Scilab la courbe de la
fonction f ainsi que ses asymptotes dans un rectangle de visualisation défini par
−8 ≤ x ≤ 8, −0.5 ≤ y ≤ 3.
c) Compléter le programme précédent pour représenter graphiquement les termes
des suites (u n ) = (lnUn ) et (v n ) = (ln Vn ) pour n ∈ [[2, 8]].
2) Utiliser la question précédente pour justifier que les deux suites (u n ) et (v n ) sont adja-
centes. Déterminer leur limite commune L ?
3) Dans la console Scilab, écrire une ligne d’instruction pour écrire les valeurs de u 100 et
de v 100 . Que peut-on dire de L ?

Exercice S2 (D’après ESCP 1995) (15 min.)


1
Montrer que pour tout réel x ∈ ]0, 1[, x x (1 − x )1−x ≥ . Représenter avec Scilab la fonction
2
f : x 7→ x x (1 − x )1−x définie sur ]0, 1[ et exp(f ).

S
CE
CI
ER

167
EX
Corrigés
Fonctions usuelles

Corrigés des exercices guidés

Exercice A

Méthode
1. Pour représenter graphiquement une fonction avec l’instruction plot(), on donne la
matrice des valeurs des abscisses x, on écrit la matrice des ordonnées y en fonction de
la matrice des abscisses ; l’instruction plot(x,y) renvoie graphiquement l’ensemble des
points de coordonnées x, y sous forme de trait continu.
2. Pour modifier les axes, la couleur de la courbe ou l’épaisseur des traits, on peut utiliser
les attributs des bibliothèques gca() et gce() dont les plus usuelles sont données dans cet
exercice.

1) On recopie et on effectue.
Suivant la configuration initiale de l’interface graphique, la représentation n’est pas néces-
sairement la même pour tout le monde. En particulier, les axes peuvent être tracés et répondre,
en partie, à la question suivante.
Sans configuration préalable de l’interface graphique, la courbe est tracée en bleu dans un
rectangle de visualisation apparent limité pour les abscisses par les valeurs données à x, et
pour y par les valeurs correspondantes.
2) On utilise les "handle" pour les axes et la fenêtre, a=gca(), et pour la courbe, e=gce().
Pour être interprétés, les handle doivent être consécutifs à l’instruction "plot".
clf () // Effa ç age des repr é sentations graphiques
x =[ -1:0.1:2]
y = x .^2 -3* x +1
plot (x ,y , " g " )
a = gca () // Axes et rectangle de visualisation
a . data_bounds =[ -1 , -1.5;3 ,5] // le rectangle des donn é es
// est [ xmin , yminb ; xmax , ymax ]
a . x_location = " origin "
a . y_location = " origin "
e = gce () // Repr é sentation de la courbe
e . children (1). thickness =2 // é paisseur du trait
xtitle ( " Courbe de f ( x )= x ^2 -3 x +1 " )

3) Si le rectangle de visualisation n’est pas apparent, l’instruction a.box="off" ne changera


rien.
clf () // Effa ç age des repr é sentation graphiques
x =[ -1:0.1:3]

168
Chapitre 11 – Fonctions usuelles

y = x .^2 -3* x +1
plot (x ,y , " g " )
a = gca () // Axes et rectangle de visualisation
a . x_location = " origin "
a . y_location = " origin "
a . box = " off " // Suppression du rectangle de visualisation
// s ’ il est apparent
e = gce () // Repr é sentation de la courbe
e . children (1). thickness =2
xtitle ( " Courbe de f ( x )= x ^2 -3 x +1 " )
isoview ( -3 ,3 , -1.5 ,5) // rep è re orthonorm é
// [ xmin , xmax , ymin , ymax ]

Nous laissons le soin au lecteur de saisir et d’effectuer ces instructions.

Exercice B

Méthode
Pour représenter graphiquement une fonction avec l’instruction plot(), on peut aussi
écrire la fonction enutilisant "function ... endfunction" ; une autre méthode décrite
dans l’exercice 3, consiste à utiliser "deff(...)". Cette méthode est particulièrement
économique si on doit utiliser la fonction plusieurs fois comme dans cet exercice

On doit représenter plusieurs fonctions construites à partir d’une seule fonction, la fonction f.
Il est alors commode de la définir pour l’utiliser dans l’instruction plot.
Par exemple, en utilisant l’exercice 1
clf () // Effa ç age des figures
function y = f ( x )
y =(2* x +1)./( x .^2 - x +1)
endfunction
x =[ -1:0.1:3] // Valeurs de x
plot (x , f ( x ) , " b " ,x , f ( abs ( x )) , " y " ,x ,1/2* f ( x ) -1 , " r " ,x , f (2* x -1) , " g " )
a = gca ()
a . x_location = " origin "
a . y_location = " origin "
a . box = " off "
e = gce () // Repr é sentation de la courbe
e . children (1). thickness =2 // La courbe 1 est la courbe
// de x --> f (2 x -1)
e . children (2). thickness =2
e . children (3). thickness =2
e . children (4). thickness =2

Un inconvénient : les courbes ne se superposent pas ; la dernière efface les précédentes. Par
exemple, la courbe de x 7→ f (x ) et celle de x 7→ g (x ) doivent se superposer sur l’ensemble des
réels positifs ; or sur la représentation graphique, on ne voit pas la courbe de f mais seulement
celle de g sur [0, 3] . Pour éviter ce désagrément, on peut représenter graphiquement la fonction
f dans une "autre texture" ; ci-dessous elle apparaît formée de croix :
plot (x , f ( x ) , " b + " ,x , f ( abs ( x )) , " y " ,x ,1/2* f ( x ) -1 , " r " ,x , f (2* x -1) , " g " )
ÉS

Nous laissons le soin au lecteur de saisir et d’effectuer ces instructions.


IG
RR

169
CO
Mathématiques ECE 1re année

Corrigés des exercices

Exercice 1
On utilise les instructions de base de l’exercice A ; pour la première fonction on écrit :
clf () // Effa ç age des repr é sentations graphiques
x =[ -1:0.1:2]
y =( x -1)./( x .^2+ x +1)
plot (x , y )

Pour la seconde fonction, on remplace


y =( x -1)./( x .^2+ x +1)

par
y = x + log (1+ x .^2)

On peut utiliser les « handle » pour avoir une représentation graphique plus conforme à ce
qu’on attend. Nous laissons le soin au lecteur de saisir et d’effectuer ces instructions.

Exercice 2
1) Nous constatons que la courbe de g est symétrique par rapport à l’axe des ordonnées et
qu’elle coïncide avec celle de f pour des valeurs de x positives.
2) La fonction k est une fonction paire ; donc sa courbe est symétrique par rapport à l’axe
des ordonnées.
Pout x ≤ 0, − | x | = x , donc la courbe de h et de k coïncident dans le troisième et quatrième
quadrant. Il en résulte que la courbe de k coïncide avec celle de h pour x ≤ 0 et est symétrique
par rapport à l’axe des ordonnées. On vérifie avec Scilab :

170
Chapitre 11 – Fonctions usuelles

Exercice 3
On remarque que les fonctions g et h sont définies par :
g (x ) = x + ln f (x ) et h (x ) = x exp − f (x ) + 1 .
 

On peut donc écrire le programme suivant :


clf () // Effa ç age des figures
deff ( ’y = f ( x ) ’ , ’y = x .^2+1 ’)
x =[ -1:0.1:2] // Valeurs de x
plot (x , f ( x ) , " b " ,x , x + log ( f ( x )) , " g " ,x , x .* exp ( - f ( x )+1) , " r " )
a = gca ()
a . x_location = " origin "
a . y_location = " origin "
a . box = " off "
e = gce () // Repr é sentation de la courbe
e . children (1). thickness =2 // La courbe 1 est la courbe de x --> x *
exp ( f ( x ) -1)
e . children (2). thickness =2
e . children (3). thickness =2

Nous laissons le soin au lecteur de saisir et d’effectuer ces instructions

Exercice 4
1) Expliquons les différents arguments :
[1,6,15] est un code de couleur pour chacune des trois courbes : 1 pour noir, 6 pour mauve,
15 pour vert foncé.
leg est la légende ; on notera qu’on ne voit pas la dernière légende.
nax est le rectangle des graduations sur les axes : l’axe des abscisses comporte 8 graduations
et 2 sous-graduations ; l’axe des ordonnées comporte 10 graduations et 1 sous-graduation.
rect est le rectangle de visualisation [xmin, ymin, xmax, ymax] qui ne coïncide pas forcément
avec le rectangle des données "a.data_bounds".
2) On peut utiliser les handles
clf ();
x =[1:0.1:4] ’;
plot2d (x -2 , exp ( x ) ,1 , nax =[0 ,7 ,2 ,8] , leg = " exp ( x +2) " );
a = gca (); // Param è tres des axes
a . x_location = " origin " ; // Position des axes
a . y_location = " origin " ;
a . isoview = ’ off ’; // Le rep è re est orthogonal mais pas orthonorm é
e = gce () // Param è tres de la courbe
e . children (1). foreground = 25 // Couleur de la courbe
e . children (1). thickness = 3; // ... et é paisseur du trait
leg = a . children (2); // La courbe est le premier enfant ,
// la legend est le deuxi è me enfant
leg . font_style = 5; // Style de la l é gende : caract è res pench é s
leg . line_mode = " on " // La l é gende est dans une boite
leg . le ge n d_ lo ca t io n = " in_upper_left " // Sa position est en haut à gauche

3) Par exemple
clf () // Effa ç age des figures
x =[0.01:0.1:5] ’
plot2d (x ,[ log ( x ) , log (2* x ) ,2* log ( x )] ,[5 ,6 ,15] , leg = " ln ( x ) @ln (2* x ) @3 * ln ( x ) " ,
nax =[2 ,8 ,1 ,10] , rect =[0 , -2 ,5 ,3]);
ÉS

a = gca () // param è tres des axes et des courbes


IG
RR

171
CO
Mathématiques ECE 1re année

C1 = a . children (1). children (1) // Les enfants 1 sont les trois courbes ;
// celui - ci est le dernier é crit ,
// c ’ est - à - dire la courbe de la
// fonction x -> 2 ln ( x )
C2 = a . children (1). children (2)
C3 = a . children (1). children (3)
C1 . foreground =25
C2 . foreground =6
C2 . thickness =2
C3 . foreground =15
C3 . thickness =3
L = a . children (2)
L . line_mode = " on "
L . le g en d_ lo c at io n = " in_upper_left "

Corrigés des exercices Scilab

Exercice S1
1) a) La fonction f est définie sur D = ]−∞, −1[∪]0, +∞[ ; sur cet ensemble D, la fonction
f est continue et 2 fois dérivable. Pour tout réel x ∈ D
1

1
 − 
1

1
0
f (x ) = ln 1 + +x x = ln 1 + −
x 1 x x +1
1+
x
et
00 1
f (x ) = −
x (1 + x )
0
La fonction f est strictement croissante sur ]−∞, −1[ et strictement décroissante sur ]0, +∞[.
Par ailleurs,
lim f 0 (x ) = 0 donc f 0 est strictement positive sur ]−∞, −1[ ; la fonction f est donc stricte-
x →−∞
ment croissante sur ]−∞, −1[.
lim f 0 (x ) = 0 donc f 0 est strictement positive sur ]0, +∞[ ; la fonction f est donc stricte-
x →+∞
ment croissante sur ]0, +∞[.
Pour tout  
1
ln 1 +
x
x ∈ D, f (x ) =
1
x
1
Il s’ensuit, en posant X = que
x
ln (1 + X )
lim f (x ) = lim f (x ) = lim = 1.
x →+∞ x →−∞ X →0 X
On a aussi :  
1
lim 1+ = +∞ donc lim f (x ) = +∞.
x →−1
x <−1
x x →−1
x <−1

172
Chapitre 11 – Fonctions usuelles

lim f (x ) = lim (x ln (1 + x ) − x ln(x )) = 0.


x →0 x →0
x >0 x >0

En résumé :

x −∞ −1 0 +∞

f 0 (x ) + +

f +∞ 1
1 0

La courbe de f admet donc une asymptote horizontale d’équation y = 1 et deux asymptotes


verticales d’équation x = −1 et x = 0.
b) Par exemple,
clf () // Effa ç age des figures
deff ( ’y = f ( x ) ’ , ’y = x .* log (1+ ones ( x )./ x ) ’)
x1 =[ -8:0.1: -1.1] // abscisses n é gatives
y1 = f ( x1 ) // Ordonn é es des points d ’ abscisses n é gatives
x2 =[0.05: 0.05:8] // Abscisses positives
y2 = f ( x2 ) // Ordonn é es des points d ’ abscisses positives
u =[ -8:0.1:8] // abscisses des points de l ’ asymptote horizontale
v =[ -0.5:0.1:3] // ordonn é es des points de l ’ asymptote verticale

// repr é sentation graphique


plot ( x1 , f ( x1 ) , ’b ’ ,x2 , f ( x2 ) , ’b ’ ,u , ones ( u ) , ’g ’ ,- ones ( v ) ,v , ’g ’ , zeros ( v ) ,v , ’g ’)
g = gce () // param è tres de la repr é sentation graphique
g . children (1). thickness =2 // é paisseur des traits de la courbe
g . children (2). thickness =2 // et de ses asymptotes
g . children (3). thickness =2 g . children (4). thickness =2
g . children (5). thickness =2

La représentation graphique est laissée au soin du lecteur. Dans le prochain programme, on


y rajoutera un titre.
c) On remarque que pour tout entier naturel n ≥ 2, u n = f (n ) et v n = f (−n ). Par exemple,
faisant suite au programme précédent :
...
g . children (5). thickness =2

// Repr é sentation graphique des 7 premiers termes de chacune


// des suites u et v
X1 =[ -8: -2]; X2 =[2:8]
plot ( X1 , f ( X1 ) , ’r * ’ ,X2 , f ( X2 ) , ’ ro ’)
xstring ( -7.5 ,2 ,[ " Termes de v " ])
xstring ( -7.5 ,1.85 ,[ " repr é sent é s par des * " ])
xstring (0.5 ,1.3 ,[ " Termes de u " ])
xstring (0.5 ,1.15 ,[ " repr é sent é s par des o " ])

// Titre
xtitle ( " Suites u et v " )

2) Les valeurs des termes de la suite u sont les ordonnées des points représentés par des o
sur la courbe ci-dessus. La fonction f étant strictement croissante sur [2, +∞[, il en résulte
que pour tout entier naturel n ≥ 2, f (n ) < f (n + 1) ; donc la suite u = (u n ) est croissante ; de
plus, elle est majorée par 1, donc elle est convergente.
ÉS
IG
RR

173
CO
Mathématiques ECE 1re année

Les valeurs des termes de la suite v sont les ordonnées des points représentés par des * sur
la courbe ci-dessus. La fonction f étant strictement croissante sur ]−∞, −2], il en résulte que
pour tout entier naturel n ≥ 2, f (− (n + 1)) < f (−n ) ; donc la suite v = (v n ) est décroissante ;
de plus, elle est minorée par 1, donc elle est convergente.
Les calculs de limites de la première question nous donnent = lim u = lim v = 1.
On a, pour tout entier naturel n , U n = exp (u n ) = exp ◦ f (u n ). La fonction f est strictement
croissante sur chaque intervalle de D et exp est strictement croissante sur R ; donc U est
strictement croissante sur R ; de plus, elle converge de limite eL = e ; de même, pour tout
entier naturel n , Vn = exp (u n ) = exp ◦ f (v n ). La suite (v n ) est strictement décroissante ; pour
tout entier naturel n , f (− (n + 1)) < f (−n) ; par composition avec la fonction exponentielle
Vn+1 < Vn et V est strictement décroissante. Par ailleurs, comme ci-dessus par composition de
limite, la suite V est convergente de limite eL = e.
Il en résulte que les deux suites U et V sont adjacentes.
3) Par exemple,
--> disp ([ exp ( f (100)) exp ( f ( -100))] , ’[ U (100) V (100]= ’)

[ U (100) V (100]=
2 .7 04 81 3 82 94 2 15 2.731 9990 26429

Cet intervalle contient la limite commune des deux suites, c’est-à-dire e.

Exercice S2
Pour tout réel x ∈ ]0, 1[, x x > 0 et (1 − x )1−x > 0, donc x x (1 − x )1−x > 0 ; il s’ensuit que le
problème revient à prouver que pour tout réel x ∈ ]0, 1[,
x ln x + (1 − x ) ln(1 − x ) ≥ −ln 2 .
Soit f : ]0, 1[ → R définie par f (x ) = x ln x + (1 − x ) ln(1 − x ) ; cette fonction est dérivable sur
son ensemble de définition et
0 x
f (x ) = ln x + 1 − ln (1 − x ) − 1 = ln .
1−x
Immédiatement,
0 x 1
f (x ) ≥ 0 ⇔ ≥ 1 soit f 0 (x ) ≥ 0 ⇔ x ≥ .
1−x 2
   
1 1 1
La fonction f admet donc un minimum en et f = ln = −ln 2 . Il en résulte que
2 2 2
pour tout réel x ∈ ]0, 1[, f (x ) ≥ ln 2 et par suite,
1
∀ x ∈ ]0, 1[ , x x (1 − x )1−x ≥
2
Nous donnons ci-dessous des instructions pour représenter sur Scilab la courbe de la fonction
f et de son exponentielle :
exp f : x 7→ x x (1 − x )1−x


clf () // Effa ç age des repr é sentations gaphiques


x =0 . 01 :0 . 01 :0 . 99 // valeurs de x
y = x .* log ( x )+(1 - x ).* ln (1 - x ) // ordonn é es de f

174
Chapitre 11 – Fonctions usuelles

plot (x ,y , ’ -. ’ ,x , exp ( y ) ,[0 1 -0.7 1])


c = gce () // param è tres de la courbe
c . children (1). foreground =15 // Couleur de la courbe : vert fonc é
c . children (1). thickness =2 // Epaisseur du trait
c . children (2). foreground =10 // Couleur de la courbe : bleu marine
c . children (2). thickness =2 // Epaisseur du trait
c . parent (1). grid =[6 6] // Grille de couleur fuchsia =6
xtitle ( ’ Courbe d ’ ’ une fct f et de son exponentielle ’)
xstring (0.42 ,0.35 ,[ ’ Courbe de exp ( f ) ’])
xstring (0.44 , -0.52 ,[ ’ Courbe de f ’])

ÉS
IG
RR

175
CO
VUIBERT VUIBERT

1re année
MATHS MÉTHODES•EXERCICES•PROBLÈMES

MATHS
ECE•1re année
MÉTHODES•EXERCICES•PROBLÈMES

Des ouvrages pour s’entraîner :


– des rappels de cours et de méthode pour acquérir les connaissances indispensables et réviser
efficacement,
– de nombreux exercices intégralement corrigés pour s’entraîner et se mettre en situation
d’épreuve : exercices guidés, exercices d’application et problèmes de synthèse,

PROBLÈMES
EXERCICES
– en ligne (www.vuibert.fr, à la page du livre) : des annexes pour maîtriser la simulation sur Scilab

MÉTHODES
et des exercices complémentaires.

ECE 1 année
• re
SOMMAIRE
1. Activités numériques – 2. Calcul algébrique – 3. Logique – 4. Ensembles et cardinaux
5. Calcul matriciel – 6. Systèmes d’équations linéaires – 7. Suites – 8. Espaces vectoriels
9. Étude locale – 10. Étude globale – 11. Fonctions usuelles – 12. Dérivée – Convexité et

MATHS ECE
fonctions réciproques – 13. Intégration – 14. Séries numériques – 15. Espaces vectoriels
16. Probabilités discrètes – 17. Variables aléatoires discrètes – 18. Variables à densité.
To
prog ut le
En ligne :
ramm
• Annexes : A. Lois usuelles – B. Scilab
• Exercices complémentaires
e

Les auteurs :
➔ Rappels de cours
Bénédicte Bourgeois est professeur agrégée de mathématiques en CPGE.
François Delaplace est professeur en classes préparatoires économiques et commer-
➔ Conseils de méthode
ciales au lycée Notre-Dame du Grandchamp à Versailles.
Fabrice Fortain dit Fortin est professeur en classes préparatoires économiques et commer-
➔ Exercices guidés
ciales au lycée Notre-Dame du Grandchamp à Versailles.
➔ Exercices d’approfondissement
➔ Problèmes de synthèse
➔ Tous les corrigés détaillés B. Bourgeois
F. Delaplace
ISBN : 978-2-311-40286-5
F. Fortain

www. .fr

Maths-ECE-1reAnnee-9782311402865.indd Toutes les pages 05/08/15 09:43

Vous aimerez peut-être aussi