Vous êtes sur la page 1sur 8

TP COURS ELECTROCINETIQUE R.Duperray Lycée F.

BUISSON PTSI

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL: MONTAGES SUIVEURS

Dans les montages suivants à AO, il y a une rétroaction négative, l’AO


fonctionne donc en régime linéaire.

1) L’amplificateur opérationnel, Brochage du TL 081

L'amplificateur opérationnel est un composant actif: il doit être polarisé par des tensions
symétriques ±Vcc (Valeur typique: Vcc = 15 V ) :
2: entrée inverseuse V !
3: entrée non inverseuse V +
4: !Vcc
6: sortie Vs
7: +Vcc

Le tableau suivant donne les caractéristiques d’un AO réel typique et celui d’un AO idéal.

Modèle idéal AO réel


(valeurs typiques)
Amplification différentielle µ +! 200 V.mV -1
Résistance de sortie Rs 0 très petite
Résistance différentielle +! 2 MΩ
d'entrée

1
2) Montage suiveur

Le montage suiveur que nous allons étudier à pour intérêt de transformer un générateur
de tension réel en un générateur de tension idéal. Ce montage est un adaptateur
d’impédance : son impédance d’entrée est quasiment infinie et son impédance de sortie
est quasiment nulle

Le montage suiveur correspond au cas particulier du montage amplificateur non


inverseur dans le cas où R1 est infinie et R2 nulle (voir schémas ci-dessous).

Montage amplificateur non inverseur Montage suiveur

2-1) Montage équivalent

Re est l’impédance d’entrée et RS l’impédance de sortie.

2-2) Mesure

Le GBF fournit une tension sinusoïdale de fréquence f ! 1 kHz et d’amplitude ! 1 V .

2
2-3) Impédance d’entrée

Visualiser constamment à l'oscilloscope les signaux d'entrée et de sortie, afin de vérifier


que le fonctionnement de l'amplificateur opérationnel est bien linéaire.

() ()
Dans le montage équivalent, exprimer v S t en fonction de e0 t sans R puis avec R
qui est une résistance réglable.

Il faut comparer les tensions de sortie v S t () ()


et non les tensions v e+ t sans R et
avec R . Pourquoi ?

()
Visualiser les tensions v S t ()
et e0 t . Montrer que :
• Le montage est suiveur.
• La résistance d’entrée est supérieure à 1MΩ.

2-4) Impédance de sortie

Désormais, le montage ne fonctionne plus en sortie ouverte mais en sortie fermée. La


sortie est connecté sur Ru appelée résistance de charge.

() ()
Dans le montage équivalent, exprimer v S t en fonction de e0 t sans Ru puis avec

() ()
Ru , résistance réglable. Lorsque v S t = e0 t /2 , que vaut Ru ?
En pratique, il faut bien prendre garde que la sortie ne soit pas saturée en courant.
Sinon, diminuer l’amplitude de l’entrée.

Donner une limite supérieure à RS .

3
3) Montages amplificateurs de tension

Réaliser successivement les deux montages amplificateurs de tension suivants:

Amplificateur non inverseur Amplificateur inverseur


R2 R2

R1 R1

- -
+ +
+ ve +
ve R0 vs R0 vs

( ) ( )
Pour chaque mesure, prendre R1,R2 = 10 kΩ, 50 kΩ . On placera éventuellement une
résistance R0 = R1R2 R1 + R2 sur l'entrée non inverseuse pour limiter la valeur de i + qui
n’est pas absolument nulle (défaut de l’AO qui ne peut-être parfait).

Pour chacun des deux montages :

Calculer l'amplification en tension H ! Vms Vme .

On prend un signal d'entrée sinusoïdal, de fréquence 1 kHz. Interpréter le signal de


sortie.

Mesurer l'amplification en tension pour la fréquence à 1 kHz. Comparer à la théorie.

Constater que l’amplification n’a plus la valeur prévue au-delà d’une certaine
fréquence. Déterminer la fréquence de coupure à - 3 dB (On rappelle qu’il s’agit de la
( )
fréquence, notée fc , pour laquelle G f = fc = Gmax ( )
2 ou GdB f = fc = GdB max ! 3dB )

4
ANNEXE : COMPLEMENTS DE COURS

1) Montage suiveur
• Avec AO :
i+ = 0 et ()
v e+ t = e0 t . () Comme !=0 alors () ()
v e+ t = v e! t et () ()
v e! t = v s t . Au
final v s (t ) = e (t ) .
0

• Sans AO :
Ru
On a un pont diviseur : v s t = () Ru + R0
. La tension aux bornes de Ru dépend de R0 sauf si

R0 ! Ru .

Intérêt du montage suiveur :

Il transforme un générateur « réel » en générateur « idéal » ; c’est l’adaptation


d’impédances pour le transfert de tension.

2) Mesure

2.1) Impédance d’entrée


• Sans R ! v s = v e+ = e0
Re
• Avec R ! v s = v e+ = e0
Re + R
Avec R = 1 M! , on a v s ! e0 donc Re ! R soit Re ! 1 M! .
Il faut comparer les tensions de sortie v s car si on compare v e+ (avec et sans R ), les
résultats sont faussés par le multimètre. Rmulti < Re , on mesure Rmulti .

2.2) Impédance de sortie


• Sans Ru ! v s = e0 car Rmulti > Rs
Ru
• Avec Ru ! v s = e0
Ru + Rs
1
Quand v s = e , on a Ru = Rs , on passe de Ru de 1 k! à 10 ! environ pour avoir
2 0
1
vs = e , donc Ru = Rs = 10 ! .
2 0
Il faut que le courant de sortie ne soit pas trop important si non il y a saturation. Si c’est
le cas, il faut diminuer l’amplitude de e0 .

5
TP COURS ELECTROCINETIQUE R.Duperray Lycée F.BUISSON PTSI

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL: MONTAGE COMPARATEUR

Dans les montages suivants à AO, il n’y a pas de rétroaction négative


mais éventuellement une rétroaction positive, l’AO fonctionne donc en
régime saturé.

1) Comparateur simple

1-1) Montage
L’entrée ! est alimentée par un pont
diviseur de tension constitué d’une
boîte telle que R1 + R2 = 110 kΩ et
R2 = 50 kΩ . L’entrée + est alimentée
par un générateur.
Déterminer v ! .

1-2) Tension constante : v + = cste


Faire croître v + à partir de 0 jusqu’à 14 V puis diminuer à nouveau v + .
Noter les variations de v s .

1-3) Tension sinusoïdale : v + = Vm cos !t ( )


On utilise un GB, on travaille à basse fréquence, f ! 200 Hz .
Visualiser v + et v s en fonction de temps.

Faire varier Vm ou R2 et vérifier les valeurs remarquables de v + lors du basculement de v s .

( )
Visualiser v s = f v + en mode XY . Commenter.

Augmenter la fréquence et commenter.

2) Comparateur à hystérésis
Quelles sont les valeurs possibles de v + ?
Avec le GBF, prendre v ! triangulaire
d’amplitude 10 V environ et de fréquence
f ! 500 Hz .
Visualiser v ! et v s en fonction du temps.

Tracer les variations de v ! , v + et v s .

( )
Visualiser v s = f v ! et reproduire ces
variations. Commenter

6
ANNEXE : COMPLEMENTS DE COURS

1) Caractéristique d’un AO, rappels


Il existe deux types de régime de fonctionnement : le régime de saturation et le régime
linéaire.

• Régime linéaire

( )
vs = µ v + ! v ! = µ "
µ = amplification différentielle # 105

• Régime de saturation

v s = ±v sat ! 14 V

v sat
On est en régime linéaire quand !"M < " < +"M , avec !M = " 10#4 V . On constate qu’en
µ

régime linéaire ±! M sont très faibles. Dans le cas de l’AO idéal, on considère que

±!M " 0 V .

2) Comparateur simple

Il n’y a pas de bouclage sur l’entrée


négative (pas de rétroaction négative, cf
cours de SI), l’AO fonctionne en régime
de saturation : v s = ± v sat .

L’entrée négative est alimentée par un


pont diviseur de tension :
R2 5
v! = e= e avec les valeurs de
R1 + R2 11

résistances prisent dans le TP.

On considère que la tension à la borne positive est constante


5
• Au départ, v + = 0 , ! = 0 " e = "6,8 V donc v s = !v sat .
11

7
• On augmente v + mais toujours avec v + < 15 V . Quand v + = v ! , ! devient positif et on
bascule à v s = +v sat .
• On diminue v + . Quand de nouveau v + < v ! , on rebascule à v s = !v sat .

C’est la valeur de v ! qui fixe la limite de basculement entre +v sat et !v sat .

3) Comparateur à hystérésis

Le pont diviseur donne :


R1 6
v+ = vs = ± v = ±v max .
R1 + R2 11 sat

v ! est triangulaire d’amplitude 10 V et


de fréquence 500 Hz. On étudie

( )
v s = f v ! avec !v sat " v s " +v sat .

6
• A t = 0 , v ! < v + , ! > 0 , v s = +v sat et v + = + v = v max .
11 sat
6
• Quand v ! > v max , ! < 0 , v s = !v sat et v + = ! v = !v max .
11 sat
6
• Quand v ! < !v max , ! > 0 , v s = +v sat et v + = + v = +v max .
11 sat